Partagez | 
 

 Un peu de couleur pour ce ciel gris ne serait pas de refus [ft Maël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Pokémon • Esclave
Messages : 66
Pokédollards : 28
Date d'inscription : 28/11/2015
Age : 15
Localisation : Unys
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Rin de Shelter
Double compte : Asuna, Ange N. Laevateinn

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Éclat Magique ♦ Éco-Sphère ♦ Bourdon ♦ Doux Parfum
Race Pokemon/ Métier: Psystigri shiny
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Esclave
MessageSujet: Un peu de couleur pour ce ciel gris ne serait pas de refus [ft Maël]   Mar 15 Mai - 21:44
Un peu de couleur pour ce ciel gris ne serait pas de refus ft. FLUSSELIN Maël

On se mêlait avec les autres, les regards se croisaient et nos épaules se cognaient contre ceux des autres. Aujourd'hui aussi l'aéroport était rempli et surtout l'avion que nous prenions mon maître et moi. Il faut le dire que notre destination attire de nombreux visiteurs, hybrides comme humains tous veulent faire un tour à Johto. Etait-ce vraiment une si belle région que ça ? Je supposais que c'était le cas, rien que lorsque j'étais assise dans l'avion, vue du ciel cette région me paraissait très verdoyante. Toutes ces couleurs vertes, toute cette verdure, cela avait un certain charme il était vrai.

J'ai pu sentir un changement radical entre Doublonville et Mauville, passer de la grande capitale à une ville plus ou moins paumée me faisait me rendre compte à quel point les villages entourés d'une belle végétation sont plus agréables que les métropoles. Par contre... Ils n'ont pas vraiment d'imagination pour les noms. En observant autour de moi je ne pouvais m'empêcher de ressentir l'envie de dessiner tous ces paysages, si seulement je pouvais... Si seulement... Mon maître semblait savoir ce que je pensais et c'est avec son sourire qu'il me fit comprendre que je n'en avais pas le droit ou du moins... Tant qu'il était là, car, oui, si nous étions ici ce n'était pas pour faire les touristes mais, mon maître devait aller à l'académie pour quelques affaires ou tout simplement pour revoir quelqu'un. Peut-être, je n'étais pas au courant, cependant je savais une chose, il n'allait pas me garder avec lui pendant ses discussions alors j'avais beaucoup de temps libre pour aujourd'hui. Il m'était impossible de m'enfuir de toute façon alors il ne s'inquiétait pas.

Alors qu'il partait, mon premier choix ne fut pas de faire la touriste et de visiter mais, plutôt de sortir mon matériel de dessin. Je m'installais un peu partout, dessinant un peu de tout je faisais parfois des retouches personnelles. Mon envie de mettre sur papier la grande végétation qui entourait la ville m'emmenait alors dans la forêt, je marchais regardant les grands arbres autour de moi. Les feuilles volaient au-dessus de ma tête et je sentais la douce brise, je serrais ma planche qui me servait de support et ma pochette à dessin contre ma poitrine. Je regardais ces feuilles, elles qui étaient libres, j'aurais voulu être pareille, être aussi libre. Est-ce vraiment comme ça la liberté ? Est-ce que l'on peut être libre comme l'air ? Cette phrase n'est-elle pas que fiction ? Me revoilà à sombrer dans mes pensées et à trop me questionner. Je continuais de m'enfoncer dans la forêt, me mettant à l'ombre je pris mon crayon en main et laissait mon corps agir, me plongeant dans mon art et me laissant inspirer par cette mélodie silencieuse que m'offrait la forêt.

