Partagez | 
 

 Tempest, beware the gound

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tempest, beware the gound   Jeu 3 Mar - 20:07
Finalement, j'ai peut être bien fait de lui révéler mon histoire, je me sens mieux maintenant que je ne suis plus le seul à la tenir depuis si longtemps... Même si Emma et Henry eux aussi sont au courant, mais ce n'est pas pareil, eux sont comme une partie de moi même alors que ce jeune homme, ce professeur Pinkyard... Finalement, c'est un parfait inconnu est j'arrive à lui déballer mon identité en un rien de temps, je crois que je fais des progrès en sociabilité moi, c'est un bon début...

Effectivement, Emma est une de mes deux employés, le second est un hybride Chevroum, Henry, un homme d'apparence plutôt vieux, mais tout de même très solide. Et pour répondre à votre deuxième question.. En fait non, ce sont les premiers qui sont à mon service... Voyez vous professeur, je ne suis ici en tant que Linus Granduroi, que depuis environ cinquante ans, Henry fut là dans les premières années, s'occupant du manoir seul, puis Emma l'a rejoinds peut de temps après, mais avant.. Même si j'étais transformé en humain, je restais ici, sans rien faire, mangeant les victuailles du manoir, ne faisan pas le ménage et le minimum de cuisine, sans vraiment m'occuper de mon apparence. Ce n'est qu'il n'y a cinquante ans que je me suis... Ennuyé, donc je suis sortie, me suis habitué aux humains et voilà le résultat.. Enfin bref !

Je prend une gorgée de thé avant de me racler la gorge et de sortir une autre carte, le valet de pique, Lancelot, bonne carte... D'ailleurs je sourit largement en repensant à ce que dit le professeur, comme quoi Électhor est faible par rapport à moi, ce n'est peut être pas exactement le cas, mais en tout cas, ça gonfle mon égo, et ça c'est bien !

Tiens, Bataille... Et pour Électhor, en fait non, c'est plutôt le contraire d'après ce que je me souviens.. C'est vague certes, nous évoquons un temps qui date de la création de cet univers, mais au contraire, nous travaillions même ensemble, il faut dire que nos symbole sont très lié, en étant complémentaire, je suis la tempête orageuse, il est la foudre, comment ne pas être en harmonie ? Nous luttions, me semble t-il, justement contre nos frères respectifs, s'aidant quelque fois, mais on ne s'est jamais chercher de noises d'après ce que je me souviens.. mais c'est flou je vous l'avoue... Par contre avec ses frères, c'est possible, vous savez les légendes, on se croise, on tente de s'entretuer, puis on s'oublie rapidement... Même si celle de sa région natale... Sont plus dure à effacer...

Je reprend une gorgée avant de poser une carte face cachée, puis une autre par dessus, un neuf de trèfle... Faible, mais il a eu pire... On va bien voir ce que va poser ce cher Professeur...

Ah mais j'y pense, je devrais déjà vous donner ma carte, que je suis bête, après je vais oublier tel que je me connaît...

Je fouille dans la poche de mon veston et lui tends ma carte, bien signé Juge et avocat Linus Granduroi, comme ça, dès que quelqu'un à besoin de moi on peux m'appeler, c'est très pratique ces choses là, les humains arrivent à faire des choses utiles quand même, cela aurait été très pratique lors de la création du l'univers : au lieu de se balader aux quatres coin du monde, paf, un coup de fil de papa Arceus et on change un bout de climat !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tempest, beware the gound   Ven 4 Mar - 8:43
Le prof écoutait les mots de cet homme qui habitait avec ces  deux serviteurs. Lui-même avait une assistante, une demoiselle charmante qui touchait du bout des doigts son rêve de devenir comme lui. Un chercheur dans les hybrides et guider les nouveaux dresseurs. Il croisait les doigts attendant la suite de cette histoire qui s'annonçait passionnante en bien des points. Il gardait toutes ces information précieusement dans sa mémoire qu'il savait bonne. Même s'il préférait noter, car cette mémoire s’altère avec le temps. Ce qui était dommage, mais que pouvait-il faire d'autre ? Il tourna une carte face cachée sur son valet, puis mis une carte face visible. Alors qu'il parlait de son rival, avec un espèce de mélange entre nostalgie et fierté. Sûrement parce que Samuel avait flatté son égo. Se faire bien voir, règle de survie numéro un en société. Il regarda sa carte alors qu'il disait qu(il n'avait pas donné sa carte. Ce qui fit soulever un sourcil au professeur. Il fouillait ses poches, c'est là qu »'il saisissait ces mots. Il parlait de la carte de visite. Il avait abattu quand à lui un trois de carreaux. Le juge avait gagné six carte pour le prix d'une.

