Partagez | 
 

 I need you [Pv : Akira ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Professeur • Pokémon
Messages : 179
Pokédollards : 78
Date d'inscription : 28/07/2015
Localisation : Johto /Rosalia
Je suis (Inrp) : Hétéro et bientôt casé ~
Je ressemble à : Tomoe (Kamisama Hajimemashita)
Double compte : Cassidy - Oscar

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Onde folie ♦ Vive-attaque ♦ Lance-flamme ♦ Déflagration
Race Pokemon/ Métier: Feunard Shiny / Prof pokémon
Team/Dresseur/Equipe:
Professeur • Pokémon
MessageSujet: Re: I need you [Pv : Akira ♥]   Dim 22 Avr - 16:33

I need you


Même si c'est dur à admettre

feat  Yuuna - Akira U. Shinki



Mais dans quoi est-ce qu’il s’embarquait tout à coup ? Soyons clair, Akira était du genre à rechercher la compagnie des dames, un peu trop d’après ses sœurs d’ailleurs qui lui reprochaient souvent le manque de cohérence entre ses actes à lui et la surveillance quasi paramilitaire dont elles étaient la cible. Mais rechercher plus que de la compagnie justement, vouloir une relation poussé avec quelqu’un, cela n’était plus dans les habitudes de notre homme depuis bien longtemps. De mauvais choix, de mauvaises rencontre, voilà qui pousse un garçon bien de base à ne plus croire en grand-chose et surtout pas dans le fait que les femmes peuvent être douce et désintéressée. Pourtant, avec Yuuna, le bougre avait presque l’air de se laisser tenter, par cette nouvelle idée que les choses n’étaient pas forcé de mal finir. S’il y avait une petite chance, il fallait bien la saisir non ? C’était un risque, celui de souffrir à nouveau certainement, mais peut-être que cela en valait le coup ? Il ne savait pas trop en vrai, il était un peu perdu par cette chose soudaine qui lui tombait dessus. Même si avec un peu plus de discernement sur lui-même, il aurait au contraire pu voir les choses arriver et trouver cela tout sauf soudain. Voilà le soucis quand on se met des œillères, on se fait surprendre bien plus rapidement et on a pas le temps de se préparer à ce qui arrive, qu’importe ce que c’est. Mais pour le coup, croire que Yuuna pouvait être une menace était compliqué pour le feunard, il était juste perdu, incertain. Inquiet aussi à l’idée de voir les choses mal tourner, mais en même temps, en ne faisant rien, il ne risquait pas de voir un jour la situation évoluer.

Même s’il semblait visiblement incertain, notre homme avait tout de même décidé de prendre un peu son courage à deux mains et de se rapprocher d’avantage de Yuuna. Pas trop tôt dirait certains, mais on va les ignorer un petit peu hein. Physiquement en tout cas, le renard avait l’air décidé à se rapprocher en tirant la demoiselle sur ses genoux, enveloppant même sans ses queues d’hybrides qui lui firent une couverture chaude et douce. Et oui, certaines espèces étaient un peu avantagé à ce niveau là et pouvait trouver de nouvelle utilité à ce qu’il restait de leur ancienne forme. Le feunard avait donc une superbe couverture toujours à porté… Tu peux pas test pikachu, niveau drague, y a pas mieux. Pour tenir une pauvre Yuuna au chaud aussi d’ailleurs, cela devait faire comme un cocon, doux et isolant les deux jeunes gens du reste du monde. C’était la façon qu’avait Akira de se rapprocher d’elle. Les sentiments, c’était compliqué, mais ça il savait faire. La garder comme ça, en sécurité, c’était ce qu’il y avait de plus simple et de plus rassurant pour lui.

Mais ce n’était pas pour cela que Yuuna elle semblait décidé à se laisser faire. Oh, pas qu’elle tentait de lutter contre cette étreinte, au contraire Akira n’y ressentit aucune résistance, mais plutôt pour contredire ce qu’il lui avait demandé. A savoir, de juste le laisser prendre soin d’elle, qu’il ne voulait rien en retour. En même temps, comment expliquer que c’était juste plus simple pour ne pas risquer de souffrir ? Ce type était compliqué dans sa tête, il n’avait même pas envie de nier ce fait d’ailleurs, mais la jeune femme n’avait pas envie de laisser les choses en état. D’une voix rassurante, elle  avait répondu à son professeur, pour lui dire que non, elle n’était pas de ce genre à prendre injustement sans rien rendre… Ce que au fond, Akira voulait bien croire vu le tempérament de la jeune femme. Ce n’était pourtant pas si simple d’accepter, tout simplement.

« Je sais que c’est étrange, mais il ne faut pas te sentir obligé de quoi que ce soit Yuuna… »

Se dire qu’elle pouvait croire avoir une redevance contre lui serait injustifié à ses yeux, il ne voulait surtout pas qu’elle pense cela. Jamais. Elle devait faire ce qu’elle avait envie après tout, il n’y avait rien de pire que des sentiments peu sincère, alors que la personne en face cherche juste à être honnête. Même si dans le cas d’Akira, il y avait une grosse part de lui qui voulait avant tout se protéger. Pourtant, Yuuna semblait tout faire pour le rassurer sur ce point et il faut bien l’admettre, il n’y était pas insensible. La jeune femme avait ce côté doux, tendre, quelque chose qui inspirait la confiance et pouvait écarter toute suspicion. Sa main avait d’ailleurs attiré celle de son professeur contre elle, pour l’étreindre doucement et Akira ne fit aucun geste pour se défaire de cette union. Au contraire, il ne fit que maintenir sa prise sur les petits doigts de Yuuna, histoire de garder son contact, sa peau contre sa peau. Un léger frisson s’était alors emparé du renard lorsque la seconde main de la jeune femme s’était glissé dans ses cheveux. Il avait alors fermé les yeux, juste un instant, pour profiter de cette douceur, de cette attention qu’elle lui offrait. Si Yuuna était une sorcière comme toutes les femmes qu’Akira connaissait, elle devait certainement être la mieux déguisé de toute…

Pourtant, son contact était apaisant, c’était ce que pensait Akira en tout cas. Tout comme ses paroles, qui pouvait laisser croire à quelque chose de bon, sans trahison à la fin ou autre surprise du genre. Même si c’était forcément compliqué de croire quelqu’un, il fallait bien faire un effort quelques fois non ? Pour Yuuna, il avait envie de faire cet effort en tout cas. Lorsqu’il avait ouvert de nouveau les yeux, le professeur avait pu voir la chevelure de Yuuna changer. Elle était devenu de feu, mais un feu bleu très clair, qui paraissait presque glacial dans ces tons. Pourtant, une douce chaleur semblait s’en dégager, si bien qu’Akira ne pu résister à la tentation d’aller glisser sa main dedans, en doucement, pour caresser doucement cette merveille. Il semblait pour le coup déjà plus apaisé, et cela se sentit à sa voix lorsqu’il reprit la parole, bien que cela resta sur un ton des plus doux.

