Partagez | 
 

 Un peu de couleur pour ce ciel gris ne serait pas de refus [ft Maël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Pokémon • Esclave
Messages : 49
Pokédollards : 15
Date d'inscription : 28/11/2015
Age : 15
Localisation : Unys
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Rin de Shelter
Double compte : Asuna

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Éclat Magique ♦ Éco-Sphère ♦ Bourdon ♦ Doux Parfum
Race Pokemon/ Métier: Psystigri shiny
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Esclave
MessageSujet: Un peu de couleur pour ce ciel gris ne serait pas de refus [ft Maël]   Mar 15 Mai - 21:44
Un peu de couleur pour ce ciel gris ne serait pas de refus ft. FLUSSELIN Maël

On se mêlait avec les autres, les regards se croisaient et nos épaules se cognaient contre ceux des autres. Aujourd'hui aussi l'aéroport était rempli et surtout l'avion que nous prenions mon maître et moi. Il faut le dire que notre destination attire de nombreux visiteurs, hybrides comme humains tous veulent faire un tour à Johto. Etait-ce vraiment une si belle région que ça ? Je supposais que c'était le cas, rien que lorsque j'étais assise dans l'avion, vue du ciel cette région me paraissait très verdoyante. Toutes ces couleurs vertes, toute cette verdure, cela avait un certain charme il était vrai.

J'ai pu sentir un changement radical entre Doublonville et Mauville, passer de la grande capitale à une ville plus ou moins paumée me faisait me rendre compte à quel point les villages entourés d'une belle végétation sont plus agréables que les métropoles. Par contre... Ils n'ont pas vraiment d'imagination pour les noms. En observant autour de moi je ne pouvais m'empêcher de ressentir l'envie de dessiner tous ces paysages, si seulement je pouvais... Si seulement... Mon maître semblait savoir ce que je pensais et c'est avec son sourire qu'il me fit comprendre que je n'en avais pas le droit ou du moins... Tant qu'il était là, car, oui, si nous étions ici ce n'était pas pour faire les touristes mais, mon maître devait aller à l'académie pour quelques affaires ou tout simplement pour revoir quelqu'un. Peut-être, je n'étais pas au courant, cependant je savais une chose, il n'allait pas me garder avec lui pendant ses discussions alors j'avais beaucoup de temps libre pour aujourd'hui. Il m'était impossible de m'enfuir de toute façon alors il ne s'inquiétait pas.

Alors qu'il partait, mon premier choix ne fut pas de faire la touriste et de visiter mais, plutôt de sortir mon matériel de dessin. Je m'installais un peu partout, dessinant un peu de tout je faisais parfois des retouches personnelles. Mon envie de mettre sur papier la grande végétation qui entourait la ville m'emmenait alors dans la forêt, je marchais regardant les grands arbres autour de moi. Les feuilles volaient au-dessus de ma tête et je sentais la douce brise, je serrais ma planche qui me servait de support et ma pochette à dessin contre ma poitrine. Je regardais ces feuilles, elles qui étaient libres, j'aurais voulu être pareille, être aussi libre. Est-ce vraiment comme ça la liberté ? Est-ce que l'on peut être libre comme l'air ? Cette phrase n'est-elle pas que fiction ? Me revoilà à sombrer dans mes pensées et à trop me questionner. Je continuais de m'enfoncer dans la forêt, me mettant à l'ombre je pris mon crayon en main et laissait mon corps agir, me plongeant dans mon art et me laissant inspirer par cette mélodie silencieuse que m'offrait la forêt.

Après plusieurs heures, je me commençais à avoir un léger creux, je me levais et marchais, j'enchaînais les pas, je me rendis compte très rapidement que je ne savais plus d'où j'étais venue. Ce n'est pas non plus une grande forêt, peut-on vraiment la qualifier de forêt d'ailleurs ? Mais, toute cette végétation me perdait et je me mettais à paniquer. Par où devais-je aller ? J'arriverais à rentrer ? Me voilà sous la panique, je ne pleurais pas cependant les larmes pourraient presque être visibles. Je regardais autour de moi, faisant des aller-retour. Je devais demander tout simplement... Cependant, il n'y avait personne et si par miracle quelqu'un passait je n'aurais même pas la force pour aller lui parler. Me voilà perdue aussi bien mentalement que dans la réalité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Un peu de couleur pour ce ciel gris ne serait pas de refus [ft Maël]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Johto :: Mauville-