Partagez | 
 

 Bon chic, Bon genre [PV Clara] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: Bon chic, Bon genre [PV Clara] [Terminé]   Jeu 18 Fév - 15:29


❁ Bon chic, Bon genre
● feat. clara conley ●
Akane soupira de soulagement lorsqu'elle se réfugia enfin dans la berline noire, retrouvant le calme paisible de la voiture. Du bout des doigts, elle massa ses tempes, tentant vainement de faire une migraine qui pointait le bout de son nez. Pendant la matinée entière, elle avait enchaînée shooting sur shooting pour les nouvelles recrues de sa boîte. Hyrides comme humains, elle venait personnellement assister les coordinateurs et les guider du mieux qu'elle le pouvait avec son expérience qu'elle avait accumulé ses 60 dernières années. Son coming out en tant que pokémon – légendaire s'il vous plaît – n'avait pas prit trop de temps non plus. Autant s'en débarassé tout de suite, avait-elle pensé sur le coup.

La Présidente s'installa plus confortablement dans les sièges en cuir du véhicule et ferma quelques instants les yeux, se laissant bercer par les ronronnements de la voiture. Elle avait encore du boulot cet après-midi mais un peu plus tôt dans la matinée, elle avait reçu une invitation de la part du Directeur en chef d'un magazine pour laquelle elle avait posé par le passé. Ça devait remonter... Et elle avait l'intention de profiter de ce dîner pour jouer de ses relations et de lancer une nouvelle recrue dans ce magazine. Si elle faisait du bon boulot, tout le monde se l'arracherait sans aucun doute.

Sauf que.

Le dîner était pour ce soir. Et elle n'avait rien à se mettre. La penderie remplit de robe de soirée chez elle ? Elle ne pouvait décemment pas se montrer dans une robe déjà portée et qui avait déjà été pris en photo par des parazzis en quête de photos croustillantes. Il lui en fallait une nouvelle, pour ce soir. Dans neuf heures exactement. Elle fit défiler dans sa tête les couturiers qu'elle connaissait mais rien ne la tentait en réalité. Pour une raison qu'elle ignorait, elle avait envie de nouveauté. Et quelque chose lui disait que ce n'était pas à Kanto qu'elle allait trouver chaussure à son pied – enfin, robe à son corps.

Elle sortit son téléphone de la poche intérieure de sa veste et appela son secrétaire – aka le Vice-Président – et lui demanda de lui envoyer par e-mail, la liste des couturiers prometteurs en dehors de Kanto. Quelques minutes plus tard, elle consulta les dizaines de lien qu'elle reçut et porta son choix sur une jeune couturière d'Hoenn. Une certaine Clara Conley. Apparement... elle ne faisait que dans les costumes de spectacle.

La sulfureuse jeune femme ne prit que quelques secondes pour réfléchir et ordonna à son chauffeur de l'emmener à Carmin-sur-Mer tandis qu'elle achetait un billet pour le prochain bateau qui partait pour Poivressel.

Une heure et trente minutes plus tard, elle se trouvait devant la boutique en question y entra avec toute l'assurance qu'on lui connaissait. Si elle s'était annoncé ? Pas du tout. Une petite clochette sonna lorsqu'elle ouvrit la porte. Très pratique pour signaler qu'une personne était entrée. Comme il n'y avait personne aux premiers abords, Akane demanda d'une voix forte s'il y avait quelqu'un. Quelques secondes s'écoulèrent lorsque des bruits de pas se firent entendre et une silhouette fit enfin son apparition. Elle supposait que c'était la gérante, donc la couturière qu'elle cherchait.

-Bonjour Mademoiselle Conley, la salua-t-elle d'un sourire aimable mais reprit rapidement un air sérieux. Je ne vais pas aller par quatre chemins : j'ai besoin d'une nouvelle robe de soirée pour ce soir. Vous avez exactement... ( Elle regarda sa montre accrochée à son poignée gauche ) 6 heures pour me la confectionner.


layout by sulfura

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Avalon • Membre
Messages : 105
Pokédollards : 65
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: Bon chic, Bon genre [PV Clara] [Terminé]   Mar 23 Fév - 17:35


Bon chic, bon genre
feat. Eirin ♥

Comme à chaque fois, la journée de Clara a démarré sur les chapeux de roues. La veille au soir, elle a enchaîné les épisodes de sa série romantique du moment, roulée en boule comme un petit chat dans son canapé. Cinq paquets de mouchoir y étaient passés, la demoiselle étant bien trop émotive pour regarder ce genre de chose sans se mettre à pleurer à grosses larmes. Incapable d'aller se coucher sans connaître la suite du feuilleton, elle avait ainsi enchaîné toutes les rediffusions disponibles. Résultats, elle n'a rejoint son lit qu'aux alentours des trois heures du matin. Or, lorsque le réveil a sonné le lendemain, la jeune femme s'est empressée de l'éteindre afin de pouvoir profiter encore un peu de quelques minutes de sommeil …. Jusqu'à ce que sa bonne conscience lui rappelle qu'il fallait aller travailler. Étant seule à gérer sa boutique, Clara ne peut pas déléguer du travail à autrui. C'est donc forcée par sa petite voix intérieure que la demoiselle a fini par quitter ses draps, sans se presser pour autant. C'est alors que son regard endormi s'est posé sur son réveil …

Neuf heures moins le quart ?! La boutique est censée ouvrir à neuf heure et elle est encore en pyjama à motif lapin, ni douchée, ni peignée, ni maquillée. Ni totalement réveillée d'ailleurs. Clara a ainsi foncé dans sa salle de bain, se déshabillant tout en courant. Rassembler sa très longue chevelure rose sur son crâne en un chignon fut un calvaire mais elle ne pouvait pas prendre le temps de les laver, le séchage prenant vraiment trop de temps. Elle prit la douche la plus courte de sa vie et , tandis que son thé infusait, elle enfila une robe violette et blanche à froufrous et rubans. Après s'être brûlée la langue dans son thé à la menthe, la Métamorph rejoignit la salle de bain pour se maquiller : d'abord le teint, puis le blush et le bronzer, une petite touche sur les paupières, un trait d’eyelineur et voilà qui suffira. L'étape la plus longue fut de brosser son interminable chevelure qu'elle coiffa comme à son habitude : deux mèches formant une boucle prisonnières de son bijou favori et le reste lâché.

