Partagez | 
 

 Dessin corporel [Ft Neyiko - Satori ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 15
Pokédollards : 3
Date d'inscription : 04/11/2017

PokéProfil
Attaques & Armes:
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe: ♠ Katana ♦ Regard Touchant ♦ Coup d'jus
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Dessin corporel [Ft Neyiko - Satori ]   Lun 6 Nov - 23:00
Le soleil brillait de milles feux dans le ciel de Doublonville quand la boule sous la couette commençait à bouger lentement. Une tête blonde sortis de dessous la couette, décoiffés et l’air pas réveiller. Une main éteignait alors rapidement le réveil qui sonnait presque sourdement et un grognement endormi se fit entendre alors que l’homme se trainait faiblement en dehors de son lit. En caleçon, il se fit couler un café et se rendit ensuite dans sa salle de bain pour prendre une douche. Il but calmement son caleçon en regardant par la fenêtre de son appartement et décida enfin de s’habiller. Il prit un pantalon de style jean avec une chemise blanche et s’habilla rapidement. Soupirant il mit rapidement l’écharpe autour de son cou, celle qu’il porter toujours et décida de quitter son appartement afin de se promener.
Il ne travaillait pas aujourd’hui, cela pouvait arriver, notamment quand son photographe habituel n’était pas disponible. Neyiko aimait être photographié par une seule personne, parce qu’il avait décidé ainsi et son agence n’avais pas de photographe plus cool pour le blond. Son agence lui avait dit qu’il ne travaillerait donc pas aujourd’hui et il faut dire que cela l’arrangeait plutôt bien.

Marchant lentement dans les rues de Doublonville, les mains dans les poches, le mannequin avançait tranquillement en regardant devant lui alors qu’il réfléchissait où il allait se rendre. Il n’aimait pas rester toutes la journée dans son appartement quand il ne travaillait pas et se promener était pour une façon de traverser les journées se montrant monotone. Levant les yeux aux ciels, il ne pus s’empêcher de penser à la mer, à l’eau qui pouvait s’étendre à pertes de vue. Il pouvait voir cela à un seul endroit qu’il connaissait : la ville d’Oliville. Il c’était déjà rendu dans cette ville, il l’aimait beaucoup et il est vrai que cela faisait longtemps qu’il n’y était pas allé.
Fouillant dans son porte monnaie, il en sortit quelques pièces et s’avança vers le premier arrêt de bus se présentant à lui. Lorsque le bus arriva, il y monta et alla s’installer sur l’un des sièges. La tête posé contre la vitre, il se mit à penser à la vie qu’il avait désormais. Elle avait tant changé … Il avait était le pokemon d’un dresseur qu’il avait aimé de tout son cœur qui était mort. Il avait toujours était proche de son père et de sa mère et pourtant, il n’a eu aucun mal à prendre son indépendance. Voilà que désormais il était seul, mannequin, qu’il était bien payé et qu’il n’avait absolument pas de problème avec cela.

Une secousse du bus lui fit remarquer qu’il était arrivé à Oliville. Descendant il regardait avec plaisir la ville bordant la mer, inondée de soleil. Fermant lentement les yeux il profita rapidement de l’air pur que l’ont pouvait respirer dans cette ville. Il secoua lentement la tête avant de ce décidé à marcher vers la plage. Il s’assit lentement dans le sable afin de regarder le soleil montant lentement dans le ciel. Sortant son téléphone de sa poche, il regarda rapidement l’heure. Le cadrant affiché 14 heures. Souriant doucement il se leva rapidement afin de partir plus profondément dans la ville, dans la quête d’un bar.
Il n’eu aucun mal à trouver un bar dans Oliville et sourit doucement en entrant dans le bar. S’avançant il commanda une bière et tourna la tête afin de regarder qui s’y trouvait.

