Partagez | 
 

 So this is love ▬ Ayden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Avalon • Membre
Messages : 113
Pokédollards : 80
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 23
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: So this is love ▬ Ayden   Mar 6 Fév - 17:13


So this is love
feat. Ayden ♥️

Le visage collé contre le hublot de l'avion, Clara admire le paysage de Sinnoh se dessinant en contrebas. Pour une raison qu'elle ignore, la Métamorph a l'impression que cette vue dégage quelque chose d'autre, un petit plus qu'elle ne saurait expliqué. Ce n'est pas la première fois qu'elle voyage dans cette région, pourtant. Elle y vient même plusieurs fois par mois, pour le travail. Bien sûr, elle ne fréquente pas les studios aussi souvent que les acteurs ou toute l'équipe de tournage, mais elle se doit de participer aux nombreuses réunions concernant la suite de la série Capitaine Fly. En tant que couturière et costumière, Clara est obligée de toujours être à la page afin de créer les costumes parfaits pour les personnages. Pas que ça la dérange, cela dit. Bien que son cœur appartienne encore et toujours à Kalos, où elle a grandi, elle doit avouer que Sinnoh lui a tapé dans l'oeil à l'instant même où elle y a mit les pieds, il y a quelques années. Si désormais cette région est principalement associée à son travail, ce n'est pas suffisant pour remettre son affection en doute. Et d'ailleurs, ce n'est absolument pas dans le cadre professionnel que la jeune femme voyage, cette fois-ci. C'est d'ailleurs pour cela qu'elle paraît si anxieuse – ça se voit à ses mains qui se tortillent dans tous les sens. Si elle est venue à Sinnoh, c'est pour voir Ayden.

Quand il a lancé l'invitation, il y a quelques jours, Clara n'y a pas réellement cru. La situation dans laquelle ils se sont fourrés lors de leur « rendez-vous » à Lavandia a semé la graine du doute dans leurs esprits et pour elle comme pour lui, une période de réflexion s'imposait. Lorsque Ayden a finalement prit son bateau pour rentrer, le cerveau de la Métamorph s'est rempli de mille et une questions. Que va-t-il se passer, désormais ? Va-t-il l'éviter ? Est-ce qu'il lui en veut ? Donnera-t-il seulement une réponse à sa déclaration maladroite ? Quel impact cela aura-t-il dans leur relation, professionnellement comme personnellement ? Ces questionnements ont torturé la Métamorph plusieurs jours durant. L'angoisse la tenait tellement aux tripes que pour l'évacuer, elle a enchaîné jogging et couture. Résultat, la voilà totalement à jour dans ses commandes mais courbaturée comme jamais. Finalement, le sms d'Ayden confirmant son invitation l'a plus stressé que rassuré. Comment se comporter ? Quels vêtements emmenés ? Nuisette ou pyjama ? Et ses dessous, glamours ou confortables ? Clara s'est giflée quand elle y a pensé … mais a quand même glissé ses plus belles piècs dans sa valise. Sait-on jamais …

Arrivée à Voilaroc, la Métamorph n'a eu besoin de l'aide de personne pour récupérer sa valise et quitter l'aéroport – elle le connaît par cœur, depuis le temps. Plutôt que d'appeler un taxi, elle choisit plutôt de prendre le bus afin de se rendre jusqu'aux studios. Certes, elle ne travaille pas mais Clara n'a pas pu résister à l'envie d'aller saluer ses collègues. De toute façon, Ayden ne l'attend pas tout de suite, elle peut donc se le permettre. Le trajet ne dure pas très longtemps, l'histoire d'une petite vingtaine de minutes. Ce qui est agréable avec ce bus, c'est qu'il s'arrête pile devant les studios. Sans attendre, la couturière pénètre dans l'enceinte en utilisant sa carte d'accès. Abandonnant sa valise dans la salle de pause, elle se glisse vers les plateaux en faisant le moins de bruit possible. Néanmoins, elle constate rapidement qu'aucun tournage n'est en cours : elle se permet donc de rejoindre ses collègues sans s'armer de discrétion. Clara est donc accueillie en grande pompe par ceux qui, avec le temps, sont devenus de véritables amis. Bien évidemment, elle leur tait la véritable raison de sa venue – la Métamorph ne souhaite pas éparpiller de quelconques rumeurs. Elle se contente donc de leur dire qu'elle vient voir de la famille … après tout, ils ne pourront pas le vérifier !

Midi sonne rapidement et emportée par l'enthousiasme de ses collègues, Clara accepte de déjeuner avec eux. La petite brasserie tout près suffira amplement, d'autant plus qu'ils y sont très connus du personnel. C'est au gré des discussions plus ou moins profondes que la Métamorph apprend qu'Ayden s'est récemment fait mal pendant un tournage. Rien de bien méchant d'après eux, mais la demoiselle est consciente d'une chose qu'ils ignorent. S'est-il fait mal à son bras blessé ?! Comment se sent-il, en ce moment ? Visiblement, il aurait du être présent pour tourner quelques scènes mais son état ne lui a pas permit. Inquiète, Clara se demande si c'est une bonne idée d'aller chez lui, au final. S'il ne se sent pas bien, elle ne veut pas s'imposer. Pourtant, d'un autre côté, l'idée de pouvoir le chouchouter lui semble bien plaisante. Pas qu'elle veuille se mettre dans ses bonnes grâces pour altérer son jugement, mais elle ne peut pas nier que prendre soin de lui lui plairait beaucoup. S'il a mal au bras … il y a plein de chose qu'il ne peut pas faire. Comme faire son ménage, sa vaisselle, sa cuisine. Clara ne peut pas devenir sa conchita – loin de là, même – mais alléger un peu son quotidien lui ferait très plaisir. Après tout, elle ne souhaite que son confort et son bonheur !

Forte de cette résolution, elle termine son repas en préparant mentalement son plan d'attaque. Elle en perd le fil de la conversation mais qu'importe – de toute façon, ses collègues ont l'habitude qu'elle soit souvent dans la lune. A la fin du déjeuner, elle prend tout de même le temps d'échanger encore quelques mots avec eux, afin de ne pas paraître trop suspecte. Mais une fois sa part payée, Clara prétend être attendue par sa famille et s'éclipse aussitôt. Un taxi l'attend déjà quelques rues plus loin, elle a prit le temps d'en commander un sur son application favorite. Heureusement, elle a eu le bon réflexe d'apporter sa valise à la brasserie ! Bref, maintenant qu'elle est assise dans le taxi, Clara est plus angoissée que jamais. Elle se retient d'ailleurs du mieux qu'elle peut pour ne pas déchiqueter sa lèvre inférieure – voilà quelques jours qu'elle se tartine la bouche de baume pour ne pas que ses lèvres gercent, ce n'est pas le moment de ruiner tous ces efforts ! Le trajet en voiture lui paraît d'ailleurs extrêmement long, tant qu'il est difficile pour elle de ne pas montrer quelques petites signes d'impatience. Elle commence par jouer avec ses cheveux qu'elle a décidé de natter pour la première fois depuis très longtemps. Ensuite, elle se met à lisser les pans de sa robe, en se demandant d'ailleurs si ses collègues n'ont pas été choqué de la voir habillée ainsi. Clara qui aime tant ses épais kimonos les a troqué pour une robe à voiles mi-longue rose pastel … voilà qui change de ses habitudes.

Le taxi s'engage enfin dans Unionpolis et Clara se colle à la vitre afin d'admirer les rues. Elle ne connaît que très peu cette ville, alors qu'elle est l'une des plus grandes du monde. En réalité, la Métamorph n'a fréquenté que le Pokéwood, où il lui arrive d'être invitée pour quelques grands événements. Le reste de la ville lui est totalement inconnu. C'est donc une véritable découverte à chaque coin de rue, ce qui lui permet de se détendre plus qu'elle ne l'aurait cru. Lorsque le taxi se range finalement dans une place de parking, elle réalise qu'elle est arrivée. Prenant son courage à deux mains, elle paie sa course et sort du véhicule, sa valise dans les mains. Il est trop tard pour reculer, désormais. Clara espère seulement qu'il ne lui en voudra pas d'être arrivée un peu plus tôt. Elle se plante donc devant le grand portail de la propriété privé. Il n'y a pas à dire, comparé à son appartement, le lieu de vie d'Ayden est d'un tout autre niveau. Elle, elle n'a pas besoin d'un digicode pour y accéder. Heureusement, l'acteur a jugé bon de lui envoyer avec son adresse. Clara peut donc entrer sans se poser de question, se fiant aux explications de l'Aligatueur pour trouver son appartement. Une fois devant sa porte, il suffit qu'elle y lise son nom de famille pour s'assurer qu'elle est au bon endroit. Après une longue expiration, elle toque enfin à la porte.

Ayden ne tarde d'ailleurs pas à lui ouvrir.

B-bonjour ! Désolée je suis en avance, je suis allée faire un coucou aux studios et ils m'ont dit que tu t'es fait mal donc … je voulais savoir si ça allait ?

Maintenant qu'elle est sur le pas de sa porte, Clara se sent plus ridicule que jamais. Finalement, elle ne sait pas si c'est une bonne idée d'avoir accepté cette invitation.



©️ Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Top
Messages : 241
Pokédollards : 112
Date d'inscription : 24/09/2015
Je suis (Inrp) : Hétéro & Célib'
Je ressemble à : Sinbad de Magi
Double compte : Raffaelo, Reshiram & Leo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hydroqueue ♦ Blizzard ♦ Force ♦ Hydrocanon
Race Pokemon/ Métier: Aligatueur Shiny / Acteur
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Top
MessageSujet: Re: So this is love ▬ Ayden   Dim 18 Fév - 16:43



So this is love

Tu as un peu déconné Ayden. S'est ce qu'il s'est dit ce matin en se regardant dans le miroir. La nuit n'avait pas été fameuse, la douleur l'avait sur le coup réveillé, alors il avait prit les médicaments qu'on lui avait fournit pour la faire passer. Rien de bien grave, mais cela réveillait en lui un vieux souvenir. Quelque chose de honteux. Quelque chose que Clara avait vu pour son plus grand malheurs. Pourquoi avait-elle été témoin de ça ? Ce n'était pas bien n'est-ce pas ? Il ne savait pas trop. L'acteur qu'il était, habituellement maître de ses émotions et de sa vie, ne semblait guère s'y retrouver. Que penser de la jeune femme. C'était jusqu'à maintenant une amie. Une « simple » amie. Une personne qu'il appréciait et qu'il voulait alors revoir. Mais cela avait changé. Clara avait alors eux des aveux. Choses qui n'étaient pourtant pas rare dans sa vie. Sans vouloir se vanter, Ayden avait reçu plus d'une déclaration, que cela soit de vive voix, voir même parfois par courrier, de la part de personnes qu'il n'avait alors jamais vu de sa vie. Cela n’avait jamais changé grand chose jusqu'à maintenant, il les avait toujours ignoré. Continuant sa vie de grand célibataire, n'imaginant pas les choses autrement pour son propre compte. Pourtant, pour une raison obscur, il n'avait su rester silencieux face à elle. Il n'avait alors pas eu le masque de la non émotion qui recouvrait ses traits. Au contraire, il avait alors été perdu, souhaitant alors au fond de lui même pouvoir alors s'éloigner et se retrouver avec lui-même. Réfléchir. Travailler alors pour se détendre. Et c'est ce qu'il avait fait. Et même s'il avait pu alors enfin réalisé qu'il n'avait pas été de marbre devant Clara, il n'arrivait alors guère à mettre le mot dessus. Pourtant, il avait songé durant cette semaine à ce week-end qui arrivait. Il avait songé qu'il la reverrait. Et même s'il était un peu nerveux, c'était alors une joie inexpliqué qui l'envahissait. Peut-être est-ce un peu ça qui l'avait fait se louper durant sa cascade. Peut-être que c'est pour cela qu'il s'est rattrapé avec son bras, se foulant alors le muscle déjà bien sensible.

« Hm... Je vais éviter de lui dire je pense. »

Souffla-t-il pour lui même. Fixant alors le bandage serré qu'on lui avait fournit, pour éviter qu'il ne le bouge et le laisse reposer. Une infirmière passait alors refaire le bandage pour qu'il reste propre une fois par jour. Mettre les moyens pour en faire venir une n'était pas dérangeant il faut avouer. Elle était déjà passé aujourd'hui, le voilà donc avec un bandage tout neuf, à fixer l'heure. Il devait faire des trucs aujourd'hui, mais tout avait été annulé. Sa coordinatrice passant alors son temps à lui dire de rester tranquille. Pauvre de lui. Alors il attendait, couché, faire la grasse mat', regarder la télé, jouer. Des trucs de ce genre. Le genre de chose qu'il prenait habituellement pas trop le temps de faire en somme. Elle ne devait pas passer avant un moment et. Ah ? Ça sonne ? Haussant les sourcils, le jeune homme laissa alors sa télé en suspend et sa manette sur la table basse pour aller ouvrir. Et là boum surprise ! Une Clara !

Heureusement qu'il était habillé à peu près comme il faut tient. Même s'il faut avouer, le bougre n'était alors muni que d'un t-shirt avec un pantalon des plus soft mais non moins habillé, une ceinture. En chaussettes. Les cheveux attaché alors dans son dos comme d'habitude et puis... C'est tout. L'appartement est confortable et chauffé hein.

« Clara ? Je ne t'attendais pas si tôt. »

Lâcha-t-il en s'écartant pour la laisser rentrer. Forcément, on lui avait rapporté ce qu'il c'était passé. Et de toute façon son bandage était assez visible. Il semblait mi-assuré, mi-gêné. Se frottant la nuque il plaisanta.

« Désolé j'ai glissé chef. Mais ça va, mais du coup j'ai dû rester à la maison. Pas de quoi t'en faire. Tu peux poser tes affaires là. » Fit-il en pointant du doigt le canapé et même le porte manteau. « Tu as fait bon voyage j'espère ? J'ai pas rangé du coup, j'me suis un peu installé comme un pacha ce matin. »

On pouvait le voir à la table de nuit, mais l'appartement était luxueux, lumineux. Le genre qu'on imagine facilement pour les stars qui ont les moyens, comme lui en somme. Eh oui, pas besoiàn de se leurrer c'est ce qu'il était.

« C'est pas ultra grand mais tu veux que tu je fasses visiter ? On va poser ta valise dans ma chambre pour qu'elle ne traîne pas. Tu voudras à boire ?  »

Ce qui lui fit réaliser. Elle va dormir où ? … Non mauvais plan on y réfléchit pas. Il cligne des yeux, et réalise qu'il l'a regardait... Connement. Oula. On se reprend. Alors il lui attrape la main tel un gentleman pour la guider. L'endroit n'est certes pas un château composé de quarante pièces. Mais chacune d'entre elle est très grande et moderne. Pas besoin de pièces supplémentaires quand elles font cette taille !


