Partagez | 
 

 Ta wailmer, wesh !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 11
Pokédollards : 3
Date d'inscription : 15/03/2016

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Assurance ♦ Danse lames ♦ Feinte ♦ Fulmifer
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Ta wailmer, wesh !   Ven 13 Mai - 11:46
La dépouille brisée de Salem reposait alors sur la féroce corne du Scarhino fort mal fringué pour l'occasion.

"Arrête de me tuer !" bredouillait alors le plus mal en point des deux. Enfin... le seul mal en point des deux en réalité.

Le scarhino se figea un instant, laissant alors un répit rédempteur et salvateur à notre ami Salem qui en profita pour dégainer sa plus puissante technique... Une technique apprise grâce à son humanité et non en sa qualité de pokémon sauvage... Une technique ancestrale que seule un humain pouvait imaginer. Une technique à la fois subtile et destructrice.

"Te voilà feinté, gros scarabée !" s'écria alors le Scalproie, lançant à l'assaut des orifices oculaires du scarhino, son index et son majeur en formant le "V" de la victoire.

Surpris, le pokémon insecte subit l'attaque de plein fois. Ce qui le fit reculer d'un pas, puis -étrangement- il porta ses deux paluches à là où se trouvait avant deux orbes lui permettant de discerner les choses en lui permettant d'user d'un sens que l'on appelle communément la vue. Il se mit à hurler et à se ruer dans tous les sens. Salem, malmené, toujours empalé sur sa corne (Merci de ne pas vous méprendre sur mes termes et de veiller à rester concentré sur la situation présente, le contexte étant très important dans ce type de propos) se faisant alors balloter comme un vieux sac de grain perdu sur un mulet hystérique.

Puis le scarhino se stoppa net, reprenant ne dessus sur la douleur. Salem porta son regard défait sur son adversaire, qui le fixait d'un œil mauvais, (Non pas à cause du doigt dans l’œil, mais juste parce qu'il était gros fâché) prit appuie sur ses genoux, se cambra puis... Pour faire court : catapulta le jeune Scalproie valdinguer à l'autre bout de la stratosphère histoire de lui apprendre à vivre. Le principal concerné ne put s'empêcher d'émettre un son singulier en apprenant l'existence, une fois encore, de son troisième type vol. "Bordelakuuuu !" s'écriait-il. Quoi que ça veuille dire.

L'atterrissage fut plus que douloureux. Surtout quand il se rendit compte qu'il se trouvait en présence d'un sombre individu qui l'épiait... C'est alors, allongé, qu'il fit mine de garder son calme et de contenir la douleur qui parcourait tout son être. C'est d'un air faussement relaxé, qu'il s'adressa à l'excentrique qui se tenait debout non loin de sa géolocalisation actuelle.

"Il a un malaise le punk ?" lui demanda-t-il d'un air tout à fait décontracté. Ou presque.

Si seulement le bougre savait, il le prendrait en pitié. Aussi, allons-nous éclaircir son histoire maintenant à vous, lecteurs, pour qu'il n'ait pas à le faire plus tard -Et moi non plus, je ne vais pas réécrire 100x les mêmes choses après tout- et créer un climat d'embarras entre nos deux protagonistes.

Pour faire court, disons que le Scalproie se promenait tranquillement... Il fit quelques emplettes à Lavanville. Il n'aimait pas particulièrement l'ambiance, mais les pokémons spectre et les histoires de fantômes ne l'atteignent qu'assez peu. Dans tous les sens du terme. Alors qu'il finissait de payer, un petit chapardeur lui déroba habilement son porte-feuilles tandis qu'il le rangeait dans sa poche. Le bougre s'enfuit, emportant son butin avec lui. C'est donc tout naturellement que Salem s'élança à sa poursuite.

