Partagez | 
 

 Parce que ton sourire ne monte pas jusqu'aux yeux (Pv Shin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 87
Pokédollards : 19
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 24
Je suis (Inrp) : En couple avec Maël ❤ (Futur)
Je ressemble à : Nishikino Maki de Love Live !
Double compte : Anusha

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Danseflammes ♦ Feufollet ♦ Reflet
Race Pokemon/ Métier: Veut devenir une Top Pokémon !
Team/Dresseur/Equipe: Noboru Miura
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Parce que ton sourire ne monte pas jusqu'aux yeux (Pv Shin)    Dim 11 Déc 2016 - 2:46

   
Son sourire ne monte pas
   jusqu'aux yeux


   
Mon prince je t'attendais !

   
feat Kyoko - Shin

   
   
Ce matin, le temps était gris et il faisait plutôt froid. C'était une journée tranquille dans la maison des Shinki ou plutôt une journée ennuyante, pour Kyoko qui a même pas dix ans, attendait avec une impatience fébrile, le retour du prince charmant. Son regard rivé violet vers le long chemin qui menait jusqu'à la porte d'entrée, elle tenta de réajuster sa couronne de fleurs sur sa tête et les voiles de soie gris souris de sa robe simple que décoraient quelques roses blanches de leurs pétales brodés avec application et une ceinture d'un noir de jais. Était-elle jolie ? Elle y avait mis beaucoup d'efforts entre sa tenue et sa coiffure, ce joli chignon de tresses et de boucles à l'anglaise que lui avait fait sa plus grande sœur après beaucoup d'insistance. Elle avait aussi mis du fond de teint et du rouge à lèvres rose, très pimpant ! Enfin,  elle avait essayé tout du moins, en faisant en sorte de l'appliquer de la façon la plus propre possible, cachée derrière une porte tandis qu'elle observait son ainée faire sa toilette du matin.

Kyoko se tapota les joues fièrement en observant son reflet déformé dans la glace de la vitre. Elle n'avait définitivement rien à envier à une princesse n'est-ce pas ? La petite retomba sur les fesses et accoudée au rebord de la grande fenêtre du salon, s'amusa à faire de la buée sur un des carreaux. Du bout des doigts, elle commença ensuite à y dessiner le portrait de Shin. C'était un dessin plutôt grotesque et difforme, mais personnellement elle trouvait les traits très ressemblant. Les sourcils froncés, elle le para pour finir d'un grand sourire, un immense sourire. Vraiment immense, parce qu'il souriait tout le temps.
La goupix tenta toutefois de se souvenir. Avait-elle déjà vu Shin rire du fond du coeur ? D'accord, il avait bonne mine et était très beau avec ses cheveux longs et doux, comme un vrai chevalier ! La taille haute, les yeux clairs, la voix chaude.

-Ha ha...

Timide rien que d'y penser Kyoko se prit le visage entre les mains et secoua violemment la tête de droite à gauche, gloussante comme un jeune poussin. Elle s'arrêta cependant bien vite. Oui vraiment Shin était beau et gentil, mais pour une raison qu'elle ne comprenait pas, Kyoko lui trouvait aussi un air malheureux. C'était comme s'il n'était jamais surpris. Il semblait savoir tout sur tout et quand il lui parlait de ses nombreux voyages, quelle merveille c'était pour elle ! La jeune Shinki adorait ses récits, c'est vrai ! Et pourtant, dans un même temps, elle trouvait à l'expression de son regard quelque chose d'usé et de fatigué. Un peu comme ces coups d'oeil qu'Akira adressait parfois à la photo de leur mère, toujours trônante sur le haut de l'imposant placard au bois de vigne et aux pieds de bronze du salon. Kyoko commença à se tapoter le menton, pensive. C'est juste que son Shin manquait d'amour. C'était ce qu'elle en avait conclu.

Or Kyoko, elle, avait beaucoup d'amour à donner. Elle pouvait bien partager un gros bout de son cœur avec lui. Elle se releva et fouilla dans sa poche pour trouver un joli papier parfumé et rose qu'elle avait acheté l'autre jour avec ses maigres économies en boutique. Avec application elle s'appuya sur la table du salon et écrit en grosses lettres rondes “Veux-tu m'épouser ?”, puis deux gros carrés avec écrit “Oui” ou “Oui” à côté. Satisfaite, elle replia le morceau de papier et le glissa dans une enveloppe toute simple qu'elle rangea dans une jolie boite gribouillée de personnages censés la représenter elle et Shin ainsi que toute la famille. Elle compta que tout le monde y était bien pour la sixième fois et revérifia chacun des cadeaux à l'intérieur. En fait, Kyoko s'était rendu compte que, que ce soit pour Noël ou son anniversaire, elle n'avait jamais rien offert au dragon blanc ! Et ça, c'était trop triste. C'était normal qu'il ne soit pas content. Elle s'était donc appliquée à lui trouver des petites choses : un galet ramassé à la rivière cet été dont la teinte d'un joli nacré rappelait à la Goupix les mèches volages et pâles de Shin ; une poupée à la tête énorme et dont les fils sortaient par tous les côtés, mais qu'elle avait patiemment cousu avec sa sœur et puis, évidemment, la boîte et la lettre.

Kyoko tapa dans ses mains avec entrain, le compte y était !
Avec ça, il ne pourrait qu'être surpris Reshiram ! D'ailleurs, il lui sembla enfin distinguer sa fine démarche à travers la baie vitrée. Kyoko se précipita sans attendre jusqu'à la porte qu'elle ouvrit d'un violent claquement sans se soucier du vent qui vint lui geler les cotes dans une puissante bourrasque.

-Shin !! Shin !!-sautilla-t-elle avec ravissement et en lui faisant des grands signes- Shin !!!

Kyoko pouvait finalement entamer le plan pour sa nouvelle résolution du mois : Faire de Shin le légendaire le plus heureux de la terre.