Code © Kuru' on Libre-Graph




des bidules et des trucs ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 113
Pokédollards : 80
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 23
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: So this is love ▬ Ayden   Sam 3 Mar - 21:57


So this is love
feat. Ayden ♥️

Clara est certaine d'une chose : si Ayden n'avait pas ouvert si vite, elle aurait très certainement prit ses jambes à son cou. S'imposer ainsi chez lui, ça la dérange vraiment. Certes, c'est l'acteur qui a lancé l'invitation, sans que la Métamorph ne l'y force. Mais débarquer ainsi en avance, sans l'avertir, c'est d'une impolitesse sans nom. Et Clara s'en veut à nouveau d'avoir été si idiote, de lui imposer sa présence. Et le pire dans tout ça, c'est qu'une fois encore, il ne semble pas lui en vouloir. Pourquoi est-il si gentil ? Pourquoi ne peut-il pas s'énerver et la remettre à sa place ? Comment interpréter tout cela ? Ayden est-il sincèrement si gentil ou agit-il ainsi seulement pour pour diffuser une bonne image de lui ? Clara ne veut absolument pas douter de son honnêteté, mais à sa place, elle n'aurait pas apprécié que l'on se pointe comme ça chez elle. Alors oui, son arrivée était prévue. Mais pas maintenant et, peut-être, comptait-il faire autre chose de son début d'après-midi. A la place, le voilà forcé d'accueillir son invitée alors qu'il se remet tranquillement d'un accident de tournage. Vraiment, Clara aurait mieux fait de ne jamais prendre cet avion, ce matin.

Si l'acteur ne cache pas sa surprise, il n'en reste pas moins poli et très accueillant. Il s'écarte aussitôt pour laisser son invitée entrer, ce qu'elle fait non sans déglutir. Elle est chez lui. Clara a encore du mal à le réaliser – et elle n'est encore que dans l'entrée. Ses doigts se serrèrent sur la poignée de sa valise roulante. Surtout, ne pas paniquer. Tout va bien se passer. Tant qu'elle ne fait rien d'embarrassant, il ne devrait y avoir aucun problème. Déjà, elle ne lui a pas sauté au cou pour l'embrasser, et c'est une belle victoire. Parce qu'il faut le dire honnêtement, depuis cette après-midi chez elle, il ne se passe pas un jour sans qu'elle ne repense à la sensation de leurs bouches liées. Et ce contact lui manque affreusement. Clara est donc tout à fait en droit de considérer son abstention comme un défi relevé. Bon, il lui faudra également tenir tout le reste du séjour … Mais inutile d'y penser maintenant – autant se laver le cerveau de tous ces questionnements afin de les enterrer le plus profondément possible. Le plus important, pour l'heure, c'est de s'assurer que la blessure d'Ayden est sans gravité … même si Clara sait déjà qu'il ne sera pas honnête concernant sa souffrance.

Mais ça va, mais du coup j'ai dû rester à la maison. Pas de quoi t'en faire.

Bingo. C'est qu'elle commence à le connaître par cœur. Néanmoins, Clara préfère ne pas insister. Elle ne va quand même pas l'enquiquiner entre les murs de sa propre maison. Déjà qu'elle est là plus tôt que prévu, elle ne va pas lui faire des leçons de morale par dessus le marché. Elle ne dit donc rien, mais n'en pense pas moins. Elle aura peut-être l'occasion de lui en reparler une autre fois. Clara préfère donc accrocher sa veste au porte-manteau, au milieu des affaires de l'acteur. Ce dernier - par politesse ou réel intérêt, qui sait ? - s'enquiert donc de la qualité de son voyage … tout en affirmant ne pas avoir vraiment rangé son appartement. Pourtant, Clara n'a pas vraiment l'impression qu'il soit dans un état catastrophique. De toute façon, elle part du principe que les quelques affaires qui peuvent traîner sont les preuves d'une maison vivante. Elle-même à tendance à ne pas toujours remettre les coussins sur son canapé ou à laisser traîner magazines ou verres un peu partout. Mais nous sommes bien loin d'un véritable capharnaüm. Les pièces bien rangées, à ses yeux, ce sont des showroom Ikea : c'est joli, oui, mais sans aucune âme.

En tout cas, du peu qu'elle voit pour le moment, l’appartement d'Ayden semble spacieux et luxueux. Le cliché du studio de célébrité dans toute sa splendeur. Clara ne va pas l'en blâmer : si elle avait la possibilité, elle ne s'en priverait pas. Bon, son logement actuel lui convient parfaitement mais elle ne dirait pas non à quelques mètres carrés en plus. Ou alors, au moins à une pièce supplémentaire, afin d'avoir un dressing. Pas par caprice de fille très cliché, mais seulement pour y ranger ses commandes terminées – il est difficile de tout entreposer en bas, l'arrière-boutique étant plutôt étroite. Bref, l'acteur propose une petite visite qu'elle accepte d'un hochement de tête. Mais le reste de sa phrase lui assèche aussitôt la gorge. Dans sa chambre … Si Clara fait de son mieux pour ne pas montrer sa gêne, elle ne peut pas contrôler le feu qui embrase ses joues. Heureusement, l'Aligatueur a la bonne idée de lui proposer quelque chose à boire : voilà qui lui permettrait de reprendre contenance. Enfin, si elle parvient à lui répondre correctement :

Je veux bien un verre d'eau, s'il te plaît.

Tirant sa valise derrière elle, la Métamorph suit d'abord l'acteur jusqu'à sa chambre. C'est non sans appréhension qu'elle entre dans la pièce à sa suite, se retenant pour ne pas regarder de tous les côtés. En apercevant le lit, cependant, elle ne peut s'empêcher de se demander combien de femmes y ont déjà dormi. Cette pensée lui pince tellement le cœur qu'elle détourne aussitôt le regard, se hâtant d'abandonner sa valise dans un angle de mur avant de ressortir aussitôt. La Métamorph ne considère pas Ayden comme un gigolo, mais elle sait très bien que sa célébrité et sa belle gueule en font un prétendant de choix et que de nombreuses femmes ont échoué dans ses bras. Elle se déteste d'y penser à chaque fois, mais c'est plus fort qu'elle. Clara ne peut s'empêcher d'imaginer les plus belles mannequins et actrices alanguies dans les draps de l'acteur, complètement offertes à ses cajoleries. Afin de s'offrir une nouvelle session d'"auto dénigration", la Métamorph le suit jusqu'à la cuisine pour y récupérer son verre d'eau. Elle a la gorge tellement sec qu'elle le viderait bien cul-sec mais elle se contente de quelques petites gorgées, pour ne pas paraître impolie.

Ca ne fait même pas dix minutes que Clara est arrivée et elle est déjà au bord du malaise. Ca commence bien.

J'espère que je ne te dérange pas … ? Je suis arrivée bien plus tôt, tu avais peut-être des choses de prévues … J'aurai du t'envoyer un message.

C'est bien de réaliser tout ça maintenant que le mal est fait. D'autant plus que Clara sait très bien qu'Ayden va lui dire de ne pas s'excuser. Si son arrivée lui avait posé souci dès le début, il ne l'aurait très certainement pas invité à entrer. Histoire de se déculpabiliser un peu, la Métamorph plonge les mains dans son sac et en sort une boîte enrubannée de marron et de vert menthe dans laquelle s'alignent plusieurs macarons colorés. Bien sûr, Clara ne les a pas fait elle-même. Elle les a acheté dans la meilleure pâtisserie-confiserie de Lavandia, juste avant d'aller prendre son avion. Lorsqu'elle est invitée quelque part, la Métamorph ne peut pas arriver les mains vides. C'est pourquoi elle a décidé de prendre ces petites douceurs pour Ayden.

Tiens, je t'ai ramené ça. J'espère que tu aimes les macarons.

Ca aurait été plus intelligent d'y penser avant, mais soit. C'est l'attention qui compte de toute façon, non ?



©️ Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Top
Messages : 241
Pokédollards : 112
Date d'inscription : 24/09/2015
Je suis (Inrp) : Hétéro & Célib'
Je ressemble à : Sinbad de Magi
Double compte : Raffaelo, Reshiram & Leo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hydroqueue ♦ Blizzard ♦ Force ♦ Hydrocanon
Race Pokemon/ Métier: Aligatueur Shiny / Acteur
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Top
MessageSujet: Re: So this is love ▬ Ayden   Dim 11 Mar - 15:43



So this is love

Bien sûr que si Clara était là c'était parce qu'on lui avait parlé de sa blessure. La demoiselle ne se serait assurément pas pointé plus tôt comme ça, elle n'était pas ce genre de femme entreprenante, à venir se pointer chez l'acteur et profiter alors de l'invitation. Comme le ferait bien d'autres femmes souhaitant entrer dans les faveurs de l'aligatueur d'une façon ou d'une autre. Des femmes sincères, des femmes intéressés, il en a connu, et au final Ayden n'avait jamais su garder qui que se soit à ses côtés pour diverses raisons, mais la principal étaient qu'il était parfaitement à tout sentiment à leur égard. Pourtant Clara était là, mais il ne se sentait pas comme d'habitude à juste se dire qu'il allait passer du temps en bonne compagnie et puis c'est tout. Sans aller parler de stress, parce qu'il ne l'était pas, l'acteur avait tout de même eu une pensé pour elle, à se demander comment cela se passerait. Parce qu'il faut l'avoue hein, monsieur n'avait pas rendu les choses simple et clair lors de leur dernière rencontre. Elle avait quelque peu déviée en cours de route, pour se terminer de façon un peu étrange, et lui-même n'avait pas réellement agit de façon à rendre les choses plus clair. Et même si rien ne se laisser trop paraître à l'instant même, la situation n'en restait pas moins étrange. Mais fidèle à lui-même, Ayden l'avait alors invité à rentrer chez lui et à s'installer comme il se doit. N'hésitant pas à prendre en mains l'échange pour l'inviter à faire un tour et même à boire quelque chose pour se mettre à l'aise. Inconscient le malheureux qu'elle était déjà au plus mal à l'instant même où elle entra dans son espaces privé, et ce pour diverses raisons.

Hochant la tête le jeune homme la laissa alors poser ses affaires dans un coin de sa chambre avant de lui présenter quand même rapidement du doigt la salle de bain et les toilettes qui étaient juste à côté.

« N'hésite pas à y aller pour x raisons hein, fais comme chez toi. »

Il n'allait pas la laisser lui demander si elle avait le droit d'utiliser le lavabo ou autre de sa salle d'eau, ou d'aller aux toilettes, comme ça en cas de besoin, elle pouvait y aller comme une grande. Avant de faire un arrêt dans la cuisine, qui était en réalité une cuisine américaine immense avec le salon, et l'entrée, en réalité, cette pièce était bien sûr le plus grade de tout l'appartement. Spacieux, moderne, lumineux. Attrapant un verre d'eau et le lui donnant, le jeune homme secoua la tête alors devant ses excuses. Elle n'avait pas à le faire, c'était un peu logique. Et en réalité la faute revenait certainement à ses collègues trop bavard, encore heureux qu'ils n'étaient pas au courant de tout. Mais en fait, on ne pouvait pas leur en vouloir à eux aussi. S'accoudant sur le bar de la cuisine face à la jeune femme il fit son sourire qui était naturelle, ou une habitude, certainement un peu des deux.

« Je n'avais rien de prévu. Je comptais juste rattraper un peu de sommeil ce matin avec le tournage et du coup.. j'y ai eu droit quand même ! Les gens sont juste un peu trop bavard je ne voulais pas t'inquiéter. »

Parce que si elle était venue si vite, c'est qu'elle c'était inquiété non ? Un peu au moins ? Du moins c'est ce qu'il déduisit. Pourquoi serait-elle venu si rapidement sinon ? Elle aurait pu se contenter d'arriver à l'heure prévu, qui est certes un peu plus tard mais pas tant que ça. Pas de quoi faire un drame.

Son attention de se retrouva alors détourné par des macarons si gentiment offert. Bien sûr qu'il aimait ça, comme beaucoup de personnes en réalité, sans courir après il n'y dirait pas non. Attrapant un macaron qui lui semblait alors au chocolat pour croquer dedans, le jeune homme se dressa pour se pencher et attraper un deuxième verre et sortir une bouteille de jus de fruit de son frigo, que dis-je de son immense frigo, bien trop grand pour une seule personne, comme on pouvait en témoigner en le voyant plutôt vite pour un frigo de cette taille. Même si quelques aliments avaient fait son apparition dedans en prévision d'une invité.

Avant de contourner le bar pour alors l'inviter à se poser plutôt sur le canapé, non sans attraper au passage les macarons pour les poser sur la table basse où trônait dessus quelques magazines.

« Installe toi sur le canapé ce sera plus confortable, tiens tu aimes le jus de fruits ? Ça ira mieux avec les macarons qu'un simple verre d'eau non ? »

Il avait tout de même attendu qu'elle lui réponde oui ou non pour la servir tout de même, ne voulait pas lui forcer la main d'une façon ou d'une autre.

« Tu es donc passé au studio ? On t'as fait des compliments pour tenus j'espère, elle te va bien celle-ci aussi. »

Il avait parlé naturellement, Ayden sait faire des compliments sur commande c'est sûr, mais il l'avait fait naturellement, il avait déjà vu Clara changer de tenu par rapport à ses habitudes lorsqu'il était chez elle mais... En réalité, il détourna le regard un instant. Semblant gêné de sa remarque, il se rattrapa tant bien que mal, passant sa main sur sa nuque.

« Enfin... D'habitude aussi mais... En fait... Ah. Excuse moi en vrai je te trouvais un peu tendu alors je voulais également te détendre, pas te mettre mal à l'aise sans raison. C'est pensé. »

Mouais tu parles d'un rattrapages, il voulait la détendre mais il avait rendu la situation soudainement très bizarre en réalité. Quelle était la situation entre les deux ? Vu comment ils s'étaient embrassé la dernière fois... Ayden n'était pas du genre à fuir, même face à ce genre de chose mais il l'avait fait, et l'avait invité dans la foulé. Quel con. Lui qui est d'ordinaire si sûr de lui, de ce qu'il dit, le voilà à se détourner l'air embarrasser. Il jeta un regard en coin dans sa direction.

« Je voulais te rassurer. »

Qu'il était toujours lui-même qu'il allait bien. Mais en réalité il faisait toujours n'importe quoi. À commencer par les tonnes de mensonges et non dits qui l'ont bouffés. Clara avait effleurer la blessure, elle l'avait légèrement gratter et elle avait tellement à chercher encore.