Après plusieurs heures, je me commençais à avoir un léger creux, je me levais et marchais, j'enchaînais les pas, je me rendis compte très rapidement que je ne savais plus d'où j'étais venue. Ce n'est pas non plus une grande forêt, peut-on vraiment la qualifier de forêt d'ailleurs ? Mais, toute cette végétation me perdait et je me mettais à paniquer. Par où devais-je aller ? J'arriverais à rentrer ? Me voilà sous la panique, je ne pleurais pas cependant les larmes pourraient presque être visibles. Je regardais autour de moi, faisant des aller-retour. Je devais demander tout simplement... Cependant, il n'y avait personne et si par miracle quelqu'un passait je n'aurais même pas la force pour aller lui parler. Me voilà perdue aussi bien mentalement que dans la réalité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Assistant • Pokémon
Messages : 160
Pokédollards : 25
Date d'inscription : 03/12/2016
Age : 23
Localisation : France
Je suis (Inrp) : Hétéro & célibataire (mais réservé~)
Je ressemble à : Sugawara Kôshi - Haikyuu!!
Double compte : Noa ; Azilys ; Clara ; Altais

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Flamèche ♦ Repos ♦ Frustration ♦ Psyko
Race Pokemon/ Métier: Feunnec Chromatique ♦ Assistant ♦ Préparateur de commandes
Team/Dresseur/Equipe: Sauvage
Assistant • Pokémon
MessageSujet: Re: Un peu de couleur pour ce ciel gris ne serait pas de refus [ft Maël]   Mer 23 Mai - 11:50

 

 
Un peu de couleur pour ce ciel gris
ft. Rose ♥️

 
Forêt de Mauville

Si cela fait déjà quelques mois que tu as quitté Kalos pour poser tes valises à Johto, tu ignores encore beaucoup de chose concernant ta région d'adoption. En vérité, tu n'as tout simplement pas prit le temps de l'explorer – tu te contentes de demeurer aux alentours de Rosalia et la ville la plus lointaine que tu aies visité est Doublonville. Le reste de la région, tu ne le connais que via les cartes, les magazines ou les reportages télévisés. De nature plutôt casanière – et en véritable rat de bibliothèque – tu n'es pas celui qui se lance dans des épopées rocambolesques, préférant la sûreté et la quiétude de ton chez toi. Cependant, il suffit de titiller un peu ta curiosité pour t'encourager à découvrir un peu plus le monde qui t'entoure. Tout ne s'apprend pas forcément dans les livres et bien que tu en sois conscient, tu préfères toujours un bon ouvrage sur les plantes locales plutôt qu'une balade en pleine nature. Néanmoins, le principal frein à tes explorations est ton handicap. Incapable d'entendre quoi que ce soit sans outils contraignants, tu redoutes un peu comment appréhender des sorties en solitaire. Avec le professeur Shinki ou Yuuna, tu te sens bien plus à l'aise. Mais seul face au monde inconnu ? C'est une autre paire de manche.

C'est pourquoi tu fais les cent pas dans ton petit salon. Tu viens tout juste de terminer un reportage très intéressant sur la flore de Mauville et tu as plus qu'envie d'aller jeter un œil à toutes ces plantes présentées à la télévision. Depuis quelques jours, tu as commencé un herbier dans le cadre de tes recherches avec le professeur et tu es certain que quelques échantillons supplémentaires seraient les bienvenues. Le souci, c'est que tu t'imagines très mal t'y rendre seul. Et si tu te perdais ? Tu n'as malheureusement pas le meilleur sens de l'orientation qui soit. Certes, tu ne pars jamais de chez toi sans ton téléphone portable qui dispose d'une application GPS mais rien ne te garantie une bonne connexion au milieu des bois. D'autant plus que la météo a annoncé des orages pour la fin de journée. Et si le ciel ne présente aucun nuage gris pour l'heure, tu sais que la pluie est vite arrivée. Or, le Pokémon Feu que tu aies ne supporte pas être trempé. Ne ferais-tu pas mieux d'attendre quelques jours et de demander à Yuuna de t'accompagner ? Ou même à Kyoko, la petite sœur de ton professeur ? Inutile de demander à ce dernier, il est casanier comme toi. Si ce n'est même encore plus !

