Partagez | 
 

 ▬ La faiblesse qui conserve vaut mieux que la force qui détruit. • Winter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Avalon • Membre
Messages : 99
Pokédollards : 59
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: ▬ La faiblesse qui conserve vaut mieux que la force qui détruit. • Winter   Mer 24 Fév - 20:25


La faiblesse qui conserve vaut mieux que la force qui détruit.
feat. Winter ♥

Dix-sept heure. C'est avec une joie à peine dissimulé que Clara ferme le store de sa boutique. Pas qu'elle n'apprécie pas de demeurer au milieu de ses confections et de vivre de sa passion, mais d'après les dernières nouvelles parvenues jusqu'à elle, Avalon accueille quelques nouveaux aujourd'hui. Et pour la Métamorph, c'est toujours un plaisir de rencontrer ses probables coéquipiers de demains. De plus, découvrir de nouvelles espèces lui fait toujours énormément plaisir. Elle-même étant assez complexée vis-à-vis de son hybridation se plaît parfois à s'imaginer Ceriflor ou Nymphali. Elle est très curieuse de pouvoir observer les attributs de telle ou telle espèce, que ce soit des oreilles, des griffes ou des queues. Ce qu'elle préfère, ce sont évidemment les ailes : si elle pouvait en avoir aussi, sûrement passerait-il sa vie au dessus des nuages à compléter le monde en contrebas … Mais la nature a voulu qu'elle soit une Métamorph. Elle ne présente ainsi aucun attribut spécifique. Son seul pouvoir est de se changer en ce qu'elle voit et touche, mais elle maîtrise tellement mal ses transformations qu'elle évite d'utiliser Morphing. Elle n'a donc de « Pokémon » qu'un ADN particulier.

Une fois le store baissée, l'enseigne éteinte et la porte verrouillée, Clara gagne l'arrière-boutique et verrouille également cette porte-ci. Étant donné que l'escalier au fond de la pièce mène directement dans son appartement, elle préfère fermer ici aussi pour être certaine que personne n'atteigne son domicile contre son gré. Une fois toutes les lumières éteintes, elle grimpe la volée de marches la menant jusqu'à une nouvelle porte qui donne directement dans le couloir de son entrée. Là encore, elle donne un tour de clé. Pas qu'elle soit particulièrement paranoïaque, mais elle préfère savoir que le passage entre son appartement et sa boutique demeure sûr. Clara se dirige ensuite vers sa cuisine et met sa bouilloire à chauffer le temps qu'elle retouche son maquillage et sa coiffure. Elle ne veut pas donner une mauvaise image d'elle aux nouvelles recrues ! Une fois l'eau à bonne température, elle rempli sa boule à thé d'un mélange de sa confection et la met dans sa tasse avant d'en verser l'eau. Un nuage de fumée s'en échappe alors, portant le fumet délicieux de la menthe et de la vanille.

Clara hésite à se changer : garde-t-elle son kimono rose et blanc ou met-elle plutôt une robe ? Finalement, elle décide de rester comme ça. Inutile de se mettre sur son trente et un, elle va seulement accueillir les nouvelles recrues, en espérant qu'elles soient toujours au quartier général. D'après ce qu'elle a entendu dire, ils ont été convoqués en fin de journée, donc elle devrait les retrouver sans souci. Néanmoins, ce n'est pas une excuse pour traîner davantage. Après avoir bu son thé et croquer quelques biscuits à la cannelle, elle s'accorde un rapide brossage de dent puis quitte son appartement, en prenant cette fois-ci la véritable sortie. Dans le vestibule, elle salue sa voisine de palier et amie qui rentre visiblement des courses. Clara lui propose évidemment son aide mais l'autre refuse aussitôt, connaissant mieux que quiconque la maladresse de la rosette. Cette dernière ne s'en insurge pas, lui souhaitant une bonne fin de journée avant de quitter le complexe immobilier. Le temps est assez frais mais son kimono lui tient assez chaud pour ne pas qu'elle souffre de la morsure de la brise.

Il ne lui faut pas longtemps pour rejoindre le quartier général. Elle s'y rend assez fréquemment, que ce soit dans le cadre de ses missions ou seulement pour saluer ses acolytes. Clara sait qu'elle n'est pas le meilleur élément d'Avalon, mais elle fait tout son possible pour leur être le plus utile possible. Elle n'a, à ce jour, jamais participé à des missions de hautes envergures mais elle garde espoir d'être enrôlée un jour dans une mission de sauvetage ou une enquête sérieuse. Elle sait que sa maladresse est souvent ce qui la met en porte-à-faux mais elle fait de son mieux pour changer et devenir une personne de confiance au sein d'Avalon. En arrivant dans le hall, elle salue quelques connaissances, le sourire aux lèvres. Clara n'a même pas besoin de demander où elle peut trouver les nouvelles recrues, puisque la guide presque aussitôt jusqu'à la petite salle de réunion où ils se sont regroupés pour discuter avec d'autres membres plus anciens. D'ailleurs, quand Clara arrive, deux vétérans sont  présents, racontant leurs exploits aux petits nouveaux qui les observent des étoiles dans les yeux.

Son arrivée semble jeter un froid mais l'une de nouvelle recrue l'accueille aussitôt d'un grand sourire. C'est une jeune fille aux cheveux blonds comme les blés et aux regards limpides. De sa chevelure dépasse deux adorables oreilles rondes et jaunes, alors qu'une petite queue terminée d'une étoile dépasse de sa jupe. Clara reconnaît tout de suite l'espèce de la demoiselle : c'est une Lixy, et chromatique de surcroit. Elle semble jeune, à peine la quinzaine. Mais la maturité dans son regard est impressionnant. Automatiquement attirée par cette charmante enfant, la Métamorph vient s'asseoir à ses côtés histoire de démarrer la conversation. La jeune fille semble ravie et accepte avec plaisir de lui parler de ses attributs Pokémon. Intéressés par la conversation, les deux autres rookies de désintéressent finalement des histoires des vétérans pour se joindre aux filles. Le plus grand des gaillards âgé de la vingtaine est un Flobio et en témoigne en présentant ses nageoires sur le dos et les avants-bras. L'autre est plus maigrelet, plus timide et c'est une petite voix qu'il lui apprend qu'il est un Psystigri, comme le prouve les deux adorables oreilles grises dépassant de ses cheveux couleur cendres.

La discussion va bon train et Clara semble ravie lorsque l'un des vétérans, un hybride Colossinge particulièrement grognon, prend la parole pour apprendre aux nouveaux venus que la rosette est une Métamorph. Aussitôt, des regards mi-envieux mi-curieux se braquent sur Clara, qui se mord la lèvre inférieure. Et comme elle s'y attend, les voilà qui lui demande une démonstration. Elle pense à refuser, puis l'adorable sourire de la petit Lixy finit par avoir raison d'elle. Soupirant, Clara ferme les yeux et se concentre, visualisant l'apparence d'un de ses collègues, Akainu Nishimura. Aussitôt, sa longue chevelure rose disparaît au profit d'une touffe tout feu tout flamme, son visage adopte des traits masculins, tout comme l'entièreté de son corps. Deux oreilles rouges et pelucheuses fusent alors sur son crâne. La transformation commence bien, mais il faut bien sûr que son manque de pratique et de talent gâche tout. Lorsqu'elle ouvre les yeux, ces derniers ne sont pas rouges comme ils sont censés l'être, mais toujours aussi roses. De plus, les oreilles de Pyroli sont difformes, asymétriques et bien trop longues. Elle est loin de ressembler à son collègue. Plus à un monstre de dessin-animé pour enfant.

Aussitôt, des éclats de rire retentissent. Vexée, honteuse, Clara prend la fuite sans demander son reste. Son apparence initiale reprend forme tandis qu'elle court jusqu'à la sortie, gagnant l'extérieur sans saluer qui que ce soit. De grosses larmes coulent de ses yeux, elle ne peut pas retenir ses sanglots face à une telle humiliation. Voilà pourquoi elle ne veut jamais faire de démonstration. Toute sa vie durant, elle a été élevé par une famille qui n'est composée d'aucun Métamorph. Les Conley lui ont donnés tout l'amour qu'un enfant puisse rêver, mais ils ont été incapables de lui apprendre à se transformer. Résultats, elle ne peut pas prendre une apparence correcte sans ressembler à un monstre hideux. Ses pas la mènent jusque dans les ruelles les plus sombres de Lavandia. Elle a besoin de se cacher, d'oublier les rires et les moqueries. Mais alors qu'elle se laisse glisser contre un mur pour pleurer toutes les larmes de son corps, deux silhouettes apparaissent. Ce sont les vétérans, le Colossinge en tête, et son fidèle comparse Draby à ses côtés. Ils s'approchent jusqu'à se baisser à son niveau, et le Colossinge vient prendre l'une de ses mèches roses entre ses doigts.