C’est alors qu’il remarqua cet homme assis à une table. Il était brun et plutôt musclé. Un sourire s’afficha sur le visage du blond quand il remarqua ses tatouages. Neyiko avait toujours était fasciné par les tatouages et à toujours était trop peureux de s’en faire un. Souriant lentement, il commanda une seconde bière, prenant les deux breuvages, il s’approcha de l’inconnu en souriant et s’arrêta face à lui :

« Bonjour, je suis désolé de te dérangez mais je t’ai remarqué au bar, tes tatouages sont vraiment magnifique … »

Souriant toujours il leva l’un de ses bras tenant l’une de deux bières ;

« Je peut m’asseoir ? J’ai une bière pour toi … »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nyx • Membre
Messages : 37
Pokédollards : 14
Date d'inscription : 30/04/2017
Age : 19
Localisation : En mers
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Koujaku de DM
Double compte : Mondomaniac, Joseph P. Aedificium

PokéProfil
Attaques & Armes: Un Katana, gant griffes retractable, des calmants
Race Pokemon/ Métier: Mercenaire
Team/Dresseur/Equipe: Team Nyx
Nyx • Membre
MessageSujet: Re: Dessin corporel [Ft Neyiko - Satori ]   Mer 15 Nov - 15:33
Dessin corporel


Ce jours-là, les côtes étaient plutôt dégagé. Un vent chaud soufflait par le sud et le soleil irradiait l'océan. Moi, seul sur mon bateau, profitais des vertus du soleil, tout en buvant une délicieuse boisson bien fraiche, afin que ma gorge ne souffre pas des brulures de cet air chargé de sel et de chaleur. Torse nue sur mon navire, personne ne pouvait me déranger. J'étais libre comme l'air, insaisissable tel l'eau, bref, j'étais bien dans cet environnement. Mon cardinal rouge dormais sur mon épaule tandis que je dirigeais mon navire doucement mais surement vers Oliville. Un port par un port. Je laissais le vent me caresser le torse tandis que les embruns me titillait les narines. Que me serait-il advenue si j'avais été utilisais à des fins de conquête ? Cette idée me germa dans la tête sans vergogne, comme à l'accoutumé. A vrai dire, je savais que j’étais incomplet. Les scientifique qui m'avais utilisé savait très bien que je deviendrait fou s'il exécuté leurs plans comme ils le souhaitaient. Après tout, ils était tous conscient qu'il construisait un tueur de Dieu, donc autant le manipulé que de le lâcher en pleine nature avec un pouvoir incommensurable. C'est grâce à la team Nyx que j'ai put évité ça... C'est grâce à eux que je peux vivre aujourd'hui... Ah lala. Je pris une grand inspiration et je tendis la toile de mon navire. Oliville, me voilà !

Lorsque je fut enfin à Oliville, je me rendit encore une fois compte que je n'avais absolument envie de rien... Encore, si j'étais tombé sur un inconnue ayant besoin de moi, je me serais amusé... Mais là, pas un chat. Mouais, je savais pas pourquoi les rue était si déserté et ça me mit un coups au moral. Je me dirigeai donc en trainant vers un bar, oubliant au passage que j'étais torse nue en ville, ce qui pouvait expliquer le peu de personne ici. Disons, que je suis connue ici... Cela remonte à quelques mois. Pendant une mission avec Jack... J'ai un peu percuté des bateau de la marine international. Peu après j'ai appris que j'avais été fiché à Alola (encore), Unys et Johto. Donc bon, comment j'en étais arrivé à penser que je pouvais me ballade torse nue en ville sans soucie ? Je ne sais pas... Peut-importe, je rentrais dans un petit bar pour passer le temps. Je pris le temps de m'assoir et de commander. Je prit une pinte, comme d'habitude. C'est vrai que c'est très peu fort, mais qui a dit que j'aimais être bourré ? En même temps, avec mon corps, impossible d'avoir le plaisir de la cuite... Mon corps fait disparaitre l'alcool plus vite que je ne l'injecte. Donc bon, pour moi cette bière c'était tout simplement un verre d'eau avec un peu de houblon. C'est lorsque je l’eus finit que je fut surpris par le questionnement d'un jeune homme. Enfin, un hybride pikachu au vue de l'odeur, de la couleur des cheveux et des petit bruit que faisait l’électricité statique autour de lui. Il était vachement familier, mais je m'en foutais, au moins, il y avait un type intéressant ici. Je pris la bière qu'il me donna et lui fit un regard assez neutre.

