Partagez | 
 

 {Capriccio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Civil • Unys
Messages : 222
Pokédollards : 79
Date d'inscription : 01/08/2015
Age : 24
Localisation : Unys - ???
Je suis (Inrp) : Celibataire et hétéro
Je ressemble à : Yuuki Makoto de Persona 3
Double compte : de Kanon - Miranda - Edwin - Jack

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Desert Eagle
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe:
Civil • Unys
MessageSujet: {Capriccio   Jeu 7 Sep - 19:56
CAPRICCIO
Le destin ne cesse de nous rattraper feat Nadelya

Sur le coup, tu ne sais pas si tu étais content ou terriblement ennuyé. En vrai tu regardes dans le miroir, l’air de te dire que tu n’as pas spécialement envie d’aller là-bas. Chaque fois que tu vois ce genre de vêtement prêt, tu sais parfaitement que tu n’auras pas le temps de travailler tes devoirs et préparer de beau discours. Bon parler pour rien dire au point de bien enrouler les gens ne te dérange pas trop, c’est  juste la pertes de temps si cela sert à rien. Enfin, il faut bien faire honneur à la famille, c’est le plus important n’est-ce pas ?

Donc même si enfilé un costume bien repasser et faire attention à ses paroles est quelque chose qui concrètement t’ennuie un peu, car les adultes se vexent rapidement si on va pas dans leur sens, et en plus de ça, ils boivent beaucoup… Ennuyant c’est le mot, car tu as certes la réflexion d’un adulte, mais tu n’en restes pas moins un jeune adulte, voir même encore un enfant à leur yeux, donc ils ont vite fait de te descendre, c’est ça qui t’agace beaucoup. Tu es facilement vexable toi aussi, le jeune homme regarde dans la direction du miroir, bon il est temps de se préparer au lieu de se perdre loin dans ses pensées. Te levant de ton siège confortable, tu avances tranquillement pour aller à ta douche tranquillement. C’est souvent là que tu as ton moment de calme, juste le bruit de l’eau et rien d’autre.

On a dit souvent, pas tout le temps n’est-ce pas ? Après que tu attaque ton shampoing, tu sens une drôle d’odeur, levant un peu les yeux, la mousse est un peu trop rose, il ne te fallut pas longtemps pour tourner ton regard vers les deux têtes qui tendent la tête avec un grand sourire pour une et le sourire en coin de l’autre. Après t’être très rapidement rincé,  tu les attrapes facilement, les deux riant un peu trop fort.

C’est quoi encore votre blague ?!
-Grand frère sent la fille maintenant !
-Greta !
-Fraîcheur fraise des bois qui adoucit les cheveux.
-Notre shampoing à nous.

Parfois tu te demandes si tes soeurs n’ont pas juste autre chose à faire dans la vie, genre jouer à la poupée ou avec leurs peluches ou même étudier comme toi à leur âge ! Non, faut absolument qu’elles passent leur vie à te chercher l’air de rien avec leur petit air d’ange.

Et c’est quoi la raison de cette attaque ?
-On veut y aller nous aussi !
-Surtout pour le buffet.
-Claudia tu penses qu’avec ton estomac.

Soufflant un peu, tu te doutais bien que tes parents ne pouvait pas y aller, ton père avez un rendez vous plus important et ta mère garde les petites du fait qu’elle ne peut pas emmener les petites un peu trop petite pour ce genre de soirée, il est normal qu’elles soient un peu déçus de ne pas aller avec grand frère à cette soirée, elles adorent ce genre là, car elles sont les petites princesses du moment, mignonne et fille d’un grand maître Hybride. Mais bon, pour le moment c’est les poussant en dehors de ta chambre, sans perdre ta serviette autour de ta taille, un miracle, pour te changer enfin.

Après avoir dit au revoir à ta mère et tes sœurs qui s’accrochaient à tes jambes, tu es partie en direction de cette soirée. Bien que tu étais plus plongé dans un livre le temps du trajet, il était un peu long, mais la voiture et bien équipé pour ce genre de trajet, tu avais mis en fond un peu de musique et continué de lire un livre qui te passionne un peu, ne causant même pas avec le conducteur, c’est son boulot pas besoin de lui demander sa vie et tout ça, autre chose à faire non ? Genre se concentrer sur la route. Enfin bref, le temps de terminer un chapitre, te voilà arrivé devant la grande bâtisse, faut dire que les soirées chez Chronos sont assez chic. Te levant de ton siège, la température se fait un peu fraîche, peut être qu’il fait un peu trop chaud dans la voiture, en plus de ça une odeur de fraise se dégage de la voiture, ces jumelles t'auront à l'usure. Tu te diriges vers la grande porte qu’on t’ouvre avec un salut digne de ton rang.

Arrivant dans la grande salle, tu regardes un peu partout, il y a déjà pas mal de monde. Remettant correctement ta chemise, un moment d’anxiété ? Juste que tu ne t’attendais pas à autant de monde maintenant, tu dois être un peu en retard ? Tu te fais déjà aborder par un serveur qui te tends une coupe de crémant, la saisissant, tu avances pour te faire encore une fois aborder, l’hôte qui affiche un grand sourire en te voyant, la réputation de ta famille qui commence à faire parler d’elle.

Monsieur Rosenwald, un plaisir de vous voir ici !
-Merci, je viens pour excuser mon père de ne pouvoir venir.
-Oui cela est malheureux qu’il ne pouvait venir.

Affichant un sourire, tu restes tout de même sérieux, bien qu’il commence à te parler de tout et rien, c’est fou comme il a la langue pendu. Te jetant tous les mérites que possède ta famille, il doit vouloir quelques choses c’est sûr…

Au fait -tiens ce que tu pensais- Je voudrais savoir si votre père aurait l’amabilité de me recevoir, j’aurais besoin de certain hybride femelle d’un certain type.
-Vous devez prendre rendez-vous avec mon père, je ne peux pas faire affaire à sa place.
-Oui… Je m’en doute, mais je voulais savoir si vou-
-Vous verrez avec mon père, il est souvent occupé, mais dès qu’il s’agit d’affaire, il sera présent. On a ce sens dans la famille d’être toujours là quand on nous réclame.

Tu l’as coupé, mais tu le trouve un peu lourds avec sa causette et ses éloges dignes d’un gamin qui veut réclamer un truc à sa mère, autant couper court à tous ses espoirs, tu ne vas pas faire visiter les cachots de ton père, tu n’es pas à ce stade de passer outre les règles de ton père. Bien que tu es remarqué beaucoup de présence de type garde, tu as déjà vu certain sbire Chronos dans le bâtiment, mais là, c’est une grande sécurité ici ?

Pourquoi il y a beaucoup de sbire ?
-Oh ? Vous avez l'œil affûté monsieur Rosenwald. Des saleté de monstre ont menacé ma soirée, j’ai pris les mesures pour notre sécurité ! Je ne voudrais que rien de grave arrive à mes chers invités !
-Je vois.
-De plus, monsieur Rosenwald, que direz vous demain de nous accompagné mes filles et moi durant une sortie, elles seront sûrement ravis d’être en votre présence.

Le fameux jeu du “je fais style de n’avoir rien en tête mais je veux ABSOLUMENT que vous rencontriez mes filles car l’idée de voir nos familles et surtout votre réputation et argent dans mes poches m'intéresse beaucoup ♥” Sérieusement? Tu en as eu pas mal de ce genre de proposition, hélas, c’est agaçant, tes soeurs en auront aussi droit aussi, quelle position lassante. Mais n’ayant pas eu le temps de répondre, même si cela allait être un réponse plutôt évasive, tu remarques alors une chevelure reconnaissable de loin, délaissant totalement l’homme, tu te diriges vers cette personne, ignorant les regards. La coupe de crémant en main , tu t’arrêtes devant la personne, non sans un sourire en coin.

Ne me dites tout de même pas que vous allez me faire un rappel ici ?

Comme quoi, elle t’a bien marqué cette petite dame. On va dire qu'à part elle, personne ne t'a piqué, l’air de rien tu as enfin trouvé une personne qui s’en fiche de ton statut, c’est bien la seule à t’avoir traité de gamin non ? Un point pour elle donc.

© ASHLING DE LIBRE GRAPH'



Vous juge en Teal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chronos • Sbire
Messages : 136
Pokédollards : 54
Date d'inscription : 04/08/2016
Age : 21
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Shirayuki - Akagami no Shirayukihime

PokéProfil
Attaques & Armes: ♣ Kit de phytothérapeute ♣ Sac de dragées maison ♣ Petite trousse de soins ♣ Carnet
Race Pokemon/ Métier: Apprentie phytothérapeute
Team/Dresseur/Equipe:
Chronos • Sbire
MessageSujet: Re: {Capriccio   Jeu 7 Sep - 22:44





Capriccio
feat. Kylian





Il était rare de voir Nadelya passer une journée dans sa chambre chez Chronos. Habituellement, elle dort à l'étage de la boutique à Volucité. Cette petite chambre lui rappelait son enfance, ces longues années passées chez les Chronosiens depuis l'exécution de ses parents. Mais c'est une toute autre histoire.

Cet après-midi, elle reçut une invitation non pas comme invité, mais plutôt "au cas où". Triste à dire, mais elle avait l'habitude de ce genre de "missions". Elle devait s'occuper des blessés, sortir les personnes qui nuisent à la soirée (oui, elle en est capable !), s'occuper des personnes ayant trop bu en leur administrant des médicaments pour le mal de crâne ou maux d'estomac. Et de se charger de la présence de plusieurs monstres qui ont menacé la soirée. En échange, elle avait le doit d'écouter les paroles incompréhensibles des gens bourrés ou autres personnes souhaitant la séduire.
Oui, ça sent le vécu...

Ce soir elle était donc dans sa vielle chambre chez Chronos afin de porter une des seules robes qu'elle avait et qu'elle utilisait lors de ces "missions". D'ailleurs, la robe doit aussi dater et ne doit pas être moderne face aux robes longues aux couleurs séduisantes qui mettent vos formes en valeur. Mais ce n'était pas son rôle ce soir d'être la plus belle de la soirée.

Elle se vêtue d'une robe longue vert pastel avec un col en V accompagné de perles et des dorures. Elle mit un collier avec une perle rouge et s'attacha les cheveux en arrière grâce à une brochure en fleurs. Elle mit des gants longs et des talons. Enfin, elle emporta avec elle un petit châle, un voile rose transparent et très léger. Un peu de maquillage, sans en faire trop puis elle partie dans le mini bus qui emmenait les Chronosiens participant à la surveillance de la soirée. Tous étaient très chics et avaient un certain charme. (Image de la robe)

D'ailleurs, elle ne savait même pas en quoi consistait la soirée, pour quel honneur ?


Après plusieurs minutes sur la route, elle arriva enfin devant un grand bâtiment. Ils firent rentrer les Chronosiens bien avant que les invités arrivent pour vérifier si tout allait bien. Nadelya analysa la cuisine, les vestiaires, le balcon, certaines chambres ou les invités privilégiés pouvaient dormir, puis termina par le hall. Elle fut impressionnée par la grandeur de la pièce. Les murs étaient en marbre, il y avait de grands piliers avec pleins de gravure. Le sol semblait briller tellement il était propre, et les lustres resplendissaient. Il y avait aussi un très long buffet.

Les invités arrivèrent petit à petit. Tous étaient très bien habillés. Il y avait pleins de femmes resplendissantes et des hommes élégant. Nadelya se croyait dans un tout autre univers, loin de ses plantes, de la terre salissante et de la forêt... Loin de chez elle, loin de son monde dans lequel elle vivait.

Bien, allez à vos postes et soyez près. Je ne veux aucun problème pendant cette soirée. S'il se passe quoique ce soit en notre défaveur, vous pouvez me croire que vos supérieurs seront au courant... Dit le maître de la soirée au coté d'un des chefs de la petite troupe Chronosien.



Compris Monsieur ! Dirent-ils tous en cœur, Nadelya y comprit.



Le maître de la soirée retourna auprès de ses invités tandis que le chef ordonna aux chronosiens leurs taches. Alors qu'il était en train de faire son travail, le maître de la soirée revint à toute vitesse chuchoter des ordres au chef, en jetant un regard vers Nadelya.

Je sens que je vais m'en prendre plein la tête encore... Pensa-t-elle.

Toi là, le maître de la soirée aurait aimé que tu fasses des efforts vestimentaires, il dit que cela rabaisse l'opinion qu'il peut avoir de ses invités. Et autre chose, il manque de serveur et aimerait que tu t'en occupes également. Dit-il avec fermeté.



Très bien, je m'en occupe.


La rouquine s'en fichait totalement de ce qu'il pouvait bien penser d'elle et se re-concentra sur sa tache. Elle se rapprocha, en slalomant entre les invités, vers le buffet et prit un plateau dans lequel se trouvait des mets apéritifs, une assiette avec des verrines autour et au centre des brochettes de viande et aux poissons. Elle fit le tour des invités et alterna plusieurs fois entre buffet et personnes, picorant discrètement elle aussi quelques apéritifs.
Elle commença à ralentir dans son travail lorsque les personnes refusaient souvent ce qu'elle proposait, soit parce qu'ils étaient occupés à parler, soit parce qu'ils n'en avaient pas envie, ou en avaient trop mangé.

