Partagez | 
 

 Tempest, beware the gound

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
MessageSujet: Tempest, beware the gound   Ven 12 Fév - 19:59
Samuel était un habitué des voyages, quand bien même, il aimait sa sédentarisation. Personne, pas même sa mignonne assistante et pourtant. Elle avait ce regard qui le faisait culpabiliser directement ou presque. Il restait un homme curieux. C'était pour cette raison qu'il était là, dans ces lieux. Fort Vanitas. Il parait qu'il y avait quelque chose là-bas, concernant quelque chose qui n'avait pas lieux d'être. Mais le jeune prof était encore curieux de tout, même de ces choses qui étaient en place avant que Arceus donne visage humaines aux hybrides, à présent. Avant pokémon. Créatures que beaucoup mésestimait. Et pourtant certaines étaient plus maligne qu'un être humain. Il suffisait de faire preuve de jugeote. Il aurait pu profiter du paysage, des parterres de fleurs. Mais le temps avait décidé autre. La pluie tombait durement sur le sol sur, lui, rendant le sol glissant. Il devait se mettre à l'abri et vite. Il regarda partout. Il voyait même pas l'horizon. Le château qui avaient l'air si proche de la ville, sans compter qu'il était entourée d'eau, il sentit cette dernière s'installer dans ses chaussure. Puis un grand fracas, tel un déchirement des cieux. La pluie qui redoublait d'intensité, une tempête, c'était bien sa veine. Il devait rentrer, et plus vite que ça. Il courrait, mais c'était sans compter sur sa maladresse. Il tomba sur un sol qui semblait fait de terre et de pierre. Il grimaça, un autre tonnerre qui était féroce. Il se leva et finit, non sans avoir chuté quelques fois au fort. Il toussa, il était tout si bien qu'on voyait à peine le bleu dont il était paré en ce jour. Tout ça pour savoir, puis une certain hybride était sur toutes les lèvres en ce moment. Quel serait son type, comment serait-il ou elle ? Il était épuisé, trempé comme un couanetton, ou pire. Il salissait le bâtiment, mais il était à l'abri. Il débarrassa de la boue qui s'était étalée sur le visage.

« Si on me dit que ça fait une belle peau, je l'étripe celle qui dira ça. »

Il tenta de faire le moins de crasse ce qui semblait totalement impossible tellement Samuel était tombé. Il retira ses bottes qui lui avait servi à rien. Il respira, il avait un peu mal, mais c'était supportable. Il grimaça un peu. Il se massa les muscles. Il passait sa main, il n'aurait pas de cicatrice trop visible dans quelques mois. Heureusement le corps des humains étaient bien fait. C'était peut-être ça qui avait fait penché la balance. Il se secoua u n peu, attendant des gros ploc bien caractéristique de la boue qu'il sur lui. Il vérifia pour son épée, toujours aussi solide. C'était fou ce qu'elle vécu avec Samy comme propriétaire.

« Bon, trouver un endroit et surtout trouvé des vêtements propres ou au moins une serviette et faire sécher ces choses qui pèsent à présent assez lourds. »

En tant que scientifique il savait que ça ne faisait pas des tonnes comme disait l'abus de langage, mais ça c'était une autre histoire. Il était spécialisé en pokémon. Plus précisément en hydride.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tempest, beware the gound   Dim 14 Fév - 17:16
Bruit...... Explosion....... Orage...... Foudre.... J'aime ça, quand la pluie tambourine sur le sol, que l'orage gronde tel un roulement de tonnerre, celui ci qui surgit juste après d'ailleurs, avec une force inouï, brisant un arbre au passage, l'étalant au sol bruyamment, une rivière qui déborde.... Délicieux, tellement de force dans cet orage.... Mais il va falloir que je me calme, je commence à fatiguer plutôt sévèrement....
Bon en même temps, ça se comprend, je n'ai pas déclencher la foudre comme ça depuis bien des années, ou des siècles, je sais plus... En tout cas, sous forme humaine, c'est encore plus dur, mais je ne me sens pas de devenir moi même simplement pour me défouler mais ça fait du bien, laisser éclater sa colère, sa mélancolie, son passé, et peut être même son futur.... Je me craque la nuque et réouvre les yeux, regardant mon œuvre, la tempête bien installée qui devrait partir normalement demain, mais pas avant, c'est ce qui est bien quand on est le dieu de la foudre, c'est que les orages restent le temps qu'on le désire, et là j'ai bien envie de pourrir un peu la vie des gens...
Je regarde le sol, une quinzaine de mètre plus bas, et passe ma lèvre pour humidifier mes lèvres sèches, avant de passer une mains dans mes cheveux grisonnants et d'amorcer une descente douce vers le manoir, camouflé d'un potentiel intrus par la tempête et les nuages qui m'entourent, mais je pense que personne de censé ne sort avec ce temps... Enfin bref, c'est que j'aurai presque froid moi dans mon corps humain sous cette tempête, alors je presse ma descente jusqu'à la fenêtre de mon salon et me réfugie dedans, bien sûr en étant sec, toujours, la pluie de ne mouille pas quand elle est naturelle ou viens de moi, c'est pratique ça aussi, un petit bonus du à papa arceus. Mais bref, il faut que j'arrête de radoter moi, je pense à ça quasiment chaque jour, et bizarrement, à chaque fois qu'il tempête éclate, que ce soit à cause de moi ou naturellement, Emma et Henry joue au échec sans dire un mot, dans le salon... Et c'est stressant non de nom ! Ils ne disent rien et je suis obligé de m'occuper tout seul, ce que je fais très mal en plus, j'ai toujours besoin de quelqu'un qui travaille près de moi, sinon je travaille mal...

