Partagez | 
 

 Forêt et légendaire, l'observation, c'est magique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: Forêt et légendaire, l'observation, c'est magique   Mar 28 Juin - 17:44
Samuel avait déjà vu et revu cette forêt. Pourtant, il était possible qu'il s'y retrouve plus. Là c'était une journée des plus ordinaires. Son matériel d'observation sorti et se penchant sur chaque chose qu'il pensait suspect. Il se demandait bien ce qui se cachait encore dans ses bois. Il les avait traversé de long et en large. À chaque fois pourtant. Il trouvait quelque chose que n'avait pas pu être là là normalement. Il plissait les yeux avec de se mettre à noter frénétiquement avant d'emporter un échantillon. On était scientifique ou on ne l'était pas. Le jeune homme s'avançait dans la végétation, il avait encore laisser sa chemise blanche au laboratoire. À se demander à quoi cette dernière servait. Elle servait de décoration à sa chaise, ergonomique. Car il avait fait un peu d'effort pour mieux travailler. Ce temps perdu serait vite repris. Déjà qu'il courrait toujours après ce temps. Il voulait découvrir un tas de choses, laisser sa tr&ace dans ce monde. Étais-ce réellement de sa faute s'il était un poil chiant quand il s'agissait de la science. Poussant à bout la plupart des choses qu'il découvrait. Utilisant la manière scientifique. Une affirmation ne pouvait être juste sans son contraire. C'est comme nier la présence d'Arceus et vivre dans ce monde déformé par lui. Alors qu'il était penché sur les feuilles, il entendait un bruit. Un bruissement de feuille. A l’affût, il sortit son épée. Par pure précaution. Parce qu'on était jamais assez prudent. Il coupait quelques plantes autour pour dégager la vue. Rien. Seul son incompréhension était visible sur son visage. Il soulevait un sourcil.

« Non, je dois délirer, ce n'est pas possible. »

Il remettait son épée à sa ceinture avant de retourner à ses observations, mais les bruits étaient nombreux. Il ne pouvait pas rester à les ignorer. Ces bruits étaient proches, comme à côté de lui. Ce qui ne le rassurait pas du tout. Au contraire. Son souffle s’entendait presque, dans un effort, il calmait son cœur palpitant. Il était au cœur de l'action, il adorait ça. Il n'aurait pas été si rigoureux scientifiquement, il aurait été dresseur. Mais il aimait trop les recherche pour les abandonner et partir comme ça. Puis elle avait une poussinette à enseigner. Transmettre son savoir. Rien de plus beau à ses yeux que cette sensation de devoir accompli. C'était grisant. Plus que la surprise. Bien que l’adrénaline. Il y est habitué. Il a le don de te fourrer dans ces situation qui le surpasse. Il respire doucement, son arme à la main.

« Qui est là ? Je vous préviens, je suis armé. »

Il était presque crédible. Heureusement qu'il faisait attention à son corps. Il était bien constitué pour un être humain sans pouvoir que seul son intelligence et sa mise en forme. Qui lui permettait de soulever des choses plus ou moins lourdes. Il serrai son arme, observant des ses yeux bleus les alentours. Il aurait pu facilement donner le tournis à quelqu'un avec ses actions. Il attendait que ce bruit cesse ou qu'il fasse acte de présence. Il savait qu'il était loin d'être le seul ici. Hybride comme humain s'y baladaient, pas pour les mêmes raisons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Forêt et légendaire, l'observation, c'est magique   Mar 28 Juin - 18:51
Forêt et légendaire, l'observation, c'est magique
En compagnie de Samuel B. Pinkyard.
J'ouvre doucement les yeux. Adossé contre cet arbre immense, et ce calme plat, j'avais donc finalement réussis a m'assoupir. Je n'ai pas fermer les yeux depuis deux jours, a force de volé dans le ciel, cherchant un endroit pour m'éditer en paix. Ne sachant que faire… C'est si calme, un vrai plaisir, loin des hommes, loin des problèmes.
J'ai bien le droit de faire une pause de temps en temps. Je fixe calmement le ciel puis l'étendu d'eau non loin, j'ai soif. Un peu d'eau pour me désaltéré me ferais le plus grand bien.
Je lève la main, pris d'un léger grognement en voyant de nouveau ces doigts étranges, je ne me ferais donc jamais a cette forme humaine. La seule chose que j'ai pu conservé est ma queue… Mes yeux brillèrent légèrement d'une aura bleue pour faire s'élever une perle d'eau jusqu'à moi.
Et j'y vu mon reflet, je reste silencieux un moment. Suis-je donc condamné… Je bu l'eau sans mot dire.
Aujourd'hui fut une journée des plus monotone et longue. Je suis partis de Johto pour me rendre de nouveau à Kanto, pourquoi ais-je fait cet allé-retour futile. Je ne sais pas vraiment, je devais Malgré ce détail, j'avais donc survolé Kanto. Et dire que des pokémons travaillent, c'est si… Stupide, que font ils de leurs liberté ? Ils la souillent sans gêne. Travailler pour des humains… Comment peuvent ils faire ceci. Et être fiers d'être sous une forme humaine, je peux clairement dire que je ne peux pas me voir.
Je soupire lentement, calme et sans mot dire je fixe la forêt. Autrefois peuplait par tant de pokémons, aujourd'hui et à mes yeux, morte. J'attrape une pierre avant de la lancer sur la surface de l'onde, la pierre fis des ricocher, cinq pour être exact avant de couler. Couler comme ce monde. Peut-être devrais-je profiter de cette journée dans le calme et la béatitude au lieu de ressasser, c'est ce que je fait de mieux pourtant. Tss. C'est navrant.

