Partagez | 
 

 Des équivalant bien différent [Pv Desmond]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Civil • Unys
Messages : 222
Pokédollards : 79
Date d'inscription : 01/08/2015
Age : 24
Localisation : Unys - ???
Je suis (Inrp) : Celibataire et hétéro
Je ressemble à : Yuuki Makoto de Persona 3
Double compte : de Kanon - Miranda - Edwin - Jack

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Desert Eagle
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe:
Civil • Unys
MessageSujet: Des équivalant bien différent [Pv Desmond]   Jeu 11 Jan - 16:18
Des équivalant bien différent
La Fatalité ne cesse de nous rattraper feat Desmond

Recevoir chaque semaine le bilan d’une entreprise qui fonctionne bien, c’est toujours un beau moment, c’est presque beau de se dire que tout va bien. Cela ressemble souvent à un gros dossier qu’on te déposes chaque lundi pour résumé la semaine dernière, comportant les bénéfices, les signatures faites à confirmer, les propositions d’expansion, les demandes intérieur d’entreprise, le syndic et leurs propositions, des choses qu’un gamin de 19 ans ne devrait peut être pas encore gérer, mais c’est TA firme, ton héritage que tu as eu en claquant des doigts. Ton pantin est un bon petit chien, sachant parfaitement que l’épée de Damoclès est bien au dessus de sa tête, et que tu ne te gênes pas pour le rappeler, que tu ne te gênes pas pour envoyer un espion surprise à ce type, la méfiance doit être ton deuxième prénom. Petit Levyson doit bien être terrorisé chaque jour de faire un mauvais pas. Tu lui as bien envoyé un jour qu’il avait une ravissante fille que tu serais ravis de l’invité pour le thé, car elle a reçut une bourse de l’entreprise pour faire les mêmes études que toi et ainsi être dans la même classe, tu revois encore son visage… La piqûre de rappel est toujours meilleur quand on la fait soi-même.

Après avoir terminé les devoirs, le repas fait en famille, tu te poses sur cet épais dossier. Baillant un peu, tu n’as pas vraiment le temps de faire des choses de ton âge, bien que tu ne vois pas l'intérêt d’être devant une télé à ne rien faire qu’être lobotomisé par des images qui défile, même si tu l’as mets quand même en fond, un petit bruit dans la chambre pour faire un peu d’ambiance, c’est toujours les petites émissions après le journal, les petites séries humoristiques qu’on écoute pendant qu’on fait une autre activité bien souvent. Épluchant chaque feuille, soulignant les informations importante, tu prépare une lettre avec les notes que tu prends sur ton bloc note pour l’envoyer par mail confirmant ce qui te plait et ce qui ne te plait pas, bien que parfois tu doutes sur certain point, alors tu suspends certaines pour faire des vérifications plus approfondis. Bien que tu laisses aussi certaine question à ce petit Levyson, demandant conseil, après tout, il a tenu la firme pendant toute ton enfance et n’a jamais fait de bourde, donc il est un très bon employé que tu tiens en laisse. Bien que tu remarques alors une réunion plutôt importante. Sur le coup, tu te demandais bien pourquoi il a laissé ce papier, étant donné que les réunions tu ne les fais pas encore, il enregistre la conversation entre tous que tu écoutes en fond en faisant tes travaux pour l’université. Bien que tu remarques qu’il a souligné qui réclame un rendez-vous, des membres de Chronos et des grosses société qui sont dans le secret que c’est toi le vrai chef… Soupirant, tu vois bien que sur leur mail, il y a ta personne de cité et non le pantin, tu remarques que c’est un peu du précipité, après tout ce n’est que dans quelques jours, bien que tu lisais un semblant d’excuse du pauvre petit qui s'est démené pour ne pas te faire déplacer, cela te fait apparaître un petit rictus.

Sur le coup, tu pars donc regarder des possibles réservations d’hôtel et d’un avion pour Sinnoh, cherchant aussi les voitures et chauffeur disponible, regardant les sommes qui vont être débité, tu tiquas qu’il faut prévenir ta mère d’un départ pas vraiment prévus, sortant de ta chambre pour te diriger vers son bureau en toquant légèrement, comme d’habitude elle est déjà en tenue de nuit et son peignoir noir qui couvre tout.

Maman, je dois aller à la maison mère de Pokéball, réunion important semble-t-il.
-Oh ? Tu y vas avec Melody ?
-Non, elle est en mission, je ferais attention.
-Ah non ! Tu n’y vas pas sans escorte, la dernière fois on t’a attaqué ! Je vais appellé le QG ! Je vais t’en dégoter un super !

Tu n’osas pas vraiment lui dire non, après tout c’est pour ta sécurité qu’elle veut absolument te trouver un esclave pour ta protection, bien que tu n’as pas le temps de partir, qu’elle décide de tout s’occuper pour ton voyage, une vrai mère poule. Sur le coup, tu n’osais toujours pas lui dire non, elle veut que ton bien, en plus tu n’avais pas encore réservé… Bon, tu n’as donc rien fait que dire que tu avais rendez vous, tu envoies juste un mail à l’école pour ton absence, après tout tu peux t’autorisé des absences, tu n’es pas n’importe qui voyons, ça va les chevilles ? C’est sur cette pensée que tu pars te reposer, demain il faudra aller au QG et faire le trajet, une longue journée t’attends.

