Partagez | 
 

 Chaos twins [pv : mon jumeau]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 44
Pokédollards : 9
Date d'inscription : 04/04/2017
Je ressemble à : Makishima Shogo de Psyco-Pass
Double compte : Raffaelo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Ombre Portée ♦ Revenant ♦ Psyko ♦ Vibrobscur
Race Pokemon/ Métier: Giratina Shiny / Chef medecin légiste
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: Chaos twins [pv : mon jumeau]   Dim 10 Sep - 15:12

Chaos twins
Feat. Giratina

Quel ennui. Tu savais que tu aurais mieux fait de rester chez toi aujourd'hui, pourquoi avais-tu eu l'idée de te lever pour aller travailler à l'hôpital ? Ah. Oui, je sais, parce que c'est une journée comme les autres pour toi. Voilà tout s'explique. Tu étais venu comme toujours depuis quelques temps maintenant à l'hôpital pour entamer une journée des plus basiques. Tu avais alors autopsié non sans ennuie un cadavre qui était mort suite à des complications d'opération. Rien de bien palpitant à dire vrai, mais bon, cela ne t'avait pas dérangé non plus de le faire. D'ouvrir ce pauvre homme de la cinquantaine passé qui s'est retrouvé avec une infection en raison d'un fil de suture à l'intérieur de son fragile corps mal désinfecté. Voilà, tu avais pu donner alors les raisons de sa mort et permettre à le ou la responsable de ce manque d'attention dans son travail de culpabiliser et devoir s'excuser devant la famille de ce patient. De toute façon lorsque tu avais rendu ton compte rendu tu n'avais pu t'empêcher de montrer ta sympathie et compassion habituelle pour les mortelles. C'était pour ça que bien de tes collègues étaient en réalité mal à l'aise en ta présence, parce que tu n'es pas compatissant, et tu es d'une cruauté dure et direct dans tes mots. En même temps, tous le monde le sait, tu es Giratina. Personne ne le dit, tous le monde t'appelle par le prénom que tu t'es donné, mais ce n'est pas un secret, tu es une des deux entités du chaos, et à dire vrai, je suppose que tant que tu ne fais pas de grabuge, on te laisse passer bien des choses, par peur peut-être. Tu n'en sais rien et tu t'en fiche, en réalité, tu n'as jamais été très doué pour te cacher et à chaque fois que tu pratiquait une activité différente, on finissait toujours par savoir qui tu étais.

« Vous savez. Il était déjà à plus de la moitié de sa vie. Et pour être franc, vu l'état de son foie et poumon, je pense qu'il en était d'avantage au trois quart.

Tasse de café à la main, c'est avec ton air neutre désarmant que tu leur avait balancé ça. Je crois que ce n'est pas vraiment ceci qu'on attendait de toi. Alors on t'as invité à sortir alors que cette femme c'était mise à pleurer. Allons bon. Au moins on savais qu'il ne fallait pas te demander de consôler les gens. C'est pas comme si c'était ta faute hein, tu ne faisais qu'énoncer des faits. Alors tu es retourné dans ton bureau. Et c'est là qu'on est venu te chercher. Du moins, qu'une des infirmière qui ne trouvait rien de mieux que de te tourner autours étais venu se trémousser sous ton nez pour t'annoncer que tu devais te trouver un quelque chose pour la reception ce soir. C'est Halooween, et l'hôpital avait souvent tenance à organiser une petite fête où une partie des membres du personnel et les patients étaient invités à s'amuser avec quelques confiseries, sucreries et boissons offertes pour l'occasion.

« Nan.

Tu ne voulais pas y aller. Mais elle t'avait cassé les pied pendant des plombes derrières. Alors tu as finit par soupirer.

« Pfff. Si ça te fait partir j'y vais ouais, maintenant laisse moi finir ce que je fais.

