Partagez | 
 

 Mystérieuse entité rode dans la forêt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: Mystérieuse entité rode dans la forêt   Lun 5 Déc - 19:58
-Et surtout soit prudente, Rui, je ne tiens pas à ce qu'il t'arrive quelque chose encore.

    Sur ces mots le professeur laissa seule son assistante, qui part un faible hochement de tête lui fit comprendre qu'elle n'avait pas l'intention de manquer de prudence. Munie d'un petit calepin, d'un stylo et de sa lampe torche cachée dans sa poche de poitrine, elle observa l'homme partir sans prononcer le moindre mot, tête baissée. Elle n'eut qu'à pivoter sur elle-même pour apercevoir s'élever non loin la forêt de Vestigion, proche de cette ville du même nom dans laquelle elle se trouvait, pour le moment. Les quelques voyages qu'elle et le professeur effectuaient de temps à autres pour faire des recherches les avaient conduits à se rendre dans la région de Sinnoh. La blonde avait accepté de suivre sans protester. En tant qu'assistante, c'était son principal devoir d'accompagner le professeur le plus souvent possible. Elle acceptait toutes les tâches qu'il lui confiait sans rechigner. Elle savait que refuser ne l'avancerait à rien et puis, ce n'est pas comme si cela la dérangeait. Elle n'avait plus grand chose à faire, son seul job étant celui d'assistante elle se devait de toujours suivre le professeur.
         A peine Vestigion avait-elle été gagnée qu'une tâche avait été confiée à Rui. Le professeur comptait sur elle pour aller mener quelques recherches au cœur de la forêt, pendant que lui mènerait ses propres recherches en pleine ville. Pourquoi  pas l'inverse? Mais Rui ne se posait pas ce genre de question. Il lui demandait quelque chose, il lui confiait quelque chose, alors elle le ferait. Elle n'acceptait de n'écouter que lui, et personne d'autre. Cependant, la blonde restait immobile, debout plantée au milieu du chemin, son regard vide rivé sur l'endroit où avait disparu le professeur. Il était peut-être temps qu'elle y aille. Elle n'allait pas rester là indéfiniment. Le doux vent qui s'était levé sur la ville balaya légèrement ses cheveux liés en une queue de cheval, alors que les regards de certains passants étaient rivés sur la silhouette de Rui. La jugeaient-ils parce qu'elle ne bougeait pas d'ici, restant debout et gênant le passage? Ou observaient-ils simplement ce physique dont elle n'avait pas su se défaire au fil des années? L'assistante s'en moquait bien. Qu'ils la regardent, cela ne l'affectait pas. C'est à peine si elle était parvenue à sentir ces regards braqués sur elle. Son regard vide défendait quiconque de l'approcher. Au loin, quelques bribes de paroles venaient à ses oreilles. Elle les entendait, mais elle ne voulait pas les écouter. Quelques mots montaient, elle les comprenait mais elle les chassait simplement de son esprit. Ce n'était pas comme si cela allait être susceptible de l'intéresser.

    Un pas vers l'avant. Enfin la blonde s'était décidée à bouger. Elle s'était décidée à bouger au bout de longues minutes passées à observer l'horizon. De longues minutes passées à ignorer le flot de paroles qu'elle pouvait entendre autour d'elle. De longues minutes passées à demeurer immobile, sans savoir si elle devait vraiment rester là, ou avancer. Tête baissée, elle se mit à lentement marcher, fixant ses pieds sans prononcer le moindre mot. Elle sentit soudain qu'elle venait de percuter quelqu'un, manquant de tomber à la renverse. De justesse, elle se stabilisa, parvenant à se redresser sans problèmes, peut-être parce que l'individu bousculé l'y avait aidée.

-Excusez-moi mademoiselle, je...

