Partagez | 
 

 Anything you can do, I can do better

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Pokémon • Esclave
Messages : 151
Pokédollards : 64
Date d'inscription : 23/11/2017
Age : 26
Localisation : Unys
Je suis (Inrp) : Pansexuel et célibataire
Je ressemble à : Izuku Midoriya (My Hero Academia)
Double compte : Armitage D. Zeituhr, Garnet G. Vulcan

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hantise ♦ Plaie-Croix ♦ Maléfice Sylvain ♦ Éboulement
Race Pokemon/ Métier: Desséliande/Ex-PDG de la Beauchesne Innovation and Development
Team/Dresseur/Equipe: Oscar L. Rosenwald
Pokémon • Esclave
MessageSujet: Anything you can do, I can do better   Mar 9 Jan - 18:05

Les préparatifs allaient bon train dans le manoir des De Beauchesne, prêt de la ville de Romant-sous-Bois. C'était un imposant bâtiment ancien de pierres sombres et ocres qui possédaient trois spacieux étages ainsi qu'un très grand terrain, un jardin de fleurs et d'eau. D'ailleurs, certains trouvaient même qu'il ressemblait plus à un château qu'à un manoir et ce n'était pas peu dire. Les flèches sombres semblaient dépasser presque la cime des arbres du bois qui l'entourait. C'était un manoir mystérieux s'il en est, très atypique mais Desmond l'adorait.
Les serveurs, les traiteurs et autres personnes qui avaient été embauchés pour l’événement qui se déroulait ce soir au manoir finissait de préparer tout ce qu'il fallait sous l'oeil attentif de l'héritier de la famille. Le hall avait été aménagé au mieux pour accueillir les invités et le grand salon aux allures anciennes débordait de décorations fastes et d'un buffet garni de plats raffinés. Il y avait même un petit orchestre qui répétait quelques notes et s'accordait dans une charmante cacophonie.

Desmond, alors habillé de son plus beau costume trois pièces, ses cheveux courts coiffés en arrière, lança une remarque cinglante à un des employés qui venait de manquer de renverser un vase ancien en voulant installer une table d'appoint. Il était d'humeur fâcheuse, comme toujours quand il fallait organiser une fête au manoir. Son besoin de perfection était un de ses plus grands défauts et il le reconnaissait, souvent, cela le faisait souffrir. Il se mettait une pression monstre. Mais ce soir, c'était encore pire, car il attendait quelqu'un de très spécial au milieu de la foule d'invité qui avaient été invités. Un légendaire. Oui, un de ces arrogants pokémon primordiaux et pas n'importe lequel, ce cher Joseph Aedificium ou Palkia pour les gens plus à cheval sur les mots. Les deux hommes s'étaient croisés dans les coulisses d'une émission prestigieuse alors que Desmond était en déplacement pour un interview à Sinnoh. Le Desséliande avait eu bien du mal à cacher son irritation en entendant le discours paternaliste et arrogant du légendaire. Oui, on pourrait lui dire qu'il était mal placé pour juger de l'arrogance de quelqu'un mais que voulez vous, il n'avait jamais aimé les gens qui se permettaient de s'imaginer être des dieux sous prétexte qu'ils étaient unique au monde. A cette pensée, Desmond eut une grimace agacée et se massa le front comme prit d'une soudaine migraine. Mais il fut interrompu par une main familière qui s'était posée sur son épaule.

- Tout va bien, Desmond ?

Armitage De Beauchesne se tenait prêt de son fils. C'était un homme plutôt grand, avec une forte carrure d'ancien militaire. Il avait un âge plutôt avancé mais ses cheveux et sa moustache était d'un noir profond. Malgré son apparence qui pourrait être intimidante, il avait toujours un petit sourire aux lèvres et son œil valide était rieur. Car il était borgne en effet et portait un cache œil sur l’œil gauche.
Le visage de Desmond sembla se transformer en une expression plus sereine et il esquissa un sourire inquiet à son père en se tournant vers lui.

- Ca va, ne t'inquiètes pas, je gère la situation comme toujours.
- Je me disais bien que tes chevilles avaient l'air plus gonflées que d'habitude...
répondit Armitage avec un léger rire sarcastique.

Desmond prit un air faussement boudeur et croisa les bras alors que son père s'approchait dangereusement des petits fours. Il avait toujours été plutôt épicurien... dans le sens où il ne refusait jamais un bon repas. Et pourtant, il était toujours musclé. Desmond se demandait bien comment il faisait, surtout pour un humain de son âge.

- Mes chevilles vont très bien, merci, papa. Et ne touche pas à ça, sinon je préviens le docteur que tu ne suis pas ses recommandations.

Cette fois, ce fut le père qui prit une mine faussement boudeuse en se retournant vers son fils.

- Tu n'oserais pas !
- Je vais me gêner...
répondit Desmond avec un sourire sarcastique alors que son père prenait un air faussement outré. Décidément, entre le père et le fils, il était difficile de savoir qui était le meilleur acteur.

- Mon fils ! Comment peux tu faire une chose pareille à ton pauvre père faible et malade ?
- Il n'est pas si faible et malade vu qu'il passe son temps à venir fourrer son nez partout.
répondit une voix féminine. La mère de Desmond se tenait dans l'encadrement de la porte, esquivant gracieusement deux fleuristes qui déplaçaient d'imposants pots. C'était une hybride Desséliande chromatique, très belle, grande, aux formes généreuses et aux cheveux d'un rouge profond coupé au carré qui contrastait avec la pâleur de sa peau. Son visage était similaire à celui de Desmond en bien des points, mais c'est surtout ses yeux violets perçants qui ressemblaient étonnamment à ceux de son fils. Elle portait une robe de soirée pourpre très élégante qui mettait sa silhouette en valeur.

- Remonte donc dans tes appartements, M. Du Bois De Beauchesne, sinon la prochaine fois, je ferai en sorte que tu ne puisses pas en sortir.
- Ma chérie ! Je n'attends que ça !
répondit Armitage à sa femme avec un air taquin, la rejoignant pour embrasser brièvement ses lèvres rouges avant de faire un signe d'encouragement à son fils et quitter la pièce.
Desmond esquissa un sourire à sa mère qui le lui rendit, et tourna le regard vers les serveurs qui passaient avec des plateaux remplis de verres à pied et l'inquiétude traversa à nouveau son regard, un détail que sa mère remarqua très vite. Elle s'approcha de lui et posa sa main sur son épaule.

- Tout va bien se passer, Desmond. Ce n'est qu'un individu comme un autre, toi même tu me l'as dit.
- Je sais, je sais. C'est bon...
- Et ne soit pas TROP mesquin avec lui. Un peu d'accord, mais pas trop.
- Comme si tu étais du genre à ménager les gens quand tu avais mon âge.


