Partagez | 
 

 Ça fait un bail ! [Nero & Kora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 617
Pokédollards : 39
Date d'inscription : 13/03/2016
Age : 23
Je suis (Inrp) : Bi et célibataire
Je ressemble à : Nagito Komaeda (DR2)
Double compte : Ilyas Eulàlia

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hâte ♦ Eclair Fou ♦ Vitesse Extrême ♦ Aboiement
Race Pokemon/ Métier: Arcanin / NEET
Team/Dresseur/Equipe: Kanoooooon ! (enfin, bientôt)
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Ça fait un bail ! [Nero & Kora]   Lun 16 Mai - 17:25

♦ Ça fait un bail !

C'était le début du week-end, un Vendredi soir comme il y en a tant d'autres dans une année. Le week-end, c'était quand même la meilleure partie de la semaine. Non pas que ça changeait grand chose pour Körbl, qui était "libre" n'importe quel jour de la semaine, mais ça changeait surtout pour les autres. Et comme la vie de Körbl se résumait à celles des autres, le week-end était donc plus intéressant que le reste ! Mais le reste était très intéressant aussi.

Il était donc aux alentours de 16h pour le moment. Ses parents travaillaient encore à cette heure-là, et Kora était probablement encore en cours. Donc il était seul chez lui. Comme la plupart du temps, en fait. Mais heureusement, il pouvait compter sur la présence de son ami Nero, au moins par sms !

RE NERO ÇA VA TOUJOURS TU FAIS QUOI ?
- Envoyé à 16h04

...

Pas de réponse.

Rectification, il pouvait presque compter sur Nero. Il attendait encore une réponse à son dernier SMS. Et à tous ceux d'avant aussi. La centaine qu'il avait déjà envoyé depuis le début de la journée. Et où il n'avait jamais reçu de réponse. Son meilleur ami ne répondait jamais à ses messages, en fait. Körbl l'avait bien remarqué, mais ça ne l'empêchait pas de continuer comme si de rien n'était, sans perdre espoir d'avoir une réponse un jour.

Je regarde la télé, ya un dessin animé avec deux Pichu, tu connais ? C'est super sympa, j'te jure, on devrait le regarder ensemble un jour !
- Envoyé à 16h09

... Toujours pas de réponse, évidemment. Puis est-ce qu'au moins ce sujet intéresser vraiment Nero ? En y repensant, Körbl n'était pas vraiment très au courant du genre de programme que son meilleur ami appréciait. Il lui avait déjà demandé pourtant. Il avait simplement jamais eu de réponse, voilà tout.

T'aimes bien les dessins animés ?
- Envoyé à 16h10

Et il n'obtiendra jamais de réponse, voilà tout.

Oh non, l'épisode est fini !! Je veux la suiiiiite T_T
- Envoyé à 16h14

Allez, Nero, tu pourrais faire un effort, envoyer un message et montrer un peu de compassion pour ce pauvre gamin qui ne peux plus regarder son dessin animé préféré, non ?

Non ?

Non.

Oh, y a un documentaire sur l'Histoire d'Unys sur la 2.
- Envoyé à 16h17

On va à Unys tous les deux ensemble ? ALLEZ PLEASE !
- Envoyé à 16h17

Quelques minutes passèrent, sans aucune réponse. Est-ce que Nero lisait les messages, au moins ? Excellente question tiens... Que Körbl ne se posait même pas, à vrai dire. Il était bien trop occupé à envoyer des messages pour se poser ce genre de questions.

D'ailleurs, il proposait à Nero d'aller à Unys avec lui un jour, mais c'était vraiment une bonne idée ça ? Avec la Team Chronos, tous ça... Il ne se faisait pas de soucis pour lui, mais il ne voulait pas forcément embarquer son ami là-dedans... Ouais, non, mauvaise idée.

Ah non, t'es un Pokémon, vaut mieux pas que t'y ailles en fait !!!!
- Envoyé à 16h21

T'es un Pokémon aussi, Körbl.

Quoi qu'il en soit, il ne se passait rien de vraiment palpitant là, en fait. Körbl regardait son passionnant documentaire (C'est pas ironique, promis. C'est très bien les documentaires ! Surtout sur Unys !), et Nero ne répondra probablement... jamais ? Bref, une fin d'après-midi très calme, quand soudain, la sonnette de la maison retentit.

DRIIIIIIIIIIIIIIING !
(oui, c’est la sonnette, ça)

« J'vais ouvrir ! »

Évidemment que tu vas ouvrir, t'es tout seul, Körbl. A qui tu parles, d'ailleurs ?

Le Arcanin lâcha son téléphone, et abandonna la télé du salon quelques instants pour se diriger vers la porte d'entrée, dans le couloir. Il s'attendait à ce que ce soit Kora, puisque c'était à peu près l'heure à laquelle elle devrait entrer. Enfin, si il ne se trompe pas. Mais non, c'était pas Kora. La personne qui avait sonné, c'était... Nero !? Pour de vrai !?

« WOOOH, NERO, BONJOUR !! J'y crois pas, t'es venu me voir, c'est trop sympa !! »

Körbl ne s'y attendait pas. Nero ne venait jamais chez lui comme ça, d'habitude ! Et ça lui faisait super plaisir de le voir ! C'est sans doute la chose qui lui faisait le plus plaisir au monde en fait. Lui-même ne se l'expliquait pas, mais il adorait vraiment Nero. Il se jeta même littéralement sur lui, prêt à le prendre dans ses bras et lui faire un câlin. Oui, Körbl devenait un peu trop surexcité quand Nero était là...


Körbl parle en #39493f
#Bannières:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ça fait un bail ! [Nero & Kora]   Mer 18 Mai - 11:49

Ça fait un bail ! ♪



Tsss. Quelqu’un me rappelle pourquoi je me trouve sur ce bateau déjà ? L’eau est sans doute l’un des pires éléments – si ce n’est le pire – pour les Pokémons de type feu comme moi. Sérieusement, qu’est-ce qui m’a pris de vouloir me rendre à Johto tout d’un coup ?! Il n’y avait vraiment aucun autre moyen d’y aller que par la mer ?! Ce n’est pas que je ne sais pas nager, je sais très bien comment on fait, merci. Je déteste l’eau, c’est tout, point barre, il n’y a rien à ajouter. Alors qu’est-ce que je fabrique sur ce bateau ?! Les mains dans les poches, je frôle un bout de papier plié en deux dans l’une d’elles. Eh bien, après tout, les « The Dark Skulls » méritent tous les voyages du monde. Eh oui, ils passent en concert à Johto. Je ne pouvais pas les rater, bien évidemment. Bon après, je crois que je suis juste trop en avance sur la date. Je suppose que je vais devoir dormir quelques temps dans le Centre Pokémon sur place. L’avantage sur ce bateau, c’est qu’on ne capte pas en pleine mer, du coup, je ne reçois pas les messages de Körbl. Enfin un peu de tranquillité. Ce qu’il peut être lourd.

Mais cet instant de paix, uniquement bercé par la douce musique sortant de mon casque, prend fin quelques heures plus tard. À peine ai-je posé pied à terre que mon téléphone vibre dans ma poche à plusieurs reprises. À beaucoup… beaucoup… beaucoup de reprises ! Raah ! J’attrape mon phone et le brandis au-dessus de ma tête, prêt à le jeter par terre, marmonnant un « Bon sang, lâche-moi à la fin ! » entre mes dents. Mais je croise le regard de certains Humains me dévisageant d’une manière bizarre. Je grimace, détestant attirer autant l’attention sur moi, préférant me mêler éventuellement à la foule ou juste disparaître dans la forêt. Körbl, je te hais. Amicalement. Je rebaisse mon bras et range mon portable à clapet violet dans ma poche avant de m’éloigner en vitesse vers les arbres, mon sac contenant ma guitare sur le dos. Plus vite je disparaitrais, plus vite ils oublieront la scène. À trop me faire remarquer, les informations confirmant m’avoir vu ici pour Lui parvenir, et je n’y tiens guère. Le voir est bien la dernière chose que je voudrais qu’il m’arrive.

