Partagez | 
 

 Perdu à Lavandia ▬ Heiji *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 2275
Pokédollards : 70
Date d'inscription : 23/07/2015
Age : 22
Localisation : Cimetronelle
Je suis (Inrp) : Célibataire
Je ressemble à : Human!Nigo
Double compte : Azilys ; Clara ; Félicie ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Ball'Ombre ♦ Mâchouille ♦ Feinte ♦ Jet de sable
Race Pokemon/ Métier: Noctali Shiny
Team/Dresseur/Equipe: Sauvage
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Perdu à Lavandia ▬ Heiji *   Jeu 10 Sep - 16:19











Perdu à Lavandia

feat. Heiji Saito


La nuit fut particulièrement éprouvante pour Noa. Etant de type ténèbres, il était plus à l'aise sous le ciel d'encre et la lune que sous des cieux azurés et le soleil. De ce fait, il a toujours plus vécu la nuit que le jour, surtout depuis qu'il habitait dans la forêt de Cimetronelle. Son corps, ses sens et son instinct étaient plus efficaces pendant la nuit, d'autant plus que la lueur de la lune faisait briller les anneaux cerclant ses attributs Pokémon. La preuve même que, comme ses ancêtres, il était un être de la nuit et non du jour. Ainsi, il vivait en décalé de la plupart des autres êtres vivants : dès que le soleil se levait, il allait se coucher. Dès que le jour tombait, il débutait sa journée. Quand bien même il se forçait à patrouiller de jour pour s'assurer que personne ne vienne fouler son territoire …

Cette nuit-là, donc, le jeune Noctali achevait sa ronde habituelle après sa longue sieste de l'après-midi. Le soleil avait disparu depuis longtemps et le ciel bleu marine était piqué ça et là n'inombrable étoiles brillantes. Il faisait légèrement frais mais Noa n'avait pas froid, l'exercice l'ayant réchauffé. Cependant, son estomac gargouillait : il était temps pour lui de chasser. Si la journée il se contentait très bien des quelques baies cueillies au cours de ses patrouilles, la nuit il avait besoin davantage de force et, donc, de viande. La forêt étant peuplée de nombreux petits animaux, ce n'était jamais difficile pour l'hybride sauvage de trouver de quoi se mettre sous la dent. Il suffisait d'être plus malin que le gibier environnant.

Se sachant pas suffisament rapide pour pourchasser ses proies, Noa avait préféré se rabattre sur la solution des pièges. Ainsi, il en avait placé à de nombreux endroits stratégiques où il savait le gibier très abondant. Près de la rivière ou de sa source d'eau pure, par exemple. Les petits animaux allaient forcément boire à un moment où a un autre, c'était une certitude. Il suffisait donc à Noa de faire le tour de ses quelques pièges afin de vérifier si du gibier était tomber dans l'un d'eux. Il commença donc par rejoindre le plus proche de sa position : un système bête d'une boîte en bois retombant sur l'animal se glissant dessous en effleurant à peine le morceau de bois retenant la boîte surélevée.

Rien. Bon, c'était rarement le plus efficace donc Noa ne s'en étonna pas. Il passa au second, un trou dissimulé sous des feuilles. Rien non plus. Il rejoignit alors le troisième, un nœud coulant. Là encore, pas la moindre petite souris. L'agacement commençait à prendre possession de son corps alors qu'il se hâta auprès du prochain piège. Cependant, dans sa colère, il ne remarqua pas le filet présent au sol. A peine avait-il posé le pied dessus qu'il se retrouvait prisonnier de son propre piège, un filet pendant à une brande. Un grognement monta dans sa gorge. Voilà qui était bien sa veine. Il ne pouvait pas trancher le filet qu'il avait mit si longtemps à confectionner ! Alors qu'il s'agitait, son pied gauche passa à travers une maille, l'empêchant de se redresser.

Noa se batti la nuit entière contre son propre filet afin de s'en extirper sans plus l'abîmer, en vain. Son mollet pendouillait à l'extérieur du piège, bien coincé. La colère et la fatigue ayant finalement eut raison de l'adolescent, il s'endormit sans même s'en rendre compte. Et ce fit un éclat de rire puissant qui le tira subitement de son oreille. Les yeux encore lourds de fatigue, Noa reconnu son père en contrebas. L'hybride adulte se moquait allégrement de lui, se payant sa tête. Le plus jeune Noctali grinça des dents et après avoir bougonner à son père de l'aider, ce dernier se hâta de le libérer du filet. Noa se hâta de s'en éloigner, massant son mollet meurtri. Tu parles d'une nuit ….

Après s'être assuré que son fils ne se soit pas blessé, Seht lui exposa la raison de sa venue : Mizu était tombée malade et elle avait besoin de cachet rapidement. Néanmoins, le centre pokémon de Cimetronelle n'en avait plus en stock et n'allait pas être livrer avant la fin de la semaine. Or, même si la maladie de l'hybride Aquali n'était pas mortelle, la pauvre femme souffrait. Puisque Seht ne voulait pas quitter son chevet, il voulait que ce soit Noa qui aille chercher les médicaments … à Lavandia. Si dans un premier temps le plus jeune des deux Noctali refusa, il finit néanmoins par accepter : il s'agissait de sa mère après tout, il ne pouvait pas la laisser souffrir sans remuer le petit doigt.

Noa suivit donc son père hors des bois afin de rejoindre la maison où il avait grandit. Là, il prit une douche et s'habilla : il ne pouvait pas se rendre à Lavandia nu comme un ver. Il en profita pour manger un peu, puisqu'il n'avait pas pu en faire autant pendant la nuit. L'estomac plein, il jeta sur ses épaules le sac à dos où son père lui avait mit tout ce dont il avait besoin : l'ordonnance pour les médicaments, une petite bourse d'argent et des tickets de bus. Même si ça ne l'enchantait pas plus que ça de devoir emprunter ce genre de transport humain, Noa n'avait pas le choix s'il ne voulait pas mettre trop longtemps pour rejoindre Lavandia. Après un dernier salue pour son père, il disparu dans le bus. Le trajet lui retourna l'estomac si bien que, arrivé à destination, il revomit tout ce qu'il avait mangé …

Enfin, le plus important, c'était qu'il était enfin arrivé. Cependant … Il n'était pas revenu à Lavandia depuis sa plus tendre enfance. Il devait avoir six ou sept ans la dernière fois qu'il avait mit les pieds ici. Autant dire qu'il avait l'impression de n'être jamais venu. Le paysage ne lui était qu'à peine familier. Décidément, ce n'était pas son jour. Bougonnant, il fit glisser son sac à dos le long de son bras et fouilla à l'intérieur, à la recherche d'une carte ou n'importe quoi d'autre que son père aurait put glisser dans les affaires pour qu'il puisse se repérer. En vain, évidemment. Après tout, il devait bien y avoir un plan en ville … du moins, il l'espérait. Alors qu'il repositionnait le sac sur ses épaules, il senti quelqu'un le bousculer. Noa en lâcha son sac à dos, le contenu s'en échappant pour rouler au milieu de la place …

▬ Eh ! Tu pourrai faire attention, abruti !









© Never-Utopia & Moona Neko



[ HRP : Désolée ... C'est vraiment pas top >w< ]


NOA
{  Being unique is all about being different }


OTP ♥:
 

Bannières & Bazar:
 

→ Galerie regroupant tous les cadeaux qui vous m'avez gentiment fait ♥ ←

Noa ronchonne en
#5aaeb6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 306
Pokédollards : 90
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 24
Localisation : Dans la rue, le plus souvent
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Misaki Yata (K Project)
Double compte : Mei Ito ~ Noboru Miura ~ Lucy Lloyd ~

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morsure ♦ Lance-Flamme ♦ Bélier ♦ Crocs Feu
Race Pokemon/ Métier: Caninos/Taggeur
Team/Dresseur/Equipe:
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: Perdu à Lavandia ▬ Heiji *   Mer 23 Sep - 22:26

Perdu à
Lavandia

feat Noa Nishimura


Encore une journée à taguer ! Oui c’est vraiment une habitude chez Heiji, qui en est quand même content. Surtout quand, comme aujourd’hui, ça rapporte un peu d’argent ce n’est jamais une mauvaise chose ! Car un loisir c’est bien, mais quand ça rapporte en plus de quoi vivre, c’est encore mieux ! Du coup, c’est avec le sourire aux lèvres que le caninos range son matériel après avoir passé 4 bonnes heures à faire ce travail, pour monter sur son skate et partir. Sans vraiment de but en fait, juste trainer dans les rues c’est bien, n’ayant pas envie de rentrer tout de suite ! Alors c’est parti pour un moment dans les rues, avec les écouteurs dans les oreilles, chose pas forcément recommandée ni sécurisante, mais ça Heiji en a rien à faire en fait…

En fait c’est plutôt une bonne journée, n’empêche ! Oui clairement pour le rouquin ça l’est, enfin en tout cas jusqu’à ce que le trop grand nombre de personne le force à descendre de son skate, chose qui l’exaspère un peu, mais à force il devrait en avoir l’habitude… N’empêche que ça le soule à chaque fois, résultat il avance mains dans les poches en tenant son skate par le bras plaqué contre lui, priant que la masse de personnes se disperse vite… Bien qu’il fallut 10 bonnes minutes avant qu’Heiji ait la possibilité de remonter sur son skate.

Enfin il l’aurait fait, si il ne venait pas tout juste de percuter quelqu’un. Ce quelqu’un dont d’ailleurs le sac tombe par terre, se vidant en roulant bien jusqu’au milieu de la place… Enfin ce n’est pas le problème d’Heiji visiblement, qui s’apprête plus à continuer son chemin comme si il n’est pas responsable qu’autre chose.

- Eh ! Tu pourrais faire attention, abruti !

Et évidemment, l’insulte fait tiquer le roux, qui se retourne vers l’homme en colère, le devenant presque autant que lui sur le coup… Vu que les insultes, c’est une chose sur lequel le caninos réagit très vite, trop vite.

- D’où tu m’traite d’abruti toi ?! Tu avais qu’à faire gaffe toi, connard !

Et là il ferait tellement mieux de s’excuser… Ok c’est mort, certes. Et encore, heureusement que le pokémon est de bonne humeur, sinon il aurait surement répondu avec un coup de poing…

- Sérieux, si c’est juste pour c’truc que tu fais chier, tiens !

Heiji se baisse pour récupérer un morceau du contenu du sac et lui balancer en pleine figure… Manière original de lui ramasser, mais au moins il a… La sympathie de le faire ?