Tu ne saurais dire ce qui t'as finalement motivé à partir seul. Tu as préparé ton sac à dos sans te poser davantage de question, hésitant d'ailleurs à prendre ton casque au cas où tu aies besoin de parler à quelqu'un. Tu décides finalement de le laisser chez toi – s'il pleut comme prévu, tu ne veux pas prendre le risque de l'abîmer. Ta tablette sera suffisante : si vraiment tu dois t'adresser à qui que ce soit, tu n'aurais qu'à formuler ta demande par écrit. C'est encore ce qu'il y a de plus facile pour toi, bien que cela prenne évidemment un petit peu plus de temps. De toute façon, tu doutes de rencontrer trop de monde en pleine forêt. Il y a peut-être des promeneurs mais personne réellement susceptibles de venir t'adresser la parole. Ce n'est qu'après avoir glissé un sachet de noix dans ton sac à dos que tu quittes finalement ton domicile, t'assurant plusieurs fois avoir bien verrouillé la porte avant de descendre la volée de marches menant au rez-de-chaussée. D'un signe de tête, tu salues l'une de tes voisines puis franchit la porte te menant à l'extérieur.

Comme à son habitude, la petite rue est calme et peu passante. De toute façon, même si elle était bruyante, tu ne verrais pas vraiment la différence. T’engageant dans la ruelle menant au centre-ville, tu consultes ton téléphone portable sur lequel est affichée une carte des lieux. Si tu connais Rosalia comme ta poche, tu n'es pas certain de la direction à suivre pour rejoindre Mauville. Tu réalises pourtant que ce n'est rien de compliqué : il suffit d'aller au sud puis à l'est. De toute façon, tu trouveras forcément des panneaux pour t'indiquer la route. Finalement, tu évites le centre-ville et parcourt une suite de ruelles qui débouchent sur la sortie de Rosalia. Comme prévu, tu ne croises pas grand monde. Le gros de la population doit profiter du marché installé au cœur de la ville. Tandis que les derniers signes de civilisation s'efface, la végétation s'étoffe et tu te retrouves rapidement au milieu d'arbres et de hautes herbes. Tu n'as aucun mal à reconnaître la clairière où a été tourné le reportage, ta mémoire visuelle s'était aiguisée depuis la perte de ton audition.

Tu passes ainsi plus de deux heures à collecter diverses plantes, feuilles et fleurs, choisissant les moins jolies pour ne pas culpabiliser. Assit en tailleur dans l'herbe grasse, tu tries, nommes, ranges tes échantillons avec une patience à toute épreuve. Parfois, fourmis ou coccinelles vient courir sur tes doigts et tes feuilles, et cela t’impressionne plus que ça ne te dégoûte. La nature est vraiment magnifique, tu n'as de cesse de t'en émerveiller. Et dire que tu as failli ne jamais connaître tout cela. Pendant plus de dix ans, tu n'as connu que la violence et les combats. Et bien que tu en sois libéré depuis quelques années maintenant, de nombreuses stigmates de ce passé terrible déchirent ta peau et torturent tes nuits. Si tu savoures chaque jour depuis ta libération, elle t'a coûté un prix terrible : l'ouïe. Plongé dans le silence, tu n'entends ni le chant des oiseaux, ni le bourdonnement joyeux des abeilles. Et si tu fais de ton mieux pour ne voir que le positif de ta situation, il t'arrive régulièrement de regretter ce temps où tu pouvais tout entendre. Bien que ce n'était que cris, ordres et désespoir.

Une goutte de pluie s'abat soudain sur ton nez, te rappelant les prédictions météorologiques. Quelques petits nuages sont venus recouvrir le ciel, promettant une averse sous peu. Tu te hâtes donc de rassembler tes affaires, ne voulant pas que la pluie gâche ton dur labeur. Une fois tout rangé dans ton sac, tu te hâtes de rejoindre le chemin par lequel tu es arrivé. C'est alors que tu aperçois du rose au travers le vert des feuilles. Intrigué, tu t'approches doucement entre les troncs pour découvrir une jeune fille perdue au beau milieu de la forêt. Elle semble paniquée, son regard n'exprimant que peur et crainte. Ni une ni deux, tu contournes le tronc derrière lequel tu t'étais caché pour venir à sa rencontre. Cependant, tu réalises seulement maintenant que tu n'as pas prit ton casque et que la conversation risque d'être difficile. Tu te hâtes donc de sortir ta tablette et d'activer le mode enregistrement. Ainsi, tout ce que la demoiselle va lui dire va apparaître à l'écrit sur l'écran. Ce n'est pas toujours fiable à 100%, mais c'est toujours mieux que rien ! Enfin, si la demoiselle accepte de lui dire quoi que ce soit.

