Partagez | 
 

 Papa, je veux un château ! [Berlioz / Flash-back - 20 ans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: Papa, je veux un château ! [Berlioz / Flash-back - 20 ans]   Dim 14 Aoû - 15:08

Papa, je veux un château !



Rien à redire, Kalos était vraiment une région magnifique. Pas étonnant que les touristes s'y bousculent en masse pendant les belles saisons. Bien sûr, avec du monde partout, le lieu doit tout de même être moins agréable à découvrir, mais cette chère Navi avait tout de même beaucoup de chance. Celle de vivre avec Giratina… Oui, c'était une chance, car elle n'était de ce fait pas entravé par des périodes scolaires ou bien le travail de son père qui l'empêcherait de l'emmener en vacances quand il en avait envie. En réalité, c'était toujours les vacances pour eux. Pas de lieu fixe ou se poser, pas de maison bien à eux où la petite pourrait grandir en paix. Ils vivaient un peu comme des bohémiens en fait, sauf qu'on pourrait avoir beaucoup de mal à imaginer ce cher Berlioz danser autour d'un feu… Même si l'image vaudrait de l'or hein. Enfin bref. L'époque n'était pas propice à l'influence en masse des touristes, mais le temps était tout de même radieux et cela suffisait amplement à la petite Mysdibulle de six ans pour découvrir cette région avec des étoiles pleins les yeux. Ce qui devait d'ailleurs dépiter au plus haut point son tuteur, mais cela ne faisait pas partit des choses qu'elle remarquait.

Navi remarquait les fleurs, les châteaux, les lacs, la mer, toutes ces choses magnifiques pour elle et pour tous les enfants de son âge en général. Jamais elle ne voyait le mal et finalement, ce talent pour ignorer les mauvaises choses lui servira certainement plus tard. Mais en attendant, l'heure était à la découverte ! Pour elle en tout cas, les choses étaient très clair et elle voulait explorer cette région de fond en comble. Pour son accompagnateur, c'était sûrement différent, mais comme elle s'en fichait un peu de l'avis des autres, qu'importe hein !… Oui, elle était très égoïste en fait, preuve qu'elle était bien la fille de son père. De passage dans une petite ville, la petite fille était passé devant l'un de ces présentoir pleins de petits prospectus, de pub pour tel ou tel endroit à visiter et bien sûr, son regard c'était tout de suite arrêté sur l'un d'eux. Se mettant sur la pointe des pieds, la gamine faillit bien renverser tout le présentoir, visiblement peu adapté à sa petite taille, pour attraper finalement celui qui l'intéressait. De quoi parlait-il ? Du château d'un roi, rien de moins !

Il y avait des photographies de salle magnifique, de jardins luxuriants et surtout de petite légendes à côté qu'elle ne pouvait pas encore vraiment lire, mais qui racontait certainement que c'était trop génial et qu'il fallait donc y aller. Très influencé par cette pub (étonnant pour quelqu'un qui met trois plombes à lire un seul mot) la demoiselle s'était bien entendu décidé à s'y rendre ! … Mais c'était où ?… Enfin.. Y avait une carte, mais ce n'était pas pour cela qu'elle savait se situer dessus la pauvre enfant. Mais bon, rien n'était trop loin pour elle et surtout pas pour elle et son papa chéri !

Cherchant d'ailleurs ce dernier dans la foule, la petite fille couru à sa rencontre dès qu'elle le localisa, interprétant un soupir de celui-ci comme le soulagement de la retrouver et non comme le dépit absolu de ne pas l'avoir perdu. Comme quoi, cette fille avait toujours eu tendance à comprendre ce qu'elle avait envie de comprendre et rien d'autre. Agitant la brochure comme si elle était certaine de captiver l'attention du légendaire en quelques secondes, la petite fille se mit alors à sautiller sur place, visiblement enjouée de sa découverte.