© Jawilsia sur Epicode



Heiji vous gueule dessus en #C03000

Friends, important links:
 

Le meilleur est dans le cookie!:
 

Merchiiiii les gens ♥
Un magicarpe d'Oswald, un de Noa et un de Matthiou!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 2275
Pokédollards : 70
Date d'inscription : 23/07/2015
Age : 22
Localisation : Cimetronelle
Je suis (Inrp) : Célibataire
Je ressemble à : Human!Nigo
Double compte : Azilys ; Clara ; Félicie ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Ball'Ombre ♦ Mâchouille ♦ Feinte ♦ Jet de sable
Race Pokemon/ Métier: Noctali Shiny
Team/Dresseur/Equipe: Sauvage
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Perdu à Lavandia ▬ Heiji *   Jeu 24 Sep - 19:33











Perdu à Lavandia

feat. Heiji Saito


Les mots s'étaient extirpés naturellement de la bouche de Noa, tout comme l'insulte ayant ponctué la phrase. Dès qu'il était agacé ou contrarié, il devait l'exprimer, qu'importe à qui et pourquoi. Jamais il n'avait utilisé de pincettes pour s'adresser aux gens et ça n'allait pas commencer aujourd'hui. Beaucoup lui reprochait cette attitude de voyou sans éducation mais l'hybride n'avait que faire de ce que l'on pensait de lui. Ce n'était pas comme si l'avis des gens comptait pour lui. Ils pouvaient bien dire ce qu'ils veulent, lui trouver tous les défauts du monde, ce n'était pas ça qui allait le changer. Les on-dit sur son compte glissait sur sa peau comme de l'eau de pluie. Elle tombait, s'y attarder mais finissait par sécher. Et pour quelqu'un vivant dehors, la pluie était quelque chose d'habituelle à laquelle il ne se formalisait même plus.

De ce fait, qu'il soit chez lui ou ailleurs, quand il voulait dire quelque chose, il le disait. Il n'avait pas peur des représailles et se moquait bien de la réputation qu'il pouvait se faire. De toute façon, elle ne voulait pas être pire que celle qu'il s'était forgé à Cimetronelle. Les habitants parlaient de lui comme d'un sauvage sans scrupules chassant violemment quiconque osait pénétrer sur ce qu'il avait décrété comme étant son territoire. Certes, ce n'était pas faux. Mais Noa n'appréciait pas comme certaines personnes profitaient de ça pour y tourner en une sorte d'attraction touristique. Limite, ça devenait une épreuve de courage. Qui oserait pénétrer dans sa forêt et en ressortir sans égratignures. Noa en avait assez de se débarrasser de petits malins se croyait courageux alors qu'ils n'étaient que des pouilles mouillées stupides.

Cependant, pour rien au monde il ne voulait quitter sa forêt et mettre un terme à cette vie qu'il avait lui-même choisi. Sa maison, elle était là, au milieu des arbres et des fougères, dans la terre et l'humus. Il aimait la sensation de l'herbes humides sous ses pieds. L'odeur des champignons et des baies sauvages. L'ambiance calme, sereine et apaisante qui tombait sur la forêt dès l'arrivée de la nuit. Des vies s'endormaient tandis que d'autres s'éveillaient. La forêt ne dormait jamais. Chaque jour apportait à Noa un lot de surprise et d'épreuve qu'il aimait découvrir et surmonté. Il se sentait vivant, à sa place. Pas comme à Cimetronelle. Ce n'était pas son monde, tout ça. Le sien, il se trouvait sous le couvert des arbres, au milieu de la faune et la flore sauvage. Il en faisait parti, également. C'était sa véritable place.

La ville donc, comme Lavandia, n'était vraiment pas faite pour lui. Noa se sentait à l'étroit dans ses vêtements. L'air urbain lui piquait les narines. L'agitation autour de lui lui donnait la nausée. Bref, il n'était pas dans son élément naturel et en était perturbé. Alors que, déjà, en temps normal, il n'était pas le plus patient et le plus conciliant des adolescents, alors mêlé avec le stress et la colère, c'était une mini bombe à retardement d'un mètre cinquante-neuf qui menaçait d'exploser au milieu de la place. Rajoutez à cette alchimie une bourrade ainsi  qu'un sac se vidant sur le sol et vous optiendrez la recette parfaite d'un Noa au bord de la crise de nerf. Et souvent, ce n'est vraiment pas joli joli. Surtout quand la personne responsable de ce fiasco ne trouvait rien de mieux que l'insulter en retour.

▬ Sérieux, si c’est juste pour c’truc que tu fais chier, tiens !

Noa réagit suffisamment vite pour attraper la petite bourse de pièce avant qu'elle ne lui arrive en pleine figure. Il ignorait quel était le problème de ce mec, mais il allait lui mettre un poing dans la figure s'il ne calmait pas vite ses ardeurs. Déjà que l'hybride Noctali se faisait violence pour ne pas céder à la colère alors si l'autre poussait le bouchon un peu trop loin, ça allait faire des étincelles. Qu'ils soient au milieu de la ville entouré de nombreuses personnes ne l'empêcherait pas de donner à ce rouquin la raclée qu'il mérite. Les bagarres, il connaissait. Noa était du genre à tout régler à coup de poings et de pieds. Alors si l'autre lui cherchait des noises, il devait s'attendre à manger son poing. Ce n'est pas parce qu'il venait pour la bonne cause qu'il devait agir comme un bon samaritain pour autant. Ce n'était vraiment pas dans sa nature.

L'hybride Noctali s'accroupit afin de récupérer la carte et l'enveloppe contenant l'ordonnance ayant valdinguées hors du sac. Il remplaça le tout correctement mais servit à son vis-à-vis un regard haineux. Il n'en avait pas fini avec lui, Noa s'assurait seulement qu'il n'avait rien perdu. Tout ça, c'était pour sa mère après tout, il ne pouvait pas y perdre. Elle avait besoin de lui et de ces médicaments et, pour elle, il allait accomplir la mission confier par son père. Mais on ne lui avait pas interdit de se battre après tout. Tant qu'il ramenait les médicaments, il avait quartier libre. Et s'il voulait refaire le portrait de cet énergumène, il n'allait pas se gêner. Ça l'aiderait peut-être à évacuer la tension et le stress tendant ses épaules, qui sait. Une bonne escarmouche, ça soulage les nerfs. Du moins, à l'avis de Noa.

▬ Tu as un souci, poil de carotte ? C'est toi qui m'a bousculé en premier, assume tes actes, tapette.

Oui, il y allait fort. Mais Noa savait précisément comment jouer avec les mots pour attiser la haine de ses vis-à-vis. L'hybride Noctali le cherchait ouvertement, en effet. Il voulait l'énerver, le pousser à l'affrontement. Et au vu du caractère du rouquin en face de lui, il n'allait pas être difficile de le faire sortir de ces gongs. Si pour un « abruti » il en faisait autant, les deux insultes prononcées plus tôt n'allaient sûrement pas lui faire plaisir. Et tant mieux, c'était bien là le but. Voilà longtemps que Noa ne s'était pas réellement battu, ça lui manquait même un peu. Les malandrins qui s'aventuraient sur son territoire ces derniers temps ne valaient rien du tout, fuyant comme des petits animaux effrayés à l'instant même où il se manifestait. Son vis-à-vis semblait plus téméraire. Ce qui était vraiment parfait.








© Never-Utopia & Moona Neko



NOA
{  Being unique is all about being different }


OTP ♥:
 

Bannières & Bazar:
 

→ Galerie regroupant tous les cadeaux qui vous m'avez gentiment fait ♥ ←

Noa ronchonne en
#5aaeb6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 306
Pokédollards : 90
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 24
Localisation : Dans la rue, le plus souvent
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Misaki Yata (K Project)
Double compte : Mei Ito ~ Noboru Miura ~ Lucy Lloyd ~

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morsure ♦ Lance-Flamme ♦ Bélier ♦ Crocs Feu
Race Pokemon/ Métier: Caninos/Taggeur
Team/Dresseur/Equipe:
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: Perdu à Lavandia ▬ Heiji *   Lun 5 Oct - 10:45

Perdu à
Lavandia

feat Noa Nishimura


Après avoir jeté très sympathiquement ce qui semble être une bourse remplit d’argent, on va dire qu’Heiji a pris le premier objet qui lui est venu sans même chercher à savoir ce que c’est, le voilà à grogner car l’homme bien trop irrespectueux envers lui est parvenu à le chopper sans se le prendre dans la figure. Oui bon, ce n’est pas très gentil de sa part, mais l’autre brun l’a cherché, aussi ! Alors le caninos laisse échapper un grognement agacé, pendant que ce type qui l’énerve ramasse ses affaires, et bien sûr il ne va pas l’aider hein ! Quoi que si attendez, il lui a ramassé un truc pour lui balancer à la gueule, c’est déjà pas si mal quoi….

Enfin en attendant, il rend le regard bien haineux que lui lance le brun après d’avoir ramassé ses affaires. Car évidemment, leur dispute actuelle n’allait pas se terminer ainsi, enfin Heiji en tout cas ne voulait pas en finir aussi vite ! Et comme l’autre homme a l’air de lui ressembler au moins un peu, ils étaient deux.

- Tu as un souci, poil de carotte ? C'est toi qui m'a bousculé en premier, assume tes actes, tapette.

-  QUOI ?!

La réponse d’Heiji fut immédiate, là. Enfin le brun en a beaucoup trop dis, pour lui ! Et là, le calmer, c’est mort. Alors il approche avec un bel air colérique cet insolent avec l’envie de lui casser la gueule, vraiment… Et dire que le caninos était jusqu’à la de bonne humeur, avant de le rencontrer… Dommage, mais bon.

- Tu t’prend qui la de m’traiter ainsi ?!

Encore une fois de plus il démarre au quart de tour, ce qui n’est pas étonnant… Bien qu’un sourire finit par se dessiner sur son visage, ce qui ne signifie pas quelque chose de bon, pas du tout..

- Et d’abord, c’toi la tapette, qui hurle pour une p’tite bousculade de merde !

Et ouais, Heiji se laisse aller à la provocation… C’est clairement pas une bonne idée, peut être… Mais après tout cet homme l’a cherché, alors il continue, car oui de toute façon il n’allait toujours pas s’excuser !

- Alors j’ai rien à assumer, abruti de femmelette !

Que de sympathie… Enfin au moins le caninos n’en vient pas aux mains pour l’instant, bien qui si ça continue ça ne saurait tarder…

© Jawilsia sur Epicode



Heiji vous gueule dessus en #C03000

Friends, important links:
 

Le meilleur est dans le cookie!:
 

Merchiiiii les gens ♥
Un magicarpe d'Oswald, un de Noa et un de Matthiou!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 2275
Pokédollards : 70
Date d'inscription : 23/07/2015
Age : 22
Localisation : Cimetronelle
Je suis (Inrp) : Célibataire
Je ressemble à : Human!Nigo
Double compte : Azilys ; Clara ; Félicie ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Ball'Ombre ♦ Mâchouille ♦ Feinte ♦ Jet de sable
Race Pokemon/ Métier: Noctali Shiny
Team/Dresseur/Equipe: Sauvage
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Perdu à Lavandia ▬ Heiji *   Ven 9 Oct - 17:12











Perdu à Lavandia

feat. Heiji Saito


Un sourire ravi se dessina sur les lèvres de Noa. Ses provocations avaient eu l'effet escompté, son interlocuteur ne semblait pas apprécier les insultes pour deux sous. Ce qui était compréhensible, peu de personne se laissait traiter de tapette sans rien dire. Néanmoins, le rouquin semblait être le genre de gars à partir au quart de tour. La preuve, il s'approchait désormais de Noa, le visage déformé par la colère. Mais il en fallait bien plus pour terrifier l'hybride Noctali. Il avait fait face à des colosses bien plus impressionnants et brutaux que le rouquin. A côté, c'était même du menu fretin. Même s'il ne devait pas forcément se fier aux apparences : il savait mieux que personne que l'habit ne faisait pas le moine, étant donné qu'il n'avait, de base, pas un profil de méchant garçon.

