Partagez | 
 

 Un militaire sachant tout faire sauter est un bon ex-militaire ! [pv: Virgil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Poképerv'
Messages : 874
Pokédollards : 101
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
Je suis (Inrp) : Chut faut pas lui dire qu'il est amoureux.
Je ressemble à : Kamui Gakupo de Vocaloid
Double compte : Reshiram, Ayden, Leo, Yuuna et Azael

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Double Pistolets ♠ Fusil d'Assaut ♠ Sniper
Race Pokemon/ Métier: Tueur à gage & Dealer
Team/Dresseur/Equipe: //
Poképerv'
MessageSujet: Un militaire sachant tout faire sauter est un bon ex-militaire ! [pv: Virgil]   Mer 27 Jan - 20:00





Un militaire sachant tout

faire sauter

Virgil
Raffaelo

Une nouvelle affaire. C'était il y a de ça quelques semaines déjà, un papier avait alors circulé se retrouvant alors sur son bureau. N'ayant pas eut d'affaire durant ces deux dernières semaines, en fait depuis qu'il avait croisé la route d'une hybride mentali dans un casino, il était temps de se bouger un peu. Et du coup, il s'était penché dessus. Une affaire urgente, c'était écrit en très gros. Et en sommes. Il n'y avait pas tellement de marge pour y répondre, avant qu'elle ne tombe à l'eau. Dubitatif, il avait alors pendant cinq minutes regardé la chose, et surtout le numéro inscrit. La somme proposé semblait immense. Qu'est-ce que cela pouvait être. Finalement, puisqu'il était un indécrottable curieux il avait appelé. Tombant alors sur un "serviteur" c'est du moins ce qu'il avait comprit. Un riche, déjà la somme peut tout expliquer, mais c'était à se demander ce qu'il voulait contre ça. Il était bien placé pour savoir que parfois les riches sont quelques peu excentriques et semble ne pas savoir quoi faire de leur argent parfois. Mais bon il verrait bien, pas comme si on pouvait le forcer à faire quoique ce soit. Et finalement, il eut la dite personne au bout du fil. La conversation ne fut pas bien longue, mais le Valentini avait insisté pour rencontrer la personne. Le rendez-vous fut donné pour deux jours plus tard. Un vieillard, enfin, un personne plus très jeune plutôt. Son histoire ? Il s'en fichait bien, c'était bien le boulot qu'on lui proposait qui l'intéressait. En somme pour faire un bref résumé. Tous ces petits enfants qui étaient rentré à l'armé d'Hoenn se sont fait tuer par celle d'Unys. Jusque là classique, enfin... Raffaelo ne pouvait pas trop voir où était le problème en fait. Mais finalement il parla d'une torture infligé à ces derniers. Ah oui. S'ils sont hybrides cela peut s'expliquer, maintenant qu'il le disait il avait souvenir que cela pouvait arriver. Bref, un jour on lui avait ramené des restes de ces braves garçons. La joie. Mouais. Et donc... Il avait ouïe dire qu'une petite troupe -une dizaine d'hommes tout au plus- d'Unys allait être envoyé en dehors du territoire. Le pourquoi du comment, le jeune homme ne l'apprit pas, mais il s'en fichait un peu. En somme. Il voulait par simple vengeance qu'il les tue tous..? Ok... Ok ! Oui il acceptait, tout simplement. Non sans se mettre d'accord sur les derniers points, notre ex-militaire d'Unys -ironie quand tu nous tient- accepta donc. Un jour ou deux pour se renseigner et surtout se rendre sur place, attendant sagement que le petite troupe quitte la caserne qu'il connaissait bien, phase 2 du plan.

Ayant retrouvé ses affaires de militaires, notre homme en était maintenant vêtu. Il avait simplement retiré toute les belles preuves de son grade pour les laisser bien à l'abri dans ses affaires. Cela ne faisait pas bien longtemps, les équipements n'avaient pas changés du coup. Alors que chacun était en train de préparer ses affaires pour partir, notre homme sortit alors une carte de sa poche. Elle avait été dérobé à un militaire qu'il avait abordé et dépouillé la veille. Qu'il soit heureux tient ça lui sauverait la vie. Ou en fait... Pas du tout ahah. Ayant prit soin de vérifier le nom et de s'assurer à paraitre le plus crédible possible dans son déguisement, ses long cheveux violet se retrouvèrent alors parfaitement caché sous une perruque brune. Faut avouer que sa couleur de naissance n'est pas la plus courant, vaut mieux assurer ses arrières. De toute façon ils portaient tous quelque chose sur la tête ça aiderait. Du coup, le voilà avec son sac d'affaire, prêt à partir en mission ! Cela lui rappelait de vieux souvenirs tient. Même s'il faut avouer qu'il y avait de quoi trouver ça bizarre de se retrouver à nouveau dans le rôle du soldat, mais au moins... Il avait déjà vécu cette situation, du coup il n'eut aucun mal à se faire passer pour ce qu'il devait. Ce n'est qu'en route qu'un soldat qui semblait le connaître vite fait, peut-être de visage... En tout cas. Alors qu'ils étaient arrivés à la forêt de Jades, longue marches mais qu'importe, la troupe passait par des chemins écartés de tout pour éviter de se faire remarquer. Les tentes pour la soirée seront montés, faisant alors son travail visiblement sans poser soucis, le Valentini releva la tête à l'arrivé de ce jeune soldat. Lui le connaissait, mais pas notre homme. Certainement une recrue qui s'est barré rapidement ne supportant pas son entraînement, toujours à l'armée au moins.

« Vous n'êtes pas Peter n'est-ce pas...? Vous étie-

Un couteau vient alors discrètement se placer sur la gorge du plus jeune. Le dos tourné judicieusement au monde. La main posé sur la bouche  du plus jeune, le Valentini n'avait pas trop chercher à comprendre le pourquoi du comment. Toujours est-il qu'il risquait de parler un peu trop. Du coup.. il lui souffla à l'oreille, non sans avoir la lame qui effleurait doucement sa peau du cou.

« Tutu-... J'me souviens pas de toi. Mais toi si. Alors visiblement tu as été à mes ordres mon brave petit. Je suis ici sur les ordres d'Oswald... Vois-tu. Un geste, je te tue. Tu parles, je te tue. Si jamais l'idée te viendrait de parler de ma présente... Je te tue. Si ce n'est pas moi qui le ferait, tu n'es pas sur ton territoire qui plus est...

Il était resté quelques secondes de plus comme ça, avant de finalement le lâcher. Son regard ne trahissait rien. On aurait pû croire que c'était la strict vérité, Oswald pouvait très bien le payer pour faire quelque chose, c'était vrai. Ce n'était juste pas le cas maintenant. Quoiqu'il en soit, c'est sous ce regard lourd de tueur qu'il partit en déglutissant, sous le sourire en coin du Valentini. Ici Kantô il était comme chez lui, et avait ses connaissances... Eheh. Quoiqu'il en soit, il retourna monter sa tête. Il agirait en fin de journée. S’éclipsant alors avec son sac, c'est ainsi qu'il passa une bonne partie du reste de la journée à trafiquer la bombe qu'il avait réussit à se faire fournir pour pouvoir la préparer et la placer, et aussi faire ce qu'on lui demandait histoire de ne pas trop en se faire remarquer. Ce n'est qu'une fois la nuit tombé qu'il put alors s'affirmer fièrement que tout était prêt. Et donc placer lorsque la nuit noire enveloppa les soldats d'Unys pour aller placer tout ce qu'il faut. Maintenant ? Eh bien plus qu'à s'éloigner assez pour ne pas tant qu'à faire se suicider avec eux hein. J'veux bien qu'il portait l'uniforme et qu'il en avait fait partit mais faut pas abuser. Les mains dans les poches, une clope dans la bouche, il disparut simplement, prétendant même au soldat de garde qu'il prenait son tour de garde histoire d'être tranquille et sûr que tout le monde y passe. On sait jamais pourrait y avoir ces saloperie d'hybrides, se croient chez eux ici ! Qu'ils disaient.

« Vous en faites pas, les hybrides ne vous feront rien...

Souffla-t-il alors qu'il se mit à lever à faire un compte à rebours en partant de dix. Une fois dans les cinq dernières secondes, il lâcha doucement, alors qu'il était en train de retirer son képi et sa perruque de l'autre.

« Cinq... Quatre... Trois... Deux... Un...~

Boom. Ni plus ni moins. Sourire en coin et il souffle alors sa fumée tandis qu'un feu fit son apparition. Il reprit alors sa marche tranquille pour s'éloigner, assez peu désireux de croiser alors tous ces braves gens qui éteindront le feu. Ils rapporteront au journaux ce qu'il s'est passé, c'est largement suffisant comme preuve.

« Trop facile.

Remettant sa chevelure en place, et son sac correctement sur le dos, le jeune habillé en militaire comptait bien rentrer tranquillement chez lui. Ah. Faudrait peut-être appeler le vieux pour lui dire. Ouais. Il chercha son portable dans sa poche. Il irait chercher sa prime sans faute demain matin tôt.


