Partagez | 
 

 Pendant la pause repas - feat Armitage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 14
Pokédollards : 2
Date d'inscription : 31/08/2018
Age : 23
Je suis (Inrp) : Demi-Sexuel, non intéressé et Célibataire.
Je ressemble à : Hotsuin Yamato (Shin Megami Tensei: Devil Survivor 2)

PokéProfil
Attaques & Armes:
Race Pokemon/ Métier: Lugia / Etudiant en Voyage, Gardien de la Nuit et Sauveur.
Team/Dresseur/Equipe: Pokémon Légendaire.
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: Pendant la pause repas - feat Armitage   Mar 2 Oct - 12:27
Je venais d'arriver à la bibliothèque de Sinnoh. J'étais vraiment pressé de faire ce voyage. J'étais enfin libre de voler de mes propres ailes pour réaliser ma vengeance envers Arceus et ces foutues organisations. Mais avant je dois faire profile bas si je ne veux pas qu'on vienne me déranger dans mes plans.

« Bonjour, je suis Lutécium Nasiri, j'ai été envoyé par la prestigieuse Académie de Kalos afin d'apprendre plus sur les différents métiers de ce monde. J'espère apprendre un maximum de vos conseils. »

Je parlais alors à mon nouveau maître de formation, un bibliothécaire qui me semblait vraiment amical -même si je ne pouvais pas le supporter en vérité. Je soupirais doucement avant de prendre en note tout ce qu'il pouvait me dire. Nous partions ensuite en visite du bâtiment, me faisant le tour de ce que je pourrais découvrir. Une semaine, une semaine d'observation dans le lieu, voilà le temps qu'il me fallait pour découvrir le métier d'archiviste et de bibliothécaire.

Quand midi sonna, il partit se restaurer. Je mangeais en sa compagnie distraitement avant de partir rapidement dans un coin pour me relaxer un peu. Nous avions beaucoup marché et je l'avais beaucoup entendu, j'avais besoin de silence. Je me posa contre une des étagère après avoir attrapé un livre, mimant que je lisais, en vérité je ne faisais que regarder le noir sur le blanc, sans chercher réellement ce que cela signifiais. J'étais entré dans un mode où j'étais bien plus proche du sommeil que de l'éveil.

J'avais encore du mal à m'habituer qu'il fallait dormir la nuit et vivre le jour, moi qui avait dormit pendant si longtemps pour veiller sur les trois autres idiots. Je me demandais parfois si ma sœur, la Lugia Chromatique, était dans le même cas que moi, à somnoler en journée car non habitué à ne plus dormir en continue.

Je continuais à être posé quand je sentis une drôle d'impression. Refermant brusquement le livre, je serra les poings sur celui-ci en grimaçant, pestant doucement contre moi même.

« ... Je ne me sens pas très bien je crois... »

C'était arrivé si soudainement et pourtant au fond je savais que cette sensation était présente depuis un moment. Au fond je savais que je n'avais simplement pas fait attention. Je murmurais toujours doucement, le plus inaudible possible.

« C'est comme si une aura encerclais ce lieu... »

Je cherchais de tous les côtés l'origine de cette aura. Je ne savais pas où elle se trouvait, mais je la savait présente. Tout comme la mienne elle était dissimulée, cachée des humains, étouffée des Pokémons et pourtant si présente pour nous autres. Je reposa le livre, comme si je l'avais terminé, fronçant les sourcils en me concentrant, réfléchissant.

« L'aura de l'Adamant. »

Parler avait pour moi un point de vue pratique. Je l'avais défini très bien, je ne pourrais pas m'y tromper, c'était comme instinctif de repérer les autres légendaires. Le porteur de l'Orbe Adamant, un des deux Dialga était fini. Je cherchais encore du regard où, qui ?

Je fini par me déplacer un peu plus proche du centre de la bibliothèque, afin de mieux percevoir, peut être même voir complètement le possesseur de cette aura, j'espérais le trouver. Peut être nous pourrions parler, nous unir... Ou alors nous nous battrons à la mort, car nos idéaux sont différents. Combattre pour imposer la paix ne m'a jamais gêné, j'étais prêt.