Cependant, alors que Noa s'attendait à se manger une mendale, il n'en fut rien. Le rouquin semblait se contenter d'aboyer sans mordre. C'était un peu décevant. Même s'il aimait les joutes verbales, ce n'était pas de ça dont il voulait. L'adolescent désirait un véritable combat, avec les poings, les jambes et tout le toutim. Son instinct d'hybride lui soufflait que son vis-à-vis en était un également : ils pourraient donc même se combattre avec leur capacité respective. Même si Noa ignorait de quelle espèce était son interlocuteur. Type feu ? Type électrique ? Il n'en avait aucune idée. La couleur de cheveux de l'autre ne lui suffisait pas pour déterminer son type et encore moins son espèce.

Peut-être fallait-il le provoquer encore un chouilla pour qu'il en vienne aux coups ? Ou se contentait-il de cracher son venin sans attaquer ? Noa espérait bien que non, sinon il en sera extrêmement déçu. S'insulter c'est une chose, se battre en est une autre. Et après avoir passé autant de temps dans ce bus à lutter contre son estomac ne cessant de se retourner, l'adolescent avait véritablement besoin de se défouler. Heiji était arrivé au moment opportun, mais ça aurait put tomber sur n'importe qui d'autre. Néanmoins, autant que ce soit sur quelqu'un ayant le sang aussi chaud que lui, il n'aurait ainsi aucun remords à se montrer autant virulents.

Mais voilà, encore fallait-il que le rouquin veuille se battre et non pas se contenter de s'envoyer des pics pendant cent sept ans. Ce n'est pas ça que le noiraud cherchait. Cependant, quelque chose lui disait qu'il lui suffisait seulement de caresser son interlocuteur à rebrousse poil pour que ce dernier réponde à ses attentes. Ce qui tombait plutôt bien, puisque Noa maniait le verbe comme personne lorsqu'il s'agissait de provocations. Il en avait donné un avant-goût à son vis-à-vis mais il pouvait désormais passer au niveau supérieur. En y mettant des gestes ou des mimiques. Noa sait très bien comment utiliser l'entiéreté de son corps pour paraître le plus provocateur possible.

Ainsi, quand Heiji se trouva à moins d'un mètre de lui, Noa pouffa. Serrant les dents pour ne pas exploser de rire, il s'aida de sa main, la plaquant contre ses lèvres afin de retenir son hilarité. De cette façon, il signifiait à son interlocuteur que ses menaces ne lui faisaient ni chaud ni froid. Que, pire encore, ça l'amusait. Les insultes glissaient sur lui comme une goutte de pluie sur la peau, ne l'atteignant même pas un chouilla. Ca le faisait tout simplement rire. Parce que les insultes étaient ridicules. Parce qu'il n'avait pas l'impression d'être tant agressé que ça. Parce que la colère de son vis-à-vis ne lui paraissait tellement pas crédible qu'il ne pouvait pas le prendre au sérieux. Et parce que Noa était un petit con, aussi ...

▬ T'es vraiment sérieux là ? Vraiment vraiment ? Parce que franchement … Elles sont nulles tes provocs !

Noa vint même récolter une petite larme d'hilarité au coin de son œil. Bon dieu, il en avait eu mal aux côtes d'avoir du retenir son fou rire. Parce que même s'il faisait parti de sa provocation, il ne l'avait pas feint pour autant. L'adolescent n'était pas aussi bon comédien pour mimer un tel éclat de rire. Il se reprit vite cependant, s'éventant de la main afin de reprendre un peu de contenance. Aaaah, parfois, rire relâche mieux la pression que quoi que ce soit. Pour peu, Noa aurait presque plus envie de se battre, tiens. Mais maintenant qu'il avait commencé à le provoquer, il ne pouvait pas passer son chemin comme si rien n'était. Et le rouquin n'allait sûrement pas laisser sa moquerie impunie. Maintenant que le feu est allumé, autant le laisser s'étendre …

▬ Je crois que je t'ai surestimé … Les citadins ne valent pas grand chose …

Une petite dernière pour la route. Parce que, lorsque l'on aime, on ne compte pas ...








© Never-Utopia & Moona Neko



NOA
{  Being unique is all about being different }


OTP ♥:
 

Bannières & Bazar:
 

→ Galerie regroupant tous les cadeaux qui vous m'avez gentiment fait ♥ ←

Noa ronchonne en
#5aaeb6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 306
Pokédollards : 90
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 24
Localisation : Dans la rue, le plus souvent
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Misaki Yata (K Project)
Double compte : Mei Ito ~ Noboru Miura ~ Lucy Lloyd ~

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morsure ♦ Lance-Flamme ♦ Bélier ♦ Crocs Feu
Race Pokemon/ Métier: Caninos/Taggeur
Team/Dresseur/Equipe:
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: Perdu à Lavandia ▬ Heiji *   Mar 20 Oct - 14:49

Perdu à
Lavandia

feat Noa Nishimura


La bonne humeur dégringole à toute vitesse, alors qu’Heiji était pourtant bien jusqu’à la. Mais non, la rencontre avec le brun l’a rendu aussi énervé que d’habitude, comme quoi le caninos est incapable de passer une journée sans se mettre au moins une fois en colère… Bien qu’il n’est pas au point de laisser les poings parler pour lui, pas encore. Bien que c’est sûr qu’il en faut désormais peu pour que la limite soit franchi, auquel cas le roux ne se retiendra absolument pas de frapper.

Alors quand le brun se met à rire d’un coup, forcément Heiji le regarde en fronçant les sourcils. Enfin l’homme a l’air de se retenir, en vain car il arrive rapidement au stade des larmes aux yeux, mais évidemment cela ne plaisait pas du tout au caninos, qui commence à serrer le poing bien fort dans l’objectif de lui lancer en pleine figure.

- T'es vraiment sérieux là ? Vraiment vraiment ? Parce que franchement … Elles sont nulles tes provocs !

Le roux lui lance alors un beau regard dépité et énervé en le voyant se moquer de la sorte de lui. Car il va sans dire que Heiji ne supporte pas ça du tout, et que cela ne fait qu’attiser la colère qu’il porte envers le brun. En fait, il tombe clairement dans son « piège », mais faudrait que le roux est un minimum de réflexion pour le comprendre, et ça c’est juste impossible de sa part, c’est sûr.

- Mais ta gueule !

Encore sur le point de frapper pour de bon le brun, c’est presque un miracle qu’il le laisse bouger pour le moment, car il aurait très bien pu lui éclater la tête au moment même où ce moqueur parlait. Bon ce n’est pas avec son ordre sans doute que l’homme va se la fermer, mais le caninos en a juste marre de l’entendre, bien qu’il puisse toujours aussi partir loin de lui… Mais non.

- Je crois que je t'ai surestimé … Les citadins ne valent pas grand chose …

La goutte d’eau qui fait déborder le vase… Bien que la limite était déjà franchis chez Heiji dès les premiers paroles, c’est bien cette phrase qui finalement, fait complétement sortir le caninos de ses gonds pour balancer son poing en plein visage de l’homme.

- J’tai dis de la fermer !

On dit agir avant de réfléchir, mais là ça serait plutôt agir avant… D’agir. Vu qu’il le refrappe de nouveau, cette fois-ci d’un coup de genoux en plein ventre, qu’il accompagne en plus de ça d’un lance-flamme car faut pas déconner, il compte bien utiliser ses capacités contre l’homme. Mais voilà, le combat est lancé pour lui.

© Jawilsia sur Epicode


HRP:
 



Heiji vous gueule dessus en #C03000

Friends, important links:
 

Le meilleur est dans le cookie!:
 

Merchiiiii les gens ♥
Un magicarpe d'Oswald, un de Noa et un de Matthiou!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 2275
Pokédollards : 70
Date d'inscription : 23/07/2015
Age : 22
Localisation : Cimetronelle
Je suis (Inrp) : Célibataire
Je ressemble à : Human!Nigo
Double compte : Azilys ; Clara ; Félicie ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Ball'Ombre ♦ Mâchouille ♦ Feinte ♦ Jet de sable
Race Pokemon/ Métier: Noctali Shiny
Team/Dresseur/Equipe: Sauvage
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Perdu à Lavandia ▬ Heiji *   Ven 23 Oct - 16:15


Perdu à Lavandia
feat. Heiji ♥

Noa le sentait, que le rouquin se retenait de lui coller une bonne pêche en pleine figure. Il prenait sur lui, ça se voyait à ses dents et ses poings qu'il serrait. Allons bon, pourquoi se retenir de la sorte ? Ne comprenait-il donc pas que Noa n'attendait que ça, qu'il se décide enfin à frapper ? Il ne ferait pas tout ses efforts s'il n'attendait rien en retour. Car l'hybride Noctali aurait très bien pu passer son chemin une fois sa première provocation lancée. Mais non, il n'avait pas bouger d'un iota et lui en balançait une autre par dessus le marché. C'était clairement un appel à la bagarre, sans aucune once de subtilité. Pourquoi tourner pendant quinze ans autour du pot lorsque l'on pouvait obtenir une réaction instantanée seulement avec quelques mots ?

Et sa dernière provocation avait été la goutte de trop dans le vase. Le poing d'Heiji fusa dans sa direction et le Noctali eut à peine le temps de tourner légèrement la tête, histoire de se le prendre sur la joue et non pas dans le nez. Heureusement, il avait de bons réflexes et le poing ne suffit pas à le faire tomber en arrière, juste à le faire reculer d'un pas. Néanmoins l'autre ne semblait pas vouloir se contenter de si peu, car il se hâta d'enchaîner avec un coup de genou dans l'estomac de Noa. Heureusement qu'il avait vomi un peu plus tôt, sinon il aurait arroser élégamment les chaussures du citadin … Ah bah non, malheureusement alors, car ça aurait été drôle de lui reprendre ainsi les baskets !