« Juge et avocat, rien que ça, bien noble profession que voilà pour vous. J'espère pas faire appel à vos services de si tôt, sans vouloir vous vexer. Mais un professeur avec un dossier de criminel, c'est bien moins crédible pour la folle jeunesse qui vient démarrer son aventure chez moi. »

Le jeune prof mit la carte dans une des poches de sa tenue qu'il savait provisoire. Il devrait transférer cette dernière dans celle qu'il avait sali en s'étalant minable contre le sol. Il tentait de ne pas faire à attention aux mèches roses que sa chevelure bleue laissait percer. Il devrait refaire sa coloration assez rapidement avant qu'il ressemble à nouveau à sa chère sœur. Il posait sa main sur le paquet de carte. Il savait que la partie n'était pas finie. Alors il fallait continuer cette partie jusqu'à ce qu'il ait un gagnant. Et cela pouvait durer assez longtemps. Il devrait occupé son cerveau en lui posant des question et en flattant son égo. Ça ne pouvait pas être si compliqué que ça. Il posait sa carte et découvrait un huit de trèfle. Il savait qu'il avait mieux et bien pire. Après tout, il avait sorti un trois après une bataille. Ce qui était assez humiliant.

« Je comprends, après tout,vous êtes un peu comme nous. On se croise entre humains ou entre professeurs. Je trouve ça agréable que la profession soit ouverte aux hybrides. Ce qui fait que certains de collègues sont différents. L'harmonie, c'est quelque chose de pas évident à avoir. Cinquante ans ici, tout doit sembler rapide, l’existence humaine ou simple des hybrides ordinaires. Vous avez du voir votre domestique vieillir. »

Lui-même ne voyait pas le temps passé quand il était en pleine recherche. Il pouvait passer plusieurs heures sans se lasser. Ce qui était le cas en ce moment et vu que cet homme répondait à ces interrogations sur les légendaires, leurs vies affreusement longue. Leur relations, pas si loin de celle qu'entretenait les simples humains. Même s'il devait être pratique de savoir voler ou lancer une attaque. Lui n'avait qu'il épée pour se défendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tempest, beware the gound   Ven 4 Mar - 19:44
Je rigole un peu en entendant le discours du professeur.. Comme quoi, on a beau être très instruit, on peux encore être terriblement naïf... Le pauvre, je le plaindrai presque si je n'étais pas si vieux et que j'ai perdu l'envie d'être compatissant depuis très longtemps... Enfin bon, je vais quand même me faire le devoir de lui expliquer deux trois petites choses tout de même...

Cher Professeur, si je puis me permettre, je demande de taire mon secret pour ces choses là. En fait dans mes études et dans ma profession, je n'ai vu aucun hybrides. J'ai pu tous les rater, par malchance, mais c'est plutôt le contraire, la plupart des affaires sont, je ne vous le cache pas entre humain, mais le reste, sont les humains qui porte plaintes contre les hybrides, il faudra vous le mettre en tête, les humains N'AIMENT PAS les hybrides, la plupart de vos congénères pensent que nous aurions du rester des créatures qu'on enferme comme on veux... Alors pensez vous, confier sa défense à une créature sauvage, quelle idée ! C'est pourquoi personne ne sait que je suis un hybride, bon, certaines personnes avec un cerveau doivent s'en douter, mais comme elles ont de la matière grise fonctionnelle, ils se gardent bien de le répéter à tu-tête...

