Partagez | 
 

 Quand un passionné d’hybrides colle un professeur (PV Samuel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Dresseur • Normal
Messages : 65
Pokédollards : 39
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 24
Localisation : Suisse
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire néanmoins réservé
Je ressemble à : Kagamine Len
Double compte : Fuyuki Nishimura - Kazuko - Yoshihiro Joly

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Epée ♣ Appareil photo ♣ Equipement de dresseur
Race Pokemon/ Métier: Dresseur x Photographe Itinérant
Team/Dresseur/Equipe: Seth x Félicie x Cameron x Mei
Dresseur • Normal
MessageSujet: Quand un passionné d’hybrides colle un professeur (PV Samuel)   Lun 7 Mar - 18:22
Quand un passionné d’hybrides colle un professeur
w/ Samuel B. Pynkyard
La science c’est le bien !
Axel Osylia remonta la bretelle de son sac en bandoulière d’un geste assuré avant de s’avancer d’un pas décidé vers le laboratoire en face de lui. Ses yeux brillaient d’une joie contenue ainsi que de détermination. Cet endroit était un peu le Saint Graal pour le jeune dresseur. Et encore, le mot était faible. Passionné d’hybrides depuis son plus jeune âge, le jeune homme cherchait toujours à en savoir plus sur eux. Et quoi de mieux pour cela que d’aller à la rencontre d’un scientifique ? Les professeurs en savaient souvent plus que les autres sur les pokemon. C’était logique, ils étudiaient beaucoup, menaient de grandes recherches sur le sujet. Axel avait beau avoir lu des tas de livres sur la question, il était sûr de ne jamais lire autant que les scientifiques. C’était pour cette raison en particulier qu’il avait choisi de faire escale au Bourg Palette pendant son voyage. Ses pokemon et lui étaient arrivés depuis quelques temps dans la région de Kanto et le dresseur avait beaucoup insisté pour s’arrêter dans le petit village quelques jours. Il voulait absolument visiter cet endroit. On racontait que les légendaires Mew vivaient toutes les deux ici. Axel ne savait pas si c’était vrai, mais avec un peu de chance cela l’était et il pourrait croiser l’une d’elles... Ah, c’était si excitant ! Sans compter qu’un professeur vivait ici et qu’il pourrait sans doute lui poser toutes les questions qu’il voulait. Oui, vraiment, cet endroit était un véritable paradis pour un passionné comme lui. En plus, c’était paisible, tranquille, agréable comme village. Le fils Osylia respirait l’air frais avec bonne humeur, cela faisait du bien. Prenant enfin son courage à deux mains, il s’arrêta devant la porte et frappa deux petits coups pour s’annoncer. Comme il ne reçut aucune réponse, il ouvrit timidement la porte dans un grincement et hésita à entrer. Il finit par faire un pas à l’intérieur et cligna rapidement des yeux devant le fouillis apparemment visible de la pièce. Se grattant la tête, il regarda autour de lui tout en appelant d’un ton hésitant.

- Euh, professeur ? Professeur Pinkyard ? Vous êtes là ? Désolé de vous déranger... Je m’appelle Axel Osylia et je suis jeune dresseur... J’aimerais vous poser des questions sur les pokemon... Professeur ?


Perplexe de ne trouver personne, le jeune garçon finit par attraper une chaise et par s’asseoir dessus. Peut-être qu’il était juste en déplacement... Il ne faisait rien de mal à attendre ici, n’est-ce pas ? Il n’était pas un voleur, après tout. Et il n’avait aucune mauvaise intention. Oui, absolument aucune. Nerveux quand même, Axel se tortilla sur sa chaise, se demandant s’il ne ferait quand même pas mieux de sortir. Il ne voulait pas déranger et encore moins être accusé d’effraction. La porte était ouverte ! Je vous le jure ! Se mordant presque les ongles d’angoisse, Axel finit quand même par sortir un livre scientifique sur les hybrides de son sac, histoire de s’occuper un peu et surtout de se calmer. Cela ne servait à rien de paniquer... Si cela se trouvait le professeur ne l’accuserait de rien. Axel l’espérait du moins, comme ça il pourrait encore plus vite poser ses questions. Harceleur ? Stalkeur ? Mais non, juste un grand passionné, je vous dis.
(c)Tsubaki






Cadeaux:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Quand un passionné d’hybrides colle un professeur (PV Samuel)   Lun 7 Mar - 19:13
Samuel travaillait, il était plongé devant un sujet vaste, celui qu'avait soulevé son escale à Kalos. Le professeur avait tout de même pris le temps de s'occuper de ses mèches roses, si bien qu'on les voyait plus actuellement. Il était bleu, de la racine aux pointes. Mais là n'était pas le sujet. Il cherchait quoi conclure de son entrevue. De cette vie qu'avait les hybrides en fin de compte. C'était triste qu'ils n'étaient pas traités comme des égaux. Mais la vanité était humaine. Il n'en était pas à l'abri de ce sentiment. Il buvait son thé, plongé dans ses pensées, si bien qu'il entendait à peine qu'on l'appelait. Concentré comme il était. Il ne remarquait pas le courant d'air qui rentrait dans son laboratoire. Un vent salutaire pour lui. Il finissait sa tasse et prit les feuilles à portée de son bras. Il se dirigeait vers cette voix. Il avait presque entendu de ce que cette personne avait prononcés. Il trouvait un jeune garçon, bien jeune. Un dresseur débutant, sans aucun doute. Ce qui l'enchantait, c'était de le voir avec un livre que lui-même avait lu. Il sourit. Il avait peu de dresseurs qui faisait cette démarche partant à l'improviste dans leurs aventures. Il s'était installé dans le bordel que représentait le laboratoire en ce moment. Il se gratta un peu la tête.

« Bonjour, m'avez-vous appelé, jeune homme ? Je suis le humble professeur de ce laboratoire, même si c'est un fouillis, j'ai été tellement pris dans les conclusions d'une hypothèse que je n'ai pas encore pris le temps de ranger. Au moins, je suis à présent là. Que puis-je pour vous ? »

Samuel était certes, très timide, mais il gardait une certaine aura de savoir qui l'entourait. Il tendait simplement la main à ce jeune homme aux cheveux si blonds qu'il semblait fait d'or. Il devait avoir quelques questions, vu son livre, sur les hybrides. Et comme on disait parfois de lui qu'il était une sorte d'encyclopédie. Il avait bien entendu ses failles. Il n'était pas infaillible. Il pouvait sans doute dire tanneries. Mais il savait qu'il devrait mesurer ses propos. Il prit un tabouret rouge vif, il faisait un peu tâche, mais bon, il avait prit avant tout pour être à la hauteur du jeune homme et pour mettre des choses en hauteur. Le jeune professeur croisait ses doigts entre eux, rejoignant ses deux mains, ses yeux bleus cherchant ceux du jeune homme.

« Quel bon vent, ça fait plaisir, je crois que cet endroit avait besoin un peu d'air. Je me rends jamais de ce genre de choses. Samuel Pinkyard. Enchanté et vous êtes ? »

Samuel faisait un peu les choses en désordre. Mais au moins, il avait fait ce qui était nécessaire pour mettre à l'aise ce jeune garçon, se mettre à sa hauteur n'était qu'une étape. Il n'était pas le premier jeune dresseur qu'il croisait. Mais c'était bien le seul qui s'était intéressé aux hybrides. Ce qui le rassurait sur futur sort. En espérant que ces futurs compagnons lui soit profitable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dresseur • Normal
Messages : 65
Pokédollards : 39
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 24
Localisation : Suisse
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire néanmoins réservé
Je ressemble à : Kagamine Len
Double compte : Fuyuki Nishimura - Kazuko - Yoshihiro Joly

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Epée ♣ Appareil photo ♣ Equipement de dresseur
Race Pokemon/ Métier: Dresseur x Photographe Itinérant
Team/Dresseur/Equipe: Seth x Félicie x Cameron x Mei
Dresseur • Normal
MessageSujet: Re: Quand un passionné d’hybrides colle un professeur (PV Samuel)   Ven 11 Mar - 17:57
Quand un passionné d’hybrides colle un professeur
w/ Samuel B. Pynkyard
La science c’est le bien !
Axel attendait patiemment le retour du professeur. Enfin, le retour... Si cela se trouvait il était chez lui en ce moment même. Mais il y avait un tel chaos dans cette pièce que le blondinet n’avait pas très envie d’aller voir dans les autres. Et puis, son intrusion était assez gênante comme cela, il ne fallait pas l’aggraver. Chacun avait le droit à sa vie privé et entrer chez les gens sans permission cela ne se faisait pas. Ah, si sa mère qui avait pris soin de lui donner des cours de bonnes manières quand il était petite le voyait en cet instant elle ferait une crise cardiaque, la pauvre.