© REIRA DE LIBRE GRAPH



 
Kdô ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un militaire sachant tout faire sauter est un bon ex-militaire ! [pv: Virgil]   Dim 31 Jan - 20:17

Un militaire sachant tout faire sauter

Ces derniers temps, Virgil n'avait pas passé beaucoup de temps en forêt, il fallait bien le dire et se retrouver tout à coup dans ce genre d'environnement lui faisait donc drôle. Après tout, lorsqu'il était militaire, il bougeait souvent, voyait des environnements différent etc pour diverses missions. Mais depuis qu'il n'était plus dans l'armée, ce qu'il voyait surtout… C'était des décors de film. Certes, à l'écran, cela faisait peut-être voyager le spectateur, mais lui pas vraiment pour le coup. Il n'avait rien contre le Pokéwood, ce lieu lui permettait d'avoir un emploie – merci à son frère tient – mais il fallait bien le dire, ce n'était pas le lieu le plus palpitant du monde tout de même. Heureusement qu'il y avait les fans un peu cinglés, sinon on tournerait vite en rond dans ce genre de lieu. Voilà pourquoi, lorsque l'occasion se présentait d'aller travailler sur un tournage en extérieur, le jeune homme ne laissait jamais passer l'occasion. Déjà, parce que c'était mieux payé… Et même s'il n'avait rien d'un grippe-sous, il ne crachait pas sur un petit plus niveau paye dans le mois, c'était toujours mieux pour ne pas s'inquiéter et payer les factures. Et deuxièmement, cela lui faisait voir du pays, un peu comme lorsqu'il était plus jeune et qu'il voyageait avec son frère et ensuite avec la troupe de théâtres.

Le jeune homme s'était donc rendu à Kanto pour un travail cette fois-ci. Rien de bien compliqué ou qui sorte de l'ordinaire et il avait été payé… Bref, que de bonne chose. Mais en bon radin qu'il était – même s'il le niait souvent – Virgil ne voyait bien sûr pas bien l’intérêt de payer pour rendre jusqu'à Sinnoh. Après tout, la nature lui avait donné de grandes ailes, puissantes et son entraînement militaire faisait qu'il pouvait tout de même voler sur de longues distances. Ainsi, au retour comme à l'aller, le jeune homme avait choisit de faire le trajets par ses propres moyens. Pas de chance, il avait finit son boulot plus tard que prévu et du coup, était partit assez tard aussi… Si bien qu'il en était à peine à survoler la forêt de Jade lorsque la nuit était déjà tombée, rendant sa visibilité bien moins bonne. Assez en tout cas pour qu'il finisse par se dire que s'arrêter pour la nuit serait peut-être une bonne idée. Après tout, il savait se débrouiller en forêt, pas de pluie à l’horizon pour l'emmerder… Donc un bon feu pour passer la nuit et cela lui suffirait jusqu'à ce que le soleil se lève pour qu'il puisse repartir. Certes, le confort ne serait pas au rendez-vous, mais ce n'était pas bien grave. Il serait mieux dans son petit chez lui plus tard.

Le Gueriaigle s'était donc trouvé un petit coin qui lui semblait bien pour dormir quelques heures. Il avait alors ramassé un peu de bois et avec deux morceaux, avait fait du feu, comme un vrai bonhomme !.. Non, j'déconne. Il abait bien entendu utilisé un briquet. On lui avait souvent dit que c'était étrange pour un type qui ne fumait pas d'en avoir un sur soi, mais comme il répondait… On ne sait jamais, ça peut servir hein. Ben ouais… En cas de fin du monde tout ça. Oui, Virgil était un peu parano sur les bords, mais il préféré être prudent, c'était mieux. La preuve, il ne se retrouvait pas dans le noir, comme un con à essayer de faire du feu comme un sauvage. Avec un bon petit feu pour se tenir chaud, installé tranquillement contre un arbre, le jeune homme n'était pas si mal… Bon, un repas, ce ne serait pas du luxe. Mais pour cela, il faudrait trouver un truc à chasser, mais avec quoi ? Son katana ? Ce serait marrant ça tient… Mais non. Cette scène épique n'aurait pas lieu, tant pis. Il volerait un moment le matin avant de s'acheter de quoi petit-déjeuner une fois revenue à la civilisation, voilà tout. En attendant, il valait mieux dormir.

Tout seul, dans une forêt en pleine nuit, cela devrait être simple de trouver le calme nécessaire au sommeil, non ? Pourtant, alors qu'il commençait à somnoler, le gueriaigle fut tout à coup alerté par un bruit qui aurait eu bien du mal à passer inaperçu. Hein ? Que quoi ? Il se faisait attaquer ? Ah non, c'était pas la guerre hein… Enfin, ça y ressemblait vachement tout de même. C'était quoi ça, une explosion ? En pleine forêt ? Sérieusement… Pourquoi c'était le bordel partout où il se posait le pauvre ? Bon, pour une fois, il ne pouvait pas mettre la faute sur le dos de son frère qui était loin, mais cela l'intriguait d'autant plus du coup. Se redressant et observant attentivement afin de voir si cela se reproduisait, le jeune homme ne remarqua rien de plus. Pas d'autre explosion… Juste de la fumé au loin laissant supposer que cela avait engendré un début d’incendie. Mais… Il se passait quoi dans le coin ? Kanto n'était pas censé être une région tranquille ? C'était tout de même louche, assez pour couper tout envie de sommeil au gueriaigle et lui faire éteindre son feu – car un incendie suffirait bien hein – afin d'aller voir de plus près ce qu'il se passait. Prudemment, il avança donc dans la forêt en direction du bruit qu'il avait entendu et de la fumée.

Il n'avait pas la moindre idée de ce qu'il se passait dans le coin, mais il était curieux de le savoir.. Assez pour s'avancer au plus prêt en tout cas et qui sait, peut-être que cela n'était qu'un accident.. et que des gens avaient besoin d'aide ? Mouais, c'était gros comme accident tout de même, donc à moins d'être un savant fou qui testait ses bombes dans le coin hein. Mais en se rapprochant de l'endroit de l'explosion, Virgil croisa le chemin d'un homme. Un militaire en fait, cela il le reconnu tout de suite. Mais ce n'était pas l'uniforme de Kanto que ce dernier portait, bien au contraire, il venait d'Unys celui-là, le jeune homme en était convaincu. Il faut dire qu'en tant que militaire à Hoenn, région pro-Pokémon par excellence, Virgil connaissait forcément les militaires d'Unys. Il s'agissait d'ennemis après tout… Enfin, il n'y avait pas vraiment de guerre ouverte et déclarée, mais booon, on lui avait toujours appris que si l'occasion se présentait d'en éliminer quelques un discrètement, il fallait en profiter. Et cela devait sans nul doute être pareil de l'autre côté, voir pire, vu que l'armée d'Hoenn était en grande partie composé d'hybrides et que ces derniers étaient très mal vu à Unys. Bref, autant dire que ce type à la tignasse violette avait pile l'uniforme qu'il fallait pour attirer l'attention de Virgil. Et pour le rendre méfiant. Qu'est-ce qu'il foutait là ce con ? Et en plus, il fumait tranquillement sa clope alors qu'une explosion venait de retentir il y a peu. Bref, mec t'es un gros suspect. Voilà pourquoi le gueriaigle resta tout de même à une distance raisonnable de lui. Le regardant de façon méfiante bien qu'il ne semblait pas le craindre pour autant.

«  C'est quoi ce bordel ? Les Soldats d'Unys viennent jusqu'à Kanto pour tester leurs explosifs maintenant ? »

Franchement… Ce serait con. Ils avaient un joli désert rien que pour eux pour ce genre de connerie, alors pourquoi venir en territoire neutre pour faire n'importe quoi ? Enfin.. Neutre, Unys s'était mis tout le monde à dos depuis un moment de toute façon. Et Virgil pouvait bien témoigner de pourquoi vu son enfance là-bas. Faisant quelques pas, la main posé sur le pommeau de son katana toujours accroché à sa ceinture par habitude, le gueriaigle jeta un rapide coup d'oeil vers l'endroit où l'explosion avait eu lieu, constatant donc qu'il y avait eu des victimes… Mais vouloir leur porter secoue serait vint compte tenu des petits morceaux qui avait été éparpillé un peu partout. Youpi, un vrai champ de bataille… Mais l'homme violet semblait n'en avoir strictement rien à foutre en fait, ce qui laissait supposer qu'il s'agissait d'ennemi ?… Mais alors qu'est-ce qu'un militaire foutait tout seul, il se prenait pour un kamikaze ? Mouais bof, il s'était pas fait sauter avec ce con. Reportant son regard sur lui, Virgil constata donc les faits.