Elle semblait heureuse, puisqu'elle t'avait en prime demandé si elle pouvait te maquiller pour simuler des tâches de sang sur ton visage et ta blouse. Quelle drôle d'idée, mais tu t'en fichais et tu as haussé les épaules. Et donc cela explique certainement du comment de ta présence ici. Un verre de soda qu'on t'a donné entre les mains, et le visage taché des éclats de peintures lancé par la demoiselle qui voulait te mettre dans le thème. Giratina se déguiser pour une fête des morts ? Ridicule. Quelle drôle d'idée qu'ont les mortels aussi faut dire. Tu n'avais jamais réellement compris l'intérêt de cette fête, tu l'avais vu bien des années se dérouler sous ton regard dubitatif, et cette fois-ci cela n'échappait pas à la règle. Ah. Tu n'avais plus qu'à t'éclipser maintenant qu'on t'avait fait venir et qu'on te laisserait tranquille parce que tu aurais fait cet effort de présence. Tu n'es de toute façon pas vraiment dans le corps médicale apprécié, et ce n'est pas vers toi que les patients vont aller, à dire vrai, ils ont – à juste titre- généralement tendance à associer ta venu avec des mauvaises nouvelles. Faut dire qu'avec un badge chef légiste c'est pas vraiment le genre de truc qui attire. Mais t'es pas là pour plaire à tous le monde. Sauf que... Quelque chose attira ton attention. Une aura. Reconnu. Étouffée mais reconnu. Tu as tourné la tête pour chercher d'où elle venait et c'est après avoir avancé d'un pas lent au milieu de cette grande salle emplit de musique et de lumière de toutes les couleurs que tu as finit par trouver la source. Un blond, vu sa tête et sa tenue (bien que masqué par un costume de fortune comme pour tous les autres), il ne semblait pas bien jeune, et assez banale à dire vrai visuellement. Il avait le même genre de sourire que ces jeunes un peu idiots. Mais tu ne t'es pas arrêté là dessus, parce que c'est bien vers lui et son odeur que tu t'étais approché. Pour lui offrir ton sourire de diplomate, si l'on te connais, on le sait, ce sourire n'indique jamais rien de bon et pue l’hypocrisie. En même temps, tu n'es pas réputé être spécialement gentil.

«  Bonsoir jeune homme, tu es patient ici ? Tu m'as l'air vraiment tout bizarre, tu es ici pour quelle raison ? Doctor Sytry, je suis médecin dans cet hôpital.

Bon il devait savoir lire ton étiquette, tu n'avais pas vraiment mentionné ton service pourtant inscrit là. Mais en vrai, tu t'en fichais. Cette odeur était semblable à celle que tu avais connu depuis toujours, mais elle était étouffé, pourtant elle venait de lui. Alors ton esprit te poussait à vouloir savoir de quoi il en retournait.
© HARDROCK



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 158
Pokédollards : 52
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 23
Localisation : partout et nulle part
Je suis (Inrp) : Bonne question
Je ressemble à : Kida Masaomi de Drrr & King of despair de Kekkai Sense
Double compte : Kanon, kiwi, Pétunia

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Revenant ♦ Dracogriffe ♦ Telluriforce ♦ Dévorêve
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: Re: Chaos twins [pv : mon jumeau]   Dim 1 Oct - 22:20
Chaos twins
De belle retrouvaille ?
C. H. Azael O. Sytry

C’est quoi cette sensation ? Je ne pouvais pas vraiment la décrire sur le coup, je sentais cette ombre menaçante derrière moi. Je ne pouvais pas vraiment me l’expliquer moi-même. Cette tête n’est qu’un gruyère bien étrange, je me vois moi, je vois Conscience, mais alors pourquoi quand je me retourne, j’ai l’impression désormais qu’on me regarde, qu’on m’observe… Je sens son regard beaucoup trop perçant, j’en frissonne presque. Conscience n’a déjà que peu d’information sur ma personne, donc ce n’est pas le fruit de sa création ? C’est quoi ce bordel. Sur le coup j’avais presque envie de laisser un message à Conscience, comme pour lui demander si elle sait quelque chose, mais elle ne sait rien car elle ne sait rien de nous. Je regardes plusieurs fois derrière moi, je regarde de plus en plus au fond de ma mémoire, nous sommes deux? Oui, depuis le début nous sommes deux. Arceus m’a créé cette stupide Conscience. Arrête de te prendre la tête je me suis dis, je me le répètes encore, bien que d’un coup, j’ai entendu un rire en fond, je n’ai pas eu peur, j’en avais juste marre qu’on se fout de moi. Puis résultat, j’ai tout donné à Conscience en commande, je ne peux plus, je dois trier ma mémoire. Fais pas de connerie.