Seul un petit groupe de deux hommes accompagnés de leur femme en voulait encore. Il riait et discutait de choses diverses. Elle vit qu'ils avaient un peu bu, tout en restant dans le raisonnable.
Elle resta donc plusieurs minutes auprès d'eux, écoutant sans le vouloir leur conversation. Et alors qu'elle plongeait un peu dans ses pensées, elle sursauta lorsque ces derniers lui adressèrent la parole.


Et vous Mademoiselle, que pensez-vous des affaires de la famille Rosenwald ? Cet homme est vraiment incroyable, un vrai homme d'affaires ! Dit-elle avec le sourire.


Nadelya ne connaissait pas grand chose sur cet homme, voire rien du tout. Mise à part que c'est une grande famille ayant de grand moyens et donc de grands pouvoirs...


E-Et bien... Je trouve qu'il faut beaucoup de courage pour faire ce genre de chose... Dit-elle sans vraiment savoir de quoi elle parlait. Évitant d'être ridicule.


Je pense même que nous devrions prendre exemple sur lui !


Puis ils continuèrent leur discussion/débat et la rouquine regarda autour d'elle avant de retomber dans ses pensées, tenant toujours le plateau vers eux.

Je sens que cette soirée va durer une éternité... Pensa-t-elle. Et je fatigue déjà au bras. Allez Nade, coura-

Ne me dites tout de même pas que vous allez me faire un rappel ici ?



Elle fut coupée par cette voix... Elle l'avait déjà entendu quelque part, elle se retourna donc vers la source de cette dernière et vit un jeune homme aux cheveux courts, verre à la main et avec un sourire sur le visage.
Un sourire en coin qui lui rappela tout de suite beaucoup de choses...

Oh ! Dit-elle surprise. Vous êtes le client avec qui j'ai eu du mal à faire un vaccin ! Vous avez de la chance, je n'ai pas en tête la date de votre prochain vaccin. Je suis surprise, je ne m'attendais pas à vous voir ici ! Je... Oh ! Vous en voulez ?


Elle lui tendit timidement son plateau. Elle se sentait étrangement gênée d’être ici en tant que Chronosienne à faire le service, plutôt qu'en tant que phytothérapeute, son vrai métier.

Pendant qu'il se servait, elle se mit à le regarder de haut en bas discrètement. Il était lui aussi vêtu d'un costume. Elle avait l'impression d'avoir affaire à une autre personne. Un homme qui n'était pas timide et sûr de lui. Un... Adulte ? Un homme ? Oh et puis ce n'est pas le plus important, il venait juste ici pour lui dire coucou et c'est tout. D'ailleurs après ce qu'elle avait fait et dit sur lui, elle fut contente de le voir... Heureux ? Enfin, disons qu'il ne semblait pas lui en vouloir !

La soirée allait peut-être moins ennuyeuse que prévue ?



© Code Anéa - N-U



“Notre étoile est en nous, et, de nous, il dépend qu’elle soit bonne ou mauvaise, Invité.”


La rouquine vous soigne en #D85151

Cadeaux ! (Merci ! ♡):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Civil • Unys
Messages : 222
Pokédollards : 79
Date d'inscription : 01/08/2015
Age : 24
Localisation : Unys - ???
Je suis (Inrp) : Celibataire et hétéro
Je ressemble à : Yuuki Makoto de Persona 3
Double compte : de Kanon - Miranda - Edwin - Jack

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Desert Eagle
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe:
Civil • Unys
MessageSujet: Re: {Capriccio   Lun 25 Sep - 9:24
CAPRICCIO
Le destin ne cesse de nous rattraper feat Nadelya

STu étais certes un autre homme sur le coup, un peu trop de confiance en soi sur le coup ? Tu ne pouvais pas dire, mais voir une personne que tu connais été comme un mini soulagement ou alors tu cherchais cette fameuse personne qui peut occuper une soirée, les adultes sont sympas mais terriblement ennuyant. Tu restes tout de même juste un jeune adulte tout de même. Bien que tu sois surpris de la voir ici, tenant un plateau, une serveuse ? Sa tenue est tout de même peu adapté pour ce genre de service ? Tu ne sais pas vraiment pourquoi une personne comme elle est ici.

Oh ! Vous êtes le client avec qui j'ai eu du mal à faire un vaccin ! Vous avez de la chance, je n'ai pas en tête la date de votre prochain vaccin. Je suis surprise, je ne m'attendais pas à vous voir ici ! Je... Oh ! Vous en voulez ?

… Sur le coup, tu n’attendais pas à une réponse comme celle-là, quelques rougeurs de gêne, ceci est censé resté un secret médical que tu étais un véritable enfant mettant ton doigt devant ta bouche l’air de dire que c’est un secret qui devrait rester dans le cabinet très loin de tout surtout de la foule. Tu remarques alors le plateaux composé de plusieurs petit met pour occuper la foule, il est vrai qu’elle est serveuse, se qui te surprends un peu, peut être a-t-elle deux emploies pour toucher les de bout ? Il est vrai que tu ne connais pas vraiment ce genre de problème étant un Rosenwald, y a pas à s’en faire, le marché de l’hybride de ton père et la firme Pokéball dans la poche, nan y a vraiment pas à s’en faire. Affichant un petit sourire, tu te saisis d’un petit four qu’elle tend avec espoir qu’on lui en prend.

Ce n’est qu’un petit four, il n’a pas un goût qui sort de l’extraordinaire mais c’est bon pour être manger. Bien qu’un peu salé, bon peut être le cuisinier doit être un peu amoureux ? Ou alors il fume trop pour sentir le goût ? Enfin, cela nourrit un peu, buvant un peu à la suite.

Merci… euh..” Là tu te sens un peu idiot. “En fait je ne me sou-souvient pas de votre prénom.

Des rougeurs de gêne, en vrai tu ne sais plus si tu lui a un jour demandé  son prénom, petite technique pour savoir au moins. Surtout que bon, ça se fait tellement pas d’aborder une personne faire style on la connaît alors qu’on ne connait même pas le moyen de l'appeler, ça craint d’un coup. Te sentant un peu stupide, tu te racle la gorge, ça craint là tu ne sais pas du tout où te mettre.

Vo-
- Monsieur Rosenwald ! Tu roules des yeux tout d’un coup, il va pas te lâcher la grappe. Pour une fois qu’une vrai émotion ressort de ta personne.
- Oui?
- Cette demoiselle vous importune ? Ce n’est pas l’une de mes vraies serveuse, j’en suis désolé ! Tu le vois lui faire signe pour qu’elle s’en va.
- Je m’en doute bien, cette jeune fille est trop bien habillée pour être au poste de serveuse. Mais ce n’est pas la peine de la chasser, de plus nous avions bonne conversation.

Ce sourire gentille que tu affiches bien que tranchant dans le fond, vous aviez bonne conversation contrairement avec celui qui vient de s’incruster entre vous deux, c’est si méchant de dire cela à ton hôte Kylian, mais tu n’as rien dit de méchant voyons. Gardant un certain sourire, tu regardes l’homme qui rit nerveusement. Il ne va tellement pas te lâcher la grappe. Dans ce genre de soirée ça va être dur d’avoir la paix. Quoique ? Prenant le plateau de la demoiselle au cheveux rouge, tu le pose sur la table qui sert de buffet froid. On est un rebel maintenant Kylian ?

Et même que je vous l’emprunte un petit moment, nous allons continuer notre conversation.

Tu vois les yeux qui se grossirent sur les yeux de l’hôte, tu es invité, tu fais ce que tu veux non ? Tu tends le bras à la demoiselle pour l’escorter, bien que tu entends les chuchotements et sent bien les regards des gens, tu vas peut être embarrassé la rouge ?  Sur le coup, tu n’y a pas spécialement réfléchi, tout ce que tu veux c’est que l’hôte en question te laisse lui et ses idées stupides. Ca va, il n’a pas encore sortie ses filles. Tu te stoppes devant le grand balcon en soupirant un peu, c’est tellement lourd ce genre de personne quand ton père n’est pas là, son crochet impressionne trop les gens pour qu’on l’embête, mais toi tu n’as pas de crochet ou de cicatrice visible donc tu dois supporter les rats qui veulent gratter un peu de ton attention ou surtout l’attention de ta famille. Passant un peu la main dans tes cheveux sans te décoiffer, tu sens encore cette odeur de fraise de tes soeurs, ne plus approcher sa main de son nez.

Je voulais donc vous demander, que faites vous ici ?

Un petit sourire en coin, l’air de rien, bien que tu ne tarde pas trop sur elle, non pas qu’elle te dérange, mais elle est charmante dans sa robe verte, bien que démodé, elle lui va bien au moins.

©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'



Vous juge en Teal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chronos • Sbire
Messages : 136
Pokédollards : 54
Date d'inscription : 04/08/2016
Age : 21
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Shirayuki - Akagami no Shirayukihime

PokéProfil
Attaques & Armes: ♣ Kit de phytothérapeute ♣ Sac de dragées maison ♣ Petite trousse de soins ♣ Carnet
Race Pokemon/ Métier: Apprentie phytothérapeute
Team/Dresseur/Equipe:
Chronos • Sbire
MessageSujet: Re: {Capriccio   Lun 25 Sep - 22:54





Capriccio
feat. Kylian





Les clients ne cessaient de discuter, un brouhaha s'était installé, permettant tout de même de discuter avec le jeune homme sans lui crier dessus.

Merci… euh... En fait je ne me sou-souvient pas de votre prénom.


Elle le vit rougir légèrement et sourit en entendant sa question. A vrai dire, elle aussi ne se rappelait plus de son prénom. Elle avait eut de nombreux clients ce jour-là et devait penser à tellement de choses qu'elle avait oublié. Nadelya apprécia sa sincérité et abaissa son plateau qu'elle tenait, après qu'il se soit servit et répondit avec le sourire.

Je m'appelle Nadelya...


Devait-elle dire son prénom ?

...Nadelya Vartos. Ne soyez pas gêné de me poser cette question.


Malgré tout, il était embarrassé de l'avoir posé. Nadelya ne savait pas son prénom non plus et s'apprêta a lui dire lorsqu'il se racla la gorge.

Vo-


Soudain, l'hôte arriva et se mêla à leur conversation.

Monsieur Rosenwald !


Oui ?


Cette demoiselle vous importune ? Ce n’est pas l’une de mes vraies serveuse, j’en suis désolé !


Il lui fit signe pour qu'elle s'en aille. Nadelya se mit à soupirer. Qu'est-ce qu'il avait contre elle celui-là ? Il ne voyait pas que l'on discutait calmement ? Elle se mit à le regarder mal, ne se souciant pas des représailles. D'ailleurs, elle aimerait bien arrêter de servir les gens. Cela se voyait très bien qu'ils n'avaient plus faim pour le moment et que la plupart étaient occupés à discuter ou à danser. La phytothérapeute se remit à regarder son ancien patient, puis l'hôte...
... Attendez

Vous... Vous êtes un Ros-


Je m’en doute bien, cette jeune fille est trop bien habillée pour être au poste de serveuse. Mais ce n’est pas la peine de la chasser, de plus nous avions bonne conversation.


Nadelya sourit, ravie de la réponse du jeune homme et aussi pour son compliment. Elle regarda avec le sourire le garçon puis se tourna vers l’hôte, toujours avec le sourire dessiné sur son visage, qu'il prenait certainement comme un provocation.
Ce dernier se mit à rire nerveusement tout en regardant la rouquine.
Il lui jeta un regard noir, rempli de colère.
Mais Nadelya ne vit pas que cela.

Elle ressentit un certain danger, elle ressentit une sensation étrange, comme si son instinct de survie s'était réveillé et qu'il disait à ses jambes de fuir le plus loin possible de lui.

Son regard ne pouvait se détacher de l’hôte, comme si, si elle regardait ailleurs, il l'attaquerait sans hésiter.
Non, c'était impossible, il ne ferait jamais ca. Cependant, elle avait l'habitude de voir ce regard.
On ne peut pas oublier ce genre de chose.

Tandis que la jeune femme était figée face à ce grand homme, son ancien patient lui prit son plateau et le posa sur la table du buffet. Nadelya cligna des yeux plusieurs fois avant de réaliser ce qu'il était en train de faire.

Qu'est-ce qu-


Et même que je vous l’emprunte un petit moment, nous allons continuer notre conversation.