« Vu ton air de rien à cirer, c'était pas tes potes ceux-là. Ils t'ont fait quoi pour finir en morceaux ? »

De l'humour ? Non même pas… Ce n'était pas son genre après tout, mais la présence d'un soldat d'Unys dans le coin ne lui disait rien de bon. Il y en avait d'autre ? Ce types morts, ils étaient d'Unys aussi ou bien s'agissait-il de soldat de Kanto en patrouille ? Trop de questions, mais certainement pas du genre que cet homme avait envie de répondre. En tout cas, il ne lui disait rien qui aille…
Pride sur Libre Graph'
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poképerv'
Messages : 874
Pokédollards : 101
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
Je suis (Inrp) : Chut faut pas lui dire qu'il est amoureux.
Je ressemble à : Kamui Gakupo de Vocaloid
Double compte : Reshiram, Ayden, Leo, Yuuna et Azael

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Double Pistolets ♠ Fusil d'Assaut ♠ Sniper
Race Pokemon/ Métier: Tueur à gage & Dealer
Team/Dresseur/Equipe: //
Poképerv'
MessageSujet: Re: Un militaire sachant tout faire sauter est un bon ex-militaire ! [pv: Virgil]   Lun 22 Fév - 20:58





Un militaire sachant tout

faire sauter

Virgil
Raffaelo

Dans la famille j’en ai rien à faire, je demande M.Valentini. Il est présent ou pas ? Visiblement oui. Mais ce qu’il se passait autours de lui pas trop, faut avouer que y avait pire dans la vie pour lui, quand on fait ce genre de métier je crois qu’il faut arrêter de se lever et aller au boulot tranquillement dans son petit bureau et revenir le soir. Non. Plutôt voyage, parfois tuer, faire péter, se déguiser. Ce n’était pas la variation qui manquait, au moins il ne s’ennuyait pas. Il suffisait de toute façon de regarder son visage pour le comprendre, un sourire en coin fier et amusé, comme si c’était parfaitement normal de faire ce genre de chose. Pourtant dois-je rappeler que tout de même certaines des personnes mortes ici étaient des anciens camarades à lui ? Enfin. Camarades, je crois qu’on pourrait le mettre entre guillemets, notre homme n’avait certainement pas eut trop d’attache avec eux, il est rare pour lui de trouver quelqu’un intéressant et accessoirement de se dire qu’il était autre chose qu’une compagnie provisoire. Du coup les revoir et les faire péter à la suite ? Pff. Facile. De toute façon Raffaelo ne faisait pas ça par pur plaisir, comme si s’amuser à tuer rapportait, autant faire ça avec une prime. Et vu le travail de plusieurs jours qu’il avait dû faire pour ne pas se faire remarquer et causer la mort de tout le monde, autant dire que ce ne serait pas quelques petits billets de rien du tout qui finiront dans sa poche hein… Maintenant la clope dans la bouche, satisfait de sa soirée, le voilà en train de s’éloigner les mains dans les poches du lieu du crime, qui vu l’ampleur que cela avait pris allait forcément attirer du monde. Assez peu désireux de perdre du temps surtout en ayant ce genre d’uniforme sur le dos. Le jeune homme avait alors parcouru une distance assez courte pour ne pas dire carrément minable. Avant de finalement se faire arrêter. Hein ? L’air démontrant clairement qu’il pensait un peu un « quoi encore ? », dépité, blasé. Il n’avait rien dit. Observant juste de haut en bas le nouveau venu qui semblait avoir comme un souci.
 
Retirant alors une bouffée de sa clope alors qu’il semblait poser des questions indirectes pour comprendre, le jeune homme ne semblait pas spécialement inquiété faut l’avouer. Pourquoi l’être en fait ? On se méprenait sur ce qu’il était et sur ce qu’il avait fait ? En fait, c’était presque drôle de voir quelqu’un de potentiellement hybride se dire que « olala il a tué ces hommes c’est mal, tu portes l’uniformes d’Unys alors c’est forcément des hybrides ! ». Pas de chance, cette fois-ci sa cible n’avait été que des humains. Quelle différence après tout… Raffaelo ricana à sa remarque. C’est qu’il pourrait presque se sentir vexé le bougre.
 
« Unys, tester des explosifs ? Allons, je ne t’ai rien fait, pas besoin d’insulter mon travail. C’est de mes deux mains ce magnifique spectacle.

Eh ouais, pas besoin d’avoir une armée pour avoir des bombes, quand on s’y connaissait surtout bien et qu’on avait des connaissances pour fournir un peu tout ce qu’il fallait –faut avouer qu’on trouve pas ça dans la boutique de quartier du coin- eh bien.. c’est facile. Du moins notre homme était littéralement comme un enfant fier de ce qu’il avait fabriqué. Un gros boum qui marche bien. Que demander de mieux ? C’est là les attentes d’une bombe hein…
 
Finalement il haussa les épaules. Fallait-il de réelles raisons de tuer quelqu’un ? Non, parfois c’était par envie, par intérêt, parce que c’est comme ça et puis c’est tout. Quand on est à l’armée on le fait parce qu’on nous le dit, parce qu’on trouve que. Mais chacun aura sa propre vision des choses, de qui il est juste de tuer ou non, mais ce n’est que purement subjectif, que c’est hypocrite de penser le contraire, au moins notre homme s’assumait totalement. Du coup, prenant le temps de finir tranquillement ce qu’il était en train de fumer avant de jeter le mégot sur le sol et de l’écraser avec sa botte, il redressa alors la tête, et un peu l’ensemble de son corps par la même occasion. Comme une position de défis, du genre, t’as quelque chose à redire ? Et alors ?
 
« Non aucune. Parce que c’est comme ça. Ça te va comme réponse ou alors tu vas te mettre à pleurer pour des gens que tu ne connais pas ?

Bon c’était un peu exagéré de dire qu’il allait se mettre à pleurer parce que c’est injustes, mais c’est une façon comme une autre de dire ce qu’il pensait, comme quoi c’était ridicule toutes ces questions inutiles qu’il ferait mieux de continuer son chemin comme si de rien était. C’était moins risqué et surtout un gain de temps pour tout le monde. Mais en fait, le Valentini pourrait se contenter de dire que c’était des humains, de l’armée d’Unys, il avait au moins deux chances sur trois pour que leur mort soit soudainement justifié au regard du brun devant lui –qui avait par ailleurs une longueur de cheveux un peu comparable à la sienne, amusant-. Mais il ne l’avait pas fait, pourquoi ? Par amusement ? Un peu. Certainement qu’il voulait titiller, voir ce qu’il ferait, comment il réagirait. Au pire il aurait largement le temps de lui dire, un jour, il verrait. De toute façon les plaques des soldats seront trouvées certainement et seront énoncés aux informations comme quoi une explosion avait ravagé un groupe de militaire d’Unys alors bon. S’approchant les mains dans les poches, bien que ses armes soient à disposition, il reprit.
 
« Si t’as rien d’autre à me dire moi j’me casse, j’aimerais bien rentrer tu vois. Retourne faire ton camping et qu’on en parle plus.
 
Pourtant, ce large sourire en coin voulait tout dire, il était arrogant. Méprisable, certainement un peu le cliché qu’on pourrait se faire en imaginant un membre de l’armée d’Unys. Il en avait fait partit à une époque, cette identité n’était pas totalement dupé, il était con, égoïste, le profil type du méchant qu’on peut caser un peu facilement partout pour l’accuser. C’est peut-être parce qu’il était du genre méprisant et joueur qu’il c’était planté à quelques pas seulement juste devant lui pour le regarder droit dans les yeux et alors affirmer de la façon la plus malsaine qui soit.
 
« Ou alors profite de ce spectacle. Cette bombe était des plus efficaces, beaucoup se sont vu littéralement explosés en petit morceaux. Magnifique non ?
 
Ok, c’était flippant mais en plus méprisant. Raffaelo aime jouer avec le feu, du coup, il s’était jeté sur l’occasion pour le tester. Alors, vas-tu m’amuser jeune homme ? Il n’avait pas froid aux yeux en tout cas…



© REIRA DE LIBRE GRAPH



 
Kdô ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un militaire sachant tout faire sauter est un bon ex-militaire ! [pv: Virgil]   Jeu 21 Avr - 19:42

Un militaire sachant tout faire sauter

L'art de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment, c'était un peu la spécialité de Virgil. On ne pouvait pas vraiment dire que ce jeune homme avait eu une vie très tranquille, bien au contraire. A croire que son karma était légèrement moisie… Contrairement à certaines personnes, qui bizarrement.. Ben avait un karma hautement bénéfique. Comme si tous devaient toujours leurs sourires. Le frère de Virgil faisait un peu partie de cette catégorie, on ne pouvait pas dire le contraire. Et peut-être en rencontrerait-il d'autre comme cela. -Comme un autre ex-militaire ahem – Pourtant, il ne faisait rien pour et ne l'espérait pas spécialement. Par contre, si on lui donnait l'occasion d'échanger sa malchance contre.. Un peu de neutralité, il ne serait pas contre. Pas du tout même. Le pauvre n'avait rien demandé à personne, il comptait juste se reposer tranquillement dans la forêt avant de reprendre sa route pour Sinnoh. Du repos après une dur journée de boulot, c'était trop demander ? Ben oui, visiblement, il ne fallait pas rêver. A peine avait-il songé à fermer les yeux après avoir installé son petit campement de fortune, qu'une explosion s'était fait entendre et que de la fumée s'élevait maintenant au dessus de la forêt un peu plus loin. Évidemment, cela ne pouvait pas arrive un autre jour ? Ben non, monsieur le poissard n'était pas présent, ce ne serait pas drôle après tout.

