Partagez | 
 

 Les débuts sont les plus durs ! [Pv Elros]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Mangeons des biroches
Messages : 547
Pokédollards : 103
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
Localisation : En mode sdf
Je suis (Inrp) : Celibataire et hétéro
Je ressemble à : Rin Kagamine de Vocaloid
Double compte : Kylian / Refia / Edwin / Rellina

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Faux combiné à une arme a feu ♣ Equipement de Dresseur
Race Pokemon/ Métier: Dresseuse
Team/Dresseur/Equipe: /
Mangeons des biroches
MessageSujet: Les débuts sont les plus durs ! [Pv Elros]   Dim 12 Juil - 16:07

Les débuts sont les plus durs !


Mon Image

feat Elros D. Pendragon
Anxieuse, c’est bien le mot qui lui noue l’estomac en ce moment même. En boule dans son duvet en se disant que c’est bien un grand malaise qui la travaille pour l’empêcher de trop dormir. Un homme qu’elle connait à peine dans sa tente qui dort… L’ayant couvert sommairement car elle n’a rien en double. En plus c’est vêtements son étrange… Bref tout est étrange chez ce jeune homme avec qui elle vient de faire un pacte. Se retournant un peu, la femme cligne un peu des yeux en le fixant… Il est maigre, il est grand, il est tout de même beau… Super t’es bien avancé. Regardant l’heure sur ton portable, tu décides de te lever doucement en silence. Tu défais doucement ton duvet pour le couvrir doucement, ne faisant aucun mouvement brusque…

Sortant doucement de sa tente avant de la refermer, la femme regarde le ciel bleu qui s’affiche tôt le matin. La demoiselle sort une bassine et la remplit d’eau claire qu’elle a rangée sur le côté de sa tente. Se frottant un peu le visage, la jeune femme se réveille doucement malgré les cernes. Sortant un miroir pour voir un peu se visage, la femme passe un peu de crème sous ses yeux pour ne pas faire peur…

« Bon, on va préparer le petit déjeuner et aller à la ville pas loin… Acheter ce qu’il faut…»

Sortant la carte pour voir le chemin le plus court en même temps que sortir quelques ingrédients pour le repas rapide.  Regardant les derniers commentaires sur cette ville, elle a l’air juste parfaite pour Kanon. Ne sachant pas trop ce que veux le jeune homme qui est dans sa tente, la demoiselle fait chauffer son lait comme d’habitude. Posant sur la table donner avec la tente le chocolat et de la brioche… Bien que les ressources vont manquer maintenant qu’ils sont deux. Au moins une paire de bras en plus pour porter certain truc ! Versant doucement le lait chaud pour son petit déjeuner, la demoiselle regarde la tente en face de celle-ci.

« Il faut aussi qu’on passe au centre Pokémon pour son état… »

Sortant son pokédex, la demoiselle cherche donc à quoi ressemble un Draco. Elle rougit un peu ses joue quand elle voit l’animal qu’il est censé être… Il est beau. Regardant bien toute les informations dessus. Un dragon qui aime bien l’eau ? Faut donc éviter les déserts et les déplacements sous grosse chaleur ? La femme stress un peu, c’est quand même son premier Pokémon. Tapant doucement dans son poing, Kanon fouille dans son sac trouvant sa boite à pokébloc. Ne connaissant pas trop ses gouts, la demoiselle pose sur une petite assiette la friandise pour pokémon.

« Sucrée, Epicé, Amer Acide et Sec…oui salé j’ai jamais compris pourquoi ils disent ça ! »

Riant un peu toute seule la demoiselle se rassoit tranquillement à sa place.  Mettant son ruban dans ses cheveux avec un petit sourire, le soleil commence une peu à lui réchauffer les joues. Cette journée semble toute de même agréable, bien que la rencontre d’hier soit unique.




© A-Lice | Never-Utopia




Je vous souris en #FFBB99
Mes petits cadeaux par des gens géniaux ♥
Familly:
 

Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Capturé
Messages : 475
Pokédollards : 49
Date d'inscription : 11/07/2015
Age : 23
Localisation : derrière Kanon très certainement.
Je suis (Inrp) : Hétéro et célib'.
Je ressemble à : Fay - Tsubasa reservoir chronicle & Hyakuya Mikaela de Owari no Seraph
Double compte : M. Amethyst I.de Silsburg

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Surf ♦ Danse-Draco ♦ Colère ♦ Queue de Fer
Race Pokemon/ Métier: Draco
Team/Dresseur/Equipe: Kanon ♥
Pokémon • Capturé
MessageSujet: Re: Les débuts sont les plus durs ! [Pv Elros]   Dim 12 Juil - 19:03
Je rêve, enfin je crois… Je ne me souviens pas de ce qu’il s’est passé après le pacte. Je me suis encore évanoui ? Je suis prédestiné pour ça ou quoi ? Depuis mon enlèvement, on a toujours trouvé un moyen de m’endormir ou de me faire tomber dans les pommes. C’est frustrant à force. Je ne suis quand même pas une petite nature à ce point-là ! … Si ? Dans mon sommeil, des images défilent. Celles de mes amis, camarades d’infortunes, et compagnons de misère. Louka, en particulier, mon ami d’enfance qui s’est fait tuer en premier. Il était le seul à me rattacher à mon passé, et maintenant… il n’est plus là. Je n’ai pas eu le temps de pleurer sa mort avec les derniers événements, mais maintenant que je le revois en songe, même en dormant, je sens une profonde tristesse me serrer le cœur. Je rêve que je pleure. Ou alors mes larmes coulent réellement ? C’est possible, après tout… Mais je ne dois pas pleurer, sinon ils vont le voir, et ils vont me punir ! Je les vois s’approcher de moi, l’air réprobateur, avec une espèce de petite matraque… Mon rythme cardiaque s’accélère. Ils m’ont vu, ils m’ont vu pleurer ! J’essaie de m’enfuir, mais mes jambes s’enfoncent dans le sol. Je ne peux plus bouger. J’ai tellement peur, et je ne peux rien faire ! Je vois le professeur Ori s’approcher, avec une seringue dans la main. La seringue qui s’approche, la matraque qui me menace… Je cris.

« AH ! »

Je me redresse en sursaut sur mon lit de fortune, le regard paniqué. Je suis où là ? … Ah, ça y’est, les souvenirs reviennent. Je contemple le petit espace. J’aperçois le duvet par terre, il appartient à… à la fille, là… Kanon, oui c’est ça. Je cligne des yeux avant de me les frotter énergiquement. Un mauvais rêve, ce n’était qu’un cauchemar ! Pendant un instant j’ai vraiment cru qu’ils m’avaient retrouvé. Je frissonne. Non, non, il ne faut pas y penser. Je regarde à droite, puis à gauche. Mais elle n’est pas là. Le bout du doigt me picote. Je l’observe, il y a une petite marque rose. Ah, oui c’est vrai, le pacte ! Je suis un pokémon capturé maintenant… Capturé. Non, ce terme ne me plait pas. Disons plutôt que j’ai une dresseuse, oui, c’est mieux. Je m’étire un peu avant de grimacer. J’ai mal partout… la vache, j’ai l’impression d’avoir couru le marathon… Enfin, je n’ai jamais couru le marathon, mais nos entraînements au labo s’en rapprochaient, selon moi. Je me frotte les côtés. J’ai certainement dû prendre des coups hier… Enfin, hier, je ne sais pas quel jour on est en fait. Où est Kanon ? L’idée de me retrouver soudain seul m’angoisse. Je me lève tant bien que mal, car tous mes membres sont endoloris. Je marche de façon saccadé jusqu’à l’entrée et je relève le tissu qui fait office de porte. La lumière m’éblouit au début, je mets une main devant mes yeux pour les protéger. Apparemment, ce n’est que le matin… j’ai donc dormi toute la fin de journée et toute la nuit ? Je l’aperçois non loin près une bassine d’eau. De l’eau ! J’ai soif soudain.

« Bonjour… » je la salue. « J’ai dormi longtemps ? »

Une odeur alléchante m’interpelle. Je hume l’air, avant de remarquer une friandise dans une assiette, en évidence. Je devine presque tout de suite qu’elle l’a laissé à mon attention. N’écoutant que mon estomac qui gargouille, je me précipite et engloutit la nourriture. Elle a un goût acide, j’ai toujours aimé l’acidité. Je laisse échapper une longue exclamation de bien-être. Par Arceus, je n’ai rien mangé d’aussi bon depuis… depuis 7 ans en fait ! 7 ans… c’est marrant, on m’appelait toujours numéro 7, et au bout de 7 ans je suis libre… C’en est ironique. Une fois ma dégustation terminé, je tourne la tête vers ma dresseuse.

« C’est trop bon ! T’en as d’autres ? Et t'aurais de l'eau aussi ? j'ai super soif.»

C’est là que je me découvre un certain attrait pour la nourriture. Je n’ai mangé que de la bouillie fade et gluante depuis 7 ans, alors forcément, le premier truc différent que je mange me paraît juste absolument délicieux. Je m’assois en tailleur, sans vraiment savoir quoi faire ni quoi dire… Du coup, je fais mumuse avec le bout de ma queue, que j’agite en faisant tinter mes perles bleues. Tiens, j’ai toujours ma queue ? Hmmm heureusement qu’il n’y a qu’elle. En fait j’ai trop faim pour faire des efforts, alors je la laisse comme ça pour l’instant. Mes yeux se posent à nouveau sur la blonde.

« Au fait, merci pour hier, et tout le reste… Désolé de t’avoir frappée. Et de t’avoir fait flipper avec ma demande, je sais qu’on ne se connait même pas, mais… Enfin voilà quoi.»

Non, pas du tout mal à l’aise ! Comprenez-moi, c’est la première personne que je rencontre en sept ans ! c’est super long. J’ai encore peur de me faire rattraper par mes poursuivants, d’ailleurs on peut voir mes yeux scruter les alentours avec inquiétude. Je ne sais même pas où on est. Loin de ce lieu maudit, j’espère ! Est-ce qu’ils ont poursuivi leurs recherches ? Est-ce qu’ils vont me traquer jusqu’à ce que je sois mort et enterré ? Je me relève d’un seul coup et commence à faire les cents pas en me rongeant les ongles. Ma queue s’agite derrière moi. Je m’arrête tout aussi soudainement pour passer une main dans mes cheveux, et je me rends compte que mes oreilles ont aussi repris leur apparence d’origine, soit deux petites ailes blanches… c’est assez classy, je dois reconnaître. Ma main glisse jusqu’à mon cou, où trône une perle bleue plus grosse que celles de ma queue. Ah flûte. C’est peut-être joli et décoratif, mais pour un jeune homme…

« On est où ? » je demande à Kanon, un peu anxieux.



Je bafouille en dodgerblue

Pokémon Dragon wesh

Elros et Kanon:
 

Kados:
 

Bans:
 


1 Magicarpe de Azura, 1 de Oswald, 3 de Noa et 1 de Eljiina, merciiii ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mangeons des biroches
Messages : 547
Pokédollards : 103
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
Localisation : En mode sdf
Je suis (Inrp) : Celibataire et hétéro
Je ressemble à : Rin Kagamine de Vocaloid
Double compte : Kylian / Refia / Edwin / Rellina

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Faux combiné à une arme a feu ♣ Equipement de Dresseur
Race Pokemon/ Métier: Dresseuse
Team/Dresseur/Equipe: /
Mangeons des biroches
MessageSujet: Re: Les débuts sont les plus durs ! [Pv Elros]   Mer 15 Juil - 23:49

Les débuts sont les plus durs !