   
FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 455
Pokédollards : 129
Date d'inscription : 25/07/2015
Je suis (Inrp) : Hétéro (désintéressé) et Celib'
Je ressemble à : Riku de Kingdom Hearts/Gijinka Reshiram
Double compte : Raffaelo, Ayden, Leo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Flamme Croix ♦ Flamme Bleue ♦ Extrasenseur ♦ Ball'Ombre
Race Pokemon/ Métier: Hybride Reshiram
Team/Dresseur/Equipe: Kanon
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: Re: Parce que ton sourire ne monte pas jusqu'aux yeux (Pv Shin)    Dim 11 Déc 2016 - 16:05

   
Son sourire ne monte pas
   jusqu'aux yeux


   
Parce qu'on peut être Prince Charmant et Tonton attitré

   
feat Kyoko - Shin

   

   
Shin n'a pas de maison, Shin est partout et nul part à la fois, parce qu'il a toujours été ainsi, incapable de se poser, parce qu'il est un Légendaire errant, il ne veut pas travailler, il ne veut pas s'intégrer et surtout il ne veut pas s'attacher. Enfin, c'est ce que son esprit logique lui disait de faire, mais entre le dire et le faire il y a là un écart. Malgré son réalisme affligeant, il n'avait pas écouté ses propres conseils, les même qu'il donnerait volontiers à tous ces Légendaires qui veulent vivre comme des humains, parce qu'ils ne sont pas comme eux, il n'est pas comme les humains, ni comme les hybrides, pour la simple et bonne raison qu'il ne vieillit jamais. Ce monde il le verra évoluer jusqu'à la destruction de ce dernier, et qui sait, peut-être même que lorsque ce jour viendra sa propre existence ne prendra pas fin, peut-être qu'une nouvelle création d'Arceus verrait alors le jour et un nouveau cycle de la vie, laissant alors toutes les vies passées tomber dans l'oubli le plus profond, parce qu'il n'en a jamais été autrement. Les mortels ont de l'importance pour eux même, mais le monde continue de tourner sans eux et c'est un fait terriblement cruel quand on vit aux côtés d'eux et qu'on les voit autrement qu'un grain de sable perdu dans l'immensité. Parce qu'on s'y attache et qu'on est attristé de les voir disparaître, quand bien même il s'agit là de la logique des choses et de la vie. Plus tard, il y aurait alors Kanon sa dresseuse, une petite boule jaune qu'il apprécie pour sa douceur. Maintenant, il y avait la famille Shinki et ce depuis maintenant plus de dix ans déjà. Depuis combien de temps Shin les connaissait ? Oh, Akira avait alors sept ou huit ans un truc du genre à cette époque et depuis, il repassait les voir. Parce que le petit Goupix était adorable et que sa famille l'était tout autant. Ils étaient gentils, ils le laissaient venir, l'invitait à manger et passer quelques temps chez eux sans se poser trop de question, sans lui demander quelque chose en retour. Et même s'il ne fallait pas, Shin revenait, parce que le sourire du petit Shinki était quelque chose qu'il appréciait.

Et puis un jour, une nouvelle tête s'est ajouté à la famille, une nouvelle petite sœur, Kyoko. Il s'en souvient comme si c'était hier, Shin paraît l'air un peu bête et tête en l'air, mais il n'en est rien, beaucoup de choses restent gravés dans sa mémoire. C'était la première fois de sa vie qu'il assistait aux premiers instant d'une créature Terrestre, il en avait été perturbé et fasciné, comme admiratif devant le travail qu'Arceus avait fais pour ces être éphémères. Il avait vu tous le monde l'aimer, Akira s'attacher et s'occuper d'elle, cette dernière grandir et changer d'apparence pour prendre alors une tête enfantine. Il revenait toujours. Parce que c'était un peu comme sa maison sans être la sienne.

Reshiram avait pour habitude de revenir de façon totalement aléatoire, jamais en prévenant, de toute façon, il n'a en vrai aucun moyen de communication, il n'a pas de téléphone et semble pas trop habituée à s'en servir. Mais il y avait une date à laquelle il revenait toujours. Akira devrait certainement s'en souvenir, mais c'est le jour où il l'a croisé et ramené. Un peu comme pour fêter le jour de leurs rencontres. Avec quelques jours peut-être de retards, ou d'avance parfois, il revenait toujours à cette période, ainsi, même sans prévenir, il était facile de savoir au moins une fois dans l'année quand est-ce qu'il passait. Et aujourd'hui c'était un jour comme ça. Cette période se déroule alors il y  sept ans de cela. Le jeune Akira est alors âgé de vingt ans, la jeune Kyoko de dix. Le père des enfants était toujours là, mais assez triste, ne se remettant visiblement pas de la mort de sa femme. Une bien triste de nouvelle qui s'était abattu sur la maison. Kyoko était celle qui le vivait le mieux, trop jeune à l'époque pour se rendre compte de la chose. Le temps avait passé et avait pensé cette plaie encore un peu sensible pour certains. C'est comme toujours avec le sourire qu'il était venu.

Habillé de son long manteau couleur beige délavé, presque blanc, les mains dans les poches, il était arrivé dans l'immense demeure comme si c'était chez lui. En même temps, les domestiques savaient qui il était et le laissaient faire. Il appréciait la maison, elle était jolie et était à l'image traditionnel de Rosalia. Et pour le coup, même pas le temps de pousser la porte de façon aussi discrète qu'un Mamochon dans un magasin de porcelaine qu'une voix l’accueillit. Vive et pleine d'énergie, la petite boule rouge qu'était la plus jeune des renards de la famille sautillait alors déjà dehors. Comme toujours, il souriait.

« Kyoko ! Ma p'tit princesse adoré ! Comment tu vas ? »

Il avait alors réduit l'espace qui les séparait pour l'attraper, elle n'était plus aussi petite, c'est que ça grandit vite durant les premières années, il l'avait déjà constaté sur Akira et il s'en étonnait toujours autant sur elle. Pourtant, il pouvait encore la soulever, il en avait largement la force il ne faut pas abuser, pour la faire légèrement tourner avant de la reposer et de lui ébouriffer d'un air affectueux ses cheveux rouges.

« Tu as grandit dis donc, un jour c'est que tu seras aussi grande que moi ! »

Bon peut-être pas la pauvre, ce ne serait pas un cadeau pour elle.

« Ça va bien à la maison pas de casse hein ? Tu les surveilles bien comme je te l'ai dit, surtout ton grand frère hein ? »

C'était dit sur un ton léger, pourtant en vrai, Shin c'était toujours inquiété pour Akira, il était assez sensible concernant sa mère et même si le temps avait passé il s'en était toujours inquiété. Il n'est pas doué pour réconforter les gens, il est le Pokemon de le Réalité, mais la  p'tite Kyoko prenait très bien le relais !