Selina eut un léger rire et tapota la joue de son fils avant de glisser son bras dans le sien et de le diriger vers l'entrée, prête à recevoir les premiers invités avec son fils dans toute sa splendeur.

- Parfois, il faut savoir être diplomate pour mieux détruire son ennemi, mon chéri.
- C'est ce que je disais... Tu joues sur les mots, maman.


S'en suivit l'habituel cérémonie de bienvenue pour tous les gens qui entraient au manoir, des gens de tous horizons mais surtout des gens de la haute. Et Desmond attendait avec impatience l'arrivée du clou du spectacle.
Anything you can do, I can do better




Desmond vous nargue en darkgreen...
Cadeaux ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dresseur • Normal
Messages : 119
Pokédollards : 44
Date d'inscription : 04/11/2016
Age : 19
Localisation : Kalos
Je suis (Inrp) : Libre
Je ressemble à : godot
Double compte : Mondomaniac, Satori Sarutuma

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Pistolet-Taser ♣ Guitare Electrique ♣ Masque electronique
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe: NONE
Dresseur • Normal
MessageSujet: Re: Anything you can do, I can do better   Ven 12 Jan - 18:30

Joseph Aedificium

Desmond



「 Anything you can do, I can do better 」

Sirotant un délicieux thé, Joseph continua sont travail du jours : réparé un lustre sans utilisé ses pouvoirs. Bon... Sans utilisé ses pouvoirs... Il lévitait, utiliser ses outils en télékinésie et surtout il lisait un livre tout en flottant nonchalamment à coté de l'éclairage. Un classique Josephien. Ceci dit, quelque chose lui trottait dans la tête depuis un moment. Il sentait qu'il avait oublié quelque chose. Il avait pris un jour de repos aujourd'hui pour ce fameux quelque chose. Mais impossible de mettre le doigt dessus. Il tourna alors une page de son livre et il lut alors la description d'un banquet auquel le héros se rendait, sans savoir que c'était un piège de son ennemis. Soudain, ça lui revint ! Il avait été invité par ce jeune Desséliande ! Ce Desmond qu'il avait rencontrer lors d'une interview sur les hommes les plus influent de Kalos. Joseph se demandait toujours pourquoi il avait été invité, puisqu'il pensait plus être influent à Sinnoh mais bon... Il regarda l'heure : Pile l'heure prévue pour l'ouverture des festivité ! Et lui qui n'était pas du tout prêt ! Il tourna frénétiquement vers l'arrière dans son bleu de travail tandis qu'il se demandait comment il allait faire. Il avait accepté de venir à ce banquet pour valoriser Desmond, en le rendant mémorable pour ses invité, donc il ne pouvait se permettre de venir comme un Lambda. De plus, il aimait bien le petit Desséliande, donc bon... Ce serais le trahir de ne pas venir ou de "mal-venir". Il n'avait que peu de temps pour y penser, il avait prévue de venir en taxi pour faire un peu plus prestigieux, mais même s'il se téléporté à Ilumis, il ne pourrait jamais arrivé à l'heure. Sauf si... Il claqua des doigts et, soudain, il fut enveloppé dans une tenue aux allures sacrées

Les invité rentrait un à un et déjà, le derniers était entrain de franchir le pas de la porte. Les convives étaient tous présent, à l’exception du dieu de l'espace, toujours absent du seuil de la porte. Les premiers arrivés commencèrent naturellement à douter de la véracité des dires de leur hôte tandis que plus un bruit ne résonnait dehors. Mais soudain, au milieu de la salle, une étrange boule de lumière apparue. Minuscule au début, elle ne fut pas tout de suite remarqué. Mais soudain, elle enfla, ce qui valut à un invité de la montré du doigt avec un mélange de surprise, de peur et d’incompréhension. Soudain, la sphère grandit en un instant et pris le diamètre d'une fourgonnette, tout en produisant un bruit étrange, comme si l'espace "coulait" et se déformait. Et pour finir la surprise, le grand dôme lumineux reprit sa forme de petite sphère anodine, avant de vibrer et de prendre peu à peu la forme du Palkia d'origine. Le hurlement de ce dernier se fit entendre et soudain, la forme divine disparue, pour laisser place à Palkia, dans sa tenue sacrée. Il marcha alors, dans un silence profond, s'avançant vers l'hôte et sa mère. Lorsqu'il arriva à leur hauteur il les salua avec un respect imposant puis releva la tête.

<< Bien le bonjour, Jeune De Beauchesne, et enchanté madame. J'imagine que Monsieur, n'est point présent pour l'instant ? Soit. Je me suis permis de vous préparer de modeste cadeaux à vous et à votre famille pour vous remercier de votre invitations.>>

Il tendis sa mains droite en direction de la femme et deux boucles d'oreilles d'une couleur violette.
<< Voici deux modestes boucles d’oreilles en diamant vert, obtenable uniquement dans des conditions de pression et de chaleurs extrême tel les Naines brunes. Ils ont bien sur était récupérer et tailler par mes soins.>>

Ensuite toujours dans la même mains, il fit apparaitre une amphore ayant l'apparence qu'elle aurait dut avoir si le temps n'étais pas passé.

<< Ceci est pour votre mari, un grand cru de l'époque où les gringolem n'était même pas une idée dans la tête de leurs inventeurs. Une gorgée de se vin revitaliserais même le plus vieux des Spectrum.>>

Enfin, il tandis une espèce de perle semblable à celle de ses épaules en direction du jeune homme.

<< Et voilà pour vous, une Larme Perlée. Bien que cette bricole ne soit pas forcément un présent qui siée à un homme tel que vous, vous vous rendrez compte de la chance de l'avoir touché lorsque vos soucis vous mettront au pied du mur.>>

Lorsqu'il lui remis la Larme perlée, il lui transmis un message via l'objet. Ce message fut simple :

Lorsque vous serez au porte de la mort ou que votre vie vous échapperas, vous vous souviendrez de cette incantation, et alors vos soucis s’effaceront : Du diamant, de la Perle et de l'esprit, je choisie l'espace.


Alors, Joseph sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Esclave
Messages : 151
Pokédollards : 64
Date d'inscription : 23/11/2017
Age : 26
Localisation : Unys
Je suis (Inrp) : Pansexuel et célibataire
Je ressemble à : Izuku Midoriya (My Hero Academia)
Double compte : Armitage D. Zeituhr, Garnet G. Vulcan

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hantise ♦ Plaie-Croix ♦ Maléfice Sylvain ♦ Éboulement
Race Pokemon/ Métier: Desséliande/Ex-PDG de la Beauchesne Innovation and Development
Team/Dresseur/Equipe: Oscar L. Rosenwald
Pokémon • Esclave
MessageSujet: Re: Anything you can do, I can do better   Mar 16 Jan - 17:42

Alors que l'heure passait et qu'une certaine impatience commençait à grandir parmi les invités, c'était la colère qui montait dans le cœur du maître de cérémonie. Desmond commençait à se demander si son invité spécial n'aurait pas tout simplement oublié de venir, et cela l'agaçait au plus haut point. Sa mère avait bien tenté de le calmer comme elle pouvait, mais il affichait toujours une mine sombre dés que personne ne l'observait.
Se croyait il tellement supérieur qu'il pouvait se permettre d'oublier ou même de ne pas prévenir qu'il ne viendrait pas ? Le Desséliande poussa un soupir exaspéré avant de récupérer un verre de champagne d'un plateau passant rapidement, porté par un serveur, sirotant distraitement le contenu avec un regard des plus noirs.
Mais alors qu'il était perdu dans ses songes de vengeance, une exclamation de quelques personnes venant de la grande salle attira son attention. Il s'y précipita alors que la plupart des invités avaient reculés en observant une imposante sphère brillante.