Code © Kuru' on Libre-Graph




des bidules et des trucs ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 113
Pokédollards : 80
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 23
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: So this is love ▬ Ayden   Jeu 29 Mar - 21:07


So this is love
feat. Ayden ♥️

Comme Clara s'y attendait, l’appartement d'Ayden est moderne, spacieux et lumineux. Le genre de logement que l'on attend d'une star, en somme. La Métamorph n'a pas poussé l'exploration bien loin mais de ce qu'elle a pu voir jusqu'à présent, l'acteur jouit de tout le confort possible. Si elle n'a aperçu la salle d'eau que rapidement, elle n'a pas de mal à imaginer une douche large et des vasques en porcelaine blanche. La seule pièce qu'elle peut admirer dans sa globalité sans paraître impolie, c'est l'immense salon salle à manger et sa cuisine ouverte. Elle a toujours préféré ce genre de disposition, bien plus prompt à la convivialité. Lorsqu'elle cherchait son propre appartement, quand le temps est venue pour elle de quitter le nid familial, c'était là l'un de ses principaux critères. Certes, Clara n'est pas une reine des fourneaux et c'est sûrement malvenu de sa part de réclamer une cuisine ouverte, mais c'était bien là son seul caprice. Au moins, les discussions peuvent continuer même lorsque l'on se lève pour aller chercher des boissons ou quoi que ce soit d'autre à la cuisine. Il n'y a sûrement que Clara pour penser à ce genre de chose, certes, mais la convivialité est quelque chose de très important chez elle. Adorant recevoir du monde, elle met un point d'honneur à ce que ses hôtes se sentent toujours à l'aise. Bien qu'elle ait bafoué ses propres principes lorsque Ayden est venu chez elle …

Préférant oublier les mésaventures de cette journée, Clara attrape son verre d'eau en remerciant l'acteur. Voilà qui devrait lui rafraîchir les idées et la détendre un peu. Si elle se met déjà dans tous ses états alors qu'elle vient à peine d'arriver, elle ne risque pas de ressortir vivante de cet appartement. Mais il lui est évidemment impossible de ne pas penser aux derniers événements. Elle ne s'attend certes pas à ce qu'Ayden l'accueille en lui lançant son choix au nez, mais l'attente n'en demeure pas moins insupportable. Clara a l'impression d'avoir le cœur aux bords des lèvres et ce n'est pas la sensation la plus agréable qui soit. Elle fait néanmoins de son mieux pour ne rien laisser paraître, préférant laisser croire à Ayden que sa seule préoccupation est son arrivée hâtive. D'ailleurs, ça l'arrange bien qu'il continue sur ce sujet. Oui, leurs collègues sont bien trop bavards et ce n'est malheureusement pas une nouveauté. Ils ne peuvent pas s'empêcher de propager les potins dans tout le studio. Les secrets n'y ont d'ailleurs pas leur place. Clara a rapidement apprit – et à ses dépends – qu'il ne vaut mieux pas trop en dire si nous ne voulons pas que tout le monde soit au courant. Personne ne pense à mal, évidemment, mais la notion de vie privée s'évapore à l'instant même où l'on passe les portes. Ce qui n'est pas toujours au goût de tout le monde.

Les macarons furent accueilli avec plaisir et Clara ne put retenir un soupir de soulagement. D'ailleurs, Ayden n'attendit pas plus longtemps pour en piocher un. Il attrapa ensuite un autre verre dans son placard ainsi qu'une bouteille de jus de fruit dans son réfrigérateur – bien trop grand pour une personne vivant seule – avant de rejoindre son canapé, non sans avoir également prit la boîte de macarons au passage. Il déposa le tout sur sa table basse et invita aussitôt Clara à s'installer sur le canapé, ce qu'elle fit sans hésiter. Elle a le sentiment que ses genoux peuvent se désolidariser à tout instant, alors autant ne prendre aucun risque. Face à son verre déjà vide, Ayden lui propose du jus de fruit qu'elle accepte sans hésiter. Si elle a demandé de l'eau un peu plus tôt, c'est uniquement pour ne pas réclamer quoi que ce soit. Mais un peu plus de goût est évidemment le bienvenue. D'autant plus qu'un macaron à la pêche est toujours plus agréable avec un bon jus sucré. Bien que le top du top, ce soit du thé. Mais cela, c'est parce que Clara a été habitué au tea time avec ses parents et que c'est une routine dont elle ne peut plus se défaire. Elle s'en passe évidemment lorsqu'elle n'est pas chez elle, Clara ne souhaite imposer ses manies à personne.

Tu es donc passée aux studios ? On t'a fait des compliments pour ta tenue j'espère, elle te va bien celle-ci aussi.

Clara aurait pu en rougir, mais l'air gêné de Ayden lui arracha plutôt un petit sourire amusé. Elle est tellement habituée à l'Aligatueur sûr de lui qui distribue des compliments comme des sourires que le voir si embarrassé par sa propre remarque l'amuse plus que ça ne la gêne. Elle ne peut s'empêcher de le trouver vraiment craquant, quand il perd ainsi ses moyens. En tout cas, Clara est touchée qu'il ait remarqué pour sa tenue. Depuis la dernière fois, quand il l'a vu habillé plus … « normalement », elle se sent un peu plus à l'aise dans sa peau. Alors même si cela la gêne encore, la Métamorph fait des efforts pour s'accepter. Quant aux autres … s'ils l'ont remarqué, ils se sont abstenu de tout commentaire. Il y a juste sa collègue cameraman qui lui a lancé un petit regard étonné, comme si elle découvrait une nouvelle Clara, mais elle n'a rien dit pour autant. Ayden est donc le seul à lui avoir fait un compliment mais sûrement pas l'unique à avoir remarqué le changement. En même temps, la Métamorph passe des épais kimonos aux petites robes classiques. De quoi attirer les regards, qu'elle le veuille ou non. Glissant une mèche de cheveu rebelle derrière son oreille, Clara offrit à Ayden un petit sourire ravi. Il a vraiment ce don pour l'aider à se sentir plus belle. Ou alors, elle est tellement amoureuse que le moindre de ses mots à l'effet d'une bombe nucléaire dans sa tête.

S'ils l'ont remarqué, ils ne m'ont rien dit. Mais ça me fait plaisir que toi tu me le dises.

Clara attrape un macaron à la pistache dans lequel elle croque avec gourmandise. Ces petites douceurs sont vraiment ses favorites. Et la confiserie de Lavandia n'a pas son pareil concernant la qualité des produits. Certes, il faut y mettre le prix mais la Métamorph n'a jamais rechigné à payer la qualité. Évidemment, elle souhaiterait que ce soit abordable pour la majorité mais c'est encore loin d'être le cas.

La demoiselle préfère cependant que le sujet de la discussion ne soit pas exclusivement elle. Ainsi, elle pose ses yeux roses sur le bras blessé de l'acteur. Que s'est-il donc encore fait ? Pourquoi insiste-t-il pour faire ses propres cascades alors qu'il souffre ? Clara veut bien croire à une histoire de fierté mais à ce niveau, ça frôle le ridicule. Avouer ses faiblesses n'est pas facile pour tout le monde mais se mettre ainsi en danger n'est pas prudent. Il suffit qu'il lui arrive quelque chose de vraiment grave pour qu'il perde l'usage de son bras. Et là, il pourra faire une croix sur sa carrière, car même les scènes les plus simples ne lui seront plus permises. Clara n'est peut-être pas la mieux placer pour lui faire la leçon, mais elle s'inquiète sincèrement de son état de santé. Elle ne voudrait pas qu'il se fasse plus mal encore ou mette sa carrière en déroute. Il est encore bien trop jeune pour faire une croix sur ses rêves. Néanmoins, elle sait très bien que « se ménager » ne fait pas parti du vocabulaire de l'acteur, à son plus grand damne.

Tu devrais faire plus attention, fit-elle sur un léger ton de reproche. Tu as beau me dire que ce n'est rien, je ne te crois qu'à moitié. Tu as vu ton médecin ?

En ce moment, Clara ressemble plus à une mère qui rabroue son enfant qu'à une femme amoureuse. Mais qu'importe, son inquiétude n'en est pas moins réelle. Elle se retient d'ailleurs d'examiner son bras elle-même mais n'ayant aucune compétence médicale, cela ne servirait strictement à rien, si ce n'est embêter Ayden. Alors elle serre ses doigts autour de son verre tout en pinçant les lèvres. Observant son macaron à moitié dévoré, elle en vient à se demander si elle ne devrait pas s'occuper du dîner. Clara est loin d'être un cordon bleu mais avec une recette sous les yeux, elle doit être en mesure de concocter quelque chose de mangeable. Sa mère a bien essayé de l'initier à l'art subtil de la cuisine mais elle n'a jamais été un excellent élève. Son truc à elle, c'est la couture et d'après elle, chacun possède un don et un défaut. Pour son cas, elle est une catastrophe ambulante en cuisine – heureusement que les traiteurs et les applications livraisons de repas existent, sinon elle se contenterait de pâtes et d'omelettes tous les jours. Pour Ayden cependant, elle est prête à faire des efforts et à faire de son mieux. Est-ce que cela rendra son plat meilleur, impossible à dire mais au moins, elle y aura mit tout son cœur. Et c'est important, non ?

Je me chargerai de faire à manger, toi tu dois te ménager !

Son ton est clair et sans appel. Essaies donc de la faire changer d'avis, Ayden.



©️ Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Top
Messages : 241
Pokédollards : 112
Date d'inscription : 24/09/2015
Je suis (Inrp) : Hétéro & Célib'
Je ressemble à : Sinbad de Magi
Double compte : Raffaelo, Reshiram & Leo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hydroqueue ♦ Blizzard ♦ Force ♦ Hydrocanon
Race Pokemon/ Métier: Aligatueur Shiny / Acteur
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Top
MessageSujet: Re: So this is love ▬ Ayden   Lun 2 Avr - 18:43



So this is love

Ayden est normalement le genre d'homme assez à l'aise pour communiquer, il n'a jamais honte de dire ce qu'il pense, que cela soit en bien ou mal à dire vrai. Et quand il s'agit de donner un compliment à quelqu'un, n'y voyez pas là une tactique pour s'attirer les bonnes faveurs, surtout d'une dame. Ayden a certes eu un certain nombre de conquêtes à son actifs, mais je vous rappel que le plus grand mensonge est surtout à lui-même et non aux autres. Raison de plus pour ne pas être déranger quand il le faisait, pourtant, à cet instant, il semblait l'être un peu, pour une raison qui lui échappait un peu à dire vrai. Et la réaction de Clara n'avait guère arrangé la chose. Comme si une petite voix lui soufflait doucement que cela lui faisait plaisir de la voir sourire ainsi. Qu'elle prenne tant à cœur ses compliments, aussi simples soient-ils selon lui. Il se pinça durant un bref instant les lèvres, avant de finalement opter pour un sourire qu'il savait faire.

« On le remarque de suite, je suis surpris. Un peu. »

Qu'on ne lui fasse pas remarquer ? Mais généralement les gens ont leur langue dans leur poche devant les concernés. Il n'est pas rare de ne pas oser dire certaines choses, parfois même sans aucune raison valable en réalité. Mais trêve de débat sur la tenue de Clara, qui certes lui allait très bien, mais il n'y avait pas de quoi s'étaler dessus pendant des heures durant. Surtout quand Clara avait retourné la conversation sur la blessure que le jeune homme portait. Le bandage ne le rendait pas discret, et en réalité, cela ne servait à rien de le cacher. Il aurait juste l'air parfait idiot plus tard à faire comme si de rien était, et attiserait la colère de Clara à son égard. Alors autant que les choses soient clair. Et c'était mieux pour tout le monde, même le dit bras en question. Retournant ce dernier pour le tendre à la demoiselle, comme pour qu'elle puisse vérifier que oui.. il était bien là et pas coupé en deux. Il lui servit tout de même un de ces sourires presque par réflexe. C'était plus fort que lui, toujours sourire devant les autres pour rassurer, comme devant une caméra lorsqu'on ne veut pas qu'on s'intéresse trop à son compte.

« Comme tu peux voir il est toujours là Clara. C'est le médecin qui m'a donné les médicaments et mit le bandage. La douleur a juste poussé le médecin a être un peu plus prudent. Les responsables sont parfaitement au courant sur le tournages, mais.. seulement eux. »

Son regard se leva vers elle. Comme pour signifier qu'elle ne devait pas l'ébruiter à tout va. Sans en faire un secret d'état absolue, la blessure d'Ayden n'était connu que par sa coordinatrice, les responsables et le médecins qui était de ce fait chargé de le suivre en cas de pépin. Et il va sans dire que son frère qui était vigie sur les lieux de tournages ou autre, il n'avait guère envie qu'il le sache d'avantage. Et il était sérieux. Mais bien sûr, tu connais l'acteur, il ne reste pas bien longtemps le visage fermé, et eu un sourire qui semblait pour une fois bien plus naturel que de coutume, du moins, la différence n'était pas flagrante mais tout de même présente.

« Je ferais un bien piètre hébergeur à te laisser cuisiner tu ne trouves pas ?  »

Il en ria même légèrement sur le coup, avant de finalement lui attraper la main tout en se redressant de sur le canapé. Ses doigts se resserrèrent autours de sa main, avec une délicatesse tranchant avec la carrure qu'il possédait. Visiblement le contact fut prolongé.

« J'ai des choses dans le frigo, certainement de quoi se faire une pizza si tu aimes ça. Et même certainement de quoi se faire un dessert si on trouve la recette sur internet. Ça te tente ? »

Parce que oui, les livres de cuisines c'est dépassés, ou plutôt il n'avait en réalité jamais trop de raison de cuisiner ainsi, Ayden savait se débrouiller un minimum derrière les fourneaux, mais de là à dire qu'il était cuisinier, il y avait tout un monde. Serrant légèrement ses doigts sur les siens, pour l'inviter à se lever et le suivre en cuisine, il sortie son portable alors pour ouvrir une page internet et lui mettre entre les mains. Oui comme ça, elle aurait pu le faire certainement elle-même mais.. pourquoi pas.

« J'te laisse regarder ? Je sors ce qu'il faut. »

Il serait plus à même de trouver les choses dans son placard, il avait tout de même anticipé la venu de Clara, et n'allait pas se contenter de la nourrir avec du jus de fruits et les macarons qu'elle avait apporté tout de même. Posant alors les plats, ustensiles et ingrédients sur le plan de travail, l'acteur retourna alors près de la jeune Métamorph, et là, il se pencha par dessus son épaule, pour lire par dessus cette dernière.

« Tu as trouvé ? »

Souffla-t-il alors légèrement sur son cou et son épaule malgré lui. Son immense carrure donnant l'impression de dominer et d'englober celle de la frêle jeune femme. Certainement totalement inconscient de l'effet qu'un tel geste pourrait produire chez elle. Certainement n'avait-il pas totalement saisie à quel point la jeune femme éprouvait de l’attirance chez lui, même dans ce qui lui semblait assez.. simple. Pourtant Ayden, pourquoi tu l'as invité chez toi ? Hey, tu ne réponds pas encore une fois...


Code © Kuru' on Libre-Graph




des bidules et des trucs ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 113
Pokédollards : 80
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 23
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: So this is love ▬ Ayden   Ven 20 Avr - 21:01


So this is love
feat. Ayden ♥️

Ayden peut bien exhiber son bras bandé sous le nez de Clara, cela ne sera pas suffisant pour la rassurer. Elle commence à bien le connaître le lascar et il faut bien dire qu'elle ne se laisse plus avoir par ses belles paroles ou ses sourires colgate. La Métamorph ne compte pas le fliquer comme le ferait une mère avec son enfant malade mais elle va s'assurer qu'il se ménage au moins le temps de son séjour. Si son médecin lui a bien prescrit des médicaments, elle va veiller à ce qu'il les prenne correctement. C'est important qu'il prenne soin de lui s'il ne veut pas aggraver son mal. Certes Clara ne va pas pousser le vice jusqu'à lui réclamer l'ordonnance ou quoi que ce soit d'autre, mais elle espère bien qu'Ayden est honnête et qu'il a bien vu un médecin. Elle sait bien qu'il y en a toujours un sur place aux studios au cas où il arriverait quelque chose mais l'Aligatueur serait encore capable de prétendre que tout va bien pour s'esquiver du moindre contrôle. Après tout, cette blessure est représentative d'un mal bien plus grand qui ronge son cœur depuis bien trop longtemps.