« ... »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 65
Pokédollards : 32
Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 26
Localisation : Sinnoh.
Je suis (Inrp) : Hétérosexuel et... c'est compliqué.
Je ressemble à : King Bradley (Fullmetal Alchemist)
Double compte : Desmond S. De Beauchesne, Garnet G. Vulcan

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hurle-Temps ♦ Pouvoir Antique ♦ Fulmifer ♦ Aéropique
Race Pokemon/ Métier: Dialga / Directeur des Collections de la Bibliothèque Nationale de Sinnoh (spécialisé en philosophie, histoire et sciences de l’homme)
Team/Dresseur/Equipe: None
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: Re: Pendant la pause repas - feat Armitage   Mer 3 Oct - 16:24

Ce fut avec une surprise mêlée à un sentiment de profond dépit que je levais les yeux de mes dossiers afin de les diriger vers la porte en chêne de mon bureau contre laquelle quelqu'un venait de toquer. Un profond soupir s'échappa de mon être alors que je me reculais dans mon fauteuil, invitant la personne à entrer. J'avais passé une matinée plutôt ordinaire mais par la même beaucoup trop ennuyante pour un être tel que moi. Des paperasses, et encore des paperasses. Des formulaires et des récépissés. C'était d'un ennui... Bon sang, parfois j'aimais la routine, mais parfois j'avais tellement envie de la faire disparaître. Techniquement j'aurai pu accélérer le temps mais le travail ne se serait pas fait et donc je perdrai ma seule source de revenu. Quoique. Est-ce que vraiment quelqu'un oserait virer le dieu du temps ? Enfin, peut être que j'avais juste besoin de me sentir utile en attendant de pouvoir mettre en oeuvre mon plan...
Quand la porte s'ouvrit, je découvrais le visage rougit et haletant de Harper, un des bibliothécaires en charge de ce lieu. Un bon gars, un humain, très sociable mais parfois presque un peu trop pour son propre bien. Disons qu'il avait une tendance à être très empathique et à paniquer au moindre pépin... et vu sa tête, je ne doutais pas qu'il y ait un problème.

- M. Zeituhr... Il y a... un groupe de jeunes gens qui est entré et... ils parlent fort et...
- Et bien, dites leur d'arrêter ou on les jettera dehors, Harper.
- C'est déjà fait, monsieur... Ils se sont mis à agresser verbalement Helen et ils ont frappé Maxence... Je ne sais pas quoi faire alors je... je me disais que...


Je me levais de mon siège, me massant un instant les yeux d'un air consterné. Décidément, il allait falloir que j'installe un panneau devant la bibliothèque "Attention au Dialga" pour que ces énergumènes comprennent qu'il ne fallait pas venir mettre le chaos ici ?

- Ce sont des Pokémon ? demandai-je à Harper en faisant le tour de mon bureau et en remontant les manches de ma chemise sur mes coudes soigneusement.
- Euh... Helen m'a dit que oui.
- Sans exception ?
- Oui, enfin c'est ce qu'elle m'a dit, moi je ne sais pas...


Posant ma main sur son épaule en le dépassant, je lui offrais un sourire compatissant.

- Ne t'en fais pas. Je vais les faire partir. Merci de m'avoir prévenu.

Harper me regardait comme si j'étais son sauveur et cela eut tout de même pour effet de me faire un peu de baume au cœur. J'ignorais si c'était le cas pour tous mes frères et sœurs légendaires, mais la perspective d'être adulé m'avait toujours donné du courage. Enfin, ce n'est pas comme si j'en aurai besoin pour botter le cul de ces délinquants notoires. Je laissais mon aura de légendaire éclater encore davantage au grand jour afin de leur laisser le temps de fuir si ils avaient un minimum de jugeote pendant que mon collègue me dirigeait vers l'endroit où les énergumènes faisaient leur show. Mais à en juger par leur attitude quand j'arrivai, ils n'avaient pas l'intention de se laisser faire. Un groupe de 5 garçons, à peine adultes, qui parlaient fort et faisaient comme si ils étaient dans la rue ou chez eux. Il y en avait un qui était carrément grimpé sur la table d'étude pendant qu'un autre lançait des livres à son voisin comme si il s'était agit d'un ballon.

- Messieurs, je vais vous demander de quitter le bâtiment. C'est une bibliothèque et vous déranger la tranquillité de ses visiteurs. commençai-je avec la voix la plus calme possible en marchant vers eux. L'un des garçons, un blondinet au sourire arrogant se tourna vers moi.
- Toi ? T'es un légendaire ? Mais t'es qu'un vieux ! Je te défonce quand je veux ! vociféra-t-il avant de s'approcher dangereusement de moi et lancer ses griffes vers mon visage. La seconde d'après, un bref flash lumineux de couleur argenté aveuglait l'assistance et il s'effondra au sol après avoir reçu un coup si rapide que personne ne m'avait vu ne serait ce que bouger un cil. Ses comparses poussèrent une exclamation surprise et une inquiétude palpable commença à se faire sentir.
- Je ne me répéterai pas. Si vous voulez sortir sans dommage, ce sera maintenant.