- Qu'est-ce que...

Un bruit terrible émanait de la sphère qui rétrécissait puis pris la forme de Palkia, poussant un rugissement qui fit résonner les murs du vieux manoir. Par réflexe, Desmond se précipita vers sa mère qui était en train de discuter avec des amies quand l’occurrence était apparue, et la saisie dans ses bras en un geste protecteur. Elle ne se fit pas prier, et cacha son visage entre les bras de son fils, terrifiée.
Mais bientôt, l'imposante silhouette du légendaire laissa place à l'humanoïde Palkia, vêtu d'une tenue des plus sacrés, mais surtout des plus ridicules selon Desmond. Ce dernier resta pétrifié un instant, observant son invité avec des yeux hagards, ses cheveux légèrement en bataille à cause du souffle de la téléportation, alors que Joseph s'approchait de lui. Il s'inclina profondément avant de parler :

<< Bien le bonjour, Jeune De Beauchesne, et enchanté madame. J'imagine que Monsieur, n'est point présent pour l'instant ? Soit. Je me suis permis de vous préparer de modeste cadeaux à vous et à votre famille pour vous remercier de votre invitations.>>

Desmond papillonna des yeux pendant quelques secondes avant de reprendre contenance, lâchant doucement sa mère et passant une main rapide dans ses cheveux en se raclant la gorge. Selina, quant à elle, était encore un peu sous le choc mais reprit également rapidement ses esprits alors que Joseph lui tendait deux boucles d'oreilles ornés de pierres violettes.

<< Voici deux modestes boucles d’oreilles en diamant vert, obtenable uniquement dans des conditions de pression et de chaleurs extrême tel les Naines brunes. Ils ont bien sur était récupérer et tailler par mes soins.>>
- Oh. Hum... Vous êtes trop aimable, très cher.

Elle observa un instant les bijoux avec une certaine admiration avant de lancer un regard vers son fils. Ce dernier affichait un sourire de façade mais Selina connaissait suffisamment son fils pour savoir qu'il fulminait à l'intérieur. Elle lui tapota le bras avec encouragement.
Ensuite, le légendaire fit apparaître une vieille amphore qui pourtant semblait en parfait état de conservation. Desmond fit signe à des serveurs qui s'approchèrent pour la récupérer précautionneusement.

- Je me chargerai de la lui apporter. Il sera très certainement fort aise de ce cadeau...
<< Et voilà pour vous, une Larme Perlée. Bien que cette bricole ne soit pas forcément un présent qui siée à un homme tel que vous, vous vous rendrez compte de la chance de l'avoir touché lorsque vos soucis vous mettront au pied du mur.>>

Desmond ne put s'empêcher de lever un sourcil dubitatif, observant la pierre qu'on lui tendait. Une grosse perle rose. Le coin de son oeil tiqua quand il perçut le message qui allait avec. Une incantation, hein ? Encore une de ces idioties démagogiques propres aux légendaires et à leurs lubies. Leur arrogance n'avait elle donc aucun égal ?
Pourtant, le Desséliande prit une inspiration et afficha une mine faussement modeste, acceptant le cadeau en saluant Joseph avec un mouvement de tête.

- C'est... trop d'honneur, M. Aedificium. Même si je doute d'avoir un jour besoin d'un tel artefact. Mais ce sera certainement plus que suffisant pour excuser votre retard ainsi que votre entrée fracassante qui, je dois l'admettre, a du effrayer la plus grande partie de mes invités... dit il avec politesse en faisant un geste de la main vers l'assemblée, qui en effet n'avait pas l'air rassurée par la présence du légendaire. Desmond eut un léger rire qu'il voulait naturel. De plus, je ne crois pas avoir précisé "tenue sacerdotale exigée" dans le dresscode de cette soirée...

L'assemblée ne put retenir un léger rire embarrassée, imitant l'hôte de ces lieux. Bonne façon de détendre l’atmosphère tout en infligeant un premier coup à son rival. Desmond fit un signe de la main à l'orchestre qui s'était interrompu afin qu'ils reprennent leur morceau. Cela suffit en partie à motiver les convives à discuter entre eux et reprendre leurs activités, même si ils lançaient souvent des regards vers les De Beauchesne et Palkia.

- Merci d'être venu, M. Aedificium, nous sommes honorés. Mon mari essaiera de venir en fin de soirée mais pour le moment il se repose, il est souffrant... expliqua Selina avec une remarquable amabilité que même Desmond admira sur l'instant.
- Je suis sûr qu'il sera ravi du cadeau que vous lui avez apporté autant que nous le sommes. confirma Desmond avec un sourire. Je vous en prie, faites comme chez vous.

Il récupéra un verre de champagne qu'il tendit à Joseph avant de l'inviter à trinquer.
Anything you can do, I can do better




Desmond vous nargue en darkgreen...
Cadeaux ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dresseur • Normal
Messages : 119
Pokédollards : 44
Date d'inscription : 04/11/2016
Age : 19
Localisation : Kalos
Je suis (Inrp) : Libre
Je ressemble à : godot
Double compte : Mondomaniac, Satori Sarutuma

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Pistolet-Taser ♣ Guitare Electrique ♣ Masque electronique
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe: NONE
Dresseur • Normal
MessageSujet: Re: Anything you can do, I can do better   Jeu 1 Fév - 19:22

Joseph Aedificium

Desmond



「 Anything you can do, I can do better 」


Palkia gardât un sourire plein de joie et de respect durant toutes la durée de cette cérémonie de dons. Il montra une grande bonté lorsque Mme de Beauchesne, la saluant avec respect. Alors, Desmond, recevant son présent lui dit sur un ton assez polie :

<< C'est... trop d'honneur, M. Aedificium. Même si je doute d'avoir un jour besoin d'un tel artefact. Mais ce sera certainement plus que suffisant pour excuser votre retard ainsi que votre entrée fracassante qui, je dois l'admettre, a du effrayer la plus grande partie de mes invités...>>

