Partagez | 
 

 La liberté de chacun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Nyx • Membre
Messages : 36
Pokédollards : 13
Date d'inscription : 30/04/2017
Age : 19
Localisation : En mers
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Koujaku de DM
Double compte : Mondomaniac, Joseph P. Aedificium

PokéProfil
Attaques & Armes: Un Katana, gant griffes retractable, des calmants
Race Pokemon/ Métier: Mercenaire
Team/Dresseur/Equipe: Team Nyx
Nyx • Membre
MessageSujet: La liberté de chacun   Lun 19 Juin 2017 - 20:30
La liberté de chacun
Ah la la. Parfois, dans sa vie, on fait des erreurs. J'y pense tout le temps. Par exemple, ai-je bien fais de rejoindre Nyx ? Est-ce que je devrais continuer à vivre alors que je suis une arme vivante ? Ou à plus petite échelle, aurais-je dut être plus attentionné pour la team ? Ou aurais-je dut rester avec Sylvia ? Tant de questions auxquelles je ne serais répondre. Mais je suis sur d'une chose. Ce jours-là, j'ai fait ce qu'il fallait.

Le soucis que j'ai en tant que membre de la team Nyx, c'est que je dois cacher mon navire pour évité que la police locale le saisisse. Sauf quand la police locale ne sait rien de moi. C'est pour ça que ce jour-là, je décidais de me diriger vers Kalos, une région pure, sans aucun jugement sur autrui... Un endroit qui me connaissait pas, quoi. J'avais envie d'une bonne bière ou un cocktail. Pourquoi pas sortir en boite pour changer mes idées ? Je pourrais par exemple dragué deux ou trois filles, leurs volait leurs cœur puis... Rentré sur mon bateau. Ouais, bon plan. Donc, je me dirigeais vers Port Tempère.

Lorsque je débarquais, je vit tout ce monde qui ne me connaissais pas, pas encore. Je jetait l'ancre de mon voilier après avoir discuté avec la gardienne du port. Une ravissante jeune femme qui aurait voulut plus que discuté avec moi sur des commodités inutiles vue comme elle me regardait. Je décèle très vite ces regards, ceux qui veulent dire "Je veux plus". A force de draguer pour me détendre, ça c'est déteint sur mon attitude quotidienne. M'enfin bon, j'ai put rentrer dans le port sans encombre. Je chercher mon chemin essayant de trouver une boite de nuit. Non pas que j'aime les boites plus que ça, mais on y fait des rencontres inintéressantes. Mais c'est à ce moment que j’entendis la voix d'une jeune fille qui semblait m’interpeller. Je ne sais pas pourquoi elle m’appelait, mais je me retournais en lâchant un petit "Hum" à la fois doux et détaché. Je me retrouvais face à face avec une jeune adolescente, sûrement 16 ans qui me regardait bizarrement. Qu'avais-je encore fait ?
ft. Pearl Launay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 80
Pokédollards : 3
Date d'inscription : 02/06/2017
Age : 16
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire XD
Je ressemble à : Kousaka Honoka
Double compte : Non

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Rafale Psy ♦ Lance-Flammes ♦ Danse-Flammes ♦ Mur Lumière
Race Pokemon/ Métier: Roussil/Serveuse de café
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: La liberté de chacun   Mar 20 Juin 2017 - 13:02

La   liberté   de   chacun

Pearl avait rejoint Port Tempères le matin même. Honnêtement, elle aurait évité de s'y rendre, si on ne lui avait pas donné le nom et l'adresse de quelqu'un qui pouvait l'aider dans son objectif de devenir Top Pokémon. Elle détestait l'eau plus que tout, qu'elle soit celle d'une attaque ou parfaitement naturelle. L'odeur salée de la mer et du poisson lui emplissait les narines et elle devait lutter pour ne pas afficher son dégoût. C'était une question d'image. Comme toujours, elle y faisait très attention.

Pourtant, l'été se faisait sentir. Elle avait opté pour une robe à volant qui faisait un dégradé de couleurs chaudes, ce qui allait parfaitement avec ses yeux et ses cheveux gardaient un air flamboyant à l'ombre de son chapeau. Elle avait ajouté à cette tenue une paire de sandale en cuir doré qui claquaient malgré elle sur le sol à chaque pas. Toutefois, ce bruit ce perdait dans celui de la foule, réunie pour le marché. Pearl pensa qu'il y avait tout de même trop de monde bien qu'elle ne soit pas particulièrement solitaire.

