Partagez | 
 

 Sourire peut changer une journée [Pv: Akira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Assistant • Pokémon
Messages : 126
Pokédollards : 50
Date d'inscription : 09/03/2016
Je suis (Inrp) : Hétéro & amoureuse
Je ressemble à : Shoukaku de Kantai Collection
Double compte : Raffaelo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hâte ♦ Roue de feu ♦ Danseflamme ♥ Torche
Race Pokemon/ Métier: Galopa Shiny / Assistante prof
Team/Dresseur/Equipe:
Assistant • Pokémon
MessageSujet: Sourire peut changer une journée [Pv: Akira]   Ven 11 Mar - 20:05
Alors il faut sourire à la vie

     
C'était le premier jour, ça y est. Yuuna était prête. Allez ma belle. Tu te regardes un coup dans le miroir. Ce dernier est brisé, qu'importe, c'est presque bien dans avoir un dans cette caravane. Une vrai misère. C'est petit. Tellement. Tu avais tellement galéré à tout remettre ça dans un état potable, mais maintenant cela semblait à peu près correct. Il n'y avait juste aucun branchement à l'eau et l’électricité. Eh oui. C'est payant. Et autant dire que la jeune fille ne croule pas sous l'or, au contraire. Du coup, le centre pokemon l'aidait, mais une petit part d'elle-même la poussait à essayer de se détacher de ce dernier. Être un poids, inutile, c'était là quelque chose qu'elle n'aimait pas, quelque chose qui l'avait finalement fait être abandonné, totalement inutile. Une liberté de gagné, avec un sentiment cuisant d'impuissance total. Pourtant, la demoiselle c'était relevé. Battante un peu dans l'âme certainement, ou alors c'est juste qu'elle a toujours su très bien encaisser les épreuves. Je suppose que ça en fait partit. Toujours est-il en qu'en à peine quatre ans, elle était passé de la fille laissé pour morte dans les bois, blessé à une demoiselle qui visiblement semblait se porter bien dans une caravane. S'étant acheté des vêtements spécialement pour l'occasion, la demoiselle avait trouvé un court boulot, payé une misère pour compléter ce qu'il fallait durant le mois où elle c'était installé en ville. Parfois, on la regardait étrangement, une petite femme comme ça, qui semblait tourner autours de cette caravane aux abords de la ville. D'où sort-elle ? Que fait-elle ici ? Qui la croirait qu'elle allait pourtant au laboratoire du Professeur Shinki.. ? Pas grand monde et de toute façon, quelle était l'utilité de leur dire, tout le monde s'en fiche. Le plus important pour elle, c'était qu'elle était contente. À l'idée d'avoir enfin son vrai travail. De pouvoir continuer sur sa voix et espérer alors pouvoir faire sa vie comme il serait bien de la faire. C'est un idéal un peu ? Moui. Elle verrait bien. Mais optimiste malgré tout, c'est avec le sourire qu'elle sortit alors. Fermant à clé son chez elle. Son vieux sac contre elle. Contente d'avoir pu trouver ce qu'il fallait -du moins ce qu'elle pensait- pour pas trop cher. Il faut faire bonne impression le premier jour non ?

D'un pas rapide, la demoiselle parcouru alors la ville. Lorsqu'elle n'arrivait pas à dormir, ou alors simplement pour se repérer, Yuuna avait déjà parcouru en long en large et en travers la ville de Rosalia, ayant une mémoire capable de retenir tellement de choses, la demoiselle avait visiblement un véritable plan dans sa tête. Presque impossible de se perdre. Pas mal pour quelqu'un là seulement depuis un mois hein ? Et puis c'était une évidence qu'elle allait repérer où se trouvait le laboratoire avant de devoir s'y rendre le jour j, cela évite les mauvaises surprises de ne pas savoir où c'est et de perdre du temps et d'arriver au final super tard. Il était quel heure en fait ? Huit heures. C'était pas un peu tôt ? Faut avouer qu'elle n'avait pas beaucoup dormi ni très bien. Un peu le stress, mélangé à l'excitation, mêlé à ses problèmes de sommeilles qu'elle rencontrait quand elle n'était pas dans un centre pokemon.

« … C'est un peu tôt je pense... »

Ben oui ma petite Yuuna, peut-être. Surtout qu'en cherchant la feuille plié et froissé dans le fond de son sac, elle put alors remarqué qu'il était marqué qu'elle devait venir à neuf heures pour voir le professeur et voir avec lui comment cela se passerait et recevoir les clés. Du coup... Elle resta pendant de longues minutes planté là. Avant de se décider à s'asseoir alors sur la marche devant l'entrée. Tripotant alors nerveusement son sac. Yuuna resta là en silence. C'est bête, quand on a rien pour s'occuper... Trente minute plus tard, un jeune garçon arrive. Un peu plus jeune qu'elle ce dernier la regarde avec un sourire, il a l'air gentil. C'est du moins ce qu'elle pensa en le regardant, avant de rapidement lui dire pourquoi elle était là, prête à sortir le papier pour lui prouver sa bonne foie ! Pas besoin, il ouvrit du coup la porte et l'invita alors à rentrer, c'est plus confortable que le palier. Ça c'est sûr. C'est donc l'air un peu gêné, regardant alors autours d'elle curieuse qu'elle entra. Avant de le suivre sans faire d'histoire. La demoiselle en avait vite fait profité pour se présenter, et répondre à ses présentation.

« Ravie de pouvoir travailler avec toi Kylian ! »

C'est ce qu'elle avait dit avec un grand sourire avant d'entrer dans le bureau du professeur. Des papier partout, une odeur de café. Allons bon. Hochant la tête pour affirmer qu'elle attendrait ici, qu'il était inutile de se retarder dans le travail pour elle. Refusant même poliment la tasse de café proposé. La jeune femme attendit. Le temps passait. Pourtant. Elle ne bougeait pas de la petite chaise en bois qu'on lui avait donné. Ce n'est pas confortable à force ? Pourtant, elle avait toujours appris à se taire, à supporter. Du coup ce n'est pas bien dur maintenant... Parfois elle regardait l'horloge. Du coup durant ce temps, puisqu'elle n'avait pas de portable, ni rien pour s'occuper. Et n'a de toute façon pas le culot de se lever pour aller fouiller ou prendre un livre sur une étagère pour s'occuper. Alors à la place, elle observait bêtement. Chaque parcelle de cette pièce s'imprimait malgré elle dans sa tête. Du coup. Elle pu sans difficulté comprendre qu'il aimait bien le café le professeur. Qu'il avait une tonne de travail mais semblait ne pas apprécier de ranger ses papiers. Peut-être un goût pour l'amusement... Mais ça ce n'était qu'une pure déduction de sa part... S'inventant des scénario possible pour s'occuper l'esprit. Elle eut plus que largement le temps de tout mémoriser lorsque la porte du bureau s'ouvrit. Lorsqu'elle ne reconnu pas alors le jeune Kylian, elle en déduisit que c'était lui. Elle se leva, et par réflexe, fit une courbette en inclinant son buste vers l'avant.

« Enchantée Professeur Shinki. Je.. J'espère que vous serez satisfait de mon travail je.. je. M'appelle Yuuna. »

Quelle idiote. Elle avait complètement buté sur ces paroles qu'elle avait pourtant répété tant de fois dans sa tête... Enfin bon. N'osant se redresser de suite, la jeune Galopa finit tout de même par le faire, observant alors timidement l'homme qui lui faisait face. Un Feunard. Au moins. C'était direct. Ces oreilles étaient reconnaissable entre mille.. Pourtant. Elle garda le silence. En attendant. Se tenant nerveusement les mains. Pourtant, elle osa afficher un léger sourire poli -qui semblait adorable-.
     
© 2981 12289 0




Kdo♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Professeur • Pokémon
Messages : 179
Pokédollards : 78
Date d'inscription : 28/07/2015
Localisation : Johto /Rosalia
Je suis (Inrp) : Hétéro et bientôt casé ~
Je ressemble à : Tomoe (Kamisama Hajimemashita)
Double compte : Cassidy - Oscar

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Onde folie ♦ Vive-attaque ♦ Lance-flamme ♦ Déflagration
Race Pokemon/ Métier: Feunard Shiny / Prof pokémon
Team/Dresseur/Equipe:
Professeur • Pokémon
MessageSujet: Re: Sourire peut changer une journée [Pv: Akira]   Sam 12 Mar - 21:33

Sourire peut changer une journée.


Donc faut sourire là ?

feat  Yuuna - Akira U. Shinki



Qui avait inventé ce truc débile… Enfin… Vous savez, le coup de se lever le matin là ? Il devait bien y avoir quelqu'un qui avait décidé un jour que, il fallait travailler de telle heure à telle heure et que si vous vous leviez plus tôt, vous étiez un gros flemmard… En tout cas, si Akira croisait ce mec un jour, il allait lui en apprendre long sur les attaques feu d'un feunard, oh que oui. Que ce soit clair, le professeur n'avait rien contre le fait d'aller bosser, mais se lever le matin restait quelque chose d'assez désagréable à ses yeux. Peut-être parce qu'il se couchait tard, cela pour raison diverses et variés. Le travail en général, car monsieur se lançait souvent et tard et ensuite n'arrivait plus à décrocher, ce qui faisait qu'il restait sur la même chose jusqu'à des heures avancés de la nuit. Après… Il y avait bien entendu l'amusement. Car oui, on peut être un homme respecté, considéré comme intelligent, le professeur d'une belle ville comme Rosalia et avoir une multitude de vices. Ce qui était bien entendu le cas d'Akira, sinon ce n'était pas drôle. Mais au moins, la nuit derrière, c'était bien le travail qui l'avait maintenue éveillé toute la nuit, donc on ne pouvait pas trop se plaindre pour le coup. Quoi que l'état dans lequel il se trouvait le matin n'en était pas plus reluisant pour autant.

Pas du tout même dirons-nous. Alors que tout le monde semblait s'agiter autour de lui, les gens ayant des préoccupations comme ne pas être en retard en cours ou au travail par exemple. Ah ah, elles étaient marrantes les sœurettes quand même ! Comment cela il devrait montrer l'exemple et partir de bonheur pour son laboratoire lui ? Mouais… Cinq minutes y a pas le feu. Il faut dire qu'il n'était pas spécialement bien réveillé le pauvre et qu'il assumait parfaitement se fait. Ainsi, il avait croisé les bras sur la tables du petit déjeuner, ignorant les tartines posées devant lui, pour poser sa tête et fermer les yeux, espérant faire une mini-sieste même si on l'avait traîné à table et qu'il devait bien manger tout ça tout ça. Seul l'odeur du café bien chaud avait réussi à lui faire redresser un peu la tête et ses oreilles de feunard. Y a pas à dire, cette Kyoko, elle savait y faire pour attirer l'attention de son frère aîné.

« T'étais pas censé arriver de bonne heure au labo ? Tu sais, pour ta nouvelle assistante. »

Le professeur pris un air vaguement intéressé, fouillant un peu dans sa mémoire. Oui, une nouvelle assistante devait arriver aujourd'hui. Une jeune femme motivé, intelligente et… Ouais ok, en fait il pensait plus à la photo qui allait avec le cv qu'au cv lui-même là. Mais fallait avouer qu'elle avait certains arguments aidant à l'embauche hein… Mais booon, inutile de dire cela dans une maison pleine de femme, c'était un coup à se faire frapper. En plus, ce n'était même pas lui qui avait choisit ! On lui avait proposé, montré le dossier et tout… Bon ok, il était passé de nop pas envie à ouais ok envoie là assez vite, mais ce n'était pas de sa faute. C'était un homme faible, surtout devant le beau sexe. Ouvrant donc les yeux, l'air toujours aussi flemmard, il regarda donc la petite rouquine qui lui servait de sœur tout en prenant le café qu'elle avait agité devant lui pour capter son attention.

« Hm.. Oui, je m'en souviens. Je vais y aller, mais.. Je me dis que si je lui laisse un peu de temps, Kylian auras la bonne idée de lui montrer comme fonctionne la machine à café. »

Ben oui, Kylian, son premier assistant, le pokémon café ! Bon en fait, ce n'était pas du tout un pokémon, il était juste super pratique pour faire du café, mais tout de même. C'était une grande découverte et il en était fier. Et puis, c'était quand même la chose la plus intéressante dans le labo, non ? Bon ok, il abusait et Kyoko était parfaitement d'accord avec ce fait. Voilà pourquoi elle l'avait frappé avec une bouteille de lait vide, lui disant que c'était macho de croire que les femmes n'étaient là que pour faire du café etc. Mais non… Même Kylian n'était là que pour ça et ce n'était pas une femme ! Enfin… Voilà hein, on ne va pas chercher. Mais ayant une justification à son non empressement, le professeur avait donc pris tout son temps, alors que ses sœurs avaient finit par déguerpir une par une, lui profitait juste de sa tasse de café qui se remplissait de manière tout à fait magique et prodigieuse. Ou alors c'était la cuisinière qui avait totalement pitié de lui… Ouais probable. En tout cas, même elle avait finit par se laisser et avait donc décidé de ne plus remplir sa tasse, ce qui déclencha son départ de la maison.

Voilà donc un professeur à vélo qui arrivait à son laboratoire, rien de plus normal et en fait, il n'était même pas si tard ! Seulement neuf heure trente ! Limite, il était matinal là. Mais comme d'habitude, il n'avait pas à s'en faire, Kylian avait déjà ouvert la porte, la machine à café remplit de grains, tout semblait plutôt bien rangé, hormis son bureau bien entendu. Bref, la vie était plutôt belle non ? D'ailleurs, apparemment, la jeune femme assistante l'attendait dans son bureau. C'était un peu comme si la vie souriait à Akira et que tout était toujours prêt pour lui en fait. C'était limite injuste. Quoi qu'il en soit, lorsqu'il rentra dans son bureau, le professeur vit alors une charmante demoiselle à la tignasse couleur neige se lever et s'incliner en se présentant poliment. Pendant un instant, le professeur se demanda si c'était vraiment une bonne idée d'engager une demoiselle aussi… Bien roulé ? Souriante ? Adorable ? Dans un labo composé jusque là que de mecs. Mais bon, Kylian était un chapon techniquement, enfin il n'avait pas vérifié hein, mais cela lui paraissait évident. Quant à lui ben… Oui, il aimait les belles femmes. C'était une grande faiblesse chez lui d'ailleurs, mais comme il l'avait dit à Kylian lors de son premier jour, il ne draguait pas ses assistantes ! Donc, tout irait bien. Techniquement. Ce n'est pas parce que ses yeux c'était un instant perdu un peu plus bas que ses yeux que cela voulait dire quelque chose, c'était juste… Que la nature avait été généreuse avec cette jeune femme. Quoi qu'il en soit, le professeur lui adressa un sourire – sans la kawaiwitude de Yuuna mais bon – avant de lui répondre.

« Ah oui Yuuna, on m'avait prévenue que tu commençais aujourd'hui. Enchanté aussi, soit donc la bienvenue ! Tu as déjà croisé Kylian je suppose ? »

Il s'était légèrement incliné pour la saluer, bien que moins bas qu'elle – et surtout pas pour lui mater la poitrine je te vois venir – avant de se diriger vers son bureau et de poser son ordinateur portable dessus. Ben oui, avec quoi il avait travaillait toute la nuit hein ? Commençant alors à fouiller un peu dans la paperasse qui traînait sur son bureau et qui faisait légion, le professeur réussi à remettre la main sur le dossier de la jeune femme qu'il ouvrit puisqu'il devait y ajouter son contrat qui commençait bien aujourd'hui puisqu'elle s'était présenté. Tient d'ailleurs, pas de nom de famille ? Ça devenait plutôt rare cela, même pour les pokémons qui préférait s'en inventer un pour s'intégrer. Mais bon, elle venait peut-être une famille vivant dans les bois après tout.