La première partie de sa réponse le rassura, au moins on lui mettra pas sur le dos son retard. Par contre la seconde partie lui plus moins... C'est vrai qu'il avait dut effrayer toutes l'assemblée avec son entrée pour la moins... fracassante... Mais ce qui suivit manqua de le surprendre :

<< De plus, je ne crois pas avoir précisé "tenue sacerdotale exigée" dans le dresscode de cette soirée... >>

Tout les gens autour commencèrent à rire plus ou moins haut, à la plus grande ignorance de Joseph. Il se gratta la tête et sembla plus désintéressé que réellement critiqué. Il claqua simplement des doigt, ce qui eu pour effet de changer sa tenue dans une tenue plus décontracté et plus classe... Pour l’œil humain. Puis la musique repris, donc il réfléchit juste dans son coin tandis que la mère du Désséliande s'approcha de Palkia et le remercia, rajoutant que le père nous pourrez venir a cause de soucis de santé. Sur ces mots, Joseph lui fit un regard attristé et lui demanda alors avec une candeur infinie, tel celle d'un parent pour son enfant :

<< Si vous avez besoin d'aide pour son rétablissement, n’hésitai pas à demander, après tout je connais tout les remèdes de l'univers, donc je pense pouvoir le soigner si jamais la pharmaceutique actuelle ne peut l'aider... Il faudrait peut-être que j'écrive un livre sur les différent remède que ce monde aurait besoin... Mais les scientifiques n'aurait plus de travail si je faisait tout à leur place... >>

Il rentra alors dans une réflexion des plus importantes pour lui, car il est vrai que s'il donnait tout au scientifique, il serait vite détestait par ces derniers pour avoir gâche leur boulot... Il décida donc qu'il veillerait seulement au grain, empêchant seulement les erreurs scientifiques dévastatrices. Cependant, il fut sorti de ses pensé par Desmond qui lui tandis un verre remplie de champagne. Palkia le saisis alors et dit avec un grand sourire "A votre santé" tout en trinquant en l'honneur de Desmond. Mais à l'instant où les verres se touchèrent, des sacs très chics apparurent dans la salle, lévitant devant ceux qui devait les ouvrir. Il y en avait un pour chacun et à l'intérieur se trouvé l'objet convoité par chaque convive. Palkia sourit alors et se retourna vers l'assemblée.

<< J'espère que ces généreux présents vous feront oublier mon retard et vous rempliront de joie >>

Il se retourna vers le chef de la maison lorsqu'il but les premier sourire euphorique sur le visage des convives. Il reprit une gorgée du breuvage que lui avait donné l'hôte et dit alors sur un ton de père observant ses enfants :

<< Ah.. les mortels, quel plaisir de protéger ces êtres si complexe... Aurais-je dit mortel ? Rah ! Il faudrait que je perde cette vilaine habitude... >>

Il se gratta la tête visiblement gêné d'avoir encore parlé des humains sous ce termes péjoratif. Il essaya donc de changer de sujet :

<< Mais dites-moi Monsieur Desmond, lors de l'interview j'ai cru comprendre que vous travailler dans les technologie d'avenir ? Si cela ne vous gêne, j'avoue que cela m'intéresse beaucoup !>>

Il lui sourit tandis qu'il posa son verre encore rempli sur une table proche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Esclave
Messages : 151
Pokédollards : 64
Date d'inscription : 23/11/2017
Age : 26
Localisation : Unys
Je suis (Inrp) : Pansexuel et célibataire
Je ressemble à : Izuku Midoriya (My Hero Academia)
Double compte : Armitage D. Zeituhr, Garnet G. Vulcan

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hantise ♦ Plaie-Croix ♦ Maléfice Sylvain ♦ Éboulement
Race Pokemon/ Métier: Desséliande/Ex-PDG de la Beauchesne Innovation and Development
Team/Dresseur/Equipe: Oscar L. Rosenwald
Pokémon • Esclave
MessageSujet: Re: Anything you can do, I can do better   Lun 5 Fév - 15:42

La musique résonnait dans la salle de façon charmante alors que les convives reprenaient peu à peu leurs discussions mondaines. L'ambiance redevint sereine et plutôt même joviale, même si les regards se tournaient de temps à autre vers le légendaire, fort semblable à cet instant à un éléphant dans un magasin de porcelaine. Il était clair pour Desmond que Palkia ne brillait pas par sa compréhension des moeurs des "mortels". Bon sang qu'il détestait ce mot ! Il était si pédant de s'imaginer être un dieu immortel en ce monde !
Le Desséliande gardait un sourire aux lèvres quoique un peu forcé, alors qu'il sirotait le contenu de son verre de champagne, mais ses yeux brûlaient d'une flamme vivace. Le fait que ce Joseph Aedificium ait réussi à faire apparaître sur lui des nouveaux vêtements sans même sourciller le fascinait tout comme cela l'irritait profondément. Que pouvait il au final face à une telle puissance brute ? Et il n'était pas au bout de ses peines, loin de là. Les attaques de Desmond ne semblait même pas lui avoir effleuré l'esprit. Par contre, ce dernier afficha une mine profondément attristée et proposa un remède pour le père De Beauchesne à Sélina. Cette dernière ne put retenir une grimace attristée alors que Desmond manquait de recracher son champagne par les narines, se mettant à tousser. Sa mère lui tapota gentiment le dos avec un air attristé, voyant très vite la surprise de Desmond se changer en colère. Quelle arrogance il affichait, de s'imaginer qu'il connaissait tous les remèdes de l'univers et que les scientifiques étaient des incapables ! Mais la présence de la main maternelle sur son bras l'empêcha de réagir trop vertement, se contentant de détourner le regard en serrant les mâchoires. Selina esquissa un sourire attristé à l'égard de Joseph.

- Merci pour votre soutien mais... je crains fort qu'il n'y ait pas en ce monde de remèdes contre la dépression, très cher...

La mère et le fils échangèrent un regard avant de regarder ailleurs d'un air distant. Ils avaient l'habitude depuis le temps, et pourtant le fait de l'avouer à voix haute faisait toujours un pincement au cœur des deux Desséliandes. Enfin, Desmond posa une main rassurante sur l'épaule de sa mère. S'il y avait bien une chose qu'on ne pouvait reprocher à Desmond c'était le soutien qu'il apportait à sa famille. Ce dernier changea de sujet en tendant une coupe à Joseph pour l'inviter à trinquer, ce que ce dernier fit bien sûr mais au lieu de répondre un "à votre santé" classique, il préféra :

- Et à la santé de nos proches.