Mon Image

feat Elros D. Pendragon
Trop de stress tue le stress ! Tu ne pensais pas du tout être comme ça devant ton premier Pokémon… Enfin deuxième, enfin tout est trop compliqué dans ta vie.  La jeune femme essaie de se calmer un peu, après tout fait rester totalement zen devant lui, manquerait plus que tu lui refile ton stress… Bref, tu ne sais pas du tout quoi faire que manger un peu pour faire patienter le temps.


C’est alors que tu vois la porte en toile de ta tente se lever doucement. Le voilà enfin celui qui ta bouleverser toute ta soirée d’hier. Il semble bien aller quand même, enfin, du premier coup d’œil. Ce qui te rassure un peu. Hochant un peu la tête avec un sourire.

« Bonjour ! »

Toujours avec beaucoup d’énergie comme d’habitude. Bien que tu l’as pas longtemps dans ton champ de vision, celui-ci se jette presque sur les friandises que tu as posé. Au moins, il semble aimer cela, tu avais un peu peur quand même qu’il déteste ça… ou fait un régime ? Non quand même, vu sa carrure. Kanon penche un peu la tête en regardant celui-ci prendre les cubes de nourriture. Tu gardes ton sourire au moins, ils ont l’air de faire plaisir, ce qui te réchauffe ton cœur.

« C’est trop bon ! T’en as d’autres ? Et t'aurais de l'eau aussi ? J’ai super soif.»

Oh de l’eau… Tu te lève pour aller fouiller dans ton sac pour voir si tu n’as pas tout utilisé. Heureusement que non ! Tu apporte une petite bouteille fraiche que tu pose sur la table devant lui. Bien qu’il te laisse à peine le temps de respirer. Pourtant tu affiche un sourire quand il te remercie encore une fois. Tu n’as rien à dire, tu hoche la tête en gardant ton grand sourire. Kanon n’ose pas du tout lui tapoter la tête, de peur que celui-ci réagisse très mal. Bien que d’un coup tu le vois faire les cent pas pour tu ne sais quel raison. Il est encore plus stressé que toi en fait, ou peut être que tu l’as contaminé ? Espérons que non !

« On est où ?
-Proche de Doublonville, je devais faire halte pour acheter quelques petites choses, mais maintenant je dois y aller aussi pour toi. On doit aller acheter des vêtements et autre en plus. »

Tu gardes ton merveilleux sourire sempiternel. La demoiselle ne sait pas trop quoi dire d’autre, étant complètement hypnotisé par les attributs Pokémon qui se balance devant elle. La femme se gratte un peu la tête.

« Par contre, il faudrait que tu rentres tes attribut, et essaie de moins les sortir… C’est dangereux. »

Matthew les montrait les moins du monde, déjà qu’elle se moquait de lui quand il sortait sa queue, mais encore plus quand celui-ci avait des cornes sur sa tête. Mais, venant de cette ville pleine de danger, tu ne veux pas que ce qui t’es arrivé la première fois reviennent encore une fois dans ta face. Un petit sourire timide, tu espère qu’il contrôle bien sa dissimulation… Espérons oui. Tu fouilles encore une fois de plus dans ton sac en posant la boite a friandise.

« Je te la laisse le temps que je range tout cela ! »

La blonde se lève un peu et avance pour plier la tente, ce qui est facile vu que tout ce qui est textile et utilitaire inclut se retrouve en capsule minuscule. Vérifiant que tout a été bien pris, la demoiselle y range dans son sac tranquillement. Versant l’eau qu’elle a utilisée, pour se rincer le visage par terre, comme elle n’est pas contaminé.  La dresseuse range le reste dans son sac et le met sur ses épaules.

« Bon bah je te confie la boite tout le long du trajet ! Dans 20 minute on y est » dit-elle en pointant « On doit aller à la tour là-bas ! »

Dans un élan plein d’entrain, la demoiselle avance pour aller donc vers cette direction à l’ opposer du soleil. La demoiselle ne sautille pas, mais ce n’est pas loin de cela. Ils parcourent une assez grande distance, avant d’atteindre enfin les pavés de la ville.

« Bien première mission, on va aller au centre Pokémon. »

Elle sort sa carte où celui-ci est indiqué, ce n’est donc pas compliqué de le trouver rapidement.





© A-Lice | Never-Utopia




Je vous souris en #FFBB99
Mes petits cadeaux par des gens géniaux ♥
Familly:
 

Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Capturé
Messages : 475
Pokédollards : 49
Date d'inscription : 11/07/2015
Age : 23
Localisation : derrière Kanon très certainement.
Je suis (Inrp) : Hétéro et célib'.
Je ressemble à : Fay - Tsubasa reservoir chronicle & Hyakuya Mikaela de Owari no Seraph
Double compte : M. Amethyst I.de Silsburg

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Surf ♦ Danse-Draco ♦ Colère ♦ Queue de Fer
Race Pokemon/ Métier: Draco
Team/Dresseur/Equipe: Kanon ♥
Pokémon • Capturé
MessageSujet: Re: Les débuts sont les plus durs ! [Pv Elros]   Jeu 16 Juil - 23:35
C’est curieux, Kanon ne semble pas m’en vouloir du tout pour la veille. Pourtant, à sa place, j’aurais pas apprécié de me prendre une attaque acier en pleine face… Elle ne me fait pas la tête, elle me sourit même. Ca a un côté rassurant, mais du coup, je me sens un peu coupable de l’avoir agressée… Elle m’a fait peur, oui, mais quand on la regarde après coup, on se demande bien en quoi… Je soupire intérieurement. Je ne suis libre que depuis moins de 24h, ça doit être pour ça ! Je ne suis plus habitué au contact humain « normal », autre que des camarades d’infortune ou des hommes en blouse blanche. Rien que d’y repenser j’en frissonne. En tout cas, Kanon est bien serviable, elle se précipite pour m’apporter une petite bouteille d’eau fraîche à ma demande.

« Ah, merci beaucoup ! » je dis en m’en emparant.

Je bois une longue rasade, presque jusqu’à m’en étouffer. Mais ça fait tellement du bien ! J’ai beaucoup couru la veille, donc sans eau c’était difficile… Enfin. Je ne veux pas y penser maintenant. Faut que je mange et que je boive pour reprendre un peu des forces. Enfin, c’est sans les coups que j’ai pris ces derniers temps… Je grimace lorsqu’un faux mouvement tiraille mes membres endoloris, tant par la course que par les mauvais traitements. Je repense encore à mon escapade, et alors un gros coup de stress me prend. Je me lève pour faire les cents pas, incapable de tenir en place visiblement plus de deux minutes, puis je m’arrête très vite pour lui demander où nous nous trouvons. Sa réponse me laisse pensif. J’ignore la distance que j’ai parcourue. Je sais que je cours vite, surtout avec mon attaque, mais… Doublonville hein ? Si proche de la plus grande ville de Johto… donc je n’ai jamais quitté le pays. Sept ans dans la région et personne n’a rien vu… ça a une dimension inquiétante je trouve. Je continue de me ronger les ongles de nervosité. Puis, elle désigne mes vêtements. Je baisse les yeux sur ma tenue de cobaye, grise, avec… un numéro 7 fixé dessus. Ah. J’avais oublié ce détail…

« Ah. Oui. J’apprécierais de porter autre chose… »

Quand je relève les yeux, je remarque ses yeux fixés sur moi, avec ce grand sourire sur les lèvres. Elle semble fixer quelque chose en particulier… Je me rappelle alors que j’ai gardé mes attributs, en fait, je ne les ai probablement pas fait disparaître hier dans ma fuite. Ça doit la captiver, j’imagine. Je me dandine d’un pied sur l’autre, un peu mal à l’aise.

« Par contre, il faudrait que tu rentres tes attribut, et essaie de moins les sortir… C’est dangereux. »
« Oui, je sais. Je sais très bien… »

Je fais disparaître aussitôt mes attributs, tout en laissant ma phrase en suspens. J’ai failli me trahir ! Enfin, non pas qu’elle ne soit pas digne de confiance, mais… enfin, je la connais à peine. Je suis devenu très méfiant, trop peut-être… Mais si ça peut me préserver d’un autre scénario désastreux, je ne vais pas m’en priver. L’instinct de conservation, comme on dit. Kanon dépose devant moi sa boîte à pokéblocs. Oh, tout ça rien que pour moi ? J’ai tellement faim que je ne vais pas faire de politesse. Je l’attrape aussitôt, les yeux brillants.

« Merci ! Ils sont vraiment délicieux. C’est toi qui les as fait, ou tu les as acheté ? »

L’égoïste que je suis devenu ne pense plus qu’à son estomac, en dégustant un nouveau pokébloc, sans même penser que Kanon peut éventuellement avoir besoin d’aide. Le pire, c’est que je l’observe faire, tout en mâchant, tel un vulgaire parasite. C’est peut-être ce que je suis en fait. Finalement, Kanon me laisse la boîte pour le trajet, qui ne va durer que moins d’une demi-heure, apparemment. Tant mieux, comme ça si j’ai encore un petit creux… Elle me désigne la tour du doigt. Ce qui me rappelle soudainement qu’on doit se rendre dans une ville. Un lieu peuplé de pleins de gens inconnus. Où peuvent se cacher des mauvaises personnes. Des personnes dangereuses. Une soudaine angoisse me prend à l’idée de me retrouver au milieu d’une foule. Ça fait tellement longtemps que je n’ai pas mis un pied dans un lieu civilisé, que maintenant j’appréhende… C’est ridicule, mais pendant une minute, ça me paralyse. Mais je ne peux pas rester en arrière non plus… En fait, me retrouver seul m’angoisse encore plus, donc je finis par la rejoindre.

« Le… le centre pokémon ? Tu es sûre ? Je ne sais pas si c’est une bonne idée… Ils vont poser des questions… »

En fait, je suis terrifié à l’idée de me retrouver devant des blouses blanches. Et surtout, je n’ai pas envie qu’ils m’embêtent avec leur question sur comment j’ai eu mes blessures, d’où viennent mes vêtements, et pire que tout, où j’ai eu ce tatouage. Qui, je le sais, ne partira jamais. Je me penche par-dessus son épaule pour voir ce qu’elle trafique. Oh, c’est une carte de la région ! ON voit Doublonville. Quand j’y pense, je ne me souviens pas y avoir déjà mis les pieds. On partait plutôt au lac Colère pour les vacances avec ma famille. Enfin, tout ça c’est bien loin…

« On peut leur faire confiance au moins ? Et puis je n’aime pas les médecins… Et je n’aime pas qu’on me touche non plus. Ça va être compliqué pour me soigner, tu ne crois pas ? Je suis sûr que je peux m’en passer… Aouch !»

Oui bon, visiblement mon corps n’est pas du même avis. J’ai des courbatures partout, et surtout, j’imagine déjà mon torse parsemé d’ématomes. Et je les vois arriver avec leurs commentaires… Avec le commérage, ma présence finira par se savoir, et on risquerait de me retrouver ! Je frissonne à l’idée. Quel dilemme !