« Je suppose que je peux te faire confiance. J’en ai envie en tout cas, crois-moi.. Mais tu dois me promettre de ne pas en faire trop. Je ne suis pas un poids que tu dois porter, tu as de trop frêles épaules pour ça. »

Après tout, Yuuna était si… Fragile. Du moins, c’était l’impression qu’avait Akira, avec son petit tempérament, sa voix doucement, son physique… Non, rien à faire, Yuuna ne lui paraissait pas prête à endurer tout et n’importe quoi, voilà pourquoi il préférait lui la protéger. Ceci dit en tout cas, le feunard ne tarda pas à se pencher une nouvelle fois vers la demoiselle, pour chercher à nouveau un baiser. Moins furtif, mais toujours aussi tendre que le premier. Il voulait lui faire comprendre qu’il la comprenait et voulait la croire. Dans ce genre de situation, les mots n’étaient visiblement plus son truc au pauvre feunard, il fallait donc l’excuser de faire passer le message de cette façon. Le doux contact des lèvres de Yuuna contre les siennes allaient certainement vite devenir une nouvelle drogue après tout, alors, autant commencer maintenant non ? Après le baiser, il resta ainsi contre elle, ne voulant pas casser cette étreinte, surtout qu’il avait trouvé là son nouveau passe-temps, caresser les beaux cheveux de la demoiselle… Oui, il avait un soucis avec ça, mais qu’importe.

« Hm… Désolé. Je devais m’occuper de tes affaires et te trouver un bon repas… Je manque un peu à mes devoirs d’hôte. »

Il avait fini par dire cela, bien que distrait, jouant doucement avec les cheveux de Yuuna entre ses doigts comme s’il trouvait une certaine fascination à leur contact.

« Nous pourrons aller chercher tes affaires quand tu en auras envie, mais si tu veux te reposer et te changer avant ça, mes sœurs te prêterons des vêtements sans soucis. Qu’en dis-tu ? »

Car oui, la pauvre avait vécu de sale chose aujourd’hui, il ne fallait pas l’oublier. Le but de base était qu’elle se repose, pas de.. De quoi au juste ? L’accaparer pour la garder dans ses bras à vie ? Oui, ça devait être ça l’idée, mais bon, il y a des choses impossible malheureusement… Dommage.

FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'



Kdo et vrac:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Assistant • Pokémon
Messages : 126
Pokédollards : 50
Date d'inscription : 09/03/2016
Je suis (Inrp) : Hétéro & amoureuse
Je ressemble à : Shoukaku de Kantai Collection
Double compte : Raffaelo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hâte ♦ Roue de feu ♦ Danseflamme ♥ Torche
Race Pokemon/ Métier: Galopa Shiny / Assistante prof
Team/Dresseur/Equipe:
Assistant • Pokémon
MessageSujet: Re: I need you [Pv : Akira ♥]   Mer 9 Mai - 18:26
Plus que je ne veux l'admettre

     
Les choses ne pourraient plus jamais être comme avant. Certainement n'avait-elle pas conscience d'à quel point cela changerait tout entre eux. Il était de toute façon pas nécessaire d'être devin pour savoir pourquoi Akira et Yuuna ne pourraient alors plus être un professeur et son élève des plus normaux. De toute façon, quel professeur parfaitement saint d'esprit fait ce genre de chose avec son élève ? Personne. Ou alors ils ne sont pas que ça, ou alors ce n'est carrément pas normal. Mais là n'est pas le sujet. Ils n'étaient pas ensemble, on pourrait le penser, et pourtant non. Jusqu'à maintenant, bien que l'entente était plutôt bonne, pour ne pas dire très bonne, cela restait relativement cordiale. Certainement freiné par le caractère très doux et timide de la demoiselle, qui la rendait maladivement polie avec tous le monde. Pour dire, même maintenant, alors qu'elle était sur les genoux d'Akira avec ses bras autours de lui pour le rassurer avec tendresse, enveloppés alors ensemble dans le cocon de queues de renards ensemble, la demoiselle s'adressait à lui avec une certaine humilité, et politesse. Yuuna ne voudrait en aucun cas faire mauvaise figure, et qu'on pense alors qu'elle veuille lui manquer de respect, même ainsi, alors qu'ils s'étreignait avec une tendresse qui pouvait en faire rougir les couples tant cela semblait doux et romantique. Pourtant, elle n'avait guère réfléchit à tout ceci, Yuuna avait agit comme son instinct le lui indiquait de le faire, pour le bien de cet homme, de ce professeur qu'elle affectionnait. De.. cet homme tellement bon qui penait soin d'elle.

Alors elle parlait avec douceur, comme si la détresse d'Akira faisait échos en elle, la poussant à tout faire pour l'arrêter. Quitte à ce qu'il la juge totalement déplacé dans son attitude et la renvoie, elle serait prête à tout pour l'aider. Akira faisait maintenant partit d'un entourage qu'elle côtoyait régulièrement, d'un entourage auquel elle tenait... Bien plus qu'elle ne le pensait. Tellement qu'elle en serait incapable de mettre un mot sur ce lien qui l'unis à lui, si ce n'est rougir légèrement et bégayer tant bien que mal.