Le professeur arriva enfin et le dresseur se tourna vers lui avec inquiétude. Le soulagement l’envahit cependant quand il vit que l’homme ne lui faisait aucun reproche. Ouf. Plus besoin de culpabiliser. Axel retint un rire devant les paroles du professeur qui semblait bien formel. Quand on connaissait le Osylia qui était certes poli, mais familier, on pouvait comprendre que cela l’amusait.

- Ne vous inquiétez pas pour le désordre. Et oui, je vous ai appelé. Je suis dresseur. J’ai conclu un lien pour l’instant. Et je voulais savoir si vous pouviez me donner des informations supplémentaires sur le travail de dresseur ou sur les hybrides... J’aime en savoir toujours plus et m’améliorer. Enchanté également, professeur Pinkyard, je m’appelle Axel Osylia.

Axel espérait que son aîné ne ferait pas le lien entre la puissante et riche famille Osylia et lui, ce serait plutôt embarrassant. Moins les gens se rendaient compte qu’il était leur unique héritier et mieux c’était. Enfin, unique... Pauvre Tess. Elle qui avait été jetée comme un déchet simplement parce qu’elle était une fille... Son jumeau s’était promis de la retrouver pour réparer les choses. Mais ce n’était pas l’heure de penser à sa sœur, pour l’instant du moins.

- Vous êtes le premier professeur que je rencontre depuis mon départ de Janusia alors...  Je ne sais pas trop ce que vous pouvez faire pour moi, je dois l’avouer. En tout cas, vous avez un chouette laboratoire. Même si, euh... Vous pourriez embaucher une femme de ménage pour faire un peu de rangement, vous ne croyez pas ? Sans vouloir vous vexer...

Il fallait quand même avouer que cela ne faisait pas une très bonne impression pour les visiteurs. Et puis, Axel n’en avait pas l’air comme ça, mais c’était un accro à la propreté, presque un maniaque. Discrètement, il fronçait son petit nez en pensant à toutes les bactéries que devait contenir cet endroit. Ce n’était pas très bon pour la santé, ah ça non. Posant son sac soigneusement sur la chaise qu’il venait de quitter pour se lever dès l’entrée du professeur, il retroussa ensuite ses manches avant de taper dans sa mains.

- Vous savez quoi ? Je vous aide à ranger et nettoyer cet endroit et ensuite on parlera des raisons qui m’ont amené ici. Vous allez sans doute m’apporter des réponses alors c’est la moindre des choses que je peux faire. Et je dois avouer que je me sentirais bien mieux dans un endroit propre et rangé... Vous allez voir, ce n’est pas tant de travail que ça une fois qu’on s’y met vraiment.


Très motivé et déterminé, le dresseur réfléchissait déjà à un plan d’attaque. En espérant que le professeur Pinkyard accepterait son aide et surtout de mettre la main à la pâte. La tâche semblait colossale vu l’endroit, mais à deux ce serait plus rapide.
(c)Tsubaki


Spoiler:
 






Cadeaux:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Quand un passionné d’hybrides colle un professeur (PV Samuel)   Dim 13 Mar - 8:08
Dire que Samuel était content, c'était sous-estimé sa joie d'avoir un jeune dresseur, là. Dans son Laboratoire. Il sourit, il avait un nom, Axel. C'était déjà mieux pour lui parler correctement. Malgré son unique lien, il voulait en savoir plus sur les hybrides et leurs mystères (le secret de leur pouvoir... Pardon). Le jeune prof écoutait ce que ce jeune dresseur avair à lui dire. Car malgré son envie de lui balancer une centaines d'informations, il était poli. Il rougit en se grattant la tête quand il put comprendre que son fouillis dérangeait, ce qui, il devait l'avouer, n'était pas une première. Mais l'adulte n'était pas un pro du rangement, loin de là. C'était le scientifique le plus bordelique. Le jeune homme semblait parti pour ranger. Le prof se mit à rougir, comme ça, sans raison, juste qu'il avait un peu honte de se faire aider pour ça. Et ces mots confirmait ce qu'il sentait. Ils allaient ranger tous les deux. Puis après parler de ce qui l'intéressait, ce qui fit faire la moue à l'adulte, qui avait pour le moment le comportement d'un grand enfant. Mais ce garçon avait raison, il le savait. Alors il se levait à son tour.

« Tu es vraiment sûr que tu veux ranger ? Tu sais que je ne suis pas vraiment ordonné, mais je m'y retrouve, en temps normal. J'y ai pensé à la femme de ménage. Mais, je devrais m'habitué à sa façon de faire. Ce qui risque de prendre du temps. Je suis navré de vous recevoir dans un tel fouillis, c'est que ma rencontre avec un légendaire m'as bouleversé. »

Il riait un peu nerveusement, c'était sa façon à lui de se détendre un peu. Il prit les papiers, les rassemblant ceux qui étaient utiles. Jetant assez habilement les inutiles dans une corbeille presque vide. Il était rare qu'il range, alors que quelqu'un l'encourage de manière indirecte ou pas. C'était un très bon point. Il n'était pas si mauvais que ça en organisation, on lui jamais appris ce genre de choses. Il avait fait des hybrides sa priorité. Donc c'était un peu logique qu'il fonctionne comme ça. Mais le rangement risquait de durer une bonne partie de la journée. Car il avait mis pleins de papier partout, mais le sol à part ça, était propre. Il était bien content d'avoir des gants quand il vit certaines choses. Il les jettait sans état d'âme. Tâche de café, écriture trop brouillonne. Il savait même pas se relire, la honte. Donc il jetait ces choses.

« Puis-je vous demander quel est l'hybride qui vous est lié ? Simple curiosité... à moins que parler est mauvais pour le rangement... »

Samuel en tant qu'homme de science ,ne pouvait freiner sa curiosité. C'était une façon de rendre son rangement moins désagréable à ces yeux. Un peu parler. Malgré qu'il restait un grand timide. Il ne pouvait se stopper quand la curiosité venait le toucher du bout des doigts. Il attendait sa réponse en mettant les papiers dans une caise qui avait grandemebnt besoin d'un tri. Des papiers sur ces hypothèses diverses. Heureusement, il avait la ddate dessus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dresseur • Normal
Messages : 65
Pokédollards : 39
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 24
Localisation : Suisse
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire néanmoins réservé
Je ressemble à : Kagamine Len
Double compte : Fuyuki Nishimura - Kazuko - Yoshihiro Joly

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Epée ♣ Appareil photo ♣ Equipement de dresseur
Race Pokemon/ Métier: Dresseur x Photographe Itinérant
Team/Dresseur/Equipe: Seth x Félicie x Cameron x Mei
Dresseur • Normal
MessageSujet: Re: Quand un passionné d’hybrides colle un professeur (PV Samuel)   Dim 20 Mar - 19:24
Quand un passionné d’hybrides colle un professeur
w/ Samuel B. Pynkyard
La science c’est le bien !
Axel eut un petit rire très agréable à entendre. Joyeux et plein d’innocence. Non, vraiment, il ne faisait pas son âge ou en tout cas il ne ressemblait pas du tout à l’adulte qu’il était pourtant. Une âme d’enfant sans nul doute. Mais ce n’était pas forcément une mauvaise chose, cela ne l’empêchait pas d’être mature quand il le fallait vraiment. Et c’était bien plus amusant d’être ainsi, vous ne croyez pas ?