C’est encore tout endormi que tu te diriges vers le QG, tu as eu du mal à dormir, l'insomnie est une chose commune, mais cela ne te réussit pas vraiment. Ton chauffeur te conduit tranquillement sans vraiment te parler, étant donné qu’il sait que tu n’es pas du matin. Tu bois une gorgée de ton café en thermos, histoire de te réveiller. Arrivé enfin, tu descends pour arriver à l’accueil, la secrétaire s'empressent de te guider vers le lieu destiné à recevoir la ball d’esclave, tu soupirais un peu et la suivit connaissant par coeur ce chemin, tu en as eu beaucoup des garde du corps de rechange, ils sont souvent ennuyant. On te pousse la porte, peut être qu’il est là ? Ou que tu vas devoir blablater avec le maître ? Trop de protocole dans le fond, tu soupires encore.


©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'



Vous juge en Teal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Esclave
Messages : 97
Pokédollards : 40
Date d'inscription : 23/11/2017
Age : 26
Localisation : Unys
Je suis (Inrp) : Pansexuel et célibataire
Je ressemble à : Scrooge (Guilty Crown) couleur modifiée par Photoshop
Double compte : Armitage D. Zeituhr, Kyurem Dusken

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hantise ♦ Encornebois ♦ Vibrobscur ♦ Force Nature
Race Pokemon/ Métier: Desséliande/Ex-PDG de la Beauchesne Innovation and Development
Team/Dresseur/Equipe: Satô Mumei (PNJ)
Pokémon • Esclave
MessageSujet: Re: Des équivalant bien différent [Pv Desmond]   Ven 12 Jan - 16:11

Les bras croisés sur son buste, allongé sur le lit de camp rudimentaire de sa cellule, Desmond essayait difficilement de récupérer le peu de sommeil qu’il pouvait. Au dehors, on entendait des cris et des lamentations, des appels à l'aide et autres pleurs pitoyables. Des parasites sonores qui commençaient à franchement taper sur les nerfs du Desséliande. Desmond frissonna un instant à cause du froid et poussa un soupir agacé, avant de ramener un peu plus sa couverture miteuse sur lui en un geste pour se réchauffer avant de se tourner sur le côté face au mur froid de sa cellule. Cela eut pour effet de réveiller ses courbatures et il émit un grognement endolori, essayant de fermer les yeux à nouveau.

Le voyage de retour jusqu’à Unys après sa dernière mission avait été long mais surtout très inconfortable. Mais ça, Desmond commençait à en avoir l’habitude, entre les soutes des bateaux étroits de la Team et leur camion dont les suspensions laissaient à désirer, l’ex-PDG commençait à regretter amèrement son jet privé tout confort qu’il utilisait auparavant pour ses déplacements. Franchement, Satô aurait pu faire un effort. Après tout, il lui avait lui-même annoncé qu’il faisait partie des esclaves les plus efficaces en mission, raison pour laquelle il avait le droit à un peu plus de liberté depuis quelques mois. Enfin, si on pouvait qualifier ça de liberté. Liberté d’aller se bourrer la gueule dans un bar pour oublier, oui.
Bon, il avait quand même eu le droit à des nouveaux vêtements, quelques plantes en pot, la permission d'utiliser les douches quand il voulait et à une cellule plus confortable, c’était déjà pas mal. Et Satô le droguait moins aussi. Pour la plupart des esclaves, ça ne serait pas une bonne chose mais Desmond préférait avoir les idées claires afin de pouvoir enregistrer le plus d’informations possibles sur ses tortionnaires et “tenir des comptes” comme il aimait bien le dire. Des comptes qui seraient rendu au centuple une fois qu’il se sera débarrassé de ses chaînes. Alors oui, du coup, il avait des crises de manques et c’était plutôt douloureux. Mais la détermination de Desmond lui permettait de tenir le coup pour le moment.

Une nouvelle lamentation retenti dans le couloir et Desmond poussa un grognement agacé. Quelle bande d’idiots. Des pleurnichards et des faibles qui se traînaient au sol pour avoir les bonnes grâces de leurs maîtres. C’était à vomir.
Mais bientôt, il entendit des bruits de pas qui se rapprochait et la porte s’ouvrit. La lumière éblouit un instant les yeux du spectre alors qu'il se redressait mollement. La silhouette de Satô se tenait dans l'encadrement. Pas un seul mot, mais Desmond comprit tout de suite que la pause était finie. C'était inhabituelle d'ailleurs, d'habitude il avait le droit à au moins 8 heures de repos entre chaque mission. Le Pokémon se leva, s'étira un bon coup avant d'enfiler ses chaussures et son manteau, gardant pour l'instant sa capuche rabaissée sur ses épaules avant de sortir. Il aimait bien le faire attendre car il savait très bien qu'il ne supportait pas de perdre du temps.

- Ça ne fait que cinq heures qu'on est rentré et on rempile déjà ? Je suis tellement demandé, c'est fou ! s’exclama-t-il en lançant un sourire mesquin à son cher et tendre maître. Satô, ses cheveux noirs attachés et portant un t-shirt blanc, une blouse bleue marine et un jean sombre, soupira d’un air assez blasé en fermant la porte, il avait l’habitude depuis le temps, et lui tendit un mug en carton contenant très certainement un liquide chaud. Le Desséliande prit une mine faussement touchée en portant une main à son coeur.

