Partagez | 
 

 Le jeu du menteur. [Pv : Cassidy~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Poképerv'
Messages : 874
Pokédollards : 101
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
Je suis (Inrp) : Chut faut pas lui dire qu'il est amoureux.
Je ressemble à : Kamui Gakupo de Vocaloid
Double compte : Reshiram, Ayden, Leo, Yuuna et Azael

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Double Pistolets ♠ Fusil d'Assaut ♠ Sniper
Race Pokemon/ Métier: Tueur à gage & Dealer
Team/Dresseur/Equipe: //
Poképerv'
MessageSujet: Le jeu du menteur. [Pv : Cassidy~]   Lun 17 Aoû - 19:39





Le jeu du menteur

Cassidy
Raffaelo

Cela faisait une semaine, une semaine qu'il l'avait laissé tranquille, que de bonté en lui en fait eheh. A lui faire croire qu'il était peut-être passé à autre chose, que comme tout les cons du coins, il emmerdait les gens mais ça ne durait jamais bien longtemps, parce qu'il avait trouvé autre chose à faire, ou peut-être parce qu'il était un gosse de riche et qu'il avait donc certainement autre chose à penser qu'à la petite demoiselle du casino. Ouais c'est ça. Il lui avait fait croire. Pas de nouvelle, rien, pas d'appel surprise, pas de texto. Tout ça pour simplement un soir, faire un texto juste pour elle remplit d'amour ahah. Que disait-il ? Je vais le dire va, ne t'en fais pas. Cela devait être un truc du genre : « Et yo ! J'espère que tu ne m'as pas oublié, moi non, c'est fou comme t'as de la chance et que tu dois être ravie hein ? Demain. Il fait beau, donc tu viens à Carmin-sur-mer pour onze heure. Devant l'office de tourisme tient, sur le bord de la plage. N'oublie pas ton maillot de bain, si t'en as pas, on ira en prendre un ne t'en fais pas. Et ne m'oblige pas à venir te chercher, ce serait une perte de temps fâcheuse. Bonne soirée, et rêve bien de moi ! ». Oh que oui elle devait être contente d'un tel message. Même sans qu'il soit en face, on pouvait alors voir l'ironie dans chaque mot qu'il avait écrit, il se fichait d'elle, la narguait, soulignait qu'elle avait tout simplement perdu face à lui, obligée de faire ce qu'il disait parce qu'elle avait cru pouvoir l'avoir. C'était comique. Et aujourd'hui, il comptait bien en profiter, se préparant, il se disait qu'il ferait ce qu'il faut pour la faire tomber dans ses filets. C'est une femme comme les autres, elle cédera à son charme naturel voilà tout.

Ayant prit le temps de se lever, de toute façon, ce n'est pas comme si la ville était bien loin de la sienne, notre homme flemmarda alors devant la télévision sans réellement regarder ce qu'il y passait, s'habillant alors de façon un peu molle faut l'avouer, bien plus préoccuper à terminer son bol de céréale de façon peu motivé. Bon, alors un short de bain sombre plié un peu n'importe comment dans un léger sac, sac dans lequel il vérifia alors le nombre de munition qu'il avait à l’intérieur. Oui. Monsieur se balade avec des cartouches de munition dedans et alors ? Un problème. Une chemise dans les tons un peu clair, mal fermée avec les manches retroussés. Un pantalon des plus simples mais élégant noir avec les chaussures qui vont avec. Parce que faut pas déconner, le Valentini aimait bien sortir en étant habillé de façon correct, juste pour son égo, c'est bon. Et puis faut avouer que s'il voulait jouer la carte du gosse de riche, autant en pas venir en tongs et short à fleur hein, ça ne le ferait carrément pas. Reprenant alors le même chapeau qu'il avait lors de sa soirée, élégant mais simple, il sortit alors, non sans accrocher à sa ceinture une arme à feu, parce que c'était devenue une règle presque chez lui, juste qu'il n'y avait pas tant de tissus que ça pour le cacher cette fois-ci voilà tout...

Sortant alors dans les rues animés de la capitale, notre homme prit alors un taxi pour le conduire jusque là-bas, parce que le bus c'est pour les ringards. Non en fait il avait la flemme d'attendre le bon horaire surtout. La semaine avait été plutôt bonne, il n'était pas en manque de moyen sans pour autant rouler sur l'or hein. Le voilà sur la ville portuaire, tout aussi animée, possédant en revanche bien plus de touristes, en même temps, elle avait tout pour. Il se rendit alors à l'endroit qu'il avait indiqué. Là il, s'installa sur le muret pour pouvoir sortir une clope de son sac et l'allumer, commençant alors à fumer tel un flemmard. Il sortit son portable pour regarder l'heure. Il était légèrement en avance du coup. Il ne trouva rien de mieux que de se lever, même s'il restait cinq minutes. Il repartit alors pour aller se prendre un truc à grignoter parce que voilà il avait envie. Le pire, c'est que le bel homme avait attiré le regard de certaines nana. Mais lui. Il les ignorait royalement. Même lorsque l'une d'elle l'aborda pour faire plus ample connaissance, l'obligeant alors à s'arrêter en se plantant devant lui. Jouant de son décolleté. Ok.

« Ah.

Avait-il dit lorsqu'elle s'était présenté à lui. Et le voilà qui l'attrape pour la porter sur son épaule comme un sac à patate, surprise, la pauvre ne devait certainement pas trop comprendre ce qu'il en était. Mais il revint au point de rendez-vous. Une femme sur l'épaule et un paquet dans l'autre pour manger. Il la salua d'un sourire en coin, avant de laisser la femme tomber par dessus le muret sur le sable, histoire de lui ruiner sa tenue. Elle protesta et l'insulta depuis le contre-bas. Il s'en foutait.

« Salut, tu as l'air éblouissante et des plus ravies de me voir !

Sur un ton faux, qu'elle devait savoir faux de toute façon. Il passa son bras autours de son cou pour se pencher à sa hauteur et lui souffler à l'oreille.

« J'espère que tu es prêtes et que t'as ce qu'il te faut. Ce serait bête de prendre un coup de chaud.

Bon sang, pour sûr que ça devait lui avoir manqué cette attitude oh que oui... Cet homme était chiant, cet homme était.. étrange. C'était Raffy. Tout simplement.


© REIRA DE LIBRE GRAPH



 
Kdô ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le jeu du menteur. [Pv : Cassidy~]   Jeu 20 Aoû - 23:17


Le jeu du menteur

♕ Raffaelo Valentini & Cassidy O'Doherty ♕



Cette journée allait être terrible ! Non, pas terrible comme dans la phrase " Wouaaah, ces montagnes russes sont terribles ! " hein, mais plutôt dans le style " J'ai terriblement envie de me pendre, là tout de suite. "… Enfin vous voyez le genre, non ? Cette chère Cassidy n'avait rien trouvé de mieux à faire de l'une de ses soirée que d'aller s'installer à la table d'un mec. Imbu de lui-même, casse-pied, bref le mec idéal hein… Et de jouer avec lui aux cartes. Et comme c'était une poissarde professionnel, elle avait bien évidemment perdue, ce qui n'étonnera absolument personne. Du coup, ce type aux cheveux violet avait pu choisir son gain et comme par hasard, ce qu'il désirait, c'était une journée entière avec la Mentali. Comme si cette soirée n'avait pas suffi à la ridiculiser et à lui faire perdre toute confiance dans le hasard, il fallait bien en rajouter un peu selon lui. Et comme Cassidy était une fille de principe… Si si, on s'était emmerdé à lui en inculquer quelques-uns tout de même, elle n'avait pas eu d'autre choix que d'accepter. Bon, à dire vrai, c'était surtout pour éviter que ce jeune homme ne vienne l'emmerder de plus belle après un refus et en toute honnêteté, elle espérait sincèrement que ce mec allait l'oublier d'ici-là. Ce qui était fort possible tout de même. Qui se préoccupe d'une directrice de Casino un peu chieuse et taré sur les bords hein ? Personne, donc il allait tout simplement l'oublier et chacun allait pouvoir vivre sa vie de son côté. La vie est belle donc…. Enfin, Cassidy le croyait jusque-là du moins.

Cela faisait une semaine que Cassidy n'avait plus de nouvelle de Raffaelo. Rien, silence radio. Du coup, elle osait espérer que celui-ci l'avait tout simplement oublié et elle pouvait donc elle aussi passer à autre chose. Seulement voilà, ce soir-là, la bombe arriva… Enfin… Un texto quoi. Lui demandant, si on pouvait appeler cela une demande, de le retrouver le lendemain à Carmin-sur-mer, au bord de la plage, avec un maillot de bain… Pour Cassidy qui croyait vraiment être tranquille avec cela, cette nouvelle ne fut pas bien prise du tout. Surtout compte tenu de la tournure du message qui démontrait qu'il la prenait clairement pour un beignet. Mais alors le vrai, fourré à la compote de pomme et tout. A chaque fois que Cassidy relisait ce message, car même si c'était malsain, elle n'arrivait pas à l'oublier, elle trouvait cela de plus en plus agaçant… Et au bout d'un moment, elle se rendit compte qu'elle serrait beaucoup trop son portable et le relâcha donc… Un peu trop… Au-dessus de son verre…… Et merde. Ce type lui devait un portable maintenant… Enfin... c'était de sa faute hein, il faisait vraiment n'importe quoi. Autant dire que ses oreilles avaient dû siffler par la suite lorsque la jeune femme s'était amusé à sécher son téléphone portable au sèche-cheveux… Ouais, dur la vie finalement.

Mais elle avait beau râler après ce type, cela ne changeait absolument rien et le lendemain matin, la jeune femme était donc en route pour Carmin-sur-mer. Au moins, ce n'était pas si loin… Et il avait raison, il faisait effectivement très beau, un véritable temps pour la baignade donc, ce qui tombait bien en bord de mer tout de même. Mais l'idée de se mettre en maillot de bain devant un type qui se trimballait avec des poules ne plaisait pas tellement à Cassidy… Enfin, il pouvait toujours changer d'avis ? Elle avait prévu ce qu'il fallait en tout cas, puisque de toute façon, elle aimait bien nager. Vêtue d'une petite robe couleur framboise qui allait parfaitement avec le temps qu'il faisait, la jeune femme avait assortit cette dernière d'un chapeau aux bords larges pour ne pas trop se faire agresser par le soleil. Dans une ville pareille, c'était bien primordial. Trouvant une place à l'ombre pour se garer, Cassidy descendit donc de sa voiture et se mit à chercher l'office de tourisme… C'était où ce truc déjà ? Ben ouais, elle n'aimait pas jouer les touristes en général, alors où se trouvait ce truc, cela lui échappait un peu. Fort heureusement, il y avait toujours la solution de demander son chemin et très vite, la jeune femme se retrouva près du bord de plage devant le lieu qu'il lui avait indiqué. Bon, elle, elle était là… Mais lui ? Ben… Lui aussi bizarrement, ou du moins, elle le voyait arriver. Avec une gonzesse sur l'épaule.

Mais… C'était quoi cette blague ? Il ne savait pas vivre sans avoir de femme autour de lui ce type ? Puis… Pourquoi il la trimballait comme un sac à patate d'abord ? Enfin… Plus pour longtemps cela dit, puisqu'il ne tarda pas à débarquer devant Cassidy, qui le regardait avec de gros yeux, avant qu'il ne balance la gonzesse dans le sable… Okais… C'était le nouveau jeu à la mode dans le coin ? Ou quand il en avait marre d'une fille, il la balançait comme une vieille chaussette, mais au sens propre ? Attention, s'il essayait de faire pareil à Cassy, elle allait le mordre hein. Mais en attendant, la mentali ne pouvait qu'être dépité devant ce spectacle et encore plus devant le jeune homme qui faisait comme si de rien était et lui disait qu'elle était ravissante… Et ravie de le voir. Bon, au moins, il avait bon sur un truc sur deux, c'était déjà ça. Même si cela n'expliquait en rien cette petite scénette avec la dame… Qui gueulait maintenant contre lui, qu'il était un crétin et tout ça… Au moins, elles étaient d'accord sur ce point, mais bon, c'était pas une raison pour gueuler hein.

" Ravie de te voir, ça c'est discutable. Très. Mais comme tu le vois, je sais tenir parole au moins. "

Le bras passé autour de son cou, le jeune homme s'était penché sur elle, avec son attitude toujours aussi agaçante. Il avait vraiment besoin d'être aussi collant ? Sérieux, c'était pas parce qu'il était beau-gosse qu'il avait tous les droits hein… Mais il avait fait un effort et était bien habillé en plus ce gosse de riche, bref, tout pour être énervant. Lâchant un soupire, la jeune femme se retint de lever les yeux au ciel avant de lui répondre… Bien qu'elle n'oubliait pas pour autant cette fille jetée dans le sable.

" En même temps, si tu me colle de la sorte, c'est normal qu'on est chaud mon grand… Mais j'ai pris ce qu'il faut ne t'en fait pas. Et toi ? Je suis sûre que tu vas rendre tous les mecs jaloux en short de bain. ~ "

Ben quoi ? Si elle devait mettre un maillot de bain, lui aussi hein ! Pas de raison, tout le monde à égalité, nah… Même si cela devait tout de même nettement moins déranger notre homme compte tenu de son amour propre. Cela dit, avoir ce genre de discussion avec une gonzesse qui vous gueule dans les oreilles – enfin de par terre quoi… -  c'était tout de même pénible, voilà pourquoi Cassidy la regarda un instant d'un air tout à fait neutre avant… De shooter un coup dans un tas de sable pour lui envoyer sur elle. Ben quoi ? Elle n'avait pas l'air d'en avoir eu assez puisqu'elle gueulait encore la pauvre, il fallait bien l'aider du coup.

" C'est bon on a compris. Elle était moche ta robe de toute façon, c'est la mode de l'année dernière ça. " Elle rapporta ensuite son attention sur Raffaello. " C'est moi où t'as une pouf à décolleté plongeant pendu à toi à chaque fois qu'on se voit ? "

Bon, en même temps, cela ne faisait que deux fois… Mais tout de même, c'était quoi cet aimant à fille sérieux ?! Elles ne savaient plus se tenir lorsqu'il y avait un mec canon dans le coin ou quoi ?... Ahem. Quoi qu'il en soit, il faisait fort pour le coup et d'un côté, Cassidy était curieuse de savoir et de l'autre… Elle avait peut-être pas très envie de savoir finalement, l'explication devait être chelou à entendre. Mais bon, tant que ce n'était pas elle qui finissait dans le sable, tout irait bien… Non ?



© FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH SUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poképerv'
Messages : 874
Pokédollards : 101
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
Je suis (Inrp) : Chut faut pas lui dire qu'il est amoureux.
Je ressemble à : Kamui Gakupo de Vocaloid
Double compte : Reshiram, Ayden, Leo, Yuuna et Azael

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Double Pistolets ♠ Fusil d'Assaut ♠ Sniper
Race Pokemon/ Métier: Tueur à gage & Dealer
Team/Dresseur/Equipe: //
Poképerv'
MessageSujet: Re: Le jeu du menteur. [Pv : Cassidy~]   Dim 23 Aoû - 16:33





Le jeu du menteur

Cassidy
Raffaelo

Comment ça pas ravie de le voir ? Impossible, toute personne, et surtout de sexe féminin est forcément heureuse de le voir, et mieux encore, qu'il lui accorde de l'attention, c'est après tout le but ultime de tout le monde hein ? Non ? Comment ça non ? Impossible, c'est tellement merveilleux qu'il puisse accorder du temps et mieux encore et de l'intérêt c'est juste que Cassidy ne s'en était pas rendu compte c'est tout. Alors qu'il s'était approché de la jeune femme à la robe légère et coloré qui allait parfaitement avec le temps d'aujourd'hui, cette dernière semblait quelque peu crispée, voir même dérangée. Eh bien quoi ? Il fallait pas faire cette tête, Raffaelo était loin d'en avoir terminé avec elle, ce n'était que le début, pas de quoi tirer la tronche d'après lui. Lui soulignant comme quoi elle était assez peu ravie de le voir, notre homme prit bien sûr tout sauf au sérieux les paroles de la demoiselle. Il ne s'était pas gêné pour combler la distance entre eux en venant la coller, tel le gros dragueur qu'il était ouais, sans aucun scrupule, le mieux dans l'affaire, c'est qu'elle n'était même plus dans son propre territoire c'est à dire le casino, alors déjà qu'elle trouvait le moyen de perdre là-bas, qu'elle n'y compte même pas maintenant ahah. Ahem. Ignorant alors la pauvre victime de ses avances refoulée dans le sable, cette dernière devait avoir certainement le furieuse envie de frapper la demoiselle pour deux raisons. De un, cette dernière prenait l'attention du type qui l'avait carrément humilié alors qu'elle devait certainement être assez bonne pour qu'un homme lui tombe à ses pieds. De deux, elle était certainement la personne qu'elle aurait certainement le moins peur de frapper. Enfin... Voilà, une femme et un homme baraqué, vous frappez qui vous ? Si voux choisissez la deuxième option c'est soit vous avez un soucis de vu, soit vous être carrément masochiste... Enfin bon. Il haussa les épaules. Et ne se gêna d'ailleurs pas pour répondre dans la foulé du tac au tac.

« Ne fais pas le gênée voyons. Et bien sûr que je rendrais les autres jaloux, que crois-tu ? J'ai tout ce qu'il faut avec moi, je compte bien profiter de la plage aussi.

Sourire en coin, il s'était alors redressé. Bien sûr qu'il avait un maillot de bain, il n'avait pas juste demandé ça pour  l'ennuyer et avoir le plaisir de sous-entendre qu'il allait la mater un peu. C'est pourquoi il comptait bien l'enfiler, qu'elle ne s'en fasse pas. Apposant alors sa main sur son menton en la regardant faire, il ne pût que ricaner. C'était quoi cette violence gratuite envers cette pauvre femme qui n'était bonne qu'à se rouler bêtement dans le sable tout en se plaignant sans oser mettre ses menaces à exécutions ? Au moins elle avait l'intelligence de rester à sa place. C'est pourquoi il ne pût qu'appuyer les propos de Cassidy du regard, comme pour sous-entendre, qu'en effet elle n'était pas si canon et qu'on pouvait se refuser à elle, il n'y avait que lui qui pouvait sortir ce genre de chose non mais oh. Il aimait bien qu'on lui cours après, qu'on l'adule, qu'on puisse croire l'avoir et tout. Mais c'était lui qui dirigeait et décidait tout. S'il voulait de la personne ou non. Et elle. Elle n'en voulait pas. Faut avouer que le jeu Cassidy lui semblait beaucoup plus agréable. Une proie qui résiste est toujours bien plus agréable à dévorer qu'une qui saute directement entre vos griffes... C'est pourquoi notre menteur de première ne tarda pas à faire son premier assaut, peut-être un peu trop flagrant et direct pour qu'il soit efficace, mais qu'importe. Faire dans l'exagéré était dans sa nature après tout.

« Quel violence dans tes propos ma belle. C'est que je vais finir par croire que tu es jalouse. Est-ce le cas ?

Il avait soufflé ses mots simplement en les soufflant du bout des lèvres, son souffle chaud caressant légèrement la joue de la demoiselle, tandis que son regard digne d'un serpent, ce qui tombait plutôt bien sachant que c'était là alors le Pokemon qu'elle lui attribuait. Finalement, sans même attendre une réelle réponse, il se redressa pour sans la moindre gêne lui donner une tape sur les fesses. Et là pointer alors la plage du doigt.

« Mais qu'importe, c'est partit miss Cassidy, direction la plage,  pas besoin de perdre du temps ici.

Oui. Il ignorait carrément l'autre en train de les fusiller du regard, tout en tentant de retirer ses grains de sables glissés dans ses vêtements. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'en passant, d'un simple mouvement du bras, il la re-poussa. Et comme il a de la force et que cette pauvre fille ne tient pas sur ses jambes -bon ok, on pouvait quand même fortement accuser la force de notre homme dans l'affaire-, la revoilà les fesses dans le sable. Quelle cruauté. Et sans même se retourner, les voilà en train de marcher dans le sable chaud de ce début de journée. C'est là qu'il s'approcha d'un parasol et sans dire le moindre mot, le prit. Comment ça y avait des gens qui l'utilisait ? Mais pas du tout ! Je ne vois pas de quoi vous parlez ! En tout cas, il le planta dans le sable, posa son sac pour y sortir sa serviette et son short noir. Retirant alors sa chemise et son chapeau, notre homme en fit de même avec les chaussure pour enrouler sa serviette autours de lui une fois en caleçon et se changer. Voilà le travail. Il se planta ainsi devant elle, bombant presque fièrement cette musculature dont faut avouer, il en était réellement fier pour lui dire non sur un ton moqueur.

« Oh. Peut-être faut-il que je te tienne la serviette pour te changer. Miss.~

… Non arrêtez de voir de la moquerie partout, il... Bon ok. C'était de la moquerie. Mais qui sait, peut-être voulait-elle des service de ce beau mec torse nu devant elle ! Ahem. C'est une belle journée qui s'annonçait en tout cas.


© REIRA DE LIBRE GRAPH



 
Kdô ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le jeu du menteur. [Pv : Cassidy~]   Lun 24 Aoû - 20:57


Le jeu du menteur

♕ Raffaelo Valentini & Cassidy O'Doherty ♕



Bon, cette journée n'allait tout de même pas être si terrible… Si ? Disons que… Il devait certainement y avoir pire, mais que ce cher Raffaelo donnait au moins le ton directement rien qu'avec son arrivée. Difficile de ne pas le remarquer après tout lorsque celui-ci débarquait tranquillement avec une gonzesse sur l'épaule en mode sac à patate. Il devait vraiment avoir un problème ce type pour attirer les groupies comme ça… Ou alors il était juste beau hein, cela y jouait beaucoup… Et charismatique… Oui bon ça va, elle n'allait pas lui trouver des qualités en plus maintenant, ce serait vraiment le pompon. Il était bien assez doué pour s'en trouver lui-même certainement le bougre. La preuve, il avoua lui-même compté faire des jaloux sur la plage lorsque Cassidy lui parla de short de bain. Bien évidemment… Et combien il fallait parier qu'une ribambelle de fille en maillot de bains trop petits pour elles allaient venir se jeter sur lui. Voire carrément faire semblant de se noyer en espérant que le beau violet viendrait à leur secours. Pathétique. Mais cela serait peut-être comique après tout. A croire que seul Cassidy était capable de résister à son charme ! Si si, elle lui résistait… Très bien même. Enfin, elle n'était pas bêtement en train de baver devant lui là, il était même en train de sérieusement la dépité, mais il fallait bien se rendre à l'évidence. Elle était là tout de même. Mais cela ne prouvait rien, rien du tout ! Juste qu'elle respectait les termes d'un pari, rien de plus. Quoi qu'il en soit, il y avait toujours ce type qui se la pétait et cette femme qui menaçait de se venger sans pour autant faire quoi que ce soit… Pff, aucune volonté cette fille. Il ne fallait donc pas s'étonner de voir Cassidy la prendre en grippe, car les râleuses, elle ça l'agaçait royalement.

Quoi que non, on pouvait très bien râler… Mais en faisant quelque chose en même temps, pas en restant planter sur son derrière en attendant que les choses se règles ou qu'un chevalier servant viennent vous aider. La jeune femme lui avait donc gentiment dis de se taire… Ou pas gentiment du tout en fait, lui balançant une nouvelle vague de sable à la figure. Ah ben voilà, on allait pouvoir s'entendre. Mais bien qu'elle ait juste cédé à une envie passagère de passer ses nerfs sur quelqu'un, Cassidy du bien se rendre compte que sa manière de faire pouvait être mal interprété et elle se retrouva bientôt avec un Raffaelo assez content de lui qui se penchait sur elle pour lui demander… Si elle était jalouse. Jalouse, elle ? Mais...De quoi ?! Et il avait besoin de lui parler d'aussi prêt en plus ? Sans vraiment pouvoir y faire quelque chose, la jeune femme sentit le rouge lui montait au joue tandis que le souffle de l'homme l'effleurait… Mais… Mais non ! Il a pas le droit d'abord… Enfin… Raaah, mais qu'il était énervant à la fin. Et le pire, c'est qu'il avait assez déconcentré la demoiselle pour qu'elle mette du temps à répondre et ce n'est qu'une claque sur les fesses qui finit par la réveiller… Ah ban bravo.

" Mais… T'es pas bien dans ta tête. Jalouse de quoi d'abord, j'ai pas envie de finir dans le sable moi… "

Ok… On avait vu plus convaincante, mais alors nettement. Mais c'était quoi ce type qui la rendait idiote sérieux ? Bon ok, elle avait jamais été très fut-fut hein, mais de là à avoir des réactions aussi idiotes… Non, rien à faire, il devait avoir un pouvoir spécial pour embrouiller les cerveaux, il n'y avait pas d'autre explication. Cela pouvait faire ça les arboks ?.. Elle n'en savait rien, mais en même temps, elle n'était même pas sûre qu'il en soit un, du coup, inutile de chercher vraiment. D'ailleurs, lui était déjà passé à autre chose et avait désigné la plage, partant devant même car il comptait bien en profiter d'après lui. Ronchonnant un peu, Cassidy le suivit donc, bien contente encore une fois de ne pas être à la place de l'autre qui se fit pousser une nouvelle fois dans le sable dans la foulée. Se retournant au passage sur elle, la mentali haussa alors les épaules d'un air de dire " tant pis pour toi ma vieille " avant de suivre le jeune homme sur le sable. Sur la plage, il n'était pas très différent qu'au casino en fait… Il semblait avoir un talent monstre pour faire comme s'il était chez lui n'importe où, ce qui expliquait qu'il avait piqué un parasol au passage. Oh ! La bonne idée ! La peau de Cassidy n'aimait pas des masses le soleil, alors un parasol, c'était bienvenue. Il était attentionné quand il le boulait le bougre. Tant pis pour les pauvres gens qui avaient pensé à l'apporter mais n'en profiterais pas. Cassidy n'allait certainement pas se gêner pour eux.

" Oh, bonne idée… Tu as l'esprit pratique mine de rien. "

Ben ouais, c'était étonnant pour un gosse de riche pourri gâté oh. Elle pouvait au moins lui reconnaitre cela du coup. Sortant une serviette de son sac, elle l'étala donc sous le parasol bien comme il faut pour avoir un petit coin tranquille et jeta un coup d'œil à Raffaelo qui lui n'avait pas perdu de temps pour s'enrouler dans une serviette et se changer. Le pire, c'est qu'il avait l'air de se la péter grave en plus… Mais il fallait reconnaitre qu'il n'avait pas un corps désagréable à regarder tout de même. Ahem.. Depuis quand les flemmards ont un corps aussi bien sculpté d'abord, il était accro aux salles de sport ou quoi ? Quoi qu'il en soit, lorsqu'il demanda si Cassidy avait besoin d'aide pour s'habiller, ou plutôt se déshabiller pour le coup, celle-ci sourit en coin, bien heureuse d'avoir prévu le coup ce matin en partant. Se relevant de sur sa serviette, elle ne se gêna donc pas pour retirer directement sa robe sous laquelle elle avait déjà mis son maillot de bain, de la même couleur rouge d'ailleurs. Bon, il faudrait bien l'enlever après… Mais au moins, elle s'évitait une séance de déshabillage sur la plage.

" Pas besoin. Peut-être tout à l'heure, si tu as sage, je te laisserais tenir ma serviette… On verra. "

Ouais, c'était si elle l'autorisait oh… Et si elle lui faisait assez confiance, ce qui n'était pas gagné pour le coup. Ce type, c'était pile le genre à lâcher la serviette au mauvais moment juste pour se rincer l'œil… Hors de question donc. Se penchant pour fouiller dans son sac, la jeune femme sortit tout de même une bouteille de crème solaire qu'elle agita sous le nez de Raffaelo.

" Tu peux m'en mettre dans le dos par contre, ça je veux bien. ~ " Dit-elle en se tournant pour lui laisser l'accès. " Oh et je te rappel que tu m'avais promis de répondre à mes questions la dernière fois. Ne compte pas t'en tirer aussi facilement du coup. "

Eh bien quoi ? Elle ne perdait pas le nord tout de même. Il ne fallait pas rêver. Car après tout… Ce que chacun savait sur l'autre était très inégal, ce n'était pas génial d'être celle qui en savait le moins… Du coup, il faudrait bien qu'il passe aux aveux le bougre, tôt ou tard.


© FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH SUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poképerv'
Messages : 874
Pokédollards : 101
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
Je suis (Inrp) : Chut faut pas lui dire qu'il est amoureux.
Je ressemble à : Kamui Gakupo de Vocaloid
Double compte : Reshiram, Ayden, Leo, Yuuna et Azael

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Double Pistolets ♠ Fusil d'Assaut ♠ Sniper
Race Pokemon/ Métier: Tueur à gage & Dealer
Team/Dresseur/Equipe: //
Poképerv'
MessageSujet: Re: Le jeu du menteur. [Pv : Cassidy~]   Dim 30 Aoû - 21:30





Le jeu du menteur

Cassidy
Raffaelo

Elle était jalouse, c'est tout, et d'ailleurs sa réponse ne faisait que flatter l'égo de notre homme hein, lui qui se trouvait du genre irrésistible, c'était pas vraiment une bonne idée de lui donner des confirmations de ce genre. Quoi ? Comment ça ce n'était pas le cas c'était juste lui qui la mettait mal à l'aise ? Mais pas du tout madame, elle n'avait qu'à pas perdre sa conviction quand il franchissait la limite du polie pour s'approcher d'elle et lui sous-entendre de faits qu'elle n'aimait certainement pas de sa bouche. Mais c'est tout, elle avait perdu en conviction, c'était largement suffisant pour le faire partir l'air victorieux. Il était certain qu'il pourrait l'avoir, et ce de plus en plus. Il ne se gênerait donc pas pour continuer son petit jeu. Et si je devais mettre un nom sur celui-ci, Raffaelo devait certainement le nommer, le jeu du menteur et du dragueur. Parce que oui, qu'on ne se le cache pas, il était toujours très fier de lui de se dire que lui avait pas mal d'information sur sa petite personne, mais avait trouvé le moyen de ne rien lâcher sur lui-même et le peu qu'il disait n'était que mensonge, hors son prénom. Si ce n'est pas cruel tient. La demoiselle passait en ce moment-même la journée avec quelqu'un qu'elle ne connaissait absolument pas. Si ce n'est pas beau, il adore le pouvoir qu'il peut avoir sur le autres. Satisfait et non sans dégager la gêneuse de son chemin, le voilà souriant en coin en train de s'installer sur la plage avec un parasol dérobé. Pour le plus grand plaisir de la demoiselle qui ne tarda par à s'installer dessous, non sans souligner le côté ingénieux de notre homme. Eh bien quoi ? Que pensait-elle ? Il n'était pas un débile, mais il se retint alors toute remarque, se rappelant alors qu'il tenait le rôle de gosse de riche. Ah ouais. Le stupide gosse de riche qui n'a du pouvoir que via papa et maman et ne pense qu'à dépenser son argent sans compter parce qu'il n'a aucune notion de valeur des choses. Bon eh bien, il se contenta de répondre avec moins d'agressivité, juste l'air du gars qui ne comprend pas l'allusion. Légèrement...