Desmond esquissa un sourire qui disparu très vite quand il vit apparaître des sacs très chics apparaître prêt de chaque invité contenant, selon le légendaire, tout ce qu'ils avaient désirés. Ses sourcils se froncèrent et il serra son verre de champagne entre ses doigts avec une certaine force, tremblant légèrement. Et merde ! Comment faire face à ce type ? Desmond commençait à se dire qu'il aurait mieux fait de garder son orgueil de côté et de ne pas l'inviter.
Mais voilà, ce cher Joseph n'en avait pas fini avec ses affronts. Le voilà qui déblatérait sur à quel point il était amusant de s'occuper des "mortels". Argh. Le mot qu'il ne fallait pas.
Le visage du jeune homme se retrouva tordu de rage et Sélina n'eut pas le temps de réagir qu'il avait déjà explosé le verre de champagne entre ses doigts qui étaient devenu des griffes aiguisées recouvertes d'écorces.

- Desmond ! s'exclama sa mère en récupérant rapidement une serviette en tissu sur l'une des tables. Elle attrapa fermement la main blessée de son fils alors que cette dernière reprenait immédiatement forme humaine, laissant voir des coupures qui commençaient à saigner abondamment.
- Pardon, maman, je n'ai... pas fait attention. répondit il avec un sourire navré aux lèvres, laissant s'échapper un léger rire gêné. Ça m'arrive régulièrement, haha, ces verres sont si fragiles...

Selina lui lança un regard qui en disait long et Desmond baissa les yeux en soupirant faiblement. Il savait qu'elle détestait quand il était prit d'excès de colère, surtout devant tout le monde. Avant même que les deux hommes ne puissent réagir, Selina De Beauchesne s'eclipsa en maugréant qu'elle allait chercher de quoi le soigner et ordonna à son fils de bien serrer le tissu sur la plaie. Ce dernier s'exécuta en secouant doucement la tête avec un sourire.

- Comme vous pouvez le constater, les "mortels" se protègent très bien les uns les autres. Certes, nous n'avons pas votre efficacité, mais on se débrouille.

Desmond leva un sourcil quand son éminent interlocuteur lui parla de l'interview et de son intérêt pour les technologies d'avenir. Son sourire s'élargit, mais ce n'était pas un sourire des plus sereins.

- Oh. Oui, en effet. La Beauchesne Innovation & Development est réputé pour ses recherches dans les énergies renouvelables. Nous avons reçu plusieurs prix ces dernières années. Nous essayons de nous inspirer de la nature, notamment de la photosynthèse mais aussi de la symbiose avec des bactéries et des champignons. Le microcosme forestier est passionnant et une source d'informations formidables dans ce domaine. Une symbiose parfaite entre tellement d'organismes de nature et de formes différentes qui apportent une vie foisonnante et florissante... Mais, je n'en connais pas tous les détails. C'est ma mère qui dirige nos laboratoires après tout. Moi, je ne suis que gérant, comme mon père avant moi.
Anything you can do, I can do better




Desmond vous nargue en darkgreen...
Cadeaux ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dresseur • Normal
Messages : 119
Pokédollards : 44
Date d'inscription : 04/11/2016
Age : 19
Localisation : Kalos
Je suis (Inrp) : Libre
Je ressemble à : godot
Double compte : Mondomaniac, Satori Sarutuma

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Pistolet-Taser ♣ Guitare Electrique ♣ Masque electronique
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe: NONE
Dresseur • Normal
MessageSujet: Re: Anything you can do, I can do better   Jeu 22 Fév - 19:57

Joseph Aedificium

Desmond



「 Anything you can do, I can do better 」


Palkia commença peu à peu à douter de la bonne volonté de son hôte. Après tout, il avait du mal avec les mœurs ou avec l'expression de ses sentiments, mais pour les analyser seul le trio de l'esprit pourrait le surpasser. Pourtant sa grande bonté d'âme l’empêche d'accepter du premier coups qu'une personne n'est pas bonne. Et bien qu'il soit capable de reconnaitre la bienveillance divine dans le cœur des homme généreux, il lui est impossible de comprendre la perversion, l'orgueil, l'avarice et toutes les autres bêtises qui font que l'esprit humain un étrange mélange instable. Mais l'homme face à lui enchainer les réactions incohérentes : il pouvait comprendre l'expression de la jeune femme, surtout en sachant la maladie de l'homme... Mais la réaction du fils était exagéré à ses yeux. La colère n'avait pas sa place ici bas : il avait juste dit un fait, que le jeune homme ne pouvait pas accepter le fait que la science ait besoin d'évoluer par elle-même sans l'aide d'un dieu c’était une chose, mais remettre en question l'omniscience d'un dieu ayant LITTÉRALEMENT créer l'univers qu'il foulait, c’était indécent. Après tout, avec l'aide des trois divins de l'esprit, Palkia avait put créer plus d'un remède pour les maladies mentales, que se soit dans ou en dehors de la Terre. Après tout certain hybride pouvait modifié la psyché, alors pourquoi ne pas croire ce simple fait ?

- Merci pour votre soutien mais... je crains fort qu'il n'y ait pas en ce monde de remèdes contre la dépression, très cher...

Cette phrase resta dans son esprit mais il ne dit rien. Il fit seulement la suite d'événements amenant aux présents. La réaction de Desmond valut encore plus de suspicion. Il ne montra pas ses sentiments mais il n'en pensa pas moins. La preuve en est de son lapsus, appelant les humains "mortels". La réaction beaucoup trop fleur de peau de Desmond finit de lui mettre la puce à l'oreille. Il était en face d'un homme arrogant, à l'égo surdimensionné. Il décida d'agir, il en avait assez des enfantillages de cet homme pensant pouvoir rivaliser avec un dieu uniquement par son apparence. Mais son comportement idiot était loin de la véritable nature d'un dieu, et contrairement à Mirka qui mériterait bien plus le droit à la divinité de par son cœur, il ne pouvait tendre pour l'instant qu'à l'humilité avant que Palkia songe à penser qu'il se détache des hommes. Il observa la scène devant lui sans rien lui dire puis laissa la dame chercher ce qu'il fallait pour la blessure. Palkia claqua alors des doigts et fit apparaitre dans la pharmacie de la dame un flacon de Miel Apertio, une substance introuvable sur terre capable d'adoucir la plus violente des peines par sa douceur-acidulé faisant relativisé... et accepter la violence de la vie. Sur le flacon, il laissa un mot : "Donnez ceci à votre mari et il sera guéri de ses maux. Je m'occupe de votre fils, je vais le soigner à ma façon" signé d'un P. Après tout, l'humain avait put faire des anti-dépresseurs, alors pourquoi les dieux se laisserais surpasser ? Il posa alors une question à l'hybride quand à son boulot. Il écouta peu le jeune homme blessé ou du moins il attendit patiemment qu'il finit son explication. Joseph sourit alors et dit au jeune homme :

<< Hum, intéressant ! Et si nous parlions de ceci tout les deux, seul. >>


Ce n'étais pas une question, son regard parler de lui-même. A l'intérieur de celui-ci on pouvait voir toutes la prestance du dieu qu'il est ainsi que l'agacement provoqué par le jeune hybride. Alors, sans lui laisser le temps de répondre, il les téléporta tout deux sur la Lune dans une bulle d'atmosphère artificielle créé par les soins de Palkia.

