Partagez | 
 

 On est des vrais canailles, des maudits pirates. ♫ [pv : Aria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Nyx • Membre
Messages : 157
Pokédollards : 62
Date d'inscription : 31/01/2016
Je suis (Inrp) : Hétéro et Celib'
Je ressemble à : Link de The Legend of Zelda
Double compte : Raffaelo, Reshiram & Ayden

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Arc ♥ Regard vif ♦ Lame Roc
Race Pokemon/ Métier: Lougaroc / Pirate
Team/Dresseur/Equipe: Team Nyx
Nyx • Membre
MessageSujet: On est des vrais canailles, des maudits pirates. ♫ [pv : Aria]   Dim 14 Jan - 13:07
On est des vrais canailles, des maudits pirates ♫

« Allez Leo occupe toi de la nouvelle ! »


Qu'ils disaient...
Mais pourquoi lui d’abord ? Il n'y avait pas d'autres personnes pour prendre en charge les nouvelles recrues ? Oh bien sûr que si, mais disons que Leo avait pour avantage d'être jeune très jeune. Tout juste ving et un ans. Mais qu'il était déjà membre de la Team depuis plusieurs années, de qui lui permettre d'avoir ses habitudes et une certaine connaissance de comment cela va se passer pour les nouvelles tête. Et son jeune âge permettait alors de le rendre un peu plus parlant pour les petites tête avoisinant le même que celui du jeune homme. Mouais... Au fond de lui, Leo était certain que le capitaine ne lui avait en vrai toujours pas pardonné de lui avoir volé son rhum et qu'il voulait se venger, à tous les coups ! Enfin bon, en attendant, il devait quand même le faire. Et même si au final le jeune homme râlait pendant longtemps pour rien, cela n'avait rien de bien désagréable.

Ce qu'il devait faire ? S'assurer que la recru pourrait alors faire ses preuves un minimum et qu'elle n'était pas qu'une bonne à rien qui irait les balancer à la première occasion. Si tu es à Nyx, alors tu dois être prêt à faire quelques impasse sur la loi et ne pas te faire attraper à la première occasion. Sinon, on lui trouverait certainement un boulot un peu moins sur le terrain, ce n'est pas un crime non plus. Mais il faut avouer que pour Leo, être dans une bande de pirate et être principalement assigné à faire du ménage, ben ça craint sévère. Alors en espérant pour cette.. jeune demoiselle que ce ne soit pas ton cas. Il l'avait regardé de haut en bas. Elle ne payait pas de mine comme ça, un peu maigrichonne, mais à dire vrai vu sa propre carrure, il pouvait toujours parler hein. Mais elle semblait en avoir dans le ventre, ou dans les yeux, ou... oh et puis zut tu m'as compris quoi ! Alors il lui avait sourit, le genre de sourire qui annonçait clairement que c'était des conneries qu'ils allaient faire. Ben ouais, parce que voler c'est mal. Avant de lui donner une carte -la pauvre, elle avait l'air perdu-.

« Tu es Aria c'est ça ? Tu peux m'appeler Leo. Bon. Tu vois là sur la carte ? Rejoint moi demain vers midi devant le centre pokemon du coin je t'y retrouve c'est un bon spot à touristes.  »


Et à Alola, qu'est-ce qu'il y en a des touristes. Depuis l'ouverture des îles au reste du monde, beaucoup de personnes venaient profiter du climat et de la beauté rare des îles. Donc qui dit touriste dit argent. Mais qui dit touriste dit pour lui cible facile ! C'est donc le lendemain qu'il la retrouva sur place. Il était là en premier. Tout simplement... Parce qu'il connaissait bien les îles hein, et que ce serait un peu la loose de ne pas être capable d'être là dans les temps. Il aurait le temps de vérifier s'il y avait beaucoup de monde ou pas à détrousser comme ça.

