Partagez | 
 

 Averse de printemps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 120
Pokédollards : 26
Date d'inscription : 30/09/2016
Localisation : Unys
Je suis (Inrp) : Lesbienne
Je ressemble à : Nai (Karneval)
Double compte : Bientôt !

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Couteau de poche ♦ Éco-Sphère ♦ Vampigraine
Race Pokemon/ Métier: Hybride Vivaldaim / Vagabonde à la recherche de souvenirs
Team/Dresseur/Equipe: Sauvage
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Averse de printemps    Jeu 20 Avr - 16:01
Averse de printemps
Le ciel est lourd, gorgé de pluie. Tu inspires plusieurs goulée de l'air mouillé, regardes tes pieds nus sur le sol. Vas falloir m'expliquer pourquoi tu n'as pas pris tes chaussures, Ivy.

Tu savais pourtant très bien qu'il allait pleuvoir, et qu'inévitablement tu irais dans la forêt pour cueillir des baies Chilan.  Elles ne poussent bien que sous les chênes et ne mûrissent qu'avec la pluie. Voilà donc qu'à la demande d'Alexandro, tu as pris ta besace pour aller chercher les précieux fruits. Et bien sur, tu as jugé que tes chaussures, dans la forêt pleines de ronces, n'aurais aucune utilité. Ivy... Les mots me manquent pour te dire à quel point tu m'agaces.

J'ai laissé tomber de toute façon, tu es irrécupérable. C'est pas faute d'essayer de t'influencer un peu. Mais quand j'ai aussi peu de résultats, ça me donne envie de m'effacer totalement, d'arrêter tout. Je ne sais plus ce que je fais là. Je me suis fixée comme but de veiller sur notre ton avenir, mais j'ai de plus en plus de mal à cohabiter, vois-tu. Tu m’étouffes sous ta pudeur, tes sourires, tes phrases douces, ta naïveté. J'aimerais pouvoir te foutre des électrochocs, pouvoir prendre le contrôle quelques instants. Ne pas être si impuissante, me réveiller. Mais ça gâcherait tous de ton nouveaux départ, de ce  futur vierge que je m’efforce de préserver. Je n'ai pas le droit de revenir te pourrir l'existence.
Le plus dur, c'est sans doute de ne pas pouvoir m'isoler de toi. D'être témoin de tout tes mouvements et toutes tes pensées, de ressentir des émotions qui sont les tiennes, de t'entendre parler toute seule sans pouvoir te répondre. Je ne suis plus toi, je suis libre de toi, et pourtant je souffre de toi.
Je dois rester impérativement la seule à avoir mal. Pour ton nouveaux commencement.

Les premières gouttes commencent à tomber. Tu les entends crépiter sur les feuilles des arbres. Tu es à l'abri sous les frondaisons, tu as seulement un peu froid. Et ta besace reste au régime. Les baies Chilan sont déjà assez difficile à repérer à cause de leur gangue verte, alors si la pluie vient ajouter son concours... Tu soupires. Alexandro ne va rien dire, mais tu imagines assez bien la déception dans ses yeux. Il serait peut-être temps de t'éloigner, Ivy. Tu te sens redevable, mais tu ne pourras pas éternellement vivre recluse avec lui. Il faut que tu ailles voir ce monde, que tu découvres d'autres gens. Tu en a assez fait, tu sais. Cela fait plus d'un ans que tu le seconde dans son commerce de baies, en échange du gîte et du couvert. Il commence à se prendre pour ton père. Tu dois partir vite, avant qu'il s'y oppose.

Tu continue à marcher, le sentier s'estompe de plus en plus entre les herbes. Tu veux trouver ces baies, quitte à t'enfoncer loin dans Empoigne. De toute façon, tu ne te perdras pas. La forêt n'a plus de secrets pour toi, depuis le temps que tu la arpentes. Tu sais quels chemins éviter pour ne croiser personne, tu connais les nids d'oiseaux où trouver des œufs au printemps, et les sources où venir te baigner en été. Tu te diriges d'ailleurs vers l'une d'entre elle, celle que tu as renommé « L'Oeil Vert », à cause des micros algues qui lui donne cette couleur. Tu sais que là-bas se trouve un des plan de Chilan le plus fourni de la forêt. Ta dernière chance.

L'eau est troublée par la pluie. Tu t'approches, rinces tes pieds pleins de boue et passe de l'eau sur ton visage. Ce miroir improvisé te renvois ton reflet gris sur le ciel gris. Seuls tes cheveux, tâches rose clair, détonnent au milieu. Tu t'effaces d'un revers de main et te redresses. Depuis ton réveil, tu n'as jamais appris à supporter cette image inconsistante. C'est toujours quelqu'un de différent dans la glace, jamais vraiment toi. Tu commencent à détester tes gènes de Vivaldaim, qui te condamne à une apparence continuellement changeante, jamais fixe. Impossible de mettre des mots absolus sur toi, impossible de te définir. D'un jour à l'autre, tous change, tous se transforme. Tu ne peut plus le supporter.