- Satô ! Que me vaut l’honneur d’avoir un café de si bon matin ? J’espère que tu as mis deux sucres, un nuage de lait et une goutte de cognac !
- Arrête de faire le clown, Des’. C'est urgent…
répondit-il, légèrement agacé en lui tendant le breuvage et l'invitant à avancer. Desmond l’attrapa, ouvrit le couvercle en plastique pour sentir l’odeur du café avant de lever un œil intrigué vers son maître.

- Tu as… vraiment mis du cognac..? demanda-t-il suspicieux en refermant le couvercle. Ok, qu’est-ce qui m’attend pour que tu essayes de me saouler ? Enfin… plus qu’avec le son de ta voix, je veux dire, parce que ça c’est habituel…
- Rien du tout. La mission va être… spéciale, c’est tout.
répondit Satô en faisant un signe de la main pour éluder le sujet. Mais si tu insistes, la prochaine fois, je ne t’amènerai rien du tout !
- Haaan..? Je t’ai vexé ? Je suis vraiment navré, princesse Satô… On va dire que c’est un juste paiement pour une année de souffrance et d’humiliation, d’accord ?
- Estime toi heureux ! Toi, tu m'as humilié pendant trois ans !
- Tu sais ce qu'on dit : qui aime bien châtie bien. D’ailleurs, c’est quand notre anniversaire ? Il faudra fêter ça ! Nos 1 an, tu te rends compte ?
- C’est déjà passé depuis deux mois…
- Quoi ?! Et tu ne m’as pas prévenu ?! Voilà, maintenant c’est moi qui suis vexé…


Ils passèrent devant plusieurs maîtres et esclaves qui observaient la scène avec un air interdit. Ils n’étaient pas vraiment habitué à voir ce genre de dialogue se dérouler au sein de la Team Chronos. Mais bientôt, les maîtres haussèrent les épaules et commencèrent à se disperser pour leurs missions respectives. Une fois seuls à seuls, le visage de Desmond se fit beaucoup plus sérieux et il lança un regard en coin à son maître. Satô n’avait pas beaucoup dormi lui non plus et semblait relativement inquiet.

- Tu vas me dire ce qui ne va pas ou je vais devoir deviner..?
- Ecoute, je préfère ne rien te dire… Tu vas vite comprendre.
- Donne moi au moins un indice.


Satô jeta brièvement un regard vers son esclave qui le transperçait de ses yeux rubis. Il soupira, mais ne répondit pas, se concentrant sur la route dans le dédale du QG de la Team Chronos. Et comme son maître avait décidé de ne rien dire pour le moment, Desmond commença à essayer de le tester, comme il le faisait toujours.

- Un problème avec la hiérarchie ?
- Pas vraiment.
- Pourtant, tu n’as pas l’air de t’entendre avec tes nouveaux collègues, non ?
- Occupe toi de ce qui te regarde ou ça va encore t’attirer des problèmes !
grogna-t-il en serrant les poings. Desmond esquissa un sourire en comprenant qu’il avait marqué un point, c’était déjà ça de fait. Après quelques minutes de silence, Satô poussa un soupir.
- C’est quelqu’un que tu connais…
- Hum..?
- Le client.
- Depuis quand on a des clients ?
- Depuis toujours, c’est juste que je ne les ai jamais acceptée pour toi.
- Et ça consiste en quoi exactement ?
- De l’escorte la plupart du temps… et d’autres choses.
- Tu veux me garder pour toi tout seul ? Comme c'est mignon…
dit Desmond en ricanant. Et pourquoi as tu décidé que maintenant tu pouvais accepter ?
- Je ne l’ai pas décidé. On m’a forcé la main. Un des désavantage à être le maître d’un des plus puissants esclaves.
- Je sais, je sais… Ne me remercie pas...
répondit Desmond avec un sourire narquois alors que Satô levait les yeux au ciel d'un air sidéré.

Bientôt, ils arrivèrent dans un grand lobby, beaucoup plus luxueux que le reste du QG. Forcément, il faut que la devanture soit décente. Sinon, ça ferait mauvais genre. Desmond n'en avait pas l'air mais il réfléchissait beaucoup depuis que Satô lui avait dit que c'était quelqu'un qu'il connaissait. D'un côté cela pouvait être une mauvaise nouvelle dans le sens où si la personne le reconnaissait, elle pourrait briser le secret que Desmond avait fait en sorte de préserver sur ce qu'il lui était arrivé... mais d'un autre côté, cela pourrait lui permettre de rajouter une autre personne à sa liste. Car quelqu'un qui payait la Team Chronos pour avoir des gardes du corps, ça valait très certainement son pesant de cacahuètes comme on dit. Il rabattit sa capuche sur sa tête néanmoins, préférant être prudent au premier abord. Il jeta un rapide coup d’œil à Satô qui semblait encore plus stressé qu'à l'accoutumée. Décidément, ça ne lui plaisait absolument pas de devoir donner son jouet préféré... ou bien était ce autre chose ? Desmond avait il réussi à faire en sorte qu'il s'attache à lui, après tout ce temps ? Si c'était le cas, alors il avait gagné une once d'espoir supplémentaire. Car l'affection affaiblit les sens, et quand Satô ne s'y attendra pas, il récupérera la ball qui le liait à ce sort misérable et détruira tous ceux qui l'ont humilié.
La grande porte s'ouvrit avec un grincement et laissa apparaître plusieurs silhouettes. Mais l'oeil de l'ancien PDG se fixa sur une personne en particulier, au centre du petit groupe. Il ne put empêcher son visage de se déformer en une grimace de dégoût et de haine en le reconnaissant. Satô le remarqua et un léger sourire satisfait apparu sur son visage.

