Partagez | 
 

 Partage de Connaissances entre Bibliothécaires ~ [ PV : Riyoka Gotô ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 177
Pokédollards : 2
Date d'inscription : 26/04/2017
Je suis (Inrp) : Pansexuel / Célibataire
Je ressemble à : Kano Shuuya (Kagerou Project)
Double compte : Nero Nisshoku

PokéProfil
Attaques & Armes: ♥ Lévitation ♦ Bâillement ♦ Prescience ♦ Extrasenseur
Race Pokemon/ Métier: Créhelf / Bibliothécaire - Écrivain
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: Partage de Connaissances entre Bibliothécaires ~ [ PV : Riyoka Gotô ]   Mar 11 Juil - 2:32
Day 29301 : Partage de Connaissances entre Bibliothécaires ~

» Et voilà, ‘Maman’. Je suis rentré. Cette fois-ci, mon voyage à Sinnoh s’est avéré beaucoup plus concluant que les précédents. Tu sais pourquoi ? Parce que j’ai retrouvé l’un de mes frères : Créfadet ! Il a vaincu de sacrées mésaventures qui ont fini par le conduire à Hoenn, dont je ne préfère pas en parler dans ce journal. En tout cas, je pouvais toujours le chercher, il y avait peu de chances que je le rencontre à Sinnoh ! Et pourtant, je l’ai retrouvé au Lac Courage ! Il est revenu de lui-même à la maison ! Je suis super heureux ! Nous avons pu reprendre ‘contact’ ! Contrairement à ce qu’il proposait, ça ne s’est pas passé avec un simple toucher physique. Mais la solution nous est venue naturellement, alors ce ne fut pas un problème ! Je peux à nouveau communiquer avec mon frère par télépathie ! D’ailleurs, Créfadet s’appelle Celian, désormais ! Il va falloir que je m’y habitue, ça ne va pas être facile, j’avais tellement l’habitude de l’appeler ‘Fadet’. C’est un peu bizarre, et je suppose que c’est pareil pour lui !

» Cependant… ni lui, ni moi, ne savons encore où se cache Créfollet… j’ai eu beau fouiller tout Sinnoh, une fois de plus, impossible de lui mettre la main dessus. Peut-être que lui aussi, il a quitté la région ? Mais pourquoi ? À quoi peut bien penser mon autre frère des Émotions ? Je ne peux le deviner. Peut-être que certaines circonstances l’ont envoyé là-bas, lui aussi. Peut-être finira-t-il par rentrer à Sinnoh, comme Fadet. Après tout, notre sanctuaire à chacun est ici. Personnellement, je suis naturellement attiré par mon Lac. Bien sûr, je ne peux plus y vivre comme autrefois, car mon corps humain ne me le permet pas, mais… je m’y rends parfois. Quand le besoin se fait vraiment ressentir, ou quand j’ai besoin d’être seul. Je m’isole au fin fond de ma caverne. Enfin, tu sais déjà tout ça, hein, ‘Maman’ ? Tu me connais tellement bien, probablement la personne qui me connaît le mieux, parmi tous ces innombrables humains.

» Ah, en fait, si je viens me recueillir sur ta tombe, ce matin, c’est surtout pour t’annoncer que je suis rentré, et te raconter un peu tout ce que j’ai vécu, ces derniers temps. Je suis persuadé que tu m’écoutes, là-haut. Sauf que… je ne peux pas rester très longtemps, à te parler. Je dois aller m’occuper de la bibliothèque, je l’ai promis, en arrivant. Et la neige qui tombe doucement commence à me recouvrir peu à peu. Si je m’attarde trop, je vais finir complètement geler (et mon journal va aussi finir trempé !). Un peu dommage pour un Légendaire, tu ne crois pas ? Je viendrai te raconter le reste ce soir, après que la bibliothèque ait fermé, d’accord ? Je referme mon journal dans lequel j’écris et le range dans mon sac en bandoulière, ainsi que mon stylo. Puis, je me redresse, et je regarde une dernière fois la tombe avec un sourire empli d’une profonde tristesse, avant de tourner les talons et m’éloigner vers la sortie du cimetière.