Après m’être suffisamment enfoncé dans la forêt environnante, je m’arrête pour regarder autour de moi. Personne. Je ressors mon phone pour lire les SMS aux sujets divers et variés de mon Ami. De mon Meilleur Ami. Je soupire, exaspéré. Franchement, comment peut-il penser à autant de trucs différents, sans aucune cohérence ? Ce type est définitivement timbré. Et puis, les dessins animés, la télé, tout ça… et moi, ça fait deux. Je ne regarde jamais la télé. Pourquoi faire ? À quoi ça peut me servir ? À rien, voilà. Hein ? Il veut qu’on aille à Unys ? Me trimbaler ce type en guise de compagnie dans une région qui m’est complètement inconnue ? Il peut toujours courir ! Je ne tiens pas à me ridiculiser à cause de lui ! Et la discrétion, c’est encore moins son point fort. Wait. C’est quoi cette excuse qu’il me sort maintenant ? Je ne peux pas y aller car je suis un Pokémon ? Qu’est-ce qu’il raconte encore comme idiotie ? N’importe quoi. Et d’abord, lui aussi, c’est un Pokémon, il est vraiment stupide, ou quoi ? Je soupire. Je ne comprends rien à ce qu’il raconte. Enfin, ce n’est pas la première fois, et ni la dernière non plus.

L’existence de la Team Chronos me traverse alors l’esprit. Pensivement, je prends l’une de mes mèches de cheveux hérissés entre mes doigts. Si je me souviens bien, cette bande d’Humains qui détestent les Pokémons vit à Unys. Est-ce pour cette raison que Körbl m’a dit que nous ne pouvions pas y aller, finalement ? Ça m’arrangerait d’éviter de me faire capturer. Il n’est pas si idiot, tout compte fait, quand il veut. Bah, peu importe. Je refourre mon phone dans ma poche et remets mon casque sur mes oreilles, changeant de playlist sur mon lecteur MP3 par la même occasion. Puis, je me remets en route… … … mais, je ne connais pas le chemin jusqu’à Doublon-ville. Génial. Je ne sais même pas où je suis, là. Bof, au fond, ça ne fait rien. Tous les chemins mènent à destination, comme on dit, non ? Je finirai tôt ou tard par trouver une ville et une carte, donc. Je n’ai pas pris le bateau avec tant d’avance pour rien, je me connais. Visiter une nouvelle région, ce n’est pas mon fort. À vrai dire, à part être venu à Écorcia plusieurs fois – et pas de mon plein gré –, je n’ai pas vraiment eu l’occasion d’explorer les environs. Parce que ça ne m’intéresse pas. Oui, je m’en fiche de cette région. Je suis très bien à Sinnoh.

Laissant la musique guider mes pas, je finis par sortir la protection des bois pour arriver… à l’entrée d’une ville. Et je ne sais pas si je suis maudit ou non, mais le panneau d’indication m’apprend que je me trouve… à Écorcia. Nouveau soupir. Comment j’ai fait pour me retrouver ici ? Why here ?! C’est bien la dernière ville où j’aurais voulu arriver. Qui signifie Écorcia, signifie Körbl. Je grommelle entre mes dents, un grognement presque similaire à celui d’un renard. … Voyons le bon côté des choses. Même s’il est saoulant au plus haut point, au moins, ça me donne un endroit où dormir, et plus confortable que le Centre Pokémon. Encore un soupir. Arpentant les rues, je me dirige facilement jusqu’à la maison de mon Ami. Après une longue hésitation devant sa porte, je finis par sonner. Une voix masculine à l’intérieur parvient à mes oreilles. Et la seconde d’après, la porte s’ouvre sur… Körbl, évidemment. Il ne fait rien de sa vie, celui-là, comme d’habitude. Et toujours aussi bruyant. J’aurais dû garder mon casque, mais par respect, je l’ai retiré pour le saluer d’un léger signe de la main.

Malheureusement pour moi, un simple salut ne suffit pas à mon Camarade. Il me saute même littéralement au cou pour me faire un câlin. Une expression choquée s’affiche sur mon visage, ne sachant pas du tout comment réagir. Enfin si. Je sais comment réagir. Par réflexe, je recule et je le repousse à bonne distance de moi. Je recule une seconde fois pour élargir la distance de sécurité entre nous. Je ne supporte pas qu’il me colle comme ça. Il a vraiment des mauvaises habitudes. Il faudrait qu’il songe à les revoir, surtout celles vis-à-vis de moi. On est amis, on ne fait pas des câlins pareils à des amis, que je sache ! Alors que j’avais la tête baissée, je relève enfin les yeux vers lui, ne cherchant pas à lui sourire, mais répliquant sur mon ton habituellement cassant :

« Hey ! Mon espace personnel ! Je te l’ai répété au moins cent fois de ne pas me coller autant, Stalkeur ! »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 406
Pokédollards : 32
Date d'inscription : 18/03/2016
Age : 23
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : April / Marl (Senyuu)
Double compte : T. Alaia Rosillia

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morsure ♦ Crocs Eclair ♦ Jet de Sable
Race Pokemon/ Métier: Medhyèna - Collégienne
Team/Dresseur/Equipe: ///
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Ça fait un bail ! [Nero & Kora]   Ven 22 Juil - 22:22
Ça fait un bail !
Johto, Ecorcia ; avec Körbl Maeen et Nero Nisshoku
Aaah, la fin de la journée le vendredi... Moment qui signifiait le début du week-end... Kora n'aimait pas le week-end. Elle n'aimait pas tous les moments où elle devait rester chez elle car elle n'avait rien d'autre à faire, rien de prévu. Parce qu'elle devait tout le temps supporter Körbl, puisque cet abruti ne sortait jamais de la maison.

Enfin, pour l'instant, elle pouvait profiter de la dernière demi-heure de cours. Une demi-heure pendant laquelle elle devait tenter de comprendre un texte et de l'expliquer... Elle détestait le français, elle avait toujours beaucoup de mal à comprendre. Elle faisait de son mieux, mais... parfois les choses impossibles sont juste impossibles. Bon, c'était au moins un avantage de Körbl et du week-end : comme cet idiot n'a rien d'autre à faire il pourra terminer les devoirs de Kora à sa place.

La dernière sonnerie de la journée retentit. Kora n'avait pas hâte de rentrer chez elle, mais elle n'en pouvait plus non plus de cette école et de ses camarades stupides, alors elle partit rapidement. Une fois sorti de la ville, elle se retrouvait seule dans le Bois aux Chênes... Enfin un peu de calme ! Kora préférait prendre son temps sur le chemin ici, histoire de retarder un maximum le moment où Kirby l'accueillera à la maison avec son sourire stupide.

Enfin bon, quand, une dizaine de minutes plus tard, la Medhyena arriva à Ecorcia, ce n'est pas à elle que Körbl lui réserva son accueil si chaleureux. Tant mieux, pourrait-on dire, mais finalement, elle aurait quand même préférait l'accueil insupportable de Körbl à la présence de Nero. Oui, Nero était là, juste devant la porte de la maison, et vu comment Körbl le serrait fort dans ses bras, soit il venait d'arriver, soit ils se disaient "adieu pour toujours". Mais Körbl pleurait pas alors Kora opta pour la première solution, malheureusement. Et s'il venait d'arriver, peu de chance qu'il parte tout de suite, arf.

Kora soupira avant de s'avancer de quelques pas supplémentaires pour atteindre la porte d'entrée, qui étaient bloquée par les deux Pokémon Feu. Elle ne fit pas attention à ce qui dit Nero en repoussant Körbl et lui coupa carrément la parole pour lancer sèchement :

- Oi, les tourtereaux, j'veux passer alors poussez-vous de la porte, ça m'arrangerait.



Waf waf waf


Spoiler:
 
Bannières Kermesse Été 2017:
 

Kora se plaint du monde en green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 617
Pokédollards : 39
Date d'inscription : 13/03/2016
Age : 23
Je suis (Inrp) : Bi et célibataire
Je ressemble à : Nagito Komaeda (DR2)
Double compte : Ilyas Eulàlia

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hâte ♦ Eclair Fou ♦ Vitesse Extrême ♦ Aboiement
Race Pokemon/ Métier: Arcanin / NEET
Team/Dresseur/Equipe: Kanoooooon ! (enfin, bientôt)
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Ça fait un bail ! [Nero & Kora]   Sam 23 Juil - 0:44

♦ Ça fait un bail !

Nero resta muet et figé quelques secondes suite à cet apparemment trop grand élan d'affection de la part de son ami. Le temps de comprendre ce qu'il se passe et de reprendre ses esprits, sans doute. Quand il quitta son état de choc, il repoussa immédiatement Körbl tout en reculant, comme si il voulait vraiment l'éloigner le plus possible de lui. Cette fois, c'était Körbl qui ne comprenait pas trop, et qui prit une expression plutôt surprise quelques secondes.

