Partagez | 
 

 Perdu dans la ville, perdus dans la vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 88
Pokédollards : 38
Date d'inscription : 04/09/2016
Age : 18
Localisation : Johto, Kanto et Kalos
Je suis (Inrp) : Hétéro, et aussi libre que peu l'être une épée sans maitre XD
Je ressemble à : Sanageyama uzu, l'homme le plus...
Double compte : Joseph P. Aedificium

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Lame Sainte ♦ Puissance Cachée (Acier) ♦ Danse-Lames
Race Pokemon/ Métier: Dimoclès/ Vagabond
Team/Dresseur/Equipe: No team/ No dresseur
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Perdu dans la ville, perdus dans la vie.   Lun 1 Mai - 14:45

Perdu dans la ville
Perdus dans la vie


Mondomaniac | Lyre





-----------------------------------------------



Mondo n'en pouvait plus. La traversé depuis Hoenn avait était un calvaire. Ces ordures de Chronosiens savent ce qu'il font... Il avait faillie se faire avoir. Alors qu'il était rentré dans le navire, un passager devint vite conciliant avec lui, lui proposant de la nourriture et pas mal d'autre denrée utile. Au début, il pensait que c’était un bon samaritain, mais lorsqu'il se réveilla un matin il se rendit compte qu'il avait la tête qui tourne. Pourtant il n'avait pas le mal de mer... Il se rendit compte qu'il se dirigeait vers le nid de Chronos... Il alla immédiatement vomir par la rambarde et il évita son "ami" pendant toutes la traversée. Il était sur qu'il avait tenté de le drogué, mais heureusement pour Mondo, les poisons n'avait pas d'emprise sur lui. Cependant, qu'il en ait la tête qui tourne... C'était signe qu'il ne rigolait pas. Il devait avoir mis une dose conséquente. S'il n'avait pas été Dimoclès, il serait peut-être déjà l'un des esclaves de Chronos. Il frissonna. Plus de repas pour lui tant qu'il ne serait pas arrivée à Volucité.

Lorsqu'il descendit de l'embarcadère, son ventre gargouillé tellement fort qu'une veille dame généreuse attendant son fils revenant du pays lui donna une tarte qu'elle avait acheté plus tôt. Il ne put que la remercier de manière discrète, car il aurait put lui attiré des ennuies. Il décida alors de partir en direction d'une ruelle plutôt sombre pour déguster la moitié de cette tarte. Lorsqu’il eu finit, il l'a rangea dans son sac et marcha vers la sortit de la ruelle. Lorsqu'il en sortit, il se dirigea vers un guichet et demanda immédiatement un billet pour le prochain embarcadère en direction de Kalos. La réponse lui glaça le sang : Le lendemain. Il devrait passer une nuit à Unys ? Il paya son billet et partit en ville pour essayer d'oublier cette idée.

Il réfléchit cinq minutes et eu une idée. Il se dirigea vers une pharmacie et demanda les plus forts médicaments contre le sommeil qu'il avait. Bien sur, on lui demanda de sortir gentiment. Il se retrouva seul et sans lieu ou moyen pour passer la nuit... Mais le pire est qu'il ne savait pas où il se trouvait. Il avait aperçut la pharmacie par hasard, mais maintenant, il était perdu... Super. Génial les souvenirs qu'il va gardait d'Unys. Merci le sens d'orientation...





Je pez:
 

Moi je suis deux épée :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 92
Pokédollards : 17
Date d'inscription : 30/09/2016
Localisation : Unys / Forêt d'Empoigne
Je suis (Inrp) : Indertéminée
Je ressemble à : Un arc-en-ciel.
Double compte : Niet.

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Couteau de poche ♦ Éco-Sphère ♦ Vampigraine
Race Pokemon/ Métier: Hybride Vivaldaim / Vagabonde à la recherche de souvenirs
Team/Dresseur/Equipe: Sauvage
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Perdu dans la ville, perdus dans la vie.   Lun 1 Mai - 21:19
Perdu dans la ville,
Perdus dans la vie.
Volucité.
Sais-tu que c'est là que tout a basculé , Ivy ? Et quatre ans plus tard, tu ne connais pourtant pas mieux cette ville. Quatre années qui pour moi représentent une naissance, une révolte suivie d'un échec aboutissant à toi, petite chose fragile égarée dans Unys.

Tu observes les buildings les uns après les autres, veillant à rester sur les grandes artères au milieu du peuple qui rentre du travail. Les gens, la meilleur protection possible, après ta capuche. Tu replaces prestement une de tes mèches roses délavé à l’intérieur de ton col et presse le pas. Tu ne pourras pas atteindre Méanville en quelques heures, il vas falloir que tu restes sur Volucité pendant la nuit. Perspective peu réjouissante, quand tu sais qu'aucune auberge de jeunesse ne t’accueilleras avec le peu de pokédollars qu'il te reste. Il vas te falloir parcourir les rues pendant toute la nuit. Le sommeil ne t’effraie pas, tu as une jolie collection de baies marrons dans ton sac. Mais les rues ne sont pas sûr, et si tu savais, tu ferais n'importe quoi pour quitter Volucité au plus vite.
Pour aller où ? Tu n'en as aucune idée. Tu chemines seule depuis bientôt une semaine, sans t'être donnée d'objectif, a part celui de t'éloigner d'Alexandro au plus vite. Tu sais pourtant que le vieux dresseur ne lancera pas d'avis de recherche, mais le sentiment de trahison qui te ronge depuis que tu as quitté Empoigne te pousses à avancer plus loin, dans une lâche tentative de fuite.

Ta situation n'est pas brillante, mon Ivy, j’espère que je ne t'apprends rien. Heureusement que tu ignores que les sbires de Chronos te recherche, sinon tu aurais craqué depuis longtemps. Ta réserve de courage se vide, et toutes tes certitudes se casse la gueule les une après les autres.
Quand il ne nous reste plus rien, on se demande qui on est.  Si tu étais un peu plus âgée, tu pourrais répondre. Mais quand on a quinze ans, qu'on ne sait pas se reconnaître dans un miroir et qu'on existe seulement depuis un ans, on n'est hélas pas grand chose.

Il faut endurer, Ivy. Pour te construire une vie et des valeurs. Arrêter de chercher derrière toi pour que tu construises ton présent, que tu penses à l'avenir. Je sais que tu en baves.
Au moins, tu as de la chance dans ton malheur. Ton optimisme te pousses en avant, et je loue cette qualité que je ne pouvais pas blairer hier. Pour l'instant, tu tiens debout seule. Et c'est déjà une grande victoire.

Le soleil décline. Il illumine les grattes-ciels d'une lumière dorée qui ferait presque croire à un rêve. A se demander comment un pays gangrené par la peur peut-être aussi beau, n'est-ce pas Ivy ?
Les rues se vident progressivement. Tu t'arrêtes quelques instants dans un square et t'assois sur un banc, en face d'une fontaine. Une grand-mère se balade avec ses petits-enfants, et des clients sortent de la pharmacie d'en face.
Tous est si calme...
Pourtant, c'est dans une des ruelles adjacentes à cette place qu'ils te sont tombés dessus la première fois. Ne te relâche pas, Ivy. Tu as déjà assez payée le prix de la liberté.

Le type qui sort maintenant de la pharmacie t'intrigue. Ses cheveux vert font tâche au milieu de cet univers trop bien lissé. Tu te mords la lèvre inférieures. Il a l'air fatigué et soucieux. Un autre hybride en perdition ?
Tu décides d'aller lui parler. Mais bien sûr ! Et puis quoi encore ! T'en as pas marre de te foutre dans des situations pas possible ? Déjà avec l'autre taré de légendaire ça avait faillis mal tourner, tu te rappel ? Mais... Mais ça sert à rien que je m'escrime, en fait. Tu es déjà devant lui.

« Excusez-moi ?

Tu lui souris, parce qu'il t'inspires confiance. Eh ben si tu te fis à ton instinct, tu n'iras pas bien loin, ma pauvre...