Le légendaire fit réapparaitre ses habits civil tandis qu'il regarda le jeune hybride dans les yeux sans une once de gentillesse ou de méchanceté, juste de l'agacement. Il claqua des doigts et soudain la main blessée du jeune homme disparut pour réapparaitre soigné. Il dit alors sur un ton assez neutre :

<< Que tentes-tu de prouver en m'invitant ? La gloire ? Grossir ton ego ? Prouver que tu es plus fort qu'un dieu ? Pourquoi as-tu besoin de prouver ta supériorité sur moi alors que le simple fait que tu essaye prouve que tu es arrogant et que tu ne pense qu'a ton image ? Un vrai dieu est un être qui est capable de laisser tomber son image pour remplir son rôle, pas un être arrogant se croyant supérieur. Un dieu est par nature supérieur, donc il n'as nul besoin de se le prouver. Si tu penses que je fais de la télévision par arrogance, que je ne pense qu'à moi et que je préfère la gloire à la solitude ? Si c'est le cas, tu te trompes lourdement. J'ai déclarer ma peine de mort en faisant cela et j'en suis conscient et contrairement à toi je n'ai rien à prouver en faisant cela. Seul mes frères et mon père sont ceux qui peuvent juger de mes actes car seul eux savent leurs buts. Je me fiche de ce que les humains pensent de moi et si tu veux être un vrai dieu, tu devrais abandonné ton égo stupide car tu n'a ni l’étoffe d'un dieu, ni le rôle. Et ne compte sur moi pour te donner ce rôle ne serait-ce que par comparaison : tu n'est qu'un être orgueilleux qui se laisse avoir par son arrogance stupide. Alors arrête ton jeu et soit sincère Desmond.>>


Il observa l'homme comme s'il observait un enfant turbulent se prenant pour un adulte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Esclave
Messages : 151
Pokédollards : 64
Date d'inscription : 23/11/2017
Age : 26
Localisation : Unys
Je suis (Inrp) : Pansexuel et célibataire
Je ressemble à : Izuku Midoriya (My Hero Academia)
Double compte : Armitage D. Zeituhr, Garnet G. Vulcan

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hantise ♦ Plaie-Croix ♦ Maléfice Sylvain ♦ Éboulement
Race Pokemon/ Métier: Desséliande/Ex-PDG de la Beauchesne Innovation and Development
Team/Dresseur/Equipe: Oscar L. Rosenwald
Pokémon • Esclave
MessageSujet: Re: Anything you can do, I can do better   Mar 27 Fév - 15:42

Et bien, le moins qu'on puisse dire c'est que ce cher Palkia n'avait plus l'air très concerné. Desmond serrait la serviette en tissu autour de la paume de sa main pour empêcher trop d'écoulement de sang. Enfin, elle était déjà bien imbibée et se teintait de rouge peu à peu. M'enfin, ça n'allait pas être une petite coupure qui allait faire peur au jeune homme. Il avait beau avoir été élevé avec une petite cuillère en argent dans la bouche, il n'était pas une mauviette. Il sentait une chaleur envahir sa main certes mais cela le picotait à peine, à vrai dire.
Le Desséliande retourna son attention sur son interlocuteur qui semblait avoir perdu son sourire idiot. Au contraire, il fixait Desmond d'un air peu avenant. Avait il enfin compris ? Cela lui avait pris plus de temps qu'il ne l'aurait cru de la part d'un légendaire. Tant mieux, remarquez, cela montrait que le jeune homme avait en partie touché au but. Si il avait pu au moins l'agacer, c'était comme une première victoire pour lui.
Joseph lui proposa de parler seul à seul, à l'écart, et Desmond leva un sourcil, un léger sourire narquois apparaissant sur ses lèvres. Il avait définitivement touché au but. Azael n'avait pas tort quand il parlait de leur arrogance sans borne au final.

Alors qu'il ouvrait la bouche pour répondre, il fut interrompu par quelque chose d'étrange et auquel il ne s'attendait pas. Il se sentit comme happé par un trou noir, son cœur semblant se presser dans sa poitrine sur l'instant, ne lui laissant même pas l'opportunité de crier. En un battement de cil, il se retrouvait ailleurs et... Oh non. Il n'avait pas osé ?!
Ses yeux s'écarquillèrent brusquement quand il réalisa qu'ils se trouvaient à présent, lui et Joseph, sur la lune. La... lune. Desmond se figea sur place comme une statue, tenant toujours sa main blessée, comme si le moindre mouvement pouvait lui être fatal. Il ne remarqua même pas quand Joseph soigna sa main immédiatement, il n'écouta qu'à peine ses remontrances d'ailleurs. Il était pétrifié et bientôt, son corps commença à trembler violemment alors que son visage était devenu blanc comme un linge.
Peu de personnes le savait mais Desmond avait une horrible phobie du vide et cela incluait les hauteurs mais SURTOUT l'espace. Bon sang qu'il détestait ça. Rien que l'idée d'aller dans une fusée le terrifiait. Plus proche il était de la terre, mieux il se portait, ce qui au final était plutôt logique pour un arbre. Mais dans cette situation, le jeune homme avait perdu toute assurance et toute parole. Finalement, quand Joseph eut terminé de parler, le silence autour d'eux le frappa à un tel point qu'il fut pris de violents tremblements et tomba à genoux sur le sol poudreux, plaquant ses mains sur sa tête avec un air horrifié.
Desmond se mit à rire nerveusement en se souvenant des paroles de son vieil ami et ancien professeur qui l'avait pourtant prévenu. Oui, Azael lui avait parlé des autres légendaires, de leur caractère et leur façon d'être. Et pourtant, il avait tenté le diable. En même temps, il avait toujours été comme ça...

- Haha... Il avait raison... Vous êtes vraiment tous des... des... despotes... arrogants et cruels... qui se cachent derrière un masque de gentillesse... Si vous êtes des dieux, alors vous êtes de ceux qui sont les plus fourbes... Lui... Lui au moins, il... il a la franchise de s'afficher tel qu'il est, de ne pas se cacher derrière des faux semblants... Bon sang, j'aurai du l'écouter...

Soudain secoué de sanglots incontrôlables, le jeune homme auparavant si fier avait l'air bien pathétique à présent. Mais jamais il n'aurait imaginé cette éventualité. Jamais il n'aurait cru que ce Palkia le téléporterait sur la LUNE. Qui fait ça sérieusement ?!
Il tentait tant bien que mal de garder contenance mais la panique commençait à l'envahir de plus en plus. Il ferma les yeux pour essayer d'oublier où il se trouvait.