« Papa, j'ai trouvé ça ! Ça a l'air super joli ! Je veux y aller, on y va hein ? Tout de suite ! Parce qu'après c'est moins bien, et puis c'est mieux maintenant en plus. Aller on y va ! »

Sinon, elle comptait respirer à un moment ? Elle devrait faire des concours d'apnée, ceci était fort prometteur. Mais visiblement, nullement impressionné par les performances de l'enfant, le légendaire lui répondit tout simplement non. Comment ça non ? C'était… Négatif comme réponse ça non ? Cela y ressemblait en tout cas, mais Navi devait avoir un sérieux doute car elle ne pris nullement cela comme un refus catégorique. Même lorsqu'il lui dit que c'était un refus catégorique. Non mais… Refus et catégorique, ça voulait pas dire ça en fait. Enfin si, mais associé, ça voulait dire autre chose… Chut, cherche pas, ça veut pas dire non. Pas pour Navi en tout cas qui voyait simplement là une invitation à être plus persuasive et à utiliser son attaque croco-larme, ce qui fit se retourner les gens qui vaquaient jusque là à leur occupation sur eux… Ah c'était pas assez ?… Qu'à cela ne tienne ! La voilà qui s'accroche en prime au légendaire avec ses cheveux, pleurant toujours à chaude larme, tentant de tirer Giratina dans la direction du palais… Mais comme elle ne la connaissait pas, elle tirait juste au pif dans une direction en fait. Pas comme si elle pouvait vraiment le tirer en réalité hein. Mais bon… C'était la petite crise de Navi pour avoir ce qu'elle voulait. Berlioz devait être tellement heureux d'avoir une enfant dans sa vie pour illuminer cette dernière… Non ? T'en penses quoi papa Berli ?
©gotheim pour epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 149
Pokédollards : 47
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 23
Localisation : partout et nulle part
Je suis (Inrp) : Bonne question
Je ressemble à : Kida Masaomi de Drrr & King of despair de Kekkai Sense
Double compte : Kanon, kiwi, Pétunia

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Revenant ♦ Dracogriffe ♦ Telluriforce ♦ Dévorêve
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: Re: Papa, je veux un château ! [Berlioz / Flash-back - 20 ans]   Dim 11 Sep - 12:48
Je voudrais un château de sable ♫
Papa, je veux un château ! Navi
Edwin :none Berlioz :On

Du monde trop de monde, l’homme regardait le monde défiler devant ses yeux, sérieusement pourquoi autant de monde dans ce lieu ? C’est clairement pas son adoration de se trouver dans une foule pleine. Enfin, vu le cercle de vide autour de lui, il est sûr qu’il ne va pas être dérangé en vrai, c’est comme magique. Comme quoi, avoir un regard d’assassin qui ne rassure pas du tout aide bien pour avoir la paix. C’était la pause on peut dire, la petite halte dans un village paumé histoire de pouvoir reprendre son souffle, puis pour prendre une collation où tout autre chose qui puisse ne pas se trouver sur les routes vide et verdoyante. Croquant dans sa pomme qu’il a bien attaquée, il bailla sans se cacher clairement de son ennui, en vrai il vient juste de remarquer que la Uhu était partie en courant…

C’est alors qu’étrangement, il c’est mit à marché pour se barrer vite, peut être qu’elle ne court pas vite. Mais le temps de percutions de notre Légendaire n’a pas été assez court, vu qu’elle est déjà revenue en courant toute heureuse, mon dieu son sourire te donne presque une crise d’urticaire en vrai, qu’est-ce qu’elle va encore t’inventer ?

« Papa, j'ai trouvé ça ! Ça a l'air super joli ! Je veux y aller, on y va hein ? Tout de suite ! Parce qu'après c'est moins bien, et puis c'est mieux maintenant en plus. Aller on y va ! »

Avec un peu de chance, elle va mourir asphyxiée de sa bêtise à trop parler ? Cela serait presque trop beau ou bien l’inscrire dans un concours d’apnée aussi, même les types eau perdrait contre elle, il vous l’assura tellement elle parle sans se stopper, un jour il trouvera où se planque la batterie de ce truc. Enfin, regardant le papier dans tous les sens, il se saisit et haussa un sourcil. Bien que la réponse était déjà toute trouvée.