Tu fermes les yeux et écoutes le chant de la pluie sur l'eau, les rochers et les arbres. Une symphonie de sons qui te paraissent bien plus vivant que n'importe qu'elle parole humaine. L'idée te traverses de ne pas rentrer à la maison ce soir, de rester dans les bois. Rêve que tu balayes d'un geste brusque de la tête. Tu penses que tu deviens folle. Moi, je pense que c'est un bon début vers ta liberté.  

Un son inconnu et surprenant te fait tiquer. Un chant autre que celui de la nature, qui s'y joint pourtant en duo. Tu parcours les sous-bois du regard. Rien, alors que tu commences à distinguer les paroles de la chanson. Tu suis la mélodie, contournes la source, passes derrière les rochers et rejoint la clairière où se trouve le plan de Chilan tant convoité. La prudence, la peur ou la lâcheté te poussent à rester à l'ombre des fourrés.  Tu ne pensais rencontrer personne aujourd'hui, tu t'es trompée. Une hybride, toute en bleu et blanc, danse sous la pluie.        
©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'


 



Ivy se cherche en #ff9900


Automne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 127
Pokédollards : 43
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 15
Je suis (Inrp) : Hétéro
Je ressemble à : Aqua de Fire Emblem fates/if
Double compte : Rose Evergarden

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Vibraqua ♦ Onde Boréale ♠ Une Lance
Race Pokemon/ Métier: Aquali / Danseuse indépendante
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Averse de printemps    Dim 21 Mai - 18:57

Averse de printemps



ft. Ivy

525 mots
pensées en #0066cc
dialogue en #0066ff

La forêt d'Empoigne, tel était ma destination aujourd'hui, cette région étant encore mystère il fallait que je visite un peu et quand j'avais appris que je pouvais me rendre dans une forêt je n'ai pas pu m'en empêcher de vouloir y aller et c'est de cette envie que les pieds nus, je me retrouvais sur la verdure d'un lieu inconnu. Il pleuvait, j'entendais les gouttes qui tombaient sur le feuillage quand je me concentrais, c'était assez relaxant. Je commençais à marcher m'enfonçant dans la forêt sans savoir où j'allais, peu importe, je suivais mon envie, je me laissais libre. Quand vient la pluie, mon coeur est en fête et c'est peut-être parce que je suis un hybride d'eau même si je n'ai rencontré personne qui aimait la pluie. La forêt est calme, il n'y a rien pour me déplaire, je me baissais parfois pour alors toucher ou sentir des fleurs qui me plaisaient. La nature est d'une telle beauté, je pense que rien ne peux égaler cela, à part l'eau. Je m'arrêtais un moment rêvant d'un petit ruisseau ou d'une petite zone d'eau où dedans on pourrait voir les reflets des arbres qui sont maîtres ici, on pourrait aussi voir plusieurs ondes causées à cause de la pluie, je ne pouvais m'empêcher de sourire. Je voyais une petite flaque et soudainement je me rappellais de ma soeur et moi, quand nous étions jeunes et qu'on s'amusait sous la pluie. Mon regard fut très nostalgique mais très bref aussi. Je voulais continuer de visiter.

Pendant un petit moment, j'écoutais le son immaculé de la pluie ce son si beau d'une certaine manière et ouvrant la bouche je commençais à chanter. Je n'avais pas pu m'en empêcher, je chantais exprimant ce sentiment de bonne humeur et de joie que me faisait ressentir la pluie. Je commençais à faire un pas puis un autre et j'improvisais une danse. J'étais en parfaite harmonie avec la nature et le temps qui pourtant ne faisait pas plaisir à tout le monde. Je souriais et je sautais, tournais, une danse gracieuse qui s'accordait parfaitement avec mon chant et la musique que faisait la nature. Soudainement je sentis une présence derrière moi et je m'arrêtais. Je me retournais et m'approchais doucement avec prudence prête à attaquer s'il s'agissait d'un ennemi. Je voyais alors une personne, une silhouette et je reculais par précaution. Je prenais un air sérieux et disais pourtant avec une voix calme :

"Qui êtes-vous ? Si vous pouviez vous montrer ce serait d'une grande gentillesse."

Je restais tout de même polie, c'est la moindre des choses. Sous cette pluie, en printemps dans un lieu inconnu je m'attendais pas à rencontrer quelqu'un qui pour le moment je ne pouvais voir le visage comme une ombre cachée. Avait-elle peur ? Ou était-ce juste de la fourberie et qu'elle voulait m'attaquer par derrière à la base ? J'allais avoir des réponses.