Reste à savoir comment les choses vont se terminer entre eux. À dire vrai, tous le monde le sait certainement déjà dans cette maison. Seuls les concernés peuvent encore se voiler la face. En attendant que les sentiments ressortent, nous pouvons les laisser profiter de cet instant ? En tout inconscience. Parce que c'était en tout cas le cas de Yuuna, qui n'avait qu'en partie conscience de l’étrangeté de la situation. Non pas que cela lui semble normal, la demoiselle n'est certes pas farouche mais n'aurait guère était ravie dans une situation semblable avec quelqu'un d'autre. Peut-être aurait-elle ressentit cette fois encore de l'humiliation. Mais elle regardait tout ça avec une certaine forme de candeur, une gentillesse et naïveté qui lui était propre. Lui permettant alors de ne pas se poser plus de question que cela pour l'instant. La seule chose dont elle était certainement, c'est qu'elle voulait le bien être d'Akira, qu'il quitte cet air maussade qui lui brisait le cœur, et qu'elle était.. bien avec lui. Alors elle profitait en silence, ne respirant qu'à peine, jusqu'à ce qu'il réagisse de façon positive. Son estomac se dénoua quand il se mit enfin à parler. Elle n'avait pas jugé utile de dire qu'elle ne faisait pas ça par obligation. Même si l'on pouvait le penser, Yuuna aimait réellement ce qu'elle faisait, et faisait alors cela par plaisir, on peut même dire vocation. Gardant sans bouger d'un pouce Akira dans le creux de ses bras, elle murmura en guise de réponse.

« Ne faites pas attention à ça. Ne vous fiez pas à mon apparence, je peux être utile... Et mes épaules sont plus solides que vous le pensez sensei, n'hésitez pas... »

Son teint s'empourpra à nouveau. Elle qui avait réussit à se calmer, voilà que c'était repartit. Certainement parce qu'il avait les yeux rivé sur elle en cet instant à nouveau. Sa petite voix se terra lors au plus profond de sa gorge, pour ne plus en ressortir. Bouche-bé, là voilà comme une idiote face à lui. Et comme une idiote incapable de bouger, elle ne s'avança pas, mais ne recula pas cette fois encore. Pourtant, il avait été d'autant plus prévisible celui-là... Il recommençait. Comme tout à l'heure. La chaleur de ses lèvres posés sur les siennes, parcourant alors l'intégralité de son visage, jusqu'à sa nuque où son échine fut parcouru d'un frisson qu'elle ne su expliquer. Si son souffle se loupa autant que son cœur dans sa poitrine, la jeune femme ferma tout de même les yeux face à lui. Ses mains, incapables de bouger ou de savoir où se placer se serrèrent alors contre la main de son professeur qu'elle avait gardé dans le creux de sa main, contre elle. En réalité, elle ignorait s'il faisait ça pour lui-même, pour qu'il aille mieux, ou au final si c'était pour elle. Et surtout, elle ne su clairement se dire qu'elle le prenait plus pour elle-même... Cela lui semblait tellement égoïste, mais le sentiment qui était né dans sa poitrine la poussait à l'être. Et à être à nouveau aussi rouge qu'une tomate. Elle secoua très légèrement la tête en signe de négation n'osant guère bouger tellement la situation était.. douce, chaude et confortable.

« N-non. ! Ne vous en faites pas sensei... Ce, je suis déjà heureuse d'être chez vous, c'est.. agréable. Merci beaucoup. »

La pauvre, elle ne semblait plus savoir comment s'exprimer. Pourtant, d'autres femme à sa place aurait peut-être profiter de cette occasion, de cette ouverture dans le cœur du professeur pour s'y engouffrer sans le moindre scrupule. Mais pas la demoiselle, non, Yuuna restait là à le regarder de son air timide, mais le regard brillant, brillant d'un amour pour lui qu'on ne peut nier.

«  Ce.. C'est très gentil de votre part. Je ne voudrais pas m'imposer plus que je ne le fais déjà. Je.. je n'ai pas grand chose à récupérer malheureusement. Quelques vêtements principalement. »

Tout ceci elle l'avait presque oublié. Yuuna n'est de base pas du tout matérialiste, parce qu'elle a attendu alors d'avoir vingt ans presque pour avoir pour la première fois le droit de posséder quelque chose par elle-même. Et puis... Elle n'avait pas grand chose. Et comment penser à tout ceci alors qu'elle était là, dans ses bras. Sa main ne semblait pas décidé à lâcher la sienne. De son autre, elle effleura avec timidité et maladresse une de ses queues qui semblaient tellement douce. Et elle avait raison, elles l'étaient. Avant de remonter cette dite main pour repousser alors timidement une mèche de cheveux tombant devant les yeux de son professeur, vainement... Ils étaient si beau. Ses doigts effleurèrent sa peau, sa joue avec déliatesse.

« Vous semblez allez mieux Akira. Je suis heureuse. »

Affirma-t-elle avec douceur. Si une femme à sa place aurait pu alors profiter d'un baiser réclamé, la demoiselle n'osa guère, quand bien même elle avait encore la sensation sur ses lèvres. Alors à la place, elle se les humidifia pour se reprendre et glisser avec timidité sa tête contre son épaule, au plus près de son cou.

« Je suis heureuse pour vous Akira. »

Oscillant entre son prénom et son titre, elle ne semblait savoir sur quel pied danser. Et pourtant, dans ce cocon intime où ils étaient, les domestiques se décidèrent enfin à apporter le repas, il était déjà l'heure du repas bien dépassé. Déposant alors en silence -mais non sans sourire certainement- les plats, bols et couverts sur la table ainsi que de quoi boire, laissant alors au couple ou plutôt aux deux jeunes gens le loisir d'en profiter avant l'installation de la demoiselle, assurément qu'elle serait certainement encore.. forte en émotion. Tant elle fut obnubilé par lui, elle ne le remarqua pas, et par un naturel de tendresse désarmant, ses doigts caressèrent alors sa main. Marquant alors un rapprochement de nouveau significatif, un rapprochement rappelant alors les baisers échangés.
     
©️ 2981 12289 0




Kdo♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Professeur • Pokémon
Messages : 179
Pokédollards : 78
Date d'inscription : 28/07/2015
Localisation : Johto /Rosalia
Je suis (Inrp) : Hétéro et bientôt casé ~
Je ressemble à : Tomoe (Kamisama Hajimemashita)
Double compte : Cassidy - Oscar

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Onde folie ♦ Vive-attaque ♦ Lance-flamme ♦ Déflagration
Race Pokemon/ Métier: Feunard Shiny / Prof pokémon
Team/Dresseur/Equipe:
Professeur • Pokémon
MessageSujet: Re: I need you [Pv : Akira ♥]   Mer 18 Juil - 17:11