Virgil de son côté était peut-être trop curieux. Certains n'en aurait tout simplement rien eu à faire de tous ce boucan et de l’incendie potentiel qui était en train de se déclarer. Pourtant, lui il devait y aller. Se mêler des affaires des autres n'étaient pourtant pas son activité favorite, mais là… Il ne pouvait vraiment pas hausser les épaules et se rendormir. Il possédait cette petite chose qu'on appelait la conscience. Tant pis. Pourtant, arrivé sur place, le jeune homme n'avait pu être que surpris parce qu'il avait vu. Des militaires, tué par une bombe visiblement et le pire était qu'ils ne portaient pas du tout l'uniforme de Kanto, mais celui d'Unys. Ils jouaient à quoi ici ? Enfin.. Plus à grand-chose de toute manière, puisqu'un seul semblait encore debout. Nullement alerté ou choqué par ce qu'il s'était passé ici d'ailleurs. Bien au contraire, ce dernier fumait tranquillement, comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes. C'était quoi ce taré franchement ? C'était lui qui avait fait cela ? En tout cas, il ne lui fallut pas longtemps pour l'admettre devant Virgil, comme une petite fierté personnel, il se vanta d'être la cause de l'explosion. Pas besoin des explosif d'Unys. Si cet homme avait porté un uniforme différent des autres, d'Hoenn par exemple, Virgil aurait bien mieux compris. Mais voir un soldat d'Unys se vanter d'en faire exploser d'autre, c'était assez surréaliste à ses yeux.  A moins bien sûr qu'il ne soit une sorte d'agent infiltré… Ou juste un taré qui s'était trouvé un uniforme.

« Magnifique spectacle oui, vraiment. »

Comment ça son ton puait l'ironie à plein nez ? Et bien, ce n'était pas vraiment de sa faute, Virgil était du genre honnête comme mec, du coup, ses émotions ressortaient toujours et comme là il ne cherchait vraiment pas à s'en cacher, évidemment que c'était évident de deviner qu'il n'admirait en rien un tel spectacle. Cela ne l'effrayait pas non plus d'ailleurs, il était un homme habitué à voir de vilaines choses. Mais si certains tarés prenaient du plaisir à voir ce genre de scène, lui ne les avait jamais compris et espérait bien que ce ne serait jamais le cas. Ce type ne lui inspirait pas confiance, pas du tout même. Quant à savoir pourquoi il avait fait cela, ce pauvre Virgil ne devait certainement pas obtenir une réponse aussi facilement. Bien au contraire, à l'entendre, l'homme à la tignasse violette semblait avoir fait cela comme ça. Étrangement, même s'il ne comprenait pas cela, Virgil voulait bien croire qu'un sadique puisse faire cela par simple amusement. Mais des militaires, ce n'était vraiment pas une cible simple, pas du tout même. Il devait bien y trouver un intérêt, même s'il ne voulait pas le dire, non ?… Mais loin de se mettre à pleurer comme il l'avait suggéré pour les victimes, le gueriaigle était plutôt du genre à chercher le pourquoi du comment. S'il s'agissait de deux armées se tirant dans les pattes, aucun soucis. Mais si c'était un crime gratuit ? Laisser ce type s'en tirer serait immoral non ?

« Non, je t'avoue que je ne trouve pas la réponse très satisfaisante figure toi. J'vais pas pleurer ces mecs, mais l'idée qu'un type franchement louche fasse exploser n'importe qui au grès de ses envies dans le coin me plaît moyen. »

En même temps… Ce n'était rassurant pour personne les bombes. C'était quoi la prochaine étape si c'était un taré qui frappait sans raison ? Il n'avait aucune envie de la savoir en fait, voilà pourquoi l'idée de le laisser partir ne lui plaisait pas vraiment. Ce type était… Trop sur de lui. Les mains dans les poches, il semblait presque défier le gueriaigle du regard, ce dernier l'observant toujours à l’affût d'un quelconque mouvement suspect. Rien à faire, c'était bien lui le plus méfiant des deux visiblement. Mais le dernier debout après un massacre était rarement la personne la plus rassurante du monde hein. On pouvait donc comprendre que le gueriaigle soit si peu décidé à lui faire confiance… A qui pouvait-il inspirer de tels sentiments après tout ? A des tarés comme lui sans nul doute. (Ou à Cassidy) En paix avec lui-même visiblement, le violet suggéra bientôt à Virgil de retourner faire du camping tandis que lui.. Se cassait tout simplement. Oui, bien sûr, il allait justement le suggérer ! … Non mais il était sérieux ce mec franchement ? Pour le coup, un sourire un peu méprisant était apparut sur le visage de l'ex-militaire. En même temps, il y avait bien au fond de lui un certain dégoût à laisser un soldat d'Unys s'en aller, il n'y pouvait rien, c'était dans sa nature.

« Oui, bien sûr. Je vais retourner m'installer un peu plus loin et attendre que les flics viennent me réveiller pour me demander des comptes sur ce qu'il s'est passé. J'ai pas l'intention de me faire interroger à ta place vois-tu. »

Non, franchement, l'idée ne lui plaisait pas du tout. Quoi ? L'explosion ? Oh, j'ai été voir, il y avait un type louche sur les lieux, mais je l'ai laissé filé. Ah ah, bonjour le mec qui ne sert à rien. Il allait pas du tout avoir l'air suspect comme ça… Ou idiot d'être resté sur les lieux, au choix. De toute manière, son repos était contrarié par les événement à présent, alors autant essayer d'avoir le fin mot de l'histoire. Soutenant le regard du taré, Virgil ne cilla pas, bien que le dégoût pour l'amusement de l'homme en face soit bien visible. Il pouvait vraiment parler d'homme qui explosait en morceaux et y prendre un certain plaisir ? C'était quoi ce taré franchement… Le regard du gueriaigle s'était durci et il ne manqua d'ignorer ce genre de satisfaction pour chercher d'autres réponses.

« Tu es un soldat d'Unys ? Ça ne m'étonnerais pas, vous êtes des dégénérés là-bas. Ou alors tu as volé cet uniforme pour t’infiltrer parmi-eux. C'est assez lâche comme méthode pour un militaire. »

Non, Virgil lui n'était pas un lâche ou un menteur. Ce genre de méthode ne lui plaisait pas, mais s'il s'agissait vraiment d'un soldat ennemi d'Unys, ses actes se justifiaient, non ? Oui, la nationalité changeait vraiment quelque chose… C'était horrible dans un sens, mais c'était ainsi. Virgil n'avait aucune sympathie pour Unys et ses habitants et en tant qu'ancien militaire d'Hoenn, ils avaient toujours été pour lui des ennemis déclarés et non des alliés potentiels. Sa méfiance envers cet homme était donc toute justifié, voir amplifié compte tenu du peu de potentiel sympathie ou confiance qu'on pouvait lui donner de base. Restant sur ses position, le jeune homme était donc tout à fait prêt à l'empêcher de partir s'il n'avait pas de réponse satisfaisante et jugeait que ce type pouvait être dangereux pour des innocents. Même s'il ne faisait plus partie de l'armée, il ne pouvait s'empêcher d'avoir cette attitude protectrice. C'était dans sa nature après tout.

« Tu te décide à me donner une explications ou tu préfère voir avec les autorités du coin ? »

Ouais carrément. L'art de se faire des amis ce Virgil. Mais en même temps, il n'y pouvait rien s'il était un homme honnête lui. Et ce n'était pas comme si ce mec inspirait confiance à qui que ce soit pour qu'on le laisse aller à sa guise. L'odeur des cadavres autour pouvait confirmer que non, il n'était pas inoffensif.
Pride sur Libre Graph'
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poképerv'
Messages : 874
Pokédollards : 101
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
Je suis (Inrp) : Chut faut pas lui dire qu'il est amoureux.
Je ressemble à : Kamui Gakupo de Vocaloid
Double compte : Reshiram, Ayden, Leo, Yuuna et Azael

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Double Pistolets ♠ Fusil d'Assaut ♠ Sniper
Race Pokemon/ Métier: Tueur à gage & Dealer
Team/Dresseur/Equipe: //
Poképerv'
MessageSujet: Re: Un militaire sachant tout faire sauter est un bon ex-militaire ! [pv: Virgil]   Lun 2 Mai - 20:06





Un militaire sachant tout

faire sauter

Virgil
Raffaelo

Des explosions, du sang, c'est parfaitement normal dans la vie d'un Valentini. En même temps pour un tueur à gage, ne pas être habitué à donner la mort serait le comble. Tout ça lui passe au dessus. On pourrait facilement dire de lui qu'il était quelqu'un d’égoïste, en même temps, c'est carrément ce qu'il est oui. Monsieur est même le premier à s'en vanter. Pourquoi s'en cacher après ? Il faisait bien ce qu'il veut et c'était ce qu'il lui avait valut d'être déshérité, mais ça il s'en fichait. Comme si notre homme rêvait de mener une vie tranquille. Non. Ce qui l'intéressait, c'était des journée comme celle-là par exemple. S'infiltrer dans son ancienne armée pour salement tuer tous le monde à coup d'explosion. Voilà qui est parfait et en plus il empochait une somme à la fin de la journée, ce qui faisait de son passe temps son moyen de gagner sa vie. Comment lier l'utile au plaisir j'vous jure. Mais visiblement, ça ne semble pas de l'avis de tout le monde, pourquoi y avait-il des gens toujours trop coincés, non vraiment, ils sont chiant ceux-là. Au même titre qu'il trouvait que les nobles avaient un réel soucis, au final, il rencontrait des gens avec le même genre de problème. C'est quoi ces gens qui ont des conscience ? Des soldats d'Unys sont morts, alors quoi ? C'était un membre de leur famille et tout ? Ben non même pas, car soyons franc deux seconde, mais cet homme avait l'air de se moquer complètement de la mort de ces types. Alors pourquoi chercher la petite bête hein ? Lui s'en fichait. Notre homme avait fait son boulot, voilà chacun son bout de vie on rentre chacun chez soit ? En tout cas, fallait pas compter sur Raffy pour répondre bien sagement et s'excuser. Il se disait que c'était certainement un moyen de s'amuser un peu histoire de compléter cette magnifique journée. Puisque monsieur veut jouer aux héros hein. Voilà bien un état d'esprit qu'il ne comprenait pas tient, vouloir agir pour le bien des gens. Comme si tous le bas peuple méritait d'une protection gratuite. Mec. Si tu aimes aider les gens fais toi payer au moins !