Pauvre Clara. Tu es si misérable. Trois ans que tu es à Avalon et jamais aucune mission importante ne t'as été confié. Et en plus de ça, tu es le plus pitoyable des Métamorph que je n'ai jamais connu. Ses petits nouveaux ont bien rigolés, en tout cas. Merci pour le spectacle.

Secouée par un nouveau sanglot, Clara ne peut rien faire d'autre qu'attendre qu'ils veulent bien partir et la laisser, mais ils semblent bien décider à l'enfoncer plus bas que terre. Quand ce n'est pas le Colossinge, c'est le Draby qui se moque, qui lui rappelle ses échecs, ses maladresses, ses transformations ratées. Ils rient, s'amusent de l'infortune de la demoiselle qui refuse de bouger, qui refuse de parler. Ses larmes, intarissables, roulent sur ses joues, trempant son visage, gâchant son joli maquillage. Ils partirons si elle ne dit rien … Ils se lasserons si elle ne se défend pas. Du moins, c'est ce que Clara, souhaite, espère, tandis que les deux compères rient à gorge déployée, caressant ses cheveux comme on le ferait avec une pauvre petite chose faible, abandonnée.



© Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▬ La faiblesse qui conserve vaut mieux que la force qui détruit. • Winter   Jeu 25 Fév - 19:40

   
   

   

   
We Want War by These New Puritans on Grooveshark

   La force, c'est le courage d'affronter ses peursJe suis là maintenant, tout va bien aller

   

   

Winter avait passé la journée à Lavendia afin d’accueillir les nouvelles recrues d’Avalon. Après tout, en tant que vétérante, elle se devait d’être présente. Jamais elle ne leur adressa la parole sauf aux plus curieux qui osaient la questionner autant sur Avalon que sur elle-même. Bien que cela ne lui plaisait guère d’avoir abandonnée sa sœur à Cimetronnelle pour se retrouver avec une bande de novices, elle se pliait à la règle et leur répondait le moins froidement possible. Ce qui n’était pas évident puisqu’elle était de glace en tout temps. Parmi ces nouvelles recrues, il y avait du potentiel, notamment un jeune Kicklee qui était très habile au combat au corps-à-corps. Il s’agissait là d’un atout intéressant pour les missions. Il y avait également cette Prismillon qui, avec un peu d’entraînement et de la volonté, serait bien utile.

  Cependant, qui était la Dragmara pour les juger ainsi? Certains membres d’Avalon étaient plus pacifistes que d’autres et n’aimaient pas le combat. D’autres n’étaient pas très doués au combat, mais possédant une intelligence remarquable. Chaque personne avait son potentiel, il fallait simplement le trouver. Pour sa part, il n’y avait aucun doute, Winter était douée au combat. L’escrime était sa force principale, mais elle maîtrisait également ses attaques de glace. Même sa queue était pratique à certaines occasions. Rien de mieux pour déstabiliser l’adversaire! Et puis, dans tous les cas, pour être efficace, la team Avalon avait besoin de diverses personnes avec des talents différents des uns et des autres. Comment pourraient-ils partir en mission sans préparer de plan? Il fallait donc des maîtres stratèges. Qui s’occuperaient de l’informatique s’il n’y avait pas d’intellos?

  Dans tous les cas, la journée fut longue pour la jeune femme. Elle aurait préféré cueillir des herbes et s’occuper de ses patients plutôt que de surveiller cette bande de gamins. Heureusement que la soirée venait de débuter, elle pouvait désormais se libérer. Elle sortit donc de la pièce où les recrues se trouvaient tout en s’étirant. Elle pourra rentrer à Cimetronnelle demain matin et reprendre ses activités. Tant que Solena, sa petite sœur, était chez leur voisine, Winter n’avait aucun souci à se faire. Sortant à l’extérieur de la bâtisse, elle s’adossa contre le mur, croisa les bras et ferma les yeux, pensive. Il faudra qu’elle aille voir le petit Evoli pour savoir si sa jambe avait guéri. Elle ne devait pas non plus oublier Madame Lutz, cette femme Kadabra, qui avait eu une forte fièvre l’autre jour.

  C’est alors que la porte s’ouvrit brusquement, laissant sortir une jeune femme à la course. Winter redressa la tête et l’observa s’éloigner. Que s’était-il donc passé à l’intérieur? Ce n’est qu’en voyant le Colossinge et le Draby, deux autres vétérans qui s’étaient occupés des nouveaux, qu’elle comprit que ces messieurs avaient dû s’en prendre à l’autre femme. Cela ne présageait rien de bon. Soupirant faiblement, elle suivit les deux autres membres d’Avalon jusqu’à arriver à une ruelle sombre où s’était réfugiée la gamine. Du moins, c’était l’impression qu’elle donnait avec toutes ses larmes qui la défiguraient. Winter écouta la conversation dans l’ombre. C’était donc elle, Clara? Cette Métamorph qui ne réussissait pas ses transformations? Oui, elle en avait vaguement entendu parler. Sauf que c’était la première fois que la Dragmara mettait un visage sur ce nom. De ce qu’elle pouvait entendre, Clara avait essayé de se transformer en la présence des recrues et cela s’était mal terminé.

Winter ▬ Vous permettez que je me joigne à la fête…?

  Les deux hommes se retournèrent brusquement vers la Dragmara qui se rapprochait d’eux. Ils se mirent à rire en la voyant.

Colossinge ▬ Tiens! Mais si ce n’est pas Winter! Joins-toi à nous, voyons. Il faut bien montrer à cette minable qu’elle n’a pas sa place parmi nous…

  Et ils se remirent à rire. Pourtant en voyant le regard qu’elle leur lançait, ils ravalèrent difficilement leur salive. Winter avait la réputation d’être distante et froide avec les autres, mais lorsque quelque chose de lui plaisait guère, les autres le savaient immédiatement.

Winter ▬ Les plus minables sont ceux qui osent s’en prendre aux plus faibles. À ce que je sache, ça t’a pris pas mal de temps avant d’évoluer puceau. Alors, dégage d’ici si tu n’as plus rien d’autres à dire.

Darby ▬ Deux contre un, tu ne gagneras ja…

  Winter ne lui laissa tout simplement pas le temps de terminer sa phrase. Grâce à son corps élancé et à son agilité, elle avait réussi à le forger pour le combat. Elle était rapide et il s’agissait de sa force. Avec le pommeau de son épée, qu’elle portait toujours à sa taille au cas où, elle asséna un coup avec celui-ci dans le ventre du Darby avant de le frapper avec sa main sur la nuque. Il s’effondra aussitôt au sol, inconscient. La Dragmara sortit sa longue queue et le souleva avant de l’envoyer valser sur le Colossinge qui le rattrapa.

Colossinge ▬ Tch! Tu me le paieras un jour, espèce de…

  À nouveau, le regard qu’elle lui lança le persuada de ne rien dire de plus. Il s’éloigna en vitesse tout en portant le Darby sur son épaule. Winter les regarda s’éloigner avant de soupirer. Elle s’accroupit ensuite en face de Clara et, comme elle l’aurait fait avec sa sœur, elle lui caressa doucement le dessus de la tête. Cette Métamorph lui rappellait étrangement Solena, maladroite et pleurnicharde. La Dragmara n’était pas très douée avec les mots, mais elle pouvait au moins faire un effort… non?

Winter ▬ Ça va…? Ils ne t’ont pas fait mal?