Je secoue la tête négativement, les humains... Si je m'écouter encore... Nous les légendaires sommes censés garder une idée de neutralité et la plupart d'entre nous la garde... Mais quand on est une des deux légendes qui peux se faire fesser si les humains le désirent (coucou grand frère Démétéros!), on garde tout de même une rancœur plutôt costaud...

Enfin, je doit être paranoïaque, ne m'écouter pas, si j'étais à la place de Père Arceus, j'aurai retransformer tout ça comme avant, et j'aurai simplement éviter la construction de cette foutu pokéball !

Je serre les doigts en disant ça, combien de pokémon encore maltraités à cause de ça, de cette maudite team Chronos, les pauvre pokémon obligé de travailler, ça m'énerve au plus haut point, et dans le ciel, la foudre s'abat sur un arbre au loin, lui faisant prendre feu et craquer sous ma rage ponctuelle.
Puis je pioche un six de carreaux, je perds la carte, avant de finir mon thé d'une gorgée et de recommencer à sourire

Vous avez gagné cette fois Professeur, bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tempest, beware the gound   Ven 4 Mar - 21:11
Samuel voulait pourtant bien faire, il disait les choses tel qu'il le pensait. Pourtant, l'homme en face de lui riait. Il n'était pas vexé. Il lui en fallait bien plus pour l'être face à tel personnage. Après tout, ce n'était pas tous les jours qu'on pouvait rencontrer un hybride qui n'était pas contre qu'on lui pose des question. Pour lui, ça faisait chaud au cœur. Il ne pouvait pas s'empêcher d'être heureux. Il lui fallait pas grand chose pour l'être. Il voulait que sa place dans la société reste secrète. Depuis combien temps mentait-il à ses collègues. Peut-être trop longtemps. Il avit une idée un peu faussée de la relation qu'avait humains et hybrides. Bon, il y en avait comme il le décrivait, mais lui-même était humain, et il n'avait rien fait pour lier un pacte. Il disait une chose puis l'autre, tel un coup de tonnerre. C'était très déstabilisant l'air de rien. Il parlait d'Arceus comme si ce dernier avait voulu que les humains s’approprie des pokémons. Il aurait laisser comme avant. Sans pouvoir donner la parole. C'était ça qu'il avait gagné en plus de leur apparence. Il avait gagné, c'était une surprise. Il prenait la carte.

« Je ne mérite grand chose pour cette carte. Je crois que Arceus a bien fait, il vous donné la parole, le moyen de vous défendre. C'est pour ça que Chronos a un opposant. Moi, je ne suis qu'un simple professeur. Je ne souhaite à aucun des jeunes dresseurs d'en faire partie de cette organisation. Le respect, c'est quelque chose que je tente de leur apprendre. Mais ça n’atteins pas toujours leurs oreilles. »

Samuel était parfois un bon orateur, si seulement ses joues arrêtait de chauffer, comme si le jeune homme était un tord, alors que c'était loin d'être le cas. Il posait sa main sur le paquet de carte, respirant à fond. Il ne devait pas flancher, surtout après ces mots. Il ne voulait pas décevoir son hôte. La poisse était à lui vu qu'il soirait un deux, un stupide deux. Il n'avait vraiment pas de chance. On disait que la chance venait aux gens célibataires. Ce n'était pas si vrai que ça. Il en était une belle preuve, vu qu'il s'était retrouvé couvert de boue. Il préférait les jeux qui méritait réflexion. Vu qu'il pouvait montrer qu'il n'était pas si stupide. La partie d'échec l'avait confirmé. Ce qui l'avait fait plaisir. . Il regardait même pas ce que cet homme sortait. Préférant changer de sujet. C'était mieux.

