Partagez | 
 

 L'inspiration se cache dans le murmures des vagues... (PV Yalis Fortemiles)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 31
Pokédollards : 11
Date d'inscription : 08/09/2017
Age : 26
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Gayromantique et Célibataire
Je ressemble à : Matsuda Ppoiyo
Double compte : /

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦Lumi-Eclat ♦Vibra Soin ♦Psyko ♦Dracochoc ♥Vol
Race Pokemon/ Métier: Latios
Team/Dresseur/Equipe: Aucune
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: L'inspiration se cache dans le murmures des vagues... (PV Yalis Fortemiles)   Mar 12 Sep - 16:38


L'inspiration se cache dans le murmures des vagues...

Feat Yalis Fortemiles & Audric "L." Dragonfly

Puisque je me trouvais actuellement dans la région de Kalos, je me suis dit que c’était l’occasion de voir un peu ce qu’il s’y passait. Bien sûr, passer du temps à Flusselles avait vraiment été agréable mais je ne pouvais pas rester éternellement là-bas. Bien que… Non, il fallait que je bouge ! Les livres, c’est bien. Voir le monde, c’est mieux.
 
C’est pourquoi j’avais décidé de quitter Riyoka pour parcourir la région. Actuellement, j’avais plusieurs idées en tête. Je pouvais aller revisiter le Château Chaydeuvre, passer du temps du côté de Roche-sur-Gliffe ou encore profiter de la mer du côté de Port Tempères. Finalement, c’était cette dernière destination que j’avais choisi pour commencer.
 
C’est ainsi que je me retrouvais de bon matin à l’entrée de la ville, appréciant le climat doux qu’offrait le large. Marchant tranquillement dans les rues, j’observais les nombreuses personnes qui profitaient du calme de l’endroit. C’était, d’ailleurs, une des choses qui me plaisait le plus dans cette ville : Il y avait beau avoir beaucoup de monde, il y restait toujours une atmosphère de tranquillité. C’était surement dû à l’air marin. Après tout, les villes en bord de mer m’avaient toujours semblé plus calmes que les autres. Nenucrique, Algatia, Poivressel… toutes avaient un côté calme et zen appréciable quand on voulait se reposer. Cela ne voulait pas dire qu’elle était pas animée. Poivressel, par exemple, disposait d’un magnifique marché qui attirait les nombreux habitants et visiteurs. Dans le cas de Port Tempères, c’était plutôt le fait qu’il soit proche d’Illumis et des nombreux pêcheurs qui travaillaient dans le coin. Le meilleur endroit pour acheter du poisson frais en somme.
 
Je traversais tranquillement la partie basse de la ville, me dirigeant vers la gare de la Colline. Une fois à l’intérieur, il ne fallut pas attendre longtemps pour pouvoir monter dans le monorail. Le trajet fut rapide, pas aussi rapide que si j’avais volé. Mais ce n’était de toute façon rien par rapport à une éternité. Une fois arrêté, je sortis du véhicule et passa rapidement à travers le hall pour rejoindre la partie haute de la ville. Pendant un court instant, je fus ébloui par le soleil étincelant, puis j’aperçus le décor magnifique qu’offrait l’horizon.
 
Audric ▬  « A l’eau ! »
 
Je me mis à marcher vite pour rejoindre les quais et m’assis sur l’un d’eux. Par chance, la marée était assez haute pour pouvoir tremper mes pieds. Je retirais alors mes habituelles Baskets noires et mes chaussettes avant de remonter légèrement mon jean bleu nuit. Une fois les pieds dans l’eau, je déposais mes affaires à côté de moi avant de défaire un rien ma cravate et déboutonné un peu la chemise blanche que je portais. Pas trop cependant, afin de laisser cacher la tâche de vin sur mon torse.
 