Pas le temps de boire son thé tranquillement, assise à la table de sa cuisine. Se saisissant de son mug rose à pois blancs, elle rejoignit la boutique par les escaliers menant directement à son atelier. Un des avantages de vivre au dessus de son lui de travail. La pendule affichait neuf heure et quart lorsqu'elle leva le store. Un jour, peut-être, elle parviendra à ouvrir à l'heure affichée. Clara décida donc de terminer son thé dans l'arrière boutique, où elle se réfugie instantanément lorsqu'il n'y a pas de client. Et la Métamorph regretta presque sa précipitation étant donné que personne ne pointa le bout de son nez de la matinée. Bien qu'elle propose des costumes en boutique, c'est notamment son site internet qui fonctionne le plus, ainsi que ses partenariats avec de nombreuses troupes de théâtre ou studio de production. Le calme de la matinée lui permit cependant de terminer deux costumes pour un film geisha, lui permettant ainsi de confectionner ce qu'elle préférait : les kimonos.

La pendule affiche désormais treize heure quarante cinq. Après un bon petit repas au restaurant d'en face, Clara est de retour dans sa boutique pour l'après-midi. Elle n'ouvre cependant qu'à quatorze heure, alors elle se permet de se prélasser un peu, picorant quelques fruits secs tout en lisant un magazine de mode. Bien qu'elle ait toujours adoré confectionner des vêtements, Clara n'est pas styliste. Elle ne fait pas dans le casuel ou l'élégant. Elle pourrait, si elle le souhaitait. Mais la Métamorph préfère les pièces plus extravagantes, plus tape-à-l’œil. Les grandes robes colorées à froufrous, rubans et dentelles. Les somptueux kimonos aux motifs divers et variés. Ce que les gens considèrent comme des costumes, bien qu'elle ne partage pas cette vision des choses. C'est pour cela qu'elle n'a pas tenté sa chance dans le stylisme. Elle préfère confectionner des tuniques de chevalier ou des tenues de corsaire et les voir prendre vie sur les corps des acteurs. C'est, pour elle, plus glorifiant que de les voir porter par un mannequin lors de défilés.

Le carillon de l'entrée sonne à l'instant même où quatorze heure s'affiche. Surprise, Clara se redresse  vivement, renversant ainsi l'intégralité de son bol de fruits secs sur sa robe. Elle se hâte alors de les récolter, un par un, ne voulant pas se montrer dans un tel état. Heureusement que ça ne tâche pas. Une voix l'appelle depuis le comptoir. Plus de quelques raisins et la voilà qui se rue vers la porte menant au comptoir, ralentissant l'allure au moment de la passer histoire de ne pas montrer son empressement. Elle découvre ainsi sa cliente : une femme qui semble avoir la vingtaine ou moins, à la longue chevelure rouge et aux yeux vairons … Il ne faut pas longtemps à Clara pour la reconnaître : il s'agit d'Eirin Akane, la présidente de Rouge Incorporation, l'une des agences de mannequinat la plus célèbre du monde. Pas besoin de s'intéresser au monde de la mode pour la connaître, puisqu'elle a révélé n'être qu'autre que le légendaire Sulfura, l'oiseau tout feu tout flamme de la Mythologie Pokémon. Et Akane se tient là, devant elle ! Difficile d'y croire. Et pourtant …

Bonjour Mademoiselle Conley. Je ne vais pas aller par quatre chemins : j'ai besoin d'une nouvelle robe de soirée pour ce soir. Vous avez exactement... 6 heures pour me la confectionner.

Clara ne sait dire ce qui l'étonne le plus : que Eirin Akane en personne lui demande de lui confectionner un vêtement, que l'objet de sa requête soit une robe de soirée ou qu'elle n'ait que six heures pour la lui faire. Elle ouvre la bouche, mais la referme aussitôt. Elle sent qu'elle va faire un malaise. Une personne si célèbre … dans sa boutique … C'est trop pour son petit cœur fragile. Il cogne tellement fort dans sa poitrine qu'il semble y danser la java. Une robe de soirée … Une robe de soirée ?! Elle n'en a jamais fait de sa vie. Elle n'a jamais confectionner le moindre vêtement luxueux. Ca se voit à ce qu'elle porte elle-même, à ce qu'elle propose en vente dans sa boutique. Ses robes sont à froufrous, à dentelles. Pas ce que les femmes du monde portent en soirée. Pas ce qu'elles aiment porter lorsque les paparazzis les inondent de photographies. Pas ce que les gens veulent voir en première page d'un magazine people.

Clara sent que sa tête tourne. Mais elle se reprend aussitôt. Elle n'a jamais fait de robe de soirée de sa vie. Mais ce n'est jamais trop tard pour essayer. Si elle parvient à confectionner une robe qui plaît à Akane, ce serait un véritable bond en avant dans sa carrière. Clara ne veut toujours pas devenir styliste, mais si sa boutique se fait encore plus connaître, d'autres studios de cinéma ou troupes de théâtre la contacterons peut-être. Elle ne cherche pas forcément l'argent ou la célébrité, mais voir ses costumes portés dans un grand film est un rêve qu'elle a depuis des années maintenant. Et si grâce à Eirin, elle peut se rapprocher de ce rêve, il n'y a aucune raison pour qu'elle refuse. Mais encore faut-il qu'elle parvienne à lui confectionner une robe adéquate … La Sulfura va devoir la guider, car elle marche loin hors de sa zone de confort. Sortant un calepin à dessin et un crayon du tiroir du comptoir, elle lève vers la célèbre ex-mannequin un regard brûlant de détermination :

C'est un honneur que vous me faites. Seulement, je n'ai jamais fait ce genre de vêtement, je suis donc obligée de solliciter votre aide … Quel type de tissu est plus adapté ? Vous aimez quelles couleurs ? Niveau longueur, il y a des codes ? D'ailleurs vous avez vos mensurations ou dois-je vous les prendre ?

Le tout lâché sans une pose alors que, d'un coup de crayon expert, elle dessine des modèles dans des angles de vue et des positions différentes, se fiant à son œil de professionnelle pour les adapter à la silhouette de sa cliente. Elle fouille en même temps dans ses souvenirs pour visualiser ce qui semble être, dans le monde de la mode, une robe de soirée suffisamment élégante pour convenir à une personnalité telle que Akane. Clara pense à ces magazines qu'elle feuillette, ces publicités qu'elle aperçoit, ces films qu'elle se complait à regarder. Tous lui ont déjà montré ce qu'est une robe de soirée. Et pourtant, maintenant que c'est à elle d'en imaginer une, elle craint de ne pas être à la hauteur. De ne pas réussir à faire abstraction de son style. De décevoir Akane. Or, c'est bien là la dernière chose qu'elle souhaite. Elle ignore pour c'est elle que la célèbre présidente a décidé de solliciter, mais elle ne veut pas laisser passer sa chance de l'impression. Clara sait que son rêve est à porter de main. Encore faut-il qu'elle puisse se hisser jusqu'à lui ...



© Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bon chic, Bon genre [PV Clara] [Terminé]   Sam 27 Fév - 15:26


❁ Bon chic, Bon genre
● feat. clara conley ●
Élégante, raffinée et gracieuse. Ses trois termes pouvaient aisément qualifier aussi bien Akane que sa garde de robe dans sa totalité. Robe de soirée, ou gala, tailleur ou costume... Toutes ses tenues étaient faites sur-mesure et avec des textiles de première qualité. Et celui qui jetterai un coup d'oeil dans l'armoire dans la sulfureuse Présidente verra qu'il n'y a que quatre couleurs en tout. Et, incroyable mais vrai, aucun jean. Absolument AU-CUN. Étrange ? Et pourtant, elle avait déjà eu l'occasion d'en porter durant les shootings. Alors pourquoi donc n'yen avait-il aucun dans sa garde de robe. Tout simplement parce qu'elle n'aimait pas porter ça. Bizarre mais c'était la vérité ! Elle avait eu une drôle de sensation lorsqu'elle en avait porté la première fois. Et après plusieurs essais, elle s'était finalement dit qu'elle n'aimait pas ça.

Alors, lorsqu'elle faisait les magasins ou lorsqu'elle commandait des vêtements, elle était assez exigeante sur certains points : et le textile en faisait parti. Même si ce n'était qu'une simple invitation à dîner, elle ne pouvait pas se montrer dans une robe qu'elle avait déjà porté. Il lui fallait une nouvelle robe. Et un peu d'originalité sans pour autant allez dans le frivole. Quelque chose de sore et d'inédit. Ses yeux rubis et or parcourent rapidement les tenus exposés en boutique et très franchement, c'était loin de ce qu'elle avait chez elle. Et c'était très colorée. Peut-être un peu trop pour elle.

-C'est un honneur que vous me faites. Seulement, je n'ai jamais fait ce genre de vêtement, je suis donc obligée de solliciter votre aide … Quel type de tissu est plus adapté ? Vous aimez quelles couleurs ? Niveau longueur, il y a des codes ? D'ailleurs vous avez vos mensurations ou dois-je vous les prendre ?

Elle s'en était bien doutée qu'elle n'en avait jamais fait – à vrai dire, elle avait fait quelques recherches avant de venir ici et les costumes faits n'étaient pas si mal. Akane était certes, exigeantes et strictes mais elle ne rechignait pas à donner de l'aide si cela permettait de faire du on travail. Et puis, Clara avait l'air très motivée et elle aimait ça, les gens motivés.

-Vous sortez de votre zone de confort, ce sera un on défi pour vous. Et ça a l'air de vous motiver. J'aime ça, lui fit-elle savoir.

Prenant son menton entre son index et son pouce, elle se détourna quelques instants de la costumière et fit quelques pas devant les tenues accrochées sur des cintres, ses escarpins claquant doucement contre le sol.

-Bien, vous êtes prête à prendre des notes ?

Elle croisa d'abord ses ras sur sa poitrine avant de la pointer de l'index.

-Le taffetas, la mousseline et le satin sont les tissus idéaux pour créer des vêtements élégants et chic. J'ai un petit penchant pour la mousseline. Si vous prenez le satin, le satin duchesse, c'est le must. ( Elle déplia un deuxième doigt, son majeur ). A cause de la couleur de mes cheveux, je ne peux pas porter n'importe quelle couleur. Mais je porte principalement du noir, du blanc, du rouge et du doré. Le dorée de préférence pour les accessoires, ceci dit. Oh, le rouge, pas n'importe lequel. Rouge carmin, rouge cerise, rouge pourpre, rouge rubis, rouge vin, rouge oriental et rouge framboise. Le reste est à proscrire. ( Elle déplia un autre doigt. ) Les robes longues, un peu trainante ou bien à mi-cuisse. Jamais entre les deux. Et pour mes mensurations...

D'un fin sourire amusé, elle décroisa ses ras et commença à déboutonner sa veste gris trois boutons puis la retira.

-Je vous laisse les prendre. Où dois-je me mettre pour cela ?

Elle attrapa une pince dans son sac à main pochette et les releva sur sa nuque.

-Vu l'importance du travail, je vous promet que vous serez payé en conséquence et que je parlerai de vous si la robe plaît. Mais je suis sûre que vous allez réussir, ajouta-t-elle pour l'encourager. Vous avez tout ce qu'il faut pour ça, n'est-ce pas ?


layout by sulfura

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Avalon • Membre
Messages : 105
Pokédollards : 65
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: Bon chic, Bon genre [PV Clara] [Terminé]   Lun 29 Fév - 21:26


Bon chic, bon genre
feat. Eirin ♥

J'aime ça. Un frisson de plaisir court dans le dos de Clara, qui se demande si elle n'est pas en plein rêve. Elle se pince la cuisse pour le vérifier, mais force est de constater que tout cela est bien réel. Eirin Akane en personne vient dans sa boutique. Eirin Akane en personne lui réclame une robe, Eirin Akane en personne lui fait des compliments. C'en est trop pour le petit cœur émotif de Clara, mais elle fait de son mieux pour garder la tête froide. Surtout, ne pas lui montrer tes émotions. Lui faire bonne impression. Tu peux le faire, Clara. Sulfura semble beaucoup en attendre d'elle. Sûrement s'est-elle même renseignée à son sujet – c'est même une certitude, sinon comment aurait-elle atterrie dans une petite boutique en plein cœur de Lavandia ? Elle sait donc qu'elle ne fait pas dans les vêtements de luxe. Et pourtant, elle vient lui donner sa chance. Elle vient prendre le risque de faire appel à une novice en matière de luxe. La Métamorph n'a donc pas le droit à l'erreur. Par respect pour la confiance d'Eirin, elle va lui confectionner la plus belle robe qu'elle n'ait jamais porté.

Les escarpins de Akane claquent sur le parquet de la boutique. Les doigts serrés autour de son stylo, Clara sort une feuille de brouillon d'un tiroir et se tient prête à écrire à tout moment. Des conseils d'une telle personnalité de la mode, ça ne se refuse pas. D'autant plus qu'elle est la mieux placée pour savoir ce qui la met en valeur et ce qui compose une robe à la grandeur de sa réputation, de son rang. La voix de Sulfura résonne finalement dans la petite boutique jusqu'alors silencieuse. Taffetas, mousseline, satin. Préférence pour le deuxième choix, Clara l'entoure. Du satin, certes, mais duchesse. Clara le précise. Du noir. Du rouge. Du doré. Le dernier pour les accessoires. Le deuxième, selon une liste variée. La rosette les inscrit tous à la suite, n'en rate aucun. Robes longues, traînantes. Ou mi-cuisses. Pas plus haut, pas plus bas. Un mélange des deux ? Clara inscrit un point d'interrogation à sa propre question, prête à la poser au moment venu.