I need you


Même si c'est dur à admettre

feat  Yuuna - Akira U. Shinki


Combien de baiser faudrait-il à ces deux-là pour se rendre vraiment compte de la situation ? Avec un peu d’humour, Akira pourrait répondre, toujours un de plus… Mais ça, c’était son côté charmeur qui ressortait, tout simplement. En réalité, ces deux jeunes gens avaient un peu l’air en dehors du temps, peu décidé à réaliser clairement les choses et ce qui pouvait se passer dans leur petit cœur à chacun. Ou peut-être que Yuuna, elle se rendait parfaitement compte de la situation… Mais dans ce cas, elle cachait bien son jeu la demoiselle. Quant à Akira alors ? Il était un homme mure, habitué à ce genre de relation, à ces rapports homme-femme qui ne devrait pas le mettre dans un état pareil après tout.. Mais non, pas de chance, il semblait aussi paumé que la petite Yuuna pour le coup. Comme si cette chose était nouvelle pour lui aussi, comme si cela n’avait rien à voir avec ce qu’il vivait en général. Et en même temps, ce n’était pas faux. L’attirance qu’il ressentait pour la jeune femme était différente. Il n’arrivait pas vraiment à s’expliquer clairement et c’était certainement ce qui l’agaçait au plus haut point, lui le scientifique qui aimait connaître les choses dans leur exactitude. Même si pour le coup, on ne pouvait pas dire qu’il se donnait une peine folle pour clarifier la situation… Loin de là même. Il avait plutôt l’air de ceux qui esquive toute discussion qui viserait à mettre les points sur les i dans cette relation qui faisait un peu ce qu’elle voulait depuis quelques temps. Mais qu’importe, puisque l’entourage lui avait sûrement compris depuis longtemps de quoi il en retournait, alors, les principaux intéressés, ce n’était pas la priorité, si ?

De toute manière, ce n’était pas comme si Yuuna était plus bavarde à ce sujet, du coup, ce n’était pas entièrement de sa faute à lui ! … Hm ? Comment ça le plus mature, le professeur, celui qui devait donner l’exemple ? Ouais hein, bon. Il n’avait jamais prétendu être un exemple de maturité sentimentalement parlant. Pas du tout même, monsieur était assez compliqué de ce point de vu, il avait beau être un professeur très sérieux et impliqué dans son travail, il ne fallait pas trop lui en demander non plus dans sa vie de tous les jours. Et puis, la situation était bien comme cela, non ? Il n’allait pas s’en plaindre, lui qui venait d’embrasser une nouvelle fois la jeune femme et puis, elle non plus n’avait trop rien à y redire visiblement. S’il avait sentit un quelconque rejet de sa part, évidemment que notre homme n’aurait pas renouveler l’expérience, mais puisqu’elle semblait si.. Réceptive elle aussi, pourquoi les priver tous les deux d’un plaisir aussi simple ? Tant pis pour les rageux qui voudrait des explications clairs, nos deux tourtereaux étaient satisfait de la situation.. Ou du moins, Akira l’espérait-il.

Il y mettait du sien pourtant, pour s’ouvrir, exprimer ce qu’il ressentait à Yuuna, mais il y avait comme un blocage en lui. Il avait beau voir la demoiselle comme un petit ange incapable de penser ou de vouloir du mal à quelqu’un, son expérience passé ne faisait que le rappeler à l’ordre et lui conseiller la prudence. Tandis que son cœur lui, n’avait qu’une envie, se blottir contre Yuuna et y rester paisiblement.  C’était elle-même qui avait dit qu’elle pouvait assumer ce genre de tâche non ? Que ses épaules étaient plus solide qu’il n’y paraît tout ça.. Mouais, Akira avait un peu de mal à y croire tout de même. Pour lui, Yuuna était une petite chose fragile, sur laquelle il ne fallait pas laisser penser trop de poids avec des ennuies ou des états d’âme. Dire qu’il ne savait rien de son passé, il serait bien étonné de ce qu’elle pourrait endurer tiens, mais il ne voulait pas l’imaginer en mauvaise posture, l’incident de ce matin était déjà bien assez à ses yeux. Il s’était donc contenté d’un nouveau baisé, bien décidé à ne plus laisser paraître ses doutes, pour que Yuuna ne se sente pas mal. Elle devait aller mieux, physiquement comme moralement, c’était le but premier d’Akira à présent ! Voilà pourquoi il avait préféré lui proposer du repos et surtout d’aller chercher ses affaires, qu’elle puisse se sentir plus à l’aise ici et surtout, qu’il ne lui viennent pas à l’idée de retourner sur un coup de tête dans un lieu mal approprié à une Galopa fragile comme elle.

« Ne parle pas de t’imposer voyons, tu es une invité, tu ne gênes en aucun cas. J’irais te chercher de quoi te changer après le repas, tu te sentira plus à l’aise comme ça. Je suis presque sûr que la plus vieille de mes sœurs fait ta taille à peu près. »

… Presque sûr oui. Ce n’était pas comme s’il avait une sorte de compas dans l’œil concernant les femmes hein.. Ahem. Bref. Il pouvait bien faire cela pour elle après tout. Elle était tombé, avait eu une journée éreintante, donc autant l’aider à se sentir mieux comme il le pouvait. Ce n’était pas comme si ses sœurs entassait des vêtements de manières compulsive… Comme toutes les femmes avec beaucoup d’espace. Jouant avec les cheveux de la demoiselle entre ses doigts, le professeur se mit donc à réfléchir à d’autres manières d’aider Yuuna à se sentir à l’aise dans cette maison pleine d’inconnu finalement, mais il fut bien vite distrait pas la jeune femme elle-même qui avait dégagé une mèche de son front, effleurant au passage sa joue… Mais pourquoi ce simple contact le mettait-il dans tous ses états sérieusement ? Ce n’était rien.. Pratiquement rien. Un simple geste doux, mais il réagissait au quart de tour, comme si sa peau devenait sur sensible du moment que c’était Yuuna qui posait ses doigts sur lui.. Oui, étrange, mais pas désagréable pour autant hein. Surtout quand cela était associé à de douces paroles et au sourire de Yuuna. Ce sourire d’ange, pour lui dire qu’elle était heureuse s’il allait bien.. Non, cette fille était définitivement trop parfaite et gentille pour exister. Dans ses gestes, dans ses paroles, elle était trop.. Yuuna, tout simplement. Cela fit afficher un sourire sincère sur le visage du feunard, qui posa alors délicatement sa main sur la sienne pour prolonger un instant le contact entre eux.