Desmond n'en revenait pas et retint difficilement un grognement. Ce sale garnement. Bien sûr. Il fallait que ça soit cette sale petite raclure raciste qui soit liée à la funeste Team Chronos. Qui d'autre que l'héritier de la firme Pokéball ?! Il avait bien fallu que quelqu'un conçoive ces balls spéciales qu'ils utilisaient ! Desmond se sentit soudain bête de ne pas y avoir pensé avant. Mais son cerveau était bien plus envahi par des pensées toutes plus morbides les unes que les autres envers ce cher Monsieur Rosenwald.
Satô lui asséna un léger coup de coude pour le ramener à la réalité et Desmond prit une profonde inspiration pour reprendre son calme. Mais impossible pour lui de ne pas garder cette expression de profond dégoût sur son visage.

- Tu aurais du me prévenir que je devrais faire du babysitting... siffla Desmond entre ses dents à l'adresse de son maître, un sourire faux apparaissant à ses lèvres. Satô lui asséna un nouveau coup de coude dans les côtes, beaucoup plus puissant cette fois pour lui intimer de se taire mais le Desséliande broncha à peine, trop occupé qu'il était à ruminer sa colère.
Des équivalant bien différent




Desmond vous nargue en darkgreen...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Civil • Unys
Messages : 222
Pokédollards : 79
Date d'inscription : 01/08/2015
Age : 24
Localisation : Unys - ???
Je suis (Inrp) : Celibataire et hétéro
Je ressemble à : Yuuki Makoto de Persona 3
Double compte : de Kanon - Miranda - Edwin - Jack

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Desert Eagle
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe:
Civil • Unys
MessageSujet: Re: Des équivalant bien différent [Pv Desmond]   Dim 4 Fév - 13:52
Des équivalant bien différent
La Fatalité ne cesse de nous rattraper feat Desmond

Une perte de temps c’est ce que tu avais l’impression de subir en ce moment même, tu ne pouvais pas t’empêcher de tout le temps regarder ta montre, surtout ne pas être en retard, c’est ce que tu n’arrêtes pas de faire comprendre à la personne qui est a côté de toi, entrain d’attendre qu’arrive le fameux personnel convié par ta maman. Faut dire qu’elle n’a pas du prendre du débutant, la connaissant c’est surement la crème de la crème. Soufflant un peu, tu sirotes ton thé qu’on vient de t’apporter. Il faut dire qu’on te chouchoute biens, tu n’es pas n’importe qui tout de même, une chose que tu trouves très agréable sur le coup. C’est alors que tu entends la porte souffrir, enfin, levant un peu le nez, tu remarques deux hommes alors qui rentre, sûrement le maître et l’hybride.

Bien qu’il ne se décide pas à parler l’un ou l’autre, cela marmonne beaucoup, ce qui t’agace pas mal dans le fond, les messes basses tu détestes ça. Posant ta tasse de thé sur la petite table, tu les regardes l’air hautain, attendant un élément pour déclencher la conversation, mais hélas, ce n’est qu’un silence pesant qui arrive. Bon il faut bien y aller.

Beaucoup de messe-basse pour peu de parole. Kylian Rosenwald.

Au moins les bases sont posé comme on dit, autant ne pas perdre trop de temps sur les présentations, bien qu’il doit savoir qui tu es, connaissant ta mère elle a dû bien trop préciser qui tu es. Regardant les deux hommes, tu ne sais pas vraiment si c’est un pressentiment ou une tête de déjà vu, mais l’un d’eux te rappel quelque chose, tu ne les as pas vraiment croisé, ce genre de sentiment, tu ne l’aimes guère, car peut être que c’est un mauvais déjà vu…

Et vous ?

Autant s’informer, bien que si cela n’est pas important, tu ne retiendras pas les nom, après tout il n’y a que le pokémon qui suivra et non le maître. Pourquoi retenir un nom alors que tu ne verras s’en doute plus la personne après, cela ne vaut pas du tout le coup c’est sûr. Te levant de ton siège, tu remarques que la personne te stop, il veut encore quelque chose ?

Votre mère vous prêtes aussi un de sa collection préféré…
-J’aurais du m’en douter qu’un seul n’allait pas lui suffir, bon..


Soupirant encore une fois, une vrai souffleuse ce petit, tu essaies de te souvenir qui fait partie de la collection de ta mère, mais tu ne te souviens jamais, elle change tellement, bien que si elle t’en donne un, c’est qu’il doit dater… C’est alors que tu entends la porte s’ouvrir, une petite tête apparaître, de long cheveux rose avec une certaine nuance de violet, pas très grande.

Ah Seven.

Une rondoudou Shiny, fait d’une reproduction où sa mère à réservé le foetus shiny. Vu son prénom, on comprends vite combien d’enfant il a fallut pour avoir cette bestiole. Toujours le sourire au lèvre, elle n’a jamais connu la liberté, elle se contente de ce qu’elle a juste et tant mieux. Un sourire au lèvre, elle ne dit rien, elle se plante en saluant la foule comme un petit chien bien élevé. Tu lèves les yeux vers la personne de l’accueil, t’attendant presque à une autre réflexion, il faut croire que tu peux partir, bien que tu t'interroges sur le pourquoi une deuxième hybride,  

Pourquoi deux ?
-Car l’un deux est assez turbulent, mais efficace, votre mère préfère la sécurité
-Ah l’éducation, cela se perd.