   
FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'





Merci Izumi ♥
#Bannièresdefous:
 

Kdô ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 87
Pokédollards : 19
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 24
Je suis (Inrp) : En couple avec Maël ❤ (Futur)
Je ressemble à : Nishikino Maki de Love Live !
Double compte : Anusha

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Danseflammes ♦ Feufollet ♦ Reflet
Race Pokemon/ Métier: Veut devenir une Top Pokémon !
Team/Dresseur/Equipe: Noboru Miura
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Parce que ton sourire ne monte pas jusqu'aux yeux (Pv Shin)    Lun 12 Déc 2016 - 3:35

   
Son sourire ne monte pas
   jusqu'aux yeux


   
Kyoko est une chipie !

   
feat Kyoko - Shin

   
   
« Kyoko ! Ma p'tit princesse adoré ! Comment tu vas ? »

Shin arriva avec son long manteau, son allure, ses yeux, son sourire, sa clarté et brusquement la température ambiante sembla monter de quelques degrés, réchauffant le palier et le balcon, mais aussi Kyoko qui attendait frigorifiée. Voir Shin, le sentir et l'avoir contre soi, c'était comme accueillir le soleil dans son cœur. Immédiatement, elle avait tendu les bras et déjà elle se tenait à lui aussi fort que le lui permettaient ses petits bras autour de sa nuque, riant aux éclats alors que son nez trouvait pendant un court instant le creux du cou de Reshiram.

Elle s'emplit de son odeur douce et unique, ce parfum qui n'appartenait que lui. La Goupix était particulièrement sensible à ce genre de détails et elle ne comptait plus le nombre de fois où Akira l'avait gentiment grondé pour avoir reniflé un inconnu. Mais que pouvait-elle y faire ? Avec Kyoko tout passait par le toucher et le nez, et justement, elle adorait tout particulièrement ceux de Shin. Souriante, un peu trop peut-être, Kyoko prit rapidement le visage du dragon entre ses mains glacées et vint lui faire un baiser esquimau, du bout du nez parce qu'il lui avait comme toujours, beaucoup manqué ! À son regret il la reposa vite, même si sa paume aux jolies phalanges, des doigts de pianistes, plongea agréablement dans ses boucles rousses pour les ébouriffer. L'hybride plissa des yeux, béate. Si elle avait pu, elle aurait ronronné. Elle rattrapa vivement sa dextre quand celle-ci se retira et refusa de lâcher le contact. Puisqu'il était rentré, après tant de semaines, elle comptait bien le gaver de ses câlins innocents et tendres.

Aussi étrange que cela puisse paraître, Kyoko n'avait jamais demandé à Shin de rester à la maison. Pour une petite fille aussi affectueuse et tactile, il était facile de se demander, mais pourquoi ? Surtout qu'il était évident que la renarde adorait Reshiram. Le fait était, que, plus encore que sa présence, la cadette des Shinki chérissait davantage leurs retrouvailles. En effet, celles-ci étaient synonymes de câlineries et d'histoires, de moments rares que l'enfant qu'elle était gravée à chaque fois précieusement dans sa mémoire. Ces départs étaient certes tristes, mais ces retours sonnaient comme autant de "je vous aime" et la petite fille ne pouvait pas s'en lasser. Elle n'aurait échangé ces délicieux souvenirs pour rien au monde ! Pas même la promesse d'un quotidien ensemble... Shin était fait pour voyager et Shin était fait pour qu'elle le retrouve. Cela, plus que le reste, était important. C'était eux. C'était lui et elle. C'était lui et Akira. C'était lui et les Shinki. Tout était juste parfait tel quel.

« Tu as grandit dis donc, un jour c'est que tu seras aussi grande que moi »

Kyoko fronça les sourcils à cette remarque. Elle regarda le sol sous ses pieds, puis la tête de Shin tout là-haut et secoua vivement la tête.

-Ah non alors ! Je ne veux pas grandir ! Sinon comment tu vas me porter après ?

L'idée paraissait vraiment horrifiante à la Goupix. Plus grande que Shin ?! Mais il ne la trouverait jamais mignonne et ne voudrait jamais l'épouser si elle grandissait autant ! Il fallait absolument qu'elle trouve une solution pour ne pas prendre un centimètre de plus ! Toutefois... Kyoko baissa les yeux en pleine réflexion. Si elle devenait plus grande que Shin, cela signifierait qu'elle serait sans doute en mesure de veiller à son bien-être ? Elle était forte après-tout ! Elle avait déjà cassé la figure à Mattéo ! Grandir autant ne serait donc pas si mal ? Cela lui permettait de sauver son frère a son prince en cas de pépin. Personnellement, Kyoko n'aimait pas être la demoiselle en détresse, non, elle, voulait être et la reine, et le chevalier ! Elle prit son menton entre deux doigts, puis imitant le détective qu'elle voyait tous les matins à la télé, leva finalement la tête vers son oncle.

-Eh bien très cher Reshiram ! Dans l'hypothèse que cela arrive, je promets de vous protéger ! Avec moi, à vos côtés, il ne vous arrivera jamais rien !-Elle retroussa le nez timidement-Haha, c'est vrai tu sais.

Kyoko sourit et pencha la tête, les yeux illuminés par la joie qu'elle éprouvait en cet instant, immense.

-Je te protègerai.

Pleine d'allégresse, elle continua sur sa lancée.

-Et, ne t'en fait pas, je n'ai laissé aucun voleur dérober le sourire d'Akira ! J'ai bien veillé à ce que rien ne rentre et ne l'abîme. Mais par contre, il n'est pas là ce matin.

Kyoko jeta un coup d'oeil à droite, puis à gauche. Elle ne voulait pas que quelqu'un entende la suite. Malicieuse, elle fit signe au dragon de se pencher à son niveau, pour qu'elle puisse lui chuchoter furieusement à l'oreille.

-En vérité, j'ai caché tous les pots de confitures de la maison cette semaine. Akira était très en colère parce qu'il a du se rendre en ville, mais, c'est la seule solution que j'ai trouvée pour être seule avec toi oncle Shin ! Je suis vraiment contente que ce soit pile ce matin que tu rentres ! Mon voeu s'est réalisé.

Kyaaaaa, elle l'avait dit ! Elle l'avait dit !
Kyoko poursuivit, l'index brandit en direction de la fenêtre du salon.

-J'ai quelque chose pour toi. Il faut que tu viennes.

Elle ajouta d'une grimace penaude.

-Tu n'es pas en colère hein ? Je rendrai les pots de confiture après.


