Partagez | 
 

 Special delivery ♥ vous avez commandé de la compagnie ? [Kaoru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 115
Pokédollards : 16
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 19
Localisation : Lavandia
Je suis (Inrp) : Sama-chûxuelle ~
Je ressemble à : Kirino Kousaka de Oreimo
Double compte : Nope

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Plumo-queue ♦ Nitrocharge ♦ Extrasenseur ♦ Toxik
Race Pokemon/ Métier: Goupix/Mannequin
Team/Dresseur/Equipe: Noboru Miura
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Special delivery ♥ vous avez commandé de la compagnie ? [Kaoru]   Lun 27 Mar - 23:27

Spécial Delivery ! ❤
vous avez commandé de la compagnie ?

« I'm so fabulous »



Patte blanche avait gentiment concédé à s'abreuver. Kaoruw n'avait plus de coulis ni même de mouchoir. Son visage avait même repris des couleurs avec tout ce sucre contenu dans le sirop. Des petites bulles vinrent s'entrechoquer dans la coupelle de verre, une manie enfantine. Le socle de son invité avait retrouvé son pied, le récipient à moitié plein – pour l'humeur positive. Les yeux défilèrent sur la silhouette élancée de la jeune factrice. Les iris en proie de convoitise et d'excitation, Sama avait marmonné quelques mots, comme l'avant scène d'un show télé. Vint aux lèvres de la goupix un léger sourire puis un rire. Ce genre d'éclatement de joie exprimant toute la bienveillance que l'on souhaite apporter à un individu. Sama' était une femme intéressante aux atouts non négligeable, ahem. Je ne parlais pas de sa courbe, mais bien de la forme. Elle avait une façon d'être que Kaoru trouvait intrigante, nécessitant toute son affection.

▬ Ma passion à moi, c’est le kendo. J’ai un sabre dans les mains depuis toute petite, je m’entraine dur dans l’espoir de gagner les championnats. Je suis au club de Lavandia, tu pourras passer me voir un de ces jours si ça t’intéresse. Oh, et... oui celui-là est un vrai.

Kaoru s'était rafraîchis d'une gorgée du nectar, la passion que Sama accordait à son sabre était enviable. Personne n'avait jamais parlé de Ruru comme ça, sur le coup ça lui avait manqué. La star qui embaume le cœur des gens, même une personne comme elle n'avait jamais eu l’impression de compter autant. Elle avait compris quelque chose d'essentiel en ces quelques mots : Elle voulait entendre les gens parler d'elle de la même façon. Mais... même ce fantasme ne lui rassasiais pas l'estomac. Il manquait encore un brun de rêverie... l'absence d'une étincelle échauffant son cœur. Il fallait la trouver et... Samaede était la plus à même à endosser ce rôle. Kao avait conscience de l'égocentricité qui vint s'emparer de son esprit. Une question se posa alors, qu'attendait-elle de cette femme ? Une relation ? Un simple « coup d'une nuit » ? La jeune femme l'ignorait, elle n'avait jamais eu de convoitise si proche d'elle. L'expérience en manque de connaissances ne l'aidait pas dans son cheminement, elle devait avancer aveuglement au grès des passions. Elle n'avait pas jugé meilleur choix, du moins, elle ignorait si il y en avait un.

▬ Ta passion m'en rendrait presque jalouse, tu sais ? :^)
J'espère que tu me portes autant d’intérêt que ton fourreau. ❤


Ces mots étaient ridicules, mais sincères. La jalousie n'était pas un sentiment agréable et envier un sabre s'associait à de la médiocrité. Ce sabre avait une valeur sentimentale, une place toute particulière dans le cœur de sa princesse. Il y avait des kilomètres entre ce bout de bois et elle. Les motifs incrustés aux manches semblaient être artisanal, la maladresse de certains traits trahissant l’expérience de son créateur. Pourtant, ces imperfections lui donnait un charme particulier, comme si une atmosphère résider au sein même de cette arme. Kaoru avait alors les yeux recouvert d'un embrun de paillettes, c'était beau et chaleureux de briller autant dans des paroles. Je... je veux qu'on parle de moi comme ça... vraiment.