En tout cas, le regard équivoque d'Ayden est aussitôt comprit. Clara se doute bien que tout le monde n'est pas au courant et ce n'est pas elle qui irait ébruiter tout cela. Après tout, ça ne concerne que lui et elle-même n'aurait pas été au courant si elle n'avait pas tant insisté. L'acteur peut donc être certain qu'elle préservera son secret, jusque dans la tombe s'il le faut. Clara n'est de toute façon pas du genre à propager les ragots, elle fait d'ailleurs de son mieux pour les éviter. Bien sûr, il arrive que certains remontent jusqu'à ses oreilles mais il ne faut pas compter sur elle pour les partager à qui que ce soit. Elle respecte bien trop la vie privée d'autrui pour se permettre d'agir de la sorte. C'est pourquoi elle s'en veut toujours un peu d'avoir tant insisté auprès d'Ayden pour connaître l'origine de sa blessure. Elle a forcé l'entrée de son jardin secret et n'arrive pas vraiment à se le pardonner. L'Aligatueur a beau dire qu'il ne lui en veut pas, elle a encore du mal à y croire. Il est juste trop gentil pour le lui dire, Clara en est presque persuadée.

Histoire donc de se donner bonne conscience – et parce qu'elle refuse de solliciter Ayden – Clara propose de faire la cuisine elle-même. Ses compétences sont certes médiocres mais avec le soutien de l'acteur, tout devrait bien se passer. Tant qu'il ne lui demande pas de faire un plat gastronomique, elle devrait être en mesure de cuisiner quelque chose d'acceptable. Enfin, encore faut-il qu'Ayden ne se montre pas têtu. L'un comme l'autre peuvent être de vraies têtes de pioche lorsqu'ils s'y mettent. Mais étonnamment, Ayden cède très facilement. Clara trouverait presque cela un peu louche, mais elle se passe de tout commentaire. Autant en profiter pour se mettre au travail dès maintenant. Un coup d'oeil à sa montre lui indique cependant qu'il est seize heure -  n'est-ce pas un peu tôt pour se lancer ? Elle n'a pas le temps d'y réfléchir davantage, l'acteur attrape déjà le bout de ses doigts avant de se lever du canapé, prêt à se la jouer coach dans Top Chef. La Métamorph l'imite aussitôt, profitant allégrement de la sensation de sa main fourrée dans son immense paume.

J'ai des choses dans le frigo, certainement de quoi se faire une pizza si tu aimes ça. Et même certainement de quoi se faire un dessert si on trouve la recette sur internet. Ça te tente ?

Une pizza ? Soyons honnête, Clara ne s'attendait pas du tout à ça. Mais ce n'est pas pour lui déplaire ! Premièrement parce que c'est bien trop simple pour qu'elle puisse la rater, et deuxièmement parce que ce n'est pas pompeux. Une pizza, c'est convivial et bon enfant. Elle apprécie donc ce côté bien plus détendu. Bon, elle n'aurait pas dit non à un dîner aux chandelles, mais la proposition d'Ayden lui paraît bien plus sympathique désormais. D'autant plus s'ils la préparent ensembles ! Ils rejoignent donc la cuisine et Clara se retrouve rapidement avec le téléphone portable de l'acteur en main. C'est à elle de choisir la recette pour le dessert. Pendant ce temps, Ayden se charge de sortir ce qu'il faut pour la pizza ainsi que divers ustensiles – dont Clara ignore l'utilisation, pour la plupart. Faisant de son mieux pour rester concentrée sur la page internet et pas sur l'Aligatueur, la jeune femme tombe finalement sur un dessert qui lui fait carrément de l’œil. Elle n'a même pas le temps de le montrer à Ayden que ce dernier vient se mettre dans son dos, observant par dessus son épaule. Son souffle caresse la nuque de la demoiselle qui ne peut réprimer un frisson de plaisir.

Tu as trouvé ?
O-oui, des choux à la crème ! Ça semble un petit peu long à faire mais nous avons du temps, n'est-ce pas ?

Clara remonte un peu le téléphone portable à porter d'yeux pour Ayden. Il est tellement plus grand qu'elle qu'il ne devait pas voir grand chose jusqu'à maintenant. En tout cas, jamais la Métamorph n'a été si impatiente de se mettre aux fourneaux. Elle espère seulement que l'acteur a bien tous les ingrédients qu'il faut pour la recette – c'est quoi d'ailleurs, du sucre semoule ? Dans le pire des cas, Clara a repéré une supérette un peu plus loin dans la rue. Donc s'il manque quoi que ce soit, elle n'ira qu'à y faire un petit tour. Ses yeux détaillent d'ailleurs l'ensemble des ingrédients disposés sur le plan de travail : Ayden a sorti le nécessaire pour la pizza, ainsi que quelques éléments indispensables en pâtisserie tels que du sucre, des œufs, de la farine et du beurre. Ce qui devrait être suffisant pour la pâte à choux, pour commencer. Impatiente, Clara dépose donc le téléphone en appuie sur le pot de sauce tomate afin de garder les étapes sous les yeux. Rejetant sa longue natte dans son dos, elle se lave les mains avant de réunir au même endroit tout ce dont elle a besoin.

Tu as un tamis ? J'avoue ne même pas en avoir chez moi … A quoi ça sert, au juste ? Bon, une casserole, une casserole …

La Métamorph regarde dans tous les sens avant de repérer une petite casserole en inox. Alors qu'elle s'apprête à sortir un couteau afin de couper le beurre, elle réalise qu'à aucun moment elle n'a demandé à Ayden s'il voulait vraiment de choux à la crème comme dessert. S'empourprant, elle se retourne doucement, le beurre à la main, et lève vers l'acteur des petits yeux désolés.

Enfin, tu ne veux peut-être pas de ça … Tiens, regarde ce que tu voudrais toi ! J'ai déjà du beurre sur les doigts, je vais éviter d'attraper ton téléphone, je serais capable de le faire tomber.

En preuve de sa bonne foi, Clara montre ses mains déjà grasses. Pourtant, elle n'a fait que sortir le beurre de son emballage. Ça commence bien !



©️ Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Top
Messages : 241
Pokédollards : 112
Date d'inscription : 24/09/2015
Je suis (Inrp) : Hétéro & Célib'
Je ressemble à : Sinbad de Magi
Double compte : Raffaelo, Reshiram & Leo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hydroqueue ♦ Blizzard ♦ Force ♦ Hydrocanon
Race Pokemon/ Métier: Aligatueur Shiny / Acteur
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Top
MessageSujet: Re: So this is love ▬ Ayden   Jeu 17 Mai - 14:11



So this is love

Si l'ont pouvait chercher la petite bête pour essayer de déceler dans le comportement du jeune homme une différence, quelque chose qui indiquerait alors la situation entre les deux, on ne trouverait pas grand chose. Du moins, mis à part quelques détails. Ayden n'étant pas le genre a être gêné pour un rien, il n'était de ce fait pas spécialement contre le côté tactile. Du moins dans la mesure du possible en réalité, il n'allait pas se faire tout un film parce qu'il attrape quelqu'un par la main pour lui montrer quelque chose. Certainement pouvait-on considérer cela comme une certaine forme d'innocence chez lui. À ne pas trop se prendre la tête, juste accepter et apprécier les autres tels qu'ils sont. Si seulement il faisait la même chose avec ses propres défauts, certainement se porterait-il mieux. Mais dire qu'il n'existait pas une certaine ambiguïté entre eux, ce serait assurément mentir. Je ne dois pas rappeler ce qu'il s'est passé la dernière fois quand même non ? Ce n'était pas rien. Et même si Ayden avait la réputation d'être un homme avec un nombre de conquête derrière lui, et à ne jamais s'être prit la tête à promettre des monts et merveilles en échanges de baisers, il n'avait pas réagit de la même façon avec Clara. Tout simplement parce qu'elle n'était pas le genre de femme avec qui l'on peut prendre ça à la légère, et tout simplement parce que la jeune femme n'agissait pas à la légère avec lui. Et s'il pouvait se contenter alors de repousser ce genre de sentiments pour ne pas donner de faux espoirs, il n'avait su le faire. Pourquoi ? Là est la question auquel il n'avait su apporter de réponse, malgré les jours passés entre leur deux rendez-vous. Pourtant, elle était là, chez lui, et il l'avait invité en tout bonne foie et volonté. Alors pourquoi Ayden ?

Alors qu'il était chargé de trouver les ingrédients et ustensiles. Il était resté l'air légèrement interdit, durant un très court instant, à regarder la demoiselle, perdu dans ses pensées, perdu dans ses questions. Clignant des yeux, il revint alors tant bien que mal à la réalité pour se concentrer alors sur l'objectif de la soirée, faire un repas correct. Ce qui ne serait pas un mal. Sans être un mauvais cuisinier, il n'est pas vraiment dans ses habitudes de mettre les mains à la pattes, quelqu'un se chargera de toute façon lui rappeler qu'il doit bien manger lui donner alors ce qu'il faut. C'est ça d'avoir de l'argent. Mais il avait demandé à la domestique de ne pas passer, parce qu'il avait souhaité passer du temps avec Clara et pouvoir alors faire tout ceci avec elle.

Ainsi, ce serait une pizza -qui ne devrait pas trop poser de problème- et des choix à la crème puisqu'elle l'avait décidé. Souriant alors légèrement à la proposition, le jeune homme se pencha l'air concentré sur la recette, pour savoir ce qu'il lui manquait. Hm... Peut-être le sucre semoule serait alors à chercher. Heureusement le magasin en bas de chez lui est du genre super épicerie des beaux quartiers et à avoir tout ce qu'on veut.

« Hmmm, je dois avoir ça quelque part dans un tiroir... »

Fit-il alors en cherchant. Ignorant un peu où les ustensiles les plus.. étranges étaient rangés, puisque ce n'est pas lui qui les utilise. Mais avec un peu de logique, le voilà avec le tamis en main. Cela ne devrait pas être trop compliqué ! Après avoir déniché une gousse de vanille cachée dans un coin de placard -certainement cela doit sembler logique pour la personne qui l'a rangé là-, le jeune homme ria alors devant sa soudaine hésitation. Elle qui semblait si motivé à faire ces fameux choux, la voilà qui craignait alors n'avoir décidé quelque chose qu'il n'aimait pas.

« Je n'en mange pas souvent c'est l'occasion ! Et puis... »

Il lui attrapa alors une de ses mains entre les siennes, pour la retourner avec délicatesse, bien plus qu'on ne pourrait le penser venant d'une main si massive par rapport à la sienne, pour lui glisser eh bien.. les œufs.

« Je n'ai pas besoin de vérifier c'est partit ! Tiens, je vais appeler pour qu'on puisse m'apporter le sucre semoule que je n'ai pas. Je te laisse commencer je vais préparer... La plaque et je te rejoint ! »
Fit-il après vérification d'un coup d’œil sur le mobile, avant de prendre le dit téléphone pour appeler le magasin en bas qui connaît très certainement tous les propriétaire de la zones et donc lui affirma qu'il allait lui monter comme prévu le sucre semoule par un de ses employés. C'est rapide et pratique d'avoir de l'argent hein. Retourné en cuisine, il attrapa une plaque pour le four pour préparer alors ce dernier lorsque la pâte serait prête en boulette.

«  Me revoilà alors tu t'en sors ? »

Se penchant par dessus l'épaule de la demoiselle. Il se décida alors à attraper le saladier où la pâte faite par la demoiselle était terminée. Pour alors se mettre à la mélanger activement.

« Et maintenant les boulettes et on aura alors 20 minutes de repos devant nous. »

Et.. c'est ce qu'ils ont fait, les boulettes sont bien là faites par ses soins et ceux de Clara, même si ceux de la jeune femme manquaient de.... rondeur ? Il n'en fit pas le moindre commentaire, décidé à les manger lui-même lorsqu'elles seront prête. D'un regard, il tourna la tête dans sa direction. Étrangement, Ayden tira une drôle de tête sur l'instant, comme si... Il repensait à tout ce qu'il s'était dit plus tôt. Pourquoi Clara était là ? C'est ce qu'il pensait, et ce pourquoi il resta bloqué à la regarder sans rien dire. … C'est gênant je crois. Sa main effleura la sienne... N'ont-ils pas mieux à faire en attendant la cuisson ? Hm... Je sais pas.


Code © Kuru' on Libre-Graph




des bidules et des trucs ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 113
Pokédollards : 80
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 23
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: So this is love ▬ Ayden   Sam 16 Juin - 23:21


So this is love
feat. Ayden ♥️

Les mains luisantes de beurre, Clara se bénirait presque d'avoir troqué ses habituelles robes à longues manches pour sa tenue du jour. Même s'il est encore difficile pour elle de se dévoiler autant, elle doit bien avouer qu'il est bien plus pratique de ne pas avoir de manche pour faire de la pâtisserie. Déjà qu'elle n'est pas une déesse des fourneaux alors si elle se met elle-même des bâtons dans les roues, cela risquerait d'être vraiment catastrophique. Certes, Ayden est là pour veiller au grain mais il n'est sûrement pas un pâtissier hors pair non plus. Ou alors, ce serait un talent qu'il aurait toujours caché à la jeune costumière. D'ailleurs, il balaie les hésitations de la Métamorph d'un revers de la main : le choix du dessert semble plus convenir, puisqu'il place les œufs dans les mains de Clara. Cette dernière se hâte d'ailleurs de refermer ses doigts dessus, de peur de les lâcher. Cela se voit que l'acteur ne connaît pas ses compétences en cuisine, car les œufs font rarement long feu dans ses doigts – de ce fait, il vaut mieux éviter de lui confier quelque chose de si fragile. Heureusement cependant, elle les dépose sur le plan de travail sans faire de dégâts. Espérons qu'elle continue sur cette lancée.

Le seul ingrédient lui manquant étant le sucre semoule, Ayden se saisit de son téléphone afin de passer un coup de fil à quelqu'un. Si Clara ignore qui il compte appeler, elle se garde bien de le questionner. Cependant, sans la recette sous les yeux, elle se sent d'un coup complètement perdue. Creusant dans sa mémoire, elle se rappelle qu'à la base, elle comptait faire fondre le beurre. La Métamorph place ainsi la casserole sur la plaque de cuisson, règle la température et dépose des dés de beurre dans le récipient en inox. Elle rajoute ensuite un quart de litre d'eau ainsi qu'un petit peu de sel. Il ne reste plus qu'à faire fondre le tout en remuant doucement avec une cuillère en bois. Rien de compliqué pour le moment, ce qui la rassure. Ayden n'a vraiment pas peur de la laisser seule en cuisine. D'ailleurs, d'un geste maladroit du coude, elle bouscule un œuf qui vient s'écraser à ses pieds. Confuse, elle se hâte de nettoyer avant que son hôte ne se rende compte de quoi que ce soit. Heureusement, il reste d'autres œufs dans la boîte, alors elle s'empresse d'en piocher un autre qu'elle laisse loin d'elle et ses mains maladroites.