« Tu m’appelles simplement Akira maintenant ?… J’aime bien ça. »

Oui, il avait remarqué ce simple détails. Depuis quelques temps déjà, Yuuna oubliait parfois le « sensei » habituel pour appeler son professeur par son prénom. Chose qui pourrait paraître anodine, il est vrai, mais compte tenu de la façon très respectueuse qu’avait Yuuna de s’adresser à lui, malgré l’évolution de leur relation, cela était beaucoup. Un prénom au lieu d’un titre, c’était tout de même beaucoup non ? Pour lui en tout cas, c’était quelque chose, d’où le fait qu’il faisait remarquer cela avec le sourire. Pourtant, quand la porte s’était ouverte, il avait presque par reflex lâché la demoiselle, comme si on allait soudain lui reprocher d’être insistant avec elle, ou de vouloir la pervertir, une bêtise du genre… Ridicule. Comme s’il pouvait avoir la moindre envie de.. Bon d’accord, peut-être, au fond de lui. Il était un horrible renard qui guettait une petite lapine toute mignonne pour la dévorer toute cru.. Bon, ce n’était pas exactement ça, mais qu’importe. Comme il fallait bien se nourrir, quelqu’un avait fini par se dire que bon… Leur apporter un repas ne serait pas une mauvaise idée, du coup, les voici d’un coup avec des bols et diverses bonnes choses à manger sur la tables, histoire de rassasier cette pauvre Yuuna et de distraire le renard de ses vilaines pensés. Même si la main de Yuuna venait toujours effleurer doucement la sienne, dans un contact des plus agréable, comme si rien ne pouvait vraiment les sortir de leur petite bulle, ce qui n’était finalement pas pour déplaire au feunard. La vieille servante lui jeta bien un regard en coin, laissant deviner un léger sourire, mais il préféra l’ignorer… C’était mieux que d’assumer hein ?

Mais comprenant sûrement qu’ils dérangeaient, tous ce beau monde s’était bien vite éclipsé pour laisser de nouveau les deux jeunes gens seule. Arrivant à grande peine à détacher son regard de la demoiselle, Akira s’intéressa enfin un petit peu à ce qui avait été posé sur la table, pour d’un coup réalisé, que c’était de la cuisine typique de Johto finalement.. Ah, mais la pauvre Yuuna n’avait appris à se servir de baguette pour manger que récemment et personne n’avait pensé à lui apporter une fourchette… Mais bon, elle devait se souvenir comment faire non ?

« Oh, je ne sais pas si tu as mangé de nouveau avec des baguettes depuis cette fois au restorant. Tu crois que ça iras ou tu préfère que je demande des couverts ? Au pire.. je peux t’aider si tu as oublié... »

Comment cela ce serait une excuse pour lui tenir la main une nouvelle fois ? Mais non voyons, il ne songeait pas à cela… Pas une seconde même… Comme s’il avait besoin d’une excuse pour faire ce genre de chose après tout. D’ailleurs, s’emparant d’une paire de baguette de sa main libre, il alla piocher dans le poulet pané pour en prendre un morceau. Non pas qu’il avait faim.. Et puis cela serait très malpolie de commencer avant son invité de toute façon, mais bien pour le tendre vers la bouche de Yuuna et l’inciter ainsi à manger.

« Il faut que tu reprenne des forces. Goûtes c’est très bon tu verras. »

Comment ça il la couvait ? Mais non, il avait juste envie d’en prendre soin voyons.. C’était son rôle, non ? En tout cas, le rôle qu’il se donnait à lui-même, alors, si cela pouvait le rendre bien que de s’occuper de Yuuna, on ne pouvait pas lui refuser ce petit plaisir non ? Qui allait essayer de toute façon ? Il n’y avait que Yuuna elle-même pour refuser après tout...

FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'



Kdo et vrac:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Assistant • Pokémon
Messages : 126
Pokédollards : 50
Date d'inscription : 09/03/2016
Je suis (Inrp) : Hétéro & amoureuse
Je ressemble à : Shoukaku de Kantai Collection
Double compte : Raffaelo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hâte ♦ Roue de feu ♦ Danseflamme ♥ Torche
Race Pokemon/ Métier: Galopa Shiny / Assistante prof
Team/Dresseur/Equipe:
Assistant • Pokémon
MessageSujet: Re: I need you [Pv : Akira ♥]   Ven 20 Juil - 18:39
Plus que je ne veux l'admettre

     
Qu'est-ce qu'il en était alors ? Si je pose la question à la jeune Yunna, que répondrait-elle ? Certainement pas grand chose, elle ne ferait que bégayer des choses incompréhensibles. Était-ce de toute façon très clair pour elle ? Peut-être un peu plus que pour le professeur dont il était question. La différence étant que la jeune femme avait alors effleuré la consistance et la teneur de ses sentiments, ne serait-ce qu'un peu. Elle ne mettait pas de mot dessus, mais il était bien plus que son professeur et c'était une évidence. Ce besoin soudain qu'elle avait d'être près de lui, ce sentiment qui l'envahit lorsqu'il.. la tient dans ses bras, la regarde et .. plus encore... Comme quand il l'a embrassé. Ce sont des sentiments bien plus fort qui l'envahisse jusqu'au plus profond de son être. Seulement.. Tout l'admiration qu'elle éprouve pour cet homme, est également ce qui la pousse à se dire qu'elle ne mérite pas qu'il lui accorde tant d'attention. Forcément. Yuuna est du genre à admirer facilement les autres, mais bien plus encore les personnes auquel elle tient, les mettant sur un piédestal où elle estime devoir rester à côté à juste le regarder en levant la tête. Sauf que pour l'instant, elle ne levait pas vraiment la tête pour ça, mais pour plonger son regard dans le sien, ou alors répondre avec une timidité maladive aux avances de cet homme.

Yuuna était coincé dans ses bras, incapable de bouger et de laisser exprimer ce qu'elle ressentait. Mais elle ne voulait pas en sortir. Et en réalité, ce qui la dérangeait d'avantage, c'était cette incapacité qu'elle avait à mettre le doigt sur ce qu'elle pensait.. ressentait et souhaitait faire. Pourtant, quand il lui a alors sourit avec une tendresse qui lui fit battre le cœur encore plus vite, la demoiselle était certaine qu'elle n'avait qu'une envie, entourer alors sa nuque de ses bras pour se serrer contre lui. Certainement pourrait-elle se justifier en prétextant que c'est pour continuer de le soutenir, mais c'est un peu gros Yuuna. Cesses de te voiler la face, tu n'agis pas pour son bien, mais également pour le tient. Et ça c'est quelque chose qu'elle a du mal à admettre. Yuuna n'a jamais pensé à elle-même en premier lieux. Et pourtant.. c'était tout le contraire qui pour une fois la tenaillait. Et donc ? Elle lui a sourit, elle lui a répondu avec le même sourire emplit d'une affection sans borne.