« Ben quoi ? J'ai tous les droits, ce parasol me revenait forcément !

Ben oui forcément, c'est Dieu, ou le fils de Dieu je ne sais pas trop, donc tout lui revient hein. En tout cas, le voilà en short de bain après avoir utilisé en guise de cabine. Et s'est ainsi fièrement paré qu'il proposa son aide à la demoiselle. Non pas par galanterie, on pouvait sentir qu'il proposait son aide dans un but précis, ce ne serait pas digne de Raffy sinon hein. Et hélas, elle avait prévu le coup, puisqu'elle avait juste à retirer sa robe pour se retrouver en maillot de bain en fait. Mince. Elle est prévoyante, il soupira devant son sarcasme et roula alors des yeux. Tant pis, va pour tout à l'heure, de toute façon elle sera certainement autant pleine de sable que de sel qu'elle serait bien obligé de se changer nan ? Il y comptait bien, mais en attendant il haussa les épaules. Comme pour signifier qu'il s'en fichait. C'était pour elle qu'il avait proposé ça hein ! Oui oui c'est pour elle. Fais au moins semblant d'y croire... La regardant alors se poser du coin de l'oeil, voilà que madame prenait ses aises, lui demandant même de mettre de la crème solaire... Et puis quoi encore ?! Et. Et... Finalement si. C'est une bonne idée. Ça veut dire qu'il peut librement glisser ses mains sur elle et qu'elle est d'accord ? Pff. Trop facile, non sans afficher un sourire narquois, il attrapa alors la crème pour se mettre derrière elle et pousser les mèches de cheveux qui le gênerait. Mettant alors de la crème sur sa peau, il commença alors à l'étaler avec ses mains digne d'un expert, l'air toujours particulièrement sûr de lui.

Alors comme ça, elle voulait qu'il lui réponde ? Hm. Il n'était pas certain de vouloir lui fournir des réponses. À moins qu'elle ne fasse ça par jeu, ou alors qu'il lui mente encore et toujours. Tellement de choix qui s'offraient à lui. C'est pourquoi il se pencha légèrement, non sans continuer de faire glisser ses doigts dans son dos. Il souffla alors à son oreille.

« Hm. Je ne sais pas trop, je ne sais pas si j'ai envie de te parler de moi ma belle. Mais peut-être que si tu devines on verra. Pose toujours des questions ou des affirmations.~

Et c'est non sans afficher son éternel sourire de moqueur qu'il se redressa, non sans avoir un instant qui effleura la limite du correct qu'il s'éloigna alors d'elle. Arrêtant alors un marchand de glace, parce que c'est cool la glace quand il fait chaud. Il se prend un cornet. Et.. bon. Lui lui en tendit une à la vanille, ne prêtant cependant pas attention à si c'est le parfait qu'elle voulait. Il lui donna une pièce qui n'était même pas le compte, mais faut avouer que vu le regard qu'il lui lança, le marchand préféra alors passer sa route sans demander son reste. Installé alors sur la serviette, tel le beau-gosse qu'il était et surtout qu'il pensait être. Non sans attirer le regard de demoiselle certainement en pleine poussée d'hormone mais les ignorant complètement. Il tourna la tête vers la demoiselle. Son air agaçant accroché à son visage.

« Bon. Alors miss la Mentali d'Unys, qu'est-ce que tu penses ? Peut-être aurais-je la bonté de nier ou affirmer ce que tu me dis. Voir même répondre. Tu as le temps d'une glace.

Et c'est comme pour appuyer ses propos qu'il croqua alors sans vergogne dedans. Comme quoi, avec sa grande gueule, il ne faisait pas que parler plus fort que tout le monde hein. Elle n'allait certainement pas rester pendant une heure dans sa main. Et d'ailleurs, il ne se gêna pas pour clairement faire glisser son regard sur elle. Attends oh, un nana bien foutu en maillot de bain, c'est un crime de ne pas la regarder surtout quand t'es à côté ! Bon, cette journée commençait de façon pas si mauvaise que ça... Non ?


© REIRA DE LIBRE GRAPH



 
Kdô ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le jeu du menteur. [Pv : Cassidy~]   Dim 6 Sep - 16:15


Le jeu du menteur

♕ Raffaelo Valentini & Cassidy O'Doherty ♕



Cassidy n'avait jamais vraiment été fan de la plage. Elle avait beau être un pokémon lié au soleil, la jeune femme n'avait pas pour autant une peau qui supportait particulièrement l'astre du jour. Autant dire que Carmin-sur-mer n'était pas forcément une ville pour elle du coup, surtout en cette saison. Mais puisqu'on l'avait invité à venir, elle pouvait bien faire un effort non ? Bon, en même temps, elle n'avait pas vraiment le choix puisqu'elle avait perdu, mais on va quand même dire qu'elle était là de son plein grès hein. C'était mieux pour son égo à la pauvre fille. Mais ce n'était pas que son égo qui était en danger pour le moment, mais plutôt ses nerfs à la fin de cette journée passé avec Raffaelo. Ce type était agaçant, sûr de lui et le pire, c'était qu'il en avait parfaitement conscience et semblait tout faire pour en rajouter une couche du coup. Sinon, l'idée d'être gentil et agréable ne lui avait jamais effleuré l'esprit ?... Non, certainement, il ne faut pas trop lui en demander hein, il n'y avait qu'à voir cette pauvre fille qui avait fini les fesses dans le sable. Bon, Cassidy ne compatissait pas vraiment, mais cela lui donnait une bonne idée du culot de l'homme qui l'accompagnait aujourd'hui. Enfin, tant qu'elle s'en sortait mieux, tout irait bien non ? De toute manière, elle n'était pas du genre à se laisser faire si facilement, alors inutile qu'il songe à l'enterrer dans le sable et à la laisser là. De toute façon, il ne l'avait tout de même pas fait venir de Céladopole pour ça, ce serait bête. Alors pourquoi elle était là ? Mystère et boule de gomme, Cassidy ne voyait vraiment pas l'intérêt qu'avait ce type à passer du temps avec elle, mais lui devait s'y retrouver après tout.

Au moins, pour le coup, la jeune femme avait été prévoyante et au lieu de laisser monsieur la charrier à propos de son maillot de bain à vouloir lui faire porter ou bien à la regarder d'un œil en coin tandis qu'elle le mettait, elle avait préféré prévoir les choses et le mettre directement sous sa robe, ce qui sembla décevoir notre homme. Eh eh, fallait pas rêver mon gars. Mais il avait tout de même un lot de consolation le bougre… Il avait le droit de lui mettre de la crème solaire. Ben quoi ? C'était cool ce truc, ça laissait les mains toutes grasses et tout… Oui bon, c'était une corvée, mais au moins, il avait l'autorisation de poser ses mains dans le dos de la jeune femme, ce qui n'était pas rien. Il pouvait donc s'estimer heureux, bien qu'il sembla mettre du temps à se rendre compte de sa chance. Bien sagement, Cassidy garda donc ses cheveux devant elle pour qu'ils ne soient pas plein de crème et fit même vite fait une tresse assez lâche pour qu'ils ne la dérangent plus. Avec le sable et éventuellement l'eau de mer, c'était bien mieux selon elle. Regardant en coin son serviteur personnel qui lui étalait la crème dans le dos, car oui c'était cela oh et rien d'autre, la jeune femme n'en oubliait pas pour autant que le jeune homme en savait pas mal sur elle et que cela n'était pas réciproque… Chose à laquelle il fallait remédier. Pourtant, Raffaelo n'avait pas l'air bien décidé à parler aussi facilement… Le sale tricheur.

" Tu es vraiment mauvais joueur je trouve. Qu'est-ce qui me prouve que tu ne me répondras pas à côté juste pour m'embrouiller ? Tu en fais des mystères pour pas grand-chose… "

La jeune femme lâcha un soupire tout en récupérant sa bouteille de crème solaire. C'est bon oh, il lui en avait mis bien assez et en profitait trop à son gout maintenant. Non mais oh, elle lui avait dit le dos simplement hein. Mais lorsqu'elle commença à s'occuper elle-même du reste, Raffaelo disparut d'à côté d'elle pour rejoindre un marchand ambulant et… Acheter des glaces. Oui, des glaces. Pas juste une pour sa pomme. Il était peut-être pas si égoïste en fait, non ?... Mouais, cela restait à voir hein. Cassidy se retrouva donc bien vite avec un cône glacé à la vanille dans les mains et resta un peu bête devant cette initiative. Un léger merci franchit donc ses lèvres, très discret, puisqu'elle essayait encore de déterminer où était le piège. Mais visiblement, il n'y en avait pas ? Ah si, monsieur voulait bien répondre à ses questions maintenant, mais seulement le temps de manger la glace…. Et autant dire qu'avec cette chaleur, cela ne devrait pas prendre bien longtemps. Mais c'était de la triche oh, depuis quand il y avait un temps limite maintenant ? Pff, vraiment mauvais joueur ce mec. Voilà pourquoi Cassidy lui fit de gros yeux lorsqu'elle le vit mordre dans sa glace.

" Hey ! Si tu veux me mettre un temps limite, ne commence pas à manger aussi vite non plus. On ne mord pas dans les glaces… pff… Alors voyons voir. "

Bon, déjà qu'il n'avait pas l'air décidé pour longtemps, autant essayer de faire vite au moins, cela serait fait comme ça. La jeune femme commença donc sa glace, de façon normal elle, tout en espérant qu'elle ne fonde pas trop vite. Ce serait ballot quand même. L'air concentré, elle observa donc l'homme comme si elle voulait l'analyser et déterminer qui il était et d'où il venait comme un véritable Sherlock Holmes… Ce qui n'était pas gagné. Bon, alors il était beau-mec… Ce qui n'était un indice sur absolument rien. Il avait les cheveux violet, ce qui était assez original et pouvait donc démontrer qu'il était un pokémon, mais rien d'autre ne venait vraiment donner du crédit à cette thèse. Pour l'endroit d'où il venait… Cassidy n'en savait strictement rien, elle n'était pas devin non plus ! Par contre, elle remarqua quelques cicatrices sur le corps du jeune homme en maillot de bain. Rien de bien grave ou bien visible en fait, mais quelques marques qu'on pouvait voir d'aussi près. Ce qui la fit réfléchir un instant au pourquoi du comment avant de se lancer.

" Hm… Premièrement, tu es un pokémon ou un humain ? Faut avouer qu'elle n'est pas courante ta couleur de cheveux hein. Et sinon… T'as de drôle de cicatrices quand même, c'est chelou pour un gosse de riche. Comment t'as fait ton compte ? "

Ouais, elle posait trop de questions et alors ? Elle n'était pas douée pour deviner la pauvre et n'avait pas envie d'avoir l'air débile à dire des trucs à côté de la plaque. Se rendant compte qu'elle avait un peu délaissé sa glace et que celle-ci allait limite couler sur le côté, elle se remit donc en vitesse à la manger, trouvant quand même que ça passait drôlement vite le temps d'une glace… Surtout sur la plage en plein été.



© FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH SUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poképerv'
Messages : 874
Pokédollards : 101
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
Je suis (Inrp) : Chut faut pas lui dire qu'il est amoureux.
Je ressemble à : Kamui Gakupo de Vocaloid
Double compte : Reshiram, Ayden, Leo, Yuuna et Azael

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Double Pistolets ♠ Fusil d'Assaut ♠ Sniper
Race Pokemon/ Métier: Tueur à gage & Dealer
Team/Dresseur/Equipe: //
Poképerv'
MessageSujet: Re: Le jeu du menteur. [Pv : Cassidy~]   Ven 11 Sep - 18:45





Le jeu du menteur

Cassidy
Raffaelo

Devait-il dire  la vérité ou bien mentir comme il le faisait si bien ? Moui, autant le dire, mais Raffaelo était un excellent menteur, il était donc certain de pouvoir le faire sans même qu'elle ne s'en rende compte, aussi étrange que cela puisse paraître, venant de quelqu'un qui déteste faire semblant et préfère toujours se montrer tel qu'il est, quitte à faire chier les autres -en fait c'est surtout pour faire chier les autres. Mais là le contraire faisait plus chier et lui donnait un excellent avantage au bougre, lui savait des choses, mais elle non, ou si peu de choses. Donc oui, faut l'avouer, tandis que ses yeux étaient plantés sur sa glace, maintenant installé à côté de la demoiselle qui semblait non à tord quelque peu dubitative devant la façon de faire de notre homme et son honnêteté, il imposa alors une règle, annonçant qu'il répondrait vrai à toutes les questions qu'elle pourraient lui poser, voir même confirmer ou contredire les déductions qu'elle avait pût faire sur son compte. Souriant en coin, fier, comme il l'était toujours, d'un regard en biais, il l'observait, et elle-même était en train de faire de même sur lui. Oubliant presque de manger sa propre glace qui ne tarderait guère à lui finir sur les doigts si elle ne se bougeait pas pour la finir hein. Heureusement qu'elle s'était rappelé qu'elle devait lâcher un peu sa contemplation pour se résoudre à la manger bien moins rapidement que notre homme, qui ne gênait pas pour prouver qu'elle n'avait pas beaucoup de temps devant elle pour réfléchir. Même si faut avouer que lorsqu'il y avait le regards sur lui, c'était tout ce qu'il fallait pour flatter un peu l’orgueil de notre homme qui ne pouvait que bomber du torse face à ça. Il se retint même à un moment de l'asticoter en lui rappelant que le temps s'écoulait, ou du moins que la glace réduisait étant donné les bouché qu'il prenait à chaque fois. Elle avait décidé de parler. Laissant cependant toujours le doute planer sur la futur véracité de ses réponses.

Bien sûr, sa première question était sur sa véritable nature, et le fait qu'on puisse à ce point réellement douter que lui, humain pouvait être un hybride était amusante. Surtout au vu de son origine, une famille qui était lié à Chronos et donc qui était facilement du genre à avoir des hybrides à leur service sans leur accorder plus d'attention que cela. C'est d'ailleurs ce fait qui lui fit se décider il dirait la vérité. Après tout, la vérité était tout aussi drôle que de mentir, il avait hâte de voir la tête que ferait la demoiselle qui avait certainement fuit Unys pour des raisons aussi diverses que varié, que cela devait certainement concerner son statut d'hybride hein. D'ailleurs sa façon de se colorer les cheveux, c'était typique des hybrides de là-bas ayant une couleur anormale. Le comble quand on voir des humains se balader comme lui avec ce genre de couleur au naturel. Laissant un instant planer le silence et le doute. Il reprit une bouchée de sa glace, avant de répondre l'air presque désinvolte.

« Hm. Ce que je je suis, j'avoue que ça aurait été bien plus amusant de te faire deviner ma race en fait. Mais soit. Je suis tout simplement un humain.