Je passe une main dans mes cheveux blancs pour pousser ceux qui s'étaient incrustés sur mon visage avant de ne rien dire, méditant presque. Qu'est-ce que je vais faire aujourd'hui ? Rien sans doute, vagabondé ici et là. Cette forêt me plaît bien, comme cette ville calme nommée Lavanville, je l'ai observée depuis rapidement, il n'y à pas beaucoup d'humains là-bas. Mais il y règne une ambiance particulière. Cette ambiance de mort. Spectres et fantômes posséder les lieux.
Puis je pense soudainement au laboratoire, pourquoi maintenant ? Je ne veux pas y penser, ce n'est pas le moment. Ni de me souvenir de cet enregistrement. Ni du coup de grâce donné aux ruines du laboratoire.
Et puis cette vieille dame, j'y pense encore…
Je soupire de nouveau avec mon visage stoïque. Semblant sérieux en toutes circonstances.
Finalement au bout de plusieurs minutes, je me lève, époussetant la terre sur mes vêtements. Et remuant ma queue légèrement engourdie.
Je ne vais tout de même pas rester allongé ainsi, même si j'étais bien là. Mais en agissant ainsi je ne vais faire que penser, et penser me mène aux choses qui me tracasses l'esprit. Je ne veux pas de ça aujourd'hui.
J'allais pour m'envoler quand soudainement, sans prévenir, j'entende du bruit, un humain ? Je le sent, j'en suis sûr. Qu'est-ce qu'il fait ici ?
Je m'envole alors silencieusement dans un arbre, me déplaçant rapidement pour voir la source : c'était bien un humain, pas un hybride, j'en suis sûr.
Je l'observe en volant d'arbre en arbre, faisant volontairement du bruit. Va-t-il me remarqué ? Ou est-il peut-être trop stupide ?
Il semblais lire. Puis. Finalement il releva la tête, dégainant son arme. Que compte il faire avec ce coupe-papier ?

Non, je dois délirer, ce n'est pas possible. » Fit-il.

Je penche la tête sur un côté, intrigué. Il semble reprendre ses activités.
Je continue alors, des bruits de craquements, de feuilles. Ohhh, tiens. Il semble un peu plus lucide à présent.
As-t-il peur ? Son cœur doit battre rapidement. Pauvre humain. Ceci étant bien entendu sarcastique. Et si… Je me montrer. Oui, ça peut être intéressant…
Le voilà avec son épée dehors. Je regarde ses feuilles, agitant ma queue un brin surpris, mauvaisement, est-ce une sorte de chercheur ? Scientifique ?!…
Si c'est cela… Je crois bien que… Hmmmm, peut-être ne sont ils pas tous pareils. S'il compte m'assujettir, me prendre pour une arme ou une vulgaire expérience, je lui ferais payé.
Je le contente de l'observer lui. Assez grand et des cheveux assez atypique. Peu importe à quoi il ressemble, c'est un humain. Point.