    Mais à peine avait-il commencé à prononcer ces quelques paroles que déjà, Rui l'avait contourné en accélérant légèrement la cadence, tête toujours baissée. Elle n'avait même pas émit le moindre mot, même pas murmuré le moindre remerciement. Consterné, l'inconnu passa une main dans ses cheveux, se frottant l'arrière du crâne. Il paraissait réfléchir. Peut-être était-elle pressée, ou juste incroyablement timide. Mais ce n'était rien de cela. Elle n'avait juste... Juste pas envie de perdre son temps. Ce n'était pas qu'elle était pressée, mais elle se fichait bien des excuses de cet homme, elle se fichait bien de ce qu'il aurait voulu lui dire. Elle n'aimait pas perdre son temps à discuter avec des inconnus. Elle n'aimait pas perdre son temps tout court. Alors, lorsqu'elle fut assez loin de l'homme en question, elle ralentit le pas, et se mit de nouveau à marcher doucement. Elle s'approchait de la végétation luxuriante de la forêt dans laquelle elle devait faire ses recherches. Mais recherches à propos de quoi? Du lieu en lui même? Des plantes? Du château qui serait dissimulé au cœur de la forêt? Rui n'en avait pas vraiment idée, après tout il lui avait simplement demandé des recherches. Alors, quitte à y passer beaucoup de temps, elle ferait au moins en sorte que ses recherches soient les plus complètes possibles.
    Elle ne fit pas attention aux rares voyageurs qui se trouvaient sur sa route, elle se contentait d'avancer vers son objectif. Elle fixait tantôt l'horizon verdoyant s'étendant face à elle, tantôt elle se contentait de river son regard sur ses pieds. Tandis qu'elle marchait, elle ne prenait pas vraiment conscience de la distance qu'elle parcourait, et qu'elle franchissait à mesure qu'elle se rapprochait de la dite forêt de Vestigion. Ce n'est que lorsqu'elle s'engouffra entre les arbres qu'elle se décida à s'arrêter. Elle venait de remarquer que le paysage autour d'elle avait changé. Elle ne faisait pas attention à grand chose, Rui.

    D'un petit mouvement de la main, elle écarta une petite branche qui venait de se dresser sur son passage, comme pour lui faire face. La grandeur des arbres et la luxuriante végétation la surprenaient. Ce n'était pas souvent qu'elle se rendait dans une forêt. Petite, elle avait toujours vécu en pleine ville, jusqu'à l'âge de quatorze ans. Et même lorsqu'elle était partie avec le professeur elle n'avait pas pas tant quitté la ville que cela. C'était peut-être même la toute première fois qu'elle se rendait dans une véritable forêt. Ce qui la motiverait d'autant plus dans ses recherches. Cependant, à mesure qu'elle avançait, prudemment, elle sentait comme une atmosphère... plus ou moins pesante. Cette désagréable sensation qu'il y avait une présence toute autour d'elle l'enveloppait, la dérangeait.  Mais plus encore, elle avait un étrange sentiment. Une bribe de conversation, ou plutôt de mots qu'elle avait entendu en quittant Vestigion lui revint soudainement à l'esprit. Comme si ces paroles s'étaient accrochées à elle, à son inconscient, et avaient décidé de resurgir à ce moment. Comme quoi les rumeurs étaient faites pour être entendues de tous.
         Des disparitions? Dans la forêt? C'est à peut près les seuls mots que son esprit était parvenu à enregistrer. Le reste, il l'avait simplement chassé. Enfin, ce n'était que de simples rumeurs. Personne n'était vraiment sûr qu'elles étaient réelles. Tant qu'elles n'avaient pas été confirmées. Ainsi Rui commença alors ses recherches, inspectant les coins un peu plus sombres à l'aide de sa petite lampe torche qu'elle tirait de sa poche de poitrine. Elle ne tardait pas à noter tout ce qu'elle jugeait nécessaire, étudiait tout ce qu'elle trouvait de nouveau. La blonde rajustait de temps à autre sa queue de cheval décoiffée, dégageant au passage les quelques mèches qui gênaient ses yeux. Elle dessinait parfois de petits croquis à l'intérieur du calepin, n’hésitant pas à aller s'adosser contre un arbre, à s'asseoir sur le sol. Mais elle n'aurait jamais imaginé la forêt aussi dense, voire même « profonde ». Elle lui avait l'air assez vaste, et peut-être cela lui prendrait-il du temps de tout visiter.