Excuse-moi ? Les mots que tu prononces apparaissent sur la tablette. Malgré ta voix étranglée, tu sembles être compréhensible. Tu es perdue ?

Une question bête, certes, mais tu préfères t'en assurer. Si ça se trouve, cette jeune fille est en pleine partie de cache-cache avec ses amis et elle est simplement désespérée de ne pas avoir trouvé une bonne cachette. Ce qui serait certes plutôt extrême, mais pas tout à fait impossible. Tu ne te souviens que trop bien des crises de nerf que pouvait faire Mathis, ton petit frère, lorsqu'il ne trouvait pas la planque idéale !

 

 


MAËL
{ Run wild, run free, the sky's beneith the feet. }


Maël parle en #494167 et « signe » en #72758e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pokémon • Esclave
Messages : 66
Pokédollards : 28
Date d'inscription : 28/11/2015
Age : 15
Localisation : Unys
Je suis (Inrp) : Hétéro et célibataire
Je ressemble à : Rin de Shelter
Double compte : Asuna, Ange N. Laevateinn

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Éclat Magique ♦ Éco-Sphère ♦ Bourdon ♦ Doux Parfum
Race Pokemon/ Métier: Psystigri shiny
Team/Dresseur/Equipe:
Pokémon • Esclave
MessageSujet: Re: Un peu de couleur pour ce ciel gris ne serait pas de refus [ft Maël]   Ven 25 Mai - 19:23
Un peu de couleur pour ce ciel gris ne serait pas de refus ft. FLUSSELIN Maël

Quelques gouttes se faisaient sentir, les nuages passaient au-dessus de la forêt et cela annonçait la pluie. Un miracle ne peut se produire. C'est ce que je pensais. Les couleurs grisâtres qui envahissaient ce ciel qui était si bleu, si beau et reposant auparavant accompagnaient mes sentiments. Tout devenait noir dans ma tête, je suis tellement faible que le simple fait d'être perdue me faisait totalement paniquée. Quelqu'un. Je voulais que quelqu'un me vienne en aide, que l'on me sorte de là. Un miracle ne peut se produire. C'est ce que je pensais. Je ne le mérite tout simplement pas pourtant, alors que je sombrais dans la crainte et la peur, un homme fit son apparition. Je le regardais, la surprise se lisait sur mon visage. Étais-je chanceuse ? Je regardais l'inconnu, ses cheveux étaient semblables à de la cendre, sa peau était pâle tandis que ses yeux mettaient un peu de couleur bien que ce n'était pas une couleur vivace, un marron clair. Il n'était pas bien grand et cela, m'empêchais d'avoir ce complexe d'infériorité. Il sortit une tablette et je le regardais faire, mon coeur se calmait petit à petit. Il m'adressa alors la parole et sa voix semblait... Étranglée ? Quelque chose comme ça. Il me demandait si j'étais perdue. Je remarquais que ses paroles s'affichaient sur la tablette et je commençais à me poser pleins de questions. Comme d'habitude. Je pris mon courage à deux mains pour confirmer ses mots, j'avais toujours autant de mal à parler aux autres, cela ne changera sûrement pas. Je pris une inspiration et c'est avec une voix faible et tremblante que je lui répondis :

« O… Oui… Je me suis perdue. Po… Pourriez-vous me guider s’il vous plaît ? »