Qui est là ? Je vous préviens, je suis armé. » Avertis alors l'homme.

Non, c'est vrai, je suis sans doute aveugle. Oui, cela ne se voit pas qu'il tiens une épée. Non, il ne doit certainement pas savoir que je l'observe tel un prédateur qui observe sa proie avant de lui sauter dessus.
Il est amusant, d'une certaine manière. Au moins il semble avoir du caractère, ou du moins un certain courage. C'est idiot certes mais ça reste du courage. Une épée est bien futile.
Je lâche alors un petit ricanement calme et posé. Il n'as pas l'air si sûr de lui… Peut-être as-t-il besoin d'un PSY ?
Oh ? Mais c'est vrai, il est armé, ohhh, comme je tremble. He he…
Peut-être devrais-je me montré. Qu'est-ce que je risque après tout ? Hm, ça peut être fort intéressant. Je doit y mettre du mien. Je m'ennuie ferme. Je me pose alors à terre non loin de lui, puis en quelques pas je m'approcher calmement de l'humain, sans aucune crainte, ignorant complètement son jouet.
Je ne cache pas non plus ma queue, je ne suis pas humain et je veux que celui-ci le vois clairement.
Je le fixé alors de mes yeux verts, tournant calmement autour de lui avant de me placer à 2 mètres de lui.

Bonjour humain. » Fis-je froidement. « Que faite vous en ces lieux, cela peut être dangereux, ça serais fort fâcheux. De plus ranger votre jouet, vous risquer de vous blesser. »

Je l'observe de nouveau, puis le fixe droit dans les yeux, les bras croisé, ma queue s'agitant dans mon dos. Va-t-il avoir peur, si c'est un de c'est scientifique, gare à lui.
J'aborde alors un visage calme, stoïque comme mon habitude.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Forêt et légendaire, l'observation, c'est magique   Mar 28 Juin - 21:22
Samuel était sur la corde raide, bon, il n'était pas dans le vide, mais l'expression était comme ça. Sur le qui vive. Son épée et son intelligence comme seule arme pour le rendre plus impressionnant qu'il ne l'est déjà. Une rumeur de rire arrive à ses oreilles, il se tourne rapidement vers l'origine de ce ricanement qui se moquait de lui. Puis quelque chose approche, des pas, alors que c'était qu'une rumeurs dans la végétation, c'était un hybride qui savait voler qui avait décider de le narguer. Il notait ça vite sur un carnet. Un de ceux qu'il emportait avec lui. Son matériel d'observation comprenait un tas de choses. Certaines semblaient un peu louches, mais c'était comme ça qu'on avançait, pour la science. Il voit cet homme avec une queue verte, presque comme une grosse pomme. Il se met à réfléchir sur quel hybride on trouvait le vert aussi vif. Sur Mentali, non, elle ne formait pas un y. Donc, vert, queue simple, sans embranchement. Les pièces s'assemble. Bon sang, ce n'est pas possible. Un légendaire. Il aurait bien santé de joie. Mais la voix froide cet homme lui vient à l'oreille. Elle est pleine de haine. Il fallait être sourd pour ne pas l'entendre vachement sous-entendu.

« J'observe les choses telles qu'elles sont, je ne vois pas grand danger à part votre présence. Tout ça parce que je sais qui vous êtes. Je vais ranger mon arme, parce que je ne vous veux aucun mal. J'ai juste une curiosité que je veux abreuver de conaissances. »

Avec ça, il était pas mal griller sur le fait qu'il était un chercheur, un homme qui aimait la science. Il n'avait pas honte de sa façon de vivre. Il se remettait parfois en question, surtout depuis qu'il connaissait ce Miaouss infirmier. Il avait posé les bonnes questions. Celles qui tournaient encore et toujours dans sa tête. Hybride et humains ne seront jamais égaux. Bien qu'ils nous ressemblent. Ça fait des humains des gens inférieur. Mais il y aura toujours des imbéciles qui se taperont dessus pour avoir un semblant de pouvoir. Cette bataille était loin d'être entamée pourtant. Il lâchait un soupir.