J'ignorai si c'était par esprit de contradiction ou par curiosité, mais aucun des cinqs jeunes ne bougea. Mes paupières se fermèrent avec résignation. Bon. Et bien je n'avais plus le choix, visiblement.
Le dernier des perturbateurs passa à travers le mur et atterrit dans une étagère pleine d'ouvrages imposants, s'en prenant plusieurs sur la tête qui le sonnèrent sur le coup. Ma silhouette visible à travers la brèche béante, je soupirai et passait à travers pour le chopper par le col.

- Je n'arrive pas à savoir si vous êtes particulièrement braves ou particulièrement stupides. Peut être un peu des deux...
- Pitié... Ne me tuez pas..!
balbutia le jeune Rattata en mettant ses mains devant lui pour se protéger. Je levais un sourcil stupéfait avant de lui répondre :
- Je ne vais pas te tuer, imbécile. Rentre chez toi et travaille dur pour devenir quelqu'un de responsable.

Il hocha frénétiquement la tête, au bord des larmes alors que je l'aidai à se relever en le soulevant par son col et le poussait fermement d'une impulsion vers la porte. Il détala à toute jambe suivit par ses compagnons qui traînaient la patte ou se tenaient douloureusement les cottes. L'un d'eux était porté par deux des siens. Et bien. Maintenant il fallait espérer que le message était bien rentré dans leur crâne. Ce n'était pas faute de l'avoir asséné.
Je me tournai vers les dégâts que j'avais causé en passant une main à l'arrière de mon crâne, soupirant. Heureusement que mes capacités me permettaient ce genre de débordement sinon c'était certain que j'aurai du changer de travail depuis un moment.

- Réparons ce qui a été brisé...
dit-je doucement alors que des effluves mauves envahirent la pièce par le son de ma voix. Hurle-Temps entoura les différents objets et les débris, les étagères se redressant, les livres se replaçant sagement à leur place et le trou dans le mur se rebouchant sans en laisser aucune trace. Une fois cela fait, j'époussetai ma chemise, et me tournait pour voir si il n'y avait pas éventuellement quelqu'un à rassurer... et c'est alors que cela me frappa. Une aura de légendaire. Bon sang, avec tout ça, je n'avais même pas fait attention. Mon regard croisa celui de mon frère et tout de suite je sut qui il était. Il était plutôt jeune, avait des cheveux blancs, des yeux noisettes... et surtout ce regard. Oui, je me souvenais de lui. Je l'avais vu protéger le monde contre les trois oiseaux à travers les âges. Bien sûr, lui ne m'avait que très rarement vu... mais moi j'avait toujours tout observé et tout enregistré depuis ma dimension temporelle.

- Oh... Lugia... murmurai-je presque à moi même, de la surprise se lisant sur mon visage. Heureusement, il n'y avait pas grand monde dans cette section de la bibliothèque. Avait il cherché à s'isoler ? Je lui offrais un sourire gêné, passant une main dans ma nuque.

- Excusez moi pour le spectacle. Je ne... m'attendais pas à ce qu'un légendaire vienne visiter... Hrm... Vous savez comment sont les jeunes de nos jours...

Oui, j'étais très embarrassé. Je n'aimais pas que la première image qu'un frère ait de moi soit un homme qui fait passer un mortel à travers un mur. Encore une fois, j'avais manqué d'attention. Moi qui cherchai à retrouver les miens pour essayer de les convaincre, je ne remarquai même pas quand il y en avait un sous mon nez. Mais en plus je faisais une première impression déplorable. Bravo, Dialga. Bravo. Il était loin l'émissaire de l'ordre et de l'harmonie. Je remettais mes manches correctement au passage en soupirant, n'osant même plus regarder mon homologue.
Pendant la pause repas




Armitage vous fait la morale en steelblue !

Bannières:
 

Cadeaux ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 14
Pokédollards : 2
Date d'inscription : 31/08/2018
Age : 23
Je suis (Inrp) : Demi-Sexuel, non intéressé et Célibataire.
Je ressemble à : Hotsuin Yamato (Shin Megami Tensei: Devil Survivor 2)

PokéProfil
Attaques & Armes:
Race Pokemon/ Métier: Lugia / Etudiant en Voyage, Gardien de la Nuit et Sauveur.
Team/Dresseur/Equipe: Pokémon Légendaire.
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: Re: Pendant la pause repas - feat Armitage   Mer 3 Oct - 17:45
J'avais relâché ma garde, je n'avais pas remarqué que depuis le début de mon arrivée ici logeait un légendaire, comme je pouvais me haïr. S'il y a bien d'une chose dont je devais me méfier c'était d'eux. Qui sait s'ils seront réellement mes alliés ? J'ai trop goûté à la douleur de la mort pour la subir de nouveau, je voulais que ça cesse.