- Vous êtes de la région d'Empoigne ? J'ai l'impression de vous avoir déjà vu... »

Ivy Lyre Volamb, menteuse professionnelle. En tout cas, ça justifie assez bien le fait que tu soit venue le voir. Pas sur qu'il gobe cette énormité, mais bon, au point où tu en es, autant foncer tout droit sans réfléchir.
© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'




Ivy se cherche en #ff9900

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 88
Pokédollards : 38
Date d'inscription : 04/09/2016
Age : 18
Localisation : Johto, Kanto et Kalos
Je suis (Inrp) : Hétéro, et aussi libre que peu l'être une épée sans maitre XD
Je ressemble à : Sanageyama uzu, l'homme le plus...
Double compte : Joseph P. Aedificium

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Lame Sainte ♦ Puissance Cachée (Acier) ♦ Danse-Lames
Race Pokemon/ Métier: Dimoclès/ Vagabond
Team/Dresseur/Equipe: No team/ No dresseur
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Perdu dans la ville, perdus dans la vie.   Lun 1 Mai - 22:32

Perdu dans la ville
Perdus dans la vie


Mondomaniac | Lyre





-----------------------------------------------



Lorsque la forme encapuchonné se mit devant lui, Mondo sursauta et se mit sur la défensive. Mais il se ravisa... A moitié. En effet, il ressentit son énergie vitale : Vivaldain plutôt jeune. Il en avait déjà croisé un, donc il avait reconnue le gout que lui laissé en bouche cette énergie. Parce que oui, Mondo goute les auras de chaque personnes qu'il croise, sans le vouloir. C'est son instinct de Dimoclès qui prend juste le dessus. Et puis, ce n'est pas comme si il la mangé cette aura, il ne fait que ... En lécher la surface ? Plus il y pensait, plus il trouvait que c'était répugnant... Mais, bien qu'il lui semblait bien que ce fut une hybride tout comme lui, il ne savait pas dans quel camps elle était. Enfin, il pouvait le deviner rien qu'a la tenue qu'elle portait. Elle se camouflait clairement et de façon presque plus visible que si elle marché dans la rue normalement. Il se rendit compte alors qu'il n'avait pas caché sa chevelure verte... Mais il s'en fichait pas mal. Il savait très bien que pour la majorité des humains et des hybrides, les cheveux des hybrides sont la couleur lié à leur espèce. Bien sur, ce n'était pas le cas pour lui, car il portait une couleur. Cela le protéger au cas où les gars de Chronos utilisait des scanners pour chercher les pokémons. La preuve en était que le gars sur le navire avait crut pouvoir l'empoisonné facilement en passant qu'il était de type plante de par ses cheveux. Quel crétin...

Il reporta son attention sur la fille face à lui. Empoigne ? Keskecé ? Mais il réfléchit autrement. Il avait à coups sur 8 ans d'amnésie. Peut-être avait-il vraiment vécue à Empoigne, bien que cela ne lui disait rien. Mais quand bien même, si cette fille pensais l'avoir vue quitte à exposer son subterfuge au yeux de tous, pouvait-il l'ignorais en lui disant simplement "Je connais pas, laisse moi" ? Non, bien sur que non. Il se baissa un peu pour être à sa hauteur (a peu près) et lui dit avec un regard très sérieux.

<< Quand tu dis m'avoir vue, tu veux dire, tu as vue une photo de moi plus jeune avec les cheveux violet ou tu m'as juste croisé là-bas ? C'est très important, explique toi. >>

Il lui fit un sourire et posa sa mains sur l'épaule de la jeune fille tout en la regardant dans ses yeux bleu pale caché sous sa capuche. Mais alors qu'il fit cela, il se sentit extrêmement mal. Son regard et son aura n'était pas à l'unisson. Un semblait curieux et dans la volonté d'aider, mais l'autre était anxieux, voir menaçant. Cependant, il sentait aussi la candeur dans l'aura... Comme si cette fille cachait un truc. Et c'est là qu'il eu une vision. la première qu'il avait eu sur sa première vie. Une main ensanglantée. Il lâcha l'épaule de la fille et se leva pour détourner son regard. Il respira de manière compulsive quelques secondes avant de se calmer. Comment et pourquoi ? Il ne lui était jamais arrivée ça auparavant. Qu'est-ce que c'était que cette main ? La sienne ? Celle de cette fille ? Impossible, il n'avait pas de pouvoir psychique... Mais elle ? Elle avait une aura contradictoire non ? Ou alors, quelque chose en elle avait redémarré quelque chose en lui. Il se rebaissa, essayant de faire abstraction de ça et repris en se raclant la gorge :

<< Je ne pense que se soit le meilleur endroit pour discuter. En tant qu'Hybride, il faut mieux pas s'exposer, surtout toi. Je sais pas quelles sont tes capacités, mais tu es trop impulsive. Parlait à un étrangers comme ça, c'est pas bon. Mais bref, si ce que tu cherches c'est de l'aide ou une protection, je serais ravie de t'aider. Mais bon... Je sais pas trop où on est en fait...





Je pez:
 

Moi je suis deux épée :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 92
Pokédollards : 17
Date d'inscription : 30/09/2016
Localisation : Unys / Forêt d'Empoigne
Je suis (Inrp) : Indertéminée
Je ressemble à : Un arc-en-ciel.
Double compte : Niet.

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Couteau de poche ♦ Éco-Sphère ♦ Vampigraine
Race Pokemon/ Métier: Hybride Vivaldaim / Vagabonde à la recherche de souvenirs
Team/Dresseur/Equipe: Sauvage
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Perdu dans la ville, perdus dans la vie.   Mar 2 Mai - 21:36
Perdu dans la ville,
Perdus dans la vie.
Parfois, je me demande ou Amnésie est allée ranger ta réflexion. Parce que bien souvent, tu ne réfléchis pas. Enfin, pas dans le long terme. Tu ne prévois pas les choses, et évidemment, tu te prends de sacrés murs dans la face. Et ça ne t'empêches même pas de recommencer, comme maintenant, devant ce... ce garçon ? Je lui donne vingt ans à tous casser, guère plus. Et il te prends pour une gamine, à sa façon de s'accroupir pour te parler. Il n'a pas totalement tords, je soupçonne Amnésie d'avoir privilégiée l'enfant à l'adulte dans ta composition.

Tu t'es faite piéger à ton propre jeu, d'ailleurs. Comment tu vas lui répondre, maintenant ? Évidemment, que tu ne l'a jamais vu. Tu t'attendais à ce qu'il réponde "Non" et tu engagerai une conversation sympathique ? Bah ton objectif est atteint, mais le prix en est élevé. Ça s'appelle l'arroseur arrosé.
Tu aurais mieux fais de rester sur ton banc au lieu d'aller te créer des problèmes. Parce que ce genre de chose, ça se passe toujours mal. Crois-en ma vieille expérience, nous j'ai quinze ans de pratique derrière moi.
C'est incroyable qu'il te failles tout réapprendre en matière de relations sociale. Bien sûr, Alexandro et Aidan n'était pas de grand exemple en la matière, mais ils auraient au moins pus te préparer. Parce que tu es complètement larguée, là. Faudrait que tu te fixes des règles. La première, ça serait de ne pas aborder les gens dans la rue sans bonne raison. Et avoir besoin de parler, ce n'est pas une bonne raison !

« Avec les cheveux violets ? Non, non, je crois que je vous ai confondus avec une autre personne. En même temps, il y a pleins d'hybrides avec les cheveux verts dans la forêt d'Empoigne, j'aurais dû mieux vous observer avant de vous aborder, je suis désolée.

Mettre de la vérité dans un mensonge, c'est bien joué de ta part, même si je doute que cela soit prémédité. C'est vrai qu'il y a pleins d'hybrides de types plantes aux abords d'Empoigne. Bien que tu n'en ai pas beaucoup croisé, tu sais qu'Aidan en héberge et en soigne parfois. Le plus drôle, c'est que tu es réellement désolée de l'avoir dérangée avec un mensonge. Décidément, tes contradictions ont le dons de me faire sourire.
Attends... Pourquoi est-ce qu'il parle de cheveux violet ? Le vert n'est pas naturel ?
Il pose sa main sur ton épaule, et tu réprimes une furieuse envie de te dégager. Tu trouves ce contact malsain et gênant. Il te regarde gentiment, pourtant. Ça devrait te rassurer, toi qui est super influençable.

Tu sursautes quand il te lâches et se détournes. Tu l'entends respirer bruyamment. Il nous fait quoi, là ? Une crise d’asthme ? En tout cas, il t'a fait peur en se relevant comme ça, tu n'oses plus faire un gestes.
Qu'est-ce que j'ai fait?
Je penses que tu es (encore) tombée sur quelqu'un de pas très net. Tu dois avoir un don pour les attirer.

Il se remets d'ailleurs assez vite de son espèce de crise. Il se rabaisse vers toi, mais tu remarques bien qu'il évite de te regarder en face. Et... et attends, qu'est-ce qu’il a dit ?

- Tu es trop impulsive. Parler à un étrangers comme ça, c'est pas bon.

Mon sauveur. Écoute-le Ivy, c'est la voix de la raison. Comme moi qui m’échine à te répéter ça depuis dix minutes. Au moins, lui tu l'entends. Imagine la catastrophe si tu m'entendais parler dans ta tête...

- J'avais pas dans l’idée de me faire protéger, mais je suis d'accord pour rester avec toi, tu es marrant. Ici, c'est la place centrale de Volucité. Toutes les rues y mènent depuis les quais. On peut bouger si tu veux, mais y'a pas vraiment d'endroits moins exposés. Et il ne faut pas entrer dans les petites rues, même en pleins jours ça peut être dangereux pour nous.

Marrant ? Ouais, bizarre ça marchait pas.
Au moins, ce type a bien confirmé qu'il était un hybride. Juste... Pourquoi affirme-t-il que les risques serait plus élevé pour toi ? Il ne peut pas être au courant qu'ils te recherchent, non ? Qu'est-ce qui lui permets de dire ça, lui qui ne prends même pas la peine de cacher ses cheveux ?

Ah oui, qu'est-ce que tu veux dire par capacité ? Parce que moi, à part courir vite, j'en ai pas je crois. Et puis, c'est quoi ton nom ? Moi, je m'appelle Lyre. »

Le tutoiement t'es venue naturellement. Tu deviens extrêmement bavarde, c'est bizarre. Quoique, après une semaine de silence et de réserve, je crois que je peux comprendre. Ta timidité à disparue devant ton enthousiasme, et c'est nouveau pour moi. Toi, tu ne vois pas ce genre de différence. Une Ivy plus ouverte et moins coincée, ça serait une bonne évolution, je crois.
Te présenter comme Lyre, c'est une bonne idée aussi. Alexandro était le seul a utiliser ce surnom.

© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'




Ivy se cherche en #ff9900

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 88
Pokédollards : 38
Date d'inscription : 04/09/2016
Age : 18
Localisation : Johto, Kanto et Kalos
Je suis (Inrp) : Hétéro, et aussi libre que peu l'être une épée sans maitre XD
Je ressemble à : Sanageyama uzu, l'homme le plus...
Double compte : Joseph P. Aedificium

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Lame Sainte ♦ Puissance Cachée (Acier) ♦ Danse-Lames
Race Pokemon/ Métier: Dimoclès/ Vagabond
Team/Dresseur/Equipe: No team/ No dresseur
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Perdu dans la ville, perdus dans la vie.   Mar 2 Mai - 23:12

Perdu dans la ville
Perdus dans la vie


Mondomaniac | Lyre





-----------------------------------------------



La situation était très étrange pour l'hybride Dimoclès. Cette étrange vision qu'il avait eu en touchant cette fille... Il était certain de deux choses : elle n'avait rien avoir avec elle mais quelque chose en elle en était la cause. Il n'osait toujours pas trop la regarder. Il fut déçut qu'elle ne l'ai juste prit pour quelqu'un d'autre. Mais encore une fois, son aura laissa échappée un drôle de gout un peu dédaigneux. C'était vraiment la première fois qu'il avait cette sensation. Il avais déjà put gouté accidentellement l'aura d'un humain possédé et, clairement, il avait sentit le gout de deux aura distincte. Mais là, c'était étrange. C'était comme s'il sentait l'aura de cette fille et une émotions, un concept. Cela lui laissé un gout vraiment étrange dans la bouche et le laissait perplexe. Il ne pouvait pas lire dans les émotions des gens, alors pourquoi avec elle si ? Lorsqu'il lui dit qu'elle était impulsive, sont aura se remplie de gratitude envers lui. Pourquoi ? Il arrêta de se poser des questions et décida de la regarder droit dans les yeux. C'est à ce moment qu'elle lui dit avec une certaine candeur qu'elle voulait bien rester avec lui en rajoutant qu'il étais marrant. Cela le surpris un peu et se gratta la tête un peu gêner. Par contre, la place centrale de Vélocité ? C'était tout sauf l'endroit où il souhaitait être en ce moment... S'imaginer tout ces Chronosien qui pourrait leur tombais dessus et leur faire des trucs bizarre. Brr, non, vraiment pas, non. La fille rajouta que les petites rue n'était pas bien famée non plus... Rah !! Aucun endroit n'en valait la peine ici ? Et cette satanée aura... sentimentale qui continué à déversé ses gout étrange dans la bouche de Mondo. Par chance il pouvait vite si habituer, mais cela le questionnait beaucoup. Mais il fut encore plus étonné par la question de la fille face à lui, qui au passage lui avoua s'appelait Lyre. Cela ne lui dit rien et il allait commençer à lui répondre quand soudain il vit au loin le même mec qui avait essayé de l’empoisonné sur le bateau. Il ne savait pas quoi faire. Partir pour ne pas se faire voir mettrait cette fille en danger, mais rester les mettrait tout deux dans une situation plus que délicate. Il scruta les environs de ses yeux de manière rapide avant de regarder la petite avec un air serein et calme (forcé bien entendue pour ne pas la mettre en panique). Il lui fallait absolument une armes en acier, vite, l'odeur de l'acier. Il sentit immédiatement l'acier dans la poche de la fille. Il regarda autour de lui puis il la regarda droit dans les yeux.

<< Écoute-moi, il y a une personne de Chronos qui vient vers nous. Je le sais, il a déjà essayé de m’empoisonner cet idiot. Bref, je sais que ça peut paraitre extrêmement bizarre, mais je vais te prendre ton arme. Fais moi confiance et surtout ne te fait pas remarquer. >>

En quelque seconde, il attrapa le canif dans la poche de la fille et fit apparaitre son épée. Deux armes, ses yeux se remplirent d'argent et il fonça vers un kiosque à une vitesse phénoménale, tant et si bien qu'il fit s'envoler tout les papiers journaux, lui créant une couverture parfaite pour sa fuite. Il prit la jeune fille dans ses bras en faisant attention de ne pas la blesser et il se mit à courir vers un des immeubles.

Il courut ainsi quelques minutes avant de se rendre compte qu'il fatiguait. Il scruta les environs une nouvelle fois et aperçut quelque chose qui lui allait parfaitement. Une sorte d’appartement abandonnée et grillagé. Il courut vers le bâtiment en face, prit appuie sur ce dernier et sauta vers le grenier de cet appartement tout en profitant de son sabre pour y faire une entré improvisé. Il s’arrêta dans le bâtiment puis fit disparaitre sa lame. Ses yeux pâlirent et il s'empressa de remettre le pan de mur qu'il avait coupé avec la précision d'un laser pour faire croire que le bâtiment n'avait pas subit dommage. Il tomba alors et lâcha le couteaux de la petite Hybride.

<< Bon, puf... Au moins, personne ne pensera à venir dans le grenier, puf... On ai en sécurité... enfin, si tu pouvais faire en sorte de scellé l'entrée, se serais bien aimable. Au fait ton couteau est à coté de moi, viens le reprendre, mais n'en profite pas pour me poignarder... De toute manière tu n'y arriveras pas. >>

Il reprit son souffle et sans faire exprès, il mordilla l'aura sentimentale. Quand il remarqua, il la recracha. Quelle est collante !

<< Au fait, mon nom à moi, c'est Mondomaniac. Enchanté de te rencontrer Lyre. C'est un beau nom tient, on dirait un instrument...>>

Il sourit en se rappelant de Jack jouant de la guitare pendant que son père joué de la la fameuse lyre... C'était la belle époque.




Je pez:
 

Moi je suis deux épée :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 92
Pokédollards : 17
Date d'inscription : 30/09/2016
Localisation : Unys / Forêt d'Empoigne
Je suis (Inrp) : Indertéminée
Je ressemble à : Un arc-en-ciel.
Double compte : Niet.

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Couteau de poche ♦ Éco-Sphère ♦ Vampigraine
Race Pokemon/ Métier: Hybride Vivaldaim / Vagabonde à la recherche de souvenirs
Team/Dresseur/Equipe: Sauvage
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Perdu dans la ville, perdus dans la vie.   Dim 7 Mai - 1:05
Perdu dans la ville,
Perdus dans la vie.
Finalement, je suis d'accord, il est drôle. Enfin, ce n'est sans doute pas le bon mot. Disons que divertissant convient assez bien. Il a l'air paumé comme toi, et ça te rassure. Étrange façon de se s'auto-réconforter, mais je ne devrais même plus m'étonner. En même temps, être perdus à plusieurs, c'est toujours mieux que d'être seule.

Tu as du mal à interpréter les expressions que tu observes sur le visage de ton compagnon. Parfois tu le vois grimacer, sans pourtant comprendre la cause de son d’égout.
Enfin, tu te demandes bien ce qu'il vas proposer, parce qu'il n'existe aucun lieu vraiment sur dans tout Unys. Toi, tu as échafaudé la stratégie du mouvement : tu es forcément moins traçable si tu te déplaces. Tu t'apprêtes d'ailleurs à lui faire part de cette suggestion, mais tu t'arrêtes en entendant sa voix, ou transparaît un calme forcé.

Chronos. D'accord.
Tu enregistres l’information comme s'il te mettait simplement au courant de la météo. Je n'arrive pas à comprendre comment tu peux rester aussi calme. C'était pareil la nuit de l'incendie, et ce n'est pas normal. Bordel, Amnésie ne pouvait pas faire son boulot correctement ? Il a fallu qu'elle supprime tes émotions aussi ?
Ta mains plonge vers la poche de ta veste pour saisir ton couteau... trop tard. Il le tiens déjà entre ses doigts.
Euh...
Attends. Comment il a sus que tu avais un couteau dans ta poche ?! Il a une vision thermique, c'est ça ? Ou alors, il est télépathe. Ça expliquerait pas mal de chose, notamment ses grimaces. S'il sait ce que vas dire son interlocuteur avant qu'il n'ouvre la bouche, les conversations ne doivent pas être très agréable.  

Il fait apparaître une épée dans sa main droite. Tu lui demanderas d'où il sort cette arme qui fait ta taille, parce que ça m’intéresse. Ou alors son espèce, ça reviendrait au même. En tout cas, ce n'est pas un pokémon d'Unys, tu es incapable de l'identifier.
Tu sursautes quand il se rue sur toi et te prends dans ses bras. Il aurait pus te laisser courir, les sauts et la course ne te poses aucun problème. Il t'aurait été facile de le suivre, à la vitesse à laquelle il se déplace.Tu te recroquevilles dans ses bras pour ne pas trop le gêner. De toute façon, tu ne pèses pas bien lourd. Tu l'entends peiner à respirer, et devine qu'il ne tiendras plus longtemps.Tu te prépares à ce qu'il te lâche pour te mettre à courir, mais son saut totalement imprévus manque t’arracher un cri.
Tu t'accroches à son manteau pour ne pas tomber, et aperçois par la même occasions la rue presque déserte en-dessous de vous. Pas vraiment la manière la plus discrète de s'enfuir.

