Partagez | 
 

 ▬ I'm much more me when I'm with you • Ayden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Avalon • Membre
Messages : 99
Pokédollards : 59
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: ▬ I'm much more me when I'm with you • Ayden   Sam 13 Aoû - 15:11


I'm much more me when i'm with you
feat. Ayden ♥

Dimanche. C'est enfin le grand jour. Roulée en boule sous sa couette, Clara se tortille de douleur. Comme à chaque fois qu'elle stresse, ses entrailles se contractent et lui donnent la nausée. Lorsque qu'elle a proposé à Ayden de la rejoindre à Lavandia il y a quelques jours de cela, elle n'avait pas imaginé que l'Aligatueur répondrait positivement à son invitation ! Résultat, la voilà angoissée au possible. Comment va-t-elle organiser la journée ? Qu'aimerait-il voir ? Est-il déjà venu à Lavandia ? Vient-il par envie ou par simple obligation ? Tant de questions qui se mêlent à d'autres et forment un véritable typhon dans l'esprit de la Métamorph. Elle est censée rejoindre l'acteur devant le Centre Pokémon à quatorze heure. Clara n'a malheureusement pas pu se libérer plus tôt, quelques responsabilités l'attendant au Quartier Général d'Avalon. Cependant, il est déjà onze heures et demi du matin et la rosette est encore en pyjama dans son lit. Enfin, en pyjama … à la base, ce vêtement appartient justement à Ayden. Comment a-t-il finit en chemise de nuit ? Tout simplement parce que Clara l'a confondu avec autre chose. Et puisque le vêtement porte encore le parfum de l'Aligatueur malgré son passage dans la machine à laver, elle n'a tout simplement pas réussi à l'enlever. Une anecdote assez gênante dont elle évitera de se vanter.

Finalement, après un exercice de respiration assez inutile, Clara quitte ses draps. Ses longs cheveux sont en pagailles mais elle n'en a cure : elle rêve d'engloutir une pilule pour les maux d'estomac avec un bon thé à la menthe. Alors elle se traîne jusqu'à sa cuisine, bâillant toutes les secondes. Une pression sur un interrupteur sur le mur lève tout ses volets électriques pendant qu'elle attrape un mug rose dans son placard. Elle a tellement la tête dans le seau qu'elle met bien cinq minutes à mettre sa bouilloire en route. La rosette choisit finalement de prendre d'abord une bonne douche histoire de se réveiller. Elle réunie ainsi sa longue chevelure en un chignon informe sur le haut de son crâne et se déshabille, se glissant aussitôt sous le jet d'eau chaude qui la réveille petit à petit. Elle profite tellement de ce petit moment sous l'eau qu'elle ne réalise qu'une fois devant son horloge que midi s'approche à grands pas. Si elle continue de traîner, elle n'arrivera jamais à l'heure pour sa rencontre avec Ayden ! Ni une ni deux, elle saute dans les premiers vêtements qui lui tombent sous la main dans son armoire, abandonnant sa « chemise de nuit » sur son lit défait. Une bon coup de brosse dans les cheveux le temps que son thé infuse et la voilà qui transvase le liquide dans son thermos à motif pastèque. Elle n'a pas le temps de déguster sa boisson tranquillement installée dans sa cuisine, elle doit filer le plus vite possible !

C'est donc essoufflée et décoiffée que Clara est arrivée au Quartier Général de Avalon, son thermos de thé à moitié vide à la main. Heureusement, il y a peu de monde dans les parages le dimanche. Elle a donc pu se recoiffer tranquillement avant que qui que ce soit ne la voit dans un tel état. C'est donc beaucoup mieux apprêter qu'elle a rejoint la salle de réunion dans laquelle elle était conviée. Récemment, quelques enfants sauvés lors de plusieurs raids sur Unys logent dans les locaux d'Avalon en attendant de retrouver leur famille ou de pouvoir les placer dans des orphelinats. Si certains sont en âge de comprendre, d'autres sont très jeunes et ont besoin d'être rassurés. Puisque Clara est assez réputée pour son « instinct maternel », elle est souvent la plus à même de s'occuper des plus petits. Ainsi, elle pénètre dans l'ancienne salle de réunion réhabilitée en salle de jeu où une collègue Avalon – une gentille hybride Doudouvet – veille sur les enfants. Elles échangent ainsi quelques mots avant que la première ne cède sa place à la nouvelle venue. Clara s'installe ainsi au milieu des enfants, cajolant les plus tristes, pouponnant les plus jeunes. Ses douleurs à l'estomac se sont volatilisées d'elle-même. En ce moment, elle ne pense plus à ce qui l'attend en début d'après-midi : elle est concentrée sur ces pauvres petits qui ne demandent que son amour et sa tendresse.

Clara est tellement investie dans sa tâche qu'elle ne voit pas les heures défilées. Tellement que si sa collègue Doudouvet n'était pas venue chercher les enfants pour la sieste de l'après-midi, la Métamorph n'aurait pas réalisé l'heure qu'il était. Et lorsqu'elle apprend qu'il est déjà quatorze heure passée, elle panique. Ayden vient lui rendre visite et elle n'est même pas fichue d'arriver à l'heure ! Si elle prend le temps d'aider au couchage des petits avant de partir, Clara file dès qu'ils sont tous installés dans leurs petits lits. La revoilà qui court de nouveau dans les rues de Lavandia, son thermos de thé froid à la main. Elle n'a même pas prit le thé de le terminer. Heureusement, elle a pu caler son estomac vide lors du déjeuné qu'elle a partagé avec les enfants. Cependant, l'objet ne rentrant pas dans son petit sac, la voilà obligée de le tenir à la main. Elle n'a pas le temps de le déposer en passant chez elle : Ayden doit se demander ce qu'elle fait. Le pauvre doit attendre depuis une bonne dizaine de minutes s'il est arrivé à l'heure. La Métamorph n'a jamais été quelqu'un de très ponctuel – que ce soit dans sa vie de tout les jours comme dans sa vie professionnelle – mais faire attendre son ami lui déplaît énormément. Elle ne veut pas qu'il ait une mauvaise image d'elle - même si ses nombreuses gaffes lors de leur petit tête à tête à Voilaroc n'a pas du dorer sa réputation. Cependant, arrivée en retard alors qu'elle l'a elle-même invité, c'est très malpolie. Clara compte bien se faire pardonner – mais pour l'heure, elle doit surtout le rejoindre au plus vite !

Lorsque l'enseigne rouge caractéristique du Centre Pokémon apparaît à l'horizon, la Métamorph accélère l'allure. Même si elle l'a choisi dans la précipitation, elle a finalement bien fait d'enfiler cette robe simple et sans prétention : puisqu'elle lui arrive un peu au dessus des genoux, la rosette n'est pas dérangée pour courir. Ce n'est normalement pas le genre de vêtement qu'elle porte, cependant. Si elle a prit l'habitude se « cacher » sous des tonnes de tissus, ses parents – et surtout sa mère – lui achète souvent ce genre de robe toute simple et légère pour que la Métamorph décomplexe un peu. Pour lui faire plaisir, Clara les porte pour lui rendre visite et seulement pour lui rendre visite. Elle ne les porte pas dans d'autres occasions … mais dans sa précipitation, elle n'a pas fait plus attention que ça. Elle va donc devoir faire sans ses longues et épaisses robes à voiles, à froufrous et à rubans. C'est dans un style totalement différent qu'elle va se présenter devant l'Aligatueur, ce qui ne la rassure vraiment pas. Cette robe bleue est très jolie, certes, mais elle découvre ses épaules, ses jambes et présente un beau et discret décolleté. Tout en décence, évidemment. Jamais Clara ne porterait des vêtements dévoilant trop son corps – bien que cette robe le fasse déjà trop à son goût. Si elle avait eu le temps de se changer, elle serait déjà cachée sous une couche plus décente de tissu …

Ayden ! Le hèle-t-elle en arrivant enfin devant lui. Bon sang, je suis vraiment désolée ! J'étais avec les enfants au quartier général et je n'ai pas vu l'heure passée …

Essoufflée, Clara prend quelques instants pour se remettre de sa course effrénée. Ses mains sur les genoux, elle reprend petit à petit un rythme cardiaque normal tandis que sa respiration se calme. Elle est habituée à courir en tant qu'amoureuse de jogging, mais pas dans de telles conditions ! Heureusement qu'elle a sauté dans des chaussures plates avant de partir de chez elle car elle n'ose même pas imaginer ce que ça aurait donné en talons. Mais tout est bien qui fini bien. Bon, elle a du retard certes mais elle est bel et bien là. Les cheveux décoiffés par sa course et habillée d'une façon bien inhabituelle, mais elle est là ! Ce n'est qu'une fois remise de sa course folle dans les rues de Lavandia qu'elle se redresse, remplaçant au passage une mèche de cheveux derrière son oreille, un sourire un peu gêné aux coins des lèvres. Étrangement, maintenant qu'elle est fasse à lui, elle se sent bien plus détendue. Pourtant, le stresse qui l'a cloué au lit jusqu'à pas d'heure ne prévoyait pas une telle attitude. Mais tant mieux ! C'est la preuve qu'elle est capable d'être à l'aise auprès de lui sans souci, désormais. Et ce malgré sa tenue qui la dévoile bien trop à son goût.

Tu as fait bon voyage ? J'espère que tu n'as pas eu à m'attendre pendant trop longtemps ...





© Halloween




Sa tenue:
 


CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Top
Messages : 202
Pokédollards : 82
Date d'inscription : 24/09/2015
Je suis (Inrp) : Hétéro & Célib'
Je ressemble à : Sinbad de Magi
Double compte : Raffaelo, Reshiram & Mikelangelo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hydroqueue ♦ Blizzard ♦ Force ♦ Hydrocanon
Race Pokemon/ Métier: Aligatueur Shiny / Acteur
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Top
MessageSujet: Re: ▬ I'm much more me when I'm with you • Ayden   Lun 15 Aoû - 21:46


I'm much more me when I'm with you

Lavandia, il ne s'y rendait que plutôt rarement faut l'avouer, enfin, il s'y rendait de la même façon qu'il pouvait se rendre dans un peu toutes les grandes villes possibles. Même si faut le dire, il y était déjà allé pour des raisons autres que professionnelles. Pour la simple et bonne raison que de l'époque où son frère cadet était à l'armée, il n'était donc pas rare qu'il vienne lui rendre visite, d'autant plus lorsqu'il était à l'hôpital de Lavandia. Pourtant, il ne connaissait pas tant que ça cette ville. Illumis était par exemple une fille un peu plus disposé pour le faire venir durant ses heures de boulot, et il n'avait guère joué aux touristes à chaque fois qu'il était venu. Du coup, l'invitation de Clara était un peu l'occasion rêvé ! La jeune femme était du coin, et ne devait certainement pas manqué de ressource pour le guider au travers de la ville. Cette fois-ci, les rôles seront échangés et ce serait elle qui guide l'autre. Il était arrivé dans le courant de la mâtiné, en fait, il était même assez tard lorsqu'il avait déposé pour la première fois le pied dans la ville. Il avait opté pour un voyage en bateau et avait ensuite demandé une voiture pour le mener jusqu'au centre Pokemon. Mieux valait qu'on l'y dépose devant, ce serait certainement un coup à ce qu'il se retrouve perdu quelque part, rien de très pratique quand on a rendez-vous quelque part. Il était alors treize heures pour être exact. Et on l'avait conseillé de profiter de l'avance qu'il avait pour du coup aller voir une infirmière u centre Pokemon qui serait alors en charge de vérifier le bien être de son bras. Il lui arrivait toujours d'avoir des moments de faiblesse, mais la blessure semblait rester stable et ne pas l'empêcher de bouger comme il le désirait. Mais lorsqu'il lui arrivait d'avoir des accidents et des chutes sur le tournage, on lui demandait souvent de s'assurer que rien n'était agavé. Il faut dire qu'une fois que quelque chose est cassé, il est plus aisé de le briser une nouvelle fois. Ayant du temps à perdre et n'ayant pas pour idée de se balader tout seul dans les rues, il avait accepté.

Habillé d'un pantalon des plus simple dans les tons sombres, une chemise à moitié fermée par flemme -ou simplement parce que les tenues trop habillées ne lui vont pas trop bien, il fait bien trop costaud pour porter ce genre de chose-. Un chapeau était alors posé sur son crâne, recouvrant légèrement sa chevelure violette/bleuté, nouée d'ailleurs comme souvent au vu de la longueur. Le visage légèrement assombrit par le chapeau et la paire de lunettes de soleil qu'il portait alors devant ses yeux ambrés. C'était une habitue prise qu'il n'arrivait pas à perdre, pour être un peu plus tranquille comme on dit. Suffit de pas grand chose pour mettre le doute aux gens. Même si cela n'avait pas empêchée deux jeunes adolescente qui attendait à côté de lui dans le hall du centre Pokemon de le reconnaître et de venir lui demander des photos et une autographe. Chose qu'il exécuta avec le sourire, intimant alors de garder le plus discret possible son identité. Avant de disparaître dans une pièce avec l'infirmière qui était venue le chercher. L'examen fut des plus simple, elle avait alors regardé l'état de son bras, lui avait fait faire quelques mouvements simples. Passé une radio et voilà le travail. Il attendait d'ailleurs les résultats, et se rendit compte qu'il était déjà l'heure indiqué par la demoiselle qui devait le retrouver. Mais, elle n'était pas là. Haussant les épaules en associant ça simplement à un retard, il se releva lorsqu'on lui apporta les radios qu'il observa, se contentant d'écouter ce qu'il avait l'habitude d'entendre. C'est au moment où il rendit les radios à la demoiselle pour éviter de se balader avec ça et de susciter d'inutiles interrogations que Clara arriva. Remettant alors le bracelet de cuire large qu'il porte toujours à son poignet, le jeune homme se tourna vers elle, affichant comme il savait si bien le faire, son sourire.

Son regard se perdit un instant sur la jeune femme, se demandant bêtement pendant un instant s'il rêvait où s'il y avait bien quelque chose de différent sur son apparence...

« Salut Clara ! T'en fais pas, j'avais un peu à faire, fallait le dire si tu ne pouvais pas venir de suite, j'aurais attendu un peu plus longtemps ! »

Ce n'était pas Ayden qui allait lui en vouloir de toute façon, la raison évoqué par Clara était de toute façon bien assez bonne pour justifier la chose. De quoi d'ailleurs le faire tiquer. Quartier Général ? Des enfants ? D'ailleurs de quoi parlait-elle ? Drôle de vie pour une costumière songea-t-il. De quoi lui faire poser des questions.

« Quartier général ? T'es un agent secret en fait c'est ça ? »

Ria-t-il. Bon, il ne le pensait pas, mais c'est en fait une façon plus drôle de demander de quoi elle parlait en fait. C'est qu'elle est pleine de ressource la demoiselle. Et pas un seul instant il ne pensa à Avalon. Enfin, ils savaient qu'ils étaient ici, mais faut avouer que ce groupe est bien le genre de chose qui ne le concerne pas et auquel il ne pense pas du tout. Pourtant, en tant qu'ex-esclave il a bien toutes les raisons du monde de le faire mais bon... Il attrapa sa main alors et lui fit un baise main des plus conventionnel, Ayden est un homme plein de charme de nature, et donc ce genre de choses sont parfaitement normal pour lui. Clara est une jeune femme des plus charmante qu'il apprécie, de quoi vouloir se monter agréable en sommes.

« Ne t'en fais pas je viens juste de terminer aussi. Et puis je ne suis pas le centre du monde, j'ai dédié ma journée pour toi alors je ne compte pas m'enfuir ! Il s'arrêta un instant. Et sinon tu sembles différentes, c'est te tenu nan ? J'suis un peu nul avec ce genre de chose, si c'est pas ça je vais avoir l'air bête ! »

Ria-t-il en se frottant la nuque. Même s'il se trompait comment lui en vouloir ? S'il y a bien une chose qu'on ne peut pas lui retirer. C'est quelqu'un d'agréable c'est sûr. D'ailleurs, aujourd'hui, c'était elle qui prenait les commandes !

« Je ne suis pas un habitué de la ville. Du coup, je te suis ma belle ! »

C'était lui qui lui avait fait découvrir des choses, cette fois, c'était à elle de le faire. Chacun son tour, chacun son chez soit.


Code © Kuru' on Libre-Graph




des bidules et des trucs ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 99
Pokédollards : 59
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: ▬ I'm much more me when I'm with you • Ayden   Dim 21 Aoû - 22:37


I'm much more me when i'm with you
feat. Ayden ♥

Maudit stresse ! S'il ne l'avait pas prit d'assaut au réveil, rien de tout cela ne serait arrivé. Pourtant, Clara avait planifié sa matiné à la minute près pour ne pas avoir à faire attendre Ayden. Réveil à neuf heure trente, départ à onze heure moins le quart, arrivée au quartier générale pour onze heure, départ à treize heure trente, arrivée au Centre Pokémon à quatorze heure quarante-cinq. Ainsi, elle se laissait une marge d'avance de quinze minutes en cas de souci. Mais voilà, ses douleurs à l'estomac l'ont gardés prisonnière de ses draps jusqu'à onze heure et demi. L'heure à laquelle elle aurait du être sur le départ pour rejoindre les enfants. Son programme ainsi chamboulé, comment aurait-elle pu arrivée à l'heure malgré tout ? Pour une fois où elle se montrait organisée dans sa journée, il a fallut qu'on lui mette des bâtons dans les roues. Et quand le fautif n'est rien d'autre que son propre corps, à qui peut-elle bien s'en prendre ? L'important, certes, c'est qu'elle soit tout de même arrivée et qu'Ayden ne lui en veuille pas – à croire que cet homme est incapable d'être rancunier … - mais la Métamorph ne peut se départir de sa gêne. Surtout apprêtée comme elle est. Tout porte à croire que madame malchance a décidé d'être à ses côtés – ce qui arrive bien trop souvent au goût de la rosette.