Un souffle coupé, Noa réagit cependant assez vite pour éviter le souffle de feu, bondissant sur le côté. C'était donc bien un type feu, comme il l'avait si bien deviné. Un sourire satisfait se dessina sur ses lèvres. Ca promettait d'être intéressant ! Ni une ni deux, l'hybride Noctali se rua sur son adversaire, laissant apparaître ses crocs pointus pour les planter dans le bras de son agresseur. Lorsque le goût métallique du sang lui chatouilla les papilles, il relâcha sa prise et recula, peu désireux de se recevoir une nouvelle attaque lance-flamme dans la figure. Il devait attaquer avant l'autre, et à distance si possible. Etant donné qu'ils étaient sur une rue pavée, impossible d'utiliser Jet de Sable, il devait donc se rabattre sur une autre attaque …

Noa savait qu'il ne la maîtrisait presque pas. Il avait à peine commencer à s'entraîner comme on le lui avait conseillé. Mais il n'avait pas d'autre solution. Il brandit alors sa main gauche devant lui et une balle d'énergie ténébreuse s'y matérialisa. Elle grossit, grossit, grossit jusqu'à atteindre la taille d'une boule de bowling. L'hybride suait à grosse goutte, il sentait qu'il commençait à perdre le contrôle de son attaque, il devait la relâcher avant qu'elle ne lui explose en pleine figure. L'instant d'après, la balle fusait en direction de son adversaire mais éclata avant de l'atteindre. Elle avait cependant soulever un épais nuage de poussière permettant au Noctali de changer de position, histoire d'éviter une probable contre-attaque de son adversaire.

Cependant, alors qu'il courrait en regardant derrière lui afin de vérifier si l'autre le prenait en chasse ou non, il rentra en collision avec quelque chose … ou plutôt quelqu'un. Pestant, Noa commençait à insulter son gêneur de tout les noms avant de remarquer qu'il faisait face … à un policier. Alerté par les passants du trouble que causait les deux jeunes hybrides au beau milieu de Lavandia, il était ici pour mettre un terme à cette bagarre troublant l'ordre public. Il ne manquait plus que ça maintenant ! D'autant plus que Noa aperçu rapidement d'autres hommes en uniforme bleu venant prêter main forte à leur collègue. S'il avait des problèmes avec la justice, ça allait barder. En temps que mineur, ils allaient contacter ses parents et …

Noa dégluti. Il ne préféra même pas imaginer ce que lui dirait son père. Il serait capable de se montrer sans pitié envers lui. Il l'avait envoyé acheter des cachets pour sa mère malade, par pour qu'il se batte après des inconnus. L'hybride devait donc fuir le plus rapidement possible en profitant du nuage de poussière qui n'était pas encore retombé. Il fit donc volte-face et prit ses jambes à son cou. Il n'y voyait presque rien, il progressait presque à l'aveugle mais ça ne le ralentissait pas pour autant. Il entra subitement en collision avec une autre personne et reconnu Heiji. Il ne manquait plus que lui ! Se hâtant de se redresser, Noa attrapa le poignet de l'autre hybride pour l'aider à se relever et l'embarquer à sa suite.

Il y a les flics ! Je sais pas toi, mais je veux pas d'emmerde avec eux !

Noa aurait pu l'abandonner derrière lui et le laisser aux griffes des policiers mais si le rouquin témoignait contre lui, il ne donnait pas cher de sa peau. Après tout, c'était lui qui l'avait ouvertement provoqué. Et même si Heiji avait été le premier à attaquer, le Noctali ne restait pas tout blanc dans cette affaire. Le nuage commençant à se dissiper, il devait se planquer avant que les policiers ne le repère. Il avisa finalement une petite ruelle étroite et s'y faufila sans attendre, pas gêné le moins du monde par l'obscurité y régnant. Son type lui permettait de voir aisément dans le noir, il était un Pokémon de la nuit après tout. Il n'eut donc aucun mal à éviter la grosse poubelle puante barrant le chemin ou les bouteilles de verre éparpillées ça et là.

Il ne cessa sa course que lorsqu'il remarqua qu'ils étaient dans un cul de sac. Le mur s'élevait sur au moins quatre mètres de haut, impossible donc de sauter par dessus. Mais il était possible d'escalader les quelques bennes à ordures en créant une échelle avec les autres poubelles, rondes et plus petites. Même si les policiers ne les avait très sûrement pas vu, Noa ne voulait pas prendre le risque de se faire attraper. Ils seraient fait comme des rats s'ils les retrouvaient. Il ne fallait donc pas demeurer ici plus longtemps. Le Noctali se hâta donc de rassembler les poubelles afin d'en accumuler assez pour atteindre le haut du mur. Il doutait qu'il puisse les empiler si facilement mais qui ne tente rien n’a rien, il était prêt à tout essayer pour passer par dessus ce haut mur de briques grisâtres.

Bon, tu m'aides ou tu attends que les flics se ramènent ?!



© Halloween

Spoiler:
 





NOA
{  Being unique is all about being different }


OTP ♥:
 

Bannières & Bazar:
 

→ Galerie regroupant tous les cadeaux qui vous m'avez gentiment fait ♥ ←

Noa ronchonne en
#5aaeb6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 306
Pokédollards : 90
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 24
Localisation : Dans la rue, le plus souvent
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Misaki Yata (K Project)
Double compte : Mei Ito ~ Noboru Miura ~ Lucy Lloyd ~

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morsure ♦ Lance-Flamme ♦ Bélier ♦ Crocs Feu
Race Pokemon/ Métier: Caninos/Taggeur
Team/Dresseur/Equipe:
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: Perdu à Lavandia ▬ Heiji *   Mer 11 Nov - 1:22

Perdu à
Lavandia

feat Noa Nishimura


Et finalement, le combat a été lancé par Heiji qui c’est retenu jusqu’à la pourtant. Non pas que cela l’aurait dérangé de se battre en pleine rue, ni même qu’il aurait eu peur des problèmes que ça pourrait causer pour lui ou même pour ceux qui les entourent, ne pensant même pas à tout cela au moment où il finit par exploser de colère envers le brun qui en a trop dit. Et évidement, le roux ne va certainement pas retenir ses coups face à lui, commençant par un coup de pied bien situé dans le ventre qu’il voulait suivre d’un lance-flamme, mais le brun esquive de justesse, faisant grogner qui se prépare quand même à toute attaque de sa part.

Mais malgré sa prudence, en le voyant foncer sur lui Heiji ne fait que se préparer lui aussi à attaquer, pas du tout sur la défensive. Et évidement, cette faiblesse de sa part lui valut se retrouver à se faire mordre au cou au moment où il tente de le frapper de nouveau. Laissant juste échapper une grimace, Heiji s’apprête à lui mettre un coup de boule mais il recule avant de pouvoir le faire. Vu qu’ils paraissent avoir quasiment la même force, avec la même volonté à en mettre plein la figure à l’autre, le combat se promet bien violent, surtout pour Heiji qui lui ne fait pas du tout attention à sa façon de se battre, ne réfléchissant à rien du tout d’ailleurs.

Raison pour laquelle d’ailleurs il n’hésite pas une seconde même en voyant le brun faire apparaitre dans sa main une boule noire qui ne signalait rien de bon. Non, il lui fonce dessus sans aucune peur, surtout en voyant son adversaire pâlir en même temps qu’il utilise son attaque. Mais Heiji n’a pas le temps d’arriver vers lui que la ball fonce dans sa direction, l’obligeant à reculer en ne sachant ce qui pourrait lui arriver, mis à part d’avoir mal au moins un peu, si il se la prend en pleine figure. Mais heureusement ce n’est pas le cas, vu que l’attaque explose sans toucher directement le caninos ni même le blesser.

Bien que rapidement, sa vue se trouve gêné par un écran de poussière qui le fait tousser un peu. Essayant de voir malgré tout, chose qui s’avère vite impossible en fait, et qui énerve un peu plus le caninos.

- Enfoiré ! Viens ici connard de lâche !

Car le brun est juste en train de fuir, pour Heiji. Enfin dans tous les cas il se prépare à un coup bas, et ce n’est pas pour faire plaisir au roux qui lui a bien l’attention de se battre à la loyal. Et comme il n’y voit vraiment rien, le caninos se retrouve étonné en sentant un choc qui le fait tomber à la renverse. Il parvient vaguement à reconnaitre la silhouette de brun, qu’il est de nouveau sur le point de frapper dès qu’ils seraient debout. Enfin c’est ce qu’il aurait aimé faire, si l’homme en question ne lui prit pas d’un coup le poignet pour le relever en même temps que lui et le tirer en se mettant à courir.

- Hé ?! Tu fous quoi là ?!

- Il y a les flics ! Je sais pas toi, mais je veux pas d'emmerde avec eux !

Ah oui en effet, gros problème pour Heiji. Qui fronce les sourcils en analysant rapidement ses mots. Donc oui, lui aussi ne veut pas de soucis avec eux, même si il faut avouer qu’il a souvent manqué d’en avoir vraiment, se laissant donc emmener par le brun qui se débrouille bien pour les faire esquiver les obstacles. Contrairement à Heiji qui lui aurait du mal à voir aussi dans ces ruelles qu’il fréquente souvent pourtant.

Mais à force de courir ainsi, les voilà dans un cul de sac. Le caninos regard le mur trop grand pour eux avec la panique qui vient en songeant à leur situation possible s’ils se font attraper par la police. Ne sachant que faire en fait, heureusement que le brun lui remarque les poubelles qui peuvent servir en fin de compte, le caninos le voit qui commence à les amener en tas

- Bon, tu m'aides ou tu attends que les flics se ramènent ?!

- Ouais ouais !

Essayant de ne pas laisser la panique trop s’accumuler, le roux cale les bennes contre le mur, montant dessus en tendant les mains pour que le brun lui donne une des poubelles qu’il place bien, et ainsi de suite. Tentant que ça reste en équilibre, le roux se décide à en mettre une retourné par-dessus une à l’endroit, ainsi de façon à ce qu’il y ait assez de poubelle pour pouvoir les escalader et avoir assez d’hauteur pour pouvoir monter sur le mur. Et comme le roux est le plus grand, il se décide à y aller en premier, saisissant par la suite le brun qui a une bonne différence de taille par rapport à lui.

Regardant rapidement de l’autre côté, il saute sur une des poubelles se trouvant par chance également. Bien qu’avec la force qu’il a mis dans son saut, le voilà à faire tomber la poubelle en même temps et à rouler comme un con, se redressant.

- T’ain !

Ouais cette grossièreté est adressée à la poubelle. Se redressant malgré tout rapidement, il approche le mur et tend les bras.

- J’te rattrape, sautes !

Bon faut pas qu’il se loupe, mais Heiji a de bon réflexe, donc ça devrait allez, si le brun lui fait confiance.