» … (fermeture du journal, et reproduction des gestes décrits)

» Arrivé à l’entrée de la bibliothèque, je me suis mis à l’abri sous le préau et ai ressorti mon journal. Je crois que je suis beaucoup en avance. Je n’ai pas de grande notion avec le temps. Quelle heure est-il exactement ? Le temps est tellement… infini pour les Légendaires, comme moi… j’ai perdu le compte des années depuis si longtemps… si longtemps que je ne m’en soucie plus. Si ça se trouve, nous sommes dimanche. Je vais attendre un peu, je verrai bien si les gérants de la bibliothèque arrivent pour l’ouvrir (je suis juste bibliothécaire, je ne possède pas les clés, après tout !). Adossé contre la vitre de l’entrée, je sors également mon cahier dans lequel j’écris mon roman. Je ne l’ai pas fait lire à mon frère, Fadet. Néanmoins, je lui ai prêté mon premier roman qui aurait dû être publié si je n’avais pas refusé. Après tout, à travers trois personnages de ma création, ce roman racontait la vie de mes frères et moi. Je fais tourner mon stylo entre mes doigts une fois, avant de me mettre à écrire la suite.

Page 48 - Chapitre 3 : Rêve et Réalité

« […] Le jeune garçon a rencontré le serpent ailé du lac comme prévu. Ils ont discuté longuement. Ou plutôt, le garçon a écouté tout ce que le magnifique serpent avait à lui raconter. Mais il est encore incertain de savoir comment il a compris les mots de la créature majestueuse. Tout ce qu’il sait désormais, c’est qu’il s’est vu confier un bracelet d’une incroyable couleur bleu azur. Un bracelet si long et qui s’est enroulé sur tout son avant-bras droit. Dans un premier temps, surpris, le garçon a essayé de s’en débarrasser. Il a vite compris que c’était un acte vain. Et il a écouté la suite des paroles du serpent. Un monstre n’allait pas tarder à se réveiller. Chaque créature des lacs du continent choisie un élu. Les élus doivent ensuite se réunir pour aller affronter ensemble le monstre. Ce monstre—… »

» Alors que j’écris tranquillement, une jeune femme apparaît soudainement devant moi, enveloppée d’une douce et forte aura. Son apparition me fait sursauter brusquement, relevant la tête et me la cognant contre la paroi vitrée. Une Légendaire. Me frottant la tête, je lève mes yeux clos vers l’individu, ma vision mentale en noir et blanc s’étendant dans mon esprit. Après quelques instants, je finis par reconnaître la Légendaire Suicune. Me calmant aussitôt, je lui adresse un sourire, accompagné d’un signe de la main. Je l’entends marmonner des vagues mots incohérents dans ma tête, dont je préfère ne pas tenir compte. De toute façon, c’est certainement des salutations à sa manière… il s’est toujours plutôt bien entendu avec Suicune, après tout.

« Bien le bonjour Riyoka ! Encore une visite à l’improviste, comme toujours ! Que me vaut le plaisir de ta visite ? »

» Je rassemble mes affaires un peu éparpillées suite à l’effet de surprise, notamment mon cahier contenant mon roman que je ferme vite fait, bien fait, pour le ranger dans mon sac. Néanmoins, je garde mon journal sur mes genoux, tandis que j’observe la jeune femme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 85
Pokédollards : 36
Date d'inscription : 25/11/2016
Age : 19
Localisation : Dans ma Bibliothèque de Fluselle
Je suis (Inrp) : En couple avec Joseph P. Aedificium
Je ressemble à : Suicune
Double compte : Yalis Fortemiles