Sa tête pencha alors sur le côté, comme si c'était simplement normal de balancer ça, alors qu'il avait tout de même plus ou moins sous-entendu qu'elle était sur la bonne piste la dernière fois avec son histoire de serpent il enchaîna. Non sans quasiment terminer son cornet au passage.

« Je fais partit d'une famille de noble, Valentini. Si tu ne me crois pas je suis certain qu'internet saura très bien mieux te renseigner que moi à ce sujet. Ils sont connus.

Il laissa un instant le silence planer, avant de finalement terminer ce qu'il tenait dans la main. Là, il se pencha alors sur la jeune femme, non sans au passage attraper son menton pour qu'elle le regarde dans les yeux, soufflant légèrement sur ses lèvres, il ajouta avec un sourire en coin. Il était en fait d'humeur généreuse, il lui donnait bien plus d'information qu'elle ne lui avait demandé, ou plutôt que ce qu'elle espérait certainement.

« Ils sont très connus à Unys. Lié à Chronos, ils sont bien du genre à avoir des Pokemons en esclave, j'en ai moi-même.

Sourire en coin. Il avait légèrement mentis sur le temps employé, il n'en avait plus, depuis qu'il ne faisait plus partit de la famille. Mais il en avait eut c'est vrai, et son sourire était certainement présent pour lui faire un coup de frousse. Comme pour sous-entendre qu'il pouvait très bien se débrouiller pour la faire retourner dans cette région natale qu'elle avait  fuit, où elle perdrait alors tous ses droits et sa liberté. Et peut-être même qu'il pouvait sous-entendre qu'il pourrait exiger qu'elle lui revienne de plein droit. Faut avouer que vu l'image de pourris-gâté chiant et mauvais qu'il dégageait, ça pouvait bien être son genre. Non ? Restant un instant, franchissant limite la barrière du respect de l'espace de chacun pour ne pas dire que son proche était carrément bien proche de celui de la demoiselle. Il se redressa et tapota deux fois sur sa tête.

« Mais t'as rien à craindre, je fais bien ce que je veux comme je veux depuis longtemps.

Était-ce un bon signe ? Libre à elle de juger, en tout cas, son sourire sonnait faux, même si oui, elle ne risquait rien concrètement, pour le coup il ne mentait pas. Et sans trop lui laisser le temps de comprendre ou autre, il l'attrapa sans la moindre gêne par la taille, pour la porter sous son bras, comme ça, aussi facilement. Elle n'est pas lourd mais bon, aurait dit qu'il ne portait rien du tout limite à le voir faire.

« Allez. A la flotte. J'ai passé dix ans chez les militaires, je pense que ça peux t'expliquer bien des choses.

Oui, chez les militaires, en gros, c'est pas juste une grande gueule, l'enfoiré avec appris des techniques de combats, grandit sa force et son endurance, tout pour faire chier quoi. Et c'est ainsi qu'il entra avec elle comme ça à la flotte, sans lui demander son avis. Même si bon, il la lâcha tout de même une fois dans l'eau, ce serait con de la noyer parce qu'elle est bloquée sous l'eau hein.~


© REIRA DE LIBRE GRAPH



 
Kdô ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le jeu du menteur. [Pv : Cassidy~]   Mer 16 Sep - 21:05


Le jeu du menteur

♕ Raffaelo Valentini & Cassidy O'Doherty ♕



Avoir le temps d'une glace… C'était quoi cette mesure de temps chelou sérieusement ? Personne n'utilisait une glace et le temps qu'on mettait pour la manger comme une sorte de chronomètre voyons. Bon, peut-être une mère, qui voudrait dire à ses enfants quelque chose du style "après la glace on rentre" ou une bêtise du genre, mais là pour le coup, Cassidy n'avait pas souvenir d'avoir mesuré quoi que ce soit avec une glace dans sa vie d'adulte…. Ben comme quoi, il y a un début à tout hein. Mais ce cher Raffaelo était tout de même assez fourbe de vouloir jouer à cela. Le temps de manger une glace, sur une plage, alors qu'il faisait chaud, c'était forcément court comme laps de temps et cela, il le savait très bien. Pff, il avait si peu envie de lui répondre ou quoi ? Quoi que non… Il devait juste avoir peur qu'elle n'arrête jamais de poser des questions et de parler, car après tout, il fallait bien le reconnaitre, Cassidy avait tendance à trop parler, ce qui pouvait vite être fatiguant. S'il l'avait déjà remarqué ça ? Elle n'en avait strictement aucune idée, mais de toute façon, elle ne trouvait pas qu'elle parlait trop elle… Si elle le remarquait, elle ferait peut-être quelque chose contre hein. Mais en attendant, c'était bien le moment de parler justement et de faire fonctionner sa petite cervelle pour poser des questions à Raffaelo. Pour une fois que monsieur semblait décidé, mieux valait en profiter au plus vite avant qu'il ne change d'avis.

La jeune femme avait donc finit par poser des questions, non sans manger un peu de sa glace au passage avant qu'elle ne lui coule sur les doigts. Ce ne serait tout de même pas très classe ça hein… Non pas qu'elle se souciait de l'image qu'elle donnait à ce type, mais… Si quand même, autant ne pas avoir l'air de la dernière des cruches pas capable de manger une glace oh. En plus elle aimait bien la vanille, ce serait donc dommage de gâcher la marchandise comme cela, même s'il ne fallait pas la manger trop vite si elle voulait des réponses.  Et fort heureusement, elle ne tarda tout de même pas à en avoir, ou au moins à la première, puisque monsieur finit par lui dire qu'il n'était pas un pokémon mais un humain… Sérieux, avec cette couleur chelou ?! Ok, elle pouvait parler hein, mais elle justement avait été habituée à devoir cacher alors que lui exhibé fièrement sa tignasse violette et se faisait même un peu passer pour un pokémon avec. Pff… Autant dire que la Mentali fit une moue assez marrante devant sa glace. Il l'avait bien eut ce con en sous- entendant qu'elle n'était pas loin avec son Arbock, il avait bien dû se marrer en fait. Mais il ne s'arrêtait pas là pour autant avec ses révélations puisqu'il lui dit même la famille dont il venait, sans surprise, une famille noble. Sur cela au moins, elle ne s'était pas trompée, c'était rassurant.

" C'est bon je te crois, pas besoin de vérifier, monsieur Valentini. N'empêche, c'est vraiment pas de bol d'avoir l'air d'un pokémon en étant humain, je te plains mon pauvre. Tu as les inconvénients sans les avantages. "

Ben quoi ? C'était vrai hein. Cassidy elle avait une pierre sur le front impossible à cacher convenablement, mais au moins elle pouvait utiliser la télékinésie grâce à Psycho ou se soigner avec Aurore. Ce qui était tout de même bien pratique, alors que lui ben… Il avait juste des cheveux violets. Ok, c'était pas moche du tout, mais quand même, elle était mieux, nah. Bon, on arrête les gamineries par contre. Il fallait finir cette foutu glace… Ouais d'accord, c'était pas forcément plus adulte ça, mais elle allait fondre à force hein. La jeune femme n'eut cela dit pas le temps de s'y remettre, que déjà, le Valentini avait terminé la sienne et s'était mis en tête de lui attraper le menton pour venir parler bien près de son visage. Trop près certainement, ce qui lui valut le regard méfiant et limite assassin de la jeune femme. Il voulait se faire mordre ou quoi ? Ouais bon, c'était peut-être son trip après tout hein, elle n'allait pas juger, ce type était tordu de toute manière. Mais la jeune femme fut distraite de ses idées par ce que disait notre homme et surtout à l'évocation de Chronos… C'était quoi cette manière de se vanter de venir une famille de connards finis ? Et surtout de dire qu'il avait des esclaves ? Il n'y avait pas d'esclave à Kanto de toute façon. A Unys, là d'où il venait, oui, c'était bien possible qu'il en est, mais dans le coin, ce serait tout de même peu discret… Mais il sous entendait quoi par là tout de même ? Qu'il l'a considéré comme faisant partie d'une minorité là pour servir les humains ? Qu'il était lié à Chronos ? Pas de quoi inspirer confiance à la jeune femme qui n'avait pas le meilleur passif qui soit avec ces choses-là. Poussant sa main d'un geste peu convaincu, elle ne sembla pas vraiment rassurer par l'assurance du jeune homme qu'il faisait " ce qu'il voulait " … et ça voulait dire quoi ça pour lui hein ?

" Et ça veut dire quoi ça ? Tu vas me faire croire que tu as renoncé à un système plus qu'avantageux comme ça ? Ça ne marche pas comme ça ici en tout cas… "

Ben ouais, autant lui rappeler des fois qu'il oublierait hein. Pas le moment de partir en délire hein, mais alors qu'elle allait enfin finir sa glace pour faire passer son mécontentement, la jeune femme du bien se rendre à l'évidence, Raffaelo en avait décidé autrement. Sans qu'elle voit trop venir le truc, il l'attrapa donc par la taille pour la soulever et… Décider qu'il était temps d'aller se baigner… Mais… Hey ! Il la prenait pour un sac à patates ou quoi ? Secouant bras et jambes dans tous les sens, Cassidy devint donc le sac-à-patates le moins coopératif de l'histoire, jusqu'à ce rendre compte que s'agiter comme ça en maillot de bains, ce n'était pas du tout une bonne idée… Un coup à perdre un truc cette connerie. Voilà pourquoi elle se résolu donc à croiser les bras, fronçant les sourcils pour prendre une voix autoritaire…. Ou qu'elle croyait autoritaire plutôt.

" Je me fiche que tu es été à l'armée, que tu sois sergent, caporal ou une connerie du genre. Tu as dix secondes pour me lâcher ou alors…. Tu vas voir ! "

…. Ok, avec une argumentation pareille, il ne fallait pas s'attendre à des miracles hein. Mais en même temps, transporté de la sorte, elle ne voyait pas trop quoi avancer comme menace, surtout pas envers un ex-militaire du coup. Mais aussi improbable que cela puisse paraitre, cela fonctionna ! Enfin Raffaelo la lâcha en tout cas… Plouf, dans l'eau. Grr, mais c'était froid d'un seul coup comme ça oh, ce n'était pas une façon de faire ! Mais bon, au moins il l'avait lâché… Sortant la tête de l'eau, la jeune femme fixa un instant le jeune homme, mais ne fit aucun commentaire sur cette façon délicate de l'entrainer dans l'eau. A la place, ses yeux se mirent un instant à briller d'une lueur violette, avant qu'elle n'utilise Psycho pour soulever une masse d'eau et l'envoyer directement sur Raffaelo avec autant de délicatesse qu'il l'avait posé juste avant. Eh bien quoi ? Il voulait aller à la flotte qu'il avait dit… C'était une manière comme une autre après tout. Nageant tranquillement à côté de lui sur le dos, la jeune femme sembla alors retrouver le sourire.

" Alors, tu la trouve comment ? Rafraichissante ? Tu veux une autre vague peut-être ? ~ "

Eh bien quoi ? Si elle pouvait rendre service après tout, elle n'allait pas se gêner hein… Pas sûr que cela lui fasse plaisir par contre, mais comme il avait un humour tordu de toute façon, comment savoir hein.



© FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH SUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poképerv'
Messages : 874
Pokédollards : 101
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
Je suis (Inrp) : Chut faut pas lui dire qu'il est amoureux.
Je ressemble à : Kamui Gakupo de Vocaloid
Double compte : Reshiram, Ayden, Leo, Yuuna et Azael

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Double Pistolets ♠ Fusil d'Assaut ♠ Sniper
Race Pokemon/ Métier: Tueur à gage & Dealer
Team/Dresseur/Equipe: //
Poképerv'
MessageSujet: Re: Le jeu du menteur. [Pv : Cassidy~]   Mer 23 Sep - 20:33





Le jeu du menteur

Cassidy
Raffaelo

Je crois qu'ennuyer cette fille était un peu comme une seconde passion, ou une seconde nature. Elle avait la tête et les réactions pour être ennuyée, c'est tout. Il voulait le faire, il voulait juste la voir faire la gueule alors qu'elle ne tenait jamais bien longtemps, alors que très franchement, notre homme était loin d'être un exemple de bonté absolu hein. Suffisait de voir comment il la menait par le bout du nez depuis qu'ils s'étaient rencontrés, commençant par lui faire croire des trucs faux sur sa nature, alors qu'il lui révélait comme ça cash être un humain. Rien que ça quoi, faut dire que vu a tête qu'elle avait tiré y avait de quoi le rendre fière, elle se sentait bête, il l'avait eut, et c'était le genre de chose qu'il aimait chez les autres, les surprendre, qu'ils se rendent compte qu'ils n'arrivent pas à avoir le dessus sur lui, parce qu'il dit ce qu'il veut et peut bien vous faire croire ce qu'il veut. Et d'ailleurs même lorsqu'il disait la vérité il n'était pas des plus agréable. Au contraire, puisqu'il se plaît à souligner les choses pas forcément les plus agréable à entendre. Comme le fait de venir d'une famille de noble d'Unys, qui dit riche à Unys, dit quelqu'un qui a forcément un lien avec les esclavagiste, la preuve, il ne s'en cachait pas. Il en avait déjà eut des hybrides là juste pour lui plier ses affaires, et parfois même c'était ces dit hybrides qu'il s'amusait à faire tourner en bourrique juste pour faire passer le temps, ou alors pour faire chier ses parents et montraient qu'il n'arriveraient pas à le rendre aussi docile et vide qu'eux. Et encore, en fait notre homme aurait carrément pût dire qu'il était en lien avec le chef de Chronos qu'il s'entait bien avec, généralement ça fait toujours son petit effet sur les hybrides c'est marrants. Ça les énerves, parfois ça les effraie. Faut avouer un simple nom ça peut être magique parfois. Mais là, il était resté là-dessus, essayant de tâter du terrain, sa réaction, et elle semblait un peu dubitative sur le fait que notre homme soit à Kantô, alors qu'il avait certainement une position plus confortable là-bas.

De quoi rendre méfiante oui, mais bon, vrai que sur le coup notre homme avait laissé ce statut de noble tyran pour devenir quelqu'un d'indépendant et de libre, selon lui, il n'avait pas perdu au change. Haussant les épaules, il l'avait alors embarqué tel un sac à patate, bien décidé à changer les idées et à la balancer à la flotte. Et elle ne semblait pas très coopérative la bougre. Mais bon, comme si elle pouvait y faire quelque chose, ce n'était qu'un poids plume dont les coups pouvaient s'apparenter à des caresses en fait. Il en ricana, puisque se moquer des gens était sa spécialité.

« J'étais colonel pour information. J'ai terriblement peur...

Il était tellement effrayé qu'il s'est sentit obligé de la lâcher de suite. Oh oui oui, il avait vraiment peur hein ! C'est pour ça qu'elle a finit la tête dans l'eau, alors que lui la regardait, fier de lui et de haut alors qu'elle se remettait de cette mise à l'eau express. Le pire c'est qu'il était fier de sa bêtise, mais pour une fois ça se limitait à je te jette à l'eau dans une sortie à la plage, ça reste correct nan ? En tout cas, il n'eut pas le temps de se jeter à son tour puisqu'une vague de flotte lui tomba sur le visage. Faut l'avouer, sur le coup, il toussa comme un coup après s'être pis de l'eau salé dans la nez. C'est terriblement injuste, d'où les femmes ont les yeux qui brillent et la capacité de soulever des trucs comme ça ? Se frottant le visage avant de finalement se laisser tomber pour avoir de l'eau jusqu'au cou. Il s'approcha d'elle, l'air... Fâché. Ou plutôt presque boudeur on pourrait dire. Maintenant c'était à elle de faire la fière. Ah ouais ? Pff. Une fois à côté d'elle, il l'attrapa fermement par la taille, se fichant bien que cela se fasse ou pas, pour la tirer vers lui et surtout face à lui. Oulà qu'allait-il faire ? En tout cas, à le voir s'approcher comme ça, il y avait de quoi se poser des questions. Mais non, ce n'était pas pour l'embrasser pour la faire chier, en fait il lui recracha de l'eau qu'il gardait à la bouche, sur  la joue. Il répliqua alors, non sans avoir le goût désagréable du sel dans la bouche.