   
FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'


(Tu sais qu'un de mes animes favoris, c'est Gundam Seed, que cette chanson je l'adore et que mes persos favoris sont Athrun Cagalli ? XDD Non parce que là, tu viens de me mettre pile l'une de mes chansons les plus adorées quoi /PAN/)

Je te pique le code car il est beau ! *w*
Mais si ça te dérange, je remettrai l'ancien ! Je trouve ça juste joli que ce soit en harmonie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 455
Pokédollards : 129
Date d'inscription : 25/07/2015
Je suis (Inrp) : Hétéro (désintéressé) et Celib'
Je ressemble à : Riku de Kingdom Hearts/Gijinka Reshiram
Double compte : Raffaelo, Ayden, Leo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Flamme Croix ♦ Flamme Bleue ♦ Extrasenseur ♦ Ball'Ombre
Race Pokemon/ Métier: Hybride Reshiram
Team/Dresseur/Equipe: Kanon
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: Re: Parce que ton sourire ne monte pas jusqu'aux yeux (Pv Shin)    Mar 13 Déc 2016 - 20:39

   
Son sourire ne monte pas
   jusqu'aux yeux


   
Parce qu'on peut être Prince Charmant et Tonton attitré

   
feat Kyoko - Shin

   

   
Bien sûr que Shin était content de la revoir, elle était un Shinki, elle était un membre de cette famille sacré qu'il ne fallait pas toucher, au risque de se retrouver avec un Dragon Légendaire au cul. Elle était sa petite protégé, sa petite chose qu'il regardait grandir d'un air curieux et nouveau. Comme si pour la première fois il prenait le temps d'observer quelque chose grandir, lentement mais sûrement. Mais à ses yeux, tout cela allait si vite. Il avait l'impression que c'était hier encore qu'Akira la tenait dans ses bras d'un air maladroit. Et pourtant, elle était maintenant une grande fille, elle pouvait marcher seule, parler, et agir comme bon lui semblait. Les mortels grandissent si vite... Mais son esprit ne se laissa pas vagabonder au grès de ses pensées mornes et naturelles qui lui venaient, il préférait consacrer son temps à ces personnes qu'il était venu voir et dans le cas présent, à la jeune Goupix qui était la première venu à sa rencontre. Comme toujours, elle adorait s'accrocher à lui, on peut même dire qu'elle était le genre de petite fille collante, mais Shin n'a rien contre les contacts alors ça ne le dérange pas, il la laisse faire, avec son habituel sourire. Bien sûr qu'elle grandira, c'était une évidence, mais certainement pas autant que lui, ou du moins il ne l'espérait pas, les filles atteignent rarement cette taille la pauvre. Il avait envie de refréner cette envie presque naturelle qu'il a de dire la vérité pour alors dire qu'elle ne grandirait pas et ne pas la vexer la pauvre, qu'elle fit une pirouette comme une grande pour retourner la chose à son avantage. Alors il haussa les sourcils, avant de rire. Il avait déjà vu ça à la télévision quelque part, Shin est un grand amateur de télé, et il n'est pas spécialement mature sur le programme choisit, autant dire qu'il avait déjà regardé plus d'une fois la télévision en compagnie des enfants Shinki. Il riait, c'est de l'optimisme et de la joie comme elle mérite d'en avoir.

« Vraiment ? Eh bien tu t'es vite remise de l'idée de grandir hein. Si alors tu décide de nous protéger, on ne risque plus rien ! »

Shin n'était pas très doué pour dire des choses fausses, surtout quand il ne le pensait pas, mais il avait cet air enfantin et joyeux qui couvrait facilement les choses et qui lui faisait dire des choses qui n'ont aucun sens facilement, comme là, simplement parce qu'il était avec eux et que malgré le réalisme qui le fait vivre, son cœur ne pouvait s'empêcher de battre et de sourire face à cette bouille d'ange. Il ne se gêna d'ailleurs pas pour lui frotter une nouvelle fois les cheveux d'ailleurs, puisqu'elle ne semblait pas décider à le lâcher. À son signe, d'un air curieux, le jeune homme se pencha alors pour se mettre à sa hauteur, écoutant alors la confession qu'elle avait à lui faire. Vraiment . Elle avait osé ? … En fait, c'est pas étonnant. Pauvre Akira, autant aimé que mené en bateau par la petite dernière hein, ce n'est pas facile la vie de frère, il en sait quelque chose, ce n'est pas spécialement facile avec son propre jumeau bien que son cas soit un peu particulier. Ahah, incorrigible toujours prête à faire les quatre cent coups, et le pire était certainement que son entourage n'arrivait jamais à lui en vouloir, pas avec cette tête qu'elle tirait. Et puis.. c'était pour la bonne cause. Une cause étrange mais certainement bonne, c'était pour lui, pour le voir et lui donner quelque chose..? Visiblement oui.

« Ton vœu rien que ça ? Eh bien, Arceus a décidé de me motiver à venir pile quand il fallait alors, c'est flatteur. »

Bon en vrai c'est le hasard, mais cela ne l'empêche pas de bien faire les choses non ? Tout en se redressant, il attrapa alors sa main avec douceur, il était toujours chaud, Shin de part sa nature lié à un feu puissant le rendait alors capable de produire une chaleur corporelle douce et agréable, les Légendaires de type feu peuvent aisément s'en vanter, il ne manquait plus que le doux duvet blanc qui recouvrait autrefois sa peau.

« Comment t'en vouloir avec cette tête ma belle ? Puisqu'en plus tu m'as préparé une surprise rien que pour moi, tu peux compter sur moi pour ne rien dire du tout ! »

Fit-il accompagné d'un clin d'oeil.

« Allez j'te suit ma grande ! »

Et c'est ce qu'il avait fait, l'air heureux et bienveillant, la suivant dans cette immense demeure qu'il connaissait pourtant très bien, elle était toujours aussi jolie, ce côté traditionnel était tellement... Reposant, et son jardin aussi. Pas étonnant qu'il ait une double raison de venir ici régulièrement alors !

« Pouh, j'sais jamais c'est quand la dernière fois que j'suis venu. J'ai l'impression que tout a changé mais que tout est pareil ! Tu es en quel classe d'ailleurs ? Tu vas à l'école non ? »

Lui et l'école ça fait deux, mais lui et les âges aussi. Il faisait le coup à Akira avant, maintenant c'est à elle, il ne voit pas le temps passer, il en a une perception un peu altérer, comment lui en vouloir, quand on ne vieillit jamais... Cependant, cela ne l'empêcha pas de retirer son manteau pour le poser alors sur le canapé du grand salon.

« Alors ? Tu voulais me montrer quelque chose ? »

Il s'était mis alors à genoux par terre, le sol était confortable et prévu pour en fait vu le style de vie ici. Et puis comme ça il était plus proche de sa hauteur ! Enfin, elle était plus grande que lui du coup.

   
FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'

[Hrp : je dirais bien que c'était voulu pour la musique mais.. c'est pas le cas alors ravie de voir que tu aimes beaucoup cette musique aussi c'est un signe ♥
Pas de soucis pour le code il n'est pas de moi tu peux le prendre bien sûr xD !]





