Partagez | 
 

 Retrouvailles musclées [Pv : Garnet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Poképerv'
Messages : 936
Pokédollards : 118
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 25
Je suis (Inrp) : Chut faut pas lui dire qu'il est amoureux.
Je ressemble à : Kamui Gakupo de Vocaloid
Double compte : Reshiram, Ayden, Leo, Yuuna et Azael

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Double Pistolets ♠ Fusil d'Assaut ♠ Sniper
Race Pokemon/ Métier: Tueur à gage & Dealer
Team/Dresseur/Equipe: //
Poképerv'
MessageSujet: Retrouvailles musclées [Pv : Garnet]   Ven 10 Aoû - 17:53





Retrouvailles musclées

Garnet
Raffaelo

Ce soir-là à Safrania, le Valentini était seul. Non pas que ce soit rare de base. Ou plutôt... En fait si, ça l'était carrément depuis quelques temps. S'il n'était pas dehors en travail ou à faire le con quelque part, c'est qu'il était chez lui, ou en compagnie tout simplement de la belle Cassidy. Cette femme qu'il avait voulu séduire en guise de jeu, c'était retournée contre lui, maintenant, elle était là, et semblait partager un bout de sa vie avec lui. Le plus étrange étant certainement qu'il n'y avait rien qui le dérangeait dans cette affaire. Plutôt nouveau pour la grande tête de nœud qu'il était. Ce n'était pas lui qui affirmait haut et fort qu'il serait toujours tout seul parce que.. c'est chiant d'avoir quelqu'un sur son dos et des potentiels comptes à lui rendre ? Si. Mais bon, les gens changent en grandissant, mais ce n'était pas pour autant que cette nouvelle présence chez lui l'empêchait de faire ce qu'il voulait. La preuve en était, qu'il s'était décidé à sortir. La jeune femme travaillant au casino toute la nuit, et lui-même n'ayant pas la moindre chose de prévu, il se prépara pour se rendre au club de combat qui se trouvait à quelques rues de chez lui. Ce n'était pas si loin en réalité, il pouvait y aller à pied, c'était bien plus pratique pour lui pour rentrer après. L'avantage, c'est qu'il pouvait s'y défouler comme bon lui semblait, et était au final dans un milieu suffisamment encadré pour ne pas toujours risquer sa peau comme il l'avait fait avec le mackogneur. Quelle idée. Il avait beau faire le fier, quand il se décide à se battre à main nue comme son oncle le faisait, les hybrides les plus prédisposé pour le combat l’écrasent purement et simplement d'un point de vue force. L'obligeant à feinter, à trouver des parades pour s'en sortir. Lui et sa force non négligeable, lui l'humain. Comme si cela l'effrayait. Peut-être la chance lui avait permis de toujours s'en sortir en un seul morceau, ou alors le plaisir de croiser des adversaire relativement fairplay.

Bien décidé à donner le meilleur de lui-même, c'est donc avec cette motivation qu'il se retrouva alors au milieu de mâle à la testostérone plus ou moins poussé. Des humains, des hybrides, des curieux, des habitués. Lui était un habitué des lieux, sans pour autant y  passer sa vie. Saluant alors de son air nonchalant l'homme à l'entrée, il le laissa passer. Une zone était réservé pour des cours de défenses ou autre renforcement musculaire. Une autre pour s'entraîner seul. Une dernière enfin permettait alors à des personnes de s'affronter dans les règles devant un arbitre chargé de la sécurité des clients.

S'il commença par se changer pour sortir en short sombre et torse nu, le jeune homme entama alors un rituel qu'il avait gardé depuis son passage à l'armé. Un échauffement en bonne et due forme, qui avait alors taillé et maintenu durant tout ce temps son torse qui était loin d'être à plaindre très franchement. Avant de se rendre dans la zone de combat. Quand l'occasion se présenta, il grimpa dessus, de son air fier et arrogant, fanfaronnant pour provoquer son adversaire et les quelques personnes là pour regarder. Un hybride Tygnon était face à lui. Avantage, les techniques usant d'un élément et pouvant tuer l'adversaire son interdites, le but étant simplement de mettre son adversaire à terre, soit par un KO, soit en le maintenant. Sachant pertinemment qu'un coup de poing de la part de cet homme lui assurerait une défaite, ou à défaut un désavantage cuisant. Le jeune homme usa de sa mobilité et de son agilité pour le mettre au sol avec force.

Une goutte de sueur perla sur son front, le prix d'un effort qu'il adorait ressentir au fond de lui. Parce qu'il souhaitait toujours se dépasser. Et qu'il avait ainsi la possibilité de le faire sans risquer de se faire incendier parce qu'il cherche les ennuies. Mais bien sûr, qui dit Raffaelo, dit homme à l'égo énorme. Et c'est pour cette raison qu'il se tourna alors vers les quelques personnes autours du ring.

« Alors un autre ?! J'ai la forme moi, j'vais m'ennuyer !

Donnez-moi du combat. J'ai de l'énergie à revendre. C'est ce qu'il pensait. Et il fût des plus ravie de voir un quelqu'un s'approcher. Un homme roux... Du moins, c'est ce qu'il croyait voir.
Son sourire narquois se dessina sur ses lèvres, l'air satisfait. Ses articulations craquèrent à la vue de ce potentiel adversaire.