Spoiler:
 

                           J'ai trois magicarpes qui m'ont été offert; deux par Eljiina et un de Noa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 120
Pokédollards : 26
Date d'inscription : 30/09/2016
Localisation : Unys
Je suis (Inrp) : Lesbienne
Je ressemble à : Nai (Karneval)
Double compte : Bientôt !

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Couteau de poche ♦ Éco-Sphère ♦ Vampigraine
Race Pokemon/ Métier: Hybride Vivaldaim / Vagabonde à la recherche de souvenirs
Team/Dresseur/Equipe: Sauvage
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Averse de printemps    Jeu 1 Juin - 22:37
Averse de printemps
Tu essuie ton visage machinalement pour en chasser les gouttes qui te brouillent la vue. Les cheveux bleus presque blanc de la chanteuse détonnent au milieu de la forêt verdoyante. Ses habits sont totalement trempés comme les tiens, mais cela ne semble pas la gêner pour bouger. Elle te fait un peu penser à ce personnage du recueil d'anciennes histoires d'Alexandro, cette bohémienne innocente qui finit pendue à la fin du livre, et que les gravures représentent toujours avec un tambourin et une petite chèvre. Esméralda. Tu lui donnerais facilement 20 ans, mais tu sais mieux que personne qu'il ne faut pas se fier à la taille ou aux formes pour juger de ce genre de choses. Tu as toi-même un physique de gamine, alors que tu as environ la quinzaine.

Les paroles de son chant te disent vaguement quelques choses. Peut-être les as-tu déjà entendue ailleurs. Peu importe de toute façon. Cela faisait des semaines que tu n'avais croisé personnes dans la forêt, et voilà que tu tombes par hasard sur une improbable hybride. Monsieur le Hasard, vous êtes un homme plein de facéties. Probablement ami avec mademoiselle Amnésie, n'est-ce pas ?

Ton envie d'aborder la danseuse grandis. Les occasions de rencontrer des gens de la ville sont rares. Car il s'agit bien d'une citadine, non ? Ses vêtements richement décorés et ses gestes ne sont pas des manières d'ici. Tu observes attentivement son... trident ? Sceptre ? Tu n'as aucune idée du nom qu'on doit lui donner. En tout cas, c'est probablement une arme. Très belle certe, mais qui doit être très encombrante pour se déplacer.
De mon côté Ivy, j'ai toujours préféré les armes de points faciles à dissimuler. Alors une lance, totalement impossible à manier, c'est normal que ça ne te fasse pas vraiment envie.

Tu recules doucement.Tu n'as pas envie d'importuner la jeune femme, qui semble en accord total avec la forêt, ta forêt. Tu l’envierais presque de pouvoir chanter et danser ainsi, d'être si libre et insouciante. Toi, tu n'as pas cette chance. Malgré tes étourderie et ce jeu de petite fille que tu t'amuses à jouer, le poids de l'oubli reste le même. Comme l'Atlas des anciennes mythologie, tu portes ton monde sur tes épaules, un monde qu'Amnésie c'est empressée de rendre désert.

Tu sursautes quand la jeune femme se retournes vers toi et scrute les fourré. Tu as pourtant veillé à faire le moins de bruit possible en reculant, et pourtant le déplacement en sous-bois, ça te connais.  Tu l'entends t'apostropher. La tournure de sa phrase et très polie, trop même. Tu ferais mieux de te méfier, et partir allez chercher tes baies ailleurs. Tu peut encore t'éclipser vite et silencieusement.

Au lieu de cela, tu t'avances. Évidemment, m'écouter c'était trop compliqué, hein Ivy ? Il fallait absolument que tu n'en fasse qu'à ta tête, comme à chaque fois. J'ose espérer qu’un jour, tu aura un peu plus de jugeote. Parce qu'il finira pas t'arriver malheur une deuxième fois, et que je ne serais probablement plus là pour veiller sur toi.

« Euh... Bonjour ? Je suis désolée, je vous ai effrayée ? Ce n'était pas mon intention. Je vous ai entendue chanter. Et... Est-ce que vous pourriez pointer votre trident ailleurs que sur moi ? C'est dangereux, un truc pareil.

Tu louches sur la pointe dorée de l'arme dirigée vers ta poitrine. Tu t'es placé à la bordure des arbres, là ou l'humus laisse place à l'herbe. Sans le couvert des branches au-dessus de ta tête, tu te sens plus vulnérable. Sans doute un vieil instinct qui a perduré jusqu'à toi. Tu essayes de sourire pour lui indiquer que tu n'es pas hostile. Ton sourire à plutôt l'air d'un grimace, mais cela peut ce comprendre venant d'une ado menacée par arme blanche. Tu n'aurais jamais imaginé qu'on puisse te prendre pour un danger, d'ailleurs. Si tu savais à quel point tu peut être dangereuse quand tu veux, Ivy...