Raffaelo éclata de rire. Par pur moquerie. En même temps, c'était à ses yeux une blague. Et faut avouer que le voir rire de cette façon avec un barbecue géant derrière lui avait de quoi terminer le portrait inquiétant qu'il avait -ou alors on s'appelle Cassidy et on le trouve juste terriblement sexy comme ça, mais pas de pot elle n'était pas là pour le dire à voix haute-.

« Vraiment ? Je vois. C'est donc un Monsieur héros devant moi !

En somme un gars trop gentil, un gars qui aux yeux d'un gars aussi con et méchant que le Valentini était juste une bonne pomme. Oh oui. Pourtant cette bonne pomme comme il le pensait si bien avait une épée et savait certainement très bien s'en servir. Il était de toute façon en posture du mec prêt à réagir au moindre geste. Allons, Raffy n'était pas bête au point de sauter comme ça à la gorge d'un mec armé. Quand bien même c'est un clown faut faire attention. Parce que oui, c'est qu'en plus d'être un « monsieur je sauve tout le monde » il avait un de ces humours.

« Oh ce serait une idée tu vois. Je dormais monsieur l'agent j'ai rien vu rien entendu ! Ce serait tellement drôle et crédible je t'assure !

Pourquoi toujours partir dans le ridicule ? Parce qu'il aimait bien souligner le fait que le gars en face de lui était juste terriblement nerveux et visiblement sur ses gardes, tandis que lui, riait tout simplement au nez. Peut-être pour tester jusqu'où la provocation peut tenir allez savoir. Mais visiblement, pour le brun, l'heure était à l’interrogatoire et non à la rigolade. Franchement, pourtant se faire griller quelques saucisses dans une forêt était le meilleur endroit pour le faire ! Même si les saucisses dans le cas présent étaient des humains. En tout cas, il leva les mains, comme pour faire signe que molo. C'était pas lui qui allait commander ici hein.

« Olà olà. Pas comme ça que t'auras des réponses. De toute façon, je ne suis pas militaire alors j'me fiche bien de la méthode, l'important est le résultat tu ne trouves pas ? Oh. Mais je suis sûr qu'en fait tu es terriblement curieux. Attends donc.

Posant son sac sur le sol, la clope coincée entre les lèvres, il se mot à fouiller. Je te rassure, normalement ses armes sont à ses hanches c'est à se demander ce qu'il cherchait. Ah voilà. Une petite machine, visiblement couverte de fils. Il la lança au brun. Donnant l'impression qu'il lui lançait littéralement une dynamite à la gueule.

« Ahah. Mais celle-ci ne marche pas. Du fait main. T'as vu un peu le travail. Avoues t'es jaloux !

Il tira alors une latte avant de jeter la cigarette sur le sol et l'écraser du talon. Oui. Il préférait parler explosif. Pourtant, malgré son air agaçant, il eut alors un sourire en coin.

« Laisse-moi deviner. Oh. Un hybride qui vient d'Unys c'est ça ? C'est fou c'est marqué tous sur votre tête que vous venez de là-bas ou quoi ?

Il haussa les épaules l'air désinvolte. Eh oui. La dernière personne qu'il avait croisé et qui venait de cette région c'était Cassidy c'est dire. Et la première fois, il avait réussit à le deviner et lui faire admettre que c'était le cas sans même qu'elle n'ait à le dire. Trop fort le mec. Mais en même temps. Voir un tel mépris dans le regard quand il était question de soldat d'Unys c'était une évidence. Il l'avait connu. Il était peut-être même lié à Hoenn. Mais ça. Il s'en fiche totalement. Il n'est que tueur à gage. En tout cas, il ramassa son sac. Son air fier et arrogant ne l'avait pas quitté. Non il ne ferait en aucun cas le premier par des hostilités. Il y a toujours un avantage à laisser les autres agir avant. Et puis, c'est plus drôle de parler avec lui pour l'instant.


© REIRA DE LIBRE GRAPH



 
Kdô ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un militaire sachant tout faire sauter est un bon ex-militaire ! [pv: Virgil]   Dim 8 Mai - 20:45

Un militaire sachant tout faire sauter

Dans la vie, il y avait vraiment des gens qui ne devraient jamais se croiser. On pouvait dire sans trop s'avancer que cela aurait du être le cas entre ces deux jeunes gens. A peine s'étaient-ils rencontrer que déjà, on pouvait deviner qu'ils étaient tous deux comme le jour et la nuit. Virgil, le modèle type du militaire près à se sacrifier, ayant de l'honneur, un sens du devoir etc. L'homme trop gentil, bonne poire dirons certains, mais sûr qui on pouvait compter et… Cet homme. Virgil ne connaissait pas son nom, mais dans un sens, qu'est-ce qu'il pourrait bien en faire ? Ils n'étaient pas fait pour s'entendre, cela était une évidence. Alors que le Gueriaigle était soucieux pour ce qu'il s'était passé et ce qui allait se produire après même, l'homme violet semblait lui totalement j'menfoutiste. Comme si rien ne l'atteignait, que tout l'amusait. Des hommes comme lui existaient vraiment ? Ils n'étaient pas exclusivement dans les films juste parce qu'il fallait un méchant badass ? Ben non apparemment, on pouvait en croiser et sans même le chercher. Virgil n'avait rien demandé, à part peut-être avoir la paix. Et le voilà mêlé malgré lui à une histoire d'explosion et de militaires mort… Bon, s'il s'était tout simplement cassé dans l'autre direction, personne ne lui aurait jamais rien demandé en même temps. Mais Virgil était comme cela. Doué pour se mettre dans le pétrin en règle général.

Le violet n'avait pas tellement eut tort en l'appelant « monsieur héros ». A une autre époque, Virgil aurait sans doute été un preux chevalier, prêt à défendre la veuve et l'orphelin. Pas de chance, il vivait dans une époque assez pourrie où la gentillesse était vu comme une faiblesse. En même temps, cela pouvait parfaitement l'être dans certains cas. Mieux valait se moquer de certaines choses parfois, sans pour autant devenir comme ce type qui fumait tranquillement après avoir causé la mort d'autant de monde. Si un jour Virgil devenait comme lui, qu'on lui tire une balle dans le crâne tiens… Pff, ce type était méprisable, il n'y avait pas d'autre mots. Quoi que si, agaçant peut-être. Il avait la moquerie facile, comme beaucoup. Ce que Virgil n'avait pas vraiment en revanche, mais il en faisait du coup souvent les frais. Assez pour ne pas s'énerver à la première moquerie en tout cas. Oui, s'il disait aux flics qu'il n'avait rien vue rien entendu, Virgil aurait vraiment l'air d'un menteur ou d'un débile profond. Il faudrait vraiment qu'il soit atteint de surdité à un haut niveau pour ne pas avoir entendu une explosion pareil. Voilà pourquoi il avait roulé des yeux à la petite tirade de l'homme habillé en militaire.

« Très marrant ouais. Mais le plus drôle serait d'entendre ce que tu leur dirait toi. Laisse moi deviner, l'excuse du barbecue qui tourne mal ? »

S'il était ironique ? Plus tu meurs, mais en même temps, on voyait toujours bien cela chez le jeune homme, car il ne savait pas mentir. Du coup, quand il disait une connerie, ben ça sonnait forcément faux. Jamais on ne confondait son ironie avec autre chose du coup. Il était trop vrai, trop honnête. Tout le contraire de l'homme en face de lui sans doute. Lui les mensonges, ça devait le connaître, mais de toute manière, il ne devait certainement pas avoir pour projet de rester là pour s'expliquer auprès des autorités compétentes. Où alors il était franchement débile. Mais déjà, il ne comptait apparemment pas chercher les ennuis auprès de Virgil, ce qui était toujours cela. Lui faisant signe de se calmer un peu, il ne semblait pourtant pas décidé à répondre à ses questions. Bien qu'il informa tout de même au passage le Gueriaigle qu'il n'était pas un militaire… Un voleur d'uniforme en plus, de mieux en mieux. Quitte à en voler un, celui d'Unys, c'était obligatoire ? Enfin, il ne devait rien avoir contre lui. Mais il avait l'air d'avoir une idée en tête et s'était alors mis à fouiller dans son sac… Action que le Pokémon regarda bien sûr avec un air des plus suspects. Il n'avait pas assez d'armes à la ceinture ou quoi celui-là ?…

« Dommage, un type comme toi aurait sûrement fait une belle carrière dans l'armée d'Unys. Et… Qu'est-ce que tu fous encore ? »

Ouais encore. C'était mort, ce type était cataloguer comme le mec qui fait que des conneries. L'art de juger les gens en deux minutes donc, on dit merci Virgil. Mais pour le coup, il n'eut pas bien le temps de se poser vingt-cinq mille question, puisque le violet lui avait finalement balancé un truc. Par reflex – con certes, mais un reflex tout de même – le Gueriaigle l'attrapa maladroitement au vol et faillit presque le lâcher dans la foulé quand il avait vu ce que c'était. C'était.. Une bombe cette merde ?!! Bonjour l'instinct de survie moisi qui lui avait fait attraper le truc hein. Il n'aurait plus manqué que ça explose et boum, un mec cramé en plus. En tout cas, bonjour la scène comique tiens… On avait crédible et sérieux Virgil. Pourquoi il gachait toujours tout ce mec ? Si son ancien Général avait vu ça, il en aurait encore entendu de belles tiens… Un jour, il arriverait à être crédible plus de deux minutes d'affilés… Un jour. Mais pas aujourd'hui. Enfin bon, d'après le type déguisait en militaire d'Unys, cette bombe-ci ne marchait pas… Après, est-ce que Virgil avait vraiment envie de croire un mec comme lui ? Ben… Non visiblement. Il était con, mais pas à ce point tout de même, voilà pourquoi, après avoir observé un instant la bombe artisanal, il la renvoya directement à l'envoyeur. Oh, on joue à la baballe en fait, il est cool ce coin !… Ahem.