Tu vois le mur apparaître devant toi, et quand tu sens que ton compagnon ne songe pas à ralentir, tu te prépares à l'impact. Mais pourquoi tu le lâches pas ? Il est en train de foncer dans un mur ! C'est le coup à s’assommer et à ce faire ramasser par Chronos juste après ! Pourquoi est-ce qu'il...
Il a fait un trou dans le mur. A l'épée. D'accord, je fais faire comme si c'était normal et que j'aurais dû m'y attendre. Arrêter de réfléchir et me mettre en pilotage automatique, histoire d'arrêter de te faire mal au crâne.

Il te lâche dans la pièce ou vous êtes atterris et fait disparaître son épée. Tu vois ses yeux s'assombrir. Es-ce qu'ils changent de couleur comme les tiens ? Tu te demandes avec quelle énergie il arrive à reboucher l'entrée improvisée qu'il à taillé dans la façade.
Et puis, enfin, alors que tu commençais à penser que tu étais tombée sur une force de la nature indestructible, il s'écroule. Il aura tenu extrêmement longtemps, même pour un hybride. Surtout si tu te compares à toi-même. Rapide, précise, mais pas endurante.

« Scellée l'entrée ? Mais je sais pas faire, moi.

Tu t'approches des fissures et passes ta main dessus, à tout hasard. Tu sens l'air siffler et s'introduire dans la pièce. C'est vrai que le trou n'est pas vraiment bouché, et un bon coup de l’extérieur vous débusquerait facilement.  

Pourquoi est-ce que je te poignarderais ? C'est débile, tu viens de nous sauver la mise. J'ai une dette envers toi. Mais je sais me servir d'un couteau, hein. Je serais parfaitement capable de te planter, tu me surestimes, je crois.

Je pense plutôt qu'il voulait dire qu'il possédait un bonne protection, Ivy. Tu viens de voir qu'il était plus ou moins lié à l'acier, un coup de couteau ne devrait pas être très handicapant pour lui.
Tu hôtes ton sac de tes épaules et en sort un sachet de graine en vrac, un pot de confiture pleins de terre et ta gourde. Opération jardinage. Ce n'est pas une mauvaise idée. Tu entreprends donc de mettre une graine, de la terre et une goutte d'eau à chacune des fissures qui te semblent les plus fragiles. Tu veilles à rester très méticuleuse et à ne rien oublier. Il ne manquerait plus que tout foire !

Oui, c'est beau, hein ? Pourtant, je ne suis absolument pas musicienne. J'ai essayé de jouer un peu d'harmonica, mais il n'a jamais voulu émettre un son correct avec moi. C'est... bizarre, Mondomaniac, on dirait un nom de jeu vidéo. C'est un surnom ? Et puis, tu es quelle race de pokémon ? Parce que c'est bien de là que viens ton épée, non ? Excuse moi si je te noie sous mes questions, mais ça faisait une semaine que j'avais plus parler à personne...

Bon, la tâche la plus fastidieuse est terminée. Reste plus que la pousse... Tu inspires doucement.
Il n'y a pas de raison que ça se passe mal.
Ouais. Si on se fit à tes dernières expériences, tu ferais mieux de t'inquiéter quand au résultats.
Tu poses ta main bien à plat sur la pierre et active lentement les germes. Bonne nouvelle, l'eau et la terre remplissent bien leur rôle d'engrais. Tu essaye de doser convenablement pour que les pousses ne grandissent pas trop vite, mais juste assez pour avoir l'effet d'une colle. Tu te débrouilles bien, et c'est assez surprenant. Vas savoir, peut-être que la présence de Mondomaniac t'aide.
Tu t'écartes du mur les paumes brûlantes, mais tu es plutôt satisfaite de ton travailles. Sur tout le pourtour du trous, des racines de lierres colmatent et tiennent les deux morceaux de la façade ensemble.
Tu te retournes vers ton compagnon.

Et voilà ! Je ne pensais pas que ça marcherais du premier coup. Tu veux des baies ? J'en ai pleins, elles viennent d'Empoigne. »

Tu t'assois en tailleur à côté de lui et commence à vider ton sac de tout les bocaux qu'il contient. L'exercice de jardinage t'as un peu fatiguée, mais tu tiens à rester forte devant Mondomaniac, ne serait-ce que par respect envers l'effort qu'il vient de produire.
Moi, par contre, je ne me sens pas bien. Ça ne m'était jamais arrivée avant, d'être autant dissociée de toi. Comme ci, pour la première fois depuis ton réveil, j'avais mes propres sensations. Là encore, ce n'est pas normal. Tu n'es pas épuisée, alors pourquoi est-ce que j'ai l'impression d'être... drainée de cette manière ?

 
© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'



Ivy se cherche en #ff9900

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 88
Pokédollards : 38
Date d'inscription : 04/09/2016
Age : 18
Localisation : Johto, Kanto et Kalos
Je suis (Inrp) : Hétéro, et aussi libre que peu l'être une épée sans maitre XD
Je ressemble à : Sanageyama uzu, l'homme le plus...
Double compte : Joseph P. Aedificium

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Lame Sainte ♦ Puissance Cachée (Acier) ♦ Danse-Lames
Race Pokemon/ Métier: Dimoclès/ Vagabond
Team/Dresseur/Equipe: No team/ No dresseur
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Perdu dans la ville, perdus dans la vie.   Dim 7 Mai - 23:50

Perdu dans la ville
Perdus dans la vie


Mondomaniac | Lyre





-----------------------------------------------



Mondo, sourit lorsque la jeune fille sembla perdre le nord lorsqu'il lui demanda de scellé l'entrée. Et il faillit éclaté de rire lorsqu'elle lui dit qu'elle pouvait utilisé un couteau juste après avoir dit ne pas vouloir le tuer. Cette petite prenait trop les choses au premiers degrés. Il essaya de comprendre quels étaient ces étranges bruits qui venaient du côté de Lyre avant qu'elle lui explique ne pas être forte en musique. Elle lui posa ensuite la question... enfin les questions... Il expira dans un mélange d'exaspération, de gêne et de pitié et il commença:

<< Ah la la... Bon, commençons par le plus simple : je suis un fiers Dimoclès qui a eu le malheur de détesté le violet. C'est pour ça que mes cheveux sont teinté et que tout le monde pense que je suis un hybride de type Plante ou Plante-Acier, ce qui me protège de pas mal de type d’assassinat quand j'y pense. Comme cet abruti sur le bateau... M’empoisonner ? Il m'as bien vue cet idiot ! Bref, je divague...

Il changea tout de suite de ton. Il avait beau avoir réussit à faire son deuil de Jack, mais parler de lui lui faisait encore mal. Il soupira et s'exprima avec une vois presque triste :

<< Maintenant, la question un peu plus complexe... Je... Je suis amnésique. C'est pas énorme, je veux dire, j'ai juste oublié les huit premières années de ma vie, je ne sais pas ce qui est arrivée à mes parent ou même si j'en ai eu... Bien sur, cette saloperie d'amnésie m'a empêché de me souvenir de mon propre nom... Mais bon... Vers mes dix ans, on m'a adopter. Le fils biologique et moi... ça à tout de suite collé. On avait les même délires, les même idée et surtout il détestait le violet comme moi, bref, on est devenue de vrai frère en un rien de temps. Étant donné que j’avais pas de nom, il m'a nommé comme son personnage sur un
MMO en vogue à l'époque parce qu'il me ressemblait un peu, mais avec les cheveux vert... Enfin bref, c'est du passé tout ça. Jack... Enfin mon frère est mort donc je ne lui ai pas fait l'affront de changer de nom. de toutes manière, mon nom à toujours était Mondomaniac, et ça ne changeras jamais, même si un jour par miracle je découvre mon identité. >>

Alors qu'il ressassait son passé, le Dimoclès se rendit compte qu'il étais entrain d’aspirer la seconde énergie vitale de la jeune fille. Mais stop ! Ça ne lui était pas arrivée depuis au moins... La seule fois où il avait était malade et qu'il avait faillit prendre plus de dix ans de vitalité à son docteur. Il avait réussi à la recracher la dernière fois car il avait éternuer extrêmement fort... Mais là, comment se la faire recracher ? Surtout que cette étrange vitalité commençais à s'en rendre compte ! Attend, quoi ? Cette vitalité est consciente ?! Un problème à la fois, d'abord la recraché et après les questions, enfin, on verra... La fille lui proposa des baies. Il coupa un petit morceau de bois avec sa main et il le mangea, en tirant une tête montrant son dégoût. Au moment où il l'avala, son corps réagit immédiatement et lui fis tout recracher. Bien sur il recracha tout en se cachant un peu pour ne pas que Lyre le voie et bien sur l'énergie vitale fut restitué à sa propriétaire. Il se retourna vers Lyre avec un sourire un peu faussé par le dégoût qu'il éprouvé :

<< Je suis absolument désolé, j'ai mangé sans le vouloirs un peu de ton espérance de vie... Dix jours à peu près... Mais j'ai tout recraché ! Je le fais pas exprès. Enfin, disons que c'est ta deu... ton énergie vitale qui se jette dans ma bouche, comme si elle voulait être aspiré. Je te jure je vais faire attention à partir de maintenant. Par contre je serais pas contre une baie ! Tu n'aurais pas une baie Chocco, une baie Jouca ou une baie Sédra ? Ou mieux ! Une baie Lampou ! Se serait gentils de votre.. de ta part. Voilà que je me met à vouvoyer. >>

Mondomaniac ne savait pas pourquoi mais ne pensait pas que dire directement à la fille qu'elle avait deux énergies vitales distinctes était une bonne idée. Il se contenta de mordre un peu plus fort la seconde énergie lorsqu'il se repris, lorsqu'il dit "Baie Sédra" et lorsqu'il dit "votre". Si la seconde vitalité réagissait en montrant de l'énervement ou une autre émotion, il serait fixé et il pourrait se voir ce qu'il peut faire pour faire un double discours efficace... Ou du moins, voir si cette double vitalité n'était pas trop dangereuse.