© Jawilsia sur Epicode



Heiji vous gueule dessus en #C03000

Friends, important links:
 

Le meilleur est dans le cookie!:
 

Merchiiiii les gens ♥
Un magicarpe d'Oswald, un de Noa et un de Matthiou!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 2275
Pokédollards : 70
Date d'inscription : 23/07/2015
Age : 22
Localisation : Cimetronelle
Je suis (Inrp) : Célibataire
Je ressemble à : Human!Nigo
Double compte : Azilys ; Clara ; Félicie ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Ball'Ombre ♦ Mâchouille ♦ Feinte ♦ Jet de sable
Race Pokemon/ Métier: Noctali Shiny
Team/Dresseur/Equipe: Sauvage
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Perdu à Lavandia ▬ Heiji *   Lun 16 Nov - 16:18


Perdu à Lavandia
feat. Heiji ♥

Noa n'a jamais eu de problème avec la justice. En ville, il fait toujours preuve d'un minimum de savoir vivre pour ne pas que les habitants de Cimetronelle ne lui reprochent quoi que ce soit – du moins, sur son comportement en communauté. Ce qu'ils pensent de lui en général, il s'en fiche, mais s'il ne veut pas de souci avec la police locale, il se plie aux règles. De toute façon, ses passages en ville sont toujours brefs. Souvent d'ailleurs, il ne se rend qu'à un seule endroit : la maison de ses parents. Le chemin n'est donc pas bien long et ce n'est pas en parcourant dix mètres qu'il va risquer de faire quoi que ce soit d'interdit. Tout ce que les habitants lui demande, c'est de ne pas se présenter nu en ville. Un pantalon et un t-shirt, c'est la moindre des choses d'après eux. Pour ne pas choquer les enfants et porter atteinte à la pudeur, qu'ils disent. Foutaises ! Un corps nu n'a rien de choquant. Mise à part les différences homme/femme, ils sont tous pareils. Pourquoi cette pudeur ? Encore un sentiment humain que la plupart des hybrides ont acquit au fil du temps …

De ce fait, Noa ne tient pas vraiment à s'attirer des ennuies avec la police locale. En tant que mineur, on aura tôt fait de le ramener chez ses parents, et ces derniers n'ont pas à savoir qu'il s'est fricoté avec un hybride feu au beau milieu de Lavandia. Son père attend de lui qu'il ramène les médicaments pour sa mère, pas qu'il se bagarre comme un enfant mal élevé. Alors s'il lui revient accompagné des forces de l'ordre et bredouille par dessus le marché … Il n'ose pas imaginer ce qui l'attend. Seht n'est pas quelqu'un de méchant pour deux sous, mais quand il s'énerve, ce n'est pas beau à avoir. Et étrangement, Noa préfère éviter de le faire sortir de ses gongs. Et pour cela, il ne doit pas laisser les flics mettre la main sur lui. Fuir comme un lâche n'est pas dans ses habitudes mais à situation désespérée, mesure désespérée. C'est ça ou confronter son père. Et étrangement, le choix n'a pas été difficile à faire.

Visiblement, son compagnon d'infortune ne tient pas à se faire attraper non plus, car il se hâte de grimper sur la benne afin de saisir les poubelles que Noa lui ramène. Ils forment ainsi une sorte d'échelle instable qui s'élève jusqu'au dessus du mur. Le roux s'y risque en premier, aidant ensuite le plus jeune à se hisser jusque sur le mur. Alors que le Noctali observe en contrebas, réfléchissant sur la meilleure manière d'atteindre le sol sans se faire mal, son ancien adversaire se jette sur une poubelle à ses pieds. Néanmoins, cette dernière se renverse et le roux finit sa course au sol, roulant comme une pierre avant de se relever. Noa l'entend jurer et il se retient de justesse de lancer une petite réplique moqueuse. Ce n'est pas le moment de rejeter de l'huile sur le feu, d'autant plus que l'autre se rapproche de lui et tend les bras :

J’te rattrape, saute !
T'as pas intérêt à t'louper !

L'instant d'après, Noa se jette du mur, atterrissant pile dans les bras de l'autre qu'il sent tanguer. Heureusement, ils ne tombent pas et le plus jeune se hâte de rejoindre le sol. Un bruit sourd retenti alors soudainement : leur échelle de fortune s'est effondrée, à en juger par le bruit de nombreux métaux s'entrechoquant. Ils n'ont donc pas de temps à perdre, ils doivent de nouveau prendre la fuite. Avec ce boucan, la police ne vont pas mettre longtemps à les repérer. Ni une ni deux, Noa repart comme une flèche. Il ignore totalement où ils sont – une autre ruelle visiblement, mais plus large – mais il continue de courir comme s'il a la mort à ses trousses. Le mieux serait de trouver un endroit où ils peuvent se cacher en attendant que les policiers abandonnent la poursuite. Mais où ? Noa ne connaît pas Lavandia, il ne connaît pas le moindre coin susceptible de les accueillir quelques heures …

Noa ralenti petit à petit sa course jusqu'à s'arrêter, le cœur battant dans ses tempes. Il a l'habitude de courir, mais pas comme ça – et pas habillé, surtout. Il a besoin de reprendre son souffle quelques instants et, surtout, de questionner son camarade de galère. Lui a l'air originaire d'ici, il connaît peut-être une planque ? C'est étrange de faire équipe avec une personne que l'on a souhaité défiguré un peu plus tôt, certes, mais ils trempent dans les mêmes soucis en ce moment alors autant s'entraider. Noa prit le temps de reprendre calmement sa respiration, histoire qu'il puisse parler distinctement sans souffler comme un bœuf. L'air porte un fumet nauséabond de poubelle et d'ordures qui lui donne presque la nausée, mais il fait de son mieux pour ne pas y penser. L'air frais et pur de la forêt lui manque atrocement. Comment les autres peuvent-ils supporter ces odeurs de déchets et de pollution ? Ça le dépasse vraiment.

Tu connais pas un endroit où on peut se planquer en attendant ? Avec ce boucan, ils vont nous retrouver dans pas longtemps si on ne se cache pas quelque part.

Des cris résonnèrent soudain dans leur dos. Les policiers ! Déjà ?! Ils ne perdent pas de temps ceux-là. Il faut vite débarrasser le plancher avant qu'il ne soit trop tard. Noa laisse cependant Heiji prendre la tête. Avec un peu de chance, il a une idée de planque en tête. Le Noctali doit donc le suivre pour s'assurer de prendre la bonne direction. Et surtout, il ne veut pas prendre le risque que l'autre s'enfuie discrètement, laissant le jeune seul seul en proie aux policiers. Soit ils se font prendre tous les deux, soit ils s'échappent tous les deux. Il n'y a pas de raison qu'il n'y en est qu'un qui prenne pour le duo. Car ils sont fautifs l'un comme l'autre, au bout du compte. Enfin, ce n'est pas le moment de remettre en cause la culpabilité de l'un ou de l'autre. Le plus important est de courir, courir sans s'arrêter jusqu'à la cachette la plus sûre – et la plus proche, si possible.


© Halloween





NOA
{  Being unique is all about being different }


OTP ♥:
 

Bannières & Bazar:
 

→ Galerie regroupant tous les cadeaux qui vous m'avez gentiment fait ♥ ←

Noa ronchonne en
#5aaeb6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 306
Pokédollards : 90
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 24
Localisation : Dans la rue, le plus souvent
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Misaki Yata (K Project)
Double compte : Mei Ito ~ Noboru Miura ~ Lucy Lloyd ~

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morsure ♦ Lance-Flamme ♦ Bélier ♦ Crocs Feu
Race Pokemon/ Métier: Caninos/Taggeur
Team/Dresseur/Equipe:
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: Perdu à Lavandia ▬ Heiji *   Lun 7 Déc - 10:50

Perdu à
Lavandia

feat Noa Nishimura


- J’te rattrape, sautes !
- T'as pas intérêt à t'louper !

Evidemment, qu’Heiji n’a pas l’intention de le laisser tomber comme une merde. Vu qu’il ne pense même plus à la bagarre qui avait commencé à se dérouler, mais bien plus à leur problème si ils se font chopper. Vu que jusqu’à là, Heiji c’est toujours un peu près tiré des situations… Quand un certain Blake ne se met pas à travers de son chemin en tout cas. Alors oui, il rattrape l’homme malgré que sur le coup du poids soudain il manque de perdre l’équilibre. Et que le bruit de l’autre coté en même temps le fit sourciller, mais qu’importe il y a mieux à faire, comme continuer à fuir en profitant du gain de temps qu’ils ont pu gagner sur la police.

Au moins les nombreuses fois à échapper à la police permet au caninos de ne pas manquer de souffle trop rapidement, autant qu’il ne manque pas d’endurance pour courir le plus rapidement possible. Ce qui s’avère ne pas être le cas de l’autre brun qui d’un coup s’arrête après un moment à courir. Chose qui fait arrêter Heiji, pas encore prêt à le laisser tomber.

- Tu fous quoi là ?! On a pas le temps de s’poser !

Bien que malgré sa remarque, le caninos ne peut qu’en attendant regarder discrètement au bout de la ruelle pour voir ou entendre si la police approche, ce qui n’est pour le moment pas le cas… Alors il fixe le brun, reprenant son souffle en même temps que lui bien que cela soit plus facile. Enfin même si honnêtement il est prêt à reprendre le plus rapidement leur course, car rester ici n’est pas du tout une bonne idée pour lui. Dire qu’Heiji pourrait le laisser planté ici, mais non il ne se permet même pas d’y songer en fait…

- Tu connais pas un endroit où on peut se planquer en attendant ? Avec ce boucan, ils vont nous retrouver dans pas longtemps si on ne se cache pas quelque part.

Venu en même temps du bruit derrière eux qui fait frissonner le roux, qui cherche où ils peuvent se trouver là. Mais cet évènement ne le laisse pas le temps d’avoir une réponse qu’ils se mettent à courir, se mettant en tête de la course. Regardant partout, il connait cette rue c’est sûr, en même temps il connait pas mal la ville depuis le temps. Alors le caninos eut vite une idée en tête.

- J’sais, suis moi !

Alors il fit un dérapage pour entrer dans une autre ruelle, courant à toute allure en jetant des regards rapide pour vérifier que le brun le suit bien. Tournant à droite et à gauche dans les nombreuses petites ruelles, c’est limite un zig-zag qu’il lui fait subir là, non sans but évidement. Vu qu’après une course aussi folle ils arrivèrent dans un bâtiment abandonné, par chance ouvert… Un des lieux où le roux à l’habitude de se planquer, en fait.

- C’bon, on sera peinard ici.

Le caninos peut reprendre son souffle qui là est vraiment saccadé, en même temps ça reste toujours du sport de haut niveau de fuir la police, ce qui ne réussit pas toujours en vérité… Regardant le brun, l’idée que pour une fois il n’était pas seul dans sa course poursuite lui traverse l’esprit. Enfin, c’est drôle en y songeant, surtout quand ils étaient en train de se battre juste avant. Alors après un petit silence, voilà que le caninos se trouve prit d’un fou rire incontrôlable, au point d’en avoir les larmes aux yeux.

- D’solé mais…

Heiji a du mal en placer une actuellement en fait, alors il essaye de se calmer. Ce qu’il parvient à faire rapidement, s’essuyant rapidement les yeux.

- C’con, mais j’ai pas l’habitude d’avoir un mec avec qui j’m’sors de la merde. J’trouve ça drôle en fait !

C’est vrai que jusqu’à là, il n’a jamais eu de partenaire de fuite avec la police. Qu’au final, il a réussi à voir ça comme une chose amusante… Qu’il ne voudrait pas voir se reproduire souvent non plus, a vrai dire.