Hein ?! Mais je ne peux pas, je dois ser-


Nade ne pouvait même pas dire un mot, il réagissait si vite et ne s'y attendait vraiment pas qu'elle fut un peu perdue sur le coup. Son regard s'était détaché de l'hôte pour se concentrer sur le jeune homme. Elle était terriblement gêné qu'un invité parle de cette manière à l'hôte ! Elle aurait aimé faire la même chose, mais jamais elle ne l'aurai fait, alors que lui, il avait osé.
Un sourire se dessina sur son visage. Heureusement qu'il était là !
D'ailleurs elle n'avait même pas réalisé ce qu'il lui avait dit : "je vous l'emprunte"


Quoi ?!


Il se mit à tendre son bras.
Elle n'hésita pas une seule seconde pour lui prendre son bras et le suivre. Son visage était devenu aussi rouge que ses cheveux. Elle regarda le sol totalement embarrassée par la situation, mais elle était également heureuse qu'on les laisse tranquille. Le brouhaha augmenta et elle put entendre les invités chuchoter et les regarder du coin de l'œil. Elle releva la tête et se mit à regarder tout autour d'elle. Il les regardait et plus particulièrement elle, la jugeant certainement de haut en bas.
Juger...

Non, ne repense pas à ça...
Pensa-t-elle, de plus en plus angoissée.

Les bruits de chuchotement raisonnèrent dans sa tête de plus en plus, gagnant en intensité comme si les vieux souvenirs s'en mêlaient également. Moqueries, messes basses... Elle crut voir les invités la pointer du doigt à son passage. Sa respiration se fit plus haletante, elle avait la tête qui tournait et ses jambes semblaient lourdes...

Refoule... Tes souvenirs...

Soudain, de l'air pure arriva sur son visage et fit voler ses mèches rouges en arrière, cessant tous ces bruit incessant dans sa tête. Le calme était revenu.
Ils s'étaient arrêtés devant le balcon. Tandis que lui soupirait, elle, respirait un grand coup. Elle avait eut des sueurs froides et cacha ce qu'elle avait ressentit plus tôt. Elle souffla de plus en plus apaisée.

Je voulais donc vous demander, que faites vous ici ?


Et bien... Je suis Chronosienne... Je-je vous rassure, je suis contre leurs idéaux totalement absurdes. Disons que c'est une longue histoire... Pas très joyeuse enfin bon ! Et- et vous que faites vous ici ? Dit-elle rapidement un peu secoué par les événements.


D'ailleurs... Je vous avoue que moi non plus je ne me rappelle plus comment vous vous appelez... J'ai eut tellement de clients et de choses à penser ce jour-là. Veuillez m'excuser !
Et je voudrai vous remercier pour ce que vous avez fait. J'en pouvais plus de servir ces gens...


Elle prit une pause puis reprit, se passant la main derrière la tête.

Après... Je ne suis pas sûr qu'il fallait parler ainsi à l'hôte. Je ne sais pas si vous avez vu son regard, mais...


Soudain, le mot Rosenwald refit surface. Elle enchaîna donc :

...Oh ! Et vous êtes un Rosenwald ?


Elle était gênée. Elle ne connaissait pas trop l'histoire de cette famille et ne voulait pas passer pour une idiote. Il avait été sincère avec elle. Elle devrait en faire autant. Tant pis ! Elle ne pouvait pas tout savoir non plus !

Apparemment, vous êtes une famille appréciée et connue ? Je vous avoue que je ne sais rien sur votre famille. D'ailleurs, je ne veux pas vous embêter avec ca. Oublié ce que j'ai dit !


Elle imaginait bien que cela devait être épuisant d'être le fils d'un homme célèbre. Peut-être est-ce pour cela que l'hôte se veut être si encombrant avec lui. Comme si Kylian lui appartenait déjà...
Mais il faut toujours se méfier de ces personnes. Obstiné d'obtenir ce qu'ils souhaitent, ils reviennent toujours à la charge...



©️ Code Anéa - N-U



“Notre étoile est en nous, et, de nous, il dépend qu’elle soit bonne ou mauvaise, Invité.”


La rouquine vous soigne en #D85151

Cadeaux ! (Merci ! ♡):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Civil • Unys
Messages : 222
Pokédollards : 79
Date d'inscription : 01/08/2015
Age : 24
Localisation : Unys - ???
Je suis (Inrp) : Celibataire et hétéro
Je ressemble à : Yuuki Makoto de Persona 3
Double compte : de Kanon - Miranda - Edwin - Jack

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Desert Eagle
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe:
Civil • Unys
MessageSujet: Re: {Capriccio   Ven 29 Sep - 13:06
CAPRICCIO
Le destin ne cesse de nous rattraper feat Nadelya

Il est vrai que tu as un peu imposer ton choix, tu ne lui as pas du tout laissé le temps de réagir que tu l’as tiré avec toi loin du monde, tu ne cherches pas vraiment à attirer l’attention, mais tu cherches plus à vouloir fuir ce genre de type qui se croit tout permis de te coller car c’est lui l’hôte de la soirée et que blabla. Tu aurais tellement aimé que ton père se trouve ici, pourquoi un rendez-vous plus important ? Peut être que c’est un moyen de te tester ? C’est bien son genre en plus de ça. Te voilà donc en compagnie de la demoiselle aux cheveux rouges sur le balcon, un moyen de prendre l’air comme on peut. Bien que tu sais désormais son prénom, le nom de Vartos ne te dis pas grand chose sur le coup, jamais entendu parlé ? Pourtant, il sonne comme un air nostalgique ? Tu l’as peut être lu dans des archives de Chronos ? Ou entendu parlé ? Tu ne sais pas vraiment, après y a tellement de nom de famille que tu ne peux pas tout connaître, donc la demoiselle s’appelle Nadelya Vartos.

Cette pauvre Nadelya, la voilà dans un pétrin sans que tu le veuille, tu n’as pas vu les regards noir de cet homme, tu n’as rien vu de cela car tu voulais juste fuir de ce pot de colle. Tu sais très bien qu’il ne parle qu’à toi juste par intérêt, il va sûrement relancer une attaque dans pas longtemps, donc tu profites de ce petit moment de répit. Tu lui demanda donc ce que fait cette demoiselle ici.

Et bien... Je suis Chronosienne…

Ah bah oui, c’est aussi simple que cela, tu ne l’as voyait pas vraiment sur un terrain pareil. Enfin pour que ta mère t’envois chez elle, voilà il fallait qu’elle soit de cette Team, elle doit être donc engagé pour la protection des invités, c’est une simple sbire. Ce n’est donc pas une femme marié à une riche invité, enfin tu l’as bien remarqué, elle n’a aucun anneau et semble loin d’avoir d’amant vu ses rougeurs qui apparaissent souvent…. Tu te rends compte que tu la scrute un peu trop, bien qu’elle continue de parler, alors que tu détournes le regard vers le paysage.

Je-je vous rassure, je suis contre leurs idéaux totalement absurdes. Disons que c'est une longue histoire... Pas très joyeuse enfin bon ! Et- et vous que faites vous ici ?

Tu te figes. L’ombre d’un instant, tu as cru mal entendre. Contres les idéaux de Chronos ? Clignant des yeux, tu tournes tes pupilles bleuté vers cette demoiselle un peu secoué. Elle est contre Chronos et en fait partie ? Une espionne ? Une personne qui peut trahir à tout moment la team ? Beaucoup de questions subsistent dans ta tête, est-ce qu’elle se rend compte de ce qu’elle vient de dire et à qui elle vient de s’adresser ? Sur le coup, tu croirais presque à un test de celle-ci pour voir ta réaction ? Non, du peu que tu la vu et connu, elle ne semble pas de cette catégorie.  Reste calme, ne perds pas ton sang froid.

D'ailleurs... Je vous avoue que moi non plus je ne me rappelle plus comment vous vous appelez... J'ai eut tellement de clients et de choses à penser ce jour-là. Veuillez m'excuser ! Et je voudrai vous remercier pour ce que vous avez fait. J'en pouvais plus de servir ces gens…

Tu ne sais vraiment plus quoi penser, elle semble beaucoup trop sincère pour avoir ne serait-ce menti sur sa dernière parole. Tu regardes le verre que tu as toujours en main, buvant un peu, le tout c’est de rester calme, gardant un certain sourire. Elle ne sait pas qui tu es, il est donc normal qu’elle soit sincère, au moins une personne qui ne s’intéresse pas du tout à ton rang, ni même l’argent qui traine dans ton compte, beaucoup trop sincère cette demoiselle… cela peut la perdre. Peut être qu’elle est déjà perdu de toute façon, tu viens d’avoir une information bien trop importante, sur celle-ci. Te voilà maintenant avec un choix plutôt drastique.

Après... Je ne suis pas sûr qu'il fallait parler ainsi à l'hôte. Je ne sais pas si vous avez vu son regard, mais…

Son regard ? Sur le coup tu tournes un peu la tête pour le voir avec sa famille, il n’a pas l’air chamboulé ? Tu affiches un petit sourire en te disant que toi t’étais bien content d’être partie loin de ce type, peut être que ce n’est pas l’avis de cette demoiselle, peut être qu’elle a vu quelque chose qui ne la rassure pas, ton caprice d’enfant va peut être mal tourné. Pour le moment tu ne vois aucun problème.

...Oh ! Et vous êtes un Rosenwald ?

Tu voyais sa gêne de découvrir ce que tu es. C’est tellement innocent de sa part. Sur le coup, tu ne savais pas vraiment comment réagir, bien que tu riais, mais c’était plus un rire de la voir si gêné de ça, ce n’était pas une moquerie, mais c’est presque mignon de la voir réagir ainsi.

Apparemment, vous êtes une famille appréciée et connue ? Je vous avoue que je ne sais rien sur votre famille. D'ailleurs, je ne veux pas vous embêter avec ça. Oublié ce que j'ai dit !

La réputation parle souvent d’elle même. Tu n’as presque plus besoin de te présenter que la réputation le fait d’elle-même, une personne que la team Chronos apprécie, puis surtout qui comporte un grand héritier de la firme Pokéball, enfin qui commence déjà à contrôler, bien que tu veux attendre un petit peu, te trouvant toi-même trop jeune pour tout contrôler, bien que les adultes te voient trop ambitieux, mais dans le fond, ils ont peut être peur de toi ? Tu n’es qu’un enfant pour eux et toi tu les vois comme des moutons qui ne savent pas où brouter.

On peut dire que vous êtes très candide. Ris-tu un peu. Ma réputation parle mieux de moi je vais commencer à croire. Enfin ce n’est pas grave si vous ne savez rien de ma famille. Cela me suffit si vous connaissez juste mon prénom.”

Tu poses ton verre sur le rebord du balcon, te tournant devant cette demoiselle crédule. Posant alors ta main au niveau de ton ventre et te baissant de façon à faire une révérence, comme un vrai gentleman.

Je suis Kylian Rosenwald. Aîné de la famille, et un terrible patient.

Une petite touche d’humour de ta part ? Il est vrai que tu ne sais pas vraiment quoi penser de cette demoiselle, elle semble beaucoup trop vrai pour mentir de la sorte. Ce n’est pas un test pour voir si tu es prêt à hurler au collabo, tu en es capable. Mais parfois, garder une certaine Poker face et sourire est ta solution, rester calme et surtout n’afficher aucune faiblesse.

Vous n’êtes pas sérieuse?! Vous ne connaissez pas Kylian Rosenwald ! C’est la meilleure, et vous osez vous en octroyer l’attention !
-...Scarlette, ton père vous envoie me chercher.
-Kylian est le fils d’Oscar Rosenwald un grand maitre hybride, l’un des plus réputé époux de Carmelita, une des commandantes les plus respecté, il est voué à de grande chose, vous n’êtes rien devant lui!

Tu passes ta main devant tes yeux avant de la remonté dans tes cheveux. C’est de plus en plus gênant, après le père, voilà la fille. Que le père veut ABSOLUMENT un rapprochement, sauf qu’elle ne s’intéresse pas à toi mais à l’argent puis on est d’accord d’une chose: Cette femme est juste terriblement pimbêche.

A part insulter une demoiselle, que veux tu Scarlette ?
-Oh, Kyli! Glousse t-elle. Je voudrais savoir si tu voudrais m’accorder une danse !

Elle tendit sa main avec un sourire, remarquant au loin que l’orchestre qui a du couter une fortune commence à se mettre en place, il faut parfois faire ce genre de chose, la richesse et ses codes stupides. Une petite danse ? Allons bon, toi qui n’aime pas trop te montrer, ton père doit bien rire là où il est.

Je préfère de loin être derrière le piano que devant.
-Allons Kylian.

Remarque plutôt petite, mais il est vrai que tu as le réflexe de tutoyer rapidement les gens que tu considères connaître assez. Depuis trop longtemps elle te colle celle-là. Petit, elle t’ignorait, puis d’un coup la voilà entrain de te courir après. Poussant un certain petit souffle, tu tournes ton regard vers Nadelya.

Mais hélas, c’est dommage, une personne vient justement de me le demander et j’ai déjà accepté et tu sais très bien que je tiens toujours parole. Sur ceux nous y allons mademoiselle Vartos, vous m’accordez toujours cette danse ?