- Oh. Bordel. De merde, Joseph !!! Ramenez moi sur terre ! Pitié... Je suis désolé, je... Je... J'ai... une phobie du vide !!! Je vous en prie !!! Je me fiche pas mal de tout ça, je suis désolé si je vous ai offensé, je n'aurai pas du mais je... je veux juste que vous me rameniez sur terre !!! J'ai horreur de l'espace !!!

Sa respiration était haletante et désynchronisée, et il avait bien du mal à retenir des gémissements de terreur entre ses lèvres, plaquant une main sur sa bouche. Il avait tellement peur qu'il avait l'impression qu'il allait tourner de l’œil d'une minute à l'autre.
Anything you can do, I can do better




Desmond vous nargue en darkgreen...
Cadeaux ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dresseur • Normal
Messages : 119
Pokédollards : 44
Date d'inscription : 04/11/2016
Age : 19
Localisation : Kalos
Je suis (Inrp) : Libre
Je ressemble à : godot
Double compte : Mondomaniac, Satori Sarutuma

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Pistolet-Taser ♣ Guitare Electrique ♣ Masque electronique
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe: NONE
Dresseur • Normal
MessageSujet: Re: Anything you can do, I can do better   Sam 14 Avr - 15:40

Joseph Aedificium

Desmond



「 Anything you can do, I can do better 」


Palkia était énervé. Il en avait marre de croisé des humains avide de pouvoirs pensant pouvoir dépasser les dieux. Ce qui le gênait était plus le fait qu'ils gâchaient leur vie avec un objectif inutile et qui ne sera jamais atteignable... Quelle idiotie ! Les humains et les hybrides valent mieux que ça, il le savait mieux que quiconque ! Ils le savaient mieux que quiconque. Mais Palkia ne comprenait pas ce sentiment humain d'envie. Il ne ressentait l'envie de rien lui-même, vue qu'il avait tout ce qui lui fallait, alors comment comprendre l'envie d'un riche mortel, célèbre et heureux ? Impossible, insensé. Mais le dieu de l'espace ne pouvait pas rester en colère. Le jeune homme commençait à paniquer, à insulter le dieu et surtout... Il puait le Giratina... Son odeur piqua les narine de Joseph. Alors voilà, voilà la raison de son outrecuidance, de son hypocrisie et de ses stupides distinctions ? Joseph eu un instant de pitié pour Desmond, un peu de regret de l'avoir châtié de la sorte. Bon, il est vraie que le dieu ne savait en rien que l'hybride avait une terreur du vide, sinon il l'aurait simplement téléporter dans son sanctuaire, ce qu'il fit dans l'instant où le jeune homme hurla sa peur.

Le sanctuaire de Palkia se trouvait sous terre, mais pourtant une lumière douce et tempérée l'éclairé. Joseph avait hésité à se téléporter en premier lieu par la beauté du lieu, qui aurait semblait être un cadeau quelques minutes avant. Une herbe verte émeraude poussé dans cette énorme salle souterraine, éclairée par un cristal d'une blancheur semblable au rayon du soleil. Des arbres de formes fantastiques était parsemé çà et là. D'autre cristaux arc en ciel, semblable au plus gros, flottant, dans la cavité, semblaient imité l'arc-en-ciel et étalaient une touche de chaque couleurs autour de leurs bases. Un léger bruit d'eau indiqué une rivière, semblant être composé de saphir. Tout dans cette caverne donnait envie de se reposer et d'admirer le monde.

Calme toi jeune idiot... Comment aurais-je put deviner ta peur du vide sans en avoir été informé auparavant ! MAis bon, soit, tu n'as pas tort, je suis allé un peu fort mais en même temps... Tu m'étonnes. Tu pue le Giratina, tu parles comme lui et tu agis comme lui. Quel était ton objectif dans cette soirée, en dehors de tenter d'imiter le pire des dieux qui existe?

Joseph fit apparaitre une confortable chaise et la mis proche du jeune hybride pour qu'il puisse s'y assoir. Il continu alors ses propos, tout en lévitant à peine.

Mais bon, réfléchit au lieu de sortir des phrase dicté par le dieu du Malin ! Je ne suis ni un despote, ni arrogant, et mes frères non plus d'ailleurs... Bon, pour les Fils, je ne dit pas, mais pour les Frères, c'est sûr, même Giratina. Mais l'erreur est normale, vue que tu t'es fait manipulé par Giratina, comme à son accoutumé. Les dieux ne sont ni arrogant ni despotiques, parce qu'à la différence des humains et des hybrides, nous avons déjà tout ce que nous voulons. Nous somme déjà comblé, nous somme entiers, donc quel serait notre intérêt de pensait le mal ou de dominer les hommes ? Ce serait un travail dur et vain, donc pourquoi le faire ?

Palkia fit alors apparaitre son Aura sous sa forme tangible, donc à sa taille normale, faisant quand même plus de quatre mètres.

Tu voulais voir mon vraie visage, le voici. Nous somme ce que nous somme : des dieux. Notre but n'est pas d'être gentils avec les mortels ou avec qui que soit. Notre but est de protéger le monde et de suivre nos rôle. Il y a déjà un dieu de la vie, pas besoin de prendre tous ce rôle. Mais vous les mortels vous pensez toujours que nous sommes parfait... Pour votre gouverne, nous somme des créations d'Arceus, qui est la perfection, mais nous somme tous inférieur à lui : la preuve en est que j'ai déjà succombé aux belles paroles des Giratinas. Comme quoi, nous ne sommes pas parfait. Mais la différence entre toi et moi est l'impact de cette confiance. Toi, le moins que ça fera c'est te gâcher la vie, le plus se sera de couter ton entreprise. Moi, ça aurait put couter l'espace donc la vie de tout les êtres ! Mais pourquoi fait-il cela, ou pourquoi devrais-tu me croire ? Parce qu'il est le dieu du chaos, c'est naturel pour lui de détruire. Il est née de sa propre volonté, mais sa volonté était de détruire. Et si ça ne te suffit pas, alors pourquoi depuis la nuit des temps, tout les dieux gérant l'univers empêche ses exaction ? Non parce que si ce qu'il faisait et disait été vraie, alors pourquoi le fait de ne pas suivre ses dires a maintenue la paix de l'univers ?

