Partagez | 
 

 T'as pas d'amis ? Prends un Onigiri ! [ Papa Shin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: T'as pas d'amis ? Prends un Onigiri ! [ Papa Shin]   Dim 8 Jan - 13:56

T'as pas d'amis ? Prends un Onigiri !


Mais pourquoi le sale boulot de la morgue était-il forcément pour Navi ? Parce qu'elle était l'élève, devait apprendre et soulager son professeur peut-être ?… Ah ben… Ouais, ça se tenait comme explication. Où alors le chef était un gros flemmard asocial, c'était fort possible aussi. La veille au soir, un corps avait été amené à la morgue de l’hôpital de Safrania. Bon, autant le dire concrètement, la personne n'était visiblement pas décédé de son plein grès sur ce coup. (parce que bon, y en a quand même) Il s'agissait d'un homme qui avait fait une mauvaise rencontre selon la police, une discute qui tourne mal et bam, le coup de couteau bien placé. Pas un cas des plus intéressant certainement, la cause de la mort ne faisant absolument aucun doute. Mais bon, ce n'était franchement pas la partie la plus pénible du job ça… Oh que non. Le lendemain matin, le policier était de retour, mais accompagné cette fois de la femme de la victime là pour identifier le corps comme cela était de coutume. Un truc banal donc, qui pourrait certainement être très rapide et efficace, mais nooon… Il fallait toujours que les gens se mettent à chialer, à demander pourquoi le monde était si cruel ou comble de la bêtise, supplier le défunt de se réveiller… Qu'est-ce qu'il fallait pas entendre franchement.

Si Navi était du genre blasé ? Mais non… Juste réaliste. Ce mec était mort, ben stop. Elle pouvait parfaitement venir dire « oui c'est mon mari » et se barrer pleurer discrètement dans un coin cette femme, non ? Ben non, fallait qu'elle montre bien son malheur et demande comment elle allait faire et tout. Sauf que bon, demander à Navi n'était certainement pas la meilleure idée du monde si on souhaitait être consolé d'une manière ou d'une autre. Le pragmatisme de la jeune femme face à la mort n'avait pas vraiment de limite chez la jeune femme et en entendant la question, elle n'avait pas pu s'empêcher de hausser un sourcil avant de répondre tout naturel.

« Ben… Vous allez rentrer chez vous et organiser les obsèques, voilà ce que vous allez faire. »

Ok… Là apparemment, elle avait laissé la femme sur le cul. Ben quoi ? C'était faux peut-être ? Tout le monde faisait comme ça. Mais noooon, les gens voulaient des réponses rassurantes, qu'on leur dise qu'ils étaient fort, allaient s'en remettre et tout… Et c'était le cas dans la plupart des cas. Bon, d'autres tombaient en dépression et se suicidaient de malheur, mais c'était pas si grave, si ?… Le regard du policier en tout cas semblait reprocher à Navi son manque de compassion. Ce qui lui fit hausser les épaules, ne comprenant pas trop ce qu'elle aurait pu dire d'autre. Quand Berlioz était mort, Shin n'avait pas été des plus rassurant et quand ce fut le tour de sa tante, elle n'avait pas trouvé les paroles mielleuse des gens plus touchante, au contraire. L'hypocrisie, c'était chiant selon elle. De toute manière, elle avait choisit une branche de la médecine où les patients ne demandaient jamais à être rassuré, alors pourquoi s'emmerder avec les familles hein. L'identification et la crise de larme passés, la jeune femme avait rangé ce monsieur dans son frigo et s'était poliment incliné devant les personnes sur le départ.

« Bonne journée ! »

… Ouais mais en fait non. Ça n'avait rien à foutre là ça. Réflexe, politesse de sa part tout simplement. Elle aurait du vendre des chaussures en fait, elle aurait fait une vendeuse souriante et très commerciale, mais non, ici c'était mal vu d'être poli et de souhaiter bonne journée. Limite, elle se demandait si personne n'avait jamais envie de la frapper… Il faudrait peut-être prévoir le coup et se tenir prête avec une attaque tête de fer si elle disait ça à un gros costaud, on ne sait jamais. Elle avait peut-être l'air totalement irrespectueuse après tout, alors qu'elle était simplement… Osef. Ouais voilà, c'était le mot. Elle passait ses journées entouré de cadavre et cela ne semblait pas vraiment l'affecter elle et son tempérament enjoué, bien au contraire. Ils étaient d'une compagnie plutôt agréable en fait ces gens, pas bavards, elle pouvait leur raconter n'importe quoi en bossant, ils ne se moquaient jamais d'elle. Les amis parfaits quoi. Sauf qu'ils ne l'invitaient jamais à déjeuner… Et donc ben, fallait se démerder toute seule.

Prévenant qu'elle prenait sa pause, car son estomac commençait à réclamer sévèrement son du, la jeune femme se dirigea vers le réfrigérateur (où ils gardaient la bouffe hein, pas les cadavres… Quoi que – sbaf - ) pour prendre ce qu'elle s'était préparé la veille pour déjeuner. Elle en laissa tout de même dans le frigo.. On sait jamais, des fois que le chef est un petit creux et… puis il était tout maigre, fallait qu'il mange voilà ! Ahem. Prenant donc son déjeuner et sa boisson avec elle, la demoiselle sortit de l'hôpital pour aller s'installer sur un banc un peu plus loin pour manger. Prendre l'air quand on travail dans un sous-sol, c'était important, sans compter la compagnie qui serait considéré comme assez anxiogène par la plupart des gens. Même si elle le vivait bien, il fallait bien prendre un peu le soleil de temps en temps et déjeuner là était un très bon moyen de le faire. Installant donc tout cela sur un torchon qu'elle avait apporté en guise de nappe, la jeune femme avait un peu l'air de faire un pique-nique, toute seule sur son banc… En fait c'était vachement triste, mais elle semblait s'en moquer, donc bon.

«  Bon appétit Navi ! »

… Ok, t'es pathétique meuf. J'sais pas, fait toi des amis ou… Non ? Bon laisse tomber. Visiblement de belle humeur, la jeune femme croqua donc dans son onigiri, ravi d'être tombé sur un au bœuf haché pour commencer. C'était quand même la joie d'être une bonne cuisinière, non ? Ben en tout cas, faute d'avoir des repas animés, ils étaient bon, voilà. Et comme elle était toute seule, personne ne viendrait la contredire… N'est-ce pas ?  
©gotheim pour epicode
Revenir en haut Aller en bas
 
T'as pas d'amis ? Prends un Onigiri ! [ Papa Shin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» fabrizio - si t'as pas d'amis, prends un curly !
» Si t'as pas d'amis, prends un Curly!
» Si tu n'as pas d'amis, prend un Curly !
» 03. Prends garde ! Spider Cochon est là.
» les vrais amis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Kanto :: Safrania-