▬ Sinon... je travaille commence factrice pour me faire un peu d’argent en attendant. J’aimerais beaucoup voyager, mais ce n’est pas donné à tout le monde. A ton tour ? 

Moi ?... Kaoru n'avait jamais réellement explicité ses rêves ou idéaux. C'est ironique, hein ? Elle avait signé pour un contrat qui assurait la violation de sa vie privée, mais s'était jamais exprimée. Manque de confiance interne, aucun rapport avec les partisans à sa célébrité. Peut être que Samaw avait besoin de plus de sincérité pour pouvoir continuer... après tout c'était Ruru qui avait lancé la conversation. C'est vrai... elle n'y avait pas assez réfléchi. Elle voulait juste tuer ce silence qu'elle présentait. D'un coté, elle voulait en apprendre plus sur ce mystérieux personnage. C'est qu'elle avait débarqué dans la vie de Kaoru sans prévenir, sans s'y attendre elle s'y était attachée, et ça, Kaoru n'avait pas l'habitude. L'ingénu avait un goût farouche quand cela concernait les femmes, mais, elle n'avait aucun support à ses désirs – virginité de l'âme.

▬ Hm... Je suis mannequin, je passe la plupart de mon temps à Lavandia. Comme tu peux t'y attendre : j'ai un certain goût pour l’esthétisme et le superficiel. Sans surprise ; mon rêve consiste à faire de moi une légende. Je veux qu'on se souvienne de moi... et pour longtemps. C'est en rien quelque chose de vital, mais tu vois, j'aimerais donner un sens à ma vie. Les lumières, les paillettes, les robes, le maquillage, les magasines, les interview, les flashs... tout ça... ça me plaît. Pourquoi ? J'me suis déjà posée la question et j'en ai déduis que j'avais peur de la mort. Je n'ai jamais vraiment aimer les fins dans les films – un soupçon. C'est une véritable obsession. En finalité, je le vis plutôt bien. Je me suis découverte dans ce métier, tu sais, j'aime transmettre le sourire. Depuis que j'ai commencé, dans chacune de mes prestations je tente de satisfaire tout le monde... c'est très important pour moi ! Après tout sans mes fans je ne représente rien en tant que mannequin. ^^

Elle soupira, sans attendre de ravaler sa fierté. Elle avait le regard fuyant, espérant que ces mots n'avaient pas dépasser sa pensée. Ne voulant pas l'effrayer, elle joignis ses mains dans les siennes, les yeux brillants et les jambes raides. Les lèvres de la rousse vinrent s’entraîner dans un enchaînement de cliquetis et de bruits de dents qui claque, claque, claque, claque. C'était insupportable à l'oreille. C'est qu'elle ne l'avait jamais fait avant, elle n'avait jamais parlé aussi sincèrement. Enfin, elle pensait l'être suffisamment pour se laisser transparaître.

▬ Dis... j'aimerais qu'on aille plus loin toute les deux. Tu es dans le domicile d'une inconnue. En m'accompagnant ça traduit que tu as conscience de la situation. Mais... Hm. J'ai pour habitude de faire les choses sans contraintes. Alors, acceptes-tu de te laisser entraîner dans ma passion ? Peut être que je serais incapable de te laisser filer après... ou peut être ce sera l'inverse. C'est un pari un peu risqué, mais je veux que ce soit dans le respect. Que veux-tu belle Samaede ?

Oui, c'était de trop. Par abus de conscience sans doute. Ruruw avait besoin d'être sûre de contraindre personne et de s'imposer aucune limite. Elle n'aimait pas faire les choses à moitié, mal ou avec de la retenu. Si il devait se passer quelque chose, elle voulait être entière. C'était normal, non ? La main de Kaoru était déjà posée sur les cheveux de son ingénu, les tournoyant du bout du doigt, laissant trace de boucles naturelles.  C'était la teinte lactée qui inspirait la sérénité à Ruruw, elle avait songé un instant qu'elle n'avait jamais touché des cheveux aussi doux. Elle ne rougissait pas, elle était assurée. Elle n'avait simplement rien à ajouté. Elle n'attendait pas vraiment de réponse, du moins elle n'y avait pas réfléchi. Elle savait s'adapter à tout genre de cas de figure, elle avait néanmoins besoin de savoir de quel pied marcher. L'émotion n'était pas son fort, c’était une évidence. C'est qu'elle n'avait aucun contrôle, soit elle était submergée soit elle n'en ressentait quasi rien.