Merci Izumi ♥
#Bannièresdefous:
 

Kdô ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 87
Pokédollards : 19
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 24
Je suis (Inrp) : En couple avec Maël ❤ (Futur)
Je ressemble à : Nishikino Maki de Love Live !
Double compte : Anusha

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Danseflammes ♦ Feufollet ♦ Reflet
Race Pokemon/ Métier: Veut devenir une Top Pokémon !
Team/Dresseur/Equipe: Noboru Miura
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Parce que ton sourire ne monte pas jusqu'aux yeux (Pv Shin)    Mer 14 Déc 2016 - 6:01

   
Son sourire ne monte pas
   jusqu'aux yeux


   
Sourions-ensemble !

   
feat Kyoko - Shin

   
   
«Ton vœu rien que ça ? Eh bien, Arceus a décidé de me motiver à venir pile quand il fallait alors, c'est flatteur. »

Kyoko sourit instantanément à ce commentaire. Sa main qui se posa dans la sienne la réchauffa entièrement, c'était comme si Shin avait un petit feu de bois au creux des doigts. Elle l'imaginait très bien briller au milieu du ventre du dragon et étendre ses flammes comme des langues de feu à travers tous ses membres. Shin, était exceptionnel. La goupix le constatait à chaque fois. En fait, tous les proches de Kyoko étaient exceptionnels ! Que ce soit Akira, ses sœurs, son papa ou sa maman, dans la famille Shinki, il n'y avait pas une personne qui n'était pas incroyable ! Elle possédait cette chance, unique et rare.
Emoustillée par les câlineries de son oncle, l'hybride s'amusa à tenter de serrer et desserrer ses phalanges autour de sa dextre. Elle était encore trop grande pour qu'elle ne puisse l'enlacer comme elle le voudrait, mais le temps où elle le pourrait viendrait sans doute trop tôt également. Kyoko songea qu'elle aurait aimé transmettre de sa chaleur à Reshiram, elle aussi.

« Comment t'en vouloir avec cette tête ma belle ? Puisqu'en plus tu m'as préparé une surprise rien que pour moi, tu peux compter sur moi pour ne rien dire du tout ! »

Le clin d'oeil de Shin, la fit immédiatement glousser à nouveau et elle se plaqua vivement une main sur la bouche, rougissante de la tête aux pieds. Bientôt son teint avait atteint le niveau de couleur d'une tomate bien mûre et elle tâcha de chasser cette étrange gêne qui n'était normalement pas de mise avec Reshiram. Heureusement, comme elle était encore très jeune, et donc lunatique, ses humeurs changeaient à peu près aussi vite et soudainement que la météo. Cette seconde de honte lui passa spontanément. L'essentiel c'était que Shin n'allait pas la gonder, ni même répéter sa vilaine farce. Et puis, n'avait-il pas dit à l'instant qu'elle était belle ? Preuve était faite qu'elle était très douée pour se maquiller ! Héhé, je suis une vraie championne !

« Allez j'te suit ma grande ! »

Kyoko ne se fit pas prier et le tira avec impatience à l'intérieur du Hall. Une fois arrivée, elle laissa Shin s'installer et profita de ce court répit pour fuir au salon et cacher sa boîte sous la table avec précipitation. Elle n'avait malheureusement pas trouvé de papier cadeau et elle ne voulait pas gâcher la surprise immédiatement. Kyoko observa Shin du coin de l'oeil qui marchait jusqu'au canapé et se mettait à son aise. De l'avoir presque plus petit qu'elle lorsqu'il décida de s'assoir à sa hauteur, la réjouît. En effet, de cette façon, elle avait moins la sensation de parler à un parent, mais plus à quelqu'un dont l'âge n'était pas si éloigné du sien. Ce que Kyoko avait toujours adoré avec Shin, c'est qu'il n'était jamais rabat-joie et que peu importe ce qu'il racontait, c'était toujours drôle, à des kilomètres des conversations terriblement ennuyantes des adultes. En ce qui concernait l'école, la goupix répondit en criant tandis qu'elle filait comme une flèche chercher son petit service à thé personnel, celui qu'elle possédait depuis qu'on avait voulu éviter qu'elle ne pique et brise toutes les porcelaines de la cuisine.

-Je suis en dernière année du premier cycle. Bientôt je serais parmi les grands tu sais ! J'ai appris pleins de choses intéressantes cette année...mais ce n'est jamais aussi drôle que quand c'est toi qui me raconte tes histoires.

Kyoko offrit son plus beau sourire à Shin et lui fourra un petit plateau sur les genoux. Elle lui avait maladroitement versé du jus de fruit et quelques cookies au chocolat qu'elle avait eu l'occasion de préparer chez Rosie, il y a déjà deux ou trois jours. La maman de la jolie joliefleur était une pâtissière, ronde et très gentille, qui invitait souvent Kyoko a passer la soirée à sa maison. La goupix s'avachit à côté de Shin, dans un petit “pouf” et le fixa, encore en coin, un sourire malicieux glissé sur les lèvres alors qu'elle prenait une friandise pour la grignoter.

-Je suis désolée, je n'ai pas encore le droit de servir le thé ou du café. -lâcha-t-elle, faussement boudeuse-. Tout le monde me prend encore pour un bébé ! Pourtant je suis une jeune fille !

Kyoko se dandina et lâcha, articulant lentement.

-J'ai en effet quelque chose que je veux te montrer. Mais tu dois fermer les yeux d'accord ? C'est une surprise !

Kyoko vérifia rapidement que Shin s'exécutait bien et se pencha pour récupérer sa boîte qu'elle avait maladroitement dissimulé. En fait, on en voyait clairement le coin, mais Shin n'avait fait aucun commentaire, donc il ne devait pas l'avoir vu. De toute-façon, Kyoko ne se rendait pas vraiment compte de son erreur, elle était trop obnubilée à tenter de faire le moins de bruit possible, pour ne pas éveiller les soupçons du dragon. Le cœur battant, la petite réfléchit à ce qu'il serait judicieux de lui donner en premier. La lettre, la pierre, la peluche ou la boîte ? C'était difficile et elle se sentait vraiment nerveuse maintenant. Elle n'avait jamais fait sa déclaration à un garçon ! Elle tenta de se souvenir des conseils qu'elle avait glâné auprès des autres filles de l'école, mais en ce moment précis, elle était trop stressée pour se souvenir de quoi que ce soit. Incapable de savoir quoi faire, Kyoko décida de se contenter d'agir normalement. Shin n'allait pas la manger et il ne la grondait jamais vraiment. Quand même timide, elle se saisit avec une anxiété grandissante de la peluche. J'espère qu'il va l'aimer...Kyoko inspira un grand coup.