Du son était enfin sorti de ma gorge, je fis un petit soupir de soulagement, tout ce que je disais s’affichait sur la tablette. Je me demandais de nouveau pourquoi il avait ça. Je me fis alors une conclusion dans la tête, en réalité je ne voyais que ça : il était sourd. Cela me semblait évident, à quoi cela pourrait servir d’autre ? Je le fixais, il ne semblait pas avoir d’appareils auditifs. Les avaient-ils oubliés ? Ou bien je me trompais juste sur toute la ligne ? Je laissais ma curiosité faire et les mots sortirent tout seul :

« Vous avez un problème d'audition ? »

Je me rendais compte de mon indiscrétion, je me sentais terriblement mal. Les gouttes se faisaient de plus en plus nombreuses, je regardais le ciel et à travers les feuillages, la pluie se mit à tomber. J’essayais de protéger ma pochette à dessin du mieux que je pouvais, quitte à être enrhumée, je préférais de loin protéger mes feuilles et mes croquis. Le dessin est ma passion, ces dessins sont aussi un moyen de me souvenir de cette journée, de me libérée un peu de mes tourments en pensant à autre chose. Juste en me plongeant dans l’art, laissant mon imagination faire. Je voulais tout sauf gâcher mes efforts :

« Il faudrait se dépêcher non ? »


Alors que je commençais à être trempée, j’attendais que le jeune homme me guide à travers la forêt. En tout cas, la nourriture allait attendre je suppose.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Assistant • Pokémon
Messages : 160
Pokédollards : 25
Date d'inscription : 03/12/2016
Age : 23
Localisation : France
Je suis (Inrp) : Hétéro & célibataire (mais réservé~)
Je ressemble à : Sugawara Kôshi - Haikyuu!!
Double compte : Noa ; Azilys ; Clara ; Altais

PokéProfil
Attaques & Armes: ♦ Flamèche ♦ Repos ♦ Frustration ♦ Psyko
Race Pokemon/ Métier: Feunnec Chromatique ♦ Assistant ♦ Préparateur de commandes
Team/Dresseur/Equipe: Sauvage
Assistant • Pokémon
MessageSujet: Re: Un peu de couleur pour ce ciel gris ne serait pas de refus [ft Maël]   Mer 13 Juin - 13:32

 

 
Un peu de couleur pour ce ciel gris
ft. Rose ♥️

 
Forêt de Mauville

La météo a dit vrai : les nuages amoncelés dans le ciel déchargent bel et bien de leur précieuse cargaison sur Johto. Tu as espérer passer à travers, mais tant pis. Ce n’est pas comme si tu avais vraiment perdu ton temps. Ton herbier est un peu plus complet et tu es plutôt fier de toi. Bien sûr il te faudra ensuite étudier tes trouvailles mais chaque chose en son temps. D’abord, tu dois faire en sorte que ton dur labeur ne soit pas victime de la pluie. Tu as beau tout avoir rangé dans ton sac, ce dernier n’est pas 100% waterproof, donc mieux faut-il se montrer prévoyant. Tu aurais déjà rejoint un abri digne de ce nom si tu n’avais pas croisé la demoiselle perdue. Loin de toi l’idée de te prétendre chevalier en armure reluisante, mais tu ne vas tout de même pas l’abandonner à son triste sort. L’orphelinat de Flusselles t’a appris que l’entraide est ce qu’il y a de plus important dans ce monde. Et tu comptes bien appliquer ce credo qu’importe la situation.

C’est pour ça que tu as dégainé ta tablette. Étant donné que tu ne pensais pas devoir adresser la parole à qui que ce soit, tu n’as pas prit ton casque et ton microphone médical - et heureusement, les conséquences auraient été terrible si ce petit bijou de technologie avait prit l’eau. Certes la tablette n’est pas non plus faite pour résister aux intempéries mais elle vaut déjà beaucoup moins cher et elle est protégée par une coque qui devrait limiter les dégâts. C’est du moins ce que tu espères. De toute façon ce n’est pas comme si tu avais vraiment le choix. C’est là ton unique moyen de communication. Certes tu sais plutôt bien lire sur les lèvres mais cela reste une solution de dernier recours. La demoiselle semble d'ailleurs un peu perplexe mais elle répond à ta question sans faire de commentaire. Les mots s’affichent aussitôt sur l'écran. Elle est bel et bien perdu, comme tu l’as deviné. Bon c’était un peu évident mais tu peux quand même t’en féliciter, il n’y a pas de petite victoire.