« Je suppose que vous mangez comme les humains. La nourriture, c'est un bien précieux. Les humains comme les hybrides sont pas is différents. Certes, il y a les pouvoirs, mais c'est prouvé scientifiquement qu'il y a de plus en plus de métissage. »

Samuel parlait de ses recherches, de celles des autres avant lui, ses compères qui lui avait sorti des chiffres. Mais il savait qu'aucun d'entre eux pourrait calmer la tempête en cet homme. Il falait jouer avec prudence, même si le hasard faisait beaucoup de choses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tempest, beware the gound   Mar 15 Mar - 19:34
Je me suis peu être trompé sur ce jeune professeur, il n'est pas naïf, il a une vision bien différente de la mienne, c'est tout.. Et c'est peut être la bonne vision, je me trompe peut être, je suis peu être devenu plus aigri avec le temps.... Ça doit être ça, je radote certainement.. Je finis par rerouver un petit sourire en coin.. Ce jeune homme me ferais presque retrouvé fois en l'humanité, avec ses joues rougissant à chaque fois qu'il parle, sa fois envers les jeunes générations...

Du métissage hein ? Possible, je me demande ce que ça donne quand même, je ne m'intéresse pas à ces choses d'habitude.. Mais je suppose que je suis moi même stérile, c'est très probable même, ou alors si j'ai un enfant, il sera un pokémon électrique au hasard.. Ou peut être même un humain tiens, allez savoir... Mais sinon, je mange comme vous, peut être j'ai tendance à manger beaucoup de viande rouge... Crue, bien sûr !

Je lui fait un grand sourire avant de voir sa carte.. Il n'a pas de chance, je sors la mienne puis sourit, d'habitude je ne laisse pas gagner si facilement, mais là, pourquoi pas ? Je suis d'humeur joyeuse, alors je vais lui faire un fleur ! Je regarde la carte que j'ai tiré, un as, la meilleure carte bien sûr, mais il suffit de changer quelques petites règles de rien du tout !

Ah, pas de chance pour moi, à la bataille, l'as équivaut à un simple un, donc c'est vous qui avez le point, dommage pour moi !

Je souris gentiment puis regarde par la fenêtre... Tiens, c'est bizarre, le ciel se dégage à l'horizon, c'est rare quand le temps change sans que je le demande.. Je dois avoir la tête dans les étoiles... Bah, temps mieux, ça veux dire que j'oublie que je suis vieux et certainement plein de ressentiments !

Tiens, moi aussi j'ai une question ! Que faites vous à Kalos ? Que vous n'avez pas l'accent de la région il me semble, vous venez de loin ? Dans quel but ? Une rencontre ? Une jeune demoiselle dont vous êtes l'amant ?

Ah ah ! Changeons les rôles un peu, si c'était moi qui poser les questions cette fois ? Que moi aussi je veux en apprendre un peu sur le genre humain, que je côtoie depuis si longtemps sans me soucier de lui ! Tiens, une dame, c'est moi qui vais gagner cette fois, comme quoi, les cartes semblent sortir en adéquation avec les questions !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tempest, beware the gound   Mar 15 Mar - 21:11
Samuel était impressionnable. Comme pas mal d'humain. Mais lui avait ce côté scientifique pour contre-balancer son côté un peu trop timide. C'était la curiosité qui le faisait parler. Mais aussi un respect profond pour cet homme qui avait traversé les âges sans qu'on vienne troubler sa quiétude. Il sourit, le métissage était une réalité. Même si beaucoup l'ignorait. Après tout l'amour était une chose qui ne pouvait se programmé. Lui même était tombé amoureux d'une jolie hybride. À ce simple souvenir, il souriait comme un adolescent. Alors qu'il était bel et bien adulte. Il parlait de sa stérilité, donc les légendaires ne pouvaient pas procréer. Ce qui épaississait le mystère de Phione. Oui, vu que d'après les rapports qu'il avait lu, il venait d'un œuf bleu avec une tâche rouge dessus. IL disait que son régime alimentaire était un peu près le même, si on oubliait la viande crue, bien évidemment.