-Joyeux Anniversaire Shin ! -chantonna-t-elle-

Sur ses quelques paroles soufflées, elle se leva et vint se poser contre le torse du jeune homme. Ses bras entourèrent son cou qu'elle enlaça fort, très fort. Un peu penaude, Kyoko baissa les yeux, ses boucles cachant l'expression tétanisée de son visage d'enfant. La vérité, c'est qu'elle ne savait pas très bien comment s'y prendre. C'était facile quand on faisait des anniversaires pour elle. C'était aussi facile d'organiser avec ses soeurs l'anniversaire d'Akira. Quand il s'agissait de suivre des instructions, Kyoko était très sérieuse et bonne élève. Mais c'était la première fois qu'elle décidait de tout faire sans l'aide de personne et plus que tout elle avait peur, peur de rater et de créer un mauvais souvenir de cet anniversaire improvisé. Il fallait absolument que ce soit l'inverse. Il fallait que ce moment devienne un bon souvenir, pour que Shin ait envie que ce dernier se répète encore et toujours, chacune des années qui viendraient par la suite.

-Je sais que je ne te l'ai pas souhaité avant. Mais je ne l'oublierai plus jamais !!!

Elle hésita, puis s'éloigna, la peluche mal-faite tombée parterre.

-Alors, sois toujours heureux d'accord ?

Elle ramassa la poupée et lui tendit à nouveau.

-Je l'ai faite en pensant à toi. Pour que tu ne sois jamais seul quand tu voyages.

   
FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'




Cadeau de Kanon    :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 455
Pokédollards : 129
Date d'inscription : 25/07/2015
Je suis (Inrp) : Hétéro (désintéressé) et Celib'
Je ressemble à : Riku de Kingdom Hearts/Gijinka Reshiram
Double compte : Raffaelo, Ayden, Leo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Flamme Croix ♦ Flamme Bleue ♦ Extrasenseur ♦ Ball'Ombre
Race Pokemon/ Métier: Hybride Reshiram
Team/Dresseur/Equipe: Kanon
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: Re: Parce que ton sourire ne monte pas jusqu'aux yeux (Pv Shin)    Ven 16 Déc 2016 - 18:36

   
Son sourire ne monte pas
   jusqu'aux yeux


   
Parce qu'on peut être Prince Charmant et Tonton attitré

   
feat Kyoko - Shin

   

   
Maintenant installé dans le salon avec l'adorable demoiselle, le jeune homme remuait alors les événements qui se déroulaient pendant son absence, il faisait toujours ça, il partait parfois pour peu de temps, parfois il ne revenait pas pendants plusieurs mois, le déconnectant alors de la vie familiale des Shinki et des évolutions qu'il y avait eut entre temps. Alors il rattrapait le temps perdu en posant des questions et se renseignant quand cela ne sautait pas assez aux yeux -par exemple faut avouer que la mort de la mère il n'avait pas eut à poser de questions c'était hélas assez visible dans la maison...- mais bon, ne parlons pas d'un sujet de déprime. L'école en voilà un meilleur sujet ! Il n'y était jamais allé et en vrai, il avait toujours du mal à trouver en quoi c'était intéressant de s'asseoir pour écouter, mais je suppose que quand on est un Dieu et qu'on n'a aucun désire de métier, ça nous passe au dessus, Shin n'est plus en âge d'écouter quelqu'un lui apprendre la vie hein, quand on est là depuis la création de la Terre c'est autre chose hein. Mais la demoiselle se devait de bien étudier ! Du peu que le dragon avait comprit, l'école c'est important pour choisir quoi faire, et c'est important pour les mortels d'avoir quelque chose à faire. Akira voulait être professeur, alors la demoiselle aurait à son tour une envie de faire quelque chose et elle devait faire son possible pour y parvenir ! Cependant, son allusion à ses propres histoires le fit sourire. Vrai qu'il avait une façon particulière de raconter les choses et puis, il faisait partit des quelques élus qui pourraient certainement vous raconter en détails comme tout ce que vous connaissez maintenant a été créé. Avant il n'y avait rien, maintenant, il y a tout ça, on pourrait presque dire que c'est magique.

« Ahah mes histoires sont forcément mieux, j'ai tout vu ! Enfin... Après j'dois t'avouer que pour les matières tel que les.... heu. Mathématiques ? 'fin les trucs comme ça, peux pas t'aider, j'en avait pas besoin de tout ça avant ! »

Ben ouais t'as déjà vu un dragon aller s'acheter une baguette de pain et devoir savoir combien il doit ? Non ? Ben moi non plus, et vu qu'il n'avait pas trop fait d'effort on va dire qu'il avait finit par assimiler la base pour pouvoir se débrouiller mais c'est tout. Il était fort probable qu'il regarde déjà les cahiers d'école de la jeune fille en se demandant « kékécéqueça ? ». Enfin bon, patientant sagement alors sur le sol, cherchant du regard un éléments de décoration qu'il aurait loupé depuis la dernière fois -mais il n'y avait rien- la petite goupix revint le voir avec le service à thé promis ! Enfin, sans thé bien sûr. Au lieu de ça, il gagnait un jus de fruits et des cookies. Mais c'est tant mieux c'est ce qu'il préfère ! Il attrapa du coup sa boisson pour la descendre assez rapidement, c'est sucré et bon, Shin adore tout ce qui est sucré et puis voyager ça creuse et ça donne soif ! Ainsi, il ne se gêna pas un seul instant avant d'attraper un cookie. Hm... C'est bon.~

« C'est toi qui les a fait ? De toute façon, je préfère le jus de fruits c'est meilleur alors c'est parfait ! T'es déjà grande tu grandis trop vite princesse. »

Une miette de gâteau logé sur le coin des lèvres, il lui sourit en lui tapotant alors la joue du bout de l'index comme pour la taquiner gentiment. Mais décidément, son retour ne se faisait pas dans le plus grand des calmes -bon en vrai, c'était jamais calme surtout pas avec Shin en guise de squatteur-. Une surprise ? Shin adore les surprise ! Du coup ? Il s'exécute et sans tricher. Il pourrait mais... Ce ne serait pas drôle et puis la pauvre... Alors il attendit, accroupit dans le salon qu'elle lui donne un indice comme quoi il pouvait ouvrir à nouveau les yeux. Aucun signe ne lui fut réellement donné en fait. Mis à part la voix chantonnant de la rouquine qui se jetait sur lui en même temps. Etouffant un « ouf » de surprise lorsqu'elle lui tomba presque dessus pour l'enlacer, le Légendaire ouvrit alors en grand les yeux. Joyeux Anniversaire ? Mais... Il n'en a pas, du moins, comment lui en donner un ? C'est particulier, il a une éternité, quel âge lui fêter et.... Oh.