- ‘Fin… Tu t’appelles comment, d’ailleurs ? Moi c’Heiji

Il en a totalement oublié l’énervement que lui a causé le brun d’ailleurs, s’asseyant contre le mur histoire de se poser un peu suite à cette course qui a était bien épuisante quand même.

© Jawilsia sur Epicode




Heiji vous gueule dessus en #C03000

Friends, important links:
 

Le meilleur est dans le cookie!:
 

Merchiiiii les gens ♥
Un magicarpe d'Oswald, un de Noa et un de Matthiou!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 2275
Pokédollards : 70
Date d'inscription : 23/07/2015
Age : 22
Localisation : Cimetronelle
Je suis (Inrp) : Célibataire
Je ressemble à : Human!Nigo
Double compte : Azilys ; Clara ; Félicie ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Ball'Ombre ♦ Mâchouille ♦ Feinte ♦ Jet de sable
Race Pokemon/ Métier: Noctali Shiny
Team/Dresseur/Equipe: Sauvage
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Perdu à Lavandia ▬ Heiji *   Lun 14 Déc - 15:23


Perdu à Lavandia
feat. Heiji ♥

Il n'est vraiment pas dans les habitudes de Noa de faire confiance aux autres, et encore moins aux étrangers, mais pour la première fois de sa vie, il le fit aveuglément. Le rouquin semble connaître une planque pas loin, c'est leur seul et dernier espoir pour échapper une bonne fois pour toute aux policiers à leurs trousses. Alors Noa met ses habitudes et ses préjugés de côté et suit son compagnon d'infortune sans le lâcher des yeux. La rue semble continuer tout droit jusqu'à une place marchande – impossible donc de courir dans cette direction. Même si se mêler à la population est une solution pour se débarrasser de leurs poursuivants, cela représente tout de même un sacré risque. D'autres policiers doivent pulluler dans le coin, alertés par leurs collègues de deux adolescents coléreux et bagarreur en fuite. Continuer tout droit serait se jeter dans la gueule du loup.

Mais voilà que le rouquin, après un dérapage contrôlé, bifurque dans une ruelle annexe. Noa, surprit par le brusque changement de direction, parvient cependant de justesse à imiter son guide improvisé. Ce dernier ne cesse de changer de direction : à droite, à gauche, on entre dans une rue pour pénétrer dans une autre, on en ressort pour tourner de plus belle. Le Noctali ignore totalement où l'emmène le rouquin mais comme celui-ci semble savoir exactement où il va, l'adolescent se contente de le suivre sans le questionner ou remettre ses choix de direction en question. Son cœur tambourine tellement fort dans sa poitrine qu'il en devient douloureux mais rien au monde n'est capable d'arrêter sa course, en ce moment-même.

L'adrénaline l'empêchant d'entendre les bruits alentours, il ignore totalement si les policiers les poursuivent encore. Mais il n'est pas prêt de s'arrêter pour le vérifier. Noa a même l'impression que s'il tente seulement de ralentir la cadence, il risquerait de perdre le rouquin des yeux. Et dans ce labyrinthe de ruelles, il ne vaut mieux pas s'égarer. Finalement, un bâtiment apparaît à l'horizon. Puisque son guide ne ralenti pas, Noa continue de le suivre, s'engouffrant finalement dans l'établissement à la suite du rouquin. Ce dernier s'arrête finalement pour reprendre son souffle et le Noctali en fit tout autant, la respiration saccadée, le front ruisselant de sueur. Il se laisse alors tomber au sol à même le carrelage fissuré. Visiblement, ils se trouvent dans d'anciens bureaux désaffectés. Il y fait un peu frais, ce qui est très agréable après une telle course à travers les ruelles les plus sombres de Lavandia.

Et alors que le silence s'étend dans ce lieu désert, voilà que le rouquin se prend d'un fou rire incontrôlable. Le regard étonné, Noa l'observe, surprit de le voir se bidonner d'un coup pour une raison qui lui échappe totalement. L'autre semble même avoir du mal à parler, son hilarité l'empêchant d'en placer une. Et quand il y parvient enfin, l'adolescent ne sait comment réagir. Il rigole vraiment pour ça … ? C'est si drôle que ça de fuir la police comme des voleurs en fuite ? Il en doute vraiment, mais si le rouquin trouve ça drôle, tant mieux pour lui dans un sens … Dans son cas, Noa est tout sauf amusé. C'est bien de se planquer, dans il fallait bien qu'il retourne en ville pour acheter les médicaments réclamés par son père. Et avec des policiers aux fesses, ça n'allait pas être une partie de plaisir. Il en soupire même d'avance : il aura intérêt à faire profil bas, lorsqu'il retournera en ville ..

'Fin… Tu t’appelles comment, d’ailleurs ? Moi c’Heiji.
Noa. Ca a l'air d'être dans tes habitudes d'avoir des problèmes avec les flics. Tu es de quelle espèce ?

Noa se relève enfin, étirant un peu ses muscles histoire qu'ils ne se refroidissent pas directement après l'effort. Curieux, il inspecte les environs. Il y a ici et là quelques vestiges du passé de l'établissement : des chaises, des pots de plantes mortes, un large comptoir en pierre dans le fond. Noa aperçoit également des escaliers qui mènent sur des étagères supérieurs et un sous-sol. Ses yeux tombèrent alors sur un distributeur de snacks. Son repas de midi ayant été généreusement rendu à la nature après le trajet en bus un peu plus tôt dans la journée, le Noctali commence à sentir son estomac protesté. L'adolescent s'approcha alors de la machine abandonnée. Quelques produits sont encore prisonniers de la vitre de verre. Sans hésitation, Noa se saisit d'une grosse pierre sur une pile de gravats et la lance avec force sur la vitre. Cette dernière explosa, éparpillant quelques morceaux de verres dans un rayon d'un mètre. Ils ne touchèrent donc ni Heiji, ni Noa. Ce dernier put donc se saisir allégrement parmi les produits, vérifiant leurs dates de validité de consommation avant de les empiler dans ses bras.

Plutôt satisfait de sa petite cueillette, il revient auprès d'Heiji et s'assoit en face de lui, éparpillant les snacks entre eux. Il peut bien partager avec le rouquin, étant dernier que ce dernier l'a bien aidé à se sortir d'affaire. Affamé, le Noctali se saisit finalement d'une barre de chocolat aux noisettes, qu'il déballe prestement afin de croquer dedans avec gourmandise. Aaaah, qu'est-ce que ça fait du bien de manger. Il n'est pas un très grand amateur de sucré en temps normal, mais il est tellement affamé qu'il se sent capable de dévorer tout et n'importe quoi, même ce qu'il déteste. Il termine ainsi la barre chocolatée en quelques bouchées et se hâte d'attraper un autre snack – des petites billes au chocolat blanc – qu'il déballe aussitôt afin de vider le sachet de son contenu en un temps record. Heiji ferait mieux de se servir rapidement s'il veut espérer pouvoir manger quelque chose …


© Halloween





NOA
{  Being unique is all about being different }


OTP ♥:
 

Bannières & Bazar:
 

→ Galerie regroupant tous les cadeaux qui vous m'avez gentiment fait ♥ ←

Noa ronchonne en
#5aaeb6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 306
Pokédollards : 90
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 24
Localisation : Dans la rue, le plus souvent
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Misaki Yata (K Project)
Double compte : Mei Ito ~ Noboru Miura ~ Lucy Lloyd ~

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morsure ♦ Lance-Flamme ♦ Bélier ♦ Crocs Feu
Race Pokemon/ Métier: Caninos/Taggeur
Team/Dresseur/Equipe:
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: Perdu à Lavandia ▬ Heiji *   Dim 31 Jan - 23:52

Perdu à
Lavandia

feat Noa Nishimura


Maintenant que tous les deux étaient en sécurité ici, Heiji se permettait de respirer et de prendre un peu plus à la rigolade ce qui c’était passé. Enfin il était bien le seul il faut croire, mais après tout le danger l’amuse le caninos, parfois. A plusieurs, c’était mieux d’ailleurs ? Quand on y pense, le roux avait bien commencé à faire les rebelles afin de trouver quelque chose d’intéressant dans sa vie solitaire, autrefois. Car après tout à l’époque, il n’avait plus vraiment d’amis que ces gens qui lui ont appris à tagguer les premières fois, comme il le faisait maintenant pour Rhapsodie depuis leur rencontre. Mais cela n’avait été qu’éphémère après tout et une fois que le caninos a été en mesure de faire tout seul, ces « amis » l’ont bien vite lâché. Peut-être qu’il avait été trop dérangeant à leur époque en leur demandant de lui apprendre ? Qu’importe, cela ne change rien au fait qu’au final, Heiji avait toujours eu besoin de compagnie pour ne pas plonger encore plus dans la délinquance dont il n’a pas plongé au final dans le coté le plus sombre.

S’étant calmé, le caninos regarde le brun qui est moins léger que lui par l’idée de la course poursuite en binôme, et qui d’ailleurs soupire une fois qu’il s’est calmé. En même temps, il ne venait visiblement pas d’ici vu comment c’était passé les choses, ou alors c’est qu’il ne sortait pas beaucoup de chez lui ou encore qu’il n’a pas l’habitude d’avoir à se planquer ainsi, aussi. Enfin Heiji se trompe peut être, après tout ? Quoi qu’il en soit, si c’est bien le cas, c’est sûr qu’on fait mieux en arrivant à Lavandia.

- Noa. Ça a l'air d'être dans tes habitudes d'avoir des problèmes avec les flics. Tu es de quelle espèce ?

Il écouta en l’approchant et se cala contre le mur tout près où Noa se relevait ensuite puis s’assit histoire de se reposer un peu. Craquant un coup ses doigts devant lui, il regarda le brun s’étirant pour répondre.

- Ouais c’qu’ils aiment m’faire chier ! J’suis un caninos, et toi ?

On va dire que le roux ne faisait rien pour qu’ils le laissent en paix, mais bon… Laissant l’homme à la découverte du lieu en regardant, lui ne prenait pas la peine de se lever pour faire preuve de la même curiosité, surtout qu’il connaissait déjà les lieux. Du coup Heiji attend juste, le voyant approcher du distributeur. Et faut croire que Noa avait vraiment faim, vu qu’il n’hésita pas une seconde à briser la vitre pour ensuite se servir d’un bon contenu de celle-ci. Quand il revenu d’ailleurs vers Heiji, celui-ci se demanda clairement si il avait bien l’attention de tout manger maintenant et seul, ou si il comptait y garder pour plus tard ou partager.