Tu t’es réveillé à l'hôpital, rien de bien rassurant sur le coup. Te frottant un peu la tête, tu regardes un peu partout avant de voir le visage d’une infirmière qui te souris, hochant un peu la tête, tu l’as regarde avec un petit sourire bien que tu l’as vois te scruter, ne comprenant pas trop ce qu’il se passe.

J’ai cru que vous aviez les yeux rouges, enfin j’ai du mal voir ! Vous aviez percuté un véhicule, vous vous êtes figé en plein milieu de la route.
-Je suis où…?
-Hôpital de Safrania, voyons vous avez tout oublié ?
-No-Non le choque ! Mais ça va..

La dernière fois tu n’étais pas à Safrania, tu ne sais plus du tout ce qui t’es arrivé, c’est comme un gros vide, comme d’habitude. Pourtant, tu as une drôle de sensation, cette personne qui te contrôle n’a jamais fait en sorte de te mettre en danger. Il y a un problème ? Ou peut être que tu as voulu prendre le contrôle ? Tu ne sais pas du tout, tu passes la main dans tes cheveux, tu es un peu courbaturé, mais tu sembles ne pas trop souffrir pour un renversé de la route, tu as du faire peur car tu as perdu conscience. L’infirmière est partie en te laissant un pichet d’eau et de quoi grignoter le temps d’attendre un médecin.

Un miraculé, c’est presque dommage. Sur le coup tu ne sais pas si tu aurais pas plus heureux de mourir que d’être là entrain de sourire, dans le fond c’est un peu pareil vu que tu as l’impression de n’être aucunement maître de ton propre corps. Buvant un peu, tu sens le froid qui essaie de te ramener à la raison. Plus les années passent, plus tu as cette sensation de devenir fou, tu oublies tout, tu ne sais même plus si ce que tu fais est bon où mauvais. Te mordant la lèvre inférieur, tu commences à te demander s’il y aura une fin un jour où l’autre ?

Puis quelqu’un ouvre la porte, tu relèves vite la tête un peu surpris. Ce n’est personne de ta famille bien sûr, c’est une patiente qui approche avec le sourire et un carton, te parlant qu’Halloween va être fêté, que tout le monde doit être costumé pour s’amuser. S’amuser, c’est ce qui te fait oublier la douleur et la culpabilité. C’est en fouillant que tu te saisis de corne et d’une cape bien noir, une chemise blanche et une cravate rouge dans tes affaires, tu dois avoir aussi un pantalon noir. Tu seras un démon très classique, les cornes de bouc te vont à merveille, on dirait presque qu’elles te vont.  Aller, il faut s’amuser, il faut oublier la douleur.

Arrivant accompagné de quelques patient, tu récupères un masque de loup digne d’un carnaval, décorant le haut de ton visage. Il faut s’amuser. Affichant un sourire, tu commences à t’amuser un peu, oubliant la douleur, oubliant pendant un instant que la vie est beaucoup trop dur. Bien que tu sentis comme une étrange aura, tu ne pouvais pas vraiment la décrire. A la fois nostalgique, à la fois terrifiante, à la fois rassurante.  Tu entendis une voix attirer ton attention, levant un peu les yeux, tu remarques alors cette personne teinté de blanc et légèrement de rouge.

" Bonsoir jeune homme, tu es patient ici ? Tu m'as l'air vraiment tout bizarre, tu es ici pour quelle raison ? Doctor Sytry, je suis médecin dans cet hôpital."