<< Assis-toi donc, compagnons de beuverie !>>

Lorsqu'il prit place, je vit tout de suite qu'il intéressait à mes tatouages. J'avais envie de m'amuser un peu, donc je décidait de lui expliquer. Quelle serait sa réactions ? J'avais hâte de savoir !

<< Alors comme ça tu aimes mes tatouage, jeune pikachu ? Fort bien ! Ils ont tous une histoire, un but et ils sont tous relié à mon passé. Tient regarde celui-là par exemple ! >>

Je lui montrais mes tatouages en forme de roses, les plus beau mais aussi les plus triste.

<< En vérité, c'est une marque qui prouve ma valeurs morale et ma résistance face à un mal indétrônable. Il m'a été fait par la personne que j’estimais le plus... Bien que maintenant elle soit un peu différente... >>

ft. Neyiko Junsou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 15
Pokédollards : 3
Date d'inscription : 04/11/2017

PokéProfil
Attaques & Armes:
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe: ♠ Katana ♦ Regard Touchant ♦ Coup d'jus
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Dessin corporel [Ft Neyiko - Satori ]   Lun 20 Nov - 17:09
Neyiko était le genre de personne à s’exclamais pour pas grand-chose et il adorait particulièrement les tatouages. Il aimait regarder les personnes tatouées comme un gamin qui regarderait un dessin animé. Le jeune voltali était bien trop peureux pour s’en faire mais de plus, sa condition de mannequin pouvait potentiellement l’empêcher d’en faire. Il regardait donc l’inconnu avec des yeux rêveurs et regarda sans aucune gêne ses tatouages. Ils étaient tous magnifique et devait certainement tous dire quelque chose, décrire des situations ou des sentiments que l’homme avait connu. Bien qu’il est vécu lui-même des moments difficiles, Neyiko ne souhaitait pas se les faire tous tatoué, bien qu’il est déjà penser à se faire tatoué pour la mort de l’homme qu’il avait aimé, il n’avait jamais oser sauter le pas.

Il s’assit calmement en entendant l’inconnu tatoué lui donner l’autorisation de s’assoir et pris une grande inspiration avant de boire un peu de sa bière. Il regardait toujours les tatouages avec curiosité et leva les yeux pour entendre les paroles de l’homme torse nu. Un rire se faufila entre les lèvres de Neyiko quand son interlocuteur l’appela « jeune pikachu ». Le blond se demandait souvent pourquoi tout le monde disait que chaque hybride aux cheveux jaunes était un pikachu. Il y avait beaucoup d’autre pokemon jaune … Mais apparemment, les voltalis n’étaient pas très présent. Il écouta silencieusement les paroles de l’inconnu et sourit doucement.
Il avait donc bien pensé, les tatouages étaient des sortes de description de ce qu’il avait traversé dans le passé, Il trouver cela particulièrement beau de marquer de son corps son passé, comme des blessures qui ne s’échapperais pas. Il passa lentement son doigt sur une de ses cicatrices et soupir doucement, elle ne datait pas de longtemps mais elles allaient rester toute sa vie. Reposant doucement son verre, il pose son coude sur la table pour poser son menton sur sa main et sourit lentement :

« Je vois, des marques sur le corps pour ne pas oublier le passer ou justement … Cela peut aider lorsque l'on souhaite passer outre une chose dure que l’on a vécu du passé. Ce qui est particulièrement courageux, dut moins c’est ce que je pense. Et … Je ne suis pas un pikachu, je suis un voltali, je m’appelle Neyiko »

Un sourire bea s’incrusta sur les lèvres du jeune qui glissa ses yeux sur le tatouage rose et fronça lentement en l’entendant parler. Une marque de valeur ? Pour sa force morale et sa résistance … Avait-il besoin de se prouver qu’il avait une force moral ? Neyiko le regardait silencieusement puis un sourire chaleureux vint éclairer son visage alors devenu morose par son froncement de sourcil, ses yeux bleus regarder ceux de son interlocuteur :

« Je vois, il est très beau … Il a donc une existence spécial se tatouage. Vous aviez besoin de vous prouvez votre force moral ? Enfin … Je ne veux pas être méchant, mais je penser que les tatouages, dut moins la plupart, était pour réussir à surmonter quelque chose ou pour ne pas oublier un souvenir … »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nyx • Membre
Messages : 37
Pokédollards : 14
Date d'inscription : 30/04/2017
Age : 19
Localisation : En mers
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Koujaku de DM
Double compte : Mondomaniac, Joseph P. Aedificium