Comme Noa posa tout entre deux, il conclut qu’il pouvait se servir. D’ailleurs, il ne se priva pas de prendre un paquet de M&M’s que le roux ouvrit pour manger doucement, n’ayant pas une grande faim et n’étant pas non plus un fan du sucré. Mais bon, ça faisait du bien de manger un peu après une telle course, c’est sûr ! Bien que boire un coup aussi, alors il fouilla dans son sac pour y saisir la bouteille d’eau qu’il avait prévu pendant son moment de tag et en but quelques gorgées. Mais la vision d’un Noa se gavant à toute vitesse lui fit froncer les sourcils, ouais il avait vraiment faim à ce rythme-là…

- C’te morfale qu’tu fais mec…

Ce n’est pas la première fois pourtant qu’il voit pareil cas… Le caninos rebut une gorgée de son eau, puis regarda le brun en lui tendant. Car il doit bien être au moins dans le même cas que lui, autant partager.

- Si t’as soif

Il attendit sa réaction, mangeant encore un peu son paquet tranquillement. Puis en sortant son paquet de clope aussi, car oui après une course poursuite ça détend ça aussi. Et Heiji se gêne pas pour fumer à côté de lui, faisant attention à ce que la fumée ne lui vienne pas à la figure non plus.

- J’me plante p’t’être, mais t’pas du coin si ? Tu fous quoi ici ?

Autant demander aussi ça directement, vu que cela questionne tant Heiji. Qui ne fait qu’attendre ses réponses en fumant et en guettant si malgré tout du bruit ne vient pas à ses oreilles, on n’est jamais trop prudent après tout.

© Jawilsia sur Epicode



Heiji vous gueule dessus en #C03000

Friends, important links:
 

Le meilleur est dans le cookie!:
 

Merchiiiii les gens ♥
Un magicarpe d'Oswald, un de Noa et un de Matthiou!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 2275
Pokédollards : 70
Date d'inscription : 23/07/2015
Age : 22
Localisation : Cimetronelle
Je suis (Inrp) : Célibataire
Je ressemble à : Human!Nigo
Double compte : Azilys ; Clara ; Félicie ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Ball'Ombre ♦ Mâchouille ♦ Feinte ♦ Jet de sable
Race Pokemon/ Métier: Noctali Shiny
Team/Dresseur/Equipe: Sauvage
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Perdu à Lavandia ▬ Heiji *   Mer 17 Fév - 17:23


Perdu à Lavandia
feat. Heiji ♥

Un Caninos … C'est la première fois que Noa en croise un. Aux dernières nouvelles, il n'y en a pas à Cimetronelle. Enfin, encore faudrait-il que l'adolescent s'intéresse à la population de sa ville pour savoir quelle espèce y vivait ou non. Les gens emménagent et déménagent chaque jours, les familles s'agrandissent, les rescapés affluent. En tout cas, du temps où le Noctali fréquentait encore les bancs de l'école, il n'y avait point de Caninos. Cimetronelle attire davantage les types Plantes, tels que les Bulbizzard, les Vivaldaim, les Mystherbe. Ce n'est pas pour rien que Liam a évolué en Phyllali : ses gènes ont réagis au contact prolongé avec la nature. Si Noa n'avait pas été un tel amoureux de la nuit, peut-être serait-il devenu un Phyllali lui aussi. Une grimace déforme ses lèvres à cette pensée : il s'imagine bien mal avec une tignasse verte. Il avait d'ailleurs souvent raillé Liam sur cette couleur de cheveux, jusqu'à ce que ce dernier décide de la dissimuler sous de nombreuses colorations ébènes.

En tout cas, Noa est toujours ravi de rencontrer de nouvelles espèces. Il aurait aimé pouvoir voir à quoi ressemblaient les attributs de son camarades de galère, mais ce serait une demande sûrement bien trop étrange. Alors le Noctali tient sa langue : peut-être découvrira-t-il cela plus tard. Pour l'heure, il est bien trop occupé à se goinfrer de sucreries. Il sait déjà qu'elles lui donneront la nausée, mais son estomac proteste trop pour qu'il puisse mettre un terme à sa goinfrade. Alors il attaque son quatrième snack, tandis qu'un tas de paquet aux couleurs vives s'amassent à côté de lui. Heiji s'est servit, mais semble beaucoup bien affamé. Il grignote distraitement, tranquillement. Il a même l'air à l'affût. Noa se sent soudain très bête : ce n'est pas parce qu'ils ont pénétrés dans ce vieil immeuble de bureaux qu'ils sont totalement à l'abri pour autant. Or de la forêt, ses instincts primaires semblent moins actifs. Et il est très loin d'apprécier cela.

Noa ralenti finalement la cadence de ses bouchées comme Heiji lui fit remarquer qu'il ressemblait à un véritable morfale. Le Noctali en avale presque sa barre de céréales et raisins secs de travers, la bouteille d'eau que lui propose alors le Caninos ne peut pas tomber mieux. Le remerciant d'un mouvement de tête, l'adolescent prit de longues gorgées afin de faire passer tout ce petit monde. Avec un peu de chance, ils allaient descendre à l'estomac sans lui donner la nausée. Il n'a pas spécialement envie de revomir, une fois suffit bien. Et dire qu'il allait devoir reprendre le bus pour rentrer … Cette seule pensée le fit grimacer. Les transports en commun ne sont vraiment pas adaptés à son estomac trop répugné par les inventions humaines. Après s'être désaltéré, Noa rend la bouteille à son propriétaire, s'essuyant les lèvres du revers de la manche, non sans avoir fait la grimace lorsque l'odeur de la cigarette s'infiltre dans ses narines. La simple vision des sucreries le dégoûtant, il les repoussa d'un geste agacé.

J’me plante p’t’être, mais t’pas du coin si ? Tu fous quoi ici ?

Dans le mille. Même si ça ne doit pas être si difficile à deviner, avec ses vêtements froissés, son sac à dos et son air renfrogné. Noa hausse les épaules et hésite à se dérober à la question. Il n'est pas obligé de lui dire quoi que ce soit, n'est-ce pas ? De toute façon, pourquoi le Caninos aurait-il besoin de le savoir ? Quoi que … Noa ne connaît rien de Lavandia. Néanmoins, les rares souvenirs qu'il en garde sont tellement lointain qu'ils ne l'aiderons en rien. Et il a absolument besoin de trouver une pharmacie pour y acheter les médicaments de sa mère. Son père l'a envoyé dans ce simple et unique but. Pas pour qu'il se batte en pleine rue avec un autre et attire l'attention de la police locale. Ainsi, Heiji pourrait le guider jusqu'à une pharmacie, puisque lui semble connaître Lavandia comme le fond de sa poche. Quémander l'aide d'autrui est loin d'être dans ses habitudes mais à situation désespérée, mesures désespérées comme on dit.

Noa passe alors un bras derrière sa tête et se gratte distraitement le crâne. Comment expliquer la situation sans trop rentrer dans les détails ? Il n'a pas envie de hurler sur tous les toits que son père l'a envoyé chercher des médicaments pour sa mère malade et qu'il n'est pas fichu de trouver une pharmacie dans une grande ville comme Lavandia. Il faut dire aussi qu'il n'a pas vraiment eu le temps de chercher, étant donné qu'il est tombé sur Heiji à une sa petite séance vomie terminée. Si ça se trouve, elle se localisait sur la place qu'il a du fuir pour échapper aux policiers. Il serait alors bien embêté car il n'allait pas être simple d'y retourner sans se faire reconnaître par la police. Elle n'allait pas demeurer à leurs trousses pendant des heures, sûrement avait-elle même déjà regagner son poste. Les agents n'allaient quand même pas passer l'après-midi à courir après deux adolescents s'étant frittés sur la place, quand même ? Ils ont sûrement autre chose à faire que corriger des gosses irresponsables. Du moins, c'est ce que Noa pense et espère à moitié.

Je suis de Cimetronelle, mais je suis venu ici pour acheter des médocs. J'en cherchais une quand je t'ai … rencontré.

Façon détournée de lui rappeler le petit accident qui s'est terminé à escarmouche. Loin de Noa l'idée de remettre leur querelle sur la tapis – elle est terminée, désormais –, il s'est seulement contenté d'énoncer la simple vérité. Le Noctali fait alors glisser son sac à dos de son épaule, en sortant l'ordonnance pour attester de sa bonne foi. Il en profite d'ailleurs pour jeter un coup d’œil dans le ventre du sac, s'assurant de la présence de la bourse. S'il perdait l'argent, son père le tuerait sans préavis. Heureusement, elle était toujours là, pleine de pièces qui tintaient lorsqu'elles rentraient en contact les unes avec les autres. Le sac ne contient rien de plus, mis à part son ticket de bus pour le retour. Le Noctali attrape alors quelques snacks qu'il jette à l'intérieur : si lui n'aime pas le sucré, son père, lui, en raffole. Alors autant ne pas gâcher et en ramener quelques uns. Il ignore encore comment il allait expliquer d'où il provenait, mais il aurait tout le trajet de retour pour y penser. Le plus urgent, à l'heure actuelle, est de trouver un pharmacie.

Tu penses qu'ils vont nous chercher longtemps ? Et qu'il y en a près de la pharmacie ? Je ne peux pas m'attarder, le dernier bus pour rentrer à Cimetronelle part dans moins de deux heures.



© Halloween





NOA
{  Being unique is all about being different }


OTP ♥:
 

Bannières & Bazar:
 

→ Galerie regroupant tous les cadeaux qui vous m'avez gentiment fait ♥ ←

Noa ronchonne en
#5aaeb6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 306
Pokédollards : 90
Date d'inscription : 12/08/2015
Age : 24
Localisation : Dans la rue, le plus souvent
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Misaki Yata (K Project)
Double compte : Mei Ito ~ Noboru Miura ~ Lucy Lloyd ~

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morsure ♦ Lance-Flamme ♦ Bélier ♦ Crocs Feu
Race Pokemon/ Métier: Caninos/Taggeur
Team/Dresseur/Equipe:
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: Perdu à Lavandia ▬ Heiji *   Jeu 17 Mar - 0:30

Perdu à
Lavandia

feat Noa Nishimura


C'est bien de se détendre oui, mais malgré la vision que donnent les deux garçons d'être peinard, Heiji doute que ça soit vraiment le cas. Enfin lui restait attentif aux bruits qui pouvaient provenir, mais il ne doute pas un instant que Noa était tout aussi prudent. Oui, il ne le prend pas pour un con au moins, en même temps il avait eu cette même volonté que lui de ne pas avoir à faire aux flics. Mais bon, après tout ça il est normal de se détendre, oubliant le fait qu'ils soient tous les deux en tort et qu'Heiji n'y a même pas conscience. Non, pour lui il a toujours bien fait... Enfin, quand il s'agit de faire des choses dites illégaux, ça apparemment ce sont de bonnes actions pour lui.

Tirant sur sa cigarette pour se détendre, il regarde le brun pour voir ses réactions. Surtout que s’il n'avait pas fait cette grimace à cause de l'odeur qui alla inévitablement vers lui, le caninos lui aurait proposé s’il en voulait une. Mais non visiblement c'est pas son truc, tant pis. Au lieu de ça, il préfère savoir d'où vient le garçon et ce qu'il fait là. Déjà qu'au final il n'a pas répondu en retour à la question sur sa race, alors que cela l'intrigue... Enfin avec l'attaque de tout à l'heure et ses cheveux noirs, il doit être de type ténèbres? Peut-être... Le roux lâche un soupir en essayant de trouver par lui-même, mais en vain car il n'est pas vraiment doué pour connaitre comme ça la race de quelqu'un. Déjà que c'est un exploit d'avoir compris que Noa ne vient pas d'ici, quand on sait que le jeune adulte n'est pas du genre très intelligent...