« Moi aussi je sais faire, pas besoin d'avoir des lumières à la place des yeux.

Fit-il alors tout en appuyant alors son index sur son front, lui poussant alors de quelques centimètres la tête en arrière. Finalement. Puisqu'il était d'une humeur à l'ennuyer, et qu'elle tendait le bâton pour se faire battre. Il passa sous l'eau pour.. eh bien remonter. Se retrouvant alors la tête entre ses jambes. De un c'était une position qu'il trouvait bien, sa tête était bien placé et il tenait ses jambes avec ses mains eheh. Et de deux... Elle devait se sentir bien con là-haut ahah. Ricana, il sautillait ainsi dans l'eau, menaçant de lui faire perdre l'équilibre avant de se laisser tomber en arrière, et elle avec. Le pire c'est que malgré le côté emmerdeur, tout cela restait bon enfant,  oui il s'amusait de façon presque normale en fait, elle était marrant et ça lui permettait alors de se redresser dans l'eau en rigolant et la désignant du doigt.

« Ah ah en fait t'es trop drôle à emmerder !

Il se rapprocha d'elle et s'appuya sur son épaule pour lui souffler à l'oreille. Son air un peu vicieux avait tout de même fait son apparition sur son visage, même si on ne savait pas trop si c'était pour la comédie ou non.

« C'est qu'il va falloir presque que je te regagne dans un pari, je vais tellement te manquer.

Il n'avait d'ailleurs pas hésité à se coller à elle, dans son dos, totalement. Oui c'était un peu vicieux. Mais en fait, il était coupé dans son jeu de drague puisqu'une bonne femme, parfaitement bien faite hein, y a pas à redire, vint tapoter son épaule, pour lui demander comment il s'appelait, visiblement poussée par la groupe d'amie à venir lui parler parce qu'elle devait le trouver mignon, ou beau je ne sais pas trop. Il avait tourné la tête vers elle et roulé des yeux. Pas moyen de draguer tranquille bon sang. C'était Cassidy qu'il voulait, uniquement elle. C'était Cassidy qui devait tomber sous son charme et le désirer plus que tout. Mieux encore, il aurait trouvé ça encore plus drôle qu'elle tombe amoureuse de lui. Même s'il ne savait pas encore que ce petit jeu de drague entraînerait quelque chose de plus gros. Il le saura va. Mais en attendant, on le coupait dans ses élans pfff.


© REIRA DE LIBRE GRAPH



 
Kdô ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le jeu du menteur. [Pv : Cassidy~]   Mer 30 Sep - 20:40


Le jeu du menteur

♕ Raffaelo Valentini & Cassidy O'Doherty ♕



Certaines personnes se croyaient vraiment tout permis et ceux pour une raison simple… Ils ne trouvaient pas souvent quelqu'un pour les arrêter lorsqu'il leur prenait l'envie de faire quelque chose. Parce qu'ils étaient influents, riche ou tout simplement trop fort, ces personnes-là pouvaient donc se permettre d'être des emmerdeurs de première… Et Cassidy aujourd'hui n'avait vraiment pas de bol puisqu'elle passait son après-midi avec quelqu'un de cette catégorie. Franchement, quelqu'un avait déjà dit stop à ce type ? Bon, sans qu'il se venge derrière cela s'entend… Non ? Tant pis. Peut-être faudrait-il lui apprendre les bonnes manières au bougre, comme tout simplement, ne pas fanfaronner en disant qu'on vient d'une famille d'esclavagiste devant une Pokémon qui a fui Unyss pour ces raisons-là justement. Mais il fallait croire qu'il aimait bien remuer le couteau dans la plaie, comme lorsqu'il lui rappelait qu'elle avait perdu aux cartes contre lui. Pff, les gentlemen se font vraiment denrée rare, pas de chance, Raffaelo ne faisait pas partie de cette espèce éteinte. Comme quoi, les fils de bonnes familles sont souvent les pires. (Comme disait Christophe à Anna, les princes c'est les pires.) On pourrait croire qu'avec une éducation adéquate, on obtient un type bien… Mais non. Ou alors, c'était justement une éducation trop strict qui l'avait rendu comme cela, allez donc savoir. Si elle lui cherchait des excuses ? Mais non, elle cherchait tout simplement à comprendre oh.

Mais qu'elle le comprenne ou pas, le résultat était bien le même de toute manière. La pauvre devait subir… Oui subir. Bon okais il lui avait acheté une glace… Et lui avait finalement raconté des trucs sûr lui, peut-être même plus qu'elle l'aurait voulu, mais elle subissait tout de même oh ! C'était très pénible pour elle ce moment !... Non ? Vous voulez une preuve ? Très bien, regardait donc ce type sûr de lui qui avait décidé que c'était l'heure de la baignade. Ouais comme ça, d'un coup, sans demander son avis à la jeune femme qui se retrouva soulevé jusqu'à la mer tel un vulgaire sac à patate. Mais fort heureusement, grâce à son autorité naturelle, elle était très vite parvenue à le faire lâcher… Ou alors il avait juste envie de la jeter à la flotte, au choix. Mais pour la fierté de la demoiselle, nous choisiront tout de même la première option, voilà. Chapeau Cassy, tu viens de faire obéir un colonel !... Colonel sérieux ? Mais il avait quel âge ce mec ? Il n'était pas beaucoup plus vieux qu'elle… Si ? Oh bon, qu'importe de toute façon. S'il venait d'une famille riche, un grade n'avait pas dû être bien difficile à obtenir… Ou alors, c'était un grand héros de guerre. Ouais ok, la famille riche, c'est plus plausible. Mais qu'importe son grade, Cassidy n'était pas du genre à se laisser emmerder connement sans réagir ou au moins se venger à sa manière. Ainsi,  n'ayant que moyennement apprécié le petit bain trop rapide, la jeune femme s'était servie de son pouvoir pour envoyer de la flotte sur le gosse de riche qui ne l'avait probablement pas vu venir celle-là. Ah ah, ça s'appelait l'arroseur arrosé ça.

Mais si Cassidy était visiblement très fier de sa petite plaisanterie, Raffaelo lui semblait passablement agacé… Pour ne pas dire qu'il n'avait pas mis longtemps avant de lancer un sale regard à la demoiselle avant de s'approcher d'elle l'air plutôt décidé. Mais décidé à quoi ? Il fait dire que la jeune femme ne savait pas trop, mais qu'elle était pour le coup pratiquement qu'il allait vouloir la noyer. Ben quoi ? C'était le grand truc des mecs et des gamins en général ça de noyer les filles à la plage… Mais il la laisserait respirer après, hein ? Mouais bof, finalement, il se contenta de la saisir par la taille, la rapprochant alors de lui, tandis qu'elle le regardait avec des yeux méfiants. Attendant la suite qui ne lui plairait certainement pas selon elle… Mais il se contenta alors de recracher un peu d'eau sur elle en disant que lui aussi il savait faire…. Sérieux ?... Mais… C'était un vrai gamin ce mec ! Ah oui, c'était un mec, logique… S'essuyant la joue, bien que monsieur s'amusait à lui tripoter le front (bon tant qu'il tripote que ça, venant de lui c'est correct – sbaf - ) la jeune femme gonfla alors les joues pour lui répondre d'un air décidé.

" Moi c'était bien mieux fait d'abord ! "

… Bonjour, je m'appelle Cassidy et j'ai toujours dix ans dans ma tête. Non mais sérieux, c'était quoi ce concours de gamin ? Elle ne pouvait pas relever le niveau et être plus sérieuse que lui ? Ouais non, il ne fallait pas trop lui en demander non plus hein. Elle croisa même les bras d'un air décidé comme si cela avait déjà fonctionné pour convaincre quelqu'un, du grand art. Mais au lieu de partir dans ce genre de débat stérile, le jeune homme lui préféra la laisser là et plonger… Pour réapparaitre juste après entre ses jambes. Ouais, entre ses jambes… Mais oh ! Il n'avait rien à foutre là ! Bon, apparemment, il s'en fichait bien de s'il avait un truc à faire là ou non et la souleva bientôt comme cela, la sortant de l'eau pour la porter… Ce qui était bien con pour elle, puisque comme cela, elle n'avait pas vraiment beaucoup de liberté de mouvement. Elle fit donc ce qui lui parut alors le plus logique et s'accrocha bêtement à lui pour ne pas tomber à l'eau. Il était assez fort pour porter hein, ce n'était pas elle qui allait le faire chavirer.

" Lâche !... Non pose en fait ! Ce n'est pas une façon de traiter les dames, on t'as pas dit ça chez les riches ? "

Ben ouais, il devait être bien éduqué et tout… Non ? Vu la manière dont il l'ignora pour la faire basculer en arrière et faire un joli plouf dans l'eau, il fallait croire que non, il avait du rater un cour ou deux. Mais bon, ce n'était pas bien méchant en fin de compte, il aurait pu faire pire hein… Voilà pourquoi, la jeune femme se contenta de remonter à la surface et de recracher l'eau qu'elle avait dans la bouche en faisant simplement la moue… Ouais, c'était mieux que faire vraiment la gueule hein et c'était moins long en général. Même si elle ne se gêna pas pour lui lancer un regard meurtrier lorsqu'il vint s'appuyer sur son épaule, lui disant au passage qu'elle était drôle à emmerder… Et qu'il devrait peut-être la regagner aux cartes prochainement. Hey ! Elle savait très bien s'amuser sans lui, elle n'avait pas besoin de ses idioties hein… Même si bon, c'était tout de même moins terrible qu'elle ne l'aurait imaginé. Pointant son index vers lui, elle lui tapota alors le nez avant de reformuler quelque peu ses propos.

" Rectification, tu ne m'a pas gagné. Tu as gagné un peu de mon temps. C'est différent mon cher. "

Eh bien quoi ? C'était vrai non ? Elle n'était pas à lui, elle passait juste du temps avec lui, ce qui n'était pas la même chose… Il valait mieux le rappeler à monsieur " j'ai eu des esclaves " selon elle. On ne gagne pas des gens ici. Pff… Mais quoi qu'il en soit, qu'importe leur petite conversation, puisque celle-ci ne tarda pas à être interrompu par une jeune femme, visiblement partit à la pêche aux males. Sérieux, il y avait vraiment des filles qui abordaient des inconnus comme ça ? Ouais bof, Cassidy n'était pas une pro en la matière, mais peut-être que ça marchait visiblement hein. Même si pour le coup, Raffaelo semblait un peu mécontent vu la manière dont il roula des yeux à la question de la femme. Ben quoi ? Ce n'était pas flatteur pour son égo ? Il avait prévu autre chose peut-être ? Qu'importe, le pauvre semblait importuné, donc en gentille… Euh…. Compagnie pour la journée, Cassidy se devait de l'aider. De plus, elle trouvait ça très impolie qu'une fille vienne lui demander son nom alors qu'il était avec une autre femme… Sérieusement, elle était invisible ou quoi ? Et si c'était son mec d'abord ? Bon ok, c'était pas du tout son mec, encore heureux d'ailleurs, mais cette fille n'avait aucun moyen de le savoir, donc c'était vexant qu'elle puisse supposer que débarquer comme ça pouvait suffire à foutre la Pokémon au second plan. Non mais oh, Cassidy aussi était sexy d'abord même que… Ahem, là on repart dans les débats de gamin. Penchant légèrement la tête sur le côté l'air septique devant cette apparition non désiré, Cassidy la regarda donc un instant avant de prendre la parole à la place de Raffaelo… Qui n'avait visiblement pas envie de se jeter sur l'occasion bizarrement.

" Je crois que s'il avait envie de faire connaissance, il serait venu tout seul vers toi… Ou là blonde derrière. " Elle fit mine d'observer la dite blonde avant de reprendre. " Ouais y a pas photo, elle est bien plus jolie. "

Compte tenu de la mine pas peu fière que fit la blonde, elle semblait être parfaitement d'accord, ce qui n'avait nullement échappé à sa copine venu abordé Raffaelo. Et bam, une bonne vieille dispute entre filles, rien de plus simple. On pouvait parler des mecs qui jouaient à qui pisse le plus loin hein, les filles un peu superficielles n'étaient pas vraiment mieux. Un sourire en coin sur les lèvres, la Mentali assez fière de sa divertion se décida donc à sauver ce pauvre soldat… Enfin à tirer Raffaelo plus loin quoi. Eh bien ? Elle était forte pour virer les boulets ou pas ?

" Et voilà, deux filles en maillots de bains qui se battent pour savoir qui est la plus jolie à tes yeux. Ais-je réalisé un de tes fantasmes ? ~ "

Ben quoi ? Il y avait réellement des mecs qui tueraient pour voir ça ! Il n'en faisait pas partit peut-être ? Ouais bon peut-être… Ah moins qu'il ne préfère attendre que le crêpage de chignon soit fini pour partir avec la moins amoché… Ce qui, même si elle ne l'avouerait certainement pas, ne plairait pas vraiment à Cassidy. Après, il faisait ce qu'il voulait hein. Ou pas.



© FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH SUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poképerv'
Messages : 874
Pokédollards : 101
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
Je suis (Inrp) : Chut faut pas lui dire qu'il est amoureux.
Je ressemble à : Kamui Gakupo de Vocaloid
Double compte : Reshiram, Ayden, Leo, Yuuna et Azael

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Double Pistolets ♠ Fusil d'Assaut ♠ Sniper
Race Pokemon/ Métier: Tueur à gage & Dealer
Team/Dresseur/Equipe: //
Poképerv'
MessageSujet: Re: Le jeu du menteur. [Pv : Cassidy~]   Mer 7 Oct - 21:06

   

   

   
Le jeu du menteur

   
Cassidy
Raffaelo

   
La plage c'est cool, y a du soleil, y a du sable, y a des gens... Oui bon, faut avouer qu'il faut apprécier tout ça et ce n'est pas forcément le cas de tout le monde. Raffy ? Bof, ça dépendait de son humeur mais surtout des occupations qu'il se trouvait sur place, car faut avouer que l'idée de resté allongé sur une serviette juste pour prendre le soleil, très peu  pour lui, s'il y a bien quelque chose chez lui qui était souvent un peu propre aux hommes un peu gamins en général, c'était de vouloir toujours bouger, et mieux avoir une occupation amusante. Certains s'amusent à nager jusqu'à la bouée, d'autres font des châteaux de sable avec des enfants. Certains sont plus sages et lisent même, imaginez le truc. Raffy, lui c'est simple, ramener Cassidy à la plage pour ensuite ouvertement la draguer, usant alors de pretextes débiles que lui offrent cet environnement pour la toucher ou même simplement la regarder de façon un peu plus insistante. Il aimait bien, ça, faut avouer qu'il n'y avait pas de quoi devenir aveugle hein, certains hommes seraient prêts à vendre leurs parents pour espérer mettre les mains sur une femme comme ça, juste lui effleurer les cheveux peut-être. Ah,  pas de sa fautes si ces derniers sont des puceaux en manque hein. Notre homme n'avait pas de problèmes pour parler aux autres et donc, pour saisir les occasions. Même si faut avouer que la partie dans laquelle il s'était engagée était un peu plus longue que prévut. C'est qu'elle n'était pas juste une potiche à le regarder en lui faisant les yeux doux... C'est pas plus mal, c'est plus agréable à cotoyer.