Sous son air surprit, ses yeux azur se posèrent sur elle et il comprit qu'en cet instant il devait se taire. Qu'il ne devait pas parler naturellement comme il avait faillit le faire. Qu'il ne devait pas briser ses rêves et espoirs avec sa dure réalité, parce qu'au final, cela ne lui apporterait rien en dehors de la tristesse. Et il ne le voulait pas. Alors, il garda le silence, les sourcils levés, fixant alors intrigué la petite demoiselle qui semblait bien décidé à lui faire plaisir. Lui souhaitant alors un joyeux anniversaire tout en se décidant à lui tendre un objet. Quelque chose en tissus, ayant une forme semblant être un peu humanoïde mais de couleur verte. Pour être franc, cela ne ressemblait en rien à ce que Shin avait déjà vu mais... Cela ne l'empêchait pas de se retrouver littéralement comme un con devant ce présent et cette marque d'affection nouvelle pour lui. Il... Ne devait pas s'approcher à ce point des mortels. Il ne voulait pas voir Kyoko mourir même si c'est la logique et que le contraire serait effrayant. Alors.. il a finit par tendre les bras. Il n'avait dit mot depuis tout à l'heure, comme toujours surprit.

« ….. Oh. Oh... oh ! Mais.... C'est mignon comme tout Kyoko merci ! »

Il attrapa du coup ce présent pour la retourner entre ses mains et l'observer. Le design' était grossier mais il représentait le temps passé dessus et l'amour certainement. Il venait de se réveiller. D'un clignement de yeux il avait balayé tous ces doutes pour faire place à ce qu'il préférait : la joie. Il posa même la dite peluche sur ses genoux face à elle.

« Promis je la garderais toujours avec moi ! De toute façon, je sais que vous pensez à moi je ne suis jamais seul. »

Faisant alors gesticuler le petit être vert à la bouche cousue dans entre ses mains pour le faire alors bouger comme on le ferait en jouant avec une poupée, il se décida à la lâcher pour attraper la jeune goupix part le bras et le tirer vers elle. Il déposa un baiser tout doux et mignon sur son front, d'un air protecteur.

« C'est adorable comme tout princesse.... Alors ? Quel âge tu me donnes alors ? »

Ajouta-t-il d'un clignement d’œil. Il préférait détourner ça avec le sourire plutôt que de l'acabler de fait réels.

   
FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'





Merci Izumi ♥
#Bannièresdefous:
 

Kdô ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 87
Pokédollards : 19
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 24
Je suis (Inrp) : En couple avec Maël ❤ (Futur)
Je ressemble à : Nishikino Maki de Love Live !
Double compte : Anusha

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Danseflammes ♦ Feufollet ♦ Reflet
Race Pokemon/ Métier: Veut devenir une Top Pokémon !
Team/Dresseur/Equipe: Noboru Miura
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Parce que ton sourire ne monte pas jusqu'aux yeux (Pv Shin)    Dim 22 Jan 2017 - 3:58

   
Son sourire ne monte pas
   jusqu'aux yeux


   
Sourions-ensemble !

   
feat Kyoko - Shin

   
   
« ….. Oh. Oh... oh ! Mais.... C'est mignon comme tout Kyoko merci ! Promis je la garderais toujours avec moi ! De toute façon, je sais que vous pensez à moi je ne suis jamais seul. »

Kyoko se mordilla la lèvre inférieure et observa avec une joie grandissante Shin et son sourire rayonnant. Pour le coup, elle semblait avoir réussi à lui faire plaisir et la petite goupix en était très fière. Elle était honorée d'être la source du bonheur qui brillait au coin des yeux, même si ces derniers étaient, encore et toujours, obscurcis par ce mystérieux voile sombre, draps noirs étendus et déchirés sur un océan bleu de pureté. Elle n'aurait pas été capable d'en comprendre toute la subtilité, et même en grandissant, elle ne le pourrait jamais. Shin concevait le monde d'une façon qui lui échappait totalement, qui échappait sans doute d'ailleurs aux mortels. Heureusement, Kyoko était jeune et naïve, alors elle ne souffrait pas de cette réalité. Les questions à cet égard, viendraient plus tard, lorsqu'elle serait une femme adulte avec des inquiétudes matures.

Kyoko se mit à glousser lorsque Shin joua avec la poupée. Elle s'apprêtait à tourner les talons pour aller en chercher une deuxième quand les doigts du dragon se posèrent sur son poignet, souples et chauds. La renarde trébucha contre lui. Lorsque Reshiram posa sa bouche sur son front dans un contact aussi léger et délicat que la sensation d'un pétale de rose entre les doigts, la petite fille eut un adorable hoquet de gêne. Elle se dandina rougissante, le visage vivement plongé au creux de ses poings pour qu'il ne voie pas son expression nerveuse qu'exprimait toutefois clairement le tremblement léger de son corps. Quelle idée aussi, d'embrasser la princesse sans prévenir !

«C'est adorable comme tout princesse.... Alors ? Quel âge tu me donnes alors ? »

La goupix releva le menton et observa Shin. Son âge... Voilà quelque chose auquel elle n'avait jamais réfléchi. Lentement, mais sûrement, les sourcils de Kyoko se froncèrent. Elle n'en savait rien du tout ! D'un côté le légendaire paraissait plus jeune qu'Akira, mais d'un autre côté, ce n'était pas possible, puisqu'elle avait la certitude que quand Akira était petit, Shin lui, était déjà grand. Un long silence s'installa alors qu'elle réfléchissait très sérieusement à la question.

Intérieurement, la petite fille commença à paniquer. Elle ne pouvait décemment pas ne pas répondre, sauf qu'elle ne voulait pas dire de bêtise ! Car, si jamais il apprenait qu'elle n'y avait pas pensé, ne serait-il pas profondément déçu ? Mais en même temps, si elle se trompait ne serait-il pas en revanche, terriblement vexé ? À sa place, elle, bouderait ! Kyoko secoua vivement la tête de droite à gauche. C'était une catastrophe, il fallait absolument qu'elle trouve une solution ! Penaude, la renarde plongea son regard dans celui de Shin, prête à s'excuser mille fois pour son incapacité à lui donner un âge, quand la réponse vint brusquement à son esprit telle une illumination divine. L'angoisse s'effaça de son faciès juvénile et son expression s'éclaira à nouveau. Elle tapa dans ses mains avec entrain et se racla la gorge pour ménager son effet, avant de lâcher sa trouvaille :

-Shin, il est comme Peter Pan ! Il a arrêté de grandir quand il était jeune pour devenir l'ange gardien de Kyoko et son chevalier. -Elle cligna des yeux et rajouta.- Tu as donc chaque année le même âge, c'est génial tu te rends compte ! Ca veut dire que tu pourras toute ta vie prendre soin de moi sans devenir un vieux pépé ! -Elle se gratta la joue et par curiosité ajouta- Mais, dit-moi Oncle Shin, est-ce si important que ça de dire son âge ? Un anniversaire, on le fait pour te remercier d'être né et pas pour ton âge non ? L'important, c'est qu'on soit ensemble pour remercier Arceus de t'avoir mis au monde, non ? Ce n'est pas ça un anniversaire ?