C’est donc si bien installé que je profitais de l’eau, du vent et du soleil. En même temps, mon regard passait de passant en passant. Certains se baladaient, un autre faisait voler un cerf-volant, la demoiselle aidait une vieille dame à porter son panier rempli de baies… Oui, c’était vraiment l’endroit parfait ! Je n’avais plus qu’à rester là et à profiter de l’instant…

"Profiter de l'instant"

© Etilya sur DK RPG


Je blablate en #0033FF



 
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 19
Pokédollards : 14
Date d'inscription : 17/01/2017
Age : 19
Je suis (Inrp) : Célibataire et Bis
Double compte : Riyoka Gôto

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Griffe Acier ♦ Tranche-Nuit ♠ Une épée
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: L'inspiration se cache dans le murmures des vagues... (PV Yalis Fortemiles)   Mar 12 Sep - 18:09
Ce matin en me levant, je suis saisit d'une brusque envie de partir en vadrouille. Je voulais pouvoir respiré un autre air, un qui serait moins souillé par toute la pollution que l'on trouve dans certains coins d'Illumis et plus que tout, je voulais voir la mer. Le bleu de l'eau avait le don de m'appaiser les rares fois où j'ai perdu mon self control dans ma vie. Il est donc essentiel pour moi de rendre hommage à cette magnifique couleur en me rendant au plus près de l'étendue d'eau dont la brise saline environnante berce mes sens. Je descend prendre un rapide petit-déjeuner puis je prépare mes affaires avant de partir une fois que j'eus laissé un mot à mon ami Edward pour qu'il puisse savoir où me joindre si jamais il avait un problème durant mon absence. Il m'arrive souvent de m'absenter de cette façon, il en à l'habitude mais parfois il pète un câble quand il n'a pas de nouvelles pendant trois jours ... Alors mieux vaut prévenir que guérir.

Je marche jusqu'au monorail qui mène à Port Tempère, puis savourant les joies des transports en communs, je m'imprègne du paysage. Il fait si bon de vivre dans cette ville bien plus paisible qu'Illumis. J'avais bien besoin d'un peu de calme. Je me rendis jusqu'aux quais puis je sortis mon matériel de dessin, cherchant une idée pour effectuer un tableau. Mes yeux se promenaient dans tous les coins puis je fini par trouver quelque chose qui me parut intéressant. Enfin, ce n'étais pas une chose, une personne serait plus exacte. Je me place dans un endroit duquel j'ai une bonne vue sur mon sujet involontaire de portrait. Je savais qu'il ne pouvais pas me voir que l'endroit où je me trouve est assez éloigné du quai sur lequel il est assis. Je m'installe confortablement puis je commence à dessiner les contours de la silhouette que je vois depuis ma position sur élevée. La marée était basse et le jeune homme avait les pieds dans l'eau. Difficile pour moi de dire quel âge il est a.

Quoi qu'il en sois, je peux le voir en entier. Je commence par dessiner le ponton où il est assis et une fois sa silhouette ajoutée sur le dessin, je rentre davantage dans le détail de sa physionomie. Il portait un jean bleu nuit, légèrement remonté afin de ne pas être mouillé par l'eau. De ce que je pouvais vois, c'est que ses jambes sont plutôt minces pour un homme, tout comme ses bras. Même ses traits fins n'aidaient pas franchement à déterminer son genre. Cependant en le voyant, je n'avais pas l'impression de faire face à une femme, surtout qu'il n'a pas la moindre trace d'une poitrine. Oui je sais toutes les femmes ne sont pas dotées de la même façon, mais cela m'étonnerais tout de même de voir une nana totalement dépourvue de seins.

Bon assez tergiverser, il faut que j'ajoute la chemise, ensuite je dessine la cravate bleue ciel qu'il a noué autour de son cou, puis dessine les contours de son visage. J'y ajoute ensuite sa fine bouche, ses magnifiques yeux rubis, puis termine par ses cheveux bleus et blancs. En voilà une couleur de cheveux originale ! C'est très joli, et puis je trouve que ça lui va plutôt bien. Pour achever mon portrait, j'ajoute à ses côtés ses baskets noires et ses chaussettes puis l'eau paisible qui repose sous ses pieds, enfin j'ajoute un beau ciel bleu, le soleil du début de journée et colorise l'ensemble de mon œuvre avant de me décider à quitter mon perchoir pour aller aider une petite fille qui semblait avoir égaré quelque chose. J'avais rangé mon dessin et mon matériel dans mes affaires avant, puis je suis parvenue à retrouver l'objet en question. C'était une petite pince à cheveux, l'enfant m'a remerciée poliment puis elle est allée rejoindre ses parents un peu plus loin sur le quai. Je ne m'en étais pas tout de suite rendu compte, mais je me trouvais non loin de mon modèle. Je l'observais sans trop savoir quoi faire ? Dois-je aller à sa rencontre ou bien est-ce que je devrais plutôt aller chercher ailleurs une nouvelle source d'inspiration ? Quelque chose chez ce gars m'intrigue, c'est pourquoi je me contente de me placer dans un coin pour le regarder discrètement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 31
Pokédollards : 11
Date d'inscription : 08/09/2017
Age : 26
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Gayromantique et Célibataire
Je ressemble à : Matsuda Ppoiyo
Double compte : /