    Ce qui attira légèrement son intention alors qu'elle venait de se mettre à noter des informations concernant un curieux buisson, ce fut un cri lointain, mais pourtant audible. Rui leva légèrement ses yeux vides, avant de se désintéresser totalement de ce cri. Elle se replongea dans ses écrits qu'elle rédigeait avec soin, tentant de se rappeler avec précision de ce qu'elle avait pu trouver. Elle s'intéressa d'ailleurs bien plus à l'observation du buisson qu'au cri. Qu'elle entendit de nouveau, d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Chronos • Sbire
Messages : 134
Pokédollards : 52
Date d'inscription : 04/08/2016
Age : 21
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Shirayuki - Akagami no Shirayukihime

PokéProfil
Attaques & Armes: ♣ Kit de phytothérapeute ♣ Sac de dragées maison ♣ Petite trousse de soins ♣ Carnet
Race Pokemon/ Métier: Apprentie phytothérapeute
Team/Dresseur/Equipe:
Chronos • Sbire
MessageSujet: Re: Mystérieuse entité rode dans la forêt   Lun 5 Déc - 23:15
Mystérieuse entité rode dans la forêt
   

   Nadelya était actuellement entrain de se battre. Elle s'était retrouvé à Vestigion, une ville très ancienne de la région de Sinnoh connue pour ces légendes et l'immense statue d'un Pokémon légendaire, victime du temps. Aujourd'hui c'était le marché. Des stands vendant toutes sortes de produits, étaient placés tout autour de la statue. L'apprentie phytothérapeute était ici pour un cours séjour et se battait en ce moment avec un vendeur. Les habitants et autres touristes faisaient les sourds ─ bien que jetant des coups d’œils curieux ─ à leurs palabres.
   Nadelya négociait.

    Vous n'êtes pas sérieux ! 25 pour ce minuscule sac de baies Pecha ? Pour ce prix là, je devrais au moins en avoir trois !

   Nadelya fronça les sourcils et pointa du doigt l'objet en question.

    A ce prix là, vous ne trouverez pas mieux ma p'tite dame ! Je suis bien le seul ici à en vendre. Et c'est un bon prix !

   Le vendeur sourit, c'était un homme robuste et âgée, surement un habituel vendeur des marchés.
Les deux se tenaient tête, défendant leur point de vu et voulant convaincre d'acheter à tout prix dans un cas, et faire affaire dans l'autre. Une bataille de volonté.
   Nadelya n'en revenait pas que le prix soit aussi élevé pour un objet valant 10. Ses joues commencèrent à s'empourprer, presque aussi rouge que ces cheveux courts. Elle se retint tout de même, sa voix vibrait légèrement de frustration contenue.

    Ces baies Pecha ne valent pas la moitié du prix que vous en demandez !

   Et elle avait raison. L'objet était de petite taille par rapport à d'habitude et semblait déjà en mauvais état, mal entretenu.

    D'autres personnes intéressées ne manque pas ici. Allez donc critiquer les ventes ailleurs !

   L'homme s'était penché en avant, les mains à plat sur la table de son stand et regardait Nadelya en arquant son sourcil droit. Conservant fermement sa volonté, Nadelya le défia du regard. Elle oublia tout ce qu'il y avait autour d'elle, concentré sur son objectif d'obtenir cet objet. Mais pourquoi ? Pour ses expériences en médecines ! Elle créait elle même des médicaments en utilisant les vertus des plantes  ─ aux effets plus ou moins voulus ─ et les faisait manger à des patients, bien que souvent forcé à les tester. Et ces baies Pecha était un de ses ingrédients nécessaire à sa nouvelle expérience.
   Nadelya ouvrit la bouche pour protester, mais l'homme enchaîna.

    Cela fera 25.

   La rouquine fit une mou et râla dans son coin. Elle voulait absolument cet objet. Elle mit fin à la discussion longue et oiseuse qui n'aboutissait à rien de positif. Elle fouilla dans son sac, sortit et ouvrit son porte-monnaie qui ressemblait à un Farfaduvet miniature.
Son visage s'assombrit. Elle baissa la tête, quelques mèches cachaient son visage. Elle soupira.
Il n'y avait que de la ferraille, à peine 10 .

   Elle sourit et ferma d'un coup son porte-monnaie et le rangea discrètement dans son sac.

    A-après réflexion, je vais d'abord faire le tour des stands...

   Le vendeur la salua poliment, elle en fit de même et partit en grimaçant.
Je n'aurait pas du craquer pour ce vêtement... Pensa-t-elle en se remémorant son achat à Unys.