Alors, qui gagne ?

Hmmm....

Bon, comme d'habitude, rien de très utile comme réponse... Et bien je vais devoir m'occuper autrement... Comment faire... Si je faisais...

Il y a quelque sous le perron... Quelqu'un de bruyant....

J'écarquile les yeux quand Henry dit ça, et je me met à marcher rapidement vers la massive porte d'entrée en bois de chêne. Je l'ouvre et regarde en plissant des yeux ce que nous avons là... Un jeune homme... Sale, très sale, mais je vais devoir faire avec, il a déjà rendu le palier... Beurk.. Et il a déjà enlevé ses bottes aussi....

Jeune homme, puis-je vous inviter à l'intérieur, vous semblez épuisé par la tempête.

Je souris et ouvre grand la porte l'invitant à entrer, c'est que je suis complètement responsable du malheur de ce garçon, je ne vais pas le laisser croupir dehors non plus... Je le laisse entrer et ferme la porte derrière lui avant de l'inviter à me suivre dans un salon bibliothèque de couleur verte, oui j'aime bien avoir des salon par couleur, et alors ? Le fait est que je montre un fauteuil au jeune homme, grimaçant légèrement en pensant à ces habits sales sur le cuir propre et solennel, mais je l'ai invité, c'est trop tard maintenant...

Je suis Monsieur Granduroi, heureux de vous abriter jusqu'à ce que cette tempête se calme, à qui ais-je l'honneur ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tempest, beware the gound   Mer 17 Fév - 18:34
Samuel se sentait sale, horriblement sale. Il faisait de son mieux pour ne pas en mettre partout. Pourtant, il mettait sur le sol, formant une masse brune à ses pieds. Heureusement, la boue n'était pas trop odorante. Puis un homme l'invitait à rentrer. Il y avait quelqu'un qui vivait dans cet endroit. Il souleva son sourcil, ses yeux bleus avait réussi à apparaître sous la masse informe. On pouvait voir plus ou mins ces vêtements et ses cheveux bleus étaient presque bruns. Oui, il était à bout. Le temps qui soufflait toujours dehors, d'ailleurs n'était pas fait pour lui. Le professeur assez maladroit pour se prendre les pieds dans son épée. Il se suivait calmement, salissant au passage les couloirs à cause de la boue accumulé sur son être. Il l'invitait à s'installer , ce que le chercheur refusait, tant qu'il n'était pas un semblant plus propre. Il pouvait rester debout. Il avait l'habitude d'être souvent debout. Il se présentait à lui sous le nom de Linus, ça lui disait absolument rien. Au moins il l'abriterai le temps de ce temps à ne pas sortir un psychokwak.

« Je suis Samuel Bryan Pinkyard. Professeur à Kanto. Je suis un chercheur en hybrides. Je ne vais pas m'asseoir, je risque d'abîmer votre canapé, quand bien même serait-il aussi mou qu'un ventre de Grodoudou. Aurait-il un endroit où je pourrait me débarrasser de ma boue. Au moins un peu décemment que ça. »

le ton de Samy était aussi poli que celui de son hôte, un homme d'un certain âge. Il n'avait pas peur d'être chez un psychopathe. De toute façon dès qu'un rayon de soleil pointerait le bout de son nez ; le prof s'en irait et loin de ce lieu horrible. Il avait l'impression d'être piégé.Il se frotta un peu le bras. Pas trop, vu que la boue faisait un peu moins ploc sur le sol. Il n'y avait donc pas de tapis, heureusement pour lui. Il ne pouvait pas faire grand chose de plus que attendre la réponse où une autre. D'ailleurs, il se demandait où il était exactement. Ce château était bien chic pour un homme seul. Il devait coûté une petite fortune. Bon, il avait du payer pour son labo. IL se demandait si s'en était pas un, impossible. Il faisait plus jeune, d'après ce que disait ou c’était un vieil hybride, tout était possible. Après tout certains vieillissaient et d'autres pas. On les nommait les légendaires. Ça sonnait presque trop fantastique, inatteignable pour le commun des mortels. Notre professeur tapait légèrement ses joues.

« Pardon, j'étais dans la lune. Dites-moi, c'est à vous ce château, il est un peu luxueux, il doit coûter les yeux de la tête. »

Samuel resta debout, n'osant pas trop bouger, ce qui avait pour effet de pas arranger sa situation. Il pouvait tenir debbout, mais son hôte, lui, s'était assis. Comme son nom l'indiquait, un souverain. Le prof pouvait voir que malgré son dégoût, un visiteur le rendait joueur, ce qui était un peu flippant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tempest, beware the gound   Jeu 18 Fév - 18:52
Je fait un sourire crispé pendant tout le temps que le jeune professeur spécialiste des hybrides se présente, finalement, j'aurai peut être du le laisser croupir dehors, je sens qu'il ne va m'apporter que des ennuis et franchement, c'est la dernière chose que je souhaite avoir ici, des ennuis… Mais c'est trop tard, je ne vais pas me débarrasser de lui comme ça, des gens vont se rendre compte de quelque chose, un professeur connu qui disparaît comme ça, c'est pas habituel… Bon.. Euh… Second plan, j'ai pas un plan B moi ? Bon.. Ben, improvisons…

Bien sûr, je suis si malpoli, quelle manque de respect du protocole ! EMMA ! VIENS ICI ! Vous allez voir, Emma est à mon service depuis des années, c'est une hybride Dedenne ravissante et très professionnelle.