La poursuite traîna jusqu'à la route 8, qui ne se trouve pas bien loin de Lavanville. Mais à peine sortit de la ville que son chemin fut bloqué par une espèce de grosse carcasse bleue. Un gros guguss avec un sweat à capuche bleu pétrole et une crête en forme de corne. Visuellement parlant, n'est-ce pas ?
A vrai dire, si ce dernier ne l'avait pas percuté de plein fois, cela aurait pu s'arrêter là. Si ce dernier n'avait pas été aussi gros, peut-être Salem aurait pu passer. Peut-être si le Scalproie avait de bons yeux, aurait-il pu éviter de rentrer en contact avec lui. Peut-être que si Salem n'avait-il pas émis l'hypothèse que la génitrice de ce charmant garçon ne ressemblait pas à un groret, cela aurait-il pu s'arrêter là. Peut-être si il n'avait pas enchaîné que sa coupe lui faisait penser à ce qu'il supposait être l'appareil génital d'un amonistar cette vilaine affaire aurait pu se stopper. Peut-être que si, en venant d'esquiver une charge maladroite, n'avait-il pas renchérit en ajoutant que cette même génitrice, sus-nommée, devait être coiffée comme un Lippoutou femelle, peut-être cela lui aurait évité de se retrouver sur la corne de ce Scarhino enragé après s'être pris quelques coups dans les gencives, alors qu'il tenta de s'enfuir.

Présentement aux prises avec ce grand gaillard, qui s'approchait de lui dangereusement dans le but, et même si on part en conjoncture il serait difficile de se tromper sur ses intentions, de l'achever, Salem ne put s'empêcher de continuer à observer ce bougre d'âne aux cheveux flamboyants qui se trouvait être non loin de lui. Décidément, les gens dans le coin ont de drôle de goûts en matière de coiffure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 129
Pokédollards : 56
Date d'inscription : 31/01/2016
Je suis (Inrp) : Hétéro et Celib'
Je ressemble à : Axel de KH & Reno de FF7
Double compte : Raffaelo, Reshiram & Ayden

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Feu de l'Enfer ♦ Lance-Flamme ♦ Draco-griffe ♦ Seisme
Race Pokemon/ Métier: Dracaufeu/ Douanier
Team/Dresseur/Equipe:
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: Ta wailmer, wesh !   Jeu 19 Mai - 20:03
Coach de l'extrême nouvelle émission

   
Pourquoi il devait y aller hein ? Il n'avait pas envie, y avait plus compatissant de manière général dans la vie que Mikelangelo, pourtant, il était bien là à Lavanville. Pourquoi faire ? Rendre visite à des morts pardi, et c'est même pas une mauvaise blague en fait, puisqu'une mission d'Avalon avait été la misère absolu et au lieu de rapatrier les cadavre jusqu'à Hoenn, ces derniers avaient été enterrés en bonne et due forme à Lavanville. C'est pas comme si cette ville avait la réputation parfaite pour hein, mais bon, au moins, on pouvait les remercier d'avoir fournit du travail aux croques-morts du coin ? Mouais, ils devaient pas manquer de client, comme dirait le rouquin, c'est un métier qui ne s'arrêtera jamais de tourner, c'est une mode qui ne passe pas de mourir ! Mais qu'importe. Il n'avait pas le choix, un hommage devait être rendu et il était bien sûr du lot. Accompagner la famille et tout le truc dont il se fiche royalement. Égoïste ? Ben ouais et ? Peut-être un peu plus que le commun de mortel c'est tout, mais tant que cela ne le touchait pas, il ne voyait pas l'intérêt de s’apitoyer. C'est donc après cette journée des plus ennuyante qu'il put enfin partir de cet endroit qui ne respirait pas la joie de vivre avec son ambiance hein. Enfin seul, dans le centre de la ville. Bon, c'est pas tout, mais c'est plombant cette ambiance, et s'il profitait d'être dans le coin -qui n'est pas la porte d'à côté par rapport à Hoenn- pour faire un tour genre, dans la ville de Safrania ? Doit bien y avoir des trucs à faire. Et c'est non sans prendre le temps de faire un détour par une boutique pour y acheter une boisson, que voilà le dracaufeu en train de marcher les mains dans les poches tout en prenant la direction désirée, c'est à dire, la fameuse route 8.