Je pez:
 

Moi je suis deux épée :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 92
Pokédollards : 17
Date d'inscription : 30/09/2016
Localisation : Unys / Forêt d'Empoigne
Je suis (Inrp) : Indertéminée
Je ressemble à : Un arc-en-ciel.
Double compte : Niet.

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Couteau de poche ♦ Éco-Sphère ♦ Vampigraine
Race Pokemon/ Métier: Hybride Vivaldaim / Vagabonde à la recherche de souvenirs
Team/Dresseur/Equipe: Sauvage
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Perdu dans la ville, perdus dans la vie.   Ven 12 Mai - 23:39
Perdu dans la ville,
Perdus dans la vie.
Un Dimoclès, hein ? Ça n'éclaire pas plus ta lanterne. Le mot te fait penser à Damoclès, l'épée de la dernière chance, et tu estimes que cela colle plutôt bien avec le personnage, même si tu n'arrives toujours pas à te représenter une image du pokémon en lui-même, de ce à quoi Mondomaniac aurait pus ressembler il y a quatre-vingts ans. En tous cas, tu es sûr de n'avoir jamais rien lu sur Dimoclès dans le pokédex dérobé à Alexandro.
C'est dommage, avant l'accident tu aurais été capable de réciter la liste des pokémons de chaque régions de ce monde, à part peut-être Alola, que l'on connaît encore très mal. Tu t'es d'ailleurs jurée que tu visiterais un jour cette région, le jour où... où tu pourras dire "Je suis Ivy Lyre Volamb" en étant sûr que ce soit bien le cas. Le jour où tu te seras résolue à ne plus te chercher et ou tu me laisseras partir. Le jour où tu seras enfin en sécurité, avec quelqu'un qui puisse veiller sur toi.

Tes mouvements s'arrêtent quand tu entends le mot "amnésique" dans la bouche de Mondomaniac. Ton cœur rate quelque battements, et tu te demandes combien de chances tu avais de tomber sur un hybride aussi perdu que toi. Je suis d'accord, c'était impossible. Mais tu génères des anomalies dans le cosmos Ivy, ça doit pouvoir s'expliquer comme ça.
L'histoire de Mondomaniac, qu'il te raconte d'une traite sans que tu ai besoin d'insister, réveille ces vieilles douleurs qui te rendaient folle les premiers mois après ton réveil. L'impression intense de vide. Tu t'estimes heureuse de ne pas avoir perdu un frère comme lui.
Perdre, voilà une chose que tu redoutes effroyablement. Avec ce sentiment de ne pas s'appartenir vraiment, et de devoir remplir des cases qui se sont vidée sans aucune raisons. N'être personne fait souffrir, et l'hybride Dimoclès en a fait l'expérience également.  

L’étourdissement persiste, et j'ai de plus en plus de mal à suivre tes mouvements et tes paroles. C'est incompréhensible. Est-ce Mondomaniac qui produit cet effet là ? Pourtant tu vas très bien, toi...  Tu te sens juste un peu triste en l'entendant parler de la complicité qu'il entretenait avec son frère adoptif. La seule personne qui semblait tenir à toi était Alexandro, et c'est toi qui l'a abandonné. La solitude se fait réellement sentir depuis le début de ta fugue ton voyage.

« C'est une jolie façon de lui rendre hommage en portant le nom qu'il t'a donné. D'ailleurs, c’est... c'est bizarre que ce soit toi que je sois aller voir devant cette pharmacie, parce que moi aussi j'ai eu un... problème de mémoire. Qui a supprimé quatorze ans de mon cerveau.

Supprimée... C'est en partie faux. Je n'ai rien oublié moi, et je suis toujours dans ta tête. Parce qu'Amnésie a probablement négligé d'annuler la sauvegarde. C'est exactement ça, je suis le disque de sauvegarde. Je sers d'éponge de substitution à nos souvenirs. Je t'ai dérobé une partie de toi-même. Une partie négligeable cependant, absolument pas indispensable pour ton avenir. Tu peux te passer de ce fardeau, je m'occupe de le porter pour toi.
Tu restes extrêmement vague en évoquant ton amnésie, d'ailleurs. Finalement, il n'y a pas grand chose à raconter. Et tu n'as pas envie de penser à Alexandro.

Je me sens mieux. Et ton compagnon Dimoclès tire une tête de deux pieds de long. Il n'aime pas les baies ? C'est dommage, il faudra bien écouler ton stock, sans quoi les fruits pourriront.
Son sourire est bizarre. Il se comporte d'une bien étrange manière depuis quelques minutes, c'est déstabilisant. Tu lui rends son sourire du mieux que tu peux, alors qu’il  vient de t'annoncer qu'il bouffe progressivement ton énergie vitale.
Je comprends mieux.

Il faut qu'il arrête ce petit jeu tout de suite. Ses phrases à doubles sens ponctuées de... de ces morsure qui m'affaiblissent ne me font pas rire du tout. Et bien sur, tu ne voit rien. Tu es incapable de te douter d'un quelconque malveillance de la part de Mondomaniac.

- Oh... Tu manges l'énergie des gens ? Si je suis trop... appétissante, je peux m’écarter, hein. J'ai toutes ses baies dans les bocaux, sert toi.

Et puis d'abord, comment c'est possible ? Je ne suis pas  censée être matérielle, moi. Je ne suis qu'un fragment de ton passée, gardienne de mémoire. Comment peut-il être capable de me repérer ? Peut-être que s'il aspire les énergie, il est plus doué pour discerner les auras. Mais il ne peut pas se rendre compte de ma... conscience. C'est impossible. Je dois arrêter de m'inquiéter pour rien.
Tu récupères ton canif et le remets à sa place, dans ta poche.

- Ah oui, je suis une hybride vivaldaim. J'aurais dû mieux me présenter avant de te bombarder de questions... »  

© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'



Ivy se cherche en #ff9900

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 88
Pokédollards : 38
Date d'inscription : 04/09/2016
Age : 18
Localisation : Johto, Kanto et Kalos
Je suis (Inrp) : Hétéro, et aussi libre que peu l'être une épée sans maitre XD
Je ressemble à : Sanageyama uzu, l'homme le plus...
Double compte : Joseph P. Aedificium

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Lame Sainte ♦ Puissance Cachée (Acier) ♦ Danse-Lames
Race Pokemon/ Métier: Dimoclès/ Vagabond
Team/Dresseur/Equipe: No team/ No dresseur
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Perdu dans la ville, perdus dans la vie.   Dim 14 Mai - 21:46

Perdu dans la ville
Perdus dans la vie


Mondomaniac | Lyre





-----------------------------------------------



Mondo sourit en voyant que Ivy comprenait son geste. Il fut aussi surpris d’apprendre qu'elle aussi avait perdue sa mémoire. Mais attend... Non, impossible.  Est-ce que cette aura serais dut à son amnésie ? Si c'est le cas, alors, est-ce qu'il avait lui aussi cette aura ? Pouvait t'il l'assimiler et retrouver ses souvenirs perdus ? Non, il le savait inconsciemment que leurs amnésie était différentes. Il le savait dans son fort intérieur et ce flashback le fit douter. Et puis, il s’arrêta de mordiller la seconde aura de la jeune fille qui commençaità avoir vraiment peur. Il n'avait donc rien à craindre, il atendrait que la fille dorme pour voir s'il pouvait faire quoi que se soit avec ses dons et cette auras. Il se concentra sur son ventre qui gargouilla au moment où elle dit qu'elle était appétissante. Si elle savait le gout des auras, elle dirait pas ça. Il décida de demander plus tard pour la mémoire de Ivy car bien qu'elle tentait de le cacher, elle semblait vivre très mal son statut d'amnésique. Du moins, si cette seconde aura était bien ce qu'il pensait, alors elle le vivait mal.