Il attendait qu'il prenne sa carte, vu qu'il avait sorti un as. Mais il n'en fit rien. Ce qui étonnait beaucpoup le jeune prof. Samuel se gratta le menton, un peu songeur. Il savait que ce qu'il disait était faux. Donc il ouvrit la bouche pour parler.

« D'après les règles que je connais car on m'as forcé à y jouer pour que je... Peu importe... Cette carte est plus forte. Vous avez changé les règles. Mais j'accepte cette nouvelle donnée. »

C'est là qu'il parlait exactement comme le scientifique qu'il est. Il sourit, prenant la carte délicatement. Il était assez doué pour se couper avec la tranche de cette carte. Le temps dehors semblait un peu meilleur, bien qu'on pouvait entendre la pluie taper sur la fenêtre. C'était mélodieux. Il serait presque bercé, s'il n'était pas un peu concentré sur sa partie. Sauf que les questions vint et c'était à son tour de répondre. Le plus honnêtement possible. Ce qui risquait d'être pas mal gênant pour lui. Il craignait le pire comme le meilleur avec cet homme, comment dire, foudroyant. C'était le mot. Il y en avait d'autres.

« En effet, je ne suis pas de cette région. Je suis de Kanto. Mon but, c'était d'en savoir plus sur Magiana, les infos que j'ai sur ce pokémon sont entourée de mystères. Je n'ai pas de demoiselle de cœur. Je suis seul dans la vie. Mais vu comment je bouge parfois, ça vaut mieux. »

Samuel se mit à rire doucement. Il posait sa main sur ola paquet. Cette fois, il sortait une dame, hasard ou coup de destin. Il rit amèrement en voyant la demoiselle si richement vêtue, une reine. Il se calma en se rappelant de son adversaire. Il se gratta le cou. Il était un peu gêné.

« On ne peut dire que j'ai de la chance côté cœur. Ce qui m'empêche pas de tomber amoureux de jolies filles. »

Le professeur répondait avec un trop de sincérité, sûrement, mais au moins, il ne pourrait pas trop s'en vouloir de lui avoir trop caché. C'était une personne peu habitué aux humains, et ce malgré son statut du légendaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tempest, beware the gound   Mer 16 Mar - 18:34
Ce jeune professeur est plein de surprise, ainsi donc il recherche Magiana.. Et bien, je pourrais peut être lui fournir mon aide... Ou absolument pas en fait, c'est vrai que je la connaît de nom, mais je suis certain que Diancie en saura plus que moi, je ne suis qu'un dieu de la foudre, pas une petite princesse de métal moi !

Eh bien, pour vous recherche, je peux simplement vous dire les maigres information que j'ai moi même, c'est que mon camarade légendaire Volcanion, qui dois certainement traîner aux alentours de la centrale de Kalos, il a toujours aimé le lieu, aller savoir pourquoi... Et donc, je disais lui doit la connaître certainement, il me semble qu'ils se sont fréquneter à un moment de leur vie... Bon après, trouver un pokémon légendaire, c'est très compliqué, et vous m'avez déjà trouvé, donc je suppose que deux chances inouïs n'arrivent pas dans la même année, ni dans le même siècle je pense !

Je souris avant de le voir sortir une dame lui aussi, tiens, la partie n'est peut être pas gagnée finalement, bataille à nouveau. Je sors une carte pour la mettre face cachée puis une nouvelle carte, le valet, le fidèle serviteur du roi, comme moi je le suis avec Père Arceus... Je dois certainement être un de seul légendaire à ne pas lui en vouloir, tout le monde peut faire une bêtise, même le créateur du monde, la preuve, il a créer les humains... Mais je ne montrerai pas mon dégoût à ce jeune homme, je ne les détestent pas tous, juste... le concept de cette race disons, mais après la plupart sont agréables..

Bien, et sinon, qu'aller vous garder de cette rencontre avec moi ? Que je veux savoir tout de vos observations, c'est assez rare que je reçoive un professeur ici, et je pense que c'est plutôt inhabituel de ce faire recevoir par un dieu vivant, n'est ce pas cher monsieur Pinkyard ?