« Alors, tu viens de l'école de Doublonville, c'est ça ? C'est un peu tard pour finir les études non ? Enfin, pourtant ils disent que tu as eu de très bon résultats… Tu as des questions je suppose ?… »

Ouais, après tout, Kylian l'avait pratiquement harcelé pour son premier jour, du coup, ça devait être la même pour tous, non ? Remarque, Akira aussi en avait… Genre, pourquoi sa pauvre tasse à café était vide et pourquoi il la fixait comme si elle allait se remplir toute seule… Non, il ne s'attendait pas vraiment à ce que cela se produise, mais il avait la flemme d'y aller.. Et la flemme de gueuler le nom de Kylian. Dur la vie tout de même, c'était un sacré prof qu'elle s'était trouvé là Yuuna. Pauvre d'elle…


FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'



Kdo et vrac:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Assistant • Pokémon
Messages : 126
Pokédollards : 50
Date d'inscription : 09/03/2016
Je suis (Inrp) : Hétéro & amoureuse
Je ressemble à : Shoukaku de Kantai Collection
Double compte : Raffaelo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hâte ♦ Roue de feu ♦ Danseflamme ♥ Torche
Race Pokemon/ Métier: Galopa Shiny / Assistante prof
Team/Dresseur/Equipe:
Assistant • Pokémon
MessageSujet: Re: Sourire peut changer une journée [Pv: Akira]   Lun 14 Mar - 0:26
Alors il faut sourire à la vie

     
Ainsi planté au milieu de cette pièce, devant cette chaise en bois qui lui avait servit de repos pour attendre, voilà c'était le moment d'assurer. Allez ma grande, tu peux le faire. On respire un coup, et on ouvre la bouche. On parle distinctement. Chose qui malgré tout ses efforts étaient parfois difficile à faire. Sans qu'on l'y invite du moins. Prendre la parole par elle-même était contre les règles tout simplement. Cela ne se faisait pas. Si jamais elle disait son avait, on te tapera sur les doigts, c'était ce qu'on lui avait répété enfant. Et même si maintenant elle savait qu'il fallait se défaire de ces vieilles habitudes, c'est difficile. Encore. Mais cela allait aller hein. C'est son premier jour, autant que cela se passe bien, et surtout faire bonne impression auprès du professeur. Après tout, il était son chef, elle lui devait le respect autant qu'il devait être content de ce qu'elle faisait, c'était aussi simple que ça. Un peu formel dans sa façon de se présenter, ça aurait put être mieux selon la jeune femme. Si seulement elle n'avait pas un peu buté sur les mots. Mais tant pis. Au moins, il était là. Observant alors le nouveau venu de son œil malgré elle très observateur, elle ne nota pas de détail particulier en dehors de sa race d'hybride. Sauf peut-être qu'il avait apparemment un manie aussi pour observer les gens... Elle pensait ? En tout cas c'est ce qu'elle cru remarquer, mais garda le silence. Les mains derrières le dos pour y cacher une certaine nervosité, ses doigts se tortillant machinalement sur eux-même.

Lorsque M.Shinki se mit à sourire, son cœur arrêta alors de battre à toute vitesse, et le souffle s’expulsa alors de son nez. Comme soulagé. Bon déjà, il avait l'air gentil ce professeur, on va dire que ça va bien se passer. On aurait presque pu apercevoir de légères rougeurs sur ses joues, c'était toujours stupide. Mais quand les gens étaient gentils avec elle, la jeune femme semblait gêné, comme si elle ne savait que faire de ce comportement civilisés, comme si elle ne le méritait pas. Déjà, dans sa classe, quand le professeur venait la complimenter sur son travail ou sur sa note, elle avait pour manie de baisser les yeux en se grattant parfois la joue, ou alors en se tortillant les doigts. Totalement incapable de réagir face à ce qu'on pourrait appeler gentillesse ou politesse. C'était à elle de l'être envers les autres, l'inverse n'était qu'un détail, quelque chose qu'on ne réserve pas aux personnes comme elle. Mais il ne fallait rien dire. Un jour, Yuuna pensait qu'elle arriverait à s'y faire. Hochant alors tête en guise de réponse. Elle ouvrit la bouche.

« O-Oui. En effet. Il m'a invité à vous attendre dans votre bureau. »

C'est bien, tu es capable de parler. Des applaudissement peut-être ? Non c'est ridicule. Mais il lui fallait des efforts. En classe, Yuuna pouvait être silencieuse, ce n'était pas dérangeant, au contraire, mais les gens normaux communiques ce qu'ils veulent quand ils veulent. Pas besoin d'autorisation. Elle s'y fera oui. Respirant encore un coup, la demoiselle suivit alors le mouvement du jeune homme du regard tout en tournant en même temps qu'il avançait pour retrouver sa place derrière le bureau et sortir ce qu'il fallait. Ah ? Son... Parcours scolaire était un soucis ? Pourtant. À l'école on semblait plutôt étonné du travail qu'elle fournissait. Se dandinant légèrement d'un pied à l'autre, tout en se demandant si c'était vraiment une bêtise, elle en profita pour poser une question, puisqu'il l'invitait à le fait.

« Oui c'est bien ça !Heu... C'est un problème pour l'école ? Je... N'ai pas eut l'occasion d'y aller plus tôt alors.. Voilà. J'ai fait de mon mieux quand même vraiment. Je suis intéressée par les recherches... »

Son discours pourrait être parfait si elle était plus vive dans ses propos, comme s'il fallait qu'elle montre encore plus de conviction, mais il ne faut pas trop lui en demander... Son cœur s'accéléra, démontrant la monté de stress. Non. C'est pas bon. Il ne faut pas. Aller. Ferme les yeux un coup et ça ira mieux. Un battement de cil. La revoilà à l'attaque, même s'il était à noté qu'elle semblait avoir du mal à le regarder droit dans les yeux, préférant se concentrer sur la bouche du jeune homme par exemple.

« Enfin.. Les horaires.. ? Et... Ce que vous attendez de moi. Le travail que je dois effectuer. Enfin... les indications... »

Non, elle avait parfaitement retenu ce qu'il fallait à l'école, juste, qu'en serait-il maintenant qu'elle était sur le terrain en gros. Pas besoin d'avoir fait des années d'études pour savoir qu'il y avait toujours un fossé entre la théorie et la pratique hein. Cependant, l'esprit logique de Yuuna ne put s'empêcher de noter le désespoir de son patron devant la tasse de café... Un homme aussi intelligent doit savoir qu'il faut la remplir pour pouvoir l'utiliser... A moins que... Ce ne soit un test ? Faut-il être observateur à ce point pour être un bon professeur ? En tout cas. Elle attrapa la tasse, non sans avoir légèrement été intimidé et tremblante en le faisant, comme s'attendant à ce qu'on l'en empêche parce qu'il ne faut pas. Avant de s'éloigner. Oui. Elle avait repéré tellement de chose rien qu'en arrivant, l'emplacement des objets par exemple, c'est pratique. Pour aller chercher eh bien... Du café. Puisqu'elle avait entendu Kylian justement préparer et allumer l'appareil. Pour finalement revenir vers son aîné pour lui tendre alors la tasse avec un sourire timide.

« Heu.. Tenez ? J'ai cru. Remarquer que vous désirez qu'elle soit rempli. Avez vous songé à mettre l'appareil sur votre bureau pour pouvoir en reprendre plus facilement ? »

La tête légèrement penché sur le côté, voilà que la logique de Yuuna lui faisait alors emmètre des idées. Eh bien quoi ? Il était le chef, après tout, s'il voulait avoir l'appareil dans sa salle, c'était son droit non ? Une fois les mains libérés, la demoiselle se pencha alors pour récupérer la seule chose qui se trouvait dans son vieux sac, un carnet, c'était celui de son école, il était abîmé et assez vide faut l'avouer, la demoiselle avait ses cours rangés dans un cahier plus grand, mais ses profs avaient remarqués sa manie à très peu noter, mais retenir énormément de chose juste comme ça. Mais en tout cas. Serrant son pauvre matériel scolaire -et de recherche du coup- elle demanda.

« Ah et. Faut-il que je me trouve des fournitures plus appropriés ? »

Peut-être que ce n'est pas assez bien pour ici. Pourtant, malgré le petit stress qu'elle se donnait seul. La demoiselle gardait ce petit sourire, toujours ravie au fond d'être ici, se disant que les personnes ici semblaient bien gentilles. C'est très bien non ?
     
© 2981 12289 0




Kdo♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Professeur • Pokémon
Messages : 179
Pokédollards : 78
Date d'inscription : 28/07/2015
Localisation : Johto /Rosalia
Je suis (Inrp) : Hétéro et bientôt casé ~
Je ressemble à : Tomoe (Kamisama Hajimemashita)
Double compte : Cassidy - Oscar

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Onde folie ♦ Vive-attaque ♦ Lance-flamme ♦ Déflagration
Race Pokemon/ Métier: Feunard Shiny / Prof pokémon
Team/Dresseur/Equipe:
Professeur • Pokémon
MessageSujet: Re: Sourire peut changer une journée [Pv: Akira]   Mar 15 Mar - 21:30

Sourire peut changer une journée.


Donc faut sourire là ?

feat  Yuuna - Akira U. Shinki



Miracle ! Akira était dans son laboratoire et il n'était même pas 10h du matin ! Un p'tit verre pour fêter ça ? Ah non, le boulot du coup… Mais il ne fallait pas abuser non plus, Akira venait souvent à son laboratoire de bonheur… Du moins, pendant la période où il n'avait plus eu d'assistant entre le départ de Dahlia et l'arrivée de Kylian, il avait bien fallut qu'il s'occupe seul du laboratoire et donc, qu'il vienne travailler de bonne heure le matin. Ce qui l'avait surtout conduit à dormir plus souvent dans ce lieu histoire de tout gérer. Rien à faire, il avait tout de même était bien content lorsqu'on lui avait enfin envoyé son pokémon café. Et aujourd'hui, on lui envoyait même une deuxième demoiselle histoire qu'il ne se fatigue pas trop le pauvre professeur… Comment ça qu'il leur apprenne le métier ? Ah oui, aussi. Mais tout de même, se décharger du travail faisait partit des avantages à avoir des assistants. Après tout, ils avaient beau être ses élèves, c'était tout de même un vrai travail qu'ils avaient ici. Au moins, à trois, tout devrait bien rouler dans le laboratoire à présent, même si le professeur espérait tout de même que la demoiselle n'était pas une maniaque comme son premier assistant. Deux, ce serait de trop ! Mais comme il était difficile de juger des petites manies des gens sur un CV, le pauvre ne pouvait que découvrir à présent.

Et que découvrait-il ? Eh bien… Que de choses agréables pour les yeux, de bon matin, cela faisait plaisir ! Mais on se calme Akira, pas les assistantes ont a dis. C'était du harcèlement à ce qu'il paraît et quant aux professeurs… Cela faisait de mauvaises relations dans le boulot, donc il valait mieux oublier. DONC, professionnel monsieur Shinki ! Ahem, du coup, on remonte le regard et on ne regarde plus ces… Choses tout à fait charmantes et d'une proportion assez intéressante dirons-nous. Bref. Il était temps de faire connaissance avec cette demoiselle qui allait à présent travailler ici avec ces deux messieurs. Même si bon, Kylian.. N'était pas vraiment un monsieur. Comme quoi, il n'y avait que des cas dans ce labo, bravo. Après avoir salué la jeune femme, très polie au passage, le professeur c'était donc dirigé vers son bureau où il avait miraculeusement mis la main sur le dossier concernant la jeune femme. Bravo. Comme quoi, il n'arrivait pas à tout perdre le bougre. Faisant quelques commentaires, il cru cela dit mettre un peu mal à l'aise la jeune femme en parlant de son école, puisqu'elle était un peu plus âgé que les assistants dont il avait l'habitude. Ne s'attendant pas vraiment à autant de justification de sa part, le professeur leva la main comme pour lui dire de se calmer. Il ne fallait pas paniquer dans la vie oh… Y avait déjà Kylian pour ça, ça n'allait plus être drôle à force.

« Un problème ? Oh mais non, je me posais juste la question, ne t'en fais pas. Il n'y a pas d'âge limite pour les études après tout, l'important c'est que cela t'intéresse en effet. »

Pas comme s'il allait se mettre à trier les élèves par âge en disant nop, toi t'es trop vieux dégage hein. Certains ne trouvait ce qu'ils voulaient faire de leur vie que tardivement après tout. Il avait bien poussé Dahlia sur la voie de dresseuse alors qu'elle avait dépassé l'âge techniquement. Du moment que les informations rentraient et qu'on était motivé, il n'y avait aucun obstacle selon Akira. Voilà pourquoi, il n'avait pas envie que la demoiselle panique ou prenne cela comme un reproche, même si elle avait l'air un peu stressé la pauvre… Bingo, encore une stressé, Akira allait les collectionner. Plus qu'à organiser des pauses relaxation zen dans le labo… Quoi que non, c'était parfois marrant de voir paniquer ses assistants, eh eh. S'enfonçant un peu dans son fauteuil, le professeur se mit à chercher un contrat pour la jeune femme… Il devait bien en avoir préparé un non ? Il en avait bien donné un à Kylian… Oui, il devait avoir cela quelque part, il suffisait de trouver où, voilà tout. Tout en cherchant, il ne manqua pas cela dit de répondre aux questions de la jeune femme, car il était bien d'accord, sans indications elle aurait bien du mal à faire son travail la pauvre.

« Eh bien, pour les horaires, c'est Kylian qui ouvre le laboratoire le matin comme tu as pu le voir et moi qui part en dernier le soir. A toi de voir donc si tu préfère arriver plus tôt, ou partir plus tard, les deux me vont. Pour le travail en lui-même, il y a beaucoup de paperasses malheureusement, remettre les notes que je prend à l'extérieur au propre dans des dossiers, etc. D'ailleurs, maintenant que vous êtes deux, vous pourrez m'accompagner à l'extérieur chacun votre tour, comme ça il y auras toujours quelqu'un au labo en cas de besoin. Ah et les enfants de la ville passent régulièrement pour en apprendre plus sur les pokémons ou commencer à maîtriser leur attaques pour les pokémons justement. Ce ne sont pas vraiment des cours, mais cela les prépare un peu pour les écoles spécialisé après. C'est important de former la jeunesse après tout. »

Oui, Akira parlait beaucoup… Très beaucoup même. Mais en même temps, c'était elle qui avait demandait des informations ! Alors oui, comme il avait tendance à s'écouter parler, il balançait parfois tout d'un coup. Ce qui était tout de même intéressant comme test de mémoire, même si les profs et futur profs avaient tendance à tout noter en général. En tout cas, fournir autant d'information d'un coup, ça donnait soif et ça fatiguait. Voilà pourquoi, il s'était alors mis à fixe sa tasse à café vide d'un air tout bonnement désespéré le pauvre. Oui, il faisait pitié le professeur. Mais alors qu'il était prêt à se motiver intérieurement pour aller s'en chercher ou en réclamer à Kylian – plus probable – sa tasse disparut tout à coup !.. Enfin, c'était Yuuna qui l'avait prise visiblement, sous les yeux ronds du professeur qui la regarda s'enfuir avec. Ah ben… Ok. Ok, ça c'était de l’efficacité. Même pas le temps de demander et la voilà de retour avec une tasse de café pleine ! Attention Kylian, le titre de pokémon café risque de t'échapper ! Un peu étonné par cette soudaine envie de lui apporter du café, qu'il approuvait tout à fait soit dit en passant, le professeur finit par saisir la tasse et arrêter de regarder la jeune femme comme si elle venait de faire une chose totalement extraordinaire.