Surtout pour les lancer à la flotte ahah. Cédant alors à l'autorité de cette pauvre femme qui s'était retrouvé dans l'eau sans plus de cérémonie. Mais visiblement, pas de quoi l'empêcher d'avoir du répondant. De quoi le rendre d'autant plus curieux de jusqu'à quel point elle était capable de répondre... Un défis qu'il se ferait un plaisir de chercher la réponse. Quitte à la tirer lentement mais sûrement jusqu'à lui. Qu'elle tombe dans ce filet qu'il avait alors étendu à ses pieds. Raffaelo était un gagnant, c'était impensable dans sa tête de perdre. Et c'est donc avec ce genre de pensée sympathique qu'une petite partie de "j'te noie" avait commencé. Rien de bien méchant. Mais de quoi tenter des approches plus osés. Si on retire le fait qu'il avait mis la tête entre ses jambes pour la porter, on pouvait noter le fait qu'il se collait à son dos. Oui, faut avouer, il n'était pas pudique. Hélas pour lui, la demoiselle n'était pas une femme en chaleur prête à tout lui céder, et ne semblait que peu réactive à lui... Contraires aux non concernés. Sérieux. Autant il aime qu'on l'aborde parce que c'est valorisant, autant il n'a jamais accepté les avances d'une femme parce que... Non. C'était lui qui sélectionnait les gens pas l'inverse ok ? Son regard voulait en dire long sur le fond de sa pensée. Quel charmant homme... En même temps, quelle idée de venir le déranger, elle ne voyait pas qu'il était occupé ? Pff. L'ex-militaire ouvrit alors la bouche pour parler, l'envoyer bouler avec élégance certainement hein, mais la vie est bien faite, il n'eut même pas à parler.

Son regard dériva alors sur la demoiselle, pendant un bref instant, il semblait quelque peu surpris de ses paroles, enfin peut-être surtout qu'elle la prenne pour envoyer voir ailleurs la jeune femme à sa place. Pour finalement simplement la laisser faire avec un sourire en coin. En revanche, c'était un élément plus que favorable ça. Oui, il était content qu'elle veuille l'éloigner de lui. Non pas parce qu'il n'aurait pas pût le faire lui même, mais parce que... C'était un peu comme de la jalousie ? Non, peut-être pas, mais lui, il voit les choses comme il veut du coup ça sera de la jalousie voilà ! Laissant du coup ces pauvres femelles se prendre la tête pour rien, non sans avoir un sourire moqueur sur ses traits.

« Pitoyable.

Avait-il simplement dit. Au moins, ça venait du coeur, inutile d'en douter. Mais faut avouer qu'elles avaient l'air con. Et en fait, si jamais il arrivait à mettre le grappin sur Cassidy, cela ferait alors une raison de plus pour elle pour tirer la tronche. Que du gagnant pour l'emmerdeur qu'il était. Du coup, il s'éloigna, elle semblait pas peu fière la Mentali d'avoir éloigner les deux nunuches de services. Non sans présenter la chose avec une pointe de sarcasme. Ce à quoi il répondit bien sûr sur le même ton.

« Oulà. Oui, c'est le plus beau de mes rêve qui se réaliste, ou presque. En fait, je crois qu'il manquait quelque chose pour rendre le spectacle encore mieux, tu ne trouves pas ?

Ses propos étaient de plus en plus soufflés, pour au final se retrouvé penché sur elle, son souffle caressant les lèvres de la demoiselle juste devant lui, non sans avoir passé ses deux mains sur sa taille pour la tenir et puis.. parce qu'elles étaient bien là c'est tout oh. Quoi ? Il allait l'embrasser ? Quitte à se manger une gifle dans la foulé ? On dirait bien oui, puisque l'espace entre leurs lèvres s'était alors encore réduit. Conscient que soit elle cédait, soit elle allait avoir quelques instants de bug avant de le repousser, il n'attendit pas bien longtemps pour aller au bout de son action, puisqu'il.. tira la langue. Nan sérieux, tu t'attendais à quoi ? Cette dernière glissa pendant une fraction de seconde sur sa peau avant de revenir à sa place dans la bouche de notre homme. On va dire que c'était un espèce de baiser bizarre, mais surtout un moyen de tâter des approches et dans le meilleur des cas, ne pas lui céder trop vite. En tout cas, il était fier de lui, puisqu'il en ria.

« Eh eh. C'est trop mignon, il manquerait plus que tu t'accroches à moi et c'est le portrait typique de la femme jalouse. A-do-ra-ble.
   


Oui c'est du sarcasme. Oui il sous-entendait qu'elle était jalouse et que donc, elle avait un intérêt particulier pour lui et désirait avoir toute son attention sur elle. Il en remit une couche, non sans marque son territoire sur le regard des éventuels hommes qui tournaient les yeux sur elle. Des voyeurs y en a plein sur les plages, c'est leurs passion de regarder les femmes. Mais non, regarde ailleurs mec c'est tout. Sa main avait alors glissé, se retrouvant alors à côté d'elle, la main effleurant alors le haut de ses fesses puisqu'elle s'était logé dans le bas de son dos pour la faire avancer avec lui.

« Ne t'en fais pas. Tu as toute mon attention. Avoues ta journée aurait été à chier sans moi.

Soudainement, il semblait de suite plus raisonnable, puisqu'il avait pointer du doigt le bar sur la plage, pour déguster tranquillement un coktail avec les pieds dans le sable et à l'abri des parasol.

« J'ai soif.

Avait-il simplement dit. C'était une façon à la made in Raffy de dire qu'il comptait bien s'y rendre et elle avec. Ben quoi ? Non vraiment, elle devait avoir passé pire comme journée. C'est pourquoi une fois sur place, avant même de commander quelque chose il la regarder, des yeux de chasseurs séducteurs faut l'avouer, souriant comme toujours.

« Alors dis moi Miss. Quelle misère t'as fait quitter Unys hm ? Tu vas te venger sur le pauvre noble esclavagiste ?

Il tâtait encore le terrain, la faire parler d'elle montrait un certain intérêt pour sa personne -chose qu'il faut avouer ne demandait jamais aux gens d'habitude sans intérêt-, mais aussi un moyen de voir peut-être ce qu'elle pouvait penser de son agaçante personne. A voir. En tout cas, c'est toujours bien de parler avec un verre en main.
   


   
© REIRA DE LIBRE GRAPH



 
Kdô ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le jeu du menteur. [Pv : Cassidy~]   Ven 16 Oct - 19:30


Le jeu du menteur

♕ Raffaelo Valentini & Cassidy O'Doherty ♕



Vous avez déjà vu des chiens se battre pour un bout de viande ?  Eh bien, vous enlevez les crocs et vous remplacez le bout de viande par un bien joli morceau tout de même et vous obtenez un peu la scène devant laquelle se trouvait Cassidy à l'instant. Sérieusement… Ces filles étaient peut-être copines depuis des années, c'étaient peut-être échangé des bracelets d'amitiés à la récréation et sortaient à la plage ensemble pour passer une bonne journée… Et maintenant, elles se crêpaient le chignon pour un mâle. Bon, un très beau spécimen tout de même, il ne fallait pas le nier. Mais tout de même, c'était d'un ridicule ! Une petite voix souffla même à Cassidy que c'était pitoyable… Ah moins que cela ne soit Raffaelo qui y allait de son commentaire. Eh bien quoi ? Les hommes aimaient bien voir les femmes se battre pour eux, non ? Tout comme les femmes aimaient voir des hommes se cogner dessus pour ses beaux yeux, ou au moins certaines d'entre-elle. C'était bienheureux pour leur égo dirons-nous, du coup, ce cher Raffy (car oui, on commence à le connaitre, on peut donc lui donner un petit surnom… Et la demoiselle qui écrit ses mots en a le reflex de toute manière) devait se sentir galvanisé par autant d'attention porté à sa noble personne. Bon, en même temps, il devait en avoir l'habitude le bougre. Mais c'est visiblement sans trop de regret qu'il s'était laissé trainé à l'écart de cette scène pathétique. Quand elles seraient couvertes de sable et d'eau de mer, la peau griffée et les cheveux en batailles, peut-être s'arrêteraient-elles et se rendraient compte qu'elle avait fait une belle bêtise… Mais Raffaelo et Cassidy seraient déjà loin.

Où ça loin ?... Eh bien… Plus loin quoi. Pas à côté de ces béquasses. Aucun intérêt à ce que tout cela leur retombe dessus après coup hein, ils étaient mieux dans leur coin. Tous les deux, sans personne… Non ouais, en fait c'était carrément chelou dit comme cela et on pourrait vite s'imaginer des trucs. Quoi comme truc ? Eh bien des trucs qui n'avaient rien à faire là, tout simplement. Ce n'était pas comme s'il fallait s'imaginer des choses après tout… C'était tout simplement deux personnes qui profitaient de la plage, voilà tout. Même si bon, là tout de suite, Cassidy parlait tout de même de fantasme. De ceux de Raffaelo en fait, qui devait être bien content de pouvoir admirer deux demoiselles en maillot de bain se battre pour ses beaux yeux. Enfin beau, c'était vite dit hein. Il était juste violet. Le fait que le violet était la couleur préféré de Cassidy était une pure coïncidence. Quoi qu'il en soit, le jeune homme sembla tout de même entrer dans le jeu sarcastique de la demoiselle pour lui dire que oui, elle avait réalisé là le plus beau de ses rêves. Eh bien voilà, ce n'était pas si difficile de l'admettre après tout, non ? Mais il ne s'arrêta cela dit pas là et signala qu'il manquait tout de même quelque chose. Cassidy, qui l'avait tiré jusque-là s'arrêta alors et se tourna vers lui pour le regarder. Un air un peu perplexe sur le visage, elle semblait vouloir déterminer de quoi il parlait. Seulement, une fois qu'il se fut rapproché plus que nécessaire pour se pencher sur elle, elle n'avait toujours pas trouvé de quoi il parlait la pauvre… Oui, elle était lente pour ces choses-là.

Mais en même temps, comment était-elle censé s'attendre après l'avoir sauvé des griffes de ces mégères qu'il allait…. Qu'il allait quoi d'abord ? Bon, une fois qu'il fut vraiment très proche, la réponse semblait presque évidente, si bien que la jeune femme le regarda tout à coup avec des yeux ronds, semblant lui demander s'il était vraiment sérieux là…. Non mais… Sérieusement ?! Manquant cruellement de réactivité pour le coup, la jeune femme sentit alors une langue se poser sur ses lèvres et rien d'autre…. Ok, il avait vraiment envie de partager ses microbes là ? Ayant alors un sursaut, la jeune femme tendit ses mains en avant pour le repousser, un air passablement énervé sur le visage. Non mais oh, il se croyait où ce type.

" Mais… T'es pas bien ou quoi ? Tu t'es pris pour un Excelangue ? "

Peut-être que chez lui c'était comme ça qu'on disait merci ?... Non pas moyen, Cassidy venait de la même région que lui et elle ne voyait pas d'où ça lui prenait ça… Non mais oh… Beuh. Elle se serait bien rincée les lèvres à l'eau, mais là à disposition, il n'y avait malheureusement que de l'eau de mer… Vous savez, celle où les poissons font l'amour. Ahem, quoi qu'il en soit, lui semblait très fier ce qu'il faisait, comme à son habitude et n'hésita donc pas à relancer la demoiselle en parlant… De jalousie. De quoi ? Pardon ? Non mais il avait fumé avant de venir ?... Ouais non, c'était juste un casse-pied de première, comme elle avait déjà pu le remarquer au casino. Mais il ne fallait pas trop qu'il rêve tout de même, elle n'était pas du genre à lui servir de cale-pied comme cette béquasse de l'autre jour. Elle avait une fierté elle dirons-nous et n'était certainement pas du genre à tomber dans les filets de monsieur Valentini facilement. Voilà pourquoi elle voulait remettre les points sur les i et lui donna donc un coup de son index sur son torse… Si si ça fait mal… Aller fait semblant d'avoir mal Raffy… Bon ok, en fait elle avait vite arrêté, parce que ça lui faisait plus mal au doigt qu'autre chose, mais quand même. C'était menaçant comme technique on vous dit.

" Je ne suis pas jalouse. C'est ton égo surdimensionné qui imagine ça pour se flatter tout seul. Puisque c'est comme ça, tu te débrouilleras tout seul avec tes prochaines groupies. "

Oui, parce que monsieur avait des groupies… Allez savoir, c'était peut-être un acteur célèbre ou un chanteur ultra connu… Ou alors il était juste beau mec. Ce genre de détails suffisait amplement des fois. Mais qu'importe, puisqu'il ne semblait pas décidé à s'occuper de ses admiratrices, mais bien de Cassidy… Pourquoi ? C'était un mystère, surtout pour elle en fait qui ne voyait pas bien ce qu'il pouvait lui trouver. La jeune femme avait beau tenter de se montrer fier de caractère, en réalité elle se trouvait trop cruche et gentil et n'aimait pas spécialement son physique. La preuve, elle n'assumait même pas celui-ci et se cachait derrière une teinture châtain comme si elle n'avait jamais évolué, la pierre sur son front étant elle caché par une frange. Si à l'époque où elle vivait à Unys, cela passait pour de la survie élémentaire, il fallait bien admettre à présent qu'elle n'aimait tout simplement pas son physique et ne voyait du coup pas pourquoi quelqu'un serait attiré par celui-ci. Surtout pas quelqu'un qui se fait agresser par des femmes à longueur de journée. Quoi qu'il en soit, lui semblait bien décidé à poursuivre cette journée avec elle, ce qui la fit presque soupirer… Presque, elle se retint tout de même, attrapant néanmoins la main du Valentini pour la faire se poser un peu plus haut sur sa hanche plutôt qu'aussi… Bas.

" C'est toi qui t'accroche là pour le coup. Personne ne va venir me kidnapper hein. "

Ben non, on ne kidnappe pas les demoiselles sur les plages… Surtout pas celle accompagné d'un grand costaud hein. Quoi qu'il en soit, monsieur semblait avoir soif et désignait donc le bar de la plage pour aller profiter d'un verre. Sans faire d'histoire, Cassidy le suivit donc et s'installa à son aise à une table sous un parasol. Mais alors que le calme semblait décidé à s'installer, Raffaelo sembla d'un coup décidé à lui parler d'Unys… Pff, il n'en avait pas marre de cette région pourri ? Oui bon, lui c'était un humain, il ne pouvait pas comprendre en fait. Haussant simplement les épaules, Cassidy lui répondit donc.

" Les mêmes que tout le monde ? Tu as tout de même du remarquer que ce n'est pas l'endroit le plus agréable de la terre hein. Finir en esclave ou chez Chronos ne m'intéresse pas, je suis bien mieux ici. "

Jetant un coup d'œil au serveur qui venait de débarquer, la jeune femme réfléchit un instant avant de commander un cocktail à base de rhum et de se désintéresser totalement de lui… Ce qui n'était peut-être pas réciproque puisque la cliente en maillot de bain semblait l'intéresser un tant soit peu plus que son client aux cheveux violet. Bon, au moins on était fixé sur son orientation comme ça hein.