Habillé de son grand manteau noir qui lui tenait chaud -ben ouais, on lui a refusé de venir avec d'autres couleurs c'est nul-, alors qu'il songeait à simplement le retirer, du mouvement plus loin le fit alors s'arrêter. Et finalement doucement s'approcher, admirant visiblement la querelle entre deux hybrides, du moins c'est ce qu'il déduit. L'un d'eux avait une corne et donc c'était une évidence quant au seconde... Il ne savait pas s'il en était réellement un, ni même ce qu'il pourrait être. Parce qu'en fait, son style de combat était des plus particuliers. De quoi en fait le faire rigoler tout seul en le regardant faire de loin, sirotant tranquillement avec la paille sa boisson en mode « je suis devant la télé tranquille ». La seule différence étant qu'il était dans les bois. Debout -pas confortable-. Face à deux hommes en train de se battre pour de vrai. Les arrêter ? Ils le feront bien tous seul, on ne se mêle pas des querelles des gens que diable ! De toute façon, le moins massif des deux dut abandonner le combat, de force. Non sans avoir usé d'une techniques des plus original pour répliquer, cela ne l'empêcha pas de faire un vol plané. Un type vol ? Vu l’atterrissage non. Le dracaufeu haussa es sourcils à son interpellation, regardant alors autours de lui pour savoir à qui il parlait. Ben quoi ? Il pourrait y avoir quelqu'un de cacher derrière lui ! Mais visiblement non.

« Qui ? Moi ? J'suis pas un punk c'est juste du style mec !»

Avait-il répondu avec le sourire. Il ne lui en faut pas beaucoup pour l'avoir le sourire de toute façon, pas comme s'il était le genre de gars à toujours avoir la banane juste pour vous faire chier. Mais il pointa alors du doigt le direction d'où il venait, non sans arrêter de prendre des gorgées de sa boisson de temps à autre.

« Je t'ai vu te battre. Ton style est fun t'es quoi ? J'aurais presque dit un type vol, mais ce serait un peu minable de pas contrôler un atterrissage si c'était le cas.»

Sans se poser plus de question, il s'approcha alors de lui, se retrouvant obligé de se plier en deux pour pouvoir le garder dans son champ de vision, ben quoi ? Pas de sa faute s'il avait la taille d'une grande asperge ce mec hein, ou alors c'était le blessé de l'histoire qui était petit. Il ne savait pas trop. Mais il lui afficha son plus large sourire. Comme un enfant qui aurait alors trouvé un nouveau jouet, ou alors une nouvelle occupation. Il était certain qu'il aurait alors tout le temps de rire avec ce gars, allez savoir pourquoi, c'était une intuition, et autant dire qu'il était prêt à passer le temps de façon amusante -pas utile mais amusante c'est bien- avant de rentrer jusque chez lui. Quitte à avoir faire un trajet autant le rentabiliser.
« Et tu vas le laisser gagner comme ça ?»

Lui qui disait je me mêle pas des affaires des autres hein... Comment ça il le poussait à y retourner ? Mais non c'est juste... Qu'un homme digne de ce nom doit toujours se relever. Le sol et la défaite c'est pour les faibles, et les faibles, c'est nul. C'est ce que disait maman du moins.
   
© 2981 12289 0



La classe on l'a pas. Ou on l'a pas. Wait c'est pas ça qu'on dit ?:
 

Sister wesh:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 11
Pokédollards : 3
Date d'inscription : 15/03/2016

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Assurance ♦ Danse lames ♦ Feinte ♦ Fulmifer
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Ta wailmer, wesh !   Mer 25 Mai - 0:06
Décidément, cette journée allait être celle des malotrus et des sagouins de toutes sortes. Cet excentrique aux cheveux cramoisis osait se fendre d'un rictus qu'il affichait sans aucune gêne sur son faciès aux mimiques simiesques et pourtant vêtu comme un gothique sur le retour. Si il eu put, il se serait saisi d'une pierre et lui aurait lancé sur la trogne. Le destin en décida autrement et de toute façon, sa carcasse, dans l'instant présent, aurait refusé de soulever ne serait-ce qu'un grain de sable.