©️ REIRA DE LIBRE GRAPH



 
Kdô ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 45
Pokédollards : 11
Date d'inscription : 23/04/2018
Age : 26
Localisation : Hoenn, Mont Chimnée.
Je suis (Inrp) : Hétérosexuel, aromantique.
Je ressemble à : Kagura Demuri (Aquarion EVOL) / Ganondorf Dragmire (Zelda)
Double compte : Desmond S. De Beauchesne, Armitage D. Zeituhr

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Lame Pangéenne ♦ Zenith ♦ Eruption ♦ Exploforce
Race Pokemon/ Métier: Groudon / SDF et délinquant notoire
Team/Dresseur/Equipe: Aucune.
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: Re: Retrouvailles musclées [Pv : Garnet]   Mar 14 Aoû - 16:39

Enfin. Bordel, j'ai cru que ça n'allait jamais se finir ce voyage ! Et ce fut une libération quand j'ai enfin pu toucher la terre ferme, une telle libération d'ailleurs que je n'ai pas pu m'empêcher d'éclater d'un rire tonitruant et malsain. Les autres voyageurs m'ont regardé de travers, mais qu'est-ce que j'en ai à foutre, sérieux ? Je m'étirais de partout, tirant sur mes épaules et m'accroupissant pour retrouver ma souplesse. Il fallait dire que rester coincer dans la soute d'un bateau pendant deux heures, c'était pas plaisant ! Mais c'était toujours mieux que l'avion, et plus facile pour y entrer en douce. Enfin en douce, les cris des membres de l'équipage me fit vite comprendre qu'ils avaient capté que quelque chose n'allait pas en voyant l'énorme trou dans la porte de la soute. Ils se mirent à me pointer du doigts en beuglant des accusations et en essayant de me rattraper en bousculant les passagers qui descendaient. Peuh! Ils pensaient vraiment pouvoir faire quoique ce soit. Je leur ai fait un doigt d'honneur et une barrière de Lames Pangéennes jaillit du sol pour les ralentir alors que je m'éloignais en sifflotant l'air de rien. J'allais tout de même pas m'enfuir en courant, non ? Les mortels pouvaient rien contre ma puissance, ça serait me dévaloriser !

Les mauvaises langues diraient que j'aurai pu payer le bateau... ou la moto que je venais de choper à la volée à un motard lambda. Et je les emmerde. J'avais pas d'argent de toute façon alors j'allais pas faire apparaître de l'argent imaginaire pour... Quoi ? Travailler ? Bwahaha, t'es trop drôle ! J'ai quand même le droit de voir autre chose que Hoenn dans ma vie, bordel ! Et oui, ça m'avait pris d'un coup ce matin là, j'avais envie de voir du pays. Du coup, j'étais monté dans le premier bateau venu. Ha, j'étais à Kanto visiblement. Cool. J'allais un peu au rythme de mes envies, quittant le port là euh... oui, Carmin-sur-Mer, c'est ça, pour rejoindre une grosse ville qui était indiqué par les panneaux : Safrania visiblement. Je savais pas ce que j'y trouverai, j'espérais surtout qu'il y ait de la bouffe. J'ai tellement flippé dans ce foutu bateau que je sentais que j'avais besoin de me défouler et quoi de mieux que de la bouffe pour ça ?

Arrivé dans la ville, ma moto commença à plus trop avoir d'essence alors je la laissai dans un coin et je continuais ma route à pied. L'air était saturé de polluant alors je me tenais le nez d'un air grognon. Bordel, aucun respect pour la terre, c'est pas possible ça. On se fait chier à créer des continents pour que tout ce petit monde puisse y vivre et voilà ! Merci, Groudon ! Ca fait plaisir, tiens ! Et l'autre là, avec son vieux Diesel. J'ai pas pu m'en empêcher, je lui ai défoncé. Oh, personne m'a vu techniquement, il y a juste un énorme pieu qui est sorti de terre et l'a empalé net. Malheureusement, le mec était sorti de sa voiture pour faire des courses à ce moment là. Dans un magasin bio en plus. Putain, y en a vraiment qui vivent juste pour les apparences, j'te jure. Ça me donne envie de tous les bouffer... J'ai tellement faim, sa mère !

Le pauvre marchand a pas du comprendre ce qui était arrivé à son stock de Katsudon. Rien qu'imaginer sa tronche me fit rire alors que je dévorais les bols de riz et les porcs panés avec gloutonnerie. Tu te dis que je suis vachement sans gêne ? Hey, je te rappelle qu'avant, si on me filait pas d'offrandes, je faisais faire des tremblements de terre et des éruptions volcaniques alors ferme ta bouche ! J'suis quand même vachement sympa avec eux !
Bref, j'étais en train de manger mon repas quand je vis une enseigne qui me frappa un instant. Tiens. Ça me rappelait quelque chose. Ce sentiment de déjà vu. J'étais déjà venu ici ? Étrange. Sans doute dans mon ancienne incarnation. Sans trop réfléchir, je passais la porte pour entrer dans ce qui ressemblait à une salle d'entrainement avec des sacs de frappes et plusieurs rings dont un central beaucoup plus grand que les autres. Bah, ça m'étonnait pas que je sois déjà venu ici, tiens. C'était bien mon genre. Sur le grand ring, y avait un humain qui combattait un hybride avec une certaine aisance. Enfin, je crois que c'était un humain. Ses cheveux violets étaient plutôt criards. Mais je ne sentais pas l'aura d'un Pokémon. Continuant de manger, j'observais ses coups avec envie avant qu'il ne prenne toutes les personnes présentent à partie. Hé. Je peux jamais dire non à ce genre de proposition, moi, tu sais comment je suis. Généreux comme tout.

Laissant ma bouffe à un mec qui avait rien demandé, je m'approchais du ring et grimpais dessus rapidement, m'étirant également au passage en toisant le gringalet en face de moi. ... Oui, gringalet. Il était plus âgé que moi et plus grand que moi mais ça reste un gringalet à mes yeux, oh ! Ne sois pas vexant !