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦Lumi-Eclat ♦Vibra Soin ♦Psyko ♦Dracochoc ♥Vol
Race Pokemon/ Métier: Latios
Team/Dresseur/Equipe: Aucune
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: Re: L'inspiration se cache dans le murmures des vagues... (PV Yalis Fortemiles)   Mer 13 Sep - 12:21


L'inspiration se cache dans le murmures des vagues...

Feat Yalis Fortemiles & Audric "L." Dragonfly

Une légère brise marine vient me caresser le visage tandis que les vagues me chatouillaient gentiment les jambes. L’eau était vraiment délicieuse par ici. C’est bien parce que je n’avais pas envie de me dévoiler au monde que je n’étais toujours pas entièrement dans l’eau. En effet, si je pouvais encore me faire passer pour un Altaria en étant complétement habillé, il était déjà plus compliqué de cacher ma vraie nature avec mon foutu triangle ou en lançant Lumi-Eclat. Et si cela n’avait pas d’importance pour certain légendaires d’être sous les feux de l’attention collective, j’appréciais plutôt que les gens ne se retournent pas sur moi en s’écriant « Oooh ! C’est Latios ! ». Plus facile d’observer le monde ainsi.

Alors que j’étais agréablement installé, une curieuse sensation me prit. Je ne saurais dire ce que c’était. C’était juste étrange. Et pas vraiment agréable et pas inconnue non plus. Je passais mon regard ici et là, regardant toujours les gens qui passaient. Cependant, j’étais toujours incapable de dire ce qui me dérangeait : je n’en voyais pas la raison. Finalement, il était peut-être plus raisonnable d’essayer de me détendre, à nouveau. Peut-être que cette sensation était juste le fruit de mon imagination.  Je me repenchais alors en arrière pour profiter pleinement des raisons du soleil, les bras légèrement derrière moi, appuyés sur le quai. Malheureusement pour moi, ce sentiment ne s’estompât pas si facilement.

A nouveau bien décidé à trouver la raison, je me redressais à nouveau et je recommençais à chercher ce qui me dérangeait. Franchement, j’avoue que ce n’était pas vraiment gênant, mais plutôt perturbant. Mon regard balaya à nouveau les alentours. Mais rien d’étrange me sauta aux yeux. Les passants allaient et venaient, à leur rythme. Et le gars au cerf-volant n’avait pas bouger d’un pouce. Rien. Il n’y avait rien qui pouvait me déranger. Alors pourquoi cette étrange sensation ?

Finalement, elle passa comme elle était venue, sans que ce sache le comment ou le pourquoi. Décidément, il allait falloir que je retourne voir Créhelf sous peu. Il avait réponse à tout ou presque. Bien que ce soit peut-être plus du ressort de Créfollet. Quoi qu’il en soit, j’étais maintenant avec une nouvelle interrogation. Je finis donc par pencher un peu la tête à droite, comme si cela allait me permettre de trouver une réponse. Evidemment, ce ne fut pas le cas. Les réponses ne tombaient pas du ciel juste parce que j’avais penché la tête. Enfin, ce n’était pas la peine de maltraiter mes méninges ainsi pour le moment. Maintenant que je me sentais un peu plus tranquille, je pouvais à nouveau profiter de l’instant…

Ah non… Cette sensation bizarre et étrange était revenue. Et j’étais maintenant sûr de l’avoir déjà ressentie autre part. Impossible de me souvenir d’où, par contre. C’était… Il n’y a pas longtemps. Mais, il n’y a pas longtemps, par rapport à l’éternité, c’était pas d’une précision extrême. A force de vivre, ma vision du temps était un peu faussée aussi. Une année pour moi devait surement être une seconde pour un mortel, à peu près. Du coup, il n’y a pas longtemps pouvait très bien être hier comme il y a 100 ans… Bref… Les joies de la relativité, comme m’avait une fois expliqué Créhelf.

