Partagez | 
 

 ▬ Failure is not final • Samaede

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Avalon • Membre
Messages : 108
Pokédollards : 68
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: ▬ Failure is not final • Samaede   Dim 24 Juil - 19:22


Failure is not final
feat. Samaede ♥

Dimanche. Le jour le plus ennuyeux de la semaine pour Clara. Sa boutique est fermée, personne ne travaille et les émissions à la télévision ne sont que des rediffusions de certains programmes de la semaine. La Métamorph n'a jamais été de celles qui voit ce jour comme l'occasion de se reposer en vue de la nouvelle semaine à venir. Étant donné qu'elle habite seule, l'ennuie devient rapidement son unique compagne. Puisqu'elle n'est pas une lève-tard, la matinée suffit pour exécuter les diverses tâches quotidiennes susceptibles de l'occuper. Ce qui lui laisse l'après-midi entier pour s'ennuyer. La rosette aurait bien rendu visite à ses parents, mais ils sont toujours invités à droite ou à gauche par leurs amis. Et une fois n'est pas coutume, quand la Métamorph a essayé de les appeler en milieu de matinée, elle est tombée sur le répondeur. A croire que ses parents possèdent une vie sociale bien plus intense qu'elle. Mais il en faut plus pour la décourager ! Puisqu'elle a rangé et nettoyé l'intégralité de son appartement, autant se charger de mettre de l'ordre dans son atelier. C'est donc armée de chiffons et de sac poubelle que Clara part à la conquête de son arrière-boutique, bien décidée à y passer l'après-midi s'il le faut !

Deux heures. Deux heures seulement pour refaire de son atelier une pièce organisée et praticable. N'importe qui aurait été fier d'avoir réaliser cet exploit en si peu de temps, mais Clara désespère. Elle comptait sur cette épreuve pour occuper tout ce temps libre et résultat, il n'est même pas encore quinze heure ! C'est la mort dans l'âme qu'elle regagne son appartement par la série de marches reliant son atelier au couloir de son foyer. Que faire, maintenant ? Se tourner les pouces en espérant qu'une activité intéressante lui tombe dans les mains ? Voilà qui est loin d'être la perspective la plus intéressante. En désespoir de cause, la voilà qui trie ses vêtements. Chose inutile, car la Métamorph a le défaut d'être très conservatrice. Autrement dit, elle a du mal à se séparer de quoi que ce soit, même des objets dont elle n'a plus l'utilité. Cependant, ce petit rangement dans sa garde-robe lui a permit de remettre la main sur son jogging de sport égaré depuis plusieurs semaines. Avec ses nombreux voyages, voilà longtemps qu'elle n'a pas fait de footing. Une occasion rêvée pour s'y remettre !

Bien que la rosette déteste porter autre chose que des robes ou des jupes, elle outrepasse cela lorsqu'elle part courir. Ainsi, elle enfile son jogging gris chiné sans faire de chichi. Le tissu est léger et souple, rendant la course vraiment agréable. Clara a évidemment une brassière assortie – même si elle n'a pas la poitrine la plus opulente qui soit, elle est obligée d'en porter une pour son confort. Dévoiler son ventre n'est pas quelque chose qu'elle apprécie, mais puisqu'elle compte courir en forêt, elle a peu de chance de croiser du monde. Du moins, elle l'espère. La Métamorph s'équipe ainsi de son téléphone portable, de ses écouteurs et d'une bouteille d'eau, qu'elle glisse dans un petit sac à dos. Il ne reste plus qu'enfiler ses baskets de course et la voilà fin prête. C'est donc habitée d'une énergie nouvelle qu'elle descend les escaliers menant dans le hall de l'appartement, déboulant dans la rue une fois la large porte poussée. Il n'y a pas grand monde, ce qui l'arrange. Si Clara porte des robes aussi larges, c'est pour cacher les formes de son corps qu'elle n'assume pas vraiment. Pendant son adolescence, la plupart des garçons la reluquait sans la moindre état d'âme, la mettant souvent mal à l'aise. Dès lors, elle a décidé de dissimuler tout ça sous des couches et des couches de tissu.

C'est en petites foulées que la Métamorph s'éloigne du centre-ville, en direction de la Route 119. Ce n'est pas l'endroit le plus praticable à cause de l'environnement plutôt sauvage, mais Clara connaît un petit chemin à travers les bois, idéal pour y courir en toute quiétude. Au moins, par ici, elle est quasiment certaine de ne croiser personne. Cette route est réputée pour subir souvent de fortes pluies qui découragent les plus audacieux. Sous le couvert des arbres la rosette ne craint pas grand chose, mais encore faut-il rallier la forêt sans se décourager. Même si la route a été rendu un peu plus pratique pour le passage des bus, la nature demeure maîtresse des lieux et de hautes herbes s'élèvent ça et là, comme pour bloquer le passage jusqu'à la forêt. Cependant, Clara n'a pas peur de fourrager au milieu de ces fourrés pour atteindre sa destination. La preuve, la voilà déjà sur le petit sentier qu'elle cherchait. Comme prévu, il n'y a pas âme qui vive. Parfait. Branchant ses écouteurs à la prise jack de son téléphone portable, Clara enfile ses écouteurs après avoir sélectionner une playlist au hasard. Tandis que la musique commence à résonner dans ses oreilles, elle s'adonne à quelques étirements de routine, histoire de ne pas se blesser bêtement. Elle se concentre naturellement sur ses jambes, parties de son corps qui seront le plus sollicités par l'exercice.

Clara court ainsi pendant une bonne heure, sans s'arrêter, porter par les différentes musiques qui défilent dans ses oreilles. Elle essaie de se vider la tête, de se contenter de courir sans penser à rien mais dès qu'elle s'adonne à ce genre d'activité, son cerveau ne peut s'empêcher de tourner à plein régime. Et comme d'habitude, elle se pose des questions sur son rôle au sein de la team Avalon. Voilà quelques années qu'elle a rejoint l'organisation et, à ce jour, elle n'a participé qu'à une seule mission. Assez dangereuse, certes, mais aucune d'entre elles sont vraiment sûres. Lors de cette fameuse mission, elle a du user deux fois de son pouvoir de transformation. Non seulement elles ont été imparfaites, mais ça l'a également rendu malade pendant au moins deux jours. En tant que Métamorph, sa seule force réside de ce fameux talent de morphing. Si elle n'est pas capable de l'utiliser sans se mettre mal, à quoi sert-elle ? Si sa partenaire n'avait pas été une hybride habituée au combat, elle ne serait pas ressortie vivante de ce casino, elle en a la certitude. Cependant, elle ne peut se reposer éternellement sur les autres. Elle doit apprendre à maîtriser ses transformations pour assurer la sécurité de ses partenaires ainsi que la sienne lorsqu'elle est sur le terrain. C'est une importance capitale. Une chose dont elle peut échapper si elle tient à continuer sur la voie qu'elle a choisi d'emprunter.

Essoufflée, Clara s'arrête au milieu d'une petite clairière. Après quelques gorgées d'eau, elle observe les environs avec intérêt. Une petite rivière s'écoule un peu plus bas, signalée par le croassement de quelques grenouilles. Après avoir retiré ses écouteurs et rangé son téléphone portable dans son sac, la Métamorph s'approche du court d'eau, observant le reflet qu'il lui renvoie. Prenant une grande inspiration, elle se concentre et visualise la silhouette de son frère, Andrew. Puisqu'elle a besoin d'une image nette dans son esprit pour sa transformation, il n'y a pas plus adéquat que celle de son frangin. Alors qu’elle se concentre, elle sent son corps devenir aussi mou et modulable que de la pâte à modeler. Comme elle doit agir par étape pour une transformation optimale, elle commence par les cheveux. Sa crinière rose se raccourcit et adopte une teinte blanchâtre, se coiffant aussitôt en épis éparses. Son visage perd en rondeur, prend en masculinité tandis que ses prunelles virent au bleu. Mais alors qu'elle s'apprête à changer son torse, une panique incompréhensible l'agite et, l'instant d'après, la voilà de nouveau sous sa forme originelle. Une grimace de colère déforme les traits fins de son visage alors qu'elle lance rageusement une pierre au milieu de la rivière. Pourquoi n'y arrive-t-elle pas ?! Lors de sa mission, elle y est parvenue, pourtant. Ce n'était certes pas du grand art, ça suffisamment pour duper quelques personnes. Pourquoi désormais, elle ne parvient pas à compéter sa métamorphose ? Qu'est-ce qui cloche, à la fin ?!

Un craquement résonne soudain dans le dos de Clara qui se redresse aussitôt, faisant volte-face, ses yeux grenats observant les environs avec attention.

Il y a quelqu'un ?




© Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 338
Pokédollards : 25
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 22
Je suis (Inrp) : Succès déverrouillé : "Tombeuse de goupix" ♥
Je ressemble à : Mon reflet dans un miroir (Mangriff)

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Tranche-nuit ♦ Danse-lames ♠ Katana
Race Pokemon/ Métier: Mangriff / Factrice
Team/Dresseur/Equipe: Libre comme l'air ♪
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: ▬ Failure is not final • Samaede   Ven 29 Juil - 20:41



Failure is not final


« Route 119 ▬ Mission d'exploration ! »



Pas de repos pour les braves ! Le dimanche c’est fait pour profiter, pourquoi diable le passer à dormir quand on peut sortir s’amuser dehors ? Il n’est qu’à peine neuf heures, mais le soleil lui est déjà haut dans le ciel alors que Samaede s’affaire à l’entretient de son VTT. Huiler les chaines, vérifier la pression des pneus... eh oui, on ne laisse rien au hasard. La jeune fille avait l’intention de profiter du temps pour aller se promener en forêt. Elle connaissait les bois de la région comme sa poche, ces sentiers étaient toute son enfance, remplis de souvenirs ; un peu comme un album photo dont les pages auraient été arrachées, pour les disperser aux quatre coins du monde. Mais ce n’était pas un mal, non... Samaede se souvenait de chaque arbre dont elle avait taillé l’écorce, de chaque pierre qui l’avait fait trébucher. Enfin, n’allez pas non plus prendre cela au mot... l’idée est là.