« Tu m'explique pourquoi je serais jaloux d'un psychopathe qui fabrique des bombes dans son garage ? Ne crois pas que tout le monde est aussi taré que toi mon gars… »

Non franchement, il n'allait pas lui faire croire que sa vie à lui était tellement plus cool que la sienne parce qu'il fabriquait des bombes et faisait sauter des gens avec. (Moi j'approuve, c'est fun, mais c'est Virgil là quoi /sbaf/) Mais visiblement, monsieur avait d'autre sujet que les bombes.. Ouais, deviner que Virgil venait d'Unys. Bon, en même temps, comme dit plus tôt, Virgil avait du mal à cacher ses émotions et ne savait pas mentir, du coup, le dégout qu'il avait en parlant d'Unys et de ses soldats devait être bien visible depuis un moment. Il n'allait donc sûrement pas remettre une médaille à cet homme pour avoir deviner cela, bien que la nouvelle lui fit un peu pincer les lèvres en signe d'agacement. De quoi j'me mêle à la fin ?… Oui bon, ok. Lui aussi il se mêlait de tout là. Un point partout on va dire.

« On a pas forcément besoin de venir d'Unys pour vous détester tu sais, puis les Unyssiens sont facilement reconnaissable aussi selon moi. J'étais dans l'armée d'Hoenn pour ma part. Du coup, je pleurerais pas ces types c'est sûr. »

Personne ne pleurait jamais les gens d'Unys de toute façon… Comment ça les autres personnes d'Unys ? Ouais ben, ils ne comptaient pas eux. C'était drôle comme Virgil, si gentil, pouvait devenir haineux quand on parlait de cette région. Mais en même temps, son enfance là-bas n'avait pas été la plus heureuse qui soit. Certes il y avait pire, mais bon… Être privé de liberté avec toute sa famille, ça ne devait pas être dans le top dix de l'enfance heureuse, il en était à peu près sûr. Quoi qu'il en soit, voyant que l'homme prenait son sac, le Gueriaigle se prépara à l'empêcher de partir. Militaire d'Unys ou pas, il faisait tout de même sauter des bombes à Kanto là… Et s'il y avait eu des civils dans le lot hein ? Mais alors que le Gueriaigle allait s'approcher, des bruits de pas se firent entendre et il se stoppa net pour les écouter. Des voix, des gens qui approchaient. Merveilleux, t'as foutu le bordel mec… Et maintenant, on allait le prendre pour son complice ? Autant l'idée de voir ce type en prison lui paraissait normal, mais devoir s'expliquer lui ne le tentait pas du tout… Il n'avait rien fait merde, il voulait juste être tranquille.

« T'es content ? Y a pas que moi que t'as réveillé… J'ai pas envie d'être mêlé à tes conneries moi. »

Ben… c'était un peu tard du coup ? Ouais on dirait, où alors ils se barraient… Oui, ils. Ce qui impliquait que ce mec allait s'en tirer. Pourquoi sa vie était naze comme ça hein ? C'était plus simple quand il était militaire. Les gens mourraient autour, mais on lui demandait jamais d'expliquer le pourquoi du comment. La belle vie en somme quoi.
Pride sur Libre Graph'
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poképerv'
Messages : 874
Pokédollards : 101
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
Je suis (Inrp) : Chut faut pas lui dire qu'il est amoureux.
Je ressemble à : Kamui Gakupo de Vocaloid
Double compte : Reshiram, Ayden, Leo, Yuuna et Azael

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Double Pistolets ♠ Fusil d'Assaut ♠ Sniper
Race Pokemon/ Métier: Tueur à gage & Dealer
Team/Dresseur/Equipe: //
Poképerv'
MessageSujet: Re: Un militaire sachant tout faire sauter est un bon ex-militaire ! [pv: Virgil]   Dim 22 Mai - 22:31





Un militaire sachant tout

faire sauter

Virgil
Raffaelo

Cet homme allait l'apprendre à ses dépend, avec Raffy, on en prend souvent pour son grade, en même temps, le contraire venant de lui serait presque bizarre, il cherche toujours la merde, à tester. Et même sans tester, c'est plus fort que lui, il se sent obligé de balancer des petites piques. Monsieur était un gentil héros ? Sauveur de la veuve et de l'orphelin ? C'était là une raison plus que suffisante et ridicule aux yeux du Valentini pour qu'il se moque de vous en fait. Il n'aime pas les gens trop gentils, il les trouve détestable, voir même tout simplement con. Avec en plus cette manie de vouloir se mêller de ce qu'ils ne les regardaient pas. Est-ce que le jeune hybride en faisait partit ? Assurément. Dans un sens, cela lui donnait certainement un certain courage qui sortait d'on ne sait où, lui permettant alors de faire face à l'ex-militaire, au lieux de simplement retourner dans son coin et faire comme s'il n'avait rien entendu. En fait, il les détestait autant qu'il adorait s'amuser d'eux. En rire. Et même si à ce genre de personne il manquait un humour crucial selon le Valentini pour bien s'amuser, ce n'était pas le cas de cet homme qui visiblement n'en manquait pas. Ahah. Un barbecue ? En voilà une super idée, c'est pile le genre de truc à dire aux forces de l'ordres, il était certain qu'elles apprécieraient. D'ailleurs, il ne s'est pas gêné pour rire un bon coup à ce qu'il avait dit, comme s'il venait de lui raconter une blague.

« Ahah ! Une barbecue. Tu as de l'humour, c'est bien, ça t'apporte quelque chose. J'ai cru que tu n'avais rien pour toi mon pauvre. Mais ça va, finalement tu sauves les meubles. C'est bien sûr le genre de truc à dire si jamais on t'interoge dans ce genre de situation mon gars, tu sauras quoi faire la première fois.

C'est ça, fait comme si tu étais en train de parler à un petit garçon et que tu lui apprenais les bases du métier. C'est pas du tout comme s'il se disait très certainement qu'il livrerait bien notre homme à la police histoire qu'il croupisse un peu en prison, il en était terriblement désolé pour lui, mais c'était tout sauf dans ses projets en fait. Là tout de suite ? Se barrer était une bonne idée, mais en fait il était décidement très drôle. Il aurait faut une belle carrière dans l'armée d'Unys ? Quelle belle vision d'eux. C'est marrant, c'est rapidement les méchants contre les gentils. S'il était du genre plus philosophe, notre homme pourrait facilemenr parler du nombre d'humain qui craignent les hybrides pour des raisons plus ou moins justifiés, qui ont leur vie à Unys sans chercher d'histoire, et que les vilains hybrides viennent sans cesse leur retirer leur famille ou autre. Ah. Qu'ils sont idiots. Au final, personne n'est tout blanc ni tout noir. Quoique. Le Valentini on pourrait se demander ce qu'il y a de blanc chez lui, voir même simplement gris. Mais là n'est pas la question, lui il assumait. Il était égoiste et ne se prenait pas pour le sauveur. Il en riait, encore une fois. Décidement, que d'humour ce soir, finalement il aurait dû rapporter les saucisses pour réellement les faire griller par ici en sa compagnie, il aurait alors pu lui raconter d'autres blagues de toto. Mais tant pis. Au lieux de ça, il se garda donc bien de dire pour l'instant qu'il en avait fait partit, de toute façon, ça ne le regardait pas, c'est ce qu'il se disait. Ce n'était plus le cas de toute façon alors quelle importance. Non sans avoir montré son oeuvre à son nouveau compagnon de la soirée, ce dernier était drôle, mais pas apte à comprendre sa passion pour ce genre de joujou. Que c'était triste. Il en haussa les épaules par dépit.

« Vraiment tu ne comprends rien. On dirait un disque rayé bloqué sur l'histoire des gentils hybrides et des méchants humains. Mon pauvre. Tu me ferais presque verser une larme.... Ou pas en fait. Mais ce genre de comportement venant d'un homme d'Hoenn ça ne m'étonne même pas, l'armée de faux cul j'm'en souviens bien vous étiez amusant. Mais bon. Je suppose que de toute façon celle d'Unys en mode lèche-cul n'est pas mieux.