« Oh. Euh… Merci. J'allais y aller, mais tu es plus efficace visiblement, c'est bien. C'est important le café ici ! » Il but une gorgé avant de reprendre. « Et oui pour tout te dire, j'y ai pensé… Mais elle fait trop de bruit, donc je la laisse où elle est. Kylian est un très bon pokémon café qui s'en occupe très bien en général. »

Oui, Kylian faisait cela très bien… Mais il fallait admettre que cela avait plus de charme apporté par la demoiselle, avec son petit sourire qui il fallait le reconnaître, pouvait être franchement adorable. C'était dans sa nature, ou elle faisait semblant pour paraître polie devant son nouvel employeur ? Hm.. C'était à creuser. Quoi qu'il en soit, maintenant galvanisé par un délicieux café préparé avec soin – si si – le jeune homme regarda sa nouvelle assistante sortir de son sac un carnet pour lui demander si cela suffirait comme matériel. Et quel était la première chose qu'il remarqua ? Qu'il n'y avait pas de sticker Pikachu sur ce carnet… Miracle ! Mademoiselle était plus mature que le balafré de pokémon café. Akira avait presque envie d'applaudir, mais se retint tout de même.

« Ça iras oui, je ne vois pas le soucis. Tu pourras te servir d'un des ordinateurs pour mettre tes notes au propre après ou pour un projet personnel si tu n'en as pas. »

Ben oui, il y en avait bien pour stocker les recherches, ce n'était pas l'ordinateur portable d'Akira qui allait suffire après tout. Donc si elle en avait besoin, c'était ici pour cela après tout. Posant finalement sa tasse de café sur le bureau, le professeur posa alors quelques papier du coté de Yuuna sur le bureau. Lui donnant même un stylo, tandis qu'il s'était replongé dans son dossier.  

« Tiens, c'est ton contrat, il faudra en envoyer une copie à l'école pour confirmer que tu continue ton apprentissage. » Il reprit alors une gorgé de café avant de tomber sur un détail intéressant dans son dossier. « Oh, tu es une Galopa Shiny c'est ça ? C'est intéressant. Enfin la transmission du gêne l'ai je trouve. Tu avais un ou deux parents qui l'étaient ? »

Eh bien quoi ? C'était bon pour ses recherches ça ! Après tout, sa mère était une shiny, son père un simple humain donc qui n'avait pas donné de gêne de goupix normaux et trois de leurs enfants sur quatre étaient tout de même des goupix non Shiny. L'aléatoire c'était étrange tout de même, mais du coup, le professeur se demandait si c'était plus simple à prévoir dans certains cas ou pas. Bien que cela ne faisait pas grande importance tout compte fait. C'était juste lui, en tant que Shiny qui avait tendance à plus s'y intéressait. Posant le menton sur sa main, le coude sur la table, il fixa donc la jeune femme comme s'il se posait des questions… Tiens, pour deux shiny par exemple, quel était le pourcentage de chance d'avoir un non shiny ? …. C'était tout à fait professionnelle oh ! Attention !


FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'



Kdo et vrac:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Assistant • Pokémon
Messages : 126
Pokédollards : 50
Date d'inscription : 09/03/2016
Je suis (Inrp) : Hétéro & amoureuse
Je ressemble à : Shoukaku de Kantai Collection
Double compte : Raffaelo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hâte ♦ Roue de feu ♦ Danseflamme ♥ Torche
Race Pokemon/ Métier: Galopa Shiny / Assistante prof
Team/Dresseur/Equipe:
Assistant • Pokémon
MessageSujet: Re: Sourire peut changer une journée [Pv: Akira]   Ven 18 Mar - 15:08
Alors il faut sourire à la vie

     
Il était temps qu'elle se calme la pauvre, allez, on souffle un coup, et ça passe. Elle était une hybride libre maintenant, du coup, elle n'était plus obligé d'avoir des comptes à rendre à tout le monde sans réelle raison. Alors pourquoi s'en faire ? On lui avait pas dit que c'était un soucis de commencer ses études plus tard, de toute façon, ce n'est pas comme si elle avait eut le choix avant. Mais ça n'avait pas l'air de déranger. Soudainement la pauvre demoiselle c'était demandé si c'était le cas pour son nouveau patron, est-ce qu'il pouvait la refuser parce qu'elle était trop âgé ? Peut-être qu'elle serait vu comme une femme ayant un peu de retard et donc du mal avec les études et tout. Pour une moins que rien et... Non. Pas besoin de commencer à partir dans ce genre de pensées toute seule, il n'avait rien dit du tout là. Du moins, rien dans ce registre et rien dans son ton ou attitude ne démontrait du mépris. Souffle un coup ! Heureusement que la jeune femme est du genre à observer et analyser malgré elle pour avoir un peu la jugeote de se calmer toute seule, parce qu'elle était du genre à pouvoir rapidement se dénigrer, en même temps, elle n'a connu que ça, et semble avoir encore du mal à se dire qu'elle est libre de faire ce qu'elle veut comme elle veut, seule, sans avoir quelqu'un qui lui donne l'autorisation, sans avoir quelqu'un qui lui ordonne des tas de choses, réglant alors littéralement sa vie complète, allant de comment elle s'habillait parfois, à ce qu'elle mangeait ou à quelle heure elle devait dormir et combien de temps. Mais c'était finit, il était temps qu'elle arrive à se rentrer ça dans le crâne... De toute façon, Akira devait certainement avoir remarqué le stress de la demoiselle dans sa façon de se justifier et de voir les choses, puisqu'il la rassura. Ouf. Ce n'était pas un problème. Les épaules de la jeune fille s’affaissèrent alors.

Bon, à défaut de se mettre à stresser pour rien, il était temps de peut-être écouter sérieusement de quoi son travail en retournait non ? Elle n'avait pas posé tant de questions que ça, mais je pense que ça englobait en bonne partie le plus intéressant. Du coup, ce fût par un long monologue que son patron se lança pour lui répondre. La jeune fille ? Eh bien, on lui avait souvent fait remarquer à l'école qu'elle ne prenait pas toujours autant de note qu'il le faudrait, donnant alors souvent l'impression d'être passive lorsqu'on lui dit quelqu'un chose à retenir, que ça rentre dans une oreille et ressort dans une autre comme on dit. Alors parfois, cela lui arrivait de le faire, mais autant dire que ce n'était carrément pas le genre d'habitude qu'elle arrivait à prendre, tout simplement parce qu'elle n'en voyait pas l'intérêt. Elle ne notait que certains détails, mais souvent, elle préférait se concentrer à ce que disait la personne, ainsi, plantée devant lui, elle le regardait, hochant alors de temps à autre la tête comme pour dire qu'elle avait compris. D'accord. Alors... Les journées il n'y avait pas d'horaire. Mais se connaissance, elle serait certainement dans les même temps que Kylian pour venir le matin, certainement, de toute façon puisqu'elle évitait de laisser sa caravane sans surveillance des nuits, elle y dormait souvent dedans, et autant dire qu'il y a plus confortable. Un lit dans un centre pokemon, voilà qui lui fait parfois le plus grand bien. Mais voilà. Et le soir. Oh. Elle resterait certainement autant que possible, autant que ses possibles besoins peuvent lui faire supporter elle verrait bien. Hm. Pour le travail, il y avait une histoire de papier, de suivre le professeur dehors, et sinon d'aider les jeunes enfants hybrides ou humains qui venaient ici pour en apprendre plus. D'accord. Ce n'est pas bien difficile alors. C'est en souriant qu'elle ponctua sa longue tirade par un.

« Très bien monsieur ! »

Oui, elle avait tout retenu... Comme ça on ne dirait pas ? Mais si je vous jure ! Ce n'est pas parce qu'elle fait une tête qui ressemble à celle d'un ange un peu naïf qu'elle l'est réellement, après tout, même si elle a commencé les cours tard, elle n'a jamais été à l'école et a fait sa formation en un temps plus court que la norme. D'ailleurs, pour preuve qu'elle n'était pas si inactive ou bête, elle avait même ramené le café de monsieur ! Au moins, elle semblait marquer un très bon point. Même si elle pencha légèrement la tête sur le côté.

« Pokemon café.... ? »

Pourtant, il semblait être humain ou... Même. Enfin. Il n'existe pas de pokemon de ce type. Peut-être est-ce l'humour ? Du coup, elle s'adapta et esquissa alors un sourire face à ses paroles. Toute une analyse je vous jure, mais en tout cas, le feunard semblait doté d'un certain humour, ce qui n'est pas plus mal non ? Mais malgré tout l'humour dans ses propos, il n'en restait pas moins très pro, affirmant qu'elle pourrait utiliser l'ordinateur du laboratoire pour ses notes. Ce qui était très bien, de toute façon, c'était une évidence qu'elle n'avait pas d'ordinateur. Mais. Une question lui trotta en tête... Elle la garda pour elle le temps de on va dire. Par exemple signer un contrat. Oh oui, le fameux contrat qui lui permettait d'être officiellement une travailleuse ici !  Son sourire doux revint sur son visage tandis qu'elle attrapa son stylo prête à signer. C'est ce qu'elle comptait faire, alors qu'elle lisait les lignes -oui... comme quoi elle n'est pas si conne, elle lit les lignes des contrats, rapidement mais elle le fait, même les petites-, mais rien ne clochait oh non. C'était plus la question du professeur qui l'arrêta net. Blocage.

Ses parents ? Comment pourrait-elle le savoir ? Sa famille avait toujours été ses propriétaires... Ou alors les domestiques. Jamais elle n'avait su ce que pouvait être ses parents, ni même les imaginer. Elle n'avait que quelques jours lorsqu'elle en a été séparé, autant dire que pour avoir des souvenirs, autant s'accrocher. Quoique... Séparer est presque un mot qui ne convenait pas. Donné irait certainement mieux. On lui a dit que ses parents s'aimaient, mais qu'ils avaient fait un enfant pour répondre à l'offre du père de son maître. Rien de plus. Son regard bleu, d'ordinaire si pétillant et plein de vie, se perdit un instant. Fixant alors le mur devant elle, un voile d'ignorance et de tristesse le recouvrant alors. Que répondre. C'est anormal. Quelle serait la réponse la plus logique ? Son cerveau était capable d'élaborer des mensonges à toute vitesse et de lui faire dire, mais sa voix n'était pas celle d'une demoiselle habitué à mentir. Être évasive est d'avantage quelque chose qu'elle connaît...

« Je... S-seule ma mère était Shiny. Mon... Père était un Galopa normal... »

Peut-être que c'était vrai, peut-être l'inverse, peut-être les deux. Comment le savoir ? Elle n'en savait rien. Mais de toutes les réponses, celle-ci semblait la plus simple et probable, du coup, on s'en contenterait. Il était pourtant à noté qu'elle n'avait pas posé le regard sur lui pour lui répondre, préférant baisser les yeux sur son contrat pour finalement le signer. Avec son prénom. Ben oui comment peut-elle signer autrement sans nom de famille ? A moins de faire un gribouillis sans sens. Tendant alors timidement la feuille, c'est après avoir soufflé pour se reprendre un coup qu'elle la lui tendis, osant alors enfin le regarder.

« V-Voilà. »

Mince, ça allait mieux et voilà qu'elle se remettait à bégayer pour rien. Il ne va pas te manger, fais un effort Yuu. En plus, tu avais une question à lui poser alors vas-y ! Redressant alors la tête pour être le plus droite et digne possible, la jeune femme demanda alors.

« Je... J'ai une question qui vous paraîtra peut-être idiote... Mais qu'est-ce que vous voulez que je note par écrit ? Enfin... Qu'est-ce qui doit avoir une trace écrite dans le travail que je fournit.. ? »

Stupide comme question ? Elle peut passer pour le genre à faire le minimum ? Pourtant, c'est juste qu'elle retient tout dans sa tête, comme un énorme ordinateur qui assimile tout ce qu'elle peut voir et entendre, rangeant alors tout de façon extrêmement logique. Du coup, si une trace écrite doit exister autant qu'elle le sache non ? Ah. Et aussi, arrête d'oublier des choses ma petite. Se penchant pour récupérer dans son vieux sac un petit livret relié, les pages étaient abîmés. Parfois légèrement froissé, mais surtout à cause de l'humidité. A un certain coin, on pouvait y trouver alors quelques tâche de sang... Ce n'était pas le sien, mais cela c'était passé durant une des soirées où elle rentrait dans son « chez elle » dehors, puisque sa chambre au centre pokemon avait du être libérée. Une petite dispute avec une bonne femme un peu trop sous l'effet de l'alcool certainement. Son écriture était pourtant agréable et son contenu démontrait alors une thèse extrêmement poussé comme les meilleurs élève pourrait en faire, juste tous ces détails et à certains endroits sont écriture qui se faisait plus maladroite, les conditions, le froid, allez savoir, elle-même ne saurait trop dire ce qui avait l'avait causé exactement.

« Voilà la petite thèse qu'on ma demandé de vous donné. On.. m'a dit que vous pourriez alors le noter. »

Un peu comme une épreuve d'entrée on va dire, la première note pour voir enfin le travail écrit de son nouvel assistant. Ce qui était étrange, c'est se mélange de douceur et de pureté visible chez elle avec cette dureté de la vie que certain détails font ressortir. Pourtant, elle souriait légèrement et simplement. Un peu anxieuse mais fier d'avoir un grand professeur qui pourrait lire son écrit de sortit d'école.
     
© 2981 12289 0




Kdo♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Professeur • Pokémon
Messages : 179
Pokédollards : 78
Date d'inscription : 28/07/2015
Localisation : Johto /Rosalia
Je suis (Inrp) : Hétéro et bientôt casé ~
Je ressemble à : Tomoe (Kamisama Hajimemashita)
Double compte : Cassidy - Oscar

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Onde folie ♦ Vive-attaque ♦ Lance-flamme ♦ Déflagration
Race Pokemon/ Métier: Feunard Shiny / Prof pokémon
Team/Dresseur/Equipe:
Professeur • Pokémon
MessageSujet: Re: Sourire peut changer une journée [Pv: Akira]   Lun 21 Mar - 21:10

Sourire peut changer une journée.


Donc faut sourire là ?

feat  Yuuna - Akira U. Shinki



Pauvre petite Yuuna, elle ne devait pas encore savoir dans quel genre d'endroit elle était tombé. Oh ? Pas un endroit dangereux, avec un savant fou en guise de professeur et un assistant bossu comme dans un mauvais film de Frankenstein, mais tout de même, la pauvre aurait peut-être pu mieux tomber après tout. Sur un professeur plus sérieux par exemple, qui ne devrait pas faire un effort sur-humain pour être présent à son bureau avant dix heures du matin par exemple. Quant à Kylian… Oh, il n'y avait rien à dire, ils s'entendraient certainement très bien, mais le jeune homme était tout de même un peu bizarre sur les bords hein. Complètement maniaque, stressé, avec des stickers pikachu sur son carnet de note… Autant dire que c'était un cas, mais bon. Le simple fait d'être le seul représentant d'une espèce pokémon éteinte (si si, le pokémon café) devait être assez stressant après tout, on ne pouvait pas tellement lui en vouloir d'être perdu dans ce vaste monde. Mais bon, si ça se trouve, Akira allait découvrir que cette pauvre Yuuna était totalement dérangée elle aussi ! Comme cela, elle ne ferait pas tâche dans le laboratoire… Ou alors, elle resterait vraiment la seule normale ? Bien sûr que non, ce n'était pas naturel d'être aussi souriante après tout ! Elle cachait forcément quelque chose, un terrible secret, une double personnalité de tueuse en série sanguinaire, ou alors c'était le gouvernement qui l'envoyait en espion pour voler les recherches d'Akira !…. Ok, on va arrêter le délire là hein.

