Partagez | 
 

 Retrouvailles musclées [Pv : Garnet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Poképerv'
Messages : 921
Pokédollards : 114
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 24
Je suis (Inrp) : Chut faut pas lui dire qu'il est amoureux.
Je ressemble à : Kamui Gakupo de Vocaloid
Double compte : Reshiram, Ayden, Leo, Yuuna et Azael

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Double Pistolets ♠ Fusil d'Assaut ♠ Sniper
Race Pokemon/ Métier: Tueur à gage & Dealer
Team/Dresseur/Equipe: //
Poképerv'
MessageSujet: Retrouvailles musclées [Pv : Garnet]   Ven 10 Aoû - 17:53





Retrouvailles musclées

Garnet
Raffaelo

Ce soir-là à Safrania, le Valentini était seul. Non pas que ce soit rare de base. Ou plutôt... En fait si, ça l'était carrément depuis quelques temps. S'il n'était pas dehors en travail ou à faire le con quelque part, c'est qu'il était chez lui, ou en compagnie tout simplement de la belle Cassidy. Cette femme qu'il avait voulu séduire en guise de jeu, c'était retournée contre lui, maintenant, elle était là, et semblait partager un bout de sa vie avec lui. Le plus étrange étant certainement qu'il n'y avait rien qui le dérangeait dans cette affaire. Plutôt nouveau pour la grande tête de nœud qu'il était. Ce n'était pas lui qui affirmait haut et fort qu'il serait toujours tout seul parce que.. c'est chiant d'avoir quelqu'un sur son dos et des potentiels comptes à lui rendre ? Si. Mais bon, les gens changent en grandissant, mais ce n'était pas pour autant que cette nouvelle présence chez lui l'empêchait de faire ce qu'il voulait. La preuve en était, qu'il s'était décidé à sortir. La jeune femme travaillant au casino toute la nuit, et lui-même n'ayant pas la moindre chose de prévu, il se prépara pour se rendre au club de combat qui se trouvait à quelques rues de chez lui. Ce n'était pas si loin en réalité, il pouvait y aller à pied, c'était bien plus pratique pour lui pour rentrer après. L'avantage, c'est qu'il pouvait s'y défouler comme bon lui semblait, et était au final dans un milieu suffisamment encadré pour ne pas toujours risquer sa peau comme il l'avait fait avec le mackogneur. Quelle idée. Il avait beau faire le fier, quand il se décide à se battre à main nue comme son oncle le faisait, les hybrides les plus prédisposé pour le combat l’écrasent purement et simplement d'un point de vue force. L'obligeant à feinter, à trouver des parades pour s'en sortir. Lui et sa force non négligeable, lui l'humain. Comme si cela l'effrayait. Peut-être la chance lui avait permis de toujours s'en sortir en un seul morceau, ou alors le plaisir de croiser des adversaire relativement fairplay.

Bien décidé à donner le meilleur de lui-même, c'est donc avec cette motivation qu'il se retrouva alors au milieu de mâle à la testostérone plus ou moins poussé. Des humains, des hybrides, des curieux, des habitués. Lui était un habitué des lieux, sans pour autant y  passer sa vie. Saluant alors de son air nonchalant l'homme à l'entrée, il le laissa passer. Une zone était réservé pour des cours de défenses ou autre renforcement musculaire. Une autre pour s'entraîner seul. Une dernière enfin permettait alors à des personnes de s'affronter dans les règles devant un arbitre chargé de la sécurité des clients.

S'il commença par se changer pour sortir en short sombre et torse nu, le jeune homme entama alors un rituel qu'il avait gardé depuis son passage à l'armé. Un échauffement en bonne et due forme, qui avait alors taillé et maintenu durant tout ce temps son torse qui était loin d'être à plaindre très franchement. Avant de se rendre dans la zone de combat. Quand l'occasion se présenta, il grimpa dessus, de son air fier et arrogant, fanfaronnant pour provoquer son adversaire et les quelques personnes là pour regarder. Un hybride Tygnon était face à lui. Avantage, les techniques usant d'un élément et pouvant tuer l'adversaire son interdites, le but étant simplement de mettre son adversaire à terre, soit par un KO, soit en le maintenant. Sachant pertinemment qu'un coup de poing de la part de cet homme lui assurerait une défaite, ou à défaut un désavantage cuisant. Le jeune homme usa de sa mobilité et de son agilité pour le mettre au sol avec force.