Bien renseigné non ? Ben oui, quand on a fait partit d'une des deux armées hein. Après, lui n'a jamais servit personne, aucune cause, aucune envie. Juste... Parce qu'il le fallait, puis par amusement. Obtenir le grade qu'il voulait pour mieux s'amuser, en voilà d'un drôle de but. Pourtant c'est certainement parce qu'il voyait trop pour lui-même que pour la cause de la région qu'il servait qu'on la expulsé. Bah. Comme s'il allait en être triste. Mais en fait, après réflexion cela le rendait presque curieux de pourquoi cet homme ne faisait plus partit de la dite armée. Mais bon. Puisque des gens approchait, ce n'était visiblement plus trop l'heure à la discution là tout de suite. Peut-être une autre fois ? En tout cas, là tout de suite, le Valentini ne comptait pas rester dans le coin et proposer le dit barbecue. Alors il haussa les épaules.

« C'est quand même pas ma faute si vous aviez tous décidé de faire du camping ce soir-là dans le coin. Eh ouais. Faut dormir à la maison.

Parce que oui, c'était forcément des campeurs du coin hein, ça ne pouvait pas être autre chose -enfin.. en fait il n'en sait rien après tout on ne peut être sûr à 100%-. Mais au lieux de ça, une idée lui germa bien rapidement dans son esprit. Et quand Raffaelo a une idée, vaut mieux s'en méfier, n'est-ce pas monsieur le héros ? Oh. Mais il ne le sait pas encore, apprenons-lui. Le jeune homme leva alors les mains, l'air soudainement résigné. Quel acteur.

« Ok ok, moi et mon complice on se rend. Baissez vos armes.

Oui, il parlait bien à ce qu'il y avait là, derrière le brun. A cette personne qui les menaçait avec une flingue l'air fâchée et... Non en fait y a personne. Mais de toute façon il ne lui avait fallut que quelque secondes pour d'un geste vif, digne de son entraînement de militaire -eh ouais, Virgil n'est pas le seul bg qui portait un uniforme !- pour réduire la distance entre les deux et d'un geste adroit lui attraper un poignet avec des menottes -il a de tout dans son sac ce type...- et accrocher l'autre moitié à une branche un peu plus haut. Et voilà le travail. Mais loin d'être un idiot, Raffy se doudait bien que ce genre de truc n'allait pas l'entraver bien longtemps. C'est pourquoi il lui fit un signe de la main tout en s'éloignant dans le sens opposée à grandes et légères foulées.

« Allez passe leur donc le bonsoir de ma part. Et dit bien comment on a fait un barbecue ici hein !

Il ne se gêna pas pour rire en tout cas. Quel con. En tout cas, le voilà en train de courir de façon agile à travers les bois, semblant savoir où il allait. Allez, s'il tombait sur un type vol peut-être qu'il le recroiserait. Il verrait bien. Si ça se trouve on allait l'accuser. Allez savoir, toujours est-il que c'était pour lui un peu l'art de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment ahah.


© REIRA DE LIBRE GRAPH



 
Kdô ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un militaire sachant tout faire sauter est un bon ex-militaire ! [pv: Virgil]   Dim 17 Juil - 0:04

Un militaire sachant tout faire sauter

Bon alors, c'est un piaf et un serpent dan la forêt de jade et… Comment ça c'est pas une blague ? Et comment ça l'autre mec là c'est pas un serpent ? Mouais hein, franchement, il ne lui manquait que la langue fourchu à tirer à son interlocuteur pour prouver son appartenance à cette espèce. C'était quoi son problème à ce type ? En dehors du fait que c'était un sociopathe qui venait d'assassiner des gens bien sûr… Oh ? Absolument rien en dehors de ça ? Ben ok, ce mec était trop sympa alors ! Virgil était vraiment content de le connaître !… Ahem. Tu la sens l'ironie à plein nez là ? En même temps, avec un type qui ne savait pas mentir, dur de douter de telles choses. Ce n'était pas que ce mec violet était agaçant… C'était plutôt qu'il était l'une des personnes les plus énervantes que Virgil est eu la « chance » de connaître. Bon, après, le pauvre avait un sacré entraînement avec le général qu'il s'était coltiné à l'armée, mais ce type là n'était pas mal non plus dans le genre hein. Rien que sa façon de parler et son attitude étaient tout aussi énervantes que ses paroles. A croire qu'il cherchait à en rajouter, à trouver la petite bête… Mais le pire, c'était que cela semblait tellement naturel chez lui qu'on ne pouvait même pas l'accuser d'en faire des tonnes.

Si Virgil aimait ce genre de comportement ? Ah ah, c'te bonne blague. Disons qu'il pouvait le supporter. Parce qu'il n'était lui-même pas si chiant que ça finalement, voir pas du tout, juste… Qu'il aimait bien se comporter et que du coup, voir les autres faire n'importe quoi pouvait vite lui faire grincer des dents. Pauvre Gueriaigle. C'était une sombre époque pour les chevaliers en armures comme lui. Sauver la veuve et l'orphelin n'était plus à la mode. Apparemment, c'était faire exploser des bombes qui l'était, mais franchement… Il n'avait aucune envie de s'y mettre. Qu'importe à quel point le type violet semblait fier de lui. De toute façon, ce cher Virgil pensait que les mauvaises personnes payaient tout au tard pour leurs actions. C'était ça le karma non ? … En quelques sortent on va dire, disons que cela pouvait le rassurer d'imaginer que les salauds finissaient par payer. Penser que le type qui s'était servit de son frère et lui comme esclave avait à présent une vie pourrie et pénible pouvait aider… même si c'était totalement invérifiable. (Puis mon dernier compte prouveras qu'on peut vivre vieux et salaud – sbaf - )

Pourtant, l'heure n'était pas à imaginer quel châtiment terrible attendait l'homme violet  et quand… Même si le quand risquait vraiment de trouver une réponse compte tenu du bruit que pouvait entendre le Gueriaigle. Quelqu'un approchait ? Oh zut, lui qui se faisait une joie d'avoir cette conversation avec l'inconnu… Ahem. Que ce soit clair, Virgil n'avait aucun problème avec le fait que ce type se fasse prendre. Bien au contraire, cela ne serait qu'un juste retour des choses après le barbecue improvisé qu'il avait organisé dans la forêt. Seulement voilà, être découvert avec lui ne lui disait trop rien dans un sens.. Qui irait le croire quand il dirait qu'il était juste dans le coin par hasard et qu'il n'était pas complice de ce taré ? De plus, il était presque certain que ce mec serait du genre à affirmer qu'il était bien son complice juste pour l'emmerder. Il y avait des gens comme cela qui mentaient comme ils respiraient après tout. Déjà qu'il semblait affirmer que c'était la faute de Virgil maintenant… Ben ouais qu'est-ce qu'ils foutaient tous en dehors de chez eux ? Ils n'avaient pas de demeure ces gens là ? Ben… Visiblement pas, bande de SDF. Même pas de luxe comme les dresseurs en plus. Le regard du Gueriaigle en avait en tout cas dit long au violet sur ce qu'il pensait de son avis hein.

« Pas ta faute ? Si quand même. Le prochain coup, envoi au moins la date de ton barbecue que je prévois de me trouver dans une autre région. »

Ben oui, envoyer les dates de ses barbecues à ses amis, cela se faisait !… Même si Virgil n'était nullement son ami, il préféreraient amplement être au courant histoire de ne plus se retrouver au même endroit au même moment. Il y avait des gens comme cela qu'il valait mieux éviter à tous prix et cet hurluberlu en faisait partit. Seulement voilà, avant même que le Gueriaigle puisse faire un mouvement pour commencer à partir et laisser qui de droit se débrouiller avec le violet, ce dernier avait alors levé les mains en l'air, résigné visiblement parce ce qu'il voyait dans le dos de Virgil. Comment ça « baissez vos armes » ?… Sérieusement mec ?… Ok, il le détestait vraiment à cet instant là. Dépité, le type vol avait alors lâché un soupire avant de mettre à son tour ses mains bien en vue.

« Je ne le connais pas ce type, je ne suis certainement pas son complice ! »

L'air franchement bougon, le jeune homme tout en gardant ses mains bien visible pour qu'on ne le soupçonne pas de vouloir saisir l'arme à sa ceinture fit un pas de côté pour se tourner et regarder la personne derrière lui… Autant dire qu'il ne lui fallut pas bien longtemps pour comprendre qu'il s'était fait rouler, mais c'était certainement déjà trop. Ayant lâché le violet des yeux, il n'avait pu que le sentir saisir son poignet et le contact froid d'une paire de menotte qui le lia bientôt à l'arbre le plus proche de lui. Virgil n'avait rien contre le fait d'être proche de la nature, certes, mais il ne l'envisageait pas vraiment de cette façon en général. Ouvrant tout d'abord de grands yeux sous la surprise, l'ex-militaire se mit bientôt à pester, tant contre l'homme inconnu que contre lui-même. Comment avait-il pu se faire avoir par une ruse aussi… Stupide ? En même temps, le niveau ne volait pas bien haut. Cours d'école, CP ou CE1 peut-être, mais pas plus. Venant d'un homme ce cet âge, c'était tout de même fort… Mais non, il fallait s'attendre à tout dans la vie visiblement.

