Partagez | 
 

 We are pirates ? ♦ ft. Kasai, Leo, Octobre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Nyx • Membre
Messages : 1552
Pokédollards : 84
Date d'inscription : 23/07/2015
Age : 23
Localisation : Cimetronelle
Je suis (Inrp) : Célibataire
Je ressemble à : Human!Nigo | Oreki Hôtarô
Double compte : Azilys ; Clara ; Altais ; Maël

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Ball'Ombre ♦ Vibrobscur ♦ Morsure ♦ Rayon Lune
Race Pokemon/ Métier: Noctali Shiny
Team/Dresseur/Equipe: Sauvage
Nyx • Membre
MessageSujet: We are pirates ? ♦ ft. Kasai, Leo, Octobre   Mar 6 Nov - 13:11


We are pirates ?
feat. Nyx ♥️

Juste avant que la porte ne se referme sur lui, Noa jette un regard par dessus son épaule. Sa chambre au dortoir de l'établissement Avalon est aussi impersonnelle qu'elle l'a toujours été. Le bureau droit rangé contre le mur est vide – seule une enveloppe et une clé sont posées en son milieu. Le lit simple aux draps bleus n'est pas fait, la couverture est simplement rabattue négligemment sur l'oreiller de travers. Le placard mural ne conserve en son sein que le linge appartenant à l'établissement, plié et rangé – Noa n'y a jamais touché. Et les murs sont tristement blancs, privés de toute personnalité, de toute indice concernant l'occupant de cette modeste chambre. L'adolescent n'y a jamais rien accroché, n'a jamais rien accessoirisé. Pourtant, il ne s'y sentait pas si mal. Mais dans sa tête, Noa n'a jamais prévu d'y rester longtemps – il ne croyait pourtant pas si bien dire. Sac à dos sur l'épaule, il s'arrache finalement à la contemplation de la pièce, laissant la porte se refermer doucement sur lui. Ce n'est plus chez lui, désormais. Noa ne remettra plus jamais les pieds dans ce dortoir.

La décision a été plus difficile à prendre que ce qu'il croyait. L'adolescent a toujours eu soif de liberté, de grands espaces. Et lorsqu'il a fait la connaissance de Leo, il a aperçut ce paradis dans le bleu de ses yeux. Enfin, la possibilité de s'ouvrir à ses rêves, au monde, était à porter de main. Et pourtant, la seule idée de quitter tout ce qu'il a toujours connu lui nouait l'estomac. Certes, il n'est pas heureux en ce moment. Il ne trouve satisfaction ni dans ses études, ni dans sa vie sociale. Il se sent marginal, trop différent pour convenir aux standards de la société. Il n'est pas à sa place, coincé entre quatre murs, à attendre que, peut-être un jour, le ciel sera plus bleu. Et pourtant, lorsqu'on lui a donné la clé vers la liberté, il a été incapable de faire un choix. C'est pourquoi Noa est rentré chez lui, à Cimetronelle, le week-end suivant sa rencontre avec Leo. Dans la chambre de son enfance, il a pesé le pour et le contre. Il a fait le tri dans ses pensées, dressant la liste des possibilités qui l'attendent s'il choisi de faire le grand saut.

Au bout du compte, Noa est retourné à Lavandia le lundi matin sans avoir prit la moindre décision. Il est allée en cours, comme d'habitude, suivant à peine les leçons du jour. Et c'est en retournant dans sa chambre aux dortoirs, las comme jamais, qu'il a compris. Non, cette vie-là, elle n'est pas faite pour lui. Rester assit sur une chaise à apprendre les mathématiques, les sciences, la langue, ça ne l'intéresse pas. Toute la journée durant, il n'a rêvé que d'une mer tantôt calme, tantôt agitée, réclamant les plus courageux pour oser braver sa colère. Alors le Noctali s'est saisit de son sac à dos, qu'il a rempli du strict nécessaire. Des vêtements de rechange, principalement. Puis il a prit du papier, un crayon, et sans y avoir réfléchi une seule seconde, il a rédigé une lettre pour ses parents. Une lettre pleine de ratures et de fautes d'orthographe, sans aucune logique de construction. Il a écrit tout ce qui lui passait par la tête, et il s'est surprit à verser une larme – qu'il a essuyé dès qu'il a glissé le papier griffonné dans l'enveloppe cornée.