Mais comme à son habitude, Ayden sourit et ne se soucis pas de ce retard. Mais Clara compte bien se faire pardonner quoi qu'il arrive. Elle ne sait pas encore comment, mais elle en aura l'occasion pendant la journée. D'autant plus que, cette fois-ci, ce sera elle à la tête du duo. En vérité, elle ignore encore ce qu'elle va bien pouvoir lui montrer mais en se baladant en ville, elle trouvera sûrement. Étant donné qu'elle ignore la connaissance que peut avoir l'Aligatueur de Lavandia, il va falloir qu'elle procède à un petit interrogatoire avant de mener la danse. Mais pour l'instant, elle préfère se remettre un peu de ses émotions et être certaine que son ami ne lui en veut vraiment pas pour tout ça. L'acteur ne semble jamais en colère, jamais agacé. Il affiche toujours ce sourire, et en toute circonstance. Avant, Clara le pensait véritablement sincère. Désormais, elle est certaine qu'il cache de nombreux mystères que l'Aligatueur préfère garder pour lui. Ce qu'elle comprend : tout le monde a son passé, son vécu. Elle espère seulement qu'il a quelqu'un à qui livrer son ressenti, de temps en temps. Son frère, peut-être ? Quelle épaule plus solide que celle de la chair de sa chair pour s'y reposer de temps en temps ?

Quartier général ? T'es un agent secret en fait c'est ça ?
Agent secret ? Discrète comme je suis, ça ne risque pas ! Je parle évidemment du Quartier Général d'Avalon.

Lui a-t-elle déjà dit qu'elle en était un membre ? Maintenant qu'elle y réfléchi, Clara est certaine que non. En vérité, ce n'est pas une chose dont elle se vante vraiment. Bien qu'elle est rejoint les rangs de l'organisation il y a presque quatre ans de cela, elle n'est pas la plus utile ni la plus sollicitée. Sa force de mouche et son incapacité à user correctement de son unique capacité ne jouent pas en sa faveur. Souvent donc, elle se contente de s'occuper des enfants que les autres, plus taillés pour aller sur le terrain, sauvent des griffes d'humains peu scrupuleux. Clara a toujours eu un bon feeling avec les enfants, elle sait trouver les mots pour les rassurer et les gestes pour les consoler. Selon certaines personnes, cela viendrait de ses gênes – par le passé, les Métamorph étaient des Pokémon très sollicités pour la reproduction. Bien sûr, ce genre de réflexion de très mauvais goûts ne font pas vraiment plaisir à la rosette. Ces mêmes personnes sont bien contentes lorsqu'elle arrive pour faire cesser les pleurs et les cris. D'après sa famille et quelques amies, elle sera une bonne mère. Mais la Métamorph n'a pas encore de tels projets en tête. Son travail la réclame souvent hors de Hoenn, alors comment élever un enfant dans ces conditions ? De toute façon, elle est encore célibataire. Avant de penser aux enfants, il faut trouver le père, comme on dit.

Enfin, qu'il ne sache ou pas, qu'est-ce que ça change de toute façon ? Il allait bien finir par l'apprendre un jour … sait-on jamais. La rosette ne cherche pas vraiment à le cacher, elle évite seulement d'en parler au travail. Elle estime que ce qu'elle fait en dehors du boulot ne la concerne qu'elle seule. Finalement, Ayden n'est pas si loin de la vérité en pensant d'elle qu'elle est un agent secret. Elle agit pour l'organisation mais n'en parle pas autour d'elle. D'autant plus que certaines personnes font trop rapidement le rapprochement entre membre d'Avalon et anti-humain. La rosette n'est pas si radicale. Elle, elle œuvre pour un monde de paix entre humains et hybrides. Elle rêve d'un monde où ils pourront marcher main dans la main sur un pied d'égalité. C'est pour cette raison qu'elle a suivi ses parents, qu'elle a rejoint l'organisation. Contrairement à beaucoup d'autres membres, elle n'a pas connu d'expériences traumatisantes causées par des humains. Elle n'a pas de raisons de leur en vouloir. Même si elle sait que c'est à cause de certains d'entre eux qu'elle s'est retrouvé orpheline. Sa famille adoptive n'a pas pu en apprendre beaucoup sur son passé, mais il semblerait qu'elle soit originaire d'Unys. Il n'en faut pas plus pour comprendre que ses parents biologiques ont été enlevés ou assassinés. Par qui, par quoi, pourquoi … Sûrement ne le saura-t-elle jamais. Et c'est bien mieux ainsi, au fond.

En bon gentleman, l'Aligatueur a gratifié la demoiselle d'un baise-main – ce qui la fait rougir, évidemment. Cependant, habillée de la sorte, ça la gêne encore plus. Même si son décolleté n'est pas plongeant, il dévoile tout de même la naissance de sa poitrine – et même un petit peu plus que ça. Ses bras sont découverts, ses jambes sont découvertes, ses épaules sont découvertes … de quoi se sentir très exposée. Et pour une personne complexée comme Clara, c'est très embarrassant. Elle fait cependant son maximum pour ne rien laisser paraître. Elle doit demeurer le plus naturelle possible pour que l'acteur ne se doute de rien. Puisqu'il ne l'a jamais vu hors du travail, il ne se posera sûrement aucune question sur son accoutrement. Cette robe simple peut très bien être sa tenue décontractée du dimanche : nombreuses sont les personnes qui enfilent des vêtements différents en ce dernier jour de la semaine. Évidemment, ce n'est pas le cas de Clara qui se cache constamment sous des tonnes de tissus, excepté pendant ses joggings ou lorsqu'elle rend visite à ses parents. Mais puisque Ayden ignore sa façon de faire hors des studios, autant prendre cela comme un avantage et faire comme si de rien n'était. Le malaise de la rosette finira bien par se dissiper au fil de la journée … c'est du moins ce qu'elle espère. Car se connaissant, elle ne fera pas la fière au milieu des passants !

Et sinon tu sembles différente, c'est te tenue nan ? J'suis un peu nul avec ce genre de chose, si c'est pas ça je vais avoir l'air bête !

… Raté. Il n'est pas sûr de lui, mais il a remarqué. Clara se mord la lèvre inférieure. Elle en était certaine ! Venant d'elle, il doit sûrement trouver ça indécent. Entre ses robes habituelles et celle qu'elle porte, il y a un monde. Quant à ses cheveux, n'en parlons pas ! D'ordinaire, ils sont bien coiffés, retenu sur son crâne par son bijou favori. Mais cette fois, ils sont rassemblés en un chignon informe et pas de broche à l'horizon. Ils sont simplement retenus par un élastique noir perdu au milieu de cette épaisse tignasse rose. Même si Clara a tenté de les remettre en ordre à son arrivée au quartier général un peu plus tôt, sa course folle jusqu'au Centre Pokémon a eu raison de ses efforts. Des mèches rebelles s'échappent de l'élastique alors que des petits cheveux défient la loi de la gravité ça et là. D'ailleurs, Clara se retient de libérer sa chevelure pour y remettre de l'ordre mais ils sont tellement longs que ça lui demandera un certain temps. Or, elle en a déjà suffisamment perdu comme ça. Au point où elle en est, de toute façon, elle n'est plus à ça près. Elle n'a qu'à feindre un look décontracté, adapté à cette belle et chaude journée … même si venant d'elle, ce n'est pas crédible pour deux sous. Cependant, elle ne peut pas ignorer la remarque de Ayden. Si son accoutrement le gêne, elle doit le savoir pour agir en conséquence. Elle ne veut pas le mettre dans l'embarra, elle l'a déjà suffisamment fait lors de leur précédent tête à tête. Et Clara tient à ce que tout cela ne se reproduise pas.

Je suis désolée ! D-Dis moi si je te parais indécente ou je ne sais quoi … j'irais me changer ! En vérité, j'étais en retard ce matin et j'ai prit la première chose qui me tombait sous la main … Ce n'est pas mon genre de porter ce genre de chose, je te le promets !

Et voilà, plutôt que d'essayer de se sauver la mise, la panique l'a enfoncé encore plus. Clara dans toute sa splendeur. Mais elle n'a pas pu faire autrement que se justifier. Elle ne veut pas qu'Ayden pense qu'elle est ce genre de fille qui utilise son corps pour obtenir certains avantages. Ce n'est pas sa façon de faire et ça ne le sera jamais. Surtout que la Métamorph est trop complexée pour cela. Pendant sa scolarité, elle s'habillait normalement mais les remarques de certains élèves l'ont poussées à dissimuler ses formes – elle n'était pas complexée avant, on l'a poussé à l'être. De ce fait, désormais, dévoiler son corps est une chose très difficile pour elle. Aller à la plage ou à la piscine, c'est impossible. Se retrouver en maillot de bain devant autrui lui donne la nausée rien que d'y penser. Les seuls moments où elle ne se cache pas dans ses larges robes à voiles, c'est pendant qu'elle fait du sport – parce que le port du jogging et de la brassière l'y oblige – et lorsqu'elle rend visite à ses parents. Parce qu'elle sait que eux ne la jugeront jamais sur ce qu'elle est – et parce que sa mère lui ferait la remarque si elle ne venait pas dans l'une des robes simples qu'elle lui a offert. En tout cas, si Ayden en fait la demande, elle est prête à piquer un sprint jusqu'à chez elle pour se débarrasser de cette robe et enfiler une tenue plus convenable à ses yeux. Elle ne veut pas l'embarrasser avec des tenues non-conventionnelles …

Je ne suis pas un habitué de la ville. Du coup, je te suis ma belle !
E-Eh bien, s'il faut que je me change, il faut passer par chez moi. Sinon … tu as déjà vu la petite Tour Prismatique de Lavandia … ? C'est tout près d'ici, qu'importe ce que l'on fait c'est dans sa direction de toute façon !

Ni une ni deux, elle s'agrippe à son bras gauche afin de le tirer à sa suite en direction de la reproduction miniature du célèbre monument de la capitale de Kalos. Originaire de cette région, la Métamorph a évidemment déjà vu la vraie Tour mais elle trouve cette miniature vraiment jolie. Elle est le symbole de l'amitié entre ces deux régions qui lui tiennent beaucoup à cœur. Il paraîtrait également que le grand arbre à Atalanopolis aurait été offert à la ville par un Roi de Kalos. Il est d'ailleurs dans les projets de Clara d'aller voir ce fameux arbre un jour. Mais pour l'heure, ils arrivent déjà vers la petite Tour Prismatique, privée de ses éclairages en ce milieu d'après-midi. Le soir, elle illumine la place comme un phare en pleine mer. Et pour l'ex-habitante d'Illumis, la voir en action est comme un baume au coeur.



© Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Top
Messages : 202
Pokédollards : 82
Date d'inscription : 24/09/2015
Je suis (Inrp) : Hétéro & Célib'
Je ressemble à : Sinbad de Magi
Double compte : Raffaelo, Reshiram & Mikelangelo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hydroqueue ♦ Blizzard ♦ Force ♦ Hydrocanon
Race Pokemon/ Métier: Aligatueur Shiny / Acteur
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Top
MessageSujet: Re: ▬ I'm much more me when I'm with you • Ayden   Jeu 29 Sep - 22:24


I'm much more me when I'm with you

Clara travailler à Avalon ? Autant on pouvait dire pourquoi pas, après tout, pourquoi la demoiselle ne pourrait pas y travailler comme tout le monde ? C'est le genre de demoiselle gentille pour qui pouvait très bien se dévouer pour une noble cause, cela n'étonnerait pas notre homme. Mais en même temps, il était surprit, certainement qu'il ne le savait toujours pas alors qu'il la côtoie depuis quelque temps. Qui était au courant au boulot ? Bonne question. Faut avouer qu'il ne l'avait pas posé, c'est le genre de chose un peu étrange qu'on ne peut pas demander comme ça sans raison. Du coup... Eh bien il l'apprenait maintenant. Et au vu sa façon de lever les sourcils légèrement surprit, on peut aisément comprendre que sans aller jusqu'à la surprise absolue et total, il l'était un petit peu. En fait, il essayait dans son esprit de deviner ce qu'elle y faisait. Il avait toujours eut du mal à savoir comment marchait cette organisation, si c'était des hybrides entraînés pour se battre et tout. Mais en y regardant Clara, elle n'avait pas le profil type du combattant. Il dirait même que c'était le contraire. Du coup... Elle serait comme une aide aux hybrides en détresse ? Le jeune homme se demanda pendant un bref instant si l'organisation aurait pu le sauver lui, son frère ainsi que tous les autres enfants qui étaient esclave dans ces mines... Mais je suppose qu'ils ne peuvent pas tout faire et être partout... Et là n'est pas la question, au final, il est dehors, sain et sauf, et avec son cadet, ce qui n'est certainement pas la chance de tous le monde en fait.

« Vraiment ? Avalon ? Je ne savais pas que tu travaillais pour eux... Si c'est pas indiscret tu pourras me raconter ce que tu y fais en marchant ? »

Ayden était curieux mais pas intrusif. Il ne la forcerait pas à parler de sa vie si elle ne le voulait pas ou autre. Mais faut avouer que c'était un détail de la vie de la jeune fille qui avait de quoi titiller un peu sa curiosité. Mais ils avaient le temps, la journée même entière devant eux ! Mais... Pas pour tout de suite. Hein ? Tout ça parce qu'il avait fait une remarque sur sa tenue le pauvre, soulignant qu'elle semblait différente de ce qu'il avait l'habitude de voir. Mais c'est mal ? Le pauvre se demanda pendant un bref instant s'il avait réellement dit quelque chose de mal qui laissait sous entendre qu'il n'aimait pas mais... Finalement. Sa mémoire lui rappela que Clara était du genre très timide quand elle s'y mettait et à manquer de confiance en soit surtout. Arf. Il avait gaffé le bougre. Et à la voir limite en train de se décomposer sur place pour si peu mit notre pauvre acteur mal à l'aise. Quand bien même il n'en laissait pas vraiment grand chose paraître en fait, puisqu'il se contenta d'afficher son air légèrement surprit tout au plus. Disons qu'il ne va pas se mettre à s'agiter dans tous les sens, sinon ils seraient deux à gesticuler dans la rue, scène au passage o'combien ridicule.

Il n'avait pourtant fait que souligner quelque chose, n'est-ce pas pourtant le genre de chose que les femmes aime bien ? Qu'on remarque ce qui est changé ? Pour prouver à quel point on fait attention à elles et tout ? Bon c'est peut-être un cliché, mais vous connaissez tous celui de la femme qui fait la tronche parce que son homme ne se rend pas compte qu'elle est passé chez le coiffeur.  Et puis... Il l'avait remarqué alors il l'avait dit tout simplement. Hm... Comment se rattraper ? Pas le temps d'y penser. Elle se justifiait déjà comme pour essayer de se trouver des excuses qu'il n'avait pas demandé en fait... Et même d'aller se changer ? Pardon ? Mais... Avait-il dit quelque chose de tel ? Pas qu'il sache, ou alors les femmes ont alors un code bien à elles pour interpréter les choses, on n'en sait trop rien mais il se devait de remettre les choses au clair ! Fixant la demoiselle accrochée à son bras, prête alors à passer chez elle pour se changer et reprendre la visite, sa main se poser par dessus une de ses mains, comme pour attirer son attention, ou la calmer -ne se disant pas un seul instant que ce genre de geste pourrait en fait avoir l'effet contraire sur elle...-.

« Mais voyons Clara, je ne faisais que remarquer, ça te va très bien, que vas-tu inventer là ? Il avait l'air soucieux de la voir à ce point si peu confiante en elle, cela lui rappelait en fait son frère... Cette tenue est parfaitement normale, il n'y a rien d’indécent ! Je trouve ça sympa de te voir habillée autrement ça te va plutôt bien. »

Il appuya alors ses paroles d'un sourire doux. Certes, monsieur est du genre à tout le temps sourire, mais il y en a différentes sorte et monsieur était du genre à savoir comment sourire pour se montrer le plus doux et prévenant possible. Dit comme ça, on pourrait se dire que c'est faux, qu'il agit ainsi pour sembler parfait dans ce genre de situation, mais même s'il le savait, cela ne signifie pas qu'il ment à Clara. Au contraire. Il est acteur mais pas un menteur sans raison. D'ailleurs, il referma sa prise sur sa main, comme pour lui indiquer qu'elle ne partirait pas ce changer quelque part.

« En plus, le temps est parfait pour ce genre de tenue tu n'auras pas chaud ! »

Il est vrai que le temps était agréable, parfait pour une petite balade comme on dit. Ne repoussant nullement le fait qu'elle était alors collée à lui, il remit comme il faut sa paire de lunettes de soleil sur son nez.

« Je te suit ! C'est toi mon guide pour la journée. Pour tout avouer, je ne connais quasiment que le chemin jusqu'à l'hôpital en fait... Autant dire pas grand chose ! »

Ah, mais c'était pas pour lui, mais pour son frère, c'était un truc à dire ou pas ? Peut-être. De toute façon Ayden avait des médecins qui surveillaient son cas à Sinnoh, inutile de venir jusqu'ici en somme. Quoiqu'il en soit, malgré le monde présent dans les rues, le jeune acteur ne semblait nullement dérangé par tout ce monde qui soit ne le reconnaissait pas, il y a tellement de gens ici,on ne fait pas attention, soit douter en raison de la présence de la belle rose à ses côtés. Toujours est-il qu'il était persuadé qu'il allait passer une excellente journée en sa compagnie. Clara était le genre de personne qu'il trouvait agréable à côtoyer pour sa simplicité, pas de faux semblant, venant de lui c'est presque ironique, mais il trouve ça reposant... D'ailleurs, il posa une question qui pourrait être vu comme indiscrète.

« D'ailleurs tu vis où ? L'endroit à l'air super sympa, tu es ici depuis longtemps ? »

Il n'était jamais trop passé à Hoenn, faut avouer qu'il s'agissait de la région qu'il avait le moins visité de toute en fait. Sans trop savoir pourquoi, le hasard des choses certainement.