Une goutte de sueur perla sur son front, le prix d'un effort qu'il adorait ressentir au fond de lui. Parce qu'il souhaitait toujours se dépasser. Et qu'il avait ainsi la possibilité de le faire sans risquer de se faire incendier parce qu'il cherche les ennuies. Mais bien sûr, qui dit Raffaelo, dit homme à l'égo énorme. Et c'est pour cette raison qu'il se tourna alors vers les quelques personnes autours du ring.

« Alors un autre ?! J'ai la forme moi, j'vais m'ennuyer !

Donnez-moi du combat. J'ai de l'énergie à revendre. C'est ce qu'il pensait. Et il fût des plus ravie de voir un quelqu'un s'approcher. Un homme roux... Du moins, c'est ce qu'il croyait voir.
Son sourire narquois se dessina sur ses lèvres, l'air satisfait. Ses articulations craquèrent à la vue de ce potentiel adversaire.


©️ REIRA DE LIBRE GRAPH



 
Kdô ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 32
Pokédollards : 5
Date d'inscription : 23/04/2018
Age : 26
Localisation : Hoenn, Mont Chimnée.
Je suis (Inrp) : Hétérosexuel, aromantique.
Je ressemble à : Kagura Demuri (Aquarion EVOL) / Ganondorf Dragmire (Zelda)
Double compte : Desmond S. De Beauchesne, Armitage D. Zeituhr

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Lame Pangéenne ♦ Zenith ♦ Eruption ♦ Exploforce
Race Pokemon/ Métier: Groudon / SDF et délinquant notoire
Team/Dresseur/Equipe: Aucune.
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: Re: Retrouvailles musclées [Pv : Garnet]   Mar 14 Aoû - 16:39

Enfin. Bordel, j'ai cru que ça n'allait jamais se finir ce voyage ! Et ce fut une libération quand j'ai enfin pu toucher la terre ferme, une telle libération d'ailleurs que je n'ai pas pu m'empêcher d'éclater d'un rire tonitruant et malsain. Les autres voyageurs m'ont regardé de travers, mais qu'est-ce que j'en ai à foutre, sérieux ? Je m'étirais de partout, tirant sur mes épaules et m'accroupissant pour retrouver ma souplesse. Il fallait dire que rester coincer dans la soute d'un bateau pendant deux heures, c'était pas plaisant ! Mais c'était toujours mieux que l'avion, et plus facile pour y entrer en douce. Enfin en douce, les cris des membres de l'équipage me fit vite comprendre qu'ils avaient capté que quelque chose n'allait pas en voyant l'énorme trou dans la porte de la soute. Ils se mirent à me pointer du doigts en beuglant des accusations et en essayant de me rattraper en bousculant les passagers qui descendaient. Peuh! Ils pensaient vraiment pouvoir faire quoique ce soit. Je leur ai fait un doigt d'honneur et une barrière de Lames Pangéennes jaillit du sol pour les ralentir alors que je m'éloignais en sifflotant l'air de rien. J'allais tout de même pas m'enfuir en courant, non ? Les mortels pouvaient rien contre ma puissance, ça serait me dévaloriser !

Les mauvaises langues diraient que j'aurai pu payer le bateau... ou la moto que je venais de choper à la volée à un motard lambda. Et je les emmerde. J'avais pas d'argent de toute façon alors j'allais pas faire apparaître de l'argent imaginaire pour... Quoi ? Travailler ? Bwahaha, t'es trop drôle ! J'ai quand même le droit de voir autre chose que Hoenn dans ma vie, bordel ! Et oui, ça m'avait pris d'un coup ce matin là, j'avais envie de voir du pays. Du coup, j'étais monté dans le premier bateau venu. Ha, j'étais à Kanto visiblement. Cool. J'allais un peu au rythme de mes envies, quittant le port là euh... oui, Carmin-sur-Mer, c'est ça, pour rejoindre une grosse ville qui était indiqué par les panneaux : Safrania visiblement. Je savais pas ce que j'y trouverai, j'espérais surtout qu'il y ait de la bouffe. J'ai tellement flippé dans ce foutu bateau que je sentais que j'avais besoin de me défouler et quoi de mieux que de la bouffe pour ça ?