Il ne broncha pas davantage et, tiraillé par une douleur vive mais qui tendait à se dissiper à mesure que le temps filait, un peu comme les étoiles. (Oui c'est nul, je sais.) C'était le signe évident que son corps assimilait la douleur et il serait alors d'attaque d'ici bien peu de temps. Ou alors vivait-il ses derniers soubresauts de conscience et perdait-il ses moyens, son esprit, au point de ne plus rien ressentir. Peut-être son enveloppe charnelle s'étiolait purement et simplement, ne répondant plus présent à l'appel de son bulbe rachidien, n'établissant plus la liaison de ses terminaisons nerveuses. Peut-être son âme allait-elle virevolter dans le ciel pour rejoindre son créateur ou plonger dans les abysses noirâtres, froides et amères (Un peu comme ce thé qui infuse trop longtemps chez votre grand-mère à moitié aveugle qui n'a plus notion du goût et qui s'en contrebalance les arpions de vous faire boire une infusion infecte car de toute façon elle sait que vous devez rester poli et bien élevé car c'est votre éducation et que sinon votre mère, assise non loin de vous, vous guette armée de son mocassin, près à vous asséner un coup fatal si vous aviez ne serait-ce que l'audace d'afficher la moindre once de dégoût sur votre visage tuméfié par la douleur et boursouflé de dégoût.) et alors, peut-être allait-il ainsi mourir, seul, perdu, délaissé et oublié de tous, aux pieds d'un espèce de farfelu, un excentrique aux cheveux de feu, au regard de braise (mourantes) et au manteau de cendre. En fait, ce mec, c'était un peu comme un espèce de gros barbecue.
Mais sans brochettes ni merguez. Donc un mec plutôt inutile. Comme sa remarque extrêmement déplacée et ses questions saugrenues auxquelles il lui aurait bien répondu par quelques insultes et une déjection sur le crâne si il eut en effet appartenu au type qu'il évoquait sur un ton semblable à la raillerie.

Mais bon, comme l'insolent pouvait railler tant qu'il voulait, un jour ou l'autre, c'est celui qui raille qui l'a dans le train.

Ne prenant pas la peine de se relever, il se contenta de garder l'air digne et, feintant le détachement, il prit un air décontracté pour lui répondre le plus naturellement du monde, ignorant sa remarque sur son type et le fait que son "style" soit plus que discutable lorsque l'on est un être vivant disposant d'un minimum de bon goût ou même d'une paire d'yeux valides et pas trop aveugles.

"Je le laisse croire qu'il a une chance pour qu'il se sente en confiance." se contenta de rétorquer Salem à l'encontre de son infortuné interlocuteur aux cheveux... un peu trop roux. Il arqua ensuite un sourcil, se questionnant lui-même sur les manières douteuses de ce garçon, puis sur ses intentions. Après tout, de quoi se mêlait-il ? Ne pouvait-il pas se mêler à la populace, vivre et suivre sa route sans se soucier de ses congénères, disparaître dans la masse et se fondre parmi les autres bipèdes doués d'un peu de conscience et continuer à s'empoisonner de soda un peu plus loin au lieu de lui roter des indications au visage ?

Salem bondit alors, surprenant sans doute ce louche individu, mais surtout et avant tout lui-même. Il put se maintenir sur ses deux jambes sans trop de difficultés. Au final, rien de grave, même pas mal en fait.

"Il a aucune chance en vrai."