- Ne vous inquiétez pas, cela ne me dérange pas ! Je comprends pour la femme de ménage, mais vous pourriez toujours voir avec elle ce qu’elle doit ne pas toucher ou comment elle doit ranger. Enfin, c’est votre vie, cela ne me regarde pas, je crois. Et ce n’est rien, j’en ai vu d’autres, vous savez. Un... hybride légendaire ? La classe !

Les yeux de Axel se mirent à briller et il se retint d’interroger le professeur sur sa rencontre avec un de ces pokemon si rares. Pour ne pas dire uniques. Le dresseur débutant n’avait jamais eu la chance d’en rencontrer et il espérait vraiment que cela arriverait un jour. Il serait même capable de demander un autographe tellement son admiration pour eux était grande. Sa nounou lui avait offert une fois dans le dos de ses employeurs un livre sur les légendes pokemon. Le petit garçon qu’il était alors avait passé des heures à regarder les images ainsi qu’à lire le texte une fois qu’il fut en âge de le faire. D’ailleurs, c’était une des rares choses qu’il avait apportée avec lui à son départ de la maison familiale. Ce livre expliquait sans doute en grande partie sa fascination pour ces créatures immortelles qui étaient désormais en partie humaines. Ah, le professeur avait bien de la chance d’en rencontrer un...

Le blondinet aurait pu être jaloux si cela avait été dans son caractère, mais heureusement ce n’était pas le cas. Il était au contraire content que le scientifique ait eu cette chance. Et oui, il existe encore des gens aussi gentils dans ce monde. Le jeune dresseur s’était mis à ranger aussi, retenant des grimaces de dégoût quand il tombait sur des choses peu ragoûtantes. Il y avait vraiment de tout dans ce laboratoire. Il faisait des piles de papier avec ceux qu’il estimait important, sans oublier de demander au professeur en cas de doute, ne voulant pas jeter les papiers utiles. Il était là pour aider, pas pour rajouter encore plus de désordre, après tout. Relevant la tête, Axel sourit grandement quand le professeur lui demanda avec quel hybride il était lié. Cela ne le dérangeait pas de parler de Seth, bien au contraire ! Le garçon d’apparence était toujours ravi de pouvoir parler de son ami, pour lui c’était important qu’un dresseur attache de l’importance à ses pokemon.

- Un Elecsprint shiny ! Il est plus vieux que moi. C’est à la fois un mentor qui m’a appris le maniement de l’épée et un ami cher. On a décidé de se lier presque sur un coup de tête, mais on ne le regrette aucunement. On s’entend très bien et voyager ensemble est chouette. Mais j’espère avoir beaucoup d’autres hybrides à qui me lier prochainement.


S’approchant de Samuel Pinkyard avec une tonne de papiers dans les bras, Axel les posa sur une table avec un certain soulagement. Ouf, pour une fois il n’avait pas glissé ou ne s’était pas pris les pieds dans quelque chose... Les jours où sa maladresse ne se manifestait pas étaient rares et précieux. S’essuyant le front pour enlever la sueur, le dresseur sourit à l’adulte avant de regarder autour d’eux. Mine de rien, ils avaient déjà bien avancé.

- Que diriez-vous d’une petite pause ? Je n’aurais cru que c’était aussi physique... Et finalement parler des hybrides est plus amusant que le ménage, vous ne trouvez pas ?


De nouveau ce rire enfantin et innocent qui illuminait le jeune adulte qu’était Axel. On ne pouvait que fondre et ce même si son regard était plus sérieux que son sourire vu que les hybrides était un sujet qui lui tenait à cœur.
(c)Tsubaki






Cadeaux:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Quand un passionné d’hybrides colle un professeur (PV Samuel)   Lun 21 Mar - 9:54
Le prof n'était pas vexé d'entendre le rire du jeune homme. Après tout, c'était agréable que les pleurs. Il savait que cette intervention bien qu'utile l'ennuierai à un moment. Samuel restait un homme d'homme et de réflexion. Il n'aimait pas faire quelque chose qui bouffait trop son temps. Il n'était pas rare quand il refaisait sa couleur qu'il fasse d'autres choses à côtés. Comme si c'était normal de se balader avec une serviette bleu sur la tête. Son bordel était encore raisonnable. Il y avait pire. Il sourit quand il entendit le garçon s'étonner de sa rencontre fantastique. C'était pas vraiment de la vantardise. Juste qu'il était fier d'avoir pu poser des question à une des sources de savoir que portait le monde. Cet univers était tellement entouré de choses qui s'expliquait pas. Comme Arcueus, la fiction et la réalité se mêlait dans les récits qu'il avait pu entendre. C'était un peu comme un père pour ces légendaires. Comme l'est Mew, d'une certaine manière. Le jeune garçon parla de son partenaire un Elecsprint Shiny. Voilà qui n'était pas commun. Les hybrides de couleur différentes n'étaient pas communs. C'était comme un aîné. C'était drôle de voir un hybride considérer comme autre chose qu'un simple combattant. C'était agréable. Ce jeune homme montait dans son estime, si ce n'était pas déjà fait. Le dresseur proposait une pause. Samuel n'hésita même pas une minute de plus.

« Une pause serait vraiment bienvenue. Et c'est toujours pour moi un plaisir de parler d'hybride, vous avez lié un électrique, certain ne préfère pas se lier en premier avec ce type car ils ont leur caractère. Ils sont parfois très foudroyants. »

Samuel rit un peu. Mais il ne se trompait pas vraiment. Il n'avait contre les hybrides, qu'importe leur type, chacun avait leur façon de penser.

« De toute façon qu'importe le type tant que vous vous entendez, c'est l'essentiel. Depuis que les contrats sont en vigueur, il y a moins d'accident du à la désobéissance des hybrides. Puis voir une amitié se faire, c'est beau. Ça me donne envie d'avoir un partenaire. Un ou une hybride, mais bon. On ne peut pas avoir tout ce que l'on souhaite. J'espère que vos rencontres soit favorables. »

Il n'oubliait pas que certains humains forçait les hybrides. Coincés dans ce temps qui était révolu, et leur opposant ne faisait parfois pas mieux. La subtilité de cette opposition était comme ça depuis un moment. Il y aurai toujours des gens un peu spéciaux. Les gens comme les hybrides étaient ainsi. C'est qui rendait ces observations tellement passionnantes. Car même certaines rejoignaient ces théories d'autres s'en éloignaient en chantant un truc inconnu. Samuel s'installa sur la chaise soulagée d'avoir arrêté ce rangement. Il n'aimait pas ça. Il avait l'impression d'avoir louper quelque chose.

« Je suppose que vous avez un but... Quel est-il ? Dresseur est un beau métier, mais parfois compliqué. Les adversaires sont parfois bien cruels. »

Samuel avait déjà vu un combat d'hybrides, bien que c'était fascinant. Il se demandait aussi comment certains ne se blessait pas. Il avait peur pour ces personnes aux pouvoirs extraordinaire. Oui, il était curieux. Mais il n'aimait pas souffrir les gens, même pour la science.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dresseur • Normal
Messages : 65
Pokédollards : 39
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 24
Localisation : Suisse
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire néanmoins réservé
Je ressemble à : Kagamine Len
Double compte : Fuyuki Nishimura - Kazuko - Yoshihiro Joly

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Epée ♣ Appareil photo ♣ Equipement de dresseur
Race Pokemon/ Métier: Dresseur x Photographe Itinérant
Team/Dresseur/Equipe: Seth x Félicie x Cameron x Mei
Dresseur • Normal
MessageSujet: Re: Quand un passionné d’hybrides colle un professeur (PV Samuel)   Lun 21 Mar - 15:42
Quand un passionné d’hybrides colle un professeur
w/ Samuel B. Pynkyard
La science c’est le bien !
Axel sourit avec amusement quand le scientifique parla des hybrides de type électrique avec humour. Ce n’était pas faux, ma foi. Même s’il avait la chance que Seth soit assez calme pour son type, cela ne l’empêchait pas d’avoir beaucoup de caractère. Par exemple, il disait toujours ce qu’il pensait, surtout quand il était en désaccord avec son dresseur. Ce qui ma foi arrivait assez souvent vu que leurs façons de voir la vie étaient bien différentes l’une de l’autre. Alors que Axel avait tendance à faire confiance à tout le monde ou presque, Seth était du genre très méfiant. La vie n’avait pas été facile avec l’Elecsprint et cela expliquait sans doute cela. Mais son jeune dresseur espérait bien lui redonner confiance dans les gens et surtout dans les humains. Tous n’étaient pas mauvais, bien loin de là.