Un petit tacle, les bon maître semble se perdre ces temps-ci. Enfin, il semble que ton groupe soit enfin prêt à partir pour Sinnoh, heureusement que tu as de l’avance, même si tu penses que deux hybrides c’est beaucoup trop pour cette mission de second rang, pourquoi tant de frayeur ? Enfin, tu sens bien qu’avec une pareil, tu risques plus de perdre du temps que d’être sauver d’une menace que tu ne vois pas, peut être que parfois être beaucoup plus méfiant comme ta mère te serait plus bénéfique, non ?


©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'



Hrp : Pour la petite j'avais pris cette image pour base https://www.zerochan.net/2256496


Vous juge en Teal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Esclave
Messages : 97
Pokédollards : 40
Date d'inscription : 23/11/2017
Age : 26
Localisation : Unys
Je suis (Inrp) : Pansexuel et célibataire
Je ressemble à : Scrooge (Guilty Crown) couleur modifiée par Photoshop
Double compte : Armitage D. Zeituhr, Kyurem Dusken

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hantise ♦ Encornebois ♦ Vibrobscur ♦ Force Nature
Race Pokemon/ Métier: Desséliande/Ex-PDG de la Beauchesne Innovation and Development
Team/Dresseur/Equipe: Satô Mumei (PNJ)
Pokémon • Esclave
MessageSujet: Re: Des équivalant bien différent [Pv Desmond]   Ven 9 Fév - 16:30

Il aurait été très difficile de quantifier clairement à quel point Desmond était en colère à présent. Et c'était peu de le dire, il avait toujours été assez impulsif de nature. Mais cette fois, il était presque certain qu'il n'avait jamais été à ce point enragé par la situation. Pour être honnête, si il avait pu, il aurait fait un bain de sang et personne n'en aurait réchappé. Mais non, il fallait qu'il y ait cette satanée ball qui le liait tel un boulet à son pied. Et il ne pouvait même pas se défouler avec quelques remarques cinglantes et sarcastiques comme il en avait l'habitude, car si Rosenwald réalisait qui il était, il pourrait y avoir des répercussions sur ses parents et ça, Desmond ne l'accepterait jamais. Aussi, il essayait de garder son calme tant bien que mal, essayant de se souvenir des astuces que les psychologues lui avait donné étant enfant. Imagine une forêt, une forêt paisible, oui, avec le doux chant des oiseaux et le clapotis d'une rivière... de sang et d'entrailles !!! Argh. Loupé.
Le Desséliande gardait la tête à moitié baissé afin que l'ombre de sa capuche et ses mèches de cheveux vert foncés dissimule son visage un maximum, mais ses yeux rouges étincelaient légèrement d'une lueur malsaine, comme si il était à deux doigts de prendre sa forme hybride. A dire vrai, il avait dissimulé ses mains dans ses poches pour qu'on ne remarque pas que ses doigts commençaient doucement à être couvert d'une écorce brune et épaisse, les rendant aiguisés comme des lames. Il frissonnait par à coup, et sa paupière droite tressautait. Mais pour l'instant, il réussissait à garder les apparences.

Après un long silence, le jeune homme prit enfin la parole, avec un air si las que ça en était d'autant plus irritant. Les dents serrées de Desmond grincèrent légèrement. Oh bon sang, qu'il avait envie de lui arracher son air blasé du visage avec un grand coup de griffe dans la face.

Beaucoup de messe-basse pour peu de parole. Kylian Rosenwald.
- Pardonnez-moi, monsieur Rosenwald. répondit Satô en s'inclinant respectueusement à la manière de la culture de Johto.

Malgré tous ses efforts, Desmond ne put s'empêcher de faire claquer sa langue dans son palais d'un air arrogant à défaut de pouvoir le traiter de lèche cul. Mais Sâto tourna un regard mécontent vers lui qui fit sourire Desmond. Il avait compris l'intention.
Le membre de la Team Chronos tourna à nouveau son regard vers Kylian, reprenant contenance au passage.

Et vous ?
- Sâto Mumei. Mais je pense que vous êtes plus intéressé par mon Pokémon que par ma personne.

Desmond leva un sourcil, intrigué. Tiens donc. Alors comme ça, monsieur Sâto montrait des signes d'agacement envers ses supérieurs ? Une confirmation dans ses prédictions. Ca n'étonnait pas le Desséliande tant que ça en fin de compte : Sâto avait toujours eu un grand cœur malgré les apparences et même si il n'appréciait pas les Pokémons, il n'était pas cruel au point d'apprécier de les voir être torturés et traités comme des objets qu'on peut s'échanger. Pas comme ses collègues.

- Lui, c'est... un Desséliande. Vous pouvez l'appeler Des', c'est comme ça qu'il a l'habitude qu'on l'appelle.