Je sourit nerveusement tandis qu'Emma apparaît à la porte, dans son habit de servante, sa robe blanche et son plumeau à sa ceinture, faisant une légère révérence au passage… Heureusement qu'elle est là, je ne ferait jamais le ménage tout seul moi…. Et surtout, c'est une ancienne… Tueuse à gage, une professionnelle du sniper, pouvant viser au fusil à lunette sans lunette, donc autant dire qu'elle assure ma protection parfaitement…. Et elle ne mouchettera pas un seul mot sur moi, donc je peux lui faire confiance, c'est parfait….

Bien, Emma, peut tu amener ce bon professeur Pinkyard à la salle de bain pour qu'il puisse se toiletter ? Et trouve lui des habits des rechange je te prie.

Elle hoche la tête et fais signe au jeune homme de la suivre, tandis que je me rassois et regarde le ciel nerveusement, l'orage battant de son plein…. Je pose ma main sur l'accoudoir du fauteuil et sourit méchamment, dessinant du bout du doigt d'étranges motifs anciens, tandis que l'orage, comme par hasard, redouble d'intensité, les vents ballottant les arbres fortement et faisant s'envoler des tuiles… Il ne repartira pas de suite, je dois m'assurer qu'il ne sais rien…..

J'attends qu'il revienne et lui sourit aimablement, dissimulant mes soupçons et l'invite, comme il est propre cette fois à s’asseoir sur un des fauteuils moelleux puis lui répond à sa question de tout à l'heure :

Pour vous répondre, en effet le manoir fut tout de même cher à construire, mais cela fait maintenant bien des années qu'il est achevé, c'est qu'il était là avant moi, et que moi même je ne suis plus tout jeune ! Mais oui, il est a moi.. Il est dans ma famille depuis… Fort longtemps…

Je butte sur le mot famille, je n'ai guère l'habitude de l'employer… Mais peut être un jour pourrais-je le redire… Un jour peut être….
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tempest, beware the gound   Ven 19 Fév - 11:02
Le jeune prof ne savait pas comment agir au mieux. Samuel était un peu perdu. Il entendait la voix traînante du propriétaire des lieux. Il cria après une personne. Qui semblait selon ces dires, une femme et une hybride. Le scientifique en lui se réjouissait un peu qu'une dame hybride s'occupe de lui. Quand ses yeux la vit, en effet, elle était belle, une peu menue, mais très bien faite de sa personne. Il écoutait les ordres un peu secs à la dame, son dresseur, sûrement. C'était l'hypothèse qui vient en tête de l'homme aux cheveux teintés de bleu. Il la suivait jusqu'à une salle de bain. Il soupira de soulagement quand elle prit congé. Très timide, il retira ses vêtement devenu trop lourds, trop sales. Il les aimait bien. Il mit à part son épée. Il la regarda, il devait la laver un peu . Il l'installa sur ses genoux et s'en occupa en premier. Il fini par se laver un peu, retirant la boue qui s'était pas incrustée. Il vit des vêtements à l'entrée de la salle de bains, il semblaient un peu anciens. Quel était le véritable âge de cet homme étrange. Il les enfila et mit du mieux qu'il pouvait son épée à sa ceinture. C'est donc dans le sens inverse qu'il rejoignait l'homme. Il répondait à sa question, alors que le prof s’installait avec une certaine élégance. Ça faisait donc beaucoup de temps qu'il était là. Ce château, mais il était à lui depuis un moment. Il souleva un sourcil.

« Je vois, merci de m'avoir permis de me débarbouiller, puis-je savoir votre âge ou serais-ce complètement indiscret de ma part ? »

Samuel avançait prudemment, pour confirmer ces soupçons, où en lancer d'autres. Tellement d'hypothèse dans la tête du professeur. Qui malgré ses cheveux bleus, avaient quelques mèches pas trop visible qui trahissait sa couleur naturelle. Il croisa un peu ses jambes musclées, due à ses marches et ses courses quand il fuyait. Le mot famille lui était douloureux. C'était un fait, peut-être ce qui lui restait de lui, c'était ce grand château vide, si on oubliait les serviteurs. Le temps avait apporté le prof dans un drôle d'endroit. Il se rassurait en touchant son arme, bien qu'il se doutait que cet homme avait plus d'expérience que lui niveau combat. En tout cas, niveau verve, il n'était pas en reste.

« Et moi qui ai du mal à ranger mon labo comme je le sens. Je ne pourrait pas vivre avec personne qui range derrière moi. Déjà que j'ai parfois du mal à m'y retrouvé dans mon désordre organisé. En tout cas, cet endroit est très beau. »

Samuel n'oubliait pas sa question. Il voulait juste complimenter l'endroit. La propreté qu'il aurait lui-même un peu de mal à supporter. L'homme aux cheveux bleu décroisa ses jambes et les croisa dans l'autre sens un peu nerveux. Retrouvant un de sa timidité première. Il attendait, il en profitait pour mieux voir le décor. Tout semblait dater d'une époque révolue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tempest, beware the gound   Ven 19 Fév - 21:21
Ce jeune garçon est décidément bien curieux, mais suis-je vraiment obligé de répondre, un petit non lui clouera facilement le bec, mais au vue de toute les questions qu'il me pose, visiblement il a des doute sur mon « humanité » au sens propre du terme, mais que faire que faire.... Soit je peux me faire passer pour humain, ce que je fais généralement avec les gens peu habile à la perspicacité, et qui marche très bien, soit je peux dévoiler mon identité d'hybrides sans parler des légendaires à personne... Mais serais-ce vraiment la bonne idée.... Non, restons sur la première, il a beau être un professeur, il sera dupé comme tout les autres.... Je l'espère...

