Partagez | 
 

 Chaos twins [pv : mon jumeau]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 38
Pokédollards : 7
Date d'inscription : 04/04/2017
Je ressemble à : Makishima Shogo de Psyco-Pass
Double compte : Raffaelo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Ombre Portée ♦ Revenant ♦ Psyko ♦ Vibrobscur
Race Pokemon/ Métier: Giratina Shiny / Chef medecin légiste
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: Chaos twins [pv : mon jumeau]   Dim 10 Sep - 15:12

Chaos twins
Feat. Giratina

Quel ennui. Tu savais que tu aurais mieux fait de rester chez toi aujourd'hui, pourquoi avais-tu eu l'idée de te lever pour aller travailler à l'hôpital ? Ah. Oui, je sais, parce que c'est une journée comme les autres pour toi. Voilà tout s'explique. Tu étais venu comme toujours depuis quelques temps maintenant à l'hôpital pour entamer une journée des plus basiques. Tu avais alors autopsié non sans ennuie un cadavre qui était mort suite à des complications d'opération. Rien de bien palpitant à dire vrai, mais bon, cela ne t'avait pas dérangé non plus de le faire. D'ouvrir ce pauvre homme de la cinquantaine passé qui s'est retrouvé avec une infection en raison d'un fil de suture à l'intérieur de son fragile corps mal désinfecté. Voilà, tu avais pu donner alors les raisons de sa mort et permettre à le ou la responsable de ce manque d'attention dans son travail de culpabiliser et devoir s'excuser devant la famille de ce patient. De toute façon lorsque tu avais rendu ton compte rendu tu n'avais pu t'empêcher de montrer ta sympathie et compassion habituelle pour les mortelles. C'était pour ça que bien de tes collègues étaient en réalité mal à l'aise en ta présence, parce que tu n'es pas compatissant, et tu es d'une cruauté dure et direct dans tes mots. En même temps, tous le monde le sait, tu es Giratina. Personne ne le dit, tous le monde t'appelle par le prénom que tu t'es donné, mais ce n'est pas un secret, tu es une des deux entités du chaos, et à dire vrai, je suppose que tant que tu ne fais pas de grabuge, on te laisse passer bien des choses, par peur peut-être. Tu n'en sais rien et tu t'en fiche, en réalité, tu n'as jamais été très doué pour te cacher et à chaque fois que tu pratiquait une activité différente, on finissait toujours par savoir qui tu étais.

« Vous savez. Il était déjà à plus de la moitié de sa vie. Et pour être franc, vu l'état de son foie et poumon, je pense qu'il en était d'avantage au trois quart.

Tasse de café à la main, c'est avec ton air neutre désarmant que tu leur avait balancé ça. Je crois que ce n'est pas vraiment ceci qu'on attendait de toi. Alors on t'as invité à sortir alors que cette femme c'était mise à pleurer. Allons bon. Au moins on savais qu'il ne fallait pas te demander de consôler les gens. C'est pas comme si c'était ta faute hein, tu ne faisais qu'énoncer des faits. Alors tu es retourné dans ton bureau. Et c'est là qu'on est venu te chercher. Du moins, qu'une des infirmière qui ne trouvait rien de mieux que de te tourner autours étais venu se trémousser sous ton nez pour t'annoncer que tu devais te trouver un quelque chose pour la reception ce soir. C'est Halooween, et l'hôpital avait souvent tenance à organiser une petite fête où une partie des membres du personnel et les patients étaient invités à s'amuser avec quelques confiseries, sucreries et boissons offertes pour l'occasion.

« Nan.

Tu ne voulais pas y aller. Mais elle t'avait cassé les pied pendant des plombes derrières. Alors tu as finit par soupirer.

« Pfff. Si ça te fait partir j'y vais ouais, maintenant laisse moi finir ce que je fais.

Elle semblait heureuse, puisqu'elle t'avait en prime demandé si elle pouvait te maquiller pour simuler des tâches de sang sur ton visage et ta blouse. Quelle drôle d'idée, mais tu t'en fichais et tu as haussé les épaules. Et donc cela explique certainement du comment de ta présence ici. Un verre de soda qu'on t'a donné entre les mains, et le visage taché des éclats de peintures lancé par la demoiselle qui voulait te mettre dans le thème. Giratina se déguiser pour une fête des morts ? Ridicule. Quelle drôle d'idée qu'ont les mortels aussi faut dire. Tu n'avais jamais réellement compris l'intérêt de cette fête, tu l'avais vu bien des années se dérouler sous ton regard dubitatif, et cette fois-ci cela n'échappait pas à la règle. Ah. Tu n'avais plus qu'à t'éclipser maintenant qu'on t'avait fait venir et qu'on te laisserait tranquille parce que tu aurais fait cet effort de présence. Tu n'es de toute façon pas vraiment dans le corps médicale apprécié, et ce n'est pas vers toi que les patients vont aller, à dire vrai, ils ont – à juste titre- généralement tendance à associer ta venu avec des mauvaises nouvelles. Faut dire qu'avec un badge chef légiste c'est pas vraiment le genre de truc qui attire. Mais t'es pas là pour plaire à tous le monde. Sauf que... Quelque chose attira ton attention. Une aura. Reconnu. Étouffée mais reconnu. Tu as tourné la tête pour chercher d'où elle venait et c'est après avoir avancé d'un pas lent au milieu de cette grande salle emplit de musique et de lumière de toutes les couleurs que tu as finit par trouver la source. Un blond, vu sa tête et sa tenue (bien que masqué par un costume de fortune comme pour tous les autres), il ne semblait pas bien jeune, et assez banale à dire vrai visuellement. Il avait le même genre de sourire que ces jeunes un peu idiots. Mais tu ne t'es pas arrêté là dessus, parce que c'est bien vers lui et son odeur que tu t'étais approché. Pour lui offrir ton sourire de diplomate, si l'on te connais, on le sait, ce sourire n'indique jamais rien de bon et pue l’hypocrisie. En même temps, tu n'es pas réputé être spécialement gentil.

«  Bonsoir jeune homme, tu es patient ici ? Tu m'as l'air vraiment tout bizarre, tu es ici pour quelle raison ? Doctor Sytry, je suis médecin dans cet hôpital.

Bon il devait savoir lire ton étiquette, tu n'avais pas vraiment mentionné ton service pourtant inscrit là. Mais en vrai, tu t'en fichais. Cette odeur était semblable à celle que tu avais connu depuis toujours, mais elle était étouffé, pourtant elle venait de lui. Alors ton esprit te poussait à vouloir savoir de quoi il en retournait.
© HARDROCK



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chaos twins [pv : mon jumeau]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)
» Mercenaires du chaos vs gamines
» Haiti: Un chaos interminable (pour mieux comprendre)
» Ork vs chaos khorne
» Chaos Nova, Double bash...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Kanto :: Safrania-