Les mensurations ? Ah, oui, les mensurations. Clara attrape le mètre de couturière qui traîne sur son bureau et s'approche de Eirin, la soulageant de sa veste qu'elle accroche un porte-manteau cloué au mur. Peut-être est-ce mieux de les prendre dans l'arrière-boutique, pour plus d'intimité ? La Sulfura ne va pas se déshabiller totalement, mais Clara craint que quelques regards furtifs ne traînent dans les parages. Des paparazzis, il y en a de partout. Des petits curieux, encore plus. Et même si on ne s'attend sûrement pas à trouver Sulfura dans une boutique comme celle de Clara, il y a toujours le risque qu'on la remarque. Or, la Métamorph ne veut surtout pas lui porter préjudice. Que penserait les friands de potins en apprenant que l'ex-mannequin s'habille chez une costumière ? Clara se sent presque nauséeuse à cette pensée. Tandis qu'elle se torture l'esprit, Akane attache sa belle chevelure carmine à l'aide d'une pince, puis s'adresse à celle en ces mots :

Vu l'importance du travail, je vous promet que vous serez payé en conséquence et que je parlerai de vous si la robe plaît. Mais je suis sûre que vous allez réussir. Vous avez tout ce qu'il faut pour ça, n'est-ce pas ?

Clara manque d'avaler sa propre salive de travers. Akane ne place-t-elle pas trop d'espoir en elle ? Elle ne vaut pas les couturiers affluents et célèbres qui font défiler leurs créations sur des podiums, qui font la une des magazines et qui sont connus de tous pour leur talent. La rosette n'est qu'une humble demoiselle qui a fait de sa passion un métier, de son imagination son gagne-pain. Ce n'est pas l'argent et la gloire qu'elle recherche. Voir ses costumes portés sur les planches d'un théâtre ou dans un série télévisée vaut bien plus que tout l'or et toute la reconnaissance du monde. Prise de doutes, Clara se demande si, finalement, elle a bien le droit de faire perdre du temps à Akane. Ne devrait-elle pas la rediriger vers des professionnels, plus à même de satisfaire sa demande ? Et si la robe ne lui plaît pas au final, comment fera-t-elle pour dégoter autre chose avant ce soir ? Une boule tord l'estomac de Clara. Toute son assurance est en train de s'écrouler comme un château de cartes.

Mais il n'est pas trop tard pour la convaincre de contacter quelqu'un d'autre. Il y a un autre couturier à Lavandia, bien plus talentueux, bien plus à même de la satisfaire. Il a récemment organisé un défilé en plein air, auquel Clara a eu la chance d'assister. Et ses créations respirent le luxe, le chic, l'argent. Tout ce qu'une femme du rang d'Akane se doit de porter lors de ses apparitions. Tout ce que les paparazzis et la presse people aiment voir dans leurs appareils photos ou en première page de leur dernier magazine. Tout ce qui appartient à ce monde trop chic, trop parfait que Clara a refusé de côtoyer en choisissant de devenir costumière. Elle avait les capacités de devenir styliste. Sans doute aurait-elle pu percé et se faire un nom. Mais à quoi bon, si le plaisir n'y est pas ? Clara ne veut pas faire des vêtements pour concorder aux codes bien trop strictes du monde la mode. Elle confectionne ce qu'elle aime, libérée de tous dictats, allant au gré de son imagination, au gré de son humeur, sans rien pour museler sa créativité.

Vous placez trop d'espoir en moi et je doute d'être à la hauteur. Si ce que je fais ne vous conviens pas, vous aurez perdu du temps inutilement. Je ne veux pas vous mettre dans un quelconque embarra à cause de mon incapacité.

Clara baisse les yeux, les joues cramoisies. Elle se sent lâche de fuir de la sorte, mais ce n'est pas n'importe qui qui se tient devant elle. Et elle refuse de la décevoir. De lui faire perdre du temps. Ses doigts s'enroulent autour du mètre de couturière qu'elle fixe bêtement, refusant de lever les yeux vers sa cliente. La Métamorph n'a jamais refusé la moindre commande auparavant, car elles ont toujours été à son niveau, dans sa zone de confort. Là, elle se sent dépassée par la charge de travail que cela représente. D'autant plus qu'elle n'a que très peu de temps pour la réaliser. Or, Clara a l'habitude de prendre du temps, beaucoup de temps – jusqu'à dépasser les délais - pour ses créations. Alors une robe de soirée dans un laps de temps limité ? C'est vraiment un challenge d'une ampleur gargantuesque. Et Clara n'est pas prête pour ça.



© Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bon chic, Bon genre [PV Clara] [Terminé]   Mar 8 Mar - 14:42


❁ Bon chic, Bon genre
● feat. clara conley ●
Les orbes sang et or d'Akane parcourirent les tenues suspendues au ceintre qui attendaient sagement qu'on les porte, se parant de leurs plus belles couleurs pour qu'on les choisisse. « Porte-moi ! » ; « Choisis-moi ! » ; « Tu seras la plus belle ce soir ! ». C'est ce que disaient la plupart des vêtements. Du moins selon elle. Après tout, un vêtement, c'était fait pour ça : être porté. Et, soyons franc, exhibé lorsqu'il s'agissait d'une grande marque ou de la haute couture. Très sincèrement, Akane n'avait rien compris à tout cela au début. Pendant très longtemps, elle n'avait rien porté, puisque son sa forme originelle, elle n'en avait pas besoin. Mais en entrant dans le monde des humains, elle avait vite compris qu'il fallait couvrir ce qu'ils appelaient « la nudité ». Pour ne pas offusquer ou choquer, qu'ils avaient dit. Cela voulait-il dire qu'elle avait choqué avant ? Bien sûr que non puisqu'elle n'avait pas les attributs féminins avec lesquels elle devait vivre. D'ailleurs, à l'origine, elle n'avait pas de genre à proprement parler. Était-ce Arceus qui avait décidé qu'elle serait une femme – incapable d'enfanter au passage ? D'ailleurs, était-il aussi devenu humain ou pas ? Si oui, à quoi ressemblait-il ?

Ce n'était pas sa préoccupation première. C'était même le cadet de ses soucis, à l'heure actuelle. Elle avait besoin d'une nouvelle robe de soirée pour ça et, pour des raisons qu'elle seule connaissait, elle s'était tournée vers une costumière. Pas une couturière. Une costumière. Les gens de ce métier n'étaient pas connus pour des vêtements de haute couture, la Sulfura en était pleinement conscient. Et c'était bien pour ça qu'elle s'était tourné vers Clara Conley. Pour changer un peu de tout ceux qu'elle a porté jusqu'à présent. Elle souhaitait une robe qui dégageait un petit quelque chose. Qu'elle soit différente de tout ce qu'elle a porté jusqu'à présent. Et le mieux, était de changer carrément de domaine. Akane était connue pour son audace. Mais là, n'importe qui dirait que c'est limite de la folie.