Bien sûr que ce n'est pas indiscret, évidemment, vous pouvez me poser toutes les questions que vous voulez ! J'ai... J'ai....

Merde.... je savez que je pouvais faire des bêtises, mais là c'est le summum... Je ne me souviens plus de l'âge que je dis habituellement aux humains.. Je reste là comme un idiot, butant sur l'âge que je ne dis pas, la bouche ouverte et mes méninges tournant à toutes allures. Heureusement, Emma me sauve la vie :

Monsieur à 54 ans, il part sur ses 55 dans quelques mois, votre mémoire ne s'arrange pas monsieur, vous devriez prendre l'air plus souvent...

Euh.. Oui merci Emma, Et pour votre seconde question, je ne fais pas le ménage moi même, c'est Emma et Henry, mon jardinier, qui s'en chargent. Je ne suis pas très manuel voyez vous....

Je fais un sourire crispé avant de d'envoyer Emma préparer une collation :

Dites moi jeune homme, vous appréciez le thé ? Car je pense que vous allez rester un bon moment ici, les orages de la région sont... Fort, vous avez put le constater, peut être demain en fin d'après midi cela se calmera, mais pas avant...

Je regarde les livres et la bibliothèque autour de moi.. C'est vrai qu'elle est sublime, je la redécouvre à chaque fois que j'entre dans cette pièce... Je soupire de nostalgie et ajoute en regardant le sol.

Oui.. C'est très beau, c'était la pièce préférée d'une grande dame qui habitait ici il y a fort longtemps....

Emma revient à ce moment là avec le thé et des gâteaux fait maison. J'en prend un tandis que je bois mon thé lentement, attristé par ce souvenir et espérant que le jeune professeur ne découvre rien sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tempest, beware the gound   Sam 20 Fév - 16:57
Samuel posa sa main sur son menton. Il se gratta un peu, songeur. Il écoutait cet homme qui avait du mal à retrouver son âge, ce qui en disait long sur le bonhomme, soit il lui mentait, soit il avait arrêté de compter après un moment. Il restait un peu curieux. Mais il était clair que cet homme en savait plus qu'il laissait paraître. Le jeune prof n'était pas dupe. Il préférait garder ça pour lui, pour le moment. Il parlait de ses domestiques qui rangeait cet endroit. Tout était propre et rangé. Peut-être un poil trop pour lui. Mais ça ce n'était pas si important que ça. Il hochait simplement la tête, réfléchissant. Le chercheur n'était pas né de la dernière pluie. Quand bien même cette dernière l'avait pas mal fatigué, il pouvait encore faire preuve de logique. Il le regardais alors qu'il lui proposait du thé. Il parlait du temps qui n'allait pas s'arranger. Il lâcha un petit soupir.

« Moi qui voulait en savoir plus sur Magiana... Une thé ne sera pas de refus. »

Samuel ne disait pas non à une pause, même s'il aimait beaucoup son travail. Il prenait qu'assez peu de temps pour lui-même. Il se concentrait sur ces missions, ces découvertes et ces observations. Le reste comptait un peu moins. Il allait finir par se ruiner la santé en faisant comme ça. Il parlait de cet endroit, un bibliothèque, une belle collection de livre anciens semblaient être présent dans ces lieux. Le professeur voulu les voir de plus près. La dame qui avait été là il y a fort longtemps, ça renforçais ses soupçons. Il préférait ne pas s'avancer. Après, il pouvait se tromper et ça arrivait de temps à autres. Il se leva un peu, il n'était pas habitué aux vêtement emprunté, ces frusques d'un autre âge. Il se sentait un peu stupide, mais c'était normal. Il passa une main dans ses cheveux.

« Me voici donc coincé pour un moment avec vous. Monsieur Granduroi. Je suis assez curieux, alors je risque de vouloir ce que cache cet endroit, mais aussi la personne à qui je parle. »

Samuel rougissait, comme à chaque fois. Il restait quelqu'un de très timide et ce malgré qu'il faisait des effort pour l'oublier. C'était un professeur, il ne pouvait pas se cacher des nouveaux dresseurs dont il abreuvait de ses connaissances dès qu'ils posaient des questions. Son discour pouvait agacer, ou passionner. Mais le prof aimait ça et ça s'entendait au ton de sa voix, dans ses gestes, dans son regard. Le fait qu'il avait un hybride peut-être devant lui rendait le moment très intéressant. Il n'avait pas posé la question, il était presque sûr d'avoir droit à des mensonges. Lui aussi mentait, jamais quand il parlait de ses découvertes.

« Je suis plus jeune que vous-même, je dois avoir pas grand chose de moins de la moitié de votre âge. Que pourrais-je faire pour occuper mon esprit, cher hôte ? »

Samuel était bien obligé de fonctionner comme ça. De tenter de savoir des choses de façon détournée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tempest, beware the gound   Dim 21 Fév - 9:17
Je rigole doucement quand le professeur affirme qu'il n'a même pas la moitié de mon âge, si tu savais mon petit, tu n'as même pas la moitié du quart du dixième de mon expérience.. Mais bref, évidemment, j'aurai du le savoir, il se doute de quelque chose, mais comment faire pour alléger ces soupçons, je suis fort en mensonges, mais quand je subit un interrogatoire, je peux rapidement faire des bêtises quand je ne suis pas concentré, et là je ne le suis pas particulièrement.. Et en plus ce monsieur Pinkyard désire s'occuper hein ? Eh bien aiguisons son esprit..