Comme j’étais toujours décidé à trouver la raison de cet étrange sentiment, je décidais de bouger de mon endroit tranquille pour faire le tour. Peut-être que marcher m’aiderait à trouver une solution. Je n’avais pas envie de repartir maintenant pour Sinnoh. D’accord, je suis un des Pokémon sachant voler le plus vite. Il n’empêche que les longues distances me fatiguaient quand même. Puis il était plus valorisant de trouver la réponse par moi-même. C’est ainsi que je me levais de ma placer et que je me rechaussais pour me promener le long des quais. Mon regard passait de visage en visage, cherchant toujours ce qui provoquait ce léger malaise. La seule chose donc j’étais sûr, sans savoir réellement pourquoi, c’est que je me rapprochais de l’origine de ma mystérieuse sensation.

"Mystérieuse Sensation"

© Etilya sur DK RPG


Je blablate en #0033FF



 
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 19
Pokédollards : 14
Date d'inscription : 17/01/2017
Age : 19
Je suis (Inrp) : Célibataire et Bis
Double compte : Riyoka Gôto

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Griffe Acier ♦ Tranche-Nuit ♠ Une épée
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: L'inspiration se cache dans le murmures des vagues... (PV Yalis Fortemiles)   Mer 13 Sep - 13:53
En le voyant quitter sa place après s'être rhabillé, je ressent un léger malaise, ainsi que le besoin de quitter ma cachette. Je me fonds donc dans les rangs des touristes en train d'admirer la vue offerte par le port. Je marche parmi eux comme si de rien n'étais, poursuivant mon chemin jusqu'à ce que j'atteigne un petit coin sans trop de passage, exposé au soleil et me laissant voir davantage l'étendue d'eau salée qui a un effet si apaisant sur moi. Je me demande ce qu'est en train de faire mon frère en ce moment. La nostalgie de ma vie de famille, me ferais presque pleurer, mais je me dis que s'ils étaient là, ils ne voudraient pas que je verse des larmes pour des faits largement révolus. Je dois penser à autres choses ... Tiens, pourquoi pas à ce gars qui m'a donné cette impression étrange de l'avoir rencontré quelque part ? Je ne sais pas d'ailleurs d'où peut bien venir cette impression. Peut-être est-ce que nos chemins se sont déjà croisés auparavant, durant l'un de mes nombreux voyages pour retrouver mon frère disparu ? Il faudrait que je lui pose la question.

Je me demande s'il a senti mon regard sur lui. Il a du se sentir mal à force que je l'observe ainsi le pauvre. Je devrais peut-être lui présenter des excuses ... Mais avant tout, il faudrait déjà qu'il sois encore sur le port. Je prends donc cette direction et le remarque en train d'observer la foule. Visiblement il cherche quelque chose. Mais suis-je véritablement le motif de cette recherche ? Je ne le saurais qu'en allant le voir. Je me demande comment il va réagir quant à mon apparition soudaine. Sauras-t-il que j'ai été celle qui l'a observé pendant un petit moment alors qu'il profitait de la brise marine ? Allez savoir ... J'espère simplement qu'il ne m'en voudra pas trop. Je ne pensais pas à mal en le représentant sur ce portrait. Mais il est vrai que ce n'étais pas vraiment poli de ma part, mais il est trop tard maintenant. Je dois assumer la conséquence de mon acte, bien que je suis loin d'avoir commis un crime abominable qui me coûterais la prison. Je ne suis pas une tueuse et je ne le serais probablement jamais. Ce n'est pas dans ma nature. Enfin bref, je m'approche du jeune homme à la chevelure bleue et blanche, promenant mon regard un peu partout sauf la où je mettais les pieds. C'est ainsi que je me retrouve à trébucher devant un inconnu, me rattrapant de justesse en agrippant sa chemise. Je me relève une fois bien stable, libère le vêtement déjà bien froissé, puis offre un sourire gêné à cet inconnu avant de lui présenter mes excuses pour ma maladresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 31
Pokédollards : 11
Date d'inscription : 08/09/2017
Age : 26
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Gayromantique et Célibataire
Je ressemble à : Matsuda Ppoiyo
Double compte : /