« Hey ! Mon espace personnel ! Je te l’ai répété au moins cent fois de ne pas me coller autant, Stalkeur ! »

« Oi, les tourtereaux, j'veux passer alors poussez-vous de la porte, ça m'arrangerait. »

Nero n'avait pas fini de parler qu'il fut interrompu. Par Kora, qui venait probablement juste d'arriver. Probablement. Körbl ne l'avait pas remarqué. Il ne tiqua pas non plus sur le terme utilisé par sa petite sœur pour les désigner, Nero et lui. Il ne captais probablement même pas ce qu'elle sous-entendait. D'ailleurs, il ne captait pas non plus pourquoi cela semblait avoir dérangé Nero qu'il lui fasse un câlin comme ça. Ils sont amis, c'est normal... non ? Peu importe.

Körbl réagit tout de même assez vite aux remarques de son ami et de sa sœur. Il n'avait plus l'air étonné qu'il avait pris quelques secondes après avoir été repoussé par Nero. Il souriait maintenant. Son sourire habituel. Celui que Kora qualifiait de "stupide". Que la plupart des gens qualifiait de stupide. Que Körbl lui-même qualifiait de stupide, puisqu'il était tout le temps de l'avis des autres. Bref, ce sourire là.

« Ahah, excuse moi ! Je ne voulais pas déranger ! »

Il se décala d'un pas sur le côté pour laisser la porte libre d'accès, se retrouvant du coup dehors à côté de Nero. Körbl était plutôt calme à ce moment là. Extérieurement. Intérieurement, il ressentait vraiment une joie immense, juste parce que Nero était là. NERO. CHEZ LUI. ET IL ÉTAIT VENU DE LUI MÊME. C'était vraiment quelque chose qui arrivait genre... jamais !? Oui, Nero ne venait jamais chez lui. Alors que c'était son meilleur ami, quand même...

« Hé, Nero ! Tu rentres ? J'imagine que t'es pas venu pour dormir devant ma porte ! »

Qui ferait ça...?

« Entre, j'te fais visiter !! »

Il attrapa la main du Goupix et le traîna dans la maison sans vraiment lui demander son avis. Enfin, c'est bien ce qu'il comptait faire de toute façon, non ? On sonne pas chez les gens pour ne pas rentrer... A moins qu'on soit le facteur. Mais Nero n'était pas le facteur. Enfin, normalement. Il allait finir par douter. Il avait finit par douter.

« T'es pas devenu facteur, hein ? »

Körbl, demande pas ça comme ça, ça n'a aucun sens...

En plus, ce n'était pas la première fois que Nero venait dans cette maison... Mais Körbl semblait parfois l'oublier, puisqu'il lui proposait de faire la visite à chaque fois.


Körbl parle en #39493f
#Bannières:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ça fait un bail ! [Nero & Kora]   Ven 19 Aoû - 3:06

Ça fait un bail ! ♪



Ainsi donc, je suis arrivé à Écorcia. Ainsi donc, je suis arrivé chez mon ami. Ainsi donc, celui-ci a ouvert la porte immédiatement et s’est limite jeté sur moi dans une étreinte amicale. Je soupire profondément avec ennui. À peine ai-je repoussé loin de moi un Körbl désormais surpris par ma réaction, qu’une agréable voix insolente retentit dans mon dos. Génial, après le Stalkeur, voilà la sister toute aussi énervante que son frangin. Et comme pour le confirmer, elle me coupe avec une remarque désobligeante. Je serre les poings à m’en blanchir les phalanges tandis qu’une veine de colère pop sur mon front. Magnifique, tout simplement magnifique. Il fallait qu’elle débarque à ce moment-là, celle-là. Je ne peux vraiment pas l’encadrer. Allez, calme-toi Nero, ça ne te mènera nulle part de t’énerver comme ça, au contraire, tu vas l’encourager à continuer. Ignore-la juste, elle et ses propos agaçants, comme tu as l’habitude de faire. Je prends une profonde inspiration, desserrant les poings par la même occasion. Je ne jette même pas un coup d’œil à la gamine arrogante et ne m’écarte pas pour autant du chemin. Après tout, je suis déjà plus sur le bord de la route que dans l’entrée de sa maison. Elle peut me contourner, ça ne va pas la fatiguer plus que ça, il me semble.

Reportant mon attention sur mon Camarade, celui-ci sourit de nouveau, avec ce sourire idiot dont lui seul a le secret. Il répond à sa sœur sur son ton enthousiaste habituel avant de se décaler à côté de moi pour la laisser entrer. Eh bien, bon débarras au moins. Mais pourquoi a-t-il fallu qu’il vienne à côté de moi ?! N’a-t-il pas compris ce que je viens de lui dire, ou quoi ?! Bon sang, ce qu’il peut m’énerver autant que l’autre casse-pied, parfois ! Donc, une nouvelle fois, je fais un pas de côté pour instaurer une distance de sécurité, délimitant mon espace personnel. Je ne supporte pas qu’on me colle. Mais en quelle langue faudra-t-il que je lui explique ça ? Tête brûlée, ça rentre par une oreille et ça ressort par l’autre, c’est sûr. C’est pour ça qu’il ne retient jamais ce que je lui dis. Ce type est vraiment un cas ingérable. Comment ai-je pu l’accepter comme un ami ? Est-ce parce qu’il Lui ressemble ? Non, pas le moins du monde. Ils sont les extrêmes opposés. Du moins… je crois. Ça fait tellement une éternité que je ne Lui ai pas parlé, une éternité que je L’ai banni de mes souvenirs que je ne me souviens plus de Son caractère. Mais c’est impossible qu’ils aient un tempérament similaire, n’est-ce pas ? Jamais je n’aurais pu devenir ami avec lui dans ces conditions.

Par ailleurs, c’est ce supposé ami qui me tire de mes pensées. Je lève les yeux vers Körbl, affichant une expression entre le neutre et le peu aimable. L’idiot d’Arcanin me demande si je souhaite entrer, ajoutant qu’il devine que je ne compte pas dormir devant chez lui. J’hausse un sourcil, le dévisageant. Wait. Il vient de dire quelque chose de trop intelligent pour lui. Maintenant, il faut la chute. Attention, réflexion stupide dans trois… deux… un… Körbl poursuit en me proposant de me faire visiter sa maison. Je me frappe le visage avec ma main en soupirant longuement. Non mais qu’est-ce que je disais ? Je songe à tourner les talons pour juste me rendre au Centre Pokémon de la ville afin d’y dormir pour la nuit pour m’épargner d’autres débilités de ce genre de la part de mon collègue. Malheureusement, avant que je ne puisse le faire, Körbl me saisit la main et m’entraîne dans le petit bâtiment. Hein ? Je manque de trébucher sur le perron, mais je me rattrape de justesse.

« Lâche-moi, bon sang ! Je n’ai pas besoin de la visiter, je la connais par cœur ! »

Malgré ça, mon soi-disant ami m’attire dans son salon. Je tire sur ma main pour le forcer à me lâcher. Mais c’est pas croyable ! Il n’a vraiment pas saisi le terme « espace personnel » ! Je veux qu’il se tienne à distance de moi, comme n’importe qui d’autre le ferait ! Je soupire de nouveau. En plus, je ne me rappelle pas avoir prévu tout court de venir dormir chez lui, je passais juste lui dire bonjour par politesse, vu que j’étais dans le coin. J’aurais dû m’abstenir, à vrai dire. Je suis persuadé que maintenant, il va me causer pas mal d’ennui. Je suis quasiment sûr que je risque même de louper le concert des « The Dark Skulls » à cause de lui car il me retiendra pour une raison ou pour une autre. Je m’apprête donc à lui rétorquer que je dois partir, que je n’ai pas le temps de rester, sauf qu’il me devance en me demandant si je suis devenu facteur. Je reste silencieux un instant avant de me frotter le milieu de mon front avec mon pouce et mon index. Un autre soupir s’échappe d’entre mes lèvres. D’un ton froid, je réplique :

« Toi, par contre, t’as toujours l’air d’un clochard qui fout rien de sa vie. »

Avec ennui, je pose le gros sac contenant ma guitare et toute ma panoplie d’objets divers contre le canapé avant de m’appuyer contre l’accoudoir, histoire de me reposer quelques minutes avant de repartir. Soyons sympa, je peux bien l’écouter me raconter sa vie un petit quart d’heure et puis partir, il sera content, et moi, je serai débarrassé de lui.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 406
Pokédollards : 32
Date d'inscription : 18/03/2016
Age : 23
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : April / Marl (Senyuu)
Double compte : T. Alaia Rosillia

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morsure ♦ Crocs Eclair ♦ Jet de Sable
Race Pokemon/ Métier: Medhyèna - Collégienne
Team/Dresseur/Equipe: ///
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Ça fait un bail ! [Nero & Kora]   Sam 3 Sep - 2:54
Ça fait un bail !
Johto, Ecorcia ; avec Körbl Maeen et Nero Nisshoku
Et Kora attendit.