Que diriez vous d'un jeux de cartes mon cher ? Ou d'un jeux d'échec peut être j'ai tout ce qui pourrait vous divertir, c'est que depuis le temps que je suis dans ce manoir, j'ai largement eu le temps de rassembler tout les jeux possibles.

Je regarde Emma qui part quelques instants pour revenir avec une pile de jeux plutôt proéminente et je prend une petite boite en bois verni noir et blanc avant de la poser sur la table basse et de lancer un regarde électrique (puf puf puf, je rigole) au jeune homme.

Un petit jeu d'échec, n'y a t-il pas meilleur moyen de connaître la personne que nous avons en face de nous avec ça ?

Je sourit en ouvre la boite, dévoilant les pions tous extrêmement bien travaillé, représentant deux équipes.. Les pokémon légendaires, et les humains, oui, j'aime bien installer le doute chez mon adversaire, c'est amusant ! Les pions noir, les légendaires, avec pour roi arceus et pour reine cresselia, ou je n'ai pas trouvé mieux en tant que représentation féminine des dieux. Les autres pièces sont toutes aussi ouvragé bien sûr, les cavaliers sont Viridium et terrakium, les tours Ho-oh et Lugia, les pions sont des lucarios armés d'exagides et les fous sont Boréas et moi même, oui j'ai un rôle qui me convient parfaitement ! Les pièces humains sont elles un rassemblement de président, de professeur connu et ainsi de suite, les simples pions étant évidemment les même que les miens.

Alors, vous êtes le blanc, à vous l'honneur.. Et puis-je me permettre de demander comment trouvez vous mon jeux d'échec ? Il est... Magnifique, n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tempest, beware the gound   Mar 23 Fév - 8:09
Samuel n'était pas surpris que cet homme avait tout ce qu'il fallait pour s'occuper. Le jeune professeur s'amusa de ses mots, mais ne le montrait pas. Il préférait garder certaines choses juste pour lui. Avoir tous les jeux était bien, mais qu'il soit aussi vif d'esprit à son âge. Il savait que quelque chose clochait ou c'était qu'il avait une bonne hygiène de vie. Va savoir. La servante pour confirmer ses dires ramena un vingtaines de jeux différents, dont certains qu'il ne connaissaient pas. Il prenais l'un d'entre eux. Il semblait vouloir affronter le chercheur un peu trop curieux. Il sourit doucement en voyant l’échiquier. Il disait que c'était la meilleure façon de connaître l'autre. Les pièces attirait son regard. Des pokémons face à des humains. Cet homme était un hybride, il en était presque sûr, car il laissait volontiers les humains et s'amusait à regarder les pokémons, tous légendaires. Il se gratta le menton, serais-ce un autre indice.  Il le laissait donc commencer, comme les humains étaient les blancs. Il rit en voyant les professeurs, il ne ressemblait à ces illustres hommes.

« Superbe, les pions sont très juste pour nous, il me semble. »

Samuel glissait doucement ces soupçons envers l'homme en face de lui. Avec une légère hésitation, il  avançait un pion. Il devait se montrer plus malin. Plus fourbe. Il savait qu'il était relativement à ce jeu. Mais cet homme avait sûrement plus d'un tour dans son sac. Il visualisait le jeu, prévoyant les cas de figures les plus fous. Il verrait bien. En tout cas, le sien était plus porté sur le défensif. Bien entendu, ce n'était parce qu'il voulait montrer à cet homme ou plutôt cet hybride qu'il était un adversaire plutôt intéressant. Il lassait ses doigts et attendait avec patience le coup de l'autre. Avec un léger sourire sur les lèvres. Son ton sec, presque comme un coup de tonnerre, il avait un bon exemple avec ce qui se passait dehors. Peut-être un hybride électrique, après tout, il était pas tous blonds comme les blés.  Certains, sûrement des shinys, s'amusaient d'être confondu avec d'autres types. Combien de fois il avait été trop naïf, il ne le serait pas dans cette partie. Il avait beau être passionné par les hybrides, il pourrait jouer correctement. Assez pour surprendre son adversaire, enfin, il espérait. Car la défense ce n'était pas que le repli. Le professeur savait qu'attaquer pouvait s'avérer utile.

« C'est votre tour, cher hôte. »

Toujours poli, il invitait son adversaire de commencer son jeu, bien que le premier coup pouvait indiquer la façon de jouer de cet homme. Il avait trois choix à faire. Celui de l'attaque, celui de la défense et celui qui demandait une certain stratégie. Samuel était un peu stratège, pas de quoi crier sur tout les toits, mais dans ce genre de jeu qui demandait que l'esprit et non un certaine imagination. Bien sûr, il blufferait assez mal, à cause de ses joues qui pigmentait un peu vite. Il n'était si difficile de voir le pauvre jeune prof en plein conflit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tempest, beware the gound   Mar 23 Fév - 14:41
Je rigole en écoutant le professeur, à croire que j'ai presque envie qu'il sache qui je suis, alors que finalement, ce n'est pas spécialement dangereux qu'il l'apprenne, c'est un professeur, mais il n'a pas l'air d'être empli de mauvaises intentions, et je pense qu'il saura tenir sa langue... Mais laissons le chercher, ce ne sera que plus marrant, en plus, j'adore les énigmes.. Je vais quand même lui laisser quelques petits indices, sinon il ne trouvera jamais et ce ne serait pas drôle...
Le jeune homme semble se douter de quelque chose de toutes manières, et le fait qu'il réfléchisse déjà pour son premier coup signifie qu'il n'est pas un novice au jeu, et qu'il va jouer la stratégie, alors que je privilégie toujours l'attaque, le meilleur moyen de gagner selon moi, ça doit être du à ma nature... Explosive disons...