Une fois cela fait, elle tamise difficilement la farine – à la fin, il y en a tout autant à côté du saladier que dedans. Elle verse alors le tout dans la casserole et mélange jusqu'à ce que la pâte se décolle des bords. Surprise par sa propre mémoire, Clara prend réellement plaisir à pâtisser de la sorte. Elle devrait en faire plus souvent … à moins que ce soit la présence d'Ayden qui la rende si joyeuse ? C'est possible, il est toujours plus agréable de faire ce genre d'activité à deux. Et surtout avec la personne que l'on aime. Se sentant rosir à ces pensées, Clara se concentre de nouveau sur son œuvre. Il ne lui reste plus qu'à ajouter les œufs hors du feu. Elle s'attèle donc à la tâche, s'assurant de casser les coquilles sans en semer des morceaux dans sa pâte. A ses côtés, Ayden vient de préparer la plaque où ils disposeront les petites boules de pâte très bientôt. Il se penche d'ailleurs au dessus de son épaule afin de constater par lui-même son avancé. Fière d'elle, Clara lui montre sa pâte parfaitement homogène. Pour une catastrophe comme elle, c'est une véritable réussite.

Et maintenant les boulettes et on aura alors 20 minutes de repos devant nous.

Secouant vigoureusement la tête, Clara se saisit de quatre cuillères. Elle en tend deux à Ayden et garde les autres pour elle. Étant donné qu'ils n'ont pas de poche à douille, c'est avec cela qu'ils vont former les petites boules de pâte. La Métamorph se souvient qu'avec sa mère, lorsqu'elle était petite, elles utilisaient la même technique pour former les boules de pâte à cookies. Ainsi, elle connaît à peu près la geste … Cependant, les boulettes d'Ayden sont beaucoup plus rondes que les siennes. Clara a beau faire de son mieux, lorsqu'elle regarde le résultat sur la plaque, elle voit nettement la différence entre ses réalisations et celles de l'Aligatueur. Certes, la forme ne changera pas le goût mais elle doit bien avouer être un peu déçue de sa performance. Elle qui a fait une si jolie pâte, ce n'est pas le meilleur moyen de lui faire honneur ! Clara s'applique pourtant de toutes les couvrir d'une petite particule de beurre fondu avant de les enfourner pour une petite vingtaine de minutes à 200°c. Ils auraient pu aussitôt enchaîner sur la crème pâtissière, mais ils doivent encore attendre le sucre semoule.

En attendant, Clara passe ses mains grasses sous l'eau tiède, afin de se débarrasser des derniers résidus de beurre, d’œufs et de pâte. Elle espère que la réalisation de la crème pâtissière ne soit pas si salissante. C'est d'ailleurs un miracle que Clara n'ait pas tâché sa robe. Il y a bien un petit peu de farine sur son jupon, mais il lui suffit de frotter un peu le tissu pour la faire disparaître. Dans l'ensemble, sa performance n'a pas été trop catastrophique. Bon, il ne faut pas vraiment regarder l'état du plan de travail, car c'est un réel champ de bataille. C'est pourquoi la Métamorph se saisit d'une éponge et se hâte de tout bien nettoyer. Sa mère lui a toujours dit qu'en cuisine, il est important de travailler sur une surface propre. Ainsi, elle nettoie la farine, jette les coquilles d’œufs et dépose le cul de poule ainsi que la casserole dans l'évier – autant faire la vaisselle lorsqu'ils auront tout terminé, cela usera un peu moins d'eau. Fière de son travail, elle se tourne finalement vers Ayden qui a l'air un peu … perdu dans ses pensées. Sa main vient d'ailleurs effleurer celle de la demoiselle de façon si légère que Clara lève aussitôt les yeux vers lui, battant des cils, la bouche en cœur.

La sonnette retentie soudain dans l'appartement, rappelant aussitôt la Métamorph sur la planète Terre. Dans un réflexe, elle rejoint la porte et jette un œil dans le judas. Elle y voit une jeune femme plutôt charmante qui attend patiemment qu'on lui ouvre, un paquet de sucre dans les mains. Refoulant la jalousie qui enfle en elle comme les choux dans le four, Clara se tourne vers Ayden afin de le héler :

Je crois que c'est pour toi.

Sa voix est plus sèche qu'elle ne l'aurait voulu, et elle s'en veut aussitôt. Rouge de honte, elle s'éloigne de la porte et va se placer devant le four, afin de regarder les choux gonfler. Clara sait qu'il est tout bonnement stupide de réagir de la sorte, mais elle n'a pas pu s'en empêcher. Tant qu'ils n'auront pas mit les choses au clair entre eux, elle a bien peur de se faire des idées sans arrêt. Un comportement qu'elle-même ne supporte pas, mais contre lequel elle ne parvient pas à lutter. Un soupir à fendre l'âme s'échappe de ses lèvres tandis que, dans le four, ses petits choux informes gonflent lentement. Ils ne ressemblent vraiment à rien. Une véritable rangée de petits bossus dorés.



©️ Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Top
Messages : 241
Pokédollards : 112
Date d'inscription : 24/09/2015
Je suis (Inrp) : Hétéro & Célib'
Je ressemble à : Sinbad de Magi
Double compte : Raffaelo, Reshiram & Leo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hydroqueue ♦ Blizzard ♦ Force ♦ Hydrocanon
Race Pokemon/ Métier: Aligatueur Shiny / Acteur
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Top
MessageSujet: Re: So this is love ▬ Ayden   Dim 1 Juil - 16:29



So this is love

Si Ayden n'était pas une expert en cuisine, il semblait plutôt bien se débrouiller. Et même si Clara se qualifierait de catastrophe dans le domaine, il est évident que le jeune homme ne la désignerait pas en tant que tel. Après tout, l'important c'est de faire quelque chose de bon, c'est là le but premier de la nourriture. Un fruit légèrement abîmé n'est pas moins appétissant qu'un autre, et des choix de travers non plus. De toute façon, les siens étaient assez inégaux. Oscillant entre la sphère presque parfaite et l'espèce de forme cabossé dû au manque d'expérience dans leur préparation. Faut dire que c'est la première fois qu'il en faisait, mais en suivant une recette cela devrait aller. Et puis au pire, il n'y avait pas de concours à gagner, seuls eux deux auraient le privilège de voir leur œuvre et de comparer alors les choux les plus biscornue. Cependant, malgré la déception légèrement perceptible dans le regard de Clara, Ayden se garda bien de commenter, il se contenta en réalité de lui offrir son sourire une fois l’œuvre accomplis, comme s'il était au fond de lui plutôt fier. Commençant à sortir ce dont ils auraient besoin pour faire la crème qui irait à l'intérieur, et le disposant de façon à pouvoir la faire de façon rapide et efficace.

La sonnette retentit, Clara prit la peine de se déplacer jusqu'à la porte. Si Ayden n'eut pas réellement de réaction à cette initiative, c'est en réalité plus la suite qui le fit relever les yeux, jetant un regard tant étonné qu’interrogateur à la jeune femme. Cette dernière n'ajouta rien de plus en réalité, la tête basse, comme honteuse, ou cherchant simplement à cacher quelque chose. Si l'on pouvait se dire que ce qu'elle avait dit n'avait absolument rien d'anormal, au contraire même (même si elle aurait pu ouvrir et prendre le sucre semoule), le ton employé était... Différent, étrange peut-être, je ne sais pas.

Chassant ses pensées vite fait de son esprit, Ayden s'empressa tout de même jusqu'à sa porte d'entrée pour l'ouvrir, la pauvre personne dernière était toujours en train d'attendre ! Pour finalement la saluer d'un sourire amical.

« Oh, salut ! Tu vas bien ? »
« Nickel Ayden merci et toi ? Voilà ce que t'as demandé, le patron se demande bien ce que tu comptes en faire faut avouer.  »Riait-elle avec entrain.
« On s'essaye à la cuisine pour ce soir.  » Souffla-t-il en se grattant la nuque, assez peu certain de lui, mais non moins affichant son air joyeux.
«  Bonne soirée alors ! Tu sais où nous trouver s'il te manque encore quelque chose ! »

Déposant le sucre à sa place, pour prendre l'argent nécessaire et payer la jeune femme venu faire les courses, elle le salua d'un geste amicale et repartie sans demander son reste. Elle était une employé du magasin en bas de chez lui, le gérant le connaissait et de ce fait toutes les personnes y travaillant aussi, rendant au final ce genre de désagrément tel que : les courses ou il me manque quelque chose zut, assez peu dérangeant au final. La porte refermée, Ayden souffla un coup. Se demandant alors que dire devant cette pauvre Clara qui s'était planté devant le four, comme si elle s'attendait à ce que quelque chose en sorte. Se frottant la nuque, il entreprit de sourire tout de même, du moins, du mieux qu'il pût -peut-elle être dupée?-, essayant de ne pas perdre le nord, il effleure de sa main l'épaule de la jeune femme pour attirer son attention.

« Bouge pas, j'vais me charger de la crème, tu as fait la pâte, le temps de repos est plutôt long d'après la recette.  »

En réalité, Ayden comptait sur sa force naturelle pour pouvoir battre les œufs plus rapidement, et essayer de mélanger les choses de manière efficace. L'ambiance était un peu étrange, il n'osait trop rien rajouter, et mais en réalité, il ne voulait pas avoir fait faire les choux de Clara pour rien. Alors il se contenta de laisser le tout chauffer dans une casserole une fois mélanger. Plus qu'à laisser s'épaissir le tout pour ensuite le sortir et le laisser refroidir et le mettre au frais. Le plus dur était fait. Alors il alla se laver les mains tout de même, et.. sans prendre le temps de ranger son plan de travail ou le moindre ustensile. D'un geste, il appose sa main dans son dos.

« Les choux ne vont pas s'enfuir, on va pouvoir éteindre le four.. »

Hm.. Mauvaise approche. Ou plutôt il n'avait su que dire, ne comprenant pas en réalité pourquoi elle tirait soudainement cette tête. Il se racle en silence la gorge.

« .. Quelque chose te contraries Clara ? Qu'est-ce qui ne va pas ? Tu fais une drôle de tête depuis tout à l'heure. J'espère que ça ne te dérange pas d'être ici, si tu as le moindre problème tu peux m'en parler. »

Et si elle avait d'autres soucis et choses à penser hein ? Il ne pouvait pas le deviner, mais c'est pas cool. Enfin.. peut-être avait-elle mieux à faire que de passer la soirée ici avec lui. D'un mouvement, il l'invita à lui faire fasse. Ayden était du genre à fuir ses propre problème, mais s'il y a une chose dont on pouvait être, c'est qu'il ne fuyait pas devant ceux des autres, qu'importe leur gravité.


Code © Kuru' on Libre-Graph




des bidules et des trucs ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 113
Pokédollards : 80
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 23
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: So this is love ▬ Ayden   Mer 18 Juil - 22:19


So this is love
feat. Ayden ♥️

Morte de honte, Clara ne peut détacher son regard des petits choux dans le four. Elle a – une fois n'est pas coutume – de nouveau agit comme la dernière des imbéciles. Auparavant jamais, ô grand jamais, elle n'aurait laissé qui que ce soit planté derrière la porte. Elle aurait ouvert, tout sourire, remerciant la jeune femme pour s'être déplacée. Mais voilà, le problème est que Clara n'est pas dans son état normal. Elle a le cœur au bord des lèvres et a bien du mal à faire comme si de rien n'était avec l'acteur. Elle est partagée entre l'envie de se jeter dans ses bras ou de fuir à toute vitesse. L'unique chose qui la retient en ces lieux, c'est l'espoir. L'espoir qu'enfin il lui parle à cœur ouvert, qu'il lui partage la nature de ses sentiments. Clara ne lui demande pas de l'aimer, simplement d'être honnête et de la laisser doucement passer à autre chose si son amour ne devait être partagé. Bien sûr, cela lui briserait le cœur, mais elle est bien placée pour savoir qu'il est impossible de forcer l'amour. Certains diront que leurs baisers de la dernière fois sont des preuves concrètes de l'affection d'Ayden à son égard, mais la rosette ne se fie pas à si peu. Parfois, l'ambiance, le contexte, contribue à une aura romantique et il est permit de se laisser un petit peu aller et de jouer le jeu de la séduction. Un baiser, au final, ne vaut pas grand chose face à des mots. Beaucoup de gens s'embrassent sans s'aimer. Clara en sait quelque chose.

C'est donc cette ambiguïté entre eux qui met les nerfs de la Métamorph à dur épreuve. Si elle refuse de considérer tout cela comme acquit, elle espère pourtant que ce soit le cas. Pourtant, depuis son arrivée, Ayden n'a pas montré le moindre signe pour le justifier. Il est … fidèle à lui-même. Pour peu, Clara se demande si ce qu'il s'est passé chez elle est vraiment arrivé. Pourtant, si elle est là aujourd'hui, c'est bien parce que l'Aligatueur l'a invité - ce n'était donc pas un rêve. Mais alors, pourquoi ne met-il pas les choses au clair dès maintenant ? Pourquoi laisser planer le doute ? Le fait-il seulement sciemment ? Pourtant, Clara refuse de croire que Ayden peut avoir préméditer tout cela. Et dans quel but le ferait-il ? Pour profiter d'elle le temps d'un soir et s'en débarrasser dès l'aube ? Non, il n'est pas comme ça. Oui, il a connu plusieurs femmes avant elle et Clara ne tient pas vraiment à savoir ce qu'il a pu faire avec. Cependant, jamais aucune plainte n'a été déposé contre lui. Sinon, les magazines people comme les journalistes se seraient arrachés le scoop. Ayden est un homme respectueux et qui semblait, jusqu'à maintenant, savoir ce qu'il veut concernant les femmes. Alors pourquoi ne lui dit-il rien ? Parce qu'ils sont collègues ? Non, impossible que ce soit pour si peu. Il y a sûrement une autre raison.

Clara se souvient alors soudain du magazine qu'elle a feuilleté à l'aéroport, plus tôt dans la matinée. Le temps d'attente avant l'embarquement étant toujours excessivement long, elle a acheté de quoi lire au kiosque le plus proche. La couverture n'avait rien d'aguicheur, elle représentait seulement une star en maillot de bain – le genre de clichés que les paparazzis s'arrachent. Ce n'est qu'une fois assise et occupée à sa lecture qu'elle a aperçu une minuscule photographie et un titre en majuscules en bas à gauche de la couverture. « L’ÉTÉ SERA CHAUD POUR NOS STARS ». Jusque là, rien de bien folichon, les auteurs de ces magazines sont doués pour faire passer une simple sortie à la plage pour une véritable opération séduction. Alors elle a laissé défiler les pages sans se souci de ce titre aguicheur, lisant quelques articles et ignorant sciemment quelques interviews déplacées. Et alors, elle est tombée sur la photographie qu'elle aurait préféré ne jamais voir. Ayden a beau être de dos, Clara le reconnaîtrait entre mille. Et, à côté de lui, magnifique dans un maillot de bain de collection, la mannequin Ame Hageshi. Ce cliché aurait pu être le plus innocent du monde si les auteurs du magazine ne se seraient pas permit une valse de petits commentaires du genre : « les ex retrouvés », « la température grimpe entre nos stars » ou « les vacances de notre couple phare ».