Elle se dirigea vers une place de la ville. Les pavés allaient du gris au bleu, formant des vagues, et elle frissonna.Plus loin, elle vit une petite bâtisse aux larges vitre et dont la porte était encadrée par deux fontaines, qui aurait pu paraître assez mignonne à n'importe qui, sauf à la jeune Roussil. Elles avaient certainement plus d'un siècle, avec leur pierre blanche poreuse mais surtout leur sujet : l'une d'elle était un Serpang tandis que l'autre représentait un Rosabyss, sous leurs anciennes formes. Pearl passa en vitesse entre les deux jets d'eau tout en essayant de garder une attitude digne.

Après avoir trouvé un plan, elle chercha comment se rendre chez son possible futur maître.  Cependant, elle avait un sens de l'orientation légendairement faible. Même avec la carte, qu'elle tournait et retournait constamment sans parvenir à y trouver un sens, elle se retrouva plusieurs fois au port sans le vouloir. « Il ne faut pas faire confiance à l'eau, pensa-t-elle. C'est à croire qu'elle le fait exprès pour mieux me couler. » Âgée de quatre ou cinq ans, elle avait faillit se noyer. Mais cela ne justifie en rien sa peur irrationnelle, contrairement à ce qu'elle se dit. Elle l'avait déjà bien avant. Ah, même la douche passait difficilement. Encore pour un soucis d'image, elle se devait d'en prendre au moins une fois tous les deux jours, mais que c'était difficile... Elle aurait préféré entre encore un Pokémon renard et pouvoir faire sa toilette comme elle le désirait, sans aucune contrainte.

N'ayant aucune envie de revenir encore une fois dans cet horrible lieu , elle fourra le prospectus dans son sac à main et se décida à demander de l'aide à quelqu'un :

- Bonjour, je vous prie de m'excuser pour le dérangement, mais pourriez-vous m'aider, s'il vous plaît ? Je cherche la rue Diderot.

Elle ne se dit qu'après que l'homme n'était pas d'ici. Son style vestimentaire reflétait plutôt celui des régions voisines au sud. Le passé est passé, malheureusement, mais elle déteste avouer ses erreurs. Elle tient cela de son père. Elle rangea une mèche derrière son oreille pour dissimuler son trouble et s'empêcher de regretter son départ de Romant-sous-Bois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nyx • Membre
Messages : 36
Pokédollards : 13
Date d'inscription : 30/04/2017
Age : 19
Localisation : En mers
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Koujaku de DM
Double compte : Mondomaniac, Joseph P. Aedificium

PokéProfil
Attaques & Armes: Un Katana, gant griffes retractable, des calmants
Race Pokemon/ Métier: Mercenaire
Team/Dresseur/Equipe: Team Nyx
Nyx • Membre
MessageSujet: Re: La liberté de chacun   Mar 27 Juin 2017 - 18:13
La liberté de chacun


Je décelai immédiatement la gêne en elle. Elle me regardait tous en faisant faussement la fière, une caractéristique typique des gens faisant attention à leurs images. De plus, je vis instantanément le petit geste qui me rassura dans mon idée. Et vue sa question, elle avait dut venir vers moi directement sans remarqué que je n'était pas natif. Enfin, si elle était gêné, c'est sûrement le signe qu'elle avait dut s'en rendre compte. Heureusement pour elle, elle n'était pas tombé sur n'importe quel inconnue. Elle était en face d'un vrai navigateur, d'un homme qui avait un sens de l'orientation légendaire, capable de se repérer en mers en regardant les fonds marins ou les bancs de poissons. Et cet homme avait eu intelligence d'observer la carte sur son téléphone avant d'arriver en ville. Je souris donc à la jeune fille et prit son téléphone.

<< La rue Diderot ? D'après ma carte, elle se trouve...>>

Je jetai un coups d’œil à sa carte puis je regardai dans la rue autour de lui. Au fin fond d'une des rue, je vis, grâce à mon excellente vision le mot Diderot. J'en profitai pour regarder où se trouver la boite la plus proche. Par un heureux coup du destin, elle se trouvait après la rue Diderot. Je fini donc ma phrase tout en pointant du doigt la rue en question:

<< ... là-bas. Mais si je puis me permettre, jeune demoiselle, pourquoi vous dirigez-vous vers là-bas ? Un parent ? Un ou une amie ? Ou peut-être désireriez-vous allez à la boite qui se trouve après la fameuse rue ? Enfin, ce n'est pas mes affaires. >>


Je me redressai et passa ma main dans mes cheveux pour les remettre comme il se doit, afin d'éviter que la jeune fille voit mon œil noir ou mes tatouages. Je lui sourit puis rajoutai.