Peut-être qu'il aurait dû s'abstenir de demander d’ailleurs, car à part un silence pendant lequel le brun ne parait pas savoir quoi répondre il n’y a rien d’autre pour le moment. Et c’est assez surprenant, c’est pourtant une question simple non ? A moins que ça soit trop gênant pour Noa… Enfin de toute manière Heiji n’est pas du genre à insister pour un rien, alors il ne fait qu’attendre une réponse qui viendra peut-être ? De toute façon c’était soit ça, ou soit il voyait le garçon le remettre à sa place comme il faut. Même si forcement ca l’énervera, mais bref.

- Je suis de Cimetronelle, mais je suis venu ici pour acheter des médocs. J'en cherchais une quand je t'ai … rencontré.

Le caninos fronce les sourcils en l’attendant. Non pas parce qu’il s’est permit de reparler de leur rencontre mouvementé, mais pour ce qu’il avait dit juste au début.

- Ah ouais ? J’connais un mec la bas.

Ça fait un peu drôle en y pensant. Ils se connaissent peut être en plus ? En y songeant maintenant, il y a une ressemblance entre les deux…. Et là, Heiji en est perplexe en réalisant, ne faisant pas attention à l’ordonnance que lui montrait Noa en signe de preuve visiblement, enfin de toute façon il n’allait pas du tout remettre sa parole en doute. Oubliant le sujet de cette fameuse connaissance à Cimetronnelle, Heiji reboit un coup de sa bouteille qui heureusement n’est pas vide, alors que peu de temps avant le brun a manqué de s’étouffer et du coup ce n’est pas gêné pour en vider une bonne partie.

Enfin bref, il se contente de boire pendant que l’adolescent vérifie le contenu de son sac qui est bien vide n’empêche, comparé à tout ce que peut se trimballer Heiji dans le sien. D’ailleurs lui doit bien y avoir des trucs totalement dedans en ce moment même, mais ne va pas s’amuser à vérifier car lui ne risque pas d’avoir perdu quelque chose durant la course-poursuite ou leur confrontations, étant donné qu’il avait bien fait attention de fermer une fois son matériel rangé.

- Tu penses qu'ils vont nous chercher longtemps ? Et qu'il y en a près de la pharmacie ? Je ne peux pas m'attarder, le dernier bus pour rentrer à Cimetronelle part dans moins de deux heures.

Bonne question. Enfin il connait la pharmacie près de chez lui qu’il a mémorisé, mais sinon… Enfin il réfléchit, car après tout il connait très bien la ville lui. Autant qu’il sait comment se débarrasser de la police, et dans ce genre de cas il n’y a peu de façon de faire possible. L’attente dans une plaque et une de ses façons, d’ailleurs celle qu’il opte le plus généralement. Heiji tente de se faire un plan de la ville dans la tête afin de se souvenir où se trouve la pharmacie la plus proche, et c’est vraiment pas évident… Quoi que ?

- J’crois qu’y a une à 10 minutes d’là.

Oui ça lui vient maintenant ! Enfin c’est déjà une bonne chose de faite de s’en rappeler, mais pas suffisant pour aider le brun. Alors réfléchissant de nouveau, le voilà à fouiller dans son sac pour y sortir quelque chose.

- En vrai on d’vrait rien craindre, mais au cas où enfile ça et la capuche pour t’cacher un peu. Il est propre t’inquiète.

Il lui lance un gilet avant de se relever. Ce gilet qui devrait normalement l’aider à fuir lui par moment, mais là il fera sans. Au moins lui a une capuche qui peut cacher sa chevelure bien trop remarquable, c’est déjà pas mal…

- ‘Fin ça peut toujours servir plutôt qu’y aller en visage découvert.

Il le regarde, avant de remettre la bouteille d’eau dans son sac à dos avec un soupir. Lui aurait préféré attendre tranquillement ici et cela ne l’aurait pas dérangé, mais bon il ne va pas laisser Noa à l’abandon.

© Jawilsia sur Epicode



Heiji vous gueule dessus en #C03000

Friends, important links:
 

Le meilleur est dans le cookie!:
 

Merchiiiii les gens ♥
Un magicarpe d'Oswald, un de Noa et un de Matthiou!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 2275
Pokédollards : 70
Date d'inscription : 23/07/2015
Age : 22
Localisation : Cimetronelle
Je suis (Inrp) : Célibataire
Je ressemble à : Human!Nigo
Double compte : Azilys ; Clara ; Félicie ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Ball'Ombre ♦ Mâchouille ♦ Feinte ♦ Jet de sable
Race Pokemon/ Métier: Noctali Shiny
Team/Dresseur/Equipe: Sauvage
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Perdu à Lavandia ▬ Heiji *   Jeu 7 Avr - 17:45


Perdu à Lavandia
feat. Heiji ♥

Les oreilles bien hautes sur son crâne, Noa est aux aguets du moindre bruit suspect. Si jamais qui que ce soit pointe le bout de son nez, il est prêt à détaler comme un Laporeille. Pas qu'il ait peur des forces de l'ordre en elles-mêmes, il craint surtout la réaction de son père si jamais on lui apprend que son fils l'attend au poste de police de Lavandia. Il n'ose même pas imaginer le savon qu'il subirait après cela. Seht n'est pas l'homme le plus démonstratif du monde mais quand il se met en colère, même Noa ne fait pas le malin. Autant s'éviter cette peine et éviter du mieux possible la police. Les forces de l'ordre ont quand même mieux à faire que poursuivre deux adolescents dans tout Cimetronelle pour une simple escarmouche. Ils ont certes fait du grabuge sur la place principale, mais ils n'ont blessés personne, au moins. Inutile de les pourchasser toute la journée durant pour quelque chose de si anodin. Dans une ville d'hybrides aussi animée, Noa a bien du mal à croire qu'aucune bagarre n'éclate. Surtout avec des personnalités aussi explosives que celle d'Heiji.

L'oreille gauche de Noa pivote légèrement lorsque le roux parle. Qu'il connaisse quelqu'un de Cimetronelle n'est pas si étonnant. La ville arboricole se trouve au nord-est de Lavandia, après les routes 118 et 119. Si ça représente une petite trotte à pied, ce n'est pas très long avec un moyen de locomotion. En bus, c'est l'affaire d'une heure, tout au plus. Rien de bien méchant, en somme. Du moins, lorsque l'on ne craint pas les transports. Or, la navette reliant les deux villes est assez fréquente et nombreux sont les habitants de Lavandia venant flaner à Cimetronelle et vice-versa. Néanmoins, Noa ne connaît même pas le tiers des habitants de sa propre ville, alors il n'a pas la moindre petite idée sur la connaissance d'Heiji. Enfin, ce n'est pas comme si ça le concernait réellement. Les histoires de copinages, ça ne l'intéresse pas le moins du monde.  Tout ce qu'il veut, s'est trouvé rapidement une pharmacie et acheter ces médicaments avant le prochain bus pour Cimetronelle.

Heureusement, d'après Heiji, il y en a une pas loin. A une dizaine de minutes de marche. En voilà une bonne nouvelle ! Le Caninos fouille alors dans son sac pour en sortir un gilet qu'il jette au Noctali. Ce dernier observe le vêtement, pensif, tout en écoutant les explications du roux. Ils ne risquent plus grand chose mais il préfère jouer la carte de la sécurité. Noa hésite : déjà qu'il n'aime pas les vêtements, alors rajouter une couche supplémentaire – avec une capuche ! - ne le botte pas le moins du monde. Mais s'il veut rallier la pharmacie sans se faire attraper, il n'a pas vraiment le choix. Il doit demeurer incognito. Non sans un soupire, l'adolescent enfile le gilet, bien trop grand pour lui. Il a l'air d'un enfant ayant piqué la veste de son grand-frère. Il grommelle, songe un instant à la retirer, mais se ravise. A choisir entre paraître ridicule l'histoire de quelques minutes et se frotter aux forces de l'ordre, il a vite choisi. Personne ne le connaît à Lavandia, de toute façon. Et sous ce gilet, difficile de le reconnaître – et c'est bien le but.

Le gilet sent la cigarette froide, mais c'est supportable. Il n'a pas encore rabattu la capuche sur sa tête, il attend le dernier moment pour s'y résoudre. Noa déteste la sensation que lui procure son crâne recouvert. D'autant plus que ça l'oblige à coucher ses oreilles, qu'il ne peut pas se résoudre à faire disparaître. Il ne l'a quasiment jamais fait depuis sa naissance, ce n'est pas aujourd'hui que ça va commencer. L'adolescent bien trop à ses attributs et à sa nature pour faire une croix – même l'histoire de quelques instants – sur l'héritage laisser par ses ancêtres à quatre pattes. Il jette plutôt un regard en direction de Heiji qui, après avoir avalé une nouvelle gorgée d'eau, referme son sac à dos dans un soupire. Noa devine que le Caninos aurait préféré demeurer ici encore quelques temps mais le brun ne veut pas prendre le risque de rater son bus du retour. L'air de Lavandia ne lui sied vraiment pas, il a plus que hâte de retrouver le couvert des arbres et l'atmosphère familière de la forêt.

Je te suis. Une fois que j'aurai ses médocs, tu seras débarrassé de moi.

Le tout avec un petite sourire ironique, avant de rabattre la capuche sur sa tête. Les manches du gilet sont trop grandes, il est obligé de faire des ourlets pour ne pas cacher entièrement ses mains. Vivement qu'il mette la main sur ces foutus cachets, parce que cette journée n'est définitivement pas de son côté. Noa en vient même à espérer que la pharmacie ne soit pas en rupture pour certains produits, parce qu'il s'imagine mal faire toutes les officines de Lavandia à la recherche des médicaments désirés. Certes, sa mère en a besoin pour guérir mais le garçon n'est vraiment pas à l'aise avec autrui. L'envoyer en plein Lavandia, s'est presque l'envoyer à sa propre mort. Et depuis son arrivée à la capitale, il enchaîne les malchances. En espérant que ça ne dure pas, sinon il ne donne vraiment pas cher de sa propre peau.


© Halloween





NOA
{  Being unique is all about being different }


OTP ♥:
 

Bannières & Bazar:
 

→ Galerie regroupant tous les cadeaux qui vous m'avez gentiment fait ♥ ←

Noa ronchonne en
#5aaeb6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Perdu à Lavandia ▬ Heiji *
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chaton Perdu ? [ PV : Petit Hérisson ]
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» PERDU DOSTY CANICHE ABRICOT 1 AN (33)
» Seul et perdu...
» Rêve perdu cherche rêveurs.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Hoenn :: Lavandia-