Bien que tu joues un jeu beaucoup trop dangereux, te voilà encore une fois à faire un caprice d’enfant. Mais cette fois, tu as bien vu le regard noire que lance Scarlette, ton sourir reste malgré cela.


©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'



Vous juge en Teal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chronos • Sbire
Messages : 136
Pokédollards : 54
Date d'inscription : 04/08/2016
Age : 21
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Shirayuki - Akagami no Shirayukihime

PokéProfil
Attaques & Armes: ♣ Kit de phytothérapeute ♣ Sac de dragées maison ♣ Petite trousse de soins ♣ Carnet
Race Pokemon/ Métier: Apprentie phytothérapeute
Team/Dresseur/Equipe:
Chronos • Sbire
MessageSujet: Re: {Capriccio   Lun 9 Oct - 13:19





Capriccio
feat. Kylian






On peut dire que vous êtes très candide. Rit-il un peu. Ma réputation parle mieux de moi je vais commencer à croire. Enfin ce n’est pas grave si vous ne savez rien de ma famille. Cela me suffit si vous connaissez juste mon prénom.



Nadelya détourna un moment le regard regrettant déjà ce qu'elle venait de dire dans la précipitation. Sans réfléchir, elle avait dit une énorme bêtise et se sentait vraiment idiote. Ce n'était pas dans ses habitudes de dire ce genre de choses sans la moindre réflexion, sans penser aux conséquences. Elle était à une soirée Chronosienne et venait de dire qu'elle était totalement contre leurs idéaux. Rien que d'y penser cela l'énerva intérieurement. Elle ne connaissait que très peu Kylian et bien qu'il ai été son patient, cela ne veut pas dire autant que c'est quelqu'un de bien, ou de méchant par la même occasion. Cependant, révéler ce genre de chose, c'est comme se mettre la corde autour du coup.

Nadelya était bien naïve des fois ! Elle resta silencieuse en espérant que les effets de l'alcool de son verre ait eut effet sur lui pour qu'il ne soit pas totalement concentré sur ses paroles.
Ce dernier posa ton verre sur le rebord du balcon et se tourna devant elle.
Il se mit alors à faire une révérence pleine de grâce.

Je suis Kylian Rosenwald. Aîné de la famille, et un terrible patient



Elle sourit, "un terrible patient" à ca oui ! Elle fit une révérence à son tour.

Nadelya Vartos, phytothérapeute, guérisseuse de terribles patients. Enchantée, Kylian Rosenwald.



Alors qu'elle se relevait à peine une voix féminine et forte se fit entendre.

Vous n’êtes pas sérieuse?! Vous ne connaissez pas Kylian Rosenwald ! C’est la meilleure, et vous osez vous en octroyer l’attention !



Nadelya haussa un sourcil par ce manque de respects dans les paroles de la jeune demoiselle qu'elle ne connaissait même pas. "Octroyer l'attention" ? Sur qui était-elle tombée encore...

Pardon ?!



...Scarlette, ton père vous envoie me chercher.



La rouquine se tourna vers Kylian. Ils se connaissaient ? Des amis ? Qui peut être le père de cette jeune fille ?

Kylian est le fils d’Oscar Rosenwald un grand maître hybride, l’un des plus réputé époux de Carmelita, une des commandantes les plus respecté, il est voué à de grande chose, vous n’êtes rien devant lui !



Nadelya soupira ne préférant pas répondre à ses attaques. Qu'est-ce qu'elle veut ? On ne peut pas discuter normalement et calmement sans se faire interrompre avec violence ici ? Une vraie pimbêche, fille à papa.

A part insulter une demoiselle, que veux tu Scarlette ?



Oh, Kyli! Glousse t-elle. Je voudrais savoir si tu voudrais m’accorder une danse !



Nadelya fut encore plus abasourdie en apprenant que ces injures étaient pour une simple danse ! Si ce n'est que cela alors où est le problème ? Nadelya n'avait pas vraiment l'intention de danser avec Kylian. Simplement discuter lui allait très bien. La pimbêche tendit sa main, pensant que Kylian allait accepter. La rouquine regarda un peu plus loin et vit l'orchestre se mettre en place. Comme si tout était prévu dans l'unique but de cette danse entre cette fille et Kylian...
Un peu sous obligation. Le regard des invités discrets tourné vers ces deux là.
A les regarder, ils avaient l'air de se connairte sans etre vraiment amis pour autant.

Je préfère de loin être derrière le piano que devant.


Allons Kylian.


Pensant que c'était à cause d'elle qu'il ne pouvait pas danser, Nadelya dit à voix basse à Kylian.

Ne vous en faite pas, vous pouvez aller danser, j'en profiterai pour boire un coup et je retournerai travail-
.

Mais hélas, c’est dommage, une personne vient justement de me le demander et j’ai déjà accepté et tu sais très bien que je tiens toujours parole. Sur ceux nous y allons mademoiselle Vartos, vous m’accordez toujours cette danse ?


QUOI ?! pensa-t-elle.

Nadelya regarda la dénommée Scarlette et vit son regard noir. Surprise, elle détourna les yeux vers Kylian et vit un regard qui voulait tout dire.

"Aide moi à me débarrasser de cette pot-de-colle."

Que faire ? Elle sentait les problèmes s’emmagasiner telle une boule de neige dévalant à toute vitesse une montagne.
Elle inspira un grand coup et se détendit.

Oui, ma demande tient toujours Monsieur Rosenwald et je serai très ravie que nous y allons de ce pas, avant que l'orchestre ne démarre. Si vous le voulez-bien.



La rouquine sourit  bien que la situation était embarrassante. Elle pris par dessous le bras de Kylian et se dirigea avec lui vers l'Orchestre laissant de marbre Scarlette.
Une fois à l’intérieur et tous les regards avisés sur eux, elle murmura à voix basse ces quelques mots.

Vous connaissez cette fille ?


J'espère que tout ceci ne m'apportera pas trop de problème. Nous avons tous deux vu son regard sombre...



   
   
   


L'orchestre commença.

Nadelya sourit. Elle avait dansé plusieurs fois sur ce type de musique.
Elle était à droite de Kylian et tendit son bras gauche où elle posa sa main au dessus de celle de Kylian. Il avait l'air de connaitre également cette danse.
Elle fit quelques pas en avant, puis quelques autres pas en arrière. Avec élégance et légèreté, elle tourna sur elle même et était désormais face à lui. Sa robe aux volants fluides virevoltait et gré de ses pas et au rythme de la musique. Ils firent trois pas a gauches, trois pas à droite et pris sa main gauche.
En le regardant danser avec agilité, elle se croyait pendant quelque secondes face à un noble.
Elle sourit en pensant à cela.

Pour un terrible patient, vous dansez plutôt bien Monsieur Rosenwald. Dit-elle avec une voix douce, ses paroles un peu dissimulées par l'orchestre symphonique.



Elle pivota légèrement, sans le quitter des yeux. S’éloignant de lui puis se rapprochant.
Sans réfléchir et oubliant tout ce qui pouvait y avoir autour d'elle, elle se laissa emporter par la musique, guidant ses pas.




©️ Code Anéa - N-U


HRP : J'ai choisi cette musique mais si tu pensais à une autre musique, n'hésite pas à me le dire (n'hésite pas aussi à décrire les pas de danse D8 c'pô facile)



“Notre étoile est en nous, et, de nous, il dépend qu’elle soit bonne ou mauvaise, Invité.”


La rouquine vous soigne en #D85151

Cadeaux ! (Merci ! ♡):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Civil • Unys
Messages : 222
Pokédollards : 79
Date d'inscription : 01/08/2015
Age : 24
Localisation : Unys - ???
Je suis (Inrp) : Celibataire et hétéro
Je ressemble à : Yuuki Makoto de Persona 3
Double compte : de Kanon - Miranda - Edwin - Jack

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Desert Eagle
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe:
Civil • Unys
MessageSujet: Re: {Capriccio   Mar 31 Oct - 12:05
CAPRICCIO
Le destin ne cesse de nous rattraper feat Nadelya

Gamin capricieux qui fuit les responsabilité, tu ne peux pas t’empêcher d’être cette personne un peu enfantin parfois. Un adulte qui retrouve un peu de son enfance qu’il a vu trop vite partir en fumée, puis tu n’es pas encore un adulte complet. tu es encore jeune pour te dire que tu es un adulte, même toi tu le dis souvent, être trop jeune pour certaine chose. Comme pour avoir le respect de certain, te voyant un peu trop jeune pour diriger une firme, trop jeune pour être piquant avec certain, trop jeune c’est presque les deux mots que tu as trop entendu dans toute ta vie. Pour finir que tu es avec une demoiselle bien loin de tout cela, qui est loin de la haute que toi tu côtoie, voyant des combines passer sous ton nez, l’air de rien, voyant des familles se déchirer pour un peu d’argent, l’humain est parfois trop cruel avec lui-même.

Bien qu’on te rappel parfois ta classe et la séparation avec le reste, tu n’es pas n’importe qui ou quoi, mais tu as un sacré caractère. Scarlette était pareil,  n’ayant pas connu la souffrance et la tristesse de savoir si elle va pouvoir survivre le lendemain. Contrairement à toi en vrai, tout le monde te regarde avec un sourire, mais ne savent pas la vérité sur certain point de ta personne. Tout ce qui l’intéresse, c’est être bien vu, dire qu’avant elle te poussait avec dégoût, car tu étais trop timide et renfermé sur toi… Tu étais parfois sa poupée… Un frisson te parcourt, pas ce souvenir stupide, un peu plus et tu allais avoir la  boule a zéros avec cette fille. Elle est parfois gentille mais rapidement désagréable, comme maintenant, tu ne lui appartiens pas, loin de là. Posant ton regard bleuté sur Nadelya, l’embarquant dans différent problème par caprice, tu espères un peu de compassion de sa part, car tu ne veux pas du tout de Scarlette dans les pattes.

Oui, ma demande tient toujours Monsieur Rosenwald et je serai très ravie que nous y allons de ce pas, avant que l'orchestre ne démarre. Si vous le voulez-bien.

Un sourire un peu complice se dessine sur ses lèvres, c’est comme un crime ? Oh, loin de là, mais c’est tout de même méchant pour la pauvre Scarlette, elle va sûrement faire un caprice ? Tu sais très bien que oui, tu l’as connais cette demoiselle. Tu sentis le bras de la demoiselle se glisser sous ton bras que tu as tendu, on ne rougis pas, on reste adulte ! Tu détournes rapidement le regard l’air de rien, les joues teintés de rouge, ta nature de timide te rattrape bien vite. Vous dirigeant vers l’orchestre, tu les vois se préparer à commencer la musique, bien que les regards se dirige vers toi. Eh oui, désolé ce n’est pas Scarlette à ton bras, mais une autre demoiselle, oui ce n’est pas drôle, mais toi tu affiches un sourire en coin.

Vous connaissez cette fille ? J'espère que tout ceci ne m'apportera pas trop de problème. Nous avons tous deux vu son regard sombre…
-Scarlette et moi, nous nous connaissons depuis l’enfance, bien que depuis peu elle est un peu collante. Enfin, elle fait beaucoup de bruit, mais jamais grand chose, ce n’est pas un grave problème.

Beaucoups d’assurance dans tes paroles au moins. Tu aurais plus peur de son père et encore, il est moins impressionnant que ton père à toi avec son crochet à la main. On peut dire qu’avec sa carrure impressionnante de 2m et son air pas du tout commode, voilà une vrai crainte humaniser, mais il est un très bon père. Bref, tu commences à entendre les cordes des musicien se frotter, puis entamer la danse. Tu revois les cours de danse que te donner ta chère mère, un peu de concentration. Bien que toi, ce qui te dérange dans la danse, c’est la distance entre un homme et une femme, trop courte. Ahem. Tu sens la main de Nade, nooon pas le moment de devenir une statue toute rouge, imagine que là tu joues ton images, aller, tu toi guider la danse, c’est ton rôle. Te saisissant de celle-ci, tu entames les premiers pas avec ta cavalière, parmis tant d’autre qui commence eux aussi. Tu connais bien cette danse, car ta mère est fan de ce genre de musique et de danse, donc il est normal de connaître cela. Un air sérieux et concentré, ne montrant pas cett gêne occassioné de ta personne envers la demoiselle.

"Pour un terrible patient, vous danser plutôt bien Monsieur Rosenwald."

Ce compliment ta fait un peu rougir sur le coup, tu ne t’attendais pas vraiment à cela d’un coup. Tu connais meilleur danseur, mais là, retire vite les rougeurs, ne fais pas de mauvais pas, reste bien concentré sur tes pas. Continuant tes pas de danses en restant bien droit, tu ne dois surtout pas flancher dans ta timidité, affichant un petit sourire, tout de même, elle est jolie… Tu te surprends à un peu trop la regarder quand même, c’est normal, non? C’est ta partenaire de danse en ce moment même.