Bien, dans ces cas là...

Je déplace moi aussi un pion, les coups suivants étant dans mon optique préférée comme je l'ai dit, l'agressivité, elle marche souvent mais pas à chaque fois, des fois, face à une stratégie défensive plutôt poussée, elle peut raté et je peux perdre rapidement, mais je ne vais pas me déshonorer ainsi !
Finalement, quelques coups plus tard, la partie est déjà réduite drastiquement, je place le roi adverse en échec quasiment tout les tours, mais il ne me reste que quelques pions, mes deux fous, Boréas et moi même ainsi que ma reine et mon roi, alors qu'en face les pertes sont un peu plus minimes, la partie se corse bien plus que prévu...

Bien, à vous de jouer cher professeur, vous semblez être meilleur que moi, mais je ne m'avouerai pas vaincu.

Je le regarde, si il joue bien, il semble avoir un mal fou à bluffer, et je continue de jouer sans vraiment regarder les pièces, le fixant lui pour lire ses expressions. Hum... Je commence à tapoter sur l'accoudoir sans faire exprès, un tic certainement suite à ma défaite possible, oui, je suis mauvais perdant et le temps se dégrade encore, le vent et le tonnerre semblant se rapprocher au fur et à mesure que la partie s'étire vers ma défaite.. Bon, il me reste encore quelques pièces et quelques tours dans ma manche, en tout cas il n'aura pas la victoire si facilement ! Enfin, je l'espère...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tempest, beware the gound   Mer 24 Fév - 11:55
Samuel restait calme, la tactique de son adversaire était très agressive. Mais il était habitué à l'impulsivité des jeunes dresseurs. Très fougueux quand il allait recevoir de quoi partir à l'aventure décemment. Le jeune chercheur ne se laissait pas perturber, jouant toujours défensif, faisant quelques coups de réplique, pas pour donner le change à son adversaire. Juste pour prendre ces pièces une après l'autre grâce à une fine stratégie. Son adversaire avouait sa force. Mais que la partie n'était pas vraiment gagné pour l'humain. Car pour Samy, il était certain qu'il était hybride, ses coups fracassants et rapides aidait dans cette piste de l'hybride électrique. La foudre dehors devait lui plaire. Il est nerveux et voit sûrement sa fin. Le scientifique, bien qu'un peu plus prompt à s'empourprer fait des coups intelligents, il ne bluffe pas. Il sait que la moindre erreur lui serait fatal, alors très concentré sur la partie, il y mettait toutes sa réflexion, il poserait la question sur la nature plus tard. Il y avait plus urgent. Toujours dans une tactique défensive. Les manches s’enchaînaient. Si bien qu'il était presque math. Mais avant, Samuel posa ses yeux bleu sur l'homme.

« Je n'ai jamais eu un adversaire aussi fougueux que vous, cher hôte. Votre jeu est agile, j'ai bien failli me faire avoir, mais je dois faire mon dernier coup. J'en suis bien navré. »

Samuel plaçait son pion à la bonne place. Il sourit doucement. Il allait sûrement réclamer vengeance à d'autres jeux où il était plus facile de déchiffrer les expressions du scientifique. Le fait était que l'échec était comme un match d'hybride posé sur la stratégie. Il avait fait du stall sur une équipe hyper offense.

« Echet et math, très cher. »

Samuel disait ces mots avec les joues rouges. Il ne pouvait plus avancer sans perdre des pièces. Il avait réussi. Il avait œuvrer pour gagner. Car quand bien même le jeune homme était humble et modeste. Comme beaucoup de monde dans cet univers, il aimait gagner. Il pouvait sentir ce sentiment de fierté, moins fort que lorsqu'il faisait des découvertes, mais il était là. Il réchauffait son cœur. Le rendait joyeux. Il respirait doucement et se remit en position correcte sur le canapé qu'il occupait alors que le temps était déchaîné, comme si cet homme contrôlait cette tempête. Ça faisait un peu peur. Il devait proposer quelque chose où il avait plus de chances de perdre. Et rien tel qu'un jeu de cartes pour ça. Ce jeu portait plus à la chance que l'échec.

« Désolé, vous pouvez essayer de me vaincre par d'autre jeux ou tours. Je ne suis pas si fort que ça. En plus de ça, je suis piètre bluffeur, un vrai pouilleux au poker. »

Samuel rit un peu de lui-même. La vie lui avait appris à rire de ces bêtises et d'avancer. Il se savait loin d'être infaillible. Il connaissait la plupart de ses faiblesses. Ce qui était une force, en soit. Mais ça c'était quelque chose qui passait un peu l'esprit du chercheur qui ne voulait pas s'attirer la colère de son hôte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tempest, beware the gound   Mer 24 Fév - 22:48
« Echec et math, très cher. »

Je suis... Désappointé, c'est le terme exact. Non pas que je sois en colère, mais il est vrai que je déteste perdre et que je suis très très mauvais joueur... Mais il a gagné, donc il a le droit à un indice.

Bien, jeune homme, avant de commencer un autre jeu, je vais répondre à une de vos interrogations. Vous semblez tourmenté à propos de mon identité alors je vais vous révéler quelque chose...