Et Clara a beau savoir que ce genre de magazine ne vaut pas un clou niveau information, cette photographie lui a retourné l'estomac. Évidemment, elle sait comme beaucoup que Ayden a vécu une histoire avec Ame. Les magazines se sont empressés de diffuser la nouvelle dès que cela s'est su. Et bien que leur histoire soit désormais terminée, certains journalistes à deux sous s'amusent encore et toujours à lancer des rumeurs les concernant. Si Clara n'y a jamais vraiment fait attention – sachant très bien qu'Ayden ne peut être à l'autre bout du monde en train de siroter un cocktail avec la mannequin alors qu'il tourne pour sa série – elle doit pourtant avouer que cette photographie l'a perturbé. Certes, ce n'est pas parce qu'ils ont été aperçu ensembles qu'ils se comptaient forcément fleurette. Mais toute perturbée qu'elle est, Clara ne peut empêcher son cerveau un peu trop imaginatif de se faire des idées et d'inventer mille et un scenarii concernant la retrouvaille des deux stars. Et si Ayden s'était finalement rendu compte que c'était elle qui l'aimait ? Ame est une femme magnifique, que le temps n'affecte pas. N'importe quel homme succomberait à son charme. Pourquoi pas Ayden ? Pourquoi serait-ce différent avec lui ? Comparée à Ame, Clara n'est qu'une petite fille sans aucun charme. Elle n'est qu'une femme lambda parmi tant d'autres, un grain de sable sur la plage. Alors que Ame, elle, est une véritable perle.

Le cœur serré, Clara entend Ayden échanger quelques mots avec la jeune femme du sucre avant de revenir en cuisine. La Métamorph ne se retourne pas, trop honteuse pour lui faire face. Elle sent cependant sa main effleurer son épaule et elle n'est pas étonnée de le voir reprendre la recette comme s'il ne s'était rien passé. Du moins, dans ses mots, rien ne laisse penser qu'il puisse avoir comprit sa réaction. La rosette ne saurait dire si c'est une bonne ou une mauvaise chose, d'ailleurs. Clara se contente donc de l'écouter s'activer en cuisine sans jamais se retourner. Elle reconnaît le bruit des œufs qu'on casse, du lait qu'on verse, de l'appareil qu'on fouette Si elle est tentée de jeter un regard par dessus son épaule plus d'une fois, elle a bien trop peur de croiser le regard de l'Aligatueur pour céder à sa curiosité. Clara s'en veut de ne pas l'aider dans son entreprise mais c'est plus fort qu'elle, elle a bien trop honte pour lui faire face. De toute façon, la réalisation de la crème pâtissière ne demande pas que l'on soit mille et il faut quelques minutes à peine à Ayden pour la préparer et la mettre au frais. Il faut désormais attendre qu'elle pose tranquillement et que les choux finissent de cuire avant de passer à l'étape suivante. Alors que Clara lève doucement la main pour éteindre le four, elle sent la paume d'Ayden frotter son dos. L'heure de l'interrogatoire est-elle donc arrivée ?

Quelque chose te contraries Clara ? Qu'est-ce qui ne va pas ? Tu fais une drôle de tête depuis tout à l'heure. J'espère que ça ne te dérange pas d'être ici, si tu as le moindre problème tu peux m'en parler.

S'il savait tout ce qui la contrarie. Son silence, pour commencer. Sa gentillesse qu'elle ne mérite pas. Sa propre idiotie, aussi, ainsi que sa jalousie mal placée. Mais tout de même, ne comprend-t-il vraiment pas ? Ne réalise-t-il pas à quel point il est difficile pour elle de faire comme si de rien n'était alors qu'elle n'attend que deux mots de sa part pour se jeter dans ses bras ? Non, Clara n'est pas une gourgandine (je l'ai placé c: ) prête à s'offrir corps et âme à Ayden, mais elle veut le combler de tout l'amour qu'elle ressent à son égard, elle veut lui montrer la force de ses sentiments et la puissance de son affection. Elle veut l'embrasser jusqu'à en perdre son souffle, le serrer contre elle, sentir son cœur battre dans sa poitrine, contre le sien, en apothéose. Oui, nous pouvons le dire, Clara est raide dingue de lui. Jamais elle n'a aimé si fort auparavant, jamais elle n'a désiré un homme de cette manière. Aux côtés d'Ayden, elle se sent bien plus forte, bien plus belle, capable de mille et une choses. Néanmoins, s'ils ne partagent pas les mêmes sentiments, si Ayden n'est pas amoureux d'elle, alors il doit le lui dire. Il doit être honnête avec elle, comme il l'a toujours été jusqu'à maintenant. Clara ne veut pas qu'il fuit la réalité, qu'importe si elle blesse. Parfois, il faut simplement prendre les bonnes décisions et assumer ses choix. Même si ce n'est pas profitable pour tout le monde.

Clara éteint le four avant d'en ouvrir légèrement la porte, afin que la chaleur prisonnière de l'appareil s'en échappe et que la cuisson s'arrête. Et alors, elle tourne les talons pour faire face à l'acteur. Si ses yeux picotent légèrement, elle refuse de pleurer. C'est fini, tout cela. Désormais, elle est décidée à ne plus laisser ses sentiments la submerger et à faire face à la réalité avec courage. Si elle doit elle-même tirer les vers du nez à Ayden, alors elle le fera. Qu'importe à présent qu'elle se prenne un râteau, elle a besoin de savoir. Elle souffre de la situation depuis bien trop longtemps, il est plus que temps de mettre les choses au clair. Et bien que cela l'effraie de devoir prendre de telles initiatives, elle est prête à se battre contre elle-même au nom de la vérité. Alors elle plante ses yeux dans ceux de son ami, prête à agir en cas de retraite. L'heure n'est plus à la fuite et aux questionnements. Si l'Aligatueur est incapable de lui répondre, cela signifie tout simplement qu'il n'est pas amoureux d'elle. L'amour ne se réfléchit pas, il se ressent. Alors s'il éprouve une quelconque affection à son égard, il devrait être en mesure de le réaliser par lui-même. Clara sait qu'il est difficile de se l'avouer parfois, mais dans leur situation, l'heure n'est plus à l'hésitation et à la peur. Ils doivent seulement, l'un comme l'autre, ouvrir leur cour et être honnête. C'est tout ce dont ils ont besoin pour mettre un point final à cette histoire.

Le problème, Ayden, c'est que je suis folle amoureuse de toi et que j'ignore encore si mes sentiments sont réciproques !

Clara réalise trop tard qu'elle a parlé bien trop fort. Mais ce n'est pas grave, il est plus que temps qu'il le sache – bien que, dans son cas, ça ne soit pas une nouveauté. La Métamorph lui a déjà fait part de la force de ses sentiments la dernière fois qu'ils se sont vu, chez elle. La dernière pièce de ce puzzle, le point d'interrogation restant, réside en Ayden lui-même. Il n'appartient plus qu'à lui de dissiper l'ombre qui plane encore entre eux. Et la Métamorph compte bien l'y forcer, qu'importe les répercussions que cela aura.

Tu es horrible, tu sais. Tu me fais venir ici et malgré ce qu'il s'est passé chez moi, tu agis comme si de rien n'était. Nos baisers n'ont peut-être pas la moindre importance pour toi mais, à mes yeux, ils représentent beaucoup. J'ai besoin de savoir, Ayden. Alors sois honnête et réponds-moi. Est-ce que … est-ce que tu m'aimes comme moi je t'aime ?

La bombe est lancée. Il ne reste plus qu'à attendre l'explosion – et le retour de flamme.  



©️ Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Top
Messages : 241
Pokédollards : 112
Date d'inscription : 24/09/2015
Je suis (Inrp) : Hétéro & Célib'
Je ressemble à : Sinbad de Magi
Double compte : Raffaelo, Reshiram & Leo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hydroqueue ♦ Blizzard ♦ Force ♦ Hydrocanon
Race Pokemon/ Métier: Aligatueur Shiny / Acteur
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Top
MessageSujet: Re: So this is love ▬ Ayden   Dim 29 Juil - 18:39



So this is love

Ayden le savait. Il s'en doutait. En même temps, il faudrait être un aveugle doublé d'un parfait idiot pour ne pas le comprendre. Quand il s'était tourné vers la demoiselle et approché pour en apprendre un peu plus sur ce qui la tourmentait, il se doutait qu'une bombe allait lui exploser littéralement à la figure. Il souriait, il semblait aller bien, comme si de rien était. Mais ce n'est qu'une façade, une fois de plus, comme d'habitude, il arriverait juste presque à se tromper lui même et s'oublier. Mais Clara était là pour le rappeler à l'ordre. Et le jeune homme et se pinça alors discrètement la lèvre au moment où elle planta son regard dans le sien. Ayden n'est pas du genre à baisser les yeux pour quoique ce soit. Si quelque chose le gêne ou le dérange, il l'enfouit généralement au plus profond de lui, feintant de l'oublier de l'ignorer pour alors garder la tête haute, mais il faut l'avouer, il n'en menait pas large actuellement. Clara aurait donc plus de courage que lui ? Assurément. Dans un sens, elle était plus courageuse qu'Ayden. Elle n'avait pas bravé les épreuves de la mine comme lui pour aider et sauver sa famille. Mais sur le fond est-ce du courage ? Non. Pas vraiment plus que d'affirmer haut et fort ce que l'on pense et ressent, ce qu'Ayden taisait toujours sans même s'en rendre compte. À tel point qu'il s'en était trouvé ébranlé depuis leur dernière rencontre. Il était peut-être temps d'arrêter de se voiler la face non ? C'est une mauvaise habitude à perdre.

Alors il la regardait avec son air un peu stupide, pourtant Ayden voyait le choc arriver de loin. Et quelle bombe... Même s'il s'attendait à cette dernière, il faut avouer que le souffle fût bien plus brusque qu'il ne l'aurait cru. Clignant deux fois des yeux devant cette annonce on ne peut plus direct, s'il y avait une éventuelle ambiguïté (non merde y en avait plus faut pas déconner!) entre les deux, elle avait disparu pour laisser place aux sentiments de Clara posé là, juste sous ses yeux. Inutile de nier ou feinter n'avoir rien vu Ayden. Et ça tu le savais déjà. Il ouvre la bouche, un premier son en sort, sa voix semblait encore assuré, mais il ne l'était pas...

« Clara.. ce... c'est.. »

Il n'eut pas le temps de finir, en réalité, ses mots ont été étouffé par la voix de la jeune femme qui après la première bombe en lâcha une deuxième. Il était horrible ? Oui c'est là le mot employé. Son attitude le rendait horrible aux yeux de la demoiselle qui s'était mise à nue, alors que lui esquivait toujours tout, comme d'habitude. Bon sang... Il avait parlé avec Ame pour cette raison. Enfin, il ne s'était pas déplacé spécialement pour, mais le hasard avait fait qu'il avait croisé la route de la légendaire, qui avait alors apprit que quelque chose le tourmentait. Elle lui avait alors dit : la réponse est en toi Ayden. C'est toujours facile à dire, mais que devait-il croire en lui même ? Il n'avait jamais été capable de prendre soin correctement de son entourage, peut-être ne les aimait-il pas assez ? Ou peut-être ne les aimait-il pas. Rah. Non Ayden, c'est faux, il les aimait... Il en était persuadé. Il serra les poing, son regard se baissa quelques instant, pour fixer le sol. Le silence était retombé, mais cette-fois le silence était carrément pesant. Tu n'es pas censé réfléchir autant... Ou du moins autant hésiter. Non. Il n'avait pas à réfléchir, c'est juste.. qu'il hésitait à ouvrir à nouveau la bouche. Normalement il connaît son texte, il savait ce qu'il devait dire, il ne faiblissait que rarement, mais là, il ne savait pas. Cela lui semblait étrange.

Il releva son regard pour soutenir celui de la jeune femme. Il n'y avait aucune trace de tristesse, voir même de réelle crainte, ou du moins elle le dissimulait plutôt bien, elle lui faisait face, la tête haute. Il n'avait pas le droit de se dérober, allez Ayden.

« Clara.. C'est... je ne suis pas certain... »

Quoi ?! Non non non. Tu peux pas répondre ça Ayden, t'as pas le droit ! Ça ne se fait pas. Et c'est la pire réponse au monde dans ce genre de situation en réalité. Et pourtant, il le sait très bien, toute personnes ayant vu, lu ou encore entendu des histoires sait très bien que ça veut souvent dire : je ne sait pas comment te dire non. Pourtant, il ne voulait pas lui dire non, ça, il en était sûr. C'est juste répondre oui lui semblait étrange, il avait l'impression qu'il pourrait lui mentir, sans même savoir qu'il s'agissait là de la vérité... Il eut la justesse de reprendre dans la foulé, ne laissant pas à la jeune femme le temps de mariner et éventuellement de réagir (de façon colérique ou alors triste).

« Je ne suis pas certain de pouvoir t'apporter le bonheur que tu mérites. De t'offrir... Ce que je n'ai jamais offert jusqu'à maintenant. »

Cet amour pur et vrai qu'il n'avait jamais offert. Parce qu'il se contentait d'une simple affinité qui serait et qu'il savait éphémère. Gardant un contact après amicale ou non sans plus la moindre ambiguïté. Elles refaisaient leur vie, trouvaient leur amour, lui, il continuait sa route seul, parce qu'il en était juste ainsi. Mais là.. Clara, il n'arrivait pas à lui dire : profitons juste du temps ensemble ? Il avait fermé les yeux pour prendre la main de la jeune femme.

« J'ai toujours dis que je ne voulais pas promettre des monts et merveilles, mais maintenant, je me dis que je n'en ai pas à t'offrir. Mais je n'ai que ma présence à donner. »

Peut-être est-ce simplement parce c'est ce qu'on attend de lui espèce de nigaud.

« Raaah.. »

Soupira-t-il. Quelle tête de nœud. Sa main lâcha la sienne pour remonter sur la joue de Clara, où il enveloppa son visage avec cette dernière. La distance entre les deux jeune gens pour souffler sur ses lèvres.

« On m'a dit qu'il ne fallait pas hésiter pourtant. Que c'est une évidence... Dis moi Clara. Tu comptes rester ici n'est-ce pas.. ? Je ne veux pas te voir partir... »

Une demande, ou une supplication ? En tout cas, une chose est sûre c'est qu'il s'était approché pour l'embrasser, lui laissant le temps de se dérober tout de même, quoique sa main vint se locher dans le creux de son dos avec une tendresse certaine, il la regardait, il ne se dérobait pas à ce qu'il faisait, il l'embrassait et ce n'était pas sous l'effet d'une situation un peu étrange, enivrante ou autre. Non c'était de son plein grès. Parce que l'idée que Clara puisse partir lui était douloureuse.

« Je crois que je t'aime.. »

Cette constatation qui l'effrayait lui-même avait été soufflé de façon tellement basse, comme s'il s'était surprit lui même. Soufflé contre les lèvres de la jeune femme.