" Et toi tu y retourne j'imagine ? Je suis sûre que tu te plais dans un pays où on t'a fait croire que tu étais d'une race supérieur. "

Un sourire en coin était apparu sur ses lèvres… Comment ça elle se moquait ? Mais non… Chacun son tour hein. Mais humain, qui plus est noble à Unys, il ne fallait pas chercher bien loin pour comprendre d'où sortait l'égo surdimensionné de notre homme hein. A la limite, c'était même étrange qu'il ne se prenne pas pour le prince de l'univers… Quoi que. C'était peut-être le cas, elle n'en savait rien encore après tout. L'ironie restait tout de même qu'il ressemblait vraiment à un pokémon de prime abord ce type… Comme quoi, l'habit ne fait pas le moine.



© FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH SUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poképerv'
Messages : 874
Pokédollards : 101
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
Je suis (Inrp) : Chut faut pas lui dire qu'il est amoureux.
Je ressemble à : Kamui Gakupo de Vocaloid
Double compte : Reshiram, Ayden, Leo, Yuuna et Azael

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Double Pistolets ♠ Fusil d'Assaut ♠ Sniper
Race Pokemon/ Métier: Tueur à gage & Dealer
Team/Dresseur/Equipe: //
Poképerv'
MessageSujet: Re: Le jeu du menteur. [Pv : Cassidy~]   Ven 6 Nov - 18:37

   

   

   
Le jeu du menteur

   
Cassidy
Raffaelo

   
Faut avouer que le Valentini s'attendait à une réaction un peu plus virulente de la part de la demoiselle hein, généralement quand on dépasse un peu les limites de la descende avec quelqu'un qui ne le désire pas, cette dernière ne se gêne pas pour repousser de façon violente, quitte à tenter de foutre une claque. Ok, elle devait savoir qu'elle n'avait aucun intérêt à le foutre en rogne, mais étrangement il était certain qu'elle ne se serrait gênée pour lui en coller une si ça lui était passé par la tête, hors visiblement non. Ce qui eut le mérite de lui tirer une tête surprise au moins, à se demander pourquoi elle était si lente à la réaction, soit ça ne la dérangeait réellement pas, soit cette femme avait un temps de réaction des plus lent hein. Même si au final c'est carrément pas cool de se faire traiter d'excelangue mais bon, il n'avait qu'à rouler des yeux et afficher un sourire fier de lui et ça passerait tout seul hein, de toute façon c'est ce qu'il était, et comme il était du genre à mener la danse il avait enchaîné d'ailleurs comme quoi il voulait aller boire un coup là-bas, parce que monsieur a envie c'est tout voilà. Cependant il ne pût s'empêcher de toute mettre émettre une réplique sur le fait qu'il devrait la prochaine fois se débrouiller tout seul avec ses groupies, il avait envie de dire que c'était plutôt flatteur pour son égo, mais que le pauvre était o'combien démuni si elle n'était pas là pour le défendre, oh que oui... Ahem. Bien satisfait qu'elle ne soit pas totalement fermé à ses tentatives d'approches quelques peu envahissantes -mais si tu sais cette main sur la hanche qui pourtant ne devrait pas avoir sa place là quand on n'est pas très proche de cette personne-, il souffla d'un ton sauf convainquant.

« Oh ben qu'est-ce que je vais faire si j'ai pas mon cher Mentali pour me protéger hein.

Oui, sent la l'ironie, parce que de toute façon ses paroles c'était que ça. En même temps c'est à se demander quand ce type ne ment pas, vu la facilité déconcertante avec laquelle il avait réussit malgré lui à lui faire croire qu'il était un hybride alors qu'il n'est qu'un humain. Sans n'avoir jamais eut de lien avec les hybrides ou même une études lui permettant de les connaître assez pour les imiter c'est dire. Mais bon elle devait certainement s'estimer heureuse qu'il n'ait pas cherché plus que ça à lui mentir on va dire ? On va dire ça comme ça, prenons plutôt place à ce café, où notre homme s'était accoudé avec cet air si fier et arrogant en train de regarder la demoiselle à ses côtés. Pas peu fière, mais aussi n'hésitant pas à aborder des sujets qui pourraient être dérangeant pour elle. Ses origines. Si elle avait fuit, comme beaucoup d'hybride certainement, c'était pour certainement des bonnes raisons, mais lui, il était humain, ça lui passait au-dessus ce genre de problème, si on devait réellement le classer il était de toute façon né d'office dans le camp des privilégiés et dominant du coin donc bon. Il en ricana, oh que oui il a toujours été élevé dans l'optique d'avoir du pouvoir et de l'argent sur les autres, mais monsieur n'en fait qu'à sa tête et s'il se croit au dessus des autres, ce n'est pas parce qu'on lui a dit, mais parce qu'il l'a décidé. Non sans jeter un regard en biais au barman pas assez professionnel à son goût, tournant alors entre ses doigts le commande qu'il avait alors demandé, il attrapa le menton de la demoiselle pour lui souffler avec un sourire en coin. De un, c'était ennuyant pour elle, de deux ça rappelait à ce serveur qu'il avait du boulot à faire plutôt que de mater la cliente en si charmante compagnie que la sienne hein. Il affirma alors.

« Non, ce n'est pas ce qu'on m'a appris. C'est ce que j'ai décidé. Et ça qu'importe la région, il faut vivre pour soit même après tout non ? Son propre intérêt, quitte à écraser les autres.

Venant d'un tueur à gage et dealer, penser autrement serait étrange, ou une preuve de masochisme en fait, puisque son métier avait tout simplement pour but de détruire des vies en y mettant fin ou en se jouant des malheurs des autres. Il resta quelques secondes à la scruter, droit dans les yeux comme ça, avant de s'appuyer sur le comptoir l'air nonchalant.

« Et sinon ? Une bonne raison de fuir ? Imagine donc, t'aurais peut-être pût finir à mon service, ça aurait été le pied pour toi. 

Un léger ricanement. C'est un peu stupide, vu qu'il a été privé de tout ses titres depuis longtemps, mais bon, c'était tellement mieux de présenter les choses ainsi non ? De toute façon il n'avait jamais gardé de domestique à son service, c'était trop dur pour eux ahah... Buvant alors un coup de sa boisson, notre homme en short de bain se fit alors interpeller. Non pas par une demoiselle avec les hormones en effervescence hein, mais par un homme, un grand homme, il devait être un hybride costaux ou alors un homme simplement fort, mais étant donné ces trucs pas très naturels visible sur lui, notre homme pencherait d'avantage sur la première option. Valentini, qu'on l'avait nommé, avec une pointe d’interrogation. Ce dernier avait simplement répondu avec un « hm ? », Avant de répondre par un « peut-être » lorsqu'on lui demanda s'il était bien Raffaelo Valentini. Le coup partit de suite, un poing vola sur son visage allant alors se loger sur la mâchoire de notre homme qui sur le coup se retrouva alors à se tenir au comptoir pour ne pas s'écraser par terre. Ok, on agresse les gens comme ça maintenant ? La phrase suivante éclaircit alors la situation. « T'as buté ma femme connard » qu'il disait. « J'vais buter la tienne et te refaire le portrait espèce de fils de pute » qu'il avait alors ajouté en tournant la tête vers la demoiselle qui lui tenait compagnie depuis tout à l'heure. Visiblement assez triste d'avoir perdu sa demoiselle il avait alors engagé un détective pour retrouver le Valentini, et le suivre, pour lui indiquer comment le retrouver, pour se venger. Classique. Mais c'est pas à lui qui faut s'en prendre, monsieur ne tue que ce qu'on lui désigne en échange d'argent. Se passant la main sur la joue et crachant alors le sang provoqué par la morsure de cette dernière, il souffla un coup et n'hésita d'ailleurs pas à se rendre au corps à corps montrer alors ces o'combien grande techniques de combats apprise. Non ce n'est pas juste un gars orgueilleux, il sait se battre et tenir tête à un gros bras, pour ne pas dire qu'il arrivait au final à le dominer, malgré les plaintes du barman face à ce bordel.

« J'vois pas qui tu parles. Ça devait être y a longtemps, ça me concerne pas après tout les histoires. Mais soit, tu m'as collé un poing j'vais te le rendre fois cent. Ah et. C'est pas ma femme mec. Mais t'as pas besoin d'y toucher quand même, ça s’abîme pas les belles femmes.

Avait-il ponctué en finissant par arrêter le match en collant son genoux à un endroit assez sensible de la gente masculine. Et lui collant la tête dans le sable au final lorsqu'il tomba à genoux pour se les tenir. Eh bien, cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas battu comme ça de façon loyal et qu'avec les poings. Il souffla un coup avant de faire genre. Et se remettre au comptoir. Il ne s'est rien passé, mais bien sûr.
   


   
© REIRA DE LIBRE GRAPH



 
Kdô ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le jeu du menteur. [Pv : Cassidy~]   Mer 11 Nov - 15:05


Le jeu du menteur

♕ Raffaelo Valentini & Cassidy O'Doherty ♕



Y avait-il vraiment des gens pour apprécier sincèrement la compagnie de Raffaelo ? Enfin je veux dire, des personnes qui n'ont pas été forcé de le côtoyer, avec qui il ne fait pas de pari idiot pour gagner un rencard et qui font véritablement le choix d'être présent à un moment donné au même endroit que lui ? Bon, cela peut paraitre étrange, mais il fallait bien avouer que cela ne devait pas arriver très souvent hein. (Je te laisse compter) Surtout que là, tout de suite, même Cassidy n'osait admettre que peut-être un jour, elle ferait partie de cette rare catégorie de personne. Impossible, il fallait être complètement masochiste pour cela, non ? Ou peut-être aussi casse pieds et enquiquineur que lui, pour lui rendre la pareil à chaque fois qu'il cherchait à jouer un sale tour. Pourtant, il était plutôt sage aujourd'hui sur cette plage, il fallait bien le dire. Si l'image du gosse de riche pourri gâté qu'elle avait eu de lui au Casino n'était pas si persistante, elle pourrait même le trouver plutôt sympathique. Oui oui, sympathique ! Il lui avait offert une glace, lui avait gentiment étalé de la crème dans le dos pour qu'elle ne prenne pas de coups de soleil et ils avaient pris un bon bain rafraichissant. Enfin, tout était une question de point de vue dans la vie. D'un tout autre, on pourrait tout aussi bien se rappeler que la glace était là pour fondre et ainsi limiter le temps où il voudrait bien lui lâcher quelques vrais informations et non des mensonges. La crème… N'en parlons même pas, cela avait dû être un régal pour lui de pouvoir balader ses mains ainsi et quant au bain rafraichissant, elle s'était tout simplement fait balancer à la flotte comme un Canarticho en plastique dans un bain.

Tout était une question de point de vue qu'on vous dit. Et le point de vue de Cassidy là tout de suite… C'était qu'il se foutait de sa gueule. Bon, pas spécialement méchamment, bien au contraire, c'était presque bon enfant à ce stade, mais il semblait vraiment TRES ironique lorsqu'il la disait indispensable à sa protection. En même temps…. Qui pourrait l'en blâmer ? La Mentali n'avait rien du garde du corps idéal et elle le savait bien. Elle n'était pas taillée pour se battre ou pour l'action tout simplement, même si la mettre en colère restait une erreur à ne pas commettre. Mais même s'il était agaçant, Raffaelo semblait assez doué pour entamer la patience de la jeune femme sans jamais la consommer entièrement. Ou alors, Cassidy était vraiment patiente… Un peu des deux dirons-nous. Quoi qu'il en soit, ils s'étaient alors retrouvés sur le bar de la plage pour prendre un petit verre, tranquillement, rien de mieux pour discuter alors. Mais de sujet fâcheux comme Unys apparemment. Franchement, tous les hybrides fuyaient cet endroit pour la même raison, pourquoi demander à la fin ? Mais il est vrai qu'en tant qu'humain privilégié, le Valentini ne devait pas vraiment voir où était le souci avec l'esclavagisme. Qu'importe, Cassidy s'en moquait bien à présent. Elle était loin d'Unys et personne ne risquait de l'y faire revenir.

Mais la région importait peu visiblement aux yeux de Raffaelo et celui-ci semblait avoir… Une très haute opinion de lui-même comme avait déjà peu le remarquer la jeune femme. Le menton saisit entre les doigts de l'homme, la jeune femme lança un regard en coin à celui-ci assez peu engeant, se rappelant qu'il avait joué les excellangue la dernière fois. Pourtant, ce qu'il avait à dire n'était pas faux. Vivre pour soi-même quitte à écraser les autres au passage. Cassidy comprenait à présent pourquoi ce type l'intriguait. Il avait la même façon de penser que Kushinada. Une vie éprouvante avait amené sa mère adoptive à penser de la sorte et cela faisait des années qu'elle l'éduquait avec cette morale pour le moins répréhensible. Cassidy n'avait rien d'une personne vraiment mauvaise, au contraire, elle ne cherchait jamais à nuire gratuitement selon elle. Mais se débarrasser des gêneurs, ou de ceux qu'elle n'aimait pas pour x raison n'avait rien de choquant à ses yeux et elle avait même tendance à se juger elle-même trop tendre. Voilà pourquoi elle ne pouvait qu'approuver notre homme. Lui répondant donc une fois qu'il l'eut de nouveau lâché et demandé si elle avait fui pour une raison particulière.

" Parfaitement d'accord. Se soucier du mal qu'on fait aux autres pour mener sa vie comme on l'entend n'est qu'un frein. " Elle sembla réfléchir un instant avant qu'un sourire en coin n'apparaisse sur ses lèvres. " A dire vrai, j'aurais été une humaine méprisable sur le plan morale à Unys. Mais comme j'étais en bas de l'échelle, je suis partie dès qu'on m'en a donné l'occasion et je ne regrette rien. Mes parents sont morts et mon frère a fini esclave. Moi je suis en vie et celle-ci est plus que confortable, je suis donc la O'Doherty qui a le mieux réussi. Comme quoi ta manière de penser peut marcher."

Cassidy c'était souvent demandé ce que ses parents penseraient de la vie qu'elle menait actuellement. Bon, blanchir de l'argent dans un casino pour le compte d'une mafia, il y avait pire dans la vie… Mais tout de même, eux qui étaient de gentils évolitions, le parcours de leur fille aurait eu de quoi les choquer. Mais comme elle venait de le dire, elle était encore vivante alors que eux non… Ce qui tentait à prouver que la gentillesse n'apportait rien. Bon, Basile aussi était en vie et plus gentil, tu crève franchement, mais lui… C'était un cas à part. Il était intouchable tellement il vivait dans un autre monde. Quoi qu'il en soit, Cassidy n'avait tout de même pas oublié la petite moquerie de notre homme quant au fait qu'elle aurait pu être à son service. Très franchement, à ses yeux, Raffaelo n'avait pas l'air si mauvais – le fait qu'elle ne savait pas du tout juger les gens avait-il déjà été évoqué ? – mais être à son service devait tout de même être l'une des pires choses qui soit. Un peu comme être le jouet d'un bambin pourri gâté qui en avait des males pleines et en cassait dix par jour juste parce qu'il était certains de ne jamais en manquer. Prenant une gorgé du verre qu'on lui avait apporté, la jeune femme fit donc mine d'imaginer.