La pauvre pouvait très bien être simplement une fille un peu perdu pour sa première journée de travail. Tout le monde l'était un peu à la sortie de l'école après tout, c'était un autre monde qui s'ouvrait à elle, un monde merveilleux ou servir le café à son prof était un accomplissement de soi incroyable ! Non ? Bon ben, elle voyait cela comme elle voulait, mais lui, il était bien content quand sa tasse se remplissait toute seule, sans même qu'il est à bouger le petite doigts. D'ailleurs, après lui avoir expliquait ce qu'il y avait à faire dans le laboratoire pour elle, le professeur avait parlé de son merveilleux petite pokémon café ! Ce qui avait donné… Une tête vraiment mignonne à la nouvelle assistante, ouais fallait bien le dire. C'était possible d'être adorable comme ça, en penchant juste la tête en mode je comprend rien ? Mais pourquoi personne ne comprenait l’ampleur de sa découverte, zut à la fin.. Mais la pauvre sembla tout de même comprendre qu'il ne s'agissait que d'humour puisqu'elle avait esquissé un léger sourire… Rendant le regard du feunard circonspect. Elle trouvait cela drôle, ou bien s'adaptait-elle juste à ce qu'elle pensait qu'il voulait voir d'elle ? Oulà, c'était compliqué comme manière de penser, mais pas si bizarre en fin de compte. Vouloir plaire à son patron était naturel, même si Akira n'était pas du genre à lui en vouloir parce qu'elle n'aimait pas son humour. Très peu de gens aimaient son humour en fin de compte.  

Quoi qu'il en soit, le professeur avait vite laissé les blagues pour s'intéresser d'un peu plus prêt à la demoiselle et à son gêne Shiny par la même occasion, cherchant à apprendre si elle avait obtenue cela de l'un ou de ses deux parents. Il y avait tout de même plus indiscret comme question hein, mais la jeune femme sembla un peu gêné par celle-ci tout de même. L'observant en silence, le feunard attendit tout de même une réponse hésitante de sa part, restant encore un instant à la fixer tandis qu'elle avait cessé de causer et signait à présent le contrat. Il ne pu s'empêcher pourtant de faire une observation à voix haute.

« Tu n'es pas très à l'aise quand il s'agit de parler de toi n'est-ce pas ? Promis, je cesse d'être indiscret. »

Oui enfin… S'il le pouvait vraiment. Il n'en était pas sûr lui-même le pauvre, sa curiosité l'emportait tout de même souvent sur la politesse et cela donnait donc ce genre de question. Mais la pauvre allait passer sa vie à bafouiller s'il continuait comme cela, donc mieux valait éviter cela le plus possible. Quand cela n'était pas nécessaire du coup… Bien que cela ne devait jamais l'être. Récupérant du coup le contrat que la jeune femme lui tendait, Akira réfléchit un instant à l'endroit où il avait rangé celui de Kylian pour le mettre avec… Mais ne s'en souvint pas vraiment, donc il préféra ouvrir le tiroir de son bureau pour l'y mettre. Et surprise, en fait il était là aussi le contrat de Kylian… Super bien organisé ce bureau, whouaaa. Le jeune homme avait limite envie de se frapper le front, mais il fut interrompu dans ce moment très glorieux par une question de la jeune femme en face de lui qui capta toute son attention. Si elle devait prendre des notes ? Eh bien… Tout le monde en prenait non ? Du coup, oui, il avait cru plus ou moins admis qu'elle en prendrait, sans y avoir réfléchit une seule seconde en fait. Il suffisait de voir le premier assistant qui notait tout et n'importe quoi dans son cahier pikachu… Mais apparemment, non, Yuuna elle ne… Fonctionnait pas comme ça ? Ouais, on voyait bien à la tête du prof qu'il était surprit le pauvre. Comme s'il se demandait s'il n'avait pas pigé la question de travers.

« Euh… Comment ça ? Tu veux dire, est-ce que tu peux travailler sans prendre de notes ? Tu n'as pas peur de t'embrouiller ou d'oublier des choses ? Enfin… Du moment que le travail est fait, je dirais que la méthode de travail importe peu. L'important est le résultat. »

Même si pour le coup, il fallait bien le dire, il ne voyait pas bien comment elle comptait faire là. Après.. Chacun sa méthode de travail comme il disait, si elle pensait pouvoir s'en sortir sans note. Akira se fichait bien de ce qu'il y avait de noté dans son petit cahier personnel du moment que ce qu'il demandait était bien présent. D'ailleurs, en parlant de travail à effectué, la miss venait de lui sortir un livret rellié dans un état… Qui laissa totalement dubitatif le professeur. Cela se voyait largement à la tête qu'il fit quand elle lui donna le carnet dans les mains. D'un œil peu convaincu, il avait regardé la demoiselle, adorable et souriante comme à son habitude, puis rapporté son regard sur le livret semblant avoir fait la guerre. De l'humidité, de la saleté et même du sang… Ou du sang sur un coin de page. Mais, qu'est-ce qu'elle avait fait à ce pauvre livret ? C'était une sauvage ou quoi ?! … En même temps, elle avait signée son contrat avec seulement un prénom et compte tenue de la façon gêné dont elle lui avait répondu sur sa famille et l'état pitoyable du cahier, le jeune professeur en déduisait qu'elle venait certainement d'une famille de pokémon sauvages. Après tout, si ses parents vivaient dans la forêt, cela expliquait qu'elle est eu accès tard à l'école et si elle était resté vivre un peu avec eux… Cela expliquait aussi l'état lamentable de son devoir.

Tiraillé entre l'envie de commenter l'état lamentable du carnet et le petit sourire mignon de l'assistante qui semblait réellement fière de lui donner sa thèse à noter, le professeur préféra sur le coup être diplomate.. Enfin essayer, c'était Akira après tout hein.

« Ah oui, ta thèse… Tu sais ce qu'on dit, c'est la beauté intérieur qui compte. »

Oui, il avait franchement dit cela, en grattant de son ongle le papier pour faire partir un peu de terre qui collait deux pages ensemble. Bon ben… Fallait lire ça… Et ne pas se tacher trop en le faisant. Ouais, la tête qu'il devait faire était épique, mais il espérait sincèrement que le contenue écrit n'avait rien à voir avec l'enveloppe pas très reluisante. Faisant un geste de la main pour montrer l'extérieur du bureau, le professeur reprit donc la parole.

« Bien, tu devrais aller te chercher une blouse et poser ton sac, Kylian te montreras où trouver tout ça. En attendant, je lis et note ta thèse. »

Adressant un petit sourire à la jeune femme en mode, tout va bien, ne t'en fait pas, il commença donc à lire, jusqu'à être sûr qu'elle soit bien sortit de la pièce. Se levant même un peu de son fauteuil pour vérifier qu'elle n'attendait pas derrière la cloison pour l'observer en train de lire. Ce qui serait un peu fourbe hein. Convaincu d'être seul, il ouvrit alors son tiroir et en sortit une paire de lunette qu'il était censé porter pour lire sans se flinguer les yeux. Il trouvait cela tellement ridicule qu'il ne les portait qu'une fois seul le pauvre… Mais du coup, il pu s'attaquer sans soucis à la thèse qui… Était excellente, tout simplement. Il ne fallait pas juger un livre sur sa couverture après tout, et malgré l'état pitoyable du papier par endroit, le contenu était clair, travaillé, maîtrisé, bref, ce qu'on attendait des meilleurs élèves en général. Si bien que, lorsqu'il chercha les défauts à relever pour la note final, le professeur se trouva bien en peine d'en trouver. Ce qui rendait d'autant plus dommage le fait que le livret soit si abîmé tant le contenu était prometteur.. Cela dit, donner une excellente note directement n'était pas la meilleure des idées selon Akira, ou plutôt… Il se demandait s'il pouvait avoir encore mieux en lui donnant envie de se dépasser et d'avoir le maximum. Ainsi, prenant un stylo, il nota sur la première page un 18/20.

Non, il ne la saquait pas, il lui donnait juste de la marge pour faire encore mieux et de toute façon, si la présentation comptait pour la note finale, l'état du carnet l'expliquait amplement. Et puis zut, elle était là pour progresser et aller au maximum de ses capacités, alors si on lui filait tout de suite 20/20, autant lui donner son diplôme de prof et Akira pouvait prendre sa retraite hein. Entendant les pas de la demoiselle s'approcher, Akira retira donc en vitesse ses lunettes et tendit la thèse avec un sourire.

« Du très bon travail vraiment, très prometteur. Sans la terre et l'humidité ce serait peut-être encore mieux… Tu cuisine quand tu fais tes devoirs ? Il y a un peu de sang sur une page aussi. Mais ça ne gâche en rien le travail de recherche et de raisonnement, félicitation. »

Oui, la seule explication qu'il voyait au sang, c'était qu'elle se soit coupé en cuisinant… Et bien quoi ? C'était probable oh, comment irait-il imaginer autre chose après tout… Rangeant ses lunettes dans son tiroir, il se leva donc tranquillement de son fauteuil.  

« Bon, tu veux visiter le laboratoire je suppose ? Je vais te faire faire le tour, suis-moi. »

Ben oui, après tout, comment était-elle censé travailler dans un endroit qu'elle ne connaissait pas hein ? Il fallait bien qu'elle fasse le tour du propriétaire ! Bon, il aurait aussi pu demander à Kylian de le faire… Mais il n'avait pas des masses envie d'aller s'occuper de la paperasse qui traînait sur son bureau. Du coup, c'est partit pour une visite guidé !



FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'



Kdo et vrac:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Assistant • Pokémon
Messages : 126
Pokédollards : 50
Date d'inscription : 09/03/2016
Je suis (Inrp) : Hétéro & amoureuse
Je ressemble à : Shoukaku de Kantai Collection
Double compte : Raffaelo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hâte ♦ Roue de feu ♦ Danseflamme ♥ Torche
Race Pokemon/ Métier: Galopa Shiny / Assistante prof
Team/Dresseur/Equipe:
Assistant • Pokémon
MessageSujet: Re: Sourire peut changer une journée [Pv: Akira]   Mer 23 Mar - 20:16
Alors il faut sourire à la vie

     
Si Yuuna était du genre à être mal à l'aise quand il s'agissait de parler d'elle-même ? Un peu que oui pour sûr. La demoiselle avait été très bien éduqué, pour ne pas dire carrément bien dressé en fait. Elle était devenu ce qu'on attendait d'elle, une demoiselle sage, gentille, obéissante et qui n'ouvrait sa bouche que lorsqu'on le lui disait. Depuis toujours, sa vie ne lui avait jamais appartenu, comme si c'était une évidence d'être née pour les besoins de quelqu'un et d'exister que pour combler les désirs des autres. Comme si sa vie n'était qu'une insignifiante chose dont on se fichait, tel la valeur d'un objet qu'on affectionne pendant un instant avant de soudainement se rappeler qu'on l'a en notre possession et de le jeter. Elle n'avait plus convenu, au final c'est presque ce qui c'était passé. Pourtant, c'était pas faute d'avoir fait son possible. Pas de quoi l'aider à se trouver utile aux yeux du monde, sa vie n'était qu'un détail, pas de quoi être intéressant, même pour elle-même. La demoiselle n'avait pas de passé à raconter, rien pour se construire ou à raconter. Il ne lui était rien arrivé de passionnant, c'était comme ça et puis c'est tout. Elle était toujours un peu renfermée sur elle-même, semblant presque timide, du coup on ne lui posait jamais trop de question. Soit parce qu'on s'en fichait, soit parce qu'on n'osait pas allez savoir. Toujours est-il que le professeur Shinki était le premier à lui avoir posé une question personnel. Je suppose que c'est parce qu'il est professeur, après tout, quand on l'a aidé à commencer les cours, on avait voulu lui établir un dossier avec des informations la concernant. Mis à part son prénom, son âge et sa race, la demoiselle n'avait rien dit de plus, comme honteuse. Totalement... Et c'était encore le cas face à lui. Elle était une honte et préférait alors esquiver. Avant, elle gardait la tête basse et silence et on finissait par l'oublier, mais maintenant... On avait un peu tendance à attendre d'elle à ce qu'elle ouvre la bouche. C'est vrai que les gens normaux et libres peuvent parler, alors, pourquoi ne pourrait-elle pas ? Pour dire quoi ? S'attirer une pseudo pitié en disant qu'elle n'avait jamais connu ses parents ? Mieux encore que c'est parce qu'elle a été esclave pendant vingt ans ? Merci bien... Mais en fait non.

Du coup elle esquiva. Cherchant à ne pas répondre, enfin, à donner une réponse assez vague qui puait un peu le mensonge, le regard bas. Autant honteuse à l'idée de lui mentir, qu'à l'idée qu'il puisse tout déceler encore plus facilement en la regardant dans les yeux. Et voilà. Il avait bien sûr remarqué qu'elle n'aimait pas parler d'elle. Ça fait un peu bizarre. Et si le professeur se mettait à se dire qu'elle cachait des choses ? Alors que pourtant il est surtout question d'oublier, d'essayer de passer outre. Briser le travail qui avait été fait sur elle, difficile, pourtant elle essayait d'y travailler... Essayait.

« P-Pardonnez-moi. Je ne voulais pas vous contredire. Arf. Et voilà qu'elle se remettait à faire des courbettes à tout. Vous n'avez rien dit de mal monsieur. »

Avait-elle soufflé en terminant de signer le contrat pour le lui donner et le voir ranger. Bon, au moins c'est bien comme ça non ? Mouais. Pas question de rester sur une note si étrange, du coup, elle posa les questions qui lui passaient par la tête, à commencer par les histoires de prise de note. Étrangement, le professeur Shinki semblait plutôt compréhensif, bien qu'un peu dubitatif de la question de la jeune femme. Pourtant, il est facile de retenir, tout ce qui ne reste pas dans la tête finit sur papier, cela évite de distraire son esprit en prenant tout en note... Bien qu'un peu nerveuse face à cette réaction. La demoiselle tenta quand même de se justifier.

« Je... C'est parce que les professeurs me reprochaient parfois de ne pas noter. Du coup... Je ne veux pas que mon travail ne soit pas comme vous le désirez... »

S'il voulait le d'écrit, elle en ferait, elle pouvait s'y plier. Mais puisqu'il semblait plutôt d'avis qu'elle pouvait faire à sa façon, alors c'était parfait. C'est donc avec une petite pensée satisfaite qu'elle lui sourit, visiblement, elle semblait très contente de sa réponse. Un peu anxieuse, mais ravie. C'est pourquoi elle lui avait servit ce petit sourire en lui tendant alors non sans une petite pointe de fierté sa thèse. Même si faut avouer que son sourire disparut à l'instant même où une remarque -bien que pas méchante du tout- fut faire sur l'apparence de cette dernière. Et étrangement, elle ne trouvait rien à redire, il n'avait pas tort, peut-être qu'elle aurait du faire attention... Se disant que cela donnait une image très mauvaise qui se ressentirait sur sa note, la pauvre demoiselle s'en retrouva presque à hésiter à lui donner. Mais puisqu'il l'avait prit... Anxieuse, la jeune Shiny alors hocha la tête timidement, sentant que c'était le moment pour elle de s'installer et surtout de le laisser lire. En espérant que son écriture rattrape. Elle était à la fois satisfaite de cette dernière et en même temps non, les conditions n'étaient pas toujours réunit pour faire un parfait travail... Mais ce n'est pas grave. C'est non sans s'incliner alors qu'elle sortit du bureau pour retrouver alors son collègue assistant. C'est avec un petit sourire qu'elle lui rapporta tout ce que son patron avait dit et qu'elle le suivit alors pour chercher sa blouse et poser ses affaires. Elle n'avait pas grand chose, mais elle était ravie d'avoir un coin tranquille pour tout poser près de son bureau. Non sans noter dans sa tête tous les petits détails que le jeune assistant pourrait lui annoncer. C'est échangeant sa veste pour se retrouver avec une blouse (trop grande pour elle mais ça, c'est mal fichu ces trucs!) sur les épaules. Tenant tout de même avec elle son vieux carnet qu'elle gardait depuis les débuts de sa scolarité. C'est au bout d'un moment qu'elle revint dans le bureau, toquant timidement à la porte avant de rentrer. Visiblement il avait finit. Rapide non ? Elle trouvait. Du moins, elle n'était pas du genre à faire traîner en longueur, la demoiselle avait une logique qui lui faisait écrire ce qu'elle jugeait correct sans chercher à en faire des tonnes pour gagner des points, il ne serait pas étonnant de dire que ce n'est même pas son objectif de base non ?