L'esclave papillonna un instant des yeux. Wow. Est-ce que Sâto venait d'essayer de le couvrir en ne donnant pas son nom ? Remarquable. Remarquablement stupide de sa part certes, mais cela confirma au Desséliande qu'il avait réussi à mettre en partie Sâto de son côté, même si c'était inconsciemment. Bien. Encore une lueur d'espoir. Mine de rien, tout ceci eut le bénéfice de calmer quelque peu sa colère... mais ça ne dura pas.
Sâto sortit la ball de la poche de sa veste avant de la lancer nonchalamment vers Kylian pour qu'il l'attrape au passage. Il avait visiblement l'air de vouloir partir au plus vite. Desmond garda un instant le regard fixé sur la ball qui était la seule chose qui le séparait de sa liberté. C'était si frustrant. Un si petit objet, si facile à briser. Et pourtant...
Kylian Rosenwald se leva et fut interrompu par l'une des personnes qui l'avait accompagnés et qui lui annonça qu'il y avait un autre Pokémon de prévu. Sérieusement ? Ça n'arrangeait pas Desmond, clairement, mais bon, il fallait voir de quel pokémon il s'agissait avant de juger. Et quelle ne fut sa surprise de voir une... vulgaire gamine rondoudou shiney. C'était une blague ? Il ne put s'empêcher de laisser échapper un rire que Sâto interrompit rapidement d'un nouveau coup de coude bien senti.

La gamine s'approcha, souriante et polie. Bon sang. Sâto lui en avait parlé mais c'était la première fois qu'il voyait l'un de ces pokémons qu'on faisait se reproduire comme si c'était des chiens. Tout ça pour se la péter avec un shiney, c'était répugnant. Ce n'était pas la première fois, mais Desmond se jura à nouveau que quand il serait libéré du joug de la Team, il se ferait un plaisir de tous les massacrer et de mettre un terme à ces pratiques barbares.
Pour l'heure, il n'en avait strictement rien à carrer de cette gamine. C'est sûr, elle avait une vie de merde, mais bon, il était là pour sauver sa peau, pas pour sauver des enfants. Et en plus, ça l'irritait plus qu'autre chose qu'on ose sous entendre qu'une rondoudou pourrait lui tenir tête. Mais qu'ils y croient. Le vent allait bien vite tourner pour eux.

Pourquoi deux ?
-Car l’un deux est assez turbulent, mais efficace, votre mère préfère la sécurité
-Ah l’éducation, cela se perd.
- Et ta... Humpf !!!

Interrompu par un violent coup de poing dans l'estomac, Desmond fut un instant plié en deux. Sâto, qui venait de le frapper, s'exclama :

- Tiens toi correctement jusqu'à la fin de la mission... ou je te jure que tu le regretteras !

Desmond ne répondit pas, fixant son maître en plissant les yeux d'un air peu avenant. Cependant, il n'était pas idiot, et vit dans le regard de Sâto le message qu'il essayait de lui faire passer. Il fallait qu'il se tienne à carreau au risque que les retombés de la part des Rosenwald ne le mette lui et sa famille dans une situation difficile ? Il le savait, mais parfois son impétuosité ne l'aidait pas dans ce sens. Son absence de réponse et l'étincelle dans son regard fit comprendre à Sâto qu'il avait bien saisi. Desmond se redressa, faisant craquer sa nuque en le fixant d'un air irrité avant d'avancer vers son nouveau "maître", les mains toujours dans les poches.
Des équivalant bien différent




Desmond vous nargue en darkgreen...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Civil • Unys
Messages : 222
Pokédollards : 79
Date d'inscription : 01/08/2015
Age : 24
Localisation : Unys - ???
Je suis (Inrp) : Celibataire et hétéro
Je ressemble à : Yuuki Makoto de Persona 3
Double compte : de Kanon - Miranda - Edwin - Jack

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Desert Eagle
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe:
Civil • Unys
MessageSujet: Re: Des équivalant bien différent [Pv Desmond]   Mer 7 Mar - 12:28
Des équivalant bien différent
La Fatalité ne cesse de nous rattraper feat Desmond

Perdre son temps est quelque chose que tu ne supporte pas du tout, même si cela est de la prévention, tu ne comprends cette terrible peur de maman, bien que tu commences à te dire que toute les mères ont peur d’un mal inconnus, bon il est vrai que tu es un homme plutôt dans la section “en danger”, faut dire que tu n’es pas un ange, mais pas un démon non plus, tu peux être une victime très facile. Il faut donc faire avec cette étiquette, bien que le voyage n’a été prévus quand peu de temps, cela serait dommage que des information aurait fuité en une nuit, bien que parfois tu es étonné de tout dans ce monde.

Te voilà armé d’un Rondoudou et d’un Desséliande, super un fantôme et une fée, la fine équipe n’est-ce pas ? Deux pokéballs entre tes mains que tu ranges en version miniature dans l’intérieur de ta poche, dans le fond tu regrette presque de ne pas avoir Mélody avec toi, car tu ne connais que peu la gamine et pas du tout l’arbre fantôme qui à l’air aussi commode que la porte de sa prison. Après les dernières parole du maître de l’adulte, te voilà enfin partie du QG, c’est pas trop tôt. C’est une petite troupe qui monte dans la voiture, bien que tu fais monter l’adulte devant, ne voulant sûrement pas partager ton siège confortable ? Ou juste tu veux un peu d’espace vital, déjà que tu partages ta place avec une gamine qui ne bouge pas d’un poil. Au moins elle est bien dressé, comme Mélody, ta mère fait vraiment du bon boulot quand c’est question  de dressage ou d’éducation. Regardant ta montre encore une fois, tu presses ton conducteur, lui faisant savoir que tu ne veux aucun retard, cela serait mal vu qu’un patron soit en retard dans sa propre entreprise.