Je bafouille en dodgerblue

Pokémon Dragon wesh

Elros et Kanon:
 

Kados:
 

Bans:
 


1 Magicarpe de Azura, 1 de Oswald, 3 de Noa et 1 de Eljiina, merciiii ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mangeons des biroches
Messages : 547
Pokédollards : 103
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
Localisation : En mode sdf
Je suis (Inrp) : Celibataire et hétéro
Je ressemble à : Rin Kagamine de Vocaloid
Double compte : Kylian / Refia / Edwin / Rellina

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Faux combiné à une arme a feu ♣ Equipement de Dresseur
Race Pokemon/ Métier: Dresseuse
Team/Dresseur/Equipe: /
Mangeons des biroches
MessageSujet: Re: Les débuts sont les plus durs ! [Pv Elros]   Ven 31 Juil - 14:48

Les débuts sont les plus durs !


Mon Image

feat Elros D. Pendragon
Doublonville est une cité que tu aime beaucoup car elle est bien animée mais aussi plein d’arbre et de fleur, tout va bien. Bien que la personne qui t’accompagne ne semble pas du tout rassurée par ce milieu, c’est étrange ? Penchant un peu la tête, la demoiselle regarde le grand blond qui semble un peu paniqué.

« Le… le centre pokémon ? Tu es sûre ? Je ne sais pas si c’est une bonne idée… Ils vont poser des questions… »

La femme ne comprend pas trop pourquoi cette inquiétude tout de même, ce n’est qu’un centre Pokémon.  C’est vrai qu’il est sorti de nulle part, mais c’est quand même pour son bien. Faisant plein de théorie toute aussi farfelu les unes que les autres, la demoiselle essaie de comprendre ce qu’il a. Suivant la carte des yeux en le surveillant bien qu’il suit tes pas, tu ne sais pas trop si c’est vraiment une bonne idée.

« On peut leur faire confiance au moins ? Et puis je n’aime pas les médecins… Et je n’aime pas qu’on me touche non plus. Ça va être compliqué pour me soigner, tu ne crois pas ? Je suis sûr que je peux m’en passer… Aouch !»

Un petit rire se fait entendre de Kanon, voyant bien que celui-ci se contredit physiquement.  N’osant pas le toucher, bien que tu meures d’envie de lui frotter les cheveux, la demoiselle affiche juste un sourire sincère comme d’habitude.

« Ne t’en fait pas, les Joëlle sont gentille ! »

Oui on a la mauvaise habitude d’appeler les infirmières comme ça. Passant les portes automatiques, la femme fait signe d’aller à l’accueil.  Regardant la personne qui est dedans. Posant la pokéball neutre d’ Elros.

« Il faudrait soigner mon Pokémon, vérifié si tout va bien. Et aussi je dois inscrire sur mon profil que j’ai un nouveau Pokémon !
-Bien sûr. Suivez-moi. »

La demoiselle rend le sourire et avance en suivant, regardant les murs joliment décoré. Surveillant si le grand blond se porte très bien, la demoiselle rentre dans une salle pour occulter. Au moins les plantes vertes et les murs de couleur assez chaleureuse font de cet endroit  un lieu paisible.

« Il faut s’allonger ici, pour vérifier si tout va bien. »

Kanon s’assoit sur une chaise à côté, restant là pour la présence rassurante, bien qu’elle s’inquiète un peu pour son Draco. Vu ce qu’il a dit, la demoiselle s’inquiète d’une mauvaise réaction, elle tend alors la main.

« Si tu n’es pas rassuré, donne-moi ta main.»

Dit-elle en souriant pour le rassurer, car elle ne voulait pas qu’il le prend mal, c’est pour son bien.






© A-Lice | Never-Utopia




Je vous souris en #FFBB99
Mes petits cadeaux par des gens géniaux ♥
Familly:
 

Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Capturé
Messages : 475
Pokédollards : 49
Date d'inscription : 11/07/2015
Age : 23
Localisation : derrière Kanon très certainement.
Je suis (Inrp) : Hétéro et célib'.
Je ressemble à : Fay - Tsubasa reservoir chronicle & Hyakuya Mikaela de Owari no Seraph
Double compte : M. Amethyst I.de Silsburg

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Surf ♦ Danse-Draco ♦ Colère ♦ Queue de Fer
Race Pokemon/ Métier: Draco
Team/Dresseur/Equipe: Kanon ♥
Pokémon • Capturé
MessageSujet: Re: Les débuts sont les plus durs ! [Pv Elros]   Lun 10 Aoû - 12:52
Je sais ce qu'est un centre pokémon, on noue l'a appris très tôt à l'école.  Je sais que les infirmières sont très gentilles -ce que me confirme Kanon- et qu'elles font tout leur possible pour nous soigner et nous rendre bien et confortable. Cependant, l'idée de me retrouver dans une pièce avec un lit et toutes sortes de machine m'angoisse. Le temps que j'expose ma réticence à ma dresseuse, nous arrivons déjà devant l'établissement de soin pour pokémon. Je déglutis un peu, guère enchanté de mettre un pied dedans. J'entre derrière Kanon, craintif et angoissé, et alors qu'elle va vers l'accueil, je me tords les doigts sans bouger. Je sais que j'ai besoin de soins, mais j'ai peur d'être ainsi au centre de l'attention. On rentre ensuite dans une pièce d'oscultation, dont l'ambiance chaleureuse me détend légèrement. Il est clair que la décoration n'a rien à voir avec les chambres du laboratoire. Kanon me désigne une table pour s'allonger. À sa vue je me fige.

- ... Je ne monterai pas dessus. je refuse en bloc.

Inévitablement, et malgré l'aspect accueillant de la pièce, l'image se superpose à la chambre dans laquelle on m'avait ficelé pour expérimenter toutes sortes de produits sur moi. Quand l'infirmière arrive et me demande de m'assoir, je réponds par un hochement de tête négatif et névrosé. Et quand, surprise de ma réaction, elle tente de me rassurer en posant une main sur mon épaule, je m'écarte brusquement en repoussant sa main.

- Ne me touchez pas !
- Mais il le faut bien pour que je te soigne !

Je continue de secouer la tête, intraitable tel un enfant qui refuse de manger ses épinards. Sauf que moi ce n'est pas un caprice, c'est une profonde angoisse et un instinct de conservation. L'infirmière soupire et sollicite Kanon du regard, qui me propose alors de me tenir la main pour me rassurer. Je fixe sa paume tendue sans rien dire. Je n'aime pas le contact, je n'aime pas qu'on me touche, alors je doute que ça me rassure. L'infirmière sort alors un pokébloc de sa poche, ce qui attire aussitôt mon attention. Vous devez trouver ça comique, et pourtant je vous assure que c'est un geste inédit. Jamais on ne nous en a donné en 7 ans. Alors ça a le don de me rassurer oui. Je rends la boîte à Kanon et je prends la friandise. Et à force d'arguments et de regards encourageants de la part de ma dresseuse j'accepte enfin de m'asseoir sur la table. L'infirmière se met à me parler pendant qu'elle prépare tout.

- D'où viens-tu alors ?  
- Ebènelle.
- pas étonnant pour un Draco ! Mais ça fait une trotte dis-moi.
- J'y suis né mais je n'ai pas fait tout ce chemin quand même.

La curiosité la pique et elle commence à ma questionner. Je reste muet, refusant de révéler d'où je viens, pourquoi j'ai si peur et de quoi, pourquoi je porte un haut avec le numéro 7 écrit dessus... Quand elle me le retire pour regarder l'état de mon buste, je consens à serrer fort la main de Kanon. Je sursaute toutefois au contact et frissonne à chaque geste de la soignante. Celle-ci pousse un sifflement surpris en dévoilant les diverses marques qui parcellent ma peau. Je me contente de baisser la tête et fixer mes pieds, refusant de fournir une quelconque explication. Elle m'osculte sous toutes les coutures, allant même jusqu'à soulever ma tignasse pour découvrir mon tatouage.

- Tiens qu'est-ce qu c'est ?
Je plaque aussitôt mes mains sur ma nuque et me recroqueville.
- Rien, rien du tout !

Je voudrais qu'elle arrête de me tourner autour et surtout, qu'elle cesse de me poser des questions. Je n'y répondrai pas de toute façon ! Du coin de l'oeil je vois l'infirmière qui s'écarte, résignée, et prend Kanon à part pour lui parler à voix basse. Je n'entends pas ce qu'elle lui dit d'ici, mais j'imagine qu'elle doit lui faire un rapport sur mon état de santé. Je n'ose pas lever les yeux. J'ai peur de leur jugement, de ce qu'elles doivent penser de moi ou de ce que j'ai traversé. Je dois être bien pitoyable à leurs yeux. Une pauvre victime qu'un rien effraie. Je sais que je ne suis qu'une larve au final...



Je bafouille en dodgerblue

Pokémon Dragon wesh

Elros et Kanon:
 

Kados:
 

Bans:
 


1 Magicarpe de Azura, 1 de Oswald, 3 de Noa et 1 de Eljiina, merciiii ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mangeons des biroches
Messages : 547
Pokédollards : 103
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
Localisation : En mode sdf
Je suis (Inrp) : Celibataire et hétéro
Je ressemble à : Rin Kagamine de Vocaloid
Double compte : Kylian / Refia / Edwin / Rellina

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Faux combiné à une arme a feu ♣ Equipement de Dresseur
Race Pokemon/ Métier: Dresseuse
Team/Dresseur/Equipe: /
Mangeons des biroches
MessageSujet: Re: Les débuts sont les plus durs ! [Pv Elros]   Dim 23 Aoû - 23:50

Les débuts sont les plus durs !


Mon Image

feat Elros D. Pendragon
Tu te sentais totalement impuissante, ridicule et impuissante oui. Kanon baissa la tête d’un coup se rendant compte qu’elle ne sert strictement à rien. Tu ne sais rien de lui, mais tout ce que tu as pu comprendre, c’est qu’il n’aime pas qu’on le touche et n’aime pas les médecins. Dans quelle situation tu te retrouves accablé ? Peu importe, tu veux juste qu’il aille bien, c’est juste ça son désir. Le pire dans tout ça, tu viens de te prendre le pire vent de ta vie devant l’infirmière… Ahaha, gros malaise.

Récupérant alors ta boite avec une grosse remise en question violente dans ta tête, est-ce que tu es faite pour être dresseuse ? D’un coup, le gros doute t’empoigne totalement. C’est vraiment stupide non ? Et pourtant, c’est ainsi que tu penses, peut être que tu n’es clairement pas fait pour ce genre de chose.

« Courage, rien ne va t’arriver. »

Dis-tu de ta petite voix qui commence à perdre confiance. Pourtant, ce n’est clairement pas le moment de perdre confiance en soi, il a besoin de toi, il attend que tu le soutiens, que tu l’aides. Alors au lieu de faire le lampadaire, tu devrais t’imposer comme fait un bon dresseur, prouver que tout va bien, mets toi une claque et bouge !  Bien que l’infirmière a l’air de gérer la situation à sa façon on peut dire. Tu apprends un peu quelques petits trucs sur le Pokémon que tu as. Bien que d’un coup, la voix du blond disparait de la pièce comme par magie. C’est étrange comme c’est une grande tension qu’il y a en ce moment là. Jouant avec ses mains d’un air anxieux, la femme ne sait pas du tout si elle doit rester ou partir, c’est stressant, beaucoup trop. Se mordant alors la lèvre inférieur, la demoiselle regarde toujours cette scène totalement impuissante.