- C'est rare de croiser du monde par ici. Vous vous êtes perdue ? Je peux peut-être vous raccompagnez ? »

Tu essayes de te montrer aussi polie et gentille qu'elle, mais tes phrases sonnent creux. Tu n'as jamais eu l'habitude de fournir ou de déclencher les conversations. Disons que parler n'es pas ton domaine de prédilections. Tu préfères les livres et les baies.

© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'





Ivy se cherche en #ff9900


Automne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 127
Pokédollards : 43
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 15
Je suis (Inrp) : Hétéro
Je ressemble à : Aqua de Fire Emblem fates/if
Double compte : Rose Evergarden

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Vibraqua ♦ Onde Boréale ♠ Une Lance
Race Pokemon/ Métier: Aquali / Danseuse indépendante
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Averse de printemps    Jeu 22 Juin - 13:12

Averse de printemps



ft. Ivy

environ 700 mots
pensées en #0066cc
dialogue en #0066ff

Alors que sous la pluie qui n'était point désagréable, l'inconnu s'avançait vers moi, c'était une jeune fille bien qu'un peu masculine. Je la pointais toujours avec ma lance de couleur doré, je voyais bien qu'elle était mal à l'aise et celle-ci s'excusa si je l'avais effrayée et elle m'avait alors demandé si je pouvais arrêter de la pointer avec mon arme, que ça pouvait être dangereux et elle n'avait pas tort. Je fis un petit soupir pour ensuite baisser ma lance. Elle essayait de sourire, enfin disons donc qu'elle souriait mais, je n'avais l'impression que c'était naturel. La jeune fille qui tout comme moi était trempée jusqu'aux os me demanda alors si je m'étais perdue et si je voulais qu'elle me raccompagne. Je n'allais tout de même pas lui mettre un vent et je lui répondais calmement tout en profitant pour m'excuser auprès d'elle :

"Excusez-moi si je vous ai fait peur moi aussi en pointant mon arme vers vous, c'est juste un réflexe, on ne sait jamais sur qui on peut tomber."

Je mis un petit temps de silence mais rapidement j'avais repris la parole :

"Et... Non je ne suis pas perdue, je me baladais juste dans cette forêt fort sympathique, enfin il faut dire j'apprécie la nature... Et la pluie aussi. En tout cas je ne voulais point vous déranger, désolé si mon chant à put vous importunez."

Je me baissais pour monter que je m'excusais, une chose que je faisais souvent dans ce genre de situation. La pluie était de plus en plus forte, je levais le regard au ciel, la pluie était froide et agréable, je fermais les yeux quelques secondes pour ensuite regarder dans les yeux la jeune fille et lui dire :

"Au fait, je me nomme Asuna et vous ?"

Autant faire connaissance avec cette jeune fille, car je pense bien qu'au moment de vouloir sortir de cette forêt pour me diriger autre part cette inconnue pourrait bien m'aider, même si je ne suis pas du genre à me perdre on ne sait jamais et qui plus est ma soeur et mes parents m'ont souvent dit "Plus on est de fous plus on rit." du moins je crois, enfin je suppose qu'ils voulaient dire que c'était toujours mieux d'avoir de la compagnie. J'espérais qu'elle allait bien vouloir me dire son nom mais, en fait soudainement quelque chose m'intrigua, pourquoi une si jeune fille (du moins d'après son apparence et son allure) était ainsi seule dans la forêt, à moins qu'elle y vivait ce qui ne serait pas étonnant, ma curiosité me fit alors défaut et je lui demandai alors :

"Sinon, pourquoi te trouves-tu ici ? Tu es seule ?"

Me rendant compte de mon impolitesse je m'excusais une nouvelle fois de plus envers elle, même les gens les moins maladroits font parfois des petites maladresses, ce n'est pas poli de poser des questions aussi indiscrètes. On entendait la pluie de plus en plus, si on se concentrait on pouvait même l'entendre s'abattre sur les feuilles, c'était calme ici, même très calme, cette sensations sur la peau, l'inconnue se trouvant en face de moi n'avait pas l'air de trouver ça dérangeant. Peut être que j'avais enfin trouvé quelqu'un appréciant la pluie comme moi, pour certain la pluie dégage une aura de tristesse alors que moi cela met mon cœur en joie, je me retenais de lui demander si elle aussi apprécier la pluie.



Spoiler:
 

                           J'ai trois magicarpes qui m'ont été offert; deux par Eljiina et un de Noa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 120
Pokédollards : 26
Date d'inscription : 30/09/2016
Localisation : Unys
Je suis (Inrp) : Lesbienne
Je ressemble à : Nai (Karneval)
Double compte : Bientôt !