   

   © Jawilsia sur Never Utopia
   

   


Hors rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Avalon • Membre
Messages : 99
Pokédollards : 59
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: ▬ La faiblesse qui conserve vaut mieux que la force qui détruit. • Winter   Dim 28 Fév - 17:39


La faiblesse qui conserve vaut mieux que la force qui détruit.
feat. Winter ♥

Jamais Clara n'a été victime de harcèlements par le passé. Malgré sa maladresse naturelle et ses nombreux échecs de transformation, personne ne se moquait d'elle, personne ne la regardait de haut. Et si d'aventures certains se sont permis de lui casser du sucre dans le dos, elle ne l'a jamais su et n'en est ainsi pas perturbée. Elle sait évidemment qu'on ne peut pas plaire à tout le monde, qu'il y aura toujours des personnes se pensant assez parfaites et malignes pour critiquer les autres. Mais elle s'est toujours contentée de les ignorer, de faire comme s'ils n'existaient pas. Les idiots se sentent plus forts lorsqu'on les écoute. Ainsi, la jeune Métamorph n'a jamais prêté la moindre attention à ce que l'on pouvait dire sur elle dans son dos, ce que l'on murmurait dans les couloirs à son égard. Clara s'est toujours dit qu'elle ne réagirait que si on venait le lui dire en face. Les insultes de lâches n'ont aucune valeur à ses yeux, elle n'a donc aucune raison de s'en sentir blessée, de se sentir concernée.

Elle n'aurait jamais pensé qu'un jour, quelqu'un se moquerait ouvertement d'elle sans la moindre état d'âme. De ce fait, elle ignore comment réagir face aux moqueries de ces vétérans. Ne sont-ils pas censés incarner une image de droiture et de justice ? Pourquoi ont-ils décidés ainsi de l'humilier devant ces trois nouvelles recrues ? Parce que son arrivée a coupé court à leurs histoires à dormir debout ? Parce qu'elle a davantage intéressé les nouveaux qu'eux ? Clara n'a jamais eu pour but de les déranger. Elle voulait seulement discuter avec ces rookies, faire connaissance avec ses collègues de demain. Il y vraiment du mal à ça ? Oui, elle n'est pas un élément indispensable d'Avalon et elle en est la première consciente. Mais ça ne veut pas dire qu'elle ne mérite pas le respect comme tous les autres membres. Ces gaillards ne sont aucunement en droit de la traiter de la sorte. Et même si elle a envie de leur jeter tout cela à la figure, elle en est incapable.

Une voix féminine s'élève alors, faisant taire les deux gredins. Clara n'ose pas lever les yeux, elle se contente donc d'écouter leur conversation. Winter ? La rosette n'est pas sûre de lui avoir déjà parlé ou même croisé, mais elle sait qui elle est pour avoir entendu parler d'elle quelques fois. Une hybride Dragmara vivant à Cimetronelle, travaillant comme herboriste. Que fait-elle donc ici, si loin de chez elle ? Les paroles qu'elle s'échange avec ses agresseurs la fige sur place. La nouvelle venue veut vraiment se joindre à eux … ? Pensent-ils réellement qu'elle est minable ? Ses larmes roulent davantage sur ses joues tandis que son cœur se serre douloureusement dans sa poitrine. Malgré tous les efforts qu'elle fournit, elle demeure donc si misérable à leurs yeux ? Ne devrait-elle pas quitter Avalon, si elle est si inutile pour l'organisation ? Pourquoi s'acharner en vain ? Représente-t-elle une gêne pour tous ses collègues qu'elle admire tant ?

Les plus minables sont ceux qui osent s’en prendre aux plus faibles. À ce que je sache, ça t’a pris pas mal de temps avant d’évoluer puceau. Alors, dégage d’ici si tu n’as plus rien d’autres à dire.

Clara lève les yeux à temps pour voir Winter assener un coup de pommeau en plein dans le ventre du Draby qui s'immobilise, le souffle coupé. L'instant d'après, suite à un coup précis sur la nuque, il s'effondre, assommé. Mais la Dragmara n'en reste pas là : se saisissant du malotru avec la queue hybride soudainement matérialisée, elle l'envoie dans les bras de son compagnon qui s'est écarté de la Métamorph au début de l'escarmouche. Chargeant son comparse sur son épaule, le Colossinge se permet un dernier avertissement avant de filer sans demander son reste. Le tout s'est déroulé si vite que Clara n'est pas sûre d'avoir vraiment tout compris. Le principal, c'est que ces deux horribles gaillards sont loin d'elle, désormais. Mais Winter est-elle vraiment de son côté ? N'a-t-elle pas voulu « se joindre à la fête » comme elle l'a dit plus tôt, en arrivant dans la ruelle ? Toujours aussi effrayée, la Métamorph demeure prostrée, immobile, tel un animal blessé, ses joues ruisselantes de larmes.

Winter s'abaisse finalement à sa hauteur et vient doucement déposer sa main sur sa tête. Son geste se veut tendre et consolant, si bien que Clara lève finalement les yeux vers elle. La Dragmara semble sincèrement s'inquiéter, balayant ainsi tous les soupçons de la Métamorph à son égard. Elle est bel et bien venu l'aider. Rassurée, elle relâche finalement ses épaules et se laisse aller plus franchement aux larmes, sanglotant bruyamment, son visage caché dans les pans de son kimono. Tant pis pour l'image qu'elle donne d'elle, les membres d'Avalon semblent déjà tous avoir un avis sur la question, et pas forcément positif. Alors elle pleure, elle décharge toutes ces émotions. Elle en a besoin, plus que jamais. Et même si la Métamorph se laisse souvent aller aux larmes, mais elles sont rarement aussi chargées de ressentiments que celles qui roulent en ce moment sur ses joues, balayant son fond de teint et son blush, la débarrassant de son mascara qui s'étale sur ses pommettes en longues traînées noirâtres.

Merci ...

Bredouille-t-elle finalement, les épaules secouées de tremblements, pas encore tout à fait remise. Elle lève le bras pour essuyer ses joues trempées de larmes mais se ravise au dernier moment pour ne pas tâcher son kimono, bien qu'il ait déjà été sali par les ordures traînant ça et là dans cette ruelle malfamée et malodorante. Elle tire plutôt un mouchoir en tissu de sa poche interne et le passe sur son visage, retirant les larmes et le maquillage, tout en continuant de sangloter. La Métamorph fini enfin par se redresser, se remettant sur ses jambes bien qu'elle les sente trembloter. Elle n'est pas encore tout à fait remise de ses émotions, cela lui prendra sûrement quelques instants encore, mais elle refuse de demeurer à terre plus longtemps. Clara ne se prétend pas forte et inébranlable, loin de là, mais ses parents lui ont toujours apprit à se relever, quoi qu'il arrive. Il faut être cavalier et se remettre en selle malgré la chute. Ce n'est que comme ça que l'on peut aller de l'avant.

Ils ne m'ont pas fait mal mais … les mots sont parfois plus douloureux que les coups.

Clara sous-entend par-là que les remarques des deux vétérans l'ont blessées bien plus que des coups de poings auraient pu le faire. Leurs paroles ne cessent de résonner dans son crâne, lui transperçant le cœur. Combien sont-ils à penser qu'elle n'est qu'une moins que rien, une minable, une vermine ? Avalon ne prône-t-il pas l'entente, la coopération entre les hybrides ? Pourquoi des personnes réunis sous la même bannière se déchirent-ils de la sorte ? La Métamorph a bien du mal à comprendre et à accepter ces comportements. Et pourtant, elle n'a pas su se défendre contre ses agresseurs. Qu'auraient bien pu faire ce Colossinge et ce Draby si Winter n'était pas intervenu ? Se seraient-ils contentés des mots ou auraient-ils jouer des poings et des pieds également ? Auraient-ils été capables d'aller plus loin encore ? Tout ça à cause de quoi, au final ? Parce qu'elle est venue discuter avec les nouvelles recrues de Avalon ? Méritait-elle un tel traitement pour une si petite chose ?



© Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▬ La faiblesse qui conserve vaut mieux que la force qui détruit. • Winter   Lun 7 Mar - 1:55

   
   

   

   
We Want War by These New Puritans on Grooveshark

   La force, c'est le courage d'affronter ses peursJe suis là maintenant, tout va bien aller

   

   

Winter était accroupie devant la pauvre Métamorph, une main posée sur sa tête. Presque aussitôt, Clara se mit à pleurer de plus en plus. Ses joues étaient inondées, détruisant son maquillage au passage. La Dragmara resta silencieuse. Elle n'était pas douée avec les mots dans ce genre de situation. Elle risquait probablement de la faire pleurer encore plus si elle prononçait un mot. Se contentant de l'observer, elle lui caressa doucement les cheveux pour essayer de la réconforter tant bien que mal.