Code © Kuru' on Libre-Graph




des bidules et des trucs ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 113
Pokédollards : 80
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 23
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: So this is love ▬ Ayden   Sam 11 Aoû - 18:06


So this is love
feat. Ayden ♥️

Le cœur au bord des lèvres, Clara mène une lutte acharnée contre elle-même afin de ne pas fondre en larmes. Elle a beau se répéter qu'elle doit être forte, ce n'est pas aussi facile à dire qu'à faire. Disons-le honnêtement, elle appréhende la réaction d'Ayden. Elle lui a jeté ses sentiments à la figure avec une certaine violence, convaincue qu'il n'y avait pas meilleure solution pour lui tirer les vers du nez. Mais maintenant qu'elle y pense, n'y avait-il pas mieux à faire ? N'a-t-elle pas brûlé des étapes ? Clara se sait très fleur bleue : elle croit aux coups de foudre et à toutes ces histoires d'amour digne de roman à l'eau de rose. Mais les sentiments humains sont tous différents. Chez certaines personnes, l'amour est une évidence. Chez d'autres, un perpétuel questionnement, une énigme bien trop difficile à résoudre. Et c'est sûrement en cela que Clara et Ayden sont si différents. Elle, elle ne se pose aucune question. Lui, il se torture les méninges. La Métamorph ne connaît pas le passif de l'Aligatueur, mais le peu qu'elle sait lui permet de comprendre que c'est un homme capable de s'oublier totalement pour ne pas causer de tord aux autres. A-t-il également érigé une cage de fer autour de son cœur ? Est-il capable de faire sauter le verrou et d'accepter l'amour qu'elle désire tant lui offrir ? C'est la réponse que Clara attend.

Comme la costumière s'y attendait, Ayden reste interdit. Il ne pensait sûrement pas qu'elle lui lancerait tout cela de but en blanc, ce n'est vraiment pas dans ses habitudes. Le regard de l'acteur est fuyant, hésitant. A-t-il comprit que la retraite est impossible ? Qu'il ne peut plus repousser l'échéance ? Que c'est maintenant ou jamais ? Il commence à prononcer quelques mots, mais s'arrête aussi. Clara lui lance un regard sévère. Elle n'accepte plus l'hésitation. Elle veut une réponse claire, nette et précise. Néanmoins, il se rattrape aussitôt. Il cherche encore à se justifier, mais la Métamorph ne veut plus entendre ce genre de chose. Qu'il arrête d'essayer de se cacher derrière des peurs inutiles et injustifiées. Le bonheur qu'elle mérite ? Mais celui que lui il mérite, alors ? En amour, il faut aussi savoir faire preuve d'égoïsme. Se saisir des petites choses qui font plaisir, jouir de l'instant présent. Certes, aimer c'est donner. Mais c'est aussi recevoir et en profiter. Cependant, Clara comprend le fil de ses pensées. N'ayant jamais vraiment aimé, il ne sait pas s'il serait à la hauteur de ses espérances. Mais pourquoi s'en inquiéter maintenant ? Même un cœur d'artichaut peut très mal aimé. Il n'y a pas de couple type, ni de critères à respecter. Chaque duo vit son histoire d'amour à sa façon, selon son vécu et ses attentes.

Si Clara meurt d'envie de lui expliquer tout cela, elle refuse cependant d'intervenir. Elle doit laisser Ayden extérioser tout ce qu'il a sur le cœur. Elle sent que ce n'est pas facile pour lui, mais il le doit, pour leur bien à tous les deux. L'acteur lui attrape la main et la demoiselle ne cherche pas à se dérober. Il tourne encore un peu trop autour du pot, mais elle lui pardonne. Clara sait qu'il en a besoin. Qu'il doit prendre beaucoup d'élan avant de se jeter dans le vide.

J'ai toujours dis que je ne voulais pas promettre des monts et merveilles, mais maintenant, je me dis que je n'en ai pas à t'offrir. Mais je n'ai que ma présence à donner.

Mais je ne demande que ça justement, pense-t-elle, se pinçant les lèvres pour ne pas le prononcer à voix haute. Que pourrait-elle désirer d'autre ? Clara en est consciente, sa vie est déjà plus que confortable. Son entreprise rencontre un succès florissant, sa famille se porte bien, elle-même est en parfaite santé … Elle peut le dire, à vingt-deux ans, elle a déjà une vie idéale. Ainsi, elle n'attend pas d'Ayden qu'il lui décroche la lune, qu'il lui offre toutes les richesses du monde, qu'il la comble de cadeaux ou l'emmène faire le tour du monde. En réalité, c'est un tout autre trésor qu'elle convoite : son cœur. Oui, dit comme cela, ça paraît très cul-cul. Mais ce n'est que la pure vérité. Clara ne veut que son amour, que sa présence à ses côtés, ses bras puissants autour de ses épaules, ses lèvres douces contre sa peau. Elle le désire lui, avec son histoire, ses qualités, ses défauts. Sa célébrité, sa fortune, elle n'en a cure. Il pourrait être un livreur de pizza vivant chez sa mère que ce serait la même chose. Oui, son premier coup de cœur a très certainement été aidé par le contexte dans lequel ils se sont rencontrés. Mais depuis qu'il lui a parlé de lui et d'un morceau de son passé, Clara est tombée amoureuse une deuxième fois. Et pour de vrai, cette fois-ci.

Ayden relâche sa main pour la loger sur sa joue, contact tendre et chaleureux que Clara accepte malgré ses bonnes résolutions. Elle le sait, elle ne peut pas lutter contre lui. Et c'est bien le danger de la situation : elle pourrait tout lui céder qu'importe ce qu'il décide. L'amour est vraiment un sentiment à double tranchant. Son regard est intense, la Métamorph se sent fondre sous ses pupilles ambres. Son cœur s'emballe à sa demande. Compte-t-elle partir ? Elle-même l'ignore. Elle aurait tendance à dire que cela dépend de sa réponse mais … c'est faux. Parce que même maintenant, malgré ses résolutions, Clara sait qu'elle en serait incapable. Qu'elle accepterait la moindre petite affection qu'il serait capable de lui donner, qu'elle se contenterait du minimum et qu'elle bafouerait ses propres convictions juste pour contenter les appels de son cœur. Oui, Clara s'offrirait complètement à lui même si ses sentiments ne sont pas réciproques. Parce qu'elle l'aime beaucoup trop pour lui refuser quoi que ce soit. C'est pourquoi elle ne se dérobe pas à son baiser, qu'elle frissonne à sa main dans son dos, qu'elle se sert contre lui pour s'enivrer de la chaleur de son corps. Clara est totalement sous son joug, soumise à ses désirs, prête à s'oublier pour le contenter. Des sentiments puissants, presque effrayants, qu'elle n'avait jamais ressenti pour quiconque auparavant.

Et alors, le cœur de Clara explose.

Je t'aime.

Il l'a dit, n'est-ce pas ? Elle n'est pas victime d'illusion auditive, il l'a vraiment dit.

Je t'aime.

Ces trois mots font écho dans sa tête, se répercutent sur les parois de son crâne pour renvoyer aussitôt cette information à son cerveau.

Je crois que je t'aime.

Ce sont certes ses termes exacts. Mais cette tendresse dans ses gestes, dans son regard, elle est réelle. Il les a soufflé tout doucement, comme un enfant tentant d'éteindre ses premières bougies d'anniversaire, comme s'il se surprenait lui-même à laisser ses mots lui échapper si naturellement. Aussitôt, les bras de Clara viennent s'enrouler autour de la nuque de l'Aligatueur, lui offrant un baiser tout en douceur, en pudeur, en tendresse. Comme si elle cherchait à le rassurer, à apaiser les doutes de son cœur et de son esprit. Pour n'importe qui d'autre, ce « je crois » précédant une déclaration d'amour aurait été frustrant, dérangeant, mal venu. Mais la Métamorph a bien apprit une chose concernant Ayden : il est un véritable novice concernant ses sentiments. Pas qu'il ne ressente rien, mais il ne sait pas comment les analyser, les comprendre, les classer. D'autant plus qu'il semble s'être interdit à lui-même d'être heureux, comme s'il s'agissait d'un prix à payer pour expier ses erreurs passées. Si Clara ne connaît pas encore tous les détails de sa vie antérieure, elle est cependant certaine qu'il ne mérite pas une telle punition. Quoi qu'il en soit, elle est prête à panser une à une toutes les plaies de son esprit et de son cœur, jusqu'à ce qu'il trouve la quiétude et le pardon. Parce que s'il est aisé de pardonner aux autres, il est difficile de se pardonner soi-même.

Ayden … tu es vraiment la plus grande nouille qu'il m'ait été donné de rencontrer.

Clara s'est un petit peu éloignée de son visage, qu'elle est venue entourer de ses mains mal assurées. De ses pouces, elle caresse ses joues avec une extrême douceur, sans jamais le quitter des yeux. Son ton est léger, un peu rieur même. Il est tellement idiot, parfois. Dans un sens, c'est attendrissant. Lui qui est toujours si sûr de lui, le voir si désœuvré face à ses propres sentiments est une preuve irréfutable qu'il est humain, lui aussi. Il a encore du chemin à parcourir avant de parvenir à être totalement honnête envers ses sentiments, mais il a déjà fait un énorme pas en avant. Et Clara ne lui en demande pas plus. Quoi que … il est temps qu'il comprenne que l'hésitation n'est plus de mise lorsque l'on aime. Qu'importe ce qu'en pense la personne en face, il suffit d'être honnête avec soi-même pour se libérer de ses poids pesant sur notre conscience. Bien évidemment, Clara n'attend pas de lui qu'il jette tous ses questionnements et doutes par dessus bord. Elle-même n'en est pas libérée, ce serait donc mal venu d'exiger cela de lui. Mais tout ce qui concerne ses sentiments à son égard, il ne doit pas s'en encombrer. Plus que jamais, c'est le moment de défaire les nœuds et les laisser s'échapper. Clara est prête à les recevoir, à les ouvrir, à les découvrir avec lui. Voire même à les ignorer, si tel est son désir, si tant qu'ils ne reviennent pas le hanter par la suite. L'important, c'est bien de ne pas regretter.

Pourquoi hésites-tu encore ? Qu'est-ce qui te fait peur ? Sache que … que je n'attends pas de toi que tu te plies en quatre pour me contenter. Tout ce que je désire, c'est que tu sois toi-même, sans que tu n'aies à te cacher derrière des sourires. Tu as le droit d'avoir peur, tu as le droit d'avoir mal, tu as le droit d'être égoïste. Mais sache que quoi qu'il arrive, tu pourras toujours compter sur moi. Parce que je veux faire parti de ta vie, je veux contribuer à ton bonheur et m'assurer que tu sois heureux, même dans les moments les plus difficiles.

Se hissant sur la pointe de ses pieds, Clara vient déposer un baiser sur le front de cet homme qu'il aime tant.

Tu n'as pas à t'inquiéter sur ce que tu peux avoir à m'offrir. Parce que la seule chose que je désire, c'est toi. Je veux ce Ayden au sourire éclatant et aux manières douces. Mais aussi ce Ayden qui hésite et qui redoute, ce Ayden un peu plus fragile que tu t'évertues à cacher alors qu'il mérite tellement d'amour.

Prenant doucement une large main de l'acteur dans les siennes, Clara en embrasse délicatement les doigts, avant de la serrer contre son cœur. Ses yeux brillent d'amour et de tendresse, son cœur bat la chamade, toutes les fibres de son corps réclame l'étreinte puissante de l'Aligatueur, mais la Métamorph ne cède pas à la tentation. Elle préfère, d'abord, attendre qu'il se livre à elle encore un peu.   



©️ Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Top
Messages : 241
Pokédollards : 112
Date d'inscription : 24/09/2015
Je suis (Inrp) : Hétéro & Célib'
Je ressemble à : Sinbad de Magi
Double compte : Raffaelo, Reshiram & Leo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hydroqueue ♦ Blizzard ♦ Force ♦ Hydrocanon
Race Pokemon/ Métier: Aligatueur Shiny / Acteur
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Top
MessageSujet: Re: So this is love ▬ Ayden   Ven 31 Aoû - 20:50



So this is love

Sur le coup, Ayden était presque incapable de déterminer l'effet que lui procurait ce qu'il venait de faire. Un stress immense était alors pesant sur ses épaules, mais en même temps, il avait l'impression de s'être allégé d'un poids certain. Peut-être est-ce parce qu'il y avait autre chose qui posait encore actuellement sur ses solides épaules. Quelque chose qui oscillait entre l’appréhension soudaine mais aussi qu'il avait l'impression de ne pas être honnête avec Clara. De la même façon qu'il avait finit par vivre dans le mensonge avec son propre frère, il avait l'impression d'être en train de faire exactement la même chose à la jeune femme. Il voulait être transparent, mais il ne l'était absolument pas. Et pour une raison obscur ça le dérangeait de faire les même erreur avec qu'elle qu'avec son propre frère. Ce dernier... Il était tellement prit de remords, que ça le rendait certainement presque malade au fond. Alors refaire la même chose ? Il ignorait comment il le vivrait. Parce qu'à l'instar de sa seule famille qui lui restait et qu'il aimait de façon indéniable plus que tout. L'idée de faire la même  chose avec cette femme était inconcevable. S'il était secret avec toutes ses anciennes conquêtes, ne s'étalant pas plus que nécessaire sur sa personne et sur sa vie. Ne livrant que le strict nécessaire. Clara n'était pas qu'une conquête comme ça qu'il aurait tôt fait ou de se faire oublier. Du moins, son cœur ne le percevait ainsi, le contraire serait assez douloureux il faut avouer. Alors il avait serré ses lèvres après le baiser qu'il avait échangé avec elle. Comme s'il attendait... Un jugement, je ne sais pas moi. Et le verdict tomba. Allégeant quelque peu la peine de l'aligatueur.

Enfin je dis ça, mais il faut avouer, que sur le coup, il faisait une drôle de tête. Un peu surprit quoi. Devant cette remarque qui était sortit avec tellement de naturel de la part de la jeune femme. Il était une nouille lui ? Certainement qu'elle avait raison oui. Il s'en retrouva le souffle coupé. Certainement ne s'attendait-il pas à une telle réflexion de sa part. Mais tout questionnement dans son esprit s'arrêta à l'approche de ses mains sur ses joues, l'obligeant alors à arrêter de penser, de juste la regarder en silence, le regard peut-être un peu fatigué, comme s'il avait fait un effort monstrueux de laisser sortir ce qu'il avait dit, mais non moins légèrement soulagé. Alors il ne bougea pas d'un pouce, profitant de la douce caresse de ses mains sur ses joues, de ses doigts fins mais chaud. Il est rare pour lui de s'arrêter à ce point sur des détails que l'on pourrait penser insignifiant. Ce n'est pas grand chose après tout, ce n'est qu'une caresse aussi tendre que légère. Mais une chaleur s'en dégageait, lui permettant alors de faire taire durant cet instant les doutes qui planaient encore dans son esprit pour offrir l'intégralité de son attention à Clara.

De quoi avait-il peur ? Bonne question. C'est une question qu'elle est en droit de se poser, même s'il doutait réellement qu'il puisse se permettre d'être encore plus égoïste qu'il ne le pensait. C'était stupide et égoïste de croire qu'il pourrait tout endosser. De croire qu'il serait toujours plus fort et que ça irait. C'était bien présomptueux. Pourtant il garda la silence, jusqu'au bout, fermant les yeux devant le baiser tendre offert sur son front -prenant tout de même la peine de se baisser la pauvre-. Le jeune homme souffla du nez.
Oui je dois l'avouer. Ces mots ont quelques choses de rassurant.
Je dois l'avouer. Quelque chose se dégage d'elle.
Peut-être alors... Qu'il pourrait lui parler.
Peut-être que oui.