« Non. »

Déjà qu’il n’aime pas du tout l’idée d’être entouré de monde, alors si c’est pour visiter un lieu totalement remplis de monde, c’est bien sa veine. Donc il était hors de question de se perdre dans un lieu pareil. Le Légendaire est prêt à partir, alors qu’il entend des petits bruits venant de la masse criarde… Elle pleure, attirant l’attention de tout le monde sur le duo, vu le regard de l’homme, c’était clairement une invitation à continuer son chemin immédiatement. Bien que d’un coup, il sentie une pression sur son bras. Bien que tu haussas juste un sourcil en la voyant faire un surplace magistral en tentant de te tirer vers une direction totalement random. Tu étais tiraillé entre le dépitement et la colère en vrai. Sérieusement, qu’est-ce qu’elle fout ? En vrai, c’est toutes les tentatives stupides d’être inférieur de capacité de réflexion et de parole, soit un enfant. Bien que sa voix te transperce un peu trop les tympans, tout comme les gens qui le regard, ils ont jamais eu de gosses comme ça ? Enfin, ce n’est pas ta gosse de base ! Tu maudis presque sa mère, pourquoi avoir donné naissance à cette chose ?

Faisant apparaitre ses griffes assez longue et les approchants de la fillette, une femme regarde avec horreur et hurlant en croyant peut être une possible attaque, non mais sérieux, si c’était le cas, y aurait longtemps que cette gamine n’aurait plus de tête ou de cheveux. Levant les yeux au ciel, l’homme défait juste la mâchoire de celle-ci avec son bras, car on peut y laisser ses mains et ses doigts, donc faut bien se protéger de sa bêtise. Bien que quand il daigne à réussir à la faire lâché une personne ne pu s’empêcher de prévenir qu’une pauvre enfant aller se faire martyriser. Non sérieusement, fallait qu’elle attire totalement l’attention comme d’habitude.

« C’est votre fille ?
-Non.
-……..vraiment ?
-Est-ce que j’aurais la physionomie d’être le géniteur de cette chose ?
- Ahem, il y a un problème avec cet enfant ?
-Vous avez gagné la vue ? Elle veut aller à son tas de pierre uniforme. Sauf que j’en ai ni les moyens, ni le temps.
-Si vous voulez, je peux vous offrir les billets, comme ça vous ne dérangerais plus la foule et la petite sera content.
-En bref, vous me dite « fermes vos gueules » ? »

La personne recula avec un rire nerveux, sur le coup t’avais juste envie de l’encastrer, tu ne voulais pas y aller, bien qu’entre mademoiselle criarde et l’autre tapette, t’avais peu pas le choix hélas. Donc, te voilà à partir en direction du grand château qui se dessine au fur à mesure de tes pas… Non sérieusement, ce truc est plus jeune que toi et c’est des pierres empilé, y a quoi de génial là-dedans ? Vu le monde, si y a pas un minimum Arceus dedans, tu ne vois pas l’intérêt.


© ASHLING DE LIBRE GRAPH'




● Edwin vous dit une blague en #ffc64f
● Berlioz vous assassine en #a22000

merci Noa mes clients vont adorer ♥ XD
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Papa, je veux un château ! [Berlioz / Flash-back - 20 ans]   Dim 8 Jan - 15:38

Papa, je veux un château !



Navi avait beau être âgé de seulement six ans, la petite avait tout compris à la vie. Absolument tout oui. Tu veux avoir raison ? Ben râle. Encore, toujours plus fort, jusqu'à ce que les autres en aient marre de d'entendre. Bien sûr, cela ne lui donnait en aucun cas raison pour autant et les gens n'étaient pas forcément devenu subitement d'accord avec elle non plus, mais l'envie de lui faire fermer sa grande bouche de mysdibule était souvent plus forte que tout et du coup, céder était la meilleure des méthodes pour retrouver le calme. Après tout, qu'est-ce qu'on pourrait faire d'autre ? La balancer dans un Volcan en éruption ? Ah ah, gentil papa Berlioz ne penserait jamais à une chose pareil voyons… Ahem. Enfin bref.