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Couteau de poche ♦ Éco-Sphère ♦ Vampigraine
Race Pokemon/ Métier: Hybride Vivaldaim / Vagabonde à la recherche de souvenirs
Team/Dresseur/Equipe: Sauvage
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Averse de printemps    Mar 4 Juil - 10:14
Averse de printemps
Le vent rabat tes mèches roses délavées dans tes yeux, et t'empêche de mieux détailler la danseuse. Sa voix quand elle te répond est aussi musicale que son chant, et ses tournures de phrases très soutenues t'intimident. Tu n'oses pas trop la regarder, te sentant soudain toute petite et trempée face à cette magnifique créature. Elle s'excuse gentiment et éloigne la pointe de sa lance de ta poitrine. Elle n'a pas l'air menaçante, et son visage d'ange te met en confiance. C'est la première hybride que tu rencontres depuis ton réveil, et une avalanche de questions te traverse  l'esprit. Tu peux enfin obtenir des informations concrètes provenant de la vie en dehors d'Empoigne. La curiosité brille dans tes yeux.
Tes réactions de petite fille m'exaspèrent et me remplissent aussi d'une certaine nostalgie. Cette façon d'être aussi curieuse et de manquer de tact comme cela t'arrive parfois, cela me rappelle un peu avant. J’espère qu'un jour tu pourras être aussi heureuse et insouciante qu'autrefois.

« Oh, tu... vous aimez aussi la pluie ? C'est drôle, j'aime ça aussi. Vous êtes une hybride de type eau, n'est-ce pas ? C'est facile à deviner, avec vos cheveux bleus... Et vous ne me dérangez pas, vous chantez super bien.

Tu te sens gênée lorsque l'autre s'incline devant toi, et te demande s'il faut que tu fasses la même chose. Peut-être est-ce une façon de saluer les gens ? Dans le doute, tu baisses légèrement la tête alors qu'elle t'offre son nom.
Asuna. Tu te dis que cela ressemble un peu à Esméralda. Tu trouves ce nom moins joli, mais en parfaite harmonie avec son apparence. Là encore, le prénom que tu t'es donné fait pâle figure à côté du sien. Sa deuxième question t'indique qu'elle semble disposée à discuter, ce qui t'arrange fort bien par ailleurs. Quant à dire ce que tu fais là... pas besoin de trop aller dans les détails, n'est-ce pas Ivy ? Tu peux simplement te contenter de recueillir les informations qui t’intéressent et d'aller chercher tes baies. Même de mentir, pourquoi pas ?

« Je m'appelle Ivy. C'est le nom que je me suis donné. Pourquoi vous vous excusez tout le temps ? »

Très directe, comme toujours. Enfin, c'est mieux que tes longs silences butés comme au début. À choisir entre la naïveté et la solitude, je crois que tu as déjà fait ton choix. Et puis la danseuse te déroute à te demander pardon sans raison. C'est vrai que s'excuser de tes indiscrétions, ça ne t'effleurerait même pas, n'est-ce pas Ivy ? Tu souris, d'un vrai sourire cette fois, en imaginant le tableau hétéroclite que vous devez former toutes les deux. En la détaillant de plus près, tu t'aperçois non sans malice qu'elle aussi est pieds nus dans l'herbe mouillée. Cela te fait aimer un peu plus cette grande sœur d'un jour qui danse et chante sous la pluie. La jalousie te pince pourtant le cœur, et tu t'en veux de l'envier autant. Tu te répètes que c'est un vilain sentiment et qu'il faut t'en débarrasser.
Vilain sans doute, mais humain également. Voilà le genre d'état d'âme que notre divinité omnipotente aurait pu éviter à nous autre. Enfin, refaire le monde sans les légendaires et leurs caprices, serait-ce possible ? Toi qui t'es évertuée à apprendre les mythologies de ce monde et d'ailleurs, tu as sans doute ton avis sur la question. Seulement, à quoi bon rêver d'autres choses ? Cet univers-ci est déjà bien trop compliqué pour toi.

« Oui, je suis toute seule. J'habite de l'autre côté de la forêt avec mon tuteur. Je suis venue chercher des baies Chilan pour faire de la confiture, et je suis allé plus loin que prévu parce que je n'en trouvais pas. Vous êtes juste venu vous promenez ? C'est joli par ici, non ? J'aime bien Empoigne, j'imagine qu'aucune autre forêt d'Unys n'est aussi belle. Vous venez de loin ? De Volucité peut-être ? Elle était jolie votre chanson, c'était quoi ? Je peux peut-être vous montrer les plus beaux coins des bois ? »

La pauvre hybride ne doit plus savoir où donner de la tête. Combien de fois Alexandro et moi te l'avons-nous répété : va moins vite Ivy !

© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'





Ivy se cherche en #ff9900


Automne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 127
Pokédollards : 43
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 15
Je suis (Inrp) : Hétéro
Je ressemble à : Aqua de Fire Emblem fates/if
Double compte : Rose Evergarden

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Vibraqua ♦ Onde Boréale ♠ Une Lance
Race Pokemon/ Métier: Aquali / Danseuse indépendante
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Averse de printemps    Jeu 22 Mar - 21:20

Averse de printemps



ft. Ivy

environ 550 mots
pensées en #0066cc
dialogue en #0066ff

Sous la pluie battante, je pouvais voir dans les yeux de la jeune fille des étincelles, quelle en était la raison ? En tout cas elle semblait avoir du mal à vouvoyer les gens, c'est tout l'inverse pour moi, en tout cas l'hybride me disait qu'elle aussi appréciait la pluie, cela nous faisait un point en commun et cela est plutôt agréable. En tout cas, elle semblait avoir deviné que j'étais un hybride de type eau.... Bon aussi cela n'est point compliqué avec la couleur de mes cheveux. Son compliment me fit plaisir et je lui souriais :

« C'est gentil de votre part. »

Suite à cela, la jeune fille se présenta aussi. Elle se nommait donc Ivy, c'était joli, court et simple mais, il a une belle sonorité. Cependant, quelque chose m'intriguait, elle s'était elle-même nommée ? Plusieurs hypothèses traversaient mon esprit, perte de mémoire ? Enfant abandonnée ? Tellement de possibilités. Mais, la question de la demoiselle me surpris un peu. Il est vrai que je m'excusais sans doute un peu trop et pour rien, je lui répondais donc :

« C'est juste une habitude. Je m'excuse souvent pour mes indiscrétions ou autre petite chose qui serait de ma faute. »

Je pouvais voir Ivy sourire, il semblait sincère et cela était agréable. Après ma réponse, la jeune fille répondit à mes questions pour ensuite m'en poser pleins à la suite. Je ne savais plus où me mettre ni pas où commencer. Je pris une inspiration et lui répondit avec calme dans l'ordre des questions posées :

« Alors pour commencer, je suis juste venue me promener, la forêt d'Empoigne me tentait beaucoup en plus avec la pluie cela ne pouvait qu'être appréciable. En tout c'est vraiment joli, les feuilles ont une belle couleur et l'ambiance y est très agréable. Ensuite, je viens de la région d'Hoenn, j'habite à Lavandia et je suis une chanteuse itinérante. C'est moi qui ai inventé cette chanson bien que j'ai un peu repris l'air d'une chanson que ma soeur me chantait autrefois. Et pour ce qui est de votre proposition... Ce serait vraiment plaisant, il est vrai que je me perds jamais cependant avoir votre compagnie et une connaisseuse ne peut être que bénéfique. »


Je lui rends alors un sourire et arrange mes cheveux mouillés pour ne pas qu'ils me gênent trop. Je fermais les yeux quelques instants en levant la tête vers le ciel, pour sentir un peu mieux les gouttes de pluie couler sur mon pâle visage, je la regardais ensuite dans les yeux et commençais à marcher vers je ne sais où, je le faisais lentement invitant la demoiselle de venir me tenir compagnie et marcher à côté de moi. Si elle le voulait je pourrais lui apprendre des choses et j'espérais que moi aussi je pourrais lui en poser. Ivy m'intriguait, j'étais tellement curieuse, je voulais tant savoir mais, je me retenais car cela serait impoli... Bien qu'elle-même m'en a posé pleins. Cependant ce n'est point une raison, moi mes interrogations sont sans doute plus personnelles pour elle. Je soupirais, je ne savais pas trop quoi faire alors, j'allais juste la laisser me guider dans cette sublime forêt.



Hrp : Sorry pour le délai ! ToT


Spoiler:
 

                           J'ai trois magicarpes qui m'ont été offert; deux par Eljiina et un de Noa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 120
Pokédollards : 26
Date d'inscription : 30/09/2016
Localisation : Unys
Je suis (Inrp) : Lesbienne
Je ressemble à : Nai (Karneval)
Double compte : Bientôt !

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Couteau de poche ♦ Éco-Sphère ♦ Vampigraine
Race Pokemon/ Métier: Hybride Vivaldaim / Vagabonde à la recherche de souvenirs
Team/Dresseur/Equipe: Sauvage
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Averse de printemps    Lun 23 Avr - 22:35
Averse de printemps
Tu frissonnes. La pluie commence à traverser ton sweat et à mouiller tes épaules. Rester immobile en face d'Asuna t'a refroidis. Tu vas rentrer enrhumée, et tu te feras gronder par Alexandro, qui te séchera les cheveux avec de grands mouvements un peu gauche avant de t'installer à côté du poêle et de t'ordonner de ne plus bouger. Tu as presque hâte de cet instant de douceur, petit poussin rassuré dans ton nid de verdure. Mais petit poussin deviendra grand. Tu hésites encore entre détester et adorer cet étouffement provoqué par son attitude de papa poule. Ne t'en fait pas, je nous connais. Tu ne pourras plus le supporter, j'en fais le paris. Et tu quitteras le nid.  