   
FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'




Cadeau de Kanon    :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 455
Pokédollards : 129
Date d'inscription : 25/07/2015
Je suis (Inrp) : Hétéro (désintéressé) et Celib'
Je ressemble à : Riku de Kingdom Hearts/Gijinka Reshiram
Double compte : Raffaelo, Ayden, Leo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Flamme Croix ♦ Flamme Bleue ♦ Extrasenseur ♦ Ball'Ombre
Race Pokemon/ Métier: Hybride Reshiram
Team/Dresseur/Equipe: Kanon
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: Re: Parce que ton sourire ne monte pas jusqu'aux yeux (Pv Shin)    Dim 5 Fév 2017 - 21:54

   
Son sourire ne monte pas
   jusqu'aux yeux


   
Parce qu'on peut être Prince Charmant et Tonton attitré

   
feat Kyoko - Shin

   

   
Kyoko était comme une petite sœur, une petite chose qu'il protégeait. Elle faisait partie de cette famille dont il estimait avoir fait l'erreur de s'attacher, mais se disait qu'autant aller jusqu'au bout de sa bêtise et de s'y jeter les yeux fermé. Il le voyait déjà, c'était tôt, mais Akira grandissait si vite selon lui, et Kyoko était en train de suivre la même route. Un jour peut-être il ne pourrait plus la mettre comme ça contre lui et ses genoux, elle serait alors devenue trop grande pour ça. Et puis après elle serait une femme, comme tous le monde, exactement comme Akira était devenu un homme. Finit le temps où il était un petit garçon et ça ne reviendra jamais, un jour, ce sera son tour à elle. Et peut-être qu'elle changera, Shin quant à lui, il resterait alors toujours tel qu'il était, et avec la même apparence. Cette apparence si jeune qui lui donne alors tout juste l'air d'avoir vingt ans. Cet air qui actuellement faisait le bonheur de la petite fille qui était alors toujours en train de rire à chaque contact entre eux. Parce qu'elle lui disait qu'il était le prince ou alors le chevalier et elle la princesse. Et c'est avec cet élan d'affection qu'il l'avait serré contre lui. Comme s'il songeait déjà au jour où il ne pourrait plus que se poser et se rappeler de ces instants, parce qu'il est impossible pour lui d'y échapper. Et d'ailleurs malgré lui, il l'avait fait rappeler à Kyoko cette différence entre eux. Cet coté figé dans le temps qui lui collait à la peau. Quel âge avait-il ?

À dire vrai, il ne pensait pas lui mettre une tentions sur les épaules avec une question posé avec un air si léger. Après tout c'était un peu comme une blague, sur le fait qu'il ne changeait jamais et du coup semblait toujours faire le même âge. Lui même ne connaît pas son âge réel, cela fait bien trop longtemps qu'il ne compte plus. Alors au final, Kyoko trouva d'elle-même la bonne réponse. Et il n'y voyait rien de méchant, ni de gênant juste un fait. Elle résumait très bien ce qu'on lui avait dit le jour où il devait fêter un anniversaire. C'était une date choisit par les autres, par quelqu'un et qu'il devait garder pour alors fêter le même âge à chaque fois. Pour les mortels pour faire comme eux et sourire avec eux. Combien de fois lui avait-on demandé quel âge il avait et quel était son anniversaire en étant incapable de réponse. Souriant, il tendit alors sa main pour lui tapoter et lui frotter doucement sa chevelure couleur feu.

« Peter Pan. J'aime bien l'idée ! Mais ne t'en fais pas pour rien Kyoko tu as totalement raison au final, parce que tu sais... Il se baissa, comme pour faire genre il lui disait un secret. Je n'ai peut-être pas l'air vieux mais je perd un peu la tête et je ne me souviens plus de mon âge réel. »

Il laissa un rire s'échapper, parce qu'il valait mieux selon lui faire comprendre que c'était drôle, pas le prendre comme un drame familiale. Il reprit.

« A dire vrai, j'aime bien, ça me permet de rendre réelle les années que je passes avec vous. Tu sais ça fait déjà plus de dix ans que je vous connais les Shinki au final ! Mais.. tu n'as qu'à dire que j'ai vingt ans si on te demande. »

Appuyant ses paroles d'un clin d’œil il se disait que comme ça elle pourrait se vanter devant les autres avec un oncle Shin qui a vingt ans et qui dans trois ans aura toujours vingt ans. Qui sait. Il lui attrapa la main, l'enveloppant de sa douce chaleur qui était alors propre à lui-même.

« J'apprécie le temps passer avec vous et je compte bien continuer à vous voir. Et puis, ton frère Akira ne l'avouera jamais, mais il serait trop triste de ne plus me revoir. »

Souffla-t-il l'air malicieux, utilisant sa main libre pour se cacher la bouche pour être sûre que personne ne l'entendrait. C'est un petit secret entre lui et la petite Kyoko. D'ailleurs il demanda.

« Oh et alors ton spectacle de danse à l'école que tu me disais la dernière fois. T'as réussit ? »

C'est une enfant il faut lui alimenter la conversation et l'attention. Il ne sait plus de quand ça datait mais il n'avait pas oublier, en vrai, Shin semble tête en l'air mais il n'oublie rien d'important. D'ailleurs en parlant de danse, il se souvenait que la mère d'Akira était une bonne danseuse de son vivant, qu'elle en était une avant de se marier... C'est ce que cette dernière et Akira lui avait raconté en tout cas.

   
FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'





Merci Izumi ♥
#Bannièresdefous:
 

Kdô ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Parce que ton sourire ne monte pas jusqu'aux yeux (Pv Shin)    
Revenir en haut Aller en bas
 
Parce que ton sourire ne monte pas jusqu'aux yeux (Pv Shin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une vie de débauche en vaut une autre ► charles de terrollet [FICHE MODIFIÉE ET FINIE]
» Le sourire d'un Ange et les yeux d'un Démon | Estonie
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Johto :: Rosalia-