Capricieuse de nature, la demoiselle avait un sacré caractère et une tête dur comme l'acier qui était son premier type. De plus, elle avait naturellement appris Croco-larme du haut de ses six ans et comptait bien utiliser ce talent à son avantage. Parfois, elle avait tendance à croire que son papounet adorait la voir faire ses crises, il devait la trouver tellement mignonne… et puis ça marchait bien, non ? Des envies de meurtre ? Ou de suicide collectif au seins de ses auditeurs ? Ah non, cela elle n'en avait jamais entendu parler. Le monde était beau et rose pour elle et ce chaque jours qu'Arceus faisait. Et quand il lui prenait comme aujourd'hui l'envie qu'il soit doré avec un château de princesse en paysage et bien il devait en être ainsi. Giratina avait un cœur tellement gros qu'il lui céderait forcément… Enfin… Chaos, ça voulait dire attentionné non ? Bon ok, elle avait sérieusement besoin d'un dictionnaire des synonymes, mais comme elle ne lisait même pas encore super bien, on pouvait lui pardonner ce manque de vocabulaire.

Quoi qu'il en soit, optimiste dans l'âme, la petite Navi était convaincu que sa petite comédie toucherait le légendaire au plus profond de son petit cœur. Et elle avait raison !… Du moins, si l'on considérait que le petit cœur de Giratina était un homme intéressé par la tranquillité du lieu qui était venu chercher un moyen de lui faire garder le silence. Ben vous savez quoi ? C'était toujours mieux que rien et sans qu'elle comprenne trop le pourquoi du comment, son papa adoré avait obtenu des tickets pour le palais qu'elle souhaitait tant visiter. Ahlala, qu'il était fort son papa… vraiment le meilleur de tous ! La mysdibule cessa donc de pleurer avec une vitesse qui confirmait bien le côté surjoué de la chose. Regardant les tickets avec des petites étoiles dans les yeux, la gamine relâcha son étreinte sur le blondinet et sautilla un peu sur place en attendant qu'on leur indique la direction du château. A chaque pas qui les rapprochèrent ensuite de l'édifice, la petite fille sembla monter d'un cran d'excitation, prouvant à chaque fois qu'elle n'était toujours pas arriver à son maximum.

«  Tu as vu comme c'est beau ? Et tellement grand ? Et tellement… Tellement… Papa, apprend-moi de nouveaux mots ! »

Oui parce que bon, quand on a six ans, on ne se plante pas devant un château en disant « Rendez vous compte de la magnificence de ces colonnades ! L'imposant ne le dispute dit-il pas à la majesté ? » faut avoir une barbe blanche pour en arriver à ce niveau. Du coup, la petite espérait bien que son papa si savant lui trouverais pleins de jolies mots pour décrire ce qu'elle voyait aujourd'hui. Sautillant comme la gamine qu'elle était pour espérer voir au dessus des personnes présentes tout autour d'eux, Navi tira un peu sur la manche du légendaire pour l'inciter à aller visiter l'intérieur du château.

« Tu crois qu'il y a un vrai roi dedans ? Ou une reine ? Ou une princesse ?… Avec des couronnes ? Oh ! J'aimerais bien une couronne moi ! Je peux en avoir une ? Comme ça je serais une vrai princesse aussi ! »

Ben ouais, visiter le château, ce n'était clairement pas suffisant, il fallait bien ramener un souvenir… Une couronne, c'était donc le minimum. Comme cela, elle serait la princesse du chaos ! Il faudrait juste lui expliquer un jour en quoi ça consistait le chaos, car c'était un peu vague dans sa petite tête encore. Mais qu'importe de toute manière, elle était si heureuse de visiter cet endroit avec son papounet d'amour et de s'accrocher à lui et… Oooh un tableau. Ah ben voilà, le papillon qu'elle était venait juste de le lâcher, son attention ayant été détourné par le premier truc de couleur vive qu'elle avait vu. Mais c'était joli l'art après tout. Assez pour rester planter bêtement devant en tout cas… Les enfants sont débiles, ok.
©gotheim pour epicode
Revenir en haut Aller en bas
 
Papa, je veux un château ! [Berlioz / Flash-back - 20 ans]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» [Flash-back] Such a lonely day, the most loneliest day of my life [Anya ♥]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Kalos :: Palais Chaydeuvre-