Mais aujourd’hui, elle avait autre chose en tête. Pourquoi ne pas aller explorer un peu ? Du côté de Cimetronelle, elle n’y était jamais allée encore... enfin, vaguement. Bah, cela commençait à faire un peu loin de son chez-elle, alors elle avait peur de se perdre. Pourtant, ce n’est pas le sens de l’orientation qui lui fait défaut, elle a même une boussole qui ne la quitte jamais durant ses escapades en pleine nature. Où qu’elle se perde, elle arrivait toujours à trouver le chemin de son bercail. De toute manière, elle ne devait pas rentrer trop tard... demain, on se lève à six heures pour la tournée matinale... *baille* Même quand on est habituée, le réveil est parfois difficile.

Les préparatifs terminés, la demoiselle sort son vélo du petit abri où il était rangé, allant le poser contre le mur près de l’entrée de sa maison. Il faut qu’elle aille récupérer son sac, avec toutes ses provisions et son katana. Il n’y a pas grand-chose, juste de quoi grignoter et une bouteille pleine d’eau avec un peu de sirop, un mélange personnel. Le gout est un peu spécial, surtout très sucré, mais elle l’adore, c’est sa petite faiblesse. Elle attache soigneusement son fourreau sur la sangle de son sac à dos et lâche un soupir de contentement. Fin prête... sur le départ, elle croise son vieux père qui vient la saluer. « Sois prudente. » lui dit-il, tandis qu’elle lui fait de grands signes de la main en enfourchant son vélo. « A ce soir ! » Et la voilà partie, filant comme une étoile sur les petites routes de campagne en direction de Lavandia...

Mais aujourd’hui, on reste loin de la ville. Avec un petit détour par le nord, elle évite les lieux trop fréquentés ; ces routes ne sont pas intéressantes de toute manière. Les chemins accidentés que personne n’emprunte, c’est bien plus amusant, non ? En tout cas à VTT, c’est le pied. A l’ombre des fourrés, le soleil ne la dérange absolument pas, Samaede peut se concentrer pleinement sur la beauté du paysage sauvage et les esquisses d’acrobaties qu’elle s’amuse à essayer. Ca n’avait l’air de rien, vu comme ça, mais dans sa tête, c’était plutôt impressionnant. Ah, l’imagination...

Après trois bonnes heures de cavale, le sentier qu’elle suivait rejoint la berge d’une petite rivière à l’eau claire et cristalline, scintillant sous les rayons du soleil. De l’autre côté, c’est la route 119. Elle s’était déjà aventurée le long des berges, mais jamais très loin de l’autre côté. Il semble qu’il y a un pont quelques kilomètres en aval, mais en attendant, la jeune sportive avait bien mérité une petite pause. La vue était vraiment magnifique... ce serait dommage de ne pas en profiter. Venant s’assoir sur les rochers au bord de l’eau, elle laisse balancer ses jambes au dessus de la surface tout en se désaltérant.
Cela faisait un moment qu’elle n’était plus venu par ici... l’endroit avait changé, mais il gardait cette même atmosphère onirique qui la rendait nostalgique. Samaede aimait beaucoup se balader, c’était même son passe-temps favori, seulement... par rapport à avant, quelque chose lui manquait. Quelque chose... ou quelqu’un. A cette pensée, son visage s’assombrit, et elle attrapa ses jambes contre son cœur pour venir y cacher son visage, comme si elle avait peur qu’on la voit ainsi. « J’suis en manque, moi ?... »

Elle resta ainsi un long moment, s’allongeant dans l’herbe qui bordait le chemin, son sac comme oreiller. Son esprit voyageait loin, très loin de son corps, et bientôt, elle céda à la douce étreinte de morphée. Combien de temps s’était-il écoulé ? Ce qui réveilla notre jeune amie, ce fut en tout cas les rayons du soleil qui avait tourné, dégageant son visage de l’ombre des feuillages. Elle se redresse et s’étire, puis remarque qu’elle a bougé pendant son sommeil. Et cette sensation... celle d’avoir fait un mauvais rêve. « A trop réfléchir, voilà ce qui arrive... » soupira-t-elle. La faim commençait aussi à se faire sentir... elle attaqua donc sans ménagement les encas qu’elle avait préparés, passant sa mauvaise humeur à coups de crocs dans les sandwichs. Ca défoule, enfin, jusqu’à ce qu’on manque de s’étouffer. Mais au moins, sa mauvaise humeur était partie, la mangriff pouvait repartir le cœur léger.

Après avoir remballé ses affaires, il était temps de rependre son petit tour d’exploration. Elle devait aller plus loin que dans ses souvenirs, sinon cette sortie n’aurait mené à rien. Forte de cette résolution, notre promeneuse longea la rivière encore un moment, jusqu’à trouver un passage pour traverser. Un sentier couvert se présentait à elle, suivant le court de l’eau un peu plus en hauteur derrière les arbres. Jusqu’où son périple allait-il la mener ? Il y avait un centre météorologique dans le coin, si elle ne se trompait pas... cela fait un moment qu’elle roule vers le nord maintenant, alors peut-être ? Avec tous ces arbres, difficile de savoir vraiment où on se trouve sur la carte. Mais alors qu’elle se faisait cette réflexion, Samaede remarqua une présence non loin en contrebas. Elle s’arrêta pour l’observer à travers les feuillages... c’était une fille, d’un âge proche du sien. Mais lorsqu’elle vit ce qui lui arriva... que quoi ? – elle manqua de tomber de son vélo. Ce n’était pas un rêve, ses cheveux, son corps... assister à ce genre de métamorphose était une première pour Samaede, alors forcément, elle flippait un peu. Et puis, l’apparence de l’inconnue revint à la normal après quelques instants... elle l’avait remarquée ? Peut-être que la présence de notre amie dérangeait.

« Il y a quelqu'un ?
- Oui !
Répondant sans hésitation, la jeune fille dévala la pente en glissant, se réceptionnant maladroitement, mais au moins sur ses deux pieds, au niveau de la berge.
- Désolée, je t’ai surprise à essayer ton... euh, je sais pas c’que c’est en fait, mais ça a l’air super impressionnant. Ca te dérange de me montrer ? »

La mangriff se frotta timidement l’arrière du crâne, ne sachant pas vraiment quel accueil on allait lui réserver. En tout cas, l’inconnue était plutôt jolie, et également une promeneuse si elle en jugeait son accoutrement ; Samaede n’aime pas les joggings, ça manque de personnalité selon elle, mais chacun est libre de porter ce qu’il veut après tout. En attendant, elle s’affaira à retirer la terre qui s’était insinuée dans sa chaussure. C’est tellement désagréable, brr !


Pokemon Rebirth © Samaede L. Rezveil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 108
Pokédollards : 68
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: ▬ Failure is not final • Samaede   Mer 3 Aoû - 21:19


Failure is not final
feat. Samaede ♥

Le cœur de Clara bat la chamade dans sa poitrine. Se sentir observer est une sensation qui lui est très désagréable. Si elle n'en faisait pas trop de cas autrefois, elle est devenue un peu paranoïaque suite à diverses expériences peu sympathiques à Avalon. Sa faiblesse de corps et d'esprit ne plaisant pas à certains membres extrémistes, elle s'est parfois retrouvée dans des situations humiliantes. Elle se rappelle comme si c'était hier l'embuscade tendu par un Draby et un Colossinge dans les ruelles de Lavandia. Si l'une de ses collègues ne lui était pas venu en aide, elle n'ose pas imaginer ce qu'ils auraient pu lui faire. Et son amour profond pour les séries policières n'est pas ce qui mettra un terme à sa paranoïa ! Généralement, lorsqu'un protagoniste est seul en forêt et qu'un bruit de branche brisée retenti, ce n'est jamais bien bon. Elle s'apprête d'ailleurs à prendre ses jambes à son cou dès que la source de ce bruit se sera manifesté. Si elle se manifeste … Si ça se trouve, ce n'est qu'un écureuil ou un lapin, mais la rosette a le cerveau trop influencé par ses émissions télévisées pour penser à ce genre de chose plus rationnelle. Alors elle guette les environs, prête à s'enfuir en abandonnant ses affaires dans le moindre remords. Entre un sac à dos et son intégrité physique ou mental, elle a tout de suite choisi !

Cependant, c'est une jeune fille à la chevelure blanche qui apparaît entre les arbres et dévale maladroitement la pente pour la rejoindre au bord de l'eau. Elle n'a pas l'air méchante pour deux sous – et comme son visage lui est totalement inconnue, elle ne doit pas être d'Avalon. Si Clara se fit à son accoutrement, elle doit être une promeneuse, comme elle … quoi que, qui se promène avec un katana accroché à sa sangle de son sac ?! Ce n'est pas commun comme outil de randonné. Malgré tout, la rosette se défait de toute méfiance. Sa nouvelle venue a l'air à peine plus jeune qu'elle. Et elle a eu l'honnêteté de venir se présenter devant elle. Certaines personnes préfèrent fuir lorsque leur session d'espionnage est compromise. De toute façon, elle n'a pas l'air menaçante du tout malgré son katana. Tant qu'il demeure bien sagement dans son fourreau, Clara n'a aucune raison de s'inquiéter. Ce qui la turlupine désormais, c'est la présence de la demoiselle dans ces bois. Si elle aime venir courir ici, c'est justement parce que personne ne vient y mettre les pieds en temps normal. L'adolescente s'est-elle égarée ou connaît-elle également cet endroit ? La Métamorph n'ayant jamais croisé qui que ce soit jusqu'à maintenant, elle penche davantage vers la première solution mais la deuxième n'est pas impossible pour autant – après tout, ça fait un moment qu'elle n'était pas venue courir par ici.