C’est alors que d’un coup, tu sentis la grande main de ton draco te serre cette main que tu tendais. Cela te surprit beaucoup, c’est alors que tu posas ton autre main sur la sienne avec juste une caresse affective, pour lui dire que tu es ici. Tu voyais l’état de son buste, c’est assez étrange comme marque, enfin on dirait qu’il a été battu ? Essayant d’imaginer toute hypothèse, tu ne sais clairement pas du tout quoi pensé. Tout à coup, il lâche ta main pour la mettre sur sa nuque, encore une interrogation ?

Vu le geste, la femme se fait emmener par l’infirmière pour étaler sa conclusion qui n’est pas fructueuse. Kanon le savait bien que cela n’allait pas faire sourire Carence, bleu, comportement méfiant. D’après elle, il aurait subit une épreuve très dure, un enfermement, ou quelque chose comme cela. Le reste c’est pour qu’il aille mieux, hochant un peu la tête, la femme approche le jeune homme. Un petit sourire sur le visage, pas besoin de s’assoir pour être à sa taille, tu n’es pas assez grande faut croire Kanon.

« Eh bien, c’est un mauvais moment passé!» sourit-elle. « Le temps que je fasse un petit truc, je vais t’emmener dans une salle d’eau, tu vas prendre une bonne douche tout seul bien sûr! Et je vais aller voir si je peux te trouver des vêtements dans ce qu’elle donne le temps qu’on t’achète des vêtements. »

Il fallait bien qu’il change de vêtement tout de même. De plus, la douche peut lui faire du bien sûrement. Attendant qu’il se lève, la femme avance un peu inquiète.

« Par contre, pendant quelque jours, il faudra que tu prends quelques vitamine et quelques complément et faire attention à ton alimentation ! Mais cela devrait aller ! »

Tu tapes dans ta main contente et passe devant l’accueil pour demander une clef pour une salle d’eau. Au moins, ils sont bien équipé et fonctionne bien. La femme regarde le numéro de la clef et ouvre la porte avec un sourire, une petite pièce assez agréable, un lavabo, une douche, de quoi se faire tout beau. La blonde lui donne la clef.

« Bien, tu fermes à clef, tu profites bien de ta douche ! Je vais chercher des vêtements et faire un petit truc aussi. Pour te dire que c’est moi, je toquerais trois fois ! Sinon tu n’ouvres pas ! »

On sait jamais, tu as tellement peur pour lui, que faire le code d’une petite maman espère que cela le rassure. Tu attends qu’il rentre dans la salle avant de partir direction encore l’accueil qui est le point central.

Tu fouille dans ton sac pour sortir ta carte de dresseur, notant ton code d’identification. Cela te fait un peu bizarre, mais voilà, aujourd’hui tu as ton premier Pokémon vraiment inscrit. Tu sélectionnes le bon onglet et appuie sur ajout. Une petite respiration de stress et c’est partit.


Elros ??? – Draco type male.


Tu poses alors la ball dans l’endroit qu’il faut pour bien authentifier l’ajout. Ce qui met alors ta carte de dresseur à jour. Tu es maintenant une dresseuse à un Pokémon, ce qui fait que tu vas pouvoir changer quelques objets dans ton équipement en ce moment même. Affichant un petit sourire, tu te dirige dans un endroit ou y a plein de vêtement donner par des gens gratuitement, c’est vraiment bien ce genre de personne. Fouillant un peu pour trouver quelques choses. Tu ne pris qu’un jean et un t-shirt…Ainsi qu’un calçons, ce qui était très gênant sur le moment.

Mais, il fallait te dépêcher, tu courras vite vers la douche et tu tapas le petit code et attends poliment.




© A-Lice | Never-Utopia




Je vous souris en #FFBB99
Mes petits cadeaux par des gens géniaux ♥
Familly:
 

Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Capturé
Messages : 475
Pokédollards : 49
Date d'inscription : 11/07/2015
Age : 23
Localisation : derrière Kanon très certainement.
Je suis (Inrp) : Hétéro et célib'.
Je ressemble à : Fay - Tsubasa reservoir chronicle & Hyakuya Mikaela de Owari no Seraph
Double compte : M. Amethyst I.de Silsburg

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Surf ♦ Danse-Draco ♦ Colère ♦ Queue de Fer
Race Pokemon/ Métier: Draco
Team/Dresseur/Equipe: Kanon ♥
Pokémon • Capturé
MessageSujet: Re: Les débuts sont les plus durs ! [Pv Elros]   Dim 6 Sep - 17:21
Malgré mon comportement et mes réactions lâches, Kanon ne me quitte pas un seul instant. Elle reste près de moi, sans oser franchir mon espace vital. Elle me murmure des paroles rassurantes. Et dire que je l’ai frappée la veille, même accidentellement… Et elle a accepté que je devienne son pokémon. Son Premier pokémon. Mais plus ça va et plus je me dis que je n’en suis pas digne. Ce n’est pas pour devenir le meilleur pokémon, pour la défendre, ou pour me battre amicalement que je l’ai fait. C’est juste pour ne pas être seul. Pour ne pas être abandonné, sans le sou, sans ressources, pour être protégé au final. C’est tellement égoïste, tellement lâche. Et pourtant, si je m’en veux d’être devenu ça, je ne regrette pas d’être devenu son pokémon. Même si tout m’effraie, je sais que je ne serai plus seul à affronter la vie. Je suis un vrai parasite. Qu’est-ce que je vais lui apporter, hein ? À part un estomac de plus à remplir ? Rien du tout. Mais une part de moi s’en fiche. Je lui serre la main, et alors qu’un simple contact me révulse d’ordinaire, cette fois-ci, sentir sa paume contre la mienne me procure du soulagement. Je ne suis plus seul. Voilà ce que ça me rappelle.

Et puis vient l’auscultation. Les questions. La curiosité. La surprise devant les marques de mauvais traitement qui couvrent mon torse. Je fixe mes pieds, à la fois honteux et incapable de soutenir leur regard, d’affronter leurs réactions en face. Comme d’habitude. Et je lâche la main de Kanon quand l’infirmière remarque mon tatouage, cette marque indélébile qui me rappellera chaque jour ce que j’ai traversé, ce que j’ai fait, ce que j’ai subi, ce que j’ai été pendant 7 ans. C’est cruel. Mais c’est comme ça. Recroquevillé, les mains sur la nuque, je suis à présent bien pitoyable. L’infirmière discute avec Kanon. Elle lui fait certainement part de ses conclusions. Je connais déjà la chanson. Mauvais traitements, marques de coups, de piqûres, carence, anémie. Faites qu’elles ne me posent plus de question ! Ça m’agresse. Ça m’étouffe. Je me renferme chaque fois un peu plus. Je suis de ce genre de personnes qu’il ne faut pas brusquer si l’on souhaite me faire parler. Il faut que ce soit moi qui le désire. Il faut que je me sente en confiance. Mais je suis devenu très méfiant. Peut-être trop. Mais mieux vaut ça que de prendre le risque de baisser sa garde face à la mauvaise personne.

J’entends des pas se rapprocher. Je n’ose d’abord pas relever la tête pour regarder ma dresseuse dans les yeux. Mais elle ne commente ni mon comportement, ni ma santé actuelle. Elle ne pose aucune question. Alors je relève lentement la tête, lâchant ma nuque pour croiser les bras en la fixant, tout en frissonnant un peu. De froid, cette fois. Elle me proposer d’aller me doucher pendant qu’elle va faire deux ou trois courses. L’idée qu’elle parte n’est pas très plaisante, mais d’un autre côté, il faut bien trouver de quoi m’habiller, et puis… je ne risque rien ici, n’est-ce pas ? Je hoche simplement la tête pour toute réponse. Je pose les mains sur la table pour descendre sans un mot.

- Par contre, pendant quelque jours, il faudra que tu prends quelques vitamine et quelques complément et faire attention à ton alimentation ! Mais cela devrait aller !
- Ah, euh, oui bien sûr… OK. Mais, je pourrai manger encore des pokéblocs ? ils sont super bons… Et puis, faire attention à ce que je mange… tout a l’air si bon ici, ça va être dur…

Ouais. Je pense à mon estomac, et à mon palais. On voit tout de suite le genre de personnage, hein ? Ma seule inquiétude : ne pas pouvoir manger de pokébloc. Bonjour le pokémon dragon quoi. Enthousiaste, elle tape dans sa main et m’entraîne jusqu’à l’accueil. Je la suis docilement, jetant des coups d’œil à droite et à gauche. Les quelques personnes présentes m’aperçoivent et ça me met mal à l’aise. Mais Kanon me conduit vite jusqu’à une salle de bain, qu’elle ouvre avec la petite clé récupérée à l’instant. J’y jette un coup d’œil curieux. Une douche. Une salle de bain. Pour moi tout seul ? Ça fait tellement longtemps… Sept ans. Car avant on était parqué comme des bêtes dans des douches communes. Et y’avait toujours un adulte ou deux pour nous surveiller. Et des caméras, partout. Alors, retrouver de l’intimité, pour la première fois depuis mon enlèvement ça me fait tout drôle. Kanon me donne des instructions pour la suite.

- D’accord. Trois coups… Tu fais vite hein ? Enfin… Merci au fait.

Je bafouille ces mots maladroitement. Ma situation a si vite changé, que j’en suis un peu perdu. ça me fait presque peur, autant de changement en si peu de temps. Mais, je vais pouvoir prendre une douche chaude, sans limite de temps et d’eau ! Et seul, sans personne pour faire irruption, car je pourrai fermer la porte à clé… ça doit vous paraître futile, mais pour moi ces détails sont si importants. Je prends la clé et souris à Kanon tandis qu’elle s’éloigne. Puis j’entre dans la salle de bain et ferme à double tour, laissant la clé dans la serrure. Puis je retire ce qu’il me reste de vêtements et me glisse dans la douche pour ouvrir l’arrivée d’eau. Dès que je sens le jet d’eau chaude sur ma peau, je soupire de soulagement. J’en avais tellement rêvé, avant ! Je passe ma tête sous l’eau pour mouiller ma tignasse blonde. On nous coiffait rarement, et mal en général, donc celle-ci a poussé comme bon lui semble. Autrement dit, ça ressemble pas à grand-chose. Mais curieusement, je m’en fiche. Un ou deux coups de ciseaux et on y verra plus clair, c’est tout. Je prends mon temps pour me laver corps et cheveux. Pour me rincer aussi. J’ai toujours aimé l’eau. Et profiter d’une douche tout seul, c’est tellement agréable ! Mais il faut bien sortir un jour où l’autre. Je coupe l’arrivée d’eau et je sors en attrapant une serviette toute propre pour me sécher. Puis je la mets autour de ma taille, en attendant d’avoir de nouveaux vêtements. Je refuse de remettre mon pantalon. Il représente tout ce que j’ai traversé. Si j’avais une attaque feu, je le brûlerais sur l’instant ! Je m’occupe plutôt de me brosser les dents, en fixant mon reflet dans la glace. J’ai des cernes, les traits creusés, mais mes yeux ont retrouvé un peu de leur vivacité d’antan. Ça fait plaisir à voir. Je commence enfin à réaliser que je suis libre, que je ne suis plus seul ! Sur le coup ça me rend euphorique et j’en aurais presque ris. Je me rince la bouche, et je m’apprête à tenter de discipliner mes cheveux quand trois petits coups retentissent. Mon cœur s’emballe. C’est elle ? Elle a dit trois coups, non ? Je pose une main sur la poignée et fais tourner la clé dans la serrure, avant d’ouvrir tout doucement la porte pour passer ma tête en reconnaissance.