© Code par Requiem


(c)SoraruP
+#FF9900+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/u450
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 268
Pokédollards : 24
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 22
Je suis (Inrp) : Succès déverrouillé : "Tombeuse de goupix" ♥
Je ressemble à : Mon reflet dans un miroir (Mangriff)

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Tranche-nuit ♦ Danse-lames ♠ Katana
Race Pokemon/ Métier: Mangriff / Factrice
Team/Dresseur/Equipe: Libre comme l'air ♪
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Special delivery ♥ vous avez commandé de la compagnie ? [Kaoru]   Dim 2 Avr - 16:41



Special delivery ♥
vous avez commandé de la compagnie ?

« Dreamin' daze »



Dans un instant de flottement, Samaede se cala confortablement contre le dossier du sofa, étirant ses pattes avant de venir les rassembler sur la couverture duveteuse. Son fourreau déposé à côté d’elle, sirotant sa coupe dans l’attente d’une réponse, elle songeait malgré tout ; son attention était si volatile, pouvait-elle donner assez d’affection à Kaoru ? L’art du sabre lui donnait une discipline, un code à suivre et un moyen d’expression à sa créativité. Toute cette énergie qu’elle refoulait, c’était la seule chose qu’elle avait pour l’extérioriser. L’égard qu’elle portait à son arme et à une personne chère n’était simplement pas comparables, pourtant, elle ne savait pas... La touffe blanche agitant le petit ruban nouant son extrémité comme un étendard, les électrons dans sa tête s’agitaient sans réponse.

Mais alors que l’ombre et silence prenaient peu à peu le pas sur son âme, notre belle rousse brisa tout cela de son éclat. C’était timide, mal assuré, un peu amateur sans doute... mais c’était sa voix, ses propres mots. Donner un sens à sa vie, briller dans les yeux de ses fans et redonner le sourire aux gens à travers le monde. Samaede ne comprenait pas tout dans ce qu’elle disait, mais le message chaleureux qu’elle transmettait faisait vibrer son cœur. Devenir une légende, marquer l’histoire et les gens de son empreinte, ça faisait envie. Hélas, c’était plus compliqué à vivre que l’image qu’on s’en donnait... dans le monde, la blanche avait eu tôt fait de réaliser que tout le monde ne vous veut pas que du bien. Elle eut une pensée à sa sœur, un reflet de soleil dans les yeux la faisant cligner à cet instant ; comme une ardoise que l’on efface d’un coup de tampon humide. Kao avait le regard fuyant, mais ses mains venaient s’unir aux siennes, invitant la surprise dans les yeux de la blanche.

« Dis... j'aimerais qu'on aille plus loin toute les deux. Tu es dans le domicile d'une inconnue. En m'accompagnant ça traduit que tu as conscience de la situation. Mais... Hm. J'ai pour habitude de faire les choses sans contraintes. Alors, acceptes-tu de te laisser entraîner dans ma passion ? Peut-être que je serais incapable de te laisser filer après... ou peut-être ce sera l'inverse. C'est un pari un peu risqué, mais je veux que ce soit dans le respect. Que veux-tu belle Samaede ? »

Aller plus loin... un instant, son regard s’esquiva à la recherche d’un point de repère. C’était rapide... peut-être trop pour elle. Samaede n’était jamais allé aussi loin dans une relation. Non, personne n’avait jamais cherché à aller ‘plus loin’ avec elle... ce n‘était que vérité, aussi triste fut-elle. Ça lui faisait quelque chose, plus qu’elle ne le laissait paraitre. A la proposition de sa belle rousse, elle s’était sentie ébranlée dans ses convictions, comme si plus rien ne tenait droit dans tout son être. Au fond, qu’attendait-elle d’une relation ?... griffant le duvet par compulsion, elle cherchait au fond d’elle-même comment exprimer ce sentiment. Quelques secondes seulement écoulées au tic-tac de l’horloge lui paraissaient déjà interminables, le silence pesant et les battements de son cœur assourdissants.