Une seconde, deux secondes, trois, quatre... Cinq secondes, Körbl s'excusa et se décala de l'entrée en souriant comme un idiot. Comme d'habitude. Kora soupira bruyamment pour faire entendre son mécontentement. Il mettait vraiment trop longtemps à réagir. Vraiment. Cinq secondes, c'était trop long, la réaction aurait dû être immédiate. Avant d'avancer, la Medhyena lança un regard mauvais vers Nero. Körbl avait mit du temps à réagir mais celui-là, il n'avait simplement pas réagir, préférant rester planter là plutôt que de bouger. Quelle impoli alors... Kora s'avança enfin, sans oublier de frapper Nero accidentellement avec son sac de cours en le repositionnant sur son épaule pile quand elle passa devant lui, par pur hasard.

Une fois dans la maison, Kora se rendit immédiatement dans sa chambre pour y poser son sac. Elle soupira encore une fois et pria intérieurement que Nero ne faisait que passer et ne comptait pas passer la nuit ici, parce qu'il en serait bien capable. Un idiot débile et insupportable dans la maison ça suffisait, pas besoin d'en avoir un deuxième qui en plus d'être débile et insupportable est asocial et désagréable. Enfin, elle pouvait rêver, elle savait que même si Nero dirait rien, son frère aller le faire entrer. D'ailleurs elle entendait déjà leurs douces voix résonner dans le couloir.

- Je n’ai pas besoin de la visiter, je la connais par cœur !
- T'es pas devenu facteur, hein ?

Mais qu'est-ce qu'y disait encore ? Kora n'avait même pas envie de savoir quelles idioties lui étaient encore passées par la tête à celui-là...

Il y avait plus important : c'était l'heure du goûter et elle avait une faim de Grahyena ! Vu que Nero était là, elle pouvait pas compter sur Kirby pour lui ramener les gâteaux directement dans sa chambre, elle était obligé d'aller les chercher elle-même... Sans faire attention aux deux garçons qui étaient maintenant dans le salon, la princesse partie chercher ses cookies dans le placard. Elle attrapa tranquillement le paquet de biscuits puis referma le placard. À ce moment là, elle aperçu du coin de l’œil cet idiot de Goupix qui posait tranquillement ses affaires contre le canapé. Kora réagit instantanément :

- Nan mais ça va, tu t'installes ? T'es pas chez toi là je te rappelle hein !

Il avait de la chance qu'elle soit un peu loin, parce que sinon elle aurait bien été tenté de lui prendre son sac histoire de jeter sa guitare violemment sur le sol.


Spoiler:
 



Waf waf waf


Spoiler:
 
Bannières Kermesse Été 2017:
 

Kora se plaint du monde en green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 617
Pokédollards : 39
Date d'inscription : 13/03/2016
Age : 23
Je suis (Inrp) : Bi et célibataire
Je ressemble à : Nagito Komaeda (DR2)
Double compte : Ilyas Eulàlia

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hâte ♦ Eclair Fou ♦ Vitesse Extrême ♦ Aboiement
Race Pokemon/ Métier: Arcanin / NEET
Team/Dresseur/Equipe: Kanoooooon ! (enfin, bientôt)
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Ça fait un bail ! [Nero & Kora]   Sam 3 Sep - 19:58

♦ Ça fait un bail !

Comme d'habitude, Nero râle quand Körbl le force à entrer. Comme d'habitude, Körbl ignore totalement les plaintes de son ami, et le traine de force quand même. C'est pas qu'il veut l'énerver ou quoi. Après tout, il a l'habitude que ça se passe comme ça, il sait toujours d'avance que Nero va réagir de cette façon. Il ne pouvait juste pas s'en empêcher. Si il ne le forçait pas un peu, Nero serait probablement déjà parti à l'heure qu'il est, même si il était venu là de lui-même... A moins que si Nero envisageait de partir, c'était justement parce que Körbl était trop insistant. Allez savoir.

Enfin, pour le moment, Nero semblait accepter de rester, au moins quelques temps. Mais Körbl voyait bien que Nero n'avait pas forcément l'air ravi. Pourquoi ? Ils sont amis, pourtant, non ? Enfin, Nero avait ce genre de caractère, c'est tout. Et puis, d'un côté, le Arcanin le comprenait. Après tout, Körbl était... Körbl. Normal que les gens ne soient pas toujours très enjoués à l'idée de passer du temps avec lui. Mais ça l'attristait un peu quand même. Peut-être qu'il devrait essayer de changer de comportement avec Nero, d'être un peu moins comme il est. Peut-être que Nero l’apprécierait plus si il changeait son comportement ? Il devrait essayer.

Nero était resté silencieux un court instant après que Körbl lui ai posé la fameuse question parfaitement logique sur le si oui ou non il était facteur, et il finit par lui répondre, sur un ton froid.

« Toi, par contre, t’as toujours l’air d’un clochard qui fout rien de sa vie. »

Ah.

Körbl ne répondit pas sur le coup, et prit un air pensif. Quelques courtes secondes de réflexion. Généralement, à ce genre de remarque, il répondrait que l'autre personne a parfaitement raison, et que oui, il est un clochard qui fout rien de sa vie. Mais là, non. Il était avec Nero, et il venait de décider qu'il aller changer. Il devait réfléchir un minimum avant de dire n'importe quoi à son meilleur ami. Il devait pas trop répondre à côté de la plaque. Parce qu'il sait qu'il répond souvent à côté de la plaque. C'est comme ça quand on est un idiot. Mais il devait pas être un idiot cette fois.

« Ha, mais, un clochard, c'est bien "une personne sans domicile, qui vit en marge de la société", non ? »

Bravo Körbl, tu connais les définitions du dictionnaire par cœur ? C'est pas comme ça que tu paraitras plus intelligent, tu sais.

« Je sais pas si ça me correspond vraiment; j'veux dire, on est chez moi, et... »

Il s'arrêta net dans sa phrase, réalisant qu'il répondait peut-être à côté de la plaque finalement. Peut-être même plus que d'habitude. Il essayait pourtant. Hum... Il reprit après quelques secondes de réflexion, comme si il avait soudainement eu une illumination.

« Oh ! Tu voulais dire que j'ai l'air d'un clochard, pas que j'en suis un ! »

Oui, Körbl, c'est exactement ce qu'il a dit. Faut suivre, avant de dire n'importe quoi.

Il soupira, abandonnant l'idée d'essayer de dire quelque chose d'intelligent. Il ne pouvait vraiment pas changer comme ça, il y pouvait rien, après tout. Il se remit à sourire, même si c'était peut-être un sourire forcé. Pas qu'il soit triste, mais... Il était juste déçu. Déçu de lui-même. Enfin, pour le coup, ça changeait pas vraiment de d'habitude non plus, en fait.

Du coup, il voulait reprendre dès le début et répondre ce qu'il aurait dû répondre, et sans doute s'excuser pour avoir dit des trucs sans aucun sens; mais il n'eut pas le temps. Kora était arrivé dans le salon à son tour, et elle s'énerva contre Nero car celui-ci venait de poser ses affaires contre le canapé. Les excuses attendront (sont-elles vraiment nécessaires, de toute façon ?), il y avait plus urgent. Il voulait pas que Nero parte comme ça, lui. Il sait que Kora ne l'aimait pas spécialement, mais... Il ne laissa pas le temps à Nero de réagir avant lui, il répliqua aussitôt à sa sœur, presque en la suppliant, et sans vraiment chercher à savoir ce que Nero en pensait lui même.

« Maiiis, allez, Kora, juste une nuit, s'il te plait ! Il dort dans ma chambre, on te dérangera pas, promis ! Juste pour cette fois ! »

Depuis quand Nero a dit qu'il dormait ici, déjà ?