   Après avoir fait le tour de la place central insatisfaite, elle décida d'occuper sa journée à chercher son ingrédient. La rouquine était déterminée !
Cependant, le seul moyen d'obtenir ce qu'elle souhaitait était d'en cueillir elle même, et pour cela elle allait devoir explorer la forêt de Vestigion. La recherche allait être longue.

   Ainsi, entra-t-elle dans la forêt de Vestigion, en quête des ses fameuses baies.
   On est mieux servi que par soi-même.


HRP : Hey !Si quelque chose ne va pas, n'hésitez pas à me le dire par mp, je ferai les modifications nécessaires ;)



“Notre étoile est en nous, et, de nous, il dépend qu’elle soit bonne ou mauvaise, Invité.”


La rouquine vous soigne en #D85151

Cadeaux ! (Merci ! ♡):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Espion
Messages : 264
Pokédollards : 76
Date d'inscription : 22/06/2015
Age : 25
Je suis (Inrp) : Bi - En couple
Je ressemble à : Kuroko Tetsuya - Givrali
Double compte : Kazuko - Axel Osylia - Yoshihiro Joly

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Poignard ♦ Croc Givre ♦ Dernier Recours
Race Pokemon/ Métier: Givrali/Sbire Chronos
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Espion
MessageSujet: Re: Mystérieuse entité rode dans la forêt   Dim 26 Mar - 14:49
Excuses:
 

Fuyuki était rarement allé dans la région de Shinnoh. Il en gardait un souvenir quelque peu flou d’ailleurs, ce qui prouvait que cela ne l’avait pas marqué plus que ça. Il ne se rappelait même pas le nombre de fois exact. Cette région l’intéressait peu et on l’envoyait rarement en mission là-bas donc il ne s’y était jamais vraiment attardé. Mais cette fois-ci c’était différent, même si l’espion à son propre compte s’en serait bien passé. Un soupir lui échappa alors qu’il observait la ville de Vestigion de ses magnifiques yeux céruléens. C’était bien sa veine. Pourquoi ses supérieurs n’avaient-ils pas envoyé un type passionné d’histoire et de légendaires ? Dans la ville la plus ancienne de Shinnoh, il n’y avait que ça d’intéressant, après tout. Lui ne voyait pas d’intérêt à traîner ici.

Non, vraiment pas, ce n’était pas comme si Dialga et Palkia habitaient ici, hein. Cela se saurait si c’était le cas. Et de toute manière, même si c’était le cas, ce n’était pas lui qui ferait le poids face à ces deux titans du monde pokemon. Surtout que Chronos ignorait ses vraies capacités. Et même s’ils le savaient, ce n’était pas Crocs Givre ou même Dernierecour qui allaient l’aider face à des légendaires. Enfin bon, ce n’était pas comme si Oswald voulait les attraper. Comme s’il le pouvait, tiens ! Le Givrali se sentait de mauvaise humeur car il ne se sentait pas à l’aise dans les environs, sans qu’il sache pourquoi. Son instinct d’hybride lui conseillait de ne pas rester là et il n’aimait pas vraiment ça. Ce n’était jamais bon signe.

Avec un réflexe né de l’expérience, il laissa traîner ses oreilles – humaines car il sortait rarement les hybrides de peur d’être repéré par un « collègue », même si c’était moins pratique pour entendre – un peu partout en ville pour essayer de récolter des infos. Certaines rumeurs vinrent alors à lui sans qu’il se fasse remarquer, doué comme il était pour se faire oublier. Des disparitions... Il n’aimait vraiment pas ça, oh que non. Mais comme il n’était pas un froussard, il décida d’aller faire un tour en forêt, pour « prendre l’air ». Le type qu’il devait rencontrer n’arrivait pas avant le lendemain de toute manière. Il était arrivé en avance pour repérer les lieux et s’en félicitait vu qu’il ne pouvait pas prendre le risque que son rendez-vous disparaisse mystérieusement à son tour. S’il éliminait le problème avant qu’il arrive, ce serait beaucoup plus sûr. Même s’il ignorait franchement à quoi il avait affaire, ce qu’il n’aimait pas du tout, mais alors pas du tout.