« Je suis venu en paix. Je le jure sur mon honneur, en tant qu'humain, je suppose que c'est peu crédible pour toi dont la vie est qu'une chose qui dure. »

Sous-entendre qui cet homme est, ce n'était pas un bon plan. Il suivait son instinct. Il recevrait un coup si cet hybride était du genre violent. Mais Samuel exposait des faits ; Celui qui le poussait à parler, c'est cette rencontre extraordinaire. Il se sentait plus. Un autre légendaire. En plus, il avait une couleur différente, le bonheur. De quoi replonger avec plus de passion dans ses recherches. Il devait rester calme. Il respirait à fond. Il sentait ses lèvres le trahir, lui qui était si timide en tant normal. Les écoutilles étaient grandes ouvertes. Impossible à arrêter.

« J'ai de quoi me soigner un peu, je suis quelqu'un de débrouillard , sinon c'est vous qui volait n'est-il pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Forêt et légendaire, l'observation, c'est magique   Mar 28 Juin - 23:17
Forêt et légendaire, l'observation, c'est magique
En compagnie de Samuel B. Pinkyard.
Aussitôt m'avait-il aperçus, le voilà déjà en train de noter des choses sur son petit carnet. Les humains ont soifs de connaissances n'est-ce pas ? Ils sont un peu trop curieux à mon goût. Oui, ça les mets souvent en danger.
Mais je ne me suis pas montré pour l'attaquer ou être quelconque agressif, certes, beaucoup de haine et d'amertume s’échappèrent de mes précédentes paroles mais. Je vais rester calme. Après tout, il n'as rien fait pour le moment. Sait-il qui je suis ? Je ne sais pas, mais a mon avis, il ne va pas tarder a me le dire, les hommes sont de vrais moulins a paroles.
Ils ne gaspillent pas leur capacités a communiquer au moins. Je me gratte calmement le coup en le toisant du regard sans mot dire, il semble réfléchir. Hm…

J'observe les choses telles qu'elles sont, je ne vois pas grand danger à part votre présence. Tout ça parce que je sais qui vous êtes. Je vais ranger mon arme, parce que je ne vous veux aucun mal. J'ai juste une curiosité que je veux abreuver de connaissances. » Avoua-t-il.

Sur ses mots, il rengaina son arme sagement. Un chercheur, cela ne fait aucun doutes…
Je ferme les yeux quelques instant, il n'as aucun rapport avec le laboratoire, c'est juste un naïf humain. Je n'ai rien a lui reprocher, je devais maîtriser cette colère et rester calme comme je le fait de mieux. J'ouvre donc de nouveau les yeux, le regard un peu plus doux mais toujours méfiant.
Avec les humains, on ne sais jamais…

Je suis venu en paix. Je le jure sur mon honneur, en tant qu'humain, je suppose que c'est peu crédible pour toi dont la vie est qu'une chose qui dure. » Jura ensuite l'homme.

Hm. Il est moins stupide que je ne le pensais, ais-je sous-estimer son intelligence ? Il as donc compris que j'étais ce que les humains appellent un pokémon ''légendaire''. Je passe ma main dans mes cheveux rapidement, comme un tic avant de le regarder. Je ne sent pas de menace, il n'est pas dangereux. Et de toutes façons c'est un humain pacifiste. Oui… Je doit me contenir un peu, jeter la pierre sur chaque humain n'est pas forcément une façon sage de procédé.
Je réfléchis quelques secondes. Son regard….
Il reflète ce qu'il est : un chercheur qui a soif d'apprendre, un humain a la curiosité inébranlable, même dans le danger l'homme s'y plonge tête la première pour avoir des réponses a ses questions, faisant des sacrifices parfois. Il allais me demander quelque chose ? J'y répondrais, je doit me prêter au jeu.

J'ai de quoi me soigner un peu, je suis quelqu'un de débrouillard , sinon c'est vous qui volait n'est-il pas ? » Demanda-t-il ensuite.

Hmmm ? Oh, je vois. Tant mieux si cet humain est ''débrouillard'', il n'avais pas besoin de me le raconter… Qu'est-ce que ça peux bien me faire qu'il soit blesser et sans de quoi se soigner. Je ne l'aiderais dans ce cas. Et cette question, je sais qu'il allait me la poser avant même qu'il ne la dise. C'était simple, les humains veulent tous savoir, résoudre les mystères et j'en passe et de meilleurs. Il étais donc logique qu'il me questionne sur les bruits d'avant.
Je m'avancer alors doucement vers lui, pour n'être plus qu'à moins d'un mètre. Je le regarde alors un moment.