Körbl parle en #39493f
#Bannières:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ça fait un bail ! [Nero & Kora]   Dim 18 Sep - 13:47

Ça fait un bail ! ♪



Oh pitié… ! Non ! Je me retiens de me frapper le visage d’agacement et de désespoir à la réponse de Körbl. Pourquoi est-ce qu’il me cite le dictionnaire ? Sérieusement ?! C’était de l’ironie, bon sang ! De l’i-ro-nie ! Il n’y a pas à réfléchir ! Pourtant, le voilà qui semble parti dans une profonde réflexion sans cohérence pour une bête phrase que j’ai sortie juste dans le but de riposter à la sienne… pour finalement répéter exactement la même chose que j’avais dit un peu plus tôt. Please, sauvez-moi de cet idiot fini. Qu’est-ce qui m’a pris de venir lui passer un salut ? Je regrette, je regrette, je regrette vraiment ! Comment ai-je pu devenir ami avec une telle bête de foire ? Je me le demande tous les jours. À croire que j’attire littéralement les fous à moi ! Le ciel a quelque chose contre moi ou quoi ? Help me ! Je soupire avec lassitude.

Personne ne viendra me sortir de là. Logique après tout, je me suis foutu moi-même dans cette galère parce que je me suis dit que mon soi-disant Meilleur Ami serait heureux de me voir. Et également que je pouvais bien l’écouter me raconter sa vie quelques heures avant de partir aussi vite que je suis arrivé. C’est pour cette raison que j’ai posé le sac de ma guitare et sa panoplie d’objets qu’il contient contre le canapé. C’est pour cette raison que j’ai regardé mon fidèle MP3 blanc, toujours accroché autour de mon cou, pour baisser le son avant de descendre mon casque autour de mon cou, afin de mieux l’écouter. Quelle grave mistake ! À peine après avoir posé mes affaires, que la désagréable gamine qui sert de ma sœur à Körbl débarque dans le salon pour me balancer une remarque agaçante. J’aurais eu encore mes écouteurs sur les oreilles, je n’aurais probablement même pas fait attention à ce qu’elle aurait dit. Malheureusement pour moi, j’ai pu entendre exactement chacun de ses mots énervants.

Faire face à un Arcanin ennuyeux, je le peux. Faire face à un Arcanin et une Medhyèna ennuyeux, c’est trop pour moi. Je laisse échapper un nouveau et long soupir tout en reposant calmement mon MP3 contre mon sweat. Tout du moins, j’essaye de rester calme, préférant ne rien laisser paraître dans mon expression qui pourrait donner un quelconque avantage à cette gosse arrogante. Je lève mes yeux bleu glace dévoilant toute la froideur que je peux exprimer avec celui-ci pour croiser son regard couleur corbeau. Restant silencieux, je choisis de l’ignorer tout simplement. Je ne vois pas pourquoi je devrais justifier mon action. Après tout, mon dicton n’est-il pas : Fais ce que tu veux, comment tu veux, quand tu veux, où tu veux ? Si. Alors voilà, la question est réglée. Enfin… c’est ce que j’ai espéré durant cinq secondes. Parce qu’évidemment, c’était sans compter sur la présence de mon cher ami qui a décidé de répondre à ma place. Quelque chose de complètement faux, en plus de ça !

Instantanément, je me tourne vers cet idiot potentiellement mon ami, choqué par sa réponse. Pardon ? Ai-je bien entendu ? Dormir dans sa chambre juste pour cette nuit ? Non, non, non ! Je ne crois pas, non ! On a du mal se comprendre. Je ne fais que passer ici ! Je n’ai pas l’intention de rester dormir ici ! Pas question ! Pas avec ce fou à lier, en tout cas ! Je prends une profonde inspiration, cherchant toujours à garder mon calme. Finalement irrité, je reprends mon casque pour le replacer sur ma tête, la musique tournant sans arrêt, constamment présente pour m’aider à rester impassible face à n’importe quelle situation ennuyante. Sur mon ton froid habituel, presque dénué d’émotions pour l’une des rares fois quand je m’adresse à Körbl, je rétorque directement :

« Je n’ai aucunement l’intention de rester. J’ai rendez-vous quelque part, et le chemin est long. »

Occasionnellement, je sais que la sale gosse va sauter sur ma réponse pour me ‘’soutenir‘’. Façon de parler puisque ce n’est pas réellement du soutien, mais une envie profonde de me voir dégager de chez elle. Mais whatever, tant que ça me permet vraiment de m’en aller tranquillement, sans avoir un Körbl triste ou dégoûté sur le dos.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 406
Pokédollards : 32
Date d'inscription : 18/03/2016
Age : 23
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : April / Marl (Senyuu)
Double compte : T. Alaia Rosillia

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morsure ♦ Crocs Eclair ♦ Jet de Sable
Race Pokemon/ Métier: Medhyèna - Collégienne
Team/Dresseur/Equipe: ///
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Ça fait un bail ! [Nero & Kora]   Lun 26 Sep - 19:32
Ça fait un bail !
Johto, Ecorcia ; avec Körbl Maeen et Nero Nisshoku
- Maiiis, allez, Kora, juste une nuit, s'il te plait ! Il dort dans ma chambre, on te dérangera pas, promis ! Juste pour cette fois !

Que que que quoi ? Qu'est-ce qu'il venait de dire ? Parce qu'en plus, il ne faisait pas que prendre ses aises dans le salon, il comptait aussi dormir ici ? Sérieusement !? Et Kirby qui suppliait sa sœur avec son air de Ponchiot battu... Soit. Le Sucroquin avait au moins compris qui commandait ici et prenait la peine de demander la permission. Ce n'est pourtant pas à lui que Kora répondit mais directement à Nero. Et d'un ton ferme, histoire que le message passe facilement.

- NON.

Même pas une seconde après, c'est Nero qui s'adressa à Körbl, lui aussi pour contrer la proposition de ce dernier en disant ne pas vouloir rester et tout, soit disant qu'il avait "rendez-vous quelque part". Surement une excuse pour s'enfuir d'ici à toute jambe et éviter les problèmes avec Kora (et il avait raison d'avoir peur) en se mettant de son côté. Ce qui arrangeait bien Kora, elle pouvait au moins se servir de ce qu'avait dit Nero pour définitivement convaincre que l'inviter serait une mauvaise idée.

Elle s'avança dans le salon avec sa boite de cookies, qu'elle avait déjà commencé à manger un par un. En avançant, elle s'adressa à Körbl, en reprenant les mots de Nero et lui faire comprendre à quel point le laisser partir était important et serait mieux, même pour lui.

- Ah, Nero doit partir loin en plus, le chemin est long, donc il peut clairement pas rester, ce serait dommage qu'il arrive en retard, par ta faute, tu crois pas ? Faudrait même qu'il parte tout de suite, ça vaudrait mieux pour lui...

Elle avait dit cette dernière phrase en s'arrêtant devant le canapé et en regardant Nero. Avec un regard qui ne disait absolument pas "on aimerait pas te retenir et te mettre en retard" mais plutôt "maintenant barre toi merci et revient pas". Nero comprendra certainement le message et ne devrait pas tarder à partir. Mais ce qui serait mieux encore... c'est que Körbl décide de l'accompagner.

Princessse Kora repris donc avec un autre bon conseil a donner à Kirby.

- Ah mais il connait pas très bien Johto, tu devrais l'accompagner et le guider peut-être, du coup...

Okay, maintenant barrez-vous merci et revenez pas.



Waf waf waf


Spoiler:
 
Bannières Kermesse Été 2017:
 

Kora se plaint du monde en green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 617
Pokédollards : 39
Date d'inscription : 13/03/2016
Age : 23
Je suis (Inrp) : Bi et célibataire
Je ressemble à : Nagito Komaeda (DR2)
Double compte : Ilyas Eulàlia

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hâte ♦ Eclair Fou ♦ Vitesse Extrême ♦ Aboiement
Race Pokemon/ Métier: Arcanin / NEET
Team/Dresseur/Equipe: Kanoooooon ! (enfin, bientôt)
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Ça fait un bail ! [Nero & Kora]   Sam 1 Oct - 20:26

♦ Ça fait un bail !

"Non". La réponse de Kora avait au moins le mérite d'être clair. Non, Nero ne dormira pas ici cette nuit. Parce que oui, apparemment, c'était bel et bien Kora qui décidait de tout dans cette maison. Körbl n'avait pas d'autre choix que de se plier à son choix, même si ça ne lui convenait pas et que son visage était sur le point de se décomposer après cette réponse froide, qui ne lui était même pas adressé. Körbl était tellement insignifiant que même quand sa sœur lui refusait quelque chose, ce n'était même pas à lui qu'elle parlait !