Marmonnant dans sa barbe inexistante, Fuyuki pénétra alors dans la seule forêt de Shinnoh. Il n’était pas un type plante, alors la végétation ce n’était pas vraiment son truc. En plus, il n’avait pas d’attaque type laser glace pour geler la végétation et il n’allait pas prendre le risque de mordre des plantes peut-être toxiques... Ah, comme il aurait voulu que son frangin de Pyroli soit là ! Quoi ? Vous savez, il est pas franchement écolo le Givrali. Bon d’accord, ce n’est pas une raison pour cramer la forêt, on est d’accord. Passons. Le jeune homme aux cheveux bleus espérait juste être seul à se promener en ce moment car il n’avait pas vraiment envie de tomber sur une autre âme humaine – ou hybride.

Solitaire, lui ? Juste un peu. Et il aimait trop les moments où il n’avait pas besoin de faire semblant, d’être quelqu’un d’autre pour apprécier qu’on les lui prenne. Même s’il prenait rarement le risque de montrer sa vraie nature car c’était bien trop risqué. Le Givrali resta cependant sur ses gardes, ouvrant grand les oreilles et les yeux. S’il voulait trouver ce qui faisait disparaître les gens ainsi – en espérant que ce soit vrai, car il détestait perdre son temps inutilement – il devait être attentif. Pour éviter de disparaître également, en passant. L’hybride espion se fit la remarque qu’il s’enfonçait de plus en plus dans la forêt. Et pour le moment à part quelques animaux qu’il croisa furtivement, il n’y avait pas âme qui vive. Faites que cela dure. Mais quand le Nishimura voulait quelque chose, en général il obtenait le contraire. Des cris se firent entendre, le faisant froncer les sourcils.

Il n’aimait pas vraiment ça pour ne pas dire pas du tout. Mais bon dans une forêt dense et peuplée d’animaux – et pourquoi pas d’hybrides – sauvages, les accidents pouvaient vite arriver. Ce n’était peut-être pas grand-chose. Néanmoins, il devait aller voir et il espérait que cela ne lui ferait pas perdre son temps. Il détestait ça. Le faux chronosien fit quand même glisser son poignard caché dans sa manche dans sa main, préférant être prudent. Il ne savait pas ce qui avait provoqué ce cri et il préférait ne pas être désarmé devant un ours enragé ou quoique ce soit d’autre de dangereux. Heureusement, quand il s’agissait de protéger sa vie, il se débrouillait bien. Parfois mieux que protéger celles des autres, il fallait l’avouer. Egoïste ? Non. Il n’avait simplement pas envie de mourir, vous pouvez comprendre ça, je pense ? Parfait.

Et cela ne voulait pas dire qu’il ne protégeait jamais d’autres vies que la sienne, hein. La preuve, il allait sauver la personne qui venait de crier. Bon, d’accord, en partie car cela servait ses intérêts, mais ce n’était pas le but l’important ! Seuls les résultats comptaient. Comment ça on se cherche des excuses ? Tss. Passons si vous voulez bien. Le Givrali avançait lentement, jetant des regards partout autour de lui, mais bientôt il percuta quelqu’un et se retrouva par terre, comme l’autre personne. Terriblement agacé même s’il était en partie fautif – à force d’être trop attentif on finit par ne plus l’être assez – il leva ses yeux bleus vers la jeune femme qui se tenait en face de lui et fronça les sourcils.

- C’est pas toi qui criait, hein ?


Un autre cri lui donna la réponse et il soupira. Génial, une autre personne à protéger. Parce que la demoiselle en face de lui ne pouvait probablement pas se défendre toute seule face à la « chose » qui provoquait ces cris et – peut-être – ces disparitions. Il allait devoir jouer les baby-sitter ou quoi ? Pitié, faites que non...

Spoiler:
 







Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chronos • Sbire
Messages : 36
Pokédollards : 23
Date d'inscription : 15/03/2016
Je suis (Inrp) : dans l'exercice de mes fonctions
Je ressemble à : Yato - Noragami
Double compte : John Doe / Doppo Hanma / ????

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Katana ♠ Glock 19 ♠ Taurus Raging Bull ♠ Chronos Balls ♠ Poke-drugs
Race Pokemon/ Métier: HUMAIN / Assassin - Sbire
Team/Dresseur/Equipe: Team Chronos
Chronos • Sbire
MessageSujet: Re: Mystérieuse entité rode dans la forêt   Lun 8 Mai - 14:27

Mystérieuse entité rode dans la forêt
feat. Nadelya & Fuyuki



- Pouah !