- J'espère que tu t'es bien entraîné, p'tit gars, parce que je vais t'en faire baver ! déclarai-je avant de me mettre en position de combat. J'eus cependant un instant de trouble. Ces paroles que je venais de prononcer. J'avais encore cette sensation de déjà vu. Bordel. Il ne lui fallut pas grand chose de plus pour m'attaquer celui là. Il avait du remarquer mon trouble pendant quelques secondes mais je me laissais pas faire. Je me souvenais suffisamment de mes aptitudes en combat de mon ancienne incarnation pour me défendre mieux que quiconque ! Je répliquais avec des coups plus rapides, mon jeune âge et ma carrure plus frêle qu'avant me permettant cela au moins. Mais je restai assez peu réfléchi dans mes actes, attaquant comme un bourrin pour foutre mon adversaire à terre. Quelques hybrides commencèrent à s'agiter et à discuter bruyamment. Sans doute avait il sentit que j'étais un légendaire, mais je m'en foutais et visiblement mon adversaire aussi. Je sautais sur l'un des piliers du ring avant de me jeter sur lui comme une bête féroce pour le plaquer au sol.
Retrouvailles musclées




Garnet gueule en Firebrick !

Bannières:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Poképerv'
Messages : 936
Pokédollards : 118
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 25
Je suis (Inrp) : Chut faut pas lui dire qu'il est amoureux.
Je ressemble à : Kamui Gakupo de Vocaloid
Double compte : Reshiram, Ayden, Leo, Yuuna et Azael

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Double Pistolets ♠ Fusil d'Assaut ♠ Sniper
Race Pokemon/ Métier: Tueur à gage & Dealer
Team/Dresseur/Equipe: //
Poképerv'
MessageSujet: Re: Retrouvailles musclées [Pv : Garnet]   Sam 1 Sep - 15:52





Retrouvailles musclées

Garnet
Raffaelo

Si le Valentini avait prévu aujourd'hui de ne pas se battre au hasard comme ça dans la rue contre un Mackogneur contre lequel il n'avait physiquement aucune réelle chance -mais avait le culot certain de le faire quand même-. Il s'était dit qu'il n'allait pas trop tenter le diable aujourd'hui, et peut-être se mesurer aux autres dans des conditions qui éviterons peut-être à la jeune femme qui est chez lui de se faire des cheveux blanc avant l'heure. Enfin.... ça c'est Raffy et ses bonnes idées. Autant dire qu'ils ne les garde jamais bien longtemps en tête, puisque cette tête de nœud ne va pas se contenter de mettre au défis un pokemon de type combat. Non, monsieur, il fait bien mieux que ça. Il le provoque, lui sourit, le met au défis. Ce rouquin sur le bord de la piste qui a capté son regard, parce qu'il avait comme lui, cette lueur combatif. Et il était certain d'une chose, il pourrait lui offrir le défis qu'il recherchait. C'était peu dire... Car à cet instant précis, le jeune homme venait de mettre au défis un pokemon légendaire. Il n'en avait certes pas conscience, et de toute façon, ce n'est pas comme s'il faisait réellement attention aux pokemons qu'il croisait. Mais il venait de prendre en grippe la divinité qui a façonné les continents. Ouais rien que ça. À ce que je vois y en a qui ne se refusent rien ! Mais qu'à cela tienne, pour lui ce n'était actuellement un roux comme il en existe bien d'autres, alors il se battrait contre lui si ce dernier était motivé.

Maintenant monté sur le ring à lui faire face, le jeune homme sourit devant la réponse du rouquin qui semblait bien plus jeune que lui, et surtout, bien plus petit. Mais non moins musclé si l'on prenait le temps d'observer sa silhouette. Bien sûr qu'il s'est entraîné, c'est pas un gamin qui va lui faire la moral. Mais.
Mais mais... Il faut l'avouer. À cet instant, le Valentini haussa les sourcils devant lui. Cette phrase, cela lui rappelait vaguement quelque chose. Un souvenir lointain de la période où il était à Unys. Quand il était enfant. Bah. Il se fait des films. Et même s'il se posa tout de même la question durant un instant devant la réaction à vide de son adversaire, les deux jeunes combattant se remirent rapidement droit dans leurs chausses, près à en découdre. Mais, peut-être est-ce pas automatisme qu'il répondu, agitant alors ses doigts comme pour l'inviter à se ramener, le bras tendu dans sa direction, la main levée vers le ciel.

« J'vais pas me retenir même si tu me le demandais.

C'est ce qu'il disait toujours à l'époque, quand il se battait contre son oncle qui faisait tellement grand et massif à côté de lui que s'en était ridicule. Quand il était haut comme trois pommes, cela ne l'empêchait pas de chercher la baston avec son oncle qui faisait deux mètres de hauts. Alors, quand il rencontra l'ami de ce dernier qui faisait cette taille avec les cheveux rouge, il ne lui fallut guère plus de présentation pour faire la même chose. Fort heureusement, il n'était qu'un gamin, et il se battait dans le milieux familiale, ce qui fait que le pauvre gamin se blessait tout seul bêtement à l'époque.