Mais pour l'instant, tu es toute à Asuna, que tu écoutes d'une oreille distraite, plus occupée à la dévorer du regard. Tu n'es toujours pas retombée de ton éblouissement de tout à l'heure. Cette façon qu'elle a de bouger, à la fois fluide et imposante, le grain de sa peau d'une blancheur presque aveuglante, ses formes parfaites qui te font peut-être plus frémir que la pluie... Ton regard remonte vers son visage, que tu t'empresses de détailler activement. Forcément, ce sont ses yeux les plus captivant. De la couleur de l'or liquide, en légèrement plus lumineux, peut-être. Sentant le rouge te monter aux joues, tu baisses les yeux et l'entend te dire, qu'elle, au moins, n'est pas indiscrète et sait faire preuve d'un certain tact. Tu te frottes le bras droit, un peu confuses d'avoir sentis tout ton corps se réchauffer en la regardant simplement. Elle te plaît beaucoup, et cela te perturbes un peu.  Heureusement, ta comparse ne semble pas avoir remarqué ton trouble est s'emploie à répondre méthodiquement à l'avalanche de question que tu lui a posé, a la grande joie de ta curiosité affamée.

Savoir qu'elle vient d'une région aussi éloignée qu'Hoenn douche presque ton enthousiasme. Dans une réflexion qui tu essayes de débarrasser de toutes les questions avides qui tu brûlent l'esprit, tu imagines la quantité astronomique d'autorisations à obtenir pour une hybride étrangère qui souhaite se rendre à Unys, et te demande un instant si elle ne pourrait pas avoir des liens particuliers avec Chronos pour être parvenu à se les procurer. Elle pourrait ne pas  être ce que son visage de déesse antique laisse paraître. Cela pourrait être une rabatteuse, du genre qui se ballade en chantant dans les bois pour trouver des hybrides, s'attirer leur sympathie, et hop ! Va vendre ses informations à la Team en échange de sa liberté de mouvement. Tu sais que ce genre de pratiques existent grâce à Aidan, qui malgré ses airs parfois distraits, s'est occupé avec grand sérieux de faire ton éducation en t’instruisant sur l'intégralité des dangers pouvant te tomber dessus. Madame la Prudence a quand même un sacré culot de se ramener maintenant. Elle aurait dû intervenir avant que tu ne t'aventures à découvert devant les yeux d'Asuna. Maintenant, c'est trop tard. Si l'hybride a effectivement de mauvaises intentions, elle sait déjà que tu habites aux alentours d'Empoigne, que tu es couverte par un homme, et que tu t'appelles Ivy. Voilà ce qui arrive quand on fonce sans réfléchir.

De toute façon, tu as du mal à te convaincre que la jeune femme sois malintentionnée. Elle te semble trop polie, trop détonante au milieu d'Empoigne pour convenir au rôle que ton imaginaire fécond lui conçoit. Tu sautes donc presque de joie lorsqu'elle se dit d'accord pour bien vouloir te suivre dans tes pérégrinations à travers la forêt. La méfiance laissant tout de même traîner quelques restes, tu comptes bien lui demander comment est-ce qu'elle a pus passer à travers les contrôles de Chronos pour accoster sur Unys. Mais rien ne presse. Tu sautilles devant elle pour la guider, et part de l'autre côté de la clairière.

« On peut aller jusqu'à la clairière Réflexion alors ! C'est tout au bout de la forêt, on pourra  voir le Pont Sagaciel, et même l'embouchure du Grand Fleuve si on a de la chance ! »

Tu reviens un peu en arrière, attendant peut-être une réponse de la jeune femme. Mais rien, elle est maintenant silencieuse, un brin mélancolique peut-être. Cette moue sur son visage te chagrine. Tu n'as pas envie de la voir triste.

« Dit, Asuna... j'ai beau réfléchir depuis tout à l'heure, je n'arrive pas à déterminer à quel race de pokémon tu appartiens. Je n'ai jamais réussi à retenir tous les types eau, il y en a tellement ! Je penses que si je n'étais pas née Vivaldaim, j'aurais beaucoup aimé être de type eau. Même si je n'ai jamais réussi à en choisir un en particulier...»

Tu te retournes régulièrement pour vérifier que ta comparse te suis toujours. Tu es tellement contente de pouvoir discuter avec elle ! Ton excitation se ressent dans ta voix, forte et enjouée.

« Tu chantes depuis longtemps ? C'est ta sœur qui t'a appris ? Moi je n'ai pas de sœur, et je chante comme une patate. Par contre je sais jouer un peu d'harmonica ! Mais ce n'est pas une très grande réussite pour l'instant. Je crois que je ne suis pas vraiment faite pour faire de la musique. »

Tu rigoles un peu nerveusement, mais non moins ouvertement.Tu espères de tout cœur que tu n’embarrasses pas Asuna avec toutes tes questions.