C'est alors que, qu'il se mit à croire lui-même ce qu'il disait. Par pur orgueil, il refusait que cet intrus n'ose remettre en question ces capacités martiales. Aussi, fallait-il qu'il prouve, une fois encore, quel genre de mâle alpha il était. C'est ainsi qu'il s'élança devant ce gros tas de muscle encapuchonné, lui courant après, l'agonisant d'insultes mettant en doute la pureté de son appartenance, évoquant même la possibilité d'un arbre généalogique en forme de cercle.
N'appréciant que peu, et ça peut se comprendre, ce genre d'insinuations douteuses, le Scarhino se tourna vers celui qui prétendait être son adversaire. Poing en avant, Salem tenta une approche peu conventionnelle et manquant clairement de subtilité. L'assaut de front fut aisément paré, et c'est à nouveau, d'un coup de corne bien placé, que Salem se retrouva à nouveau propulsé dans les airs, allant atterrir non loin de celui dont il ignorait tout. Et dont il ne cherchait pas à en savoir davantage.
S'écrasant sur le sol, soulevant poussière et étonnement chez l'insecte propulseur, il leva son index en direction du roux, le pointant solennellement et le toisa du regard, l'air grave :

"Je gère !" lui siffla-t-il sans se dégonfler un seul instant, avant d'enfouir son visage dans le trou qu'il venait de former en se gaufrant à terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 129
Pokédollards : 56
Date d'inscription : 31/01/2016
Je suis (Inrp) : Hétéro et Celib'
Je ressemble à : Axel de KH & Reno de FF7
Double compte : Raffaelo, Reshiram & Ayden

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Feu de l'Enfer ♦ Lance-Flamme ♦ Draco-griffe ♦ Seisme
Race Pokemon/ Métier: Dracaufeu/ Douanier
Team/Dresseur/Equipe:
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: Ta wailmer, wesh !   Ven 3 Juin - 14:35
Coach de l'extrême nouvelle émission

   
On disait souvent que Mikelangelo était quelqu'un d'un peu illuminé dans son esprit, de très original voir même carrément bizarre. Ce mec est une grande gueule, il peut pas s'empêcher de se mêler de tout et n'importe quoi. Même de quelqu'un qui se fait casser la gueule comme ça au détour d'un bois. Pourquoi s'attarder là-dessus ? Franchement il en avait rien à battre du devenir du jeune homme, de même que celui de son agresseur en fait. Cela n'allait pas changer sa petite vie et son confort personnel. Car comme tout le monde le sait, rien n'est plus important que le petit confort personnel de chacun, faut pas le nier, mais on est quand même du genre très égoïste même si on aime bien dire le contraire. Au moins, il ne le niait pas. Et donc savait très bien dans sa petite tête rousse qu'il était ici simplement pour faire passer le temps et pourquoi pas s'amuser, à défaut de se trouver réellement l'âme d'un chevalier là pour sauver la veuve et l'orphelin. Ou dans le cas présent un hybride volant qui n'est pas de type vol en fait... Et vu sa réaction -soit dit en passant un peu lente, mais faut avouer que vu la chute on va dire que c'était compréhensible-, Mikelangelo se disait qu'il avait définitivement bien fait de s'arrêter. Non seulement il c'était tapé une bonne barre en le regardant se battre tout à l'heure, mais là tout de suit, avec sa réponse, y avait de quoi mourir de rire Allez savoir. Peut-être est-ce le simple fait qu'on y croit pas une seule seconde, que le mec en face donne clairement l'impression de trop y croire -après va savoir si c'est vraiment le cas-, mais en tout cas, le combo ne tarda guère à le faire rire. Quand bien même il se retrouva à hausser les sourcils en le voyant alors prendre de la taille ! Ah non, en fait il s'est juste levé. Au moins il était un peu moins obligé de se casser en deux pour éviter de regarder le décors derrière lui. Quoique peut-être pas tant que ça. Rah, pourquoi monde cruel tout le monde est-il si petit hein ? Même si c'est lui qu'est trop grand mais ça, c'est impossible que ce soit de sa faute.

Reprenant alors la boisson d'un air visiblement très concerné par la chose, il se contenta de souffler doucement en le revoyant repartir à la charge. On va dire qu'à défaut d'avoir un réel talent pour le combat, ce type avait un talent indéniable pour le courage -enfin... ouais on va dire que c'est du courage, Mike est compatissant.. je crois-, mais surtout pour l'humour. Sauf s'il ne le fait pas exprès. Mais qu'importe il en avait !

« Je vois ça je vois ça. Il doit trembler de peur...»