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Cascade ♦ Hydrocanon ♦ Tornade ♦ Croc Givre
Race Pokemon/ Métier: Suicune/Bibliothécaire
Team/Dresseur/Equipe: No
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: Re: Partage de Connaissances entre Bibliothécaires ~ [ PV : Riyoka Gotô ]   Ven 28 Juil - 17:19
Aujourd'hui, il fait remarquablement beau à Kalos, pourtant, je suis nostalgique de la pluie qui recouvrait autrefois mon pelage. J'ai des envies d'évasions, puis je me rappelle que j'avais quelque chose que je souhaitais montrer à mon ami et légendaire collègue de la bibliothèque de Frimapic: Créhelf, allias Synth. Cela fait longtemps que je ne l'ai pas gratifié de l'une de mes visites surprises et puis, cela me donnera une excuse de plus pour partir en voyage, outre mon envie d'évasion. Il faut que je me tiennes prête à partir, et à la fin de ma journée de travail, je file à la maison pour préparer mes valises. Je prend beaucoup de temps à me décider sur ce que je vais emmener comme livre pour le voyage, et aussi ce que je vais me mettre dans cette ville si froide pour moi. Enfin elle est surtout froide depuis que j'ai perdu ma si chaude et douce fourrure qui faisait ma fierté. J'emporte donc une écharpe, des gants, un bonnet, une parka, un parapluie (on sait jamais s'il ne fait pas assez froid pour qu'il neige, il risque de pleuvoir.) Dans un sac à dos, je place tout ce que je dois garder à portée de main: calepin, stylo, carnet de dessin, trousse de toilette, portefeuille, papiers d'identité, appareil photo... Il faut aussi que j'aille acheter un petit cadeau pour Synth, déjà que je vais probablement le surprendre en plein travail, il faut que je prenne quelque chose pour compenser, de plus, je penses que cela lui fera plaisir.

Je boucle donc ma valise de livre et part avec mon sac à dos à la bibliothèque. Je dois laisser une annonce pour prévenir les usagers de mon départ, et puis il faut que je coupe le courant et que je fasse divers préparatifs avant de quitter Kalos. Heureusement, je viens vite à bout de mes tâches de bibliothécaires puis après l'avoir fermée à clef, je file dans une boutique pour acheter un présent pour mon ami. Je suis sûre qu'il aura besoin d'un nouveau carnet et de stylos s'il a bien avancé sur son livre depuis la dernière fois que j'ai rendu visite à mon collègue qui a parfois l'habitude de parler tout seul. Je crois bien que parmi les légendaire, c'est lui qui a été le plus affecté par ce changement de forme, mais je fait de mon mieux pour que ses deux personnalités se sentent bien en ma présence. Bon, il est temps de retourner à la maison, ensuite direction le port pour prendre le Ferry afin de me rendre à Sinnoh. Je m'achète un billet puis je me rends dans ma cabine. Le trajet se déroule sans encombre, il ne me reste plus qu'à emprunter la route qui me mèneras de Joliberges à Frimapic. Je ne fais heureusement pas de mauvaises rencontres en chemin et je me souviens très bien où se trouve le lieu de travail de mon ami. Je m'engage sur la route principale de la ville, cachant mes cheveux et mon visage de ma grosse capuche de parka, autant pour me protéger de la pluie que des regards indiscrets.

Après tout, on ne vois pas souvent une légendaire connue pour rester dans sa région de prédilection ailleurs que là-bas. Personne n'ose m'interpeller et c'est sans le moindre problème que j'arrive en vue de l'établissement où travaille Synth. D'ailleurs, il me semble le reconnaître assis contre la porte d'entrée et en train d'écrire dans un petit carnet. Son aura me confirme son identité et il me souris en me faisant signe tandis que dans sa tête il me semble entendre la voix caractéristique de sa forme originelle, je le salue de la mienne avant d'entendre le jeune homme parler de sa voix humaine.
- Bien le bonjour à toi Synth. Tu sais que j'adore surprendre les gens pourtant. Je suis venue parce que je souhaitais me changer un peu les idées en te rendant visite. De plus nous avons probablement des choses à raconter aux niveaux de nos métiers tout comme les événements du quotidien.
Je lui souris chaleureusement avant d'ôter la capuche de ma tête pour profiter un peu de la pluie dans cet endroit qui semblait bien plus calme que la place que j'ai traversée pour arriver ici. J'ai toujours adoré l'eau et bien que ma santé humaine sois plus fragile que lorsque j'étais un loup, je ne peux m'empêcher de me mouiller quand je vois un point d'eau.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Partage de Connaissances entre Bibliothécaires ~ [ PV : Riyoka Gotô ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entre amis on partage tout, surtout les réponses des devoirs ;) [Lys]
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Le partage de la richesse aux USA
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Sinnoh :: Autres-