Mais aujourd'hui, ce n'était pas pareil. Son adversaire faisait une taille normale, et avait depuis eu l'occasion de s'affirmer en tant que combattant, alors tout se passerait bien ! … Si seulement tu savais Raffy. Mais trêve de bavardage, le combat débuta. Le plus jeune des deux se montra particulièrement agressif, étrangement, le jeune Valentini ne doutait pas que ses coups savaient parfaitement taper, et fort qui plus est. Alors Raffaelo opta pour ce qu'il faisait habituellement quand il n'arrivait guère à toucher son adversaire, l'esquive. Son adversaire semblait taper fort, mais il ne réfléchissait pas, le jeune militaire n'eut pour l'instant pas trop de mal à esquiver ou même détourner ses coups. Comptant peut-être sur la fatigue ? Bizarrement, il en doutait, et avait tout intérêt à trouver une parade pour le mettre à terre.
Levant le regard vers son adversaire qui avait prit de la hauteur pour mieux lui sauter dessus et l'écraser, l'esquive fut la seule solution plausible qui lui vint à l'esprit, il ne pouvait tout simplement pas espérer l'arrêter. Non pour sûr. Il se ferait écraser. Et ce serait la fin. Pas question. Le tremblement du ring quand il se retrouva juste à côté de lui accroupit suite à sa réception, il tenta d'un coup de pied acrobatique de le mettre à terre dans cette position. Les muscles et la force naturelle de son adversaire l'arrêtèrent net, malgré l'énergie non négligeable qu'il y mettait. Le jeune homme souffla, essayant de reprendre son souffle, un sourire fier mais non moins légèrement vexé ou agacé sur ses traits.

« T'es plus lourd que t'en a l'air le gringalet.

Comme s'il était bien plus fort que son apparence le laissait paraître. Quel pokemon était-il ? Il en était sûrement un. Encore un fichu hybride avec des capacités de naissance à deux sous hein. Pfff, pas question, Raffy s'entraînait toujours, espérant pouvoir atteindre le niveau de son oncle, à défaut d'avoir sa carrure naturelle.

Changement de tactique, il ne pourrait le pousser au sol avec l'unique force de ses bras, alors pour essayer de prévenir d'une attaque frontale à nouveau de son adversaire, il lui fonça dessus pour l'attraper par la taille et le pousser. Si ce dernier glissa sur un mètre sur le ring, il s'arrêta. Et merde, le visage crispé, le Valentini ne pouvait user de son agilité, alors il usa de sa force. Non négligeable, mais, elle ne pouvait pas faire le poids face à un Groudon, un peu de sérieux. C'est pas faute de tenter. Il n'allait pas s'avouer vaincu juste pour s'éviter le combat de toute façon. Et à travers la fatigue de l'effort et la sueur qui perlait, on pouvait déceler dans on regard une rage combatif, une satisfaction de donner tout ce qu'il avait. Espérant le faire lâcher avant lui, sa prise se resserra, ses muscles se contractèrent et il tenta de faire basculer le jeune roux sur le sol.

« Hybride ou pas. A terre.

C'est tout ce qu'il pouvait articuler entre ses dents serrés. L'effort l'empêchait de parler convenablement, mais on pouvait saisir l'idée. Il ne se plierait pas devant lui même s'il est désavantagé. Raffaelo déteste perdre, mais autant le faire avec un minimum de panache... Oh et puis non il n'allait pas perdre ! … Ahah.


©️ REIRA DE LIBRE GRAPH



 
Kdô ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 45
Pokédollards : 11
Date d'inscription : 23/04/2018
Age : 26
Localisation : Hoenn, Mont Chimnée.
Je suis (Inrp) : Hétérosexuel, aromantique.
Je ressemble à : Kagura Demuri (Aquarion EVOL) / Ganondorf Dragmire (Zelda)
Double compte : Desmond S. De Beauchesne, Armitage D. Zeituhr

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Lame Pangéenne ♦ Zenith ♦ Eruption ♦ Exploforce
Race Pokemon/ Métier: Groudon / SDF et délinquant notoire
Team/Dresseur/Equipe: Aucune.
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: Re: Retrouvailles musclées [Pv : Garnet]   Mar 4 Sep - 17:17

Mais c'est qu'il en avait dans le ventre, celui là ! Bon, j'avais vu plus offensif dans ma vie mais eh, techniquement c'est une bonne façon de rester en vie que d'esquiver tous mes coups. Mais ça commençait à me faire chier de le voir aussi glissant qu'une savonnette. J'avais beau essayer même de le prendre par surprise, rien n'y faisait. Mais... Ha ! Ca y est ! Il porte un coup ! Il essaye de me renverser avec une baleyette bien placée suite à ma réception. Oui, ça aurait été une bonne tactique... avec quelqu'un d'autre.
Un large sourire apparaît sur mes lèvres, narquois et ampli d'assurance alors que je le bloquais facilement, mes jambes solides bougeant à peine. C'était donc bien un humain. Et pourtant, je n'arrivais pas à m'enlever cette drôle d'impression de déjà vu dans la tête. Bordel, mais pourquoi mon cerveau se mettait il à buguer dans les pires moments ?

- T'es plus lourd que t'en a l'air le gringalet.
- Et toi tu ferais mieux de te concentrer sur ton jeu de jambes plutôt que de bavasser, sale fiote !
répondit-je avec un rire plein d'assurance, l'attaquant à nouveau avec force. Il esquivait toujours, et je me retrouvait bien vite avec mon poing dans un des poteaux du ring... qui fut éclaté par l'impact. Woops ! Des fois, je ne contrôle plus trop ma force quand je m'excite un peu trop. Mais ça ne décourage pas pour autant l'autre grand con qui essaye de me choper par la taille pour me renverser. Je suis surpris sur le coup, je l'admet, et il réussit quand même à me faire glisser sur un bon mètre. Mais pas question d'aller plus loin. Je plante fermement mes pieds dans le sol du ring, laissant éclater un nouveau rire sarcastique alors qu'il force comme un malade pour essayer de me renverser. C'est tellement jouissif, tu sais pas à quel point !