« Je veux te suivre. Je t’ai raccompagnée jusqu’ici, et puis nous ne sommes plus vraiment des inconnues, je ne t’ai pas embrassée pour te laisser filer. Si tu es prête à te laisser entrainer avec moi, alors j’irai avec toi jusqu’au bout du monde. Tu pourrais découvrir une autre personne en moi, cela te convient ? »

Elle s’approcha alors de sa goupix, posant sa coupe vide sur le rebord de la table sans la brusquer. Elle lui laissait le temps de la réponse, ne sachant plus trop si elle pourrait se retenir de lui sauter dessus si elle s’avérait positive. La main de sa princesse jouait toujours avec les boucles de ses cheveux ivoires, caressant parfois sa joue de quelques mèches égarées. L’inexpérience du geste avait une douceur fébrile qui lui plaisait, bien qu’elle ne fut pas habituée à ce genre de gestes. Samaede n’était pas très tactile, mais Kao ne la dérangeait pas. L’envie était trop forte, l’appât si attrayant... elle la voulait, vraiment. Ses yeux d’or ne lâchaient plus les siens, d’une intensité étincelante, presque électrique. Aller plus loin... cela signifiait tout un tas de choses pour elle, mais elle se sentait étrangement sûre d’elle. Parce qu’elle avait donné sa parole, elle n’avait plus à douter... juste se laisser porter, pas vrai ? « Kaoru, montre-moi. » C’est ce que ce regard disait.


Pokemon Rebirth © Samaede L. Rezveil



○ Samaede s'évade en #339999
:...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 115
Pokédollards : 16
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 19
Localisation : Lavandia
Je suis (Inrp) : Sama-chûxuelle ~
Je ressemble à : Kirino Kousaka de Oreimo
Double compte : Nope

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Plumo-queue ♦ Nitrocharge ♦ Extrasenseur ♦ Toxik
Race Pokemon/ Métier: Goupix/Mannequin
Team/Dresseur/Equipe: Noboru Miura
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Special delivery ♥ vous avez commandé de la compagnie ? [Kaoru]   Dim 11 Juin - 21:35

Spécial Delivery ! ❤
vous avez commandé de la compagnie ?

« I'm so fabulous »



La chaleur qui émanait de ses yeux scintillant m’échauffe tout du corps. C'était agréable comme sensation, j'aimais être près d'elle, sentir son parfum enivrer mes narines. Il n'y avait plus délicate scénette que celle qui se déroule dans mon salon. Le divan lacté faisait tache devant la beauté de l'ingénu qui se trouvait posé ainsi sur moi. Devant ce spectacle, je jure que plus aucune femme ne me fera cet effet. C'est trop beau, vraiment. Mon cœur palpitait à m'en faire perdre haleine, cette posture pervertie ne me gênait outre mesure. Au contraire, j'aimais ce sortilège qui s'emparait de ma libido, je brûlais d'un désir intense. Avais je déjà imaginé aller aussi loin avec quelqu'un ? Non, je m'étais toujours contentée de miroiter les alentours à guetter ma princesse, sans plus. Les formes ne m'ont jamais laissés de marbre – c'est vrai. Mais cet instant, il était magique.

▬ Je veux te suivre. Je t’ai raccompagnée jusqu’ici, et puis nous ne sommes plus vraiment des inconnues, je ne t’ai pas embrassée pour te laisser filer. Si tu es prête à te laisser entrainer avec moi, alors j’irai avec toi jusqu’au bout du monde. Tu pourrais découvrir une autre personne en moi, cela te convient ? 