Code © Kuru' on Libre-Graph




des bidules et des trucs ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 99
Pokédollards : 59
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: ▬ I'm much more me when I'm with you • Ayden   Jeu 13 Oct - 21:40


I'm much more me when i'm with you
feat. Ayden ♥

En bonne capitale qu'elle est, Lavandia grouille de monde, habitants comme touristes. Que l'on soit dimanche ne change rien l'animation du centre-ville. Tandis que certains s'octroient une simple balade, d'autres font du lèche-vitrine ou discutent avec leurs amis autour d'un bon verre. On y croise des familles, des fratries, des groupes d'étudiants bien contents de profiter de ce jour sans cours. En d'autres termes, la bonne humeur règne en maîtresse incontestée sur la ville. Et cela est du en grande partie à la paix qui règne dans la région de Hoenn. Cette dernière étant peuplée d'une majorité d'hybrides, la présence de l'organisation Avalon est une bénédiction. Avec ces garants de la paix dans les parages, personne ne risque quoi que ce soit. Libres d'être ce qu'ils sont, les habitants laissent libre cours à leur nature profonde sans se soucier de rien. Ainsi, les ailes se déploient, les lianes s'agitent, les queues remuent, les écailles brillent … Et c'est une vision qui plaît énormément à Clara. A Kalos, la plupart des gens sont un peu plus réservés. Aucune organisation n'a d'influence sur cette région, il est donc possible d'y rencontrer le plus abjecte des individus comme la plus sûre des protections. La Métamorph, heureusement, n'a jamais rencontré le moindre souci dans la région de son enfance. Et elle espère, au fond d'elle, que ses habitants connaissent la même paix que ceux de Hoenn.

Le sujet d'Avalon, d'ailleurs, pique l'intérêt de Ayden. Il veut en savoir plus, et Clara ne peut pas le blâmer. Cependant, elle n'a rien de bien glorieux à son sujet à lui raconter. S'il l'imagine au front, affrontant mille dangers pour sauver l'un des leurs, il est bien loin de la réalité. Néanmoins, la demoiselle estime qu'il est inutile de sauver les apparences. Autant être tout à fait honnête avec l'Aligatueur d'entrée de jeu. De toute façon, il doit bien se douter qu'elle n'est pas une bagarreuse ni une personne extrêmement courageuse. Malgré toute sa bonne volonté, Clara n'est pas faite pour ce genre de chose. Certains diront qu'on ne peut pas tout avoir, ce à quoi la Métamorph répond souvent qu'elle n'a déjà pas grand chose. Mise à part la couture, elle ne sait rien faire. Et ce n'est pas avec du fil et une aiguille qu'elle va épauler ses camarades en mission. Néanmoins, elle garde l'infime espoir qu'un jour, elle trouve la façon d'être utile pour l'organisation. S'occuper des enfants est une chose, mais ce n'est pas le plus urgent. Il y a suffisamment de bénévoles pour les prendre en charge. Alors que des agents de terrain … Même si la rosette ne les connaît pas tous, elle sait qu'ils ne sont pas si nombreux que ça. Et, pour la plupart, ils sont plus jeunes qu'elle.

Oh, je n'y fais pas grand chose tu sais. J'y suis depuis quatre ans déjà mais … mais je n'ai jamais fait la moindre mission encore. Je ne sais pas me battre et, comme tu le sais, j'ai de grosses lacunes en matière de transformation. Alors la plupart du temps, je m'occupe des enfants que les autres sauvent. J'étais justement avec un groupe de jeunes rescapés ce matin, c'est pour ça que j'étais en retard.

Inutile d'entrer davantage dans les détails, sauf si l'Aligatueur le désire. Elle ne veut seulement pas l’assommer d'informations la concernant qui ne l'intéresserait peut-être pas. Pour le moment, il veut seulement savoir ce qu'elle y fait et non pourquoi elle y est entrée, par exemple. Et ça, c'est une autre histoire. Après tout, vu ses prédispositions, il est étonnant qu'elle ait choisi de rejoindre l'organisation. Un groupe d'hybrides désirant sauver leurs pairs de la domination humaine incombe forcément des missions de sauvetage en territoires ennemis. Et lorsque l'on est pas capable d'alterner les coups de poing sans se déboiter l'épaule, ce n'est même pas la peine de songer le rejoindre. Mais Clara a ses raisons et, aujourd'hui encore, malgré sa condition, elle espère pouvoir prouver qu'elles sont suffisamment importantes pour qu'elle s'acharne. Cela prendra peut-être du temps, mais elle est prête à patienter le temps qu'il faudra. Même s'il n'est pas facile tous les jours de devoir avouer sa faiblesse. Sûrement les choses iront-elles mieux lorsqu'elle parviendra à contrôler son pouvoir – ou du moins, à le maîtriser suffisamment pour le rendre exploitable, utile à ses collègues dotés de crocs et de griffes.

Le sujet se détourne de nouveau sur l'inhabituel look de Clara. Alors que dernière voudrait disparaître six pieds sous terre pour que personne ne la voit accoutrer de cette façon, Ayden trouve pourtant … que ça lui va bien. Pendant une seconde, la rosette est persuadée qu'il ne dit ça pour ne pas la blesser. Mais quand elle lève les yeux vers lui et qu'elle avise son air soucieux, elle comprend. Il ne pensait vraiment pas à mal en relevant ce petit détail sur elle, il s'est exprimé en toute sincérité. Et plutôt que de rassurer Clara, ça l'a met encore plus mal à l'aise. Comment doit-elle réagir dans ce genre de situation ?! C'est bien trop embarrassant. Quand l'homme qui nous plaît nous fait ce genre de compliment, c'est la guerre mondiale dans notre cerveau. Tellement que la Métamorph n'est plus capable de penser efficacement. Que dire ? Que faire ? Et cette main qui se referme sur la sienne, que signifie-t-elle ? Qu'elle ne doit pas aller se changer ? Déglutissant difficilement, Clara se contente au final de hocher la tête. Inutile d'essayer de parler, la boule dans sa gorge ne laissera pas le moindre son s'échapper. Son cœur balance entre deux émotions qui l'empêche de s'exprimer. D'un côté, elle est ravie de savoir qu'il fait attention à ces petites choses la concernant. Ca lui prouve qu'il est observateur et qu'il lui témoigne de l'attention. Mais d'un autre côté, comment faire s'il préfère la voir habillée ainsi ? Clara n'est pas sûre de pouvoir faire une croix sur ses robes larges pour le moment et, pourtant, ils semblent constituer une barrière entre elle lui. Que faire ?!

La Métamorph n'a cependant pas l'occasion d'y songer davantage pour le moment. D'autant plus que les derniers mots de l'Aligatueur ont piqués son attention. L'hôpital ? Pour quoi faire ? Souffre-t-il qu'une maladie dont elle ignore l’existence ? Ou d'une blessure quelconque ? Si c'est le cas, ce serait étrange : puisqu'il habite à Sinnoh, ses soucis de santé sont très certainement prit en charge là-bas. Quant aux blessures, ses producteurs doivent veiller à ce qu'il ne souffre d'aucun traumatisme. Mais alors, pourquoi ne connaît-il que l'hôpital ? Y a-t-il séjourné pour une raison x ou y il y a quelques temps de cela ? Impossible pour la Métamorph de le deviner, elle va devoir lui demander. Cependant, elle trouve cela un peu … compliqué. Il peut se passer beaucoup de choses dans les hôpitaux, bonne comme mauvaise. Nous pouvons y entrer pour une simple foulure du poignet comme pour se préparer à notre dernier voyage. Il se peut qu'il y soit allé pour accompagner les derniers instants d'une personne chère … Clara se gifle mentalement. Inutile de faire des hypothèses sans queue ni tête. Autant le questionner directement, de la façon la plus délicate possible. Elle ne veut pas faire remonter de probables souvenirs douloureux ou quoi que ce soit d'autre.

A … l'hôpital ? Pour toi ?

Malgré ses efforts pour ne pas paraître inquiète, sa voix rendue rauque par l'appréhension la trahi aussitôt. Elle espère sincèrement que son ami ne couve rien de grave et que ces visites à l'hôpital ne ne sont que bénignes. Bien qu'elle est du mal à le voir souffrant, elle est cependant consciente qu'il est un être aussi vulnérable que n'importe quel autre. Comme tout les vivants, il n'est à l’abri de rien et une tragédie est vite arrivée. Bien évidemment, Clara ne lui souhaite pas un avenir si funeste, loin de là ! Néanmoins, son cerveau à l'agréable - #ironie – particularité de toujours imaginer les pires scenarii possibles. Encore une preuve qu'elle doit arrêter de regarder toutes ces séries télévisées pleines de clichés mais, ça aussi, c'est une autre histoire. Elle verra bien ce que l'acteur va lui répondre – en espérant que ce soit de bonnes nouvelles. Ce genre de discussion peut facilement plomber une ambiance et ce serait dommage de gâcher une si belle journée. Même si Clara est prête à faire une croix sur la journée promenade si jamais l'Aligatueur a des confessions à lui faire concernant son état de santé. Elle n'est peut-être pas psychologue mais elle prête son oreille et son épaule a qui en a besoin pour vider son sac et s'appuyer sur quelqu'un. Pour elle, c'est même la base de l'amitié.

D'ailleurs tu vis où ? L'endroit à l'air super sympa, tu es ici depuis longtemps ?
Je vis un peu plus loin dans la rue, mon appartement se situe juste au dessus de ma boutique. On va passer devant de toute façon donc je te montrerais ! Et je vis ici depuis quatre ans. J'ai prit mon indépendance une fois majeure.

Clara n'avait en effet que dix-huit ans lorsqu'elle a concrétisé son projet d'avenir. Grâce à ses parents, elle a acheté un local en plein centre-ville ainsi que l'appartement juste au dessus. Ainsi idéalement placée, elle a rapidement fait sa réputation à Lavandia, d'autant plus qu'elle s'était déjà faite connaître avec sa boutique en ligne, lorsqu'elle vivait encore à Kalos. Ainsi, a dix-neuf ans à peine elle était propriétaire de son propre appartement et profitait qu'une agréable situation financière. Et cela fait parti des choses dont elle est plutôt fière, car elle doit cette stabilité qu'à elle-même. Bien sûr, ses parents lui avaient prêté de l'argent pour lui permettre d'acheter le local et son logement, mais elle a mit moins de deux ans pour rembourser tout ce qu'elle devait. Même si sa boutique propose des articles assez spéciaux, ses collaborations avec des studios de cinéma ou des troupes de théâtre lui offre une clientèle de qualité qui lui assure de bons revenus pour son dur labeur. On a beau dire, il n'est pas toujours évident de passer des heures entières à à imaginer un costume de a à z. Il est d'ailleurs courant que Clara fasse des nuits blanches si une poussée d'inspiration lui prend soudain. L'état de son atelier, d'ailleurs, représente très bien l'état d'esprit de la costumière : plus il est en bazar, plus l'inspiration est à son apogée. A contrario, lorsqu'il est bien rangé, c'est qu'elle n'a pas la moindre idée de quoi faire …

Les voilà enfin arrivés à la reproduction miniature de la Tour Prismatique. Comme on peut s'y attendre, de nombreux touristes l'entoure afin de la prendre en photographie. Ce n'est peut-être pas la chose la plus représentative de Hoenn, mais elle est tellement mignonne que peu de gens y résistent. Clara elle-même possède quelques clichés du monument dans son appareil photo, même si c'est plus une histoire de nostalgie, au fond. Guidant l'acteur à travers la foule – qui ne se doute pas une seconde de la célébrité en son milieu – la Métamorph parvient à se faufiler suffisamment près de la mini-Tour Prismatique pour que Ayden puisse l'admirer de très près. Comme attendu, elle n'est pas allumée. Il faudra attendre la tombée de la nuit pour que les lumières s'activent mais la rosette ignore si son ami sera encore là à cette heure-ci. Malheureusement, il ne vient que pour la journée – du moins, elle n'est pas au courant s'il compte prolonger son séjour. Sinnoh n'est pas si éloignée mais, quelque soit le moyen de transport pour s'y rendre, il faut respecter les horaires pour être sûr de ne pas le rater. Les hybrides volant ont la chance de ne devoir dépendre de personne, au moins. Il suffit de déployer ses ailes pour se rendre où l'on veut. Survoler les mers et les terres est d'ailleurs l'un des rêves de Clara : qui sait, si elle maîtrise un jour son pouvoir, elle pourra peut-être copier les attributs d'un Pokémon oiseau ?

Je ne suis pas un habitué de la ville. Du coup, je te suis ma belle !
Tu es déjà allé à Kalos, toi ? Comme j'y ai grandi, cette reproduction de la Tour Prismatique me rends un peu nostalique. J'aimais beaucoup vivre à Illumis.




© Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Top
Messages : 202
Pokédollards : 82
Date d'inscription : 24/09/2015
Je suis (Inrp) : Hétéro & Célib'
Je ressemble à : Sinbad de Magi
Double compte : Raffaelo, Reshiram & Mikelangelo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hydroqueue ♦ Blizzard ♦ Force ♦ Hydrocanon
Race Pokemon/ Métier: Aligatueur Shiny / Acteur
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Top
MessageSujet: Re: ▬ I'm much more me when I'm with you • Ayden   Dim 30 Oct - 15:45


I'm much more me when I'm with you

Que Clara travaille pour une organisation pour Avalon n'était sur le fond pas surprenant, Ayden avait toujours cru comprendre que cette dernière avait un but un peu du genre idéaliste, et la demoiselle était assez gentille et douce pour avoir ce genre d'utopie. Qu'elle travaille pour aider les enfants aussi sur le fond n'était pas étrange, bizarrement, il se disait qu'elle avait typiquement le genre de caractère qui allait pour plaire aux bambins. Alors, au final, elle devait avoir trouver une voix. En revanche, il ne comprenait toujours pas pourquoi elle était à ce point persuadé de ne pouvoir être utile autrement. Cela lui rappelait son pauvre frère qui a toujours pour manie de se dénigrer, certes, c'est différent, mais cela lui rappelait ce dernier. Ils devraient bien s'entendre ces deux-là d'ailleurs. Mais Ayden était persuadé qu'avec un peu d’entraînement et d'encouragement, la demoiselle pourrait se rendre des plus utiles avec son dons des plus original. La Métamorphose, c'est vrai que c'est quelque chose tout de même, il l'avait vu de ses propres yeux, c'est perturbant de voir un double de soit-même comme ça. Et même s'il était imparfait, il y avait de quoi être impressionné, de savoir qu'un si petit corps comme le sien pouvait alors se changer et imiter de tout et n'importe qui. C'est pourquoi il lui avait sourit.

« J'ignore exactement comment fonctionne cette organisation à dire vrai. Je n'entends que des rumeurs à son sujet. Mais je suis certain d'une chose, toute chose n'est pas inutile, et donc ton travail ne l'est pas. Et je suis certain que tu arriveras à maîtriser ton don, il te suffit d'un brin de confiance en toi. Et moi, je l'ai pour toi. »

Avait-il fait d'un clin d’œil. Ayden était quelqu'un d'optimiste. Toujours, il ne dit jamais quelque chose de négatif, quand bien même il le pense, il part du principe que si l'on pense toujours en regardant vers le haut, on ne peut qu'aller dans cette direction. Et cela marche pour lui même comme pour les autres. Après, ce n’est pas comme s'il lui mentait, la capacité de Clara était quelque chose qui ne demandait qu'à être maîtrisé, quand bien même il s'agisse là d'un don de naissance, c'est autre chose que de simplement recouvrir sa peau d'écaille, c'est un autre niveau là. Mais il ne voulait pas trop poser de question, de toute façon, du peu qu'il en savait, il y avait largement de bonne raison pour être un peu en retard d'après lui, il ne lui en tiendrait pas rigueur, ce n'est pas comme s'il n'avait pas été un peu occupé avant. D'ailleurs, il remarqua à la réaction de la demoiselle qu'elle tiqua à son histoire d'hôpital. Le comble étant certainement que pour une fois, lorsqu'il avait fait mention de soin, ce n'était même pas pour lui-même, c'est pas faute d'en recevoir régulièrement, mais il se faisait soigner à Sinnoh tout naturellement. Il leva les mains comme pour nier quelque chose et tenter de l'apaiser.

« Olà ! Ne t'en fais pas rien de grave ! Enfin, ce n'était pas pour moi. Pour tout te dire, c'était pour mon frère blessé, mais fort heureusement, il va mieux maintenant, c'est qu'il est costaud le bougre. »

Il eut un moment d'arrêt avant de rajouter l'air interrogateur.

« Je pense que tu l'as déjà vu, tu connais mon frère Virgil non ? »

Après tout, elle était parfois sur les plateaux de tournage et lui aussi donc... Peut-être qu'à défaut de le connaître elle avait déjà entendu parler de lui, voir même simplement le croiser. Ce n'était pas un secret que notre acteur ait un jeune frère un peu plus jeune que lui qui travaille comme garde du corps au contraire. Et puis qu'il était question de parler de choses banales, vint maintenant le sujet de la demoiselle, curieux de l'endroit où elle résidait, cela lui permit d'apprendre qu'elle avait déménagé ici il y a quatre ans, du coup... Cela voulait dire qu'elle avait pris son appartement seul à l'âge de dix-huit ans s'il se souvenait bien. C'est qu'elle a prit vite son indépendance, était-elle déjà dans le domaine de la couture à l'époque ? Dit comme ça, cela paraissait terriblement logique, comment aurait-elle put se faire connaître autrement, loin d'être âgée, bien au contraire, cela n'empêchait la jeune rose de s'être fait connaître comme il se doit dans le milieu et d'y trouver sa place. Maintenant, elle était une couturière appréciée dans le monde du cinéma et pour Ayden, ce n'est certainement pas rien, n'importe qui ne peut pas prétendre une telle chose. Il haussa les sourcils, lui n'avait jamais réellement connu le moment du grand départ, le possible mal du pays comme on dit, ou alors le manque de sa famille. Sa région de naissance ? Autant oublier ce détail. Quand à sa famille, il avait fuit avec le peu qui lui restait et puis c'était tout. Livré à lui même dès l'âge de seize ans, il avait été obligé de vagabonder pour se débrouiller et prendre un nouveau départ, pas facile, mais il ne s'en plaindra jamais, ce n'est pas comme s'il n'avait jamais réussit à s'en sortir non ?