- Bah alors, fiston ? On a touché le fond ? le narguai-je avec un large sourire. Il était plein de sueurs et luttais comme si sa vie en dépendait. Mais je perdit tout sourire quand je l'entendit dire :
- Hybride ou pas. A terre.
- Huh..?


D'un coup, c'est comme si mon cerveau avait planté. Le sentiment de déjà vu encore plus puissant qu'auparavant m'envahi, me remémorant enfin ce qui me manquait, les pièces du puzzle se mettant en place dans mon esprit. J'avais jamais été très vif d'esprit alors ça du prendre quelques secondes pendant lesquels j'étais immobile, les yeux écarquillés et la bouche entrouverte avant que je ne laisse sortir quelques mots.

- ... Raffy..?

Loin de ma voix tonitruante habituelle, j'avais presque murmuré son nom, comme n'osant pas trop y croire. J'étais tellement perdu d'un coup en me remémorant tout un pan de mon ancienne vie. Le club de boxe, un gosse aux cheveux violets qui venaient tout le temps me chercher des noises et... attends... une silhouette aussi imposante que la mienne, aux cheveux noirs. Non, j'arrivais pas à me souvenir de...
D'un coup, mes muscles se relâchèrent comme si je perdais conscience et je basculais au sol, renversé par mon adversaire. Il avait du clairement sentir que c'était un relâchement inhabituel mais là j'étais complètement KO par... bah par moi même en fait. J'suis pas doué pour ces trucs de réflexions alors forcément, je pète facilement des durites quand j'ai des réminiscences pareilles. J'étais du coup au sol, les yeux toujours dans le vide et les bras en croix, comme un pantin désarticulé. Avant que finalement, mes yeux croisent ceux de mon adversaire et qu'un large sourire s'étire sur mon visage.

- PUTAIN DE BORDEL DE MERDE, RAFFY !!! C'EST TOI ?!!! BIEN SÛR QUE C'EST TOI !!! HAHAHAHAHA !!! CETTE TÊTE DE SALE PETIT CON !!! QU'EST-CE QUE T'AS GRANDI !!!

Je l'attrapais par les joues pour l'observer de mes yeux pétillants de joie avant de le serrer avec force dans mes bras comme si il s'était s'agit d'un fétu de paille. J'avais l'impression que ça faisait une éternité que je l'avais pas vu ce sale gosse. Bon sang. Je me souvenais de rien mais... il m'avait manqué d'un coup. C'était toujours très difficile à décrire comme sentiment. De retrouver pleins d'émotions, pleins de souvenirs qui ne semblaient pas être les siens et en avoir toutes les sensations. Bizarre mais... j'étais content de les avoir retrouvé ces souvenirs. Même si c'était encore un peu flou dans ma tête. Ma nouvelle vie avait été de la merde jusque là alors... si je pouvais retrouver d'anciens amis, j'étais pas contre.
Retrouvailles musclées




Garnet gueule en Firebrick !

Bannières:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Poképerv'
Messages : 936
Pokédollards : 118
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 25
Je suis (Inrp) : Chut faut pas lui dire qu'il est amoureux.
Je ressemble à : Kamui Gakupo de Vocaloid
Double compte : Reshiram, Ayden, Leo, Yuuna et Azael

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Double Pistolets ♠ Fusil d'Assaut ♠ Sniper
Race Pokemon/ Métier: Tueur à gage & Dealer
Team/Dresseur/Equipe: //
Poképerv'
MessageSujet: Re: Retrouvailles musclées [Pv : Garnet]   Ven 21 Sep - 18:06





Retrouvailles musclées

Garnet
Raffaelo

Si Raffy avait assez de force pour visiblement résister et en plus prendre la peine de le provoquer, son adversaire n'était pas en reste. Il était même certainement bien mieux. Puisqu'il ne perdait pas une occasion de répondre à ses provocation, et d'en plus lui opposer une résistance physique qui avait de quoi faire serrer les dents à Raffy. Le jeune homme avait une force loin d'être négligeable. S'il n'avait pas réussit à atteindre la carrure de son oncle bien aimé, il n'était pas en reste, et était un adversaire qu'il ne fallait pas sous-estimer. De la force, il en avait à revendre, autant qu'une certaine endurance, mais également fourberie. En général, il n'hésite pas à utiliser tous les moyens possible pour gagner, que ce soit avec une utilisation de l'environnement, ou alors d'objets divers et variés. Mais là, il était en combat singulier, et comptait bien le reste, c'est pour ça qu'il était venu. Mais il était bien forcé d'admettre, ce n'était pas n'importe qui, et même n'importe quoi en face de lui. Bon sang, mais qu'est-ce que c'était au juste ? Ce gamin qui semblait plus jeune que lui, pas forcément tellement plus costaud au premier coup d’œil, et pourtant, le Valentini peinait à juste le faire glisser en le poussant, alors le mettre à terre, c'était une autre affaire. Encore cette fichue différence entre hybride et humain hein. Qu'à cela tienne, il en comptait pas laisser cette différence offrir à son adversaire une victoire trop facile. Alors il y mit plus d'ardeur, déterminé à le repousser de toute ses forces.

S'il s'attendait à ce qu'il lui réponde une nouvelle fois de manière cinglante à sa réflexion, il n'en fit rien, laissant alors Raffaelo se demander : bah alors ? T'as perdu ta langue ou bien ? Mais il n'en n'eut pas le loisir, bien trop préoccupé à s'évertuer à le pousser. Mais... C'est qu'il restait accroché fermement sur le sol le bougre ! Il était de type sol c'était pas possible autrement !

« Gnn !