Jusqu'au bout du monde, hein ? Ça me plaît bien, ça. Va, soit la première à résider dans ma crysalide, je t'accepte, je te dévore... et bien plus encore. La fin de sa phrase semblait troublée, comme si elle avait peur de me voir m'enfuir. Je ne partirais pas, plus jamais. Mes jambes cédaient à la tentation, tremblotant frénétiquement comme une machine à vapeur. Je ne veux plus la quitter, elle qui... qui m'a lancé un sort. Elle doit être une factrice-magicienne de métier héhé. J'aimerais pouvoir la rassurer par de simples mots, mais on ne parle pas d'une fille commode. Je ne sais pas ce que ces mots signifieraient pour elle, mais ils me brûlaient la gorge depuis un moment déjà.

▬ Je t'aime. Je veux rester près de toi Samaede.

Le crépitement de ses pupilles exigeait plus de ma part, comme si comme si elle me demandait de lui montrer l'ampleur de mes mots. Comment pourrais je procéder ? Je n'ai aucune expérience dans ce domaine là... et je n'ai jamais vraiment lu de livre sur ce genre de situation surréaliste. En tout point on pourrait penser à un coup d'un soir, mais il n'en était rien. Néanmoins, l’incitation charnelle était bien présente, elle. Je me demande comment elle le prendrait si je laissais cours à mes envies ? Il me semble qu'elle n'y voyait aucun inconvenant. Il serait blessant de la laisser sur sa faim, je pense. Une main assurée vint se déposer sur les cuisses de la princesse, comme si elle attendait une certaine approbation à son acte. Lui effleurant la joue de sa paume, elle lui déposa un baiser. Kaoru n'en pouvait plus, elle avait bien trop chaud. Se débarrassant de son T-shirt, laissant à l’œil l’impression de sa poitrine opulente enlacée dans de la dentelle bleutée.

▬ J'ai chaud, si chaud. Je n'en peux plus de cette chaleur. Je vais allumer la clim, d'accord ? 

Laissant traîner son haut sur le sol, Kaoru toute chancelante essayait de parvenir à tapoter les boutons de la télécommande.  L'air frais ne perdit pas de temps, une bouffée de fraîcheur vint sillonner son visage. Une expression d'extase maquillée l'expression de la jeunette. Tout était agréable, enivrer de douceur. Elle laissa rouler son regard vers Sama, elle était fidèle à son poste, assise sur le divan plus belle que jamais. Comment cette créature pouvait elle satisfaire toute les attentes espérées ? Ce tableau était magnifique, je me demande ce qu'elle peut bien penser. Elle doit se dire que je la fais attendre, c'est vrai ahah. J'aime la voir languir ainsi, si sagement.

Je me servis un verre de rhum que je bus en un coup. C'était pour me donner un excès de zèle, sans doute.


© Code par Requiem


(c)SoraruP
+#FF9900+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/u450
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 268
Pokédollards : 24
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 22
Je suis (Inrp) : Succès déverrouillé : "Tombeuse de goupix" ♥
Je ressemble à : Mon reflet dans un miroir (Mangriff)

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Tranche-nuit ♦ Danse-lames ♠ Katana
Race Pokemon/ Métier: Mangriff / Factrice
Team/Dresseur/Equipe: Libre comme l'air ♪
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Special delivery ♥ vous avez commandé de la compagnie ? [Kaoru]   Jeu 15 Juin - 22:31



Special delivery ♥
vous avez commandé de la compagnie ?

« Need you by my side »



Elle attendait tant de sa réponse, c’était comme si ces quelques mots pouvaient sceller son cœur. Je t’aime. Un éclair illumina les yeux de la factrice, un instant de pure douceur, ses pupilles se noyant dans l’intensité bleue des yeux de sa belle. Je veux rester près de toi Samaede. Elle était surprise, mais heureuse. Heureuse d’entendre ces mots prononcés pour elle. Kaoru ne la fuyait plus, elle cherchait son contact... sa main vint se poser sur ses hanches dans une caresse, l’autre contre sa joue – et dans une approche assurée, elle l’embrassa. C’était la première fois que la belle rousse faisait ce geste d’elle-même, qu’elle en prenait l’initiative. Un parfum enivrant laissé à son nez, Samaede s’était laissée faire jusqu’au bout, répondant seulement aux lèvres de sa princesse. C’était si doux, elle aurait aimé que cet instant dure une éternité. La chaleur lui montait peut-être à la tête, mais peu lui importait... la blanche n’avait d’yeux que pour elle.