- Oh c’est toi ! t’as fait vite dis donc !

Je m’écarte pour la laisser passer, oubliant sur le moment que je suis torse nu et n’ai qu’une serviette autour de la taille. Puis je referme la porte et me tourne vers elle.

- T’as acheté quoi ? Montre ! Oh, un t-shirt et un jean ! je m’exclame, aussi excité qu’un enfant qui fait une découverte. Oh, et un… … un caleçon, haha… Merci ! J’imagine combien ça doit être gênant sur le coup, pour elle… Mais ça me fait rire sur le moment. Ah, excuse-moi, ce n’est pas méchant ! Je vais pouvoir me changer avec ça, et…

C’est là que je réalise que, d’une, je suis torse nu en serviette, et de deux, elle est toute rouge. Ah oui, effectivement, se changer en présence d’une demoiselle ce n’est pas très… convenable, hein. Je me racle la gorge et tousse nerveusement.

- Ah. Euh, excuse-moi, haha… Tu peux sortir bien sûr hein… Enfin ce sera mieux. J’imagine.

Elle doit me prendre pour un attardé. Mais c’est que je n’ai plus l’habitude ! On s’habillait toujours dans la même pièce, séparés des filles. On n’avait pas à se poser la question. Je ne suis pas pudique, enfin pas en présence de quelqu’un de confiance. Car oui, je lui fais confiance maintenant. Elle a été si gentille, et elle fait tant pour moi… Je ne peux que lui faire confiance. Et puis, de toute façon on a été surveillés par tant de paires d’yeux, entre les adultes et les caméras, que ce n’est plus à ça près. Bref. J’attends qu’elle sorte avant de me retirer la serviette et d’enfiler rapidement les vêtements qu’elle m’a achetés. Puis je rouvre la porte pour sortir et lui rendre la clé. C’est mieux de discuter hors d’une salle de bain quand même. Je me regarde sous toutes les coutures, ainsi vêtu, puis je la fixe avec un grand sourire.

- Merci beaucoup ! Ils me vont super bien ces vêtements. Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? On va où ?

Bien sûr je ne tiens pas en place, j’en sautille presque. J’aime bien ce centre pokémon, c’est assez chaleureux et rassurant. Mais je n’ai pas envie d’y rester dix plombes non plus. Et puis… Je dois avouer que le creux dans mon estomac me tiraille le ventre. D’ailleurs on entend assez vite un grand gargouillement retentir. Je ris, un peu gêné.

- Pour être franc, je mangerais bien quelque chose. Les pokéblocs sont délicieux, mais ça ne nourrit pas assez. Enfin, si ça te dis bien sûr ! Je ne sais pas si tu as faim… Tu as mangé quelque chose ce matin ?

Et voilà. Une fois la crainte passée, je commence à parler de tout et de rien. Surtout de rien en fait, puisque je ne suis pas du genre à me confier. En tout cas, cette douche m’a fait un bien fou. Je déborde à nouveau d’énergie ! Et ce malgré mes carences et mon anémie. Je ne suis pas au meilleur de ma forme, mais ce n’est qu’une question de temps. Comme quoi, les meilleures choses sont les plus simples !



Je bafouille en dodgerblue

Pokémon Dragon wesh

Elros et Kanon:
 

Kados:
 

Bans:
 


1 Magicarpe de Azura, 1 de Oswald, 3 de Noa et 1 de Eljiina, merciiii ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mangeons des biroches
Messages : 547
Pokédollards : 103
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
Localisation : En mode sdf
Je suis (Inrp) : Celibataire et hétéro
Je ressemble à : Rin Kagamine de Vocaloid
Double compte : Kylian / Refia / Edwin / Rellina

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Faux combiné à une arme a feu ♣ Equipement de Dresseur
Race Pokemon/ Métier: Dresseuse
Team/Dresseur/Equipe: /
Mangeons des biroches
MessageSujet: Re: Les débuts sont les plus durs ! [Pv Elros]   Mar 13 Oct - 12:59
Les débuts sont les plus durs !
Just a smile

     
Qui aurait dit que les débuts allaient être si dur ? Pas toi, enfin, ton premier Pokémon n’est pas vraiment Elros, mais Matt était différent. Depuis l’enfance tu le connais, donc ce n’était pas compliqué. Elros est un parfait inconnu dont tu ne connais aucunement les racines où le passé d’il y a peu. Il est apparut comme cela dans ta vie, sans crier gare. Toi qui ne pensais pas que les pactes se faisait à le va vite. Tu regardes ta Pokéball si blanche, une neutralité complètement posé entre vous pour le moment. C’est assez dur de se dire que cette couleur est jolie, mais à la foi dangereuse, elle peut prendre n’importe quelle couleur à tout moment. Détournant un peu le regard, tu range ce lien en regardant la porte qui s’ouvre doucement, toujours aussi méfiant. Oui, tu commences peu à peu à le comprendre.

Kanon rentre doucement dans la salle de bain bien humide cette fois, l’eau chaude ayant déposé de la buée partout, c’est bien qu’il est pu profiter d’une très bonne douche, souvent cela soulage les muscles ainsi que la tête, la demoiselle aime beaucoup les bains ou douche pour cela. Tendant les vêtements avec un petit sourire, la femme le regarde les prendre et observer ce qu’elle à pris pour lui. Le voir sourire et rire te soulage un peu, il semble s’être remit de ce que tu lui as obligé de faire. Un petit coup de baume au cœur ? Oui c’est sûr.

Pourtant, un petit coup de flippe est apparut. Elle a bien cru qu’il allait se changer la maintenant. C’est un gros bug qu’elle a eu, non pas que voir des attributs masculin est déjà traumatisant, mais c’est surtout le fait de voir son Pokémon comme ça en même pas 24h de cohabitation. C’est du rapide dis moi ! Heureusement, Elros ne l’as pas zappé et lui à proposer de sortir, ce qu’elle fait dans l’immédiat un peu rouge en imaginant juste le physique de son Pokémon. Kanon est une adulte, il lui arrive de penser certaine chose, et ouais elle-même se choque de tout et rien.  Rien que parfois voir Owen torse nu peu un peu la traumatisé, la demoiselle secoue la tête en retirant les images tout de suite, trop pur et innocente dites moi !

Alors que la petite blonde tente de se vider l’esprit de penser totalement impur. Elle entend la porte s’ouvrir pour montrer un homme habillé normal. Il semble tellement plus épanoui dans de vrai vêtement, cela en est soulageant. Tu affiches ta petite mine contente

« Pour être franc, je mangerais bien quelque chose. Les pokéblocs sont délicieux, mais ça ne nourrit pas assez. Enfin, si ça te dis bien sûr ! Je ne sais pas si tu as faim… Tu as mangé quelque chose ce matin ?
-Oh, tu veux aller dans un petit bistrot ? C’est vrai qu’il va être midi, bon après on ira acheter d’autre vêtement et échangé aussi ma tente pour une plus grosse ! »

Un véritable ventre sur patte pense-t-elle tout de même. Riant un peu, la demoiselle emboite donc le pas pour avancer donc en dehors du lieu médical, en réfléchissant ou aller un peu dans cette grande ville qu’est Doublonville. La demoiselle avance doucement en évitant les rues trop peuplé, n’osant pas lui demandé s’il veut prendre la main, étant donné le coup de la dernière fois… Secouant un peu la tête, la femme se stop devant une sorte de petit restaurant où les murs sont mangé par le lisière… La demoiselle sourit un peu et approche timidement, il y a du monde, mais pas trop pour être une foule.

« On a qu’a mangé ici, cela semble calme ! »

La petite tête blonde approche et s’assoit à une table un peu reculé. Regardant un peu le paysage ainsi que la carte qui semble assez simple mais fort appétissante tout de même. La dresseuse le regarde, peut être faut-il l’aider ?  Tu ne sais pas trop

« Je vais prendre des tomates farcie pour ma part, on en mange peu du bien cuisiné en voyage. Mais, je cuisine ! Juste que les outils sont un peu rudimentaire ! »

Dit-elle en riant. La demoiselle est tellement agréable, c’est presque un crime non ?

   
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


     



Je vous souris en #FFBB99
Mes petits cadeaux par des gens géniaux ♥
Familly:
 

Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Capturé
Messages : 475
Pokédollards : 49
Date d'inscription : 11/07/2015
Age : 23
Localisation : derrière Kanon très certainement.
Je suis (Inrp) : Hétéro et célib'.
Je ressemble à : Fay - Tsubasa reservoir chronicle & Hyakuya Mikaela de Owari no Seraph
Double compte : M. Amethyst I.de Silsburg

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Surf ♦ Danse-Draco ♦ Colère ♦ Queue de Fer
Race Pokemon/ Métier: Draco
Team/Dresseur/Equipe: Kanon ♥
Pokémon • Capturé
MessageSujet: Re: Les débuts sont les plus durs ! [Pv Elros]   Mer 21 Oct - 19:34
Je me sens tellement mieux après cette douche ! Et Kanon m'a acheté des vrais vêtements. Ça fait si longtemps que je n'ai pas porté autre chose que ces habits gris et ternes, avec ce foutu "n°7" cousu dessus... Kanon doit se poser bien des questions à mon sujet. Et pourtant elle a accepté le lien sans rien me demander. Et moi, je ne pensais pas pouvoir me lier à la première venue... Enfin, c'est vrai qu'elle inspire la confiance. Une fois sorti de la salle de bain, je prends le temps de l'observer. C'est marrant, elle est blonde aux yeux bleus, comme moi ! On pourrait presque nous prendre pour des frère et soeur. En tout cas, elle est vraiment gentille de s'occuper de moi comme ça. On ne se connaît pas, mais elle le fait quand même. Je crois que je commence à lui faire vraiment confiance. L'esprit un peu plus serein, je lui demande alors s'il est possible d'aller manger quelque chose.

- Oh, tu veux aller dans un petit bistrot ? C’est vrai qu’il va être midi, bon après on ira acheter d’autres vêtements et échanger aussi ma tente pour une plus grosse !
- Ok ! je réponds immédiatement en hochant la tête. C'est vrai, je vais quand même pas porter les mêmes vêtements indéfiniment. Et puis dormir à deux dans une tente pour une personne c'est compliqué, à moins de se serrer l'un contre l'autre !

Je ris un peu nerveusement en me grattant la nuque à cette pensée assez bizarre. Surtout que je n'aime pas le contact. Nan mais faut que j'arrête de dire n'importe quoi moi ! Ça doit être la faim. J'ai toujours fait des bêtises le ventre vide, même après mon enlèvement... Sauf qu'ils n'aimaient pas les bêtises et ils nous le montraient. Rah non, faut pas que j'y pense ! Sinon Kanon va voir que je broie du noir et va se poser des questions. Il faut que je souris, comme ça elle ne s'inquiètera pas. Et ça lui fera plaisir j'en suis sûr. Du coup je souris tout en lui emboîtant le pas.