Le voilà désormais qui prend la direction de la sortie, les mains dans les poches, le visage vide de toute émotion. Il croise bien quelques personnes, mais son attitude froide et habituelle ne les perturbe pas. Le Noctali prend donc la direction du centre-ville, et s'arrête à une borne de retrait pour récupérer tout ce qu'il est capable de retirer de son compte. Travailler dans les laboratoires d'Avalon lui a permis de récolter un petit pécule qui lui sera bien utile pour se débrouiller, les premiers jours qu'il sera à Alola. Fourrant les billets dans son porte-monnaie aussi vieux que lui, il rejoint finalement l'arrêt de bus le plus proche afin de rallier Poivressel. Comme d'habitude, le voyage est désagréable et il manque de vomir par trois fois. C'est l'estomac retourné et la gorge sèche qu'il prend la direction du port, en espérant qu'il ne craigne pas le bateau autant que les transports en commun. Car si tel est le cas, il peut oublier tout espoir de rejoindre la flotte de Nyx.

Le port est calme et presque silencieux lorsqu'il arrive aux abords des docks. De nombreux bateaux sont amarrés ça et là, mais aucun ne ressemblent à la frégate de Nyx. Leo lui a assuré qu'ils repasseraient dans le coin, mais il faut croire que l'adolescent n'a pas choisi le bon jour. Décidé à prendre son mal en patience, il s'assoit sur banc couvert de dessins ridicules et attend. Comme il n'a rien pour s'occuper, les minutes paraissent des heures et lorsqu'il jette un regard à son téléphone – dont il a retiré la puce pour ne pas prendre le risque d'être pisté – il réalise qu'un quart d'heure seulement s'est écoulé depuis qu'il s'est installé. Grommelant, Noa décide plutôt de rejoindre directement Alola et de retrouver Nyx sur place – ce sera sûrement bien plus simple que d'attendre qu'ils se décident à accoster à Hoenn. Alors l'adolescent fait le tour des bateaux, questionnant les matelots pour trouver rapidement celui à destination d'Alola. Une fois le navire identifié, il ne lui reste plus qu'à payer sa place – ce qui lui revient à se séparer de la moitié de ses économies – pour, enfin, embarqué. Alola, le voilà.

____________________

C'est un soleil radieux et des sourires chaleureux qui l'accueille lorsque Noa débarque à Ho'ohale, sur l'île d'Akala. Un peu perturbé par ce changement de décor, l'adolescent se contente tout d'abord de suivre les quelques touristes qui se dirigent tous vers l'office de tourisme. Il jette bien quelques regards sur les dépliants mais ce n'est pas eux qui vont le guider vers Nyx. Pour les retrouver, il doit plutôt questionner les natifs de l'île, ou du moins des personnes suffisamment renseignées pour obtenir les informations qu'il recherche. Alors le Noctali se dirige vers une place qui semble accueillir pas mal de bars et de restaurants. Si l'endroit grouille de touristes décidés à prendre en photographie qui ce qui sort un peu de l'ordinaire, il n'est pas difficile de reconnaître les habitants d'Alola. Le teint de peau est déjà un indice de taille, et Noa aperçoit rapidement un grand gaillard bronzé pourtant un bandana sur la tête. Comment ça, c'est beaucoup trop cliché ? En attendant, à peine Noa évoque-t-il Nyx que la montagne part dans un rire tonitruant. Il se permet même une bonne claque sur l'épaule du gamin, qui grimace. S'il ne lui a pas déboîté quelque chose, c'est qu'il a vraiment de la chance.

Tu cherches ce grand gaillard d'Leo ? T'inquiète pas gamin, jt'emmène à lui direct, il doit traîner dans le coin.

Le Noctali se retrouve donc à marcher dans les pas de cet immense bonhomme qui se fait une joie de rythmer leur progression par des anecdotes de sa vie de pirate. Rien de bien intéressant d'un point de vu extérieur, mais Noa boit ses paroles avec un intérêt certain. Désormais, il est impatient de rejoindre l'équipage et, lui aussi, vivre milles aventures sur les flots. Son accompagnateur le ramène donc au port et se met à hurler le nom du jeune pirate comme un dément. S'il suffisait d'agir de la sorte pour retrouver Leo, Noa aurait très bien pu le faire lui-même. Néanmoins, il laisse le pirate s’époumoner sans l'imiter, un peu gêné par les regards étonnés que leur jette certains passants.

Eh ho, Leo !! Ton chiot t'attends ramène tes fesses de clébard !!

Chiot ? Noa se fait violence pour ne pas relever l'insulte. Ce type n'est pas méchant, il a juste … une façon de parler bien particulière. Il est bourru et naturel, ce qui plaît bien à l'adolescent, au final. Au bout de quelques minutes à hurler sans résultat, le pirate finit par se retourner vers Noa en lui demandant de rester ici pendant qu'il fouillait les environs. Il semblait passablement agacé, comme si le fait que Leo ne réponde pas à ses appels le mettait bien en rogne. C'est ainsi que Noa se retrouve seul sur le port, sac sur le dos, et pas de Leo à l'horizon. A-t-il bien fait de venir jusqu'ici, finalement ?