Pas moyen, il avait beau faire, rien ne se passait. Et là, soudainement, le jeune rouquin l'appela, usant alors du fameux diminutif de son prénom. Comment ça ? Il me connaît ? Question légitime qui le surprit au moins tout autant que le soudain manque de résistance de la part du jeune homme. Lui qui s'évertuer à vouloir l’éjecter du ring, le voilà qu'il avait réussit ! … Du moins, si on omet de préciser qu'il était sortie en même temps que lui, s'étalant de ce fait de tout son long sur son adversaire de façon absolument ridicule. Des commentaires de surprise, de déception ou bien moqueuses fusèrent dans les spectateurs, certainement déçus de la tournure finale prise par le combat. Se redressant tant bien que mal, il fusilla du regard alors les concernés.

« Quoi ? Z'avez un problème ?

Autant le dire, sur le coup, il se sentait un peu vexé dans sa fierté que ce soit terminé comme ça. Mais en réalité, sa fierté en aurait tout autant prise un coup s'ils étaient allé simplement jusqu'au bout, tout simplement parce qu'il le savait : il a perdu, il ne faisait juste pas le poids. Et s'il le savait, c'était toujours bien trop pour lui à admettre. Mais.. Certainement pas autant que soudainement se dire : bordel de merde, mais c'est qui ce gugusse ? Whut ?! Mais lâche moi !

« Que ?! Tu me chante qu- ?!

Pas le temps de finir, le voilà les joues malmené par un gars plus jeune que lui, qui parlait comme s'il le connaissait depuis toujours. Il comptait bien sûr lui demander c'était quoi toute cette histoire qu'il lui inventait, mais un échos raisonna dans sa tête. Attend. Mais il avait déjà entendu ça quelque part. Cette façon de parler. Mais ça ne collait pas, c'était... C'était... Le grand homme qui était ami avec son Oncle Oscar... C'était un type aussi grand que lui, aussi fort aussi de ce qu'il pensait. Il passait du temps là-bas, et lui.. il aimait bien l'ennuyer pour se battre contre il... Hein ? Mais que ?

«  'tain. Nan. Mais. Que. Me dis pas ? J'pige pas là !

Fit-il, l'air agacé, de toute façon, il avait souvent l'air de faire la tronche, alors cela ne changeait pas tant que ça de d'habitude, alors qu'il s'évertuait à le repousser pour retrouver un semblant de dignité et pouvoir se reculer, mais dure de lui faire lâcher prise, c'est qu'il était au moins aussi têtu, pas faute de lui repousser les mains -de façon du coup assez peu crédible.-

« Attend attend. Quoi ? Grou ? C'est toi ? Nan. Quoi ? Tonton Grou ?

Et là, Raffaelo passa de la surprise, à l'incompréhension à l'attitude du gars blasé. Ce qui était certainement comique pour le dit tonton Grou, c'est qu'il avait actuellement exactement la même tête que lorsqu'il était petit. Quand il boudait pour rien.

« T'es pas sérieux ? Tu étais un putain de géant taille xxl et maintenant tu te ramènes comme une fleur l'air de rien en tailles s ? T'es passé dans quelle machine à lavé pour finir comme ça ! Et en plus pour me traiter de tête de con mais... toi même !

C'est finit, la fierté n'est plus, pas en parlant comme ça. Comme si une part de lui-même se rappelait alors des nombreux instants qu'il avait partagés avec lui dans son enfance. De la même façon qu'il voyait en Oscar un père, bien plus que son père biologique, il voyait en Grou un tonton de passage qu'il adorait voir passer. Le rendant certainement bien moins agressif qu'il ne l'aurait été habituellement. Ce qui ne l'empêchait pas de se demander : bordel mais il s'est passé quoi ?
On dit que lorsqu’on est petit, on a tendance à tout grandir. Mais. Là. Je crois que ça ne rentre pas en vigueur, parce que tonton Oscar lui, il fait toujours aussi grand... Hélas. Pourquoi il ne l'a pas rattrapé au juste...


©️ REIRA DE LIBRE GRAPH



 
Kdô ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 45
Pokédollards : 11
Date d'inscription : 23/04/2018
Age : 26
Localisation : Hoenn, Mont Chimnée.
Je suis (Inrp) : Hétérosexuel, aromantique.
Je ressemble à : Kagura Demuri (Aquarion EVOL) / Ganondorf Dragmire (Zelda)
Double compte : Desmond S. De Beauchesne, Armitage D. Zeituhr

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Lame Pangéenne ♦ Zenith ♦ Eruption ♦ Exploforce
Race Pokemon/ Métier: Groudon / SDF et délinquant notoire
Team/Dresseur/Equipe: Aucune.
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: Re: Retrouvailles musclées [Pv : Garnet]   Mar 9 Oct - 16:31

J'en revenais toujours pas. Le petit Raffy, cette petite crevette de mortel qui passait son temps dans mes pattes pendant les entraînements. J'avais l'impression que ça faisait une éternité que je l'avais pas vu... ouais enfin, 17 ans, ça se considère facilement comme une éternité en même temps pour les mortels. M'enfin si tu savais mon âge véritable, tu comprendrais pourquoi une vingtaine d'année c'est que dalle habituellement pour moi. Mais forcément ça passe beaucoup plus vite quand t'as un corps d'adulte et que t'as pleins d'activité à faire comme... se battre, manger... tout ça quoi. Alors que quand tu dois repasser par tout le stade de bébé puis de gosse puis d'ado, bon sang que c'était long et chiant. Et je parle pas que de l'école même si ça joue énormément sur l'aspect chiant. Bref, tout ça pour dire que ça me faisait bizarre de le retrouver là sous mes yeux et en plus tout adulte. Il était plus vieux que moi et était plus grand que moi maintenant c'était un comble, tiens ! Dire qu'à l'époque il m'arrivait à peine au niveau des hanches !
Enfin du coup, il avait l'air aussi paumé que moi le pauvre, même si il a quand même bien fini par comprendre. D'habitude, j'avais horreur de ce surnom qu'il m'avait donné là : Tonton Grou. C'est quoi ce surnom, hein ? M'enfin j'avais beau insister quand il était gosse il voulait rien entendre celui là alors j'ai fini par le laisser m'appeler comme ça. J'ai quand même eu des étincelles dans les yeux en réalisant qu'il se souvenait de moi et que je m'étais pas gouré. Mais en même temps, j'ai toujours raison. Lui aussi semblait plus que surpris et surtout il avait l'air de rien piger à la situation. Bah, ce gosse avait jamais été trop une lumière décidément. Mais finalement, il me sortit :