- Haha !  Oui je sais je pense qu'à manger ! Mais après, on pourrait acheter un manteau ? Je suis un peu frileux... En même temps les dragons n'aiment pas le froid, c'est bien connu !

Je continue de rire mais je me trouve un peu ridicule, à force de tout faire pour paraître épanoui. Enfin je le suis un peu, quand même. Mais je veux chasser de mon esprit ces fantômes qui ne cessent de me hanter, du coup j'en fais peut-être un peu trop. Je marche à côté de Kanon, légèrement en retrait, jetant des coups d'oeil à droite et à gauche. Parce que je suis craintif et méfiant, mais aussi curieux. Je ne connais pas Doublonville, donc je l'observe tout en restant presque collé à ma dresseuse. Presque. Parce que je n'aime pas le contact n'oublions pas. Soudain elle s'arrête devant un petit bistrot tranquille et me propose d'y manger. J'inspecte un peu l'endroit du regard avant de hocher la tête.

- Oui d'accord, ça a l'air sympa !

Je la suis sans discuter, me plaçant derrière elle tandis que nous entrons dans le bistrot. Je vois notre reflet devant une glace. La vache, comme ça je ressemble à un gosse qui se cache derrière sa mère ! Je croise quelques regards et ça me met mal à l'aise. Je déglutis. Je n'aime pas quand on me regarde avec cet air curieux, c'est comme ça qu'ils me regardaient... On s'assoit un peu à l'écart et une serveuse vient nous donner la carte. Ouah ça fait longtemps que j'ai pas mangé dans un resto ou un truc du genre ! Mais du coup je ne sais pas quoi choisir... Il y a tellement de choses qui ont l'air délicieuses ! C'est ce qui s'appelle avoir l'embarras du choix. Heureusement Kanon doit sentir mon hésitation car elle me montre ce qu'elle veut prendre tout en commentant sa propre cuisine.

- Oh bah moi tu sais, même de la cuisine rudimentaire ça m'irait parfaitement tellement j'ai faim ! Mais ... Y'a tellement de choix, je sais pas quoi prendre... Hum. Je vais prendre comme toi ! Ça fait très longtemps que j'ai pas mangé de vrai poisson...

Je pourrais lui dire tout de suite que je n'ai pas eu de vrai repas depuis des années (hormis les bouillies qui mélangeaient viande fade, patates sommaires et légumes amers). Mais... Je ne veux pas lui en parler. C'est pas que je lui fasse pas confiance mais... J'ai peur que si je révèle mon passé, que si j'en parle ça remonte jusqu'à eux et qu'ils me retrouvent un jour.  Alors je me tais, je garde mes démons pour moi et je me contente d'oublier. De me faire oublier. Ou du moins j'essaie. La serveuse arrive pour commander. Je laisse faire Kanon, trop timide et plus du tout habitué. Puis quand la femme repart, je reprends :

- Moi je suis sûr que ta cuisine est super bonne. Tes pokéblocs sont tellement bon déjà ! Enfin c'est bien toi qui les as fait, non ? Mais tu en as souvent sur toi ?  Comme je suis ton premier pokémon, tu n'avais personne à qui en donner avant...

Je deviens subitement bavard. C'est pour faire passer le temps et dissiper mon malaise et ma crainte. Et comme n'aime pas parler de moi, enfin en profondeur j'entends, bah je lui pose plein de questions sur elle. Et je parle de n'importe quoi. La serveuse apporte de l'eau dans une carafe. Je m'en sers et je bois une grande rasade. Et même tout mon verre. Cul sec.

- Ahhhh. J'avais soif. Ça fait du bien. .... Euh. Tu voulais de l'eau ?

Je suis vraiment qu'un égoïste. Je n'ai pas pensé un seul instant à la servir d'abord ni à lui proposer en premier lieu. On nous a appris à être égoïste pendant 7 ans. Même si j'avais des amis et qu'on s'entraidait quand on pouvait... Mais de toute façon ils sont morts maintenant. Et certains à cause de moi.



Je bafouille en dodgerblue

Pokémon Dragon wesh

Elros et Kanon:
 

Kados:
 

Bans:
 


1 Magicarpe de Azura, 1 de Oswald, 3 de Noa et 1 de Eljiina, merciiii ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mangeons des biroches
Messages : 547
Pokédollards : 103
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
Localisation : En mode sdf
Je suis (Inrp) : Celibataire et hétéro
Je ressemble à : Rin Kagamine de Vocaloid
Double compte : Kylian / Refia / Edwin / Rellina

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Faux combiné à une arme a feu ♣ Equipement de Dresseur
Race Pokemon/ Métier: Dresseuse
Team/Dresseur/Equipe: /
Mangeons des biroches
MessageSujet: Re: Les débuts sont les plus durs ! [Pv Elros]   Jeu 17 Déc - 15:52
Les débuts sont les plus durs !
Just a smile

     
Il est si amusant, c’est ce que tu penses d’un coup. Il est grand, il a une forme adulte, mais pourtant tu y vois un enfant bien petit qui découvre le monde Affichant ton petit sourire bien à toi, tu balances un peu tes jambes sur ta grande chaise, tu es petite mais pas grave.

«  Oh bah moi tu sais, même de la cuisine rudimentaire ça m'irait parfaitement tellement j'ai faim ! Mais ... Y'a tellement de choix, je ne sais pas quoi prendre... Hum. Je vais prendre comme toi ! Ça fait très longtemps que je n’ai pas mangé de vrai poisson... Moi je suis sûr que ta cuisine est super bonne. Tes Pokébloc sont tellement bon déjà ! Enfin c'est bien toi qui les as faits, non ? Mais tu en as souvent sur toi ?  Comme je suis ton premier Pokémon, tu n'avais personne à qui en donner avant... »

De petite rougeur sur son visage en entortillant ses cheveux avec un petit rire. C’est gênant tant de compliment, mais la demoiselle trouve cela tellement mignon. Hochant un peu la tête, la demoiselle affiche son grand sourire bien à elle, c’est sûr que tu ne vas pas faire la gueule en ce moment même ! Il est content, tu es contente, donc soyons tous heureux ! Bien qu’un petit pic de curiosité te pique un peu, pourquoi il n’a pas mangé de poisson depuis longtemps ? Tu penches la tête avec une petite mine curieuse, mais tu ne sais clairement pas comment lui demandé, et tu te doute que la réponse va sûrement ne pas exister, donc tu préfères te taire tout simplement. Alors autant répondre à sa question non ?

« Oui oui tout est de moi ! Je fais tout mon possible pour qu’ils soient bons !  J’en fais quand je m’ennuie, ou les jours de pluie quand je suis coincé au centre Pokémon ou sous ma tente. Et quand j’en ai trop et bien je les donnes aux enfants et à certain pokémon sauvage !  Histoire de faire plaisir ! »

Trop de gentillesse, trop de simplicité, bref la demoiselle semble si pure que c’est trop beau pour être vrai. La demoiselle rit doucement, comme pour ne pas trop s’imposer ou gêner quelqu’un. C’est vrai que tu es peut être un peu trop gentille, mais tu essaies tout de même de donner aux gens qui le mérite et non au brutes, bien que c’est dur parfois de juger sois même. Enfin, secouant un peu la tête, tu te fais sortir de tes pensées par la voix de l’homme blond.

« .... Euh. Tu voulais de l'eau ? »

Clignant plusieurs fois des yeux, la demoiselle regarde quand même s’il a vidé l’eau à lui tout seul, heureusement non, ou alors il est pire qu’un Pokémon Eau. Non, tout va bien, peut être car il c’est servit tout seul ? Mettant la main devant elle en la secouant.

« T’en fait pas, je ne vais pas encore mourir de soif… Heureusement en soi, mais sert moi si tu veux ! »

Il semble vouloir tellement te faire plaisir, tu gardes ton petit sourire bien à toi. Voyant alors plat arriver. Le saumon semble si bon avec sa petite sauce et son accompagnement de petite patate coupé en frite, c’est sur que cela fait vite grogner ton estomac.

« Ah euh…. J’avais un frère Pokémon, mais… Enfin c’est compliqué. »

Autant esquivé cette douleur qui te rappel encore une fois que tu es bien seule, enfin plus maintenant Elros est là.  Bien que cela ne fait même pas 24h… Tu ne t’attendais pas du tout à une rencontre aussi…rapide pour en faire ton Pokémon. C’est vraiment bizarre, pas mal de question, mais tu ne sais pas trop quoi demander….

Tu commences à manger, appréciant ce délicieux poisson qui fond dans la bouche, c’est juste parfait à manger ! La demoiselle fait apparaitre des rougeurs sur son visage, appréciant son repas qui réchauffe bien.

« Tu voudrais quoi d’autre à part un manteau ? Faut profiter ! Car demain on va sûrement partir en marche ! »

Eh oui la vie de dresseur et toujours aussi mouvementer, on ne reste pas longtemps pour vite repartir pour un voyage bien long une semaine ou deux ! Faire les courses pour les denrées alimentaire, certaine mode qui passe par là et aussi surtout s’entrainer et repartir fissa pour d’autre aventure, cette vie tu la voulus et tu l’aimes beaucoup !


   
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


     



Je vous souris en #FFBB99
Mes petits cadeaux par des gens géniaux ♥
Familly:
 

Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Capturé
Messages : 475
Pokédollards : 49
Date d'inscription : 11/07/2015
Age : 23
Localisation : derrière Kanon très certainement.
Je suis (Inrp) : Hétéro et célib'.
Je ressemble à : Fay - Tsubasa reservoir chronicle & Hyakuya Mikaela de Owari no Seraph
Double compte : M. Amethyst I.de Silsburg

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Surf ♦ Danse-Draco ♦ Colère ♦ Queue de Fer
Race Pokemon/ Métier: Draco
Team/Dresseur/Equipe: Kanon ♥
Pokémon • Capturé
MessageSujet: Re: Les débuts sont les plus durs ! [Pv Elros]   Lun 11 Jan - 22:22
Des habits propres et neufs, un siège confortable dans un petit café-restaurant, après avoir pris une bonne douche chaude dans une pièce pour une personne… C’est formidable non ? Et dire que quelques jours encore je n’y aurais jamais pensé à tout ça. Ce serait comme de rêver du Paradis quand vous savez pertinemment que vous n’irez pas. Enfin… Je ne sais pas s’il existe un paradis des pokémons. A-t-il changé lui aussi ? En paradis des hybrides peut-être ? C’est débile comme question. Enfin, dire qu’hier matin j’ai failli mourir… Je frissonne à cette pensée. Non non non. Il ne faut pas y penser. Allez Elros, chasse ces images de ta petite tête de linotte ! Je soupire. Je parle beaucoup pour évacuer. Je raconte pas grand chose, mais Kanon sourit. Elle a un beau sourire, c’est réconfortant. Alors je me mets à sourire moi aussi. Elle est tellement gentille ! Je n’aurais jamais pensé qu’une humaine puisse être aussi gentille… Enfin les seules que je connais faisaient parties du centre, et ce n’est pas un exemple. Et puis je la vois s’interroger en silence, en me fixant. Ah. ça doit être à cause de ce que j’ai dit sur le poisson. J’espère qu’elle ne va pas poser de question… je ne saurais pas quoi lui répondre. Pas la vérité en tout cas, ça je ne peux pas. Pas encore. Pas tout de suite. C’est trop tôt. Même si elle s’occupe bien de moi pour l’instant, qu’elle est réconfortante, je… Je ne lui fais pas encore assez confiance. Et quand bien même ce serait le cas, je n’aurais pas le courage. Enfin, Kanon répond à la question, me disant qu’elle fait ses propres pokéblocs.