Puis un bruit étrange. Tu n’as pas du apporté une attention particulière, un gros bruit plutôt sourd, venant de dehors, bien que tu remarques une certaine agitation des possibles personnes occupant la sécurité, c’est étrange non ? Un étranger qui a du vouloir rentrer dans la petite soirée ? Tu essaies de ne pas penser négatif, jusqu’au dernier moment que le bruit sourd arrive trop proche, c’était une arme à feu ? Tout le monde c’est arrêté d’un coup, se regardant inquiet. Sur le coup tu gardes un petit côté sérieux dans cette situation, ce n’est pas du tout rassurant. Tu entends un bruit de verre cassé sur le balcon, sûrement celui que tu as laissé en allant danser. Ton regards se glisse vers la direction du balcon, tu remarques une forme assise sur le bord, bien que vu sa forme, c’est humain mais pas que.

Pokemon.

C’est le seul mot que tu as réussis a dire, avant même qu’un autre bruit de balle se fait entendre dans le couloir d'entrée. Ton regard s’assombrit, tu es à la fois en colère comme peu rassuré. Les portes s’ouvrent poussant les gardes blessé et suffoquant, ils ne sont pas qu’un.  Les voilà c’est saleté de monstre qui ont menacé la soirée… Restant le regard dirigé vers la masse, la panique se fait ressentir, la plupart des gens ne sont pas du tout prêt pour ce genre de situation, même pas toi dans le fond. Reculant un peu, tu regardes dans tous les sens. Tu es apeuré et en potentiel danger et bien sûr pas armé, personne ne doit avoir de quoi ce sortir de cette situation, c’est bien sûr des monstres sans loyauté qui frappe dans le dos. La forme sur le balcon apparaît, des griffes acérés, le regard brillant de joie. Claquant dans ses mains avec joie, les autres types avec lui commences à vous entourer, bloquant de possible moyen de sortie. C’est pas le moment, c’est clairement pas le moment, où est ton père dans ce genre de moment, Mél doit pas être loin ? Est-ce Avalon ? Ta servante ne t’a pas prévenu de ce genre d’action de leurs part, peut être un problème ? Bien que ta peur est vite remplacé par la rage. Tu ne dois pas montrer ta once de peur, tu dois rester calme, la colère n’a jamais aidé les gens à s’en sortir dans la vie. Le voyant approcher, tu le regarde avec une sorte de poker face, ne montre pas ta colère ni ta haine.

Puis-je savoir pourquoi vous nous déranger ? Nous passions une agréable soirée.
-Oh désolé, nous sommes juste venu participer à votre amusante soirée pour la pimenter!
-Vous voulez ?
-Eh bien déjà un trie, tout ceux qui ne sont pas important, aller à gauche et le reste à droite !

Un tri ? Sur le coup tu n’aimais pas spécialement cela. Bien sûr, si vous n'obéissez pas tu sais bien le sort possible, bien que tu essaies de vouloir comprendre. Bon, autant jouer une certaine petite carte pour voir ce qu’ils veulent, un sourire en coin, tu le fixes avec ce regard emplis de défis.

Donc, comme je suis de la famille Rosenwald, je vais à droite, mais si je n’ai pas envie ? Cela se passe co-

Tu n’as pas le temps de finir ta phrase que tu finis par te faire frapper à la joue avec des griffures, bien que son regard est assassin, il ne t’a pas tué. Donc tu as plus de chance de survie que les sbires… Bien c’est déjà ça, bien que ton regard se pose sur Nadelya… Tu avances en lui saisissant la main, la forçant à te suivre, essayant de faire passer cela naturellement. Mais tu te souviens que l’humain est terriblement cruel.

Cette fille n’est qu’une sbire ! Kylian fait pas l’idiot ! C’est une sbire !

Tu es surpris sur le coup, Scarlette est pas sérieuse ? Tu lâche la main de Nade’ tournant ton regard devant la blonde qui te regarde inquiète, mais elle se rend pas compte de ses paroles ? Tu vois un de ces monstres approcher, tu sais bien que c’est foutue… Réfléchit, tu te mords la lèvre inférieur, réfléchit vite, dit un truc! N’importe quoi!

Ah.. Oui, j’ai oublié de vous faire l’annonce…” Un rire plutôt nerveux, tu reprends un sourire plutôt serein, comme sûr de ce que tu dis. “En fait, je dois vous avouer un secret. Je ne délaisse pas cette personne pour la simple raison… Que nous nous sommes fiancé en secret et vivons dans le secret depuis trop longtemps, nous avions décidé de l’avouer en cette soirée… J’en suis désolé de ne pas avoir dit la vérité.

Tu te tournes vers le monstre qui s’approche, un regard plutôt hautain et cette position forte que tu te donnes, malgrés ta joue blessée.

Donc cette femme fait partie de ma famille, très chers.”

Tu te saisis de la main de Nadelya et la fait avancer vers les autres, voyant que le groupe de sbire et emmener plus loin de cette pièce, c’est clairement mauvais, c’est sûrement une prise d’otage ? Ils veulent que soit libérer des êtres qui leurs sont proches sûrement ? Serrant le poing, ton cerveau fulmine, tu es en colère d’être faible, te voilà de retour en arrière.


©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'



HRP : pas de soucis =3 Bon là ça part en cacahuète XD Tu es totalement libre de faire ce que tu veux ♥️ ~ (si tu veux des modifs hésite pas )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chronos • Sbire
Messages : 136
Pokédollards : 54
Date d'inscription : 04/08/2016
Age : 21
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Shirayuki - Akagami no Shirayukihime

PokéProfil
Attaques & Armes: ♣ Kit de phytothérapeute ♣ Sac de dragées maison ♣ Petite trousse de soins ♣ Carnet
Race Pokemon/ Métier: Apprentie phytothérapeute
Team/Dresseur/Equipe:
Chronos • Sbire
MessageSujet: Re: {Capriccio   Mar 31 Oct - 18:57
{Capriccio

Kylian I.W.Rosenwald S. & Nadelya Vartos

Elle vit le visage de Kylian rougir, tout en essayant d'être discret. Elle avait bien vu dès leur première rencontre que le jeune homme était timide, mais, elle voyait aussi les efforts qu'il faisait pour surmonter cela, en le cachant tant bien que mal. Elle était certaine qu'un jour, il dépassera cette timidité et aura d'avantages confiance en lui.
Elle continua de danser tout en regardant son partenaire dans les yeux qui d'ailleurs, étaient magnifiques. N'importe qui aurait dit la même chose. Un bleu clair, glacial et pur. Elle se laissa guider par lui, se concentrant sur ses pas et la douce mélodie de l'orchestre. Un moment de répit dont elle profita pleinement.
Jusqu'à ce que le bruit d'une arme à feu la fit sortir de ses pensées et la ramena à la réalité.

L'orchestre s'est tu et tout le monde s'était arrêté, inquiet de ce bruit menaçant. Nadelya observa tout autour d'elle un peu perdue, se demandant d'où venait ce bruit puis se mit à regarder Kylian, il semblait scruter le balcon. Elle essaya de suivre son regard quand-

Pokémon.

Comment ?

Soudain, un bruit de feu retentit, résonnant dans la salle. Quelques invités lâchèrent des cris de surprise mélangés à la panique. Certains se demandaient qui ils étaient et ce qu'ils allaient devenir, par peur d'être tué par ces invités incongrus. Nadelya devait retourner à son poste de Chronosienne. Elle avait été engagée pour les protéger et avait besoin de son sac qu'elle avait laissé au vestiaire. Elle avait l'habitude de ce genre de situation et bien qu'il y avait toujours cette peur en elle, elle arrivait très bien à le cacher depuis.
Tandis qu'elle réfléchissait à, comment atteindre le vestiaire, elle vit Kylian reculer de quelques pas. Il devait certainement avoir peur lui aussi, ce qui était tout à fait normal, même pour un homme de haute notoriété.
Lorsque notre vie est menacée, nos instincts survies refont surface.

Elle aurait bien aimé à ce moment-là lui serrer la main et lui dire des mots rassurants, mais, son attention était retournée près des Hybrides. Nadelya vit ses griffes acérés. Une seule de ses griffes pouvait vous trancher la gorge comme un couteau tranche du beurre. Ce dernier tapa dans ses mains avec le sourire aux lèvres. Ses acolytes se rapprochèrent très vite d'eux, trop pour empêcher Kylian et Nadelya de s'échapper, bien qu'elle lui avait pris rapidement la main pour le tirer hors d'ici. Trop tard, trop lente.
Ce qui semblait être leur chef les rejoignait.
Que faisaient les autres Chronosiens bon sang ?!

Puis-je savoir pourquoi vous nous déranger ? Nous passions une agréable soirée.

Oh désolé, nous sommes juste venu participer à votre amusante soirée pour la pimenter !

Vous voulez ?

Eh bien déjà un trie, tout ceux qui ne sont pas important, aller à gauche et le reste à droite !


Un tri ?! Il était évident que ceux de gauche allaient soit mourir, soit ils allaient les laisser tranquilles pour s'occuper seulement de ceux de droite. La rouquine devait trouver un moyen d'aller du côté droit pour les défendre et protéger Kylian.

Donc, comme je suis de la famille Rosenwald, je vais à droite, mais si je n’ai pas envie ? Cela se passe co-

Non !

La phytothérapeute lâcha un hoquet de surprise. Kylian avait reçu une violente griffure au visage et du sang commença rapidement à couler. Elle vit le regard assassin de l'inconnu. Peut de distance les séparait et Nadelya pouvait très bien relever le bas de sa robe pour sortir une seringue empoisonnée qu'elle cachait dans un sac accroché à sa jambe droite. Mais cette solution était impossible. Aussitot, elle aurait attaqué leur chef, les sbires allaient sans doute les tuer sans difficulté...

Inquiète, elle tourna la tête vers Kylian, peut-être avait-il une idée ? Ce dernier s'était aussi mis à la regarder et il se mit à avancer tout en saisissant sa main. Nadelya se concentra pour faire paraître cela naturellement. Elle allait être avec lui, du côté droit et heureusement elle pourra ainsi l'aid-

Cette fille n’est qu’une sbire ! Kylian fait pas l’idiot ! C’est une sbire !

Non ! Lacha-t-elle surprise et outrée.

Kylian lâcha soudainement sa main et se retourna. C'était Scarlette. Elle venait de tout foutre en l'air. Tandis que la rouquine allait ressaisir la main de Kylian, c'est le chef Hybride qui empoigna le visage de Nadelya, rapprochant le sien.

Toi ma belle, tu iras à gauche. Quel dommage qu'une ravissante demoiselle ne soit qu'un sbire. Cela ne nous intéresse pa-

Ah.. Oui, j’ai oublié de vous faire l’annonce… Dit-il nerveusement tout en gardant une certaine sûreté. En fait, je dois vous avouer un secret. Je ne délaisse pas cette personne pour la simple raison… Que nous nous sommes fiancé en secret et vivons dans le secret depuis trop longtemps, nous avions décidé de l’avouer en cette soirée… J’en suis désolé de ne pas avoir dit la vérité.

La salle devint soudainement silencieuse. Pas un bruit ne se fit entendre.

Quoi ?! Pensa Nadelya.

Elle se mit à rougir. Ses joues s’empourprèrent et elle avait brusquement une bouffée de chaleur. Elle posa ses mains sur ses joues. Elles étaient brûlantes ! Elle détourna le regard, cherchant quelque chose à fixer plutôt que les regards surprit et curieux des invités. Elle pouvait déjà entendre les messes bases de certains. Cependant, elle devait passer à autre chose et jouer le jeu.

Le chef la regarda, soupçonneux. Il fallait qu'elle prouve les dires de Kylian. Comment...
Elle se mit à réfléchir à toute allure lorsqu'elle se remit à rougir.
Je ne vais pas l'embrasser tout de même ! Pensa-t-elle.
Ne sachant quoi faire ou dire, Kylian poursuivit.

Donc cette femme fait partie de ma famille, très chers.

Une personne de plus ou de moins... Cela ne me dérange pas, mais attention...

Il rapprocha son visage sombre et menaçant entre ceux de Kylian et Nadelya.

...Je hais les menteurs. Dit-il d'une voix plus sombre qu'avant, en les regardant alternativement.

Kylian attrapa la main de la rouquine et ils rejoignirent le coté droit comme prévu. Nadelya soupira et regarda avec des gros yeux Kylian. D'un autre coté, c'était une très bonne idée.
La plupart des invités furent forcés de se déplacer à droite ou à gauche selon leur importance. Décidément, tous les Chronosiens engagés étaient d'aucune utilité.
Elle y comprit et elle s'en voulait intérieurement.

Je... Je suis désolée, c'était mon travail de surveiller cette soirée et de vous protéger... Dit-elle en chuchotant à Kylian.

Le chef se mit au milieu et tapa dans ses mains pour attirer l'attention.

Bien ! Maintenant que tout le monde à trouver sa place, je vais vous donner les règles à suivre. Dit-il joyeusement, plein d'entrain.