Vous voilà enfin arrivé dans l’aéroport, comme ce n’était pas prévus, tu parlas de deux personnes en plus à l'hôtesse d’accueil, bien que celle-ci ne semble pas trop apprécier ce changement de dernière minute, faut dire que toi non plus tu ne pensais pas être autant, gardant un sourire aimable, tu arrives à faire un peu de place. Heureusement en soit, tu te vois mal attendre un autre avion car il n’y a pas de place pour les deux monstres. Tu avances tranquillement pour aller vers le grand véhicule qui même s’il est sophistiqué ne te rassure pas des masses après tout le moindre problème peut faire sombrer beaucoup de personne de l’autre côté, même toi tu as un peu cette petite peur, espérant que le voyage se passe bien.

Bon Seven, avec maman tu vas dans la soute ? Comme d’habitude.
-Oui Monsieur ! Je surveille moindre mouvement suspect !

Tu l’as regarde partir en courant toute joyeuse, être utile la rend joyeuse, ou tout simplement sortir doit la rendre joyeuse… En vrai tu ne sais pas et tu ne veux pas comprendre vraiment la joie de cette gamine, contrairement à l’autre grand qui semble plus basé qu’autre chose, montant tranquillement dans l’avion, tu es dirigé en classe affaire pour t’asseoir dans un siège très confortable. Indiquant à Des’ qu’il peut prendre place à côté de toi, étant donné qu’il reste une place que tu as dû négocier, pas de passer clandestin. Bien que cela ne t’enchante pas du tout, faire profiter une personne comme lui, bien qu’il ne doit pas être le seul. Dépliant ta tablette en face de toi pour sortir ton PC portable de ta valise, tu pianotes un peu, bien que tu as toujours cette interrogation sur ton compagnon de voyage.

Mais dis moi, chers Des’, n’es tu pas une personne déchu ? Je veux dire, je crois t’avoir déjà vu, avant de moi-même chercher sur mon pc, de plus nous avons un voyage plutôt long, sauf si tu veux tout de suite fuir voir Seven et prendre sa place.

Il est vrai que c’est des pays voisin séparé d’une mer, mais il y a quand même du temps de voyage, hélas, regardant encore une fois ta montre, tu ne peux pas t’empêcher de toujours regarder ta montre. Tu es toujours comme ça, pressé, tu es jeune pourtant, tu as le temps non ?

De plus, j’espère que tu n’as pas prévus d’y aller dans ce genre de vêtement, j’ai une image a tenir. Il va falloir revoir tout cela…

L’image est une sorte de carte d’identité, de plus certain haut placé sont peu au courant des liens établis avec Chronos, donc si tu te présentes avec un esclave, cela peut être mal vu… Il est vrai que tu aurais préféré juste seven et pas un adulte avec toute sa tête, cela peut être dangereux ? Peut être que c’est pour ça que tu veux le connaître. Tu peux toujours concevoir un plan B, mais vu son maître qui semble à talon sur les obligations et le respect des supérieurs, tu penses que son pokémon est sûrement bien éduqué, bien que parfois tu peux être étonné de certain comportement… Tapotant encore un peu sur ton PC portable, tu tournes de temps en temps ton regard bleuté sur l’homme en question, apprendre à connaître les gens, apprendre de ses potentiels ennemi, tu as bien compris que le monde, c’est beaucoup de méfiance et beaucoup d’hypocrisie.



©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'



Vous juge en Teal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Esclave
Messages : 97
Pokédollards : 40
Date d'inscription : 23/11/2017
Age : 26
Localisation : Unys
Je suis (Inrp) : Pansexuel et célibataire
Je ressemble à : Scrooge (Guilty Crown) couleur modifiée par Photoshop
Double compte : Armitage D. Zeituhr, Kyurem Dusken

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Hantise ♦ Encornebois ♦ Vibrobscur ♦ Force Nature
Race Pokemon/ Métier: Desséliande/Ex-PDG de la Beauchesne Innovation and Development
Team/Dresseur/Equipe: Satô Mumei (PNJ)
Pokémon • Esclave
MessageSujet: Re: Des équivalant bien différent [Pv Desmond]   Ven 9 Mar - 15:51

Et les voilà parti. Enfin, ce n’était pas trop tôt et il valait mieux faire en sorte que cette mission se passe le plus rapidement possible pour que Desmond n’explose pas avant. Il était semblable à une cocotte minute, bouillant à l’intérieur et se retenant violemment de lancer des piques acerbes à la moindre occasion. Et si vous connaissez Desmond, vous savez à quel point cette tâche lui est ardue. C’est même aller à l’encontre de ce qu’il était. Mais pour l’instant, il restait silencieux, la mine sombre mais son regard rubis ne lâchant pas son “maître” d’une semelle alors qu’ils se mettaient en route, montant dans une berline noire qui rappela à l’ancien PDG ces voitures de mafieux qu’on voyait dans les films. Eh. Au final, on en était pas loin. Mais au moins, il eut droit à la place du mort, plus confortable et plus spacieuse, et cela lui évitait tout contact visuel avec cet agaçant Rosenwald.