Surprise. Oh que oui. Fixant alors sa thèse sans trop y croire devant tant de compliment venant d'un professionnel. La demoiselle alors serra son travail contre elle, non sans avoir son cœur qui s'accéléra sur le coup. Et la suggestion sur la provenance des tâches de sang ne fût pas assez forte pour balayer toutes cette fierté qui l'avait envahit.

« Oh merci beaucoup ! Je.. Ferais de mon mieux pour m'améliorer ! Et. Je ferais attention à prendre soin de mon manuscrit, j'éviterais de l'emmener trop dehors et les ferait le plus souvent ici, je vous le promet ! »

Oui. Elle comptait bien les garder ici, à l'abri le plus possible. Pas de risque qu'ils prennent l'eau, ou alors qu'ils tombent ou qu'ils prennent lors d'une possible dispute quand elle fait la queue pour récupérer des boîtes de conserves. Voilà, au moins, ce serait mieux ? Elle s'arrêta cependant l'air aussi ravie que surprise de sa note. Oui. Yuuna pouvait encore douter de sa logique, parfois parce qu'on la regardait bizarrement lorsqu'elle disait des choses de façon si naturelles. Pourtant, elle qui était en retard dans le programme, elle l'avait alors dépassé à une vitesse impressionnante. Dire qu'elle était esclave. Quel gâchis. Hochant la tête toute contente, la voilà alors requinqué pour faire une visite du laboratoire. Vint alors la base, la grande salle où certaines manipulations pouvaient être menée, les documents faits et traité, la salle des archives. Écoutant alors attentivement toute remarque qu'il pourrait fait sur chaque lieu. D'ailleurs, alors qu'ils passèrent devant un tableau qui contenait des calculs compliqués (allez savoir, peut-être avait-il voulu faire un exercice compliqué pour quelqu'un mais avait laissé le tout écrit), la demoiselle ne put s'empêcher de le fixer pendant quelques secondes, écoutant du coup que distraitement Akira pour finalement écrire les résultats. Et se tourner vers lui, l'air de rien. Ce n'était pas là pour être remplit ? Quoiqu'il en soit. Devant la salle de repos. Son ventre visiblement exprima son goût pour cette salle, bien qu'elle n'avait absolument rien apporter pour justement consommer quelque chose dans cette dernière. Eh oui. Il fallait économiser. Rougissant alors. Elle releva la tête vers lui. Espérant qu'il ne l'ai pas entendu... Raté.

« Ah. Je... J'étais tellement pressée ce matin que j'en ai oublié de manger. »

Inventa-t-elle alors du tac au tac. Oui elle n'avait rien avalé mis à part un jus de fruit. Mais en même temps...Des boîtes de conserves au réveil c'est pas top. La joue empourpré et la tête un peu incliné, comme si elle avait entamé le geste de baisser les yeux pour se cacher mais qu'elle c'était retenu.


« Je vous en prie continuez. Quelle est la première tâche que je dois faire pour commencer aujourd'hui ? »

Elle ne savait pas quel heure il était depuis qu'elle était arrivé. Mais... Hors de question de manger. De toute façon, elle c'était dit qu'elle louperait les repas du midi tant qu'elle n'aurait pas été payé. Normal quoi. Elle serait d'autant plus efficace et productive. Ça plairait non ? Agitant alors légèrement ses doigts en les tortillant. Elle... Attendait. Ben quoi ? Elle venait d'arriver elle n'allait pas partir faire son travail comme ça bam hein !
     
© 2981 12289 0




Kdo♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Professeur • Pokémon
Messages : 179
Pokédollards : 78
Date d'inscription : 28/07/2015
Localisation : Johto /Rosalia
Je suis (Inrp) : Hétéro et bientôt casé ~
Je ressemble à : Tomoe (Kamisama Hajimemashita)
Double compte : Cassidy - Oscar

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Onde folie ♦ Vive-attaque ♦ Lance-flamme ♦ Déflagration
Race Pokemon/ Métier: Feunard Shiny / Prof pokémon
Team/Dresseur/Equipe:
Professeur • Pokémon
MessageSujet: Re: Sourire peut changer une journée [Pv: Akira]   Mar 29 Mar - 20:16

Sourire peut changer une journée.


Donc faut sourire là ?

feat  Yuuna - Akira U. Shinki



Un jour, Akira aurait un assistant parfaitement normal. Avec des lunettes, qui resterait dans un coin en attendant de dire une phrase débile à un gamin qui passe. Comment ça c'était que dans les jeux vidéo ça ? Bon ok, ce genre d'assistant très cliché n'existait peut-être pas réalité, mais Akira avait tout de même l'impression de ne tomber que sur des cas par moment. D'abord, il avait eu Dahlia… Qui était arrivé chez lui de manière très bizarre, en taguant les murs de son laboratoire. Elle était maintenant partit vivre sa vie de dresseuse et Kylian avait pris sa place. Une grande amélioration, puisque lui ne lui disait pas qu'il avait deux jambes valides et pouvait donc aller se chercher son café tout seul. Bien au contraire, c'était un très bon pokémon café qu'il s'était trouvé là, il en était très fier ! Après… Le jeune homme restait quelqu'un d'assez stressé et de totalement maniaque sur les bords, ce qui était assez amusant à faire tourner en bourrique en fait. Ah ah, il suffisait de déplacer son cahier quand il avait le dos tourné et bam, panique à bord ! Mais maintenant qu'on lui avait envoyé une toute nouvelle assistante, le professeur la trouvait… Tout aussi charmante qu'un peu bizarre en fait. C'était lui qui stressait les gens à ce point ou bien ? Non, il ne devait juste pas avoir de bol et tombait continuellement sur des personnes n'ayant aucunement confiance en elles.  Ben ils étaient mal barré comme ça…

Ce pauvre professeur Shinki allait bientôt travailler dans un laboratoire remplit de grands stressés partit comme cela. Mais bon, il ne pouvait pas vraiment leur jeter la pierre. Lui-même dans sa jeunesse n'était pas des plus relaxé… Heureusement qu'il avait ralentit son rythme, sinon ils feraient tous une belle équipe à se stresser les uns les autres jusqu'à ce que quelqu'un craque. Au moins, cela devait être un plaisir de bosser pour un patron aussi cool et détendu ! … Encore plus stressant ? Ouais, peut-être, mais au moins, Akira lui était tranquille. Trouvant même quelques fois les questions de la nouvelle un peu étrange. Qu'elle prenne des notes ou pas, tant que le travail était fait, le professeur n'était pas vraiment du genre à se coller sur son dos pour observer ses faits et gestes. Bien au contraire, s'il avait des assistants, c'était pour le décharger d'un peu de travail et non pour lui en donner en plus. Voilà pourquoi il chercha à rassurer un peu la jeune femme sur ce point.

« Ne t'en fais donc pas, je juge uniquement le résultat. Je ne vais pas être sûr ton dos à vérifier que tu notes bien telle ou telle chose si tu penses le retenir sans ça. »

Et pourquoi il ne ferait pas ça ? Ben parce que ce serait chiant, tout simplement. Du coup, si elle n'arrivait pas à suivre avec cette méthode, elle s'en rendrait vite compte de toute manière et en changerait. C'était aussi cela la différence avec l'école. Ici, il fallait un peu apprendre à agir par soi-même et à prendre ses décision seul sur la manière d'effectuer le travail. Voilà, vous êtes des adultes maintenant. Des adultes qu'Akira devait tout de même noté, d'où sa lecture assidu de la thèse de la demoiselle, qui contrairement à ce que son apparence miteuse laissait supposer était d'une assez bonne qualité. De retour, vêtue d'une blouse blanche comme c'était de coutume, la jeune femme avait donc récupéré son travail, visiblement satisfaite de sa note. Après tout, elle était très bonne, surtout pour une première que lui attribuait le professeur. Après tout, il laissait une marge de progression… Et si elle dépassait le 20 après ?… Mais noooon, c'était une surdoué non plus, cela dépendrait sûrement du travail qu'on lui confierait. Ahem. Quoi qu'il en soit, son devoir restitué à qui de droit, le professeur voulait maintenant faire visiter le laboratoire à la demoiselle. Voilà pourquoi il approuva tout simplement ce qu'elle lui avait promis en se levant de son siège.

« Je te fais confiance, je suis sûr que le prochain sera en meilleur état. »

Ben oui, en même temps… Il vaudrait mieux. Cela ne faisait que perturber le professeur après tout qui au fil de sa lecture se retrouvait égaré, à se demander ce qui avait conduit à telle tache ou telle brûlure sur le papier. Oui, il avait une drôle de capacité d'attention le pauvre et était sûrement trop curieux de chose sans importance pour tout à chacun. Quoi qu'il en soit, le professeur avait donc fait son travail (une fois n'étant pas coutume hein) pour guider la demoiselle à travers le laboratoire et lui en montrer tous les recoins. Après tout, si elle voulait se repérer et savoir où était chaque chose afin de faire au moins son travail, c'était la meilleure chose à faire. Lui montrant donc chaque pièce, il prit le temps de commenter un peu tout, lui laissant des informations sur comment marchait tel appareil ou lui fournissant le mot de passe pour accéder aux archives dont elle pourrait avoir besoin.

« Tu as tout noté ? Ah oui c'est vrai, tu ne note pas… J'espère que tu as une bonne mémoire donc. »

S'il la taquinait ? Oui un peu, mais il fallait admettre que cela faisait tout de même beaucoup d'informations à retenir et qu'il ne se priverait pas de lui faire remarquer si elle en oubliait la moitié en cours de route. Mais bon, il fallait tout de même faire un peu confiance aux gens et comme il l'avait pensé plutôt, mieux valait qu'elle apprenne de ses erreurs plutôt qu'il soit sur son dos à tout lui dire. De toute façon, Akira aimait bien parler, cela se voyait et du coup, il était partit dans une boniment plus ou moins intéressant sur le fonctionnement du laboratoire etc, ne faisant pas vraiment attention à si la jeune femme l'écoutait encore ou non. Et du coup… Elle était visiblement partit faire autre chose. Ne s'en rendant compte qu'un peu tardivement alors qu'il avait avancé et qu'il ne sentait plus la présence de son assistante à ses côtés, le professeur se tourna alors vers elle et la vie reposer un feutre à sur le tableau et se demanda alors ce qu'elle avait bien pu faire. Revenant sur ses pas, l'air un peu perplexe, le jeune homme ne dis rien et se contenta d'observer le tableau où il avait commencé à s'occuper d'un problème de calcule pour expliquer quelque chose à Kylian. Ils avaient cela dis était interrompu en cours de route et le problème était resté en suspend… Du moins jusqu'à ce que la demoiselle passe par là et écrire le résultat, ce qui lui valut le regarde suspicieux du professeur.

« … Comment tu as fait ça toi ? Ce n'est pas vraiment du niveau de la sortit de l'école… »

Oui, le jeune professeur se posait vraiment la question. Elle avait utilisé son portable ou… ? Peut-être qu'elle était forte en math tout simplement, mais Akira ne pouvait s'empêcher de faire de gros yeux en regardant encore une fois le tableau. Il avait tourné la tête combien de temps pour qu'elle est le temps de faire ça ? C'était fort tout de même, mais alors qu'il allait renchérir, un bruit attira son attention.. Ce qu'il cru reconnaître comme l'estomac de la jeune femme avait visiblement décidé de se faire entendre, rendant sa propriétaire assez gênée et rougissante tout à coup. Ah ben.. Quand elle avait faim ce n'était pas n'importe quoi hein. Cela fit d'ailleurs rire un peu le professeur. Ah ah, il la stressait tellement la pauvre avec ce nouvel emploi qu'elle en avait oublié de manger, vraiment douée la pauvre.

« Tu aurais pu prendre le temps quand même, plutôt que d'arriver avec de l'avance. Ton estomac n'est pas d'accord avec l'emploi du temps que tu lui impose visiblement. »

Et il aurait tort de se laisser malmener par sa propriétaire. Bien manger, c'était important !… Oui, c'était lui qui disait cela, lui qui donner plus d'importance à la boisson qu'à la nourriture en général. Mais il avait tout de même des petites sœurs et du coup, leur avait fait plusieurs fois la morale sur le fait de manger et finir leur assiette etc. Oui, c'était un vrai bon grand frère, il était même encore aujourd'hui le tuteur légal de sa sœur qui était encore mineure. Autant dire qu'on ne lui faisait pas le coup de non, j'ai pas faim etc alors que l'estomac lui criait famine. Pourtant, la demoiselle elle semblait bien décidé à reprendre et à demander même qu'elle allait être sa première tâche… Ce qui était sans compter que le temps qu'il lui avait fait visité le bureau, ce pauvre Akira lui n'avait plus eu de café… Oui, le pauvre homme effectivement.

« La première tâche ? Remplir un peu ton pauvre estomac serait bien. On ne fait jamais rien de constructif le ventre vide. »

Eh bien quoi ? De toute façon, puisqu'ils visitaient, ils pouvaient bien inspecter un peu mieux la salle de repos. Voilà pourquoi, le professeur y entra dans la foulé pour se diriger presque par automatisme vers la machine à café et s'en servir un. Car oui, il savait le faire ! Il en proposa même un à la jeune femme en lui montrant une tasse.

« Je veux bien un des gâteaux aussi… Mais aucune idée de l'endroit ou Kylian range ça. Voilà ta tâche, te familiariser avec les placards pour m'éviter de chercher. »

Ouais, rien à faire, elle avait tout de même un rôle super important ici… Ahem. Quoi qu'il en soit, le professeur, tasse de café à la main s'était donc assis à la table en attendant que la demoiselle se décide à fouiller. De toute façon, elle était obligé, puisqu'elle avait faim aussi ! Ah ah, qu'il était machiavélique.


FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'



Kdo et vrac:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Assistant • Pokémon
Messages : 126
Pokédollards : 50
Date d'inscription : 09/03/2016
Je suis (Inrp) : Hétéro & amoureuse
Je ressemble à : Shoukaku de Kantai Collection
Double compte : Raffaelo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hâte ♦ Roue de feu ♦ Danseflamme ♥ Torche
Race Pokemon/ Métier: Galopa Shiny / Assistante prof
Team/Dresseur/Equipe:
Assistant • Pokémon
MessageSujet: Re: Sourire peut changer une journée [Pv: Akira]   Jeu 31 Mar - 20:02
Alors il faut sourire à la vie

     
Suivant son professeur d'un air attentif, la demoiselle avait tout de l'élève parfaite ou presque. Elle l'écoutait avec attention, et semblait retenir tout ce qu'il disait, un peu comme s'il ne disait que des trucs forcément très intéressant, qu'il était un être tout puissant ayant la parole absolu et qu'elle, la simple petite Yuuna se devait de tout gober –t'es contente t'as vu comment je le caresse dans le sens du poil le renard ?-, heureusement qu'il avait tout de même affirmé que seul le résultat comptait, un peu plus et elle s'évertuait à penser à tout noter parce que ça fait bien de le faire. Alors que franchement, tout reste dans sa tête, quelques détails finissent parfois sur ses notes, comme par exemple des mots de passe, ce genre de truc qu'elle retient bien mais qu'après tout  on ne sait jamais, un oubli est si vite arrivé (l'instant où on te demande un mot passe que tu tapes tous les jours mais que t'es incapable de le dire sans le faire c'est un moment un peu ridicule mais que je vis souvent.). Se grattant la joue. La demoiselle ne savait trop dire si elle comptait réellement sur sa mémoire et qu'elle ne semblait pas trop lui faire de défaut jusqu'à maintenant ou simplement hocher la tête en fait. Eh bien. Elle opta pour la solution la plus discrète pour la pauvre demoiselle qu'elle était, c’est-à-dire hocher la tête, comme pour montrer qu'il ne fallait pas s'en faire. Et même légèrement montrer du doigt les mots de passe qu'elle avait tout de même noté. Comme ça, elle éviterait de le déranger pour savoir où est quoi et surtout, quel est le mot de passe pour les archives. La jeune femme est du genre à toujours éviter de demander de l'aide, c'est un peu comme quelque chose d'honteux. Quelque chose qu'on ne sait pas ? Ce n'est pas pareil. Mais si c'est à cause d'une maladresse et d'un oubli, c'est de suite la fin du monde, ayant eut l'habitude à ce qu'aucune erreur ne passent durant son enfance, cela se répercutait maintenant dans sa façon d'être la pauvre.