Je vois… Vous n'aviez pas besoin de jurer sur quoi que ce soit. Humain. Mais je ne suis pas un danger pour vous, du moins tant que vous ne m'attaquer pas. » Promis-je alors.

Et c'est vrai, je n'ai pour le moment aucune raison de l'attaquer, il semble sans défense, je ne compte pas ce jouet comme un moyen de défense, du moins face à moi. Je lui tourne alors doucement autour une dernière fois, toujours un peu amusé mais toujours aussi sérieux, il ne faut pas mélanger. Je doit aussi répondre à sa question, mais je le fait patienter, que ce ne soit pas un ordre. Je me remis ensuite devant lui, a distance convenable pour moi.

Et en effet, je vole grâce à mes pouvoirs psychiques. » Lui avouais-je. Et s'il se présenter ? Bien que ça m'est un peu égal son prénom, je pourrais tenté de m'en souvenir. « Je suis Mewtwo. Et vous dont ? »

Ma voix ne contenais plus cette haine, j'avais réussi a l'écarté pour ne laisser que ma part sage et calme. Celle que je contenais. Mais il fallait bien, ça risque d'être intéressant. Je ne sais pas pourquoi, mais je sent que son prénom commence par un S. Nous verrons bien.
Je ne compter pas utiliser mon pseudonyme, je ne l'utilise que très rarement. Power…
Je rester silencieux, quelque chose me dit qu'il va rapidement finir de remplir son carnet. Mh ? Les chercheurs n'ont pas une sorte de blouse blanche d'habitude ? Peut-être l'as-t-il oublié, sans doute. Après tout, de nos jours, les coutumes ce perdent comme les habitudes.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Forêt et légendaire, l'observation, c'est magique   Mer 29 Juin - 11:29
Le prof faisait toujours tout pour que idéalement ça ne finissent en eau de boudin. Il n'était que pour les combat entre hybrides, car il voyait les faiblesses et les forces de ses attaques d'hybrides. Tant qu'il ne le recevait pas en pleine figure, il était content. Il observait les réaction de ce légendaire. Il notait dans un coin de sa tête jusqu'à plus en pouvoir et renoter sur son carnet de ses pattes de mouches caractéristiques. Digne du prof qu'il était. Et qu'il serait toujours. Il ne serait jamais cet homme qui forçait l'autre à rentrer dans son jeu. Trop dangereux. Il semblait un peu plus calme. C'est qu'il avait plus ou réussi à garder cet hybride calme.Samuel était loin de se douter ce qu'u'il pouvait penser. Il était juste content de croiser un légendaire chromatique. Tant qu'il n'attaquait pas, il était tranquille. Pourquoi attaquer? Il n'était pas suicidaire. Il volait grâce à ces pouvoirs psychique, le prof l'avait noté, il ajoutait une note à côté confirmant ses doutes. Comme son labo, ses notes étaient un peu en pagaille, mais il s'y retrouvait, c'était l'essentiel. Il se présentait sous son nom d'hybride. Avant d'avoir droit à la question d'usage.

« Je me nomme Samuel Bryan Pinkyard. Je suis ravi de rencontrer une personne telle que vous. Un hybride psy qui vécu le changement. Bien qu'à en croire votre passif, vous et votre jumeau ne devez pas porter les hommes dans votre cœur. »

C'est là que c'était pratique d'être un puis de science. Après tout, il savait des choses sur les légendaires, ces vielles histoires qui se transmettaient de chercheur en chercheur. Il n'était qu'un élément trop curieux de cette chaîne. Il avait cette envie de marquer le progrès en restant dans les bonnes grâce des hybride. À quoi servait de se battre. Même si le prof savait plus ou moins se battre. Avoir une épée c'était pas qu'une menace en l'air. En bon scientifique, il avait appris à la manier. Il n'était pas le bretteur ultime. Juste un combattant en cas d'urgence.