Après quelques minutes à pleurer toutes les larmes de son corps, Clara se calma au plus grand soulagement de Winter. Elle n'aurait pas supporter la voir encore dans cet état. Elle ne comprenait tout simplement pas pourquoi il y avait des gens aussi sensible que cette jeune femme. Il fallait être fort dans la vie et ne pas se laisser aller par de simples paroles. Pourtant, tout le monde n'était pas comme Winter. La preuve, sa petite soeur était aussi pleurnicharde que la Métamorph et il fallait souvent qu'elle la réconforte. Clara remercia alors la Dragmara qui hocha tout simplement la tête. Puis, elle répondit finalement à sa question.

Clara ▬ Ils ne m'ont pas fait mal mais … les mots sont parfois plus douloureux que les coups.

Ces paroles résonnèrent dans sa tête. Winter, pour sa part, ignorait ce que les mots pouvaient faire. Elle avait subi une bonne partie de sa vie des coups physiques alors elle savait à quel point cela faisait mal. Sauf qu'on s'y habitue avec le temps au point de devenir une femme au coeur de glace comme elle. À son tour, la blanche se leva, n'hésitant pas à dévisager la Métamorph. Cette dernière semblait avoir du mal à tenir sur ses jambes. Peut-être était-ce dû à un surplus d'émotions?

Winter ▬ T'es sûre de pouvoir marcher dans ton état? Si tu veux, je peux te porter...

La Dragmara était sincère même si son visage restait de marbre. Disons simplement qu'elle n'avait pas pour habitude de sourire. Elle préférait mettre de la distance entre elle et les gens, évitant d'être sympathique avec eux. Sauf qu'elle se doutait que Clara avait besoin de quelqu'un ici et maintenant. Alors, Winter faisait des efforts.

Winter ▬ Je vais te raccompagner jusqu'à chez toi au cas où.

Elle ne pensait pas que le Colossinge et le Darby seraient assez fous pour revenir embêter Clara, mais il valait mieux prévenir que guérir. Et puis, la jeune femme ne les avait jamais réellement appréciés. Pouvoir les effrayer fut plutôt amusant, elle devait l'avouer. Cela leur apprendra à s'en prendre à des membres de leur propre famille. Oui, famille, car même si Winter tenait ses distances, elle considérait Avalon comme une sorte de deuxième famille. Les gens ne s'entendaient pas toujours très bien ensemble, mais bon... Cette famille était également un moyen pour l'aider à vaincre sa certaine peur des hommes. Elle ne le montrait pas, mais cette femme forte possédait une crainte des êtres masculins. Lorsqu'ils étaient loin, tout allait bien, mais s'ils essayaient de la toucher... Là, c'était une autre histoire.

   

   © Jawilsia sur Never Utopia
   

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Avalon • Membre
Messages : 99
Pokédollards : 59
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: ▬ La faiblesse qui conserve vaut mieux que la force qui détruit. • Winter   Mar 8 Mar - 16:01


La faiblesse qui conserve vaut mieux que la force qui détruit.
feat. Winter ♥

Inspire … Expire … Inspire … Expire ….

Clara a souvent eu à faire ce genre d'exercice de respiration afin de se remettre de ses émotions. Elle a toujours été très sensible et faible psychologiquement. Il lui suffit de peu pour fondre en larmes on manquer de s'évanouir. Bien que ce soit la première fois qu'on l'enfonce plus bas que terre, elle sait que ces petits exercices seront efficaces. En reprenant le contrôle de son rythme cardiaque, elle parviendra à chasser les tremblements de ses jambes et les secousses de ses épaules. Ses larmes ont enfin cessées de jaillir de ses yeux mais ses joues demeurent inondées. Elle doit offrir un spectacle bien pathétique, mais la Métamorph fait de son mieux pour se reprendre. Son cœur se calme petit à petit dans sa cage thoracique, retrouvant un rythme plus calme bien qu'encore un peu rapide. Ses jambes, semblant faites de coton, reprennent de l'aplomb alors que ses genoux cessent enfin de se cogner l'un contre l'autre. Du bout de son mouchoir, Clara tamponne ses joues, chassant le surplus de larmes, afin de se moucher le plus élégamment qu'elle le peut. Elle reprend contenance doucement, mais sûrement.

Après une dernière longue inspiration, Clara expulse le trop-plein d'air dans un grand soupir. Elle a enfin reprit le contrôle de ses émotions. Du moins, presque. Si ces sanglots ce sont arrêtés, ses épaules continuent de trembloter légèrement, secouées par ses reniflements. Son nez mettra encore un petit moment avant de cesser de couler, malheureusement. Mais au moins, elle ne pleure plus. Comme d'habitude, ses exercices de respiration ont eu raison de ces sanglots. Mais ils ne sont pas les seuls. Elle le doit également à Winter et à son inquiétude à son égard, qui l'a profondément touchée. Désireuse de ne pas la préoccuper davantage, Clara a fait son possible pour se relever et se calmer. La Métamorph n'aime pas être une source d'inquiétude pour autrui : le monde dans lequel chacun vie est bien assez propice à l'anxiété pour ne pas qu'elle s'offre l'égoïsme de tourmenter les autres.

T'es sûre de pouvoir marcher dans ton état ? Si tu veux, je peux te porter...
Merci mais … Ça ira. Je me suis calmée … je crois.

Winter l'a déjà beaucoup aidé, elle ne peut pas lui demander ça en plus. De toute manière, Clara a besoin de marcher. C'est également une bonne façon pour chasser le surplus d'émotion qui reste accrochée à elle malgré sa reprise en main. Ses jambes ne tremblent plus, elles sont aptes à la porter aussi loin qu'elle le désire. Et en ce moment, elle rêve de retrouver son chez-elle. Elle ne l'a pas quitté il y a si longtemps que ça, mais cette altercation avec le Colossinge et le Draby l'a tellement ébranlé qu'elle a l'impression de ne pas y avoir mit les pieds depuis des années. Tout ce qu'elle souhaite, s'est siroté une tisane dans son salon afin de plonger dans un bon bain relaxant … Tout ce qui a des propriétés apaisantes est le bienvenue lorsqu'elle se met dans des états pareils. Et puisque ses nerfs ont été mit à rude épreuve comme jamais, la Métamorph a besoin de moments de détente comme jamais.

Je vais te raccompagner jusqu'à chez toi au cas où.

Clara hésite, mais opine finalement du chef. Quelque part, elle craint encore de croiser les deux vétérans au détour d'une rue. Elle doute qu'ils se remontrent de sitôt suite à la raclée que la Dragmara leur a infligé, mais sait-on jamais. Certaines personnes refusent de déclarer forfait si facilement. Ainsi, la Métamorph emboîte le pas à Winter afin de quitter cette ruelle. La rosette ne sait même plus pourquoi elle s'est enfoncée jusque là : la honte l'a poussé à se dissimuler comme un petit animal apeuré. Heureusement, elle sait que la sortie se trouve sur la gauche une fois sorti de cette artère. Pas qu'elle connaisse cet endroit par cœur, mais elle a un minimum de mémoire pour se souvenir des directions qu'elle a prise pour parvenir jusqu'ici. Par contre, dans sa fuite, elle a totalement ignoré l'odeur nauséabonde qui, désormais, assaillent  désagréablement ses narines retroussées.

Les deux jeunes femmes quittèrent rapidement la ruelle pour atterrir en plein dans le centre-ville de Lavandia. Là, la foule se bouscule dans un brouhaha devenu familier pour Clara. Elle préfère ne pas savoir à quoi elle ressemble, avec son maquille à moitié effacé et son kimono sali, mais elle se doute qu'elle n'est pas très belle à regarder. Elle fait donc en sorte de passer le plus inaperçu possible, évoluant aux côtés de Winter dans un silence de plomb. Heureusement, sa boutique et donc son appartement ne se trouve pas très loin. Il suffit de traverser cette route et continuer vers le sud jusqu'à atteindre la supérette. Son chez-elle se trouve juste à côté. Au bord du trottoir, elle épie le feu piéton, attendant que ce dernier passe au vert avant de s'engager sur la route pour rejoindre le trottoir d'en face. Elle ne s'éloigne pas de Winter et ce même si elle marche un peu plus en avant – après tout, la Dragmara ignore où elle habite. Le duo rejoint rapidement la supérette et Clara s'arrête finalement devant sa boutique, dissimulée derrière le rideau de fer chargée de la protéger de probables cambriolages.