« Tu viens de Kalos, ce n'est pas la porte à côté non plus, ta région ne te manque pas trop ? Tu devais avoir un don pour la couture pour partir à dix-huit ans pour te lancer là-dedans, je ne peux que te féliciter de ton parcours Clara c'est exemplaire ! »

Il lui sourit, et tout en la suivant, maintenant alors le bras de la jeune femme contre lui, marchant alors côte à côte de façon plus simple, il releva la tête pour fixer alors le bout de la grande rue qu'ils étaient en train de remonter, et soupira.

« Je suis déjà allé à Kalos, pour tout te dire j'ai été avec mon frère pendant des années dans une troupe de théâtre, on était surtout à Illumis mais ça arrivait parfois d'aller dans d'autres villes... Peut-être tu m'y as déjà vu à l'époque ? Cela fait sept ans je crois que je l'ai quitté... »

Il disait ça comme ça, mais ce n'était pas improbable selon lui, après tout pourquoi pas hein ? Et puis, cela lui faisait se rappeler de bon souvenirs, il appréciait bien cette vie à l'époque et cela ne l'aurait guère dérangé de ne pas en sortir. Curieux il enchaîna.

« Et donc ? Quel est le programme du jour Clara ? Cette fois, je te laisse entièrement décider ! »

Clin d'oeil et sourire, comme toujours, il est presque impossible de se douter un instant qu'il ai put songer à cette pensées si triste qu'est son passé. À ce soir de fuite qu'il avait surmonter, nageant alors aussi vite et loin que ses bras le permettaient, et fuyant dans les rues pour mettre de la distance entre eux et cet horrible endroit. Certains sont triste de ça, ou marqués. Ayden a toujours préféré être optimiste et se focaliser sur le présent. Après tout, il fait beau, et il est en charmante compagnie, que demander de plus ? Rien, sa vie n'est pas si terrible que ça d'après lui.


Code © Kuru' on Libre-Graph




des bidules et des trucs ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 99
Pokédollards : 59
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: ▬ I'm much more me when I'm with you • Ayden   Dim 8 Jan - 22:05


I'm much more me when i'm with you
feat. Ayden ♥

De l'espoir, Clara en a plein les poches. Elle fait partie de cette catégorie de personne qui refuse de croire qu'une chose est fatalement impossible, qu'un but est forcément inatteignable. Avec de la persévérance, avec du courage, avec de la volonté, rien n'est impossible. Si elle demeure dans les rangs d'Avalon malgré ses faibles capacités actuelles, c'est bien parce qu'elle aspire à être utile un jour. Pour l'heure, elle se contente de ce qu'elle est capable d'accomplir. Veiller au bien-être des enfants en s'assurant qu'ils se remettent doucement de leur traumatisme, ce n'est pas donné à tout le monde au sein du Quartier Général. On y croise parfois de drôles de jojo à qui tu n'aimerais pas confier ton poisson rouge. Alors Clara se considère comme privilégiée de se voir assigner à cette fonction. Oui, elle ne brille pas sur le terrain, mais son travail n'en est pas insignifiant pour autant. Et quand elle voit ces petits visages innocents se fendre de larges sourires, toutes les critiques du monde peuvent bien lui pleuvoir dessus qu'elle n'en sourcillera même pas. Elle ignore quelle satisfaction l'on ressent après une mission idéalement menée, mais elle doute qu'elle soit aussi forte que l'émotion qui lui perce le cœur à chaque éclats de rire, à chaque accolades, à chaque remerciements.

J'ignore exactement comment fonctionne cette organisation à dire vrai. Je n'entends que des rumeurs à son sujet. Mais je suis certain d'une chose, toute chose n'est pas inutile, et donc ton travail ne l'est pas. Et je suis certain que tu arriveras à maîtriser ton don, il te suffit d'un brin de confiance en toi. Et moi, je l'ai pour toi.
Merci beaucoup. Ce … ça me touche, tu sais. Si tout le monde pensait comme toi, peut-être ne serais-je pas tant critique vis-à-vis de moi-même ? Enfin, j'imagine que tout le monde l'est, à a moment ou un autre !

Des difficultés, elle n'est certainement pas la seule à en avoir. Chacun à son petit problème, qu'il soit d'ordre physique, moral, sentimental, familial. Et Clara estime qu'elle n'a pas vraiment à se plaindre : elle ne maîtrise peut-être pas son don, mais tout baigne dans sa vie. Elle vit de sa passion, jouit d'une situation financière pour le moins agréable et s'épanouit beaucoup dans sa vie de tous les jours. Sa famille est en bonne santé, ses amis sont fidèles, ses collègues sont agréables … Certes, il y a toujours des plus malins pour venir lui cracher dessus, mais ils n'arriveront jamais à étouffer sa bonne humeur. Au mieux, ils parviennent à la faire pleurer quelques instants, mais il lui en faut peu pour reprendre contenance. La rosette étant plutôt faible mentalement parlant, un rien peut la chambouler, mais un bon pot de glace à la menthe devant une bonne série suffit à balayer tous ces chagrins. La seule chose qui la turlupine assez pour que la glace soit inefficace, c'est bien les hauts et les bas de son petit cœur d'artichaut. Et depuis qu'elle ressent de tendres sentiments pour son collègue, elle a prit des actions chez Picard – les pots de crème glacée, à terme, ça coûte cher. Ils sont inefficaces, oui, mais c'est toujours une bonne excuse pour laisser sa gourmandise agir à sa guise !

Enfin, Clara est comme ça, on ne se refait pas. Et c'est totalement fidèle à elle-même qu'elle a commencé à imaginer tous les scenarii possibles et inimaginables sur l'état de santé de Ayden. Son cerveau est propice à toujours imaginer le pire, alors si on lui parle d'hôpital ou tout ce qui s'en approche, elle prend tout de suite peur. Célébrité ou non, personne n'est à l'abri d'un souci de santé ou d'un accident. Et Clara ne fréquente pas suffisamment son collègue hors du travail pour connaître son dossier médical sur le bout des doigts. Bien qu'elle se doute que la production le chouchoute comme s'il était fait de verre, ça ne le rend pas immortel pour autant. Tout à son inquiétude, elle ne pense pas une seconde qu'il ait pu y aller pour un simple contrôle médical ou pour rendre visite à un proche. Sans y passer sa vie non plus, il arrive que la Métamorph passe régulièrement à l'hôpital pour des raisons x et y – souvent, ce n'est même pas pour elle. Mais aller lui rentrer dans le crâne toutes ces choses – vous allez vite réaliser que ça va rentrer d'un côté pour ressortir de l'autre !

Olà ! Ne t'en fais pas rien de grave ! Enfin, ce n'était pas pour moi. Pour tout te dire, c'était pour mon frère blessé, mais fort heureusement, il va mieux maintenant, c'est qu'il est costaud le bougre.
Bon sang, ne me refais plus une frayeur pareil ! Bougonne-t-elle.
Je pense que tu l'as déjà vu, tu connais mon frère Virgil non ?
Oh, oui, bien sûr ! Je le croise de temps en temps, il est plutôt discret. Mais il est gentil ! J'aimerai pouvoir entretenir un vrai dialogue avec lui un jour.

Timide et effacé, le Gueriaigle semble manquer cruellement de confiance en lui. Pourtant, il exerce un métier qui demande énormément de sang-froid et de maîtrise de soi. Clara le respecte énormément pour ça, car la pression qui pèse sur ses épaules ne doit pas être facile à supporter tous les jours. Si la Métamorph n'a encore jamais eu l'occasion de discuter plus que ça avec lui, elle espère bien être en mesure de le faire un jour. Elle n'a pas forcément toujours le temps lors de ses journées dans les studios car elle est toujours appelée à droite ou à gauche, mais elle compte bien réservé du temps au jeune garde du corps un de ces jours – elle a tellement de questions à lui poser ! Pas sur son frère, loin de là, mais sur son métier et lui-même en règle générale. Elle est certaine que derrière ce grand timide se cache un cœur d'or, une personne qui a beaucoup de chose à offrir. Les deux frères semblent vraiment différents et c'est également cette petite chose qui lui donne envie d'en savoir plus sur Virgil. Alors qu'il se prépare, car quand la Métamorph va lui tomber dessus, pour sûr qu'il va y laisser des plumes …

Tu viens de Kalos, ce n'est pas la porte à côté non plus, ta région ne te manque pas trop ? Tu devais avoir un don pour la couture pour partir à dix-huit ans pour te lancer là-dedans, je ne peux que te féliciter de ton parcours Clara c'est exemplaire !
M-Merci beaucoup ! Illumis me manque parfois, mais il fait bon vivre à Lavandia. Et, honnêtement, je ne pense pas que j'aurai pu réussir à Kalos. Il y a tellement de boutiques de mode que je ne serais pas allée bien loin avec mes costumes ! Même si, entre nous, mon plus grand rêve serait d'ouvrir une boutique à Illumis. Si possible, avec vue sur la Tour Prismatique !

Quand Clara rêve, elle rêve en grand. Mais on ne peut pas la blâmer, c'est toujours mieux que de n'avoir aucun objectif. Si, pour le moment, elle se contente de sa boutique à Lavandia, elle aimerait énormément en ouvrir un peu partout dans le monde entier. Mais pour cela, il lui faudrait former des apprentis à qui elle pourrait laisser les rênes de ses boutiques. Comme ce n'est pas encore le cas, le projet reste au stade du rêve, mais elle est certaine qu'elle peut y arriver. Elle n'est pas pressée, après tout. Elle n'a que vingt-deux ans, il ne faut pas qu'elle mette la charrue avant les Tauros. Parvenir à ouvrir et vivre de son propre commerce si jeune est déjà une bonne chose dont elle se contente. Mais ça ne l'empêche pas de toujours rêver de plus. Elle est d'avis que la vie est faite pour se mettre au défi et rien ne la motive plus chaque jour que ceux qu'elle se lance. Si elle est également costumière dans les studios de Voilaroc au jour d'aujourd'hui, c'est bien parce qu'elle a tenté le tout pour le tout en constituant une tenue des plus audacieuses lors d'un entretien. Rester bloquée dans des exigences, ce n'est vraiment pas son truc et c'est ce qui avait plu à ses recruteurs. Comme quoi, il est important de savoir sortir des sentiers battus !

Je suis déjà allé à Kalos, pour tout te dire j'ai été avec mon frère pendant des années dans une troupe de théâtre, on était surtout à Illumis mais ça arrivait parfois d'aller dans d'autres villes... Peut-être tu m'y as déjà vu à l'époque ? Cela fait sept ans je crois que je l'ai quitté...
Sérieusement ?! Si ça se trouve, je t'ai déjà vu quand j'étais plus jeune ! Je t'avouerai que ma mémoire me fait défaut, mais j'allais souvent voir des représentations dans Illumis avec mon frère. Même si, à l'époque, je regardais plus les costumes que les pièces en elles-mêmes...

A quinze ans déjà, Clara jouait déjà du fil et de l'aiguille. Et si elle allait souvent assister à des représentations – de danse comme de théâtre – c'était principalement pour s'inspirer des costumes qu'elle y voyait. D'ailleurs, elle ne s'y rendait jamais sans un calepin et un crayon de papier, histoire de dessiner quelques éléments dont elle pourrait s'inspirer plus tard. Et dire que, désormais, certains artistes portent les costumes qu'elle a elle-même imaginé ! Tout ça pour dire qu'il est très probable qu'elle ait déjà vu Ayden sur les planches il y a quelques années de cela. Elle n'en a pas trop de souvenirs, mais ça ne serait pas étonnant. Elle loupait rarement une occasion de noircir son carnet de dessins en tout genre. Il faudrait qu'elle les retrouve, d'ailleurs. Sait-on jamais, il y a peut-être dans l'un d'eux des costumes que l'Aligatueur serait en mesure de reconnaître ! Il va falloir qu'elle aille fouiller chez ses parents pour ça, mais elle s'y rend suffisamment souvent pour y penser. Dès qu'elle met la main dessus, elle les ramène aux studios, foi de Clara !

Et donc ? Quel est le programme du jour Clara ? Cette fois, je te laisse entièrement décider !
Mmmh .. As-tu faim ? Si oui, nous pouvons aller déjeuner, je connais un petit restau bien sympa à quelques pas de chez moi. Sinon, on peut faire un peu de lèche-vitrine … A moins qu'un petit tour de ma boutique t'intéresse ? Elle est fermée aujourd'hui, mais je serais ravie de te la faire visiter !

Pour la Métamorph sa boutique est comme son enfant. Lorsqu'elle s'est mise en tête d'ouvrir sa boutique au centre de Lavandia, il lui a fallu trouver un local. Et quand elle est tombée sur ce magnifique ensemble local et appartement, elle n'a pas hésité longtemps pour en devenir la propriétaire. Elle a imaginé de a à z l'aspect qu'elle désirait donner à sa boutique et surveillait les travaux avec beaucoup d'attention. Désormais, à chaque fois qu'elle passe devant hors les horaires d'ouverture, elle ne peut s'empêcher de l'admirer pendant de longues minutes. Cette boutique, c'est la consécration de tout ses efforts, c'est un rêve devenu réalité. Et dès qu'elle a l'occasion de la faire visiter à quelqu'un, elle n'hésite pas. D'autant plus que de nombreux costumes en cours de fabrication dorment gentiment dans son atelier. Dont le nouveau prévu pour Ayden pour quelques scènes de la série. S'il est sage, elle le récompensera peut-être d'une avant-première … Peut-être. Pour l'heure, elle veut être certaine que son collègue ne veut pas manger un bout avant. Elle ignore depuis quand il n'a pas cassé la croûte mais elle sait que les hommes ont facilement faim. Et ce n'est pas elle qui peut lui cuisiner quoi que ce soit, vu ses compétences plus que désastreuses en cuisine ...



© Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Top
Messages : 202
Pokédollards : 82
Date d'inscription : 24/09/2015
Je suis (Inrp) : Hétéro & Célib'
Je ressemble à : Sinbad de Magi
Double compte : Raffaelo, Reshiram & Mikelangelo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hydroqueue ♦ Blizzard ♦ Force ♦ Hydrocanon
Race Pokemon/ Métier: Aligatueur Shiny / Acteur
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Top
MessageSujet: Re: ▬ I'm much more me when I'm with you • Ayden   Sam 28 Jan - 22:51


I'm much more me when I'm with you

Le jugement, c'est quelque chose qu'Ayden connaît, mais au fond, qui peut prétendre le connaître plus que d'autre ? Dans ce monde, tous le monde est jugé, ou du moins est soumis à ça au moins une fois. Il est vrai qu'en tant qu'acteur, être soumis à la critique des autres est choses commune, son métier entier repose sur ça, sur ce que les gens vont penser de lui. Si c'est en bien, alors sa carrière marche, si c'est le contraire, alors il peut tomber dans l'oubli et faire une croix sur ce métier qu'il adore tant. Mais cela ne l'avait jamais déranger, Ayden faisait partit de ces gens o'combien magique -voir détestable pour les plus envieux- qui ne se blessent pas aisément. Les remarques, il en tient compte, mais il ne se vexe jamais et ne cessera jamais de faire quelque chose qu'il apprécie pour plaire à autrui. Il part du principe que si on l'affection c'est tel qu'il est, pas comme on voudrait le changer. Clara semblait assumer cette originalité qui la caractérisait. Elle avait un petit style unique rien qu'à elle, il suffit de voir sa façon de fabriquer ses propres habits au final. Mais cette originalité pouvait alors masquer ce manque de confiance flagrant qui émergeait dès qu'elle sortait de ses habitudes. On ne peut lui en vouloir, être à l'aise en toute circonstance, ce n'est pas donné à tout le monde, et Ayden en avait un exemple plus que flagrant dans sa propre famille en la personne de son frère cadet. Du coup, il ne lui en voudrait jamais pour ça, il serait d'ailleurs comme à son habitude du genre à l'encourager. Et c'est ce qu'il avait fait, avec son habituel sourire. Et l'effet donné le poussa à croire qu'il devait continuer, qu'elle ne le prenait pas mal. Son air d'ailleurs laissait sous-entendre la joie qu'il avait de la voir ainsi.

Mais trêve de philosophie sur comment on fonctionne et la confiance en soit après ce petit aparté et ce petit détour de conversation sur les hôpitaux -sujet assez peu joyeux il faut le dire- histoire de la rassurer, vint maintenant le léger détour une fois de plus sur son frère. Pour sûr qu'elle devait le connaître, au moins de nom et peut-être de visage. Sur les studios, le pauvre passait rarement inaperçu en vrai, il n'était « que » vigile, mais aussi le frère cadet d'une des stars du plateau, de quoi attirer un peu les regards sur lui pour diverses raisons -sans compter qu'il est un charmant jeune homme quoiqu'il en dise-.

« Je t'y encourage fortement ! Le pauvre il peut sembler un peu difficile à la conversation, il est un peu.. bon ok, beaucoup introverti en réalité, tout le contraire de moi. Mais il est gentil. »

Pour sûr qu'il n'allait pas vendre du rêve en disant qu'il est méchant, mais ce n'est fort heureusement pas le cas. Il est un peu l'ombre de l'aîné, le petit oisillon qui n'a jamais su se détacher complètement de l'image assez marquante de son frère. Et Ayden avait parfois du mal à se rendre compte qu'il l'avait peut-être trop protégé durant son enfance, le rendant alors assez peu confiant en lui même, mettant notre acteur sur un piédestal. Peut-être qu'un jour Clara se rendrait compte elle aussi de la chose. Mais, pas tout de suite, l'heure était plutôt à la visite tranquille en ville, comme avec cette tour qu'elle tenait à lui montrer, lui rappelant alors sa ville d'origine et ville qu'il avait lui même beaucoup côtoyé dans sa jeunesse. Offrant alors à nos deux jeunes gens une bien drôle de coïncidence sur le fait qu'ils se sont peut-être croisé à l'époque sans même le savoir. Et étrangement, la réponse de la jeune rose ne l'étonnait même pas.