- Oh ! Et bah oui tu es douée alors, c’est vachement bon ! Enfin surtout ceux qui sont acides. C’est drôlement gentil d’en donner aux autres.

Personnellement, et égoïstement, je les garderais bien pour moi, mais bon. Je me sers en eau et bois tout d’une traite, avant de me rendre compte qu’elle en voulait peut-être d’abord… c’est vrai que question politesse, tout ça s’est perdu dans le centre… Du coup je lui demande, sans même m’excuser. Et puis je la sers aussi, avant de me resservir et de re-boire d’une traite. J’ai l’impression d’être un voyageur dans un oasis après une semaine passée dans le désert ! Enfin… ça m’est jamais arrivé mais vous comprenez. La serveuse nous interrompt avec les plats. En voyant ça, je me lèche presque les lèvres tellement ça a l’air bon. C’est limite si je me retiens de sauter dessus et de tout avaler comme un Ronflex. Mais je coupe délicatement le poisson et porte la fourchette à ma bouche. Je ferme les yeux en savourant.

- Hmmmm c’est trop booooon !

Ups. ça m’a échappé. Je rouvre les yeux en fixant Kanon, avant de rire. Je me rends compte que je dois lui paraître bien étrange. Elle doit se poser pleins de questions. Mais pour l’instant elle ne me demande rien. C’est pas plus mal… Je prends une deuxième bouchée, prenant à peine le temps de mâcher. J’ai tellement faim ! Mon ventre en gargouille encore d’impatience. A la troisième bouchée je m’arrête pour regarder Kanon.

- Ah, tu avais un frère pokémon ? T’as un parent hybride ? Mais pourquoi "avais", il est… ?

Je m’arrête en me rendant compte que déjà, je lui pose des questions personnelles alors que je ne voudrais pas qu’elle fasse pareil, et en plus ça semble être un sujet hyper douloureux. Il est certainement mort pour qu’elle en parle au passé. Je referme la bouche en l’observant avant de prendre une mine chagrinée.

- Ah, je suis désolé... ça ne me regarde pas.

Je ne l’embêterai pas plus avec ça. Je ne poserai plus de question. Moi aussi si on me parlait de ma famille, je voudrais changer de sujet… Je continue à manger sans rien dire. Quel idiot, avec mes questions stupides j’ai gâché l’ambiance ! ENfin, on ne peut pas trop me le rapprocher n’est-ce pas ? J’ai passé les 7 dernières années de ma vie enfermé et coupé de tout après tout. Plusieurs minutes s’écoulent ainsi, on mange tous les deux en silence, savourant ce délicieux poisson.

- Tu voudrais quoi d’autre à part un manteau ? Faut profiter ! Car demain on va sûrement partir en marche !
- Oh vraiment ? On va aller où ?

Rien que d’y penser j’en suis tout excité. Partir en voyage, comme dans les légendes ! Mes yeux brillent tandis que je m’imagine toutes les aventures qu’on peut vivre quand on voyage. Je vais pouvoir profiter de ma nouvelle liberté ! Explorer le monde et le redécouvrir après 7 ans… Mais… J’espère que ce n’est pas dangereux… Je manque de m’étouffer en avalant trop vite, du coup j’attrape mon verre d’eau pour faire passer.

- Hum. Je ne sais pas trop… Peut-être un sac en bandoulière. Un téléphone portable aussi pour qu’on puisse se joindre en cas de besoin. Tu en as un j’imagine, non ? Et… Oh, un livre ! Un roman d’aventures. J’adore lire !

Oui. ça fait tellement longtemps que je n’ai pas lu ! On n’y avait pas le droit dans le centre. ça risquait de nous mettre des idées rebelles dans le crâne vous comprenez, et puis pour eux, nous n’étions pas vraiment des êtres évolués je suppose, alors pourquoi nous donner de la lecture ? Oui, lire un roman d’aventure, j’adorerais ça. Je pourrai au moins vivre une aventure sans rien risquer.



Je bafouille en dodgerblue

Pokémon Dragon wesh

Elros et Kanon:
 

Kados:
 

Bans:
 


1 Magicarpe de Azura, 1 de Oswald, 3 de Noa et 1 de Eljiina, merciiii ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mangeons des biroches
Messages : 547
Pokédollards : 103
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
Localisation : En mode sdf
Je suis (Inrp) : Celibataire et hétéro
Je ressemble à : Rin Kagamine de Vocaloid
Double compte : Kylian / Refia / Edwin / Rellina

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Faux combiné à une arme a feu ♣ Equipement de Dresseur
Race Pokemon/ Métier: Dresseuse
Team/Dresseur/Equipe: /
Mangeons des biroches
MessageSujet: Re: Les débuts sont les plus durs ! [Pv Elros]   Lun 1 Fév - 1:54
Les débuts sont les plus durs !
Just a smile

     
Un repas en tête à tête avec ton Pokémon, c’est vrai que cela semble tellement banal pour un dresseur, bien que ce soit assez bizarre. Puis-ce que c’est ton premier Pokémon que tu ne connais que depuis une journée, voir moins. Tu ne pensais pas du tout cela possible, tu te repasses la scène plusieurs fois en tête, tu as beau chercher, tu ne comprends toujours pas le pourquoi du comment. Mais, ce n’est pas le moment de rester trop pensif dans ta petite tête, il y a d’autre chose à faire, comme écouter Elros parler.

« Hmmmm c’est trop booooon ! »

Tu as été un peu surprise tout de même par cette jouissance face à ce petit plat basique. Cela te fait cligner des yeux avant de sourire en riant un pue. Il est mignon de réagir comme ça, c’est presque comme un enfant qui vient de faire sa découverte du siècle, mangeant doucement en surveillant qu’il ne fasse pas de bêtise en mangeant, surtout s’étouffer en vrai. C’est fou comme il semble apprécier un plat, à ce demander ce qu’il a mangé depuis des années, ou alors s’il est comme ça tout le temps ? T’imagine tout les repas avec lui, s’il est comme ça tout le temps.

« Ah, tu avais un frère Pokémon ? T’as un parent hybride ? Mais pourquoi "avais", il est… ? »

Tu lèves d’un coup la tête. Matthew. Parents. Tu es si loin de ça Elros, serrant un peu sa fourchette, la demoiselle ne sait pas du tout quoi dire. C’est compliqué, non pas tellement, c’est juste lourd, pesant, tout cela sur tes maigres épaules. Famille ? Tu en avais une, enfin, vous vous disiez une famille car vous étiez ensemble, mais il n’y avait ni papier, ni lien de sang, juste ensemble pour la vie hein ? Maman et papa, des mots que tu as tellement peu dit que ta langue n’a pas connu le bonheur de les dires, le bonheur d’avoir des gens qui se tournent à ces mots avec de large sourire. Oui. Une famille heureuse que tu aies toujours voulu, mais qu’on te refuse tout le temps, le monde est tellement cruel.

« Ah, je suis désolé... ça ne me regarde pas. »

Une personne de bon sens ? Non, juste un homme qui ne veut peut n’être pas trop posé de question pour briser cette ambiance bonne enfant. Restant fixe avec ta fourchette en suspend proche de ta bouche, tu ne sais pas trop quoi dire quand même, c’est délicat, beaucoup trop délicat. Mais, tu manges, autant faire quelques chose. Réfléchissant plus à la direction où tu devais aller avant sa rencontre… Ah oui.

« On va à Oliville prendre le bateau pour aller à Hoenn, je dois aller voir le marcher au baies là-bas ! Il parait qu’il est grand et une très bonne ambiance ! »

Oui a curiosité t’avais poussé jusqu'à là-bas. Tu avais vu le papier à Mauville pendant que tu te balader, et surtout quand tu as rencontré  Mei là bas. Tu l’as accompagné au centre Pokémon et vu cette affiche, comme quoi le destin t’étonneras toujours. Heureusement que tu es partie plutôt pour passer à la capital prendre de quoi tenir, ce que tu dis à Elros pour qu’il achète ce qu’il faut, car les haltes vous aller en faire peu après.

« Hum. Je ne sais pas trop… Peut-être un sac en bandoulière. Un téléphone portable aussi pour qu’on puisse se joindre en cas de besoin. Tu en as un j’imagine, non ? Et… Oh, un livre ! Un roman d’aventures. J’adore lire ! »

Un grand lecteur ? Eh bien, c’est une chose que tu n’as pas vraiment connu comme genre de personne. Tant mieux, cela fait un peu de changement pour toi, bien que la lecture, tu fais cette activité parfois, mais plus mangas et bd ou One shoot rapide. Tu n’aimes pas les gros livres, car tu as du mal à garder une grande attention sur tout et garder tout les indices et autre chose comme des détails dans ta petite caboche, donc court et simple c’est facile.

« D’accord, on va essayer de voir tout ce qu’on peut avoir tout de suite ! Bien que le téléphone cela prendra quelques jours, comme il faut le connecté et tout ça, on l’aura au Centre Pokémon de Oliville si on l’achète maintenant ! »

Les joies des opérateurs et de la communication sans fils dans n’importe quel endroit. La technologie t’étonnera toujours comme elle est puissante. Bien que tu ne pensais pas devoir en acheter un deuxième, enfin le premier on te l’a offert avant ton départ de Unys… Oui, avant ce tragique accident, trop de souvenir douloureux Kanon.

« Et ne t’en fait pas, mon frère n’est pas mort, il est vivant. »

Le croire et espérer encore et encore, juste pour lui donner la force de vivre, c’est ainsi que tu vis. Vivre une vie remplit de prière et d’espoir, digne d’une petite none. Terminant son plat, la femme se lève doucement de la table pour payer, pas de dessert ?

« On prendra un petit truc sucrée sur le chemin ! Car il va falloir qu’on commence vraiment à bouger ! »

Il fallait partir avant la fin de l’après –midi, car le temps de rejoindre Oliville à pied était tout de même long. Puis, tant qu’il fait jour, cela veut dire qu’elle peut avancer, bien qu’avancer dans la nuit, tu l’as déjà fait, tu étais terrorisé tu te souviens.

« Déjà les vêtements, c’est le plus long, on va dans un centre commercial ! »

Bien que la c’était peut être une erreur, car il y a beaucoup de monde l’après midi. Approchant la grande bâtisse à étage, tu franchis les portes automatique et regarde l’étage qui t’intéresse, si on trouve tout du premier coup dans ce bâtiment, cela seras un gains de temps incroyable !