©️ ASHLING POUR LIBRE GRAPH'




HRP ::
 



Ivy se cherche en #ff9900


Automne:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 127
Pokédollards : 43
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 15
Je suis (Inrp) : Hétéro
Je ressemble à : Aqua de Fire Emblem fates/if
Double compte : Rose Evergarden

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Vibraqua ♦ Onde Boréale ♠ Une Lance
Race Pokemon/ Métier: Aquali / Danseuse indépendante
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Averse de printemps    Mer 16 Mai - 21:38

Averse de printemps



ft. Ivy

environ 658 mots
pensées en #0066cc
dialogue en #0066ff

Guidé à travers les bois, sous la pluie battante les gouttes s'éclataient au contact des feuilles, des arbres et du col. Sur mon corps refroidi par ce temps, je n'y faisais plus vraiment attention, je suivais seulement Ivy, je la laissais être mon guide. Cette jeune fille avait l'air enthousiaste, elle semblait heureuse et je fis un petit sourire rapide et discret en constatant cela. Alors qu'il me semblait qu'elle avait parlé pendant que j'étais perdue dans mes pensées, sa voix m'interpella. On dirait qu'elle avait du mal à déterminer quelle race de pokémon étais-je. Il était normal qu'elle n'y arrive pas, le nombre de pokémons de type eau qui existaient était assez incroyable et ce, pour tous les types. En même temps je ne montrais pas mes attributs d'aquali, elle n'avait pas à s'en faire, en tout cas vivaldaim était un pokémon très mignon et cela lui allait à ravir, selon moi. Tout en la suivant je lui répondis :

«C'est normal que vous ne sachiez pas, ce n'est pas évident c'est vrai. Je suis un aquali. En tout cas vous n'avez pas à nous envier. Vivaldaim est très mignon et cela vous va très bien. Ce qui est intéressant avec ce pokémon c'est la capacité de son pelage à changer de couleur. C'est un peu le pokémon qui annonce les saisons. N'est-ce pas charmant ? »

Je continuais de marcher derrière, la demoiselle se retournait quelques fois vers moi. Sans doute pour vérifier si je suivais toujours. Et sans surprise elle me reposa des questions tout en parlant un peu d'elle-même pour ensuite faire un petit rire, sans doute nerveux. Je rigolais un peu et j'accélérai pour pouvoir être à côté de la jeune fille :

«J'ai toujours aimé le chant, toujours et ce, grâce à ma soeur. Du moins j'ai vraiment commencé il y a quelques années, j'en ai même fait mon métier. J'apprécie énormément partager ma passion. En tout cas, sachez que ce n'est point grave si vous ne savez pas chanter ou faire de la musique. Je suis persuadée que vous avez un talent pour quelque chose d'autre. Tout le monde a un talent, du plus inutile au plus incroyable. Parfois on ne le sait juste pas. Cependant, même si vous n'avez aucun talent, on n'est pas obligé d'en avoir un, chacun peut être unique à sa manière. Je suis sûre que vous l'êtes aussi. »

A force d'avancer, nos pas nous menèrent vers une belle plaine, je m'avançais et passais devant Ivy pour regarder autour de moi, je me baissais et regardais les fleurs. Je chantonnais un peu, tout en touchant de mes délicates mains les pétales, je composais, les paroles venaient comme ça. De la pure improvisation. Je me relevais et regardais la jeune vivaldaim :

« C'est très beau. Agréable. La plupart dirait qu'il manque le soleil pourtant... »

Je pris une inspiration et me retournais vers la jeune curieuse :

« Ca a un certain charme vous ne trouvez pas ? Bien que, il faudrait peut-être se mettre à l'abri, ici on se prend vraiment toute la pluie. Je me sentirais mal si vous tombiez malade par ma faute. »

Il est vrai que je ressentais moi aussi la froideur que me causais ces froides gouttes d'eau bien qu'en tant que type eau, ce n'était pas à cause de cela que j'allais tomber malade... Enfin, il me semble. Je me rapprochais d'Ivy :

« Du moins si vous le voulez bien. »

J'attendais alors patiemment sa réponse. Qu'allait-elle me répondre. J'espérais, qu'elle n'allait pas trop faire l'insouciante, il faut prendre soin de sa santé et sachant qu'elle vit avec quelqu'un, je ne pouvais pas causer d'ennui à son tuteur.



Spoiler:
 

                           J'ai trois magicarpes qui m'ont été offert; deux par Eljiina et un de Noa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Averse de printemps    
Revenir en haut Aller en bas
 
Averse de printemps
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Unys :: Forêt d'Empoigne-