Pourquoi Sinnoh ? On peut encore s'estimer heureux de ne pas se retrouver en plein Hoenn, mais la région ne valait pas vraiment mieux avec son culte chelou des créatures de légende que sont les monstres Dialga & Palkia. Rien que l'air ambiant arrivait à le dégouter avec son odeur puante de respect niaiseux envers les pokémonstres. A croire que Chronos s'amusait un peu trop à refiler les missions les plus pourries à Fumio putain.

En plus c'était tout con comme demande : Un des grands scientifiques à qui l'on doit les plus grandes trouvailles de ce siècle, comme celui de bien perdre son temps dans un laboratoire à la con tout en pompant un maximum de flouze, aurait exprimé la soudaine envie d'obtenir des roches de la forêt Vestigon. Ouais, dit comme ça on pourrait croire que ce type, quel que soit son identité, doit être un vrai con pour s'attarder sur les cailloux. Fumio avait eu ça en cours, de la "géo... Machin... Truc..." enfin bref de la merde quoi ! C'était d'un chiant, mais d'un chiant ! Plus petit il se souvenait s'être demandé qui pourrait bien perdre son temps à regarder des cristaux sous une loupe grossissante, à part les vieux et les bonnes femmes toujours en extase devant leurs diamants de merde. Et puis vla que ça allait être à son tour de se la jouer géologue... GÉOLOGIE VOILA ! C'était ça le nom de cette matière à la mord moi le cul !

Toujours est-il que notre sbire aurait préféré se retrouver partout ailleurs que dans cet endroit à la con... Du moins pas Hoenn on est d'accord. Donc forcément, Fumio ne prenait pas le temps de visiter les lieux en mode touriste non. Il se focalisait déjà à ne pas craquer devant la décadence qui l'entoure. Des hybrides, partout, bien plus qu'il ne pouvait en compter sur ses doigts, en plein soleil qui plus est. Ils n'ont plus honte de rien. Ils se permettent de vivre comme des hommes ces animaux. Où va le monde franchement ? Son katana au niveau de la ceinture ne demandait qu'à être dégainé du fourreau noir, elle avait autant soif de sang que son porteur de purge. Mais face à une société ayant chuté aussi profondément dans l'erreur, il est mieux de ne pas partir au quart de tour en plein air au risque d'être arrêté bien avant que l'objectif soit accompli.

Les dents serrés, Fumio pénétra vers sa destination initiale en veillant bien à esquiver le plus de monde possible. Les chemins tous tracés ne lui convenaient pas en territoire ennemi, alors il cherchait toute porte dérobée qui lui permettrait non seulement de réaliser son putain de job en deux-deux mais aussi de rester tranquille durant. Sauf qu'il eut à peine le temps de poser son pied sur le sol verdoyant de l'endroit qu'il entendit des cris non loin de sa position. Les connards sont de sortie on dirait bien. Pas de pot pour personne, car le sbire n'était pas du genre à se la jouer "héros en cape" malgré sa forte envie de foncer vers la source du bruit pour jeter au responsable un "Mais ferme ta gueule !" bien sentie. De tous les jours qui composent cette année, ces enculés devaient choisir précisément celui où le brun était de sortie. A croire que le sort aimait bien s'acharner contre lui, chose que ce dernier n'interpréta que comme un coup de pute du karma, pour peu que cela existe vraiment.


- Enculé de fils de pute de Crawford de merde.

Ah parce que le gars, le scientifique suceur de cailloux là, s'appelle Crawford au fait. Randy Crawford pour être plus exact. Et à la vue de la tronche que tirait l'exécutant en proférant ses insultes à la gloire de son  patron/client, il est facile de deviner qu'il ne le portait plus vraiment dans son cœur.

Et qu'est-ce qui pourrait arriver de pire à quelqu'un qui souhaiterait perdre le moins de temps dans une quête insipide ? Eh bien, tomber par le plus grands des hasards sur une connaissance, elle aussi en quête d'objets, à un croisement de chemins derrière des buissons. A combien s'élève les chances de croiser une rouquine humaine issue elle-aussi de Chronos en pleine foret à Sinnoh hmm ?


- ... Tiens, visiblement tu as suivi mon conseil.

Quoi le karma ?! Oh, pour un tueur de sa trempe, si le karma existait vraiment il serait foudroyé sur place ! Alors faites pas chier avec ces conneries de justice divine.