<< Moi en tout cas, je me rend vers la boite du quartiers, donc si vous désirez être accompagné pour ne pas vous perdre et demandé votre chemin à un inconnue, je peux vous aider.

Cette dernière remarque, je l'a fit avec un regard qui voulait dire que j'avais perçé son comportement mais aussi que je voulais sincèrement l'aider.

ft. Pearl Launay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 80
Pokédollards : 3
Date d'inscription : 02/06/2017
Age : 16
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire XD
Je ressemble à : Kousaka Honoka
Double compte : Non

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Rafale Psy ♦ Lance-Flammes ♦ Danse-Flammes ♦ Mur Lumière
Race Pokemon/ Métier: Roussil/Serveuse de café
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: La liberté de chacun   Mar 4 Juil 2017 - 10:07

La  liberté  de  chacun

Elle avait eu raison. En effet, l'homme du déléguer la localisation de cette rue mystérieuse à une carte sur son téléphone. Lorsqu'il lui indiqua la direction à prendre, elle le remercia puis répondit :

- Oh, non, rien de tel. Je cherche avant tout un contact qui pourrait m'aider dans la construction de mon avenir... Rien de très passionnant, vous en conviendrez.

Quel beau langage sortant de la bouche de cette jeune fugueuse ! L'hybride ne s'en préoccupa d'aucune sorte, le respect étant une qualité essentiel envers ceux qui le mérite, mais remarqua que son interlocuteur remettait lui aussi ses cheveux, bleus et sombres, en ordre. Elle se demanda donc si sa propre gène était partagée. Mais le sourire qu'il lui adressa ensuite la rassura. Elle se détendit et elle le rendit aussitôt. Elle n'aimait pas indisposer les gens, tant qu'ils ne la cherchaient pas, car n'oublions pas que c'est son caractère envers les autres qui l'a poussée à partir de chez elle. Cependant, puisque cela ne semblait heureusement pas être le cas, la Roussil était polie et serviable :

- Bien sûr, si cela ne vous dérange pas. Comme vous pouvez le constater, mon sens de l'orientation ne vaut pas grand chose. J'ai du passer au moins trois ou quatre fois ici sans m'en apercevoir.

Sa bonne humeur habituelle retrouvée, elle reprit la route tout en relançant la conversation, dans un concert de clic et de clac de ses chaussures qu'elle tenta de minimiser. Est-ce sa sociabilité qui la poussait à remplir le vide ou l'envie d'oublier où elle se trouvait ? Certainement un peu des deux. Son ouïe évitait le roulement des vagues et les sirènes de bateau en se fixant aux paroles. Son regard pouvait se promener autre part que sur les murs uniformément blancs. Bien qu'elle essaye de ne pas le dévisager, cela était un échec total. Elle avait trop besoin d'une ancre dans cette ville marine pour ne pas risquer de la lâcher une seule minute. Pourtant, l'homme restait un inconnu et, s'en vouloir vexer personne, l'adolescente se dit qu'il valait mieux être prudente avec ceux qui traînent dans des boîtes de nuit. Comme avec tout le monde, en fait. Elle considère cela comme un héritage de sa nature renardesque. Mais les animaux n'ont-ils pas un instinct plus sûr que celui de ne n'importe quel humain ? C'est pourquoi elle préférait que ce soit les autres qui parlent plutôt qu'elle-même.

- J'oubliais, je ne me suis pas présentée. Je m'appelle Pearl. Et vous ?