- Vous avez raison, Seth est en apparence très calme, mais à l’intérieur il ne tient pas vraiment en place. Et il a un caractère très affirmé quand il le veut. Va pour la pause alors !

Axel rit avec le professeur avant de croiser ses mains derrière sa tête en signe de détente et d’apaisement. Il aimait bien ce genre de conversations à la fois importantes et décontractées, cela permettait de ne pas se prendre la tête sans oublier l’essentiel. Etre sérieux dans certaines circonstances c’était peut-être fondamental, mais il ne fallait pas oublier pour autant que prendre les choses trop au sérieux ce n’était pas bon pour l’esprit. En tout cas, Axel ne risquait pas d’oublier ce dernier point, lui qui était si souvent de bonne humeur. Un rien ne l’émerveillait ou l’amusait. Comme un enfant alors que cela faisait deux ans qu’il avait atteint sa majorité. Mais l’âge ne voulait rien dire, après tout.

- C’est cool d’avoir un partenaire en effet. Cela a toujours été mon rêve d’être dresseur alors je suis bien content. J’espère que vous trouverez vite le vôtre, et merci, c’est gentil. Je pense que chaque rencontre est favorable à sa façon. On grandit toujours après avoir rencontré quelqu’un... Enfin, c’est comme ça que je vois les choses.


Un peu gêné, Axel se détourna pour observer un instant la pièce dans laquelle ils se trouvaient pour dissimuler justement sa gêne. Même s’il n’avait pas une immense fierté, il restait un homme malgré les apparences. Et peu d’hommes aimaient être découverts en pleine gêne, n’est-ce pas ? Le Osylia fut néanmoins obligé de tourner la tête vers Samuel quand ce dernier lui posa une question essentielle. Son but... Le regard du jeune homme se fit songeur tandis qu’il réfléchissait à la question. Il ne se l’était jamais vraiment demandé. Même s’il savait à peu près ce qu’il voulait faire. Un doux sourire fleurit sur ses lèvres et il répondit avec une détermination palpable.

- J’aimerais battre la Ligue pour devenir Maître... Je pense que pour le battre il faut ne faire qu’un avec son équipe. C’est ça que je veux. Me faire des amis avec qui je serais suffisamment proche pour triompher des plus grands adversaires. Pour rendre la vie des autres hybrides meilleure... Pas tout seul, non, mais avec mes partenaires. Je ne les mettrai jamais en danger, ah ça non, mais je veux qu’on vive de belles aventures et qu’on se protège mutuellement. S’il faut que je me batte moi aussi, je le ferais. Même si je ne suis pas très fort comme humain. Enfin c’est peut-être un but un peu prétentieux, je vous l’accorde, haha...


Une nouvelle fois gêné, Axel se frotta la tête avant de regarder une table désormais libre de tout paperasse et désordre. Il alla chercher une deuxième chaise en tâchant de ne pas tomber avec et la posa près de l’autre avec satisfaction. Se laissant alors tomber dessus, il désigna l’autre de la main toujours en souriant. C’était plus confortable de parler assis que debout, après tout. Après avoir fouillé dans son sac, il en sortit une bouteille en plastique transparente remplie d’un liquide jaune fort appétissant.

- J’ai de la limonade maison si vous voulez. Par contre, je n’ai pas de verres... Si vous pouviez m’en prêter deux, ce serait fort aimable. Vous allez voir, elle est délicieuse, c’est moi qui l’ai faite ! Et par cette chaleur cela nous rafraîchira.


Le visiteur prenait des initiatives et espérait que cela ne dérangerait pas son hôte. Mais ce serait dommage de ne pas boire cette succulente limonade qu’il avait fait avec amour comme à chaque fois qu’il cuisinait quelque chose. Le regard fixé sur le liquide alléchant, Axel n’avait qu’une envie, en boire tout en écoutant le scientifique parler de ses découvertes.
(c)Tsubaki






Cadeaux:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Quand un passionné d’hybrides colle un professeur (PV Samuel)   Mar 22 Mar - 9:32
Samuel put entendre le jeune homme dire, que bien qu'il aimait son partenaire hybride. Rien ne les empêchait pas de se disputer. Normal. Sous une apparence calme, il jouait avec sa nature. Celle qui lui disait sûrement d'être plus actif. Il sourit, un maître, un rêve qui avait traversé les âges. Pour ce qu'il en avait lu dans les papiers qu'il avait trouvé. Il était aussi notion de certains humains. Montrer à tous qu'on est le plus puissant Un jour, qu'il rencontrerai un hybride conciliant avec son côté scientifique. Et comme c'était chose rare, il serait sûrement plus âgé quand ce jour arriverait. Ce gamin n'était pas bête loin de là. Il parlait de choses réelles. Mais ce qui lui plaisait beaucoup, c'était qu'il avait parlé faire qu'un avec son équipe. Six hybrides sûrement différents. Il avait déjà le très sérieux partenaire qu'il avait. Ces hybrides seraient ces partenaires dans cette course folle. Il se surprit à rire un peu. Il avait un but. C'était toujours plus agréable d'avancer dans une vie en ayant ce genre de choses. Une vie d'aventures. C'était toujours tentant. Il parla d'une boisson. Le jeune scientifique se leva brutalement de sa chaise et trouva très rapidement les verres, car il les avaient rangés. Il tendit un verre transparent au jeune homme.

« Tenez, j'avoue que vu la couleur, je me laisserai bien tenté par un verre. Maître est un rêve commun à pas mal de dresseurs. Mais j'avais jamais entendu de se battre comme un seul homme. Chaque hybride à ses forces et ses faiblesses. Stratégiquement parlant. Si on prends par exemple votre partenaire actuel, sa grande faiblesse est le sol. Bien que sa rapidité lui donne l’avantage. Il reste fragile. Il vous faudra profiter de sa vitesse. »

Samuel donnait des conseils stratégiques. Ignorer ce côté des hybrides, c'était comme nier une partie de ce qu'ils sont. Certains même transcendait leurs faiblesse pour devenir une vraie machine à tuer. Au sens figuré, bien que certains s'amuserait sûrement avec ses conseils d'aller vers autre chose dont il avait aucune envie de savoir. Ce qui était loin d'être le cas de ce jeune homme. Il n'était pas méchant. Il n'en avait pas l'air. S'il avait prudent, le scientifique aurait pu se méfier de l'eau qui dort. Il serra son verre. Qui n'était pas en plastique. Non, c'était un vrai contenant avec toute la fragilité que ça sous-entendait. Pour devenir maître ses conseils pouvaient être utile. Et comme le jeune prof pouvait parler des heures des hybrides. La stratégie était qu'une composante de ce savoir qu'il avait accumulé. Pour être un bon prof.

« C'est bien gentil à vous de proposer cette boisson. Il est vrai que la chaleur revient nous dire qu'elle est là. En plus avec nos efforts. La chaleur est plus palpable. J'ai pu préparé quelque chose, mais j'étais occupé. Vous êtes un peu trop généreux à mon égard, moi le prof bordélique. »

Samuel rit un peu amèrement. Niveau bonne impression, c'était un peu raté. Mais pas totalement. Il avait son savoir pour lui, heureusement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dresseur • Normal
Messages : 65
Pokédollards : 39
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 24
Localisation : Suisse
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire néanmoins réservé
Je ressemble à : Kagamine Len
Double compte : Fuyuki Nishimura - Kazuko - Yoshihiro Joly

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Epée ♣ Appareil photo ♣ Equipement de dresseur
Race Pokemon/ Métier: Dresseur x Photographe Itinérant
Team/Dresseur/Equipe: Seth x Félicie x Cameron x Mei
Dresseur • Normal
MessageSujet: Re: Quand un passionné d’hybrides colle un professeur (PV Samuel)   Mar 29 Mar - 19:28
Quand un passionné d’hybrides colle un professeur
w/ Samuel B. Pynkyard
La science c’est le bien !
Axel attrapa les verres et commença les remplir de sa délicieuse limonade tout en souriant joyeusement. Il était content d’être sur la même longueur d’onde que le professeur. Il leva ensuite son verre en direction du scientifique avant de boire une gorgée rafraichissante. Miam ! Elle était vraiment bonne, il l’avait encore mieux réussie que les autres fois. Cela ne l’empêchait cependant pas d’écouter les paroles de l’homme aux cheveux bleus. Tiens, alors comme ça il était le seul à penser que le dresseur et ses hybrides devaient se battre ensemble jusqu’à ne former qu’un ? Espérons que ce ne soit pas vraiment le cas. Axel aimait penser qu’il y avait beaucoup d’humains comme lui, qui respectaient et appréciaient les hybrides suffisamment pour vouloir travailler avec eux main dans la main. Et pas seulement pour leur donner des ordres... Son sourire en coin revint tandis qu’il posait son verre l’espace d’un instant, le temps de répondre à son interlocuteur.