Seulement... Kao ne semblait pas prête à attendre aussi longtemps. La goupix cédant à ses envies, retira son haut avec légèreté, dévoilant les formes voluptueuses de son corps de nymphe. Ses courbes enlacées de dentelle azurée, la même couleur que ses yeux, étaient maintenant en proie au regard de la douce demoiselle. Elle était si belle, sa Kaoru, comme un morceau d’étoile tombé du ciel... c’était la première fois qu’elle voyait ainsi une femme, les prunelles débordant de désir pour elle.

« J'ai chaud, si chaud. Je n'en peux plus de cette chaleur. Je vais allumer la clim, d'accord ? »

La blanche acquiesça, n’osant troubler la quiétude de sa voix. Kao se leva, fébrile et tremblotante, allant quérir la télécommande de son appareil. Quelques secondes après, la fraicheur commençait à emplir la pièce, soutirant un frisson de plaisir de sa belle. Sagement assise sur le canapé, Samaede ne la quittait plus des yeux... elle attendait son retour, la contemplait, la dévorait sans aucune gêne. Elle n’était pas insensible à la beauté du corps, pourtant l’attirance n’avait jamais été aussi forte qu’en ce moment. Elle se demandait... comment cette femme pouvait la combler. Est-ce qu’elle pouvait se donner à elle, laisser libre cours à ses désirs ?... oui, Samaede en mourrait d’envie. Il n’était plus question d’attendre, elle voulait attirer son attention, se faire désirer aussi. Sa jolie rousse prenait plaisir à la laisser languir sur son siège, elle le voyait bien. Alors à son tour, la blanche prit les choses en main ; avec simplicité et élégance, elle retira son haut, dévoilant son buste drapé d’un écrin de dentelle lactée. Dans la simplicité de son apparat, l’étoffe sublimait ses formes discrètes qu’elle assumait entièrement. Regarde-moi, Kao... Laissant glisser le tissu retiré au pied du canapé, Samaede se prenait pleinement à ce jeu de séduction. Il n’y avait rien de plus beau que de lire l’envie dans les yeux de sa princesse...

« Je te veux Kaoru... ne me fais pas attendre autant... »

Elle s’avança doucement sur la couverture, quelques rougeurs s’invitant sur ses joues. A demi allongée, étirant sur la couche ses courbes finement sculptées à la lumière tamisée de la chambrette. Elle avait une douceur confiante dans le regard, si chaleureuse, enjôleuse. La belle goupix serait sa première, la plus précieuse... c’était important l’air de rien. Elle l’avait choisie pour l’inviter dans son cœur, l’étreindre et la garder près de son âme. Pour toujours...

Mais finalement, elle ne tenait plus. Kao hésitait, éprise d'une adorable timidité. Soit, elle ferait le premier pas... cela ne la dérangeait pas. Glissant de la bordure du canapé, elle enjamba les vêtements épars sur le sol pour la rejoindre. Une main s'étira, effleurant la joue de la rousse d'une caresse avant venir enlacer son cou brûlant et alors qu'elle s'approchait, déposait délicatement l'autre sur son sein. Le temps d'une respiration, elle s'était presque plaquée contre sa douce, si proche qu'elle pouvait sentir les palpitations de son coeur s'unir aux siennes. Elle voulait lui demander...

« Tu es rassurée ? Tu peux me laisser faire si tu préfères ainsi. »

Et joignant à ses mots la passion qui l'enflammait, elle l'embrassa fougueusement au creux de son cou.


Pokemon Rebirth © Samaede L. Rezveil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Special delivery ♥ vous avez commandé de la compagnie ? [Kaoru]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Special delivery ♥ vous avez commandé de la compagnie ? [Kaoru]
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» [Inutile] Qu'est ce que vous avez fait hier ?
» Si vous avez du temps à perdre :)
» Vous avez dit couleurs primaires ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Hoenn :: Lavandia-