Merci beaucoup pour … pour tout ça. J'aimerai vous remercier. Je … Je me disais que vous voudriez peut-être boire un thé chez moi ?




© Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▬ La faiblesse qui conserve vaut mieux que la force qui détruit. • Winter   Ven 11 Mar - 22:09

   
   

   

   
We Want War by These New Puritans on Grooveshark

   La force, c'est le courage d'affronter ses peursJe suis là maintenant, tout va bien aller

   

   

Clara semblait aller mieux. C'était déjà un bon début. Malgré tout, la Dragmara insistait pour la raccompagner. Il valait mieux d'être prudent dans ce genre de situation. Après tout, elle ignorait sur ces deux hybrides sans cervelle reviendraient pour s'en prendre à elle ou à la Métamorph. Heureusement que cette dernière accepta sa présence à ses côtés jusqu'à chez elle, car, dans tous les cas, Winter l'aurait suivi tout de même. Elle ne lui avait pas vraiment demander son avis de toute façon.

Sans un mot, les deux jeunes femmes sortirent de la ruelle. Comme elle ignorait où la rose habitait, elle se contenta de marcher quelque peu en retrait, surveillant les alentours comme elle le fait habituellement. L'observation était la meilleure des méthodes pour repérer ce qui clochait aux alentours, voir s'il n'y avait un mouvement ou un objet suspect. Winter était habituée d'observer. Il fallait dire qu'avec ses herbes, elle n'avait pas vraiment le choix. Certaines plantes mortelles ressemblaient à d'autres plantes qu'elle utilise fréquemment. Alors, elle doit être vigilante et faire attention à ces détails. Cette habitude s'était ensuite poursuivie dans ses missions pour Avalon, ce qui était fort pratique dans certaines situations.

Rapidement, elle se retrouvèrent devant une boutique. En regardant le bâtiment, la Dragmara supposa que c'était là que vivait Clara en plus d'y travailler. D'ailleurs, à sa plus grande surprise, la rose lui demandait si elle souhaitait entrer à l'intérieur pour boire une tasse de thé afin de la remercier. Winter haussa légèrement les sourcils, la dévisageant. Décidément, cette jeune femme faisait confiance aux autres beaucoup trop facilement. Même si elle l'avait sauvée et raccompagné chez elle, qu'est-ce qui ne lui disait pas qu'elle était de mèche avec le Colossinge et le Darby? Qu'elle n'était pas là pour faire du repérage? Décidément, Winter ne comprendrait jamais ce genre de personne... Soupirant faiblement, elle hocha la tête. Et puis, pourquoi pas? Elle n'avait rien de mieux à faire pour le moment et elle rentrait chez elle seulement demain.

Winter ▬ Bon... D'accord. Tu en profiteras pour te changer, car tu fais peur dans cet état.

Ouh la! Elle ne mâchait pas ses mots la Dragmara! Sauf qu'elle avait tout de même été gentille - du moins, à sa manière. Elle aurait très bien pu lui dire qu'elle était moche. Elle suivit donc la Métamoprh jusqu'à l'intérieur. Là, elle déposa son arme au sol, contre le mur près de la porte. Elle ne pensait pas en avoir vraiment besoin, surtout pas contre Clara. Elle était si fragile qu'un simple coup avec sa queue suffirait à la mettre K.O. Winter scruta les alentours. C'était un petit nid douillet, probablement à l'image de Clara. S'adossant contre un mur puisqu'elle n'avait pas envie de s'asseoir, elle croisa les bras sur son ventre et ferma les yeux.

Winter ▬ Tu devrais apprendre à te défendre, car je ne serai pas toujours là. Et les autres non plus. Tu dois apprendre à te débrouiller seule si tu espères un jour pouvoir faire des missions...

De ce qu'elle avait vu, Clara n'était pas simplement fragile physiquement. Elle semblait l'être également mentalement. Elle n'arrivait pas à se transformer complètement, ce qui faisait qu'elle était le sujet des moqueries des autres. Si au moins elle pouvait se défendre tout de même! Les autres cesseraient peut-être de la rabaisser de la sorte...
   

   © Jawilsia sur Never Utopia
   

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Avalon • Membre
Messages : 99
Pokédollards : 59
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: ▬ La faiblesse qui conserve vaut mieux que la force qui détruit. • Winter   Mar 15 Mar - 14:23


La faiblesse qui conserve vaut mieux que la force qui détruit.
feat. Winter ♥

Clara a toujours été d'une naïveté alarmante. Sans être totalement inconsciente, elle attribue bien trop facilement sa confiance. Et ce, surtout aux membres d'Avalon. A ses yeux, l'organisation est une grande famille qui réunie sous sa bannière un éventail de personnes différentes défendant néanmoins les mêmes valeurs. Même après son agression, elle a du mal à croire que le Colossinge et le Draby soient foncièrement mauvais. Au fond, la Métamorph se fiche qu'ils ne l'apprécient pas – on ne peut pas plaire à tout le monde, de toute façon – du moment qu'ils travaillent du mieux possible pour Avalon. Leur réaction est certes contradictoire aux mœurs de l'organisation, mais ils ne restent pas moins des vétérans qui ont prouvés leur valeur et leur implication plus d'une fois. Contrairement à Clara, qui n'est même pas capable de servir un café ou un thé à un collègue sans renverser les tasses ou oublier la sucrière. Ca ne leur donne certes pas le droit de la tourmenter de la sorte, mais la rosette n'arrive pas totalement à leur en vouloir malgré tout.

Mais Clara est certaine qu'elle ne risque aucune trahison en offrant sa confiance à Winter. Elle l'a sauvé de ce mauvais pas et l'a raccompagné jusqu'ici pour s'assurer qu'elle ne craigne rien, elle ne peut donc pas lui vouloir de mal, n'est-ce pas ? La Métamorph refuse de croire que les membres d'Avalon puissent ainsi se poignarder dans le dos sans la moindre état d'âme. Le Colossinge et le Draby se sont montrés impitoyables car Clara leur a volé leur jeune public. Mais Winter n'a aucune raison spécifique de lui en vouloir. Elles ne se sont jamais croises jusqu'à maintenant, donc le contraire serait étonnant. Au grand soulagement de la rosette, la Dragmara accepte son invitation d'un hochement de tête, non sans joindre la parole au geste en soulignant son aspect horrible. Clara en grimace : elle ne s'est pas vu dans la glace, mais elle imagine bien qu'elle ne renvoie pas une image très glamour, en ce moment.

Plongeant sa main dans les larges poches de son kimono, Clara en sort ses clés desquelles pendouillent une dizaine de breloques colorées. Elle déverrouille ainsi la serrure et ouvre la porte, laissant Winter entrer en première afin de refermer dans leur dos. Elles grimpent ainsi une petite volée de marches qui débouchent sur deux portes : la première mène à l'habitation tandis que la seconde mène à la cave. La Métamorph déverrouille évidemment la première et laisse son invitée s'engager dans le couloir de l'entrée tandis qu'elle tourne le loquet de la porte et attache ses clés à leur portant. Clara guide ainsi son invitée jusqu'au salon, la laissant s'installer à sa guise. Winter se contente cependant de s'adosser contre le mur, déchargée de son arme qu'elle a laissé dans l'entrée, tout près de la porte. La rosette se hâte alors de mettre sa bouilloire en marche afin que l'eau soit à température idéale pour le thé lorsque la voix de la Dragmara résonne dans son dos :

Tu devrais apprendre à te défendre, car je ne serai pas toujours là. Et les autres non plus. Tu dois apprendre à te débrouiller seule si tu espères un jour pouvoir faire des missions...