Mais hélas, même la plus assidue des élèves semble montrer quelques failles. Non par non intéressement de ce que disait le Feunard hein, pas du tout. Mais disons que voir ce pauvre problème non résolu tout seul sur le tableau l'avait stressée. Allant presque se demander si ce n'était pas un test pour elle. Comment ça habituée aux fourbes ? Mais non, enfin un peu quoi. Et puis. Cela ne se remarquerait pas ? C'est du moins ce qu'elle pensait jusqu'au moment où elle reposa alors le feutre et remarqua alors le professeur qui traversait le peu de distance qui les séparait à grand pas. Par reflexe, la jeune femme baissa la tête, elle aurait presque fermé les yeux, donnant presque l'impression qu'elle allait se faire frapper. Mais non rien. Pas même une brimade, juste une remarque sur ce qu'elle avait fait. Hein ? Penchant la tête pour comprendre où était le soucis, la jeune femme regarda alors l'ensemble de l'équation et du calcul pour refaire à toute vitesse ce qu'elle avait fait en passant devant, vérifiant alors à combien elle arrivait. C'était le même résultat que celui insrit... En tant que fille qui n'a bien sûr aucune confiance en elle, il va de soit qu'elle demanda.

« Pourquoi... Ce n'est pas bon Monsieur ? Enfin. Je. Je viens de vérifier... »

Se grattant la joue. Le sujet resta alors en suspend, puisque son estomac c'était décidé à venir rejoindre la conversation. Ah. Un peu inutile de passer ça inaperçu, alors elle tenta de se justifier, même si elle sous-entendait qu'elle n'avait pas faim. C'est toujours ce qu'il fallait dire. Pour elle, c'était très mal venu de réclamer à manger, elle ne prend que si on le lui propose, et encore tout dépend les circonstance. Mais Akira semblait décider à garder l'étiquette d'homme gentil à ses yeux, quand bien même il faisait parfois de drôles de remarques, ou qu'il disait les choses de façon étranges, au final il n'était pas bien méchant, et semblait vouloir faire en sorte à ce que la demoiselle prenne le mieux possible ses marques de cet endroit qu'elle serait amené à côtoyer bien souvent.

« Heu... Je vous assure que... ça ira mais. Je.. Hm... bon... Non merci monsieur quoiqu'il en soit ! »

S'inclinant légèrement pour refuser cette boisson que l'on nomme café, non pas parce qu'elle ne l'aimait pas, mais parce que.. Elle ne se sentait pas de prendre quelque chose à boire là tout de suite. La jeune femme alors se tourna vers la petite cuisine aménagée. Et se lança dans la terrible épreuve et surtout première tâche de boulot qu'est la fouille pour trouver à manger ou de quoi grignoter. Un peu bizarre, faut avouer qu'elle aurait plutôt imaginé se faire accueillir dans un laboratoire avec une pile de papier en guise de salutation presque mais bon. Après avoir fait une inspection complète de la zone, la jeune femme couleur neige se tourna vers son patron.

« Si vous avez la patience, je peux faire des cookies, il y a ce qu'il faut. Je vais essayer de faire au plus vite ! »

Eh oui, c'est bête, mais il n'y en avait plus. Mais pas grave, Yuuna est débrouillarde, alors elle pouvait bien commencer à se pencher pour chercher le matériel, se hisser sur la pointe des pieds pour attraper les ingrédients. Et tenter d'utiliser sa mémoire pour se rappeler de la recette. Faut avouer que cela fait longtemps qu'elle n'a pas cuisiné.. Et le stress de mal nourrir son patron, ou pire de l'empoisonner lui donna alors une boule de stress qui resta coincé dans le fond de sa gorge. Cependant, elle put visiblement plus que bien se débrouiller. Se mettant un peu de farine en manquant d'éventrer le sac mal fermé, la demoiselle était de toute façon déjà blanche, alors cela ne se voyait pas. Mais c'est des cookies maladroitement formés qui furent alors poser sur une plaque pour pouvoir être cuit. Bon. Ça ne devrait pas être trop mauvais non ? Soufflant en regardant alors son travail tranquillement se faire. La jeune femme se tourna à nouveau vers son chef. Son regard resta alors littéralement figé sur la table pendant plusieurs secondes tout en se rapprochant avant d'oser le regarder dans les yeux. Un peu.

« Je suis désolée il vous faudra attendre j'espère que vous ne trouverez pas le temps trop long monsieur. Hm. Et sinon pour... En revenir au problème, je suis désolée s'il ne fallait pas. Je.. Je n'ai pas trop réfléchit. J'ai lu il n'y a pas longtemps un livre de science, je crois que c'était dedans, j'ai juste.. Fait.. d'une autre façon, pour.. Je voulais voir si ça me permettait de réduire le temps pour le faire... »

Fallait-il préciser qu'il s'agissait de sa propre méthode..? S'agitant un peu nerveusement les mains, la jeune femme finit alors par s'arrêter d'elle-même, prenant le temps d'inspirer. Chassées par ses vieilles manies, la pauvre essayait de s'en défaire. Surveillant de temps en temps du coin de l'oeil sa préparation, c'est lorsque cela semblait bon qu'elle se leva pour sortir les cookies fumant alors du four. Prenant alors le plus raté de tous pour le goûter, la jeune femme dût se dire que c'était bon puisqu'elle commença alors à les placer dans un plat bien comme il faut pour les laisser refroidir avant de... Non. Pas se rasseoir. Visiblement, elle voulait faire autre chose. Comme par exemple prendre deux clémentines ? Ouais elle se fait plaisir, ou pas vraiment en fait. L'épluchant et le séparant alors en quartiers, la jeune femme les disposa bien proprement dans une assiette avant de sortir un verre de lait et de lui présenter tout sur la table. C'est n'est qu'une fois lui ayant posé l'assiette juste devant lui qu'elle réalisa qu'elle avait par automatisme agit comme elle le faisait avant. C'est à dire préparer le goûter ou petit déjeuner pour un gamin plus âgé que lui et qu'elle devait prendre garde à ce que ça lui plaise mais essayer de lui faire manger des choses bien. Rougissant un peu gênée, la demoiselle lui servit tout de même un sourire des plus adorable et doux.

« Excusez moi, je ne sais même pas si vous en vouliez mais... J'ai vu que vous consommiez beaucoup de café. Alors je.. me suis dis qu'il était certainement préférable de vous donner un fruit et une boisson plus douce pour accompagner.. C'est... enfin. C'est meilleur pour.. la santé... »

Attendant qu'il se serve, la jeune femme ne prendra que ce qu'il lui laissera, attendant alors en le regardant son avis sur la chose. Elle s'était déjà retrouvé avec des épluchures dans la figures parce qu'elle avait osé lui en donner une pas épluchée une fois... Et la fois suivante, c'était pas assez fruité du coup il l'avait privé de repas... Bon je suppose qu'Akira n'allait pas lui balancer les quartiers de clémentines à la figure pour ça non ? On peut pas faire ça. Pas à une si mignonne demoiselle avec ce sourire adorable si naturel nan !
     
© 2981 12289 0




Kdo♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Professeur • Pokémon
Messages : 179
Pokédollards : 78
Date d'inscription : 28/07/2015
Localisation : Johto /Rosalia
Je suis (Inrp) : Hétéro et bientôt casé ~
Je ressemble à : Tomoe (Kamisama Hajimemashita)
Double compte : Cassidy - Oscar

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Onde folie ♦ Vive-attaque ♦ Lance-flamme ♦ Déflagration
Race Pokemon/ Métier: Feunard Shiny / Prof pokémon
Team/Dresseur/Equipe:
Professeur • Pokémon
MessageSujet: Re: Sourire peut changer une journée [Pv: Akira]   Mar 5 Avr - 20:18

Sourire peut changer une journée.


Donc faut sourire là ?

feat  Yuuna - Akira U. Shinki



Mais… C'était quoi cette assistante qui lui donner à corriger une thèse de super qualité et qui en plus allait résoudre des équations sur un tableau dès qu'il avait le dos tourné ? Elle cherchait à faire bonne impression pour son premier jour en lui montrant à quel point elle était forte ou quoi ? Mais le pire, c'était qu'elle n'en avait même pas l'air en fait… De jeunes scientifiques, imbus d'eux-même qui pensent impressionner les aînés en faisant tout et n'importe quoi pour se faire remarquer, Akira en avait vu. Il trouvait même cela assez agaçant en réalité et ne manquait pas de trouver une surcharge de travail suffisante à ces gamins pour qu'ils redescendent sur terre. Seulement voilà, Yuuna elle n'avait vraiment pas le profil de ce genre d'élève prétentieux qui pense tout savoir. Bien au contraire, elle était polie, humble et on aurait presque dit qu'elle avait peur de se faire engueuler parce qu'elle avait osé toucher au sacro-saint tableau du professeur. Ben non, on est pas à l'école non plus. Tout le monde avait donc le droit de prendre un feutre et de noter quelque chose s'il en ressentait le besoin… Seulement voilà, quand c'était pour résoudre des problèmes qui ne devraient pas être du niveau d'une jeune femme à peine sortit de l'école, le professeur ne pouvait pas s'empêcher de s’interroger sur son cas. Le cas Yuuna. C'était charmant non ?

En tout cas, il lui aurait bien fait subir un interrogatoire dans les règles de l'art, mais malheureusement, l'estomac de la jeune femme semblait s'être opposé de lui-même à cette idée. Ah ah, pauvre petite assistante trop stressé qui s'était affamé sans le faire exprès tant qu'elle pensait à son nouvel emploie. Il était même possible qu'elle est eu peur de tomber sur un horrible professeur, sadique et autoritaire qui lui mènerait la vie dur ! Coup de bol, elle était tombé sur Akira, qui aimait certes le travail bien fait, mais n'était pas pour autant un bourreau avec les assistants qu'on lui confiait. De plus, tant qu'on lui fournissait une dose acceptable -soit énormissime – de café, tout allait bien dans le meilleur des mondes pour lui. D'ailleurs, ce grognement s'échappant du ventre de la jeune femme lui rappela que c'était l'heure d'en reprendre et se cachant derrière de bonnes intentions comme remplir l'estomac de la demoiselle, il était donc entré sans cérémonie dans la salle de repos. Se servant donc lui-même du café, pour même en proposer un peu à la demoiselle qui l'accompagnait. Ce qu'elle refusa d'ailleurs fort poliment… Ben quoi, elle n'aimait pas le café ? La pauvre, elle n'allait pas survivre longtemps dans ce triste monde sans ce remontant miracle. Mais bon, c'était son choix après tout.

« Hm ? Tu ne bois pas de café ? Tu as tord, c'est excellent pour la santé ! Je crois. En tout cas, mange tout de même quelque chose. Ton estomac qui gargouille va me déconcentrer pendant le travail sinon. »

Ben ouais, c'était pour son propre intérêt qu'il lui disait de manger bien sûr, il ne fallait pas déconner. Se retrouvant donc avec deux café sur les bras – ou plutôt dans les mains – le professeur les regarda un instant avant de hausser les épaules et d'aller s'asseoir sur une chaise près de la table non loin. Tant pis, deux cafés, cela n'allait certainement pas lui faire peur, surtout si Yuuna rapportait quelque chose à grignoter pour aller avec ! L'air un peu absent tout en se mettant à siroter son café, le professeur observa l'assistante qui semblait passer en revu la petite cuisine aménagé dans cette pièce. Il y avait un peu de tout, grâce à Kylian qui faisait des courses et à ses sœurs qui se relayaient pour remplir les placards comme si elles étaient convaincu qu'il allait se laisser mourir de faim au travail si la bouffe ne se jetait pas sur lui dès qu'il ouvrait un placard… Ce qui n'était pas faux en fait. Ah, le gosse de riche dans toute sa splendeur. En même temps, il y avait toujours eu pour lui dans une cuisine une mère, une sœur ou une bonne pour lui demander ce qu'il voulait manger… Et maintenant, il y avait même une assistante, si c'était pas beau ça !  Elle lui proposait même de lui faire des cookies ! Ce qui donna un drôle d'air interrogateur à notre homme…

« Faire des… Cookies ?… »

Ouais, il était un peu sur le cul là hein. Il la sortait d'une école de cuisine en fait ? On ne l'avait même pas prévenu oh ! Mais en même temps, quand il disait qu'il y avait toujours une femme quelque part pour satisfaire ses moindres désirs… Même si pour le coup, il ne s'y était vraiment pas attendu et avait presque l'impression qu'elle allait lui dire que c'était une blague dans la minute qui suivait. Pourtant, elle s'était réellement mise au travail pour lui préparer les dis cookies. Regardant un instant son café comme s'il allait soudainement se rappeler qu'il y avait glissé une ou deux pilule de drogue dur, le professeur observa la demoiselle beaucoup trop serviable qui se mettait à sa tâche. Oui, il faisait une drôle de tête, mais en même temps, il fallait le comprendre, cette fille l'intriguait vraiment. Pourquoi était-elle si polie, si serviable ? C'était tout de même horriblement rare de voir cela. En fait, même les domestiques qui travaillaient pour lui ne lui semblait pas aussi aplatit devant lui… En même temps, certains travaillaient là depuis des années, l'avaient vu grandir et donc ne se sentait pas réellement obligé d'en faire trop. Mais le pire restait qu'Akira n'avait même pas l'impression qu'elle se forçait, comme s'il était naturel pour elle de faire tout et n'importe quoi pour lui plaire. Ok, il était son patron, mais tout de même ! Ne s'étant pas vraiment remis lorsque les cookies furent en train de cuire dans le four, Akira du bien revenir sur terre lorsque Yuuna lui rappela le problème qu'elle avait résolu au tableau, lui expliquant alors le pourquoi du comment. L'air un peu absent, le professeur analysa un peu les choses cela dit.

« Inutile de t'excuser pour cela, nous ne sommes pas à l'école et il ne te faut donc pas l'autorisation du professeur pour toucher à son tableau. Je trouve juste cela étonnant que tu t’intéresse si vite à ce genre de problème, sans que cela est une utilité précise. En général, les gens sont plutôt du genre à les éviter qu'à les résoudre tout seul.. Et aussi vite. Tu m'as l'air d'avoir une sacrée mémoire en tout cas. »

L'air songeur, le feunard s'attaqua dans la foulé au second café. Oui, pour lui, la jeune femme avait une bonne mémoire. Il déduisait cela au fait qu'elle ne notait rien, ou pas grand-chose comme les mots de passes par exemple, et qu'elle puisse résoudre ce genre de problème en ayant simplement lu un livre qui en traitait. Certains mettaient longtemps à comprendre la méthode après tout, il ne suffisait pas en général de lire… Ce qui voulait donc aussi dire qu'elle avait une bonne capacité de compréhension, ce qui était tout de même une bonne nouvelle compte tenu du métier qu'elle se préparait à exercer. En tout cas, Akira ne pouvait pas s'empêcher de la trouver tout de même un peu étrange cette fille. Pourquoi ressentait-elle le besoin de faire des cookies franchement ? Surtout qu'une fois posé sur la table, le professeur pu se rendre compte que c'était un véritable goûté qu'elle avait préparé en fait, avec même un verre de lait, qu'il cru destiné à la jeune femme en réalité. Ben oui, après tout, elle ne voulait pas de café, il fallait bien qu'elle boive quelque chose, non ? Pourtant, d'après elle… C'était bien pour lui qu'elle avait amené tout cela, ce qui le fit franchement s’interroger pour savoir si on lui avait envoyé une assistante ou une nounou. Fixant toujours la demoiselle l'air un peu incrédule, il ne manqua pas d'appuyer sa tête sur son coude tout en lui répondant.