Désolée, je t’ai surprise à essayer ton... euh, je sais pas c’que c’est en fait, mais ça a l’air super impressionnant. Ca te dérange de me montrer ?

Le rouge monte aux joues de Clara. Elle l'a vu se transformer ?! Quelle honte ! Elle qui pensait que personne n'avait vu se désastre, désormais elle aimerait disparaître six pieds sous terre. A croire que, même au beau milieu d'une forêt infréquentée, il n'y a jamais moyen pour elle de passer inaperçue. Il y a des jours comme ça où elle maudit sincèrement son espèce. Si la rosette était une Nymphali ou une Rondoudou, elle n'aurait pas ce genre de problème. Personne ne serait en mesure ne lui réclamer la moindre démonstration de morphing. Son espèce est la seule capable d'un tel miracle et comme elle n'est pas la plus rependue, les démonstrations de métamorphoses sont des choses rares. Ce n'est donc pas si étonnant que la nouvelle venue lui en réclame une. Elle-même sait que, dans le cas contraire, elle serait la première à vouloir être témoin d'un tel exploit. Cependant, son cas est particulier. Ayant été élevée par une Obalie et un Blizzaroi, elle n'a jamais apprit à maîtriser ce fascinant pouvoir. Ainsi, ses transformations sont incomplètes, instables. Et souvent, elles disparaissent automatiquement. Elle suffit d'un rien pour qu'elle perde le contrôle et retrouve son apparence initiale. De plus, il y a toujours cette terreur au fond d'elle qui lui met des bâtons dans les roues, lui faisant perdre tous ses moyens en un instant.

Ainsi, non, Clara ne peut lui faire de démonstration. Si elle se loupe encore, elle se couvrirait de honte devant une inconnue. Et cette dernière serait en droit de rire, car certaines métamorphoses ratées sont tellement hideuses qu'elles en deviennent comiques. Or, si la rosette ne se souci plus de ce que l'on peut dire sur elle vis-à-vis de son style vestimentaire, c'est une autre histoire lorsqu'il s'agit de son incapacité à se métamorphoser. Morphing est l'unique capacité d'un Métamorph. En d'autres termes, c'est l'unique chose dont ils sont capables. L'unique héritage qu'ils ont légués à leur descendants suite à la décision d'Arceus. S'il y a quelque chose pour laquelle Clara devrait être experte, c'est en transformation. Et pourtant, elle n'est pas capable de maîtriser ce pouvoir. C'est aussi humiliant que si un hybride oiseau était incapable de voler, ou un hybride eau incapable de nager. Ce n'est pas quelque chose de normal. Ça devrait être un automatisme, un réflexe, une normalité. Elle devrait être capable de se transformer aussi facilement qu'elle respire. Car c'est là la particularité des Métamorph. Mais ce n'est pas son cas. Elle n'y arrive pas. Du moins, pas comme elle le voudrait. Sûrement se précipite-t-elle trop. Mais lors de sa mission à Johto, elle s'est prouvée qu'elle était capable de faire des choses de correctes. Pourquoi n'est-ce plus le cas désormais, alors qu'elle est loin de tout danger et parfaitement concentrée ?

Oh, je voudrais bien mais … je ne maîtrise vraiment pas mes métamorphoses. Ce ne sera pas joli à voir.

Clara se gratte l'arrière de la tête, gênée. C'est toujours un peu délicat pour elle de refuser, mais elle préfère ça plutôt que s'humilier. Certaines personnes comprennent, d'autres non. La rosette espère que la demoiselle face à elle n'insistera pas, d'ailleurs. Auquel cas, elle sera vraiment obligée de fuir pour échapper à cette humiliation. Et elle préférerait réellement éviter. La prochaine fois, elle réfléchira à deux fois avant de s'entraîner en forêt. Là où elle est certaine de pouvoir le faire en toute quiétude, désormais, c'est chez elle. Et encore, sa voisine de palier a prit la mauvaise habitude de rentrer sans prendre la peine de frapper … Dans son atelier de couture, peut-être, dans ce cas. Autant que cette salle de travail continue sur sa lancée. Mais ce n'est pas vraiment le moment de songer à ça. Même si Clara a refusé de faire une démonstration de Morphing, elle ne peut pas passer son chemin ou envoyer l'inconnue valser comme une malpropre. La rosette est plutôt curieuse de savoir si elle connaît également les parages ou si elle est arrivée par ici totalement au hasard. Si elle s'est égarée, la Métamorph peut la raccompagner jusqu'à l'orée du bois. Ce ne serait pas la première fois qu'elle guide des promeneurs égarés – quand bien même s'est arrivé rarement, étant donné que peu de gens se baladent dans les parages. Ils préfèrent largement le Bois Clémenti ou autres forêts bien plus enclines aux promenades.

Oh, j'en oublie mes manières. Je m'appelle Clara, et toi ? Tu viens souvent par ici ?




© Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 338
Pokédollards : 25
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 22
Je suis (Inrp) : Succès déverrouillé : "Tombeuse de goupix" ♥
Je ressemble à : Mon reflet dans un miroir (Mangriff)

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Tranche-nuit ♦ Danse-lames ♠ Katana
Race Pokemon/ Métier: Mangriff / Factrice
Team/Dresseur/Equipe: Libre comme l'air ♪
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: ▬ Failure is not final • Samaede   Ven 2 Sep - 20:45



Failure is not final


« Route 119 ▬ Mission d'exploration ! »



* Hm... timide inconnue ? Tes cheveux se reflètent sur ton visage... * Pendant un instant, Samaede ne su pas comment réagir. Elle avait juste demandé une démonstration, une telle réaction l’avait surprise. C’est un fait, notre amie était curieuse... Elle n’avait jamais entendu parler de personnes capables de se transformer comme cette fille venait de le faire. Ce devait être un talent rare, non ? Alors pourquoi en être embarrassée ? Cette logique lui échappait complètement...

« Oh, je voudrais bien mais … je ne maîtrise vraiment pas mes métamorphoses. Ce ne sera pas joli à voir. »

La peur de l’échec, c’était donc ça ? Un sentiment que Sama pouvait parfaitement comprendre, pourtant... C’est vrai, face à elle, tout le monde était pareil. Chaque fois qu’elle croisait le fer, elle était là. Cela ne se voyait pas vraiment, puisque cela faisait longtemps maintenant qu’elle avait appris à la maitriser. Depuis toute jeune, en fait... c’était chose impossible que de combattre avec la peur au ventre. Même si les combats qu’elle pratiquait n’étaient que de simples démonstrations, il ne fallait pas oublier que leurs armes pouvaient être mortelles. C’était le cas du katana qu’elle portait à son sac. Mais soit ; si elle ne voulait pas, la mangriff n’insisterait pas.

« Oh, j'en oublie mes manières. Je m'appelle Clara, et toi ? Tu viens souvent par ici ?
- Je m’appelle Samaede, ravie de te rencontrer. Je ne suis plus venue ici depuis des années, alors je ne pense pas qu’on puisse dire souvent. Je pensais aller jusqu’au centre météo, mais on dirait qu’il est encore loiiin ! »

Souriant à la jeune fille, elle déposa son vélo un peu plus loin contre un arbre et s’approcha du cours d’eau pour venir y tremper la main, jouant avec les sillons que celle-ci laissait à la surface. La fraicheur de l’onde était vraiment agréable par cette chaleur, la source était si claire qu’on pourrait même s’y baigner en toute quiétude. Après s’être aspergé le visage, la blanche se tourna à nouveau vers Clara :

« Et toi, qu’est-ce que tu fais par ici ? J’espère que tu n’étais pas venue t’entrainer, ma présence doit être une gêne. »

Une plaisanterie, notre boule de poils serait-elle d’humeur joueuse aujourd’hui ? Sa queue touffue balançant doucement derrière ses jambes, elle attendait. Parce qu’elle n’aurait pas fait les présentations si elle n’avait rien d’autre à lui demander, n’est-ce pas ? Samaede avait tout son temps, alors autant en profiter. Enfin, pas trop quand même, sinon elle allait devoir faire des ricochets pour s’occuper. Ou piquer une tête dans la rivière, tiens... haha, c’était peut-être un peu abuser, là. Mais le coin n’était pas très profond, on pouvait aisément traverser à guet en se débarrassant de ses chaussures. Un terrain parfait pour une bataille d’eau... oui, bon, on se calme.


Pokemon Rebirth © Samaede L. Rezveil



○ Samaede s'évade en #339999

:...:
 
:Les Ptites Bann':
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 108
Pokédollards : 68
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: ▬ Failure is not final • Samaede   Dim 16 Oct - 14:51


Failure is not final
feat. Samaede ♥

« Faites qu'elle n'insiste pas, faites qu'elle n'insiste pas », prie mentalement Clara en jouant distraitement avec la cordelette de son pantalon. Déjà qu'il est délicat pour elle de devoir se justifier, alors tenir tête à une personne têtue … c'est un défi. Ce n'est pas la première fois que la Métamorph se retrouve dans ce genre de situation et, souvent, on lui réclame tout de même une démonstration à corps et à cris. Et si la rosette cède, c'est simplement parce qu'elle sait pertinemment qu'on ne la laissera pas en paix avant qu'elle n'accepte. Néanmoins, là, elle a la possibilité de fuir. Ce n'est pas très téméraire, mais elle n'a jamais prétendu l'être après tout. Prendre la poudre d'escampette à travers ces bois qu'elle connaît comme le fond de sa poche sera un vrai jeu d'enfant. Mais si elle peut éviter, étrangement, ça l'arrangerait. La nouvelle venue n'a pas l'air d'être une mauvaise personne. Elle a même l'air de tout ignorer sur son espèce et son pouvoir. Ce qui n'est pas étonnant, les Métamorph ne sont pas très répandus. Et souvent, ils préfèrent faire profil bas, car ils savent que leur pouvoir peut être très convoité par des personnes aux noirs desseins. En vérité, Clara n'a encore jamais rencontré un autre Métamorph, malgré son appartenance à l'organisation Avalon. Combien de membres de son espèce la terre compte-t-elle encore, de nos jours ?