Et ça, Eirin s'en fichait bien sur le coup.

-Vous placez trop d'espoir en moi et je doute d'être à la hauteur. Si ce que je fais ne vous conviens pas, vous aurez perdu du temps inutilement. Je ne veux pas vous mettre dans un quelconque embarra à cause de mon incapacité.

Sa main qui touchait du bout des doigts une robe de bal médiévale s'arrêta nette dans son mouvement ? Était-elle entrain de se rétracter ? Ou était donc parti l'entrain qu'elle avait montré il y a à peine cinq minutes. Le pokémon légendaire savait qu'elle intimidait beaucoup, surtout après s'être fait un nom dans le monde de la mode. Et elle s'attendait à ce qu'elle effraye également la jeune Clara mais tout de même !

Tout doucement, elle retira sa main et se tourna vers la costumière, croisa ses bras sous sa poitrine.

-Eh bien, où est donc passé votre entrain de tout à l'heure ? La taquina-t-elle d'un petit sourire.

Elle fit quelques pas puis s'arrêta.

-Si vous parlez d'embarras, je peux vous assurer que vous ne pourrez pas faire mieux que quand je suis soudainement tombée du ciel en plein vol. Des arbres ont amorti ma chute et j'ai perdu connaissance. Des gens m'ont retrouvé – comme vous l'imaginez – complètement nue. On ne peut pas faire pire n'est-ce pas ?

Elle marcha un peu dans la pièce.

-Quand j'ai commencé à poser, je ne savais strictement rien à la mode. Absolument rien. Et je vais vous avouer franchement : je trouvais les vêtements terriblement encombrant au début. Mais je m'y suis faite.

Elle s'arrêta finalement et posa ses mains sur ses hanches.

-Où je veux en venir en racontant tout ça ? C'est très simple : il faut bien commencer quelque part. Quand vous avez commencé, vous ne savez rien, n'est-ce pas ? Regardez où vous en êtes maintenant.

Sur ces mots, elle leva la main et désigna les vêtements exposés.

-Vous êtes une hybride, n'est-ce pas ? Lequel ?

Elle attendit sa réponse et un sourire malicieux se dessina sur ses lèvres couverts de gloss.

-A la bonheur ! Une métamorph ! Vous êtes capable de vous adapter, non ?


layout by sulfura

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Avalon • Membre
Messages : 105
Pokédollards : 65
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: Bon chic, Bon genre [PV Clara] [Terminé]   Mer 16 Mar - 14:08


Bon chic, bon genre
feat. Eirin ♥

Rouge de honte, Clara grignote la peau de sa lèvre inférieure, les yeux rivés sur ses souliers. Jamais elle n'a refusé la moindre commande jusqu'à maintenant, et elle comprend pourquoi : l'embarra lui picote les joues et lui broie l'estomac comme jamais. Elle a toujours essayé de se dépasser, de toujours faire son maximum, mais elle sent cette fois-ci que le travail demandé est trop difficile pour elle. Dans le domaine de la mode, elle n'est qu'une enfant ignorante, une néophyte incapable du moindre miracle. Pendant un instant, Clara a pensé qu'elle pouvait être à la hauteur, jusqu'à ce que la réalité ne la rattrape. Désormais, elle est incapable de croiser le regard de Akane. Ses doigts sont contractés autour de son mètre de couturière, tellement que ses ongles en sont blancs. Le silence s'attarde et la Métamorph en vient à prendre peur. Akane est Sulfura, l'oiseau brûlant de la mythologie. Elle pourrait crâmer elle et sa boutique qu'un claquement de doigt. Est-ce ce qui l'attend pour avoir contrariée la célèbre présidente de Rougie & Co. ?

Pourtant, c'est une voix taquine qui s'élève dans le silence de plomb. Eirin n'a pas l'air contrarié. Les yeux roses de Clara osent se diriger vers elle. Sulfura vient de lâcher le jupon d'une robe médiéval pour se diriger vers elle. Ses talons claquent contre le sol ciré comme les trois coups de tambour avant le lever du rideau. Elle s'arrête cependant avant de l'atteindre. Et alors, elle commence à lui raconter une histoire. Celle de sa subite transformation en humain. Akane n'entre évidemment pas dans les détails, elle se contente des grands lignes. Elle a été retrouvé complètement nue après une chute. Elle a commencé le mannequinat sans rien y connaître. Le port même des vêtements était une gêne au début. Et pourtant, elle est désormais la présidente de l'une des boîtes de mannequinat les plus célèbres au monde. Clara ne l'a jamais réalisé auparavant mais, Légendaire ou non, Akane a du apprendre afin de devenir ce qu'elle est. Comme tout le monde.

Où je veux en venir en racontant tout ça ? C'est très simple : il faut bien commencer quelque part. Quand vous avez commencé, vous ne saviez rien, n'est-ce pas ? Regardez où vous en êtes maintenant.

Clara laisse son regard se promener sur les costumes exposés. En effet, autrefois elle ne connaissait rien à la couture. Elle a commencé par assembler des morceaux de tissus au hasard, quémandant l'aide sa mère pour les coutures, afin d'habiller ses poupons. Puis, en grandissant, elle a apprit le maniement de l'aiguille. Elle s'est longtemps contentée de petites pièces et, au fur et à mesure, tandis qu'elle affinait sa technique, Clara a commencé à faire ses propres vêtements. Ses amies, envieuses, ne tardèrent pas à lui réclamer des vêtements personnalisés. Et, à force, de fil en aiguille, elle a fini par créé sa boutique en ligne afin de pouvoir confectionner toujours plus de vêtements et costumes avec du matériel de qualité. Il ne lui fallut pas longtemps avant de se faire une bonne clientèle, jusqu'à ce qu'elle devienne assez affluente sur le net pour ouvrir une véritable boutique à Lavandia. Le jour où le Metamorph'Oz a ouvert ses portes, son rêve de petite fille s'est réalisé.

Mais est-ce suffisant ? Il lui a fallu une bonne dizaine d'année pour parvenir jusqu'ici. Comment peut-il devenir couturière de luxe en moins de six heures ? Ce n'est pas tant le vêtement en lui-même qui lui pose problème – avec les conseils d'Akane, sûrement parviendra-t-elle à faire quelque chose de correct – mais le délai bien trop court pour une néophyte. Elle possède bien entendu tous les éléments cités par Sulfura, mais est-ce suffisant pour lui garantir une robe de soirée répondant à ses attentes avant la fin de l'après-midi ? Clara n'en est vraiment pas persuadée. Les encouragements de Eirin lui font chaud au cœur, vraiment, mais la rosette ne se sent toujours pas capable de répondre à ses attentes. Pourtant, elle brûle d'essayer, de se lancer ce défi, mais les conséquences de son échec sont bien trop délicates pour qu'elle se le permette.