- T'es pas sérieux ? Tu étais un putain de géant taille xxl et maintenant tu te ramènes comme une fleur l'air de rien en tailles s ? T'es passé dans quelle machine à lavé pour finir comme ça ! Et en plus pour me traiter de tête de con mais... toi même !

J'éclatais alors d'un rire franc et fort, lui assénant une grande tape amicale dans le dos qui du être un peu trop violente pour lui d'ailleurs, vu qu'il a manqué de se casser à nouveau la gueule par terre. Bah quoi ? Je vais plus le ménager maintenant qu'il est adulte ! Ce serait un manque profonde de respect, voyons. Et puis ce serait moins drôle aussi, huhu.

- T'as beau avoir grandi, t'es toujours pas crédible quand tu m'insultes, tu sais ? lui lançai-je avec un large sourire, me redressant en époussetant la manche de ma veste et l'aidant au passage aussi. Bah ouais, j'suis pas un connard non plus surtout que je l'aime bien le petit.

- Tu le croira jamais mais... bah... j'suis mort en fait... commençai-je alors en me grattant la tempe du bout du doigt et regardant honteusement vers le plafond d'un air faussement distrait. Je sais, je sais, c'est difficile à imaginer, hein ? J'étais si fort et puissant et beau gosse mais il faut croire qu'on a tous une faiblesse comme un... un... comment ça s'appelle déjà..?

Je me mettais à marmonner à moi même, cherchant le mot que j'avais sur le bout de la langue avant de pester contre ma mémoire et laisser tomber, passant à autre chose d'un geste de la main. C'est que j'allais pas passer 15 ans pour une expression non plus, j'avais autre chose à faire. Oui, rien actuellement c'est vrai mais ta gueule.

- Enfin bref... J'ai pas beaucoup de souvenirs de ça. Tout ce dont je me souviens c'est que je me suis noyé. Et puis... bah après je me suis réincarné dans un rejeton et j'ai du me taper tout le cycle de la naissance, de la croissance, tout çaaaa... Tu connais le délire, j'imagine. Arceus est sympa mais il aurait pu nous faire faire un fast pass quand même... Enfin...

Faisant des moulinets avec mes bras pour exprimer ma lassitude par rapport au sujet, je tournais à nouveau mes yeux dorés vers lui, l'inspectant de bas en haut avec un sourire et croisant les bras. Il avait l'air d'avoir gardé la forme, même si il restait désespérément mince comparé à moi et... et qui ? Hein ? Je sais plus. De quoi je parlais ? Ha oui, Raffy.

- T'as l'air en forme en tout cas, depuis le temps... et toujours aussi nerveux à ce que je vois. T'es pas un peu suicidaire de provoquer des hybrides comme ça à mains nues ? Remarque, tu le faisais déjà quand t'étais petit, ça... Raconte moi tout ! Je veux savoir ce que tu fais dans la vie !

Mes yeux s'écarquillèrent un instant alors que je venais de réaliser un truc... puis se plissèrent malicieusement avec un sourire jusqu'aux oreilles.

- Dis moi... T'as une copine au moins ?
Retrouvailles musclées




Garnet gueule en Firebrick !

Bannières:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Poképerv'
Messages : 936
Pokédollards : 118
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 25
Je suis (Inrp) : Chut faut pas lui dire qu'il est amoureux.
Je ressemble à : Kamui Gakupo de Vocaloid
Double compte : Reshiram, Ayden, Leo, Yuuna et Azael

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Double Pistolets ♠ Fusil d'Assaut ♠ Sniper
Race Pokemon/ Métier: Tueur à gage & Dealer
Team/Dresseur/Equipe: //
Poképerv'
MessageSujet: Re: Retrouvailles musclées [Pv : Garnet]   Lun 29 Oct - 20:56





Retrouvailles musclées

Garnet
Raffaelo

Hey mais... C'est qu'il se foutait de sa tronche où il était en train de rêver ? C'est pas faut de trouver toute cette affaire complètement perché. Je vous rappel que Raffaelo est un mortel, un humain totalement désintéresser de ces histoires de pokemon légendaire et autres légendes dont il n'en a jamais rien eu à carrer. Ce n'est pas ça qui allait lui changer la vie. Mais là, c'est l'un d'eux qui le prenait pour un idiot c'est ça ? Les sourcils levé, comme pour afficher alors la fierté qui avait tendance à l'étouffer tellement elle est présente chez lui, il lâche alors un grognement du fond de sa gorge en croisant les bras. Sur le fond, s'il réagissait ainsi, c'est bien parce que c'était Grou. Quelqu'un d'autre, il lui aurait alors collé son poing dans le museau pour lui apprendre à respecter les autres. Et quand je parle d'autres, je parle bien sûr du Valentini. Mais non, c'est oncle Grou. Le grand baraqué qui était toujours chez son chère et tendre oncle Oscar. Déjà qu'il adorait passer ses après midi avec lui, autant dire qu'avec une autre tête baraqué, cela rendait les après midi mouvementé, les pauvres hommes ayant bien du mal à se débarrasser du pot de colle casse couille qu'il était. Mais c'est finit tout ça ! Justement, il a grandit, alors pas besoin de le traiter comme un gamin ! Quoique... C'est peut-être parce qu'il ne la traite plus totalement comme un gamin qu'une fois debout, Raffy se retrouva immédiatement le souffle coupé après la tape dans le dos.
Oush. Bon sang. Mais c'est quoi cette poigne pour un gamin qui faisait maintenant une taille se rapprochant de la sienne ! Grimaçant, tant par la sensation désagréable ressentit que par l'idée d'avoir été plié en deux juste avec une tape dans le dos, il se dérida quelque peu devant l'explication totalement... What the Fuck. Ouais. C'est le mot qui lui vint à l'esprit.