Cependant, la nouvelle venue ne semble pas vouloir insister. Ce qui rassure grandement Clara. La blanche passe plutôt aux présentations : elle se nomme Samaede et ne vient pas souvent par ici. Ce qui conforte la rosette dans l'idée que ce chemin n'est vraiment fréquenté en temps normal. Samaede souhaite visiblement rallier le Centre Météo. Et en effet, il lui faut encore parcourir un bon petit bout de chemin avant d'y arriver. Mais si elle continue toujours vers le nord, elle ne le ratera pas. L'établissement est suffisamment imposant pour se faire remarquer. La rosette y est déjà allée plusieurs fois en tant que simple visiteuse et cet endroit lui plaît énormément. Samaede veut-elle le visiter ou simplement s'en servir comme point de repère lors de son périple à vélo ? Quoi qu'il en soit, si elle a besoin d'une guide, Clara peut endosser ce rôle avec plaisir. Elle ne pensait pas aller aussi loin, mais ça ne la dérange pas pour autant. De toute façon, elle préfère mettre un terme à son entraînement de métamorphose dès maintenant : si elle n'y arrive pas une fois, elle n'y arrivera pas par la suite. Et maintenant qu'elle sait qu'il y a le risque d'être vu par d'autres promeneurs, plus jamais elle ne s'adonnera à cette activité par ici. Autant se contenter de ses miroirs, à la maison.

Je m’appelle Samaede, ravie de te rencontrer. Je ne suis plus venue ici depuis des années, alors je ne pense pas qu’on puisse dire souvent. Je pensais aller jusqu’au centre météo, mais on dirait qu’il est encore loiiin !
Ravie également ! Le Centre Météo se trouve encore une bonne demi-heure de marche à peu près. En allant toujours vers le nord.
Et toi, qu’est-ce que tu fais par ici ? J’espère que tu n’étais pas venue t’entrainer, ma présence doit être une gêne.
Je faisais simplement un petit jogging et j'ai voulu, en effet, m'entraîner un peu mais … ce n'était pas une bonne idée. Mais ce n'est pas de ta faute, je comptais pas continuer de toute façon.
 
A quoi bon perdre du temps inutilement ? D'autant plus qu'elle préfère de loin discuter un peu avec Samaede. Clara a toujours été une personne sociable, appréciant le contact avec les autres. Ainsi, lorsque l'occasion de faire de nouvelles rencontres se présente, elle la saisit sans hésiter. Elle adore étendre son carnet d'adresse et s'entourer d'amis. Il est encore trop tôt pour catégoriser Samaede comme telle mais la rosette est certaine qu'elles peuvent devenir bonnes amies. Avant tout, cependant, il faut voir si la concernée est du même avis. Si elle ne veut pas sympathiser avec elle, Clara n'insistera pas. On ne peut pas plaire à tout le monde, après tout. Et la Métamorph est en bien consciente. Cependant, elle ne le saura qu'en questionnant Samaede. Sait-on jamais, si elle accepte que la rosette l'accompagne jusqu'au Centre Météo, elles pourront apprendre à mieux se connaître ? Clara étant plutôt bavarde, il n'est pas compliqué pour elle de débuter une discussion et de l'alimenter pendant des heures. Ce qui n'est pas toujours apprécié par son entourage, certes. Car quand elle commence, difficile de l'arrêter. Le bouton d'arrêt n'existe pas, il faut donc attendre que la batterie se décharge. Et cela, ça peut prendre des heures et des heures …

Dis, ça te dérange si je t'accompagne jusqu'au Centre Météo ? Je trouve plus sympa de faire la route à deux ! Pas toi ?

Clara lui adresse un petit sourire en resserrant l'élastique dans ses cheveux. C'est alors qu'elle avise la queue blanche et touffue qui se balance dans le dos de son interlocutrice. Ainsi donc, Samaede est une hybride également ? Voilà un sujet de conversation intéressant ! Étant donné que les Métamorph ne possèdent aucun attribut propre, mis à part ce corps façonnable comme de la pâte à modeler, la rosette a toujours témoigné énormément de curiosité vis à vis des caractéristiques Pokémon d'autrui. Ainsi, cette queue retient toute son attention. Elle cherche à savoir à quelle espèce Samaede peut bien appartenir, mais Clara ne se rappelle pas en avoir déjà vu une de la sorte. Pourtant, elle en connaît, des Pokémon. Lorsque l'on travaille pour Avalon, ce n'est pas ce qui manque ! Mais là, elle doit bien avouer son ignorance. Alors ni une ni deux, elle pointe du doigt cette queue blanche et demande à sa propriétaire :

Tu es de quelle espèce ? Je ne crois pas avoir déjà vu une queue comme celle-là auparavant !




© Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 338
Pokédollards : 25
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 22
Je suis (Inrp) : Succès déverrouillé : "Tombeuse de goupix" ♥
Je ressemble à : Mon reflet dans un miroir (Mangriff)

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Tranche-nuit ♦ Danse-lames ♠ Katana
Race Pokemon/ Métier: Mangriff / Factrice
Team/Dresseur/Equipe: Libre comme l'air ♪
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: ▬ Failure is not final • Samaede   Mer 26 Oct - 10:50



Failure is not final


« Promis, j'insiste pas. Mais t'es quand même bizarre. »



Samaede esquissa un petit rire, constatant à quel point la demoiselle semblait mal à l’aise à parler de ses transformations. Elle était juste timide, alors ? En tout cas, la petite frayeur qu’elle venait de subit la dissuadait de continuer son petit entrainement ici. C’était compréhensible, mais la blanche ne pouvait s’empêcher de s’en amuser un peu.

« Mais ce n'est pas de ta faute, je comptais pas continuer de toute façon.
- Ahah oui ? Tout va bien, alors ~ »

Regardez-la, à essayer de se justifier, n’est-ce pas trop mignon ? Samaede ne se cachait pas de son impression, un petit sourire en coin tout en renchérissant à ses paroles. La pauvre ne s’entrainerait probablement plus jamais ici, traumatisée à vie, hm hm ♪ Oh oui, elle la trouvait drôle. Elle se moquait un peu, mais il ne fallait pas lui en vouloir, ce n’était pas méchamment. Une façon à elle de dire que Clara lui était sympathique. Et puis, la mangriff était plutôt sociable elle aussi, alors taper la causette avec une nouvelle rencontre ne la dérangeait pas le moins du monde. A présent, la miss aux cheveux roses se proposait de l’accompagner jusqu’au centre météo. Faire le chemin à deux serait plus vivant, la blanche ne pouvait pas le nier. Elle était venue à vélo, mais elle pouvait bien marcher un peu. Peut-être que Clara pourrait aussi lui montrer le centre, dans ce cas. Ce n’était pas dans ses projets à la base, mais maintenant qu’elle était accompagnée, c’était un bon prétexte pour faire connaissance.

« C’est d’accord, faisons un bout de chemin ensemble. »

A ce moment, elle remarqua que son interlocutrice ne l’écoutait plus vraiment... elle semblait regarder ailleurs. Eh bien, serait-ce sa jolie queue blanche qui piquait tant son intérêt ? La demoiselle ne tarda pas à répondre à cette interrogation, pointant du doigt sa fierté poilue.

« Tu es de quelle espèce ? Je ne crois pas avoir déjà vu une queue comme celle-là auparavant !
- Hehe, elle t’intrigue ?
La blanche se pencha vers elle avec un sourire enjoué et fier. Cette queue touffue était une marque de fierté pour son espèce, forcément ça lui faisait plaisir qu’on la remarque.
- Je suis une mangriff. Et toi alors ? Je n’ai jamais vu d’hybride capable de se transformer comme tu... hm, pardon. »

Plaçant une main devant sa bouche, la blanche s’excusa platement en réalisant son erreur. Ca l’embarrassait un peu. C’est vrai qu’elle n’avait jamais entendu parler de ce genre de pouvoir, alors elle se demandait de quel genre d’espèce cette fille était, mais quand même... Promis, on ne remet plus le sujet sur le tapis ! Samaede avait été plutôt maladroite sur ce coup, elle ferait plus attention à l’avenir.


Pokemon Rebirth © Samaede L. Rezveil



○ Samaede s'évade en #339999

:...:
 
:Les Ptites Bann':
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 108
Pokédollards : 68
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: ▬ Failure is not final • Samaede   Lun 2 Jan - 17:34


Failure is not final
feat. Samaede ♥

Loin d'être rancunière, Clara a déjà oublié le petit incident au bord de la rivière. Ce n'est – malheureusement – pas la première personne qui l'a surprend en pleine tentative de transformation. Samaede a, au moins, eu la décence de ne pas insister et de ne pas se moquer. Nombreuses sont les personnes qui rient dans son dos, bien hilares de voir qu'elle est incapable de maîtriser le seul héritage laissé par ses ancêtres Métamorph. Mais il est aisé de se moquer lorsque l'on ne connaît pas. C'est ce que la mère de Clara lui répète très souvent : ces personnes ne savent pas comment se déroule une métamorphose, c'est un pouvoir qui leur échappe. Et de la même façon, il existe des Pokémon Vols incapables de voler ou des Pokémon Eaux incapables de nager. Nous ne contrôlons pas nos peurs et les surpasser n'est pas à la portée de chacun. Cela demande du temps et du courage, ce qui n'est pas donné à tout le monde. Chaque être ne mène pas sa vie de la même façon, il faut savoir en être conscient. Et ces lâches qui se moquent ne sont que des idiots qui ne savent rien faire d'autre que de casser du sucre sur le dos des gens. Eux aussi, ils ont une faiblesse. Mais plutôt que de s'en préoccuper, ils pointent celle des autres. Un manque d'intelligence bien navrant. Enfin, inutile de se faire du mouron. Samaede n'a pas l'air d'appartenir à cette catégorie de personne – et tant mieux !