PokéProfil
Attaques & Armes: Un Katana, gant griffes retractable, des calmants
Race Pokemon/ Métier: Mercenaire
Team/Dresseur/Equipe: Team Nyx
Nyx • Membre
MessageSujet: Re: Dessin corporel [Ft Neyiko - Satori ]   Sam 23 Déc - 23:21
Satori Sarutuma a écrit:
Dessin corporel


<< Et ben si on m'avait dit qu'un jour je confondrait un Voltali avec un pikachu ! Désolé l'ami ! >>


Je manquait de rire lorsqu'il me dit être un voltali. Bien joué, c'est bien la première fois que je me trompais pour identifier un hybride. Ça se fête ! Bref, je prit le temps d'écouter son discours sur les tatouages et leurs significations à ces yeux. J'avais presque honte de lui avoir mentit, parce que je remettait un peu en cause sa vision plus que réelle et magnifique du tatouage. Et ironiquement il n'avait pas tort sur un point. Je sais à quel points mes marques me rappelle de ne SURTOUT PAS prendre de sérum, donc en quelque sorte... c'est un truc qui me fait fait accepter mon passé... Enfin, mon présent pour le coup. Je me dit pour le coup que je devais peut-être lui dire la vérité, ou surtout lui avoué que c'était pas vraiment des tatouage et que je me foutait un peu de lui mais je n’eus pas le temps.

Ce fut surement le fait qu'un homme tenait son téléphone en main qui me mit la puce à l'oreille et l'affiche avec mon portrait robot finit d'achever mes soupçon quand au bruit de pneu hors du bars. La police... Super. Ils rentrèrent dans un grand fracas, hurlant que je ne bouge pas et que je lève les mains en l'air. Mais il se ravisèrent. En effet, ayant eu le temps de savoir qu'ils venaient j'avais sortis mon katana en soupirant et avais mis ma lame juste sous la gorge du jeune Neyiko, gardant mon sourire. Au même instant, je pris ce même jeune par le col le levant du sol par ma force explosive et je dit de manière amicale au policier, rapprochant la lame tout proche de la gorge du garçon.

<< Si vous faites un pas de plus, ça tête volera plus vite que vos balles. Alors posez-moi vos jouet avant que je ne fasse quelque chose d'irrémédiable. >>

Les deux gars se regardèrent et posèrent tout deux leurs armes au sol.

<< Ok, ok. On a suivit vos instruction. Maintenant, passez-nous l'otage.>>

Je souris. Il ne savait pas que j'avais remarqué que l'un d’eux était un hybride de la famille de magnéton vue l'odeur de métal et d’électricité, capable à coup sûr de maitriser Bombaimant. Alors je lâchait le jeune voltali... pour mieux lancer nos verres en utilisant le manche de mon katana sur la tête de ce policier stupide. Il se prit les deux pintes dans la figure ce qui eu pour effet de l’assommer. Je fit alors un saut suivi d'une roulade pour récupérer les deux armes que je braquait l'une sur le policier et l'autre sur ce pauvre Neyiko.

<< Bon, maintenant que vous avez joué et que vous avez perdue, je vous conseille de me laisser passer avec mon nouveau copain, a part que vous vouliez devenir frère de sang ? >>

Je soupirais un peu en disant ça. Pourquoi il fallait toujours que ça se passe comme ça... Peu importe. Il me laissa passer tandis que je jetais son arme au sol pour la casser avec un coup de katana, gardant l'autre arme en mains. Je prit alors Neyiko par le bras et lui dit à voix basse

<< Pardon pour la menace et tout, je suis peut-être un peu rechercher. Mais bon, t'inquiète, je tue pas, j'ai juste casser un bateau de l’internationale, longue histoire. Fait style t'es agressé ou quoi, sinon il va griller que je vais pas te tuer.