- C’est vrai, Seth a une faiblesse importante au type sol. Mais vous pouvez compter sur nous pour trouver des parades. Et c’est vrai qu’il est très rapide, j’espère être à la hauteur et le guider correctement pendant les combats. Pour le moment, on n’a pas beaucoup combattu...


La stratégie était quelque chose de fondamental pour tout dresseur, dans le passé comme dans le présent, d’ailleurs. Axel avait étudié les bases à l’école des dresseurs de Volucité, mais une fois sur le terrain c’était bien différent. Il faudrait qu’il apprenne petit à petit et de toute façon il n’était pas seul. La complicité qu’il avait avec Seth lui donnait probablement un avantage certain, du moins il fallait l’espérer. Les combats avaient toujours été d’une complicité sans limites, en tous temps. Il ne suffisait pas de foncer dans le vide sans réfléchir, même si on était largement plus puissant que l’adversair, Axel le savait. Et il espérait avoir assez de méninges pour aider ses hybrides une fois sur le terrain. S’il voulait devenir maître un jour, ce serait une des nombreuses choses nécessaires. Ah, la vie de dresseur était vraiment passionnante !

- Ce n’est rien, voyons. C’est la moindre des choses vu que vous me donnez de bons conseils. Et puis vous savez, chacun a ses forces et ses faiblesses. Par exemple, je serais incapable de faire ce que vous faites, je veux dire être scientifique. Mais vous le faites très bien. Et c’est vrai que je cuisine bien et que je suis plutôt ordonné, mais ce n’est pas très grave de ne pas l’être. La différence fait que les choses sont intéressantes, vous ne trouvez pas ?


Axel pensait vraiment ce qu’il disait et avec son grand sourire amical on avait probablement du mal à ne pas le croire. En tout cas, on devinait que ses paroles n’avaient que le but d’aider, de déculpabiliser. Qu’il était quelqu’un de bien ce jeune dresseur aux cheveux dorés. D’ailleurs, il proposa un autre verre de boisson à Samuel avant de se resservir lui-même. Quelle politesse, mais en même temps en sachant qu’il venait d’une famille de riches où les bonnes manières étaient très importantes, ce n’était pas étonnant. Même si en vrai il était certainement poli et gentil de nature. Cela ne se construisait pas, des garçons en or comme ça.
(c)Tsubaki






Cadeaux:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Quand un passionné d’hybrides colle un professeur (PV Samuel)   Jeu 7 Avr - 17:48
Samuel bu lentement le contenu de son verre, il avait eu raison, elle était vraiment bonne. Goûteuse, comme il appréciait les choses. Comme toutes personnes normalement constitué. Les faiblesse de son partenaire n'était pas totalement inconnue aux garçon, c'était un peu fini le temps où un gamin inconscient de ces choses partait en mode débrouille totale. Peut-être. Il y avait toujours des gens un peu débile sur le bord. Même son nombre de combat ne voulait rien dire. Des débutants pouvaient battre des maîtres en la matière. Il suffisait parfois de chance et d'audace. Maintenant la réflexion se fait dans la tête de certains, avec ses avantages et ses inconvénients. Il y aurait toujours des personnes qui verront l'intérêt de certains hybride, malgré leurs faiblesses parfois bien trop nombreuses. Il rit doucement, quand le jeune homme disait être incapable ce qu'il faisait lui. Scientifique, lui, il adorait ça. Les découvertes le rendait tout fou. Il ne pouvait s'en passer de cette sensation de mystère qui l'attirait.

« Je ne suis pas si mauvais cuisinier que ça, je prends pas le temps de me faire quelque chose de correct, ou assez peu. Cette boisson est vraiment bonne, je pense qu'avec un peu d'effort, je pourrai la reproduire, ça sert aussi la science. »

Le jeune prof aux cheveux bleus ne se ventait pas, parce que contrairement à d'autres, ce n'était pas son genre. Mais il était fier de ses capacités scientifiques, de ces choses qu'il avaient apprises parfois avec pas mal de douleurs. Samuel tendait son verre pour se faire resservir. Il vrai que ne pas en profiter serait bien bête de sa part. Ce jeune homme était poli et gentil, en espérant qu'il ne serait pas au centre d'ennuis plus gros que lui. Voilà que son côté protecteur venait, comme apparaissant tel un Ratatta se jetant sur un morceau de fromage. Il posait un regard sur ces feuilles, il est vrai qu'à force il y perdrait plus qu'il y gagnait avec son désordre. Mais il n'aimait vraiment que peu ranger. Comme s'il portait des chaînes à ses chevilles. Cette sensation était pas très agréable.

« C'est bien gentil de vouloir me remonter le moral, même si je suis pas déprimé, juste un peu pris au dépourvu et gêné par ce que je revoit à ces jeunes. Je devrais être un exemple et je me comporte comme un d'entre eux. Mais l'enfance n'est pas un mal en soit. Pour les combats, un jour, ils viendront, il faut parfois faire preuve de patience et souvent, ça tombe dessus alors qu'on s'y attendait pas. Méfiez-vous dans votre voyage initiatique. Les obstacles peuvent prendre des formes bien diverses. Même moi, j'en fait l'expérience. »

Samuel rit un peu avant de s'étirer un peu. Il avait fait pas mal de choses, et la boisson lui donnait de l’énergie, comme quoi. Les choses faites mains sont vraiment des trésors mésestimés. Il faudra qu'il note ça. Il sortit un carnet et écrivait avec une certaine élégance ce qu'il était venu comme conclusion, ça comptait pour les humains comme les hybrides. Être attentif à toutes choses, c'était son devoir. Il pouvait se relire. Il prit une autre feuille au cas où.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dresseur • Normal
Messages : 65
Pokédollards : 39
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 24
Localisation : Suisse
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire néanmoins réservé
Je ressemble à : Kagamine Len
Double compte : Fuyuki Nishimura - Kazuko - Yoshihiro Joly

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Epée ♣ Appareil photo ♣ Equipement de dresseur
Race Pokemon/ Métier: Dresseur x Photographe Itinérant
Team/Dresseur/Equipe: Seth x Félicie x Cameron x Mei
Dresseur • Normal
MessageSujet: Re: Quand un passionné d’hybrides colle un professeur (PV Samuel)   Mar 12 Avr - 10:45
Quand un passionné d’hybrides colle un professeur
w/ Samuel B. Pynkyard
La science c’est le bien !
Axel esquissa un sourire amusé. La cuisine était une science culinaire, on pouvait effectivement le dire. On ne pouvait pas prendre cet art à la légère et le blondinet ne le faisait jamais. C’était un peu sa seule passion en dehors des hybrides. Il la prenait donc toujours au sérieux, peut-être même trop parfois. Il n’allait pas par exemple partager sa recette avec le professeur. Quand il s’agissait de cuisine, Axel ne partageait pas grand-chose et gardait jalousement ses secrets... Heureusement qu’il partageait volontiers le reste, cela effaçait un peu ce défaut. Et puis, sa succulente cuisine faisait qu’on lui pardonnait dans tous les cas assez vite son sérieux et sa possession. Autant le laisser faire pour régaler nos papilles.