C’est d’accord, faisons un bout de chemin ensemble.
 
Ravie, Clara hoche la tête, tout sourire. Voilà une bonne nouvelle. Se promener en compagnie d'une nouvelle connaissance, c'est un programme bien plus plaisait qu'un jogging en solitaire. Quand bien même la rosette apprécie faire son sport seule, faire de nouvelle rencontre est une expérience bien plus intéressante. Elle aura le loisir de courir plus longtemps une autre fois – quand son emploi du temps le lui permettra. Les jours de repos sont malheureusement rares lorsque l'on travaille dans la couture. Mais la Métamorph ne se plaint pas : elle aime ce qu'elle fait et rester inactive est un supplice. Si elle est partie courir, au final, ce n'était que pour s'occuper – et éviter de passer une énième journée devant la télévision à pleurer devant des films à l'eau de rose complètement cul-cul. Clara sait se montrer raisonnable, parfois. Bref, là n'est pas la question. L'objectif est d'atteindre le Centre Météo sans se perdre. La rosette connaît la route, il ne devrait y avoir aucun risque mais il ne faut jamais être trop confiant. Il lui arrive souvent d'être un peu trop dissipée et de s'égarer. Tourner un poil trop tôt peut faire d'une simple balade une véritable randonnée à travers les bois. Espérons donc qu'elle ne fera pas de gaffe … mais ce serait sûrement un peu trop lui demander.

Je suis une Mangriff. Et toi alors ? Je n’ai jamais vu d’hybride capable de se transformer comme tu... hm, pardon.
Il n'y a pas de mal, mon pouvoir est ce que l'on retient le plus de moi. Je suis une Métamorph ! Ça ne m'étonnerait pas que tu ne connaisses pas. Ce n'est pas une espèce très répandue. Enfin, tu me diras, je ne connaissais pas les Mangriff non plus ! Du moins, je n'en avais jamais rencontré auparavant. J'ai seulement vu une photographie de leur forme originelle dans un livre.
 
Bipède, blanc comme la neige et armé d'impressionnantes griffes, Mangriff fait partie des espèces se rapprochant le plus des chats. Dans les livres, ils mentionnent systématiquement leur haine pour les Séviper: les deux espèces ne se supportaient pas et se combattaient dès qu'ils se croisaient. Clara ignore si cette animosité farouche est encore d'actualité, mais ça ne l'étonnerait guère. Certaine chose ne change pas, même avec le temps. En tout cas, elle est ravie de rajouter Mangriff dans la liste des espèces croisées. La Métamorph ignore si sa passion pour les autres Pokémon provient de ses ancêtres ou si ce n'est qu'elle, mais rien ne la ravie plus que de rencontrer d'autres hybrides. Si elle avait la possibilité de posséder un Pokédex comme les dresseurs d'antan, elle serait déjà en train de parcourir le monde pour le compléter … Au lieu de ça, elle se contente des rencontres inopinées pour satisfaire sa curiosité et s'émerveiller sur la diversité des espèces. Il y en a tellement qu'elle doute de pouvoir en rencontrer chaque représentant dans une seule vie …

Il paraît que les Mangriff sont les rivaux des Séviper, est-ce vrai ? Enfin, je veux dire, c'est encore le cas de nos jours ?

Oui, il est important pour elle de savoir. Ainsi, c'est en attendant la réponse de Samaede qu'elle s'engage sur le petit sentier en direction du Centre Météo. Rien ne les empêche de discuter tout en marchant. Cela rendra sûrement le trajet jusqu'à leur point d'arrivée beaucoup moins long. Comme on dit, le passe passe vite quand on s'amuse – et surtout, lorsque l'on discute !



© Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 338
Pokédollards : 25
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 22
Je suis (Inrp) : Succès déverrouillé : "Tombeuse de goupix" ♥
Je ressemble à : Mon reflet dans un miroir (Mangriff)

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Tranche-nuit ♦ Danse-lames ♠ Katana
Race Pokemon/ Métier: Mangriff / Factrice
Team/Dresseur/Equipe: Libre comme l'air ♪
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: ▬ Failure is not final • Samaede   Lun 13 Fév - 19:01



Failure is not final


« Une rencontre inattendue »



Clara était donc une métamorph… elle avait vu juste, Sama n’avait jamais entendu parler de son espèce. Il faut dire, elle n’était pas une grande fana de lecture. De nos jours, les seules traces qui restaient de la grande encyclopédie des espèces peuplant le monde étaient dans les livres, et il n’y avait pas de grandes bibliothèques ou centres culturels dans le coin. Les rencontres étaient bien plus enrichissantes selon elle, on en apprenait beaucoup plus au contact de l’humain – ‘fin du pokémon, vous m’avez comprise. Ainsi, elle était aussi la première mangriff à croiser la route de la rousse… rien de surprenant à cela, une fourrure blanche comme la sienne ça ne courrait pas les rues.

« Il paraît que les Mangriff sont les rivaux des Séviper, est-ce vrai ? Enfin, je veux dire, c'est encore le cas de nos jours ?
- J’aimerais pouvoir te répondre, mais je l’ignore. Je n’ai jamais rencontré de séviper, ma rivale au dojo était une riolu.
Elle était intriguée par cette question… une rivalité ancestrale, ancrée dans le sang ? Bien qu’elle n’en ait jamais entendu parler, cela la faisait réfléchir.
- Les querelles du passé du passé ne regardent pas le présent, tu ne crois pas ? C’est peut-être encore le cas dans certains clans, mais pas dans ma famille. »

C’était une bonne conclusion, non ? Une rivalité qui n’a plus de fondement ne peut-être que destructrice. C’est important de ne pas perdre de vue la raison pour laquelle on se bat… sans ça, on va droit dans le mur. Devenir la meilleure… gagner les championnats, être top-pokémon, ce sont des objectifs comme les autres. Samaede le faisait car elle aimait la compétition, la voie qu’elle avait choisie. Le katana qu’elle portait à la sangle de son sac le lui rappelait chaque jour.

Reprenant leur chemin au gré de la conversation, notre duo approchait du centre météo. La blanche marchait tranquillement à côté de son vélo, suivant le long du cours d’eau qui remontait vers le nord. C’était l’une des premières choses qu’on lui avait appris lorsqu’elle partait en randonnée étant petite : si tu es perdue, suis toujours la rivière. Tout en papotant, elle restait attentive afin de ne pas manquer un pont ou un tournant. Manquerait plus qu’elles s’égarent en pleine forêt…

Soudain, un bruissement dans les fourrés alerta notre amie poilue. Oreilles dressées, elle s’arrêta, guettant la présence qui s’approchait. Ça venait de devant… en haut de ce talus. Et elle ne tarda point à se révéler ; un éclair à la longue chevelure rose jailli des buissons et dégringola la pente en roulé boulé, terminant sa course sur le sentier dans une trainée de poussière.

« Wah… est-ce que ça va ?! »

Laissant tomber son vélo dans l’herbe, Samaede se précipita vers l’inconnue pour l’aider. C’était une jeune fille, une adolescente au corps maculé d’éraflures et d’entailles… de ce qu’elle pouvait en voir, car elle portait des vêtements amples qui cachaient sa peau. A son soulagement, la petite était encore consciente... elle tenta même vivement de se lever, grimaçant un peu de ses blessures.

« Je… je vais bien… c’est rien…
- On veut juste t’aider, calme-toi. »

Elle parvenait à peine à parler, serrant les dents pour ignorer la douleur. Pourquoi se forçait-elle à ce point ? Si elle essayait de se montrer rassurante, c’était raté. Elle ne s’était quand même pas fait toutes ces blessures en tombant, il y avait autre chose. Et puis, elle semblait pressée, comme si quelque chose la poursuivait… ou quelqu’un.


Pokemon Rebirth © Samaede L. Rezveil



○ Samaede s'évade en #339999

:...:
 
:Les Ptites Bann':
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 108
Pokédollards : 68
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: ▬ Failure is not final • Samaede   Dim 30 Avr - 19:13


Failure is not final
feat. Samaede ♥

S'il y a une chose que Clara croit dur comme fer, c'est que le temps est capable de changer la mentalité des gens. Les humains tout comme les hybrides sont des êtres destinés à évoluer tout au long de leur vie, physiquement comme mentalement. Certes, il y aura toujours quelques personnes ancrées dans les vieilles traditions, attachées à un héritage ancestral trop précieux pour être oublié. Mais les nouvelles générations tendent vers le changement, vers l'évolution des mentalités. L'avenir des deux peuples en dépend. D'où l'importance de transmettre de bonnes valeurs aux enfants, de leur apprendre le respect et l'empathie. Humains comme hybrides doivent comprendre qu'ils sont capables de vivre en parfaite harmonie, sans que les uns n'aient l'ascendant sur les autres. Si la Métamorph ignore combien de temps cela prendra, elle espère cependant être présente pour y assister. Si elle a rejoint les rangs d'Avalon, c'est dans cet unique but. Les deux partis seront-ils suffisamment intelligents pour enterrer la hache de guerre et reconnaître l'égalité entre les peuples ? Clara veut croire que oui. Mais, de nos jours, ce n'est malheureusement pas encore l'avis de la majorité.