« … Tu te fout de ma gueule c'est ça ?

Enonça-t-il d'un air qui se voulait volontairement particulièrement blasé. Mais non. Pas du tout, il était sérieux. Il est... mort ? Vraiment ? Ça marche comme ça chez les légendaires alors ? Drôle d'idée. Et puis comment un colosse comme lui peu crever aussi bêtement ? Je sais pas dans le genre assez haut placé dans l'estime du Valentini -ce qui est déjà beaucoup pour cette tête de con- il était plutôt bien placé. Tenant une position des plus respectable avec son oncle. Puis tout en bas de cette liste, il y a son père voilà, mais ça c'est du détail.

«  Quelle idée de mourir de façon aussi bête aussi. T'as perdu au change en revenant dans la taille nain, oncle Oscar se foutrait certainement de ta tronche s'il te voyait. Je suis bien curieux de comment ça a pu se passer tient.

Pour sûr, faut dire, c'est bien de famille ça, de se moquer assez facilement, mais ça ne veut pas dire que l'on aime pas, heureusement. Et puis, s'il se souvenait de lui, il se souvenait forcément de son oncle. Mais... Peut-être l'avait-il déjà revu depuis ? Bizarrement, Raffy misait plus sur une réponse négative pour le coup.

Se gonflant le torse pour paraître plus large qu'il ne l'était réellement, le pauvre Valentini se dégonfla en réalité sur le champ quand il lui posa la fameuse question. Jusqu'à là ça allait. Ouais tu deviens quoi. Blabla. Un Classique quoi. Mais il a fallu qu'il lui fasse ce regard qui lui indiquait qu'il allait en chier pour s'en sortir. Pourtant... C'est normal comme question. Mais pourquoi pour Raffaelo c'était toujours un soucis ? Moi j'ai la réponse : c'est une tête de con voilà tout. De toute façon, Grou aurait certainement de quoi se moquer de lui, puisqu'il était présent le jour où le jeune garçon hurlait à travers la bâtisse de son oncle qu'il ne voudrait jamais de sa vie se marier parce que je cite : les filles c'est nul ça sert à rien. Dit-il...

«  …. Rien à signaler mec tu sauras rien ça ne te regarde pas !

Il s'était énervé, ça le trahissait, il était amoureux, son regard dévia, fusillant alors toutes personnes ayant tourné le regard dans leur direction l'air curieux. Signe qu'ils devaient sur le champs déguerpir et ne pas les fixer plus longtemps. Il croisa les bras, signe défensif.

« Une femme est tombée sous mon charme. C'est tout, tu le sais pourtant que je suis irrésistible c'est pourtant de famille !

On en parle de l'oncle qui s'est fait harceler par sa femme totalement taré jusqu'à ce qu'elle l'épouse ? Non on est d'accord. Cassidy est certes plus saine d'esprit que sa tante, mais elle n'en reste pas moins un peu perché sur les bords. Mais.. C'est ce qui faisait son charme, et qui la rendait apte à aimer et supporter Raffaelo certainement.

« Et puis c'est pas un ado de dix-sept ans revenu à la vie qui va me faire des leçons de cœurs !

Sauf si le dit ado est plus âgé que vous et vous connaît depuis l'enfance ? Hey, ça compte pas ! D'un geste, comme pour essayer de balayer net la conversation et reprendre l'ascendant, le jeune homme tapa alors sur le torse musclé et solide de son.. ancien aîné ?

«  Et puis je fais ce que je veux. Me battre contre des hybrides à mains nues c'est plus gratifiant quand on gagne. J'avais bon espoir de faire comme vous deux plus tard, mais que veux-tu, j'ai pas pu finir dans le sport de combat professionnel, je me suis tourné sur quelque chose de plus.. lucratif encore.

Fit-il en mimant alors comme s'il tranchait une gorge. Signifiant qu'il était payé pour ça. Et même plutôt cher. Plutôt fier de lui il osa même ajouter.

« Cette femme d'ailleurs et héritière de la mafia local. Le don pour avoir les bons liens que veux-tu.  Je me trouve toujours la perfection.

Une tête de con qui avait su se débrouiller -par hasard sur ce coup mais chut,il avait au moins réussit à sortir un compliment sans ciller-, loin de Chronos et loin d'Unys. Tout ça semblait si loin. Les choses ont tellement changé. Il a finit à l'armée bien après la disparition de Grou, et s'est retrouvé exilé loin de chez lui pour fautes graves. Pendant qu'il jouait les noyé, il s'en est passé des choses.


©️ REIRA DE LIBRE GRAPH



 
Kdô ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Retrouvailles musclées [Pv : Garnet]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles musclées [Pv : Garnet]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retrouvailles musclées
» Des retrouvailles tragiques...
» Grands garçons musclés et bronzés
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Kanto :: Safrania-