Et donc... Eh bien il resta sur place pour le regarder revenir à l'assaut. Au lieux de tenter un approche un peu plus... Discrète disons. Pour espérer peut-être prendre le dessus, il ne trouva rien de mieux que de commencer à insulter sa famille. Que c'est méchant. Faut pas insulter la famille, surtout les mamans, c'est sacré. Et puis les mamans, ça tape fort. À moins que ce ne soit que la sienne, mais c'est du détail. De toute façon, il était de nouveau là, devant lui, par terre, la tête enfouit dans le sol, ne voulant visiblement pas en démordre comme quoi il était le plus fort. Ah ouais... ça va y a pire que lui en fait ! Mais lui. Il aimait bien ça. Et donc il éclata littéralement une fois de plus de rire devant lui. Non vraiment, trop fort, respect.

« Ah ouais c'est la technique du ver de terre c'est ça ? Et donc ça fait quoi ? Diversion pour lui faire baisser sa garde hein ?»

S'accroupissant pour réduire la distance entre lui et le pauvre garçon qui visiblement appréciait jouer l'autruche -c'est peut-être un type sol, pour ça qu'il doit si bien se sentir ainsi face contre terre allez savoir-. Et l'attraper par le col pour lui redresser la tête. Ouais comme ça, faut motiver les jeunes troupes de cette façon ! Enfin il croit. Il était une jeune troupe ? On va dire que oui. De toute façon, quand le Dracaufeu avait quelque chose en tête, c'était impossible de la lui sortir, sauf s'il se lasse.

« Et sinon t'as songé à faire d'autres tactique que celle du type sol hm ? Bon. T'es un hybride, mais de quel type. T'as pas des attaques ? T'sais c'est pas pour faire déco.»

Lui aimait bien lance-flamme par exemple, sur beaucoup c'était pratique, surtout sur certains types en fait. Et puis c'est cool le feu voilà, c'est un Dracaufeu merde ! Et même s'il n'était pas non plus un noob total en combat au corps à corps, autant dire qu'il aurait eut vite fait de donner un petit coup de lance-flamme à la personne qui veut se frotter de trop près à lui. Voir même que lui désire simplement voir par terre... En fait, il réalisa qu'il ne savait pas pourquoi il se battait... Même si en fiat c'était normal.

« Mais.... Il t'as fait un truc en fait ?»

Ben oui, c'était forcément lui qui avait un truc à se venger ça paraissait logique pas l'inverse ! Non ?
   
© 2981 12289 0



La classe on l'a pas. Ou on l'a pas. Wait c'est pas ça qu'on dit ?:
 

Sister wesh:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 11
Pokédollards : 3
Date d'inscription : 15/03/2016

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Assurance ♦ Danse lames ♦ Feinte ♦ Fulmifer
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Ta wailmer, wesh !   Lun 27 Fév - 23:09
L'oppression vaniteuse de cet énergumène commençait à devenir pesante. Difficile d'envisager la confrontation quant un vil faquin vient vous titiller les esgourdes de tout un tas d'inepties, avec un grand sourire narquois et une tête qui réclame des gnons dans la trogne. Mais encore une fois, comment paraître inquiétant, que dis-je, intimidant, lorsque vous êtes à terre et qu'un autre guguss vient de vous mettre une peignée ? Eh bien la réponse est simple.
Mais je ne la donnerai pas ici. C'est à vous de la trouver, car c'est comme ça la vie. Vous vous faites encorner, et après vous avez mal au c... Oui enfin c'est une image, vous avez compris.

Tandis que le malotru se saisit de lui, il feint de ne pas le voir. Même si en réalité ils étaient très proches... Puis dans le doute où il aurait une haleine trop forte, il détourna son visage qui fuyait un regard qu'il aurait pu juger comme moqueur. Ainsi n'aurait-il pas à risquer de lui mettre sa main en travers du groin pour lui avoir manqué de respect. A ce petit greluchon. (Ouais. Je sais. Ça n'a rien à voir. Mais bon. Je manque de synonymes. Bon et cessez de me juger, vous n'auriez pas fait mieux, alors hein. Et arrêtez de m'interrompre, à force vous allez perdre le fil de mon histoire. C'est déjà bien décousu comme ça, alors hein, oh.)