Sans s'en rendre compte, sa tête se pencha sur le côté, semblant revendiquer, à quiconque en a eu vent avant, son ascendance Pokémon. Et fort heureusement, seuls quelques personnes de Romant-sous-Bois, majoritairement des élèves, pouvait se douter que sous les traits de cette énergique jeune fille se cachait un Roussil, maîtrisant les flammes et l'esprit et prêt à utiliser ses capacités pour montrer sa supériorité. Au lieu de cela, elle dévoila ses dents blanches dans une expression sincère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nyx • Membre
Messages : 36
Pokédollards : 13
Date d'inscription : 30/04/2017
Age : 19
Localisation : En mers
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Koujaku de DM
Double compte : Mondomaniac, Joseph P. Aedificium

PokéProfil
Attaques & Armes: Un Katana, gant griffes retractable, des calmants
Race Pokemon/ Métier: Mercenaire
Team/Dresseur/Equipe: Team Nyx
Nyx • Membre
MessageSujet: Re: La liberté de chacun   Ven 18 Aoû 2017 - 13:04
La liberté de chacun


Donc cette jeune fille voulait construire son avenir ici ? Fort bien ! Mais quel avenir pourrait-elle se construire dans une ville comme Port Tempères ? Enfin je veux dire, elle n'avait ni la tête d'une pirate ni celle d'une pêcheuse. Elle semblait plus faite pour le spectacle vue son style... mais qui suis -je pour juger les choix de chacun ? Je fais bien parti d'un groupe de pirate juste parce que se sont les premier à m'avoir accueillit. Bon 'avoue que dans une autre situation j'aurais sûrement été d'accord avec elle sur le fait que ce n'est pas passionnant, mais là, j'avoue que je voulais savoir le fin mots de cette histoire. Car, partons sur le principe qu'elle souhaite rejoindre un groupe de pirate, je pourrais bien la recruté, ça ferait plaisir à la patronne.

Lorsqu'elle me demanda de la diriger, je sourit et je ne put m’empêcher de repenser à mon premier larcin. Je devais avoir un peu plus que son age mais j'avais un peu la même attitude, du moins, j'avais du mal à avoué mon stress. Donc en comparant, elle devait être aussi stressé. Si je devais me fiez à mon expérience, elle devait sûrement se rendre chez quelqu'un d'important pour qu'elle soit aussi stressé. Mais quelque chose me marqua lorsqu'elle se présenta enfin : sa manière de pencher la tête et son regard... Je la sentit un peu à distance, très discrètement. Mon odorat modifié me permit de reconnaître les odeurs de la chaleur et du renard qui se cachait sous le parfum qu'elle portait.

<< Vu l'intensité de l'odeur je dirais Feunec ou Roussil.. Trop jeune pour que se soit une Goupelin...>>

Je sortit cette phrase sur un ton bas mais pas assez bas pour elle. Je tournait mon visage vers elle et je lui fit mon plus beau sourire en lui disant avant qu'elle ne puissent dire quoi que se soit :

<< Enchantée, jeune Pearl ! Mon nom est Satori, navigateur très expérimenter sans vouloir me vanter. Enfin, je ne voit pas ce qu'une hybride comme toi pourrais trouvé dans cet endroit, mais qui suis-je pour juger ? Bref, allons-y ! >>

Je lui sourit et je me préparait à la guider.
ft. Pearl Launay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 80
Pokédollards : 3
Date d'inscription : 02/06/2017
Age : 16
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire XD
Je ressemble à : Kousaka Honoka
Double compte : Non

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Rafale Psy ♦ Lance-Flammes ♦ Danse-Flammes ♦ Mur Lumière
Race Pokemon/ Métier: Roussil/Serveuse de café
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: La liberté de chacun   Lun 28 Aoû 2017 - 9:35

La  liberté  de  chacun

Cette seule phrase fut explosive.

Tout d'abord, Pearl se sentit vexée d'avoir été démasquée. Puis la pudeur prit place : elle était qui elle était et cela ne concernait qu'elle. Ensuite encore, ce fut le souvenir de son père qui s'éveilla, rappelant à l'hybride qu'elle avait gâché sa vie en dévoilant son secret, dissimulé depuis des années, lançant une vague de tristesse et de honte, mais aussi à quel point ça lui était égal au fond.

Il fallut toutes ces étapes pour arriver à la surprise. « Vu l'intensité de l'odeur », avait-il dit. En temps que goupil, elle possédait également un bon odorat, mais, derrière l'omniprésence du sel et des vagues, elle ne décelait aucune fragrance non humaine provenant de l'homme. « Peut-être un hybride de forme initiale humanoïde ? Un M. Mime, par exemple ? » La question resta en suspens quelques secondes dans son esprit avant de se perdre un peu plus loin dans son labyrinthe mental.

