Partagez | 
 

 First ! [Pv : Yameron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Poképerv'
Messages : 874
Pokédollards : 101
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
Je suis (Inrp) : Chut faut pas lui dire qu'il est amoureux.
Je ressemble à : Kamui Gakupo de Vocaloid
Double compte : Reshiram, Ayden, Leo, Yuuna et Azael

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Double Pistolets ♠ Fusil d'Assaut ♠ Sniper
Race Pokemon/ Métier: Tueur à gage & Dealer
Team/Dresseur/Equipe: //
Poképerv'
MessageSujet: First ! [Pv : Yameron]   Sam 15 Avr - 15:36





First !

Yameron
Raffaelo

Unionpolis, c'était là que Raffaelo devait se rendre. Il avait laissé ses clés d'appartement à Cassidy qui semblait bien inquiète de le voir partir, mais il le fallait, c'est son boulot après tout. Et même s'il ne part pas tous les jours, il fallait bien que le jeune homme se ramène des primes. En l’occurrence une mort de temps en temps aidait bien à finir les mois. Surtout que la personne qui payait, ou plutôt la compagnie qui payait secrètement était prête à verser une somme non négligeable. Autant dire qu'il n'avait pas envie devant un contrat des plus alléchant de voir quelqu'un lui piquer la vedette. Hors mauvaise nouvelle pour lui, lorsqu'il avait bien sûr en toute anonymat prit contact avec ce dernier pour affirmer qu'il répondait à son offre, il eut la mauvaise surprise d'entendre que quelqu'un d'autre avait décidé tout juste de prendre l'affaire également. Cela signifiait donc qu'ils étaient deux sur le coup ? Pas de chance. Mais loin d'être du genre à se laisser battre et surtout se plier devant les autres, bien au contraire, le Valentini avait dû se préparer rapidement pour organiser un déplacement sur les lieux. Une entreprise en ville, assez massive et florissante. Il fallait l'infiltrer et y trouver un certain employer, susceptible de délivrer des informations confidentielle de leur concurrent, ce dernier ayant été dans leur rang. Vu la mégalomanie des chefs à la tête de ces entreprises, ce n'est pas le genre de truc avec lequel on rigole. Et donc il fallait trouver ce nouveau employer modèle qui grimpait anormalement vite les échelons et comptait profiter de ce chantage d'information pour y gagner. Bref.. sur le principe, Raffaelo se fiche de qui il doit tuer, mais il faut bien être un minimum renseigné pour trouver la cible et ne pas se trouver. Un travail bien fait et un travail sans erreur et surtout sans laisser de trace. Le voilà donc sur place. Il avait passé une première journée de repérage, histoire de voir comment était le bâtiment, comment il était surveiller, les employer. Avant de se décidé à choisir une cible qui lui servirait de parfait alibi pour rentrer sans se faire voir. Un employer à la carrure pouvant se rapprocher de la sienne, il suffit alors de le fracasser dans un coin de rue, un verre d'alcool versé sur sa figure histoire de justifier l'état. Et plus qu'à endosser ses vêtements.

Le tout maintenant était d'arriver à se balader dans la bâtiment et surtout, d'arriver à trouver et achever la cible sans se faire repérer. Faut avouer... C'est l'idéal. Mais l'idée d'avoir un potentiel rival -dont il n'avait pas vu la couleur d'ailleurs- était certainement le genre de détail terriblement amusant, une compétition franchement c'est drôle, mais aussi dangereux, pouvant pousser ces derniers à se précipiter. Alors souffle un peu Raffaelo ça va aller.

Les portes passées, d'un regard en biais il s'assure que la surveillance des vigiles à l'entrée ne se sont pas tournée vers lui, mais rien à signaler, il doit sembler tout ce qu'il y a de plus normal. On accélère le pas vers l’assesseur maintenant trouver la cible, les étages serait certainement une bonne piste pour commencer. Le jeune homme presse le pas sans se mettre pour autant à courir, discrétion on a dis... La porte va se fermer, alors il la bloque sans hésiter une seconde avec son pied pour la faire rouvrir, il y a quelqu'un à l'intérieur. Raffaelo fixe durant un dixième de secondes comme si  ce dernier le gênait... Avant de se raviser et sortir son sourire le plus faux. Quelqu'un connaissant ce genre de sourire sur un type aussi tordu que lui saurait qu'il est faux, totalement, une personne non initié aux faux semblants n'y verrait que du feu.

«Excusez-moi.

Le ton y  était presque on va dire. Allez on essaye de ne pas trop le regarde bizarrement, c'est un coup à ce qu'il le trouve bizarre. Une main se passe sur son torse, il a toujours son pistolet à porté sous son haut, et la lame cachée dans sa manche. Tout est bon alors.

«Quel étage ?