Je fini rapidement par trouver l'origine de l'aura, un homme assez mûr qui était entrain de régler le compte de quelques Pokemons mal élevés. Je m'y étais déplacé, ils n'étaient pas très loin de l'entrée de la bibliothèque, les rejoindre n'était donc pas très compliqué. La manière dont il les maltraitait me rappelait ma manière de dresser ces trois pourris de piafs. Aucun doutes là dessus, nous étions fait pour nous entendre.

Cette aura oppressante, c'était sûrement par la colère qu'il avait laissé celle-ci exploser étant donné que quand il eut fini son massacre je sentis le poids qui m'écrasait se volatiliser. Je mourrais d'envie d'intervenir et de participer au dressage de ces pourris de Pokémons Sauvages, néanmoins je reste sous couverture, en plus que je n'étais pas assez fou pour me mettre entre le dieu du temps lui même et ses proies, je n'avais pas vraiment envie de mourir une troisième fois.

J'attendis sagement sur le côté, attendant qu'il finisse et remette la bibliothèque en place quand je m’apprêtais à partir, éviter d'attirer l'attention, éviter d'attirer l'attent-... Merde.

La voix de Dialga résonna, il m'avait remarqué et même reconnu. Il m'appela par mon véritable nom... Mince Dialga non ! Couverture, tu connais le concept ? Je regardais dans les yeux le Dialga, il était visiblement lui aussi gêné. Je regardais autour de moi, presque personne, j'espérais sincèrement que personne l'ai entendu. Mais et si quelqu'un passait, nous écoutait et comprenais ? La mission serait un échec et je serais obligé de mourir pour tout recommencer, hors de questions ! Je devais trouver une échappatoire, un moyen de lui faire comprendre que j'essaie de me cacher, de me faire passer pour un humain normal.

« Je... Je ne suis pas un légendaire, je suis Lutécium Nasiri, simple humain et étudiant de l'Académie de Kalos. Navré de vous décevoir, divin. »

Logiquement, il aurait assez de jugeote pour comprendre ma méfiance, ma crainte que quelqu'un devine que je suis un Lugia, que j'essaie de me cacher et donc que je suis littéralement entrain de lui dire "je suis Lugia mais je me fais passer pour un humain".

Dialga semblait gêné, moi aussi, je sentais que ça allait être une longue et fastidieuse conversation de regard évitant le blanc des yeux. Je tentais de m’éclipser, je ne voulais pas m'attirer plus de problèmes, mais je ne trouvais pas de solutions hormis attendre qu'il parle, il n'était pas l'heure de reprendre le travail et au fond j'étais quand même content de retrouver l'un des miens qui ne soit pas ces pourris de piafs du climat.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Légendaire
Messages : 65
Pokédollards : 32
Date d'inscription : 31/01/2018
Age : 26
Localisation : Sinnoh.
Je suis (Inrp) : Hétérosexuel et... c'est compliqué.
Je ressemble à : King Bradley (Fullmetal Alchemist)
Double compte : Desmond S. De Beauchesne, Garnet G. Vulcan

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hurle-Temps ♦ Pouvoir Antique ♦ Fulmifer ♦ Aéropique
Race Pokemon/ Métier: Dialga / Directeur des Collections de la Bibliothèque Nationale de Sinnoh (spécialisé en philosophie, histoire et sciences de l’homme)
Team/Dresseur/Equipe: None
Pokémon • Légendaire
MessageSujet: Re: Pendant la pause repas - feat Armitage   Ven 12 Oct - 18:21

Il y a des jours comme ça où je ferai mieux de réfléchir avant de parler, la remarque de mon frère légendaire me le faisait rudement comprendre. Enfin même si c'était détourné, j'avais très bien compris le message et mon expression gênée se teinta de surprise avant de reprendre des traits plus jovials, mes yeux se plissant et un sourire se dessinant sous mon abondante moustache, une expression qui n'était qu'une façade que j'arborai devant les mortels quand la situation l'exigeait mais qui n'était clairement pas ressemblant à ce que je suis au fond. Non, je n'était pas quelqu'un de jovial de nature c'était certain. Pessimiste ? Peut être. Mais le fait que je veuille faire descendre Arceus de son trône prouvait que j'avais un minimum d'optimisme, non ?
En tout cas, ce n'était pas faute d'avoir été dans la même situation que ce Lutécium Nasiri comme il se faisait appeler. Moi même j'avais du me faire passer pour un humain pendant de longues années... d'où mon apparente vieillesse qui n'était pas véritable. En vérité, si quelqu'un réussissait à m'affaiblir suffisamment, il verrait mes traits devenir ceux d'un jeune homme en quelques temps. C'était l'un des avantages de ma condition de dieu temporel.