Sa main reste dans la sienne, la demoiselle sourit, et rougit alors vivement à sa remarque. Elle n'avait pas remarqué le manque de respect flagrant qu'elle avait eu en l'appelant par son prénom tout court, oubliant alors son titre qu'elle employait habituellement.

« Heu.. je.. p.. »

La demoiselle allait s'excuser, bien sûr, cela se voyait, rien qu'à son regard un peu honteux qu'elle avait baissé. Pourtant elle ne s'était pas éloigné, et n'avait d'ailleurs pas terminer sa phrase, comme si elle ne savait pas si elle devait le faire. Au fond son cœur se serra alors fortement quand il avait dit qu'il aimait bien ça. Le visage empourpré elle l'avait regardé, de ses grands yeux bleu qui semblaient vouloir dire : vraiment.. Akira.. ? Mais elle n'avait rien ajouté.
De toute façon, ils furent interrompu par l'arrivé des domestiques qui apportaient le repas promis, qui, il faut l'avouer, elle l'avait totalement oublié. Clignant des yeux, un peu hébété, elle semblait encore perdu, et visiblement assez peu décidé sur le coup à s'éloigner de lui, mais pas le choix, alors la demoiselle se retrouva non loin de lui, à ses côté, laissant le loisir à ses mains d'effleurer la sienne malgré elle.

Par respect et tout de même intérêt, la Galopa regarda alors ce qu'on venait de lui apporter. Et il faut l'avouer, cela sentait particulièrement, en plus d'être très bien présenté. C'était bien trop pour elle ! Mais.. elle se garda bien de le dire à haute voix en réalité, son sensei ne prendrait pas ce genre d'avis en compte, préférant la voir manger. Alors elle regarda avec une curiosité certaine les plats et.. les baguettes qui l'avaient tant embêté la première fois. Secouant la tête négativement, elle répondit timidement, mais ayant visiblement retrouvé enfin sa voix en cours de route.

« Non, je n'ai guère eu l'occasion de m'y essayer depuis. Mais.. j'vais essayer de faire de mon mieux ! Vous m'avez bien expliqué la dernière fois... »

Tentait-elle alors de se justifier, alors qu'elle était presque certaine qu'elle n'y arriverait pas du premier coup pour sa plus grande honte, la séance d'essai fût repousser lorsque qu'elle se rendit compte qu'Akira avait en réalité attrapé un morceau de boulet avec habilité entre ses baguettes pour lui tendre. Si elle resta un peu bête sur le coup, n'osant alors prendre ce qu'il lui tendait. La demoiselle eut l'instinct peut-être un peu trop stupide à son goût d'ouvrir simplement la bouche en le fixant comme une... débile oui. Elle le regardait lui, droit dans les yeux alors qu'il était en train de lui donner à manger tout va bien.

« Je... Oh. C'est vraiment bon oui, à quoi est donc cette sauce sensei ? Je ne le connaissait pas. Vous avez des cuisiniers de talents chez vous ! »

Souriant tout de même, la jeune femme se rendit compte qu'elle avait à nouveau employé le titre de sensei pour s'adresser à lui. Ignorant un peu trop pourquoi elle avait fait ça, mais encore plus pourquoi ça la contrariait terriblement. La jeune femme se mordit la lèvre et entreprit alors pour se rattraper de prendre ses baguettes comme il faut ! Enfin, c'est ce qu'elle aurait aimé faire, mais au final, la voilà en train de galérer bêtement, obligeant son pauvre professeur à l'aider à remplacer la deuxième baguette comme il faut pour qu'elle ait une bonne prise dessus.

« Ah.. je.. je ferais mieux la prochaine fois ! »

Fit-elle l'air pivoine. Etait-ce parce qu'elle était gênée ou parce qu'au fond elle avait apprécié qu'il lui prenne la main pour l'aider ? Allez savoir, de toute façon, elle attraper une bouché de riz -justement assez collant pour qu'elle ne galère pas- avec sa viande et sa sauce et lui tendre avec le sourire.

« Tenez, mangez aussi ! »

C'est qu'elle semblait contente à pouvoir le nourrir de cette façon, de toute façon il semblait s'être prit au jeu lui aussi. Un drôle de jeu entre un professeur et son élève non ? Mais il était de toute façon évident qu'ils n'étaient pas que ça l'un pour l'autre. Et ce certainement depuis bien plus longtemps qu'ils ne puissent le penser.

« Je me suis améliorée vous ne trouvez pas ? J'arrive à mieux attraper le repas ainsi. Vous mangez toujours ainsi ? »

Ravie de pouvoir faire la conversation avec lui, le mal être qu'elle avait éprouvé plus tôt dans la journée semblait avoir été totalement balayé à partir du moment où Akira s'est occupé d'elle. Mieux, cela semblait avoir même totalement disparu et oublié depuis.. qu'elle est arrivé chez lui. Animée d'une joie pas inhabituelle mais différente de ce qu'elle offre normalement.
Le repas progressait mieux de cette façon visiblement, comme si garder une proximité entre eux était devenu actuellement vital. À défaut de pouvoir rester dans le creux de ses bras par manque de praticité, voilà la solution de secours. Attrapant alors une bouchée entre ses baguettes avec le sourire, la main dessous pour éviter de la faire tomber au sol en cas de raté, la voilà qui approche pour la énième fois la bouchée près de la bouche d'Akira, avec un mimique non moins adorable -ou tentant au choix- avec ses lèvres pour l'inciter à ouvrir la bouche la voilà qui.. le lâche un poil trop tôt. Provoquant la coulé de sauce sur le dessous des lèvres se dirigeant dangereusement vers le menton par la loi magique de la gravité. L'air gênée et surprise, la demoiselle reposa précipitamment les baguettes.

« Oh non je.. je .. je suis désolée sensei ! Je.. Ah, j'suis nulle pardon c'est ma faute !  »

Elle était pivoine, c'était à cause de la gêne n'est-ce pas ? Ou alors du coup de chaud de la honte mêlé aux sentiments qui la travaillait depuis tout à l'heure ? Je ne sais pas, et elle non plus visiblement puisque son premier réflexe a été.. de l'essuyer. Quoi c'est tout ? Ben oui ! … Enfin pas vraiment en vrai je mens un petit peu. Puisqu'elle l'avait alors fait avec ses lèvres, d'une pincé aussi légère, que timide et... surprenante ?! Attend elle était bien en train de lui embrasser la lèvre inférieur pour... Enfin ?! Yuuna ?! De toute façon dans la fraction de seconde où elle le remarqua, il était inutile de décrire son visage qui n'avait plus qu'une seule couleur tellement elle avait chaud, à cause de la honte et gêne. Son visage se retrouva voilé par ses deux mains alors qu'elle se recula d'une fesse pour s'asseoir à même le sol.
Qu'est-ce que t'as fait Yuuna... ?