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦Lumi-Eclat ♦Vibra Soin ♦Psyko ♦Dracochoc ♥Vol
Race Pokemon/ Métier: Latios
Team/Dresseur/Equipe: Aucune
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: Re: L'inspiration se cache dans le murmures des vagues... (PV Yalis Fortemiles)   Mer 13 Sep - 21:40


L'inspiration se cache dans le murmures des vagues...

Feat Yalis Fortemiles & Audric "L." Dragonfly

Bizarrement, une fois en mouvement, cette sensation s’était à nouveau envolée. Si j’avais su qu’il suffisait de bouger, je l’aurais fait plus tôt. En tout cas, je restais à la recherche de ce qui m’ennuyait encore sous peu, même si je me doutais que ce serait plus compliqué sans cette sensation. C’était comme chercher le Nord sans boussole. Ce n’était pas impossible, mais assez compliqué.

Quoi qu’il en soit, je me promenais le long du rivage, observant encore et toujours la foule après le moindre indice sur ce qui avait bien pu provoquer mon léger malaise. Je me mêlais à la foule qui se faisait maintenant un rien plus dense au fur et à mesure que le soleil avançait dans son inlassable course. Les gens allaient et venaient sans se presser. Et mon regard se posait sur chacun d’entre eux. Une demoiselle se tenait au bras de celui qui devait être son petit ami, deux filles discutaient attaques et stratégies et le garçon au cerf-volant était parti. Rien ne me semblait finalement étrange ou inquiétant.

Au final, je m’étais arrêté en plein milieu de la foule. Ne pas avoir trouvé la réponse par moi-même me peinait un peu. Mais je pouvais cependant être content de ne plus ressentir ce sentiment. Et je pouvais à nouveau profiter, l’esprit tranquille, de mon séjour ici. C’est ce que je pensais alors que, pendant que mes yeux passaient toujours de visages en visages, je vis une jeune demoiselle qui semblait se diriger vers moi. Elle avait des superbes cheveux rouges qui volaient dans le vent et ses iris dorés étaient bel et bien posé sur moi.

Tandis qu’elle s’approchait encore, la demoiselle fit soudainement une chute, s’accrochant à ma chemise pour se rattraper. Aussitôt, je me penchais pour éviter qu’elle tombe plus bas et l’aidais à se relever. Elle lâcha alors ma chemise et me présenta ses excuses.

Audric ▬  « Ce n’est rien, voyons ! Le plus important est que vous n’ayez rien ! »

Je lui souris en retour. Ce n’était qu’un simple accident. Elle n’avait pas fait exprès de tomber. Cependant, je sentais bizarrement le vent caresser mon torse. Je baisse alors les yeux et mon sourire s’effaça aussitôt. Sans le vouloir, la demoiselle avait défait les boutons à pression de ma chemise, faisant apparaitre le triangle bien dessiner qui se trouvait sur mon torse. Je relevai ensuite la tête, inquiet, vers la demoiselle. L’avait-elle vu ? Avait-elle compris qui j’étais ? Quoi qu’il en soit, je me dépêche de refaire les boutons. Il n’était pas question que quelqu’un d’autre le remarque. J’en profitias aussi pour resserrer un rien ma cravate.

Du coup, que faire ? Faire comme si ce n’était rien ? Comme si elle n’avait rien vu alors que c’était possiblement le cas ? Lui lancer à la figure « Coucou, je suis LE Latios » alors qu’elle n’avait peut-être pas fait le lien ? Partir en courant et m’envoler dès que j’en avais l’occasion ? Dommage que je ne pouvais pas simplement disparaitre ou devenir invisible. Ça aurait été sympa. Quoi qu’il en soit, je regardais toujours la demoiselle, sans savoir comment réagir pour le coup. Bah oui… C’était bien la première fois que cela m’arrivait d’être ainsi vu en pleine ville et sans possibilité de m’enfuir discrétement… Il faut bien une première à tout, non ?