- Vous pouvez essayer oui ! Il est parfois bon de prendre le temps de faire les choses soi-même, c’est particulièrement vrai en cuisine, vous verrez cela en vaut la peine.

Axel resservit le professeur, toujours avec le sourire et sortit une boite à biscuits de son sac. Il avait un petit creux et autant en faire profiter son hôte, il était toujours fier de partager sa cuisine. Recevoir des compliments, cela faisait toujours plaisir. Et les critiques quoique rares lui permettaient de s’améliorer. C’était pourquoi il partageait toujours après avoir cuisiné, il n’aimait pas manger tout seul. A ses yeux, la nourriture perdait toute sa saveur quand on la dégustait en solo. Il tendit la boîte remplie de cookies et de biscuits divers variés au professeur tout en en croquant lui-même un après l’autre. Il hocha la tête avec conviction pendant le discours du scientifique. Oh que non, l’enfance n’était pas un mal. C’était même un bien. Sans avoir le syndrome de Peter Pan, Axel aimait parfois se comporter comme un enfant. Ou, du moins, ne pas réagir toujours comme le ferait un adulte. D’ailleurs vu sa taille et son apparence, les gens le prenaient parfois pour un jeune adolescent. Difficile de deviner qu’il avait en réalité dix-neuf ans, n’est-ce pas.

- Vous savez, ce n’est pas parce qu’on est adule qu’on doit toujours se comporter comme tel. Relâcher la pression et retomber en enfance, cela fait parfois beaucoup de bien et cela peut détendre les autres aussi. Etre trop sérieux me donne souvent mal au crâne, personnellement. Je préfère mordre la vie à pleines dents.


Le jeune adulte esquissa un sourire amusé à cause de sa dernière phrase. Ah, pour profiter de la vie, il en profitait. Les voyages formaient la jeunesse comme on dit si souvent. C’était sans doute vrai. Axel aimait voyager et il ne s’en passerait pour rien au monde. Même si les adultes pouvaient le faire également, bien entendu, il préférait se considérer comme un enfant en voyage initiatique comme autrefois, quand les enfants de dix ans partaient de leur maison. Maintenant, ils étaient souvent plus âgés car c’était quand même plus responsable.

- Merci pour vos conseils, professeur. Ne vous inquiétez pas, je serais prudent. Et heureusement je sais être patient, de toute manière Seth me rappelle toujours à l’ordre quand l’impatience me gagne. Je peux compter sur lui pour me rappeler de patienter quand il le faut.


Nouveau rire chaleureux et nouveau sourire. Puis, le dresseur observa le professeur prendre des notes avec amusement, lui-même n’en prenait jamais, préférant faire les choses sur le moment et à l’instinct. Enfin, il avait quand même des livres dans ses affaires, un bon dresseur devait apprendre tous les jours, après tout. Et s’il fallait noter quelque chose, Seth avait de quoi écrire dans ses propres affaires. Ils se complétaient bien tous les deux et Axel  n’aurait changé de coéquipier pokemon pour rien au monde, même s’il était impatient de trouver les prochains...

- Vous êtes devenu professeur comment ? Je dois avouer que je ne sais pas vraiment comment on le devient et cela m’intrigue. Je me demande si c’est la même chose que pour devenir dresseur ou si c’est complètement différent.


Regard songeur et plein de curiosité. Axel aimait en apprendre toujours plus, comme s’il avait soif de connaissance, ce qui n’était pas complètement faux en soi. Apprendre était toujours intéressant et utile au quotidien.
(c)Tsubaki






Cadeaux:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Quand un passionné d’hybrides colle un professeur (PV Samuel)   Mer 27 Avr - 20:21
Samuel se retrouvait encouragé par un gamin plus jeune que lui. Il rit doucement. Il pouvait cuisiner. Il savait qu'il pouvait y arriver. Il fallait s'en donner le moyen. Mais ça ne remplacerait pas sa passion des hybrides et des recherches. Ça serait un moment où il pourrait se poser un peu et laisser ses idées de côtés. Afin de les faire arriver à maturité dans le silence qui régnerait dans son esprit trop tourné vers les mystères qui n'avait pas été résolu. Il se sentait souvent l'âme d'un détective, comme ceux des livres. C'était palpitant. Son cœur semblait sur le point de craquer. Voir le monde comme un immense champs qu'il se devait de labourer avec soin. Il fut surpris de voir une boîte de cookie apparaître. C'était ceux de ce jeune homme. Le prof le regardais curieux, s'il russisait aussi bien que sa limonade. Il n'avait rien à crainte ; Alors pris d'une pincée de courage. Il en prit un et le mangeait, direct.

« Hum... Délicieux. »

Voilà un compliment qui venait droit du cœur de ce cher Samuel. Il était sincère car il était sorti directement de sa bouche, sans faire le détour par son cerveau surchargé de travail de réflexion divers et varié. Il sourit simplement, écoutant les mots de ce jeune homme qui ne lui voulait pas d'être parfois un grand enfant. Il se dit qu'il était tombé sur un garçon bien trop gentil. Le genre qui pourrait tellement être amené à des choses sombres. Ça lui faisait peur. Il ne pouvait rien faire, il était parfois bien pire que ce blondinet. Il se mordit les lèvres, nerveusement. En tout son hybride semblait plus sage que lui, d'une certaine manière, un peu comme un frère le ferait. En pensant à ça. Il se demandait comment allait sa chère sœur. Elle lui sauterai sûrement au coup si elle le verrait. Le scientifique lâcha un soupir. Il n'avait envie d'y penser plus. Il verrait en temps voulu. Puis une question vint le titiller. Il voulait savoir pour les études pour faire son métier. Il passait nerveusement une main dans ses cheveux bleus, comment expliquer ça de façon claire.

« Disons, qu'à la base le programme est le même que pour être dresseur, ensuite, pour devenir professeur, c'est des années de plus d'études, sur les hybrides, leurs natures, leur types, l'anatomie des pokémons avant afin de reconnaître les attributs. C'est aussi un moment à être assistant d'un laboratoire comme celui-ci. D'ailleurs, j'ai une apprentie aussi. La pratique vaut parfois mieux que la théorie. C'est vraiment un métier qui ne se fait à la légère. Pour moi en tout cas. Je ne serait nonchalant. Il faut aussi sacrifier sa vie d’aventure en quelque sorte. J'en vis d'autres de péripéties, mais je suis limité à un seul hybrides, c'est comme un coup de main. Puis aider les jeunes gens comme toi dans leur aventure. D'ailleurs faut pas hésiter à m'appeler. »

Samuel disait ça de bon cœur. Il aimait étendre sa science, être en contact avec un dresseur, c'était un peu vivre avec lui son aventure avec un point de vue différent du sien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dresseur • Normal
Messages : 65
Pokédollards : 39
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 24
Localisation : Suisse
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire néanmoins réservé
Je ressemble à : Kagamine Len
Double compte : Fuyuki Nishimura - Kazuko - Yoshihiro Joly