« Déjà à fond sur la couture hein. C'est plus qu'une vocation c'est une façon de vivre même je dirais. Peut-être que tu as remarqué un costume que je portais, ce serait amusant. À dire vrai je m'en souviens plus très bien, mais je crois que la pièce que j'avais préféré c'était une où j'interprétais un gladiateur. Pour tout te dire je crois que c'est ma carrure avant tout qui avait convaincu à ce moment-là. »

Il en riait, c'était une bonne époque, il ne regrettait absolument pas et peut-être que si on ne lui avait pas ouvert la porte du cinéma, il serait resté dans cette troupe de théâtre pour vivre avec eux de la comédie. Cela ne lui aurait pas déplu pour tout dire, fait vivre des personnages avec ses traits étaient devenu une véritable vocation pour lui.

Mais cessons de parler que diable ! Allez bougeons nous ! Hochant la tête devant les choix qui lui étaient offert le jeune homme regarda autours de lui à la recherche de quelque chose, avant d'y voir un starbucks. Pointant ce dernier du doigt il répondit.

« Si tu le désires je serais ravie de voir ta boutique ! Je me prendrais bien un café rapidement pour la route. Tu en veux un ? »

Attendant une réponse tout en l’entraînant du bras pour faire la queue, l'acteur s'en prit un et un également pour elle si elle en souhaitait. Une fois le tout payer et le fameux gobelet en main, c'est d'un pas enjoué qu'il la suivie dans les rues bondés. Et.. pour tout dire c'est certainement non loin de leur destination finale qu'il eut l'oreille attiré par des questionnements. Un groupe de filles qu'on pourrait qualifier littéralement d'adolescentes en pleine crise de puberté étaient en train de le dévisager tout en demandant à sa voisine si c'est lui ou pas... Bon, eh bien technique qui rend les gens gêné et les fait regarder ailleurs. Attrapant en douceur la main de sa partenaire, il la tira alors pour la mettre dos à un mur et se placer face à elle. Le rêve pour toute fille qui regarde trop de film cliché sur l'amour certainement -non je ne te vise pas Clara pas du tout!- et la regarder au plus près. De quoi se dire « des gens qui vont s'embrasser ? Regardons ailleurs ! » parce que... ben.. je sais pas, mais mis à part derrière un écran ça ne se fait pas de regarder. De quoi avoir la paix. Il se justifia cependant avec un sourire mi-taquin mi-gêné.

« Désolé, j'ai pas d'autre plan qui m'est venu en tête, j'aime pas trop quand on me dévisage quand je suis de repos, c'est pas comme au boulot ou à la sortit du studio ou autre tu vois.. ? J'espère que c'est pas trop loin. »

D'un clin d'oeil et d'un geste doux, il rattrapa sa main pour la dé scotcher de là. Direction sa boutique?~


Code © Kuru' on Libre-Graph




des bidules et des trucs ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 99
Pokédollards : 59
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: ▬ I'm much more me when I'm with you • Ayden   Mar 14 Mar - 21:54


I'm much more me when i'm with you
feat. Ayden ♥

Le manque de confiance en soi, Clara sait très bien ce que c'est. Son travail l'exposant entièrement à la critique, elle est souvent confrontée à ce doute intérieur – personnellement comme professionnellement. Et puisqu'elle a une très mauvaise gestion de son stress, il lui suffit de peu pour se mettre dans tous ses états. Souvent, elle envie ces personnes qui osent prendre des risques sans se soucier de réussir ou d'échouer. Ces personnes qui ne s'arrêtent pas sur une difficulté pour atteindre leurs objectifs. Des projets, des envies, la rosette en a plein la tête. Mais les concrétiser, c'est une autre histoire. Tout simplement parce qu'elle doute d'elle-même, de ses capacités. Sa boutique, ses partenariats avec les studios de cinéma de Voilaroc ou la troupe de théâtre de Lavandia, elle ignore combien de temps cela va durer. Combien de temps cela va prendre avant que ses clients ne passent à autre chose. Elle sait qu'elle n'est pas la seule couturière au monde, la concurrence est dur et se faire une place sous les projecteurs n'est pas une mince affaire. Certes, elle y est parvenue mais combien de temps y demeurera-t-elle si elle n'ose pas sortir de sa zone de confort, si elle n'évolue pas ? Virgil ressent-il la même chose, parfois ? Comment serait sa vie à ce jour s'il osait un peu plus, s'il se mettait un peu en avant, s'il avait une meilleure estime de lui ? La chance sourit aux plus intrépides – Ayden possède ce courage insolent dont manque son propre frère.

Il faut croire que ces différences ne sont pas rares dans les fratries. Andrew également peut se targuer de sa témérité - Clara la lui a toujours envié. Même s'ils ont choisi d'emprunter des chemins différents, elle n'a jamais cessé de se comparer à lui. Bien que ses choix n'ont pas toujours été les plus judicieux – du moins, de son point de vu – il a osé dire et faire ce qu'il voulait, ce qu'il pensait. Avalon ne lui convenait pas, il s'en est allé. Il rêvait de devenir danseur, il s'en est donné les moyens. Quant à Clara, son unique folie a été d'ouvrir sa boutique, de faire de sa passion son métier.  Folie récompensée, certes, et elle la savoure chaque jour. Mais avec la témérité de son frère, sûrement aurait-elle déjà concrétiser la plupart des projets dont elle rêve - et qu'elle se contente pour l'heure de garder griffonner dans un carnet. La Métamorph ignore quand elle aura la confiance nécessaire pour mettre la machine en marche mais elle espère que ce soit le plus tôt possible – elle est jeune, c'est maintenant qu'elle doit oser. Pour l'heure, cependant, elle ne s'en sent pas encore capable. Un petit coup de pouce du destin lui permettrait-elle d'envisager prochainement le futur autrement ?

Mais le futur peut encore attendre un peu. Ce qui occupe l'esprit de Clara pour le moment, c'est bel et bien le présent. Et son compagnon de l'après-midi. Apprendre qu'il s'est produit sur les planches d'Illumis la laisse toujours aussi pantoise. Le monde est parfois plus petit qu'on ne le pense. Si elle ne garde que de très vagues souvenirs de la plupart des pièces auxquelles elle a assisté, elle est certaine que sa mémoire se montrerait plus coopérative avec ses vieux croquis. Reste à les retrouver  - elle a tellement de vieux carnets à dessin ranger dans son ancienne chambre chez ses parents que ça lui prendrait sûrement des heures pour remettre la main dessus. Mais elle est prête à investir autant de temps dans cette démarche qui lui tient à cœur. Ce serait une occasion parfaite pour discuter de ça avec son collègue : sa vie sur les planches, son expérience du théâtre, son ressenti à propos d'Illumis. Pour la rosette, toute excuse est bonne pour passer du temps avec l'Aligatueur, pour le connaître plus en profondeur. Elle ne souhaite pas devenir intrusive, seulement en apprendre davantage sur lui. La vie d'Ayden semble marquée de milles et une aventures, comme les héros de ses romans d'enfant. Et pour une rêveuse comme Clara, encore à cheval entre l'enfance et l'âge adulte, chaque morceau de sa vie est comme un nouveau chapitre à découvrir.

Déjà à fond sur la couture hein. C'est plus qu'une vocation c'est une façon de vivre même je dirais.
Tu n'as même pas idée !
Peut-être que tu as remarqué un costume que je portais, ce serait amusant. À dire vrai je m'en souviens plus très bien, mais je crois que la pièce que j'avais préféré c'était une où j'interprétais un gladiateur. Pour tout te dire je crois que c'est ma carrure avant tout qui avait convaincu à ce moment-là.
Au théâtre, le physique vaut parfois tout autant que le jeu d'acteur. Je travaille en partenariat avec la troupe de Lavandia et j'ai eu la chance d'assister à plusieurs auditions. Le public y croit surtout avec ses yeux.

Théobald, le metteur en scène de la troupe de théâtre de Lavandia, répète cette phrase en boucle, tel un adage. Le Scorplane ayant énormément influencé la couturière autant dans sa vie privée que dans sa vie professionnelle, elle a souvent tendance à le citer. Des graines de comédien aux rêves plein la tête, il en a vu passer sur la scène de son théâtre. Et s'il est capable de repérer les talents de demain d'un seul regard, il a pour principe d'offrir sa chance à tout le monde. Mais quand vient le moment de faire un choix pour une pièce en particulier, il a avoué à Clara faire selon le physique. Lorsqu'il recherche le profil idéal pour un jeune garçon vivant de ses larcins, il ne se tournera naturellement pas vers un grand gaillard bien bâti. Pour que le public soit happé par l'histoire, il doit y croire. Et pour cela, les profils des acteurs est très important. Chaque protagoniste possède son identité qu'il faut respecter. Clara a toujours trouvé tout ce travail fascinant : quand bien même ses propres créations participent à l'illusion, l'interprétation et l'appropriation du personnage demeurent capitales. Entre le théâtre et les studios de cinéma, la rosette a de quoi en prendre plein la vue. Et Ayden fait parti de ces génies qui savent vous faire plonger sans même que vous vous en rendiez compte. Comme s'il avait été programmé pour vous faire rêver.

Ayant laissé l'acteur choisir leur prochaine destination, Clara est plus que ravie lorsque son choix se porte sur sa boutique. Elle ignore si c'est par réelle envie ou seulement pour lui faire plaisir, mais l'idée qu'il puisse s'intéresser – même un petit peu, même en faisant semblant – à son monde la comble de plaisir. Alors c'est d'un pas bien plus assuré et le sourire jusqu'aux oreilles que la Métamorph le guide tranquillement vers leur destination. En cours de route, ils croisent un Starbucks et se hâtent de rejoindre la queue. En cette belle journée, les employés enchaînent les clients sans répit et la file diminue à vue d’œil. Ils n'ont pas à attendre plus de dix minutes avant que ça ne soit leur tour. Tandis que la couturière se laisse tenter par une boisson fraîche au citron vert, son comparse opte pour un café. Fidèle à lui-même, l'acteur paie pour les deux et la demoiselle ne cherche même pas à s'en plaindre – elle sait qu'elle n'obtiendra pas gain de cause, de toute façon. Elle aura l'occasion de se rattraper plus tard dans la journée. C'est donc paille en bouche et gobelet en main qu'ils reprennent leur petit bonhomme de chemin. La boutique n'est plus très loin : Clara aperçoit déjà la petite enseigne affichant fièrement le logo de l'entreprise. Un logo qui, elle l'espère, trouvera un jour sa place parmi les plus grands.

Toute à sa rêverie, accrochée au bras de l'acteur comme le ferait n'importe quelle fille avec son petit ami - même si ce n'est pas (encore ?) leur cas -, Clara ne remarque même pas ce groupe d'adolescentes lorgnant sur lui tels des vautours sur un animal sans défense. Elle sirote innocemment sa boisson fraîche, profitant du soleil et de la compagnie d'Ayden, totalement déconnectée du monde extérieur. Alors quand ce dernier lui saisit soudain la main pour l'appuyer doucement contre un mur, elle manque de lâcher son gobelet. Dans sa tête, mille et un scenarii tourbillonnent et s'entremêlent, lui faisant perdre pied. Leurs visages si sont proches qu'elle peut sentir son souffle brûlant contre ses joues, accompagné d'une délicate odeur de café. Jamais son cœur n'a fait un tel bond dans sa poitrine – pourtant, en présence d'Ayden, il s'emballe plus que de raison. Et alors qu'elle réfléchit déjà à comment elle va pouvoir raconter ce tout premier baiser à sa voisine, l'acteur lui offre un petit sourire à cheval entre la gêne et la taquinerie avant de se reculer, la tirant délicatement vers lui pour décoller son dos du mur. De quoi la ramener brutalement à la réalité – et de lui laisser une terrible sensation de frustration au creux du ventre.

Désolé, j'ai pas d'autre plan qui m'est venu en tête, j'aime pas trop quand on me dévisage quand je suis de repos, c'est pas comme au boulot ou à la sortie du studio ou autre tu vois.. ? J'espère que c'est pas trop loin.
Ah euh … Pas de souci, erm. Nous sommes bientôt avisés. Euh, arrivés.

Pour se donner un peu de contenance, elle aspire une gorgée de sa boisson. Ca devient de plus en plus difficile pour elle de subir toutes ces petites frustrations. Si ça continue comme ça, elle va devoir jouer cartes sur table avec l'acteur avant qu'il ne finisse par lui faire avoir un arrêt cardiaque. Clara peut s'habituer rapidement à beaucoup de choses, mais elle doute d'y parvenir avec ce genre de comportement. Son petit cœur est trop faible pour le supporter. Cependant, l'idée même de se confesser lui paraît tout aussi insurmontable. Alors elle ne peut que subir et espérer que son cœur tienne le coup. La Métamorph ignore s'il agit de cette façon avec tout le monde mais il n'imagine sûrement pas à quel point il peut être perturbant. Nul doute qu'il n'est pas ignorant de l'effet qu'il produit sur les filles – la preuve avec ces adolescentes – alors pourquoi des attaques si vicieuses ? Se doute-t-il des sentiments que la couturière ressent à son égard ? Ou s'amuse-t-il simplement avec elle ? Bien que Clara travaille régulièrement avec lui, elle ne peut cependant pas se permettre de dire qu'elle le connaît sur le bout des doigts. D'ailleurs, elle n'a aucune idée de la façon dont il mène sa vie socialement parlant. Ce n'est pas le genre d'homme qui raconte sa vie à qui veut bien l'entendre en salle de pause. Il est plus discret, plus réservé lorsque cela concerne la sphère du privée. Et nombreuses sont les personnes qui devraient prendre exemple sur lui, aux studios …

Dans l'idée de vite se sortir ses questionnements de la tête, Clara guide Ayden d'un pas un peu plus pressé qu'elle ne le voudrait vraiment jusqu'à sa boutique. Les stores baissés, elle n'a pas le même charme mais ils auront le loisir d'apprécier la vitrine une prochaine fois – d'autant plus que la Métamorph doit la renouveler, la robe exposée sur le mannequin ayant été réservé récemment. Plongeant ses mains dans son sac, la couturière en tire ses clés dans un fracas de breloques s'entrechoquant. Plutôt tête en l'air, elle risquerait d'oublier systématiquement son trousseau si elle ne le rendait pas si voyant. Jonglant entre les bibelots, il ne lui faut que quelques instants pour dénicher la grande clé lui permettant de déverrouiller la porte de sa boutique. Deux tours dans la serrure plus tard, la poignée s'abat sans résistance et invite ses visiteurs à entrer. Clara s'y glisse la première, s'empressant d'aller appuyer sur l'interrupteur afin d'inonder la pièce de clarté. Les ampoules grésillent légèrement avant de projeter une lumière blanchâtre sur les murs, le sol et les costumes. Une fois l'acteur avancé au milieu de la boutique, Clara s'empresse de refermer la porte dans son dos afin que personne ne vienne les déranger. Stores abaissés ou non, il y a toujours des personnes capables de s'inviter en voyant la porte ouverte. Or, la Métamorph tient à ce que ce moment n'appartienne qu'à eux.  

Et voilà, bienvenue dans ma boutique ! Comme tu peux le constater, ce n'est pas bien grand mais c'est suffisant pour le moment. Tout ce qui tu vois autour de toi est à vendre. Souvent, ce sont des commandes qui ne correspondaient pas vraiment à la demande du client, donc je les modifie un peu puis les met en vente. Il y a aussi quelques créations réalisées lorsque j'avais un peu de temps et d'inspiration. Et je fabrique tout ça dans l'arrière-boutique, accessible par la porte là-bas, derrière le comptoir.

Du doigt, Clara désigne la porte en bois close par delà un plan de travail parfaitement ordonné. Contrairement à son atelier qui subit souvent les lubies créatives de sa propriétaire et finit toujours sans dessus dessous, la boutique est toujours ordonnée au millimètre près. La visuel doit être agréable si la Métamorph désire vendre efficacement les articles en rayon. Comme son style est très décalé, elle doit miser sur plusieurs chevaux afin de faire des ventes. Bien que son chiffre d'affaire repose principalement sur les costumes qu'elle conçoit sur les studios de cinéma de Voilaroc et la troupe de théâtre de Lavandia, il lui arrive assez fréquemment de recevoir des commandes privées ou de vendre un article exposé en boutique. Souvent, ce sont des petites filles qui craquent pour de jolie robes de princesse. Clara sait très bien quel public visé, et cela se voit : les mannequins sont principalement vêtus de pièces adaptées aux enfants. Les tenues pour adultes, elle les conçoit principalement sur commande : il y a davantage de critères à respecter, comme la largeur des hanches ou la grosseur de la poitrine. Les mensurations sont bien plus faciles et universelles dans le cas des enfants. Surtout qu'ils ne cherchent pas forcément à marquer une taille ou privilégier un décolleté …

Voilà, voilà … C'est mon petit monde.

Clara se gratte l'arrière du crâne, soudainement presque gênée d'avoir autant parlé. Quand on la lance sur le sujet de sa boutique, il est difficile pour elle de s'arrêter. Dans tous les cas, elle se demande bien ce que Ayden peut en penser. Ses créations de prédilection étant les robes, c'est notamment ce genre de pièce que l'on retrouve un peu partout, donnant à la boutique un air très girly. Et pour un gaillard comme lui, ça ne doit pas être le style qui le botte le plus. Ce qui pourrait l'intéresser davantage néanmoins, c'est ce qui repose dans l'arrière-boutique. La couturière ayant récemment reçu le cahier des charges pour les nouveaux costumes de la série produite par les studios de Voilaroc, elle a commencé à plancher sur quelques uns d'entre eux. Si certains demeurent encore au stade de croquis, d'autres sont déjà achevés. Et le premier que la rosette a réalisé, c'est celui de Ayden. Logiquement, il n'est pas censé le voir avant que tous les costumes ne soit achevés mais … elle peut bien faire une petite entorse à la règle pour lui. De toute façon, cette version n'a pas encore été validé par la production. Si ça se trouve, il ne quittera jamais cet atelier et n'apparaitra jamais à la télévision sur le dos de l'acteur. Alors autant permettre à Ayden de le voir – d'autant plus que son avis la rassurerait énormément !