Clara sent son cœur se serrer dans sa poitrine. Elle est bien évidemment consciente que sa faiblesse, physique comme mentale, est un frein considérable à son ascension au sein d'Avalon. Qui confierait des missions risquées à une Métamorph maladroite incapable de se transformer ? C'est tellement risible, pathétique, que personne qui en rirait. Après trois ans passées au sein de l'organisation, Clara devrait avoir déjà plusieurs missions achevées à son actif. Et pourtant, c'est loin d'être le cas. Sur les ordres de mission, son nom n'apparaît pas. Parmi les membres envoyés au quatre coins du monde, Clara n'y figure pas. Ça la frustre, énormément. Mais elle connaît très bien les raisons. Seulement, on ne se refait pas en un jour. Et même si elle fait de son mieux pour changer, c'est bien plus facile à dire qu'à faire. Son tour arrivera sûrement, elle finira par avoir le déclic, mais il faut encore du temps. Combien encore, elle l'ignore. Et ça lui brise le cœur.

Je le sais bien mais … mais c'est compliqué. Parfois je … je me dis que je ferai mieux d'abandonner. Je ne suis peut-être pas faite pour ça. J'aurai essayé, mais ça ne fonctionne pas, malgré mes efforts. Je suis naturellement maladroite et c'est incurable. Alors … Alors peut-être est-ce plus raisonnable de mettre un terme à tout ça avant que … que d'autres accidents de la sorte n'arrivent.

Clara sent ses yeux la picoter, mais elle refuse de pleurer de nouveau. Alors elle se mord la lèvre inférieure, ravale ses larmes et tourne le dos à son invitée afin de sortir deux tasses du placard et quelques petits gâteaux. Se rappelant de son état, elle s'excuse auprès de la Dragmara et disparaît dans la salle de bain. Clara se débarrasse ainsi de son kimono sali et s'enroule dans un peignoir avant de se rincer le visage à l'eau claire et froide. Le maquillage disparaît petit à petit tandis que la rosette frotte son visage à grands coups de gant de toilette. Sans son fond de teint, Clara est un peu plus pâlichonne et des petits cernes creusent ses yeux, mais c'est déjà bien plus agréable à regarder que précédemment. Elle passe finalement par sa chambre pour enfiler des vêtements propres et beaucoup plus simple pour la fin de journée avant de retrouver son invitée au salon, qui ne semble pas avoir bougé d'un iota. La remerciant pour son attente, Clara finit par déposer les tasses et les gâteaux sur la table. Il ne reste qu'à attendre le thé qui infuse tranquillement dans la jolie petite théière rose pâle de la Métamorph.



© Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▬ La faiblesse qui conserve vaut mieux que la force qui détruit. • Winter   Mar 22 Mar - 18:28

   
   

   

   
We Want War by These New Puritans on Grooveshark

   La force, c'est le courage d'affronter ses peursJe suis là maintenant, tout va bien aller

   

   

Winter n'était pas la plus douce dans ses propos. Pourtant, elle ne faisait que dire la vérité, bien que blessante. Il valait mieux pour la Métamoprh qu'elle ouvre les yeux. D'ailleurs, la blanche avait bien vu l'impact de ses paroles sur la rose. Elle était néanmoins restée de glace, comme son élément. À sa plus grande surprise, Clara réussit à retenir ses larmes. C'était déjà un bon début. À moins qu'elle ne se soit retournée justement pour les lui cacher? Elle était consciente de sa faiblesse et de sa maladresse. Sauf qu'on ne change pas du jour au lendemain, comme elle le disait. La Dragmara confirmait ses paroles. Elle-même avait changé au fil des ans, suite à des évènements qui la marquèrent durant son adolescence. Et Dieu seul sait si elle retrouvera son caractère d'antan.

Elle détourna le regard lorsque son hôte quitta la cuisine pour probablement aller se changer. Elle se repensa encore à ce que la Métamorph venait de lui dire. Devait-elle réellement abandonner? Était-ce la meilleure option pour elle? Probablement pas. Certes, elle n'avait pas encore fait de missions et certains se moquaient d'elle, mais... elle devait bien avoir des qualités et des forces, non? Winter ferma doucement les yeux, appuyant dans tête contre le mur derrière elle. C'était étrange, mais Clara lui rappelait vaguement Solena. Toutes deux pleurnichardes et maladroites... Au fond, peut-être qu'elles se ressemblaient un peu après tout?

Lorsqu'elle rouvrit les yeux, Clara était de retour, fraîche et dispose. Comme elle l'avait pensée, cette dernière s'était changée et avait même retiré le maquillage qu'elle portait. C'était mieux ainsi. La Dragmara la regarda dans les yeux à son retour.

Winter ▬ Tu te demandais tout à l'heure s'il était préférable de tout abandonner... Je vais être honnête avec toi : non. T'as beau être maladroite, tu dois sûrement avoir des forces. Lesquels? Ça, c'est à toi de le découvrir et de les exploiter. On ne sait jamais, ça pourra être utile dans le futur.

Winter abandonna son petit coin de mur avant d'aller s'asseoir près de la table. Elle devait avouer que les petits gâteaux avaient l'air excellent. Et avec toutes ces émotions, elle devait bien se remplir la panse. Sans même demander la permission, elle prit l'un des gâteaux et en prit une bouchée. Il n'avait pas seulement l'air bon, il l'était également.

Winter ▬ Et puis, si tu ne veux pas que ça recommence, tu n'as qu'à t'entraîner. Je sais pas moi... chez toi? Ou dans les salles d'entraînement d'Avalon?

Pour tout dire, Winter n'était pas la plus douée pour donner des conseils. Elle n'était pas Métamorph, alors elle ne pouvait pas vraiment savoir ce que la demoiselle avait besoin pour s'améliorer. À part s'entraîner, elle ne voyait pas trop ce qu'il y aurait comme autre option. Elle prit une autre bouchée du gâteau afin de le terminer. Elle lécha ses doigts avant de se retourner vers Clara.

Winter ▬ C'est toi qui les a fait? Dans tous les cas, ils sont pas mal.
   

   © Jawilsia sur Never Utopia
   

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Avalon • Membre
Messages : 99
Pokédollards : 59
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: ▬ La faiblesse qui conserve vaut mieux que la force qui détruit. • Winter   Mar 22 Mar - 22:18


La faiblesse qui conserve vaut mieux que la force qui détruit.
feat. Winter ♥

Même si Clara sourit, son cœur est contracté dans sa poitrine. Elle repense encore aux paroles des vétérans, puis à celles de Winter. Comment espère-t-elle s'améliorer si elle n'est même pas capable de se défendre face à des alliés ? La Métamorph est consciente que ce sont ses propres faiblesses qui freinent son évolution au sein d'Avalon, mais elle ne sait pas comment faire pour changer. Pour se mettre efficacement à profit de l'organisation. Quand elle y est entrée il y a trois années, elle s'est contentée de suivre ses parents, de faire comme eux. Ce n'est qu'après qu'elle a décidé de s'investir réellement, de faire de son entrée un projet personnel. Et pourtant, en trois ans, elle n'a pas connu la moindre évolution. Elle est toujours la même Métamorph incapable de se transformer correctement, maladroite et pleurnicharde, à laquelle on préfère n'assigner aucune mission. Du moins, rien sur le terrain. Rien de vraiment concret. Elle n'a sauvé aucune vie, réunie aucune famille, protégé aucun enfant.

Ses mains se contractent sur la anse de sa théière. Ses propres forces ? En a-t-elle seulement ? Tout ce qu'elle sait faire de bien, c'est la couture. Or, Avalon n'a sûrement pas besoin que l'on rapièce des uniformes ou que l'on fabrique des tenues spéciales. Sinon, on l'aurait sonné depuis un bon moment. Son pouvoir de transformation serait un avantage si elle parvenait à le contrôler. Mais jamais personne n'a été capable de lui enseigner la meilleure manière de se métamorphoser, jamais personne n'a été présent pour la guider. Clara ne connaît aucun autre Métamorph qui pourrait l'aider. Elle ignore comment s'entraîner à maîtriser ce don unique à ceux de son espèce. Se transformer encore et encore jusqu'à parvenir à un résultat convenable ? Alterner les transformations pour acquérir de la technique ? Cela paraît bien trop facile pour être réel.