Je lui lance un sourire et reprend un peu de thé avant de voir apparaître Henry, ses habits vert et sa barbe blanche qui s'approche de moi et me chuchote quelque chose à l'oreille avant de repartir lentement vers la porte pour disparaître dans le couloir, tandis que je garde une expression figée dans un mécontentement qui semble être habituel.

Ne faites pas attention à ma tête professeur, c'est que j'ai une affaire en ce moment qui me tiens à cœur.. Continuons, voulez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tempest, beware the gound   Jeu 17 Mar - 8:50
La ce,ntrale, il avait pris la mauvaise route pour y aller. Il devait faire demi-tour pour aller à Illuminis. Puis prendre la bonne route. Il s'était un peu perdu. Mais bon, il ne regrettait pas ce détour. Vu qu'il était en présence d'un légendaire. De quoi réveiller en lui sa curiosité. Il n'arrêtait pas de regarder les gestes qu'il faisait. Même si simplement poser une carte. Une bataille. Une autre. Il ne s'y attendait vu qu'il avait commencé ce jeu par prétexte que tout serait du au hasard. . Il suivait cet homme en posant ses cartes, une face cachée, l'autre face visible. Tiens un as, allait-il changer d'avis pour le laisser gagner. Il avait hâte de voir ça. Il était sûrement trop curieux. Mais la curiosité l'avait mené jusqu'à ces lieux. Malgré ses habits sale comme jamais. Il se demandait quand il pourrait rentrer à Kanto. Il s'intéressait aux observations du jeune professeu. Il était rare qu'il reçoive mes collègue. J'étais donc le seul. Voilà qui était interessant. Puis son surviteur vient et chuchotte à son oreille. Sûrement quelque chose de peu agréable, vu qu'il grimmaçait après ça. Il hochait simplement la tête.

« Vous avez gagné, ça doit important pour que vous soyez insatisfait. Mes observations... Comment dire, je ne dois pas nier une certaine prestance de votre part. Il est rare de croiser un dieu vivant, alors je profite de chaque instants. Comme vous semblez pas vraiment étranger au temps qu'il fait dehors. Je pense que les hybrides légendaire ou non n'ont pas toujours leur appendices dehors. Ce qui vraiment fascinant. Ce qui crée aussi quelques ennuis poersonnel. Ce qui est plus rare, c'est que vous acceptez que je vous observe. Je suis plus habitué à ce qu'on me jette dehors. Qu'on me dise que je ne suis pas le bienvenu... »

Samuel serra l'accoudoir de son siège. Il sentir la matière de ce dernier. À l'image de ce château, le tissus avait un peu vécu, mais était néanmoins très confortable. Pour preuve, il n'avait que peu bouger de sa place. Profitant de cette pause pour bien mettre son dos droit. À force de se baisser pour observer, ça laissait des séquelles, pas toujours très agréable. Comme un douleur ou autre chose de bien peu agréable. Il était vrai qu'il était parfois trop insistant. Il ne voyait pas en quoi sa façon d'agir pouvait gêner. En tant que scientifique, il devait toujours être à l'affut des détails. Surtout quand comme lui, on s'était intéressé aux hybrides. Il était fier d'être devenu un prof.

« Pardon, c'est juste que votre accueil m'as pas mal touché. Je dois vous remercier. Mais à part ma reconnaissance, je n'ai pas grand chose à vous offrir. Pourtant je voudrais en faire plus. Monsieur Linus, merci. »

Il saluait de manière un peu chevaleresque. Mais c'était pour lui montrer son respect. Samuel était un pur produit de Kanto où la tradition se perpétuait encore et toujours. Il posait ses doigts sur le paquet. La partie n'était pas finie, loin de là. À moins que ça l'ennuie.
Revenir en haut Aller en bas
 
Tempest, beware the gound
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Zetsuen no Tempest ~The Civilization Blaster~
» [Anime/Shonen] Zetsuen No Tempest
» Beware the Batman
» [Zetsuen no Tempest] Présentation
» (+) beware of the wolf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Kalos :: Autres-