Néanmoins, il faut saluer les changements à petite échelle. D'après l'encyclopédie des espèces que possède la rosette, les membres de sa propre espèce ne se supportaient pas par le passé. Elle n'a jamais rencontré d'autres Métamorph pour constater d'elle-même la véracité de cette animosité, mais son existance même est une preuve que, si elle a existé, certains ont su l'outrepasser. Si Clara n'a jamais rencontré ses parents biologiques, elle sait cependant qu'ils étaient tout les deux des Métamorph. Du moins, c'est ce que la responsable de l'orphelinat où elle a été recueilli sur Unys a raconté à son assistante. Mais au delà de ça, certaines familles de Mangriff ont fait une croix sur leur rivalité légendaire avec les Seviper – d'après Samaede. Elle même ne connaissant aucun représentait de l'espèce dite « rivale » à la sienne, elle ne peut valider cette idée reçue. Mais si elle dit que sa famille n'entretient aucune animosité envers les Seviper, alors Clara est ravie de l'entendre. Une nouvelle preuve que les mentalités évoluent, quoi qu'en en dise !

Plutôt satisfaite de cette conclusion, la Métamorph ouvre la marche tout en papotant gaiement, parlant de la pluie et du beau temps. Moulin à paroles dans l'âme, elle n'est jamais à cours de sujet de discussion. Cheminant tranquillement aux côtés de la Mangriff, accompagnée par la rivière filant en contrebas, Clara suit naturellement la route jusqu'au Centre Météo. Elle a beau ne pas y avoir mit les pieds depuis bien longtemps maintenant, elle connaît le chemin comme le fond de sa poche. Si elle a tendance à être plutôt tête en l'air, la Métamorph jouit pourtant d'un très bon sens de l'orientation. Habituée à se déplacer un peu partout dans les différentes régions du monde, il est devenu essentiel pour elle de se repérer rapidement où qu'elle soit. Et comme le chemin jusqu'au Centre Météo a pendant longtemps été son parcours de jogging préféré, elle serait capable de s'y rendre les yeux fermés. Cependant, elle les garde grands ouverts, au cas où sa déconcentration ne finisse par les perdre. Elle a beau savoir où aller, il suffit qu'un quart de seconde pour que son attention l'attire ailleurs et lui fasse perdre le chemin.

Soudain, Samaede s'immobilise. Surprise, Clara l'imite – sa nouvelle amie a peut-être un caillou dans la chaussure ? Mais alors qu'elle s'apprête à l'interroger, un bruit de cavalcade venant du talut les surplombant perce le silence. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, les buissons s'écartent et crachent un humain – ou un hybride ? - qui dévale la pente à vive allure. Dans un nuage de poussière, la malheureuse s'immobilise enfin aux pieds des deux hybrides, sans voix. La réaction de la Mangriff ne se fait pas attendre : elle abandonne son vélo pour se ruer vers l'inconnue à la jolie chevelure rose mais poussiéreuse. Sa surprise passée, Clara se hâte de les rejoindre, tandis que la nouvelle venue se met difficilement sur ses jambes. D'un seul coup d'oeil, la rosette remarque qu'elle est blessée : certaines entailles, d'ailleurs, ne peuvent pas résulter de sa chute. Elles sont forcément dues à des personnes tiers. La Métamorph a suffisamment vu de plaies dans sa vie pour s'en rendre compte. Et, quelque part, elle est certaine que Samaede est également de cet avis. Quelque chose ici ne tourne pas rond.

Que t'est-il arrivée ? Tu peux nous le dire tu sais, on ne te veut aucun mal. Au contraire !
 
Sans attendre ses réponses, Clara retire son sac à dos pour en tirer sa gourde à moitié pleine et un paquet de mouchoirs. Elle n'a malheureusement pas de désinfectant sur elle mais nettoyer à l'eau, c'est toujours mieux que rien. Elle imbibe alors un premier kleenex d'eau fraîche et vient tapoter une vilaine entaille barrant l'avant-bras de la jeune fille. Elle est plutôt profonde, elle va sûrement nécessiter des points de sutures. Samaede et Clara n'auront donc pas d'autres choix que de l'emmener au Centre Pokémon le plus proche. Cependant, l'air paniqué de la blessée l'inquiète plus encore que ses blessures. Est-elle poursuivie ? Si oui, par qui ? Y aurait-il des personnes mal attentionnées rôdant dans ces bois d'habitude si calmes ? Elle aimerait aller s'en assurer de ses propres yeux mais ce serait trop risqué. Le mieux serait d'alerter les forces de police – ou même Avalon. Mais d'abord, il faut qu'elle sache ce qui est arrivé à cette jeune fille. Est-elle seulement une Pokémon ? Dans le cas contraire, Avalon ne rechercha pas à intervenir – ils n'agissent qu'en faveur de la cause hybride. De tout façon, qu'importe son espèce, Clara demeure prête à dégainer son téléphone portable afin de contacter les forces nécessaires le plus rapidement possible.

Il faut que tu nous parles, fais-nous confiance.




© Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 338
Pokédollards : 25
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 22
Je suis (Inrp) : Succès déverrouillé : "Tombeuse de goupix" ♥
Je ressemble à : Mon reflet dans un miroir (Mangriff)

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Tranche-nuit ♦ Danse-lames ♠ Katana
Race Pokemon/ Métier: Mangriff / Factrice
Team/Dresseur/Equipe: Libre comme l'air ♪
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: ▬ Failure is not final • Samaede   Dim 2 Juil - 0:40



Failure is not final


« Rescue team »



Que s’était-il passé dans ces bois ? Samaede n’était sûre que d’une chose, cette pauvre fille ne s’était pas faite ces entailles toute seule. Il n’était pas question de la laisser partir, pas dans cet état. Sa main tremblante tente de s’agripper aux épaules de la mangriff, les yeux humides l’implorant, pas de l’aider mais de la laisser s’enfuir. Mais heureusement, Clara n’était pas cet avis non plus ; déposant son sac aux côtés de la blessée, elle sorti de quoi nettoyer les plaies pour l’examiner. La jeunette grimaça un peu au début, mais cessa de se débattre quand elle comprit que cela ne servait à rien. Elle ne saignait presque pas, la plupart de ses plaies étaient plus anciennes... en dépit de la saleté, les marques se dissimulaient sous ses vêtements amples, une veste en vieux tissu résistant et un pantalon large trop grand pour elle auquel elle avait dû faire des ourlets. On dirait presque que... non, Samaede n’aimait pas faire de supposition de ce genre. Mais l’adolescente avait des problèmes et pour le moment, elle et Clara étaient les seules à pouvoir lui venir en aide.

« Il faut que tu nous parles, fais-nous confiance.
- On ne te laissera pas tomber. Peu importe tes raisons, on t’aidera.

La fille resta muette aux mots des deux amies, comme si elle cherchait en elle le courage de faire confiance. Mais pour la blanche, ce n’était pas important. Même si elle refusait de se confier, l’emmener dans un endroit sûr où elle pourrait se reposer passait avant. Elle échangea un regard avec sa compagne, puis sans un mot de plus, entreprit de soulever le corps de l’adolescente sur son dos, non sans un cri de surprise venant de la concernée.

- H-hey !... qu’est-ce que vous faites ? reposez-moi, s’il vous plait, m’emmenez pas...
- Cimetronelle est à combien de minutes ? Je vais t’emmener au centre, on peut pas te laisser là... quel genre de chevalier je ferais à laisser une blessée sur le bord du chemin ? puis à Clara : tu penses pouvoir suivre à pied ?

L’esquintée sagement agrippée à ses épaules, elle sourit à la métamorphe. Elle devrait lui confier son sac pour le moment, il était léger mais elle n’avait plus la place pour le transporter. Elle décrocha le fourreau de son katana de la sangle où il était accroché pour le fixer à sa taille, préférant tout de même le garder à portée, au cas où elle en aurait besoin... Il y avait peut-être un peu superstition derrière ce geste, mais elle était plus à l’aise ainsi. Peu importe combien les gens pouvaient trouver cette arme effrayante... Alors qu’elle marchait vers son vélo, la fillette murmura à son oreille.

- Ils vous feront du mal. S’ils apprennent... laissez-moi...
- Qui ça, ils ?
- Je ne sais pas... ils en ont après un ami... un ami très précieux. Je ne peux pas laisser l’avoir. Je dois lui trouver un endroit sûr. »

Cachant son visage dans le cou de Samaede, elle parlait d’une voix distante, un peu triste. Faisait-elle tout cela pour protéger cette personne ?... la blanche n’était pas certaine de vouloir insister pour le moment. Sa carapace semblait commencer à se fissurer, c’était leur chance pour l’emmener en sécurité. Si elle lui faisait confiance pour cela, le reste viendrait ensuite. A vélo la prochaine ville ne serait pas bien loin, et elle se sentait largement capable de pédaler avec une passagère sur le dos. L’entrainement de ses tournées de factrices allait enfin lui servir.


Pokemon Rebirth © Samaede L. Rezveil



○ Samaede s'évade en #339999

:...:
 
:Les Ptites Bann':
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 108
Pokédollards : 68
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: ▬ Failure is not final • Samaede   Mar 18 Juil - 14:20


Failure is not final
feat. Samaede ♥

En situation de stress, Clara a tendance à céder rapidement à la panique : la peur de mal faire, de se tromper, d'agir dans le mauvais sens la pétrifie. Et pourtant, en ce moment même, elle se sent capable de déplace des montagnes pour venir en aide à la jeune fille. La situation est trop étrange pour ne pas piquer sa curiosité. Cette enfant, elle fuit clairement quelque chose ou quelqu'un – mais quoi ? mais qui ? Malgré les paroles rassurantes des deux amies, elle refuse de leur dire quoi que ce soit. Serait-elles épiées, en ce moment même ? Le regard rosé de la Métamorph balaie les alentours : difficile d'être certaine qu'elles sont bien seules. La forêt est si dense qu'il est impossible d'y voir clairement à dix mètres. Si loin de la civilisation, les bois chantent en chœur la mélodie des insectes et le pépiement des oiseaux : les pas les plus furtifs passent ainsi inaperçus. Son hybridation ne la gâtant pas d'oreilles aussi performantes que celle d'un Ponchiot ou d'un Medhyena, Clara ne peut compter que sur ses yeux – et les informations qu'elle récolte ne peut lui garantir leur sécurité à toutes, malheureusement.