Sur le coup tu ne savais pas trop quoi penser. Tu voyais sur sa blouse son rôle, pourquoi venir vers toi ? Sur le coup tu affiches un sourire. Les médecins sont humain eux aussi peuvent venir faire la fête et discuter.

J’aimerais bien le savoir moi-même Docteur, je vous avoues que je ne comprends pas vraiment. C’est peut être que pour ça que j’ai l’air bizarre.

Tu ris un peu, bien que tu ressens toujours cette aura trop proche de toi, c’est lui ? Est-ce que tu le connais, sur le coup, tu as beau le regarder, tu ne l’as jamais vu, pourtant il a l’air tout aussi peu inconnu de toi ? C’est qui ce type ? Son aura… Où est-ce que tu as déjà pu ressentir une chose si bizarre ?

Vous êtes qu-

Oh mon dieu! Oh mon dieu ! C’est Lui ♥️
Tu viens d’entendre une voix dire ça, mais c’est pas cette voix terrifiante d’habitude, trop joyeuse ? Sur le coup tu te saisis d’un coup la tête, une violente douleur à la tête, c’est comme ci deux choses venaient de se percuter. Tu commences à tituber, percutant le pauvre homme blanc, gardant la tête basse…  Bien que tu viens d’attirer l’attention un peu trop sur toi, comme d’habitude. Puis un long silence se fait.

Désolé ! J’ai eu un vertige, je me suis sûrement levé trop vite, je vais bien !” Tout le monde retourne à ses occupations. “Bizarre? Tu t’es vu sérieusement ? Tu es tellement blanc que j’ai faillis m’évanouir comme d’habitude.

Je vous avoues que là j’ai eu du mal à prendre ma place, j’ai comme eu la vague impression qu’une personne voulait ma place ? J’entends encore rire un peu, c’est quoi cette sensation ? Conscience est-ce toi ?    



©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'




● Edwin vous dit une blague en #ffc64f
● Berlioz vous assassine en #a22000

merci Noa mes clients vont adorer ♥️ XD
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 44
Pokédollards : 9
Date d'inscription : 04/04/2017
Je ressemble à : Makishima Shogo de Psyco-Pass
Double compte : Raffaelo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Ombre Portée ♦ Revenant ♦ Psyko ♦ Vibrobscur
Race Pokemon/ Métier: Giratina Shiny / Chef medecin légiste
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: Re: Chaos twins [pv : mon jumeau]   Sam 4 Nov - 15:31

Chaos twins
Feat. Giratina

Génial une soirée Halloween. Encore heureux que cette dernière semblait s'agrémenter de quelques activités plus intéressantes à tes yeux. Comme détecter l'aura familière d'une personne que tu ne reconnaissais pas. De quoi alimenter ton intérêt et d'empêcher de partir aussi vite que tu étais venu. Ce jeune blond, tu le dévisageais, de ton air calme mais intéressé. Il n'avait pas l'air de te connaître – ou alors il le feignait très bien- et toi... Tu étais certain de le connaître. Pourtant, maintenant que tu étais planté devant lui à pouvoir l'observer un peu plus en détail, il ne te disais rien, il avait ce petit quelque chose qui te dérangeais. Donc.. Tu as posé la question, enfin, tu as plutôt posé une question détourné pour avoir une première approche, espérant alors qu'il se dévoile de lui même très rapidement. Sa première réponse n'avait absolument rien d'intéressant pour toi. Il était un gamin perdu qui ne savait pas ce qu'il faisait ici et qu'il avait certainement l'air bizarre pour cette raison. Moui. Bien sûr que tu t'en fichais de son état de santé et de comment il avait finit là, ce n'est pas réellement ce qui t'intéresse, mais soit, il ne voulait pas te donner des informations de lui-même. Il te faudrait être plus direct dans ce cas ? Tu as pensé à l'être. Tu as pensé à poser ta question de façon plus direct, à parler de cette aura que tu ressentais et qu'il ressentais également -ou alors Arceus a vraiment fumé et fait n'importe quoi pour pas changer-. Mais tu n'en as pas eut le temps. Il voulu te poser une question, et n'eut pas le temps de finir se phrase, il tourna de l'oeil et s'effondra sur toi.