Un tour des environs, et le blond pu se rendre compte que visiblement le coin attirait les foules. Ici, ce n'est pas la mer turquoise qui est mis en avant. Mais l'ancienne ligue qui se trouvait non loin dans les hauteurs, cette plages à la couleur si particulière qu'est le noir. Et surtout, ce centre commercial désaffecté. Un immense bâtiment que l'on prétend être hanté. C'est une vieille légende existant apparemment depuis bien avant le grand changement à ce qui paraît. Mais à chaque fois qu'il y était allé, au début par curiosité puis par appât du gain, Leo n'avait pas croisé le moindre fantôme, alors pour lui, c'était carrément du flan ouais. Mais cela n'empêchais pas l'endroit d'être particulièrement amusant à explorer quand même.

La main devant la bouche. Le jeune lougaroc bailla. Bon. Où est-elle cette demoiselle. Il est quel heure d'ailleurs ? Bientôt l'heure visiblement. Il vérifia la présence de son arc solidement et fidèlement attaché à son dos. Noua ses cheveux. Il était prêt. Et là voilà. Parfait !

« Oya jeune matelot ! Tu t'es pas perdu ? J'espère que tu es en forme on a du pain sur la planche ! Tu connais l'endroit ? C'est le coin parfait pour les pigeons, et en plus c'est drôle. J'espère que tu n'a pas peur des fantômes ! »


Il avait cet air fier sur le visage. Le genre d'attitude du jeune homme malicieux et motivé. Pour sûr il l'était. Pour le cleptomane talentueux qu'il était c'était toujours très drôle. En espérant qu'elle apprécie ce genre de petit jeu, sinon elle était mal barrée. C'est qu'il est toujours plein d'énergie en plus.
©️ 2981 12289 0




Casseur de poteries pour vous servir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nyx • Membre
Messages : 9
Pokédollards : 2
Date d'inscription : 23/09/2017
Age : 20
Je ressemble à : Hinamori Amu - Shugo Chara!
Double compte : Izumi K. Kagome

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Synthèse ♦ Vent Féerique ♦ Acrobatie ♦ Rebond
Race Pokemon/ Métier: Granivol
Team/Dresseur/Equipe:
Nyx • Membre
MessageSujet: Re: On est des vrais canailles, des maudits pirates. ♫ [pv : Aria]   Lun 15 Jan - 20:31



;On est des vrais canailles, des maudits pirates. ♫


Paumée. Elle était paumée. Alola, c’était vachement différent de tout les endroits où elle était allé avant... Surtout qu’elle ne savait pas trop ce qu’elle faisait là. On lui avait dit d’aller à un certain endroit, d’attendre et... poof, plus rien. Pas un mot de plus. En fait, Aria se demandait si c’était pas du bizutage. Ou juste quelqu’un se moquant d’elle. Cette personne, si elle la recroisait et qu’elle refaisait le même genre de truc, elle allait lui présenter son poing. Ou peut-être pas, faudrait pas non plus qu’ils mettent la miss à la porte.

S’appuyant contre le mur le plus proche, la granivol passait le temps en jouant à un jeu débile sur son téléphone, le style installé par défaut dans le bidule quand tu l’achète et qui est assez divertissant pour le garder. Bon, tout ça, c’était loin d’être très «professionnel» ou quoi que ce soit, mais bordel- à 14ans on a pas à être pro. Surtout chez des pirates. A rien faire. Ugh.

Entendant des bruits de pas s’approchant d’elle, Aria leva les yeux de son téléphone, fermant l’application sans regarder, glissant le petit appareil dans sa poche. Oh, un blond. Il s’arrêta non loin d’elle, la regardant avant de sourire et d’lui passer... une carte ? Hein ? Haussant un sourcil, elle fixa celle-ci durant deux secondes avant de sortir son téléphone et de la prendre en photo. Son tel, elle l’avait toujours sur elle... Alors qu’une pauvre carte... Yikes, le truc elle pourrait l’oublier n’importe où.

Le temps qu’il lui fallu pour faire tout ça, le blond lui avait demandé si elle.... était bien elle («Ouais», avait-elle donc répondu sans même lever les yeux de la carte), avant de rapidement se présenter et d’aussi rapidement lui dire où aller le lendemain à midi.
Heu, okay?
Relevant la tête, Aria fixa Leo, attendant plus d’infos. ... Qui ne venaient pas. Sérieusement?! Même pas un mot sur ce qu’elle ne devrait pas prendre avec elle?! Bon, bah, okay?