« Vous avez du voir un tas de choses. Avec votre longévité et votre pouvoir qui vous fait voler. J'en suis un peu jaloux. Ne m'en voulez pas si je note tout, c'est le chercheur en moi qui fait que je le fasse aussi souvent. »

Au moins, c'était la vérité. Bon, il n'allait pas dire qu'il était l'homme qui distribuait aux jeunes dresseurs de quoi faire un contrat avec des hybrides. Même si un légendaire avait le pouvoir de se détacher d'un maître. Sans demander rien de plus que son sourire ou sa compréhension. Il devrait demander à un dresseur possédant un légendaire comment ça fonctionnait. Mais en connaissait-il un. Il se le demandait. Comme tout prof, il possédait un téléphone qui lui servait peu. Mais il était là pour aider les dresseurs perdus. Il voyait cette queue verte bouger toute seule, sans que son propriétaire lui dise de bouger. Il n'avait pas choisi la discrétion. Mais c'était son choix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Forêt et légendaire, l'observation, c'est magique   Jeu 14 Juil - 16:12
Forêt et légendaire, l'observation, c'est magique
En compagnie de Samuel B. Pinkyard.
Je reste alors serein. Cet humain après tout est loin d'être un danger. Un chercheur, scientifique, peu importe. Peut-être dois-je être un peu plus tolérant, car mine de rien, ce n'est pas en tournant le dos à tout le monde que ça avancera. J'ai un objectif : Arceus. Mais il semble si loin pour le moment, je ne doit pas me faire leurrer.
J'observe encore ce être, sous-être, c'est ce que j'aurais cracher il y à de cela quelques années. Maintenant, hm… Je soupire dans mon fort-intérieur. De plus, cela fait bien longtemps que je n'ai pas eus de conversation avec qui que ce soit.

Je me nomme Samuel Bryan Pinkyard. Je suis ravi de rencontrer une personne telle que vous. Un hybride psy qui vécu le changement. Bien qu'à en croire votre passif, vous et votre jumeau ne devez pas porter les hommes dans votre cœur. »Dit-il respectueusement.

Sous le mot ''hybride'' ma queue claque au sol. Ce mot, je ne l'aime pas, je suis Mewtwo, un pokémon, le plus puissant… Pas un hybride… Enfin. C'est ce à quoi je suis réduit, pour le moment. Ce mot, je le prend à rebrousse-poil malgré moi. M'enfin. Je n'avait alors pas tort pour son prénom. Samuel. Bryan. Pinkyard. Sincèrement, ça ne me sers guère de le savoir. Mais par principe, faisons une rencontre en bonne et due forme.
Mon jumeau ?… Je reste de nouveau froid quelques instants. Je l'ai chercher, certes brièvement mais. Je ne l'ai pas trouver. Je pourrais certes mais. Que ce passera-t-il à notre rencontre ? Il ne sais sans doute pas que nous sommes pareils ? Peut-être que si, en étant mon ''jumeau'' il est loin d'être idiot. L'avenir nous le dira bien.

Vous avez du voir un tas de choses. Avec votre longévité et votre pouvoir qui vous fait voler. J'en suis un peu jaloux. Ne m'en voulez pas si je note tout, c'est le chercheur en moi qui fait que je le fasse aussi souvent. »Explique Samuel.

Note, note donc humain. Après tout je ne vais pas m'embêter a t'empêcher de faire ça. C'est bien la seule chose que vous faites correctement, vous les ''chercheurs''. Il as l'air si… ''Innocent'' ? Inconscient. Hm, l'Homme et le savoir. Ils ne vois pas plus loin que le bout du nez.
Je croise de nouveau les bras, et ferme les yeux quelques secondes.
Une légère brise se fait alors sentir, agréable.
Il m'observe toujours, regardant ma queue, il doit certainement penser à une chose : discrétion. Quelque chose comme cela…
Je ne tiens pas… Je lâche alors un autre petit rictus, moins mauvais.

Enchanté de même, Samuel. Par contre, ne me désigne pas comme ''hybride'', bien que j'en soit certes conscient. Ce mot n'est pas un qui me plaît le plus en ce moment… » Dis-je alors. Je passe calmement ma main pour me gratter le cou. « Quant à ma queue. Sache bien une chose : je ne tiens pas à cacher qui je suis. Je suis prisonnier de ce corps. Et tu te dit jaloux ? Jaloux ? Vraiment ? Pour voir quelqu'un de jadis respecté faire une hérésie et dénaturalisé les pokémons. Les temps d'avant été glorieux, plus ou moins. »

Je ne le pardonnerai jamais, je n'ai jamais réellement apprécier ce ''dieu''. Je me souvient encore de la souffrance quand j'étais dans ce labo. La douleur, et ce ''dieu'' n'as rien fait, ne serais-ce que pour la retirée. N'est-il pas censé être les yeux du monde ? Tss… Pathétique.
Mais là, maintenant, j'ai bien une question pour ce Samuel chercheur.