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Epée ♣ Appareil photo ♣ Equipement de dresseur
Race Pokemon/ Métier: Dresseur x Photographe Itinérant
Team/Dresseur/Equipe: Seth x Félicie x Cameron x Mei
Dresseur • Normal
MessageSujet: Re: Quand un passionné d’hybrides colle un professeur (PV Samuel)   Ven 29 Avr - 10:56
Quand un passionné d’hybrides colle un professeur
w/ Samuel B. Pynkyard
La science c’est le bien !
Axel était content que sa cuisine plaise autant. C’était toujours agréable de cuisiner pour les autres, cela l’était même davantage que quand on le faisait juste pour soi. Partager sa cuisine, il n’y avait rien de mieux. Et c’était tellement gratifiant de s’entendre dire que ce qu’on avait préparé était délicieux ! Il n’y avait pas plus grand compliment pour un cuisiner, même amateur. Enfin, vu son niveau en toute modestie on pouvait presque dire qu’il était un professionnel maintenant. Il ne gagnait juste pas sa vie avec, mais il aurait sans doute pu être engagé dans un café ou un restaurant. Il l’aurait fait, s’il n’aimait pas autant être sur les routes en tant que dresseur. C’était pour ça qu’il avait choisi d’être photographe itinérant. On pouvait prendre des photos n’importe où, n’importe quand. Et puis on pouvait dire que la photographie était sa deuxième passion. Ou sa troisième si on comptait le dressage. Axel faisait parti de ces personnes qui aimaient un tas de choses en fin de compte. Il n’était pas bien compliqué niveau loisirs. Du moment qu’on ne l’obligeait pas à faire des sports de combat... Il serait un bien mauvais boxeur. L’escrime lui convenait bien mieux comme moyen de défense, même s’il y avait certainement plus doué que lui dans ce domaine. Il se débrouillait bien, mais ce n’était pas non plus exceptionnel. Il détestait probablement trop la violence sous n’importe quelle forme pour être un excellent épéiste. Même si Seth, son mentor dans la matière, disait qu’il était quand même doué. Et nul doute que l’Elecsprint ne l’aurait pas pris comme élève s’il n’avait eu aucun talent... Mais Axel était sûr de tomber un jour sur plus fort que lui... En tout cas, il était ravi que sa cuisine plaise. Dommage qu’on ne puisse pas battre l’ennemi avec de bonnes choses à manger... Quoique... Il devait bien exister des méchants gourmands, non ?

- Je suis ravi de voir que vous aimez ma cuisine ! Il n’y a rien de plus gratifiant, je crois.


Il adressa un magnifique sourire au scientifique avant de regarder le laboratoire avec curiosité, se demandant s’il pourrait prendre quelques photos de l’endroit et du professeur. Pour sa collection personnelle qui lui permettait d’avoir de bons souvenirs de son voyage vu qu’il ne voulait rien oublier. Et si certaines photos étaient plus belles que les autres, il essayerait peut-être de les vendre à des dresseurs. Avec la permission de son hôte, bien entendu. Axel était un garçon honnête. Ce qui n’était pas forcément le cas de ses parents, on ne pouvait donc pas dire qu’il tenait ça d’eux... D’ailleurs, tenait-il une seule chose de ses géniteurs à part son apparence physique ? Pas sûr. Mais cela ne le dérangeait pas tant que ça. Il ne pouvait pas recommencer sa vie de zéro, après tout. Il ne pouvait que l’accepter comme elle était et au fond elle n’était pas si mal que ça. C’était sa vie, après tout. Et il la chérissait car il serait sans doute différent sans elle.

En tout cas, les paroles de Samuel confirmaient bien ce qu’il pensait. Etre scientifique ne lui aurait sans doute pas convenu. Ne posséder qu’un seul hybride non plus. Et rester au même endroit... Ce n’était pas pour lui. Et puis, ses études de dresseur et de photographie lui avaient largement suffi. Il ne serait pas vu en faire plus. Heureusement qu’il y avait des personnes dévouées pour faire ce travail à sa place car c’était quand même un métier utile, surtout pour les dresseurs. Sans les professeurs, ce ne serait pas pareil. Le blondinet se sentait reconnaissant envers eux. Pour leur savoir, leur dévouement, leur aide. Ah, vraiment, si ses parents pouvaient être aussi travailleurs et désireux d’aider, ce monde serait sans doute meilleur... Mais, Axel n’avait probablement pas le droit de les blâmer. Il n’était que leur fils, après tout. Un dresseur débutant qui avait encore beaucoup à apprendre, autant sur la vie que sur le monde ou les hybrides...

- Cela ne doit pas être facile tous les jours. Vous avez beaucoup de mérite, je trouve.


La sincérité se faisait entendre dans la voix encore bien juvénile. De toute façon, avec son grand sourire et ses yeux innocents, il aurait été impossible d’en douter. Axel ne faisait pas parti des menteurs ou des imposteurs, bien loin de là.

- Dites, si vous n'y voyez pas d'inconvénient, j'aimerais beaucoup prendre quelques photos de vous et de votre laboratoire. Voyez-vous, je suis aussi photographe.
(c)Tsubaki






Cadeaux:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Quand un passionné d’hybrides colle un professeur (PV Samuel)   Sam 7 Mai - 7:47
Samuel n'était habitué à être celui dont on prenait soin. Donc manger, même des cookies était vraiment merveilleux. Il s'occupait de lui-même, c'était déjà bien. Il aimait bien être en compagnie du jeune homme. Parce qu'au moins, il pouvait parler d'hybride sans qu'on le prenne pour un fou. Ou pire pour un psychopathe. Il n'était pas vraiment l'un, même s'il devait l'avouer. Le professeur était un peu trop passionné. Il recevait des compliments de la part de son hôte. Il sentait ses joues chauffer et se grattait la tête un peu gêné. Le métier de prof, il avait choisi, car il ne voyait pas dresseur. Bien qu'il aimait voyager et bouger. Avoir la possibilité d'avoir six hybrides le rendrait fou. Surtout que se connaissant, l'adulte aurait tout fait pour qu'elle soit équilibrée niveau couverture de types et défense, sans oublier l'attaque.

« Je suis juste quelqu'un qui aime ce boulot, il en faut bien. J'aurai été un piètre dresseur et pas mal exigeant, je penses... »

Il sursautait quand le jeune homme lui demandait une photo. Le prendre en photo, lui, peut-être que c'était une mauvaise idée. Mais le jeune homme ne lui jamais voulu du mal. Le visage mangé par ses rougeurs. Il balbutiait.

« Tu peux me prendre en photo, je crains ne pas être le modèle idéal. »

C'est là qu'on pouvait voir le côté rtimide de nSamuel qui se tortillait nerveusement alors qu'il tentait de faire disparaître ses joues chaudes. Il avait assez d'être aussi prompt à faire concurrence au Magmar. Il ne savait pas quoi faire. Alors, paradoxalement, sa timidité excessive le poussait à parler un peu vite.

« Je dois faire quelque chose de spécial ? Prendre la pose, je ne sais pas. »

La tempête qui habitait le professeur était en route. Pas qu'il se trouve moche, mais c'est juste qu'il se voyait mal afficher partout. Pourtant il avait assisté à un concours filmé en tant que juré. Il se mordit un peu les lèvres. Il se mit à faire les cents pas. Il devait se calmer. Son cœur battait si fort dans son torse qu'il avait l'impression d'exploser à chaque palpitation. La sensation était horrible, mais pas insupportable. Il rangeait un peu les environs, histoire que la photo ne soit pas gâchée avec son côté bordélique.Le jeune homme avait provoquer sans le vouloir une chose chez le scientifique.

« C'est pourquoi cette photo ? Une collection ? Ou pour quelque chose d'autre ? »

Il entendait parfaitement sa voix inquiète. Il n'avait pas envie qu'on se moque de lui. Parce qu'il était un peu désordonné, mais surtout tellement loin dans ses recherches qu'il prenait pas le temps de prendre soin de son lieu principal de travail. C'était une honte, que dirais ces collègues quand il le verrait dans un magazine ou dans la rue avec son bazar qui l'entourait. Il était un mauvais exemple pour ces dresseurs. Il comprenait pourquoi personne ne venait au laboratoire maintenant. Ce qui le calmait. Il prenait une note pour lui-même. Il était moins nerveux, c'était déjà ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dresseur • Normal
Messages : 65
Pokédollards : 39
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 24
Localisation : Suisse
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire néanmoins réservé
Je ressemble à : Kagamine Len
Double compte : Fuyuki Nishimura - Kazuko - Yoshihiro Joly

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Epée ♣ Appareil photo ♣ Equipement de dresseur
Race Pokemon/ Métier: Dresseur x Photographe Itinérant
Team/Dresseur/Equipe: Seth x Félicie x Cameron x Mei
Dresseur • Normal
MessageSujet: Re: Quand un passionné d’hybrides colle un professeur (PV Samuel)   Lun 12 Sep - 19:22
Quand un passionné d’hybrides colle un professeur
w/ Samuel B. Pynkyard
La science c’est le bien !
Axel ne put s’empêcher de sourire en coin en apercevant la gêne de l’adulte. Ah oui, c’est vrai, lui aussi en était un. Il avait tendance à souvent oublier ce détail. Enfin, passons. Il n’était pas sadique au point de se réjouir de la gêne du professeur, mais cela l’amusait quand même de constater que ses compliments faisaient cet effet. Après tout, cela n’avait pas été son but initial et il pensait vraiment ce qu’il disait. Pour un dresseur et un passionné des hybrides comme lui le savoir des scientifiques était quelque chose de précieux. Il ne se rappelait pas le nombre de livres qu’il avait lu et étudié pour en savoir toujours plus sur ces êtres si différents des humains même encore aujourd’hui. Et la plupart avaient été écrits par des dresseurs plus expérimentés ou par des scientifiques, ce qui expliquait l’admiration du blondinet pour ces derniers. Lui n’aurait pas pu faire d’aussi grandes études et il n’avait certainement pas la patience nécessaire pour toutes ces recherches. Même si leur travail devait différer de celui de leurs confrères de l’époque des véritables pokemon...