Il voulait malgré tout garder un espoir et trouver du réconfort auprès de son ami pour convaincre Kora, mais celui-ci ne perdit pas de temps en réflexion non plus et avait déjà pris sa décision aussi. "Non". Encore. Même si il l'avait dit de façon moins claire et concise que Kora, le ton employé avait été tout aussi froid. Pourquoi tant de haine ? Körbl était triste, là. Non, vraiment. Körbl pouvait être triste, de temps en temps, ça arrivait. Et là, il l'était ! Il ne savait pas trop quoi répondre sur le coup, et se contenta de balbutier quelques mots.

« M-m-maiiiiiis...! Mais Nero, tu...! »

Nero ne l'entendait probablement plus vraiment, il avait remis son casque sur sa tête et préférait sans doute écoutait sa musique plutôt que les plaintes de son ami. La petite Medhyena s'avança tout en expliquant à Körbl que Nero ne pouvait vraiment pas rester ici. Elle l'expliquait ça comme si elle se souciait vraiment du fait que Nero puisse arriver en retard. Et évidemment, le Arcanin tiqua sur le "par ta faute". Par ta faute, Kirby, il va être en retard. Par ta faute. Il t'en voudra si tu le retiens ici et l'oblige à rester. Il t'en voudra. Et ce sera entièrement par TA faute.

...Non, oui. Non. Peut-être. Körbl ne voulait surtout pas que Nero ai des problèmes par la faute d'un type comme lui. Donc oui, il devait sans doute accepter la décision...

« Ah mais il connait pas très bien Johto, tu devrais l'accompagner et le guider peut-être, du coup... »

L'accompagner. L'accompagner ? L'acc-

« Mais oui !! Kora, t'es un génie !!! »

Körbl avait crié ça tellement fort que même avec son casque, Nero l'avait forcément entendu. Qu'importe que Kora dise ça en le pensant sincèrement ou non. Accompagner Nero, c'était juste la meilleure idée qui soit. Heureusement que Kora était là pour avoir les bonnes idées. Körbl était trop stupide pour y penser de lui-même. Enfin, à vrai dire, il y aurait sans doute pensé, si il avait fait plus attention à ce que disait Nero plutôt que de seulement se concentrer sur le ton glacial sur lequel il lui avait refusé sa première idée. Mais si c'est une idée à laquelle il aurait pu penser lui-même, cela en faisait probablement une mauvaise idée. Mais qu'importe ! Dans les faits, c'était l'idée de Kora, donc c'était une excellente idée, point.

Sans perdre une seconde, et sans se gêner surtout, le Arcanin attrapa le casque posé sur la tête de Nero pour lui retirer afin qu'il puisse clairement entendre ce qu'il avait à lui dire.

« Nero, je t'accompagne !! Je suis pas forcément toujours très utile, mais je connais Johto par cœur, tu sais... T'as aucune raison de te perdre ou d'arriver en retard avec moi ! C'est où ton rendez-vous ? C'est quand ? Je peux venir, hein ? Promis, je serais super discret, mais laisse moi venir, steuplait !!! »


Körbl parle en #39493f
#Bannières:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ça fait un bail ! [Nero & Kora]   Mar 1 Nov - 21:46

Ça fait un bail ! ♪



Bien, comme je l’avais parié, la sale gosse se range de mon côté pour convaincre son frère de me laisser partir. Après son puissant ‘’non‘’ m’étant plus destiné qu’autre chose, et mon propre refus en direction de Körbl, je remets mon casque et remonte le volume de mon MP3 afin de bloquer le reste de la discussion. Je ferme les yeux un court instant tandis que les voix lointaines poursuivent sans que j’y prête attention. Tout du moins, jusqu’à ce que je sente un désagréable regard qui me force à rouvrir les yeux pour tomber sur… la gamine. Great. Je peux lire son bref message à travers son expression haineuse et, pour seule réaction en réponse, je soupire avec une profonde lassitude. Je reprends mon lecteur de musiques dans ma main pour passer la chanson actuellement trop calme à mon goût, faisant s’illuminer l’écran d’un couleur bleue temporairement. Quand je relève les yeux vers le duo, ils ont déjà repris leur conversation. Je ne cherche même pas à comprendre ce qu’ils disent en lisant sur leurs lèvres, ça m’ennuie plus qu’autre chose.

Alors en guise de courte occupation, le temps que Körbl réalise que je suis toujours ici et que je puisse lui dire que je dégage de sa maison, je fouille dans ma poche pour sortir my phone. Cliquant rapidement sur les touches, j’accède aux jeux et en choisis un au hasard. Le hasard fait que je tombe sur l’un de mes préférés. À l’écran, un nom de groupe de musiques ou le titre d’une chanson s’affiche, et le but est de répondre à la question posée. Les questions sont très variées quand il s’agit d’un groupe. À l’inverse que pour le titre, la même question « Qui chante cette chanson ? » revient généralement. Il y a un temps limité pour répondre. À chaque bonne réponse, le score augmente. Bien sûr, même si j’ai une excellente memory, je ne connais pas les groupes et les chansons du monde entier. Pour le moment, my score maximal est de 105 points. Il date d’assez longtemps, je n’ai jamais réussi à le surpasser jusqu’à maintenant.

Complètement absorbé dans my game et avec my music à fond, j’en oublie totalement où je me trouve, et je suis ramené douloureusement à la réalité à cause d’une voix stridente. Sous l’effet de surprise, je sursaute et j’appuie sur un bouton qui confirme ma réponse inachevée. L’écran m’affiche un message « Wrong », avant de m’annoncer que j’ai perdu. Aussitôt, je lève les yeux vers Körbl avec un air énervé disant bien un « Regarde ce que tu as fait, shit ! ». Honnêtement, I don’t know quelle idée de genius la désagréable sœur a sorti, mais ce n’est certainement pas une good new pour moi. Je fais l’erreur de poser mon regard sur l’ignoble Medhyèna, ce qui donne l’opportunité à mon Meilleur Ami de se jeter sur moi pour baisser mon casque autour de mon cou et me crier tout un tas de paroles dont je ne saisis pas la moitié.

Mon esprit s’est arrêté sur mon casque. Je me freeze sur place. L’Arcanin ennuyeux a osé toucher mes écouteurs. Je lui ai pourtant répété au moins cent fois de ne jamais poser les mains sur mes affaires ! Il a osé pénétrer encore mon espace personnel ! Repoussant sa main encore sur mon casque, je me décale immédiatement sur le côté, loin de lui, mon regard bleu glace se plongeant dans le sien grisâtre. Là, ce n’est plus seulement me qui ai fait une erreur. Mais c’est lui aussi ! The worst mistake of his life ! C’est la goutte qui fait déborder le vase. Il m’a énervé. Plus que sa sœur, elle-même. Il a violé deux règles en moins d’une seconde. Two ! Froidement, je ne le quitte pas du regard, au cas où il retenterait quelque chose, et je lui parle sur le ton le plus glacial que je connaisse :

« Körbl. À partir d’aujourd’hui, je t’interdis de t’approcher de moi again. »

Sur mes mots, j’attrape la hanse de mon sac contenant ma guitare électrique et sa panoplie d’objets high-tech, avant de me diriger droit vers la porte d’entrée. Je ne jette pas un regard à mon Ami et sa saleté de sister. J’ouvre la porte pour sortir et la referme en veillant bien à la claquer pour lui faire comprendre que je ne reviendrai plus. Désormais seul et tranquille, je marche vers la sortie d’Écorcia.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 406
Pokédollards : 32
Date d'inscription : 18/03/2016
Age : 23
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : April / Marl (Senyuu)
Double compte : T. Alaia Rosillia

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morsure ♦ Crocs Eclair ♦ Jet de Sable
Race Pokemon/ Métier: Medhyèna - Collégienne
Team/Dresseur/Equipe: ///
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Ça fait un bail ! [Nero & Kora]   Ven 2 Déc - 19:33
Ça fait un bail !
Johto, Ecorcia ; avec Körbl Maeen et Nero Nisshoku
Tout s'enchaina soudainement très rapidement. Kora avait semble-t-il atteint son objectif du jour, qui consistait à convaincre Körbl de partir loin de la maison avec Nero, et n'était maintenant qu'une simple spectatrice de la réaction de Nero face à celle de Kirby. Et quelle réaction ! Elle s'était attendu à tout sauf à ça.