Parce qu'il bosse certainement ici non ? Ou... En vrai il n'en sait rien du tout. Mais il le suppose... Mais en tant que personne polie il se propose pour appuyer sur le bouton pour lui t'as vu un peu la gentillesse ? Mouais, en vrai c'est juste histoire de ne pas se retrouver à bêtement réfléchir à quel étage aller pour chercher des informations ni vu ni connu. Dur la vie d'un tueur infiltrée. Mais dans un sens, s'infiltrer était toujours quelque chose de terriblement excitant, et amusait terriblement le Valentini. Voler la vie des autres pour détruire celle d'une autre personne encore, si ce n'est pas drôle.~


© REIRA DE LIBRE GRAPH



 
Kdô ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 58
Pokédollards : 29
Date d'inscription : 21/01/2017
Je ressemble à : Suoh Mikoto
Double compte : Mirkatoz ' Dash ' Alka

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Mort-Ailes ♦ Vibrobscur ♦ Hantise ♦ Dracocharge
Race Pokemon/ Métier: Yveltal Chromatique / chasseur de primes
Team/Dresseur/Equipe: /
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: Re: First ! [Pv : Yameron]   Mar 25 Avr - 17:45

First !
Ft .Raffaelo Valentini

Je regarde mon téléphone une dernière fois pour être sûr d'être au bon endroit.
C'est bon, je suis bien au Fast-food près des bureaux et il est pile midi, la personne que je recherche doit se trouver ici, j'entre scrute la salle, une seule personne m'intéresse.
Avançant dans les allées, passant de table en table, je finis par le trouver, seul, à la même table qu'habituellement.
Je m'assoie en face de lui, croisant les jambes et faisant signe à la serveuse.

“Bon.. Bonjour Monsieur, excusez-moi, mais cette table est déjà occupée, je n'ai pas fini.”

Je ne le regarde même pas, j'attends plutôt que la serveuse arrive et je lui passe ma commande, demande à la personne en face de moi si elle désire quelque chose, mais ne me répond pas. Il voulu partir, mais je lui ai vite fait comprendre de ne pas bouger et surtout, qu'il continue de ne rien dire, pour son propre intérêt. C'est à ce moment-là que je lui montre mon portable.

“Ce sont tes filles, tu ne voudrais pas qu'ils leurs arrivent malheur, bien sûr que non. Donc tu vas gentiment m'aider, dans ton entreprise, un employé fraîchement arrivé monte les échelons un peu trop vite, tu dois voir de qui je parle ? Et bien certaines personnes hauts placés, n'apprécie pas trop, donc donne-moi simplement le numéro de son bureau et comment je peux arriver à lui facilement.”


Ce fut un jeu d'enfant, ce pauvre type était tellement effrayé pour ces jumelles, qu'il m'a tout vendue, même ce que je ne lui demandais pas, il le déballait.

“Bien évidemment, si les autorités ou la sécurité sont prévenues, tu peux dire adieu à ta petite famille” lui dis-je en souriant.

L'homme que je recherche est donc un hybride Manternel, ayant son bureau quatre niveaux en dessous du toit, j'ai en ma possession le badge de mon cher ami, cela devrait être un jeu d'enfant.

Je me pose donc sur le toit et entre dans le bâtiment, souvent dans ce genre d'entreprise, toute la sécurité se trouve dans la salle d'entrée et plus les niveaux montent, moins il y a de garde, sauf peut-être vers les bureaux des grands patrons.

J'essaie de rester discret tout en descendant le premier étage, comme prévus il n'y a que deux vigile, mais le badge sur ma veste me fait passer pour un employé, tant que l'un d'entre eux n'a pas l'idée de venir le vérifier de plus prêt, je dois juste m'assurer d'avoir l'attitude de quelqu'un qui sait ce qu'il fait et où il va.
Arrivé au bon étage, je remarque qu'un des gardes me suit depuis l'étage du dessus, je fais donc mine d'entrer dans les toilettes où il rentre lui aussi, au moment de me laver les mains, l'homme se place à côté de moi, fixant le badge.

“Excuser moi”

Ce sont les seuls mots qu'il aura eu le temps de prononcer, le saisissant par le visage et utilise mon attaque mort ailes, le vidant de son énergie vitale.

L'air de rien, je ressors, le laissant dans un cabinet verrouillé et me dirigeant vers le bureau de mon contrat.
Codage par Libella sur Graphiorum




Yameron se joue de vous en #660000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Poképerv'
Messages : 874
Pokédollards : 101
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
Je suis (Inrp) : Chut faut pas lui dire qu'il est amoureux.
Je ressemble à : Kamui Gakupo de Vocaloid
Double compte : Reshiram, Ayden, Leo, Yuuna et Azael

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Double Pistolets ♠ Fusil d'Assaut ♠ Sniper
Race Pokemon/ Métier: Tueur à gage & Dealer
Team/Dresseur/Equipe: //
Poképerv'
MessageSujet: Re: First ! [Pv : Yameron]   Dim 17 Sep - 23:14





First !