« Tu es… Vraiment attentionnée. On dirait un besoin maladif en fait, c'est presque flippant. Je peux savoir d'où ça te viens ? Je suis juste ton professeur, tu n'as pas à te plier en quatre pour exaucer mes moindres caprices, sinon tu n'as pas fini. »

Il jeta un coup d'oeil à ce qu'elle avait posé sur la table, remarquant au passage bien entendu qu'elle avait tout poussé vers lui, comme si elle ne comptait pas manger comme cela aurait été normal. C'était presque triste en fait d'être aussi soumise ! Prenant un cookie, parce que… Quand même, le fait maison c'était le bien, le professeur repoussa l'assiette en direction de la demoiselle et lui montra une chaise du doigt pour qu'elle s'assoit puisque ce n'était visiblement pas dans ses intentions. Mordant une fois dans le gâteau avant, le jeune homme avala donc avant de reprendre dans la foulé.

« C'est moi qui te fait peur ou c'est ton éducation qui veut cela ? Ce n'est pas un reproche, je me pose juste la question. C'est mon travail d'étudier le comportement des hybrides après tout… Mais mange. C'est ton ventre qui gronde, pas le mien. Par contre… Ils sont très bon ces cookies. »

Comment ça, ça n'avait rien à voir avec le reste ? Ben si, elle s'était donné la peine de faire des cookies, il pouvait bien se donner la peine de les manger et de donner son avis ! Oui, il avait une drôle d'idée de la répartition des tâches, mais qu'importe. Pour appuyer ses propos, il reprit même un deuxième gâteau, sans pour autant lâcher la demoiselle des yeux, comme si l'observer aller lui donner des réponses sur ce comportement assez… Soumis qu'elle avait. Oui, il fallait bien dire ce qu'il en était après tout. Et puis de toute façon, ce n'était pas naturel de sourire autant, voilà ! … Oui, lui aussi il était bizarre dans sa tête, mais que voulez-vous…


FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'



Kdo et vrac:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Assistant • Pokémon
Messages : 126
Pokédollards : 50
Date d'inscription : 09/03/2016
Je suis (Inrp) : Hétéro & amoureuse
Je ressemble à : Shoukaku de Kantai Collection
Double compte : Raffaelo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hâte ♦ Roue de feu ♦ Danseflamme ♥ Torche
Race Pokemon/ Métier: Galopa Shiny / Assistante prof
Team/Dresseur/Equipe:
Assistant • Pokémon
MessageSujet: Re: Sourire peut changer une journée [Pv: Akira]   Lun 11 Avr - 20:31
Alors il faut sourire à la vie

     
Yuuna n'aimait pas le café ? Ah si. Mais. Bon. En fait, soudainement, la jeune femme ne savait plus si elle devait le contredire, surtout que dans ce qu'il disait il y avait le contraire exact de ce qu'elle pensait. Non, le café n'est pas une boisson particulièrement bonne pour la santé. De ce qu'elle en avait vu. Il contenait alors de quoi mener la vie dur à ce pauvre cœur, pouvant dans le pire des cas –les plus extrêmes certes- provoquer des défaillances cardiaques chez le consommateur, il suffit qu'il ait un cœur plus faible et une consommation excessive de café après tout. Faut pas grand-chose parfois. Sans compter que le café stimule alors le cerveau, parfois ça peut aider, mais à en abuser, on empêche ce dernier de se reposer, provoquant alors des troubles du sommeil, pouvant alors avoir divers effet sur l'organisme de la personne... Bon. Elle faisait médecine ou assistante en fait ? Il n'allait pas la remettre à sa place si elle disait ça ? Après tout, elle n'a pas à l'ouvrir pour dire tout ça. Il doit le savoir. Ou alors il préfère l'ignorer. Mais généralement, demander à quelqu'un de ralentir quelque chose dont il est accro, ce n'est pas trop ce qu'il faut faire pour se faire apprécier au contraire, les gens se trouvent très chatouilleux sur leurs vices. En était-ce un ? A ce point ? Eh bien. Peut-être est-ce juste une exception, mais vu sa façon de s'en ficher royalement de boire deux tasses au lieux d'une, la jeune femme se disait que le professeur ici présent devait certainement faire partit de ceux qui ne sont pas capable de faire quelque chose sans son café. Comme une besoin, un tic, une manie, une drogue ? Oh. Non. Jamais elle n'oserait dire ça. Mais... Ce n'est pas bien. Mais... D'où elle pouvait lui dire ? Faut quelqu'un pour l'informer non ? Non. Après tout. Elle n'est qu'assistante, si ça se trouve elle ne sait rien. Rah.

Le dilemme de fou dans lequel elle était la pauvre fille, c'était un peu comique faut l'avouer. Si Akira savait tout ce qui se bousculait dans la petite tête de la jeune femme alors qu'elle annonçait se lancer dans la préparation de cookies. Dire que c'est beaucoup de pensées c'est peu dire, pourtant, elle arrivait à suivre ce qu'elle faisait et à utiliser sa cervelle pour chercher la recette et ne pas se tromper, du moins, le moins possible.

« O-oui.. Des cookies. Sauf si vous n'en voulez pas. »

Ce qui n'était visiblement pas le cas, du coup retour au fourneaux. Comment ça elle était engagée pour être assistante pas domestique ? Mais. Ça n'a rien avoir. Elle... Faisait ça pour le bon fonctionnement de ce laboratoire, et surtout le bien être de ses occupants qui voulaient bien alors l'accueillir parmi eux. Et du coup pour son professeur qui avait accepté son dossier, non pas qu'elle ait une piètre opinion d'elle-même mais... En fait si. Donc bon. Du coup. Une fois le tout fait, malgré tout ce qu'elle avait pu se dire comme quoi elle ne devait pas la faire, la jeune femme avait préparé un gouter des plus équilibré pour le monsieur en question. Au pire. Il la remettrait à sa place et elle comprendrait. C'est ainsi que ça marchait, quand on ne voulait pas qu'elle fasse quelque chose, ou que ça plaisait pas, on l'engueulait, du coup, elle s'excusait et ne recommencerait plus...

Mais la miss n'était pas juste une fille douée pour préparer à manger comme le veux le cliché, mais aussi pour la science. Eh ouais. Bien décidée à essayer à son professeur son fonctionnement et donc demander s'il y avait un soucis, ou si sa façon de faire était mauvaise, elle lui avait tout expliqué. Et sa réponse lui fit alors hausser les sourcils et finalement même simplement... Sourire. Tu sais, le sourire qui lui va si bien, qui démontre qu'elle est particulièrement contente, un peu fier peut-être et heureuse d'avoir un compliment. Prenant ce dernier comme s'il s'agissait d'un cadeau.

« Oh ? Vraiment ? Vous le pensez ? Merci professeur ! Je... Je suis un peu... Curieuse de nature. C'est pour ça qu'on m'a incité à devenir assistante en fait... Je. C'est pas ce qu'il faut dire ? Réalisa-t-elle, avouer qu'elle n'était pas ici parce que c'était une vocation de toujours c'est mal ? Elle baissa les yeux. Je suis un peu dénuée de culture alors je... tente de palier à ça en apprenant par moi-même. Mais ce n'est pas si dur. Il suffit d'un peu d'observation, parfois de logique et de mémoire. Comme pour la lecture non ? »

Ben oui, parce que tous le monde apprend à lire presque seul hein. On donne un alphabet pour faire une fois ou deux la phonétiques et repérer les lettres. Puis on se débrouille avec ce qu'on voit et ce qu'on entend. Les cours de lectures de son maître étaient utiles, elle s'imaginait les mots dans sa tête quand elle les entendait et parfois essayait de comparer pour vois si c'était juste... Rappelée à l'ordre par le gouter qu'elle avait préparé pour Akira, la jeune femme finit alors par s'asseoir à la place qu'il lui indiquait sans poser de question. Attendant... Se retrouvant alors avec le plat devant elle. Hein ? Mais. Vraiment ? Il fallait qu'il mange à sa faim. Yuuna comptait bien le dire, du moins, jusqu'à ce qu'il lui  pose une question qui la prit au dépourvu. Son regard devint alors hésitant et fuyant à nouveau. Se retrouvant à jouer nerveusement avec ses doigts. Son comportement était déplacé ? Il disait que non. Mais au fond, elle en avait l'impression. Sa voix hésita à se frayer un chemin jusqu'à la sortit pour finalement tenter de se justifier. Timidement, elle tentait alors de le regarder, visiblement, elle et la confiance en elle ça fait dix.

« Je... Je suis désolée si jamais mon attitude vous importune. Dites moi franchement et je cesserais immédiatement ce qu'il faut. Je vous assure, vous ne me faites pas peur, n'allez pas penser ça.  Je... C'est. Une... Habitude. Voilà. J'ai été éduqué de cette façon alors au fond de moi, je ne peux m'empêcher de donner le meilleur de moi-même pour combler les gens autours de moi. Mais surtout, j'ai.. Du coup envie de faire plaisir et d'être utile. Si... Si vous appréciez mon travail et ce que je fais pour vous. Alors n'hésitez pas, souriez juste. »

Finalement, c'est son petit sourire adorable et timide qui vint ponctuer sa phrase. Lui donnant un air d'ange là pour veiller sur lui, parce qu'elle était ainsi et pas autrement. C'est un peu ça oui. Elle ne connait pas encore assez Akira, mais le simple fait qu'il lui ait offert ce travail la rendait heureuse et lui donnait envie de lui rendre la pareil du mieux que son humble personne devait. C'était triste ce reste d'esclavage non ? Pourtant. Malgré le milieu dans lequel la jeune Galopa était, cette dernière n'en est ressortit qu'aussi blanche et pure. C'est pas possible d'être comme ça sérieusement, c'était à se demander comment elle en tirait une telle force. Attrapant tout de même un cookie puisqu'elle y était invité pour en manger un peu. C'est avec plaisir qu'elle l'avala. Non sans le regarder, elle osa même en prendre un deuxième. Hm. Ça va elle s'en était vraiment bien sortit, de quoi la faire sourire.

Mais... elle poussa malgré tout le verre de lait devant lui. Ainsi que la clémentine qu'elle avait épluché. Poussant même le vice jusqu'à lui tendre un quartier pour qu'il le prenne. De son air innocent et dénué de toute moquerie –ou ce que tu veux, elle est trop pure cette fille elle fait peur-. Elle reprit.

« Je vous remercie d'avoir prit mon dossier. Je ferais tout mon possible pour que vous soyez satisfait de mon travail et ne pas vous déranger. J'espère un jour pouvoir devenir un grand professeur comme vous ! »

Et elle souriait. C'était une blague non ? Pas du tout. Elle est gentille, belle, mignonne, intelligente visiblement et pas qu'un peu, débrouillarde et en plus serviable ? Mais. Cette fille est un démon avec toute ces qualités c'est pas possible. Cependant elle eut l'audace de prendre un nouveau cookie, son estomac criait famine et il n'aurait rien avant ce soir. Même si son regard en coin se demandait à chaque fois qu'elle en prenait un si elle avait le droit. Finalement, elle se releva pour le regarder.

« Vous... savez Monsieur. Le... Le café. Ce n'est pas si bon que ça pour la santé. Comme tout en excès... Mais quelqu'un comme vous doit le savoir. Mais vous.. Devriez éviter d'en abuser. Ne pensez pas que je vous donne un ordre ou quoique ce soit ! Juste. Un conseil. Vraiment ne le prenez pas mal. »

D'ailleurs comme pour s'excuser, la pauvre jeune femme s'était incliné. Respectueuse et attentive hein. C'est le moins qu'on puisse dire. En tout cas. Elle semblait attendre une réponse de sa part. C'était un peu bizarre de parler d'elle-même, mais Yuuna se surprit à apprécier échanger avec lui. Il était un peu bizarre, mais semblait réellement gentil. Et malgré le stress naturel qui la submergeait. Elle était certaine qu'elle pourrait alors travailler comme il faut ici et sereinement, elle était bien tombé. Ça oui. Elle le pensait. D'ailleurs, malgré son air un peu trop soumise certainement, elle finit alors par faire un sourire détendu et naturel. Bon, un peu stressante c'est journée mais plutôt bien non ?
     
© 2981 12289 0




Kdo♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Professeur • Pokémon
Messages : 179
Pokédollards : 78
Date d'inscription : 28/07/2015
Localisation : Johto /Rosalia
Je suis (Inrp) : Hétéro et bientôt casé ~
Je ressemble à : Tomoe (Kamisama Hajimemashita)
Double compte : Cassidy - Oscar

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Onde folie ♦ Vive-attaque ♦ Lance-flamme ♦ Déflagration
Race Pokemon/ Métier: Feunard Shiny / Prof pokémon
Team/Dresseur/Equipe:
Professeur • Pokémon
MessageSujet: Re: Sourire peut changer une journée [Pv: Akira]   Dim 17 Avr - 18:03

Sourire peut changer une journée.


Donc faut sourire là ?

feat  Yuuna - Akira U. Shinki



Akira avait toujours été couvert d'attention. En même temps, en tant que fils de noble, aîné et unique garçon, on pouvait le comprendre hein. Il avait toujours eut serviteur et même petite sœur pour prendre bien soin de lui, ce qui avait fait de lui.. Ben… Peut-être pas un homme incapable de se gérer, c'était fort tout de même, mais une personne ayant l'habitude qu'on prenne soin de lui dirons-nous. Du coup, il ne trouvait pas du tout cela anormale qu'on fasse attention à sa place à ce qu'il mangeait, quand il dormait etc. Bon par contre… Quand c'était sa toute nouvelle assistante qui lui préparait des cookies sans qu'il lui est rien demandé, là ok, il trouvait quand même cela un peu étrange. Sa personne était si noble et si magnifique que tout le monde se sentait obligé de le rendre heureux maintenant ? Ben, il fallait croire, entre ça et monsieur le pokémon café, tout le monde semblait vraiment s'occuper de lui à présent. Encore que, le jeune homme qui lui préparait du café, il trouvait cela normal, mais le coups des petits gâteaux maison, il l'avait nettement moins vu venir, même s'il n'allait certainement pas s'en plaindre. C'était toujours meilleur et au moins, on savait ce qu'il y avait dedans. Et puis, Yuuna c'était peut-être trompé, elle devait avoir postulé pour un poste de commis de cuisine et bam, elle se retrouvait assistante dans un labo ! … Non pas ça ? Ah bon…

Non, franchement, cette fille qui résolvait les équations laissé sur le tableau ne devait pas se destiner à autre chose qu'une carrière scientifique, contrairement à ce que sa manière de préparer des cookies pour son patron pouvait laisser penser. Elle devait tout simplement… Vouloir être bien vue ? De toute manière, ce serait du gâchis que de la laisser gâcher une telle mémoire . Car oui, Akira avait tout de même remarqué cela chez elle. Une qualité bien utile dans un travail où il avait des tas de choses à retenir, ne serait-ce que pour son travail de tous les jours. Qui sait, peut-être que maintenant, quelqu'un se souviendrait où étaient rangé les dossiers ! Comment ça Kylian oui ? Mais non, lui il rangeait trop, c'était stressant. Il fallait quelqu'un qui arrivait juste à s'y retrouver dans le bordel que foutait le professeur. Si Yuuna en serait capable ? Il n'en savait trop rien, mais au moins, elle faisait bien les cookies. Après avoir bu deux cafés d'affilé, le professeur c'était donc retrouvé avec un en-cas complet, qu'il avait tout de même décidé de partager en deux puisque c'était de base l'estomac de la demoiselle qui grondait et non le sien. Mais au moins, la demoiselle semblait vraiment flatté qu'il est remarqué sa mémoire, bien qu'elle ne semble pas vraiment encore bien à l'aise la pauvre, comme si elle allait vraiment dire une bêtise à chaque instant.