J'avançais en plaquant le révolver contre la tête du pauvre gosse tandis que le policier me laissa passer. Et alors que je le dépassais, j'en profitait pour "jeter" (ou plutôt de faire semblant d'être violent avec le jeune Neyiko) dans la voiture de police encore allumé avant de tiré sur le Talkie-walkie du gars et de casser son arme comme celle de son compagnon. Je rentrait alors dans la voiture, le katana en mains pour garder cette illusion que le jeune Neyiko était mon otage avant de faire partir la voiture à toute allure.

Lorsque je sortit du champ de vision de l'homme, je rangeai mon katana. Puis j’éclatais de rire en revoyant sa tête d’ahuri quand j'avais pris sa voiture. Je me rendit alors compte que Neyiko était toujours avec moi, dans la bagnole, en train de partir loin d'Olivile.

<< Ouais, bon, pardon pour la promenade, je t'éloigne un peu d'Olivile, mais ne t'inquiète pas, si tu veux  retourner où aller autre part, ne t'inquiète pas je trouverais un moyen de te déposer. A oui, j'ai récupérer tes affaires en partant pour éviter que tu perde un truc pendant l'attaque des policiers.>>

Je lui tendis quelques trucs qu'il aurait laissé sur le comptoir si ça avais été une vrai prise d'otage.

<< Bon, après, je t'avoue t'avoie menti un peu sur mes tatouages... Disons qu'il montre mon appartenance à Nyx. Ouais, je suis un pirate... Dans une voiture de police... Trop bien ! >>

Je lui sourit tout en continuant à conduire naturellement.

ft. Neyiko Junsou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 15
Pokédollards : 3
Date d'inscription : 04/11/2017

PokéProfil
Attaques & Armes:
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe: ♠ Katana ♦ Regard Touchant ♦ Coup d'jus
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Dessin corporel [Ft Neyiko - Satori ]   Jeu 4 Jan - 3:20
Neyiko ne remarquai pas ce qui passer derrière lui, il avait écoutait la personne devant lui avait un léger sourire. Vue les propos qu’il tenait, il devait être une personne pouvant reconnaitre facilement le type d’hybride qui se trouve devant lui. En même temps, cela était plutôt simple, il y avait qu’une sorte de pokemon jaune électrique, enfin à peu près bien entendue. Alors qu’il levait la tête pour regarde l’homme en face de lui, mais alors qu’il posait ses yeux dans les siens il se retrouva brusquement lever de terre alors qu’il était tenue par le tatoué. Il posa ses mains ses le bras de l’homme alors que ses yeux étaient écarquillés alors qu’il regarder avec effroi. Il regarda ensuite son agresseur et grogna légèrement, il ne bougeait pas, totalement effrayer par ce qu’il se passait. Il était beaucoup trop jeune pour mourir ! Il regarda brusquement les policiers en grognant légèrement. Est-ce qu’ils étaient sérieux de poser leurs flingues aux sols ? Cet homme peut être capable de les tuer en un seul coup de sabre.
Alors qu’il regardait de nouveau son agresseur, il se sentit poser au sol. Sans faire attention à l’homme tatoué, il passa sa main sur sa gorge en grognant légèrement. Il semblait vérifier que sa tête soit bien sur ses épaules.

Il passa alors lentement sa main au niveau de nuque, la bout de son katana était positionner non loin de sa tête et passer dans son dos, sous son écharpe qui descendait comme une cape déchirer dans son dos. Mais alors qu’il allait la saisir, il fut stoppé par le vue qu’il avait devant lui : Un canon de fusil. Il se figea en fixant le canon, à priori, il était vraiment capable de le tuer. Il leva doucement les yeux en voyant Satori casser l’arme du policier encore debout. Il se sentit tirer vers lui et fronça brusquement en entendant les paroles de l’homme. Il ne voulait pas le tuer ? Il était un peu rechercher ?! C’était donc une personne rechercher par la police ? Potentiellement dangereuse donc et pourtant il devait obligatoirement l’aider. Il leva légèrement les yeux pour le regarder en faisant donc presque semblant d’être complètement effrayer. Oui presque parce qu’il est vrai que les paroles qu’avait prononcé son « agresseur » l’avait légèrement calmé et rassuré.