" Hm… Être à ton service mon cher monsieur Valentini, dans une jolie tenue de soubrette je suppose, prête à exaucer le moindre de tes désirs. ~ " Commença-t-elle d'une voix douce et enjôleuse. "Comment dire. Un bain à l'acide me parait être une option plus agréable et attrayante. "

Oui, tout de suite, c'était beaucoup plus sec et ironique. Dans le genre je te balance un fantasme et je te précise derrière que tu peux toujours courir, on ne fait pas mieux. Mais bon, c'était beau de le laisser rêver quelques secondes. Juste pour voir sa tête s'il avait cru que la drague à deux balles fonctionnait avec elle. Un sourire malicieux aux lèvres, la jeune femme se concentra donc une nouvelle fois sur sa boisson, laissant notre homme avec ses délires. Mais si la conversation devenait assez amusante à son gout, elle ne dura cela dit plus bien longtemps puisque quelqu'un vint gâcher la fête. Un homme, atrocement baraqué et de ce que pouvait voir la demoiselle un hybride de type combat venait de débarquer. Comment reconnaissait-elle ce genre d'hybride ? Tout simplement parce qu'elle en voyait défiler plein au casino. En général, il faisait des agents de sécurité idéals pour dissuader les voleurs et les fouteurs de bordels en général. Il y en avait aussi qui bossait pour sa mère, le top du top pour tabasser des mecs parait-il, parfait pour le chantage et l'extorsion. Mais aucun rapport avec notre Mentali visiblement, puisqu'il semblait être là pour rencontrer Raffaelo. Enfin rencontrer… Comment dire. Son poing rencontra très vite la mâchoire du violet, mais Cassidy n'était pas vraiment sûr que ce soit l'interaction sociale à laquelle il s'était attendu.

" …. Ça doit faire mal. "

Ok, niveau de compassion zéro. Les yeux de Cassidy s'étaient tout simplement posé sur le pauvre Valentini qui se tenait au comptoir. Une légère moue s'était affichée sur son visage, signifiant bien qu'elle n'aurait pas voulu être à sa place et le commentaire… Ben il était juste sortit tout seul. Au moins, elle n'était pas le genre de cruche à se mettre à hurler pour un rien hein, des bagarres elle en avait vu d'autre, même si le pourquoi du comment celle-ci avait commencé l'intriguait. Une histoire de femme morte, tué par le Valentini visiblement et de la vengeance dans l'air. En simple spectatrice qu'elle était, la Mentali mit tout de même un moment à se rendre compte qu'elle était concernée. Minute, c'était elle la femme qu'il avait envie de butter par vengeance musclor là ? Non mais… C'était un comble quand même, elle n'avait jamais entendu parler de cette histoire et voilà qu'elle était impliqué. Super, merci Raffaelo… Et puis d'où il avait butté sa femme en premier lui d'abord ? Et puis d'où on venait la prendre pour la gonzesse du violet elle maintenant ? Fallait arrêter la drogue hein, même pas en rêve !... Ahem. Mais avant qu'elle n'ait pu se montrer parfaitement indignée devant cette méprise, un combat aux poings c'était engagé entre les deux hommes, offrant ainsi un assez bon spectacle… Même si le barman lui ne semblait pas d'accord du tout, bien qu'il n'osait pas se mettre entre les deux, se contentant de gesticuler bêtement alors que personne ne faisait attention à lui. Ah si, Cassidy elle le regardait. Mieux que cela, elle lui agita son verre vide sous le nez.

" C'est bon ils vont se calmer. J'peux pas avoir un autre verre en attendant ? … Comment ça, c'est pas le moment ? On m'a prise pour la femme de ce taré ! "

Et c'est à ce moment-là que le serveur décida d'ignorer complètement la jeune femme. En même temps, on pouvait le comprendre, elle n'avait vraiment pas le sens des priorités celle-là. Elle trouvait plus grave qu'on lui trouve l'air assez masochiste pour sortir avec ce mec, que le fait que ces messieurs se battent justement. Rapportant son attention sur les deux hommes, la jeune femme trouva le Valentini assez doué, prouvant ainsi qu'il n'était pas qu'un gros vantard…. Surtout lorsque son adversaire fini au tapis, même si pour le coup, la technique employé n'était pas des plus loyale. Cassidy notait tout de même au passage qu'il avait signifié à ce monsieur qu'elle n'était pas sa femme… Mais qu'il n'avait pas le droit d'y toucher tout de même…. Oh… Il prenait sa défense en fait là ?... Mais c'était…. Gentil ? Oui, associer le mot gentil et Raffaelo dans la même phrase n'était pas facile, mais il fallait admettre que tout pouvait arriver dans la vie. Limite pour le coup, Cassidy avait presque honte de ne pas s'être plus inquiété pour lui lorsqu'il s'était battu… Ou de s'être indigné pour une simple supposition aussi étrange soit-elle. Le jeune homme ayant retrouvé sa place auprès d'elle sans un mot de plus, Cassidy resta un instant silencieuse, ne sachant pas trop… Si elle devait ne rien dire ou bien le remercier. Il aurait très bien pu dire qu'il s'en fichait et laisser le mec la tabasser pour se barrer hein… Même si bon, en général, les types combats ne faisaient pas long feu devant les types psy, mais qu'importe.

Se réveillant subitement, la jeune femme se leva alors pour se pencher au-dessus du comptoir, éloignant d'un geste le barman qui voulait l'en empêcher pour saisir un torchon et le passer sous le robinet. Une fois cela fait, elle retrouva sa place et face au Valentini pour saisir délicatement son menton entre ses doigts en prenant soin de ne pas toucher là où le poing avait frapper pour ensuite passer le torchon humide sur son visage et essuyer le sang qui avant coulé le long de sa lèvre.

" Je… Euh. Merci ? "

Cela avait eu du mal, mais c'était sorti et dès que se fut fait, Cassidy le regretta. Ça y est, il allait se moquer à présent ou lui sortir qu'elle lui était redevable à vie ou une connerie du genre. Magnifique. Restant un instant planté comme cela, la jeune femme croisa le regard violet de l'homme… ce qui la décida étrangement à revenir en vitesse à sa place. S'éclaircissant la gorge, elle chercha donc à reprendre sur un ton plus commun.

" Ahem. Alors comme ça, tu tues des gens ? C'est un passe-temps ou un boulot ? "

…. Cette phrase était normale. Si si… Vous remplacez tuer des gens par faire la cuisine et elle n'avait plus rien de choquante. Bien entendu, la jeune femme plaisantait hein…. Ou pas en fait.




© FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH SUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poképerv'
Messages : 874
Pokédollards : 101
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
Je suis (Inrp) : Chut faut pas lui dire qu'il est amoureux.
Je ressemble à : Kamui Gakupo de Vocaloid
Double compte : Reshiram, Ayden, Leo, Yuuna et Azael

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Double Pistolets ♠ Fusil d'Assaut ♠ Sniper
Race Pokemon/ Métier: Tueur à gage & Dealer
Team/Dresseur/Equipe: //
Poképerv'
MessageSujet: Re: Le jeu du menteur. [Pv : Cassidy~]   Dim 15 Nov - 0:31

   

   

   
Le jeu du menteur

   
Cassidy
Raffaelo

   
Est-ce que Raffaelo trouverait Cassidy agréable en tenu de soubrette à son service ? Vous en posez des questions bizarres et inutiles vous... C'est comme demander à un femme si elle aimerait être belle tient. Bien sûr que ce serait une vue des plus plaisante, et ça, son sourire et son regard pouvait peut-être le montrer. Cela pouvait paraître un peu vicieux, mais il ne s'en cachait pas forcément, après tout on parle de monsieur qui n'hésite pas à lécher la joue d'une femme alors qu'il ne la connaît pas tant que ça. On va dire qu'il y a plus pudique dans la vie hein. Mais malgré ses airs de filles farouche et faussement autoritaire, il était certain de pouvoir la faire céder. Non, ce n'était pas qu'une certitude, en fait il voulait le faire voilà tout. Cette femme finirait alors par se céder à lui et à devenir accro. Mieux, le meilleur de l'affaire serait qu'elle tombe amoureuse, au point de ravaler toutes ses piques qu'elle a pût vouloir tenter de lui faire comme là. Il souriait en coin, comme s'imaginant alors la choses, ou alors en train de tenter de voir ce qui pourrait lui faire alors changer de point de vue sur la magnifique personne qu'il était. Mais voilà, désolée pour toi mon petit Raffy, mais la vie n'est pas aussi simple, et visiblement il y a parfois des événements qui peuvent lui tomber sur le coin du museau. Enfin dire que ça lui éclatait littéralement à la tronche allait certainement mieux, puisqu'il s'était prit quand même un poing dans l'affaire, encore heureux qu'il n'était pas du genre fragile tient, il aurait vite fait de fuir, ou alors de tomber et de ne pas se relever. Mais ça c'est peu connaître le Valentini. Certes, il n'est pas tout puissant, il est un humain très entraîné, extrêmement bien entraîné même je devrais dire, mais il n'était pas immortel et imbattable. Mais il serait du genre à se relever jusqu'à ce qu'il ne puisse plus le faire. Il n'a pas grand attache à sa propre vie, mais disons que son orgueil est importante et donc donner le meilleur dans un combat est une règle d'or chez lui. Il n'avait pas face à lui un combattant expert, simplement quelqu'un d'aider de par sa nature, pas de quoi l'effrayer. La preuve en était qu'il a pût le battre derrière.

Au fond de lui, c'était toujours un sentiment qu'il adorait quand il mettait quelqu'un au tapis, une petite fierté de mâle on va dire. Maintenant revenu vers la demoiselle qui lui tenait compagnie depuis tout à l'heure. La journée semblait bien moins calme d'un coup. Les quelques tables étant maintenant cassés en deux ou alors renversées. Mais lui retournait siroter sa boisson. Genre, t'as vu je suis un mec tellement costaud que ça m'affecte même pas hein. Ignorant même le regard noir du serveur qui de toute façon vu sa corpulence lui ne devait même pas songer à le renvoyer vite fait. Et Cassidy dans tout ça ? Eh bien, elle n'avait pas plus réagit que ça. Il manquerait plus qu'elle soit une pleurnicheuse tient, il n'y a rien de plus agaçant... A la place, en plus de s'être payé le luxe de s'être pris un nouveau verre en court de route. Elle semblait pas trop savoir quoi dire là tout de suite. Comme gênée ? Il l'observait. L'air presque un peu trop sérieux en fait, cela changeait de son sourire narquois, c'est peut-être mieux quand ce dernier se trouve sur son visage en fait... Haussant les sourcils, elle se pencha alors pour prendre un bout de tissus et le mouiller pour... Pardon ? La tête tirée vers elle pour qu'elle lui essuie le coin des lèvres, le jeune homme resta pendant quelques instants un peu dubitatif, voir carrément surpris de la réaction. Eh bien quoi. Maintenant qu'il s'était battu vaillamment comme un bon mâle fort elle allait le trouver à son goût ? Bon en fait c'était peut-être un peu tiré par les cheveux, mais il y avait de quoi lui faire penser qu'il pourrait presque profiter de la situation. Si seulement il n'avait pas été surpris sur le coup de son attitude et de ses remerciements.

La surprise passé, son air se changea alors pour faire un sourire en coin, restant lui à la fixer alors qu'elle était revenue à sa place, comme si elle regrettait de s'être montrée soudainement si tendre. Mais non, c'est très bien ma chère demoiselle.

« Tu t'inquiètes pour ma personne ? Me voilà touché, quand je te dis que tu t'ennuierais sans moi.

Non sans afficher un air fier, un peu moqueur, mais aussi un peu dragueur il faut l'avouer, il s'était retourné vers son verre pour le boire. Et finalement se tourner vers elle à sa question. Hm. Prenant l'air de quelqu'un réfléchit, un peut, il ricana alors en s'étirant.

« Penses tu donc que j'ai que ça à faire de tuer comme ça ? On me rémunère pour ce genre de chose voyons, c'est idiot de faire ça sans but réel ou raison. 

Ben oui, non pas que tuer sans raison c'est mal, ça il s'en fiche, ça se saurait s'il avait une once de culpabilité pour ce genre de chose, mais plutôt que c'était débile de se donner autant de peine pour rien. Il y a ce magnifique métier qu'est tueur à gage qui permet de le faire mais pour les autres, et donc avec rémunération avec. Chacun son boulot comme on dit, si ce boulot existait c'est que des gens payaient ni plus ni moins hein, il ne faut pas toujours pointer les gens comme lui du doigt, mais ceux qui utilisent et consomment ce genre de service.

Son regard se tourna alors vers elle. D'un geste ferme, il tandis le bras pour le passer autours de la hanche de la jeune femme et du coup, la rapprocher de la sienne, puisqu'il se retrouva à souffler sur son oreille. Voilà, on pouvait certainement dire que monsieur était entré une fois de plus en mode drague, de toute façon, il ne faut pas oublier le but qu'il s'était fixé. Qu'importe qu'il y ait du travail, cette femme. Il la voulait. Certainement qu'il n'aurait jamais passé autant de temps à rechercher une demoiselle comme ça, peut-être est-ce pour ça qu'elle avait de l'intérêt à ses yeux. Il murmura.

« Hm. T'a-t-on déjà dis que cette mine affreusement inquiète et gênée est des plus adorable ?

Et puisqu'il était partit dans sa lancé, monsieur se donna même la peine sans retirer sa première main d'utiliser la deuxième pour lui tourner le visage vers lui, donnant alors certainement une scène d'un point de vu externe des plus... Intime ? Moui bon. On ne parle pas comme ça avec tout le monde hein, faut pas s'étonner que l'homme maintenant à terre ait été induit en erreur. Il souffla alors, son air était presque doux, s'il n'y avait pas cette pointe d'ironie égale à lui-même, mais cette douceur était tout de même notable dans sa façon de regarder et parler. Était-ce vrai ou faux ? Là est la question. Et pourtant dans l'affaire, ce qui en suivit était presque vrai.

« Tu me ferais presque trouver que c'était carrément une bonne raison de prendre ta défense.

Oui, c'était presque une bonne raison, le presque était bien là, il était des plus ravis de l'impact que ça a eut, mais disons qu'il n'était pas assez fleur bleu ou romantique pour avoir un tel point vu si gnagnan sur la chose certainement. Pourtant, notre homme lancé dans la drague eut alors l'audace de lui voler un smack cette fois-ci, il eut même l'audace de le prolonger un peu, prêt à se prendre une claque. Lâchant -ou étant forcé de le lâcher- il eut alors un sourire en coin, mi-moqueur, mi charmeur.

« Je prend ça comme récompense de ma victoire ma belle.

Un clin d'oeil, et demi-tour, direction les sacs juste à côté où ils avaient laissé leurs affaires sur la plage. Les mains même dans les poches de son short de bain. C'était un jeu. Un jeu qu'il trouvait des plus appréciable. Pour preuve, il était prêt à refaire une nouvelle partie dès que possible. Il ne se lassait pas, chose assez rare.
   


   
© REIRA DE LIBRE GRAPH



 
Kdô ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le jeu du menteur. [Pv : Cassidy~]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le jeu du menteur. [Pv : Cassidy~]
» Ministre Bellerive un menteur avéré, crée de faux espoir avec le pétrole
» Préval, un sale menteur
» { Menteur ! - - - PV
» Neal Cassidy [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Kanto :: Carmin-sur-mer-