<< Pitié, ne dit pas que je mange l'énergie vitales des gens. Je le fait pas d'habitude, j'ai honte de pas avoir sut me retenir. En tout cas cela veut dire que j'ai très faim. >>

Il se servit et pris une baie Sédra, bien qu'il préférait les baie Lampou. Lorsqu'elle lui dit qu'elle étais une Vivaldaim il retrouva un peu d'énergie pour s'assoir en tailleur. Il croqua dans la baie puis il lui dit après avoir avalé :

<< Je sais, j'ai gouté ton aura, excuse moi encore, mais autant je peux ne pas manger les auras, autant je n'arrive pas à ne pas les gouter. Mais sache que c'est pas si bon que ça les auras, cela dépend. La tienne est plutôt bonne si ça te rassure. >>

Pour le coups, c'était vrai. Autant l'aura secondaires avait le gout de ses sentiments, autant, celle de Ivy avait le gout délicieux de l'aura d'un vivaldaim. C'est vrai que s'il avait été sauvages, il aurait surement tout mangé par gourmandise. Heureusement il était civilisé. Il croqua une nouvelle fois dans la baie Sédra et sortit tout d'un coups ces mots :

<< Tu sais,on raconte que les baie Sédra , lorsqu'elles étaient ingurgité il y a 80 ans, défendaient des spectres. Mais à mon village, on m'a toujours dit que la vérité, c'est que la baie Sédra est une baie fantôme. L'ancien appelait même les spectre les Sédra. Enfin, moi, j'appelle pas les spectre, j'aimerais pas qu'il m'entendent, malgré que j'en soit un d'après mon espèce ! >>

Il finit sa baie à se moment et pris alors une baie Lampou. Il espérait que la seconde aura et compris le message qu'il venait de faire passer et que la jeune fille avait apprécié l’anecdote.

<< Désolée de t'en prendre une autre, mais j'ai pas dut mangé depuis... Pas mal de temps. >>

Il redevint sérieux puis il regardât la jeune fille dans les yeux

<< Tu es amnésique toi aussi ? Quatorze ans, c'est gros. ça fait plus de truc à chercher. Enfin, je devrais te dire de ne pas chercher, que ce n'est pas bon, que souvent l'amnésie cache de lourd secret, mais si tu es comme moi, ça ne te persuaderas pas. Alors on va faire simple : je t'ai raconté ce que j'ai laissé derrière, raconte moi ce que tu cherches ! >>

Il n'avait pas envie de forcer la jeune fille à lui parler de son passé court, d'après son visage. Il lui fit un sourire plein de bonté pour que la fille se sente mieux, regagne en confiance. Il le fit aussi pour montrer à la seconde aura qu'il n'étais pas agressif car, après coups, il c'était rendue compte que mordre l'aura n'étais pas très fin. Il croqua dans la baie Lampou




Je pez:
 

Moi je suis deux épée :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 92
Pokédollards : 17
Date d'inscription : 30/09/2016
Localisation : Unys / Forêt d'Empoigne
Je suis (Inrp) : Indertéminée
Je ressemble à : Un arc-en-ciel.
Double compte : Niet.

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Couteau de poche ♦ Éco-Sphère ♦ Vampigraine
Race Pokemon/ Métier: Hybride Vivaldaim / Vagabonde à la recherche de souvenirs
Team/Dresseur/Equipe: Sauvage
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Perdu dans la ville, perdus dans la vie.   Dim 28 Mai - 21:29
Perdu dans la ville,
Perdus dans la vie.
La lumière de fin du jour peine à pénétrer dans le grenier, et tu as de plus en plus de mal à distinguer l'endroit ou vous vous trouvez. Le plancher grince quand Mondomaniac se redresse, le vieux papier peint est parsemé de tâches brunâtres et l'odeur de renfermé est omniprésente. Tu penses aux habitants des lieux, qui ne doivent pas être montés ici depuis longtemps. Cette maison est-elle encore seulement habitée ? Tu te rappelles avoir vu des planches sur les fenêtres quand le dimoclès te portait dans ses bras. Le souvenir de ce contact te fait frissonner. Tu n'as pas aimé ça, va savoir pourquoi. J'en ai ras-le-bol d’interpréter tes réactions et de jouer la psychologue.
Et puis maintenant, il faut que je gère mes propres problèmes, et passer du rôle de spectatrice à actrice ne me plaît pas du tout, surtout quand je ne comprends pas comment cela a pu arriver. Parce qu'il essai d'entrer en contact avec moi, l'autre hybride. Et ça ne devrait même pas être possible. Amnésie c'est encore tromper dans les  réglages, et voilà qu'il arrive à me ressentir. C'est pas bon du tout. Si toi, tu te rends compte de ma présence, il est probable que tu me fasse des crises de panique ou de rage. J'ai déjà de la chance que Mondomaniac garde le silence sur sa découverte. Pour une raison bien obscure, d'ailleurs. Quand on remarque quelques chose de bizarre chez quelqu'un, on le lui dit, non ?

Entendre dire que ton aura est plutôt bonne, ça te gêne. Tu trouves ça déplacé, sans vraiment comprendre l'origine de ce malaise. Le dimoclès croque goulûment dans sa baie. S'il mange aussi vite, il va te vider tes réserves en un rien de temps.

« Est-ce que tu pourrais m'expliquer un peu mieux comment fonctionnent les auras ? Parce que tu en parles depuis tout à l'heure, et que jamais personne ne m'a expliquer ce que c'est. J'ai rencontré d'autres hybrides qui parlaient des auras, mais il semblerait que je sois incapable de les voir.

Tu te rappelle du légendaire fou qui t'avait demandé si tes parents t'avait appris à les décrypter, ces foutues auras. Ce souvenir te fait grincer des dents. Moi, je pourrais te dire que tu était douée. Alto et Sylve était même super fiers de toi. J'ai tout un stock d’anecdotes comme celle-ci qui ne nous servirons jamais, et que je ne peux pourtant pas faire disparaître. Ces petits paquets de  mémoires sont là sans avoir plus aucune utilités et prennent beaucoup trop de place.

Mondomaniac ne te réponds pas immédiatement, mais enchaîne sur une histoire qui te laisse perplexe. Il ne sait plus quoi dire ? Pourquoi parler de baie ? Tu  les connais quasiment toutes par leur dénominations communes et latines, et tu sais que les baies Sédra on des effets sur le type spectre. Au moins, tu sais maintenant que dimoclès est un pokémon spectre. Informations non négligeable.

Moi par contre, j'ai du mal à saisir les doubles sens dans ses phrases.Tout d'abord, je ne suis pas un spectre ou un fantôme. Ça reviendrait presque à m'insulter, mais il est extrêmement mal informé  sur mon compte, alors autant le lui pardonner. Il semble avoir conclu par je ne sais quel miracle que je suis capable de le comprendre. S'il souhaite que je lui réponde, ça vas être plus compliqué.  
Donc, s'il me considère comme un ectoplasme, c'est quelques chose comme "Je t'ai vue. Regarde, je suis un gentil, et on se ressemble un peu". Je pourrais lui rétorquer qu'il ressemble plus à Ivy qu'à moi, mais soit. On va dire que je suis disposée à écouter la suite.

Tu secoue la tête avec un sourire complice parfaitement étudié, et rapproche les bocaux de lui.

Il faut bien que quelqu'un les mange, sinon elles vont pourrir. J'en ai pris beaucoup trop pour moi seule, de toute façon.

C'est vrai ça, tu as dévalisé les réserves destinées aux confitures. Tu te sens mal quand tes gestes de voleuse te reviennent à l'esprit. Ça aussi il faut l'effacer, Ivy. Oublier le passé, toujours. C'est une règle de vie qu'il vas falloir graver dans ta tête... et ça serait plus simple pour moi si l'autre amnésique ne t'encourageait pas à résister !

Ce que je cherches ? Je ne sais pas vraiment. J'ai décidé de me balader dans Unys pour essayer de réveiller des souvenirs qui seraient quelques part dans ma tête. Je me dis que certains lieux précis pourrait servir de déclencheur. Mais si les recherches à l'aveuglette étaient efficaces, ça se saurait.  Aujourd'hui, je sais que je suis une hybride vivaldaim. Et que j'ai environ quinze ans. Ce sont les seules choses dont je sois sûr à cent pour cent. »

Ton cœur se sert, en écho à tes paroles. Même après un ans, ton corps reste la seule trace de ce que tu as été. Tes cheveux et tes yeux multicolores, ta poitrine plate, ton visage androgyne, ton air de gamine, tout ce que te renvoie ton reflet te rappelle qu'avant, il y avait une autre fille dans cette enveloppe, qui a grandis, qui a probablement eu des parents, des amis, un amoureux peut-être. Une fille qui ne sait plus se reconnaître aujourd'hui, une étrangère à elle-même.
Nos sensations sont liées, et ta douleur est la mienne Ivy. Je peut parfois m'en isoler, mais jamais rompre ce pont, même si je le souhaite très fort. Je ressens ta douleur et crois-moi, je ne fais pas tous cela en vain. Je sais que le passé nous détruirais.