"Que faire ?"

© Etilya sur DK RPG


Je blablate en #0033FF



 
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 19
Pokédollards : 14
Date d'inscription : 17/01/2017
Age : 19
Je suis (Inrp) : Célibataire et Bis
Double compte : Riyoka Gôto

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Griffe Acier ♦ Tranche-Nuit ♠ Une épée
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: L'inspiration se cache dans le murmures des vagues... (PV Yalis Fortemiles)   Sam 16 Sep - 17:54
L'inconnu à qui j'ai presque arraché la chemise en me rattrapant en m'y accrochant, me rassure en me disant que le plus important c'était que je n'avais rien eu. Il n'a pas tout à fait tort, quoi que, j'aurais pu trouver une autre solution que d'agripper comme ça une personne à proximité. Je baisse les yeux un peu honteuse et je remarque sur son torse une tâche de vin. Cependant, celle-ci est bien plus nette que la plupart de celle que j'ai vu jusqu'à maintenant. Je fais tout de suite le rapprochement entre ce triangle et l'allure générale de l'inconnu. Je viens de m'agripper aux vêtements de Latios, l'un des légendaire censé être les yeux d'Arceus durant son sommeil.

J'aurais pu hurler son nom à la manière d'une groupie comme je l'aurais fait dans un concert, mais là, je préfère rester discrète. Je ne prononce pas le moindre mot tandis qu'il réajuste sa chemise et sa cravate. Je relève le tête vers son visage et lui souris comme si rien ne c'était passé. Je le remercie à nouveau pour son aide avant de lui murmurer à l'oreille:
- Ne vous en faite pas Latios, je ne dirais pas qui vous êtes aux autres.
Je laisse échapper un petit rire avant de me présenter. Parce que quand même, il ne faut pas abuser, je l'ai presque mis dans les ennuis jusqu'au cou par ma maladresse alors la moindre des choses est de faire les présentations.
- Je m'appelle Yalis Fortemiles. Je suis enchantée de vous rencontrer. Encore toutes mes excuses pour ma maladresse. C'est bien la première fois que ce genre de chose m'arrive.
Je m'arrête un instant avant de me souvenir de cette étrange impression qui m'a saisit tout à l'heure.

C'était comme si je l'avais déjà vu auparavant mais je ne saurais dire où... Si cela se trouve je l'ai confondu avec quelqu'un d'autre mais cela ne coûte rien de demander n'est-ce pas ?
- J'ai l'impression de vous avoir déjà vu quelque part ... Seriez-vous déjà venu à l'une de mes expositions ?
Je lui souris tout en réfléchissant à l'endroit où j'avais bien pu rencontrer ce légendaire. Je m'en souviendrais si j'avais déjà eu l'occasion de discuter avec lui ou alors de simplement l'apercevoir. J'en saurais plus lorsqu'il aura répondu à ma question, à condition qu'il veuille bien y répondre. Si jamais il s'enfuit, je le comprendrais, je ne penses pas qu'il ai l'habitude de se faire surprendre alors qu'il est incognito pour observer le monde ou simplement profiter du beau temps qui règne par ici à cette époque de l'année où les touristes viennent en masse. D'ailleurs, en parlant de touristes, je remarque qu'il y en à moins que tout à l'heure. Voilà qui facilite grandement les choses. Il y aura moins de gens qui risquent de venir nous poser des questions en nous voyant nous regarder dans le blanc des yeux sans rien faire d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 31
Pokédollards : 11
Date d'inscription : 08/09/2017
Age : 26
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Gayromantique et Célibataire
Je ressemble à : Matsuda Ppoiyo
Double compte : /

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦Lumi-Eclat ♦Vibra Soin ♦Psyko ♦Dracochoc ♥Vol
Race Pokemon/ Métier: Latios
Team/Dresseur/Equipe: Aucune
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: Re: L'inspiration se cache dans le murmures des vagues... (PV Yalis Fortemiles)   Lun 25 Sep - 17:13


L'inspiration se cache dans le murmures des vagues...