Arrivé dans la ville, ma moto commença à plus trop avoir d'essence alors je la laissai dans un coin et je continuais ma route à pied. L'air était saturé de polluant alors je me tenais le nez d'un air grognon. Bordel, aucun respect pour la terre, c'est pas possible ça. On se fait chier à créer des continents pour que tout ce petit monde puisse y vivre et voilà ! Merci, Groudon ! Ca fait plaisir, tiens ! Et l'autre là, avec son vieux Diesel. J'ai pas pu m'en empêcher, je lui ai défoncé. Oh, personne m'a vu techniquement, il y a juste un énorme pieu qui est sorti de terre et l'a empalé net. Malheureusement, le mec était sorti de sa voiture pour faire des courses à ce moment là. Dans un magasin bio en plus. Putain, y en a vraiment qui vivent juste pour les apparences, j'te jure. Ça me donne envie de tous les bouffer... J'ai tellement faim, sa mère !

Le pauvre marchand a pas du comprendre ce qui était arrivé à son stock de Katsudon. Rien qu'imaginer sa tronche me fit rire alors que je dévorais les bols de riz et les porcs panés avec gloutonnerie. Tu te dis que je suis vachement sans gêne ? Hey, je te rappelle qu'avant, si on me filait pas d'offrandes, je faisais faire des tremblements de terre et des éruptions volcaniques alors ferme ta bouche ! J'suis quand même vachement sympa avec eux !
Bref, j'étais en train de manger mon repas quand je vis une enseigne qui me frappa un instant. Tiens. Ça me rappelait quelque chose. Ce sentiment de déjà vu. J'étais déjà venu ici ? Étrange. Sans doute dans mon ancienne incarnation. Sans trop réfléchir, je passais la porte pour entrer dans ce qui ressemblait à une salle d'entrainement avec des sacs de frappes et plusieurs rings dont un central beaucoup plus grand que les autres. Bah, ça m'étonnait pas que je sois déjà venu ici, tiens. C'était bien mon genre. Sur le grand ring, y avait un humain qui combattait un hybride avec une certaine aisance. Enfin, je crois que c'était un humain. Ses cheveux violets étaient plutôt criards. Mais je ne sentais pas l'aura d'un Pokémon. Continuant de manger, j'observais ses coups avec envie avant qu'il ne prenne toutes les personnes présentent à partie. Hé. Je peux jamais dire non à ce genre de proposition, moi, tu sais comment je suis. Généreux comme tout.

Laissant ma bouffe à un mec qui avait rien demandé, je m'approchais du ring et grimpais dessus rapidement, m'étirant également au passage en toisant le gringalet en face de moi. ... Oui, gringalet. Il était plus âgé que moi et plus grand que moi mais ça reste un gringalet à mes yeux, oh ! Ne sois pas vexant !

- J'espère que tu t'es bien entraîné, p'tit gars, parce que je vais t'en faire baver ! déclarai-je avant de me mettre en position de combat. J'eus cependant un instant de trouble. Ces paroles que je venais de prononcer. J'avais encore cette sensation de déjà vu. Bordel. Il ne lui fallut pas grand chose de plus pour m'attaquer celui là. Il avait du remarquer mon trouble pendant quelques secondes mais je me laissais pas faire. Je me souvenais suffisamment de mes aptitudes en combat de mon ancienne incarnation pour me défendre mieux que quiconque ! Je répliquais avec des coups plus rapides, mon jeune âge et ma carrure plus frêle qu'avant me permettant cela au moins. Mais je restai assez peu réfléchi dans mes actes, attaquant comme un bourrin pour foutre mon adversaire à terre. Quelques hybrides commencèrent à s'agiter et à discuter bruyamment. Sans doute avait il sentit que j'étais un légendaire, mais je m'en foutais et visiblement mon adversaire aussi. Je sautais sur l'un des piliers du ring avant de me jeter sur lui comme une bête féroce pour le plaquer au sol.
Retrouvailles musclées




Garnet gueule en Firebrick !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Retrouvailles musclées [Pv : Garnet]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retrouvailles musclées
» Des retrouvailles tragiques...
» Grands garçons musclés et bronzés
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Kanto :: Safrania-