Il est donc urgent de quitter les lieux rapidement. D'un coup d'oeil entendu avec la Mangriff, Clara se relève en prenant soin de récupérer sa bouteille et les mouchoirs imbibés – elle reste respectueuse de l'environnement quoi qu'il advienne. Pour sa part, Samaede charge la blessée sur son dos comme un sac à patates, sourde à ses jérémiades. Elle ne veut peut-être pas de leur aide, mais les deux compères ne peuvent se résoudre à l'abandonner là dans un tel état. Normalement, Cimetronelle n'est plus très loin mais Clara ne peut malheureusement pas donner une estimation juste : il suffit de se tromper de chemin pour rallonger le trajet. Puisqu'elle est à vélo, Samaede n'aura pas d'autre choix qu'emprunter les sentiers les plus praticables : la Métamorph, à pied, peut se permettre de prendre des raccourcis. Si elle parvient à rejoindre le Centre Pokémon avant son amie, elle pourra contacter la police dans la foulée. Enfin, pour ça, il ne faut pas qu'elle se perde …

Tu penses pouvoir suivre à pied ?
Je vais prendre des raccourcis, ne t'en fais pas pour moi. Fais juste attention : rien ne nous garanti de ceux qui semblent la poursuivent ne traînent pas dans les parages.

Après un dernier regard, Clara jette son sac à dos sur son épaule et disparaît dans le chemin cabossé coupant à travers les bois. Si ses souvenirs sont bons, il s'agit d'un raccourci très prisé des randonneurs. Ils débouchent directement à Cimetronelle, juste en face du Centre Pokémon. La route principale – que va devoir emprunter Samaede – la fera arriver par l'entrée ouest de la ville : si tout va bien, la proximité des habitants convaincront les éventuels poursuivants de ne rien tenter contre la Mangriff et sa précieuse charge. Au pas de course, allongeant ses foulées pour dévorer plus de terrain, Clara prend garde à ne trébucher sur aucun obstacle. Bottes de terre, pommes de pain, crevasses, tronc abattu : tous risquent de lui faire avoir une mauvaise chute. Or, ce n'est pas le moment de se tordre la cheville ou de s'écorcher le genou. Cette jeune fille est en danger, elle se doit de mener à bien la mission qu'elle s'est elle-même confiée. Malgré sa gorge sèche, la rosette refuse de s'arrêter : elle aura tout le loisir de s'abreuver quand elle saura la gamine en sécurité.

La Métamorph est cependant contrainte à ralentir l'allure lorsque, au loin, elle aperçoit sur une patte d'oie. Quelle direction prendre ? Il n'y aucun panneau à l'horizon pour lui communiquer la moindre information. Se mordillant la lèvre inférieure, elle observe les trois propositions qui s'offrent à elle : le chemin de gauche est large et lisse, il semble rejoindre l'axe principale. Celui de droite est tout aussi large mais ses irrégularités et ses nombreux zigzags ne le rendent pas aisément praticable. Quant à celui qui s'ouvre devant elle, il semble plonger dans les ténèbres les plus profondes de la forêt. Dans les jeux vidéos, il s'agirait pour sûr de la direction à prendre pour pénétrer dans un redoutable donjon. Éliminant d'office le chemin de gauche, il ne lui reste que deux propositions. La logique voudrait qu'elle continue tout droit, mais autant avouer qu'elle n'est pas particulièrement emballée. Histoire de se rassurer, elle tire son téléphone portable de sa poche et active le mode GPS : il ne connaît probablement pas les chemins qui s'ouvrent à elle mais grâce à sa position, Clara sera en mesure de savoir où précisément elle se trouve.

Après un examen rapidement de la carte digitale, la Métamorph choisi de prendre : si elle avait prit tout droit, elle rejoint fini par rejoindre la route principale. Pour arriver le plus rapidement possible à destination, elle va devoir traverser le pont surplombant la rivière s'écoulant au sud de Cimetronelle. Ainsi, elle évite le Centre Météo et trace tout droit vers la ville. La Métamorph reprend ainsi sa course, se familiarisant rapidement avec les aspérités du chemin. Au bout d'une dizaine de minute de course, elle aperçoit enfin les premières habitations bâtis dans les arbres. L'architecture de Cimetronelle l'a toujours fasciné : ce contact avec la nature est impressionnant. Ce n'est malheureusement pas à Lavandia qu'elle pourrait voir quelque chose de semblable. Mais son observation s'arrête là : elle ne vient pas faire du tourisme, il faut qu'elle se hâte. Ainsi, puisant dans ses dernières forces, dans son dernier souffle, Clara rejoint le Centre Pokémon, son cœur battant la chamade dans sa poitrine. En observant la salle d'attente, elle réalise que Samaede n'est pas encore arrivée. Pitié faites qu'il ne leur soit rien arrivé, songe-t-elle en s'approchant de l'accueil, prévenant les infirmières de l'arrivée imminente de la jeune fille. Finalement, il serait plus avisé de savoir qui la poursuit avant d'avertir qui que ce soit ...



© Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 338
Pokédollards : 25
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 22
Je suis (Inrp) : Succès déverrouillé : "Tombeuse de goupix" ♥
Je ressemble à : Mon reflet dans un miroir (Mangriff)

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Tranche-nuit ♦ Danse-lames ♠ Katana
Race Pokemon/ Métier: Mangriff / Factrice
Team/Dresseur/Equipe: Libre comme l'air ♪
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: ▬ Failure is not final • Samaede   Lun 21 Aoû - 20:07



Failure is not final


« Wild encounter »



Rien ne nous garantis que ceux qui semblent la poursuivre ne trainent pas dans les parages... L’avertissement de Clara résonna à nouveau dans sa tête, alors que son pneu crissait légèrement dans la poussière au démarrage. D’une impulsion puissante, elle repartait à vive allure sur le chemin longeant la berge, sa passagère sur le dos. « Toi aussi Clara, soit prudente. » murmura-t-elle alors que son amie disparaissait dans les bois de son côté. Samaede posa alors sa main sur son épaule, là où la petite s’agrippait, lui soufflant quelques encouragements pour la rassurer.

« On sera bientôt tirées d’affaire, d’accord ? Accroche-toi bien, ça va secouer un peu. »

Cimetronelle n’était plus bien loin, mais elle devait encore passer devant la centre météo en empruntant la route principale. C’était peu probable qu’on prenne le risque de l’attaquer sur la route principale, aussi près de la ville... pourtant, la factrice n’arrivait pas à se défaire de ce pressentiment, celui que quelque chose d’anormal se tramait. Premièrement, cette fille... c’était une humaine, Sama’ en était certaine. Son odeur n’était pas celle d’une hybride... elle était en fuite, ce depuis un moment déjà d’après les blessures qu’elle avait pu observer. La blanche ignorait quel genre de lâche pourrait s’en prendre une enfant blessée, mais celle-là ne souhaitait pas être retrouvée.

Pendant ce temps le chemin s’élevait, s’éloignant du niveau du cours d’eau et lui demandant de redoubler d’efforts pour avancer. Après une poignée de minutes seulement, le centre météo était en vue... de l’autre côté d’un vieux pont en bois qui traversait la rivière, elles n’étaient plus très loin. La vue était dégagée, mais le ciel lui commençait à se couvrir... pourvu que l’orage attende leur arrivée avant d’éclater. Mais soudainement... une ombre étrange commença à se mouvoir sur les planches éraflées, comme vivante et détachée, dépassant le duo pour filer de l’autre côté du pont. Est-ce qu’elle avait rêvé ? Samaede ne pouvait se résoudre à le croire... tout en maintenant l’allure, elle tenta de parler à la fille quand – ** krkrrck **

Brusquement, la chaine de son vélo s’enraya, sa pédale se bloqua et la mangriff ainsi que sa passagère furent brutalement projetée à terre avec lui. Tombée tête la première, elle n’avait pas eu le temps de réagir, roulant sur le bois sale avec la petite fille encore cramponnée à son dos. Elles n’étaient pas tombées du pont, c’était au moins ça... malgré le choc, Samaede se redressa vite, cherchant du regard son agresseur. Mais il n’y avait rien... le silence tout autour, seulement le tintement mécanique des roues de son vélo qui tournaient à présent dans le vite. La jeune blessée toussa un peu, se redressant péniblement à son tour sans un mot.

« Cette ombre... tu l’as vue toi aussi ?
- ... j-je n’ai rien vu, je suis désolée...

Son visage sembla blêmir à cette évocation, comme si elle comprenait ce que cette vision signifiait. C‘était eux qui la poursuivaient, pas vrai ? La blanche porta la main à la garde de son katana, bien décidée se battre s’il le fallait. Même s’ils restaient tapis dans les ténèbres... l’ombre sournoise se manifesta à nouveau, mais Sama’ pu réagir à temps cette fois ; dégainant son sabre, elle frappa avec sa capacité qui trancha net l’horrible projection et la fit disparaitre. Un spectre ?

- Je ne fuirai pas, je ne t’abandonnerai pas.

Clara allait surement arriver avant eux suite à ce contretemps... elle priait pour qu’elle n’ait pas été attaquée elle aussi. Sur le pont surplombant la rivière, la pluie commençait maintenant à tomber. Doucement d’abord, les goutes se firent plus denses, couvrant le silence de leur mélodie. Il ne semblait plus vouloir attaquer... mais l’épéiste restait alerte, impassible et prête à agir. Quelques secondes s’écoulèrent ainsi, peut-être des minutes, sans rien d’autre que le clapotis de l’eau qui tombait du ciel.