Feat Yalis Fortemiles & Audric "L." Dragonfly

Bon… Au final, il n’y avait aucun doute à avoir. Elle savait qui j’étais. Cela se voyait clairement sur son visage. D’ailleurs, je me dis que même le premier Psykokwak venu s’en serait rendu compte. La demoiselle avait les yeux qui criait « UN LEGENDAIRE ! ». Enfin… J’exagère peut-être un peu. Quoi qu’il en soit, elle était au courant. J’en étais certain.

Ce n’est donc sans étonnement qu’elle se dirigea vers moi pour m’assurer qu’elle garderait pas pour elle. Pour ma part, je tentais de sourire. Mais cela devait surement plus ressembler à une grimace qu’autre chose. Déjà, il faut dire que je n’ai pas l’habitude qu’on me vouvoie ainsi. J’ai beau être un légendaire, on ne m’accorde pas autant d’importance qu’à Ho-Oh par exemple, pour ne citer que lui. Et puis il était rare aussi que j’interagisse directement les mortels… Donc les occasions de me vouvoyer…
Après, depuis ma transformation, c’était une autre histoire. Je m’étais retrouvé un rien obligé de me mêler un peu plus aux autres. Mais comme je ressemblais à un jeune homme d’une vingtaine d’année, les gens avec qui je parlais me tutoyaient. Tout ça pour dire que j’étais loin d’y être habitué.

La conversation dériva naturellement sur les présentations. C’est ainsi que j’appris le prénom de Yalis qui continuait de me vouvoyer. Qu’est-ce que ça me mettait mal à l’aise. Je souriais toujours mais je n’étais absolument pas certain que cela ressemble réellement à un sourire. Aussi, je me contentais d’un simple signe de main pour lui resignaler que ce n’était pas grave. Cela arrivait bien à tout le monde d’être maladroit de temps à autre. Je ne pouvais pas lui en vouloir pour cela.

Audric ▬  « Ce n’est rien, j’ai dit. Sinon, je m’appelle Audric Dragonfly. »

En retour, je lui avais donné mon nom afin d’éviter de me faire appeler Latios sans le vouloir. Puis, cela lui permettrait peut-être de pouvoir être un rien plus informel. Malheureusement, ce n’était pas gagné. Le vouvoiement continua. Ceci dit je pris tout de même en considération sa question qui avait le mérite de me faire froncer les sourcils. Il y avait peu de chances qu’on se soit déjà rencontré. Mais ce n’était pas pour autant impossible.

Audric ▬  « A vrai dire… C’est la première fois que je reviens à Kalos depuis que j’ai cette forme. Donc… A moins que tu ais fait un jour une exposition à Hoenn, Kanto, Johto ou Sinnoh, c’est impossible. »

Je lui offris un sourire désolé. Et cette fois, j’étais sûr de ne pas grimacer ! D’ailleurs, ça me rappelait que…

Audric ▬  « Ah… Oui ! S’il-te-plait, je n’ai absolument pas l’habitude d’être vouvoyer et cela me met vraiment mal à l’aise. Si tu veux bien éviter… »

Encore une fois, je lui offris un sourire désolé en espérant qu’elle comprendrait. Quoi qu’il en soit, j’étais vraiment intrigué par cette histoire. Une pensée me vint à l’esprit : Et si Yalis avait eu l’occasion de croiser l’autre Latios ? Cela faisait tellement longtemps que je ne l’avais plus vu… Latios, Latias… J’espèrais au fond de moi que tous les trois allaient bien !

Audric ▬  « Donc… Pour en revenir à cette histoire d’exposition… Tu es artiste ? »

"Lati@s"

©️ Etilya sur DK RPG


Je blablate en #0033FF



 
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'inspiration se cache dans le murmures des vagues... (PV Yalis Fortemiles)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cache-cache dans les buissons [ pv ]
» Un rapport "caché" dérangeant pour Sarkozy
» La MAJ 2.0 est arrivé !
» Céowin - Je suis celle qui se cache dans l'ombre
» Ce qui se cache dans l'hiver [PM]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Kalos :: Port Tempère-