« Pardon Akira... »

Fut la seule chose presque audible qui échappa de sa gorge serrée. Qu'est-ce qui lui avait prit.. ? Pourquoi elle avait fait ça ? Pourquoi sur le coup elle s'était sentit bien une fraction de seconde avant de se faire rattraper par sa timidité ? Quelle honte. Ça ne va pas bien dans sa tête. L'amour rend bête, elle ne sait même pas à quel point elle s'est montré stupidement réactive sur ce coup. Akira lui fait perdre la tête, et elle se blâme d'être si enjoué à cette idée.
En même temps, Yuuna, c'est la fille qui s'excuse pour ça alors que le dit professeur l'a embrassé déjà deux fois volontairement ! Mais bon.. C'est aussi surprenant parce qu'il s'agit de Yuuna. La demoiselle qui n'écoute pas si aisément son cœur transit. De quoi rassurer le pauvre professeur.. ? Ou peut-être plus l'embrouiller. On n'est pas sortie, mais ils sont adorables n'est-ce pas ?
     
©️ 2981 12289 0




Kdo♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Professeur • Pokémon
Messages : 179
Pokédollards : 78
Date d'inscription : 28/07/2015
Localisation : Johto /Rosalia
Je suis (Inrp) : Hétéro et bientôt casé ~
Je ressemble à : Tomoe (Kamisama Hajimemashita)
Double compte : Cassidy - Oscar

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Onde folie ♦ Vive-attaque ♦ Lance-flamme ♦ Déflagration
Race Pokemon/ Métier: Feunard Shiny / Prof pokémon
Team/Dresseur/Equipe:
Professeur • Pokémon
MessageSujet: Re: I need you [Pv : Akira ♥]   Mer 1 Aoû - 16:47

I need you


Même si c'est dur à admettre

feat  Yuuna - Akira U. Shinki


Le bonheur dans des choses simples. Voilà en gros le résumé qu’on pouvait faire de la relation, un peu étrange il est vrai, qu’entretenaient Akira et Yuuna. Certes, si on fouillait plus profondément, on pouvait sans doute trouver des choses bien plus compliqué dans leurs sentiments, que cela soit chez le professeur ou chez son élève, chacun ayant un vécu différent, qui avait le point commun de ne pas forcément les aider à vivre ce genre de moment sereinement. Pourtant, ils arrivaient plutôt bien à mettre cela de côté et à apprécier des plaisirs assez innocent, comme juste.. Être ensemble. Sans forcément se dire grand-chose, ou faire quoi que ce soit, cela avait par moment l’air de leur suffire, comme si la présence de l’un pouvait rassurer l’autre. En tout cas, cela faisait un moment déjà qu’Akira appréciait l’ambiance que Yuuna pouvait mettre malgré elle dans le laboratoire. Ce côté rassurant, attentionnée qu’elle pouvait avoir, Akira n’était as vraiment partant pour s’en passer à présent et cela se ressentait encore une fois alors qu’ils étaient dans cette pièce, main dans la main, comme si cela était tout naturel pour eux… Même après plusieurs baisé échanger, bien que rien n’est été spécialement mis au clair entre les deux. C’était comme cela, voilà tout, alors pourquoi chercher plus loin hein ? Bon, il le faudrait bien un jour, mais après une journée aussi épuisante ou chacun avait sûrement beaucoup trop de choses en tête pour les mettre au clair, c’était assez compliqué et mieux valait en rester à ce genre de moment certainement.

Des moments simple encore une fois, comme partager un repas. Un peu comme cette fois où ils avaient été au restaurant ensemble après une expédition assez épuisante. Sauf que ce coup-ci, cela était nettement plus intime. Ils n’étaient que tout les deux dans cette pièces après tout puisque les domestiques n’avaient fait qu’apporter le repas et repartir, non sans un regard qui en disait long peut-être, mais en tout cas, ils étaient à présent seul. Ce qui ne voulait pas dire qu’ils pouvaient vraiment se lâcher… Car oui, même Akira, ce grand dragueur semblait avoir une certaine pudeur avec la jolie Yuuna. Certes pas pour lui-même, mais pour l’innocence de la jeune femme qu’il ne voulait pas mettre mal à l’aise malgré quelques rapprochements qui lui avait fait monter le rouge aux joues à la pauvre jeune femme. Il était pourtant sage là, se concentrant sur le repas et même principalement d’aider la demoiselle à prendre celui-ci bien qu’elle ne soit pas vraiment habitué aux couverts qu’on utilisait habituellement dans cette maison. Même si elle était soucieuse de bien faire, cela se voyait qu’elle était un peu gêné la pauvre, ce qui avait conduit son professeur à prendre les devants et à l’aider, au moins pour la première bouché, en lui tendant un bout de poulet.

Comment ça c’était bizarre de se donner la béquée comme ça ? Mais non, pas du tout, ils étaient proches et pouvaient bien faire cela.. En tout cas, personne n’avait le droit de les en empêcher, voilà. En plus, cela valait bien le coup pour voir le jolie sourire de Yuuna lorsqu’elle découvrait un nouveau plat qui lui plaisait. C’était simple avec elle en fait, tout lui plaisait toujours et beaucoup de chose étaient une découverte. Un peu trop peut-être, mais Akira ne se posait pas tant de question que cela là dessus en vrai. Il trouvait juste cela mignon et mettait simplement cela sur le fait que c’était une étrangère qui découvrait une nouvelle région, rien de plus. Il du cela dit retomber de haut avec son statut de guide touristique lorsqu’elle lui demanda ce qu’ils étaient en train de manger… Faut-il rappeler qu’Akira ne cuisinait jamais ?

« Oh, c’est de la sauce Teriyaki, c’est fait avec… Euh… Eh bien.. Je ne sais pas trop en vrai. Mais c’est très bon en effet. »

Bravo Akira, tu es bien nul comme prof. Bon, en même temps, il n’était pas payé pour lui apprendre à faire la cuisine, mais plutôt pour la former à des choses bien plus scientifique. Ce serait plutôt elle qui serait apte à lui apprendre certaines choses dans ce domaine compte tenu du goût délicieux des cookies et autres gâteaux qu’elle préparait parfois au laboratoire. Un vrai régal, il fallait bien l’avouer.