Vous êtes une hybride, n'est-ce pas ? Lequel ?
Une Métamorph …
A la bonne heure ! Une Métamorph ! Vous êtes capable de vous adapter, non ?

Une Métamorph incapable de se transformer correctement …. hésite-t-elle à ajouter. Mais elle tient sa langue, trop honteuse de l'avouer. Ayant été adopté toute petite par un père Blizzaroi et une maman Obali, aucun d'eux n'a évidemment été capable de lui apprendre à gérer ses transformations. Si bien qu'elle est une vraie catastrophe lorsqu'elle tente de prendre l'apparence d'autrui. Membres difformes, œil manquant, nez trop gros, bouche trop basse … Jamais une seule de ses transformations n'a été couronné de succès. De ce fait, elle évite bien souvent de se vanter de son espèce pour ne pas qu'on lui réclame une prestation. Clara a déjà été victime de quelques moqueries suite à ses échecs cuisants, dans sa jeunesse.. Ainsi, elle n'utilise Morphing que très, très rarement … Et elle ne cherche pas vraiment à s'entraîner, par dessus le marché.

J'ai vraiment peur de vous décevoir mais … Mais vous avez fait tout ce chemin jusqu'ici et vous m'encouragez … Alors je veux mieux essayer. Cependant ... je vais sûrement nécessiter votre concours plus d'une fois. Je ne m'y connais vraiment pas et je veux être sûre que la robe vous convienne.

Sur ces mots, Clara s'approche de Eirin, son mètre en main, afin de prendre ses mensurations. Elle n'est vraiment pas certaine qu'elle parvienne à faire quelque chose d'exceptionnel, mais avec l'aide de Sulfura, peut-être sera-t-elle apte à confectionner une robe passable. Evidemment, la rosette souhaite le meilleur pour sa cliente mais venant d'une débutante, il ne faut pas s'attendre à un résultat miraculeux. Clara prend ainsi le tour d'épaule, de bras, de poitrine, de taille et de hanche de Akane, notant ses mesures sur son carnet, les vérifiant plusieurs fois pour être certaine d'avoir les bons résultat. Ses doigts tremblent un peu à cause de sa nervosité, mais c'est à peine si elle s'en rend compte. Tout en prenant ses mesures, elle réfléchit à l'aspect général de la robe. Elle ne doit pas partir sur quelque chose de trop recherché et compliqué pour sa première fois, ni quelque chose de trop simple et passe-partout. C'est une robe pour Eirin après tout, pas pour une inconnue des paparazzis !

Il y a quelque chose que je ne comprends pas … fait-elle une fois sa dernière mesure prise. Pourquoi ne pas avoir fait appel à un couturier renommé ? Vous auriez été certaine d'avoir quelque chose de sublime ...




© Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bon chic, Bon genre [PV Clara] [Terminé]   Dim 17 Avr - 19:37


❁ Bon chic, Bon genre
● feat. clara conley ●
On avait beau être, un oiseau de légende, un pokémon mythique, ce n'était pas en se reposant uniquement sur son statue de Dieu – de Déesse pour sa part – qu'on devenait vraiment quelqu'un. Surtout dans le monde actuel où les Pokémon avaient pris forme humaine et que l'on surnommait des hybrides. Qui plus est, comme souvent, certains étaient partagés entre cette décision du Tout Puissant Arceus. Ceux qui étaient pour. Ceux qui étaient contre. Sulfura n'était ni l'un, ni l'autre. Elle faisait comme bon lui semblait.

Et actuellement, si elle voulait une robe d'une costumière, et bien, elle l'aura !

En la voyant refuser, elle savait bien que la petite Métamorph avait soudainement perdu sa motivation. Parce qu'elle réalisait vraiment pour qui elle allait faire une robe. En six heures. Sulfura, complètement folle ? Non, simplement audacieuse. C'était une vraie tornade lorsqu'elle s'y mettait et elle n'hésitait pas à embarquer des gens dans ses projets. Et aujourd'hui, elle avait choisi la jolie Clara pour sa robe de ce soir. C'était elle et personne d'autres. Quitte ou double. Et puis, dans le pire des cas, elle pouvait reporter le dîner en prétextant quelque chose d'autres de plus important à faire.

Eirin était peut-être une diva, une ancienne top pokémon, mais elle ne prenait pas la grosse tête tout le temps. Elle savait où était sa place et, sûrement parce qu'elle en était une, elle était conciliante avec les autres hybrides, qui en valaient la peine. Et en voyant la douce Métamorph dans sa boutique, elle s'était dit que cette jeune fille en valait la peine si on lui donnait une chance. Encore faut-il qu'elle la saisisse.

Et, il faut croire que sa petite histoire avait eu quand même son effet puisque la demoiselle accepta finalement, non sans réticence. Elle avait encore quelques hésitations et Eirin se donnait un point d'honneur à lui redonner sa confiance.

-Posez-moi toutes les questions que vous voulez, je vous répondrai du mieux que je peux, affirma-t-elle en lui souriant doucement.

Elle s'approcha finalement d'elle et commença à prendre ses mesures, vérifiant plusieurs fois pour ne pas se tromper. En temps normal, ça l'aurait agacé plus qu'autre chose mais les circonstances l'exigeaient, aussi, elle fut très patiente avec elle et ne la pressa pas. Les mesures exactes étaient nécessaires à la confection d'une robe sur-mesure.

- Il y a quelque chose que je ne comprends pas …  Pourquoi ne pas avoir fait appel à un couturier renommé ? Vous auriez été certaine d'avoir quelque chose de sublime ...

C'est vrai, elle aurait pu. Tout comme elle aurait pu prendre l'une de ses robes qu'elle avait déjà. Et elle aurait très bien pu se pointer chez quelqu'un d'autre, quelque part, à Hoenn ou ailleurs pour demander une robe. Mais elle avait juste-

-Parce que j'avais envie de changer de couturier, répondit-elle simplement en haussant les épaules. Vous savez c'est comme... vous avez envie de manger un pot de glace à une heure impossible de la nuit. Vous savez que ce n'est pas raisonnable. Mais vous le faites quand même.

Ca, ça sentait le vécu. Ce n'était pas son genre – et personne n'y croirait en fait – mais il lui arrivait, quand il n'y avait personne de prendre un pot de glace et de le manger seule, sur son canapé. Mais elle devait vite manger parce que la glace fondait rapidement dans ses mains.

-Je vais vous épargner la question de la couleur et j'aimerais partir sur du noir. Et que la robe m'arrive un peu au-dessus du genoux.

Elle prenait un peu les devants pour essayer de la mettre en confiance. Et il fallait la détendre alors, autant discuter un peu de tout et de rien.