Quand elle se transforme, Clara sent son propre corps devenir aussi malléable que de la pâte à modeler. Cependant, elle ignore comment se façonner, comment tordre ses membres, les changer en autre chose. Pourtant, ses débuts sont toujours réussis. Mais à un moment, il y a cette hésitation, cette peur, ce sentiment étrange qui lui fait perdre tous ses moyens, qui lui met le doute, et alors tout dérape. Plus tôt, en essayant de se changer en Akainu, elle a senti comme une torsion dans son estomac et elle a perdu le fil de son modelage, donnant un aspect monstrueux à sa transformation. Elle en frémit en y repensant, les rires des autres résonnant de nouveau dans ses oreilles. Elle s'efforce d'écarter ses pensées sombres, ramenant plutôt la théière sur la table après avoir retirer la boule à thé. Winter s'est déjà servi dans les petits gâteaux et semble d'ailleurs les apprécier.

C'est toi qui les a fait? Dans tous les cas, ils sont pas mal.
Oh, non non, je suis une piètre cuisinière. C'est ma mère qui les a fait.

Encore quelque chose pour laquelle elle est vraiment nulle. A vrai dire, Clara a deux mains gauches pour absolument tout, sauf la couture. Comme si c'était l'unique chose qu'elle pouvait bien faire ici bas. C'est un peu déprimant à réaliser, mais elle se rassure en se disant qu'elle a tout de même réussi à en faire son métier, qu'elle en vit et qu'elle en est heureuse. Si elle se complait plutôt bien dans sa vie professionnelle et personnelle, elle aimerait que ce soit également le cas pour Avalon. Pourquoi n'y a-t-il que pour ça que ça pêche ? Pourquoi n'est-elle pas capable d'être utile à l'organisation qu'elle a choisi de rejoindre de son plein gré ? Clara aspire à un monde de paix entre les humains et les hybrides. Elle veut contribuer à la mise en place de cette harmonie des espèces. Alors pourquoi n'y parvient-elle pas ?

Tout en soupirant, Clara rempli les deux tasses de thé. Une volute de fumée s'échappe des récipients, le liquide est encore brûlant. La Métamorph s'assoit à table, laissant à Winter le loisir de demeurer debout si elle le désire. Mais après toutes ses émotions, la rosette a besoin de s'asseoir un peu. Elle attrape alors une petite pâtisserie et en arrache un morceau qu'elle mâche quelques instants avant de l'avaler. Elle est encore songeuse, réfléchissant à la façon d'être utile pour Avalon. Même si elle a émit l'hypothèse de quitter l'organisation, elle n'en a vraiment pas envie. Même si elle n'est pas un membre très utile, Clara a l'impression de faire partie de cette grande famille malgré tout. Elle veut y contribuer, vraiment. Ce ne sont pas des paroles en l'air ni des désirs immatures. C'est un réel besoin qu'elle ressent. La Métamorph veut trouver une solution, elle veut se rendre utile, partir en mission. Et pour cela, elle doit se dépasser. C'est l'unique solution. Son avenir au sein d'Avalon dépend d'elle, et d'elle seulement.

Je ne sais pas me battre. Je n'ai aucun attribut comme les tiens pour me défendre. Tout ce que je peux faire, c'est me transformer. Mais même ça, je ne sais pas le faire correctement. Je ne connais aucun autre Métamorph pour me donner des conseils. Je me sens … comme dans un cul-de-sac.





© Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▬ La faiblesse qui conserve vaut mieux que la force qui détruit. • Winter   Dim 3 Avr - 21:49

   
   

   

   
We Want War by These New Puritans on Grooveshark

   La force, c'est le courage d'affronter ses peursJe suis là maintenant, tout va bien aller

   

   

Winter n'arrivait pas à croire que la Métamorph n'était pas douée dans... presque tout. Il y avait ses transformations et il fallait croire que même la cuisine était un ennemi pour la rose. Cependant, elle ne devait pas perdre espoir. Plus facile à dire qu'à faire, certains diront. Il est vrai que lorsque l'on manque de confiance en soi cela n'aide pas vraiment. Sauf qu'il n'est pas nécessaire d'être douée en tout. Il suffit de trouver son domaine de prédilection avant de se spécialiser. C'était bien plus simple ainsi. Même la Dragmara n'était pas douée dans tout, mais le simple fait de ne pas être maladroite l'aidait grandement. Ainsi, elle pouvait faire de l'escrime.

Clara versa alors le thé dans les deux tasses, une volute de fumée s'élevant dans les airs. Winter regarda un moment le liquide brûlant, se disant que ce n'était pas une bonne idée d'en boire immédiatement. Sinon, elle risquait de se brûler la langue et d'avoir un coup de chaleur. Et oui! Malgré qu'elle soit forte, la blanche était faible vis-à-vis de la chaleur. Cet élément et la glace ne font jamais bon ménage après tout. S'appuyant sur le dossier de l'une des chaises, elle tendit à nouveau la main vers les petits gâteaux pour en prendre un. Elle prit une bouchée, puis une autre, avalant la pâtisserie presque tout rond. Winter écouta alors les propos de la Métamorph et soupira longuement.

Winter ▬ Écoute... Ce cul-de-sac, c'est toi qui l'a créé. C'est toi qui t'impose cette barrière et qui t'empêche d'avancer. Tout ça, c'est ici que ça se passe.

Tout en disant cela, elle posa son index sur sa tempe. Le problème de Clara ne résidait pas forcément dans ses capacités. Winter était sûre qu'elle était capable de se transformer. Cependant, il y avait quelque chose qui l'en empêchait. Et elle ne voyait pas où était le problème autre que dans sa tête.

Winter ▬ Abats ce mur Clara. Tu en es capable. La preuve, c'est que tu es capable de débuter une transformation, non? Si tu es capable de commencer, c'est que tu es capable de la terminer.

Winter prit sa tasse dans sa main et souffle doucement pour refroidir le thé. Elle posa ensuite ses lèvres dessus, avalant une petite gorgée. Sauf qu'il était encore un peu trop chaud. Posant la tasse, elle se mit à tousser un peu.

Winter ▬ Bordel de...

Elle se retient pour ne pas en dire davantage, mais disons qu'elle aurait dû faire un peu plus attention. Elle prit alors une grande inspiration avant d'ajouter.

Winter ▬ Si tu veux, je peux te servir de cobaye. Je ne me moquerai pas de toi, t'inquiète. J'ai passé par là au début aussi alors...
   

   © Jawilsia sur Never Utopia
   

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Avalon • Membre
Messages : 99
Pokédollards : 59
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 22
Localisation : Hoenn
Je suis (Inrp) : Célibataire (mais amoureuse)
Je ressemble à : Ren Kougyoku - MAGI
Double compte : Noa ; Azilys ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morphing
Race Pokemon/ Métier: Métamorph - Couturière & Costumière
Team/Dresseur/Equipe: Avalon
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: ▬ La faiblesse qui conserve vaut mieux que la force qui détruit. • Winter   Lun 11 Avr - 15:34


La faiblesse qui conserve vaut mieux que la force qui détruit.
feat. Winter ♥

Tout est dans ta tête, Clara. C'est ce que son père lui repète depuis que Clara sait qu'elle est une Métamorph. Si elle n'arrive pas à se transformer, c'est à cause d'une barrière mentale dans sa tête, elle en est bien consciente. Seulement, elle ignore comment l'abattre. Comment passer outre. La demoiselle n'a jamais eu de problème de confiance avant de réaliser ses soucis de transformation. Si elle ne complexe pas sur son apparence et assume totalement son style vestimentaire, quand ça concerne sa capacité Morphing elle perd la totalité de ses moyens. Il y a eu trop de moqueries lors de ces premiers essais pour se sentir à l'aise désormais. Et elle en a encore payé les frais il y a moins d'une heure. Les rires des vétérans et des newbies bourdonnent encore dans ses oreilles comme une colonie d'abeilles. Clara voulait vraiment faire bonne figure devant ces petits nouveaux, mais c'est raté maintenant. Ils doivent trouver qu'une Métamorph incapable de se transformer est bien pitoyable.

Ainsi, le discours que lui tient Winter ne lui est pas étranger. Clara sait que le problème vient de sa tête et qu'elle doit trouver un moyen de le dépasser. Elle sait qu'il n'y a pas de raison qu'elle puisse commencer une transformation sans parvenir à la terminer. La rosette est consciente de ce blocage et sait même quand il va se déclarer. Elle le ressent lorsqu'elle modèle son corps. Cette sensation qui lui tord l'estomac et lui comprime le crâne. Mais elle ne sait pas comment empêcher ces douleurs de se déclarer. Comment les amenuiser. Elle ne sait même pas d'où elles viennent et ce qu'elles signifient. Enfin si, elle a bien une petite idée. L'appréhension. La peur d'être encore pointée du doigt. D'être la source de ces rires odieux. A chaque fois, c'est la même chose : on lui demande de se transformer, elle essaie, elle rate, on se moque. Et cette boucle répétitive ne fait que renforcer le mur de son esprit. Chaque rire est une nouvelle pierre à l'édifice, qui ne fait que monter, monter, monter.