Mon jumeau as-tu bien dit ? » Fis-je. Je m'avance alors jusque devant l'humain, je ne me suis jamais autant approcher… « L'as-tu vu ? Le connais-tu ? » 

Cette question me trotter dans la tête. Et j'allais peut-être enfin avoir une réponse.



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Forêt et légendaire, l'observation, c'est magique   Jeu 14 Juil - 19:35
Samuel sursautait lorsque sa queue claque violemment sur le sol. Il n'était pas content des mots que le prof prenait. Pourtant il ne faisait que dire la vérité. Sans détour, tel qu'on lui avait appris dans les livres qu'il avait lu avec une passion digne d'un enfant. Pourtant, il était à présent un bel adulte. Avec ses responsabilités. Une personne a formé. Puis, elle partirait, comme toutes les autres. Le scientifique savait que la vie faisait ce chemin. Il avait choisi en âme et conscience. Il notait avec frénésie ce qu'il voyait. Il était fasciné, quel savant ne le serait pas. Surtout dans son domaine de prédilection. L'hybride, bien qu'un peu froid était plus ou moins correct. Bien qu'il n'aime pas être désigné comme les autres de son espèce. Il devait être coincé à cette époque ou il y avait pokémons, humains et animaux. Mais au moins, il savait ce qu'il était. C'était positif. Son passé était bien sombre, comme le disait les rapports. Mais il avait vécu cette révolution comme une trahison. Il devait en vouloir à Arceus qui par pure envie avait rendu les gens plus ou moins pareils. L'égalité, belle illusion dans lequel ce dieu se berçait. Déjà qu'entre humains l'équilibre ce n'était pas ça. Mais il n'allait pas remuer le couteau dans cette plaie béante et puante. Le légendaire cherchait son jumeau, celui qui était pareil que lui. Il devait répondre le plus correctement possible.

« Si j'en crois ce que j'en sais, il est possible de le croiser dans cette région, à moins que son passé lui pèse trop, alors il fera tout pour éviter ces terres qui ont vu sa naissance provoquée. Si je l'ai vu, pas personnellement, je m'aide de mon savoir pour te dire ces mots. Si je me trompe, faut pas m'en vouloir. Vous vous retrouverez, j'en suis sûr, quand, ça je ne peux pas le savoir, mais je le croise, je dirai que vous le chercher. C'est tout que je peux faire à mon niveau. »

Samuel parlait si peu en temps normal, il fallait dire qu'il sentait la curiosité délier sa langue. Lui qui préférait observer. Il n'était un piètre orateur. Même s'il essayait de faire des poèmes pokémons, sans guerre de succès. Mais on ne pouvait trop lui en vouloir des erreurs du passé. Elles avaient posés des bases bien bancales, c'était à cette génération et au futures de rendre la construction moins friable. Sur le point de s'écrouler tel un château de cartes. Mais que pouvait-il faire ? Guider ces jeune gens, c'était son rôle. L'union humains et ces personnes étaient nécessaire pour l'avenir. Finalement, il y aurait que peu d'humains. Même s'il y aurai toujours des imbéciles qui veulent le monde à leurs pieds.

« Je le vois mal se déplacer à pied. Léviter comme vous serait plus probable. Évitant ou acceptant un peu les humains. Après tout, ils sont pas tous mauvais. »

Comme il était possible de changer un humain, les hybrides sont aussi capable d'évoluer sur le plan mental. Surtout un hybride psy, dépassant largement le simple mortel qu'était le chercheur.
Revenir en haut Aller en bas
 
Forêt et légendaire, l'observation, c'est magique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Bande] Gobelins des forêts
» [HRP] Description de la forêt
» Une petite leçon dans la forêt
» La forêt morvandelle
» [Gobelins des forêts] Les "Bones Basha"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Kanto :: Forêt de Jade-