Neyiko se laissa alors tirer vers la voiture et entra presque violemment dans la voiture. Il ferma doucement les yeux afin de ce calmé. Il devait reprendre ses esprits, il se pencha légèrement en avant afin de récupérer son katana, il entendis Satori rentrer dans la voiture et cacha rapidement son sabre entre son siège et la porte puis regarda devant lui, s’enfonçant dans ses pensées.
Il en sortit plutôt rapidement en entendant la voie de l’homme et le regarda rapidement. Il regarda alors les affaires qu’avait pensé à récupérer le tatoué et sourit doucement. Il était donc peut être pas que méchant. Il tourna ses yeux vers le conducteur et se rendit compte de quelque chose qui sur le coup il ne s’était pas rendu compte que l’homme avait était rapide, fort, classe et intelligent.
Ricanant doucement, il regarda Satori :

« C’était tellement classe ! Tu bouge tellement vite, tu es tellement fort et tu analyse rapidement les situations ! Puis tu magne tellement bien le katana ! C’était GEANT ! »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nyx • Membre
Messages : 37
Pokédollards : 14
Date d'inscription : 30/04/2017
Age : 19
Localisation : En mers
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Koujaku de DM
Double compte : Mondomaniac, Joseph P. Aedificium

PokéProfil
Attaques & Armes: Un Katana, gant griffes retractable, des calmants
Race Pokemon/ Métier: Mercenaire
Team/Dresseur/Equipe: Team Nyx
Nyx • Membre
MessageSujet: Re: Dessin corporel [Ft Neyiko - Satori ]   Sam 3 Fév - 17:13
Dessin corporel


La route devant moi était une bénédiction, une route pleine de spot à drift, en clair un pur délice. Je les caler tous, quittes à donner des sueurs froides à mon passager. Après tout, une voiture, c'est tellement plus simple à conduire qu'un voilier, donc je savais ce que je faisais. De plus ce véhicule avait de quoi faire, et étant bien plus sensible aux odeurs, aux vibrations et au sons fait par le moteur, j’étaie capable de faire travailler ce véhicule au maximum sans risquer de casser le moteur ou d'autre pièces de cette caisse. En clair, je m'éclatais. C'était moins intense que la liberté des flots, mais la vitesse grisante du véhicule lui donner de l’intérêt. Cependant je restais un peu sur le qui-vive car le bruit métallique que j'entendais à coté du jeune homme me rappelais qu'e je l'avais un peu kidnapper et que s'il y avait une arme dans le véhicule, le gars pourrait me tirer dessus de peur, quitte à mourir. Après tout, les gens ont parfois des réactions stupides, la preuve en ai que j'ai moi-même taper dans un bateaux juste par manque de contrôle... Mais la réaction du jeune hybride me rassura un peu.

« C’était tellement classe ! Tu bouge tellement vite, tu es tellement fort et tu analyse rapidement les situations ! Puis tu manies tellement bien le katana ! C’était GÉANT ! »

J’eus un sourire confiant et je lui répondit de manière très calme mais excessivement classe, comme à mon habitude :

<< Disons juste que la nature m'as doté d'un certain talent. Rajoutons aussi que je ne me lasse pas de l'utiliser de manière régulière. >>

Alors que j'allais continuer mon discours, j'entendis un grésillement, la radio du véhicule s'activait :

<< Unité 54 ici central, pourquoi allez-vous si vite ? Si vous poursuivez le terroriste il fallait nous prévenir au lieu de partir en solo !>>

Satori saisie la radio et répondit alors avec une voix faussé proche de celle d'un des policier :

<< Central, le fugitif a réussit à nous avoir. Il est en ce moment entrain de s'enfuir a bord d'un véhicule gris immatriculé...>>

J'étais bien chaud pour faire le faux policier. donc je commençais à donner des détails faux pour m'amuser. Cependant, j'appris que mon bateaux avait était saisie par les autorités maritime et pour le coups, je n’appréciait pas ça du tout. Je lâchait un petit merde discret avant de ranger la radio, expliquant que je devais resté concentré. Me retournant vers Neyiko, je souris et lui dit alors :

<< Prêt pour une petite folie ? >>

Il e regarda avec un regard malicieux.


ft. Neyiko Junsou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dessin corporel [Ft Neyiko - Satori ]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Dessin corporel [Ft Neyiko - Satori ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Johto :: Oliville-