   
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


     



Je vous souris en #FFBB99
Mes petits cadeaux par des gens géniaux ♥
Familly:
 

Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Capturé
Messages : 475
Pokédollards : 49
Date d'inscription : 11/07/2015
Age : 23
Localisation : derrière Kanon très certainement.
Je suis (Inrp) : Hétéro et célib'.
Je ressemble à : Fay - Tsubasa reservoir chronicle & Hyakuya Mikaela de Owari no Seraph
Double compte : M. Amethyst I.de Silsburg

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Surf ♦ Danse-Draco ♦ Colère ♦ Queue de Fer
Race Pokemon/ Métier: Draco
Team/Dresseur/Equipe: Kanon ♥
Pokémon • Capturé
MessageSujet: Re: Les débuts sont les plus durs ! [Pv Elros]   Mar 8 Mar - 20:32
Pourquoi est-ce que je me montre si indiscret alors que moi-même je ne dirais pas un mot sur les sept ans que j’ai passé dans ce maudit centre ? Ce n’est pas très approprié. C’est pour ça que je m’excuse. Je ne saurais pas quoi lui dire si elle me pose des questions sur mon passé. Mais elle ne l’a pas encore fait, alors qu’elle en a eu maintes fois l’occasion. Elle se doute certainement que c’est un sujet trop délicat. Ou alors elle hésite encore, je ne sais pas… Je prie pour qu’elle ne me demande rien. Elle est si gentille avec moi, je n’ai pas envie de lui mentir, mes actes récents me suffisent amplement pour me torturer. Quoique, au final, si je passe le reste de mes jours avec Kanon, je serai forcément amené à lui mentir, et souvent. Je soupire intérieurement. Pourquoi faut-il que la vie soit si compliquée ?

Kanon change de sujet, parlant de notre destination et du pourquoi elle doit s’y rendre. Hoenn… la perspective de se rendre sur la terre d’Avalon m’enchante. Cette organisation de défense des pokémon y a son siège, si je me souviens bien. Enfin… j’ai eu très peu d’informations à ce sujet. Mais je sais en tout cas que cette région est plutôt sûre. Ce n’est pas comme Unys… La mentalité des habitants humains est très décalée, et les pokémons sont encore considérés comme des esclaves pour la plupart. Je frissonne.

- Oliville, la ville portuaire… je n’y suis jamais allé ! Et Hoenn non plus… Je suis pressé d’y être ! Tu vas acheter des baies pour faire encore plus de pokéblocs ?

Mes yeux brillent rien que d’y penser. Des montagnes de baies pour des montagnes de pokéblocs… j’en salive déjà ! Ah mais oui, c’est parce que je mange aussi. D’ailleurs, il faudrait que j’arrête d’imaginer des friandises et que je me concentre sur le contenu de mon assiette. J’avale une bouchée de tomate farcie avant de lui dire ce dont je pourrais avoir besoin. Peu de choses en fait, j’ai été privé des années des petits bonheurs de la vie, alors un rien pourra me contenter.

- Ce n’est pas un problème pour le portable ! Ce n’est pas le plus urgent de toute façon. Merci, en tout cas… Je ne sais pas si je te l’ai déjà dit.

Je continue mon plat en songeant que je ne me montre sans doute pas assez reconnaissant. Je dirais même que je profite beaucoup d’elle. Et qu’est-ce que je pourrais lui apporter en retour ? Je ne sais rien faire… En fait, je serai plus un poids qu’autre chose, non ? Elle devra me nourrir, mais elle ne doit pas avoir beaucoup de moyens. Je relève subitement la tête en l’entendant parler de son frère. ça a l’air d’être un sujet douloureux.

- Oh, tant mieux alors, je suis soulagé pour toi !

Soudain un visage se superpose au sien. Celui de ma soeur. Aelys… elle, elle doit me croire mort. Elle doit certainement en être persuadée. Sept ans sans aucune nouvelle… je pourrais le comprendre. C’est peut-être mieux d’ailleurs. Elle n’apprécierait pas ce que je suis devenu. Je ne supporterais pas de voir la déception peinte dans ses adorables yeux roses… Je baisse la tête pour fixer le contenu de mon assiette. Oui. C’est sans doute mieux, comme ça, elle gardera toujours une bonne image de moi. Je ne la reverrais peut-être jamais…

- On prendra un petit truc sucrée sur le chemin ! Car il va falloir qu’on commence vraiment à bouger !

Les paroles de Kanon me ramènent subitement à la réalité. Ah, oui c’est vrai, il faut que j’arrête de broyer du noir. Ce n’est pas le moment, et ma dresseuse risque de se poser des questions.

- Oui bien sûr, pas de problème !

Je me dépêche de terminer mon assiette pour ne pas prendre de retard. Le planning du reste de la journée doit sans doute être chargé. Je m’essuie la bouche avec la serviette en papier prévue à cet effet, puis je me lève pour rejoindre Kanon qui règle l’addition. Je la suis comme un toutou à l’extérieur du restaurant.

- Un centre commercial ? … Ok !

Je me souviens des fois où j’y suis allé avec mes parents. Les jouets, les livres, les bandes dessinées, les figurines de collections, les vêtements à profusion… Tout ça c’est loin, c’est un peu flou, mais je m’en souviens. De toutes les richesses des magasins. Et de tout ce monde qui y fourmille aussi. Le monde. La foule. Partout. Pourquoi cette pensée me tourmente, soudainement ? Je rattrape Kanon sans oser ajouter quoique ce soit. Mais quand on arrive devant le centre commercial, quand on traverse les portes automatiques, cette pensée revient. Et les premières sensations se confirment. S’amplifient. Jusqu’à devenir étouffantes. Le monde. La foule. Partout. Il y a trop de gens. J’ai l’impression d’être insignifiant parmi tous ces gens. L’angoisse fige mes membres.

- Ka… Kanon… Je… Je ne sais pas si je vais pouvoir…

Mon souffle est court et de la sueur froide glisse sur ma peau. Pourquoi ? Pourquoi je suis dans cet état ? Mes mains tremblent. Qu’est-ce qui me terrifie ? D’où vient cette angoisse qui m’étreint le coeur ? Je ne peux plus avancer. Je ne pensais pas être un poids aussi vite. Un poids inutile et tellement minable.



Je bafouille en dodgerblue

Pokémon Dragon wesh

Elros et Kanon:
 

Kados:
 

Bans:
 


1 Magicarpe de Azura, 1 de Oswald, 3 de Noa et 1 de Eljiina, merciiii ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mangeons des biroches
Messages : 547
Pokédollards : 103
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
Localisation : En mode sdf
Je suis (Inrp) : Celibataire et hétéro
Je ressemble à : Rin Kagamine de Vocaloid
Double compte : Kylian / Refia / Edwin / Rellina

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Faux combiné à une arme a feu ♣ Equipement de Dresseur
Race Pokemon/ Métier: Dresseuse
Team/Dresseur/Equipe: /
Mangeons des biroches
MessageSujet: Re: Les débuts sont les plus durs ! [Pv Elros]   Sam 23 Avr - 13:19
Les débuts sont les plus durs !
Just a smile

     
Te rends-tu compte que tu viens de lui faire approcher sa peur du monde devant la figure. La pauvre petite femme ne savait pas en vrai qu’Elros avait un souci avec les foules, mais tu voulais lui faire plaisir. Surtout pouvoir lui offrir des vêtements, des objets, pour le voyage. Puis en plus, vous devez prendre le bateaux, donc s’il y a un problème de type vêtement, vous ne pourrez pas en acheter sur l’eau. Tu commences à avancer, mais Elros ne semble clairement pas avancer.

« Ka… Kanon… Je… Je ne sais pas si je vais pouvoir… »

Tu te stoppes d’un coup, le regard presque inquiet, tu as fait une bêtise ? Pourtant il était tout joyeux au début. Regardant partout, tu cherches ta faute, mais tu ne l’as trouve pas en ce moment même. Aussi, comment savoir qu’il avait peur de la foule ? Tu ne pensais pas que cette peur hésitait réellement. Approchant toute inquiète, tu tends les mains avec un petit sourire, lui donnant du courage comme tu le pouvais, bien que de toute façon, tu avais besoin de lui pour faire les achats, aller courage !

« L’étage des hommes sera beaucoup moins prisé, ne t’en fait pas, c’est juste le hall. Regarde les ascenseurs sont juste là bas, on prend une grande respiration et on avance ! »

Tu essaie de lui donner un courage factif au fond, c’est fou comme tu n’es pas très douée avec tes mots, mais tu ne peux pas le toucher pour le moment, tu as peur qu’il te refrappe. Tu ne lui en veux pas, mais tu ne veux pas qu’il se fasse arrêté pour coup sur une personne, cela serait mal venu. Tu fais un pas devant l’autre, te pointant avec tes doigts.

« Ne regarde que moi le temps de la marche ! Okay ? »

Tu essaies de lui faire oublier ce moment difficile, ce moment où il doit juste passer quelques mètre avec sa peur, bien que tu aurais vraiment voulu lui tenir les mains, mais il faut faire avec comme on dit. La jeune femme arrive enfin au transport du magasin, par chance, ils montent ensemble tout seuls, ce qui est une aubaine. Le niveau 4 donc pour les hommes. La jeune femme arrive pour la première fois dans ce lieu totalement inconnu, et comme prévus, il y a peu de personne dans ce rayon. Un petit soupir de soulagement se fait entendre.  

« Bien, on va essayer de te prendre plusieurs chose, pantalon, haut, chaussure et tout ça ! Et aussi de quoi avoir chaud ! »

Dis-tu avec un grand sourire, déjà il fallait trouver sa taille, car il était bien grand, mais pas non plus trop gros, c’est une brindille en vrai. Regardant les prix, tu lui montres un peu quelques tenues, bon en faisant bien attention au prix tout de même, tu ne roules pas sur l’or.

« Bon, si on trouve pas la bonne largeur, je ferais de la couture, cela serait dommage que tu finis en caleçon devant tout le monde… »

Un petit rire nerveux quand même se fait entendre de la femme, c’est vrai que cela serait drôle, mais le pauvre à tellement peur du monde, si on se moque de lui, il ne s’en remettra jamais en vrai. Gardant un petit sourire sur ton visage, tu avances en tenant quelques articles qu’il soit allé essayer.

« Tu as une envies particulière ? Un truc qui t’as tapé dans l’œil ? N’hésite pas à me le dire ! On verra si on peut le prendre ! »

Tu essaies de rester positif au fond, histoire de le rassurer tout le temps, bien qu’au fond tu as le stress qui est beaucoup trop apparent ma petite Kanon, la jeune femme ne sait pas mentir sur ses émotions, ce n’est clairement pas le moment de flipper d’être faible, sinon tu serais sûrement bouffé par ce monde.

« Après on pourra acheter des crêpes ! J’adore les crêpes ! »

Du sucre, trop de sucre, mais tu adores le sucre Kanon, avec tes raviolis… Comme quoi, faut vraiment pas grand-chose pour que tu sois contente.


   
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


     



Je vous souris en #FFBB99
Mes petits cadeaux par des gens géniaux ♥
Familly:
 

Me:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les débuts sont les plus durs ! [Pv Elros]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les débuts sont les plus durs ! [Pv Elros]
» Les temps sont dur a Phx !!!!
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?
» ILS SONT DEVENUS FOUS! Est-ce que je mène une campagne contre Aristide au Forumh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Johto :: Doublonville-