La toux de Winter la ramène à la réalité. Visiblement, la Dragmara s'est brûlée la langue avec son thé. Clara a les doigts refermées sur la céramique de sa tasse, attendant gentiment que le liquide refroissent un peu avant d'en avaler la moindre gorgée. Son regard rosé est perdu à la surface de la boisson brûlante, suivant la course d'un bout de feuille de menthe d'un air distrait. Sa pâtisserie demeure juste à côté, à peine amputer d'un morceau ridicule. Elle est très bonne, mais Clara n'a pas faim. Elle a un nœud dans l'estomac à faire de parler de tout ça. La Métamorph sait que Winter veut l'aider, mais elle a l'impression d'être une peine perdue. La Dragmara a déjà fait beaucoup pour elle et Clara ne veut pas lui prendre davantage de temps seulement pour qu'elle l'écoute se plaindre. La jeune femme a sûrement mieux à faire qu'entendre les complaintes d'une Métamorph incapable de se transformer. Elle doit vraiment me trouver misérable, songe-t-elle alors.

Si tu veux, je peux te servir de cobaye. Je ne me moquerai pas de toi, t'inquiète. Je suis passée par là au début aussi alors...

Clara lève les yeux de son thé pour observer son interlocutrice. Lui servir de cobaye ? Pour s'entraîner à la transformation ? La rosette se mord la lèvre inférieure. Elle ne sait pas si c'est vraiment une bonne idée. Elle ne doute pas de la sincérité de Winter, mais ce serait bien trop gênant d'essayer de se changer en elle et d'avoir un résultat horrible. Ce serait un odieux manque de respect vis-à-vis d'elle. Et de toute façon, Clara doit avoir vu l'intégralité des attributs de Winter pour espérer pouvoir se changer en elle. C'est une condition à laquelle elle ne peut échapper. Les Métamorph d'aujourd'hui n'ont malheureusement plus la même facilité à se transformer que ceux d'autrefois. A l'époque, il a toujours été facile de différencier un être humain d'un Pokémon. Mais maintenant que ces derniers ont acquit un corps humanoïde, ce n'est plus aussi aisé. Un hybride peut aisément se faire passer pour un Pokémon … et vice-versa.

Je ne sais pas si c'est une bonne idée … Ca peut être très embarrassant, pour toi comme pour moi. D'autant plus que j'ai besoin de voir tous tes attributs hybrides pour me transformer et … et je sais que certaines personnes n'aiment pas forcément les exhiber.

La rosette se souvient de l'une de ses amies à l'école primaire. Hybride Spoink, nombreux étaient ceux qui se moquaient de ses petites oreilles et son groin de cochon. Ainsi, elle ne dévoilait jamais ses attributs, sauf à ses amis les plus proches. Et Clara se doute que cette enfant n'est pas la seule à complexer ainsi. Certains se pavanent et se vantent, exhibant leurs magnifiques ailes ou leurs redoutables griffes, mais tout le monde n'a pas ce tels attributs. Clara pour sa part n'en possède pas le moindre. Seul son corps modelable a un rapport avec les Métamorph d'autrefois. Elle ignore si c'est une bonne chose ou une mauvaise chose, mais ça ne l'a jamais vraiment préoccupé. Parfois néanmoins, elle préférerait vraiment pouvoir dévoiler une adorables paires d'oreilles plutôt que devoir faire des démonstrations qui finissent toujours mal ...



© Halloween




CLARA ♥
{  Never too old to believe in fairy tales }

Clara pleurniche en #f69eca


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▬ La faiblesse qui conserve vaut mieux que la force qui détruit. • Winter   Mar 24 Mai - 16:31

   
   

   

   
We Want War by These New Puritans on Grooveshark

   La force, c'est le courage d'affronter ses peursJe suis là maintenant, tout va bien aller

   

   

Winter écoutait attentivement la rose. Comme si cela pouvait la mettre mal à l'aise de voir sa propre apparence déformée. Elle s'en moquait bien. Tous les hybrides sont passés par là, à un stade où ils ne maitrisaient pas forcément leur pouvoir. Il n'y avait pas de honte à cela. La blanche haussa simplement les épaules. Si Clara avait besoin de voir tous ses attributs, elle pouvait bien les lui montrer. Exceptée sa queue, elle possédait des pierres, dont une sur le front et le reste longeait sa colonne vertébrale.

Winter ▬ Si tu as besoin de les voir, je peux te les montrer... Mais sache que tu n'as pas à avoir honte... J'ai déjà congelé ma mère sans le vouloir un jour.

Congeler était un grand mot. C'était surtout ses vêtements qui en avait payé le prix à ce moment-là. Un voile de tristesse s'installa sur ses yeux azurés en y repensant. Sa mère... Combien d'année ne l'avait-elle pas vu...? Était-elle toujours vivante? Si oui, où était-elle? Pensait-elle encore à elles, ses deux filles? Winter serra les poings en y pensant. Elle avait promis à Solena de retrouver leur mère, mais elle ne l'avait toujours pas fait. S' il était arrivé quelque chose à sa mère, car elle avait trop tardé, jamais elle ne se le pardonnerait. Jamais.

Prenant à nouveau sa tasse entre ses mains, elle prit très attention cette fois-ci. Elle but une gorgée et sentit le liquide chaud longé sa gorge. Sauf que tout allait bien. Le thé était moins chaud que précédemment. À moins que c'était sa brûlure qui adoucissait la chaleur? Peu importe. Winter décida finalement de s'asseoir. Après avoir posé la tasse, elle tira la chaise sur laquelle elle était appuyée avant de s'y asseoir. Plongeant alors son regard dans celui de la Métamorph, elle passa un main sur son front pour dévoiler la pierre qui y brillait.

Winter ▬ Tu sais, les Dragmaras n'ont pas vraiment d'attribut. Il n'y a que nos pierres et notre queue, enfin pour ma part. Je te l'ai déjà dit, mais tu ne dois pas avoir honte. Les nourrissons apprennent à marcher et tu es comme eux... Tu apprends à te transformer. Les bébés tombent et pleurent, mais finissent toujours par se relever. Toi, tu es restée à terre. Relève-toi et avance. Continue d'apprendre...

Décidément, Winter avait l'impression de faire la morale à Clara ou d'essayer de l'encourager. Elle n'était pas forcément la plus à l'aise pour donner des conseils ou pour parler de ce genre de choses. Sauf qu'en ce moment, elle faisait de son mieux. Elle n'a jamais été réellement bavarde, mais avec la rose, c'était différent. Winter trouvait qu'elle ressemblait à sa petite soeur et cela la poussait à parler, à essayer de la rassurer, même si c'était maladroit.

La blanche retira sa main de son front avant de poser un coude sur la table, sa tête reposant contre la paume de sa main. Elle ne s'ennuyait pas. Elle essayait plutôt d'analyser Clara, de la comprendre. Sauf qu'elle avait du mal à comprendre les gens, leur réaction. Elle qui était froide comme la glace, la chaleur des autres ne l'intéressaient guère. Elle s'éloignait de cette chaleur suffocante, mais elle avait besoin de voir Clara sourire, étrangement.

Winter ▬ Tu veux bien sourire...? Pour moi?
   

   © Jawilsia sur Never Utopia
   

   


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
▬ La faiblesse qui conserve vaut mieux que la force qui détruit. • Winter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à sa tristesse. » (Tommy J.)
» Theodore Digans : Il vaut mieux allumer une bougie que maudire l'obscurité. (terminée)
» ❝ parfois, il vaut mieux tourner la page que d'être seule à vouloir arranger les choses ❞ › jordan
» Un petit arrangement vaut mieux qu'un grand conflit [Livre I - Terminé]
» Une mauvaise chute vaut mieux qu'une fin insignifiante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Hoenn :: Lavandia-