Impossible de dire avec certitude à quoi il avait à faire. Vous savez... Depuis qu'ils portent des vêtements, ont des cheveux, un visage, un sexe définissable au premier regard, enfin, la plupart du temps, des bras, des jambes et tout un tas d'autres trucs qui servent pas toujours, il est devenu plutôt abstrait, au premier coup d’œil, de définir avec certitude un type, une race, un élément particulier. Aussi, la meilleur moyen d'obtenir cette donnée était encore la plus simple : Celle de la courtoisie.

"Dites-moi, mon brave, auriez-vous l'extrême amabilité de me communiquer, si je puis me permettre cette interrogation sans vous froisser d'aucune façon et pour simplement satisfaire une curiosité naissante en moins comme le ferait une tumeur sur un ouvrier d'une mine d'amiante dans les plus sombres années du communisme, de quelle espèce êtes-vous ?"

Du moins, c'est comme cela que ça sonnait dans sa tête.

Les seuls mots qui parvinrent à franchir le seuil de sa bouche entre deux balbutiements et une motte de terre grosse comme un œuf, furent :

"Et... Sinon t'es quoi toi ?" Articula-t-il péniblement en recrachant les deniers brins d'herbes collés à son faciès légèrement salît par toutes ces activités en pleine air.
L'information était importante à collecter dans l'éventualité où il aurait à attenter à son existence. Mais mieux vaut avant savoir de quoi il s'agit. Pour ne pas se jeter à corps perdu dans une lutte sans issue.
Le suicide n'est pas une option envisageable dans l'état actuel de son cursus vital.

Tandis qu'ils discutaient posément de choses et d'autres, le grand olibrius se trouva enfin non loin d'eux. Il désigna l'homme à la chevelure aux éclats argentés et brillante de pureté inéluctable d'un soir de printemps au fond d'une cour avec des volailles qui piailles et un gros clébard aveugle. Ça sent bon le foin et le ramassage de tronche dans la boue.

"Toi. Moi. Maintenant." Lâcha-t-il d'une grosse voix caverneuse, les yeux injectés de sang et une gueule vénère de lanceuse de marteaux d'Allemagne de l'Est.

[Oui. Je sais.
Non. Je n'ai pas honte.

Autant d'attentes pour ça. Tu as le droit de porter plainte auprès des autorités compétentes. Et je ne t'en tiendrais rigueur.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Avalon • Membre
Messages : 129
Pokédollards : 56
Date d'inscription : 31/01/2016
Je suis (Inrp) : Hétéro et Celib'
Je ressemble à : Axel de KH & Reno de FF7
Double compte : Raffaelo, Reshiram & Ayden

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Feu de l'Enfer ♦ Lance-Flamme ♦ Draco-griffe ♦ Seisme
Race Pokemon/ Métier: Dracaufeu/ Douanier
Team/Dresseur/Equipe:
Avalon • Membre
MessageSujet: Re: Ta wailmer, wesh !   Jeu 18 Mai - 20:15
Coach de l'extrême nouvelle émission

   
Il est bizarre ce type. Mais vraiment. Il est très bizarre je vous assure. Dans le genre je vous regarde bizarrement après avoir fait un vol et un atterrissage des plus ratés voilà quoi. Faut dire, quelle idée d'essayer de voler quand on a pas le type vol, pire encore, quand t'as pas d'ailes, faut arrêter de croire que tous le monde peut voler par la pensée hein. Sauf si la source de ce décollage est extérieur... Serait-ce donc une pauvre victime ? Un pauvre garçon qui se fait passer à tabac régulièrement par des mecs plus grands que lui qui viennent lui piquer son goûter à la sortie de l'école ? Bon réfléchis deux secondes Mike, il a la tête du mec qui sort de l'école avec sa petite briquette de jus de fruits ? Nan. Mais.. l'un n'empêche pas l'autre. Pauvre garçon qui vit dans le déni en plus, persuadé qu'il gérait, à tous le coup il ne demandait pas de l'aide à ses parents hein ! … Mais en fait il a quel âge ? Trop de questions sans réponse, faudrait demander tout ça. Mais le jeune à la chevelure argenté fut plus rapide, demandant avec autant de grâce que son vol plané ce qu'il était. Au moins, il se perdait pas dans des phrases à rallonge pour dire au final quelque chose d'aussi simple que ça, c'était pas le Dracaufeu qui allait s'en plaindre pour sûr, lui qui ne se dérange pas pour poser les questions tout aussi cash.