Ceux qui tentent d'appeler la police un proche ou qui que, ce soit vous êtes mort.
Ceux qui ne m’obéissent pas, ou qui tentent de se rebeller vous êt-


Comment osez-vous interrompre ma soirée ! Vous n'êtes qu'un monstre ! Une ordure, une abjection ! Une-

Le chef sortit ses griffes, faisant taire le chef de la soirée.

Règle numéro 3 : Ceux qui osent m'interrompre seront sanctionnés...

Il se rapprocha de l'hôte qui était du côté droit et passa ses griffes sous sa gorge.

J'espère avoir été clair et m'être bien fait comprendre Monsieur. Je compte sur vous pour donner le bon exemple et respecter les règles.

Puis il claqua des doigts et ses sbires attachèrent l’hôte et lui passa un tissu autour de la bouche l’empêchant de parler.

Bien. Reprenons. Règle suivante : Nous invitons les personnes du coté gauche à bien s'installer.

Tout le monde se regarda se demandant pourquoi quand soudain un gaz soporifique provoqué par l'un des sbire fut dispersé sur les personnes du coté gauche, qui s’endormissent dans les quelques secondes qui suivent.

Maintenant passons aux choses sérieuses. Vous êtes tous des personnes dont le pouvoir et la notoriété dépasse certainement le mien et mes collègues y compris. Ce qui m’intéresse, ce sont vous, mais surtout ce que vous possédez.

Il passa devant chaque personne et les regarda droit dans les yeux.
Il s’arrêta devant Kylian et le regard menaçant, le sourire aux lèvres, il reprit.

Ou ce que vos parents possèdent... Lui chuchota-t-il.

Il lui tapota amicalement la joue, celle où se trouvait sa blessure. Il se rapprocha ensuite de Nadelya et lui chuchota.

Bien que certaines ne semble pas posséder une certaine somme d'argent ou de pouvoir, cela peut toujours servir en dernier recourt...

Il lui empoigna le cou et de son autre main souleva ses cheveux pour lui faire un baisé sur le front. Nadelya pesta et lui donna un coup-de-poing dans l'abdomen. Ce dernier se courba légèrement, même si son coup ne semblait pas lui faire le moindre effet. Il sourit à la rouquine et continua sa marche.

Je veux que vous m'écriviez tous vos codes bancaire, vos identifiants et votre adresse.

L'homme devant lequel il se trouvait se dressa soudainement et cria de rage.

VOUS POUVEZ TOUJOURS COURIR !!! VOUS ÊTES UN SALOPARD QUI NE MÉRITE QUE DE CREVER SOUS UN PONT OU DANS DES ORDURES !!! LA POLICE NE TARDERA PAS À ARRIVER DE TOUTE FAÇON !!! AHAHHAHAHAHA !!!! Dit-il en criant de rage voire, de folie.

Le chef le regarda en soupirant. Il sorti ses griffes et lui transperça le corps au niveau du cœur.
Le pauvre homme n'eut le temps de lâcher un dernier mot qu'il s'effondra sous le coup.

Je vous avais bien dit de respecter les règles...

Nadelya était choquée par cette violence et s'était rapprocher instinctivement de Kylian.

Je ne sais... Pas quoi faire... Ils sont bien trop nombreux. Murmura-t-elle

Alors qu'elle écoutait le jeune homme, le chef des hybrides siffla un long moment. Plusieurs de ses sbires se mirent en face des invités de droite. Le chef leur ordonna de lancer le gaz, le même qui a été utilisé pour endormir les autres invités. Et alors que Nadelya retenait sa respiration, elle eut le temps nécessaire pour relever un peu sa robe et prendre une seringue.
Elle se tourna vers Kylian qui vit avec frayeur ce qu'elle avait entre les mains.

Je... N'en ai qu'une...

Puis elle la planta dans le bras droit de Kylian et s'effondra au sol comme les autres invités.

Isalia (c) 16



HRP:
 



“Notre étoile est en nous, et, de nous, il dépend qu’elle soit bonne ou mauvaise, Invité.”


La rouquine vous soigne en #D85151

Cadeaux ! (Merci ! ♡):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Civil • Unys
Messages : 222
Pokédollards : 79
Date d'inscription : 01/08/2015
Age : 24
Localisation : Unys - ???
Je suis (Inrp) : Celibataire et hétéro
Je ressemble à : Yuuki Makoto de Persona 3
Double compte : de Kanon - Miranda - Edwin - Jack

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Desert Eagle
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe:
Civil • Unys
MessageSujet: Re: {Capriccio   Ven 3 Nov - 21:25
CAPRICCIO
Le destin ne cesse de nous rattraper feat Nadelya

La fête n’était plus la même, c’était devenu une sorte de rafle, presque trop bien orchestré avec un monsieur Loyal qui prend son rôle un peu trop joyeusement avec un sourire au lèvre. Toi qui déteste être soumis, te voilà à devoir baisser la tête. Non en vrai, te voilà mentalement dans une partie d’échec, non cette fois c’est des cartes. Il est ton ennemi, il faut jouer le bon mouvement pour ne perdre sous aucun prétexte, de potentiel sacrifice, il y en aura… Reste calme. Tu as avancer ta première pièce en regardant l’homme avec un sourire en coin, le leurre pour protéger la “reine”. La carte mensonge passe crème, tu le regardes avec ce regard sérieux, bien qu’il s’approche l’air menaçant, carte de peur ?

...Je hais les menteurs
-Nous avons un point commun.

Tu te diriges vers ta place l’air de rien, tu es sûr de toi, il ne faut pas flancher. Tu dois garder les épaules droites et ne pas montrer un semblant de peur, tu regardes tout autour de toi, observant le petit détail qui pourrait vous sauver. Restant un peu calme, tu regardes ta montre, puis tu tournes le regards vers Nadelya.

Je... Je suis désolée, c'était mon travail de surveiller cette soirée et de vous protéger.

Tu tends juste un peu la main, ne répondant pas vraiment, les messes basses ne sont sûrement pas une bonne idée, pour le moment, ton regards bleuté regarde le monstre qui s’exclame comme un roi gagnant.

Bien ! Maintenant que tout le monde à trouver sa place, je vais vous donner les règles à suivre.  Ceux qui tentent d'appeler la police un proche ou qui que, ce soit vous êtes mort. Ceux qui ne m’obéissent pas, ou qui tentent de se rebeller vous êt-
-Comment osez-vous interrompre ma soirée ! Vous n'êtes qu'un monstre ! Une ordure, une abjection ! Une-
-Règle numéro 3 : Ceux qui osent m'interrompre seront sanctionnés… Il lui passa un griffe sous sa gorge, il est rapide. J'espère avoir été clair et m'être bien fait comprendre Monsieur. Je compte sur vous pour donner le bon exemple et respecter les règles. Bien. Reprenons. Règle suivante : Nous invitons les personnes du coté gauche à bien s'installer.

Tu regardes l'hôte se faire attacher et bailloner, pour ne pas déranger, mais il n’est pas mort. Il doit avoir, un peu de patience, un peu, il fait mumuse avec ses jouets. Le côté gauche se fait gazéifié par un autre pokémon, il s’effondre de sommeil ? Tu espere un peu. Il ne leur faut pas beaucoup de temps pour tomber dans les bras de Cresselia, ils vont sûrement les emmener quelque part ?

Maintenant passons aux choses sérieuses. Vous êtes tous des personnes dont le pouvoir et la notoriété dépasse certainement le mien et mes collègues y compris. Ce qui m’intéresse, ce sont vous, mais surtout ce que vous possédez. “ Il passe à côté de toi approchandégouteu trop, cela te dégoûte. “ Ou ce que vos parents possèdent…

Tu te retient de pouffer un peu, tu es l’héritier Rosenwald, comme celui de la firme Pokéball, t’es parents sont moins important que toi, mais tu les adores, donc tu ne les descendra pas. Tu le fixes d’un mauvais regard, il va jouer avec toi, et toi tu dois faire profile bas, le temps de trouver le meilleur moyen de survivre.

Bien que certaines ne semble pas posséder une certaine somme d'argent ou de pouvoir, cela peut toujours servir en dernier recourt…

Tu le vois saisir la demoiselle l’air de vouloir te défier, tu es un peu surpris de la voir se défendre du peu qu’elle peut, tu peux que la comprendre se faire toucher de la sorte, bien que cela ne lui fait aucun effet, c’est bien dommage.

Je veux que vous m'écriviez tous vos codes bancaire, vos identifiants et votre adresse.
-VOUS POUVEZ TOUJOURS COURIR !!! VOUS ÊTES UN SALOPARD QUI NE MÉRITE QUE DE CREVER SOUS UN PONT OU DANS DES ORDURES !!! LA POLICE NE TARDERA PAS À ARRIVER DE TOUTE FAÇON !!! AHAHHAHAHAHA !!!

Carte sacrifice enclenché, il fallait bien voir les limites de cet homme, tu tournes le regard vers le fou furieux. Il vient de crier ce que intérieurement tu veux crier, mais hélas tu te retiens pour ne pas finir comme lui, il a de la patience, mais pas assez pour supporter une rébellion, voilà un mort sur la liste, pauvre homme tu viens de penser, mais hélas, cela devait finir avec un sacrifice pour voir cette limite.

Je vous avais bien dit de respecter les règles…

La il n’a pas tord sur le coup, on obéit les règles, on les contournes comme on peut, mais pas les briser comme ça. Baissant un peu la tête, tu cherches une possible solution, cherchant quel moyen de fuir de cet endroit, tu entendis la voix de Nade, tournant un peu la tête vers elle, tu remarques un grand rapprochement d’elle vers toi, la peur sûrement, tu es son seul point d’accroche aussi.

Je ne sais... Pas quoi faire... Ils sont bien trop nombreux.

Toi non plus, en petit nombre, cela serait gérable, mais là c’est beaucoup trop pour vous tous. Vous êtes incapable de gérer des situations pareil, vous n’êtes que des personnes fortunés qui n’ont aucun moyen de réussir de survivre dans ce genre de cas. Tu n’as connus qu’une fois cette situation de faiblesse, ou tu n’as fait que courir pour vivre, courir ? Non, tu serais abattu a vu. Pour le moment, laisser la situation avancé, regarder ce qu’il peut arriver et augmenter sa chance de survivre. Un sifflement perfide se fait entendre, tu remarques alors les sbires du monstres vous entoure, tu vois le gaz pour vous endormir, sûrement pour vous transporter ? Ou vous déplacer sans problème ? Ou pour la paix, beaucoup de solution, mais c’est pas pratique pour toi. Tu commences à te sentir lourds, bien que tu vois la rousse se tortiller, elle souffre ? Non tu l’as vois sortir un objet que tu ne pensais pas du tout revoir, une seringue. C’est pas le moment pour un vaccin.

Je... N'en ai qu'une...

Tu sentis une grosse douleur au bras droit, c’est super douloureux. tu l’as vois tomber au sol, la seringue en main, ta fatigue à vite disparu, tu fais semblant de t’effondrer, récupérant la seringue et la glissant dans ta poche, pour qu’elle n’est pas de soucis, la chance est un peu avec toi, enfin on peut dire ça. Fermant les yeux, pour ne pas avoir de problème, tu entends des bavardages entres les monstres.

Maintenant patron on fait quoi?
-Séparez les, et s’il se réveil faites leur croire qu’ils sont les seuls vivant, mettez leur la pression tout façon sont condamné quoiqu’il arrive. Mais étant trop bon, je laisse un peu d’espoir voyez.

Ne faisant aucun signe, tu essaies de te concentrer sur quoi faire, c’est le moment d’élaborer un plan. On te soulève comme un sac à patate, tu profites de cela pour approcher ta main de te montrer, touchant légèrement le bouton et appuyant tout doucement, tu vois ta montre se stopper d’un coup. Elle va arriver… Tu es déjà un peu trop soulager, mais il ne faut pas non plus rester trop détendu. Dans la non délicatesse, on te jette dans une des chambres, comme les autres, cela fait un peu mal, mais tu serres les dents. Ils ferment la porte à clef, ils doivent sûrement penser que pendant quelques temps tout le monde doit dormir. Bien.

Te levant rapidement, tu te sens un peu frêle, tu as du mal à tenir sur tes jambes, les idées ne sont pas clair, mais tu as déjà pu prévenir Mel… Vu que ta montrer s'était mise en route, cela veut dire qu’elle n’est pas loin, c’est donc bien Avalon ? Ou peut être un groupe que Mel suit ? Peu importe, elle est dans les parages. Laissons le temps que la funécire approche, tu t’assoies sur le lit, essayant de poser tes idées au clair. Tapotant sur ton crâne, tu essaies de trouver la solution. Pour le moment, tu es important mais dans quelques heures tu seras inutiles, tu n’as pas de quoi téléphoner pour le moment, c’était dans ton manteau, un moyen, n’importe quel moyen… Tu remarques la présence d’une tablette… Tu t’en saisis, bien que tu entends la porte s’ouvrir, mauvais timing… Tu tapotes rapidement dessus.