Körbl avait agi comme l'idiot qu'il était. Criant, comme d'habitude, haut et fort que Kora était un génie. Évidemment qu'elle était un génie, il avait pas besoin de le crier si fort comme s'il venait de le remarquer. Kora du placer ses mains sur ses oreilles pour atténuer un peu la voix de son frère et, du coin de l’œil, elle remarqua que Nero n'avait plus les yeux rivés sur son téléphone comme tout à l'heure et il semblait de très mauvaise humeur. Pas de doute, il avait réussit à entendre Körbl malgré sa musique à fond, et il avait pas dû apprécier.

Et pourtant ça, ce n'était rien. Juste après ça, l'autre idiot retira le casque du deuxième autre idiot pour lui crier des choses idiotes directement dans l'oreille. Parmi toutes ces choses idiotes qu'il dit, Kora tiqua un peu sur le "je serais super discret", vite fait. Super discret ? Körbl ? Elle en doutait fort. Mais c'était pas la question. Là, Nero avait vraiment l'air énervé. En fait, Kora n'avait jamais vu Nero énervé avant. Où plutôt, elle croit le voir énervé à chaque fois qu'elle le voit. Mais ce n'était rien en comparaison de ça. Là, il ferait presque peur. Presque. Mais en vérité, Kora trouvait ça vraiment cool qu'il réagisse comme ça. Il venait de dire qu'il ne voulait plus jamais voir Körbl ! Et il ramassa ses affaires pour partir sans attendre ! Enfin débarrassés de ce parasite !

Juste avant qu'il ne claque la porte pour partir pour de bon, Kora pensa bon de lui dire au revoir quand même. par politesse. Et d'une voix hautaine mais néanmoins toute joyeuse comme une gamine de 6 ans, en agitant son bras, elle lança :

- Héé, salut Nerooo ! C'est un plaisir de t'voir partir, j'espère que tu r'viendra pas, bybyyyye !!


Puis on entendit la porte claquer et le calme revint dans la maison. Kora était contente. Vraiment. Mais c'était probablement pas le cas de Körbl. Elle se demandait bien ce qu'il pensait, lui, là, maintenant, en ce moment. Tandis qu'elle, elle se sentait libérée et ne pouvait s'empêcher de se sentir heureuse. Elle soupira pour reprendre un peu ses esprits puis plongea sa main dans sa boite pour attraper un cookie qu'elle mit dans sa bouche, puis un deuxième qu'elle tendit à Körbl.

- Hey, t'veux un cookie pour fêter ça ?

Même si son air blasé habituel était rapidement revenu, on pouvait encore entendre sa joie dans sa voix.



Waf waf waf


Spoiler:
 
Bannières Kermesse Été 2017:
 

Kora se plaint du monde en green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 617
Pokédollards : 39
Date d'inscription : 13/03/2016
Age : 23
Je suis (Inrp) : Bi et célibataire
Je ressemble à : Nagito Komaeda (DR2)
Double compte : Ilyas Eulàlia

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hâte ♦ Eclair Fou ♦ Vitesse Extrême ♦ Aboiement
Race Pokemon/ Métier: Arcanin / NEET
Team/Dresseur/Equipe: Kanoooooon ! (enfin, bientôt)
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Ça fait un bail ! [Nero & Kora]   Ven 23 Déc - 18:45

♦ Ça fait un bail !

C'était vraiment pas sa journée aujourd'hui. Vraiment pas. Au début, tout avait pourtant bien commencé. Il regardait la télé, envoyait des messages à son ami, a eu l'immense surprise de le voir débarquer chez lui... Tout était tellement parfait. Et il a enchainé les erreurs. Il le savait. Quand il a commencé à répondre n'importe quoi parce qu'il avait voulu changer, il savait que c'était stupide et qu'il n'aurait pas du essayer. Mais ce n'était rien de bien grave non plus. Quand il a dit que Nero aller rester dormir pour la nuit sans même lui demander son avis, c'était stupide aussi. Lui proposer de l'accompagner à son rendez-vous, c'était peut-être pas si stupide, mais... Pourquoi ? Pourquoi il avait fait ça ? Pourquoi il avait touché au casque de Nero ? Il le savait que Nero ne le supportait pas ! Mais il n'avait pas réfléchi à ça sur le coup ! Mais à peine avait-il touché au casque qu'il savait déjà qu'il avait fait une grave erreur. Mais il était déjà trop tard.

Nero avait comme "bugué" pendant quelques instants. Il avait repoussé la main de Körbl, encore posé sur le casque; puis ne le quittait plus des yeux. Avec un regard tellement froid que même Körbl le remarquait, c'est dire ! Et puis il lui a dit cette phrase... "Je t'interdit de t'approcher de moi". Et il est parti. Körbl avait totalement bugué à son tour. Il comprenait la réaction de Nero, en soit. Il le savait que c'était de sa faute. Et c'est justement pour ça qu'il ne savait pas comment réagir ! A côté, juste avant que Nero ne claque la porte, Kora lança joyeusement un "au revoir", semblant toute contente qu'il parte enfin. Mais Körbl ne pouvait pas faire ça, lui. Il ne comprenait plus rien à ce qu'il se passait ! Enfin, si, justement, il comprenait, mais... C'est parce qu'il comprenait qu'il ne comprenait pas ! Qu'est-ce qu'il devait faire, qu'est-ce qu'il devait dire ? Est-ce qu'il devait réagir sans réfléchir ? Est-ce qu'il devait réfléchir avant d'agir ? Il avait déjà tenté les deux possibilités aujourd'hui. Et les deux avaient mené à un fail total.

« Hey, t'veux un cookie pour fêter ça ? »

Körbl se contenta de secouer la tête pour à la fois reprendre ses esprits et répondre à cette question. Kora ne comprenait pas, elle s'amusait de la situation, mais... C'était pas si simple. Il aimerait pouvoir être comme elle sur le coup et être indifférent, mais ça ne lui ressemblait pas. Pas quand ça concerne Nero. Enfin débugué, il se précipita vers son téléphone -qu'il avait laissé sur le canapé jusque là-, espérant y voir un message de Nero qui, par enchantement, aurait enfin décidé de lui répondre et lui dirait que c'était pas grave et tout ça. Mais ça aurait été trop beau. Évidemment qu'il n'avait pas reçu un tel message. Il se laissa tomber sur le canapé, et finit par écrire un message lui-même. Il n'osait pas le rattraper, il avait trop peur que ça n'empire les choses, mais... un message, il pouvait bien le faire, non ?

Neroooo ! J'ai plus le droit de t'approcher, mais t'as rien dit pour les SMS ! J'ai encore le droit ? On est toujours amis ? =)

- Envoyé à 16h34

Il essayait de le prendre à la rigolade malgré tout. Parce que ça allait forcément s'arranger, hein ? Et que se plaindre et supplier Nero de revenir ne servirait à rien. Même si il avait vraiment envie de le faire... Mais il ne pouvait pas. Tout ce qu'il lui restait à faire, c'était attendre. Fixant l'écran de son téléphone, il se décida enfin à dire quelque chose. Il avait besoin de parler à quelqu'un là. Juste pour être sûr.

« Koraaa, tu crois que Nero me détestes...? »


Körbl parle en #39493f
#Bannières:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ça fait un bail ! [Nero & Kora]   Lun 26 Déc - 1:47

Ça fait un bail ! ♪



De la compassion ? Pourquoi devrais-je même en avoir pour cet idiot ? N’est-ce pas lui qui m’a cherché ? N’est-ce pas lui qui m’a trouvé ? J’accepte de reconnaître que je n’ai pas suffisamment prêté attention à ce qu’il faisait. Mais quand même. De son côté, il a violé deux de mes règles primordiales : ne pas toucher mes affaires et pénétrer dans mon espace personnel. Je les lui ai répétées au moins une centaine de fois. Et il ne les a toujours pas retenues ? Toujours pas comprises ? Combien de cases lui manque-t-il dans le cerveau ? Toutes celles où j’ai remplies vis-à-vis de moi ? Les a-t-il déjà remplacées par d’autres choses soi-disant plus importantes ? Probablement. Pourquoi lui ai-je même accordé ma confiance ? Pourquoi ai-je laissé d’autres personnes entrer dans ma vie, essayer de devenir mon ami et réussir pour mieux me tirer vers le bas ? Je n’aurais pas dû. Jamais je n’aurais dû à nouveau. Une fois ne m’a-t-il donc pas suffi ? N’ai-je pas été assez blessé la première fois ? Moi aussi, il me manque des cases pour même laisser ça se produire une seconde fois ?