« T'es vraiment une enflure. Si tu crois que j'vais payer pour tes conneries tu te fous le doigt dans l'oei….Oh te barre pas connard, j'te parles. »

Effectivement, fier de sa connerie, le violet s'en était allé le temps que le Gueriaigle l'insulte de tout les noms, le laissant alors donner de grands coups pour essayer de ce défaire de ses menottes. Pas de chance, ce n'était pas de la camelote ce truc… Et il aurait certainement de beaux bleus le lendemain, mais l'énervement faisait parfois faire des choses débiles. Jetant un regard haineux à l'homme qui s'était éloigné bien vite, il chercha donc un instant à se calmer avant de se concentrer sur la chaîne des menottes et de lancer son attaque lame air afin de la faire céder. Certes, il se retrouvait maintenant avec un jolie bracelet argenté, mais qu'importe. L'important était de ne plus se trouver lié de force à cet arbre. Entendant les bruits de pas se rapprocher de plus en plus, le Gueriaigle choisit de ne pas attendre que quelqu'un arrive et tenter le tout pour le tout à savoir s'il serait cru ou non quand il dirait qu'il n'avait rien à voir avec cette histoire.

A la place, il sortit ses grandes ailes et s'élança dans la direction où été partit le violet, avec l'avantage pour lui de survoler les arbres qui pouvaient gêner la progression. Les ailes sont souvent plus rapide que les jambes après tout, il le prouva encore une fois en repérant une tignasse bien reconnaissable, celle de l'homme qui courait plus bas bien entendu. Attendant qu'il passe dans un coin assez dégagé en arbre, le jeune homme s'élança alors… Aéropique, il connaissait ? Ben il allait connaître, cela lui ferait l'occasion hein. Peut-être que cela lui servirait de leçon. La prochaine fois qu'il voudrait attacher quelqu'un à un arbre… Il se souviendrait qu'on peut se prendre un coup d'un Gueriaigle tombant du ciel. Si ça allait faire mal ? Noooon… Juste un peu, histoire de faire comprendre qu'il n'avait peut-être pas apprécié tant que cela sa manière de prendre congé… Ahem. Ouais, rancunier ce con, mais bon, personne ne lui en voudrait d’abîmer un peu Raffaelo… Si ?


Pride sur Libre Graph'
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Poképerv'
Messages : 874
Pokédollards : 101
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 23
Je suis (Inrp) : Chut faut pas lui dire qu'il est amoureux.
Je ressemble à : Kamui Gakupo de Vocaloid
Double compte : Reshiram, Ayden, Leo, Yuuna et Azael

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Double Pistolets ♠ Fusil d'Assaut ♠ Sniper
Race Pokemon/ Métier: Tueur à gage & Dealer
Team/Dresseur/Equipe: //
Poképerv'
MessageSujet: Re: Un militaire sachant tout faire sauter est un bon ex-militaire ! [pv: Virgil]   Sam 13 Aoû - 23:16





Un militaire sachant tout

faire sauter

Virgil
Raffaelo

Quel enfoiré. Non vraiment, je crois que la mère de Raffaelo doit certainement faire partit des personnes dont la mère doit certainement se faire le plus insulter au monde. C'est peut-être abusé, il y a certainement pire. Mais cela doit arriver souvent. De toute façon il s'en fiche, mais ayons une pensée pour elle. C'est pas juste hein ? C'est lui la tête à claque et c'est elle qui prend souvent ahah. Mais bon, il était tombé sur le jeune d'homme parfaitement respectable. Tu sais, le gars honnête et tout. Celui que Raffy aime bien emmerder parce que c'est plus fort que lui. Il aurait pu reprendre sa route et passer à autre chose, ouais, du moins en partant du principe que monsieur le sauveur de la veuve et de l'orphelin le laisse faire en fait. En quoi ça le dérangeait de toute façon ? Il les connaissait ? Venant d'un hybride, il en doute. Il était triste ? Bof non plus. Pourquoi s'en faire alors. S'occuper de ses affaires est déjà bien suffisant pour notre homme, en même temps c'est pas les bonnes pensées qui vont l'étouffer en fait, il n'aime personne et s'en fout de tout. Tant que ça ne touche pas lui et son petit monde, son entourage eh bien ça n'a aucune importance ! Alors pourquoi s'enquiquiner à vouloir faire respecter l'ordre partout avec tout le monde ? Qu'il fasse donc la fête sur ce feu de joie en se disant que ce sera des humains en moins qui viendront ennuyer les gentils hybrides qu'ils sont. Lui dans tout ça ? Il s'en fout. Il n'est pour personne. Il n'aime personne, mais n'a rien contre personne. Il ne s'est jamais fait endoctriné par sa famille, c'est pas faut d'en avoir une plutôt du genre à dire que les hybrides sont là pour servir hein. Il les trouve très pratique c'est sûr, mais ce sont justes des êtres avec des pouvoirs hein, c'est même plutôt sympa, en y réfléchissant, il s'est souvent dit que ça aurait été tellement pratique d'avoir quelque chose de ce genre. Mais bon, on fait avec et du coup il n'était qu'un humain. Pas grave,il savait très bien se débrouiller uniquement avec ce statut. La preuve, il était capable de se débarrasser d'un gêneur. Facile, il suffisait de lui détourner un peu l'attention avec une technique vieille comme le monde certainement, et de laisser le pauvre bougre à son arme.

Il avait de quoi rire hein. C'est sûr. À le voir gesticuler de façon si bête accroché à son tronc comme... Eh bien je ne sais pas quoi, mais comme quelque chose de marrant en tout cas. Ignorant en tout cas les potentielles insultes qui peuvent parvenir jusqu'à ses oreilles, de toute façon, c'est pas comme s'il n'en avait pas l'habitude, le jeune homme avait alors simplement ait un geste, histoire de le saluer comme il se doit, et accessoirement faire preuve d'arrogance certainement. En même temps, c'est ce qu'il était arrogant. Et ça, le pauvre Virgil l'avait certainement remarqué depuis un moment, puisqu'il ne cessait de démontrer ses talents de ce côté là. Mais c'était sans compter lui et ses bonnes idées pour en remettre un couche. Il l'ignora du coup royalement, le laisser gueuler et se plaindre dans son coin. Même si son oreille cru comprendre que visiblement il était en train de l'emmerder à le lâcher comme ça. De quoi le faire rire un bon coup avant de prendre ses jambes à son cou. Sautant à travers les arbres, pliant les branches sur son passages, c'est à un rythme plutôt correct sans être pour autant trop rapide qu'il avançait dans cette forêt qui devait faire des dresseurs malheureux à une autre époque tient. Enfin bon. Peut-être qu'il aurait pu simplement sortir comme si de rien était, retrouver alors la ville, songer à toucher sa paye, rentrer chez lui. Mais finalement les choses ne sont pas si simples. Jamais. En même temps, quand on sème la zizanie autours de soit, qu'est-ce qu'on peut attendre d'autre hein ? Un bruit s'est fait entendre, à cet instant, l'homme aux cheveux violet à tourné la tête.

Une ombre a fondu sur lui, il n'eut qu'à peine le temps de se retrouver avant de se manger un choc violent, le faisant alors tressaillir. Sa colonne vertébrale vibra. Ses bras de même devant le choc reçut. Certainement les manches de son haut se sont retrouvés abîmés par cette attaque, de même que certainement quelques légères plaies dessus, le vent l'avait coupé, salement. Il en connaissait une qui allait encore s’inquiéter rient. Mais lui souriait, un sourire narquois, moqueur, peut-être amusé. Il avait alors attrapé le jeune homme par les poignets, ses jambes manquant alors de le laisser tomber au sens propre du terme. Mais tenant bon, il souffla.

« Pas mal. T'es du genre hargneux quand tu veux.


Et sans attendre d'avantage, au risque de voir la situation se retourner contre lui, c'est que monsieur a des ailes et pas lui. Il pivota, ne le lâchant pas, pour alors l'envoyer bouler littéralement contre l'arbre le plus proche. Il allait lui montrer comment atterrir ! Ou pas.

Les bras tombant le long de son corps, affectés par le choc violent et soudain qu'il avait ressentit lorsque de l'attaque de l'hybride volant -dont en fait il ne connaissait même pas la race, il n'est pas assez calé sur le sujet-. Il garda pourtant cet air hautain, et sûr de lui.

« Alors tu veux quoi ? Tu cherches quoi ? À t'attirer de belles faveurs en arrêtant les criminelles dans les rues ? C'est pas très bien payés super-héro tu t'fais pigeonner... Si j'puis dire ahha !

Ok elle était nulle la blague, mais il en avait rit tout de même.

« J'ai pas de super-pouvoir mais je me contenterais de ce que j'ai s'il le faut.

C'est à dire la magnifique arme à feu qu'il possédait à sa hanche. Ou alors l'épée qui n'était pas la sienne qu'il n'avait pas abandonné encore. La main sur cette dernière, il était prêt, gardant cet air supérieur qui lui va si bien. Et qui agace aussi tellement facilement...


© REIRA DE LIBRE GRAPH



 
Kdô ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un militaire sachant tout faire sauter est un bon ex-militaire ! [pv: Virgil]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un militaire sachant tout faire sauter est un bon ex-militaire ! [pv: Virgil]
» Constitution de 1987:faut-il faire sauter quelques verrous ?
» Vaan [Homme à tout faire]
» Pokémon à tout faire
» La bonne à tous faire (euh j'vais dire que c'est déconseiller au moins de 16ans voir même plus --')

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Kanto :: Forêt de Jade-