La route lui sembla longue, très longue, et pourtant, il n’était pas au bout de ses peines car à présent, ils devaient emprunter un avion. Il rongeait son frein comme un chien en muselière, analysant silencieusement tout ce qui passait sous son regard. L’attitude de Kylian, sa façon de se tenir, de marcher, de respirer même, tout l’agaçait au plus haut point. Oh, si seulement il pouvait lui tordre son petit cou si frêle ou mieux encore le transpercer de ses griffes acérées. Il eut un regard vers la poche de sa veste, là où étaient rangés les Pokéballs. Si seulement il pouvait juste choper la sienne et l’éclater contre un mur…
Il sortit de ses songes quand Kylian ordonna à la gamine d’aller dans la soute, ce que cette idiote accepta avec un grand sourire comme si on lui avait proposé de faire un tour de manège. Desmond leva les yeux au ciel à sa remarque, faisant claquer sa langue contre son palais d’un air arrogant. Le moindre mouvement suspect ? Elle s’attendait à quoi, des valises tueuses qui bougeaient toutes seules ? Même si dans un sens, il aurait finalement peut être préféré aller dans la soute lui aussi. Il aurait été tranquille au moins et aurait pu dormir un peu. Là, il allait être obligé de se coltiner l’autre fils à maman.

Ce dernier l'invita à monter avec lui et même à s’asseoir à la place à côté de lui. Forcément, vu comment le plan avait l’air d’avoir été géré à la va vite, il n’avait pas trop le choix. Desmond s’assit donc, croisant les bras et les jambes et rabaissant sa capuche sur ses yeux pour essayer pouvoir au moins se reposer un peu pendant le voyage, du moins somnoler. Son maître sortit son ordinateur et se mit à pianoter. Desmond ne put retenir une grimace en rouvrant un oeil. Le cliquetis des touches n’allait clairement pas l’aider à trouver un peu de repos. Mais le pire était à venir.

Mais dis moi, chers Des’, n’es tu pas une personne déchu ? Je veux dire, je crois t’avoir déjà vu, avant de moi-même chercher sur mon pc, de plus nous avons un voyage plutôt long, sauf si tu veux tout de suite fuir voir Seven et prendre sa place.

Desmond ne répondit pas tout de suite. Il avait deviné ? Bon, ce n’est pas comme si c’était très difficile. Sâto avait beau avoir essayé de le couvrir, Desmond était tellement grande gueule et reconnaissable que ça allait finir par se savoir. Pas besoin d’être un génie pour ça.

De plus, j’espère que tu n’as pas prévus d’y aller dans ce genre de vêtement, j’ai une image a tenir. Il va falloir revoir tout cela…

Il voulait jouer à ce petit jeu ? Il voulait qu’il parle ? Il allait en avoir pour son argent. Il avait sans doute déjà deviné de toute façon alors bon, au point où il en était. Levant un sourcil dubitatif, Desmond prit un air faussement surpris, regardant autour de lui avant de pointer son torse du doigt.

- Pardon, c’est à moi que tu parles ? Je suis désolé, j’avais retenu que je n’étais qu’un animal, tout au plus un instrument et non une personne… Après, si tu es du genre à aimer papoter avec ton couteau suisse, je ne te juge pas…

Il esquissa un sourire narquois en se redressant dans son fauteuil.

- Personnellement, la soute me dérangerait moins. Je pourrais AU MOINS récupérer un peu de l’énergie qui me fait défaut vu que votre charmante Team Chronos n’a même pas eu la DÉCENCE de me laisser dormir un minimum entre deux missions. Mais encore une fois, je ne juge pas. Je me serai attendu au moins à un jet privé de ta part, par contre. Ce n’est pas comme si tu manquais de moyen, mon petit Kylian. Mais où ai-je la tête ? Tu voulais savoir qui j’étais avant ma triste déchéance ? Je manque à tous mes devoirs.

Desmond retira sa capuche et plaqua ses cheveux en arrière pour dégager son front et ses yeux d’un geste rapide, presque trop nerveux. Il fixa ensuite Kylian avec un regard peu avenant et un sourire faux aux lèvres.

- Desmond Du Bois De Beauchesne, PDG de Beauchesne Innovation and Development. Le congrès des nouvelles technologies de Hoenn, ça ne te dit rien ? Si je me souviens bien, ta mère m’avait traité de… de quoi déjà ? Ha oui, de “sale monstre indigne de la place que j’occupais”... ou un truc dans le genre. Et ma mère l’avait giflé, je crois… Je ne sais plus trop. Ma mémoire me fait défaut à cause de la drogue, tu sais.

L’ex PDG ricana avant de relâcher ses cheveux, se renfonçant dans son fauteuil. A quoi bon essayer de cacher quoique ce soit, de toute façon comme il l’a dit lui même, il le découvrirait par lui même. Autant lui montrer que quoiqu’il tente, il n’arriverait jamais à intimider Desmond et encore moins à le briser.

- Et pour les vêtements, à la bonne heure ! J’en ai un peu marre de me balader en haillons toute la journée...
Des équivalant bien différent




Desmond vous nargue en darkgreen...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Des équivalant bien différent [Pv Desmond]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Des équivalant bien différent [Pv Desmond]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une histoire commune, un destin différent, un avenir commun
» Quelque chose de différent : "Mon Amour Chéri"
» Théodore C. Deschanel ~ Pour être irremplaçable, il faut être différent.
» Nuage Aveugle ✦ Voir avec les yeux est bien différent que voir avec son cœur.
» Les Nazgûl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Sinnoh :: Unionpolis-