Tu veux passer dans l'arrière-boutique ? J'ai commencé à travailler sur les nouveaux costumes de la série. Et … il se pourrait que le tien soit déjà terminé !~




© Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Top
Messages : 202
Pokédollards : 82
Date d'inscription : 24/09/2015
Je suis (Inrp) : Hétéro & Célib'
Je ressemble à : Sinbad de Magi
Double compte : Raffaelo, Reshiram & Mikelangelo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hydroqueue ♦ Blizzard ♦ Force ♦ Hydrocanon
Race Pokemon/ Métier: Aligatueur Shiny / Acteur
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Top
MessageSujet: Re: ▬ I'm much more me when I'm with you • Ayden   Ven 7 Avr - 20:54


I'm much more me when I'm with you

Finalement, connaître maintenant Clara était peut-être une histoire de destin, peut-être ce seraient-il croisé tout même si le jeune Ayden était resté dans la troupe de théâtre, peut-être aurait-elle fait des costume pour eux un jour... Allez savoir. Imaginer la jeune Clara potentiellement dans le public alors qu'il débutait sur scène lui faisait tout drôle mais le faisait sourire, pour ne pas dire qu'en fait ça le rendait content, il appréciait la demoiselle, et si cette dernière avait été malgré elle une témoin de ses débuts sur scène c'est tout à son honneur, de quoi avoir envie de lui demander si elle trouvait qu'il avait bien progresser depuis ! Mais... Ne parlons pas que de lui, même si au fond sa vie au théâtre est bien un des seuls éléments qu'il veut bien divulguer sur son passé, le jeune est malgré son statut de star assez discret sur sa personne et ne parle jamais de ce qu'il a vécu ou pensé. Et préférait se préoccuper de la demoiselle là pour passer un peu de temps en sa compagnie, il fallait profiter, c'est pour elle qu'il est venu, pas pour se pavaner en sa compagnie, même si au final... On pouvait prendre ses gestes de travers le pauvre homme. Quelle idée aussi de la plaquer ainsi contre le mur, donnant alors l'impression d'une scène digne d'un film romantique ? Disons que cela avait au moins eu l'effet escompter sur les demoiselles extérieurs qui du coup détournaient par réflexe le regard. Ce genre de rapprochement entre deux personnes avait tendance à gêner facilement les autres qui ont le réflexe de regarder ailleurs pour ne pas passer pour des voyeur finit. Mais ne s'attendait certainement pas à ce que cela puisse faire autant d'effet à la pauvre demoiselle... Ou alors disons que l'aligatueur est juste un idiot finit aveugle... Il connaît les femmes, il sait jouer la comédie, mais est incapable de comprendre les sentiments de ces dernières, pauvre idiot va... Pourtant, il était évident que la demoiselle n'avait d'yeux que pour lui, pourtant, lui, il était toujours aveugle à ça. Et se disait juste qu'il l'avait un peu gêné de faire ça en public, que c’était déplacé. Alors... mis à part s'excuser la pauvre ne su pas quoi dire de plus.

Bon... disons. Que c'est passé ? Moui enfin il faudrait que le pauvre arrête de malmener le cœur de cette demoiselle, il faut arrêter de faire son petit numéro de charme monsieur ! … Même si c'est naturel en fait, il ne fait pas exprès. Dragouiller, oui il sait faire, comme beaucoup de personnes oui... Mais il ne le fait pas avec Clara parce que... Elle n'est pas une femme avec qui bon jouer, passer du bon temps et puis c'est tout, c'est une jeune femme intelligente, et une personne qu'il ne désire pas blesser. Souriant, il passe alors la porte qui s'ouvre à lui, pour regarder autours de lui. Bizarrement, l'atelier ressemblait un peu à ce qu'il pensait d'elle. Un mélange d'excentricité mêllé à ce côté professionnel qu'elle voulait dégager. Cette petite touche qui faisait d'elle ce qu'elle était une demoiselle avec son propre univers et qui aime vivre avec ce dernier. L'écoutant tout en regardant distraitement les divers costumes alors soigneusement posé, il se pencha tout de même quelque fois, comme pour regarder certains détails. Il n'y connaît rien en couture, mais les costumes, il adore en porter et les regarder, alors autant dire que c'est assurément le genre de vêtement qu'il adore regarder, bien plus que la pseudo haute couture classique. Ayden préfère porter des choses originales.

« Ce genre d'endroit est à ton image je trouve. J'aime bien. Si t'as d'autres costumes à me montrer je suis carrément partant ! J'avais jamais regardé autre chose que les costumes de tournage ou alors ce que tu portes. Au fond, vu que tu t'y intéresses depuis que tu es toute petite, pas étonnant que tu réussisse aussi jeune ! »

Clara est très jeune et … se faire une place sur des plateaux de tournage n'est pas donné à tout le monde au contraire, des personnes du même âge voir plus âgé auraient de quoi rougir de honte de se faire doubler ainsi.

« Vraiment ? »

Oui ce fût la première réaction quand elle énonca la possibilité de voir son prochain costume en avance. Carrément que oui !

« Oh Clara je peux l'essayer ? »

Il avait alors joint les mains, comme on le ferait pour une prière, ou alors une demande. Comment refuser quelque chose à un si agréable visage hein ? Avec ce regard et ce sourire ? Hein qu'elle allait accepter ? Bien sûr que oui ! Et c'est le sourire habituel -mais pas pour autant moins sincère- qui éclaira son visage.

« Génial j'te suit ! Je ne dirais rien promis juré sur ma tête ! »

Et puis bon, il n'avait pas envie que ça lui retombe dessus à cause de lui, ce serait leur petit secret. Alors... Il la suivit, désireux de voir le chef d’œuvre qu'il devra porter alors de longues heures prochainement. Et il fut des plus ravi de constater un costume de pirate asiatique. D'habitude, il porte des costume plus traditionnel dans la piraterie, mais visiblement, le capitaine Fly aurait alors besoin d'une couverture et d'une nouvelle tenue pour quelques épisodes. Et même si le jeune homme est d'un naturel enjoué, il était impossible de douter que la joie qu'il éprouvait en admirant le costume était réel. Il l'attrapa pour le regarder sur toutes les coutures, avant de finalement demander un endroit pour se changer et faire le premier essaie. On va faire que c'est pour l'aider et s'assurer que ça lui va bien hein ! … à qui vas-tu faire croire ça Ayden.

De toute façon, il était comme un enfant à qui on devait donner un jouet, et faut avouer que le peu qu'il avait enfilé lui allait bien. Dans les tons bleuté toujours, mais plus foncé, aux détails typiques asiatiques, il ne lui manquait plus que l'épée et il était prêt à aborder des navires ! Cependant, une touche manquait. Il s'en rendit compte lorsqu'il fixa ses poignets... Maintenant dépourvu de tissus ou même de tout « bracelet » ou bandage ou autre effet de style.

« Arf. On ne t'a pas demandé de rajouter quelque chose aux poignets pour aller avec ? »

Parfois, ils oubliaient. Pourtant, c'était lui qui demandait, parce que cela évitait de cacher la cicatrice qu'il porte depuis son enfance à l'écran. Parce qu'il y avait assez de la douleur pour le déranger inutile d'en rajouter. Cette dite cicatrice assez disgracieuse qui était bien sûr l'origine de ses visites à l’hôpital, s'assurer que cela ne se dégrade pas... Pourtant, il masquait ça avec un pseudo effet de style. Virgil lui même n'a jamais sût qu'elle était là. Virgil n'a jamais su que c'était parfois douloureux, très douloureux. Au moins d'avoir des moments où il lâchait ce qu'il tenait dans la main. Mais on va dire, que c'est un effet de style ?


Code © Kuru' on Libre-Graph




des bidules et des trucs ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 99
Pokédollards : 59
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: ▬ I'm much more me when I'm with you • Ayden   Dim 23 Avr - 23:09


I'm much more me when i'm with you
feat. Ayden ♥

Les compliments de Ayden, ce sont comme des petites caresses sur le sommet de la tête. C'est adorable, agréable, sincère. Même si chacun d'entre eux lui font piquer des fards, Clara les apprécie vraiment. A ses yeux, son avis compte plus que n'importe quel autre. En tant qu'acteur, il a ce regard différent, cet avis sincère sur les pièces que l'on peut lui présenter. D'autant plus qu'avant, il a fait du théâtre. Il s'agit là de raisons suffisantes pour que son point de vu pèse davantage dans la balance que certains autres. Alors la Métamorph sourit, d'un air sûrement un peu bête, mais sincèrement heureux. D'autant plus que son cerveau se permet de tirer des conclusions de ses commentaires : Ayden trouve que la boutique ressemble à sa propriétaire, puis il affirme bien aimer cela. Est-ce présomptueux s'en conclure qu'il apprécie vraiment Clara ? Que son univers, son créativité, sa patte artistique – sa personnalité, même – lui plaît ? Pour la jeune femme, sa boutique est une projection d'elle-même, de ce qu'elle est. C'est pourquoi les murs sont roses, les robes à froufrous, les lumières douces, le plafond bas, la porte vitrée, le comptoir dégagée. Aucun détail n'est du au hasard. Cependant, la projection s'étend jusqu'à son atelier – qui, lui, peut se comparer au petit jardin secret. Aux petits défauts que l'on ne veut pas forcément dévoiler. Et pourtant, elle laisse l'acteur y pénétrer sans hésiter.

Clara n'a pas su résister. A l'instant même où il a entendu parler de son costume, des étoiles ce sont allumées dans ses yeux. Et pour son petit cœur fragile, il n'en faut pas plus. Rien que pour ses beaux yeux, rien que pour son sourire, elle serait capable de lui dévoiler l'intégralité du cahier des charges. Mais elle va se contenter de lui montrer son costume. En toute honnêteté, en travaillant dessus, elle ne cessait de rêvasser à l'imaginant le porter. Si Clara ne peut pas encore se vanter de connaître son anatomie par cœur, elle sait cependant ce qui lui va et ce qui ne lui va pas. Ainsi, créer ses costumes est toujours un plaisir sans pareil. Parfois, elle a même l'impression de s'emballer. Heureusement qu'elle doit respecter le cahier des charges, sinon ses sentiments influencerait beaucoup trop son imagination. Les studios de Voilaroc lui laissent évidemment une bonne marge de manœuvre, mais elle n'est pas certaine qu'ils apprécieraient de retrouver leur acteur vêtu de son plus simple appareil pour une bataille épique dans les mâts du bateau. Alors la Métamorph se doit de mettre son affection de côté afin de confectionner la tenue parfaite, qui sied à l'acteur comme au personnage – parce qu'il est important de respecter l'identité du héros à l'écran.

Et c'est non sans une petite pointe de gêne que Clara laisse Ayden pénétrer dans l'atelier. Contrairement à la boutique, il est un peu plus en désordre – son bureau croule sous les croquis et les carnets, des chutes de tissus jonchent le sol, des bobines de fils sont déroulées sur son plan de travail … Et aussi étonnant que cela puisse paraître, c'est dans un tel bazar que la Métamorph est la plus productive. Si, au contraire, tout est parfaitement rangé, c'est que la jeune femme souffre d'un manque d'inspiration. Cela dit, l'atelier a connu bien pire – d'ailleurs, Clara ne le trouve pas si en désordre que ça. De toute façon, Ayden est tellement hypnotisé par son costume qu'il n'a sûrement même pas remarquer l'état de la pièce. En temps normal, la Métamoph recouvre ses créations une fois achevées, histoire qu'elles ne subissent pas le moindre dégât, mais puisqu'elle comptait faire quelques petits arrangements encore, elle ne l'a pas fait pour le costume de Ayden. Tranquillement suspendu à son cintre, il n'attend qu'à être porté. Et l'Aligatueur se hâte d'exaucer ce souhait : après l'avoir admiré quelques instants comme un gamin devant son nouveau jouet, il demande à Clara un endroit où se changer. Alors la rosette le guide tout naturellement jusqu'à sa petite réserve où s'empilent des cartons et des cartons de tissus. Ce n'est pas bien grand, mais assez pour qu'il s'y change sans être à l'étroit.

Pendant l'absence de Ayden, Clara fait les cent pas. Le costume lui convient-il ? Les coutures sont-elles assez solides ? A-t-elle prit les bonnes mesures ? L'ongle de son pouce entre les dents, elle attend impatiemment le retour de l'acteur. Pour la nouvelle saison, les studios lui ont demandé de confectionner un costume de pirate dans une veine plus … orientale. Dans le style des habitants de Johto, à l'époque. Ce qui est pile dans les cordes de Clara, comme le prouvent les nombreuses robes à l'allure de kimono qu'elle adore porter au quotidien. Ainsi, après avoir étudié le style des pirates de l'époque, elle s'est mise au travail. Et ça a été un réel bonheur de le confectionner. Dans les tons bleus, brodé de motifs très orientaux, aux manches courtes et au pantalon souple. Puisque l'acteur effectue lui-même ses cascades, Clara a choisi des tissus souples, légers, qui permettent une mobilité parfaite et un confort optimale. De plus, vu la tendance de monsieur a faire craquer les coutures, la rosette a prit soin de toutes les sécuriser. Cette fois, aucune chance qu'il en vienne à bout ! Mais si d'aventure il y parvenait … Clara ne saurait plus quoi faire. Il a déjà remporté une manche contre sa machine à coudre dernier cri, sa puissance est sans limite après tout. C'est pourquoi elle a misé sur ses tissus souples. Combinés à sa double couture, rien ne malheureux ne devraient leur arriver. En théorie. Elle l'espère. Dans le cas contraire, ce sont les yeux de l'acteur que Clara va coudre, histoire de lui donner une bonne leçon !

Arf. On ne t'a pas demandé de rajouter quelque chose aux poignets pour aller avec ?

La voix de Ayden résonne dans son dos. Ni une ni deux, Clara rejoint le local pour l'admirer. D'un seul coup d’œil, elle évalue ce qu'elle va devoir reprendre – des petits détails, mais qui peuvent faire toute la différence. Mais dans l'ensemble, ça lui va à ravir. Les ourlets au niveau des épaules mettent en valeur la musculatures de ses bras tandis que le bleu du vêtement fait parfaitement ressortir son regard ambré. Pour être honnête, Clara aurait pu demeurer des heures à l'admirer mais la question de l'acteur lui revient en mémoire. Quelque chose aux poignets ? Le cahier des charges n'en fait pas mention. Les bijoux et tout autre apparat du genre, c'est le travail de l'accessoiriste. Or, celui-ci entre en jeu lorsque la production valide le costume final, pour que les accessoires s'harmonisent parfaitement avec des vêtements. De ce fait, impossible pour Clara de lui proposer quoi que ce soit – le costume n'a même pas encore été validé. La rosette est censée présenter toutes les pièces pour la fin du mois, elle ne saura qu'à ce moment-là si sa réalisation est acceptée telle qu'elle ou non – Clara n'est pas à l’abri de nombreuses retouches. Elle ne se souvient que trop bien du costume de l'antagoniste de la saison passée : elle a du le reprendre cinq fois avant que la production ne le valide. De quoi la rendre folle – et détester encore plus ce personnage qui veut tant de mal au capitaine Fly !

C'est le travail de l'accessoiriste, ça ! Il faudra attendre que la production valide le costume avant. Mais j'ai déjà fait quelques croquis de ce qui pourrait bien aller avec, si tu veux te faire une idée ! Oh et, viens par là, j'ai déjà remarqué quelques trucs à reprendre.

Attrapant l'acteur par la main, Clara le sort du local pour le ramener au centre de l'atelier. Elle se saisit aussitôt de fil bleu et d'une aiguille afin d'arranger une broderie au niveau du poitrail, puis pour resserrer l’ourlet à son bras droit. C'est ainsi que son regard tombe involontairement sur la cicatrice barrant l'avant bras de l'acteur. Elle n'est pas très jolie à voir et semble plutôt ancienne. Pourtant, c'est la première fois que Clara la voit. Comment est-ce possible ? Elle habille l'acteur depuis pas mal de temps, maintenant. Quelque chose d'aussi voyant, c'est impossible qu'elle ne l'ait pas remarquer avant. C'est alors qu'elle réalise quelque chose … C'est la première fois qu'elle lui fait essayer un costume sans les accessoires. Ayden n'a jamais enfilé de costume avant que celui-ci ne soit validé par la production – il n'a jamais enfilé de costume sans les accessoires qui vont avec. C'est pour ça qu'elle n'a jamais vu cette cicatrice. A chaque fois, elle était dissimulée sous un bracelet, sous une manchette. Elle a toujours cru a une volonté de donner un petit côté « bling-bling » au personnage mais … n'est-ce pas, depuis le début, un souhait de l'acteur ? Un désir de cacher cette cicatrice disgracieuse coûte que coûte ? Avec du maquillage, pourtant, il aurait été tout à fait possible de la dissimuler à l'écran. Désire-t-il donc également la camoufler aux yeux de certaines personnes travaillant dans les studios avec lui … ?

Lentement, Clara lève les yeux vers Ayden. Elle ignore quelle est l'origine de cette blessure, mais quelque chose lui dit que son histoire n'est pas toute rose. Étrangement, elle lui rappelle certaines blessures qu'elle a pu voir sur des rescapés de l'esclavage logés dans les locaux d'Avalon. Ces plaies mal soignées, ces os mal ressoudés, ces meurtrissures mal refermées … Clara ne veut pas faire de conclusions trop hâtives, mais Ayden a-t-il également été victime de la folie des hommes ? Avec la médecine d'aujourd'hui, il est impossible d'avoir pareille cicatrice – sauf si l'on n'a pas eu un accès suffisant aux soins. Le Métamorph se mord aussitôt la lèvre inférieure : quels secrets se cachent derrière cette balafre ? Qu'est-ce qu'Ayden tente-t-il donc de cacher ? Sa visite à l'hôpital, plus tôt dans la journée … était-elle bien pour son frère ou bien pour lui-même ? Si Clara aimerait sincèrement en savoir plus, elle ne peut cependant se résoudre à questionner l'Aligatueur à ce sujet. Elle refuse de lui tirer les vers du nez, de le forcer à lui parler de ça. Elle se fait peut-être des films après tout, rien ne prouve que ce n'est pas une simple blessure d'enfance après une chute de vélo. Mais la Métamorph a beau essayer de se persuader du contraire, les blessures de certains rescapés lui reviennent constamment en mémoire. Ça ne peut pas être un hasard …

Je … Je ne veux pas que tu te sentes obligé de m'en raconter l'origine. Cependant … n'essaie pas de me faire croire que c'est quelque chose de bénin. N'oublie pas que je travaille pour Avalon.