Je souris et regarde par la fenêtre tranquillement, avant de tendre la main et de lever mes cinq doigt, fixant le jeune professeur dans les yeux et disant d'une voix basse

Cinq... Quatre....... Trois..........Deux................ Un...........................

Et quand je replis mon dernier doigt un immense éclair s'abat sur le manoir, faisant trembler les murs sous sa puissance, les lumières vacillants avant de revenir à la normal tandis que je fais un grand sourire au jeune homme en buvant tranquillement mon thé :

Alors Monsieur Pinkyard, soit j'habite ici depuis fort longtemps, et je connaît les caprices du ciel extrêmement bien soit....

Je laisse ma phrase en suspend et attrape un jeu de cartes, le mélangeant tranquillement, content d'avoir fait mon petit effet dramatique à mon visiteur bien curieux, je suis soit sadique, soit je suis encore un gamin... Un peu des deux je pense ! Enfin, je continue de mélanger avant de pousser le jeu d'échec et de distribuer les cartes, les répartissant rapidement, les cartes semblant voleter sous la rapidité de mes mains, c'est qu'après tant d'années à s’entraîner, on devient habile à ces choses là !

Bien, pourquoi pas faire une simple bataille, c'est un jeu de chance complet, pas de force, pas de faiblesse, pas de « truc », c'est tout basique... Au fait, vous avez d'autres questions ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tempest, beware the gound   Jeu 25 Fév - 13:34
Samuel avait toujours son sourire d'excuse quand l'homme lui parla, il ferma sa bouche, ne cherchait plus d'excuse, il fermait les yeux s'attendant au pire comme au meilleur. Il allait répondre à une des question du chercheur. Surpris, il ouvrit ses paupières. Il devait bien écouter ce que cet homme disait. Il faisait planer le mystère. Le rendant presque palpable. Il regardait le temps dehors, cette tempête qui semblait vouloir tout ravager sur son passage. Ce temps qui lui avait laissé aucune chance de se mettre à l'abri. Il décomptait, il y avait une bombe ? Non, il n'oserait pas détruire sa maison luxueuse qui lui sûrement coûter les yeux de la tête. Puis le tonnerre abbatiat sur la maison, faisant tout trembler. Heureusement que le professeur était assis, car sinon, il serait tombé. Il ravala sa salive. Le doute n'était pas possible. Un hybride légendaire. Par Arceus, il devait noter ça. Mais le jeune homme n'avait rien de tel. Il devait se contenter de sa mémoire. Ce qui le fit lâcher un soupir. L'homme aux cheveux bleu observait ses gestes. Vraiment rapides, tel un hybride électrique. Quel hybride, légendaire, et avec du blanc existait. Pendant que Samy était en train de refaire le pokédex, son hôte finissait de distribuer les cartes. Il proposait simplement une bataille. N'y voyant là que la chance. . Puis il lui proposait de lui poser des questions. Maintenant qu'il savait. Il n'allait pas se gêner.

« Donc, Monsieur est un hybride, légendaire, je présume. Fulguris. Si mes conclusions sont bonnes. Ce qui vous fait plus que votre âge donné tout à l'heure. Comment étais le monde avant que Arceus fasse son tour ? Avez-vous encore des contact avec vos frères Boreas et Demeteros ? Vous avez sûrement perdus des proches. Désolé. Partons sur une bataille. »

Samuel était curieux, c'était son côté scientifique qui avait refait surface. Il rassemblait de ses mains, nues, car ses gants étaient trop sales pour qu'ils les enfilent. Il faisait un tas assez compact et rangé, mais pas trop. Comme s'il était toujours dans son laboratoire, il faisait parfois ça. Avec ces dossiers. Pour donner un peu d'ordre. Mais fallait pas trop lui demander. Il restait le même homme, un peu désordonné. Le professeur était en présence d'hybride, ça le rendait tel un gamin le soir de noël, un peu fou, voulant faire mille choses et les noter avec ferveur. Mais s'il y avait des gens à ne pas froisser, c'était les légendaires. Il était si rare d'en croiser. Il devait voir ça. Vraiment. Alors le jeu avec son hôte, même le plus stupide lui allait parfaitement. Il savait que ce temps était en partie du fait de cet homme. Et que son abri était sûrement une distraction. Il était, lui aussi, une attraction. Il sentit ses joues se chauffer.

« On mets nos cartes en même temps ? »

Bien sûr, il disait ça sans vraiment regarder cet hybride prestigieux. Il lui devait le respect. Et surtout s'il voulait rentrer à Kanto, il devait être un bon garçon et distraire un peu, mais pas trop Fulguris. Qui comme pas mal de type électriques devait trouver quelque chose pour s'occuper.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tempest, beware the gound   Ven 26 Fév - 21:06
Bien, vous êtes bien un professeur, pas de doutes, vous êtes assez perspicace, c'est parfait... Vous n'usurper pas votre talent aux échecs, si vous êtes aussi bon dans votre travail quand dans ce domaine, vous devez être un excellent scientifique..

Je suis gentil avec lui, franchement, j'aurai pu le faire brûler d'un petit claquement de doigts, son épée faisant très bien paratonnerre, mais je crois que je l'aime bien ce jeune professeur, il va pouvoir survire à une autre partie, de cartes cette fois, on va voir si le professeur Pinkyard est chanceux ou non...

Pour répondre à vos questions... Dans l'ordre.. Le monde avant qu'Arceus ne change les pokémons en humains... C'était... Différent disons, pas mieux, certainement moins pire, si ce n'est que ma vie qui compte, j'étais bien mieux avant, à voler librement, détruire des champs, sauver de la sécheresse des pays... Alors que là, un simple orage me fatigue, c'est décevant...