©️ Halloween





NOA
{  Being unique is all about being different }

Noa ronchonne en #5aaeb6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nyx • Membre
Messages : 9
Pokédollards : 1
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 23
Localisation : Alola
Je suis (Inrp) : Hétéro célibataire

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Cocktail molotov ♠ Chalumeau ♠ Zippo
Race Pokemon/ Métier:
Team/Dresseur/Equipe:
Nyx • Membre
MessageSujet: Re: We are pirates ? ♦ ft. Kasai, Leo, Octobre   Ven 16 Nov - 17:05

We are pirates ?

Noa, Léo & Octobre

https://i.servimg.com/u/f22/19/37/29/09/6a174510.jpg

         Et maintenant retrouvons Kasaï qui est sur le navire de du team Nyx, il ne savait pas trop quoi faire et il demanda s'il avait bien quelqu’un pour lui faire visiter. Mais apparemment personne ne voulait, on lui dit même d'aller voir un certain Léo en ville en précisant qu'il aime bien s'occuper des petits nouveaux. Sur le ton employé pour dire cela on ne savait pas si c'était ironique ou par mais une chose était sûre c'est qu'il disait la vérité sur le fait que le fameux Léo était en ville. Le jeune homme décida donc de quitter le navire afin d'aller en ville mais au fait il est où en ville, c'est assez grand dans les environs et puis il n'allait pas taper à toutes les portes.

Kasaï prit alors une cigarette dans son paquet avant de l'allumer avec son Zippo, il sent que ça va être long alors autant décompresser maintenant. Le jeune homme décida donc de d'abord visiter les bars et les restaurants, ce n'est pas ce qui manque en tout cas. Il commença par visiter un restaurant mais aucune trace de ce Léo ou bien d'un quelconque membre du team Nyx, il partit donc en direction du bar juste à côté. Ça ne manqua pas, Kasaï entendit une personne avec une voix très grave parler d'un certain Léo. Il se rapprocha discrètement alors de là où il avait entendu la voix et il vit une jeune personne, il devait avoir environ l'âge de Kasaï.

Le jeune homme attendit alors devant le bar en question, il entendit alors le gars à côté à lui se faire traiter de chiot. Ce qui lui valut un petit rire au coin, Puis quand le pirate se retrouva avec la personne qui semblait attendre aussi Léo il décida d'aller les voir tous les deux. Il fit un signe de la main avant d'arriver en face d'eux, il les salua tous les deux avec encore sa cigarette dans la bouche.

- Yo, on dirait qu'on recherche la même personne, moi aussi je souhaite trouver ce fameux Léo.

Kasai tendit la main au pirate qui lui serra la main et ensuite il tendit la main au jeune homme qui était en sa compagnie


     

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nyx • Membre
Messages : 208
Pokédollards : 82
Date d'inscription : 31/01/2016
Je suis (Inrp) : Hétéro et Celib'
Je ressemble à : Link de The Legend of Zelda
Double compte : Raffaelo, Reshiram & Ayden

PokéProfil
Attaques & Armes: ♠ Arc ♥ Regard vif ♦ Lame Roc
Race Pokemon/ Métier: Lougaroc / Pirate
Team/Dresseur/Equipe: Team Nyx
Nyx • Membre
MessageSujet: Re: We are pirates ? ♦ ft. Kasai, Leo, Octobre   Mar 20 Nov - 21:24
We are pirates

Une main posée sur la table, l'autre tenant les cartes. Leo fixait alors l'homme face à lui avec un certain intérêt. Une lumière brûlait dans ses yeux bleuté, pleine de malice. Regardant sa main, puis son adversaire, le jeune homme reposa alors ses deux mains sur la table, de son air narquois, sa voix se fit attendre malgré le brouhaha présent dans le bar, un des nombreux endroits appartenant à Nyx sans que personne n'en sache rien.

« Je mise.  »

Avait-il dit avec assurance, alors que son adversaire le jaugeait, comme s'il essayait de déchiffrer quelque chose, de comprendre, de juger. Avant de finalement poser ses cartes devant lui et d'exploser de rire. Cet homme semblait être bien plus âgé que Leo, il semblait avoir la cinquantaine, un bon gaillard de la Team comme ce dernier aime le nommer.

« Bien tenté Leo, tu t'es amélioré, mais je t'ai vu échanger ta carte avec celle que tu cachais. Si tu tombes sur des habitués du poker tu ne les duperas pas !  »
« Raaaah ! » Souffla-t-il avec exaspération en lançant ses cartes sur la table et croisant les bras. « J'y étais presque ! »
« T'as encore besoin d'entraînement si tu veux mon avis. »

Devant son soupire là, on pouvait y déceler une certaine complicité. Visiblement, ce n'est pas la première fois que le jeune lougaroc s'entraîne à tricher avec lui. Qui sait, cela pourrait lui être utile, et puis, être habile avec les tours de passe passe n'est jamais une mauvaise chose selon lui. Alors qu'il s'apprêtait à demander une nouvelle partie tout en récupérant les cartes qu'il avait éparpiller sur la table, un hurlement reconnaissable l'interpella.