« Pas ce qu'il faut dire ? Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise réponse voyons. Tant que cela te conviens, qu'importe que tu es désiré devenir professeur toi-même ou qu'on t'es encouragé dans cette voie. Il suffit de faire ce que tu aimes et parfois, être guidé grâce à ses aptitudes peut-être très bénéfique. »

Dans un sens, cela n'étonnait même pas Akira qu'on l'ai guidé vers cette voix. La pauvre n'avait pas l'air très… Enfin.. Prendre des décisions, cela n'avait pas vraiment l'air d'être son point fort hein. Elle semblait plutôt du style à écouter et à s'appliquer ensuite à faire les choses bien, ce qui n'était d'ailleurs pas un mal en tant qu'assistante. Mais une fois professeur elle-même, il faudrait bien qu'elle prenne un peu de caractère et prenne ses décisions par elle-même, non ? Ce serait une bonne chose à apprendre en cours de route, il n'y avait aucun doute là-dessus et du coup, c'était certainement un peu à Akira de s'en occuper. Pas simple d'être prof hein. Il s'était pourtant interrogé sur ce qui la poussait à être ainsi. Une éducation, sa nature simplement, mais en tout cas, la pauvre était très prévenante, assez pour s'oublier elle-même dans la foulé, ce qui était du coup une mauvaise chose. Le feunard, plus jeune avait fait passé son travail avant sa santé et en avait payé le prix, il n'avait donc pas vraiment envie que ses assistants suivent la même voix. L’égoïsme était parfois une bonne chose malheureusement. Mais pourtant, Yuuna était très loin de l'avoir assimilé, cela se voyait bien à sa façon de s'excuser comme si elle avait fait quelque chose de terrible. Non, ça allait en fait, Akira n'allait pas la crucifier sur place pour lui avoir fait des cookies. Il avait connu bien pire dans la vie après tout. (Bien qu'il est eut une vie assez confortable, autant le reconnaître.)

« Tu n'as pas à te plier en quatre pour me faire plaisir. Il est compliqué d'aller à l'encontre de son éducation, mais il faut que tu prenne garde, certaines personnes risques de profiter de toi s'ils se rendent compte que tu ferais tous pour leur faire plaisir. S'occuper des autres est une bonne chose, mais il ne faut pas s'oublier soi-même dans la foulée. »

S'il s'était demandé au début si elle n'en faisait pas trop pour être bien vue, Akira commençait maintenant à comprendre que son sourire n'était nullement feint et qu'elle croyait vraiment à ce qu'elle disait la pauvre. Bon, il y avait du boulot pour qu'elle devienne plus sûr d'elle, mais cela finirait bien par arriver un jour… Sûrement. Au moins, elle avait osé prendre deux cookies, ce qui était déjà une victoire puisqu'elle les avait d'abord réservé à son professeur. Celui-ci l'observa donc, tout timide mais souriante, la trouvant malgré lui mignonne… Mais non, il ne fallait pas, c'était son assistante. Un peu de professionnalisme !  Lançant un petit regard au verre de lait et à la clémentine poussé vers lui, le feunard se décida finalement à diviser les quartiers en deux pour qu'elle en profite aussi, essayant du coup de voir si elle y toucherait bien. L'appel de l'estomac devrait être le plus fort, non … ? Bon par contre, le verre de lait n'était pas partageable et il se décida donc à en boire une gorgé pendant qu'elle lui parlait, puisqu'elle avait tout de même l'air d'y tenir. Vrai que c'était bon le lait.. Pas autant que le café hein, mais ça avait son charme de temps en temps quoi. Tout comme les phrases que pouvait sortir Yuuna en fait. Être un grand professeur comme lui ? Ah ah, elle savait le brosser dans le sens du poil le feunard, c'était beau. Il était un homme après tout, il était donc sensible aux compliments… A moins que ce ne soit son ego sur-dimensionné qui donne cela.

« Ah ah, je te le souhaites vraiment. Mais il est vrai qu'il est dur de m'égaler. Je ferais en sorte d'être un bon professeur afin de te donner les meilleurs chances pour cela.»

Sinon, ça allait les chevilles ? Ouais, comme d'habitude quoi. Il avait sur le visage un sourire très sûr de lui, qui en aurait énervé beaucoup en fait, mais en même temps, il avait de quoi se vanter non ? Il était parfait, ce n'était guère de sa faute. Ahem, on va redescendre un peu tout de même. Cassant un cookie en deux, le professeur, si mature tout ça, s'amusa bien vite à le tremper dans le lait, le laissant s’imprégner avant de le manger.. Ben quoi ? Elle avait voulu qu'il prenne le lait, elle n'allait pas critiquer sa manière de le prendre, si ? Mais non… En tout cas, c'était plutôt après le café qu'elle semblait en avoir, ce qui fit lever oreilles du feunard, qui l'écouta d'un air plutôt méfiant. Le café était une chose sacré, une offrande qu'on apportait au dieu qu'il était, ce n'était pas évident ? Ben.. Apparemment non, ce n'était pas bon pour la santé à ce qu'il paraît… Pff, balivernes ! Il en buvait toute la journée et se portait très bien ! Ou presque. Secouant une main dans le vide comme pour chasser ce genre d'idée absurde, le professeur ne tarda donc pas à expliquer les choses à la demoiselle telle que lui les voyait.

« Mais non voyons, il ne faut pas croire tous ce que les gens disent. Regarde moi, j'en bois toute la journée et je suis en pleine forme. N'ai-je pas l'air en pleine forme ? De plus, cela maintiens très bien éveillé, quand on manque de sommeil, c'est donc une bénédiction. Je suis sûr que tu t'y mettra sous peu toi aussi. »

Oui, tous les gens en pleine forme manquent de sommeil, c'est une évidence… Ahem. Quoi qu'il en soit, il semblait parfaitement convaincu de ce qu'il disait, bien qu'il savait parfaitement au fond de lui qu'il disait des conneries. Ah, c'était beau un homme aussi sûr de lui. Ce serait d'ailleurs bien que sa confiance en lui déteigne sur la jeune femme d'ailleurs, car même là en voulant lui faire comprendre que boire du café n'était pas une bonne chose à ce dosage, ce qui était tout à fait vrai, la pauvre avait eut peur de déranger. Lâchant finalement un soupire, le professeur finit par poser sa main sur le crâne de la Galopa avant de… Tapoter doucement. Ben quoi ? Il n'avait plus le droit de patpat ses assistants ? Mais si, c'était sans son contrat, voilà. Finissant finalement son cookie, qui était très bon au passage, le Feunard se leva ensuite pour trouver dans un placard une petite boite afin de conserver les gâteaux restant pour plus tard. Comme cela, tout le monde pourrait bien en profiter après… Même Kylian s'il était très sage. Laissant donc la boite à disposition, il se rapprocha donc de la nouvelle assistante.

« Ton ventre est calmé maintenant ? C'est bien mieux pour attaquer le travail je trouve, sinon on est tout le temps distrait ! Au pire, il reste des cookies si tu as un petit creux en cours de route. »

Ben oui il était gentil, il lui proposait de se servir dans les cookies qu'elle avait préparé !… Quel gentleman cet Akira ! Comment ça non ? Mais si oh, bande de jaloux.


FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'



Kdo et vrac:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Assistant • Pokémon
Messages : 126
Pokédollards : 50
Date d'inscription : 09/03/2016
Je suis (Inrp) : Hétéro & amoureuse
Je ressemble à : Shoukaku de Kantai Collection
Double compte : Raffaelo

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hâte ♦ Roue de feu ♦ Danseflamme ♥ Torche
Race Pokemon/ Métier: Galopa Shiny / Assistante prof
Team/Dresseur/Equipe:
Assistant • Pokémon
MessageSujet: Re: Sourire peut changer une journée [Pv: Akira]   Jeu 21 Avr - 19:47
Alors il faut sourire à la vie

     
Bon, c'est un début pas si mauvais que ça non ? Je suppose qu'on pouvait dire qu'il y avait pire et ne pas se plaindre. De toute façon ce n'était pas Yuuna qui allait le faire, quand bien même sa première journée dans un laboratoire de professeur c'était transformé en cuisine party à essayer de lui faire un goûter digne de ce nom pour le grand professeur qu'elle servait. Enfin. Servir. C'était ça le bon terme ? Assistante c'était bien un peu pareil ? Quand bien même elle était maintenant libre depuis un bon moment, la demoiselle avait bien du mal à se défaire de ces vieilles habitudes tient... Mais cela lui faisait plaisir de faire tout ça. De venir, de faire de son mieux, de penser qu'il pourrait trouver sa compagnie pas dérangeante à défaut d'agréable, de faire en sorte qu'il aille bien, parce que si son professeur n'était pas bien pour travailler, quelle piètre assistante elle ferait non ? Pleins de petites choses qui la rendait certainement beaucoup trop serviables. Et assez peu sûre d'elle en fait. La pauvre donnait l'impression qu'elle disait une bêtise à chaque fois qu'elle ouvrait la bouche, heureusement qu'il était là pour essayer de rattraper le coup. La demoiselle était du genre à rapidement s'auto-flageler mentalement quand elle pensait dire n'importe quoi, comme quand elle avait affirmé qu'on l'avait poussé à venir ici pour être assistante et devenir professeur. N'est-ce pas mieux de venir par passion ? Mais qu'est-ce qu'elle voudrait faire dans la vie alors ? Ah ça, elle n'aurait jamais répondu, c'est déjà difficile de lui faire cracher ce qu'elle aime bien faire dans la vie. C'est bien le genre de chose dont elle ne prêtait aucune attention avant... Mais c'est loin tout ça, il serait temps que arrives à t'en défaire Yuuna. Se tapant alors la tête mentalement, elle hocha la tête aux paroles de son professeur.

« Oh.. Je ne savais pas. D'accord monsieur ! Je suis contente que ce ne soit pas une mauvaise chose, je suis les conseils qu'on me donne souvent. »

Pour ne pas dire tout le temps, c'est pas le genre de fille difficile à côtoyer en fait. Aucune fierté. Peut-être qu'elle peut se décevoir, mais généralement, si vous lui faites une remarque quelque chose ou alors un conseil, la demoiselle en prendra compte immédiatement. C'est pourquoi à chaque fois qu'il parlait, elle semblait être obligé d'hocher la tête pour approuver. Même si.. Faut avouer qu'elle baissa les yeux lorsqu'il parla de sa manie à se plier en quatre. Elle tenterait alors d'y faire attention... Elle ne viendrait plus l'importuner en lui proposant par exemple des cookies. Cela ne fait peut-être pas partie de son contrat mais... Le professeur Akira semblait apprécier les avoir... Du coup. Devait-elle réellement arrêter ? Si elle lui proposait des trucs peut-être qu'il pourrait alors répondre simplement oui ou non et elle agirait en conséquence ? Jamais Yuuna ne se permettrait de se montrer trop insistante, même pour aider la personne. Après tout, il était bien libre de ne pas vouloir de l'aide de la jeune femme. Le regard baissé sur le cookie qu'elle tenait, la jeune femme sourit alors, il est toujours mieux de sourire. Et puis, il était vraiment gentil, il ne voulait pas trop la déranger. Et puis, il la prévenait qu'on pourrait alors profiter de sa gentillesse. La demoiselle le savait très bien, elle n'aide pas forcément autant tous le monde depuis qu'elle est sortit -même si faut avouer que parfois elle se laisse facilement avoir-, mais lorsqu'elle connaît la personne pourquoi s'en priver ? Elle n'a besoin de rien de particulier qui plus est.

« Ne vous en faites pas. Si vous ne voulez pas de quelque chose il suffira de me le dire. Je n'ai besoin de rien en particulier. Mais c'est gentil de votre part de me prévenir merci Monsieur. Je ferais attention ! »

Ben oui, parce qu'il l'informait bien gentiment, elle pouvait que le remercier. Raison de plus pou elle pour se montrer heureuse d'être ici avec lui et soucieuse. D'ailleurs il semblait être le genre d'homme à apprécier qu'on le flatte. Comme beaucoup, son ancien maître aimait ça aussi. Cela la fit même doucement sourire, bien décidé à ne pas décevoir Akira. Même si faut avouer qu'il avait beau être quelqu'un ayant un énorme savoir à ses yeux et le respecter, la demoiselle ne le croyait pas plus que ça lorsqu'il tentait de défendre la cause du café. Non ce n'était pas bon. De toute façon, avec un peu de logique, rien n'est bon en excès, peu importe ce que s'est. Et il est primordiale de veiller à conseiller les gens autours d'elle. Combien de fois avait-elle prévenu son maître qu'il ne faut pas manger trop de bonbons ? Il ne l'écoutait pas et s'en fichait, mais elle le disait. Et espérait un jour qu'il l'écoute. Mais ne désirait pas l'ennuyer, repensant alors à ce qu'il avait dit et surtout pour ne pas se montrer désagréable, elle hocha alors de façon assez peu convaincu la tête, le regard fuyant sur la clémentine qu'elle avait attrapé alors.

« Oh... Heu. D'accord monsieur désolée... »

Mouais. Elle n'était pas convaincue, en même temps, qui pourrait l'être ce n'est pas un secret que le café en trop forte quantité ce n'est pas bon, pourtant, Akira le faisait, donc c'était en parfaite connaissance de cause ? Elle n'était personne pour dicter ses choix après tout... Du coup. Elle sortit cette histoire de son esprit, ou plutôt le rangea dans un coin de sa tête pour manger la clémentine avec un léger sourire. Ses joues prirent une légère couleurs, contente de partager un instant aussi simple que de pouvoir manger avec son supérieur. Elle avait l'impression d'être plus à l'aise quand bien même cela ne se voyait pas tant que ça. D'ailleurs son sourire adorable était toujours là.

« Oui monsieur ! Merci beaucoup, vous êtes vraiment un enseignant attentif, c'est un plaisir de commencer à travailler avec vous. J'ai.. hâte d'apprendre et de me mettre au travail. »

Elle aurait le temps de faire ses marques, d'apprendre à côtoyer les gens ici. D'ailleurs ayant débarrassé et lavé la vaisselle utilisée, et du coup posé la boite pour que tout le monde puisse se servir. Contente que cela puisse plaire -elle n'hésiterait pas à en proposer à Kylian d'ailleurs il avait été si gentil à l’accueillir tout à l'heure.- La demoiselle suivit alors son professeur pour terminer ce qui devait être fait. C'est à dire les dernières explications sur le fonctionnement, qu'elle notait parfois sur son cahier ou alors dans un coin de sa tête. Vint ensuite le moment des premières tâches. Histoire de ne pas commencer trop brusquement, il lui proposa alors de mettre son nez dans ses notes et dossiers, histoire de les classer et remettre au propre, elle pourrait alors avoir une première approche du travail effectués ici. Ce qu'elle fit avec le sourire d'ailleurs. Yuuna souriait tout le temps. Disait toujours oui à ce qu'on lui donnait à faire. Une joie qu'elle voulait communiquer en parfois proposant son aide, ou montrant son intérêt pour toutes les activités du laboratoire. Même si elle manquait visiblement de confiance et de capacité à prendre des décisions -pas initiatives hein-, la demoiselle semblait faire de son mieux pour satisfaire les exigences du laboratoire qu'elle venait d'intégrer. Réussir et faire plaisir. Voilà qui faisait tourner ses journées les rendant toujours plus agréables que ses soirées... Mais faut avouer que la laboratoire venait de faire venir un étrange petit soleil dans ses murs.
     
© 2981 12289 0




Kdo♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sourire peut changer une journée [Pv: Akira]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Sourire peut changer une journée [Pv: Akira]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un sourire peut ensoleiller une journée~ [Joshua Campbell/Nouvelle Zélande]
» Une révélation qui peut changer tout un destin
» Mieux vaut ne pas songer au passé, rien ne le peut changer.
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Ardamis { Guerrier}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Johto :: Rosalia-