Je continue de sourire avant d'entendre les autres questions, mon visage s'affaissant, comme si je prenais des années au fil de la conversation...

Pour mes frères, autant Démétéros, moins je le vois, mieux je me porte et franchement, je me sens mieux en sachant qu'il est certainement très loin d'ici, quand à Boréas.. Ce simplet... Il me manque un peu, c'est mon petit frère tout de même, enfin il me semble, ou on est jumeaux ? Je ne sais plus... En tout cas, lui cela me chagrine un peu de ne plus le voir, me batailler avec lui m'amuser bien à l'époque... Et...

Je ravale ma salive, mon regard se voilant doucement, tournant ma tête vers l'orage, celui ci se calmant un peu, avec comme une éclaircie sur le manoir

Oui... J'ai... Perdu une seule personne qui comptait beaucoup pour moi... Elle est morte il y a bien longtemps....

Je reste comme ça quelques instants, sans jouer ni rien faire, complèment attaquer par les souvenirs d'elle.... Puis je me reprend, l'orage reprenant mais plus doucement cette fois, comme un peu plus lointain. Je me craque les phalanges avant de sourire et de le regarder :

Bien sûr, tout cela reste entre nous mon cher Professeur Pinkyard, n'est ce pas ? Vous avez d'autres questions ? Au point où nous en sommes, je peux continuer à parler, tant que cela reste notre secret..

Je souris et sort une carte, un roi, ça commence bien pour moi, la partie s'annonce bonne ! L'orage pourrait presque quitter la région si je suis de bonne humeur, tout dépendra de ce que dira le jeune homme, ce professeur nous allons bien voir si il est assez intelligent pour ne pas aller trop loin ou pas....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tempest, beware the gound   Sam 27 Fév - 10:43
Samuel était fier, car l'hybride légendaire le reconnaissait en tant que professeur. C'était comme le jour où on lui avait qu'il pouvait à présent avoir un laboratoire. Il adorait cette sensation qu'il en savait assez pour deviner des choses. Il rit un peu quand il disait que le jeune homme n'avait pas tronqué son talent pour l'échec. Il souriait, ayant presque envie de lui serrer la main en le remerciant. Il parlait de ce monde révolu avec une certaine nostalgie. Comme si il regrettait un peu ce temps passé. Ce qui était le cas. Il l'imaginait en effet voler et faire des catastrophe, le temps ici devait bien impressionnant que ce qu'il faisait autrefois. Il écoutait les mots de cet homme, les notant dans un coin de sa tête. Puis qu'il ne savait pas noter. Il était dépourvu de tout matériel pour se consacrer à la mise sur papier des choses qu'il pouvait apprendre de ce personnage. Tellement d'histoire en lui. Voilà qui était passionnant pour le jeune homme. Il parlait de ses pertes avec tristesse. Il savait sûrement qu'elles serait encore nombreuses. Surtout pour cet homme, immortel, le temps n'avait aucune emprise sur lui. Il le laissait aller dans ses pensées. Il devait se montrer patient. Il recula dans son siège quand il revint vers lui. Bien entendu. Il pourrait s'empêcher de faire ses conclusions. Avec ce qu'il avait entendu. Mais il voulait qu'il garde tout. Bien entendu, il ne dirait pas qu'il avait rencontré un légendaire. Il n'était pas le genre à se vanter. Il regardait la carte de son adversaire avant de poser un regard sur la sienne, un sept de trèfle. Il avait perdu. Mais bon joueur, il lui cédait la dite carte.

« Je ne peux vous promettre de tout garder. Mais votre indenté restera entre nous et vos serviteurs. Tandis que les information sur ce monde révolu sont utile pour nous, les scientifiques. Je resterai dans le secret pour le reste. Pour moi, le scientifique, il est essentiel de connaître le passé pour mieux comprendre le présent. Et aussi faire des spéculations sur l'avenir. »

Je mettais une autre carte sur la table, un valet de cœur. L'amour, c'était sûrement ce qui manquait parfois à cet homme adorant la science et faire des recherches. Il n'était pas en chasse. Peut-être aurait-il des rides avant d'avoir pu tester de lui-même ces choses que tout humain ou hybride testait. Cette envie le faisait rougir. Il espérait ne pas perdre trop vite non plus à ce jeu. Il savait qu'il perdrait avec un sourire. Il ne pouvait pas être triste, ce n'était pas tous les jours qu'on croisait un bout d'histoire.

« Vous avez combien de serviteurs, d'ailleurs ? J'imagine que l'hybride Dedenne n'est pas la seule. Et certainement pas le première de ces lieux. Vous avez une relation avec vos frères, j'imagine que c'est le cas d'autres de vos semblables. Même si j'imagine sans douter une certaine rivalité avec Elethor. Le temps dehors n'as rien à envier à cet oiseau. Puis statiquement parlant, il a des tas de désavantages. »

Samuel en tant que scientifique, connaissait un peu ce que l'on nommait la stratégie hybride, on pouvait plus vraiment dire pokémon. Le terme était tout même utilisé, mais il trouvait un peu désuet. Il préférait de loin se tenter à la poésie faite de ces noms de pokémons.
Revenir en haut Aller en bas
 
Tempest, beware the gound
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Zetsuen no Tempest ~The Civilization Blaster~
» [Anime/Shonen] Zetsuen No Tempest
» Beware the Batman
» [Zetsuen no Tempest] Présentation
» (+) beware of the wolf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Kalos :: Autres-