Mondomaniac te fait un sourire rassurant, que tu imites gauchement. Le goût amère dans ta bouche s'accentue. L'ignorance te pèse, et le silence aussi. Tu aimerais pouvoir raconter des histoires comme lui, des anecdotes, des souvenirs. Mais il n'y a rien. Ton existence se résume à une forêt et à Alexandro. Rien de bien palpitant, et te rappeler le vieil ermite te rends triste et réveille le sentiment de trahison que tu t'évertue à enterrer depuis ta fugue.
© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'




Ivy se cherche en #ff9900

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 88
Pokédollards : 38
Date d'inscription : 04/09/2016
Age : 18
Localisation : Johto, Kanto et Kalos
Je suis (Inrp) : Hétéro, et aussi libre que peu l'être une épée sans maitre XD
Je ressemble à : Sanageyama uzu, l'homme le plus...
Double compte : Joseph P. Aedificium

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Lame Sainte ♦ Puissance Cachée (Acier) ♦ Danse-Lames
Race Pokemon/ Métier: Dimoclès/ Vagabond
Team/Dresseur/Equipe: No team/ No dresseur
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Perdu dans la ville, perdus dans la vie.   Mar 27 Juin - 16:18

Perdu dans la ville
Perdus dans la vie


Mondomaniac | Lyre





-----------------------------------------------



Le Damoclès ressentit que l'aura était à la fois perdue, le jugé et ne savait plus sur quel pied danser. Et alors qu'il ne pensait ne plus pouvoir être surpris par cette fillette, elle lui demanda de lui expliquai les auras.

<< Ah. Bon, je vais faire de mon mieux, mais je suis tellement pas la bonne personne... Bon. Sache qu'en fait, moi j’appelle aura deux choses qui sont distincte et différentes. La première, c'est l'énergie vitale, qu'il faudrait que j’appelle simplement énergie vitale, mais bon je me suis habitué à l’appelé aura. Il représente la longévité d'une personne dans le meilleurs des cas, s'il n'est jamais malade et s'il n'a pas d'accident, mais ça ne se mesure pas en temps.. enfin c'est plus simple de le mesuré en temps.. C'est un flux que peux de gens peuvent au moins ressentir d'après ce que j'en sais. Moi, je le sens car je m'en nourrit, ou du moins, je peux en voler une quantités pour l'assimiler et augmenter la mienne. Heureusement je peux la rejeter et la rendre à la personne à qui je l'ai volé. Ça m’étonnerait que se soit visible, mais moi je la ressent comme étant une sorte de boule dans le corps de la personne face à moi. Ensuite t'as l'aura, la vraie, ou le corps spirituel. Comme le nom l'indique, c'est une sorte d’extension de ton corps qui dévoile ta vrai nature et même tes vrais sentiments. Bon, moi personnellement, je suis déjà content de pouvoir les voir et de savoir à qu'elle espèce fait partit la personne face à moi, je demande pas plus... Bien qu'il y a peu de temps, j'ai découvert que j’étais capable de déceler les sentiments d'un certain type d'aura. M'enfin, c'est du détail ça.

Il y a peu de temps, quel mensonge. Il voulait dire "Depuis que je t'ai rencontré" mais il préféra se taire. Qui sait, i ne faudrait pas qu'elle en sache trop non plus. De plus elle lui tendis le bocal avec un sourire avant de lui dire d'en prendre plus. Mondomaniac aurait dit non par politesse... si son ventre ne gargouillait pas. Il pris donc une autre baie Lampou, un peu gêné par le bruit de son ventre. Lorsqu'elle lui décrit ceux qu'il lui avait demandé, il ne put s’empêcher de remarqué le fait que la secondes auras lui craché presque dessus. Mais en même temps, pourquoi cette aura essayait d’empêché cette fille d'avoir des souvenirs. Mais pourquoi ? C'était tellement illogique !

<< Ne t'en fais pas, un jours, tout nous reviendra. Je l’espéré sincèrement pour toi comme pour moi. Peut m'importe les horreur que nous avons potentiellement accomplie ou vécut, ce passé nous reviens de droit. Enfin, moi, ça moi tient à cœur. Il y a tellement de chose que j'aimerais comprendre ! Pourquoi j’étaie seul dans cette forêt, pourquoi ce tueur à tué mon dresseur, et surtout, qu'est que représente ses vision que j'ai parfois ? On ne peut pas nous obliger à oublié 14 ans, ou même seulement 8 ans juste pour un choc ou pour une connerie dans le genre. Je sais très bien que me souvenir de mon passé risque de me montrer des scène affreuse, mais je suis prêt, aujourd'hui, je ne reculerais pas. Une personne est morte car je ne sait pas mon passé et juste pour cela, je me dois de retrouver ce qui lui a apporté la mort.>>

Le regard de Mondomaniac était confiant. Sans s'en rendre compte, il souriait. Il venait de dévoilait à cette fille mais aussi à lui-même le vrai sens de ce voyage qu'il avait entreprit. Il se tourna vers la fille et lui sourit, de son sourire le plus resplendissant, ce sourire dont il avait le secret, celui qui pouvait réparer les cœur les plus meurtris, ce rare sourire qui semblait caché en lui un soleil, ce sourire.

<< Si jamais tu as besoin d'aide pour trouver ce que tu cherche, je t'aiderait du mieux que je peux ! >>

Il lui tendit un bout de papier avec marqué son numéro et son nom.





Je pez:
 

Moi je suis deux épée :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 92
Pokédollards : 17
Date d'inscription : 30/09/2016
Localisation : Unys / Forêt d'Empoigne
Je suis (Inrp) : Indertéminée
Je ressemble à : Un arc-en-ciel.
Double compte : Niet.

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Couteau de poche ♦ Éco-Sphère ♦ Vampigraine
Race Pokemon/ Métier: Hybride Vivaldaim / Vagabonde à la recherche de souvenirs
Team/Dresseur/Equipe: Sauvage
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Perdu dans la ville, perdus dans la vie.   Mer 5 Juil - 0:11
Perdu dans la ville,
Perdus dans la vie.
Tu écoutes attentivement les paroles du Dimoclès tandis qu'il t'expose sa vision des auras. Au moins son exposé tient-il la route, pas comme celui de l'autre Yveltal chromatique. Tu penses à la nouvelle dimension que les auras t'ouvrent. Moi, je fulmine dans un coin.
Déceler les sentiments d'une aura.Évidemment que ces paroles éveillent ta curiosité. Les pouvoirs des différents hybrides t'ont toujours passionné. Mais je m'en serai bien passé, moi, de cette aptitude qu'à Mondomaniac. Ses paroles et ses sous-entendus mettent en péril tous le présent fragile sur lequel tu reposes. Je ne veux pas que tu retournes en arrière après tous les efforts que tu as faits pour t'enfuir. Amnésie arrivait comme une protection, un heureux concours de circonstances après l'accident. Ce dysfonctionnement de pokéball, c’était ta chance de repartir de zéro, dans une nouvelle réalité beaucoup plus douce.
Je dois faire taire Mondomaniac par n'importe quel moyen. Il n'a pas le droit de foutre tous nos efforts en l'air comme ça.

Agir, d'accord, mais par quelle porte ? Tu m'es inaccessible. J'ai beau partager tes sentiments et prendre la place d'une seconde "conscience" dans ta tête, tu n'en restes pas moins isolée de moi par de solides cloisons. Tu es protégée de toi-même, mais pas des autres. Cette injustice et mon impuissance me font bouillonner de rage. Depuis ton réveil, je me suis contentée d'accepter les conditions de cette séparation. Seulement, au moment où je devrais t'être utile, j'en suis incapable, et je regrette pour la première fois qu'Amnésie nous ait séparées. Tu es sans doutes plus heureuse sans moi, mais ta vie en devient tellement plus dangereuse !
Évidemment, Madame Amnésie n'a pas pu faire son travail correctement. Cela aurait été trop simple. Elle a préféré se montrer cruelle et vicieuse, te permettant de t’échapper mais ne t'offrant qu'une liberté fragile.  

Quand tu es en colère, tu cries. Tu frappes les murs, tu écris. Moi, je suis condamnée à rester mutique, à emmagasiner mes rancœurs jusqu'à ce qu'elles s'annulent. Je n'ai rien ni personne sur qui reporter ma douleur ou mes doutes.
Mon rôle est de veiller sur toi jusqu'à ce que tu sois capable de vivre en parfaite autonomie, sans chercher à recouvrir des souvenirs emplis de malheur. Je dois te protéger de toi-même, de moi et du passé. C'est l'objectif que je me suis fixé en découvrant notre "dissociation", et je me rends compte que j'ai sans doute placé la barre trop haut. Tu ne veux pas cesser d’espérer. La façon dont tu t'accroches aux paroles de l'hybride Dimoclès quand il prêche l'espoir me fend le cœur. J'en viens à jalouser cet être qui est capable de te parler et de t'offrir une lumière pour te guider.

Peu importe les horreurs que nous avons potentiellement accomplies ou vécues. Tu as peut-être le courage d'être confronté à ces horreurs Mondomaniac, mais pas elle. Elle n'est pas assez forte et trop innocente. Son amnésie est un renouveau qui s'offre à elle. Cela ne s'applique pas à tout le monde, mais parfois l'oubli est une chance. Et Ivy doit la saisir à tout prix.
Pour l'instant, elle doute, mais bientôt elle comprendra que le poids du passé est bien plus lourd que celui de l'ignorance.