Code by Gali.
Tu touches, tu redistribue... je te mange tout cru.



HRP:
 



Kurasan crache sa haine en #3A5B57

Bann's:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chronos • Sbire
Messages : 134
Pokédollards : 52
Date d'inscription : 04/08/2016
Age : 21
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Shirayuki - Akagami no Shirayukihime

PokéProfil
Attaques & Armes: ♣ Kit de phytothérapeute ♣ Sac de dragées maison ♣ Petite trousse de soins ♣ Carnet
Race Pokemon/ Métier: Apprentie phytothérapeute
Team/Dresseur/Equipe:
Chronos • Sbire
MessageSujet: Re: Mystérieuse entité rode dans la forêt   Mar 6 Juin - 22:49
Mystérieuse entité rode dans la forêt
   

   Cela faisait plusieurs minutes que Nadelya avait commencer ses fouilles dans la foret verdoyante de Sinnoh. Elle avait ramassé bien des plants ─ autres que ce qu'elle cherchait bien sur sinon cela aurait été trop facile ─  très efficace comme remède. Elle avait les mains salit par la terre et des morceaux de feuilles étaient encore coincés dans ses cheveux. Cela lui importait peu, après tout elle n'était pas dans le chemin emprunté par les promeneurs. Les chances sont rares de trouver des baies pêcha au bord de ces allées.

    Bon sang... A ce rythme là je vais passer toute ma journée dans cette foret !

   Elle avait autre chose à faire et rien que d'y penser, cela l’agaçait beaucoup. Pourquoi n'a t-elle pas plus de chance que ca ? C'est comme les promos, tout est en solde sauf ce qui l’intéresse. Et ce n'était pas la peine d'imaginer de retourner en ville voir cet escroc de vendeur ! C’était simple.
Soit elle rentrait le sac rempli, soit elle rentrait les mains vides.

   Après avoir ramasser une graine d'arbuste, elle se releva et se dirigea plus profondément dans la foret tout en retenant où elle était partie. Son regard se posa soudainement vers un petit buisson vers sapin, un peu ligneuse à la base et aux feuilles épaisses. Mais ce qui l’intéressait le plus était cette magnifique baie Pecha !

    ENFIN ! La chance me sourit !

   Elle accourra près de l’arbuste et s'agenouilla pour cueillir les fruits, elle les emballa et les glissa avec délicatesse dans son sac.
La chance vous dites ?
Nadelya chanceuse ? Jamais il me semble...

    ... Tiens, visiblement tu as suivi mon conseil.

   La voix de l'homme la fit sursauter. Un peu plus et elle faisait tomber le reste de ces baies. Qui pouvait bien se trouver ici ? Elle se tourna légèrement en direction de la voix. Elle fixa l'individu aux cheveux sombres et aux yeux bleus électriques pendant près de 5 secondes puis retourna à ses occupations. Elle finit de ranger les restant de fruits puis se retourna vers l'homme.
Toujours là, debout.
Qu'est-ce qu'il voulait ? D'ailleurs il serait peut-être temps de lui répondre ?

   La rouquine se releva précipitamment tout en essuyant le peu de terre qu'elle avait sur les genoux et les mains.

    Bonjour ! Comment ca votre... conseil ?...

   Elle se mit à le dévisager. Son allure, ce visage... De déjà vu.
C'était lui sans aucun doute.

    Oh c'est toi ! Belle journée pour se promener n'est-ce pas ? dit-elle avec un léger sourire.

   S'il était ici c'était pour une bonne raison. Se trouver loin d'Unys en tant que membre Chronos était surement du à une mission. A moins qu'il ne soit venu que pour la voir? Ahaha la grosse blague !
...En espérant qu'il n'ai pas son flingue ou tout autre arme sur lui.



“Notre étoile est en nous, et, de nous, il dépend qu’elle soit bonne ou mauvaise, Invité.”


La rouquine vous soigne en #D85151

Cadeaux ! (Merci ! ♡):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mystérieuse entité rode dans la forêt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mew,ile mystérieuse
» Mystérieuse atmosphère
» Une Ame perdue dans la forêt de Cendre [Pv Nuage de Cendres]
» Dans la forêt de la nuit
» Dans la forêt.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Sinnoh :: Forêt Vestigion-