En tout cas, il avait beau respecté leur travail, le sien lui convenait parfaitement. Chacun sa place et son rôle, sans aucun doute. Le monde ne pouvait tourner dans le bon sens qu’ainsi. Enfin... Si on pouvait dire qu’il tournait vraiment bien. Et avec la présence de Chronos, c’était sans doute loin d’être le cas. Axel pensait sincèrement que l’organisation n’aurait pas dû exister. Mais il était probablement trop jeune et inexpérimenté pour prétendre que son existence n’avait aucune valeur. Si seulement ils traitaient mieux les hybrides... Le Osylia ne supportait pas de savoir que dans le monde certaines de ces créatures à moitié humaines souffraient. Cela lui était insupportable. Mais encore une fois il ne pourrait pas changer le monde à lui tout seul. Ce serait prétentieux de sa part de se croire capable de le faire. Tout ce qu’il pouvait faire, c’était d’essayer d’aider les hybrides et les humains à sa portée.

Et rien que ça déjà, c’était bien difficile pour un jeune homme de dix-neuf ans qui n’avait pas grand-chose pour porter haut et loin ses idéaux. Lui qui préférait utiliser la force des mots pour convaincre les gens plutôt que la force brute savait à quel point il était parfois difficile de convaincre les gens de cette manière. Mais il refusait d’utiliser son épée ou la puissance de ses hybrides quand ce n’était pas nécessaire. Intimider les gens pour les faire changer d’avis, ce n’était vraiment pas sa façon de faire. Mais revenons au moment présent si vous le voulez bien. Il était soulagé et amusé tout à la fois de constater qu’il ne serait pas le seul perdu s’il changeait de métier. Samuel non plus ne se voyait pas dresseur. Comme lui ne se sentait pas devenir professeur. Chacun sa place, encore une fois. C’était sans aucun doute mieux et plus sûr comme ça. Même si Chronos devait sans doute partager ce point de vue, penser que les hybrides devaient être à leur place justement. Mais sans aucun doute que cette place était bien différente que celle que leur voyait Axel.

Le blondinet n’avait jamais compris pourquoi Chronos considérait ainsi les hybrides. Le temps de la supériorité des humains était révolu depuis longtemps grâce à Arceus. Pourquoi ne pas simplement l’accepter ? Pourquoi ne pouvait-on pas vivre en harmonie avec eux tout simplement ? Non, vraiment, il ne comprenait pas. Il ne comprenait pas non plus ses parents qui soutenaient l’organisation. Ah, si seulement, il pouvait leur faire comprendre à quel point les hybrides étaient extraordinaires... Peut-être que s’il devenait un grand dresseur il pourrait changer les choses. C’était ce qu’il désirait par dessus tout, même si devenir l’ami de ses pokemon était plus important.

- Moi non plus, je n’aurais pas pu devenir professeur. On dirait qu’on a trouvé chacun notre place dans ce monde. Et j’aime aussi ce que je fais, c’est le plus important je pense.


Tout sourire, Axel rayonnait comme toujours. Se réjouir de choses simples était son quotidien, on ne vivait pas assez longtemps pour ne pas profiter de chaque bonheur. C’était ainsi qu’il voyait les choses, en tout cas. Et cela lui avait plutôt bien réussi jusqu’à maintenant. En tout cas, la gêne du professeur était presque adorable. Allons, son appareil photo n’allait pas le manger ! Et lui non plus, d’ailleurs. Il en était bien incapable, il avait une force physique inexistante malgré quelques muscles acquis avec l’entrainement à l’épée que lui imposait Seth. Et comme il n’avait pas son arme ou son pokemon avec lui, il n’y avait pas de problème. Il était absolument inoffensif. Le jour où il croiserait Chronos, il serait certainement plus en danger si on apprenait qu’il était dresseur que les membres de l’organisation. Quoique, en général, ils ne s’en prenaient qu’aux hybrides isolés et non liés donc il ne risquerait peut-être rien. Mais on ne savait jamais et Axel préférait être prudent avec de pareilles personnes. Après tout, faire confiance à des Sharpedo pouvait se révéler dangereux...

- Allons, je suis sûr que vous serez parfait ! Essayez de ne pas penser à mon appareil, regardez moi comme si on était en train de simplement discuter des hybrides. Vous allez voir, tout va bien se passer.

Axel était parfaitement conscient que son sujet était particulièrement nerveux et qu’il devait absolument le détendre avant de le photographier. On ne pouvait obtenir de bonne photo si le sujet était agité, après tout. Et en tant que professionnel, le photographe itinérant ne prenait jamais ce genre de choses à la légère.

- Inutile de prendre la pose, essayez d’être vous-même. Vous pouvez même faire semblant de lire un livre si vous voulez. Cela vous permettra sans doute d’être plus détendu et cela donnera de meilleures photos. Ne vous inquiétez pas, je vais vous guider.


Pendant que le blondinet préparait son matériel avec beaucoup de soin, il répondit à la dernière question, sachant qu’il valait mieux le faire pour empêcher toute tension chez le professeur. Après tout, il avait suffisamment d’expérience pour savoir qu’un sujet qui avait plein de questions en tête n’arrivait jamais à être vraiment lui-même. Et Axel tenait à l’authenticité de ses photos. Elles étaient réelles d’après les retours qu’il avait et c’était pour ça qu’on les aimait. Et c’était aussi pour ça qu’Axel appréciait tant son métier.

- Pour ma collection, oui, j’aime bien prendre des clichés d’un peu tout le monde pendant mon voyage. Des paysages et des choses aussi. Mais je vends aussi mes photos... Si vous êtes d’accord, bien sûr, il me faut votre autorisation pour cela. Par contre, vous n’aurez rien à payer vu que c’est moi qui vous ai demandé et non le contraire !

Axel adressa un sourire amical au professeur en espérant qu’il accepterait. Si ce n’était pas le cas, il n’en ferait pas toute une histoire, il avait suffisamment d’autres photos à vendre et de toute manière vu sa fortune de ses parents, il ne manquait jamais d’argent. Même s’il préférait le gagner lui-même quand c’était possible pour ne pas avoir à dépendre trop souvent d’eux car malgré les apparences il n’était pas un fils à papa et aimait son indépendance. Son père n’aurait sans doute pas été dérangé qu’il le soit, mais ça c’était une toute autre histoire, voyez.

- Vous pouvez vous installer sur cette chaise près de la bibliothèque ? Ce sera parfait. Et n’oubliez pas, essayez d’être naturel, de toute manière on va prendre notre temps et attendre que vous soyez détendu. Voilà, comme ça, c’est parfait.


Son « arme » en mains, Axel attendit patiemment, toujours souriant et prêt à discuter avec son sujet pour le détendre encore s’il le fallait. Ah, qu’est-ce qu’il aimait ça la photographie !
(c)Tsubaki


Spoiler:
 






Cadeaux:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quand un passionné d’hybrides colle un professeur (PV Samuel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Samuel Pierre devient Membre de l'Ordre du Canada. Chapo ba, konpatriôt
» Samuel Nolan
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Flip 7 ans1/2, adorable pot de colle - cani seniors - DECEDE
» Construction d'une Haiti Nouvelle: GRAHN MONDE Samuel Pierre Editeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Kanto :: Bourg Palette-