Hey ! C’est quoi ce bordel t’es déjà réveillé ?
-J’allais bien me réveiller un moment voyons, un peu plutôt. Bref. Il t’arrache la tablette.
-Et tu fais quoi là ?!
-J’allais comme vous voyez sur mon compte bancaire, j’allais vous donner mon compte… Je veux sauver la femme que j’aime vous voyez.

Il remarque bien la page de ta banque, tu affiche un visage apeuré, il est temps de piéger certaine personne dans leur piège.

C’est quoi le code ?!
-Oh.. Bon c’est : 231923

Tu le regardes écrire, laissant le temps de comprendre lui même le possible piège. Tu es un stratège, tu prévois beaucoup de chose. Comme le fait que tu as fait une certaine demande de protection. Oui étrangement, le sites va mettre longtemps à charger, puis prendre un compte totalement au hasard. Tu affiches un sourire un peu trop joueur, ce qui semble l’agacer, il te regarde de haut.

T’as quoi à sourire t’es pas en position !
-Ne t’en fait pas, je me dis que dans peu de temps, tu seras un beau esclave.

Il se mit à rire en te voyant si sûr de toi, s’il savait. Il te tire les cheveux pour te lever, tu tiens pas beaucoup debout, mais tu commences à être agacé. Tu commences à en avoir marre qu’on te tes trop.

Rit donc, je pense que tu ne verras pas le soleil se lever.
-Personne ne viendra vous crevrez tous.
-231923. Tu ne sais pas ce que ça veut dire ? Tu le prends de trop haut, lui enfonçant la seringue que tu avais dans la poche dans la carotide et l’enlevant. 23 égal S et 19 égale O, tu crois sérieusement que je ne prévois pas de plan de secours ? Saleté.

Tu recules, bien que tu es teinté de cette saleté, tu le vois tomber, tu couvres son visage pour qu’aucun crime ne se fasse entendre. Tu attends qu’il se calme de bouger, l’adrénaline te fait tenir comme tu peux, puis plus rien… Bon, tu traînes le corps sur le lit, le couvrant et le faisant passé pour toi, même si cela ne tromperait personne. Juste le temps de faire illusion. Bon maintenant, c’est le temps de fuir comme tu peux… Bien que si tu fuis sans Nade, ils vont comprendre ton mensonge… Tu te sens encore sonné, bordel… Elle est dans la chambre à côté, tu les as vu tourné dans l’autre chambre. Chaque chambre possède un balcon, tu sors donc discrètement,  ouvrant les rideaux pour cacher la porte ouverte…  Tu n’es pas le plus grand sportif que la terre à donné, mais il faut agir comme tu peux, tu en trembles tellement c’est stressant comme situation.

Arrivant par magie pour toi sur le balcon de Nadelya, tu avances doucement, voyant qu’il y a pas de monstre pour faire ce qu’ils ont prévus, tu déchires un bout de ta manche pour l’enrouler dans ta main et essaie de casser la vitre pour l’ouvrir de l'extérieur, ça fait mal oui. Tu ne serais pas du tout un bon voleur, c’est toi qui le pense tout de suite. Mettant les rideaux aussi, pour cacher la fenêtre cassé, tu approches la douce demoiselle qui dort, tu n’es pas présentable du tout, mais tu fais comme tu peux pour sauver les apparences. essayant de la soulever, tu entends du bruit, la porte s’ouvre. N’ayant plus d’arme, tu te caches comme un couard sous le lit. Faut pas non plus faire l’idiot.

Bon ça devrait pas tarder, donc on va lui faire peur à cette gamine.

Super le timing tellement foireux, aussi tu es tellement courbaturé, que tu as mis des plombes à aller sur l’autre balcon. Essayant de faire oublier ta présence, ce n’est pas du tout bon, ils vont remarqué ta disparition. Tu regardes ta montre, pitié Mel, ou même la police désormais, dépêchez vous, tu es beaucoup trop trop inquiet pour ta personne, mais aussi pour Nade d’un coup, jouer et parfois trop dangereux, surtout quand on mise trop.

©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chronos • Sbire
Messages : 136
Pokédollards : 54
Date d'inscription : 04/08/2016
Age : 21
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Shirayuki - Akagami no Shirayukihime

PokéProfil
Attaques & Armes: ♣ Kit de phytothérapeute ♣ Sac de dragées maison ♣ Petite trousse de soins ♣ Carnet
Race Pokemon/ Métier: Apprentie phytothérapeute
Team/Dresseur/Equipe:
Chronos • Sbire
MessageSujet: Re: {Capriccio   Jeu 14 Déc - 19:32
{Capriccio

Kylian I.W.Rosenwald S. & Nadelya Vartos

Alors qu'elle dormait confortablement, un courant d'air frais venant du balcon et des bruit de pas qui approchèrent la réveilla en sursaut. Elle regarda autour d'elle sans avoir oublié ce qui lui était arrivé. Elle ne vit personne, seulement les paroles d'un homme souhaitant l'effrayer.
Mais Nadelya avait connu des situations bien plus effrayantes que ça.

Sous-estimée par ses ennemis, la phytothérapeute souleva le bas de sa robe et chercha une autre seringue. Elle se leva du lit et se dirigea vers la porte, attendant patiemment cet homme.
La porte s'ouvrit et l'homme continua de parler.

Rien de plus simple que d'effrayer une gam- EEH !!!?

Alors qu'il venait de faire un pas dans la pièce, Nadelya lui planta violemment la seringue dans sa cuisse, lui donna un coup de genou dans l'abdomen. Ce dernier se plia en deux avant de s'effondrer sur le sol, paralysé par la solution de la seringue, différente de celle qu'elle avait administré à Kylian.
D'ailleurs, elle devait le retrouver. Tandis qu'elle referma la porte pour être à l'abri des autres ennemis, elle entendit du bruit vers on lit. Avec rapidité, elle prit son avant-dernière seringue.
Le bout de l'aiguille dirigé vers Kylian. Le jeune homme avait les yeux écarquillés, surprit, soit par la prestation de la jeune femme à mettre à terre un homme plus taillé qu'elle soit à la vu d'une troisième seringue.

Kylian ?

Il se mit à expliquer la situation, ce qu'il avait fait et les personnes qu'ils avaient prévenues. Malheureusement, ils ne pouvaient pas rester ici les bras croiser en attendant que quelqu'un vienne les secourir. D'autres personnes étaient en danger...
Soudain, une voix grave et rocailleuse se fit entendre.

Max' t'as fini ? On doit rejoindre le patron pour préparer la phase finale.

Les pas se rapprochèrent. Il se trouvait de l'autre coté de la porte.

Max' ...?

Nadelya éteignit la lumière et se dirigea vers le balcon pour tirer les rideaux et plonger la pièce dans le noir. Le corps paralysé était déplacé sur le lit et une couverture le recouvrait, faisant croire que c'était la rouquine qui dormait sur le lit. Alors que l’inconnu ouvrit avec lenteur et méfiance la porte, Nadelya eut tout juste le temps de se cacher dans une grande et luxueuse armoire en bois, sans faire trop de bruit.
Il lui restait plus que 2 seringues en réserve pour venir à bout de tous ces ennemis...
L'homme se mit à fouiller dans la pièce et se dirigea vers le lit...

Isalia (c) 16



HRP:
 



“Notre étoile est en nous, et, de nous, il dépend qu’elle soit bonne ou mauvaise, Invité.”


La rouquine vous soigne en #D85151

Cadeaux ! (Merci ! ♡):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Civil • Unys
Messages : 222
Pokédollards : 79
Date d'inscription : 01/08/2015
Age : 24
Localisation : Unys - ???
Je suis (Inrp) : Celibataire et hétéro
Je ressemble à : Yuuki Makoto de Persona 3
Double compte : de Kanon - Miranda - Edwin - Jack

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Desert Eagle
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe:
Civil • Unys
MessageSujet: Re: {Capriccio   Jeu 11 Jan - 16:04
CAPRICCIO
Le destin ne cesse de nous rattraper feat Nadelya

Alors, comment on peut résumer la situation ? Plutôt dérangeante, chaque minutes qui s’écoulent, c’est un cran de tension qui augmente, c’est pour dire que tu commences toi même à douter de tes gestes et tes idées. Toi qui est toujours sûr de toi, te voilà entrain de douter de tes propres décision, la moindre erreur peut être la dernière. Tu veux jouer le grand, mais ce genre de situation, tu les hais plus que tout, tu as l’impression de revenir en arrière, quand cette chasse a eu lieu, tu as eu de la chance, peut être pas une seconde fois, tu dois la provoquer comme tu peux. Serrant un peu le poing, tu essaies d’oublier cette peur qui t’empêcher de dépasser tes limites, oublier les courbatures, oublier juste un peu que tu n’es qu’un simple humain. Mais alors que tu essaies de ralentir les battements de ton coeur et ton souffles, toi qui es caché sous un lit comme un couard, tu entends cette porte qui t’a fait peur, au point de devenir le monstre de sous le lit, cauchemar des enfants, tu te fais petit, tu attends, tu te fais oublier.

Bien que tu ne peux retenir ta surprise, une scène qui te coupa le souffle. Tu voyais Nadelya comme femme en détresse, d’un coup tu te dis que c’est toi l’homme en détresse. D’un geste méticuleux et rapide, elle met un Pokémon à terre sans une seule égratignure, c’est pour dire que toi tu as galéré, elle non, c’est humiliant et dérisoir pour toi, tu es si faible. Soupirant un peu, tu te rendis compte que tu viens de faire un bruit, n’ayant pas vraiment le temps de bouger, te voilà nez à nez, devant une seringue et Nade qui est surprise…
Si elle était une ennemie, cela aurait été partie terminée pour toi.

Kylian ?

Sur le coup, tu n’osais même plus bouger, jusqu’à ce qu’elle retire son arme, on se détend Kylian, tu es tendu comme pas possible, tu as eu juste très peur de mal finir. Déglutissant un peu, tu sors de sous le lit, avec un peu de mal, tu es terriblement flagada par ce qu’elle t’a donné juste avant d’être séparé. Essayant tout de même d’expliquer tant bien que mal la situation, bien que ta tête tente avec beaucoup de mal à élaborer un plan potable, tu es perturbé, tu n’arrives pas à te concentrer, ton calme si habituel, malgré ce visage calme semble totalement ébranlé, tu n’es pas préparer à ce genre de situation. Pourtant, ton visage revient à la surprise, tournant ta tête en direction de la porte, une voix plutôt grave se fait entendre de derrière.

Max' t'as fini ? On doit rejoindre le patron pour préparer la phase finale.

Tu l’entends revenir, il approche l’air de rien. Bien que l’information suivante t’inquiète beaucoup, phase finale ? Tu essaies de te souvenir s’il y a un indice qui dévoile ce plan, c’est comme flou, tu n’arrives pas à te concentrer, comment font les gens dans cette situation pour trouver des plans et des idées dans ce genre de situation, tu n’es pas fais pour être dans ce genre de situation, tu pestes contre toi-même. Tu reste comme un badaud dans  cette pièce, la main tremblante, est-ce le produit ? Ou ta peur flagrante, bah alors kylian, il est où le fier Paon que tu es? Bien loin de tout ça. Nade forte heureusement, réagit beaucoup plus vite que le touriste que tu es, éteignant la lumière, créant la scène parfaite pour faire diversion. La suivant comme tu peux dans sa préparation, vous vous cachez au même endroit qui est une armoire plutôt grande et luxueuse, assez de place pour deux personne, mais tout de même assez serré. Sur le coup, tu te dis que tout ira bien ? Tu te repose maintenant sur la demoiselle ? Tu es le pire Kylian. Déglutissant une autre fois, ta main tremble encore, tu n’oses même pas souffler un mot, tu as même trop peur de respirer, pestant plusieur fois contre ta propre personne, te battre ? Tu ne sais pas du tout faire ça, tu viens de perdre tout juste confiance en toi en peu de temps Kylian. Tournant tes yeux bleutés, tu remarques l’intru avancer en direction du lit, tu essaie de te faire plusieur hypothèse, peut être va-t-il sonner l’alarme ? C’est la pire. Peut être chercher lui-même ? Sur le coup, tout les théories que tu tentes de te faire sont toute plus négatif que les autres, donc tu résumes que quoiqu’il arrive, il ne doit surtout pas sortir ou hurler. C’est encore plus dur que tout, donc vous devez faire quelque chose au plus vite. Tournant un peu la tête vers la demoiselle, tu te doutes qu’elle n’a pas de seringue illimité sur elle, moins de 10 sûrement. Il va falloir utiliser son environnement? Aller juste un plan, tu fais bouger un peu tes mains, sans trop de bruit, cherchant un truc dans cette armoire, essayant de ne pas trop gêné Nade, passant les mains derrière elle pour toucher ce qu’il peut avoir derrière elle, tu sentis un objet plutôt intéressant. Tu ne peux pas dire ton plan, tu dois faire rapide, prendre confiance en toi et surtout le faire aussi rapidement de Nade… Aller Kylian !