Yameron
Raffaelo

Clic. Le bouton de l’ascenseur est pressé, débarrassé de l'enquiquineur qui était avec lui dans cet petit espace, monsieur le pseudo employé put alors se rapprocher du haut de l'immeuble et pas trop. Il lui semble que le monsieur recherché se trouve dans un étage relativement bien surveillé, autant dire qu'il n'est pas vraiment temps de baisser sa garde et se faire repérer. Les mains le long du corps, le dos bien droit, le tout est de marcher avec assurance. Plus on veut se faire discret, et plus vous vous ferez remarquer c'est un peu la règle de base, plus vous voulez cacher quelque chose et plus cela se verra comme le nez au milieu du visage. Le tout est de paraître nature et de ne pas hésiter à lever les yeux, comme s'il n'avait rien à cacher, après tout le Valentini était plutôt certain de ses talents de menteurs pour s'en sortir. Sauf que voilà, il avait beau avoir l'air plutôt assuré, ça ne fait pas tout, au détour d'un couloir, il s'apprêtait à tourner, mais eut alors le réflexe de faire mine de continuer sa route. Comment ça au beau milieu de ce monde il y avait un vigile qui vérifiait le badge de chaque personnes avant d'accéder à cette section ? La cible du jour était-elle au courant d'être une cible potentielle ? Possible... En tout cas, elle semblait avoir prit les devants pour essayer de se prémunir. Et comme l'idée de foncer tête baisser et bêtement dans la sécurité pour espérer passer n'était pas envisageable, il fallait trouver une autre solution. Bon puisqu'on veut ressortir sans trou potentiel sur le corps autant être discret, il attrapa alors un collègue de travail qui semblait bien pressé avec ses dossiers dans les mains.

«Hey. Il a mit de la sécurité maintenant ? Il a peur de quelque chose ?
«Mais qu'est-ce que tu racontes ? Cela fait au moins une semaine que c'est comme ça, perso je pense que c'est un parano, mais ce n'est en aucun cas une nouveauté !
«.. Arf j'dois fatiguer... Mais je passais pas trop par ici, j'ai pas fait attention.
«De toute façon ça ne te concerne pas  tu sais y a que certaines personnes qui peuvent l'approcher maintenait c'est qu'il s'y crois, et moi non plus ça ne me regarde pas d'ailleurs et j'ai pas envie de savoir !
«Tu as raison.

Un faux sourire, on y croit presque en plus. Mais cela ne l'a pas trop avancé. Il lui fallait un badge. C'est ça de partir un peu trop en free style, mais c'est aussi pour ça que tu aimes ce métier en réalité. La petite adrénaline qui montait parfois, cette sensation de devoir faire de son mieux pour ne pas se faire repérer et se retrouver aux urgences ou pire sous terre. Alors il a cherché d'un œil avisé toute personne possédant le dit badge requis. Le voilà. Sur un rouquin. Il semble bien pressé et vient dans le sens inverse, comme s'il se dirigeait de là où tu venais. Possiblement parfait ? En tout cas, il n'a pas hésité à lui rentrer dedans et lui dire de ton air le plus faussement désolé du monde.

«Oh excusez moi ! Je ne vous avez pas vu ça va au moins ?

Tu t'étais un peu raccroché à lui pour lui dérober à cet instant l'objet de convoitise, faut dire que notre homme à la chevelure violette -mais qui était brune du coup à cause de sa perruque- n'y était pas allé de main morte, quitte à le pousser contre le mur s'il était du genre à se faire surprendre ainsi. Le voilà redressé, une simple bonne journée était ce qu'il fallait dire. Raffaelo baisse alors les yeux sur sa main, tourne au premier détours pour alors se mettre à l'écart. Une information sur le badge ? Etait-il bon ? Il devrait avoir le temps normalement, sa tête est un peu banale après tout avec cette perruque. Il ne remarquerait pas déjà qu'on lui a dérober le badge nan ? À moins d'être tombé sur un parano, ou alors minimum quelqu'un d'aussi tordu que notre homme. Quelle idée... après avoir défier un mackogneur en combat à main nu, voilà qu'il dérobait le badges à la mort pour essayer de lui piquer une cible, il n'y a que Raffy pour avoir ce genre d'idée. Il était peut-être masochiste... Ou peut-être qu'il n'avait juste pas peur, il n'a pas peur de grand chose, surtout pour lui-même, il est un homme qui disait s'en contre ficher des règles, qu'il n'a qu'une vie et qu'elle ne vaudrait pas la peine d'être vécu comme un couard, que serait-elle sans prise de risque ? Des prises de risque à la limite de l'inconscience là j'avoue, mais il ne le sait pas encore c'est tout.


© REIRA DE LIBRE GRAPH



 
Kdô ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
First ! [Pv : Yameron]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Sinnoh :: Unionpolis-