Tu baissas la tête pour le regarder, les sourcils levé, en train de te dire : sérieusement ? C'était désormais plus clair, ça l'était enfin, il était ton frère. Ton jumeau perdu lorsque vous vous être retrouvé hors de votre prison commune. Il était ce même frère qui avait passé des millénaires en ta compagnie, et avec qui tu as partagé cette charge du mal. Mais... Il y avait un mais, quelque chose était différent.

Tu ne t'es pas poussé ni en vrai spécialement bougé lorsqu'il était tombé, de toute façon, cela lui avait suffit pour ne pas tomber au sol et pouvoir rapidement revenir. Les yeux désormais rouge, le regard changé depuis tout à l'heure. C'était lui ? Hm. En partit. Mais disons.. que tu te demanda pendant un bref instant ce qui avait changé chez lui. Était-ce la transformation en forme humaine ? Où bien est-ce qu'il y a autre chose ? Peu désireux de rentrer dans la vif du sujet de suite avec ton jumeau maintenant retrouvé, et surtout n'ayant pas connaissance de ce qui se tramait dans son esprit de dégénéré -que tu comprenais parfaitement dans un sens-, tu préférais ne rien dire.

« Je l'ai toujours été. Contrairement à toi au cas où la mémoire te fait défaut. Tu n'as pas emprunté les couleurs les plus sombres que tu possédais mon cher frère.

Un sourire en coin s'élargit. En vrai, il est bizarre ton sourire, mais il est pourtant pour une fois réellement sympathique, parce que Giratina est bien l'être en qui tu as le plus confiance sur terre. Uniquement parce qu'en ce monde, il est le seul à avoir partagé autant de temps en ta compagnie, et à partager le même poids et la même vie. Bien plus que tu ne serais capable de l'afficher et de l'exprimer, tu étais content de le voir.

« Et donc ? Que fais-tu en tant que malade dans cet hôpital ? Tu ne peux pas savoir à quel point j'étais... triste, de ne pas te voir à notre sortie de prison.

Tu le sent l'humour à la Giratina ? Il est bien placé pour te comprendre, il est un peu comme toi, et lui aussi l'a connu cette prison. Et lui aussi certainement t'apprécie de la même façon que tu l'apprécies. De façon à ce que vous êtes terriblement proche et vous vous affectionnez, mais pour le voir, il va falloir attendre hein. La soirée avait prit une tournure beaucoup plus intéressante soudainement, tu n'y ressentais plus le besoin de partir, au contraire, tu étais même curieux de savoir ce qu'étais devenu ton frère durant ces années. À défaut de savoir pourquoi tu avais l'impression qu'il lui manquait ce petit quelque chose, ce quelque chose qui semblait enfouit et y rester au fond de lui même, pourquoi était-il scindé en deux parties visibles. Commençons par ça.

« J'espère que tu as mené une vie palpitante pleine de danger pour te retrouver dans le corps d'un malade et surtout... avec cet air si niais qui décorait ton visage à ma venu.

Un sourire moqueur. Pourtant encore une fois ce n'est pas méchant, c'est rare pour tout dire, c'est de la douce moquerie. Tu as même tendu le verre que tu tenais dans la main. En vrai.. Tu crois que c'est du soda dedans. Tu ne sais plus trop à dire vrai tu as à peine goûté tu préfères le café, mais tu le partagera bien avec ton frère.
©️ HARDROCK



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chaos twins [pv : mon jumeau]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)
» Mercenaires du chaos vs gamines
» Haiti: Un chaos interminable (pour mieux comprendre)
» Ork vs chaos khorne
» Chaos Nova, Double bash...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Kanto :: Safrania-