Faisant un simple bruit pour attirer l’attention de l’homme qui est entré, celui se tourne vers l’armoire, l’air un peu intrigué, toi tu es peu sûr de ton idée, tu ne sais même pas si cela va marcher en vrai, aller un peu de confiance en toi Kylian. Il approche cette fois ci l’armoire, approchant la main pour ouvrir la porte, tu l’as pousse brusquement pour le sonner, puis le frappant avec la canne que tu as trouver pour l’assommer, bien qu’il ne fait que tomber, l’adrénaline est encore plus tomber, tu tentes de le frapper plusieurs fois dans la panique, avec des coups qui part un peu partout, heureusement il tomba dans les pommes après que tu es par chance touché la nuques… Soufflant un grand coup, tu serres encore plus la canne.

Je ne suis pas du tout fait pour ce genre d’action…

Tu désespères toi même de ce qui vient d’arriver. Tu n’es pas un homme d’action, loin de là. Secouant un peu la tête, tu regardes la porte ouverte, tu tends ta mains par galanterie vers Nade pour qu’elle descend comme il faut de l’armoire, bien que tu es maintenant stressé par une porte ouverte.

Je pense qu’il faudrait le plus vite fuir de là, rester dans le manoir et dangereux, on serait vite pris au piège…

Tu refermes la porte délicatement avec la canne, restant à bonne distance. Cherchant comment sortir sans mettre vos vies en danger, sur le coup, tu sais que c’est pas du tout la meilleure idée de partir comme des fou furieux dans le couloir, il doit être blindé de monstre… Tournant la tête vers le courant d’air froid, vous ne pouvez pas sauter du balcon, vous pourrez finir blesser…

Et si… Et si on prenait un rideau et l’attachons au balcon? On pourrait partir par un endroit plutôt innatendu ?

Sur le coup, c’est la seule idée que tu viens d’avoir, c’est peut être stupide ? Sur le coup, tu commences encore plus à douter de ton propre plan, tu regardes Nade, puis tu soupires encore une fois.

Je t’avoue que… je ne sais pas du tout si je suis la meilleure personne pour ce genre de situation, peut être que tu aurais du garer une autre personne éveillé que moi.. Je suis plus fait pour la réflexion calme que l’action stressante… Et je sais très bien que ce n’est pas le moment de douter... Pourtant, je t’avoue que je pense être un poids pour toi, tu es beaucoup plus efficace que moi...

Tu détournes le regard de gêne, ne sachant pas vraiment quoi dire de plus, peut être attendre que l’acceptation de ton plan passe pour la demoiselle ? Tu te sens terriblement gêné avec ce que tu viens de dire.


©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'



Vous juge en Teal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chronos • Sbire
Messages : 136
Pokédollards : 54
Date d'inscription : 04/08/2016
Age : 21
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Shirayuki - Akagami no Shirayukihime

PokéProfil
Attaques & Armes: ♣ Kit de phytothérapeute ♣ Sac de dragées maison ♣ Petite trousse de soins ♣ Carnet
Race Pokemon/ Métier: Apprentie phytothérapeute
Team/Dresseur/Equipe:
Chronos • Sbire
MessageSujet: Re: {Capriccio   Ven 1 Juin - 15:34
{Capriccio

Kylian I.W.Rosenwald S. & Nadelya Vartos

Ils s'étaient tous les deux cachés dans cette grande armoire. L'ennemi était déjà entrain de chercher son coéquipier et il n'allait pas tarder à savoir ce qu'il était advenu de lui. Kylian et Nadelya étaient alors en grand danger. Ils ne leur restaient plus beaucoup de temps avant que ce géant ne comprenne la situation. Peu de temps avant qu'il ne sonne l'alarme...
Nadelya avait l'impression que son cerveau était en train de fumer à chercher une solution pour s'en sortir. Ils devaient également aller secourir les autres avant qu'il ne soit trop tard et qu'un grand drame arrive. Sa respiration se fit de plus en plus rapide au fur et à mesure qu'elle tentait de résoudre le problème. En vain, à chaque fois cela se retournerai contre eux et ils allaient se faire repérer. Elle commença à stresser.
Ce n'est pas le moment ! Garde ton sang froid... Pensa-t-elle à elle-même.

Elle ne devait pas laisser place à la panique, surtout pas devant Kylian, de quoi aurait-elle l'air ? D'une jeune femme sans défense ? Non, ce n'était pas le cas. S'il faut se battre elle se battrait, et jusqu'au bout. Ses ennemis ont tord sous-estimer la jeune phytothérapeute.
Le temps tourne et l’intrus se tourne en leur direction. Nadelya voit dans son regard de la méfiance. Il devait certainement se douter que les personnes qui se sont battus contre Max' sont encore là.

Nadelya se tourne vers Kylian, peut-être a-t-il une idée ? Même si cela s’avérait être dangereux, elle accepterai volontiers.
On doit faire vite ! Et je ne peux pas me permettre d'utiliser une de mes 2 seringues maintenant.
Ce dernier la regarde aussi, il devait certainement se demander si Nadelya avait un plan.
Tandis qu'elle s’apprêtait à lui chuchoter qu'elle ne trouvait pas de solution et que ça allait être certainement la fin pour eux, ce dernier se rapprocha d'elle et passa ses mains derrière elle. Il s'était vraiment rapprocher d'elle ne sachant pas pourquoi, la première chose qui lui arriva à l'esprit était qu'il allait l'enlac-
Il... Qu'est-ce qu'il fait ?
Elle tourna légèrement la tête sur le coté, essayant de cacher sa gêne.
Kylian se mit alors à faire du bruit pour attirer l'homme. Nadelya ne comprenait plus rien de la situation. Elle se mit à penser qu'il avait un plan mais, ne savait pas du tout ce qu'il en était et comment elle devait réagir.
Elle fit totalement confiance à Kylian.
Soudain l'homme s’apprêta à ouvrir mais Kylian bondit le premier sur lui, un canne à la main. La porte de l'armoire fut ouverte avec une telle violence que cela fit sursauter Nadelya qui ne pu retenir un hoquet de surprise. L'intrus quant à lui, il fut sonner un instant, le temps que Kylian puisse sortir de l'armoire et l'assommer à coups de canne. L'intrus tomba à terre et Kylian continua à frapper, avec violence.
Le danger avait disparu.

Je ne suis pas du tout fait pour ce genre d’action…

Nadelya le regarda bouche bée et surprise, elle ne s'attendait pas à une tel violence de la part du jeune homme. Il paraissait noble dans son attitude et sa manière de se comporter. C'était un Rosenwald, elle l'avait bien comprend en ce début de soirée l'importance et la puissance de cette famille. La jeune phytothérapeute avait en tête un homme qui demandait à un valet pour répondre à ses besoins, ses services.
Un cliché qu'elle effaça aussitôt de sa tête.
Et dire qu'elle pensait à tout autre chose qu'à une attaque surprise... La honte.
Elle se mit à rougir.

Kylian tendit sa main vers elle par galanterie, se qu'il lui fit revenir ses esprits à la réalité, et elle sorti de l'armoire à son tour. Elle ne cessait de le regarder, de le fixer des yeux, encore un peu surprise par ce qu'il venait de se passer.

Je... Je trouve que tu t'es très bien débrouillé pour arrêter cet homme et nous sortir de là.

elle lui fit un petit sourire pour le remercier mais aussi pour essayer d'apaiser la situation.

Je pense qu’il faudrait le plus vite fuir de là, rester dans le manoir et dangereux, on serait vite pris au piège…

Certes, rester dans le manoir ou roder dans les couloirs était extrêmement dangereux et l pourcentage de s'en sortir frôlait le zéro, voire le négatif. Cependant elle ne savait pas si cela était la meilleure des solutions. Il restait encore tous ces otages à sauver et peut-être que le temps de s'échapper il sera trop tard pour eux et ils regretterons leur choix. Bien qu'être hors de ce manoir augmenterait leur chance de survie mais ce n'était pas sans risque de se trouver nez à nez avec ces malfrats, bien plus armés qu'eux.
Nadelya attendit de voir ce qu'allait faire Kylian avant de lui poser des questions. Elle se mit à remarquer que son comportement devenait de plus en plus étrange. Il se mit à regarder à droite et à gauche et était grandement hésitant. Cela se voyait dans ses yeux bleus saphirs.

Et si… Et si on prenait un rideau et l’attachons au balcon ? On pourrait partir par un endroit plutôt inattendu ?

Nade ne dit rien mais devenait sceptique, quelque chose n'allait pas chez Kylian et elle avait l'habitude de se pressentiment ou se ressentit. Elle l'avait déjà vu chez ses patients. Elle avait une hypothèse en tête sur ce qui arrivait au jeune homme mais attendit. C'était la meilleure chose à faire face à ce genre de problème. Elle le regarda droit dans les yeux, à l'écoute de sa confession :

Je t’avoue que… je ne sais pas du tout si je suis la meilleure personne pour ce genre de situation, peut-être que tu aurais du garder une autre personne éveillé que moi.. Je suis plus fait pour la réflexion calme que l’action stressante… Et je sais très bien que ce n’est pas le moment de douter... Pourtant, je t’avoue que je pense être un poids pour toi, tu es beaucoup plus efficace que moi...

Son hypothèse était validée.
Kylian avait une chute de confiance en soi.


Tandis qu'il détournait du regard, la jeune femme avança vers lui le pas déterminé vers lui.

Kylian. Dit-elle le ton ferme.

Si j'ai choisi de te garder éveillé c'est parce que je savais que tu en étais capable, capable de nous aider ou de trouver une solution. C'est aussi parce que j'ai confiance en toi, alors ait confiance en toi. Je sais que la situation dans laquelle nous nous trouvons n'est pas facile à gérer et que des vies sont en jeu mais nous ne devons pas abandonner ou laisser place à la crainte de ne pas réussir. La seule chose qu’on est sûr de ne pas réussir est celle que l’on ne tente pas. Tu es loin d'être un poids pour moi je ne l'ai jamais penser et tu viens juste de nous sauver de cet homme qui allait sans doute prévenir les autres. Chaque choix que nous faisons en ce moment a ou aura des conséquences, c'est tout à fait normal et humain de douter, moi même j'ai eu des doutes.

Elle posa ses mains sur les épaules du jeune homme.

Et ne dis pas de bêtise ! Je ne suis pas plus efficace que toi. Et puis, ce n'est pas important de savoir qui arrive mieux que l'autre ! Et... Moi aussi, regarde mes mains ! elles tremblent depuis le début de cette affaire ! J'ai peur Kylian...


... Peur de ce qui pourrai arriver à ces pauvres gens et j'ai peur de ce qu'il pourrai t'arriver aussi. C'est pour ça que je me dois de nous sortir de là. Et ça, je n'y arriverai pas sans toi.

Elle le prit, le serra dans ses bras et expira, le temps de se relâcher et faire partir toute cette pression qu'ils avaient sur les épaules. Mine de rien, elle aussi avait besoin de se soutient et de cette sensation d'être protégé. Elle se retira lentement de cette douce étreinte.

Bien, il est temps d'avancer et de trouver un moyen de répliquer.

Elle prit la chaise du bureau et la positionna devant le rideau. Elle monta sur cette dernière et commença à décrocher les rideaux qu'elle passa à Kylian. Elle descendit prudemment de la chaise tandis qu'il faisait des nœuds solides entre les rideaux. Nadelya tira les draps du lit et retira le dessous du lit et lui donna pour qu'il puisse allonger leur corde. Tout était fait avec prudence et sureté, le plus silencieusement possible pour ne pas éveiller les soupçons. d'autres hommes pouvaient certainement venir ou se douter de l'absence des deux intrus.

Une fois la corde prête, ils l'attachèrent solidement au balcon et jeta le reste de l'autre coté. Ils étaient prêt à descendre. La longueur était bien plus suffisante.

A qui l'honneur ? Dit-elle en souriant.

Nadelya se pencha par dessus le balcon pour estimer la hauteur. Elle inspira un bon coup et commença sa descente, un peu comme font les pompiers avec leur barre.
Une fois en bas, elle secoua la corde pour lui signaler que tout allait bien et qu'il n'y avait personne. La voie était sûre.
Qu'allaient-ils faire désormais ? Fuir ? ou des renforts allaient_ils enfin venir pour gérer la situation ?
Peut-être que le père de Kylian allait enfin intervenir pour les aider à se sortir de cet enfer ?

Isalia (c) 16



HRP:
 



“Notre étoile est en nous, et, de nous, il dépend qu’elle soit bonne ou mauvaise, Invité.”


La rouquine vous soigne en #D85151

Cadeaux ! (Merci ! ♡):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: {Capriccio   
Revenir en haut Aller en bas
 
{Capriccio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Unys :: Méanville-