« Un dracaufeu. Type feu cheveux rouge et tout, le cliché tu vois. Et t-»

Pas le temps de retourner la question, mais crotte quoi qui ose venir déranger cette discutions entre deux personnes aussi civilisés ? C'est qui cette brute ? Ow. Ah c'est les retrouvailles entre deux amis visiblement, quoique, pas sûr que le plus petit des deux soit le plus ravi de le revoir, mais finalement, ceci expliquait absolument tout. Sauf peut-être pourquoi il lui en voulait comme ça. Allons bon il avait insulté sa mère ou quoi ? … Ce serait pas si étonnant mais comme dirait le rouquin, c'est que ça doit être vrai parce qu'il n'y a que la vérité qui blesse voilà tout ! Se tournant du coup vers le nouveau venu pour le jauger de haut en bas sans la moindre gêne, semblable à un spectateur qui regarderait un combat en mangeant du pop corn et prenant le temps de filmer ça avec son smartphone pour mettre sur internet une vidéo au titre aussi intelligent du style : Un gamin qui se fait tabasser dans les bois. Écrit en majuscule cela va de soit. Mais... Allez on va mettre son grain de sel sinon c'est pas drôle. Et puis quelqu'un qui s'occupe pas du cul des autres ce n'est pas Mikelangelo.

« On t'as jamais dit de pas taper plus faible que toi ?»

Ouais le faible c'était le gars couvert de saleté à côté de lui donc bon... Mais c'est comme de la défense ! Si non.. ? Je sais pas trop, mais visiblement tout était fait pour mettre notre rouquin en valeur, en tant que type feu, il avait indéniablement l’avantage cuisant -ahah blague, type feu.. cuisant... tu dois rire ok?- sur toutes les personnes ici présentes. Et visiblement l'apparition des o'combien pratiques ailes de Dracaufeu -terriblement reconnaissables soit dit en passant- fit avoir un p'tit moment de doute à ce colosse de type insecte. Eh ouais. Feu et Vol, je crois que c'est pas son jour de chance.

« …. Bon j'sais pas comment tu t'appelles p'tit gars, mais qu'importe. Si t'as envie de le prendre lâchement par surprise vas y le pauvre il semble pas s'en remettre là.»

… De toute façon si au bout de quelques secondes il ne se décide pas, c'est pas notre coach improvisé qui va faire barrage de son corps pour le protéger d'une charge, éventuellement il pourrait le pousser mais il compte bien se dévier de sa trajectoire. Allez dans le pire des cas, s'il est en train de le tuer il voudrait bien cracher un p'tit jet de flamme juste pour lui, mais c'est bien parce qu'il est une personne tellement trop géniale ça. D'une frappe o'combien virile dans le dos il poussa alors son poulain dans l'arène ! Enfin... Il espérait.

« Allez montre que t'es un homme ! Un peu. Au moins. J'suis juste derrière toi !»

Trop rassurant hein ?
   
© 2981 12289 0



La classe on l'a pas. Ou on l'a pas. Wait c'est pas ça qu'on dit ?:
 

Sister wesh:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ta wailmer, wesh !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la diaspora autre chose que du ZO-KIKI : Haiti Marlena Wesh en demi-fin
» wesh la zone
» Pour les frères tombés, wesh... On fait quoi pour eux?
» WESH LES GROS 8D
» PERDITA STALLONE CARTWRIGHT ► (MEGAN FOX)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Kanto :: Autres-