Dociles aux faits et gestes de la jeune femme, il ne semblait pas spécialement en mener large. De quoi surprendre les fans de la première heures et même les personnes ayant l'habitude de le côtoyer sur les lieux de tournage à dire vrai. C'était différent. Mais ça, Clara le savait déjà. Mais pourtant elle était là. C'est peut-être pour ça qu'après un regard offert à cette dernière il se pencha à nouveau pour déposer ses lèvres sur les siennes pour un bref instant, offrant un baiser plus bref et chaste que les précédents. Pour se redresser et la regarder. Avec lenteur, ses mains glissèrent alors contre la jeune femme -en respectant cette dernière cela va de soit- pour les placer sur ses cuisse juste sous ses fesses à dire vrai pour la soulever de cette façon contre lui, sans le moindre effort réel. Bandage ou pas au poignet le poids de Clara n'était pas si difficile pour lui, il était en réalité bien plus victime de son propre poids à soulever. Pour la placer juste au dessus de lui et lever la tête pour la regarder.

« Tu m'en demandes des choses Clara. Je pourrais te dire que tu es exigeante mais... En réalité. Ce ne serait absolument pas honnête de ma part de passer sous silence ce qui ne va pas chez moi. »

Parce que beaucoup de choses ne vont pas. C'est ainsi qu'il le pensait. Se tournant pour alors se déplacer jusque devant le canapé pour la déposer dessus, il s'installa à côté d'elle, son regard se plantant sur la télévision éteinte au loin. Le temps que la crème du dessert repose au frigo, ils avaient le temps.

« En réalité, je te l'ai déjà dis. J'ai tué mon père. C'est ce qui a rendu notre mère malheureuse, et ce qui a blessé Virgil par la suite. Et je n'ai jamais pu leur dire que c'était moi. »

Son regard hésitant finit par trouver celui de la métamorph. Une fatigue certaine était visible, mais une certaine franchise rare était présente également.

« J'ai toujours dis que nous venions de Sinnoh quand on nous le demandait. Et c'est acquis pour tout le monde, mais c'est faux. Toi même tu ne connais que des mensonges encore une fois. Nous somme nés à Unys, Clara. »

Il avait laissé un bref instant de silence passer avant de déglutir et reprendre.

« Nous travaillons dans une mine. Une... bêtise de ma part a coûté la vie de mon père, à cause de ça. Je n'ai jamais avoué ce fait ni à ma mère qui était encore envie. Ni à mon frère. Parce que j'ai eu l’égoïsme et la prétention de croire que je pourrais tout régler. »

Drôle de vision de lui-même plutôt. Respirant un instant, il se rapprocha alors de la demoiselle, son visage vint alors trouver la chaleur de son cou, profitant de cette chaleur et odeur apaisante, et surtout de cette protection visuel que cela lui offrait.

« Je n'ai fais que mentir durant tout ce temps à tout le monde. Parce qu'il était bien trop honteux d'avouer mes fautes. »

Et plus le mensonge est dure à faire passer, plus on met du temps à l'avouer. Et plus il est difficile de faire cracher le morceau, c'est un cercle sans fin. Et vu la durée de celui-ci, on peut le dire, Ayden s'est bien coincé.

« Et maintenant c'est ton attention que je m'accapare pour moi seul sans que tu ne saches rien de moi. Voilà pourquoi j'hésite. »

Pourtant, malgré ses mots, sa main s'était posé sur le ventre de Clara, et l'autre dans son dos, enveloppant cette dernière d'une étreinte légère et douce.

Code © Kuru' on Libre-Graph




des bidules et des trucs ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 113
Pokédollards : 80
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 23
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: So this is love ▬ Ayden   Lun 17 Sep - 21:44


So this is love
feat. Ayden ♥️

Face à la figure décontenancée de Ayden, les sentiments de Clara sont partagés. Une partie pleure de le voir si perdu, si hésitant face à lui-même ; tandis que l'autre se gonfle encore plus d'amour pour cet homme fragile qui, plus que jamais, mérite qu'on lui témoigne toute l'affection du monde. Elle le sait, rares sont les personnes à l'avoir vu dans un tel état – et loin d'elle l'envie de s'en vanter. Mais Ayden renvoie toujours une image très positive de lui-même lorsqu'il travaille, un mélange de confiance en soi et de charisme qui fait de lui une star tant adulée. Aux studios, qui pourrait bien se douter qu'il mène constamment des conflits intérieurs avec sa propre conscience ? A l'époque où il n'était pour Clara encore qu'un collègue, jamais elle n'a pensé une seule seconde qu'il puisse être si perdu dans ses sentiments. A le voir aux bras des femmes les plus belles du monde, n'importe qui lui attribue sans hésiter la palme du charmeur de l'année, certain de sa stabilité sentimentale. Et pourtant, tout le monde était loin du compte, Clara la première. Mais elle ne regrette absolument pas tout ce qu'elle a découvert depuis. Elle est même sincèrement reconnaissante d'en savoir davantage sur lui, d'avoir pu voir au-delà de son sourire colgate et de ses manières assurées. Même si, elle le sait très bien, elle ignore encore beaucoup de choses.

Et c'est bien pour cela que la Métamorph se sent obligée de l'inciter à se confier de nouveau. Ayden lui a déjà livré quelques parcelles de son passé la dernière fois qu'ils se sont vu. Elle avait, entre autre, apprit que l'Aligatueur se sentait responsable de la mort de son père. Clara ne lui a demandé aucun détail à l'époque, parce qu'elle ne se sentait pas légitime de lui demander quoi que ce soit – et pense la même chose aujourd'hui encore. Et Ayden a eu beau essayer de lui dire le contraire, la rose sait très bien que cette histoire le hante bien plus qu'il ne veut l'avouer. Elle ne saurait dire s'il s'agit du point d'ancrage de tout son malheur, mais elle doit en représenter une importante partie. Ce que Clara comprend sans mal, évidemment. Perdre un membre de sa famille est une épreuve difficile, surtout lorsqu'on se sent coupable du trépas. Les circonstances lui sont encore inconnues, mais la couturière ne compte pas lui tirer les vers du nez concernant cette information. Elle a déjà suffisamment empiété dans sa vie privée pour se permettre d'aller plus loin – du moins, pas sans y avoir été sincèrement invitée par le principal concerné.

Ayden se penche alors vers elle pour l'embrasser de nouveau, avant de glisser ses mains sur ses cuisses, juste sous ses fesses, afin de la soulever doucement au dessus de lui. Quelque peu surprise, Clara papillonne des yeux, observant l'acteur sous cet angle pour la toute première fois de sa vie. Elle se perd d'ailleurs dans ses magnifiques yeux ambrés, luttant désespérément contre la tentation de l'embrasser jusqu'à en perdre son souffle. Si, pendant un court instant, la Métamorph pense qu'il tente de se défiler, il en affirme aussitôt le contraire. L'Aligatueur rejoint alors le canapé, sur lequel il la dépose avec toute la douceur du monde. Néanmoins, il fuit son regard, et Clara comprend que le temps des aveux est arrivé. Cette fois-ci, elle est bien décidée à l'écouter jusqu'au bout, sans l'interrompre pour quoi que ce soit. La dernière fois, elle a gâché ses confessions en essayant de l'embrasser. Elle s'en est énormément voulu – et s'en veut encore, d'ailleurs – d'avoir gâché ainsi un moment important pour Ayden. Mais Clara ne fera pas deux fois la même erreur. Elle est prête à l'écouter, sans jamais se défiler. Plus que jamais, l'acteur a besoin de lui livrer ce qu'il a sur le cœur. Ce n'est donc pas le moment d'être égoïste – Ayden a besoin d'elle, et elle compte bien lui prouver qu'elle est digne de sa confiance.

Ayden commence donc, regardant la télévision comme s'il s'adressait à elle. De nouveau, il évoque la mort de son père, de laquelle il se sent responsable. Et alors il vient trouver le regard de Clara, qu'elle soutient malgré son estomac qui s'entortille. Il y a tellement de lassitude dans ses yeux qu'elle a l'impression de la ressentir elle aussi. L'Aligatueur lui confit alors venir d'Unys, et non de Sinnoh comme il l'a toujours prétendu. Face à cette affirmation, Clara n'est finalement pas si surprise que cela. La dernière fois, Ayden a déjà évoqué les mines et la Métamorph a supputé qu'il n'y travaillait pas par choix. Or donc, ce n'est pas en terres libres comme Sinnoh que cela est possible. Unys a rapidement fait le chemin dans sa tête, mais elle s'est abstenue de tous commentaires à l'époque. Maintenant, elle réalise qu'elle avait raison sur toute la ligne. Ayden et son frère ont, sans aucun doute, été des esclaves envoyés dans les mines par des humains peu scrupuleux. Un travail difficile, dangereux, qu'ils préfèrent confier à des êtres jugés inférieurs. Clara ne peut que ressentir du mépris pour ces humains sans cœur qui pensent que leur vie vaut mieux que celle d'un Pokémon. Si la couturière ne place pas tous les humains dans le même panier, elle est néanmoins consciente que certains d'entre eux sont pourris jusqu'à la moelle. Et Ayden le lui prouve une fois encore – comme si elle n'avait pas suffisamment de témoins dans les quartiers d'Avalon.

L'acteur fait une pause, et Clara respecte son silence. Il doit prendre tout le temps qui lui est nécessaire, elle ne compte pas le brusquer.

Nous travaillions dans une mine. Une... bêtise de ma part a coûté la vie de mon père, à cause de ça. Je n'ai jamais avoué ce fait ni à ma mère qui était encore en vie, ni à mon frère. Parce que j'ai eu l’égoïsme et la prétention de croire que je pourrais tout régler.

Il vient alors loger son visage dans son cou, et Clara l'accueille avec douceur. Ses mains viennent se déposer à l'arrière de son crâne, se perdant dans l'épaisseur de ses cheveux, avant qu'elle ne l'enveloppe de ses bras. Quel courage il avait, déjà. Ayden ne se rend sûrement pas compte, mais d'autres n'auraient pas été capables d'assumer leur famille à la place de leur père. Certes, le mensonge n'est pas une solution mais comment lui en vouloir ? N'était-il pas qu'un enfant, à l'époque ? Face à une situation si difficile, comment faire face à la réalité sans ciller ? Tout cela a du être tellement difficile pour lui. Supporter seul un tel poids, ça doit être usant. Surtout pendant toutes ces années. Et maintenant, il le dit : il a honte. Honte d'avoir menti, honte de ne pas avoir su protéger ceux qu'il aime. Il a conscience de s'être enlisé dans un mensonge, d'avoir enfoncé l'aiguille trop loin pour la récupérer sans causer le moindre dommage. Cette mascarade dure depuis trop longtemps pour qu'elle se termine sans incident. C'est donc là que réside le souci : Ayden est coincé entre un passé inavouable et un futur intangible. A-t-il peur de la tirer avec lui dans ces sables mouvants ? Mais Clara ne compte mettre aucune œillère, et il est plus que temps que l'Aligatueur retire les siennes. Il n'est pas trop tard pour se sortir de là. Il suffit d'en avoir le courage.

Et maintenant c'est ton attention que je m'accapare pour moi seul sans que tu ne saches rien de moi. Voilà pourquoi j'hésite.
Tu ne t’accapare rien du tout.

Clara dépose doucement sa joue contre la tête d'Ayden, prolongeant leur étreinte. Elle aimerait pouvoir le rassurer davantage, mais elle ne sait sincèrement pas quoi lui dire. Elle ne veut pas lui sortir les consolations typiques, les phrases toutes faites qui ne signifient rien. Plus que jamais, la Métamorph veut être sincère avec lui. Alors elle prend le temps de réfléchir, de peser le pour et le contre. Elle ne doit pas se précipiter comme la dernière fois. Ses doigts massent délicatement le cuir chevelu de l'acteur, dans une tentative de le détendre le plus possible. Parmi toutes les pensées qui virevoltent dans son esprit, une seule lui paraît valide : il lui faut affronter le futur. Malheureusement, le passé reste le passé, et rien ne pourra le changer. Mais il a encore tout à faire dans le futur, et même dans le présent. Il n'est jamais trop tard pour bien faire, qu'importe le temps que ça a pu prendre. Ayden doit impérativement sortir de cette sphère infernale de laquelle il est prisonnier depuis trop longtemps. Au lieu de quoi, il risque de vivre perpétuellement dans le passé en ignorant toutes les perspectives d'avenir. Or, il est hors de question qu'il se torture davantage. Ses anciennes blessures ne se refermeront peut-être jamais, mais il est temps d'arrêter d'appuyer dessus.

Tu sais, il n'est pas trop tard. Oui, tu entretiens ce mensonge depuis trop longtemps et j'ai conscience qu'il est difficile d'en sortir, désormais. Mais … ne penses-tu pas que ton frère mérite de savoir ? Je ne peux pas te promettre qu'il ne sera pas blessé … mais une vérité qui blesse vaut mieux qu'un mensonge qui rassure. Crois-moi.

Oui, il est fort probable que Virgil en veuille à Ayden, et ce serait compréhensible. Mais le préserver par le mensonge n'est pas une solution. Parce que, forcément, la vérité finira toujours par éclater à un moment donné, et ce n'est pas toujours de la meilleure des façons. Dans ce cas, n'est-ce pas mieux qu'il apprenne tout de la bouche de son propre frère ? Ne dit-on pas qu'une faute avouée est à moitié pardonnée ? Virgil est un adulte censé, il comprendra. Ce sera certes difficile à avaler, il se peut même qu'il en veuille sincèrement à Ayden, mais … au moins, il n'y aura plus de secret entre eux. Et Clara est persuadée que l'acteur se sentirait beaucoup mieux s'il se libérait de ce poids qui pèse bien trop sur sa conscience. La Métamorph comprend parfaitement que Ayden appréhende la réaction de son frère, et c'est bien normal. Comment deviner ce qu'il pourrait bien en penser ? Dans ces conditions, il est naturel de préférer le silence. Mais c'est justement l'erreur à ne pas commettre. L'honnêteté est la clé de toutes les relations, qu'importe leur force. Après tout, Virgil est son frère, sa famille. Plus que tout, c'est à lui que Ayden devrait placer toute sa confiance. Et pour lui qu'il devrait avoir le moins de secrets.

Je ne peux bien sûr pas te forcer à lui parler. Mais je suis certaine que tu te sentirais bien mieux en te libérant de ces mensonges. Ils te pèsent sur le cœur et t'empêche d'avancer. Et je ne parle pas seulement pour moi, ni pour toutes les personnes qui t'entourent et qui tiennent à toi. Je parle pour toi, parce que tu es prisonnier de toi-même depuis trop longtemps. Ouvre les verrous, laisse tout s'échapper. Sois toi, sans te mentir. Et tu verras que tu vaux bien plus que tu ne veux bien le croire.

Clara lui attrape tout doucement les épaules afin de le forcer à lui faire face. Elle plonge alors son regard dans le sien, lui offrant un magnifique sourire. Mais elle ne l'embrasse pas. Plus que jamais, tout ce qu'elle désire, c'est bien se perdre dans ses yeux et ne jamais en revenir.  



©️ Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: So this is love ▬ Ayden   
Revenir en haut Aller en bas
 
So this is love ▬ Ayden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Let Love Lead The Way [PV]
» 05. I Love Rock'n Roll [PV ERIN]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Sinnoh :: Unionpolis-