-Ca fait longtemps que vous confectionner des costumes ? Demanda-t-elle.

Parler d'un domaine qui lui plaisait devait sûrement la rasséréner un peu, Eirin en était persuadée.


layout by sulfura

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Avalon • Membre
Messages : 105
Pokédollards : 65
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: Bon chic, Bon genre [PV Clara] [Terminé]   Mer 20 Juil - 12:03


Bon chic, bon genre
feat. Eirin ♥

Dans le monde, il n'est donné qu'à une petite poignée de personnes de côtoyer les plus grands. De bouche à oreille, les uns vantent les autres jusqu'à les hisser sur ces petits trônes, siégant à leur côté sous le regard du peuple. Le point de départ n'est pas le même pour chacun, cependant. Une personne issue de parents célèbres aura forcément une longueur d'avance. Lorsque le feu des projecteurs t'éclairent à ta naissance, ta vie est déjà tracée. La célébrité de tes parents suffit à t'attirer la gloire et la fortune. Combien de personnalités ne sont pas concernées par ce cas de figure, de nos jours ? Peu. Bien trop peu. Les efforts de certains ne suffisent pas pour rattraper le sang noble des autres. C'est ce que Clara déteste le plus dans la haute société. Ceux qui se pavanent sur des tapis rouges alors qu'ils n'ont rien fait d'autre que naître, par hasard, dans la bonne famille. C'est pour cela qu'elle refuse de se lancer dans la haute couture. Qu'elle refuse de côtoyer les projecteurs et les micros. Elle refuse de devenir une snob, une personnalité factice qui a abandonné ses valeurs au détriment de la célébrité et de l'argent.

Clara est certaine qu'elle aurait pu percé. C'est peut-être prétentieux, formulé de la sorte, mais cela demeure la réalité. Lorsqu'elle possédait encore son site internet, nombreuses ont été les écoles de couture qui l'ont invitées à rejoindre leur établissement afin de faire d'elle le nouveau nom de la mode. Mais elle a refusé. Clara ne confectionne pas des vêtements dans le but de les voir dans les magazines de mode ou dans les vitrines de grands magasins. Elle le fait parce qu'elle aime les regards ravis de ses clientes lorsqu'elles découvrent leur commande. Parce qu'elle aime voir les acteurs se pavaner dans leurs costumes, sur les planches d'un théâtre ou dans un studio de cinéma. La Métamorph aime se dire que ses créations sont appréciées pour ce qu'elles sont, pas seulement parce qu'elles sortent de son atelier. Les couturiers comptent trop sur leur célébrité pour vendre leurs pièces. Un tshirt blanc qui n'a rien d'ordinaire prend une dimension tout autre quand il sort d'un atelier célèbre. Et cela, Clara ne le supporte pas.

Ainsi, jamais elle n'a cru qu'un jour, quelque célébrité que se fut puisse pousser la porte de sa petite boutique en plein cœur de Lavandia. Et surtout pas Eirin Akane. Clara n'a pas la prétention de pouvoir convenir à une telle figure de la mode et, pourtant, c'est dans sa boutique que la Sulfura est venue. C'est l'une de ses créations qu'elle désire, pas celle d'un célèbre couturier. C'est un caprice, mais Clara la comprend. Parfois, on ne peut pas s'empêcher de faire quelque chose, même si l'on sait que ça peut être risqué. On tente, et advienne que pourra. Parfois ça se termine bien. Parfois mal. Mais la rosette est d'avis qu'il ne faut jamais regretter. Des leçons sont à tirer de toutes les erreurs, qu'importe leur importance. Si jamais elle échoue à confectionner la robe demandée par Eirin, Clara sait qu'elle en ressortira tout de même pleine de nouvelles connaissances. Certaines personnes pensent que l'on apprend plus de ses erreurs que de ses réussites. Clara tend de plus en plus à le croire, aussi.

Dans sa clémence, Eirin accepte de guider Clara. Une fois les mesures prises, la Sulfura demande une robe noire, lui arrivant un peu au dessus des genoux. La Métamorph hoche frénétiquement la tête, dégotant une page plage dans son carnet à dessin afin de crayonner quelques idées qui lui passe par la tête. La morphologie de Akane est adaptée à de nombreuses coupes. Cependant, puisqu'elle est assez grande et fine, il y a de nombreux critères à sélectionner. Par exemple, histoire de donner du volume à sa silhouette, une robe trapèze serait plus adaptée. Néanmoins, une robe cintrée à la taille ferait ressortir sa poitrine sans que ça ne fasse vulgaire. D'ailleurs, une robe bustier ou avec des manches ? Eirin a de belles épaules, il serait dommage de les cacher. De plus, elle se coiffe d'un haut chignon, elle pourra se parer de longues boucles d'oreille qui ressortiront bien mieux avec un bustier. Néanmoins, le choix final appartient à Akane. Clara se contente, pour le moment, de dessiner plusieurs petites idées. Sulfura choisira sa préférée au moment venu.

Ca fait longtemps que vous confectionner des costumes ?
Depuis que je suis toute petite. J'imaginais des vêtements pour mes poupons et ma mère les fabriquait. Puis quand je suis devenue assez adroite pour manier le fil et l'aiguille, je les confectionnait moi-même. Je n'ai jamais arrêté de le faire, depuis.

Dans un carton, dans sa chambre, Clara a gardé quelques vêtements qu'elle a confectionné autrefois pour ses poupons. Elle ne les a pas tous car sa mère a voulu en garder en souvenir, mais elle en possède une petite dizaine. Le tissu est souvent mal cousu, mal découpé, mais la rosette les aime énormément. Quand elle a du vague à l'âme et qu'elle perd confiance en elle, elle ouvre ce carton et se rappelle ce qu'elle aime vraiment. Clara n'est pas la personne la plus débrouillarde au monde. Elle ne sait pas cuisiner, n'arrive pas à se transformer correctement et est incapable de parler avec un garçon qui lui plaît sans paraître ridicule. Et pourtant, quand elle prend du fil et une aiguille, elle sait qu'elle est capable de créer quelques chose d'unique et de merveilleux. Il n'y a que dans le domaine de la couture qu'elle est à l'aise, qu'elle se sent véritablement à sa place. Jamais elle n'a été déçue par la moindre de ses créations. Même si elles ne sont pas au goût de tout le monde, Clara aime toutes les pièces qu'elles confectionnent. Non par vantardise, mais parce qu'elle est fière du travail accompli, fière d'avoir créer quelque chose qui lui plaît à elle.