La jeune fille se tourna vers le dénommé Satori. Elle frissonna en imaginant qu'il existe encore des personnes capables de vivre en mer. Pour elle, cela ressemblait plutôt à un cauchemar qu'à un rêve. Partout autour, l'eau, l'eau et encore l'eau. Aucune éventualité de fuite. Pas même de nature verte dans laquelle se promener ou courir. Rien sinon l'immense étendue bleue qui bouge et qui mouille.

Afin de s'échapper de cette vision d'horreur, elle répondit à la remarque précédente :

- Ou un Goupix, ou un Feunard également. Même s'il y en a plus à Kanto et nos autres voisins du sud, cette éventualité n'est pas à écarter, vous ne croyez pas ? Bien que je l'avoue, si cela vous intéresse, je suis au stade actuel une Roussil.

Elle fit apparaître son bâton-sceptre un court instant entre ses mains avant de reprendre.

- Mais cela ne change rien à rien, je...

L'arrivée de deux garçons, armés de pistolets à eau, interrompit sa dernière phrase. Dans leur course, l'un des tirs lui arriva malencontreusement sur son bras nu et sa conscience s’éteignit par réflexe, simplement guidée par la peur. Le « Pardon M'dame » lui passa loin au dessus de sa tête, elle n'eut pas l’occasion de se plaindre sur le choix du nom même si elle n'avait que seize ans. Elle s’écarta en sursaut de la trajectoire pour s’aplatir contre le mur, espéra disparaître et se laissa tomber au sol.

- Je le savais. L'eau... L'eau veut ma mort.

Pliée dans une position de défense, elle se tut totalement jusqu'à ce que la raison revienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nyx • Membre
Messages : 36
Pokédollards : 13
Date d'inscription : 30/04/2017
Age : 19
Localisation : En mers
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Koujaku de DM
Double compte : Mondomaniac, Joseph P. Aedificium

PokéProfil
Attaques & Armes: Un Katana, gant griffes retractable, des calmants
Race Pokemon/ Métier: Mercenaire
Team/Dresseur/Equipe: Team Nyx
Nyx • Membre
MessageSujet: Re: La liberté de chacun   Jeu 2 Nov 2017 - 0:06
Les rives d'un futur radieux.

Hum, étrange... D'habitude, la première chose que l'on me faisait remarquer est si je suis un hybride ou un humain. Surtout que par expérience, je sais que les hybrides de type renard sont souvent de fines narines. Je met ça sur son jeune âge tandis que je remarque son désarroi. Il semble que trouver sa nature réelle l'ai plus perturbé que de savoir ma nature réelle. Ce qui peut ce comprendre dans un sens. Après tout, je dois être un de ces cas uniques au mondes, survivants d'une guerre chimique dont il n'ont rien put faire. Et surement qu'avec beaucoup de malchance, moi, seul survivant, insufflé de ce sérum maudit, je traverserait le temps voyant le monde tombé avec moi. Triste pensée... Mais après tout, les scientifiques me nommé bien "Le tueur de dieu" ironiquement... qui sait le triste futur qui m'attend.

Je fut surpris de la façon avec laquelle elle me répondit. Ironique dans un sens, elle semblait l'avoir mieux prit que ce que je le penssait. Mais alors qu'elle sortit son bâton et qu'elle voulut me dire deux mots, elle fut interrompu par deux garçon jouant avec de l'eau. Mon cerveau se mit à plein régime et tout à coups des liens ce formèrent : renard + feu + eau = Pas bon du tout. Par réflexe (de lovers, soyons sincère) je me jetait sur le mur la couvrant de mon corps, du haut de mon mètre quatre-vingt dix, comme si mon corps était un abri. Mes cheveux pendait, laissant nue mon visage, mes tatouages et à quelques secondes prêt, mon œil noir. Je restais ainsi quelques seconde, le temps que les enfant partent. Lorsque ce fut le cas, je me reculais,de la manière la plus naturelle possible... en même temps combien de fois avait-il fait cette technique d'approche ? Mais bon, pour le coups, ce n'étais pas vraiment volontaire... m'enfin.

<< Ne t’inquiète plus, ils sont partis... Ce doit être éprouvant pour toi d'être dans ce port...>>

Je lui secouait les cheveux de manière affectueuse tous en dessinant sur mon visage un rayonnant sourire.
ft. Jack Hawkings et Alaia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La liberté de chacun   
Revenir en haut Aller en bas
 
La liberté de chacun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» les chemins de la liberté
» Chacun son tour...! Bito, à toi de jouer.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Kalos :: Port Tempère-