« Je pense que tu t’y connais sans mal bien mieux que moi en cuisine en réalité. C’est le genre de chose que tu aimes non ? Tu as l’air d’un vrai cordon bleu. »

Bon, il n’avait en vrai goûté qu’au sucré pour l’instant, mais il était un peu convaincu que Yuuna était le genre de demoiselle parfaite à savoir tout cuisiner. Et puis, un petit compliment n’allait pas la tuer si ? Cela faisait mieux passer le fait qu’il était en train de l’aider à bien positionner ses mains sur les baguettes dans un sens, non ? En tout cas, il aimait bien lui donner un petit coup de main ainsi, elle était si mignonne quand elle réussissait quelque chose du coup.. Elle pouvait même fièrement lui présenter un peu de nourriture pour qu’il goûte à son tour. Comment lui refuser du coup, cela faisait un échange assez adorable entre les deux, voir même assez innocent dans un sens, ils ne faisaient rien de mal, ils étaient sage. C’était tout à faire normale ce qu’ils faisaient dans un… Duo professeur élève. Ahem. Bon, il n’allait pas faire de genre de chose avec Maël, autant prévenir tout de suite hein, mais inutile de chercher pour autant à mettre un mot sur leur relation aussi vite, ils n’en avaient pas besoin, ou du moins, cela perturberait fortement le professeur. Il se contentait donc de se laisser vivre, avec le moment présent, sans trop de question et se prenant même à ce petit jeux de se faire nourrir par une jolie demoiselle… Ok, c’était carrément tendancieux, mais flûte à la fin hein. Enfin, le pire fut certainement lorsque ce qui devait arriver arriva et que Yuuna fit glisser un aliments de ses baguettes, laissant une traîner de sauce sur les lèvres du professeur qui regarda un instant le bout de viande tomber l’air un peu con… Il avait l’air bon ce bout de viande. Haussant simplement les épaules, il ne comprit pas tout de suite dans quel stress cela avait mis la pauvre Yuuna.

« Ce n’est rien voyons, ne t’en fais pas. »

Par reflex, il avait tendu la main pour attraper une serviette et essuyer cela tout simplement.. Sauf que non, Yuuna était du genre à réparer ses bêtises, du coup ? Elle s’était précipité pour arranger les choses.. et sans serviette. Bon, là ok, il fallait bien avouer qu’Akira avait ouvert de gros yeux sur le coup. Comment ?! C’était Yuuna qui avait fait ce geste si… Si… Si non-Yuuna. Il n’y avait pas d’autres mots (enfin si, mais j’ai la flemme sbaf) cela ne lui ressemblait tout simplement pas, mais alors pas du tout. Sous la surprise, Akira resta donc bêtement là à essayer de déterminer si c’était bien la même personne qui 5 minutes avant rougissait parce qu’il lui tenait la main pour l’aider à prendre ses baguettes… Ah ben oui, c’était bien la Galopa. Ben alors jeune femme, on ne résiste plus au charme ravageur du feunard ?… Ahem. Bon ok, c’était pas drôle surtout que la jeune femme s’était vite rendu compte de ce qu’elle venait de faire et paraissait maintenant l’air carrément gêné, à se cacher derrière ses mains en s’excusant alors que le pauvre Akira n’avait juste rien compris à sa vie comme le mâle débile qu’il était. Dans sa tête, c’était juste.. Oooh, un baiser.. Yuuna fait cela d’elle-même ? Mais parfait !… Mais bon, apparemment, dans la tête de Yuuna, cela n’avait rien de parfait du tout.

La regardant un instant sans trop comprendre, le professeur finit par reposer ses baguettes près de son bol et attrapa alors les mains de la demoiselle pour que celle-ci cesse de cacher son visage et le regarde si possible avant de parler d’une voix calme et plutôt douce même.

« Pourquoi tu t’excuses ? Tu as fais quelque chose de mal tu crois ? »

Gardant toujours ses petites mains dans les siennes, le renard se rapprocha pour rattraper la distance que la demoiselle avait mis entre eux juste à l’instant. Tout en tendresse, il alla alors déposer ses lèvres sur les siennes pour un baiser court, mais pleins de bonnes attentions. Il reprit ensuite la parole, tout doucement, en soufflant presque sur ses lèvres.

« Tu sais.. Tu ne dois pas t’en vouloir de faire quelque chose, tant que c’est quelque chose que tu fais de toi-même, en en ayant envie, c’est forcément une bonne chose non ? Moi ça me rassure… Que tu es ce genre de comportement ou de pulsions simplement. Je me sens moins « seul » dirons-nous. »

Lâchant doucement ses mains, espérant que celle-ci n’allait pas les remettre directement devant elle pour se cacher, le feunard glissa alors les siennes derrière elle pour la retirer doucement sur le coussin qu’elle avait quitté et surtout, la rapprocher au plus près de lui.

« Tu sais.. Je ne t’en voudrais pas du tout si tu avait parfois envie de m’embrasser ou autre chose. Tu es libre de faire ce que tu as envie, sans te sentir obligé de t’excuser derrière. »

… Alors ça… C’est vraiment trop aimable de sa part de l’autoriser à l’embrasser hein. Adorable. Non vraiment, trop gentil de ne pas s’en offusquer. Ahem, bon ok, cela faisait carrément bizarre, ou juste pervers qui incite, mais dans un sens… C’était Yuuna. Il fallait la rassurer sur tout. Alors… S’il fallait vraiment lui préciser qu’il aimait ce genre de chose et qu cela pouvait très bien venir d’elle, pourquoi pas hein. En tant qu’homme patient, il était tout à fait prêt à lui faire accepter cette idée !… Ahem, oui là encore ça faisait bizarre, mais chut. Leur relation l’était de toutes manières… Mignonne, mais bizarre. Voilà tout.

FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'



Kdo et vrac:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I need you [Pv : Akira ♥]   
Revenir en haut Aller en bas
 
I need you [Pv : Akira ♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Validée]Fiche technique d'Akira Kuukyo
» Retour à l'académie (PV : Akira)
» Désertion de Akira~Senjutsu du Grizzli
» Couple Akira & Dahlia
» Fiche technique de Akira Rease

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Johto :: Rosalia-