Rapidement, de nombreux croquis recouvrent la page du carnet. Les robes sont toutes différentes, si ce n'est qu'elles s'arrêtent toutes au dessus des genoux comme l'a demandé Eirin. C'est surtout au niveau des manches que Clara a laissé parler son imagination. Bustier, bretelles, manche courtes, manches longues, épaules à moitié découvertes, épaules entièrement découvertes … Pour le reste, c'est assez sobre. Elle ignore pour quelle occasion va servir cette robe, ainsi elle préfère attendre avant de se lancer dans de probables décorations. Néanmoins, si elle se fie aux apparitions télévisées et aux photographies dans les magazines, Akane est du genre à porter davantage de vêtements sobres, sans franfreluches et rubans. Il lui faut quelque chose de classique mais avec une touche d'originalité histoire de faire la différence avec les robes qu'elle a l'habitude de porter. Et surtout, il faut que ce soit féminin, un corps aussi parfait se doit d'être mis en valeur de la meilleure des façons. Clara est experte lorsqu'il s'agit de confectionner la robe de princesse qui convient le mieux à une actrice en particulier, mais entre une grande robe de bal tout en couleur et une luxueuse robe de soirée, il y a tout un monde.

Voilà quelques premiers croquis que j'ai réalisé. N'hésitez pas à donner votre avis, même négatif ! Toute critique est bonne à prendre !

Pendant l'heure qui suivi, Clara étoffa ses croquis sous les conseils de Eirin. Elle sait mieux que quiconque dans quel genre de vêtement elle désire apparaître, et la Métamorph buvait ses conseils comme un assoiffé en pleine canicule. Bientôt, un dessin sorti du lot, plaisant davantage à la mannequin que les autres croquis. Alors Clara se concentra sur celui-là, lui accordant une page entière de son carnet pour préciser les détails, visualiser la robe sous plusieurs angles de vues différents. A chaque étape du dessin, elle demandait la confirmation de sa cliente, bien reprenait de plus belle. C'est un exercice qu'elle n'a jamais connu auparavant : en temps normal, on lui donne un cahier des charges et on la laisse se débrouiller avec. Lorsqu'on lui demande des costumes, on compte sur son originalité et sa fantaisie propre. Chose dont elle ne peut user pour cette robe-ci. Eirin a des attentes particulières, des normes et des goûts que la couturière doit respecter. Bien heureusement elle peut compter sur l'aide de la mannequin qui n'a de cesse de l'aiguiller dans son avancement. Elle n'hésite pas à lui faire remarquer si quelque chose ne va pas, si un détail est de trop, si le choix de tissu n'est pas judicieux. Et la Métamorph se plie à ses demandes tout en proposant parfois des alternatives, afin qu'elles y trouvent toutes deux une certaine satisfaction.

Une fois le croquis terminé, Clara passe dans son atelier. Elle y fait entrer la mannequin, s'excusant pour le désordre ambiant. La Métamorph s'éparpille souvent lorsqu'elle travaille et elle a très rarement la foi de ranger après. Cependant, ses outils sont tous sur son plan de travail, prêts à servir. Mais d'abord, elles choisissent le tissu : puisque la mousseline est le favori de Eirin, c'est un rouleau de noir intense qui est prélevé parmi les nombreux autres. Dès lors, l'atelier résonne de coups de ciseaux et de ronronnement de machine à coudre. Eirin s'en est allée flâner dans les rues de Lavandia pour laisser la jeune couturière travailler en paix. La pression est immense mais Clara la trouve étrangement grisante. Le défi est de taille et même si elle craint de se louper, l'idée de se sortir de sa zone de confort est une expérience très intéressante. Il lui arrive de jeter des œillades aux paniers remplis de rubans de toutes les couleurs qui l'appellent, mais elle les ignore pour se concentrer sur son travail. Pas de fanfreluches. Pas de rubans. Pas de perles. Aucun élément qu'elle a l'habitude d'ajouter à ses costumes de princesse ou de fée. Rien de tout ça. Mais elle tient à sa petite touche d'originalité. Comme en témoigne ces bandes de tissus dorés qui patientent tranquillement, attendant de pouvoir rejoindre la pièce finale …

Les heures défilent et quand le moment fatidique arrive, Clara a l'estomac noué. Eirin va arriver d'un instant à l'autre. Sa création est enfilée sur un mannequin en tissu, lui-même recouvert d'un drap blanc pour laisser la surprise à l'ex-mannequin. Elle a suivi tous les conseils de Eirin : le tissu, la couleur, la découpe. Elle s'est également fiée aux magazines dans lesquels la célébrité apparaissait pour se faire une idée de son style de prédilection. Tout devrait bien se passer, logiquement. Quand la jeune femme revient de sa promenade, la Métamorph l'attend de pied ferme. Une fois encore elle l'a fait passé dans l'arrière-boutique, la guidant jusqu'au mannequin recouvert. Puisqu'elle ne peut plus supporter cette pression, elle le découvre presque aussitôt. Comme désiré, la robe s'arrête légèrement au dessus des genoux. Elle est d'un noire sombre en mousseline douce. L'originalité commence par les manches : à gauche, il n'y en a tout simplement pas. Mais à droite, elle est mi-longue et large, légèrement ouverte sur l'épaule. Pour donner une touche de lumière à cette pièce sombre, Clara a prit la liberté d'ajouter un triangle de doré pailleté sur le flanc gauche. Il réside ainsi un certain équilibre vis-à-vis de l'absence de manche sur la gauche. Le vêtement est léger et confortable, ajuster aux mensurations de l'ex-mannequin.

Silencieuse, Clara attend le verdict. Akane observe la robe en silence, prolongeant la torture de la jeune couturière. Mais lorsqu'un sourire satisfait étire les lèvres de la rouge, la Métamorph sent un poids d'une tonne s'envoler de sur ses épaules. Sa robe lui plaît ! Aussitôt, la rosette la retire du mannequin pour que sa cliente puisse l'essayer – histoire qu'elle corrige, au besoin, les derniers petits détails. Mais elle n'en a nul besoin, le vêtement épouse à la perfection les courbes de l'ex-mannequin qui est plus belle que jamais. La voir porter une pièce qu'elle a elle-même confectionner donne le tournis à Clara. Si elle avait su qu'elle fabriquerait une robe de soirée pour une célébrité pareille ! A vrai dire, elle n'en est toujours pas consciente. Elle a beau savoir qu'elle est bel et bien la créatrice de cette robe, ce n'est tellement pas ce qu'elle a l'habitude de faire qu'elle a du mal à s'en rendre compte. Tellement que, même après avoir reçu un paiement conséquent et des félicitations pour son travail, même après que Eirin ait quitté sa boutique avec cette robe de soirée sous le bras, Clara se demande encore si elle a rêvé ou si cela c'est bel et bien passé ...

FIN



© Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bon chic, Bon genre [PV Clara] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I have something to tell you / Clara [Terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Hoenn :: Lavandia-