- Ça suffit... j’en ai assez de me cacher, fichez-moi la paix...

La fillette s’approcha doucement de sa protectrice et l’enlaça par derrière, enfouissant son visage ruisselant dans son dos. Soudainement, un homme étrange apparût à l’autre bout du pont : un homme en manteau noir, ample. Son visage lui arborait un grand sourire, mais ce dernier ne dégageait aucune émotion... il faisait plus peur qu’autre chose, à vrai dire.

- Tu crois vraiment qu’on peut tout arrêter aussi facilement ? Hahaha...
- Je–
- Tu crois qu’on pourra te pardonner en claquant des doigts ?

Il tendit son bras en avant, projetant de son geste un orbe d’énergie noire que la mangriff esquiva, bousculant la blessée qui se tenait derrière elle. C’était probablement pour cette raison qu’il avait attaqué... sa cible, c’était elle. Assez de cet acharnement, Samaede ne comptait pas le laisser faire. Sa lame se teinta d’une aura violine, invoquant ses arts obscurs pour attaquer de front son adversaire et son sourire agaçant. Il esquiva plutôt agilement les assauts, mais la rapidité des coups répétés finit par payer : la lame effleura le bras de l’hybride, l’aura sombre traçant une entaille sur sa peau en découpant son manteau en plusieurs points de son enchainement. L’homme grinça des dents à sa blessure, s’écartant vivement de la mêlée en comprenant le danger de sa situation.

- Pourquoi tant de haine, allons bon ! Je m’excuse, méa culpa, mais tout cela ne te regarde pas. C’est une discussion de personnes civilisées entre la gamine et moi, tu comprends ?
- J’ai une promesse à tenir, que ça vous plaise ou non. Je ne vous laisserai pas vous en prendre à une personne blessée !
- Aha... t’es chiante toi, tu sais ? Il soupira, haussant les épaules d’un air fatigué, tout en pressant la plaie de son bras avec un bout de tissu déchiré de son manteau.
Soit. Je te laisse cette petite voleuse pour le moment, puisque t’as l’air d’y tenir à ce point. On se reverra. Ba-baye ~ »

A ces mots, l’homme tourna simplement les talons, retournant d’où il venait, comme un promeneur solitaire sous la pluie battante. Est-ce qu’il se payait sa tête ? Sama’ ne pouvait s’empêcher d’être méfiante à l’égard d’une personne dans son genre. Il abandonnait trop facilement pour être honnête... mais lorsqu’il fut assez loin, la mangriff se résolu malgré tout à ranger son sabre. Pourtant, même là, elle ne se sentait pas tranquille... La blanche releva son vélo, vérifiant que tout était bien en place avant de se remettre en selle, silencieuse, attendant que sa passagère la suive, elle aussi sans un mot. Il était temps de se remettre en route... mais la pluie tombait déluge à présent et ne semblait toujours pas vouloir s’arrêter.


Pokemon Rebirth © Samaede L. Rezveil



○ Samaede s'évade en #339999

:...:
 
:Les Ptites Bann':
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 108
Pokédollards : 68
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: ▬ Failure is not final • Samaede   Mar 26 Sep - 16:04


Failure is not final
feat. Samaede ♥️

Le cœur battant à tout rompre dans sa poitrine, Clara se laisse tomber sur l'un des bancs du Centre Pokémon. Elle est habituée à courir régulièrement mais pas dans ces conditions ! Ses muscles la tirent et pour ne pas écoper de vilaines courbatures, elle prend le temps de bien étirer ses jambes. De toute façon, en attendant l'arrivée de Samaede, elle n'a pas franchement mieux à faire. A bicyclette pourtant, la rosette aurait parié que la Mangriff et la jeune fille seraient arrivées avant, même si couper par la forêt est un gain de temps non négligeable. Deux roues restent bien plus rapides que deux jambes, en théorie. Tout en étirant ses abducteurs, Clara lance des regards vers les portes automatiques du Centre Pokémon. A chaque fois que la petite sonnette retenti, elle a l'espoir d'apercevoir Samaede, en vain. Peut-être a-t-elle rencontré des difficultés sur la route  - comme le déraillement de sa bicyclette ou l'éclatement d'un pneu ? Après tout, le chemin n'est pas sans embûche, même s'il s'agit de la route principale. D'après ce qu'elle sait, les bus faisant le trajet entre Lavandia et Cimetronelle ont été équipés de pneumatiques spécialisées pour ne pas craindre les crevasses et autres aspérités de la route – la route 119 demeure difficilement praticable, même après la modernisation du Monde.

Les minutes défilent et il n'y a toujours pas une trace de la Mangriff et de la demoiselle en fuite. Qu'est-ce que cela signifie ? Prévenues de l'arrivée imminente d'une patiente, les infirmières sont sur le qui-vive, prêtes à intervenir à tout moment – l'une d'elles n'ose même pas prendre sa pause, de peur d'être absente le moment venu. Néanmoins, rien ne se passe : il n'y a que des rares voyageurs qui se présentent pour réclamer une chambre pour la nuit ou quelques touristes visiblement perdus. Angoissée, Clara commence à se mordiller la lèvre inférieure. Elle ne peut pas empêcher son stress en grimper en flèche tandis que son esprit imagine les pires scenarii possibles. Afin de s'empêcher de divaguer, elle retire son sac à dos et l'ouvre afin d'y attraper sa bouteille d'eau : il ne lui reste plus grand chose, mais suffisamment pour humidifier sa gorge diablement sèche. Elle n'hésite pas d'ailleurs à aller la remplir dans la petite fontaine à eau mise gratuitement à la disposition des visiteurs. Elle est tellement stressée qu'elle n'arrive pas à tenir en place, alors le petit trajet jusqu'à la fontaine est le bienvenu. En chemin, elle croise le regard interrogateur des infirmières et se contente de hausser les épaules : malheureusement, Clara n'en sait pas plus qu'elles à l'heure actuelle.

Finalement, alors que la rosette rejoint le banc, l'infirmière hésitante fini par partir en pause. Ce qu'elle comprend, son travail n'est vraiment pas de tout repos. Impatiente, Clara jette plusieurs coups d'oeil à la pendule accrochée au mur du Centre Pokémon, comptant inlassablement les minutes. Cependant, après plus d'une vingtaine de minute d'attente, elle décide d'aller faire un tour en ville : peut-être se sont-elles perdues ou qu'un villageois les a prit sous son aile en les voyant débarquées. Ainsi, Clara prévient les infirmières et quitte le bâtiment au toit rouge. Elle réalise alors que la pluie s'est mise à tomber : est-ce la météo qui a ralenti leur progression ? Possible, le nord de Hoenn est réputée pour son temps pluvieux. Mais Clara préfère tout de même essayer de les retrouver. Ainsi, elle enfile le kaway toujours présent dans son sac et rejoint le centre ville. Là, elle interroge quelques passants abrités sous leurs parapluies – néanmoins, personne n'a vu de moindre filles à bicyclette de la journée, si ce n'est quelques enfants un peu plus tôt dans l'après-midi. Visiblement, Samaede et la demoiselle au prénom inconnu ne sont pas encore arrivées jusqu'en ville.

De plus en plus inquiète, Clara est tentée de rejoindre le Centre Pokémon et appeler la police. Cependant, elle se ravise. Toute cette histoire est encore trop flou pour faire appel aux forces de l'ordre. Il serait préférable qu'elle tente de les retrouver par ses propres moyens avant tout. Ainsi, la Métamorph emprunte la sortie menant directement à la route qu'a normalement suivie Samaede. Elle ne peut pas être bien loin après tout, elles sont parties en même temps ! Ignorant la pluie battante qui rebondie bruyamment sur le plastique de son kaway, Clara suit le chemin entre les arbres en évitant les larges flaques qui se sont formées sur la route bosselée. Elle arrive rapidement à une volée de plusieurs marches qu'elle descend prudemment afin de ne pas glisser sur la pierre polie. Deux escaliers plus tard, la voilà face au pont menant jusqu'au Centre Météo. Malgré les remous de la rivière en contrebas, Clara s'engage sur les planches en bois glissantes et rejoint l'autre côté prudemment. Le Centre Météo se dresse juste devant elle, immense. Se sont-elles abritées dans l'impressionnant bâtiment ? Ni une ni deux, Clara pousse la porte et déboule dans l'entrée silencieuse et lumineuse. Il n'y a pas un chat, étrangement – les scientifiques doivent tous travailler à l'étage. Il ne lui faut cependant pas attendre une éternité avant qu'une jeune femme au chignon serré n'apparaisse devant elle.

Madame ?
Oh, bonjour, excusez-moi de vous déranger mais … est-ce que deux jeunes filles sont passées par ici, récemment ?
Je crains que non, nous n'avons pas reçu la moindre visite.
Zut alors, où sont-elles donc passées … Si elles passent par ici, pourriez-vous les prévenir que je suis à leur recherche ?
Bien sûr mais pensez-vous vraiment qu'il soit prudent de sortir sous cet orage ? Restez plutôt ici, si vos amies sont dans le coin et souhaitent s'abriter de la pluie, elle passeront forcément par ici.

D'abord hésitante, Clara finit cependant par accepter. Il est certain que Samaede passera à un moment donné devant le Centre Météo, mais qui lui garantie qu'elle s'y arrêtera ? Afin de surveiller cela, la Métamorph prend place devant l'une des grandes fenêtres du bâtiment donnant directement sur la route. Si la Mangriff passe devant le Centre, la rosette ne pourra pas la rater.



©️ Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ▬ Failure is not final • Samaede   
Revenir en haut Aller en bas
 
▬ Failure is not final • Samaede
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Photoshop] Final Fantasy - Fang
» Cherche joomla template final fantasy 7
» Discussion autour de Final Fantasy + Sondage !
» [UPTOBOX] Final Storm [DVDRiP]
» Final Fantasy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Hoenn :: Lavandia-