Et sans transition, Clara reprend sa tâche. Malgré son trouble, elle ne veut pas s'attarder sur le sujet si cela dérange Ayden. La dernière chose dont elle a envie, c'est de le mettre mal à l'aise. Alors elle concentre son attention sur ses coutures, donnant quelques coups d'aiguille par-ci, quelques coups d'aiguille par-là. Pourtant, il suffit que sa concentration vacille pendant un quart de seconde pour que son aiguille se plante dans son doigt. Pestant contre elle-même, elle se fourre l'index dans la bouche afin de retirer le sang et visualiser l'étendu des dégâts. Rien de grave à priori, mais elle risque de saigner quelques instants. Il ne manquait plus que ça. Soupirant, elle s'écarte finalement de l'acteur, son aiguille dans la main – il ne manquerait plus qu'elle le plante, lui aussi. Et c'est parti pour une séance de vampirisme sur son propre doigt. Une énième gaffe à rajouter à sa – trop – grande liste ...




© Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Top
Messages : 202
Pokédollards : 82
Date d'inscription : 24/09/2015
Je suis (Inrp) : Hétéro & Célib'
Je ressemble à : Sinbad de Magi
Double compte : Raffaelo, Reshiram & Mikelangelo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hydroqueue ♦ Blizzard ♦ Force ♦ Hydrocanon
Race Pokemon/ Métier: Aligatueur Shiny / Acteur
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Top
MessageSujet: Re: ▬ I'm much more me when I'm with you • Ayden   Dim 7 Mai - 16:52


I'm much more me when I'm with you

Pourquoi tu fais ça Ayden ? C'est la question qu'on pourrait se poser. C'est la question qu'il se pose parfois quand il se regarde dans le miroir. Et plus le temps passait et plus il s'est enlisé dans un mensonge au point de ne plus pouvoir en sortir. Pourquoi mentait-il ? Pourquoi le cachait-il ? Tout aurait été plus simple, mais il n'avait pas pu... Parce qu'il était le garçon à qui son père avait confié sa famille. Pour quelle résultat franchement... Leur mère est morte quelques années plus tard, apportant alors le poids de la culpabilité sur les épaules de Virgil. Tu parles d'un bon protecteur, il avait tout raté. La seule chose qu'il a réussit à accomplir c'est de faire croire à son frère que tout allait bien pour lui éviter un pénible travail. Mouais. Était-ce ça ou alors la peur d'être réellement accusé de vive voix d'avoir tué son père ? Si ce dernier n'avait pas arrêté le chariot à l'époque au prix de sa vie à l'époque il serait toujours là, il aurait certainement pu protéger sa famille comme il se doigt. Si ça se trouve, le jeune acteur aurait pu s'en sortir avec un bras en moins. Avec un peu de chance. Mais non cela ne c'était pas passé comme ça, du coup, à chaque fois qu'il fixait cette cicatrice, il repensait à cet instant où les câbles se sont enroulés sur sa peau, l'instant où il s’est fait traîner. D'avoir l'impression qu'on lui arracher les membres et la tête tellement cela lui faisait mal. Elle était moche cette cicatrice c'est le cas de le dire, alors pour voiler la face à tout le monde y comprit lui même, il la cachait de diverses façon. Et aujourd'hui Clara était susceptible de pouvoir la voir, parce qu'il ne portait pour une fois rien. La question peut paraître anodine, peut-être qu'il aimait juste bien ce genre d'accessoire, c'est un peu de cette façon que cela passait aux yeux de tous. Mais Clara serait-elle dupe ?

Sur le coup, l'Aligatueur pensait que oui, elle n'avait rien relever, en vrai elle ne faisait qu'expliquer comment cela se passait et pourquoi il n'avait pas ça pour l'instant. Mais losqu'elle lui a attrapé la main, on aurait presque pu percevoir un léger sursaut. Lorsqu'elle s'est approché pour régler quelques détails, l'acteur eut un sentiment de malaise assez inhabituel chez lui qui l'avait envahit. Bien sûr qu'elle venait de voir. Et son regard voulait tout dire. Clara mis un p'tit temps avant de poser sa question mais elle vint. Qu'est-ce que c'était cette cicatrice.

On dit que lorsqu'on veut cacher quelque chose, plus on fait en sorte de le faire, et plus cela se remarque. Et là Clara venait de réaliser la présence d'une cicatrice là depuis toujours alors que cela fait des années qu'elle lui fait des costumes et qu'elle l'aide parfois à les enfiler, de quoi attirer un certains nombres de questions à juste titre. Et alors quoi dire ? Il ne savait pas quoi dire, alors pendant un bref instant, lui qui est pourtant si bon pour mentir et jouer la comédie, il avait hésité. Pourtant, c'était un peu comme une seconde nature chez lui, il ne mentait même plus de façon délibérer. Son boulot est de jouer la comédie, c'est juste la continuité qui se répercute sur sa personnalité. Clara n'avait pas besoin de savoir. Clara n'avait que faire de ces histoires. De toute façon il était trop tard, ce qui est fait est fait, il n'y a rien à faire. Alors, il a sourit. Comme il le fait d'habitude, peut-être qu'il semblait exagéré, mais tu vois c'était plus fort que lui. Serrant le poing pour faire gonfler ses muscles, comme pour prouver une pseudo force quelque part, il répondit de l'air le plus assuré du monde.

« C'est une vieille blessure parce que j'ai fait le con quand j'étais plus jeune c'est tout ! Rien de grave en vrai, c'est guérit depuis longtemps juste fait le malin à l'époque alors c'est pas beau, j'aurais dû écouter les médecins je crois ! »

En disait-il trop ? Il était pourtant bien placer pour savoir que lorsqu'on ment, moins on en dit, plus ce dernier est crédible. Est-ce qu'il l'était là ? Il n'en savait rien, il ne sait jamais en vrai, il essaye juste. Pourquoi essayer ce genre de chose ? C'est un peu bizarre quand même.

Mais ton petit jeu ne peut pas toujours duper tout le monde. C'est presque étonnant que son frère lui même ne l'est pas remarquer, il est trop tard pour se rattraper, qu'il l’apprenne maintenant n'arrangerait rien du tout, au contraire. Attrapant le poignet de la demoiselle, celui-où son doigt était blessé et apposa alors son doigt dessus. Il était de type eau, mais cela n'empêchait pas sa main de dégager une chaleur des plus agréable en fait. Il eut même le cran de déposer un baiser, de la même façon que l'on guérit d'un baiser les blessure légère des enfants.

« Toi en revanche tu t'es blessé et voilà ! Comme ça que je guérissait les enfants de la troupes de théâtre. »

Ayden était étrangement très bon grand frère et capable de s'occuper des enfants, mais le fait d'être un énorme menteur ne faisait pas de lui un exemple à suivre. Il avait d'ailleurs failli vendre la mèche en parlant des enfants avec qui ils partageaient le bâtiment lorsqu'ils étaient esclave... Une fois ceci fait, Ayden se tourna alors vers le comptoir (ou autre endroit je sais pas trop) où son gobelet de café acheté plus tôt au Starbuck était posé, avant qu'il ne parte se changer quoi, histoire de... Eh bien de le finir quoi. Le léger soucis étant qu'au moment où il l'attrapa avec le sourire habituel aux lèvres, le jeune homme l'a lâché. Genre littéralement. Il n'a pas raté le gobelet, il ne l'a pas poussé du comptoir, il l'a tenu, de sa main portant la cicatrice pour l'apporter à ses lèvres et littéralement le lâcher. C'était ça qui provoquait parfois les accidents sur le tournage, parfois une douleur vive le faisait alors lâcher et il fallait recommencer. Ce n'était pas bien souvent mais c'était tout de même présent et handicapant. Et là, il venait de le faire, contenant du mieux qu'il pouvait la grimace qu'il avait tiré sur le coup. Fort heureusement la tenue n'avait pas été tâchée, en revanche pour ce qui est du sol et à porté d'éclaboussure...

« …...... J-je suis désolé Clara ! Je vais nettoyer ! Quel maladroit je fais. »

Le tout avec la main qui ne venait pas de faire une crise existentielle de flemmardise hein ? Il était en tout cas déjà en train de pousser ce qui devait échapper à la tâche au sol, le regard ayant fruit celui de la demoiselle. Depuis quand tu fuis comme ça Ayden ? Ce n'est pas l'allure qu'il a l'habitude de donner...


Code © Kuru' on Libre-Graph




des bidules et des trucs ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 99
Pokédollards : 59
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: ▬ I'm much more me when I'm with you • Ayden   Mer 17 Mai - 22:03


I'm much more me when i'm with you
feat. Ayden ♥

Clara n'a jamais été une personne secrète. Sa vie n'est pas suffisamment palpitante pour faire des cachotteries. Et de toute façon, elle n'a strictement rien à cacher. Bien sûr, comme tout le monde, elle a quelques petites hontes desquelles elle ne veut pas forcément parler – comme le fait qu'elle a sucé son pouce jusqu'à ses onze ans – mais rien de dramatique qui pourrait remettre quoi que ce soit en cause. Ce que les autres peuvent bien ignorer à son sujet, ce sont ces petites choses que nous n'avouons pas sans un contexte ou qu'elle ne juge pas utile de raconter. Par exemple, elle ne considère pas du tout son appartenance à Avalon comme un secret : si Ayden ne l'a jamais su avant, c'est parce qu'elle n'a jamais eu l'occasion d'en parler. Et comme la Métamorph n'est pas quelqu'un qui étale forcément sa vie à autrui, elle n'allait pas le crier sur les toits. C'est ainsi que ses parents adoptifs l'ont éduqués et Clara estime qu'il s'agit de la meilleure chose à faire. Elle ne compte plus les pauses déjeuners dans les studios pendant lesquelles ses collègues se complaisaient à raconter leur vie à qui veut bien l'entendre. Elle n'a rien contre ces personnes sans tabou mais, parfois, elle entend des choses qu'elle aurait préféré ignorer. D'où l'importance, à ses yeux, de conserver un petit jardin secret …

Ainsi, il n'a jamais été dans ses habitudes de fourrer son nez dans les affaires des autres. Clara n'apprécierait pas qu'on le lui fasse, alors elle ne se le permet pas. Pourtant, à cet instant précis, elle aimerait vraiment qu'Ayden lui raconte l'origine de sa blessure. Qu'il se confie à elle, en quelque sorte. Dans son esprit, elle s'est toujours représentée l'acteur comme un immense chêne. Tout le monde regarde son feuillage, mais personne ne s'attarde sur le tronc. Pourtant, c'est là que se cache le cœur de l'arbre. Parfois, Clara a envie de gratter l'écorce, de s'approcher au plus près du duramen. Mais elle ne le fait pas. Par respect pour son ami et ses secrets, elle garde ses désirs dans un coin de sa tête. En vérité, ce qu'elle souhaite réellement, c'est qu'il s'ouvre de lui-même. Et ça, elle ne peut pas le forcer. L'Aligatueur ne le fera que s'il ne veut vraiment. Ils ne sont sûrement pas assez proches pour ça pour l'heure – et peut-être ne le seront-ils jamais – mais Clara garde l'espoir qu'un jour, il lève le voir de mystère dans lequel il s'entoure et se complait.

Le silence qui suit sa question veut tout dire : Ayden hésite. Clara en cesse quelques instants de respirer. Quelle confession s'apprête-t-il à lui faire ? Est-ce si grave pour qu'il en perde ainsi ses moyens ? La Métamorph a toujours connu l'acteur en pleine possession de ses moyens, répondant au tac-o-tac à n'importe quelle question et sans aucune hésitation. Est-elle donc parvenue à atteindre le liber du tronc ?

C'est une vieille blessure parce que j'ai fait le con quand j'étais plus jeune c'est tout ! Rien de grave en vrai, c'est guérit depuis longtemps, j'ai juste fait le malin à l'époque alors c'est pas beau, j'aurais dû écouter les médecins je crois !

Raté. Clara ravale sa frustration, non sans mal. Son histoire, elle n'y croit pas une seule seconde. Ou du moins, elle doute que ce soit aussi « simple » qu'il ne veuille bien le faire croire. Néanmoins, inutile d'en rajouter : s'il ne veut pas en parler, loin d'elle l'envie de le forcer. Enfin, si, elle a envie de le faire, mais elle ne doit pas. Ce n'est pas en lui tirant les vers du nez qu'elle obtiendra sa totale confiance. Alors la rosette se contente de hocher la tête, son doigt en bouche l'empêchant pour l'heure de répondre quoi que ce soit – et ça l'arrange, car elle aurait sûrement eu du mal à cacher sa frustration. Mais c'est sans compter sur l'Aligatueur qui attrape sa main afin d’apposer son doigt sur sa légère blessure. Clara ignore dans quel but, peut-être pour arrêter le saignement en appuyant un peu dessus, mais elle le laisse faire dans poser de question. Pour une fois, elle est d'un calme olympien alors qu'elle devrait se réjouir de le sentir si proche d'elle et si avenant. Mais toute sa sérénité s'écroule comme un château de carte lorsqu'il vient déposer un petit baiser sur le bout de son doigt. Là, tout son être cri à la perfidie. S'il ne le fait pas exprès, à ce stade, c'est qu'il y a vraiment un problème. Clara ne sait même plus quoi dire …

Toi en revanche tu t'es blessée et voilà ! Comme ça que je guérissais les enfants de la troupes de théâtre.

Les enfants. C'est donc ainsi qu'il la voit ? Comme une enfant ? Certes, il est de cinq ans son aîné, mais elle n'est pas une gamine pour autant. Bon, elle n'a pas toujours le comportement le plus mature qui soit, mais Clara est une jeune femme dans la pleine fleur de l'âge. Et, quelque part, ça l'effraie qu'il ne la voit pas comme telle. Il ne pensait sûrement pas à mal en parlant ainsi des enfants qu'il soignait de la même façon, mais il ne suffit pas de grand chose pour mettre la rosette dans tous ses états. Heureusement, l'Aligatueur s'éloigne : ça permet à Clara de se reprendre un peu en remettant ses propres idées en place. Il faut vraiment qu'elle arrête de se faire des films, ça devient nocif. Mais alors qu'elle s'apprête à ranger son matériel, le son familier de liquide éclaboussant le sol retenti dans son dos. L'instant d'après, des gouttes de café éclaboussent ses jambes et le bas de sa robe, les mouchetant de marron. Mais sa première appréhension, ce n'est pas elle, mais le costume que porte encore l'acteur. S'il le salit, elle saura obligé de le recommencer : les tissus utilisés supportent très mal la machine à laver. Heureusement, il n'y a aucun dégât à déplorer. Si elle se fie à ce qu'elle voit, seules ses jambes et sa robe ont réellement été touchées. Bon, il y a sûrement un peu de café sur les chutes traînant au sol mais ce n'est rien de grave : Clara ne comptait pas les utiliser, ou du moins pas en l'état.

Je vais m'en occuper, dit-elle en voyant l'acteur plutôt paniqué. Va plutôt te changer avant de te salir ! Après, tu m'expliqueras ce qu'il s'est passé.

Clara a du mal à croire qu'il puisse faire preuve de maladresse. D'autant plus qu'elle l'a bien vu attraper son gobelet. Mais pour quelle raison l'aurait-il lâché ? Ça ne peut pas être la chaleur, car il a forcément un peu refroidit depuis qu'il l'a acheté. D'ailleurs, ne l'a-t-il pas attrapé avec son bras blessé ? Tandis que l'acteur s'éloigne, Clara fronce les sourcils. Coïncidence ? Elle ne pense pas. Mais ce n'est pas le plus important pour le moment. Après s'être sommairement essuyé les jambes avec un mouchoir – même si elle va devoir se doucher ensuite – la Métamorph sort une serpillère d'un placard afin d'éponger le café étalé sur le sol. Le puissant arôme de s'en dégage n'est pas désagréable, l'atelier risque de garder cette odeur pendant quelques jours. Une fois la tasse marron disparue, Clara procède à un état des lieux plus poussé. Comme prévu, il y a bien quelques éclaboussures sur des chutes, mais rien de bien grave. Sa robe, par contre … elle est bonne pour un bon voyage dans la machine à laver. Il va donc falloir qu'elle monte chez elle se laver et se changer. Hors de question qu'elle mette un pied dehors dans un état pareil !

Une fois Ayden changé et le costume remit en place, Clara le guide jusqu'à une porte dans le fond de l'atelier qui s'ouvre sur un escalier. Après quelques marches, ils se retrouvent devant une nouvelle porte qui, elle, donne sur l'appartement de Clara – ou plutôt, le couloir de l'entrée. Elle laisse donc l'Aligatueur entrer avant de fermer la porte derrière lui et de le guider dans le salon. Heureusement, elle a fait le grand ménage il n'y a pas si longtemps. Il y a bien quelques magasines ou affaires qui traînent par-ci par-là, mais rien de bien méchant. De plus en plus gênée par sa robe qui sent le café, Clara dit à Ayden :

Je vais aller me changer rapidement, en attendant fais comme chez toi ! Et si tu veux te faire un autre café, j'ai des dosettes dans le placard tout à gauche dans la cuisine. Tu peux te servir.