Des nouveaux caractères apparaissent sur la tablette. Elle te demande si tu as des soucis d’audition. Tu clignes des yeux, surpris. C’est vraiment très rare lorsque les gens le remarquent. La surdité étant un handicap dit “invisible” les gens y pensent rarement. Combien de regards médusés voire même méprisants t’a-t-on lancé lorsque l’on s’est adressé à toi sans que tu ne puisses l’entendre ? Si nous ne captons pas ton attention, il t’est impossible de deviner que l’on te parle. Souvent, les gens se plaignent en se disant “mais il est sourd ou quoi ?!” sans savoir qu’ils tapent en plein dans le mille. Ils critiquent sans même reconnaître l’évidence qu’ils émettent en tant qu’insulte. Si tu as appris à faire avec, tu sais que ce n’est pas toujours le cas de ton petit-frère Mathis qui souffre de sa condition. Certes, il entend mieux que toi, mais il ne demeure pas moins victime de ce genre de réflexion qui mettent le doigt sur le souci sans même essayer de le comprendre.

Tandis que de nouvelles gouttes de pluie s’écrasent sur l’écran, la jeune fille propose de vite s’en aller. Cependant, tu doutes pouvoir rejoindre Rosalia ou Mauville sans arriver complètement trempés. Tu es quasiment sûr que ce n’est qu’une averse et qu’une accalmie leur permettra de rentrer sans avoir à trop se mouiller. En arrivant dans la forêt plus tôt dans la journée, il t’a semblé voir un abribus en pierre au bord de la route. C’est certes un peu précaire mais, au moins, vous serez au sec. D’un mouvement de la main, tu invites la demoiselle à te suivre. Si les branches des arbres vous offre une certaine barrière anti pluie, quelques gouttes parviennent à se faufiler entre les feuilles pour s’écraser sur vos crânes. Il y en a même une qui atterrit en plein sur le bout de ton nez. Tu te hâtes donc de la chasser du revers de la main, ne supportant pas cette sensation de froid sur ton visage.

L’abribus apparaît finalement entre les arbres et vous vous hâtez de vous y abriter. La construction est ancienne, faites de briques et de bois. Plutôt spacieuse, elle semble être un lieu de squatte plutôt apprécié, comme en témoigne le tas de branches disposé au centre à la manière d’un feu de bois. Tu te hâtes d’ailleurs de libérer une flamme sur les brindilles afin de vous offrir une chaleur bienvenue. Vous n’êtes certes pas trempés jusqu’aux os mais cela permettra de sécher vos vêtements. Tu te laisses alors tomber sur un banc de pierre, essuyant l’écran de ta tablette du revers de ta manche. Après vérification, tu confirmes qu’elle est toujours en parfait état de marche. Voilà qui est rassurant, tu n’as pas vraiment les moyens de t’en offrir une autre dans l’immédiat.

Nous serons mieux ici en attendant que la pluie cesse. Je m’appelle Maël et toi ?

Si vous devez attendre l’accalmie ensembles, autant faire les présentations. Tablette en main, tu fixes à tour de rôle la demoiselle et l’outil afin d’être sûr que ce dernier enregistre bien ses propos.

 

 


MAËL
{ Run wild, run free, the sky's beneith the feet. }


Maël parle en #494167 et « signe » en #72758e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un peu de couleur pour ce ciel gris ne serait pas de refus [ft Maël]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu de couleur pour ce ciel gris ne serait pas de refus [ft Maël]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En route pour les havres gris ...
» Sondage: Couleur pour des Orks
» couleur de la table pour la communion de mon fils!
» Besoin d'avis sur schema pour mes futurs evil sunz
» Recherche Tuto pour peindre Les guerriers du Rohan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Rebirth :: Notre Monde :: Johto :: Mauville-