«  Leo ! T'es là gamin ! Allez ramène ton cul l'cabot t'as un chiot qui t’attends !  »

Roulant des yeux devant cette interpellation, le jeune pirate tourna la tête vers son aîné, lui affichant son air d'arrogant petit con qu'on lui connaissait si bien. Mais ça, tous le monde s'en fichait, Leo faisait partit du groupe depuis un moment, et mis à part être un royal casse couille, il n'était pas grand chose de plus méchant à leurs yeux.

« Un chiot ? Tu t'fout de moi ? On me file encore un nouveau ? »
« Ben ouais mon gars. Et visiblement il te connaît alors t'as intérêt à aller voir ça fissa pour leur faire voir l'organisation de la Team. Hop hop rend toi utile au lieux de boire à la taverne t'es trop jeune !  »
«  J'suis majeur mec !  » Fit le pauvre blond qui se fit éjecter de sa chaise aussi sec pour se retrouver dehors sous l'amusement de son mentor de triche au poker.

Leo soupira alors, les mains dans les poches de son pantalon, il se traîne alors jusqu'au port qu'il lui avait indiqué du doigt, n'écoutant même pas l'évocation d'une deuxième personne qui l'attendait, préférant songer vaguement à si c'était une blague ou non qu'une nouvelle recrue l'ai demandé. Il ne connaissait pas de nouveau... Non ? Ah quoique. Il ne tarda pas à remarquer la tête brune qu'il avait vu il y a... Il ne sait plus quand mais c'était il n'y a pas si longtemps. Mais il se souvenait de lui ! Comment il s'appelait déjà.. ?

« Noa.. ? » Fit-il comme pour essayer de se confirmer ses souvenirs. « T'as décidé à te ramener sur les îles alors ? T'as plus de cran que ça alors. » Sa tête se tourna vers le jeune homme à ses côtés qui semblait un peu plus âgé que lui, qui attendait en sa compagnie. Attend c'est deux tête pour le prix d'une ? « …. On m'a filé une deuxième recrue pour le prix d'une ? Anh les bâtards j'leur ferait payer ! » Jura-t-il entre ses dents, avant de hausser les épaules. S'il écoutait ce qu'on lui disait aussi. Tout ceci n'est pas si grave.« Eeeeenfin bon. Qu'importe, bon, vous d'vez certainement déjà le savoir moi c'est Leo, et j'dois vous faire le tour des lieux et savoir ce que vous serez capable de faire potentiellement pour nous. »

Jugeant alors les deux du regard, il était un peu étrange de se faire ainsi regarder par un gamin qui n'était pas bien vieux, à juste titre, il a tout juste la vingtaine.

«  Bon, on va commencer par la base, vous connaissez les îles ou vous êtes de l'extérieur ? 'fin toi Noa j'le sais mais qu'importe. Vous savez quoi de la Team ? Si l'un de vous à sa science à étaler à l'autre faites le. »

Histoire de savoir ce qu'ils savaient déjà et ne pas s'éterniser plus que cela. Il leur fit signe de le suivre, cherchant visiblement une petite embarcation pour pouvoir se rendre à leur base en paix sans ennuyer plein de personnes. Cette zone du port leur appartenait et de ce fait, des navires de petites tailles étaient à leur disposition pour pouvoir circuler comme bon leur semble.

«  Vous savez naviguer ? »

Finit-il par demander, planté devant une petit navire qui pouvait user de la voile,mais également d'un petit moteur. Il était assez petit pour pouvoir être dirigé par une seule personne, mais assez grand pour pouvoir y monter à cinq ou six assis.
©️ 2981 12289 0

[Hrp : Histoire de ne pas faire trop brouillon, j'ferais en sorte de croiser Octobre un peu plus tard, quitte à ce que je te Mp quand je te croise :( ! J'espère que ça ira du coup c'est à Noa ♥]




Casseur de poteries pour vous servir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: We are pirates ? ♦ ft. Kasai, Leo, Octobre   
Revenir en haut Aller en bas
 
We are pirates ? ♦ ft. Kasai, Leo, Octobre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bernard Clavel, l'insoumis, est mort, hier, 5 octobre, il avait 87 ans
» [Rapport de Bataille] 31 Octobre 2008
» Les Dandy's Pirates ! ( En attente de validation. )
» Pirates pô-vertes
» Jishin Kaizokudan(Earthquake Pirates)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Alola :: Akala-