Ni une ni deux, elle tourne les talons en direction de sa chambre. Il faut bien qu'elle prenne des vêtements propres. Mais alors qu'elle ouvre ses placards, elle réalise qu'il est presque vide. Depuis son récent voyage à Sinnoh, elle n'a pas prit le temps de vider sa valise ou de faire des lessives. Elle comprend mieux pourquoi elle n'a pas trouvé mieux que cette robe en s'habillant en quatrième vitesse, ce matin. Tant pis, il faut bien qu'elle mette autre chose. A contrecœur, elle attrape un short en jean ainsi que le tshirt traînant sur son lit. Ça suffira bien le temps que son sèche-linge finisse de tourner. Son butin en main, elle rallie la salle de bain et se débarrasse rapidement de la robe qu'elle lance dans son panier à linge. Mais avant de faire quoi que ce soit d'autre, elle sort les vêtements humides de sa machine à laver afin de le transvaser dans son sèche-linge. Elle lance ainsi un programme rapide avant de se saisir d'un gant de toilette et de savon afin de laver ses jambes. Bien qu'elle les ai essuyé dans son atelier, elle préfère être certaine qu'il n'y a plus la moindre particule de café sur sa peau. Une fois cela fait, elle enfile le short et le tshirt. Elle qui déteste montrer ses jambes n'a pour le moment pas vraiment le choix. Elle va devoir faire avec le temps que son sèche-linge finisse son programme …

C'est donc vraiment mal à l'aise qu'elle rejoint le salon, nerveuse à l'idée de se montrer comme ça devant Ayden. C'est d'ailleurs la première fois qu'elle met ce short en jean depuis que sa voisine le lui a donné : ce n'est tellement pas son genre de porter des choses pareilles qu'il est toujours resté sagement rangé dans son placard. Quant au tshirt … Clara réalise bien trop tard que c'est celui que lui a prêté l'acteur lors de leur dernière sortie. Et pas de doute, à son regard, elle comprend qu'il l'a déjà reconnu.



© Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Top
Messages : 202
Pokédollards : 82
Date d'inscription : 24/09/2015
Je suis (Inrp) : Hétéro & Célib'
Je ressemble à : Sinbad de Magi
Double compte : Raffaelo, Reshiram & Mikelangelo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hydroqueue ♦ Blizzard ♦ Force ♦ Hydrocanon
Race Pokemon/ Métier: Aligatueur Shiny / Acteur
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Top
MessageSujet: Re: ▬ I'm much more me when I'm with you • Ayden   Sam 3 Juin - 21:53


I'm much more me when I'm with you

Tu n'es qu'un menteur Ayden, pourquoi le faire ? Sur le principe, bien des personnes à qui il ment ne le mérite pas. Question de survit ? Pas vraiment. Clara pourrait très bien tout savoir. Ce n'est pas grand chose. Il n'y a rien de bien spécial à dire qu'on s'est blessé grièvement durant son enfance et qu'on a pas été soigné comme il faut à cause d'un manque d'accès aux soins. Parce qu'on était esclave ? Pas de quoi se vanter selon lui, mais pas de quoi le plaindre, il n'en parle pas. Il pourrait facilement en jouer. Le bel homme connu et acteur qui vient des fin fond d'un camp d'esclave, c'est une belle progression non ? Qui ne s'est pas faite du jour au lendemain certes mais tout de même. De quoi impressionner et des gens, voir même d'en inspirer certains. Mais Ayden a toujours été discret sur sa vie privé. Si c'est quelqu'un qui n'a pas honte de lui même et qui n'est pas dérangé de se mettre en valeur, on ne sait rien de lui. Il se pavane, il parle, il sourit il répond, mais on ne sait rien. Il est à noté d'ailleurs qu'il n'a jamais été entendu où il est né, depuis toujours, il affirme que lui et son frère viennent d'une troupe de théâtre d'Unys. Mais les parents sont toujours absents de ces courts récits, comme s'ils n'avaient jamais exister. Souvent, on pense que c'est une éventuelle histoire d'anonymat, personne n'a entendu parler d'un couple Lorentz, parce qu'ils sont morts depuis bien longtemps... Et qu'il n'a nullement envie d'en reparler, et Ayden craint bien trop pour son pauvre frère, il a toujours été plus fragile, et lui rappeler de mauvais souvenir est tout sauf son désir. Alors il sourit, comme toujours. Et si souvent ça marche, le pauvre acteur se retrouve bien décontenancé quand il se retrouve à hésiter, à montrer une éventuelle fêlure dans son armure d'écailles, jamais il n'hésite. Il sait mentir, il sait le faire sans hésiter, au point de pouvoir se tromper lui même. Mais là il a hésité. Et pour ne rien arranger à tout ça, voilà qu'il a fait tomber son verre à cause de ce fichu bras. Ce n'est qu'un sombre idiot. Des excuses ne rattraperont jamais les dégâts causés et ce mensonge. Clara le trouverait certainement affreux si elle le connaissait en réalité. Beaucoup seraient surprit, il est trop tard pour se rattraper, il n'est pas ce qu'il prétend être hein.. ?

Trop de question, arrête de rêvasser et agit pauvre bougre que tu es. Clignant des yeux et tout en s'excusant le voilà penché à... eh bien en fait à ne pas agir comme il faut. Dans ce genre de situation, on est un peu con, parce qu'on a fait une connerie mais vu qu'on est dans un lieu inconnu on se retrouve incapable d'aller faire quelque chose d'aussi simple que du genre essuyer les bêtises faites. C'est pourquoi la pauvre Clara se retrouve avec un géant en train de la regarder l'air gêné et terriblement désolé et rien de plus, si ce n'est tenir ses propres vêtements pour s'assurer que rien ne touche le liquide marron à l'odeur persistante.

« J'suis terriblement désolé Clara ! Si jamais j'peux faire quelque chose pour t'aider à rattraper quelque chose enfin.. j'vois pas en quoi je pourrais réellement t'aider en couture mais... enfin.. voilà ! Heu.. je.. J'vais me changer ouais t'as raison. »

Voilà c'est tune façon de se rendre utile on va dire, le voilà qui s’éclipse du coup dans son vestiaire de fortune. D'habitude, il n'aime pas trop cet instant, ayant un attrait évident pour les vêtements de genre qui sortent de l'ordinaire, mais il n'était pas trop d'humeur et se changea bien rapidement pour rejoindre la demoiselle l'air toujours autant désolé, mais ne sachant quoi faire ni ou se mettre, la suivit alors à l'étage pour qu'elle puisse se rincer et se changer. L'emmenant du coup à l'étage dans son appartement. Faisant alors littéralement le piquet au milieu du salon, le jeune acteur regarda autours de lui, l'air malgré lui un peu curieux. C'était le petit jardin personnel de Clara on peut dire, mais l'endroit était coquet et agréable. Il ne c'était jamais trop imaginé comment pouvait être son appartement mais finalement cela ne le choquait pas vraiment en fait, cela correspondait.

« Je vais peut-être pas retoucher à du café de suite... »

Marmonna-t-il pour lui même, tout en croisant les bras. Son regard se perdit sur ce qu'il y avait d'accroché aux murs. Se gardant bien de refaire des dégâts de plus, surtout que contrairement à d'habitude, il n'arrivait pas à détacher son attention de son bras qui le lançait, le tirait, hors de question d'aller lâcher autre chose et de mettre Clara dans l'embarras. Mais... Peut-être qu'il le ferait malgré lui. Parce que lorsqu'elle fut à nouveau dans la même pièce que lui, la demoiselle était accompagnée de deux surprises. Elle était en short -chose qui lui fait réaliser qu'en effet elle n'était jamais dans une tenue aussi courte- mais également avec le t-shirt qu'il lui avait passé lors de leur dernière sortie.

« Tiens ? Visiblement il l'air de te plaire ce t-shirt, ce n'est pas grand chose mais c'est un cadeau que je te fais volontiers ! Il sourit. J'aurais dû en mettre un qui a plus d'allure ce jour-là. »

Bien sûr qu'il était comme souvent à naturellement faire ce genre de remarques. Et comme il était visiblement lancé dans sa connerie, le bel homme ne trouva rien de mieux que d'ajouter non sans la regarder avec attention.

« Et... c'est vraiment la première fois que je te vois avec de tels vêtements ça... .. ça te va plutôt bien, tu devrais en mettre plus souvent par forte chaleur tu serais plus à l'aise. Cela... te met en valeur. »

Quand il eut terminé sa phrase le pauvre homme réalisa qu'au final ça sonnait plus bizarre qu'autre chose comme phrase. 'fin, non pas qu'il n'avait pas l'habitude de sortir de beaux compliments aux belles femmes mais Clara, il ne l'avait jamais vraiment fait. Parce qu'elle était avant tout sa collègue et qu'il y avait toujours une barrière entre collègue non ? Enfin... Il n'en sait rien. Mais c'était pensé, cela lui allait bien et.... Bon sang, tu dis vraiment que des conneries Ayden en fait arrête. Se frottant la nuque il se dépêcha de s'approcher pour poser fermement -du moins le plus fermement possible son éternel bras manquait étrangement de poigne- sur ses épaules.

« J'veux pas te mettre dans l'embarras avec les commentaires désolé ! C'est pensé mais. Enfin. J'veux pas critiquer ta façon de t'habiller d'habitude hein ! »

Je ne sais pas trop si ça rattrape quelque chose ce qu'il dit actuellement en fait... Alors verdict Clara ?


Code © Kuru' on Libre-Graph




des bidules et des trucs ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 99
Pokédollards : 59
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: ▬ I'm much more me when I'm with you • Ayden   Mer 28 Juin - 22:12


I'm much more me when i'm with you
feat. Ayden ♥

Jamais Clara n'a eu aussi honte de toute sa vie. Et pourtant, sa maladresse n'est un secret pour personne. Il n'y a qu'en manipulant du fil et une aiguille que ses mains se montrent coopératives, sinon elles imitent le reste de son corps et s'arrangent pour toujours la mettre dans l'embarra. Ce tshirt, il n'aurait jamais du fini sur son dos à un moment pareil, pas devant son propriétaire légitime.  Lorsqu'elle est rentrée de Voilaroc quelques jours plus tôt, elle l'a mit dans sa machine à laver avec d'autres affaires sans vraiment sans rendre compte. Résultat, lorsqu'elle a cherché un pyjama, elle n'a rien trouvé d'autre à se mettre sur le dos. De plus, et malgré son passage à la machine, le vêtement a conservé le parfum de l'acteur. De quoi ravir la rosette qui avait l'impression de dormir à ses côtés – ça semble peut-être malsain dit comme ça, mais ça ne l'est pas le moins du monde. L'amour de Clara est innocent, comme celui d'une enfant à l'école primaire. Elle est bien trop fleur bleue et romantique pour que son esprit ne se souillent de pensées indécentes. Bien sûr, elle a toujours compté réstituer le tshirt à son propriétaire. S'en servir comme pyjama n'a été qu'un petit contre-temps. Contre-temps qui se retourne contre elle de la pire des manières.

Pendant un quart de seconde, elle a sincèrement espéré qu'il ne le reconnaisse pas - des tshirt, il doit en avoir plein ses placards, impossible qu'il se rappelle de tous. Mais ses espoirs se sont effondrés comme un château de cartes à son regard interrogateur puis son sourire. Bien sûr, qu'il le reconnaît. Il l'a porté il n'y a pas si longtemps que ça. Puis n'importe qui remarquerait que ce vêtement est bien trop grand pour qu'il soit le sien : Clara flotte dedans comme un petit poisson perdu dans un filet de pêche. Pour peu, il dissimulerait son short en jean sous ses pans froissés. Quant au col et aux manches, ils sont si larges qu'elle y passerait trois fois sa tête et quatre fois ses bras. Pas qu'Ayden soit gros, mais il est bien plus grand et bien plus imposant qu'elle. Clara donne l'illusion d'avoir plus de rondeurs en portant ces kimonos larges et amples, mais elle est en réalité aussi fournie qu'une crevette. La seule partie de son corps où la nature a décidé d'implanter plus de graisse, c'est au niveau de sa poitrine – ce qui l'a encouragé, plus jeune, à se dissimuler comme elle le fait dorénavant.

Tiens ? Visiblement il l'air de te plaire ce t-shirt, ce n'est pas grand chose mais c'est un cadeau que je te fais volontiers ! J'aurais dû en mettre un qui a plus d'allure ce jour-là.
J-Je …
Et... c'est vraiment la première fois que je te vois avec de tels vêtements ça... .. ça te va plutôt bien, tu devrais en mettre plus souvent par forte chaleur tu serais plus à l'aise. Cela... te met en valeur.

Le feu qui incendie les joues de Clara est tellement puissant qu'elle en transpirerait presque – d'ailleurs, elle est presque certaine que sa figure ressemble à un gyrophare de pompier, ce qui est de circonstance. Se présenter dans un tel accoutrement ne la met déjà pas à l'aise, alors si Ayden vient lui dire des choses pareilles … C'est la deuxième fois dans la même journée qu'il lui fait ce genre de compliments. Qu'il soulève le fait qu'elle devrait se dévoiler un peu plus. Son regard rose tombe aussitôt sur ses jambes et ses cuisses. Sont-elles si jolies que ça ? Ne les trouve-t-il pas trop longues, trop blanches, trop maigres, trop grosses ? Bien que ses jambes soient constamment dissimulées, elles sont cependant parfaitement épilées, douces comme la peau d'un bébé. Clara est une demoiselle délicate, elle apprécie de prendre soin d'elle bien qu'elle cache elle-même tous ses efforts. Elle a pourtant essayé, plus d'une fois, de sortir de chez elle avec une robe légère, une jupe courtes à volants ou un short mi-cuisses. Mais il suffisait qu'elle se regarde dans le haut miroir de sa chambre pour qu'elle change d'avis. Tout comme elle ne sait pas assumer sa condition de Métamorph, Clara ne sait toujours pas assumer son propre corps.

Mais bien que les compliments d'Ayden lui aillent droit au cœur, la Métamorph a du mal à y croire vraiment. L'Aligatueur est quelqu'un de foncièrement gentil, jamais il ne lui ferait le moindre reproche sur son physique. Or, elle ne saurait dire s'il pense vraiment ce qu'il dit ou si ce n'est que par courtoisie. La demoiselle senti alors les mains de l'acteur se poser sur ses épaules – l'une un peu moins sûre que l'autre – ce qui eut pour effet de lui faire lever les yeux vers son visage. Il est proche, mais cette proximité ne la trouble plus autant qu'avant. En quelques jours seulement, ils se sont rapprochés plus qu'elle n'aurait pu l'espérer dans ses rêves les plus fous, rendant la présence de l'acteur moins intimidante et plus rassurante. Son haleine embaumait encore le café et Clara en eu le souffle coupé – jamais, jusqu'à maintenant, elle n'a autant ressenti l'envie de l'embrasser. Quelque chose au fond d'elle sentait les barrières qui s'effondraient petit à petit – plus rapidement d'un côté que de l'autre, certes – et elle ne saurait dire si ça l'effrayait ou la rassurait. Mais une chose est certaine : le portrait de l'homme sans faiblesse qu'elle avait gravé dans son esprit se fendillait au fur et à mesure qu'elle découvrait les petits talons d'Achille de l'Aligatueur.

J'veux pas te mettre dans l'embarras avec les commentaires désolé ! C'est pensé mais. Enfin. J'veux pas critiquer ta façon de t'habiller d'habitude hein !

Un nouveau lambeau de granit se détacha du portrait parfait, tandis que le vent balayait tous les doutes que Clara avait émit mentalement sur la sincérité des compliments d'Ayden. L'espace d'un instant, la rosette a vu la confiance légendaire de l'acteur vaciller comme la flamme d'une bougie : elle qui l'a toujours connu si imperturbable, si maître de ses émotions, ne sait comment réagir. Bien sûr, il a ses faiblesses, comme tout le monde : mais assister ainsi à une démonstration de cet état de fait la laisse sans voix. Et il y a cette drôle de pression sur ses épaules : elle le sent, qu'il y a une main qui l'empoigne moins fort que l'autre. Celle de son bras blessé. Il a beau dire qu'elle est ancienne, guérie et que ce n'est rien de grave, elle a bien du mal à y croire. La chute du gobelet et la faible pression sont des preuves suffisantes pour qu'elle en ait la certitude. Néanmoins, de quel genre de douleur s'agit-il ? D'une gêne quotidienne qu'il masque habilement ou d'une douleur occasionnelle qui le foudroie soudain ? Creusant dans sa mémoire, Clara cherche des éléments qui pourrait alimenter en arguments telle ou telle hypothèse. Et elle en vient rapidement à la conclusion suivante : c'est occasionnel, elle en est sûre. Ou alors, il cache très habilement sa gêne. Mais alors, ce genre d'accident comme à l'atelier devrait être plus régulier. Or, elle ne se rappelle pas l'avoir vu ainsi aux studios par le passé …

Toute sa gêne envolée comme une nuée d'oiseaux, Clara oublie sa tenue, les compliments et tout ce qui va avec. La condition de son ami l'inquiète trop pour qu'elle ne se préoccupe que de son petit nombril. Attrapant doucement le bras blessé, elle le retire de son épaule et l'abaisse sur ses yeux. Bien sûr, l'Aligatueur a de nouveau dissimulé la vieille cicatrice sous un bracelet. Elle aimerait pouvoir l'examiner, mais elle s'y refuse : elle n'a pas le droit d'aller titiller son passé sans son autorisation. Alors Clara se contente de le relâcher doucement, avant de lever les yeux vers lui.

Ca te fait mal ? Tu veux peut-être un cachet ? Une crème ? Et ne va pas me dire que ce n'est rien. Toi qui est si confiant enchaîne les gaffes … j'aimerai croire que c'est ma maladresse qui est contagieuse, mais je sais que ce n'est pas le cas.

Sa voix est assurée, presque tranchante. Elle veut qu'il comprenne qu'elle ne rigole pas, qu'elle ne compte pas passer l'éponge après une excuse stupide et un joli sourire. Clara refuse de tomber dans le piège une nouvelle fois. Quitte à se montrer insistante, elle veut trouver un moyen de le soulager – elle doute malheureusement avoir les moyens de faire plus. Mais la détermination qui brûle comme une flamme ardente au fond de ses pupilles devrait suffire à l'amadouer. L'heure n'est plus aux compliments, aux histoires et aux belles paroles. Il n'est pas non plus question de confession ou l'interrogatoire. Seulement de sincérité.



© Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
▬ I'm much more me when I'm with you • Ayden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» AYDEN&SNAKE ◭ Ghosts of the past
» Une simple balade au bord d'un simple lac. [Pv ♦ Ayden]
» You need to feel the conection ... ( Ayden)
» Ayden Oliver Stone ♪ Danny Worsnop « just stand up and scream »
» JOAO&AYDEN | Ho god

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Hoenn :: Lavandia-