C’est fini. Définitivement fini. Plus jamais je ne me lierai aux autres. Plus jamais je ne parlerai à quelqu’un. Je n’ai besoin de personne. Je peux survivre seul. Je peux développer ma propre carrière tout seul. Qui a besoin d’amis ? Les amis sont pour les faibles. Pour ceux qui n’ont pas confiance en eux. Pour les assholes. Pour les jerks qui peuvent mieux se propulser vers le haut avec le soutien des weaks avant de les abandonner derrière. Alors je continuerai mon chemin, alone. Comme si ça allait changer quelque chose, de toute façon. J’ai toujours vécu seul. Je m’en suis toujours sorti seul. Je perçois des bruits de pas dans mon dos. Plus précisément, un bruit de course venant dans ma direction. Je me pétrifie sur place. Est-ce cet Arcanin ennuyeux qui a décidé de me prendre en chasse ? N’a-t-il donc pas compris que je ne voulais jamais le revoir ? Qu’il ne m’approche plus jamais ? Dois-je lui faire mieux comprendre ?

Me retournant lentement pour faire face à Körbl, la course se poursuit sans s’arrêter. Je plisse les yeux en voyant une silhouette masculine me traverser. Je la suis du regard jusqu’à ce qu’elle s’arrête et pivote dans ma direction, un pistolet braqué sur moi et un sourire narquois aux lèvres. J’ai le temps d’apercevoir ses cheveux mauves et ce regard perçant de couleur violet avant que je ne fonce droit sur lui, le poing serré pour le frapper. Whatever, le flingue. Il peut bien tirer, me tuer, j’effacerai ce sourire désagréable before. Mais l’ombre disparaît, telle une illusion, quand j’arrive sur elle. Je frappe l’air, me déséquilibrant. Je manque de m’étaler sur le sol honteusement. Heureusement, je me rattrape de justesse, jetant des coups d’œil autour de moi. Où est passé ce bastard ?! Je ne le vois nulle part. Fucking imagination ! Ce n’était qu’un fucking fantôme ! Je suis dumb d’être tombé dans un piège si grossier ! Je shoote avec colère dans un caillou qui traîne à mes pieds.

« Bastard, sors de ma tête ! »

Pourquoi ce douchebag me revient-il en mémoire maintenant, de toute façon ?! Je Le hais, je Le hais ! Je vais Le tuer ! Parce qu’il ne mérite que ça ! La mort ! Est-ce qu’il m’a retrouvé ?! Est-ce pour ça que je L’ai ‘’vu‘’ ?! Je m’écarte du chemin et m’approche d’un petit terrain verdoyant avec des arbres. Les poings toujours serrés, je lève la main pour frapper l’un des troncs de toutes mes forces. À plusieurs reprises. Jusqu’à ce que des éraflures se créent sur ma peau et que du sang coule entre mes doigts. Mais ça ne me fait pas mal. Non. Je ne sens même pas la douleur. Parce qu’une étrange douleur dans mon cœur est plus forte. Je me laisse glisser face à l’arbre pour terminer à genoux dans l’herbe. Et pour une raison qui m’échappe complètement, des larmes se forment au coin de mes yeux, menaçant de couler le long de mes joues.

Pourquoi est-ce que je pleure ? Ça n’a même pas de sens ! Pour qui ?! Pour quelle raison ?! Pour Körbl ?! C’est lui qui m’a énervé ! Fuck ! Il faut que je dégage d’ici ! Pourquoi n’ai-je pas encore quitté cette fucking ville ?! Si cet idiot décide de partir à ma poursuite, il pourrait très bien me trouver presqu’aussitôt ! En train de pleurer ! Shit ! Me tournant pour m’appuyer dos contre l’arbre, je ramène mes genoux contre moi. Les mains légèrement tremblantes, je prends mon lecteur MP3 pour augmenter le volume de mon casque, avant de plonger la tête entre mes bras. Et les larmes commencent à couler. Je me mords la lèvre inférieure pour retenir mes sanglots. Les larmes suffisent amplement. Pourquoi est-ce que je réagis excessivement comme ça, d’abord ? Je déteste ce monde. Je le déteste tellement.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pokémon • Sauvage
Messages : 406
Pokédollards : 32
Date d'inscription : 18/03/2016
Age : 23
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : April / Marl (Senyuu)
Double compte : T. Alaia Rosillia

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Morsure ♦ Crocs Eclair ♦ Jet de Sable
Race Pokemon/ Métier: Medhyèna - Collégienne
Team/Dresseur/Equipe: ///
Pokémon • Sauvage
MessageSujet: Re: Ça fait un bail ! [Nero & Kora]   Mar 17 Jan - 22:52
Ça fait un bail !
Johto, Ecorcia ; avec Körbl Maeen et Nero Nisshoku
Körbl avait cessé de fonctionner. Ça, c'était certain. Tous ces évènements, c'était trop pour son petit cerveau de Sucroquin. Tout ça devait être dur à encaisser. Se faire abandonner par son meilleur ami, ça faisait mal. Kora en savait quelque chose, mais c'est pas pour autant qu'elle pouvait faire preuve de compassion à l'égard de son frère. Il l'avait mérité, c'était bien fait pour lui.

Le garçon ne prit même pas le cookie que lui tendait Kora. Pourtant il adore ça, les cookies. Alors elle se demanda quand même s'il avait vraiment remarqué qu'elle lui en proposer un. Peut-être qu'il était trop perdu dans ses pensées pour ça. Peu importe. La fillette se contenta de souffler un « Tant pis » en haussant les épaules, avant de manger elle-même le cookie qu'elle avait tendu à son frère.

Après ça, elle s'assit en tailleur sur l'un des fauteuils du salon et s'y adossa bien au fond en fermant les yeux profitant du calme qui régnait désormais dans la maison. Calme qui ne dura que quelques microsecondes puisque l'autre idiot commença à s'agiter en attrapant précipitamment son téléphone. Kora le regarda tapoter sur son écran, sas rien dire. Il était probablement en train d'envoyer un sms à Nero, comme d'habitude... Pas sûr que c'était la chose la plus intelligente à faire dans la situation présente mais elle n'allait rien dire. Les idiots resteront toujours des idiots.

- Koraaa, tu crois que Nero me déteste...?

Enfin. Il venait de réaliser que tout le monde ne l'aimait pas. Comme quoi, il n'était pas si idiot finalement, quand il le voulait. Quoique la question était un peu idiote. Kora roula les yeux et répondit :

- Bah oui, ça me paraît évident, non ?

Pour être honnête, elle n'en était pas vraiment sûre. Ce type était quand même le meilleur ami de Körbl, et s'il s'était retrouvé devant la porte de la maison, c'était probablement pas par hasard. Il est venu parce qu'il le voulait. Ils se connaissent depuis cinq ans et ils continuent de discuter par sms tous les jours. Il reste fidèle au poste. Alors même si Kora ne comprends pas comment ni pourquoi, il doit tout de même beaucoup apprécier Körbl, malgré tout. Elle avait du mal à le cerner, alors elle savait pas trop.

- On s'en fiche t'façon. Enfin, tu peux essayer de le rattraper si ça te fait plaisir, mais ça m'étonnerais que tu le retrouve.

Elle ne sait pas trop pourquoi elle venait de dire ça. Elle tenait pas vraiment à ce que son frère se réconcilie avec Nero et le ramène encore une fois ici. Pourtant, maintenant qu'elle avait lancé l'idée, il y avait beaucoup de chance qu'il fasse exactement ce qu'elle venait de dire. Enfin, il avait peu de chance de le retrouver c'est vrai, alors elle l'en empêcherait pas. Ceci ne la concerne pas après tout.


Spoiler:
 



Waf waf waf


Spoiler:
 
Bannières Kermesse Été 2017:
 

Kora se plaint du monde en green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ça fait un bail ! [Nero & Kora]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Ça fait un bail ! [Nero & Kora]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» A la recherche de son passé [PV Cassandre]
» QUE FAIT L'ETAT?
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» La chanson qui fait kiffer les geeks
» Le roi a fait battre tambour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Johto :: Autres-