M'adresser à lui ne sert à rien. Si toi, tu ne m'entends pas, pourquoi est-ce que ce serait différent pour lui ? Il a le pouvoir de percevoir mes états d'âme, certes, mais je doute qu'il puisse saisir mes monologues à travers toi.
Tu sais, je ne t'en veux pas, mon Ivy. Je crois que je peux comprendre que tu t'accroches à l'espoir de savoir enfin qui tu es, de pouvoir te définir une bonne fois pour toutes. Plus qu'une quête vers ton passé, c'est un voyage identitaire que tu entreprends en voyageant ainsi à travers Unys. Et qui pourrait te blâmer ? Je dois te laisser le loisir d'abandonner et de désespérer. Te laisser digérer ces quatorze années de vide, pour qu'ensuite tu puisses repartir vers de nouveaux horizons. Et pour cela, il faut du temps.

« Alors c'est comme un pèlerinage. C'est un peu comme porter le nom de ton frère en hommage. Moi, je ne sais pas vraiment si j'ai envie de tout retrouver. Je veux juste savoir qui je suis. Et si le reste est horrible, je crois que je ne veux pas le savoir. Seulement, je doute que les deux soient dissociables. »

Je peux t'affirmer dès maintenant que non, Ivy, il n'y a pas de compromis avec les souvenirs. Soit on accepte tout, soit on ne prend rien. Et je sais que tu n'es pas capable de tout encaisser. Nous avons encore tant de chose à découvrir toutes les deux, et je n'ai aucune envie de disparaître trop vite.

« Merci pour tes explications sur les auras, j'ai un peu mieux compris la chose grâce à toi. Et c'est gentil de me proposer ton aide. J'aimerais pouvoir faire pareil, mais je n'en ai pas vraiment les moyens... »


Tu te sens un peu coupable tandis que tu glisses le bout de feuille dans la poche centrale de ton sac à dos. Mondomaniac se montre si gentil avec toi, et tu n'as pas de bonne manière de le remercier. Tu étouffes le plus discrètement possible un bâillement. La lumière a décliné, et la pénombre qui s'installe dans le grenier t'empêche de bien distinguer le Dimoclès.

« Tu as encore faim ? Peut-être que l'on pourrait essayer de mettre un peu de lumière ici. On ne se voit même plus. Et puis je commence à avoir sommeil. Je me fatigue plus vite que la plupart des gens, à cause de ma constitution fragile. Je m’enrhume pour un rien et j'ai besoin de beaucoup dormir. »

© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'




Ivy se cherche en #ff9900

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 88
Pokédollards : 38
Date d'inscription : 04/09/2016
Age : 18
Localisation : Johto, Kanto et Kalos
Je suis (Inrp) : Hétéro, et aussi libre que peu l'être une épée sans maitre XD
Je ressemble à : Sanageyama uzu, l'homme le plus...
Double compte : Joseph P. Aedificium

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Lame Sainte ♦ Puissance Cachée (Acier) ♦ Danse-Lames
Race Pokemon/ Métier: Dimoclès/ Vagabond
Team/Dresseur/Equipe: No team/ No dresseur
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Perdu dans la ville, perdus dans la vie.   Sam 29 Juil - 18:40

Perdu dans la ville
Perdus dans la vie


Mondomaniac | Lyre





-----------------------------------------------



Ah... Mondo. S'il savait la torture mentale qu'il faisait subir à l'aura-parasite, il aurait sûrement modéré ses mots. Mais il ne voyait que ses sentiments, et là, il ne pouvait que ressentir l'immense douleurs au crâne que lui provoquait cette aura avec ses changement de sentiment permanent. L'hybride voulait que ça cesse, impuissant face à sa nature profonde. Quand Ivy lui dit ce qu'elle pensait de son voyage et qu'elle avait peur de son passé, il dit avec le même sourire lumineux, toujours en cachant son mal de tête :

<< Tu n'as pas besoin de m'aider si tu ne t'en sens pas capable ! Après tout ce qu'on a fait pour moi, il est normal que je rende la pareille aux autres. Et puis, tu m'as nourri avec mes baies préféré, donc disons qu'on est quitte ! >>

Il lui caressa affectueusement la tête, comme un grand frère ferait à sa petite sœur puis il continua :

<< Et puis si tu as peur de la vérité et de ce que ça entraînera, je me chargerais personnellement de t'aider du mieux que je peux. Après tout, on a pas tous la chance que j'ai eu. >>

Il sourit, les yeux pétillant d'espoir. Puis soudain, la jeune fille lui fit comprendre qu'elle avait sommeil. Il lui sourit gentiment puis sortit un de ses vêtements de son sac à dos et le roula en boule pour en faire un coussin et le passa à la jeune fille. Son mal de tête c’était calmé.

<< Et bien il est l'heure de te reposer. Je prend en charge la sécurité de notre planque, tu peux dormir su tes deux oreilles. Si jamais tu as froid, je pose ma veste à côté de toi, ça te feras une couverture. >>

Il enleva donc ça veste, puis il se leva, faisant apparaître son arme dans sa main droite. Il se mit devant la fenêtre barricadé et regarda dehors les mouvements de la foule. Il devrait attendre que la jeune fille soit bien endormie avant d'essayé de discuté avec l'aura étrange qu'elle possédait.

<< Bonne nuit Ivy, on se revoit demain. >>

Il attendit donc.




Je pez:
 

Moi je suis deux épée :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 92
Pokédollards : 17
Date d'inscription : 30/09/2016
Localisation : Unys / Forêt d'Empoigne
Je suis (Inrp) : Indertéminée
Je ressemble à : Un arc-en-ciel.
Double compte : Niet.

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Couteau de poche ♦ Éco-Sphère ♦ Vampigraine
Race Pokemon/ Métier: Hybride Vivaldaim / Vagabonde à la recherche de souvenirs
Team/Dresseur/Equipe: Sauvage
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Perdu dans la ville, perdus dans la vie.   Mer 2 Aoû - 22:02
Perdu dans la ville,
Perdus dans la vie.
La lumière des réverbères s'infiltre doucement par la fenêtre tandis qu'ils s'éclairent dans la rue. Tu te dis qu'allumer une lampe dans cette pièce ne vous rendrait que plus repérable depuis l’extérieur. Tu t’emploies à ranger soigneusement les différents bocaux dans ton sac, à côté de ton harmonica, de tes quelques vêtements de rechange et du vieux pokédex d'Alexandro. Le dimoclès et toi avez assez mangé, et il faut en garder pour le déjeuner du lendemain. Il faudra également acheter de la nourriture dans les jours à venir, parce qu'après une semaine à ne consommer que des baies, tu ne rêves de rien d'autre que d'une bonne plâtrée de pattes.
Mondomaniac continue à t'offrir son plus beau sourire, et franchement je trouve que ça commence à devenir malsain. Mais ses paroles pleines d'espoirs te font tout de même du bien. Savoir que tu n'es plus toute seule à vagabonder dans le monde à la recherche de toi-même et pouvoir compter sur quelqu'un d'autre est rassurant. Tu te sens extrêmement reconnaissante envers le dimoclès... et ce n'est peut-être pas une bonne chose, puisque tu te sens encore coupable d'avoir abandonner Alexandro alors qu'il t'a hébergé pendant presque un an sans aucune contrepartie. Mais l'hybride va au-devant de mes inquiétudes sur ce point là également. Sa main sur ta tête te surprend, comme tous les contacts protecteurs de ce genre. Tu n'en as pas l'habitude, mais là encore, cela participe à te rassurer.

La fatigue de ces derniers jours et le contrecoup de ton tour de passe-passe de tout à l'heure se font de plus en plus sentir. Tu bailles cette fois à gorge déployée, et le dimoclès, toujours si gentil,  te donne de quoi te fabriquer un coussin et te couvrir. Il se relève, et tu le regardes faire apparaître avec aisance son arme du néant, tout en te disant que ce serait pratique si toi aussi tu pouvais reproduire cet exploit. Tu vois sa silhouette se découper dans l'ombre rectangulaire que la lumière de la rue dessine au plafond. Lui n'a apparemment pas l'intention de dormir.

« À demain alors. »

Tu places le coussin improvisé sous ta tête et te couches en chien de fusil sur le sol inconfortable. En temps normal, tu mettrais bien une ou deux heures à te tourner dans tous les sens pour réussir à t'endormir. Mais depuis une semaine en ne somnolant que quelques instants par nuit pour te remettre à marcher à l'aube, l'insomniaque que tu es à atteint ses limites. Tu glisses dans les bras de Morphée en moins de quelques minutes.
La nuit est un des seuls moments où je peux enfin décider de mon droit de regard. J'ai le choix entre me glisser dans tes rêves où veiller avec la partie de ton cerveau qui gère tes fonctions vitales. La situation l'oblige, je préfère rester "de garde". Je suis tout de même éloignée de l’extérieur à cause du voile que le sommeil créé sur tes sens, mais c'est bien suffisant pour parer à toute éventualité. Au pire des cas, je pense être capable de te réveiller.  


© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'




HRP:
 


Ivy se cherche en #ff9900

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Perdu dans la ville, perdus dans la vie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Les yeux perdus dans l'vide. » ft. Dougal Wennolds.
» perdu dans la forêt !
» Perdu dans ses pensées et son manteau...
» un loups dans la ville ainsi que des pirates et un chasseur sans m'oubliez moi ainsi que les civils...
» NOTRE ROLE , LE ROLE DES JEAN DANS LE MALHEUR D' HAITI !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Unys :: Volucité-