- Huh. Compris, j’y serais.

Ce qui expliquait pourquoi cette pauvre petite était ENCORE paumée. La dernière fois qu’elle avait utilisé une carte, c’était dans ces moments débiles où ils faisaient de l’orientation dans les cours de sport, bordel. Toujours pas compris la logique de balancer les élèves dans la «nature» avec une pauvre carte semblant être faite par un prof bourré à 3h du matin avant de la donner quelques heures plus tard à ses élèves généralement pas très réveillés. Ils devraient être bannis, ces cons.
Ahem.

Bref, après avoir passé... un certain temps à chercher où est-ce qu’elle devait passer pour atterrir devant ce foutu centre pokémon, sans pour autant juste bondir parce que bon, se faire remarquer avant d’aller... faire un truc pas très légal, bah c’pas cool. Du tout. Nan. Même si ça aurait été pratique, les centres pokémon ont ce petit bonus d’être facilement repérable de loin, mais là il valait mieux faire profil bas et essayer de gérer l’tout pour trouver son chemin. Parce que bon, le sens de l’orientation chez Aria c’est un truc qui vient après avoir passé quelques jours dans la même ville à marcher un peu partout (même sur les toits, oui), pas en ayant regarder une carte pendant un certain temps. Elle aurait bien envoyé un sms à Mimi pour lui demander de l’aide avec tout ça, maiiiis... Elle ne savait pas trop si c’était une bonne idée de révéler (aussi tôt) où elle était.

Heh.

S’arrêtant en plein milieu de la rue, foutant au passage un petit coup de pied au caillou juste devant son pied droit, la granivol regarda autour d’elle... Et dû s’y prendre à deux fois pour remarquer le bâtiment à l’autre bout de la rue. ... Bon, elle a une bonne excuse: elle est pas encore habituée à cette région et tout le bordel.

S’avançant, elle s’arrêta lorsqu’elle se trouvait à quelque chose comme un mètre de Léo et le laissa parler, sentant presque l’overdose de ponctuation venir l’attaquer. (Non, c’est pas vrai. Mais depuis son départ de chez elle, elle... n’avait simplement plus trop l’habitude de parler à voix haute à quelqu’un ayant autant... d’énergie.) Comptant sur ses doigts les questions et autres remarques du jeune homme, elle se mit à lui répondre en baissant chaque doigt à chaque fois que cette partie de la phrase était passée:

- Hey. ‘Me suis pas vraiment perdue, je dirais plutôt queeee.... J’ai pris mon temps. Voilà. En forme, ça c’est bon. Et euuh... Je connais absolument pas. Haussant les épaules, elle releva légèrement la tête, un petit sourire en coin presque narquois s’affichant sur ses lèvres. Mais ça peut être utile, le rôle de la fillette perdue. Et je pense pas en avoir peur, non.

Vérifiant rapidement d’un coup d’œil qu’elle avait bien répondu à tout (compter sur les doigts, parfois, c’est vraiment utile), Aria en profita pour vite vérifier si ses coudières étaient toujours bien en place. ... Ouais elle les sentaient plus à force. Par contre les démarcations de bronzage, ça, si, elle les remarquaient toujours. Pas le sujet, on s’en fout, on retourne au reste.

Zieutant les gens passant non loin de là, la miss se disait qu’elle pouvait toujours venir dans ce coin là essayer de récupérer un petit peu d’argent avec ses bons vieux mini «spectacle de rue» si jamais les trucs moins légaux étaient trop risqué. ... Ou bien combiner ça à un truc pas légal, en fait. Ça pouvait faire une bonne distraction...

- Donc ? C’est quoi le plan ?

Il en avait un, hein ? Ils allaient pas juste foncer dans le tas ?
...
Quoi que, foncer dans le tas ça pouvait être drôle aussi.






Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
On est des vrais canailles, des maudits pirates. ♫ [pv : Aria]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salaire minimum : Focus sur les vrais problèmes.
» Les chansons de pirate !
» les vrais amis
» Les vrais amis
» salut aux vrais chevaliers !!!!!!!!!!!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Alola :: Ula-Ula-