Palkia s'assit en lévitation, tout en regardant le jeune hybride comme un élève, comme un étudiant de la vie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Esclave
Messages : 151
Pokédollards : 64
Date d'inscription : 23/11/2017
Age : 26
Localisation : Unys
Je suis (Inrp) : Pansexuel et célibataire
Je ressemble à : Izuku Midoriya (My Hero Academia)
Double compte : Armitage D. Zeituhr, Garnet G. Vulcan

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hantise ♦ Plaie-Croix ♦ Maléfice Sylvain ♦ Éboulement
Race Pokemon/ Métier: Desséliande/Ex-PDG de la Beauchesne Innovation and Development
Team/Dresseur/Equipe: Oscar L. Rosenwald
Pokémon • Esclave
MessageSujet: Re: Anything you can do, I can do better   Mar 17 Avr - 16:29

Le Desséliande eut bien du mal à reprendre son calme. Mais une fois téléporté à nouveau sur la terre ferme, il se sentait déjà beaucoup mieux. Sa respiration, toujours haletante, ralentit alors qu'il essuyait son front moite d'une sueur froide avec la manche de sa chemise. Ses cheveux éparses et ses yeux hagards donnaient l'impression d'avoir affaire à un fou, mais bientôt, il passa une main pour les remettre un peu en place. Il tremblait littéralement, et eut bien du mal à se redresser pour s'asseoir sur la chaise que lui avait créé le légendaire, écoutant à peine ce qu'il lui disait.
Desmond n'avait jamais eu aussi peur de toute sa vie. Mais cela était surtout du à la soudaineté de la téléportation. Non préparé, il s'était pris sa phobie en pleine face, et c'était loin d'être agréable. Il prit une profonde inspiration pour se calmer avant de répondre. Sa voix était encore tremblotante mais, fidèle à lui même, il essayait de retrouver son arrogance naturelle, croisant ses doigts nerveusement, évitant toutefois de regarder Palkia dans les yeux.

- La prochaine fois que ça vous tente d'envoyer quelqu'un sur la lune, prévenez le avant... Bon sang... J'ai failli faire une crise cardiaque...

Soufflant à nouveau, profondément, et fermant les yeux, Desmond essayait de reprendre contenance. Puis, il observa autour de lui. L'endroit était magnifique, presque idylique, et ça il devait bien le reconnaître, surtout qu'il était très sensible à la beauté naturelle.

- Sympa la déco de votre résidence VIP spécial dieu... Un peu fantasque, mais sympa. dit il plus à lui même qu'à l'attention de Palkia. Quand celui ci évoqua Giratina, Desmond le fixa d'un air étonné avant de claquer des doigts comme si il venait de réaliser quelque chose d'important.

- Giratina ! C'est ça ! J'hésitais avec un autre mais c'est vrai que le chaos, ça lui va bien à ce salopard ! Haha !

Oui, il avait soudain le cœur beaucoup plus léger alors qu'il riait. Ne cherchez pas à comprendre pourquoi, Desmond avait toujours été un peu lunatique. Mais le fait est qu'il n'avait pas cherché tant que ça d'ailleurs à savoir qui était vraiment Azael. Il aurait aimé qu'il l'admette lui même, voilà tout. Desmond croisa les jambes d'un air décontracté, un sourire goguenard sur ses lèvres tout en fixant le légendaire en face de lui.

- Mais je tiens à préciser une chose, Joseph, je n'imite personne. J'ai toujours agis comme je l'entends, ni plus ni moins. Si vous trouvez ça répréhensible, je pourrais le comprendre et ça ne m'étonnerai même pas. Mais n'assumez pas tout de suite que je sois une marionnette. D'ailleurs, je n'ai pas vu Azael - oui, parce qu'il s'appelle Azael, au fait. Respectez le au moins un minimum, c'est votre frangin, non ? Bref, je ne l'ai pas vu depuis des années alors est-ce qu'on peut vraiment dire qu'il m'influence, je ne pense pas. Surtout que tout ce qu'on a fait c'est discuter en buvant un café de temps à autre... et on s'est battu... une fois. Enfin, j'ai déclaré forfait avant la fin mais bon. Bref.

Il prit une pause, inspirant profondément alors qu'il lui montrait son aura. Impressionnant comme apparence, certes, mais il avait vu celle d'Azael et au final, elle était beaucoup plus flippante. Oui, il avait retrouvé son arrogance naturelle assez vite, tel un chat qui retombe sur ses pattes, le naturel revenait au galop. Il se leva, époussetant son veston d'un air peu impressionné.

- Ha. Vous me faites rire. Vous n'êtes pas des dieux, arrêtez de vous voir comme tel. Vous n'êtes que des Pokémons très puissants, c'est tout. Les dieux, ça n'existe pas. Personne n'est tout puissant, personne n'est omniscient. Et c'est très arrogant de votre part d'avoir assumé cette identité de dieu alors que ce ne sont que des divagations de mortels d'un autre temps. Vous êtes le gardien de l'espace, oui, mais vous voir comme un dieu, c'est loin d'être modeste, très cher !

Mais quand Palkia commença à lui parler de l'influence néfaste de Giratina, Desmond ne put s'empêcher d'éclater de rire.

- Vous nous prenez vraiment pour des faibles, n'est-ce pas ? Vous n'avez aucune confiance dans les mortels, c'est aberrant ! Et vous vous dites notre protecteur ? Vous êtes d'un égocentrisme ! Si votre rôle était si important, vous ne perdriez pas votre temps à essayer de me convaincre ! A quoi ça rime, votre petit discours moralisateur hein ? Ne croyez pas une seule seconde que j'ai confiance en Azael. J'ai conscience de ce qu'il est, j'ai conscience de sa nature mais ça ne m'empêche pas d'apprécier certaines facettes de sa personne. Je ne me limite pas à la description sordide qu'on trouve dans les livres de conte, moi ! Je regarde les faits ! Les faits sont qu'il n'est pas digne de confiance, qu'il risque de me poignarder dans le dos dés que l'occasion se présentera, oui, mais pour l'instant, il m'a montré qu'il était un homme éduqué, intelligent et au charisme impressionnant, digne qu'on l'admire et qu'on cherche à en apprendre plus de lui ! Et si vous, son propre frère, n'êtes pas capable d'essayer de le connaître alors, bordel de merde, je ne vois même pas pourquoi je discuterai avec quelqu'un d'aussi pétri de préjugés ! Si vous voulez me prouver que vous êtes un dieu, agissez comme tel !

Il s'approcha de Joseph, le fixant de ses yeux rubis avec une certaine colère dans le regard. Si il y avait bien une chose qu'il exécrait plus que tout, c'est qu'on le prenne pour un faible ou qu'on juge sans connaître alors le combo des deux ça n'était pas trop sa tasse de thé. Il pointa le torse de Palkia du doigt en plissant les yeux.

- Mon entreprise, ma société, c'est toute ma vie ! Je ne laisserai pas Azael me retirer ça, jamais, qu'il soit un dieu ou non ! Qu'il soit mon ami ou non ! Et partir du principe que, parce qu'il est censé être le dieu du chaos, il ne peut être qu'un avatar d'une destruction sans borne, c'est faire preuve d'une stupidité et d'une fermeture d'esprit que même Arceus n'a pas eu. Réfléchis y, Joseph... Pourquoi lui aurait-il donné la même forme humaine que pour vous sinon ?
Anything you can do, I can do better




Desmond vous nargue en darkgreen...
Cadeaux ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Anything you can do, I can do better   
Revenir en haut Aller en bas
 
Anything you can do, I can do better
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Kalos :: Autres-