- Ha. Pardonnez moi, jeune homme. Je suis vieux, j'ai du confondre avec quelqu'un d'autre... répondit-je alors en ponctuant ma phrase d'un rire de bon vivant.

Mes pouvoirs avaient terminé de faire effet et la bibliothèque était à présent dans l'état dans laquelle elle devait être. Le mur intact, les livres bien rangés. Il n'y avait pas une poussière qui n'était pas revenu à sa place. Je posais mes mains sur mes hanches d'un air assuré.

- Et bien. Au moins, les choses sont revenus dans l'ordre... Ils ne devraient pas revenir de si tôt pour déranger l'harmonie de ce lieu... dit-je plus à moi même qu'à ma faible assistance. Il fallait que je trouve un moyen d'isoler Lugia dans un endroit plus discret. Mais comment ? Il n'avait pas l'air de vouloir bavarder mais... il fallait que je recueille son avis et éventuellement que je le ramène à ma cause. C'est alors que Harper arriva en courant, manquant de glisser et se rétamer dans le couloir en atteignant la porte. Il était haletant et visiblement mitigé entre l'inquiétude et la joie d'avoir vu les fauteurs de troubles s'enfuir la queue entre les jambes.

- Haa... M. Zeituhr ! Euh.. Dialga ! Tout va bien ?! Vous n'avez rien ?! s'exclama-t-il, la respiration coupée.
- Oui, Harper. Je ne suis pas en sucre, je suis un légendaire, voyons... lui répondit-je avec un sourire attendri face à sa naïveté. Cela m'étonnait toujours de voir des mortels s'inquiéter pour le sort d'un immortel mais peut être était ce la grande générosité de Harper qui parlait. En tout cas, ce dernier sembla fort rassuré et remarqua Lutécium derrière ma silhouette imposante.
- Ha... Lutécium ! Tu étais là ! Je t'ai cherché partout, j'étais inquiet...

Il s'approcha de Lugia alors que je le regardai avec un sourcil levé, interrogateur. Ils se connaissaient ? Harper remarqua mon expression très vite et tenta d#99ccffurer avec un sourire.

- C'est mon stagiaire...
- Oh. Je vois. Tu aurais peut être du le prévenir que Dialga travaillait ici, je crois qu'il a été plutôt surpris de me voir... gérer ces énergumènes.
- Ha ! Ha oui, mince ! Je suis désolé...
- Ce n'est pas grave. N'est-ce pas, M. Nasiri ?


Je lui lançais un regard en coin, un sourire toujours avenant sur mon visage alors que je regardais l'heure affiché sur le mur grâce à une grosse horloge. En vérité, je n'en avais pas besoin pour savoir l'heure. C'était encore une fois un des avantages à ma nature.

- Vous avez vu l'heure ? J'ai une tonne de paperasse à finir ! Halala...

Poussant un profond soupir en bon acteur que j'étais, je faisais signe de quitter la pièce avant de me retourner pour lancer un dernier regard à Lugia. J'espérais bien qu'il ne se défilerait pas.

- Oh. M. Nasiri. Je crois qu'il va falloir que je vous forme un peu moi même concernant la collection sous ma juridiction... Ce serait dommage de passer à côté de toute notre section sur l'histoire, la philosophie et les sciences de l'homme.

Je m’éclipsai alors, laissant toujours mon aura visible au cas où il aurait besoin de me trouver. Je retournai à mon bureau et je me remettais au travail, mais j'avais bien du mal à me concentrer. J'étais beaucoup trop excité à l'idée qu'un de mes congénères soient présent sans que je puisse lui parler comme je l'entends. C'était vraiment trop frustrant, bon sang !
Pendant la pause repas




Armitage vous fait la morale en steelblue !

Bannières:
 

Cadeaux ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Pendant la pause repas - feat Armitage   
Revenir en haut Aller en bas
 
Pendant la pause repas - feat Armitage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pendant le repas
» Repas du tournoi
» La pause Olympique
» Petite pause...
» Réflexion autour d'un repas [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Sinnoh :: Autres-